Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3"

Transcription

1 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE ) Sonomètre ) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE... 5 A. DATE DE LA CAMPAGNE... 5 B. MODE DE FONCTIONNEMENT DE L ETABLISSEMENT... 5 C. SOURCES SONORES ) Propres à l établissement ) Dans l environnement immédiat... 5 D. CONDITIONS METEOROLOGIQUES... 6 E. POINTS DE MESURE ) Emplacement ) Sources sonores proches... 8 IV. RESULTATS... 9 A. NIVEAUX ADMISSIBLES ) Niveaux limites de bruit ) Valeurs limites d émergence... 9 B. RESULTATS ) Niveau résiduel ) Niveau ambiant V. ANALYSE DE LA CONFORMITE A. EN LIMITE DE PROPRIETE B. EN ZONE A EMERGENCE REGLEMENTEE VI. CONCLUSION

2 Date de la campagne de mesures : Les 1 et 9 mars Lieu : Pure - Ardennes Diffusion : GESTAMP PRISMA INDUSTRIE ENVIRONNEMENT SECURITE Objet de la mesure : Analyse du niveau sonore généré par l établissement dans le cadre du respect de l arrêté modifié du 23 janvier 1997 Nom de l intervenant / rédacteur du rapport : Laurent SOSSNA Chargé de Projet Environnement Date de rédaction du rapport : Lundi 12 mars 2

3 I. OBJET DE L ETUDE La société Prisma, implantée sur la commune de Pure, doit réaliser une campagne de mesures de bruit dans le cadre du contrôle de ses émissions sonores. Cette campagne de mesure consiste à contrôler les niveaux sonores du site et à les comparer aux prescriptions réglementaires fixées par l arrêté modifié du 23 janvier II. MODE OPERATOIRE A. MATERIEL UTILISE Pour la réalisation des mesures, le matériel suivant est utilisé : 1) Sonomètre Il s agit d un sonomètre intégrateur de classe 1 tel que la norme NF S le préconise. Ses caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-dessous : Constructeur 01 db-metravib Type BLUE SOLO 01 N de série Type de préamplificateur PRE 21 S N de série du préamplificateur Type de microphone MCE 212 N de série du microphone Date du dernier étalonnage 03/11/2010 Date du prochain étalonnage 03/11/ 2) Calibreur Il s agit d un calibreur de classe 1 tel que la norme NF S le préconise. Ses caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-dessous : Constructeur 01 db-metravib Type Cal 21 N de série Date du dernier étalonnage 04/11/2010 Date du prochain étalonnage 04/11/ 3

4 B. METHODE DE MESURE Les mesurages ont été effectués conformément à la norme NF S sans déroger à aucune de ses dispositions. La méthode de mesure est dite «de contrôle». Pour chaque point défini, la durée cumulée des intervalles de mesurage est supérieure à 30 minutes. Les résultats sont exprimés en décibel pondéré A : db(a). C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL Pour chaque point de mesure, le sonomètre est disposé de la manière suivante : - le sonomètre est positionné en limite de propriété ou en zone à émergence réglementée, - le microphone est orienté vers l établissement, - aucune surface réfléchissante n est disposée à moins d 1 mètre du microphone, - la hauteur de mesurage au-dessus du sol (ou d un obstacle) est comprise entre 1,2 et 1,5 mètre. 4

5 III. CAMPAGNE DE MESURE A. DATE DE LA CAMPAGNE La campagne de mesures a été réalisée les 1 er et 9 mars. B. MODE DE FONCTIONNEMENT DE L ETABLISSEMENT La société Prisma fonctionne en équipe postée (rythme en fonction des équipes), du lundi au vendredi. La planification des mesures a donc été faite en prenant en compte les horaires de fonctionnement de l établissement. C. SOURCES SONORES 1) Propres à l établissement Les principales nuisances sonores liées à l activité de la société Prisma sont les suivantes : - bruits process : parc machine, - activités annexes : compresseurs, grenailleuse, - trafic : arrivée/départ du personnel, chargement et déchargement des camions de transport, 2) Dans l environnement immédiat Les sources de bruit extérieures à l établissement sont essentiellement constituées des éléments suivants : - les routes avoisinantes, - les activités voisines (société Palfroid, ). 5

6 D. CONDITIONS METEOROLOGIQUES Lors des mesures, les conditions climatiques étaient les suivantes : - vent : nul à faible - température : entre -3 et 8 C - nébulosité : temps clair Ces conditions sont à comparer à celles décrites dans la norme NF S , qui sont rappelées ci-après : U1 Vent fort (3 à 5 m/s) contraire au sens source-récepteur Condition de vent U2 U3 U4 Vent moyen à faible (1 à 3 m/s) contraire ou vent fort (3 à 5 m/s) peu contraire Vent nul ou vent quelconque de travers Vent moyen à faible (1 à 3 m/s) portant ou vent fort (3 à 5 m/s) peu portant (d angle proche des 45 ) U5 Vent fort (3 à 5 m/s) portant Condition de température T1 T2 T3 T4 T5 Jour et fort ensoleillement et surface sèche et peu de vent Mêmes conditions que T1 mais au moins une des conditions n est pas vérifiée Lever du soleil ou coucher du soleil ou (temps couvert et venteux et surface pas trop humide) Nuit et (nuageux ou vent) Nuit et ciel dégagé et vent faible Les conditions climatiques de la campagne de mesures correspondent à des conditions de vent et de température suivantes : - de nuit : U3 / T3 - de jour : U3 / T2 Ces indices sont constants sur l ensemble de la campagne. 6

7 Le tableau ci-après identifie l impact des conditions climatiques par rapport aux phénomènes d atténuation ou de renforcement des niveaux sonores enregistrés : U1 U2 U3 U4 U5 T T Z + T3 - - Z + + T4 - Z T Où : «--» : correspond à une atténuation très forte du niveau sonore, «-» : correspond à une atténuation forte du niveau sonore, «Z» : correspond à des effets météorologiques nuls ou négligeables, «+» : correspond à un renforcement faible du niveau sonore, «++» : correspond à un renforcement fort du niveau sonore. En conclusion, les conditions météorologiques lors de la campagne de mesure n impactent pas de manière significative les niveaux sonores mesurés. 7

8 E. POINTS DE MESURE 1) Emplacement L étude a défini 4 points de mesure répartis sur l ensemble de la périphérie de l établissement. Les emplacements sont précisés dans le tableau ci-dessous : Points Localisation 1 En zone à émergence réglementée Nord-Est, au niveau de l entrée du site 2 En zone à émergence réglementée Est, en face du bâtiment de production 3 4 En limite de propriété Sud, au niveau de la zone de chargement des camions (produits finis) En limite de propriété Nord-Ouest, au niveau de l atelier maintenance et de la zone de livraison des matières premières L ensemble de ces points de mesure est localisé sur le plan présenté en annexe 1. 2) Sources sonores proches Le tableau ci-dessous présente pour chaque point de mesure défini les bruits particuliers liés à l activité de l établissement : Points Bruits particuliers 1 Production, trafic routier arrivant sur le site 2 Production 3 Production, chargement des camions et circulation sur le site 4 Production, chargement des camions et circulation sur le site 8

9 IV. RESULTATS A. NIVEAUX ADMISSIBLES Les niveaux admissibles fixés par l arrêté modifié du 23 janvier 1997 sont présentés ci-après. 1) Niveaux limites de bruit Les niveaux limites de bruit ne doivent pas dépasser en limite de propriété de l établissement les valeurs présentées ci-après pour les différentes périodes de la journée. Ces valeurs sont applicables uniquement dans le cas où le bruit résiduel (installations à l arrêt) est inférieur à ces niveaux limites de bruit. Périodes Niveau sonore limite admissible Période de jour, de 7h à 22h (sauf dimanches et jours fériés) Période de nuit, de 22h à 7h (ainsi que les dimanches et jours fériés) 70 db(a) 60 db(a) 2) Valeurs limites d émergence Les émissions sonores dues aux activités des installations ne doivent pas engendrer une émergence supérieure aux valeurs admissibles fixées par l arrêté modifié du 23 janvier Ces valeurs sont rappelées ci-dessous : Niveau de bruit ambiant existant dans les zones à émergence réglementée (incluant le bruit de l établissement) Supérieur à 35 db(a) et inférieur ou égal à 45 db(a) Emergence admissible pour la période allant de 7h à 22h sauf dimanches et jours fériés Emergence admissible pour la période allant de 22h à 7h ainsi que les dimanches et jours fériés 6 db(a) 4 db(a) Supérieur à 45 db(a) 5 db(a) 3 db(a) B. RESULTATS 1) Niveau résiduel Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Point Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 9 mars 1 De 4h41 à 5h De 5h19 à 5h , De 5h53 à 6h , De 6h29 à 6h ,5 46 9

10 Point Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure jour le 9 mars 1 De 8h46 à 9h27 63,5 41,5 48,5 2 De 8h16 à 8h ,5 48,5 3 De 7h34 à 8h ,5 4 De 7h00 à 7h ,5 48 Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 2. 2) Niveau ambiant a) En limite de propriété Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Points Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 1 er mars Indicateur retenu 3 De 6h29 à 6h59 49, LAeq 4 De 5h59 à 6h LAeq Mesure jour le 1 er mars 3 De 7h00 à 7h ,5 48 LAeq 4 De 7h45 à 8h LAeq En gras les valeurs retenues Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 3. L'arrêté modifié du 23 janvier 1997 préconise, dans le cas des niveaux de bruit admissibles en limites de propriété, de retenir l'indicateur LA eq (paragraphe 2.5.a de l'annexe). b) En zone à émergence réglementée Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Points Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 1 er mars Indicateur retenu 1 De 4h48 à 5h29 57,5 37,5 41 L50 2 De 5h29 à 5h ,5 44 L50 Mesure jour le 1 er mars 1 De 9h12 à 9h52 62, ,5 L50 2 De 8h29 à 8h59 58, ,5 L50 En gras les valeurs retenues 10

11 Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 3. Conformément à l'arrêté modifié du 23 janvier 1997, dans le cas du contrôle de l'émergence, si la différence L eq L50 est supérieure à 5 db(a), l'indicateur d'émergence pris en considération est la différence entre les indices fractiles L50 calculés entre le bruit ambiant et le bruit résiduel (paragraphe 2.5.b de l'annexe). 11

12 V. ANALYSE DE LA CONFORMITE A. EN LIMITE DE PROPRIETE L'analyse de la conformité est réalisée dans le tableau ci-dessous : Points Valeur retenue En db(a) Niveau sonore admissible (arrêté du 23/01/1997) Période nuit Conformité 3 49,5 60 Conforme Conforme Période jour Conforme Conforme B. EN ZONE A EMERGENCE REGLEMENTEE Les émergences réglementaires sont présentées dans le tableau suivant : Emergence en db(a) Points Jour Nuit L analyse de la conformité est présentée dans le tableau ci-dessous : Valeurs retenues en db(a) Points Résiduelle Ambiant Emergence mesurée (ambiant-résiduelle) Période nuit Emergence réglementaire Conformité Non-conforme «Nulle» 4 Conforme Période jour 1 48,5 48, Conforme 2 48,5 49, Conforme L émergence calculée pour le point 2 de nuit est négative. Une émergence négative ne correspondant pas à une situation réelle, l émergence est dite nulle dans ce cas. 12

13 VI. CONCLUSION La campagne de mesure des émissions sonores fait apparaitre des résultats conformes aux prescriptions de l arrêté modifié du 23 janvier Seul un calcul d émergence présente un léger dépassement au niveau du point 1 en période de nuit. Le tableau ci-dessous synthétise l analyse de la conformité par rapport pour les différents points de mesure : Points En limite de propriété Calcul d émergence Nuit Jour Nuit Jour 1 Conforme Conforme Nonconforme Conforme Observations Un dépassement de l émergence est constaté. Néanmoins, le niveau sonore de ce point est largement dépendant du trafic routier. 2 Conforme Conforme Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 3 Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 4 Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 13

14 ANNEXE 1 : Localisation des points de mesure 14

15 15

16 ANNEXE 2 : Evolutions temporelles du niveau sonore résiduel 16

17 17

18 18

19 19

20 20

21 21

22 22

23 23

24 24

25 ANNEXE 3 : Evolutions temporelles du niveau sonore ambiant 25

26 26

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 32

33 33

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE PROJET D AMÉNAGEMENT D UN CENTRE DE STOCKAGE DE SEDIMENTS Commune de Bessines-sur-Gartempe Maître d Ouvrage AREVA Etablissement de Bessines 1, Avenue du Brugeaud 87250 Bessines

Plus en détail

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION NIVEAUX SONORES ÉMIS DANS L ENVIRONNEMENT EN RÉFÉRENCE À L ARRÊTÉ DU 23 JANVIER

Plus en détail

PROJET DE ZONE D ACTIVITÉS PRAT GOUZIEN PENMARC H (29) DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

PROJET DE ZONE D ACTIVITÉS PRAT GOUZIEN PENMARC H (29) DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE 14 rue du Rouz 29900 Concarneau Tél : 02.98.90.48.15 - Fax : 01.43.14.29.03 Email : bzh@alhyange.com PROJET DE ZONE D ACTIVITÉS PRAT GOUZIEN PENMARC H (29) DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE ETAT SONORE INITIAL BE

Plus en détail

ETUDE ACOUSTIQUE D IMPACT INITIALE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE CHAUFFERIE BIOMASSE à UGINE (73)

ETUDE ACOUSTIQUE D IMPACT INITIALE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE CHAUFFERIE BIOMASSE à UGINE (73) Rapport RP15-877 Ingénierie & Acoustique Octobre 2015 ETUDE ACOUSTIQUE D IMPACT INITIALE EN VUE DE LA CONSTRUCTION D UNE CHAUFFERIE BIOMASSE à UGINE (73) 1 - OBJET: A la demande de M. You de la société

Plus en détail

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG Tél. : 03 88 23 47 72 Fax : 03

Plus en détail

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES Analyse vibratoire et pulsatoire API 618 Systèmes de simulation Mesures et études acoustiques des réseaux de compresseurs et de pompes d écoulement de fluides Détermination des traitements Optimisation

Plus en détail

Annexe 6 : Etude acoustique BEAUDET

Annexe 6 : Etude acoustique BEAUDET Annexe 6 : Etude acoustique BEAUDET RAPPORT D ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT Projet de renouvellement urbain Commune du Cheylard (07) Chantier de démolition d immeubles d habitations Établi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE Décret n 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, modifiant le décret du 18/04/05. En application de la loi Bruit de 1992, le code

Plus en détail

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique Rouen Val de Seine Logistique amont Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne Etat initial acoustique Février 2010 ACOUSTIQUE RVSL amont SOMMAIRE I. OBJET 3 II. LE BRUIT : GENERALITES

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI

CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI Page 401 Page 402 SOMMAIRE DU CHAPITRE 9 : 1. Mesures intégrées à la conception même du

Plus en détail

Rapport d étude d impact acoustique relative aux I.C.P.E.

Rapport d étude d impact acoustique relative aux I.C.P.E. Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations Rapport d étude d impact acoustique relative aux I.C.P.E. Contrôle des niveaux sonores - société IKOS

Plus en détail

CARRIERES ET BALLASTIERES DES ALPES

CARRIERES ET BALLASTIERES DES ALPES CBA CARRIERES ET BALLASTIERES DES ALPES Le Plan de Vitrolles 05110 VITROLLES DEMANDE D'AUTORISATION DE RENOUVELLEMENT ET D'EXTENSION D'UNE INSTALLATION CLASSEE POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT DOC.8

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

TARIFS D UTILISATION DES RESEAUX PUBLICS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE

TARIFS D UTILISATION DES RESEAUX PUBLICS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE PAGE 2 : TARIFICATION APPLICABLE AUX CONSOMMATEURS RACCORDES EN DOMAINES DE TENSION HTA OU HTB PAGE 6 : AU-DESSUS DE 36 kva PAGE 7 : JUSQU'A 36 kva Page 1/7 TARIFICATION APPLICABLE AUX CONSOMMATEURS RACCORDES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

ENERCON GMBH 1 rue des longues raies LACROIX St OUEN. À l attention de M NICOLLET RAPPORT DE MESURES

ENERCON GMBH 1 rue des longues raies LACROIX St OUEN. À l attention de M NICOLLET RAPPORT DE MESURES l GMBH 1 rue des longues raies 610 LACROIX St OUEN À l attention de M NICOLLET RAPPORT DE MESURES NIVEAUX SONORES INITIAUX en référence à l Arrêté Ministériel du 23 janvier 1997 N du rapport : 1026/1 LIEU

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

Précisions techniques

Précisions techniques Précisions techniques 2 Campagne de mesurages 2.1 Objet de la campagne de mesurages L objet de la présente campagne de mesurage est de vérifier, valider et ajuster si nécessaire les paramètres de calculs

Plus en détail

Analyse acoustique projet SAS RION DES BOIS -- Rion des Landes. 1) Rappel règlementation et définitions

Analyse acoustique projet SAS RION DES BOIS -- Rion des Landes. 1) Rappel règlementation et définitions Analyse acoustique projet -- Rion des Landes En noir les reprises de définitions---en bleu notre analyse 1) Rappel règlementation et définitions Obligations réglementaires Les obligations réglementaires

Plus en détail

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010 Mesurage isolements acoustiques cabine insonorisée Paris 16 ème Rapport de mesure 05 mai 2010 Rapport établi par: AVEL ACOUSTIQUE 43 rue du moulin des prés 75013 PARIS Rapport établi pour: MAKSON A l attention

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

Les modalités de calculs de bornes ainsi que des tarifs auxquels vont être valorisés ces séjours sont explicités dans les paragraphes ci après.

Les modalités de calculs de bornes ainsi que des tarifs auxquels vont être valorisés ces séjours sont explicités dans les paragraphes ci après. SIRET n 180 092 298 00033 code APE : 8411 Z 117, boulevard Marius Vivier Merle 69329 LYON CEDE 03 Téléphone : 04 37 91 33 10 Télécopie : 04 37 91 33 67 Service Valorisation et Synthèse Service Classifications

Plus en détail

Viaduc Reyers. Permis d environnement pour l enlèvement de l amiante(02/07/2015). Abstract FR pour information du public riverain

Viaduc Reyers. Permis d environnement pour l enlèvement de l amiante(02/07/2015). Abstract FR pour information du public riverain Article 1 : objet du permis Viaduc Reyers Permis d environnement pour l enlèvement de l amiante(02/07/2015). Abstract FR pour information du public riverain Rubrique n Quantité estimée Classe 271 b Travaux

Plus en détail

Rapport Technique. MAIRIE DE GROSBREUIL Rue de la Mairie GROSBREUIL. A l attention de Monsieur Le MAIRE. Rapport N 606/ /1/1/1-Rév.

Rapport Technique. MAIRIE DE GROSBREUIL Rue de la Mairie GROSBREUIL. A l attention de Monsieur Le MAIRE. Rapport N 606/ /1/1/1-Rév. BUREAU VERITAS BP 70279 44818 Saint Herblain CEDEX Tél. : 02 40 98 48 17 Service Performances HSE Département Acoustique Vibrations Eclairage MAIRIE DE GROSBREUIL Rue de la Mairie 85 540 GROSBREUIL A l

Plus en détail

Gestion des temps de travail et de repos du personnel d exploitation des routes. Club COTITA Entretien, Exploitation et Sécurité du 10 octobre 2013

Gestion des temps de travail et de repos du personnel d exploitation des routes. Club COTITA Entretien, Exploitation et Sécurité du 10 octobre 2013 Gestion des temps de travail et de repos du personnel d exploitation des routes Club COTITA Entretien, Exploitation et Sécurité du 10 octobre 2013 Les textes réglementaires concernant les temps de travail

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

COLAS MIDI MÉDITERRANÉE

COLAS MIDI MÉDITERRANÉE COLAS MIDI MÉDITERRANÉE 345, rue Louis de Broglie BP 200700 13080 AIX-EN-PROVENCE CEDEX 03 Tel : 04 42 16 38 38 DEMANDE D'AUTORISATION DE RENOUVELLEMENT D'UNE INSTALLATION CLASSÉE POUR LA PROTECTION DE

Plus en détail

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Direction de l'action régionale et de la

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le bruit

Ordonnance sur la protection contre le bruit Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) Modification du 23 août 2006 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 15 décembre 1986 sur la protection contre le bruit 1 est modifiée comme

Plus en détail

ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique

ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique DOSSIER D ÉTAPE 2 # OCTOBRE 2010 ANNEXE - Pièce 3 MODÉLISATION DE L IMPACT ACOUSTIQUE ANNEXE - Pièce 3 - Modélisation de l impact acoustique D O S S I E R D É TA P E 2 - L G V P O I T I E R S L I M O G

Plus en détail

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012 EXIGENCES DU GESTIONNAIRE DU RESEAU DE DISTRIBUTION EN MATIERE DE TRANSIT D ENERGIE REACTIVE A L INTERFACE ENTRE LE RPD ET LE POSTE DE LIVRAISON D UN PRODUCTEUR RACCORDE EN HTA HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice

Plus en détail

CONFORT ET SECURITE AMELIORES

CONFORT ET SECURITE AMELIORES GRUES A TOUR : CONFORT ET SECURITE AMELIORES AVEC LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14439 La norme EN 14439 : 2006 sur la «sécurité des grues à tour» a été développée en collaboration avec des experts afin

Plus en détail

Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse

Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse "DPT_CAPTA" DPT_CAP Contrôle qualité de la troisième mise à jour de la base données vectorielle BD Adresse Rapport de contrôle Analyse de la documentation Mars 2013 Rapport de contrôle _GEOGRAP REDACTEUR

Plus en détail

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité Document technique Matériel Moyen acceptable de de conformité Signal d alarme SAM S 506 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 1 du 04/07/2012 Applicable à partir du : 04/07/2012 Remplace

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire. Simulation d Impact Sonore

Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire. Simulation d Impact Sonore Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire Simulation d Impact Sonore Projet d'extension de la Déchèterie de Saran Mars 2013 --- ENVITEC Bureau d Études en Acoustique

Plus en détail

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre!

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre! GUIDE 2015 PROFESSIONNELS L ÉTIQUETTE ENERGIE DES CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES À ACCUMULATION ET DES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES Les informations clés pour tout comprendre! 1 Dès le 26 septembre 2015, un nouveau

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE ACOUSTIQUE N R120516-JG RAZ ÉNERGIE SAMEOLE

RAPPORT D ÉTUDE ACOUSTIQUE N R120516-JG RAZ ÉNERGIE SAMEOLE Ingénierie acoustique appliquée à l'industrie, l'environnement, le bâtiment et l'architecture - Mesures, diagnostics, études, conseils. Bonrepos sur Aussonnelle, le 16 mai 2012 RAPPORT D ÉTUDE ACOUSTIQUE

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

Cartes stratégiques du bruit dans l environnement Pôle Azur Provence

Cartes stratégiques du bruit dans l environnement Pôle Azur Provence Cartes stratégiques du bruit dans l environnement Pôle Azur Provence Novembre 2011 Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne 1 Les cartes stratégiques du bruit dans l environnement

Plus en détail

des Risques d'inondation

des Risques d'inondation des Risques d'inondation PAR DÉBORDEMENT DE LA RIVIÈRE MARNE SUR LE SECTEUR DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE GUIDE DE RECOMMANDATIONS POUR L'INTERPRÉTATION DE LA BANDE D'INCERTITUDE DU ZONAGE RÉGLEMENTAIRE À L'ÉCHELLE

Plus en détail

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT Valeurs d émission de bruit de trois grandes catégories de matériel Sont comparées les émissions de bruit (ou encore «signatures acoustiques») des compositions suivantes de

Plus en détail

Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE. Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône. Réseau ferré

Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE. Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône. Réseau ferré Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône Réseau ferré Estimation du nombre de personnes vivant dans les bâtiments d habitation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 5 octobre 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative à la prise en compte

Plus en détail

LES REGLES DE PUBLICITE

LES REGLES DE PUBLICITE Cadre réglementaire : Règlement (CE) n 1698/2005 du Conseil du 20 septembre 2005 art. 76 et art. 82.2e iv Règlement d'application (CE) n 1974/2006 de la commission du 15 décembre 2006 Circulaire DGPAAT/SDDRC/C2009-3055

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Sommaire. Page 1 sur 18

Sommaire. Page 1 sur 18 Page 0 sur 18 Sommaire Avertissement... 2 Introduction... 3 I) Cadre de l étude... 4 1) Situation géographique... 4 2) Période d échantillonnage... 5 3) Polluant mesuré... 6 4) Réglementation... 7 5) Paramètres

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE DOSSIER THÉMATIQUE Novembre 2012 UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE 2 RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

Plus en détail

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011 ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 211 ATMO Champagne-Ardenne dispose en 211, sur la région de stations fixes de fond mesurant en continu les

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application : Système de ventilation changé Date Modification Version 7 juin 2012 1 Préambule Dans le cadre de la méthode Th-C-Eex, la prise en compte des systèmes de ventilation (et donc leur

Plus en détail

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres PRÉFET DU GARD Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Environnement et Forêt Unité Intégration de l Environnement Classement sonore des infrastructures de transports terrestres Le

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Responsable des mesurages : Michel CHEVALIER

Responsable des mesurages : Michel CHEVALIER Date des mesurages : 15 octobre 2014 Opérateur(s) : Michel CHEVALIER Responsable des mesurages : Michel CHEVALIER Présent(s) : MM SEQUEIRA La Date 27 octobre 2014 Rédacteur M. CHEVALIER Vérificateur reproduction

Plus en détail

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Réglementation ICPE Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation applicable En France, 500 000 établissements relèvent actuellement de la législation

Plus en détail

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES?

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? La réalisation des calculs de TEXTINERGIE a nécessité la prise en compte de certaines hypothèses. Celles-ci portent sur les éléments du bâtiment modélisé

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

COPP Façades de Quai de la Station Paris Châtillon. Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON

COPP Façades de Quai de la Station Paris Châtillon. Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON Le Système COPP FAÇADES DE QUAIS DE LA STATION PARIS CHÂTILLON Date de mise en service : mai 2008 Nombres de Trains équipés : 73 Nombre de Quais : 3 Station : Paris Chatillon line 13 Une nouvelle version

Plus en détail

Comparaison des niveaux de bruit avenue de Clichy à Paris avant et après les travaux de réaménagement de l avenue de Clichy

Comparaison des niveaux de bruit avenue de Clichy à Paris avant et après les travaux de réaménagement de l avenue de Clichy Comparaison des niveaux de bruit avenue de Clichy à Paris avant et après les travaux de réaménagement de l avenue de Clichy Date de publication : décembre 2014 1. Contexte (source : Ville de Paris) La

Plus en détail

Fiche action Harmonica. Piétonisation de la rue d Italie. Aix en Provence (France, 13)

Fiche action Harmonica. Piétonisation de la rue d Italie. Aix en Provence (France, 13) Fiche action Harmonica Piétonisation de la rue d Italie Aix en Provence (France, 13) 1 Contexte et objectifs La rue d Italie à Aix en Provence fait partie des voies concernées par la piétonisation du centre-ville.

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A MANAGEMENT DE L SONORE WWW.ACOUPHEN-.COM CONTACT@ACOUPHEN-.COM SIEGE SOCIAL LYON CAMPUS DE LA DOUA 66, BD NIELS BOHR B.P. 52132 69603 VILLEURBANNE CEDEX TEL / 33 (0)4 72 69 01 22 FAX / 33 (0)4 72 44 04

Plus en détail

CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE

CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE CIM18-V1-04-2007 Organisme désigné par le Ministère chargé de l Industrie CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE N LNE-24006 rév. 0 du 09 Août 2012 Délivré par En application : Laboratoire national de métrologie

Plus en détail

1. Principe et portée

1. Principe et portée Circulaire n 2014/04 du 06/11/2014 La surcote 1. Principe et portée 2. Conditions d ouverture du droit à surcote 3. Détermination du nombre de trimestres de surcote 4. Calcul du coefficient de surcote

Plus en détail

Les données de l'ibge : "Le bruit à Bruxelles" Octobre 2005

Les données de l'ibge : Le bruit à Bruxelles Octobre 2005 8. CADASTRE DU BRUIT DU TRAFIC ROUTIER EN RÉGION DE 1.Approche générale BRUXELLES-CAPITALE Au cours des dernières décennies, l'accroissement des populations urbaines et du taux de motorisation a entraîné

Plus en détail

Etude d Impact Acoustique Existant Vis-à-vis de l arrêté du 23 janvier 1997 relatif aux ICPE

Etude d Impact Acoustique Existant Vis-à-vis de l arrêté du 23 janvier 1997 relatif aux ICPE Etude d Impact Acoustique Existant Vis-à-vis de l arrêté du 23 janvier 1997 relatif aux ICPE Phase : Organisme : Localisation : Correspondant : Situation Actuelle GSM Carrière de Maine-de-Boixe Lieux-dits

Plus en détail

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol)

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol) CHANTIER DE RENOVATION DE LA GAÎTE LYRIQUE (PARIS 3 ème ème ) Les réseaux de surveillance acoustique, prémices des Observatoires du bruit - Mercredi 04 juin 2008 1 Introduction Dates du chantier : Octobre

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

Lyon, le 10/08/2012. BUREAU VERITAS Clermont Ferrand Rue du bois joli CS90002 63801 COURNON D AUVERGNE

Lyon, le 10/08/2012. BUREAU VERITAS Clermont Ferrand Rue du bois joli CS90002 63801 COURNON D AUVERGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 10/08/2012 N/Réf. : CODEP-LYO-2012-044337. BUREAU VERITAS Clermont Ferrand Rue du bois joli CS90002 63801 COURNON D AUVERGNE Objet : Réf. : Contrôle de supervision

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

SCEA DU MOULIN DE SION Le Moulin de Sion SOUDAN Installations Classées pour la Protection de l'environnement.

SCEA DU MOULIN DE SION Le Moulin de Sion SOUDAN Installations Classées pour la Protection de l'environnement. SCEA DU MOULIN DE SION Le Moulin de Sion 44 100 SOUDAN ---------------- Installations Classées pour la Protection de l'environnement Étude de bruit Mars - 26 ter rue de La Lande Gohin 35430 ST-JOUAN-DES-GUERETS

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice AUTORITE DE REGULATION CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DIRECTION DES TELECOMMUNICATIONS Contrôle de la qualité de service des opérateurs de

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de l Ourcq Rapport sur le prix et la qualité du SPANC 2012 1

Communauté de communes du Pays de l Ourcq Rapport sur le prix et la qualité du SPANC 2012 1 Communauté de communes du Pays de l Ourcq Rapport sur le prix et la qualité du SPANC 2012 1 PREAMBULE Conformément à l article L.2224-5 du Code Général des Collectivités Territoriales, le Président de

Plus en détail

Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride

Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride Fiche d application : Saisie des systèmes de ventilation naturelle par conduits et de ventilation hybride Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 7 avril 2009 1 Préambule : Cette

Plus en détail

EPREUVE E3 EPREUVE PRATIQUE PRENANT EN COMPTE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL. Sous-épreuve E31

EPREUVE E3 EPREUVE PRATIQUE PRENANT EN COMPTE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL. Sous-épreuve E31 Etablissement de Formation Candidat Nom :... Prénom :...... EPREUVE E3 EPREUVE PRATIQUE PRENANT EN COMPTE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Sous-épreuve E31 Evaluation de la formation en milieu professionnel

Plus en détail

Caractérisation des générateurs thermodynamiques électriques

Caractérisation des générateurs thermodynamiques électriques RT 01 Fiche d application : Caractérisation des générateurs thermodynamiques électriques Date Modification Version 01 1 4 février 015 Remaniement et compléments sur les PAC hautes températures 1/5 Préambule

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 27 décembre 2009 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 24 sur 87 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 23 décembre 2009

Plus en détail

Rapport n 11-11-30-0206-TLE. Etude Acoustique sur le Port de Commerce de l Île-Rousse. Chambre de Commerce et d'industrie Bastia-Haute-Corse

Rapport n 11-11-30-0206-TLE. Etude Acoustique sur le Port de Commerce de l Île-Rousse. Chambre de Commerce et d'industrie Bastia-Haute-Corse Rapport n 11-11-30-0206-TLE Etude Acoustique sur le Port de Commerce de l Île-Rousse Chambre de Commerce et d'industrie Bastia-Haute-Corse DOCUMENT EDITE PAR : AGENCE EST - SIEGE SOCIAL Centre d Affaires

Plus en détail

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3:

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3: NORME INTERNATIONALE ISO 11553-3 Première édition 2013-03-15 Sécurité des machines Machines à laser Partie 3: Méthodes de mesure et de réduction du bruit des machines à laser, des dispositifs de traitement

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01)

NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01) Juin 2011 NOTE EXPLICATIVE SUR LA PROGRESSION ACCÉLÉRÉE DANS L ÉCHELLE SALARIALE (6-1.01) La est une nouvelle disposition figurant dans la convention collective 2010-2015 et permettant aux enseignantes

Plus en détail

Proposition de projet d amendements au Règlement n o 116 (Systèmes d alarme pour véhicules)

Proposition de projet d amendements au Règlement n o 116 (Systèmes d alarme pour véhicules) Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.29/GRSG/2015/7 Distr. générale 19 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Forum

Plus en détail

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT I- MESURES PREALABLES A L ACCEPTATION SUR SITE Au préalable

Plus en détail

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif

Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif DGOS / DGFiP Bureau PF1 / CL1B Version Septembre 2013 Fiche n 10 Traitement comptable du changement de méthode comptable Suppression de la méthode de l amortissement progressif I. Objet de la fiche Dans

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc )

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc ) Page 1 sur 5 Centre De Gestion FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA NIEVRE NOTE INFORMATION N 12/2014 Service Documentation : F. MORVAN L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation,

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail