Généralités sur les confirmations de produits dérivés OTC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Généralités sur les confirmations de produits dérivés OTC"

Transcription

1 Généralités sur les confirmations de produits dérivés OTC Afin d éviter de se répéter à propos de chaque produit, il est important d indiquer ici quelques invariants dans le processus de confirmation. En premier lieu, il faut insister sur la nécessité absolue d un contrat juridique liant les parties pour l opération concernée. Qu elle soit rattachée ou non à un Master Agreement, la confirmation, validée par les deux parties est le principal instrument juridique permettant de certifier l existence d une opération. Ceci est particulièrement vrai dans le cas d une opération entre une banque et un corporate (en effet, on peut admettre qu entre professionnels l enregistrement des conversations est un élément de preuve important sinon suffisant). A l exception des opérations de P/E cash les opérations OTC décrites ici sont toutes rattachées à un Master Agreement (généralement celui publié par l ISDA). En termes de risque de contrepartie, toutes ces opérations sont donc compensables entre elles. Il existe des Master Confirmations pour les produits dérivés de crédit ou actions, il n y en a pas pour les dérivés de taux ou pour le change. Il faut rappeler qu un Master Agreement lie deux contreparties sur une liste de produit assez large et donne les caractéristiques générales de la relation, alors qu une Master Confirmation (toujours rattachée à un master Agreement) lie deux contreparties à propos d un type de produit donné et précise le fonctionnement sur ce type de produit. Les supports de confirmation Il existe différents support de confirmation selon les produits et selon le type de contrepartie. Le tableau ci-dessous résume les supports utilisés : P/E cash FX Dérivés taux, crédit, actions Dérivés commodities Interbancaire SWIFT SWIFT SWIFT SWIFT GDI (Gross Direct Input de CLS) MarkitServ Corporates

2 bancaires bancaires bancaires bancaires Voici ce que dit le Master Agreement ISDA quant aux medias de confirmation. «A Confirmation will be entered into as soon as practicable and may be executed and delivered in counterparts (including by facsimile transmission) or be created by an exchange of telexes, by an exchange of electronic messages on an electronic messaging system or by an exchange of s, which in each case will be sufficient for all purposes to evidence a binding supplement to this Agreement. The parties will specify therein or through another effective means that any such counterpart, telex, electronic message or constitutes a Confirmation.» De même le Master Agreement ISDA définit les règles de priorité entre les différents médias utilisables : «Any notice or other communication,... may be given in any manner described below, and will be deemed effective as indicated: (i) if in writing and delivered in person or by courier, on the date it is delivered; (ii) if sent by telex, on the date the recipient s answerback is received; (iii) if sent by facsimile transmission, on the date it is received by a responsible employee of the recipient in legible form (it being agreed that the burden of proving receipt will be on the sender and will not be met by a transmission report generated by the sender s facsimile machine); (iv) if sent by certified or registered mail (airmail, if overseas) or the equivalent (return receipt requested), on the date it is delivered or its delivery is attempted; (v) if sent by electronic messaging system, on the date it is received; or 20 ISDA 2002 (vi) if sent by , on the date it is delivered,» Combien de temps faut-il conserver une confirmation? La réponse est simple : il faut la conserver autant que l impose les règles légales de justification comptable applicable localement soit, très souvent, 10 ans après l échéance de l opération concernée. Lorsqu il s agit d une confirmation électronique matchée par un système, la dématérialisation permet une conservation quasi infinie (à supposer que l on soit capable de restaurer éternellement des sauvegardes ce qui n a rien d évident). Lorsqu il s agit d une confirmation papier d un swap 30 ans, il faudra donc conserver le papier 40 ans. Dans un tel cas, et quel que soit le souci écologique, il vaut mieux éviter l impression sur du papier recyclé,

3 Les règles de fonctionnement Les opérations interbancaires Deux règles de confirmation peuvent exister, selon les contreparties : L échange de confirmation ("exchange rule") Chaque partie adresse à sa contrepartie sa confirmation et celle-ci la valide si elle est d accord avec les termes (ou la valide électroniquement en direct ou par délégation via une plateforme de matching). Il n y a généralement pas de retour signé, chacun conservant par devers lui la confirmation de sa contrepartie. En cas de désaccord il faut revenir vers la contrepartie adverse et utiliser tout moyen pour se mettre d accord (en général le juge de paix est l écoute des bandes de la salle des marchés). Cette règle est généralement appliquée sur le P/E cash et le FX (spot, forward, FX swaps). Seul le vendeur adresse une confirmation ("seller rule") Le vendeur de l opération adresse une confirmation à l acheteur et celui-ci valide l opération en retournant la confirmation signée. Cette règle est généralement appliquée pour les opérations complexes pour lesquelles il n existe pas de standard de confirmation. Cette règle, longtemps standard notamment pour les crédits dérivés, est moins de mise aujourd hui sur les marchés d OTC entre contreparties interbancaires. Elles se sont rendues compte globalement de la faiblesse d un process ne reposant que sur une confirmation : celle qui reçoit maîtrise moins le process de matching (et donc de certification de ses livres) puisque tributaire de l efficacité du vendeur notamment sur le délai d envoi (en passant sur les cas d opérations non bookées côté vendeur et donc non confirmée : si l acheteur n appelle pas le vendeur pour l aviser qu il attend toujours la confirmation on court au désastre!) Cela brouille le suivi, les indicateurs (fondé sur son propre taux de matching) : par conséquent, les banques ont tout intérêt à adresser dans tous les cas leurs propres confs et d appuyer leur process de matching sur leurs occurrences. Les opérations avec les corporates Dans la quasi-totalité des cas, la banque adressera une confirmation papier au corporate, à charge pour celui-ci de la retourner signée. Ceci peut parfois être remplacé par une validation électronique via soit le site de la banque soit un site fourni par de tierces parties (s appuyant sur des formats de type SWIFT). Swift fournit avant tout le format d échange et le réseau qui vont être utilisés par des prestataires qui proposent des services de matching de confirmations. Pour ce faire,

4 ces prestataires se substituent aux corporates client en leur louant leur Bic auquel est rajoutée une extension permettant d identifier le client en question. Si le corporate ne retourne pas la confirmation signée, la banque doit relancer celuici. Néanmoins si les relances orales peuvent parfois être nombreuses, les relances écrites sont généralement limitées à deux (ce nombre dépend des choix des services juridiques de chaque banque). Lors de la deuxième relance, l opération sera réputée validée si le corporate ne s y oppose pas. Il sera alors important que la banque s assure qu elle dispose des bonnes coordonnées et que le corporate a bien reçu ses courriers (recommandé avec accusé de réception lorsque cela est possible). Attention : Cette notion de «réputée validée» est pour le moins virtuelle, voire dangereuse, au mieux, c est un disclaimer mis en pied de page des confirmations pour pousser les corporates à renvoyer les confirmations signé mais s il y a une erreur, il a un très forte probabilité que la banque prenne en charge tout ou partie des impacts Par ailleurs il faut toujours regarder une confirmation signée et ne pas se contenter de la classer et de marquer l opération comme matchée, en effet, si le corporate a modifié la confirmation (clause rayée, taux modifié..) c est cette version là qui s appliquera juridiquement. Les modifications d'opération en cours de vie Il est assez courant d'effectuer des modifications en cours de vie d'une opération (nous parlons ici des modifications non prévues au contrat initial). Si ces modifications sont mineures il est possible de se contenter de faire un avenant à la confirmation existante. Si les modifications portent sur des données majeures de l'opération (contrepartie, nominal, durée, taux,...), il est de loin préférable de procéder à une échéance anticipée de l'opération en cours ("early termination") et de remettre en place des opérations avec les nouvelles caractéristiques. Cela permet un suivi plus aisé des opérations. Il faut pour cela être clair avec son Front-Office afin que lui-même prenne l habitude de négocier de nouvelles opérations plutôt que de modifier des opérations existantes.

5 Le matching Il est impératif, dans tous les cas de figure, de s assurer que la contrepartie est bien d accord avec les termes de la confirmation, indépendamment de toutes les procédures d affirmation qui auraient pu avoir lieu préalablement puisque, in fine, c est la confirmation qui fait foi. En "exchange rule" chaque contrepartie doit valider la confirmation de la contrepartie soit manuellement lorsqu il s agit de confirmation papier soit via une plateforme électronique (SWIFTNET ACCORD, MARKITSERV) qui assure le rapprochement et renvoie un statut de la confirmation. En "seller rule", l acheteur effectue seul le matching et renvoie les écarts éventuels à la contrepartie qui s aligne ou pas. Face aux corporates le processus de matching est finalement réduit car la confirmation est envoyée par la banque et il est rare que les corporates effectuent un réel matching efficace. Cela veut donc dire que si la confirmation est inexacte, c est quasiment toujours la banque qui en supportera les conséquences. Les statuts de matching Dans SWIFTNET ACCORD les statuts sont au nombre de trois : Unmatched Soit il n y a pas de confirmation en face soit il y a divergence sur des termes essentiels de l opération (nominal, prix, ) Mismatched Il y a une divergence sur des termes non essentiels (coordonnées de règlement,...) qui ne mettent pas en cause la réalité de l opération. Matched Les opérations sont matchées Dans MARKITSERV les statuts sont : Unmatched Il y a un écart dans les zones soumises au matching, sachant que MARKITSERV indique un taux de matching (champs rapprochés/ champs à rapprocher) Alleged Confirmation reçue de la contrepartie mais rien n a été émis par

6 l établissement Confirmed L opération est matchée Risques ops Il est clair que la maximisation des taux de matching ou de récupération des confirmations signées est un objectif majeur pour les établissements. Néanmoins, il a des effets pervers conduisant parfois à ne plus regarder en détails les confirmations or, et sans être exhaustif, : Une contrepartie peut avoir retourné signée une confirmation après l avoir modifiée ce qui peut en changer notablement les effets au plan juridique par exemple. Les données non financières (coordonnées de règlement par exemple) peuvent être spécifiques à une opération et ne pas avoir été vues, entraînant ensuite un suspens de règlement). Les confirmations reçues mais n ayant pas de correspondance dans les livres de l établissement sont souvent négligées (car n entrant pas en compte dans le taux de matching) alors qu elles peuvent simplement montrer un oubli de saisie. Il faut donc rester toujours extrêmement vigilant en matière de confirmation et de matching.

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Novembre 2009 Serv@Net Login Scherm Loggez Loggez vous vous sur sur Serv@Net Serv@Net comme comme d habitude, d habitude,

Plus en détail

Les Messages Titres (MT5XX)

Les Messages Titres (MT5XX) Les Messages Titres (MT5XX) pour les Entreprises le 20 mars 2007 Gaz de France et les opérations de marché Le Front-Office et le Back-Office ont été les premiers utilisateurs de la messagerie SWIFTNet

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150603_04282_EUR DATE: 03/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS GDF SUEZ (l' Initiateur de l'offre)

Plus en détail

INDIVIDUAL GRIEVANCE PRESENTATION PRÉSENTATION D UN GRIEF INDIVIDUEL

INDIVIDUAL GRIEVANCE PRESENTATION PRÉSENTATION D UN GRIEF INDIVIDUEL INDIVIDUAL GRIEVANCE PRESENTATION PRÉSENTATION D UN GRIEF INDIVIDUEL REFERENCE NO / No DE RÉFÉRENCE The Canadian Nuclear Safety Commission (CNSC) has an Informal Conflict Management System (ICMS) in place.

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit)

Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations. Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Electronic Documents (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur les documents électroniques (associations coopératives de crédit) SOR/2010-242 DORS/2010-242

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits. Canadian Bill of Rights Examination Regulations CODIFICATION

Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits. Canadian Bill of Rights Examination Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Bill of Rights Examination Regulations Règlement relatif à l examen fait conformément à la Déclaration canadienne des droits C.R.C., c. 394 C.R.C., ch. 394 Current

Plus en détail

Electronic Documents (Insurance and Insurance Holding Companies) Regulations

Electronic Documents (Insurance and Insurance Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Electronic Documents (Insurance and Insurance Holding Companies) Regulations Règlement sur les documents électroniques (sociétés d assurances et sociétés de portefeuille

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire

La letter of indemnity (L.O.I) émise dans le cadre du crédit documentaire La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire 1 La «letter of indemnity (L.O.I)» émise dans le cadre du crédit documentaire Le concept de L.O.I ou «Letter of indemnity» est

Plus en détail

CLAUSES TYPES en génie-conseil

CLAUSES TYPES en génie-conseil CLAUSES TYPES en génie-conseil 1. LIMITATION DE RESPONSABILITE... 2 2. PROPRIÉTÉ ET UTILISATION DES DOCUMENTS, BREVETS ET MARQUES DE COMMERCE... 3 2.1 OWNERSHIP AND USE OF DOCUMENTS, PATENTS AND TRADEMARKS...

Plus en détail

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits C.R.C., c. 320 C.R.C., ch. 320 Current

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

Canadian Films and Video Tapes Certification Fees Order. Décret sur les droits d émission de visas de films et bandes magnétoscopiques canadiens

Canadian Films and Video Tapes Certification Fees Order. Décret sur les droits d émission de visas de films et bandes magnétoscopiques canadiens CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Films and Video Tapes Certification Fees Order Décret sur les droits d émission de visas de films et bandes magnétoscopiques canadiens SOR/82-550 DORS/82-550

Plus en détail

EDUCATION APPEAL REGULATIONS R-167-96 RÈGLEMENT SUR LES APPELS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION R-167-96 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-005-97

EDUCATION APPEAL REGULATIONS R-167-96 RÈGLEMENT SUR LES APPELS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION R-167-96 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-005-97 EDUCATION ACT EDUCATION APPEAL REGULATIONS R-167-96 LOI SUR L'ÉDUCATION RÈGLEMENT SUR LES APPELS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION R-167-96 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY R-005-97 MODIFIÉ PAR R-005-97 This consolidation

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch.

Loi sur le Bureau de la traduction. Translation Bureau Act CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Translation Bureau Act Loi sur le Bureau de la traduction R.S.C., 1985, c. T-16 L.R.C. (1985), ch. T-16 Current to September 30, 2015 À jour au 30 septembre 2015 Published

Plus en détail

BLUELINEA. 269.826,00 EUR composé de 1.349.130 actions de valeur nominale 0,20 EUR Date de création : 17/01/2006

BLUELINEA. 269.826,00 EUR composé de 1.349.130 actions de valeur nominale 0,20 EUR Date de création : 17/01/2006 CORPORATE EVENT NOTICE: Inscription par cotation directe BLUELINEA PLACE: Paris AVIS N : PAR_20120221_02921_MLI DATE: 21/02/2012 MARCHE: MARCHE LIBRE A l'initiative du membre de marché ARKEON Finance agissant

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

1. On (date), at (time), I served (name of person to be served) with the following document(s) in this case:

1. On (date), at (time), I served (name of person to be served) with the following document(s) in this case: ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Form 6B: Affidavit of Service sworn/affirmed Applicant(s) Full legal name & address for service street & number, municipality, postal code,

Plus en détail

Canada Industrial Relations Regulations. Règlement du Canada sur les relations industrielles CONSOLIDATION CODIFICATION

Canada Industrial Relations Regulations. Règlement du Canada sur les relations industrielles CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canada Industrial Relations Regulations Règlement du Canada sur les relations industrielles SOR/2002-54 DORS/2002-54 Current to June 15, 2011 À jour au 15 juin 2011 Published

Plus en détail

Estelle Carrière Email/courriel : estelle.carriere@csc-scc.gc.ca

Estelle Carrière Email/courriel : estelle.carriere@csc-scc.gc.ca RETURN BIDS TO : RETOURNER LES SOUMISSIONS À : Bid Receiving - Réception des soumissions: Correctional Service Canada (CSC) Service Correctionnel Canada (SCC) 340 Laurier Avenue West 340 avenue Ouest Ottawa,

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Eligible Financial Contract General Rules (Bankruptcy and Insolvency Act)

Eligible Financial Contract General Rules (Bankruptcy and Insolvency Act) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Eligible Financial Contract General Rules (Bankruptcy and Insolvency Act) Règles générales relatives aux contrats financiers admissibles (Loi sur la faillite et l insolvabilité)

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Partie 1: Emetteurs d'infrarouge cou rt

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Partie 1: Emetteurs d'infrarouge cou rt NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI lec 240-1 Deuxième édition Second edition 1992-07 Caractéristiques des émetteurs électriques d'infrarouge pour chauffage industriel Partie 1: Emetteurs d'infrarouge

Plus en détail

Air Transportation Tax Order, 1995. Décret de 1995 sur la taxe de transport aérien CONSOLIDATION CODIFICATION

Air Transportation Tax Order, 1995. Décret de 1995 sur la taxe de transport aérien CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Air Transportation Tax Order, 1995 Décret de 1995 sur la taxe de transport aérien SOR/95-206 DORS/95-206 Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015 Published by

Plus en détail

MAILER #2 ENVOI #2. CNSBC/CNCPA 2016 Page 1 de 5

MAILER #2 ENVOI #2. CNSBC/CNCPA 2016 Page 1 de 5 Montréal, November 5 th, 2015 Dear Captains, This mailer is the second of this year s edition of the Canadian National Steel Bridge Competition to be held from May 13 th to 15 th, 2016. Please read this

Plus en détail

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0 Tel : (450) 829-4200 Fax : (450) 829-4204 Email : info@rout-am.com Contacts: Jean Côté jean@rout-am.com Jocelyn Côté jocelyn@rout-am.com Dispatch info@rout-am.com Phone: (450) 829-4200 Fax: (450) 829-4204

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne UFR 27

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne UFR 27 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne UFR 27 Etudiants entrants en programmes d échange 2014-2015 / Incoming students in exchange programs 2014-2015 Master M1 Mathématiques Appliquées à l Economie et à

Plus en détail

Corporate Interrelationships (Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations

Corporate Interrelationships (Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Corporate Interrelationships (Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations Règlement sur les relations intersociétés (sociétés d assurances et sociétés

Plus en détail

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations Règlement sur les renseignements à inclure dans les notes de crédit et les notes de débit (TPS/ TVH) SOR/91-44

Plus en détail

Multiple issuers. La cotation des actions ROBECO ci-dessous est suspendue sur EURONEXT PARIS dans les conditions suivantes :

Multiple issuers. La cotation des actions ROBECO ci-dessous est suspendue sur EURONEXT PARIS dans les conditions suivantes : CORPORATE EVENT NOTICE: Suspension de cotation Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141002_07393_EUR DATE: 02/10/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS La cotation des fonds mentionnés ci-dessous sera suspendue

Plus en détail

Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied

Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied or disclosed to a third party or used for any purpose

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

REIMS AVIATION INDUSTRIES. Place Paris Date 02/07/2007 N Avis PAR_20070702_8132_ALT Marché Alternext

REIMS AVIATION INDUSTRIES. Place Paris Date 02/07/2007 N Avis PAR_20070702_8132_ALT Marché Alternext Euronext Notice CORPORATE EVENT NOTICE >> Résultat de l'offre REIMS AVIATION INDUSTRIES Place Paris Date 02/07/2007 N Avis PAR_20070702_8132_ALT Marché Alternext Suite à l'avis N PAR_20070615_7842_ALT,

Plus en détail

New Brunswick Translated Documents Regulations. Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits CONSOLIDATION CODIFICATION

New Brunswick Translated Documents Regulations. Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION New Brunswick Translated Documents Regulations Règlement du Nouveau- Brunswick sur les documents traduits SOR/93-9 DORS/93-9 Current to October 27, 2015 À jour au 27 octobre

Plus en détail

L essentiel du postmarché

L essentiel du postmarché COLLECTION L essentiel du postmarché TRAITEMENTS, RISQUES OPÉRATIONNELS ET BONNES PRATIQUES Marc Salvat, 2013 ISBN : 978-2-212-55682-7 Affirmation Définitions préalables indispensables : confirmation,

Plus en détail

Input Tax Credit Information (GST/HST) Regulations

Input Tax Credit Information (GST/HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Input Tax Credit Information (GST/HST) Regulations Règlement sur les renseignements nécessaires à une demande de crédit de taxe sur les intrants (TPS/ TVH) SOR/91-45 DORS/91-45

Plus en détail

Avis certifiant que des pays accordent les avantages du droit d auteur. Certification of Countries Granting Equal Copyright Protection Notice

Avis certifiant que des pays accordent les avantages du droit d auteur. Certification of Countries Granting Equal Copyright Protection Notice CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Certification of Countries Granting Equal Copyright Protection Notice Avis certifiant que des pays accordent les avantages du droit d auteur C.R.C., c. 41 C.R.C., ch.

Plus en détail

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree Oats Autorisation de mise en marché d avoine sans gluten et d aliments contenant de l avoine

Plus en détail

EOIS Service Provider Connect Service Provider User Guide. Chapter 4: Service Provider Management

EOIS Service Provider Connect Service Provider User Guide. Chapter 4: Service Provider Management EOIS Service Provider Connect Service Provider User Guide Chapter 4: Service Provider Management Version: 1.0 October, 2015 Document Versions Version # Date Description V 1.0 September 2015 First version

Plus en détail

Public Inquiry (Authorized Foreign Banks) Rules. Règles sur les enquêtes publiques (banques étrangères autorisées) CONSOLIDATION CODIFICATION

Public Inquiry (Authorized Foreign Banks) Rules. Règles sur les enquêtes publiques (banques étrangères autorisées) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Public Inquiry (Authorized Foreign Banks) Rules Règles sur les enquêtes publiques (banques étrangères autorisées) SOR/99-276 DORS/99-276 Current to October 15, 2015 À

Plus en détail

POINT PARFUMS DIGITAL PAR_20150605_04341_MLI DATE: 05/06/2015. Suite à l'avis PAR_20150602_04200_MLI A) RESULTAT

POINT PARFUMS DIGITAL PAR_20150605_04341_MLI DATE: 05/06/2015. Suite à l'avis PAR_20150602_04200_MLI A) RESULTAT CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre POINT PARFUMS DIGITAL PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150605_04341_MLI DATE: 05/06/2015 MARCHE: MARCHE LIBRE Suite à l'avis PAR_20150602_04200_MLI A) RESULTAT Après

Plus en détail

Règlement sur les certificats d importation. Import Certificate Regulations CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 603 C.R.C., ch.

Règlement sur les certificats d importation. Import Certificate Regulations CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 603 C.R.C., ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Import Certificate Regulations Règlement sur les certificats d importation C.R.C., c. 603 C.R.C., ch. 603 Current to September 27, 2015 À jour au 27 septembre 2015 Published

Plus en détail

Public Documents Act. Loi sur les documents publics CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. P-28 L.R.C. (1985), ch. P-28

Public Documents Act. Loi sur les documents publics CODIFICATION CONSOLIDATION. R.S.C., 1985, c. P-28 L.R.C. (1985), ch. P-28 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Public Documents Act Loi sur les documents publics R.S.C., 1985, c. P-28 L.R.C. (1985), ch. P-28 Current to September 16, 2013 À jour au 16 septembre 2013 Last amended

Plus en détail

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées)

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) SOR/99-273 DORS/99-273 Published by the Minister of Justice at

Plus en détail

Ordonnance sur le paiement à un enfant ou à une personne qui n est pas saine d esprit. Infant or Person of Unsound Mind Payment Order CODIFICATION

Ordonnance sur le paiement à un enfant ou à une personne qui n est pas saine d esprit. Infant or Person of Unsound Mind Payment Order CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Infant or Person of Unsound Mind Payment Order Ordonnance sur le paiement à un enfant ou à une personne qui n est pas saine d esprit C.R.C., c. 1600 C.R.C., ch. 1600 Current

Plus en détail

Material Banking Group Percentage Regulations. Règlement fixant le pourcentage (groupe bancaire important) CONSOLIDATION CODIFICATION

Material Banking Group Percentage Regulations. Règlement fixant le pourcentage (groupe bancaire important) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Material Banking Group Percentage Regulations Règlement fixant le pourcentage (groupe bancaire important) SOR/2008-163 DORS/2008-163 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt)

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-365 DORS/2001-365

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de compte

Plus en détail

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Part No: 819 4709 Copyright 2005 Sun Microsystems, Inc. 4150

Plus en détail

Eligible Financial Contract Regulations (Winding-up and Restructuring Act)

Eligible Financial Contract Regulations (Winding-up and Restructuring Act) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Eligible Financial Contract Regulations (Winding-up and Restructuring Act) Règlement sur les contrats financiers admissibles (Loi sur les liquidations et les restructurations)

Plus en détail

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013

www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 www.pwc.lu Bale III et CRD IV - enjeux pour les entreprises et les trésoriers Conférence PME-PMI 10 Juin 2013 Bâle III n est qu une des réglementations à venir Toute une série d autres initiatives font

Plus en détail

L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée

L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée L intérêt de la gestion quantitative active dans une allocation diversifiée Jean François Bay, Directeur Général, Morningstar France 17 novembre 2011 Conférence QuantValley Ce document est réservé aux

Plus en détail

Tariff of Fees of Shipping Masters. Tarif de droits des enrôleurs. Current to December 22, 2015. À jour au 22 décembre 2015

Tariff of Fees of Shipping Masters. Tarif de droits des enrôleurs. Current to December 22, 2015. À jour au 22 décembre 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Tariff of Fees of Shipping Masters C.R.C., c. 1495 C.R.C., ch. 1495 À jour au 22 décembre 2015 Published by the Minister of Justice at the following address: http://laws-lois.justice.gc.ca

Plus en détail

An Act to amend The Education Act, 1995

An Act to amend The Education Act, 1995 1996 CHAPTER 45 An Act to amend The Education Act, 1995 (Assented to June 25, 1996) HER MAJESTY, by and with the advice and consent of the Legislative Assembly of Saskatchewan, enacts as follows: Short

Plus en détail

Bon de commande FICHE VISA POUR L INDE

Bon de commande FICHE VISA POUR L INDE Liste des documents à joindre à votre demande de visa : Votre passeport valable 6 mois après votre date de retour. Deux photos couleurs original sur fond blanc format 5*5 (4 photos pour les étrangers).

Plus en détail

2007 CHAPTER 21 2007 CHAPITRE 21

2007 CHAPTER 21 2007 CHAPITRE 21 1 RECOURS COLLECTIFS 2007 ch. 21 2007 CHAPTER 21 An Act to amend The Class Actions Act 2007 CHAPITRE 21 Loi modifiant la Loi sur les recours collectifs 1 2 CLASS ACTIONS c. 21 2007 2007 CHAPTER 21 An Act

Plus en détail

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action CORPORATE EVENT NOTICE: Amortissement d'orane Reprise de cotation PUBLICIS GROUPE S.A. PLACE: Paris AVIS N : PAR_20140902_06559_EUR DATE: 02/09/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS Amortissement en titres et en

Plus en détail

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China)

Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Origin Regulations (Safeguard Measures in Respect of the People s Republic of China) Règlement sur l origine (mesures de sauvegarde visant la République populaire de Chine)

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de compte (banques) SOR/2001-472

Plus en détail

Authorizations to Transport Restricted Firearms and Prohibited Firearms Regulations

Authorizations to Transport Restricted Firearms and Prohibited Firearms Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Authorizations to Transport Restricted Firearms and Prohibited Firearms Regulations Règlement sur les autorisations de transport d armes à feu à autorisation restreinte

Plus en détail

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION

BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 DISPOSITION SIXTH SESSION, SIXTEENTH LEGISLATIVE ASSEMBLY OF THE NORTHWEST TERRITORIES SIXIÈME SESSION, SEIZIÈME ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST BILL 10 PROJET DE LOI N O 10 NORTHWEST TERRITORIES

Plus en détail

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2007 A Création du document. 18/05/2007 B Prise en compte des propositions d améliorations

Plus en détail

CEFTA Tariff Preference Regulations. Règlement sur la préférence tarifaire (ALÉCA) CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to October 27, 2015

CEFTA Tariff Preference Regulations. Règlement sur la préférence tarifaire (ALÉCA) CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to October 27, 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION CEFTA Tariff Preference Regulations Règlement sur la préférence tarifaire (ALÉCA) SOR/2009-200 DORS/2009-200 Current to October 27, 2015 À jour au 27 octobre 2015 Last

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

HIPAY GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 54 504 715 à 4 954 974.

HIPAY GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 54 504 715 à 4 954 974. CORPORATE EVENT NOTICE: Regroupement d'actions HIPAY GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150630_05094_EUR DATE: 30/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS L'Assemblée générale mixte des actionnaires de la société

Plus en détail

Residential Detectors Regulations. Règlement sur les détecteurs résidentiels CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to October 27, 2015

Residential Detectors Regulations. Règlement sur les détecteurs résidentiels CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to October 27, 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Residential Detectors Regulations Règlement sur les détecteurs résidentiels SOR/2009-193 DORS/2009-193 Current to October 27, 2015 À jour au 27 octobre 2015 Last amended

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

ACCENTURE LUXEMBOURG - SUPPLIER'S GUIDE TO INVOICING ACCENTURE (English)

ACCENTURE LUXEMBOURG - SUPPLIER'S GUIDE TO INVOICING ACCENTURE (English) ACCENTURE LUXEMBOURG - SUPPLIER'S GUIDE TO INVOICING ACCENTURE (English) Dear supplier, Thank you for your interest in providing goods or services to Accenture. These instructions include information about:

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de

Plus en détail

Bill 195 Projet de loi 195

Bill 195 Projet de loi 195 1ST SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 1 re SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 Bill 195 Projet de loi 195 An Act to amend the Pension Benefits Act and other

Plus en détail

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation.

La perception du profil de crédit de l émetteur affecte la valorisation de l obligation. Présentation Optimiser la gestion d un portefeuille obligataire Dans un contexte de rendements historiquement bas, RMG propose une stratégie de gestion de portefeuilles obligataires permettant d améliorer

Plus en détail

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement

Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Présentation Gérer le risque de taux d intérêt d un immobilier de rendement Ce document présente une approche visant à évaluer le risque de taux d intérêt propre à chaque investissement immobilier et propose

Plus en détail

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below.

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below. Requesting Approval of a Source Air Quality Regulation - Clean Air Act Water Quality Regulation - Clean Environment Act Used Oil Regulation - Clean Environment Act d agrément pour une source Règlement

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada S.C. 1985, c. 9 S.C. 1985, ch. 9 Current to September 10,

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations

Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Security Certificate Transfer Fee (Banks, Bank Holding Companies, Insurance Companies and Insurance Holding Companies) Regulations Règlement sur les droits exigibles pour

Plus en détail

Safety Management Regulations. Règlement sur la gestion pour la sécurité de l'exploitation des bâtiments CODIFICATION CONSOLIDATION

Safety Management Regulations. Règlement sur la gestion pour la sécurité de l'exploitation des bâtiments CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Safety Management Regulations Règlement sur la gestion pour la sécurité de l'exploitation des bâtiments SOR/98-348 DORS/98-348 Current to May 11, 2015 À jour au 11 mai

Plus en détail

Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés. Execution of Purchase of Property Documents Regulations CODIFICATION

Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés. Execution of Purchase of Property Documents Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Execution of Purchase of Property Documents Regulations Règlement sur la signature de documents visant l achat de propriétés C.R.C., c. 1590 C.R.C., ch. 1590 Current to

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC asgaard.ca p. 1 OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY

Plus en détail

Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions

Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions Informations personnelles Nom/Prénom Name / Firstname Numéro de la carte

Plus en détail

Université Paris 1 UFR 27

Université Paris 1 UFR 27 Université Paris 1 UFR 27 Etudiants entrants en programmes d échange 2013-2014 / Incoming students in exchange programs 2013-2014 Master M1 Mathématiques Appliquées à l Economie et à la Finance (MAEF)

Plus en détail

EIGHTH SESSION. "Project Management"

EIGHTH SESSION. Project Management EIGHTH SESSION "Project Management" Objectifs : L objectif de cette scéance est d apprendre à analyser et à planifier un projet. A cette fin nous étudierons : 1) la méthode des chemins critiques (CPM)

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

GASCOGNE PAR_20150827_06702_ALT DATE: 27/08/2015. Pour faire suite à l'avis PAR_20150827_06701_EUR I - ADMISSION D'ACTIONS PAR COTATION DIRECTE

GASCOGNE PAR_20150827_06702_ALT DATE: 27/08/2015. Pour faire suite à l'avis PAR_20150827_06701_EUR I - ADMISSION D'ACTIONS PAR COTATION DIRECTE CORPORATE EVENT NOTICE: Admission par cotation directe GASCOGNE PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150827_06702_ALT DATE: 27/08/2015 MARCHE: Alternext Paris Pour faire suite à l'avis PAR_20150827_06701_EUR I

Plus en détail

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée

Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche. M e Giovanna Spataro, associée Défendre sa marque de commerce à l ère des média sociaux : une nouvelle approche M e Giovanna Spataro, associée 4 avril 2014 LES RÉSEAUX SOCIAUX 2 DÉFINITION Marque de commerce Article 2 de la Loi sur

Plus en détail