Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3"

Transcription

1 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE ) Sonomètre ) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE... 5 A. DATE DE LA CAMPAGNE... 5 B. MODE DE FONCTIONNEMENT DE L ETABLISSEMENT... 5 C. SOURCES SONORES ) Propres à l établissement ) Dans l environnement immédiat... 5 D. CONDITIONS METEOROLOGIQUES... 6 E. POINTS DE MESURE ) Emplacement ) Sources sonores proches... 8 IV. RESULTATS... 9 A. NIVEAUX ADMISSIBLES ) Niveaux limites de bruit ) Valeurs limites d émergence... 9 B. RESULTATS ) Niveau résiduel ) Niveau ambiant V. ANALYSE DE LA CONFORMITE A. EN LIMITE DE PROPRIETE B. EN ZONE A EMERGENCE REGLEMENTEE VI. CONCLUSION

2 Date de la campagne de mesures : Les 1 et 9 mars Lieu : Pure - Ardennes Diffusion : GESTAMP PRISMA INDUSTRIE ENVIRONNEMENT SECURITE Objet de la mesure : Analyse du niveau sonore généré par l établissement dans le cadre du respect de l arrêté modifié du 23 janvier 1997 Nom de l intervenant / rédacteur du rapport : Laurent SOSSNA Chargé de Projet Environnement Date de rédaction du rapport : Lundi 12 mars 2

3 I. OBJET DE L ETUDE La société Prisma, implantée sur la commune de Pure, doit réaliser une campagne de mesures de bruit dans le cadre du contrôle de ses émissions sonores. Cette campagne de mesure consiste à contrôler les niveaux sonores du site et à les comparer aux prescriptions réglementaires fixées par l arrêté modifié du 23 janvier II. MODE OPERATOIRE A. MATERIEL UTILISE Pour la réalisation des mesures, le matériel suivant est utilisé : 1) Sonomètre Il s agit d un sonomètre intégrateur de classe 1 tel que la norme NF S le préconise. Ses caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-dessous : Constructeur 01 db-metravib Type BLUE SOLO 01 N de série Type de préamplificateur PRE 21 S N de série du préamplificateur Type de microphone MCE 212 N de série du microphone Date du dernier étalonnage 03/11/2010 Date du prochain étalonnage 03/11/ 2) Calibreur Il s agit d un calibreur de classe 1 tel que la norme NF S le préconise. Ses caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-dessous : Constructeur 01 db-metravib Type Cal 21 N de série Date du dernier étalonnage 04/11/2010 Date du prochain étalonnage 04/11/ 3

4 B. METHODE DE MESURE Les mesurages ont été effectués conformément à la norme NF S sans déroger à aucune de ses dispositions. La méthode de mesure est dite «de contrôle». Pour chaque point défini, la durée cumulée des intervalles de mesurage est supérieure à 30 minutes. Les résultats sont exprimés en décibel pondéré A : db(a). C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL Pour chaque point de mesure, le sonomètre est disposé de la manière suivante : - le sonomètre est positionné en limite de propriété ou en zone à émergence réglementée, - le microphone est orienté vers l établissement, - aucune surface réfléchissante n est disposée à moins d 1 mètre du microphone, - la hauteur de mesurage au-dessus du sol (ou d un obstacle) est comprise entre 1,2 et 1,5 mètre. 4

5 III. CAMPAGNE DE MESURE A. DATE DE LA CAMPAGNE La campagne de mesures a été réalisée les 1 er et 9 mars. B. MODE DE FONCTIONNEMENT DE L ETABLISSEMENT La société Prisma fonctionne en équipe postée (rythme en fonction des équipes), du lundi au vendredi. La planification des mesures a donc été faite en prenant en compte les horaires de fonctionnement de l établissement. C. SOURCES SONORES 1) Propres à l établissement Les principales nuisances sonores liées à l activité de la société Prisma sont les suivantes : - bruits process : parc machine, - activités annexes : compresseurs, grenailleuse, - trafic : arrivée/départ du personnel, chargement et déchargement des camions de transport, 2) Dans l environnement immédiat Les sources de bruit extérieures à l établissement sont essentiellement constituées des éléments suivants : - les routes avoisinantes, - les activités voisines (société Palfroid, ). 5

6 D. CONDITIONS METEOROLOGIQUES Lors des mesures, les conditions climatiques étaient les suivantes : - vent : nul à faible - température : entre -3 et 8 C - nébulosité : temps clair Ces conditions sont à comparer à celles décrites dans la norme NF S , qui sont rappelées ci-après : U1 Vent fort (3 à 5 m/s) contraire au sens source-récepteur Condition de vent U2 U3 U4 Vent moyen à faible (1 à 3 m/s) contraire ou vent fort (3 à 5 m/s) peu contraire Vent nul ou vent quelconque de travers Vent moyen à faible (1 à 3 m/s) portant ou vent fort (3 à 5 m/s) peu portant (d angle proche des 45 ) U5 Vent fort (3 à 5 m/s) portant Condition de température T1 T2 T3 T4 T5 Jour et fort ensoleillement et surface sèche et peu de vent Mêmes conditions que T1 mais au moins une des conditions n est pas vérifiée Lever du soleil ou coucher du soleil ou (temps couvert et venteux et surface pas trop humide) Nuit et (nuageux ou vent) Nuit et ciel dégagé et vent faible Les conditions climatiques de la campagne de mesures correspondent à des conditions de vent et de température suivantes : - de nuit : U3 / T3 - de jour : U3 / T2 Ces indices sont constants sur l ensemble de la campagne. 6

7 Le tableau ci-après identifie l impact des conditions climatiques par rapport aux phénomènes d atténuation ou de renforcement des niveaux sonores enregistrés : U1 U2 U3 U4 U5 T T Z + T3 - - Z + + T4 - Z T Où : «--» : correspond à une atténuation très forte du niveau sonore, «-» : correspond à une atténuation forte du niveau sonore, «Z» : correspond à des effets météorologiques nuls ou négligeables, «+» : correspond à un renforcement faible du niveau sonore, «++» : correspond à un renforcement fort du niveau sonore. En conclusion, les conditions météorologiques lors de la campagne de mesure n impactent pas de manière significative les niveaux sonores mesurés. 7

8 E. POINTS DE MESURE 1) Emplacement L étude a défini 4 points de mesure répartis sur l ensemble de la périphérie de l établissement. Les emplacements sont précisés dans le tableau ci-dessous : Points Localisation 1 En zone à émergence réglementée Nord-Est, au niveau de l entrée du site 2 En zone à émergence réglementée Est, en face du bâtiment de production 3 4 En limite de propriété Sud, au niveau de la zone de chargement des camions (produits finis) En limite de propriété Nord-Ouest, au niveau de l atelier maintenance et de la zone de livraison des matières premières L ensemble de ces points de mesure est localisé sur le plan présenté en annexe 1. 2) Sources sonores proches Le tableau ci-dessous présente pour chaque point de mesure défini les bruits particuliers liés à l activité de l établissement : Points Bruits particuliers 1 Production, trafic routier arrivant sur le site 2 Production 3 Production, chargement des camions et circulation sur le site 4 Production, chargement des camions et circulation sur le site 8

9 IV. RESULTATS A. NIVEAUX ADMISSIBLES Les niveaux admissibles fixés par l arrêté modifié du 23 janvier 1997 sont présentés ci-après. 1) Niveaux limites de bruit Les niveaux limites de bruit ne doivent pas dépasser en limite de propriété de l établissement les valeurs présentées ci-après pour les différentes périodes de la journée. Ces valeurs sont applicables uniquement dans le cas où le bruit résiduel (installations à l arrêt) est inférieur à ces niveaux limites de bruit. Périodes Niveau sonore limite admissible Période de jour, de 7h à 22h (sauf dimanches et jours fériés) Période de nuit, de 22h à 7h (ainsi que les dimanches et jours fériés) 70 db(a) 60 db(a) 2) Valeurs limites d émergence Les émissions sonores dues aux activités des installations ne doivent pas engendrer une émergence supérieure aux valeurs admissibles fixées par l arrêté modifié du 23 janvier Ces valeurs sont rappelées ci-dessous : Niveau de bruit ambiant existant dans les zones à émergence réglementée (incluant le bruit de l établissement) Supérieur à 35 db(a) et inférieur ou égal à 45 db(a) Emergence admissible pour la période allant de 7h à 22h sauf dimanches et jours fériés Emergence admissible pour la période allant de 22h à 7h ainsi que les dimanches et jours fériés 6 db(a) 4 db(a) Supérieur à 45 db(a) 5 db(a) 3 db(a) B. RESULTATS 1) Niveau résiduel Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Point Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 9 mars 1 De 4h41 à 5h De 5h19 à 5h , De 5h53 à 6h , De 6h29 à 6h ,5 46 9

10 Point Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure jour le 9 mars 1 De 8h46 à 9h27 63,5 41,5 48,5 2 De 8h16 à 8h ,5 48,5 3 De 7h34 à 8h ,5 4 De 7h00 à 7h ,5 48 Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 2. 2) Niveau ambiant a) En limite de propriété Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Points Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 1 er mars Indicateur retenu 3 De 6h29 à 6h59 49, LAeq 4 De 5h59 à 6h LAeq Mesure jour le 1 er mars 3 De 7h00 à 7h ,5 48 LAeq 4 De 7h45 à 8h LAeq En gras les valeurs retenues Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 3. L'arrêté modifié du 23 janvier 1997 préconise, dans le cas des niveaux de bruit admissibles en limites de propriété, de retenir l'indicateur LA eq (paragraphe 2.5.a de l'annexe). b) En zone à émergence réglementée Le tableau suivant présente les résultats obtenus : Points Période En db(a) LA eq L90 L50 Mesure nuit le 1 er mars Indicateur retenu 1 De 4h48 à 5h29 57,5 37,5 41 L50 2 De 5h29 à 5h ,5 44 L50 Mesure jour le 1 er mars 1 De 9h12 à 9h52 62, ,5 L50 2 De 8h29 à 8h59 58, ,5 L50 En gras les valeurs retenues 10

11 Les évolutions temporelles sont présentées en annexe 3. Conformément à l'arrêté modifié du 23 janvier 1997, dans le cas du contrôle de l'émergence, si la différence L eq L50 est supérieure à 5 db(a), l'indicateur d'émergence pris en considération est la différence entre les indices fractiles L50 calculés entre le bruit ambiant et le bruit résiduel (paragraphe 2.5.b de l'annexe). 11

12 V. ANALYSE DE LA CONFORMITE A. EN LIMITE DE PROPRIETE L'analyse de la conformité est réalisée dans le tableau ci-dessous : Points Valeur retenue En db(a) Niveau sonore admissible (arrêté du 23/01/1997) Période nuit Conformité 3 49,5 60 Conforme Conforme Période jour Conforme Conforme B. EN ZONE A EMERGENCE REGLEMENTEE Les émergences réglementaires sont présentées dans le tableau suivant : Emergence en db(a) Points Jour Nuit L analyse de la conformité est présentée dans le tableau ci-dessous : Valeurs retenues en db(a) Points Résiduelle Ambiant Emergence mesurée (ambiant-résiduelle) Période nuit Emergence réglementaire Conformité Non-conforme «Nulle» 4 Conforme Période jour 1 48,5 48, Conforme 2 48,5 49, Conforme L émergence calculée pour le point 2 de nuit est négative. Une émergence négative ne correspondant pas à une situation réelle, l émergence est dite nulle dans ce cas. 12

13 VI. CONCLUSION La campagne de mesure des émissions sonores fait apparaitre des résultats conformes aux prescriptions de l arrêté modifié du 23 janvier Seul un calcul d émergence présente un léger dépassement au niveau du point 1 en période de nuit. Le tableau ci-dessous synthétise l analyse de la conformité par rapport pour les différents points de mesure : Points En limite de propriété Calcul d émergence Nuit Jour Nuit Jour 1 Conforme Conforme Nonconforme Conforme Observations Un dépassement de l émergence est constaté. Néanmoins, le niveau sonore de ce point est largement dépendant du trafic routier. 2 Conforme Conforme Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 3 Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 4 Conforme Conforme Aucune non-conformité sur ce point 13

14 ANNEXE 1 : Localisation des points de mesure 14

15 15

16 ANNEXE 2 : Evolutions temporelles du niveau sonore résiduel 16

17 17

18 18

19 19

20 20

21 21

22 22

23 23

24 24

25 ANNEXE 3 : Evolutions temporelles du niveau sonore ambiant 25

26 26

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 32

33 33

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG Tél. : 03 88 23 47 72 Fax : 03

Plus en détail

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION NIVEAUX SONORES ÉMIS DANS L ENVIRONNEMENT EN RÉFÉRENCE À L ARRÊTÉ DU 23 JANVIER

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE PROJET D AMÉNAGEMENT D UN CENTRE DE STOCKAGE DE SEDIMENTS Commune de Bessines-sur-Gartempe Maître d Ouvrage AREVA Etablissement de Bessines 1, Avenue du Brugeaud 87250 Bessines

Plus en détail

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique Rouen Val de Seine Logistique amont Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne Etat initial acoustique Février 2010 ACOUSTIQUE RVSL amont SOMMAIRE I. OBJET 3 II. LE BRUIT : GENERALITES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES Analyse vibratoire et pulsatoire API 618 Systèmes de simulation Mesures et études acoustiques des réseaux de compresseurs et de pompes d écoulement de fluides Détermination des traitements Optimisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

VILLE DE REPENTIGNY M.R.C. DE L ASSOMPTION RÈGLEMENT NUMÉRO 44

VILLE DE REPENTIGNY M.R.C. DE L ASSOMPTION RÈGLEMENT NUMÉRO 44 VILLE DE REPENTIGNY M.R.C. DE L ASSOMPTION RÈGLEMENT NUMÉRO 44 Règlement relatif au bruit. ATTENDU que le conseil de la Ville de Repentigny juge nécessaire d abroger le règlement numéro 1076 tel qu amendé;

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

Saint-Brice-sous-Forêt (95)

Saint-Brice-sous-Forêt (95) Station de mesure du bruit Saint-Brice-sous-Forêt (95) Bilan sur un an de mesure 23 sept. 2011-22 sept. 2012 Sommaire 1. Contexte... 1 2. Notice de lecture... 2 2.1. Définitions utiles... 2 2.1.1. Configuration

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire. Simulation d Impact Sonore

Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire. Simulation d Impact Sonore Client : Antea Maître d'ouvrage : Communauté d agglomération Orléans Val de Loire Simulation d Impact Sonore Projet d'extension de la Déchèterie de Saran Mars 2013 --- ENVITEC Bureau d Études en Acoustique

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le bruit

Ordonnance sur la protection contre le bruit Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) Modification du 23 août 2006 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 15 décembre 1986 sur la protection contre le bruit 1 est modifiée comme

Plus en détail

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations Etude acoustique Bureaux AGESSA au 21 bis rue de Bruxelles, 75009 Paris Client Contact Adresse Etabli

Plus en détail

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Références légales : LRQ (c. Q-2), articles 20 et 22 JUIN 2006 Introduction 1. Objet de la note d instructions Cette note

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 SOMMAIRE 1- INTRODUCTION P 1 2- SURVEILLANCE DES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES P 2 2.1 - REJETS CHEMINEE P 2 2.2 - BATIMENT ADMINISTRATIF P 7 2.3 - MESURE DE COLMATAGE

Plus en détail

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE

REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE REGLEMENTATION BRUIT DE VOISINAGE Décret n 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, modifiant le décret du 18/04/05. En application de la loi Bruit de 1992, le code

Plus en détail

DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE)

DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE) N o contrat : DEVIS SPÉCIAL (PARTIE TECHNIQUE) N o document : 103 Unité administrative Direction de l Île-de-Montréal Plans et devis d'ingénierie Objet des travaux Gestion du bruit N o dossier N o projet

Plus en détail

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing é Lundi au vendredi en période scolaire 5.53 6.16 6.31 6.41 6.51 7.01 7.08 7.15 7.22 7.28 7.35 7.41 7.47 7.53 8.00 8.06 8.13 8.19 8.26 8.32 8.39 8.45 8.52 8.58 9.05 9.11 9.18 9.25 9.32 9.39 9.46 9.53 10.02

Plus en détail

Précisions techniques

Précisions techniques Précisions techniques 2 Campagne de mesurages 2.1 Objet de la campagne de mesurages L objet de la présente campagne de mesurage est de vérifier, valider et ajuster si nécessaire les paramètres de calculs

Plus en détail

Diagnostic de qualité de l air

Diagnostic de qualité de l air Diagnostic de qualité de l air Mesure de particules (PM10 - PM2,5) en air intérieur, chez un particulier, à proximité du chantier de travaux pour la rénovation du tunnel de la Croix-Rousse (Lyon 1 er )

Plus en détail

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE I - INTRODUCTION Le bruit dans les piscines est crée par les activités ludiques et les cris des usagers.

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT DANS LES DOCUMENTS D URBANISME L objet de cette fiche est d apporter des éléments méthodologiques afin d aider à la prise en compte du thème considéré dans la planification

Plus en détail

En mars 2001, à l occasion d une journée

En mars 2001, à l occasion d une journée Solutions Cetiat MESURES ACOUSTIQUES TROIS NORMES POUR MESURER LE BRUIT DES MACHINES La chasse au bruit oblige les fournisseurs à tenir compte des caractéristiques acoustiques de leurs matériels de plus

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires

Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires 1 Mesurage du niveau de pression acoustique émis par les tuyaux d échappement des motocyclettes stationnaires Préparé par B. Lévesque, génie mécanique, Université Laval Introduction Cette méthode de mesurage

Plus en détail

Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe

Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe Questionnaire technique Harmonica Action 1 Sommaire Classification Harmonica /positionnement des balises Exemples de réseaux à l échelle d une agglomération

Plus en détail

BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE "EN VILLE, SANS MA VOITURE!" 22 septembre 2000

BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE EN VILLE, SANS MA VOITURE! 22 septembre 2000 BILAN ACOUSTIQUE D'UNE JOURNEE "EN VILLE, SANS MA VOITURE!" 22 septembre 2000 1. Contexte et objectifs 2. Méthodologie 3. Enquête 4. Cartographie 5. Représentation des gains acoustiques et des signaux

Plus en détail

IMPACT ACOUSTIQUE DE l OPERATION «JOURNEE SANS VOITURE» ORGANISEE LE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 DANS PARIS

IMPACT ACOUSTIQUE DE l OPERATION «JOURNEE SANS VOITURE» ORGANISEE LE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 DANS PARIS Rapport d analyse de Bruitparif 23 octobre 2015 IMPACT ACOUSTIQUE DE l OPERATION «JOURNEE SANS VOITURE» ORGANISEE LE DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 DANS PARIS L avenue des Champs-Elysées rendue aux piétons

Plus en détail

CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE

CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE CIM18-V1-04-2007 Organisme désigné par le Ministère chargé de l Industrie CERTIFICAT D EXAMEN DE TYPE N LNE-24006 rév. 0 du 09 Août 2012 Délivré par En application : Laboratoire national de métrologie

Plus en détail

7-2. Annexe Voies Bruyantes. Cartographie des zones affectées par le bruit des infrastructures routières sur la commune (A89) Arrêtés associés

7-2. Annexe Voies Bruyantes. Cartographie des zones affectées par le bruit des infrastructures routières sur la commune (A89) Arrêtés associés AGC - Patrick REYNÈS Etude & Conseil Urbanisme Environnement DÉPARTEMENT DE LA LOIRE COMMUNE D'AMIONS PLAN LOCAL D URBANISME 7-2 Annexe Voies Bruyantes Cartographie des zones affectées par le bruit des

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE

COMPILATION ADMINISTRATIVE COMPILATION ADMINISTRATIVE Mise en garde Le lecteur est par les présentes avisé que toute erreur ou omission qui pourrait être relevée dans le texte ci-après n'a pas pour effet de diminuer le caractère

Plus en détail

NOTICE. Cartes de bruit stratégiques. Echéance 2012

NOTICE. Cartes de bruit stratégiques. Echéance 2012 NOTICE Cartes de bruit stratégiques Echéance 2012 CETE69_R2_DM_Rapport_Rev4 Département Laboratoire d'autun 1 Boulevard Bernard Giberstein ZI de Saint Andoche BP 141 71404 AUTUN CEDEX Tél.: +33 (0)3 85

Plus en détail

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique CA. Les Lacs de l'essonne - CSB - Résumé non technique 03 11 2014-1/19 Sommaire I. Contexte réglementaire autour de l élaboration des cartes de bruit stratégiques...3

Plus en détail

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010

Mesurage isolements acoustiques. cabine insonorisée. Paris 16 ème. Rapport de mesure. 05 mai 2010 Mesurage isolements acoustiques cabine insonorisée Paris 16 ème Rapport de mesure 05 mai 2010 Rapport établi par: AVEL ACOUSTIQUE 43 rue du moulin des prés 75013 PARIS Rapport établi pour: MAKSON A l attention

Plus en détail

Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics

Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics Directive du 10 mars 1999 (modification du 30 mars 2007) 1. PREAMBULE La loi fédérale sur la protection

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Patrice Choquette, ing., M.Sc.A. - Chef d Équipe Ahmed Meknaci, M.Sc.A. Assistant de projet 2 Acousticiens Maîtrise en acoustique et vibrations

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION SECRETARIAT GENERAL SAINT-DENIS, le 07 avril 2009 Direction des Relations avec les Collectivités Territoriales et du Cadre de Vie Bureau de l Environnement et de l Urbanisme A

Plus en détail

CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI

CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI CHAPITRE 9 : SYNTHESE DES MESURES, ESTIMATIONS DES DEPENSES CORRESPONDANTES, EFFETS ATTENDUS ET MODALITES DE SUIVI Page 401 Page 402 SOMMAIRE DU CHAPITRE 9 : 1. Mesures intégrées à la conception même du

Plus en détail

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C

Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction NOR : EQUU0010005C 445-3 Texte non paru au Journal officiel 170 Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Circulaire UHC/QC 1/4 n o 2000-5 du 28 janvier 2000 relative à l application de la réglementation

Plus en détail

TITRE I. CHAMP D'APPLICATION

TITRE I. CHAMP D'APPLICATION Préfet d Indre et Loire PREFECTURE ARRÊTÉ relatif à la lutte contre les bruits de voisinage DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES BUREAU DE LA REGLEMENTATION ET DE LA CITOYENNETE LE

Plus en détail

Le son, le bruit et signature

Le son, le bruit et signature Le son, le bruit et signature «Ce que j ignore est toujours compliqué et réciproquement ce que je sais est toujours simple». Le son, c est quoi au juste? C est la propagation d une variation de pression

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011 Rapport Technique Bruit Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 211 Version Novembre 213 Division Autorisations et partenariats Sous-division Actions intégrées Département

Plus en détail

Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION

Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION SEANCE DU 11 FÉVRIER 2009 -=-=-=-=-= SYSTEME D AIDES POUR

Plus en détail

Rapport de mesures acoustiques

Rapport de mesures acoustiques Rapport de mesures acoustiques MESURAGE IN SITU DE LA TRANSMISSION DES BRUITS DE CHOC PAR UN PLANCHER BOIS AVEC RAVOIRAGE ALLEGE, DOUBLE COUCHE d ASSOUR CHAPE 19 et LA CHAPE LIQUIDE - AGILIA SOLS A Intervention

Plus en détail

Un minimum de 10% du nombre total de places devra être réservé aux visiteurs et accessible en permanence.

Un minimum de 10% du nombre total de places devra être réservé aux visiteurs et accessible en permanence. 1 - LOGEMENTS TIsera prévu en moyenne: - Lo2èmellts collectifs: Logements sociaux: 1 place par logement Autres lo~ements : 2 places par logement de 3 pièces principales et plus. 1;5 place par logement

Plus en détail

PAC en mode chauffage: Règles à respecter

PAC en mode chauffage: Règles à respecter PAC en mode chauffage: Règles à respecter GEOTHERMIE AEROTHERMIE Lyon, le 15 février 2011 Organisé par : Chambre de l Ingénierie 1/ Ne pas SURDIMENSIONNER Aérothermie Préconisation La PAC doit être dimensionnée

Plus en détail

Département de l ARIEGE

Département de l ARIEGE LES RAPPORTS BUREAU VERITAS Bureau Veritas 12 rue Michel Labrousse Bât 15 BP 64797 31047 TOULOUSE CEDEX 1 Dardilly, le 12 juillet 2012 Département de l ARIEGE Elaboration des cartes de bruit stratégiques

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Inventaire et suivi des reptiles

Inventaire et suivi des reptiles Inventaire et suivi des reptiles Ils sont réalisés par Simon Birckel de l Office national des forêts. Point bibliographique Documents de référence Les documents de référence sont : le dossier d enquête

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

DOSSIER THÉMATIQUE UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE DOSSIER THÉMATIQUE Novembre 2012 UN DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE SIMPLIFIÉ POUR LE BILAN DE L ÉTAT EXISTANT RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE 2 RÉHABILITATION DE L HABITAT ET DIAGNOSTIC ACOUSTIQUE

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3:

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3: NORME INTERNATIONALE ISO 11553-3 Première édition 2013-03-15 Sécurité des machines Machines à laser Partie 3: Méthodes de mesure et de réduction du bruit des machines à laser, des dispositifs de traitement

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Direction de l'action régionale et de la

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Indicateurs Normes Codes de conduite Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Pas de normes globales.. Mais 2 initiatives importantes Recenser les Normes concevoir un document (2013) (Coordination Group

Plus en détail

Rapport. Étude d impact sonore du projet minier aurifère Canadian Malartic. Projet DCI : PB-2007-0015 Juin 2008

Rapport. Étude d impact sonore du projet minier aurifère Canadian Malartic. Projet DCI : PB-2007-0015 Juin 2008 Rapport Étude d impact sonore du projet minier aurifère Canadian Malartic Projet DCI : PB-2007-0015 265, boul. Hymus, bureau 2 500, Pointe-Claire (Qc) H9R 1G6 Tél.: (514) 630-4855 1-800-363-4855 Fax :

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE

Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE La présente Annexe est une annexe opérationnelle qui s applique sans préjudice des dispositions des Conditions Générales. Les termes commençant par une majuscule dans

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION Ce document présente : les principales caractéristiques cycliques de la consommation d électricité en France, les différents

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique Grand Projet de Ville Malakoff Pré Gauchet à Nantes SITUATION INITIALE ET FINALE État initial Projet

Plus en détail

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A MANAGEMENT DE L SONORE WWW.ACOUPHEN-.COM CONTACT@ACOUPHEN-.COM SIEGE SOCIAL LYON CAMPUS DE LA DOUA 66, BD NIELS BOHR B.P. 52132 69603 VILLEURBANNE CEDEX TEL / 33 (0)4 72 69 01 22 FAX / 33 (0)4 72 44 04

Plus en détail

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Aménagement urbain durable Furtivité Urbaine Réseaux Et Travaux Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Journée technique CIDB Club Décibel Villes J. BILAL 26 novembre 2013 Nuisances chantiers

Plus en détail

CHARTE SECURITE- ENVIRONNEMENT - QUALITE

CHARTE SECURITE- ENVIRONNEMENT - QUALITE CHARTE SECURITE- ENVIRONNEMENT - QUALITE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NICE COTE D AZUR ET LES PROFESSIONNELS DE L INDUSTRIE CIMENTIERE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

Plus en détail

Sonomètre Intégrateur Enregistreur Analyseur optimus Vert pour le Bruit au Travail & le Bruit Environnemental

Sonomètre Intégrateur Enregistreur Analyseur optimus Vert pour le Bruit au Travail & le Bruit Environnemental BASIQUE PROFESSIONNEL ENVIRONNEMENT EXPERT SPECIAL Sonomètre Intégrateur Enregistreur Analyseur optimus Vert pour le Bruit au Travail & le Bruit Environnemental Les sonomètres optimus vert sont conçus

Plus en détail

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires L attestation de Prise en Compte de la Réglementation Acoustique : Décryptage

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE. Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône. Réseau ferré

Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE. Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône. Réseau ferré Mise en œuvre de la directive 2002/49/CE Cartes stratégiques du bruit Grands axes routiers du département du Rhône Réseau ferré Estimation du nombre de personnes vivant dans les bâtiments d habitation

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Bilan annuel 2010. Mesures de bruit. autour de l héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux

Bilan annuel 2010. Mesures de bruit. autour de l héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux Bilan annuel 2010 Mesures de bruit autour de l héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux Sommaire 1. Contexte... 1 2. Présentation du dispositif de mesure... 3 2.1. Plan d ensemble... 3 2.2. Descriptif des

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : EXPOSITION DE LA POPULATION AU BRUIT DES TRANSPORTS THEME : BRUIT 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée par l indicateur : Quel est le

Plus en détail

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Le bruit, une nuisance quotidienne Un phénomène physique Le bruit est la perception par l ouïe des vibrations ou

Plus en détail

1 www.norsonic.fr +33 (0)1 46 48 60 10

1 www.norsonic.fr +33 (0)1 46 48 60 10 1 +33 (0)1 46 48 60 10 SO VIB est une solution de de surveillance acoustique et vibratoire permanente simple, économique et efficace. L offre proposée par, sous forme d achat ou de loyers périodiques,

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) POUR LES ROUTES DEPARTEMENTALES DU JURA RD 678 A MONTMOROT RD 905 A CHOISEY

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) POUR LES ROUTES DEPARTEMENTALES DU JURA RD 678 A MONTMOROT RD 905 A CHOISEY PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) POUR LES ROUTES DEPARTEMENTALES DU JURA RD 678 A MONTMOROT RD 905 A CHOISEY Avril 2012 P.P.B.E. des routes départementales du Jura - 1/12 SOMMAIRE

Plus en détail

LA SEMHACH : PRÉSENTATION

LA SEMHACH : PRÉSENTATION LA SEMHACH : PRÉSENTATION Depuis 1988 : Société d Économie Mixte -> Février 2014 : Société Publique Locale Structure créée pour gérer les installations du Syndicat Intercommunal pour la Géothermie à Chevilly-Larue,

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce"

INFORMATION PRESSE. La lutte contre les bruits de voisinage se renforce Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé INFORMATION PRESSE "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce" Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 Introduction à la réglementation acoustique Algérienne et la réhabilitation acoustique des façades Abdelghani GRAMEZ 1 1 CNERIB, Cité Nouvelle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES pour la tenue d une buvette à la PISCINE L OASIS DU CHARREL par un marchand ambulant

CAHIER DES CHARGES pour la tenue d une buvette à la PISCINE L OASIS DU CHARREL par un marchand ambulant CAHIER DES CHARGES pour la tenue d une buvette à la PISCINE L OASIS DU CHARREL par un marchand ambulant La Ville d Aubagne est propriétaire de l équipement de la piscine «Alain BERNARD», sise RN8 Le Charrel

Plus en détail

FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer. Simply Unique. Brand of ACOEM

FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer. Simply Unique. Brand of ACOEM FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer Simply Unique Brand of ACOEM Avec FUSION, 01dB lance son nouveau sonomètre conçu pour répondre à vos besoins en toutes circonstances. Simple d utilisation, aussi

Plus en détail

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol)

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol) CHANTIER DE RENOVATION DE LA GAÎTE LYRIQUE (PARIS 3 ème ème ) Les réseaux de surveillance acoustique, prémices des Observatoires du bruit - Mercredi 04 juin 2008 1 Introduction Dates du chantier : Octobre

Plus en détail

Commune de Novillard

Commune de Novillard Commune de Novillard Plan Local d'urbanisme Élaboration 9. Annexes CONSULTATION DES SERVICES ENQUETE PUBLIQUE APPROBATION PROJET ARRÊTÉ LE 10 OCTOBRE 2014 Agence d'urbanisme du Territoire de Belfort Plan

Plus en détail

ARRETE MUNICIPAL BRUIT ARRETE

ARRETE MUNICIPAL BRUIT ARRETE ARRETE MUNICIPAL BRUIT LE MAIRE DE LA VILLE DE GRENOBLE ARRETE Vu le Code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L2212.1 et suivants ; Vu le Code de la Santé Publique, notamment

Plus en détail