DEMONSTRATION AMIENS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEMONSTRATION AMIENS"

Transcription

1 THERMOGRAPHIE INFRAROUGE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUE SUIVANT LE DESCRIPTIF TECHNIQUE APSAD D19 DEMONSTRATION AMIENS Page 1 / 18

2 Rapport de contrôle Client : DEMONSTRATION Lieu d'intervention : AMIENS Rue de l'usine BP AMIENS Contrôle réalisé par : M. DUMONT Accompagné par : M. LASSAOUI Fonction : Responsable maintenance Date du contrôle : 20/10/2009 Rapport réalisé le : 03/11/2009 Signature : M. DUMONT Page 2 / 18

3 Présentation 1) But du contrôle Rechercher et déceler les températures anormales et/ou les variations excessives de celle-ci. Apporter les éléments de décision permettant une intervention corrective et/ou préventive adaptée sur les installations 2) Principe de la mesure Avec une caméra, sensible au rayonnement infrarouge et préalablement configurée, l'opérateur examine par balayage les équipements ou installations électrique à contrôler. La caméra convertit le flux d'énergie électromagnétique émis par les objets observés, en signal électrique appelé thermosignal. Ce système permet la récupération de ces signaux sous forme d'image, appelées thermogrammes. Ces derniers sont associés à une image numérique, afin de localiser clairement l'anomalie rencontrée. Les températures excessives sont immédiatement détectées et analysées. Lorsque celles-ci correspondent à une anomalie : - Cette dernière est signalée à l'accompagnateur qui doit prendre note de l'anomalie - Son image thermique est enregistrée afin d'être analysée dans nos locaux à l'aide d'un logiciel - Son image numérique est réalisée afin de localiser clairement l'équipement défectueux - L'intensité de l'installation est relevée par l'accompagnateur afin de contrôler la réelle présence d'un défaut. Toute anomalie fait l'objet d'une fiche figurant dans ce rapport 3) Modèles et caractéristiques de la caméra et logiciels utilisés Caméra "T200 de FLIR" N de série Caméra étalonnée le 26 janvier 2009 Caractéristique général sauf indication contraire sur la fiche de défaut : - Gamme de température -20 C à 120 C - Objectif champ optique standard 25 par 19 - IFOV 2.18 mrd - Bande spectrale de 8 à 12 micromètres - Résolution thermique + ou 2 C - Distance de focalisation 17 cm à l'infini avec une mesure à 1 mètre - Détecteur microbolométres non refroidi de 200 par 150 pixels - Stockage numérique sur carte mémoire - Ecran couleur Une chaine d'acquisition et de traitement d'image thermique par le logiciel "FLIR Reporter 8.3". L'émissivité de la caméra a été réglée sur Le traitement informatique des thermogrammes permet éventuellement de modifier cette émissivité si les besoin s'en faisaient sentir. Page 3 / 18

4 Q19 Compte rendue de contrôle d'une installation électrique par THERMOGRAPHIE INFRAROUGE Nom de l'entreprise utilisatrice (Ou raison social) : DEMONSTRATION AMIENS Rue de l'usine BP AMIENS Nature de l'activité exercée : Huilerie Date de visite : 20/10/2009 Je soussigné, M. DUMONT, opérateur ayant obtenu l'attestation de compétence en cours de validité délivrée par le CNPP (dont ci-joint copie) De l'entreprisse intervenante suivante. LA PREDICTIVE 11 Avenue de la PAIX AMIENS Nom de l'accompagnateur : M. LASSAOUI De l'entreprise utilisatrice Déclare avoir procédé au contrôle de l'installation électrique, en respectant le document technique APSAD D19, dans l'établissement ci-dessus. Lorsqu'il y a plusieurs bâtiments, préciser la référence des bâtiments concernés par le compte rendu : Zone Tourteaux, Zone Silo, Zone bac. Visite précédente Date : Néant Principales modification de l'installation électrique : Nombre de priorités De degré 1 (action immédiate) : 1 De degré 2 (action sous deux mois) : 2 De degré 3 (à surveiller) : 2 Avis et amélioration proposées (synthèse) Les observations doivent préciser les principales préconisations apportées pour répondre au risque d'incendie. Nous assurons qu'un rapport de contrôle détailler tel que spécifié dans le document technique APSAD D19 a été remis à notre client. A Amiens, le 03/11/2009 Signature de l'opérateur Cachet de l'entreprise intervenante Page 4 / 18

5 Liste récapitulative des anomalies constatées sur l'installation électrique de l'établissement DEMONSTRATION Site de AMIENS Liste établie le 20/10/2009 Par M. DUMONT de l'entreprise intervenante LA PREDICTIVE 11 Avenue de la Paix AMIENS Localisation Emplacement Equipement Repère N de Fiche Priorité Zone Tourteaux Armoire manutention Disjoncteur Q ECL 1 3 Zone Silo Armoire camion Disjoncteur Q Zone Silo Armoire péniche Disjoncteur Q Zone Silo Armoire péniche Contacteur KM Zone Bac Armoire 1000/1000 bis Sectionneur Q 5 1 Suite donnée par l'entreprise utilisatrice Résultat du contrôle TIR de vérification à la date du : Page 5 / 18

6 Fiche de contrôle N 1. Identification Caractéristique Localisation : Zone Tourteaux Emplacement : Armoire manutention Equipement : Disjoncteur Repère : Q ECL Environnement : Normal Charge (en %) : 100 Intensités mesuré (A) Neutre Ph1 Ph2 Ph3 Sp1 Ar1 Thermogramme 48.2 C 45 Paramètres de mesure Emissivité : 0.85 Distance du sujet : 1 m Objectif de la caméra : FOL18 Température réfléchie apparente : 20.0 C Sp2 40 Températures ( C) Maximale observée (AR1) 48.2 C 35 Scène thermique (SP1) 31.6 C Elément similaire (SP2) 34.9 C Delta AR1 SP Delta AR1 SP Anomalies constatées Analyse de(s) cause(s) Analyses Echauffement des phases 1 et 2. Mauvais serrage Action(s) préconisé(s) Resserrage des connections, et réaliser une mesure d'intensité pour vérifier le courant nominal. Priorité 3 Suite données par l'entreprise utilisatrice Action corrective Effectuée le Par Signature Page 6 / 18

7 Fiche de contrôle N 2. Identification Caractéristique Localisation : Zone Silo Emplacement : Armoire camion Equipement : Disjoncteur Repère : Q28 Environnement : Normal Charge (en %) : 100 Intensités mesuré (A) Neutre Ph1 Ph2 Ph3 Ar1 Thermogramme 62.6 C Paramètres de mesure Emissivité : 0.85 Distance du sujet : 1 m Objectif de la caméra : FOL18 Température réfléchie apparente : 20.0 C Sp2 40 Températures ( C) Maximale observée (AR1) 62.7 C Scène thermique (SP1) 25.7 C 30 Elément similaire (SP2) 26.3 C Sp Delta AR1 SP Delta AR1 SP Anomalies constatées Analyse de(s) cause(s) Action(s) préconisé(s) Analyses Echauffement généralisé. Présence de la bobine du disjoncteur à cet endroit Réaliser une mesure d'intensité et remplacer le disjoncteur par un avec le calibre correspondant. Priorité 2 Suite données par l'entreprise utilisatrice Action corrective Effectuée le Par Signature Page 7 / 18

8 Fiche de contrôle N 3. Identification Caractéristique Localisation : Zone Silo Emplacement : Armoire péniche Equipement : Disjoncteur Repère : Q12 Environnement : Normal Charge (en %) : 100 Intensités mesuré (A) Neutre Ph1 Ph2 Ph3 Sp1 Ar1 Thermogramme Sp C Paramètres de mesure Emissivité : 0.85 Distance du sujet : 1 m Objectif de la caméra : FOL18 Température réfléchie apparente : 20.0 C Températures ( C) Maximale observée (AR1) 65.4 C Scène thermique (SP1) 23.4 C 30 Elément similaire (SP2) 45.0 C Delta AR1 SP Delta AR1 SP Anomalies constatées Analyse de(s) cause(s) Action(s) préconisé(s) Analyses Echauffement de l'ensemble des phases en amont et aval. En limite d'utilisation pour la section des conducteurs Remplacement des conducteurs. Priorité 2 Suite données par l'entreprise utilisatrice Action corrective Effectuée le Par Signature Page 8 / 18

9 Fiche de contrôle N 4. Identification Caractéristique Localisation : Zone Silo Emplacement : Armoire péniche Equipement : Contacteur Repère : KM 12 Environnement : Normal Charge (en %) : 100 Intensités mesuré (A) Neutre Ph1 Ph2 Ph3 Sp1Ar1 Thermogramme 55.4 C 50 Paramètres de mesure Emissivité : 0.85 Distance du sujet : 1 m Objectif de la caméra : FOL18 Température réfléchie apparente : 20.0 C 40 Températures ( C) Maximale observée (AR1) 54.8 C 30 Scène thermique (SP1) 17.0 C Sp2 20 Elément similaire (SP2) 31.5 C Delta AR1 SP Delta AR1 SP Anomalies constatées Analyse de(s) cause(s) Action(s) préconisé(s) Analyses Echauffement de l'ensemble des conducteurs. Surcharge en limite d'utilisation Réaliser une mesure d'intensité. Priorité 3 Suite données par l'entreprise utilisatrice Action corrective Effectuée le Par Signature Page 9 / 18

10 Fiche de contrôle N 5. Identification Caractéristique Localisation : Zone Bac Emplacement : Armoire 1000/1000 bis Equipement : Sectionneur Repère : Q Environnement : Armoire extérieur Charge (en %) : 100 Intensités mesuré (A) Neutre Ph1 Ph2 Ph3 Ar1 Sp2 Thermogramme Sp C Paramètres de mesure Emissivité : 0.85 Distance du sujet : 1 m Objectif de la caméra : FOL18 Température réfléchie apparente : 20.0 C Températures ( C) Maximale observée (AR1) *135.8 C 60 Scène thermique (SP1) 29.4 C 40 Elément similaire (SP2) 36.2 C Delta AR1 SP Delta AR1 SP Anomalies constatées Analyse de(s) cause(s) Analyses Echauffement majeur en amont sur la phase 1 et en aval sur la phase 3. Amont : Problème de serrage Aval : mauvais contact entre le fusible et son support Action(s) préconisé(s) Remplacement du sectionneur et des divers conducteurs soumis à l'échauffement. Priorité 1 Suite données par l'entreprise utilisatrice Action corrective Effectuée le Par Signature Page 10 / 18

11 Localisation (bâtiment) Liste des matériels et installations existants dans l'établissement de : AMIENS Emplacement (local) Liste établie par : M. LASSAOUI de l'entreprise utilisatrice : DEMONSTRATION A remplir par l'entreprise utilisatrice Equipement Repère % de la charge nominale Rien à signaler (R.A.S) Non contrôlé (N.C) N de fiche Zone Silo Armoire péniche L'ensemble du matériel 3 et 4 Zone Silo Armoire camion L'ensemble du matériel 2 Zone Silo Armoire stockage L'ensemble du matériel RAS Zone Tourteau Armoire manutention L'ensemble du matériel 1 Zone Tourteau Armoire déporté de commande L'ensemble du matériel RAS Zone Tourteau Armoire pompe extérieur L'ensemble du matériel RAS Zone Bac Armoire 1000 / 1000 bis L'ensemble du matériel 5 11 Avenue de la Paix AMIENS A remplir par l'opérateur lors du contrôle Contrôle thermographique Motif de l'absence de contrôle (N.C) A la date du Page 11 / 18

12 Avis et amélioration proposées vis-à-vis du risque incendie age 12 / 18

13 Annexes - Attestation de compétence - Validité de l'attestation - Habilitation électrique - Certificat de calibration de la caméra - Attestation de conformité CNPP pour la caméra Page 13 / 18

14 Page 14 / 18

15 Page 15 / 18

16 Page 16 / 18

17 Page 17 / 18

18 Page 18 / 18

La Thermographie Infrarouge

La Thermographie Infrarouge Présentation La Thermographie Infrarouge Une composante essentielle de la maintenance prédictive 27/11/2009 Corporate Services International Slide 1 Définitions NOTIONS DE TEMPERATURE La température d

Plus en détail

Thermographie infrarouge Les caméras de thermographie infrarouge de terrain aux meilleurs prix

Thermographie infrarouge Les caméras de thermographie infrarouge de terrain aux meilleurs prix Thermographie infrarouge Les caméras de thermographie infrarouge de terrain aux meilleurs prix SYNERGYS TECHNOLOGIES - Quartier Plessier - 39 avenue du 8 e Régiment de Hussards BP 30109-68132 Altkirch

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Aquitaine Thermographie

Aquitaine Thermographie Recherches de fuites par thermographie infrarouge Aquitaine Thermographie La thermographie La thermographie est une technologie précise et efficace, un allié fiable dans le domaine du bâtiment, de la maintenance

Plus en détail

Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord. Rapport produit par : Patrick Fortin Rapport vérifié par : Steve Sheedy

Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord. Rapport produit par : Patrick Fortin Rapport vérifié par : Steve Sheedy Client : Câbles St-Fils Date : 2 décembre 2006 Site : 703, rue du Nord Inspection effectuée Par : Patrick Fortin Pour informations : 450.521.7404 Courrier électronique : patrick.fortin@infratek.ca Rapport

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge ou comment voir l invisible! vendredi 9 mars 2007 dès 11h45 et jusqu à 13h45 LUNCH-DEBAT 2007 o r g a n i s a t i o n partenaire principal p a r t e n a i r e s La thermographie

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Club OA du 1er juin 2010 Catherine Courtecuisse Jean-Marie Degaugue LRPC Lille Groupe Contrôles extérieurs et surveillance des OA Source présentation:

Plus en détail

Programme d introduction à la thermographie 1 jour

Programme d introduction à la thermographie 1 jour Programme d introduction à la thermographie 1 jour Intitulé : Introduction à la thermographie infrarouge - 1J. Opérateurs de thermographie infrarouge débutant. 1 jour (de 9h00 17h00) PARIS - Lycée Jacquard

Plus en détail

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge INTRODUCTION L'objectif de ce TP consiste à se familiariser avec l'utilisation d'une caméra Infra-rouge et d'en définir les domaines d'utilisation à travers

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES CHAPITRE 1 LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES INTRODUCTION Les préactionneurs sont des constituants qui, sur ordre de la partie de commande, assurent la distribution de l énergie de puissance aux actionneurs.

Plus en détail

Mesures de votre environnement

Mesures de votre environnement Mesures de votre environnement BILAN THERMIQUE ET REGLEMENTATION Contrôle réglementaire et efficacité énergétique Les économies d énergie faciles à mettre en oeuvre, sont multiples. En effet, éteindre

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

Analyse complète des images thermiques.

Analyse complète des images thermiques. Analyse complète des images thermiques. testo IRSoft Un logiciel professionnelle performant. testo IRSoft Analyse, évaluation et documentation des images thermiques. La thermographie au plus haut niveau

Plus en détail

Les caméras thermiques

Les caméras thermiques Les caméras thermiques Distributeur DIMELCO Chauvin Arnoux www.dimelco.com DIMELCO Chauvin Arnoux www.dimelco.com C.A 1888 RayCAm C.A 1886 RayCAm -20 C à +600 C, 1000 C et 1500 C en option 384 x 288 pixels

Plus en détail

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC

Etat des installations électriques n 07/IMO/2128/STC Etat des installations électriques des immeubles à usage d habitation Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 07/IMO/2128/STC AFNOR

Plus en détail

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON J. RHAZI, S. NAAR Groupe de Recherche sur l Auscultation et l Instrumentation Département de génie civil

Plus en détail

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Norme XP C 16 600 N de dossier : 1201-TILLY Date du rapport : 31 janvier 2012 A / Désignation du ou des immeubles bâti(s)

Plus en détail

Application de la thermographie infrarouge embarquée en exploitation d'infrastructures

Application de la thermographie infrarouge embarquée en exploitation d'infrastructures Application de la thermographie infrarouge embarquée en exploitation d'infrastructures M. Marchetti, M. Moutton, S. Ludwig CETE de l'est LRPC Nancy-ERA 31 L. Ibos, J.-P. Monchau, V. Feuillet Université

Plus en détail

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Note d application Pour nous contacter : Tel. : 01 39 67 67 67 67 Fax. :

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES équipées des régulateurs ALPTEC 3-5-7-12 Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2011-M-BXAUTO-01-FRA

Plus en détail

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

RAPPORT D'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE BUREAU VERITAS Agence : STRASBOURG 4 Rue du Parc - Oberhausbergen 67088 STRASBOURG Cedex 02 Tél : 03 88 56 84 62 Fax : 03 88 56 84 56 CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN PLACE DU QUARTIER BLANC 67000 STRASBOURG

Plus en détail

PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE PARTIE II THERMOGRAPHIE INFRAROUGE Landolsi Foued Page 60 THERMOGRAPHIE INFRAROUGE I. Définition La thermographie infrarouge (TIR) est la science de l'acquisition et de l'analyse d'informations thermiques

Plus en détail

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES INTERIEURES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION N de dossier : 2015-01-013 Date du rapport : 16 janvier 2015 A / Désignation du ou des immeubles bâti(s) : Localisation

Plus en détail

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Fondamentaux des caméras thermiques et évolutions Jacques LONNOY, Sagem Défense Sécurité Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1 LES TRAVAUX ELECTRIQUES 1 / DEFINITIONS 1-1 / TRAVAUX Les travaux ont pour but: de réaliser, de modifier, d'entretenir, de réparer un ouvrage électrique. Ils font l'objet d'une étude préalable générale,

Plus en détail

La thermographie infrarouge et le bâtiment

La thermographie infrarouge et le bâtiment Patrick ROBE En thermographie depuis 25 ans Certifié Niveau 3 ITC (standard ASNT) Collaborateur de l Université de Liège Laboratoire de thermodynamique Formateur certifié ITC pour Niveaux 1 & 2 Consultant

Plus en détail

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ White Paper 10 2010 SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ MATTEO GRANZIERO, Responsabile comunicazione tecnica, SOCOMEC UPS Avant l

Plus en détail

L énergie électrique et ses dangers

L énergie électrique et ses dangers Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique L énergie électrique et ses dangers Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe : Première Date

Plus en détail

Guide d utilisation théorique et pratique de la Thermobox

Guide d utilisation théorique et pratique de la Thermobox Guide d utilisation théorique et pratique de la Thermobox 1 / Théorie Sommaire 1-1 / Température et mesures thermographiques 1-2 / Rayonnements électromagnétiques 1-3 / Les différentes réflexions 1-4 /

Plus en détail

FAQ. Question DC : V 1.0. L onduleur ne reconnait plus le PV:

FAQ. Question DC : V 1.0. L onduleur ne reconnait plus le PV: * FAQ Question DC : L onduleur ne reconnait plus le PV: Ouvrir le sectionneur entre les modules photovoltaïques et l onduleur. Veuillez contacter votre installateur afin de vérifier le dimensionnement

Plus en détail

Série E NOUVEAU. Découvrez le monde de l'infrarouge

Série E NOUVEAU. Découvrez le monde de l'infrarouge Série E NOUVEAU Découvrez le monde de l'infrarouge E emples des bénéfices de l'imagerie thermique Une caméra infrarouge est un outil facile à utiliser. Vous allez découvrir que la thermographie offre de

Plus en détail

VISUALISATION ET MESURE THERMIQUE DES EXEMPLE

VISUALISATION ET MESURE THERMIQUE DES EXEMPLE RAPPORT DE THERMOGRAPHITTHERMOGRAPHIE AERIENNE VISUALISATION ET MESURE THERMIQUE DES EXEMPLE RAPPORT TYPE RECHERCHE DEPERDITIONS THERMIQUES A l attention de Monsieur Accompagnateur : M. Opérateur : M.

Plus en détail

Borne escamotable anti bélier

Borne escamotable anti bélier Mesures destinées à l amélioration de l efficacité énergétique sur une installation photovoltaïque Système étudié : Borne escamotable anti bélier 1 Bac Pro ELEEC «Electrotechnique Energie Equipement Communicants»

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 2014-09-3370 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

Présentation. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance

Présentation. Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Présentation Caméras thermiques de Sécurité & Surveillance Présent sur tout le territoire national 1 er distributeur de caméras FLIR en France 1 er distributeur d équipements d infiltrométrie en Europe

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

Textes applicables et connexes, en thermographie du bâtiment. Dominique PAJANI

Textes applicables et connexes, en thermographie du bâtiment. Dominique PAJANI Textes applicables et connexes, en thermographie du bâtiment Dominique PAJANI - 1 - Quelques textes de base (... absolument non exhaustif) Pour le thermographe NF A09-400, -420 et -421, vocabulaire et

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 21 rue Albert Joly - 78000 VERSAILLES CABINET RICHARD Compagnie d assurance : BEAZLEY N de police : PI000112P09 valable jusqu au 31/01/2014 Tél. : 01 39 50 40 09 Fax : 01 39 51 66 23 Email : immo.richard@wanadoo.fr

Plus en détail

La thermographie dans tous ses états

La thermographie dans tous ses états SEMINAIRE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES La thermographie dans tous ses états Sylvain TELMI, ITC 1 Interlocuteur Sylvain TELMI 10 ans d expérience dans le domaine de la thermographie Instructeur licencié

Plus en détail

La maintenance prédictive par thermographie

La maintenance prédictive par thermographie Salon MAINTENANCE - Namur Jeudi 7 mai 2009 Haut-Vinâve de Momalle, 77 4350 REMICOURT 04/223.80.90 managing@infravision.be Dia n 1 La par son département de l énergie et du bâtiment durable de la DG04 dans

Plus en détail

applications puissantes pour le thermomètre infrarouge visuel Fluke Note d'application Détectez les problèmes instantanément CONÇU POUR TOUT VOIR

applications puissantes pour le thermomètre infrarouge visuel Fluke Note d'application Détectez les problèmes instantanément CONÇU POUR TOUT VOIR 15 applications puissantes pour le thermomètre infrarouge visuel Fluke Note d'application Détectez les problèmes instantanément Les thermomètres infrarouges visuels Fluke associent les bénéfices d'un pyromètre

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Décret no 2008-384 du 22 avril 2008 relatif à l état de l installation intérieure d électricité dans les immeubles à usage d habitation Arrêté

Plus en détail

PROJET : Instrumentation et mesures

PROJET : Instrumentation et mesures YUKSEL Orbey GONNET Charly POUGET Baptiste BATAILLE Emmanuel 10/02/2013 Enseignant : MILLIEN Anne PROJET : Instrumentation et mesures UTILISATION DE CAMERAS INFRAROUGES Master 2 : Inspection Maintenance

Plus en détail

Moyens mis à disposition : Signature et Cachet du Cabinet Fait à Strasbourg le 21/10/2009

Moyens mis à disposition : Signature et Cachet du Cabinet Fait à Strasbourg le 21/10/2009 RAPPORT DE L ETAT DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION La présente mission consiste à établir un état de l installation électrique, en vue d évaluer les risques pouvant porter

Plus en détail

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur.

Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. 1 Nous devons refaire, suite à un incendie, toute l installation électrique relative au Cytogénérateur. Nous avons à disposition le descriptif des récepteurs à alimenter : Moteur agitateur (doc diapo 3)

Plus en détail

La thermographie : caméra de diagnostic thermique

La thermographie : caméra de diagnostic thermique Leader européen de la location de matériels, Loxam propose depuis plus de 40 ans de larges gammes de matériels pour répondre à tous types de travaux. Matériels de gros oeuvre ou outils de précision, engins

Plus en détail

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation Batteries COSYS PFC automatique Notice d utilisation F F Sommaire CONDITIONS DE GARANTIE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ ET D UTILISATION 4 DESCRIPTION DU SYSTÈME 5 Généralités 5 Fonction 5 Construction

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS SESSION 2013 DOSSIER MAINTENANCE. N du candidat : Pôle administratif et logistique Famille Mary SOMMAIRE

CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS SESSION 2013 DOSSIER MAINTENANCE. N du candidat : Pôle administratif et logistique Famille Mary SOMMAIRE CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS SESSION 2013 DOSSIER MAINTENANCE N du candidat :.. Pôle administratif et logistique Famille Mary SOMMAIRE I) Les entreprises partenaires DM2 II) Organisation de l épreuve DM3

Plus en détail

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre smartphone.

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre smartphone. 1 idom KNX phone Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre smartphone. Vous avez accès aux fonctions domotiques KNX suivantes : - Lumières, intensité des variateurs - Montée et

Plus en détail

LOT SECURITE INCENDIE

LOT SECURITE INCENDIE LOT SECURITE INCENDIE 1 LOT SECURITE INCENDIE 1-3 - BORDEREAU QUANTITATIF DETAILLE 1 ORIGINE DE L'INSTALLATION DE SECURITE - TABLEAU DE SECURITE - Tableau de sécurité existant (dépose et repose) Ens 1

Plus en détail

7Opération thermographie

7Opération thermographie UNE THERMOGRAPHIE AÉRIENNE INFRAROUGE POUR LA VILLE DE GAP Dans le cadre de la première Charte pour l'environnement, qui porte sur la période 2001-2006, la Ville de Gap a pris un certain nombre d'orientations

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

Caméra infrarouge Fluke Ti25

Caméra infrarouge Fluke Ti25 Caméra infrarouge Fluke Ti25 Fiche technique A la pointe du dépannage et de la maintenance La pièce maîtresse de votre arsenal. Conçue pour les environnements exigeants, cette caméra infrarouge hautes

Plus en détail

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives SOMMAIRE APPLICATIONS 3 CHOIX D UNE RESISTANCE 3 LES RESISTANCES SILOHM 4 CARACTERISTIQUES 4 RESISTANCES SILOHM : TUBES ET BÂTONNETS, TYPE RS 5 Gamme de valeur ohmique 5 Puissance maximale admissible 6

Plus en détail

Présentation thermographie aérienne Massy 30 novembre 2013

Présentation thermographie aérienne Massy 30 novembre 2013 Présentation thermographie aérienne Massy 30 novembre 2013 Pourquoi une thermographie aérienne sur le territoire? Une démarche qui s inscrit dans de la cadre du Plan de Développement Durable mené par les

Plus en détail

Disposition réglementaire

Disposition réglementaire Disposition réglementaire 66 AGW CS - Transformateurs statiques d'électricité d'une puissance nominale égale ou supérieure à 1 500 kva (1er décembre 2005) I. GÉNÉRALITÉS 1. Disposition réglementaire :

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du... 2009 Projet du 28.11.2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 1 sur la protection

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg FICHE D'INTERVENTION sur CIRCUIT de FROID, CLIMATISATION, POMPE A CHALEUR (fixe) CONTENANT des CFC HCFC ou HFC à conserver 5 ans par l'opérateur et le détenteur suivant le Code de l'environnement articles

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment.

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Expert Thermographe: Mme Sylvie Petit Préparé pour : : xxxxxxx xxxxxxx Adresse : xxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxx xxx Téléphone: xxx-xxx-xxxx extérieure

Plus en détail

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2007-ST-01 Page 1 SOMMAIRE I - PROTECTION

Plus en détail

BTS MÉTIERS DE L'AUDIOVISUEL SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON

BTS MÉTIERS DE L'AUDIOVISUEL SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON BTS MÉTIERS DE L'AUDIOVISUEL SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON SESSION 20 Durée: 3 heures Coefficient: 2 Matériel autorisé: Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE

SOMMAIRE. 1. Architecture proposée. 2. Constituants de la solution. 3. Supervision DATA CENTER OPTION SERVICE SOMMAIRE DATA CENTER OPTION SERVICE 1. Architecture proposée 2. Constituants de la solution 3. Supervision 1 1 ARCHITECTURE GENERALE 2 Implantation Plan du site et localisation de la salle informatique

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

par thermographie infrarouge.

par thermographie infrarouge. Le contrôle. Page 2/24 Rappels sur l étanchéité : Feuille préfabriquée Asphalte Film mince adhérent au support Page 3/24 La problématique : Le fascicule 67, Titre 1 er du CCTG (1985) précise : 11.3.2.3

Plus en détail

Caméras thermiques pour la thermographie industrielle

Caméras thermiques pour la thermographie industrielle Cap sur le futur Caméras thermiques pour la thermographie industrielle 65,0 C 55,0 45,0 35,0 25,0 Voir plus. Plus de flexibilité. Plus de sécurité. 15,0 C Voir plus plus de flexibilité plus de sécurité

Plus en détail

Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres

Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres Contrôle de l'intégrité des ultrafiltres par injection d'un aérosol en amont des ultrafiltres Identification de ce document : Protocole_DOP_005 Date de ce document : 28.11.2008 Nombre de pages de ce document

Plus en détail

MODULE DE DETECTION C.C. RESEAU TRIPHASE IWATCH CONFIGURATION ET UTILISATION

MODULE DE DETECTION C.C. RESEAU TRIPHASE IWATCH CONFIGURATION ET UTILISATION MODULE DE DETECTION C.C. RESEAU TRIPHASE CONFIGURATION ET UTILISATION IWATCH LOREME 12, rue des Potiers d'etain Actipole BORNY - B.P. 35014-57071 METZ CEDEX 3 Téléphone 03.87.76.32.51 - Télécopie 03.87.76.32.52

Plus en détail

Cap sur l efficacité énergétique testo 875 et testo 881 NEW. Cap sur le futur. Nouvelle gamme dédiée au bâtiment

Cap sur l efficacité énergétique testo 875 et testo 881 NEW. Cap sur le futur. Nouvelle gamme dédiée au bâtiment Cap sur le futur Cap sur l efficacité énergétique testo 875 et testo 881 NEW Nouvelle gamme dédiée au bâtiment Les caméras thermiques testo 875 et 881, nouvelles références dans le domaine de la thermographie

Plus en détail

Y18 CONDITIONS D AGREMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES. Agrément «Assurance» d Organismes de Vérification. Edition 11.2004.

Y18 CONDITIONS D AGREMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES. Agrément «Assurance» d Organismes de Vérification. Edition 11.2004. Y18 CONDITIONS D AGREMENT INSTALLATIONS ELECTRIQUES Agrément «Assurance» d Organismes de Vérification Edition 11.2004.1 (février 2005) ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L ASSURANCE CNPP

Plus en détail

Conseil Inspection Maintenance (CIM) Conseil Inspection et Maintenance

Conseil Inspection Maintenance (CIM) Conseil Inspection et Maintenance Conseil Inspection Maintenance (CIM) La solution pour : Tertiaire > Tertiaire > Industrie > Télécommunications > Médical > etc. APPLI 143 A Pour la disponibilité de votre énergie Devant l importance stratégique

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

A qui transmettre les dossiers de demande ou de renouvellement :

A qui transmettre les dossiers de demande ou de renouvellement : DEMANDE D'ENREGISTREMENT AUPRES DES PREFECTURES (VERSION AVRIL 2001) Application du décret n 92-1271 du 7 décembre 1992 relatif à certains fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques

Plus en détail

CHAMBRE D'AGRICULTURE DE L'AVEYRON *********** ACHAT - LOA ET MAINTENANCE DE 6 COPIEURS *********** 6 COPIEURS REPARTIS AU :

CHAMBRE D'AGRICULTURE DE L'AVEYRON *********** ACHAT - LOA ET MAINTENANCE DE 6 COPIEURS *********** 6 COPIEURS REPARTIS AU : CHAMBRE D'AGRICULTURE DE L'AVEYRON *********** ACHAT - LOA ET MAINTENANCE DE 6 COPIEURS *********** 6 COPIEURS REPARTIS AU : -SIEGE DE LA CHAMBRE D'AGRICULTURE DE L'AVEYRON- CDANA-ESPALION CDAS-BARAQUEVILLE

Plus en détail

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon.

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon. GreCon France La Pyramide F-67280 Oberhaslach Telefone +33 (0) 388 50 90 27 Fax +33 (0) 388 50 94 15 E-Mail info@grecon.fr www.grecon.fr Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge Mesures

Plus en détail

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette.

Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette. 1 idom KNX pad Pilotez et supervisez votre installation domotique KNX avec votre tablette. Vous avez accès aux fonctions domotiques KNX suivantes : - Lumières, intensité des variateurs - Montée et descente

Plus en détail

Lycée G MONERVILLE- STS électrotechnique. FORMATION A L HABILITATION ELECTRIQUE : Présentation du système de ventilation du métro de PARIS

Lycée G MONERVILLE- STS électrotechnique. FORMATION A L HABILITATION ELECTRIQUE : Présentation du système de ventilation du métro de PARIS Classe : ELECTROTECHNIQUE Lycée G MONERVILLE- STS électrotechnique FORMATION A L HABILITATION ELECTRIQUE : Présentation du système de ventilation du métro de PARIS Durée 1h30 I. PRESENTATION DU SYSTEME

Plus en détail

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL

DEMONSTRATION CONCRETE ET SANS APPEL COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE, RETROUVER LE CONFORT ET REDUIRE LA FACTURE DE TRAVAU D AMELIORATION DE PERFORMANCES ENERGETIQUE Un investissement divisé par 4 Pour 100 % de satisfaction Le conseil en

Plus en détail

SOLUTIONS DE CONTRÔLE INDUSTRIEL SYSTÈME AVANCÉ DE COMMANDE DU TRAÇAGE ÉLECTRIQUE NGC-30

SOLUTIONS DE CONTRÔLE INDUSTRIEL SYSTÈME AVANCÉ DE COMMANDE DU TRAÇAGE ÉLECTRIQUE NGC-30 SOLUTIONS DE CONTRÔLE INDUSTRIEL SYSTÈME AVANCÉ DE COMMANDE DU TRAÇAGE ÉLECTRIQUE NGC-30 SOLUTIONS DE GESTION THERMIQUE WWW.THERMAL.PENTAIR.COM DIGITRACE NGC-30 Le DigiTrace NGC-30 est un système électronique

Plus en détail

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011

Etat de l Installation Intérieure d électricité Arrêté du 4 avril 2011 18, rue de la croisade - 35630 SAINT-GONDRAN SARL AIDE IMMO DIAG Compagnie d assurance : GAN N de police : A23540 016565 valable jusqu au 07/06/2015 Tél. : 0603670409 Fax : 0981409440 Email : aide.immo@free.fr

Plus en détail

C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e

C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e C l i m a t i s a t i o n a u t o m o b i l e Une attestation de capacité est désormais obligatoire Décret du 7 mai 2007 Relatif à certains fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques

Plus en détail

SOURCE CENTRALE A COURANT ALTERNATIF Série PCC

SOURCE CENTRALE A COURANT ALTERNATIF Série PCC SOURCE CENTRALE A COURANT ALTERNATIF Série PCC PRESENTATION Les Sources Centrales PCC sont destinées à l'éclairage de sécurité des établissements recevant du public. Elles sont conformes aux normes NF

Plus en détail

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE RNCAP13S32PROTECTIONELECPRO S32 LA PROTECTION ELECTRIQUE LA PROTECTION EN INSTALLATION DOMESTIQUE 1.1)Observation d une installation électrique domestique 1.2)Protection générale d une installation électrique

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements GUIDE TECHNIQUE Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique GUIDE DESCRIPTIF DU MATERIEL POUR LA MISE EN PLACE DES RACCORDEMENTS

Plus en détail

C est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les

C est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les L HABILITATION ELECTRIQUE 1 / DEFINTION DE L HABILITATION ELECTRIQUE D après l UTE C18 510 Art. 3.2.1 : C est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité

Plus en détail

Détecteur de présence

Détecteur de présence 5 485 Détecteur de présence avec une sortie de commande, portée de 360, montage au plafond QPA83.2 Détecteur de présence passif à infrarouge, commandé par microprocesseur pour la commande de fonctions

Plus en détail

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Après les détecteurs de gaz ponctuels et linéaires, voici un procédé de détection qui donne enfin une image du nuage. 1 Introduction L actualité récente

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE Application à l industrie automobile Par Jean-Baptiste BLUMENFELD, technicien études essais, responsable de la mise en œuvre et du traitement des mesures par thermographie infrarouge,

Plus en détail

Sur le rapport du ministre du travail et du ministre délégué auprès du ministre de l'industrie, chargé de l'énergie,

Sur le rapport du ministre du travail et du ministre délégué auprès du ministre de l'industrie, chargé de l'énergie, Décret n 82-167 du 16 février 1982 relatif aux mesures particulières destinées à assurer la sécurité des travailleurs contre les dangers d'origine électrique lors des travaux de construction, d'exploitation

Plus en détail

Caméra thermique de précision aux caractéristiques exceptionnelles

Caméra thermique de précision aux caractéristiques exceptionnelles Cap sur le futur Caméra thermique de précision aux caractéristiques exceptionnelles Attestation délivrée selon un essai unique Disponible sur www.cnpp.com N 2011-0017 testo 885 Les avantages de la caméra

Plus en détail