L'efficacité énergétique: une option qui contribue à assurer la sécurité énergétique du Québec.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'efficacité énergétique: une option qui contribue à assurer la sécurité énergétique du Québec."

Transcription

1 L'efficacité énergétique: une option qui contribue à assurer la sécurité énergétique du Québec. Claude Demers, Communicateur scientifique Affaires publiques

2 L' hydroélectricité Le nucléaire Le thermique L'éolien Les importations Les options disponibles au Québec L'efficacité énergétique La gestion de la demande

3 Les unités de mesure kw [ kilowatt ] = watts MW [ mégawatt ] = watts 500 MW = 500 millions de watts GW [ gigawatt ] = watts TW [ térawatt ] = watts

4 La spécificité électrique québécoise, même en efficacité énergétique Le Québec est distinct de l'amérique du Nord quant à la production, au transport et l'usage de l'électricité Chacune des options énergétiques a des avantages et des contraintes Ces options sont toutes utiles afin d'assurer la sécurité énergétique Le Québec est distinct en EE Le chauffage au Québec Le 2e frigo et les québécois

5 Production d électricité, 2004

6

7

8

9

10

11 Lignes de transport longues de km

12 La part de chaque secteur dans la consommation d électricité 72 % chauffage électrique Des défis différents selon les secteurs Chaque Secteur a des défis

13 Des tarifs parmi les plus bas en Amérique du Nord Indice comparatif des prix de l'électricité Clients résidentiels kwh/mois Tarifs en vigueur au 1 er avril avant taxes Montréal = 100

14

15 Forte croissance de la demande au Québec depuis 2001 (1/3) Essor de la construction résidentielle dû à de bas taux d'intérêts sur une période prolongée Branchements: de /an ( ) à /an ( ) soit résidences EE mais maisons de à pi² ( ) Conversion du chauffage au mazout : ? (2/3) Forte demande industrielle: Alma et Alouette-2

16 Aluminerie Alouette à Sept-Îles, la plus grande en Amérique du Nord

17 La spécificité de l'électricité québécoise La production: hydroélectrique avec réservoirs, jumelage éolien pointe hivernale long temps de réaction ± 10 ans Le transport: loin, km L'usage: les industries (50%) et le chauffage (70%) Les tarifs: parmi les plus bas La province #1 en EE La responsabilité d'hydro-québec

18 L' hydroélectricité Le nucléaire Le thermique L'éolien Les importations Les options disponibles au Québec L'efficacité énergétique La gestion de la demande

19 Puissance installée et production d'énergie PUISSANCE FACTEUR D'UTILISATION 500 MW ± 90 % nucléaire 500 MW ± 60 % hydro 500 MW ± 30 % éolien

20 55 centrales hydroélectriques 38 au fil de l'eau 17 avec réservoirs A

21

22 50 Km Vaste zone d'étude

23

24 Longue durée de construction

25 L'hydroélectricité Enjeux politiques, autochtones et régionaux Beaucoup de retombées économiques au Québec Carburant renouvelable et gratuit mais livraisons non garanties Long temps de réaction: + 10 ans Plus jamais le complexe La Grande

26 Un premier grand parc en climat froid L'énergie éolienne Facteur d'utilisation, intermittence, aléatoire Branchement à un poste Acquisition d'un service d'équilibrage: complémentarité de l'hydroélectricité MW d'éolien = +350 MW d'hydroélectricité Présence dans le paysage Le froid

27

28

29 108 m 111 m

30 Comparaisons 1,8 MW 750 kw (2005)

31 Le nucléaire Nucléaire : Gentilly-2 (1983) 675 MW et 5 TWh Décision options: réfection en ou fermeture en 2013

32 Le thermique

33 Les importations des réseaux voisins Disponibilité de la ressource Coûts Congestion sur les réseaux de transport voisins et disponibilité des interconnexions

34 La gestion de la demande Puissance interruptible par contrats Appel à la réduction de la consommation Aléatoire Déplacement de la consommation

35 L' hydroélectricité Le nucléaire Le thermique L'éolien Les importations Les options disponibles au Québec L'efficacité énergétique La gestion de la demande

36 Les défis et les risques de l'option : efficacité énergétique Comment mesurer le niveau de croyance ou d'adhésion? le dire et le faire, janvier 2004: le lendemain.. Les gestes contradictoires: l'ancien et le nouveau frigo, le nombre de télé, de Les grandes maisons bien isolées Le confort ( la clim et le bac de recyclage), les grandes maisons bien isolées La modification des habitudes de vie: lentement 22 degrés C, la température idéale?

37 Les défis et les risques de l'option : efficacité énergétique (suite) Les garanties de résultats sont difficiles à prévoir Les tarifs et le niveau d'inconfort économique L'électricité : un service essentiel, la certitude

38 Exemple toute l'année Des gestes simples Laver à l'eau froide c'est bien Laver du linge sale et en quantité suffisante c'est mieux Exemples d'été La minuterie de piscine, au choix 106$ ou 182$ Un frigo = 70$, 2 frigos = 140$...la Saint-Jean 24 juin

39 Des projets-pilote pilote au Saguenay et au Lac En collaboration avec Négawatts Production Inc. Récupération de réfrigérateurs et congélateurs efficaces énergivores MRC Lac Saint-Jean Est et Domaine du Roy ( ) ( ) Chauffe-piscine solaires Introduction de cette technologie efficace auprès de 100 foyers de la région ( été 2007)

40 L'efficacité énergétique : un exemple concret = résidences 500 MW OU ⅓ MANIC éoliennes

Notion d électricité

Notion d électricité Notion d électricité Tension: volts U en v; kv (équivalent pression) ex: alimentation de transformateur en 20000v =20kv Tension de référence distribuée 230v/ 400V (+6%-10%) ex en monophasé 207v mini à

Plus en détail

en hiver, maîtriser sa facture d électricité

en hiver, maîtriser sa facture d électricité en hiver, maîtriser sa facture d électricité DOSSIER DE presse 2014 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 L arrivée

Plus en détail

Réunion SDE 07. à Privas. le 27 septembre 2013

Réunion SDE 07. à Privas. le 27 septembre 2013 Réunion SDE 07 à Privas le 27 septembre 2013 Le marché de l électricité Les usages Les tarifs HÔNE- LPES UVERGNE Le Marché de l électricité Producteurs multiples dont EDF Négociants multiples dont EDF

Plus en détail

Gaz Métro. La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités

Gaz Métro. La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités Gaz Métro La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités Donald Beverly Fédération québécoise des municipalités 25 Septembre 2015 Plan de la présentation à Qui est Gaz Métro à Le biométhane

Plus en détail

LISTE DES PROGRAMMES COMMERCIAUX ET DES PROGRAMMES D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

LISTE DES PROGRAMMES COMMERCIAUX ET DES PROGRAMMES D ÉCONOMIE D ÉNERGIE LISTE DES PROGRAMMES COMMERCIAUX ET DES PROGRAMMES D ÉCONOMIE D ÉNERGIE Page 1 de 12 PROGRAMMES COMMERCIAUX ET PROGRAMMES D ÉCONOMIE D ÉNERGIE EN VIGUEUR AU 31 DÉCEMBRE 2013 NOM DU PROGRAMME Programme

Plus en détail

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 1 L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 Table des matières Energies renouvelables - Définitions - Energie éolienne Quelques chiffres Développement d un parc éolien

Plus en détail

Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Rencontre municipale de l énergie jeudi le 4 avril 2013 Martin Careau, ing. Directeur des services

Plus en détail

Le potentiel Photovoltaïque

Le potentiel Photovoltaïque Le potentiel Photovoltaïque André Mermoud Université de Genève andre.mermoud@unige.ch SCANE - 29 mai 21 Sommaire Le potentiel solaire Chiffres-clé Contribution à la production de réseau Les installations

Plus en détail

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE Présenté par Benoît Lemaignan / Jean-Yves Wilmotte / Nicolas Gault SOMMAIRE 1 UN EXEMPLE DE POINTE HISTORIQUE

Plus en détail

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer

L électricité. La consommation. La production. Le solde des échanges. A o û t 2 0 0 3. par Sylvie Scherrer F a i t s e t c h i f f r e s p o u r 2 0 0 3 L électricité par Sylvie Scherrer Observatoire de l Energie, DGEMP, Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie La consommation La consommation

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

Sunergic SA, tous droits réservés

Sunergic SA, tous droits réservés Sommaire 1. L él électricité: - Quelques rappels - Le marché de l él électricité en Suisse, comparatifs, - Acteurs du marché 2. Le Photovoltaïque : - Principes de base - Données climatologiques: irradiation,

Plus en détail

Mode d'emploi du Wattmètre

Mode d'emploi du Wattmètre Mode d'emploi du Wattmètre Chacon Ecowatt 650 Connaître la consommation de ses appareils électriques pour mieux économiser! Attention, ne pas se servir du Wattmètre pour des appareils d'une puissance supérieure

Plus en détail

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TP d électricité Rédigé par JF Déjean page 1/6 PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Programme : B.O n 10 du 15-10-1998 Chapitre : Électricité et vie quotidienne. Contenu : Paragraphe B 2-3 : Installations électriques

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Quels sont les types de pompes à chaleur les plus couramment utilisés pour la production de chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude?

Quels sont les types de pompes à chaleur les plus couramment utilisés pour la production de chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude? Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur? Une pompe à chaleur est un frigo qui fonctionne à l'envers. Une pompe à chaleur est capable de capter l'énergie à l'extérieur et de la restituer à l'intérieur. Par exemple,

Plus en détail

La maîtrise de l'énergie : le contexte, les enjeux, les approches

La maîtrise de l'énergie : le contexte, les enjeux, les approches La maîtrise de l'énergie : le contexte, les enjeux, les approches Par Benoît LEBOT, Agence Internationale de l'energie Toute production d'énergie présente à la fois un impact environnemental et un bilan

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur

CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur CLIMEXEL, c'est l'excellence de la pompe à chaleur CLIMEXEL, c est une gamme de pompes à chaleur dotées des meilleures caractéristiques techniques du marché : de trés forts rendements, d excellents niveaux

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 5 CONSOMMATION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 215 1 La relation entre l'énergie consommée

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

SUIVI DE L UTILISATION DE L'OPTION D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE PAR LES CLIENTÈLES DE MOYENNE ET DE GRANDE PUISSANCE

SUIVI DE L UTILISATION DE L'OPTION D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE PAR LES CLIENTÈLES DE MOYENNE ET DE GRANDE PUISSANCE SUIVI DE L UTILISATION DE L'OPTION D'ÉLECTRICITÉ INTERRUPTIBLE PAR LES CLIENTÈLES DE MOYENNE ET DE GRANDE PUISSANCE Page de Le présent document porte sur l'utilisation de l'option d'électricité interruptible

Plus en détail

Demande de renseignements du GRAME à Hydro-Québec Distribution. Déposée le 14 avril 2009

Demande de renseignements du GRAME à Hydro-Québec Distribution. Déposée le 14 avril 2009 Page 1 de 20 Demande de renseignements du GRAME à Hydro-Québec Distribution Déposée le 14 avril 2009 Demande d autorisation visant le raccordement du village de la Romaine R-3688-2009 INTEGRATION DES PROGRAMMES

Plus en détail

Sept projets de production d énergie propre dans la région de Rivière-du-Loup!

Sept projets de production d énergie propre dans la région de Rivière-du-Loup! Sept projets de production d énergie propre dans la région de Rivière-du-Loup! Michel Morin, Ph. D., maire 27 e Congrès AQME, Rivière-du-Loup, mai 2013 Production d énergie propre, de réduction et de réutilisation

Plus en détail

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l énergie Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Champ

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Étude sur le potentiel du stockage d énergies

Étude sur le potentiel du stockage d énergies Vendredi 14 novembre 2014 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com ENEA Consulting Identité Société de conseil indépendante de

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits

ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits 1 Sommaire 1. Direct Energie en quelques mots 2. Aperçu du marché 3. L'essentiel sur l'électricité et le gaz 4. Electricité

Plus en détail

AEH. Centrales Hybrides

AEH. Centrales Hybrides AEH Centrales Hybrides Historique : de l'industrie à l'énergie Création de Sirea Conception des automates µpilot Lancement des projets énergie Industrialisation des gammes AEA/ALR Installations de centrales

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation association nationale pour la formation professionnelle des adultes Technicien de Maintenance des Equipements Thermiques Le niveau IV correspond au

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LA PRODUCTION ELECTRIQUE EN FRANCE.

COMMENTAIRES SUR LA PRODUCTION ELECTRIQUE EN FRANCE. Chroniques MD 21 novembre 214 COMMENTAIRES SUR LA PRODUCTION ELECTRIQUE EN FRANCE. 1. Introduction. La question de la production électrique en France métropolitaine est actuellement sur le devant de la

Plus en détail

Puissance et énergie électriques

Puissance et énergie électriques Plan Introduction: 1 La puissance électrique 1.1 Mesure d une puissance électrique 1.2 Puissance électrique de quelques appareils 2 L énergie électrique 2.1 Calcul de l énergie électrique consommée 2.2

Plus en détail

Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT

Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT Chauffage à distance L ÉNERGIE DU COMFORT Construction forcée du chauffage à distance par un fournisseur de gaz Ingo Siefermann, Energie 360 Perspektives et pratique 14 e rencontre, 22 janvier 2015 à Bienne

Plus en détail

Le soleil: cinq milliards d'années d'expérience et une solution pour demain

Le soleil: cinq milliards d'années d'expérience et une solution pour demain Le soleil: cinq milliards d'années d'expérience et une solution pour demain Jean-Pierre Desjardins Chargé de cours Université du Québec à Montréal Colloque «Des bâtiments sains» - Boucherville Association

Plus en détail

IV - Installation électrique et facture E.D.F

IV - Installation électrique et facture E.D.F Ch 5 p 11 IV - Installation électrique et facture E.D.F 4.1 Quel abonnement choisir? Quand on se connecte au réseau E.D.F on doit choisir un type d abonnement, c est à dire la puissance maximale que pourra

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Dossier de presse Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Table des matières En bref 3 L avenir selon Eneco 4 Durable, décentralisé, Ensemble 4 Transition 5 La maison du futur

Plus en détail

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd Qu est est-ce que l él énergie? 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd énergie 3. Énergie primaire, énergie secondaire 4. Les unités s de mesure de l él énergie www.promethee-energie.org

Plus en détail

ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits

ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits ACN Energie en partenariat avec Direct Energie Présentation marché et produits 1 Sommaire 1. Direct Energie - Présentation de l'enteprise 2. Aperçu du marché 3. L'essentiel sur l'électricité et le gaz

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical

FRnOG, 25/01/2013. Marilyn, un datacenter vertical FRnOG, 25/01/2013 Marilyn, un datacenter vertical www.celeste.fr Marilyn, un datacenter vertical Pourquoi un datacenter? Pourquoi l air? Pourquoi vertical? Qui est CELESTE? CELESTE est fournisseur d accès

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

Mike Humbert Sarl Lucien Keller Ingénieurs conseils CVS

Mike Humbert Sarl Lucien Keller Ingénieurs conseils CVS EQUILIBRAGE INTEGRAL Avant tout propos nous voulons rendre hommage à celui qui par cette innovation a permis réellement de voir ce qui se passe dans les installations hydrauliques et à révolutionner son

Plus en détail

Séance d'information sur la bi-énergie et le tarif DT. Suivi de la décision D-2011-028 25 mai 2011

Séance d'information sur la bi-énergie et le tarif DT. Suivi de la décision D-2011-028 25 mai 2011 Séance d'information sur la bi-énergie et le tarif DT Suivi de la décision D-2011-028 25 mai 2011 Table des matières 1. Demandes de la Régie extraits de la décision D-2011-028 2. Contexte et objectifs

Plus en détail

Système de chauffage central DDG

Système de chauffage central DDG Système de chauffage central DDG Geberit VOTRE FOYER OU VOTRE POÊLE RACCORDÉ AU CHAUFFAGE CENTRAL http://www.ddg.be Pourquoi le DDG? Nous rêvons tous de l ambiance intime et agréable, et de la douce chaleur

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE DÉFINITION NATURE DU COURANT DÉFINITION «Électricité» est un mot provenant du grec ἤλεκτρον, êlektron, signifiant ambre jaune. Les Grecs anciens avaient découvert qu après avoir été frottée, l ambre jaune

Plus en détail

Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire. La chaleur est notre élement. Pompes à chaleur de production d ECS

Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire. La chaleur est notre élement. Pompes à chaleur de production d ECS Pompes à chaleur de production d ECS BWP 30HM, BWP 30HMW BWP 30HS, BWP 30HSD Solutions innovantes pour la production d eau chaude sanitaire Partenaire de l exposition La chaleur est notre élement Sommaire

Plus en détail

Les énergies renouvelables et l utilisation rationnelle de l énergie

Les énergies renouvelables et l utilisation rationnelle de l énergie Les énergies renouvelables et l utilisation rationnelle de l énergie Energ@tic, 11 février 2008 Michel Huart, APERe asbl Plan de l exposé Qu est ce que l énergie? Comment la consomme-t-on? Qu est ce que

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Études relatives au développement de Réseaux Electriques Durables et Intelligents

Études relatives au développement de Réseaux Electriques Durables et Intelligents Réseaux Electriques Durables et Intelligents ESTIMATION DU POTENTIEL DE DÉPLAÇABILITÉ DES CONSOMMATIONS ÉLECTRIQUES DES SECTEURS RÉSIDENTIEL ET TERTIAIRE WALLON EN 2010 ET 2020 REDI > GT2 > Session Plénière

Plus en détail

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne CENTRE DE COMPÉTENCE SUISSE EN GÉOTHERMIE PROFONDE POUR LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ ET DE CHALEUR Séance d information Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne Dr. Peter Meier, CEO Olivier Zingg,

Plus en détail

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Jérôme GOSSET, Directeur Général de la BU Stockage d Energie d AREVA Renouvelables AREVA

Plus en détail

Potentiel du stockage d énergies

Potentiel du stockage d énergies Potentiel du stockage d énergies Focus sur les zones non-interconnectées Christopher Andrey 13 octobre 2015 L ÉTUDE Etude sur le potentiel du stockage d énergies (Connue sous le nom de PEPS) Réalisée par

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement OUTILS POUR DIAGNOSTIQUER LES CONSOMMATIONS ÉLECTRIQUES Jonas MOERMAN écoconso Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel

Protarget AG. Présentation de la société. La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Protarget AG Présentation de la société Le Maroc La chaleur industrielle et de la vapeur à usage industriel Novembre 2014 Notre motivation Le potentiel d'afrique Les déserts de ce monde reçoivent plus

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

TERRA Technologies MAISON BIOCLIMATIQUE ENERGIE POSITIVE. Le Renouvelable au Service du Durable

TERRA Technologies MAISON BIOCLIMATIQUE ENERGIE POSITIVE. Le Renouvelable au Service du Durable MAISON BIOCLIMATIQUE à ENERGIE POSITIVE (www.terra-newtech.com) agit en tant que précurseur de la transition énergétique au Sénégal en s appuyant sur les trois leviers suivants: - La diminution de la consommation

Plus en détail

1 277 organisations québécoises ont sensibilisé 740 487 personnes et ont mobilisé 52 242 participants, dont 10 349 jeunes

1 277 organisations québécoises ont sensibilisé 740 487 personnes et ont mobilisé 52 242 participants, dont 10 349 jeunes Qu est-ce que le Défi Climat? La plus vaste campagne de mobilisation pour la lutte aux changements climatiques au Québec; Des centaines d entreprises, d institutions publiques et d organismes de toutes

Plus en détail

MOVE IN PURE. La recharge intelligente des véhicules électriques

MOVE IN PURE. La recharge intelligente des véhicules électriques MOVE IN PURE La recharge intelligente des véhicules électriques DOSSIER DE PRESSE L énergie 100% renouvelable de la Compagnie Nationale du Rhône au service des Véhicules Electriques Contact Presse Violaine

Plus en détail

Le kern adopte le plan Wathelet

Le kern adopte le plan Wathelet Staatssecretaris voor Leefmilieu, Energie, Mobiliteit en Staatshervorming Secrétaire d Etat à l'environnement, à l'energie, à la Mobilité et aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet Le kern adopte

Plus en détail

Générateur Photovoltaïque K-Sol

Générateur Photovoltaïque K-Sol Générateur Photovoltaïque K-Sol 2013 Le K-Sol est un générateur électrique solaire. Vous n avez pas besoin de monter les panneaux sur votre toit, juste à les installer sur un support livré avec le groupe.

Plus en détail

Bienvenue A CERISE Carcassonne***

Bienvenue A CERISE Carcassonne*** Bienvenue A CERISE Carcassonne*** Crédit : Mairie de Carcassonne 1rue Darius Milhaud 11 000 CARCASSONNE Tél : 04 68 26 20 10 Fax : 04 68 26 20 09 cerise.carcassonne@exhore.fr Accès à CERISE Carcassonne***

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments

Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments Préavis n 10 2013 au Conseil communal "Raccordement du Dépôt-Voirie-Abri PC et du Casino-Stand au chauffage à " Crédit demandé : 326'000.00 Lucens,

Plus en détail

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Lorsque l on parle d installation en Energies Renouvelables on entend parler d unités de mesure telles que les Volts, les Ampères, les kilovolts-ampères, les

Plus en détail

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole Délégation "Enjeux du développement durable" 10 mars 2010 Contribution de Manoel DIALINAS et Alain-Louis GOURDY Complément d'information

Plus en détail

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz «Transition énergétique» vs «Energiewende» Rencontre de collectivités territoriales françaises et allemandes Stuttgart, 19 mars 2013 Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Plus en détail

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Principe du photovoltaïque Effet photovoltaïque: Conversion rayonnement solaire en énergie électrique Conversion directe de l énergie du

Plus en détail

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 14/02/14 1 Accompagner la construction durable: outils et certifications EMILIE: Outil d introduction de l innovation en rénovation Vincent Morfouace Pôle de compétitivité Capenergies 14/02/14 2 Démontrer

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL Changements climatiques, réduction de notre consommation électroménagère, consommation d énergie ou énergies renouvelables Autant de thèmes pour aborder les questions

Plus en détail

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible.

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. lavage clim Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité économie confort Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. froid veille éclairage +3 10 En 10 ans

Plus en détail

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique

l électricité? Nouveaux modes de production et de consommation Entre hier et aujourd hui : évolution du système électrique Les énergies reno uvelables changero nt -elles notre manière de co nsommer l électricité? Notre système électrique est en pleine transition. L augmentation de production décentralisée, le changement de

Plus en détail