Le contrat de prêt immobilier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le contrat de prêt immobilier"

Transcription

1 Le contrat de prêt immobilier samedi 8 septembre 2007, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2007). LE CONTRAT DE PRET IMMOBILIER I. Les documents à fournir pour une demande de prêt Généralement, après avoir signé un avant contrat (promesse de vente, promesse d achat, promesse synallagmatique de vente, compromis de vente, contrat de réservation de vente en l état futur d achèvement), l acquéreur dispose d un certain délai (10 à 15 jours en général) pour déposer sa demande de prêt auprès de l établissement financier de son choix et obtenir celui-ci. Il est indispensable de réclamer une lettre datée de l établissement financier attestant du dépôt d une demande de prêt. En effet, en cas de litige, l acquéreur doit prouver qu il a été diligent et qu il a mis tous les moyens en œuvre pour obtenir son prêt. Par ailleurs, les pièces demandées en fonction des situations et des crédits sollicités varient. Il est donc important de les déterminer. a. Dans tous les cas L établissement financier exige de l emprunteur la communication des documents suivants afin d avoir un dossier complet : - une copie d une pièce officielle d identité : carte nationale, carte de séjour ou passeport ; - les trois derniers bulletins de salaire du ou des emprunteurs ; - un justificatif de domicile : quittance EDF-GDf ou facture de téléphone fixe. ; - les trois derniers relevés de compte ; - les deux derniers avis d imposition ; - la promesse ou le compromis de vente ; - une attestation de l employeur indiquant la date d entrée, la fonction occupée et le salaire annuel net ; - un justificatif de l apport personnel ; - les justificatifs des charges, loyers, pensions ; - en cas de divorce, le jugement du divorce. b. Documents complémentaires à communiquer en cas d opérations spécifiques L établissement financier peut également demander des documents complémentaires si l acquéreur envisage de faire financer des travaux d amélioration ou la construction d une maison individuelle. Pour les travaux d amélioration, l établissement financier a besoin des documents suivants : - les devis descriptifs et estimatifs ; - le permis de construire pour les gros travaux ; - le titre de propriété ou attestation du notaire précisant l origine de propriété ; - le prix d achat et la désignation du bien objet des travaux ; 1/5

2 - les plans ; - la déclaration préalable de travaux en Mairie. Pour la construction d une maison individuelle, l établissement financier a besoin des documents suivants : - le permis de construire ; - les devis estimatifs ; - les plans côtés ; - le contrat de construction ; - l attestation du notaire précisant l origine de propriété ; - le prix d achat et la désignation du bien. c. Autres pièces à fournir pour bénéficier d emprunts spécifiques Parmi les financements, seul le prêt épargne logement, le prêt à taux zéro et le prêt conventionné semblent nécessiter un complément d information. Les documents spécifiques visés ci-après doivent être ajoutés à ceux communiqués à l établissement financier dans tous les cas. Pour le prêt épargne logement, l établissement financier peut exiger la communication : - d une attestation du promoteur certifiant que le permis de construire a bien été délivré et la copie de l acte de vente en cas de logement vendu en état futur d achèvement ; - la copie du permis de construire et un devis des travaux à réaliser en cas de construction individuelle ; - les livrets de famille en cas de rachat de droits à prêt ; Pour le prêt à taux zéro, l emprunteur doit fournir les pièces suivantes : - une déclaration sur l honneur des revenus imposables et l avis d imposition, de non imposition et de non mise en recouvrement pour chaque membre du foyer, sur l année n-1 et n-2 ; - les justificatifs du nombre de personnes au foyer (fiches individuelles ou familiales d état civil, certificat de grossesse éventuel, certificat de concubinage...) ; - une attestation sur l honneur aux termes de laquelle l emprunteur s engage à : occuper le logement financé à titre de résidence principale jusqu au remboursement complet de l avance ; informer l établissement prêteur en cas de déménagement pour raisons professionnelles ou familiales ;supporter la sanction applicable en cas de fausse déclaration : remboursement du financement, majoré de 10 % ou de 25 %. Pour les prêts conventionnés, l emprunteur doit fournir les pièces suivantes : - une déclaration dans laquelle, il s engage, pendant toute la durée de l amortissement du prêt, à ne pas transformer en local commercial ou professionnel, ni affecter à la location saisonnière, ni louer en meublé plus de 4 mois par an, ni utiliser comme résidence secondaire, ni occuper à titre d accessoire d un contrat de travail le logement financé ; - si le bien immobilier a plus de 20 ans, un état des lieux, établi par un professionnel dont les honoraires sont à la charge de l acquéreur, doit être annexé au contrat de prêt. II. Le crédit immobilier Lors de l acquisition d un bien immobilier, l acquéreur a souvent recours en tout ou partie à un prêt pour financer son acquisition. 2/5

3 L obtention d un prêt est souvent une condition suspensive de la réalisation de la vente. Toutefois, avant d étudier l offre de prêt en elle-même et les clauses importantes à négocier, l emprunteur doit choisir le taux qu il estime le plus opportun pour réaliser son opération. a. Les différents types de taux S il est vrai que le montant du taux d intérêt est primordial puisque les intérêts représentent une part importante du montant total du crédit, il est indispensable d avoir une visibilité du marché des taux d intérêt afin de faire le bon choix. En effet, selon les époques, il sera plus avantageux de prendre un taux fixe ou un taux variable. De plus, plus le prêt est long, plus le montant des intérêts sera élevé. Les établissements financiers, conscients de l évolution constante des besoins des emprunteurs, ont mis en place plusieurs types de prêt : - Le prêt à taux fixe à échéances constantes : le taux est déterminé à l avance, il est fixe pendant toute la durée du crédit, il n y a donc aucune surprise. - Le prêt à taux fixe à échéances modulables : ce système permet à l emprunteur de faire varier à la hausse comme à la baisse en fonction de l évolution de ses ressources financières le montant de sa mensualité. - Le prêt à taux révisable indexé : ce système fait varier le taux d intérêt à la hausse comme à la baisse en fonction d un indice boursier (tel le taux directeur de la Banque Centrale Euro-péenne). Par conséquent, les mensualités varient également. - Le prêt à taux révisable à échéances modulables : La durée du prêt peut être allongée ou raccourcie en fonction de la va-riation du taux. La souplesse de ce système n est pas à négliger en cas de variation connue des tendances à long terme des indices boursiers. - Le prêt à taux variable capé : Avec ce système, l emprunteur est assuré que le taux ne dépassera pas un certain seuil par rapport au taux initial (de 1 à 3 points). Au vu de ce qui précède, il convient d étudier précisément le marché avant de faire son choix. b. Clauses et conditions à négocier avant l offre de crédit Lorsque l emprunteur sollicite un établissement financier afin d obtenir un crédit, il est essentiel de demander l inscription des clauses suivantes dans l offre : - l absence de pénalité en cas de remboursement anticipé ; - la possibilité d augmenter le montant de ses remboursements sans pénalité ; - l absence de frais de dossier ; - repousser la première échéance de deux mois ; - pas d intérêts intercalaires ; - la possibilité de reporter des échéances à la fin du crédit. De nombreuses autres clauses peuvent être ajoutées ou négociées telle que celle relative aux garanties de l emprunt (inscription hypo-thécaire ou caution). Il revient à l emprunteur de faire valoir ses arguments pour obtenir l application et l inscription de ces clauses lui permettant de réduire le coût de son acquisition. c. Clauses abusives de l offre de crédit La Commission des Clauses Abusives a émis la recommandation n relative aux contrats de prêt immobilier en Celle-ci recommande que soient éliminées des contrats de prêt immobilier les clauses ayant pour objet ou pour effet : - d obliger l emprunteur à rembourser certains frais exposés de façon discrétionnaire par le prêteur sans en justifier la nécessité ou le montant ; 3/5

4 - de permettre au prêteur de visiter à tout moment les biens financés sans préciser les modalités de ce droit de visite ; - de mettre à la charge exclusive de l emprunteur les frais de recouvrement ou de procédure ; - d autoriser le prêteur à compenser une créance qu il invoque relativement au prêt avec toutes sommes qu il pourrait devoir à l emprunteur, quand bien même les conditions de la compensation légale ne seraient pas réunies ; - d obliger l emprunteur, pendant toute la durée du prêt, à verser l ensemble de ses revenus sur un même compte dans l établissement prêteur, sous peine de déchéance du terme, alors même que l emprunteur aura ponctuellement satisfait à ses remboursements et de ne prévoir aucune contrepartie individualisée à cette obligation au profit de l emprunteur ; - de laisser croire que le prêteur peut prononcer la déchéance du terme en cas d inobservation d une quelconque obligation ou en cas de déclaration fausse ou inexacte relative à une demande de renseignements non essentiels à la conclusion du contrat, et sans que le consommateur puisse recourir au juge pour contester le bien fondé de cette déchéance ; - de déroger aux règles légales de compétence territoriale. d. Le régime de l offre de crédit L établissement financier a l obligation de formuler par écrit une offre qu il doit envoyer par voie postale au candidat emprunteur ainsi qu aux éventuelles cautions. L envoi de l offre oblige le prêteur à maintenir les conditions qu elle indique pendant une durée minimale de trente jours à compter de sa réception par l emprunteur Il convient alors de s interroger sur le contenu de l offre. 1. Les mentions obligatoires de l offre de crédit L offre de crédit doit obligatoirement comporter (article L du Code de la Consommation) : - l identité des parties, et éventuellement des cautions déclarées ; - préciser la nature, l objet, les modalités du prêt, notamment celles qui sont relatives aux dates et conditions de mise à disposition des fonds ; - présenter un échéancier des amortissements détaillant pour chaque échéance la répartition du remboursement entre le capital et les intérêts. - l indication, outre le montant du crédit susceptible d être consenti, et, le cas échéant, celui de ses fractions périodiquement disponibles, son coût total, son taux ainsi que, s il y a lieu, les modalités de l indexation ; - énoncer, en donnant une évaluation de leur coût, les stipulations, les assurances et les sûretés réelles ou personnelles exigées, qui conditionnent la conclusion du prêt ; - En effet, l établissement financier subordonne l obtention du prêt à la souscription d une assurance décès, invalidité, incapacité de travail ou de chômage. Les conditions générales et particulières des assurances proposées ne sont pas communiquées avec l offre de prêt mais avec le contrat de prêt. Vérifiez le délai de carence pendant lequel l assurance ne prend pas en charge le crédit ainsi que les modalités d actionnement et les exclusions de celle-ci. - faire état des conditions requises pour un transfert éventuel du prêt à une tierce personne ; - rappeler les dispositions de l article L du Code de la Consommation à savoir que : 4/5

5 " L envoi de l offre oblige le prêteur à maintenir les conditions qu elle indique pendant une durée minimale de trente jours à compter de sa réception par l emprunteur. L offre est soumise à l acceptation de l emprunteur et des cautions, personnes physiques, déclarées. L emprunteur et les cautions ne peuvent accepter l offre que dix jours après qu ils l ont reçue. L acceptation doit être donnée par lettre, le cachet de la poste faisant foi. " - rappeler que toute modification des conditions d obtention du prêt, notamment le montant ou le taux du crédit, donne lieu à la remise à l emprunteur d une nouvelle offre préalable, sauf pour les taux variable. Le TEG (taux effectif global) n a pas à figurer obligatoirement dans l offre de prêt. Toutefois, il est vivement conseillé de l exiger car celui-ci permet de déterminer le coût réel du crédit. Le TEG est déterminé de la manière suivante : sont ajoutés aux intérêts les frais, commissions ou rémunérations de toute nature, directs ou indirects, y compris ceux payés ou dus à des intermédiaires intervenus de quelque manière que ce soit dans l octroi du prêt, même si ces frais, commissions ou rémunérations correspondent à des débours réels (article L du Code de la Consommation). 2. Accepter ou renoncer à l offre de crédit L offre de crédit que l emprunteur reçoit est valable trente jours. Toutefois, le législateur a voulu protéger le consommateur et lui laisser un délai de réflexion de dix jours. Ainsi, à compter de la réception de l offre de crédit, l emprunteur ne peut pas accepter l offre avant dix jours, le cachet de la poste faisant foi. Après l expiration de ce délai de dix jours, le contrat de prêt est réputé conclu par la signature de l emprunteur et des cautions éventuelles. Parallèlement, la remise des fonds est faite généralement entre les mains du notaire qui remettra le montant au vendeur. En cas de non réalisation de la vente, cette somme sera restituée à l établissement financier. Si l emprunteur souhaite renoncer à l offre de crédit, il suffit qu il ne la signe pas. 3. Les cas d obtention de déchéance des intérêts Dans l hypothèse où : - l établissement financier ne porte pas l ensemble des mentions obligatoires dans son offre de crédit ; - l établissement financier reçoit de la part de l emprunteur ou des cautions personnelles l acceptation de l offre sans que celle-ci comporte de date ou dans le cas où elle comporte une date fausse de nature à faire croire qu elle a été donnée après l expiration du délai de dix jours. - La sanction est alors immédiate : la déchéance partielle ou totale pour le prêteur du droit de percevoir les intérêts du prêt (article L alinéa 4 du Code de la Consommation). L emprunteur dispose alors d un délai de dix a s pour agir et demander, devant la juridiction compétente, la déchéance des intérêts. 5/5

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre

Plus en détail

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :...

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... Date de réception du dossier :... Vous souhaitez emprunter?

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Ordonnance n o 2016-351 du 25 mars 2016 sur les contrats de crédit aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers

Plus en détail

DEMANDE DE PRET D ETUDES

DEMANDE DE PRET D ETUDES PROVINCE DE LUXEMBOURG ANNEE 2010-2011 1ére Inspection Générale DEPARTEMENT DES AFFAIRES SOCIALES ET HOSPITALIERES DIVISION DES AFFAIRES SOCIALES Services des Prêts et des Primes DEMANDE DE PRET D ETUDES

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier :

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier : «CLÉ PRIMO ACCESSION» PRET A TAUX ZERO DE DOUARNENEZ COMMUNAUTE EN FAVEUR DE L ACCESSION A LA PROPRIETE, DANS L ANCIEN, DES JEUNES MENAGES A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n A compléter

Plus en détail

à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges

à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges A l attention du consommateur Ce guide de conseils pratiques, pour résoudre les

Plus en détail

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION Entre les soussignés : - - M (indiquer identité et adresse) - M (indiquer identité et adresse) Il est établi, ainsi qu il suit, les statuts de la société en participation

Plus en détail

GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien)

GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien) GARANTIE DE RACHAT ET RELOGEMENT (Vente de patrimoine ancien) TITRE 1 : NATURE DE LA GARANTIE DE RACHAT Article 1 er : Nature et portée de la garantie Une garantie de rachat est offerte par l organisme

Plus en détail

CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES

CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES Au Résidence LES JARDINS DE JADE Commune du Gosier Département de la Guadeloupe EXPOSE CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES Le RESERVANT a projeté d édifier

Plus en détail

Réglementation des loyers des locaux d habitation

Réglementation des loyers des locaux d habitation Réglementation des loyers des locaux d habitation Page 1 S O M M A I R E DECRET N o 146/PG-RM DU 27 SEPTEMBRE 1967 TITRE PREMIER TITRE II Du maintien dans les lieux et du droit de reprise page 3 TITRE

Plus en détail

ADIL DE L ISERE GRENOBLE

ADIL DE L ISERE GRENOBLE Le contrat de location-accession & Le Prêt Social Location-Accession ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Introduction Sommaire 1 - LE REGIME JURIDIQUE Le contrat

Plus en détail

Réfléchir au choix de votre achat immobilier (habitation principale)

Réfléchir au choix de votre achat immobilier (habitation principale) 1 Réfléchir au choix de votre achat immobilier (habitation principale) Faire le point sur l essentiel avant de commencer sa recherche STABILITE Etes-vous stable professionnellement et personnellement?

Plus en détail

VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA)

VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA) VENTE D IMMEUBLES EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT (VEFA) SOMMAIRE I. CADRAGE II. DEFINITION III. CONTENU DE LA VEFA IV. OBLIGATIONS CONTRACTUELLES V. CONSERVATION DES DROITS DE L ACQUEREUR VI. RETARD ET PENALITES

Plus en détail

VENTE D UNE MAISON ECLUSIERE Propriété du domaine public fluviale Départementale Située à MONTREUIL-SUR-MAINE (49220) DOSSIER DE VENTE

VENTE D UNE MAISON ECLUSIERE Propriété du domaine public fluviale Départementale Située à MONTREUIL-SUR-MAINE (49220) DOSSIER DE VENTE VENTE D UNE MAISON ECLUSIERE Propriété du domaine public fluviale Départementale Située à MONTREUIL-SUR-MAINE (49220) DOSSIER DE VENTE Dossier de vente Page 1 / 10 SOMMAIRE Article I. PREAMBULE Article

Plus en détail

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS

Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS Service Public Régional de Formation Permanente et d Apprentissage REGLEMENT D INTERVENTION DU FONDS D AIDE REGIONALE AUX APPRENTIS PREAMBULE Les conditions de vie des apprentis en région PACA constituent

Plus en détail

Demande de Cautionnement de Prêt Immobilier

Demande de Cautionnement de Prêt Immobilier Cachet de la mutuelle Demande de Cautionnement de Immobilier Nom de la mutuelle :.............................................................................................................................................

Plus en détail

DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT

DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT ASSURANCE Personnelle Assurance groupe Mairie LISTE DES ANNEXES DIRECTION DES POLITIQUES DE SOLIDARITES Domaine LOGEMENT DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT - Justificatifs

Plus en détail

CONJOINT (à préciser si celui ci est également propriétaire) Date et lieu de naissance :...

CONJOINT (à préciser si celui ci est également propriétaire) Date et lieu de naissance :... MANDAT «EXPERT» NON EXCLUSIF DE VENTE Loi du 7 mai 1946 instituant l Ordre des géomètres-experts, décret du 31 mai 1996 portant règlement de la profession et code des devoirs professionnels N au registre

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifié par la loi n 94-624 du 21 juillet 1994 LOCAUX VIDES Entre les soussignés, M. (nom, prénom et adresse) désigné ci-après sous

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N ENTRE LES SOUSIGNEES : La SCCV LES TERRASSES DE MOUISSEQUES, Société Civile Immobilière de Construction Vente au capital de 1 000 inscrite au RCS d EVRY sous le numéro 803

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

La Mutuelle. Le prêt ordinaire. Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire

La Mutuelle. Le prêt ordinaire. Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire Le prêt ordinaire Refinancez vos dettes avec le prêt ordinaire La Mutuelle Association Mutuelle des Fonctionnaires Internationaux de l Office des Nations Unies et Agences Spécialisées L Association Mutuelle

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA Conditions Générales de Vente Les conditions générales de vente régissant les rapports entre les agences de voyages et leur clientèle, ont été fixées par le décret

Plus en détail

LOUER UN LOGEMENT. Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue

LOUER UN LOGEMENT. Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue Que dois-je savoir pour bien louer? 1 Un logement privé A Une location nue La loi du 6 juillet 1989 s applique aux locaux neufs ou anciens : - Locaux à usage d habitation principale. - Locaux à usage mixte

Plus en détail

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIBAT est un organisme de certification dans le domaine de la construction. Il a la fiabilité et la compétence nécessaires qui lui permettent de certifier les systèmes de management.

Plus en détail

LOUER UN BIEN IMMOBILIER

LOUER UN BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Charlie CAILLOUX LOUER UN BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55247-8

Plus en détail

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015 L article 26 de la loi n 2015-30 du 18 août 2015, portant loi de finances complémentaire pour l année 2015 a assoupli les opérations d acquisition ou de construction des locaux à usage d habitation. La

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Instances concourant à l admission à l aide sociale Procédures d admission à l aide sociale Obligation

Plus en détail

Les formes de financement

Les formes de financement Les formes de financement Lorsque l on étudie le financement d une entreprise, on distingue : Les sources à court terme (moins d une année). Les sources à moyen terme (entre 2 et 5 ans). Les sources à

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

Pour votre maison neuve, choisissez le confort et les économies d énergie

Pour votre maison neuve, choisissez le confort et les économies d énergie DANS LE NEUF MAISON INDIVIDUELLE FUTUR PROPRIÉTAIRE Pour votre maison neuve, choisissez le confort et les économies d énergie Demande de prêt à détacher TAUX BONIFIÉS (b) à partir de 2,99 % AU LIEU DE

Plus en détail

AIDE A L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

AIDE A L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE AIDE A L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE SUBVENTION DE LANNION-TREGOR COMMUNAUTE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION (La demande doit être adressée avant la signature de l acte de vente définitif) Liste

Plus en détail

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET DOSSIER DE FINANCEMENT Monsieur et Madame :... PROJET Acquisition d une résidence principale Acquisition d une résidence secondaire Acquisition d une résidence locative Acquisition «Loi ROBIEN» Acquisition

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT AU LOGEMENT

DEMANDE DE PRÊT AU LOGEMENT Ministère de la défense et des anciens combattants Imprimé n 640*/25 quater SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION Circulaire n 500755/DEF/SGA/DFP/AS/IR DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DU MINISTERE

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES d un bien immobilier, propriété du Département des Vosges, situé : 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I OBJET Le Département des

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88"

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF  CARTE ZAP + 88 PÔLE VIE PUBLIQUE SERVICE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MISSION JEUNES REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF " CARTE ZAP + 88" Préambule : Le Département des Vosges a créé un dispositif

Plus en détail

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ

LEGGETT. Un récapitulatif étape par étape IMMOBILIER VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ VOTRE GUIDE GRATUIT POUR ACHETER UNE PROPRIÉTÉ Un récapitulatif étape par étape Mis en place par votre agence immobilière récompensée aux European Property Awards LEGGETT IMMOBILIER GUIDE DE L ACHETEUR

Plus en détail

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement :

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Destination de l aide au logement Article 1 : La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Prêts au affiliés actifs et retraités La construction d'un pavillon individuel ou l'achat

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

ACCORD DE GARANTIE N / GP1 () du. entre

ACCORD DE GARANTIE N / GP1 () du. entre entre Compagnie Française d Assurance pour le Commerce Extérieur agissant pour le compte et avec la garantie de l Etat français ci-après «Coface» et ci-après le «Prêteur» conjoints et solidaires au titre

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider

Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider N 50717#03 Demande de fixation d une contribution aux charges du mariage. (Article 214 du Code Civil, Articles1070 à 1074, 1137 et suivants du Code de Procédure Civile 1

Plus en détail

MISSION EXCLUSIVE DE VENTE CONCLUE AU SEIN DE L ENTREPRISE

MISSION EXCLUSIVE DE VENTE CONCLUE AU SEIN DE L ENTREPRISE Mission exclusive de vente conclue au sein de l entreprise avec clause de prolongation tacite 06/2014 MISSION EXCLUSIVE DE VENTE CONCLUE AU SEIN DE L ENTREPRISE (avec prolongation tacite) Dans les sept

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

exclusif Droits d enregistrement

exclusif Droits d enregistrement Imposition de la seconde résidence 4 Vous rêvez d un chalet dans les Ardennes où vous passeriez les vacances d été, entouré de vos enfants? Ou vous envisagez l acquisition d un petit appartement à la Côte

Plus en détail

NOUVELLE CALEDONIE - PROGRAMME IMMOBILIER DE 97 VILLAS Eligible aux dispositif d investissement Outre Mer

NOUVELLE CALEDONIE - PROGRAMME IMMOBILIER DE 97 VILLAS Eligible aux dispositif d investissement Outre Mer L immobilier de demain en Province Nord NOUVELLE CALEDONIE - PROGRAMME IMMOBILIER DE 97 VILLAS Eligible aux dispositif d investissement Outre Mer Un espace de vie, avec des commerces de proximité, restaurant,

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 16 18 février 2005

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 16 18 février 2005 OMPI WO/PBC/IM/05/3 ORIGINAL : anglais DATE : 14 janvier 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 16 18 février 2005 OPTIONS

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE La société dénommée OCEANIC AGENCE, ayant pour nom commercial OCEANIC IMMOBILIER, société à responsabilité

Plus en détail

LES AVANT-CONTRATS LES TROIS TYPES D ACTES D ENGAGEMENT

LES AVANT-CONTRATS LES TROIS TYPES D ACTES D ENGAGEMENT LES AVANT-CONTRATS L avant-contrat constitue un contrat au sens juridique du terme, qui entraîne des obligations importantes pour les deux parties signataires. Il est donc primordiale d accorder la plus

Plus en détail

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière Règles régissant l activité de promotion immobilière Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 [NB - Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 fixant les règles régissant l activité de promotion immobilière]

Plus en détail

LE GUIDE DU CREDIT A LA CONSOMMATION

LE GUIDE DU CREDIT A LA CONSOMMATION LE GUIDE DU CREDIT A LA CONSOMMATION INTRODUCTION L opprobre fut jeté sur le crédit. Accusé de tous les maux : causes du surendettement, décomposition des familles, suppôt de la société de consommation.

Plus en détail

Dossier de candidature "Bourse au Permis de conduire "

Dossier de candidature Bourse au Permis de conduire Dossier de candidature "Bourse au Permis de conduire " PHOTO Bénéficiaire Nom : Epouse:... Prénom :... Adresse :... Téléphone fixe:... Téléphone mobile : Adresse e mail :... Date de Naissance :... Lieu

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION - DÉFINITION Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les prestations de services conclues

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC L R. Q., c. C-23.1 Résumé du Code Août 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

Plus en détail

Régionalisation de la fiscalité immobilière

Régionalisation de la fiscalité immobilière Régionalisation de la fiscalité immobilière Les avantages fiscaux pour l acquisition ou la conservation de l habitation «propre» sont devenus depuis 2014 une compétence régionale. Pour toutes les autres

Plus en détail

Dossier investisseur. Pièces à renvoyer

Dossier investisseur. Pièces à renvoyer Dossier investisseur Vous trouverez dans ce dossier l ensemble des documents à compléter, ainsi que les pièces à fournir afin de constituer votre dossier investisseur. Merci de nous le retourner à l adresse

Plus en détail

Convention de portage foncier. Agence foncière de Loire-Atlantique Commune / EPCI de.

Convention de portage foncier. Agence foncière de Loire-Atlantique Commune / EPCI de. Convention de portage foncier Commune / EPCI de. 1 / 9 ENTRE : L, ayant son siège social sis Hôtel du Département 3, quai Ceineray à Nantes, représentée par son Directeur, Monsieur.(nom et prénom), demeurant

Plus en détail

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME PTZ : offres prêt émises à compter du 1 er janvier 2016 (Métropole et DOM) Loi du 29 décembre 2015 finances pour 2016 : art. 107 Décret du 29.12.15 : JO du 30.12.15 Janvier 2016 n 02 16 À jour au 31 décembre

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Manuel administratif Assurance groupe. Manuel administratif Assurance groupe

Manuel administratif Assurance groupe. Manuel administratif Assurance groupe Sommaire 1 Quels documents recevez-vous lors de l entrée en vigueur de l assurance groupe?... 3 2 Quelles sont les possibilités offertes par KBC-Online?... 4 2.1 Possibilités dont dispose l employeur...

Plus en détail

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions L'an, Le, Par-devant M e, notaire à, A reçu le présent acte authentique de cession de créance à la requête des personnes

Plus en détail

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers et à la délivrance des cartes professionnelle Le décret n 930-2011 du 1 er août 2011, publié au Journal Officiel du 4 août 2011, modifie

Plus en détail

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise DÉCISION OBJET ORDONNANCE de la Commission émise en vertu

Plus en détail

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André,

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André, Convention d occupation temporaire de la toiture D un hangar technique pour le service des ordures ménagères au lieu dit «pont la lame» à Puy Saint André en vue d installer et d exploiter des panneaux

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte Fondation de prévoyance pour le personnel des médecins et vétérinaires Fondazione di previdenza per il personale dei medici e veterinari Encouragement à

Plus en détail

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour Le déroulement du contrat de prêt Le prêteur émet une offre de crédit valable 30 jours Cette offre est adressée obligatoirement par courrier à l emprunteur et à la caution éventuelle (personne physique)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Décret n o 2013-269 du 29 mars 2013 relatif à la lutte contre les retards de paiement dans les contrats de la commande

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES et CONTRACTUELLES

CONDITIONS GÉNÉRALES et CONTRACTUELLES Conditions_Générales_2015-1/9 CONDITIONS GÉNÉRALES et CONTRACTUELLES Table des matières I. OBJET ET CHAMP D APPLICATION... 3 Article 1... 3 II. INSCRIPTIONS... 3 Article 2 ADMISSION... 3 Article 3 ÉMOLUMENTS...

Plus en détail

GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR

GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR GUIDE DE L EMPRUNTEUR TOUT CONNAÎTRE SUR LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR Sommaire A qui s adresse ce guide? La loi de Protection du Consommateur en bref... Bien connaître ses droits Quid des offres

Plus en détail

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie ACCORD N 9 ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie Entre les soussignés : La Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Normandie, dont le siège est à Caen,

Plus en détail

VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONTRAT PRELIMINAIRE. RESIDENCE PLAZA FLORIO 102, Avenue Tolosane 31520 RAMONVILLE ST AGNE

VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONTRAT PRELIMINAIRE. RESIDENCE PLAZA FLORIO 102, Avenue Tolosane 31520 RAMONVILLE ST AGNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONTRAT PRELIMINAIRE RESIDENCE PLAZA FLORIO 102, Avenue Tolosane 31520 RAMONVILLE ST AGNE 1 1 LES PARTIES AU CONTRAT ENTRE La SOCIETE CIVILE DE CONSTRUCTION VENTE «SCCV

Plus en détail

LOI N 2001 / 020 DU 18 DECEMBRE 2001 PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LOI N 2001 / 020 DU 18 DECEMBRE 2001 PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE LOI N 2001 / 020 DU 18 DECEMBRE 2001 PORTANT ORGANISATION DE LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER L Assemblée Nationale a délibéré et adopté, Le Président de la République

Plus en détail

Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation.

Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation. Fonds Départemental de Compensation Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation. Le document complété est à retourner au secrétariat du Fonds de Compensation 21 rue de la Toison d Or

Plus en détail

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE Publié sur Notaires de Paris - Ile-de-France (http://www.notaires.paris-idf.fr) Accueil > Immobilier > Achats immobiliers > Déroulement d'un dossier d'achat > De la visite d'un bien immobilier à la signature

Plus en détail

MANDAT DE LOCATION GESTION N

MANDAT DE LOCATION GESTION N MANDAT DE LOCATION GESTION N ENTRE LES SOUSSIGNES Acquéreur SCI...représentée par :.. (A cocher uniquement si l'acquéreur est une SCI et non une personne physique) Nom : Tel Domicile : Nom de jeune fille

Plus en détail

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Vous trouverez, dans ce dépliant, une information sur la convention AERAS, révisée au 2 septembre 2015, qui permet

Plus en détail

Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule

Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule Demande de prêt Numéro de Sécurité sociale à compléter impérativement Réservée aux jeunes de moins de 26 ans en formation en alternance dans le BTP pour l achat d un premier véhicule Vous allez faire une

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : V. L. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 22 Appel n o : GE-14-30 ENTRE : V. L. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE CESSION

CAHIER DES CHARGES DE CESSION VENTE D UN IMMEUBLE SIS RUE AUGUSTE LACOUR-AVENUE DE L ARC DE TRIOMPHE CAHIER DES CHARGES DE CESSION Dates de remise des offres d achat : Du 17 août au 30 septembre 2015 inclus I. NOM DU VENDEUR... 3 II.

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature BORDEAUX QUARTIER ST MICHEL 49 rue Carpenteyre PRESENTATION DU PROJET Préambule L opération du 49 rue Carpenteyre constitue un des éléments du programme développé sur cet ilot «Carpenteyre»,

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

Règlement d attribution de logements communaux

Règlement d attribution de logements communaux Régie foncière de la Commune d Evere Page 1 de 7 Règlement d attribution de logements communaux Approuvé par le Conseil Communal d Evere en séance du 25. 04. 2013. Article 1 : Objet Le présent règlement

Plus en détail

Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008. La Vente d immeuble à rénover

Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008. La Vente d immeuble à rénover UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008 La Vente d immeuble à rénover Le décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008, paru au Journal Officiel du 18 décembre 2008, vient préciser

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DIRECTION GENERALE UNITE RESSOURCES HUMAINES 253, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

IMPORTANT : Avant de remplir ce formulaire de demande de subvention, nous vous remercions de lire attentivement les informations suivantes :

IMPORTANT : Avant de remplir ce formulaire de demande de subvention, nous vous remercions de lire attentivement les informations suivantes : AIDE À L ACCESSION À LA PROPRIETE en 2016 Formulaire de demande de subvention (A compléter par le service habitat de Saint-Brieuc Agglomération) Date de réception du dossier : N dossier Service Habitat

Plus en détail

MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N. Spécialiste de l Arrière Pays depuis 1990

MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N. Spécialiste de l Arrière Pays depuis 1990 MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N (article 6 loi N 70-9 du 2 janvier 1970 et articles 72 et suivants du décret N 72-678 du 20 juillet 1972) (rémunération la charge de l Acquéreur) Spécialiste de

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail