EDF Chap 1 20/06/2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDF2013 - Chap 1 20/06/2013"

Transcription

1 EDF Chap 1 20/06/ Evolution du couvert forestier du niveau national au régional et moteurs de changement / Forest cover evolution from national to regional scale and change drivers Baudouin Desclée 1, Philippe Mayaux 1, Matthew Hansen 2, Patrick Lola Amani 2, Christophe Sannier 3, Benoît Mertens 4, Thomas Häusler 5, René Ngamabou Siwe 5, Hervé Poilvé 6, Valery Gond 7, Mathieu Rahm 8, Jörg Haarpaintner 9, Jean-Paul Kibambe Lubamba 10 Avec la contribution de Peter Potapov 2, Svetlana Turubanova 2, Alice Altstatt 2, Louis- Vincent Fichet 3, Gernot Ramminger 5, Sharon Gomez 5, Guillaume Cornu 7, Lucas Bourbier 7, Quentin Jungers 10, Pierre Defourny 10, Thuy LeToan 11, Manuela Hirschmugl 12, Gabriel Jaffrain 13, Camille Pinet 13, Cédric Lardeux 14, Anoumou Kemavo 14, Philippe Dorelon 15, Donata Pedrazzani 16, Fabian Enβle 17, Joerg Seifert- Granzin 18, Landing Mane 19, Ludovic Nkok Banak 20, Anton Vrieling 21 1 CCR, 2 University of Maryland, 3 SIRS, 4 IRD, 5 GAF AG, 6 Astrium, 7 CIRAD, 8 Eurosense 9 Norut, 10 UCL, 11 CESBIO, 12 JOANNEUM Research, 13 IGN France International, 14 ONF International, 15 INSEE, 16 GMV, 17 Albert-Ludwig University Freiburg, 18 Fundación Amigos de la Naturaleza Bolivia, 19 OSFAC, 20 CNC-Gabon, 21 University of Twente Les forêts tropicales sont au cœur des enjeux internationaux sur le changement climatique et la conservation de la biodiversité. Etant le second plus grand écosystème forestier mondial après l Amazonie, le bassin du Congo joue un rôle important dans le système climatique continental. De façon plus important encore, ces forêts d'afrique soutiennent les moyens de subsistance directe de 60 millions de personnes en milieu rural (fournir de la nourriture, des médicaments, combustibles, fibres, produits forestiers non ligneux ainsi que des fonctions sociales et culturelles) et directement moins 40 millions de personnes vivant dans les centres urbains de ces domaines forestiers (Nasi et al., 2011).

2 La cartographie de l'étendue des forêts et leur surveillance est d'une importance primordiale car leur l'état affecte le bien-être de millions de personnes en milieu rural et urbain, affecte le climat régional et mondial, et a des conséquences importantes pour la biodiversité. La délimitation précise de la superficie forestière, de sa composition et la documentation de sa dynamique fournissent des informations essentielles la mise en place et le suivi des politiques. Ce lien est considéré à l'échelle locale et mondiale dans les accords multilatéraux sur l'environnement tels que la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) - où les politiques telles que la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD +) reconnaître le rôle des forêts dans le cycle du carbone; et la Convention sur la diversité biologique (CDB) - qui identifie la perte d'habitat de la forêt comme un moteur essentiel de la baisse de la diversité biologique. La politique européenne FLEGT réclame également des informations sur la traçabilité des bois et sur le caractère légal des coupes forestières. La source principale d information sur le couvert forestier et sur son évolution est la télédétection satellite. Les images acquises régulièrement par les différents satellites d observation de la terre (citons parmi les plus utilisés, Landsat, Spot, Aster et DMC- Disaster Monitoring Constellation) fournissent un état de la situation et permettent de comparer l état des forêts à différentes époques. De plus, l accessibilité grandissante des images acquises par différents capteurs facilite les analyses sur des surfaces de plus en plus importantes et permet de contourner le problème de couverture nuageuse importante en réalisant des images composites sans nuages ou en combinaison avec des images radar à ouverture synthétique (SAR). Les nouvelles approches multi-capteurs tentent donc d exploiter au mieux les informations des différents satellites disponibles. Ce chapitre dresse un aperçu non exhaustif des différentes initiatives de suivi des forêts d Afrique Centrale par image satellite. Suivant les objectifs de l initiative et de ses moyens, le champ d analyse passe de l échelle locale, à la couverture nationale voire à l ensemble de l Afrique Centrale. Alors que la plupart des études identifie les surfaces touchées par la déforestation, d autres études plus récentes tentent d identifier des Page 2 44

3 changements de couvert forestier plus limités tels que la dégradation forestière et la réduction de la biomasse. 1. Initiatives nationales de suivi du couvert forestier/national forest cover monitoring initiatives Plusieurs pays, dont le Gabon, le Cameroun, le Congo, la RCA et la RDC se sont officiellement engagés dans le processus REDD+ (démarche expliquée en détail dans le chapitre 5). Ces pays doivent notamment mettre en place un système intégré de Mesure, Notification et Vérification (MNV) des changements de déforestation et/ou dégradation forestière ainsi que des activités d amélioration du couvert forestier. Ce système nécessite donc de cartographier les zones de changements du couvert forestier afin d élaborer des stratégies adaptées localement face à ces dynamiques. Une telle cartographie détaillée n est pas exigée tous les ans (seulement tous les 3 à 5 ans) mais ce sont les évolutions du couvert forestier qui doivent être suivies plus régulièrement. Cette démarche nécessite également la mise en place de normes nationales telles que la définition de la forêt (en termes de couvert forestier) ainsi qu une grande implication des experts nationaux dans les processus de cartographie et de validation. Cette section dresse un état des lieux pour les pays ayant des premiers résultats lors de ces initiatives nationales de cartographies des changements de couvert forestier. La liste de ces initiatives est reprise dans le Tableau 1. Il est rappelé au lecteur que les résultats de cartographie complète de la RDC (FACET) ne sont pas repris dans ce chapitre étant donné qu ils ont déjà été publiés dans la précédente édition de ce rapport (EDF 2010). Page 3 44

4 EDF Chap 1 20/06/ Tableau 1 : Liste des projets en appui aux initiatives nationales et locales en termes de cartographie des changements du couvert forestier Nom Pays Leader Partenaires institutionnels /pays Partenaires techniques Bailleur Durée Période d'analyse Couverture Application recommandations GIEC Cameroun GAF MINFOF, MINEP FAN ESA, KFW Pays Non GSE-FM Congo GAF MDDEFE SIRS, JR ESA, FFEM Gabon SIRS AGEOS GAF, JR ESA, FFEM Pays Pays Oui Oui OSFT RCA Astrium MEFCPEE IGNFI AFD Sous préfectures (55% Pays) Oui REDDAF FACET RCA SIRS MEFCPEE Cameroun GAF MINEPDED Congo and DRC OSFAC - GAF, CESBIO, JR, LACCEG SIRS, CESBIO, JR, GTG SDSU, UMD, WRI EU EU CARPE/USAI D, NASA, CBFF/BAD Region Sud- Ouest Province Centre Pays Oui Oui Non ReCover DRC Norut OSFAC ALUFR, GMV EU Région Ouest Non REDDiness Congo, Gabon Eurosen se MEF (Gabon), CNIAF (Congo) ITC, IRD EU Sud Congo, Sud-Est Gabon Non

5 EDF Chap 1 20/06/ Gabon Le Gabon dispose d une cartographie complète de son couvert forestier pour les années de référence 1990, 2000 et Cette cartographie a été réalisée dans le cadre du projet GSE FM-Gabon grâce au traitement d images satellites Landsat pour les années 1990 et 2000 et d une combinaison de Landsat et ASTER pour Etant donné le couvert nuageux permanent, ce travail a nécessité le traitement d environ 300 images satellites, alors qu en l absence de nuages, une quinzaine d images Landsat suffiraient pour couvrir l ensemble du territoire gabonais. La cartographie détaillée a d abord été réalisée sur l année de référence Chaque image de l année 2000 a été traitée et classée séparément pour en extraire le couvert forestier. Un contrôle qualité détaillé a été appliqué pour chaque emprise d images et les résultats ont été mosaïqués sur l ensemble du territoire pour créer la couche Forêt/Non Forêt (F/NF) de l année Cette carte F/NF 2000 a ensuite été superposée aux images de 1990 et 2010 pour en extraire les changements observés et les classer selon une nomenclature compatible avec celle du GIEC. Cette carte des changements permet ensuite de dériver les couches forêt/non forêt pour 1990 et La méthodologie employée est décrite plus en détail par Fichet et al. (2012 et 2013) Figure 1 : Carte du couvert forestier du Gabon et de son évolution entre 1990 et 2000 (Source : GSE FM-Gabon)

6 La précision des cartes F/NF produites a été évaluée à près de 98% pour les 3 périodes. Pour estimer celle-ci, un photo-interprète confirmé a réalisé une interprétation visuelle des images satellites, indépendante de la production des cartes, sur base d un plan d échantillonnage couvrant 1% de l ensemble du territoire gabonais. Ce même plan d échantillonnage permet de produire des estimations de surface indépendantes de la carte thématique, mais aussi de combiner ces résultats avec la carte thématique et ainsi d améliorer la précision des estimations grâce à un estimateur de régression. En effet, il n est pas possible d indiquer l incertitude des superficies directement extraites des cartes produites, l estimateur de régression permet d affiner ces estimations et d indiquer le degré d incertitude leur étant associé. L utilisation de l estimateur de régression pour l estimation de la superficie du couvert forestier et de son évolution est décrite par McRoberts et Walters (2012) alors que son application pour le couvert forestier du Gabon est détaillée par Sannier et al. (2013). Les résultats issus de la combinaison entre carte F/NF (Figure 1) et échantillonnage photo-interprété pour l ensemble du Gabon sont détaillés dans le Tableau 2. La forêt représente plus de 88% du territoire gabonais soit environ 23,6 millions d hectares. Le taux annuel de déforestation nette entre 1990 et 2000 est établi à 0,034% soit une diminution du couvert forestier d environ ha. Tableau 2 : Estimations des superficies du couvert forestier du Gabon et de son évolution entre 1990, 2000 et 2010 issus de la combinaison entre carte F/NF et échantillonnage photointerprété (Source : Sannier et al., 2013) Gabon (km²) Déforestation nette Couvert (km²) forestier (%) 88,68 88,38 88,29 0,34 0,08 Incertitude (km²) ±664 ±711 ±698 ±293 ±259 (95% d intervalle de confiance) (%) ±0,25 ±0,27 ±0,26 ±0,13 ±0,11 Page 6 44

7 Entre 1990 et 2000, la déforestation brute est estimée à un peu plus de 1000 km² et près de la moitié est due à l exploitation forestière et à l ouverture de routes alors que près d un tiers de la déforestation est due à la conversion de la forêt en prairie/savane. Toutefois, une proportion significative de cette conversion est sans doute due à la pratique de l agriculture itinérante sur brûlis qui n est pas aisément détectable sur les images satellites et se confond avec la savane. La reforestation est de l ordre de 400 km² et les principales causes en sont la conversion des savanes/prairies pour plus de 60% et la reforestation des routes liées à l exploitation forestières pour 25%. La suppression du couvert forestier liée à l exploitation forestière peut être considérée comme n étant pas de la déforestation mais plutôt de la dégradation, car il n y a pas de conversion vers un autre type d utilisation des sols. La forêt dégradée dans ces conditions peut être restaurée par des mesures sylvicoles telles que le reboisement (FAO, 2009) Entre 2000 et 2010, un ralentissement très net de la déforestation est observé, puisque le taux annuel de déforestation observé est de 0.008% sur la période et la zone couverte. D autre part, cette valeur n est pas significativement différente de zéro. Ceci peut s expliquer non seulement par la faiblesse de la densité de population rurale et la dynamique agricole plus réduite mais aussi par les mesures institutionnelles prises par le Gabon sur les parcs nationaux et le code forestier. Ces nouvelles lois ont permis de mettre en place un réseau de 13 parcs nationaux répartis dans l ensemble du pays et le code forestier a conduit les exploitants à organiser l exploitation dans le temps et l espace à travers la réalisation des plans d aménagements forestiers. D autre part, une autre explication possible est à chercher dans les conditions écologiques généralement favorables à une régénération forestière rapide, notamment une très bonne pluviométrie et une bonne dissémination des graines par une diversité faunistique importante (Doucet, 2003). On pourrait également rajouter que le relief accidenté constitue un frein à l exploitation permanente des massifs forestiers. Ces explications doivent être confirmées par les études en cours sur les causes de la déforestation et de la reforestation au Gabon. Page 7 44

8 Cameroon The forest cover assessment for Cameroon comprised the acquisition and analysis of full national satellite image coverage based on Landsat for 1990 and 2000, and DMC data for 2005/06. The forest and non-forest areas were mapped for these years with a Minimum Mapping Unit (MMU) of 5 ha. In two separate projects (GSE-FM and REDDAF), mapping activities have been undertaken for the country but with more focused work limited to the Eastern Province and Central Provinces.The main reasons for limiting the mapping activities are due to budgetary constraints. Based on the forest/non-forest (F/NF) products of the Eastern Province, change masks were generated for the periods: and (Figure 2). The changed areas were then classified into the five IPCC compliant categories: cropland; grassland; wetland; settlement land and other land. Training data was derived from Very High Resolution (VHR) data and from the data acquired during the field missions Figure 2: Forest cover change (in red) in the Eastern Province of Cameroun for the periods and (Source: GSE-FM Cameroun) Page 8 44

9 Table 3 presents the areas of forest cover change for the three periods ( ). Despite the mapped area slightly differed between the two change periods, this area represents from 96 to 98% of the whole Easter Province covering km².the gross deforestation rate for the period was 0.86%. There was a significant regrowth during this period estimated at 0.21%. For the period , the gross deforestation rate was 0.07%. Given the high rate of regrowth (0.10%), the net deforestation rate over was estimated at -0.03% Table 3: Forest cover change estimations in the Eastern Province of Cameroon over the period (Source: GSE-FM Cameroun) Eastern Province (a) 2000 (b) Mapped area km² Net Deforestation Forest cover km² % 80.83% 80.31% 80.51% 80.53% 0.65% -0.03% Republic of the Congo A wall-to-wall mapping of forest cover and change for the years has been performed in the framework of the GSE-FM Congo Project. Whereas the project s ambition is to cover the whole country, first analyses were performed over the Northern Congo (Likouala and Sangha Provinces). Different satellite sensors such as Landsat-4, - 5, -7, Aster, DMC, RapidEye and SPOT were used to overcome the problem of heavy cloud cover in some parts of the country. The changed areas were classified into the IPCC compliant land cover classes; i.e agriculture land, grassland, settlement, wetland and other land. Preliminary results of forest cover change indicate gross deforestation rates of approximately 0.33% within the period between whereas and 0.26% between (Table 4) Page 9 44

10 Table 4. Forest cover change areas Northern Congo (Likouala and Sangha Provinces) over the period (Source: GSE-FM Congo) Likouala & Sangha Average Mapped area km² Net Deforestation 212 Forest cover km² % % 0.03% FACET (Forêts d'afrique Centrale Évaluées par Télédétection) is a joint project of the Observatoire Satellital des Forêts d Afrique Centrale (OSFAC) and the University of Maryland that quantitatively evaluates the spatiotemporal dynamics of forest change in Central Africa through the use of multi-temporal satellite data. The RoC FACET atlas is a wall-to-wall mapping exercise performed over the whole Republic of Congo. The approach is similar to that used to produce the FACET atlas for the DRC (Potapov et al., 2012) presented in the last SOF (de Wasseige et al., 2012). An exhaustive exploration of the Landsat ETM + satellite archive was carried out in order to map the extent and loss of forest cover of Congo from 2000 to A total of 1788 ETM+ images were processed to achieve the final map. The method used is an evolution of approach of Hansen et al. (2008), where MODIS data are used to pre-process time series Landsat images, which are in turn used to characterize the extent and loss of forest cover. Forest cover has been mapped for 2000, and forest cover loss analyzed from 2000 to 2005 and from 2005 to 2010 (Figure 3). Page 10 44

11 Figure 3: Forest cover/loss map of the Republic of Congo for the period (Source: FACET Congo) The forest cover change analysis was made across the entire national territory, with 99.9% of the land area covered by cloud-free Landsat observations. The total forest cover was estimated in 2000 at 229,385 km² (Table 4). Terra firme primary forests comprise 52% of the total forest area, whereas secondary forest and swamp forest cover respectively 4% and 44% of the total forest area. The area of gross forest cover loss from 2000 to 2010 was estimated at 1700 km² or 0.7% of the total forest area in For the total loss of forest cover, 51% occurred in terra firme primary forest, 34% in secondary forest, and 16% in swamp forest. The forest cover loss rates varied by forest type, with the highest rate in secondary forest (6.7%) and lowest in swamp forest (0.3%). The forest cover loss rate for primary forest was 0.7%. Most of the forest cover loss in primary forests is attributed to the expansion of agriculture and logging in pristine forests, potentially causing changes in plant and animal species composition, as well as ecosystem dynamics. The total forest cover loss nearly doubled between and intervals. The greatest rate of increase occurred in swamp forest where the loss increased nearly three-fold (284%) while terra firme primary forest loss increased by 182%. Page 11 44

12 Table 5. Forest cover/loss for the Republic of Congo over the period (Area reported in square kilometers) (Source: FACET Congo) Congo km² Forest Loss Primary Forest km² Secondary Forest km² Swamp Forest km² Total Forest km² % 67.6% 67.5% 67.1% 0.26% 0.48% 1.4 République Centrafricaine La production de la cartographie forestière en RCA, réalisée dans le cadre des projets REDDAF et OSFT, couvre un ensemble d environ km² soit 55% du territoire national comprenant 33 sous-préfectures. Cela correspond à des zones de forêt tropicale dense au sud, des forêts galeries et des zones de formations végétales arborées plus claires et sèches en remontant vers le nord. Les cartographies forestières sont issues de la classification d images satellites : Landsat pour les plus anciennes périodes, SPOT 4/5 et RapidEye pour les plus récentes. Toutes les cartes produites sont ensuite contrôlées et validées par des équipes externes suivant des protocoles stricts basés sur les standards internationaux. La méthodologie utilisée dans le cadre du projet REDDAF pour produire les cartographies des 3 préfectures du Sud-Ouest (Sangha Mbaéré, Lobaye et Ombella- Mpoko) est identique à celle décrite pour le Gabon ( 1.1). La chaine de production mise en œuvre pour les autres préfectures (projet OSFT) utilise une approche innovante de traitement des images satellites qui restitue les caractéristiques physiques du couvert arboré. Elle permet de générer ici deux types de produits: (1) Une analyse historique de la déforestation sur 20 ans et (2) une cartographie détaillée additionnelle sur L analyse historique de la déforestation sur 20 ans est une combinaison de classification binaire forêt/non-forêt aux trois dates pivots 1990, 2000 et 2010, ainsi que les cartes de changement associées. Les cartes sont générées à partir d'une combinaison d images satellites Landsat (pour les dates plus anciennes) et SPOT, à 20m de résolution spatiale. Pour le pivot le plus récent (2010), une cartographie détaillée est réalisée en 6 classes : forêt dense, savane arborée, savane, zone d habitation, zone humide et zone agricole. Page 12 44

13 Cette carte est générée à partir d'une mosaïque d images SPOT 5 à 10 m de résolution spatiale. Un exemple sur le Lot 1 couvrant la province de Mambéré Kadei est illustrée en Figure Figure 4: Cartographie des changements forestiers sur la province de Mambéré Kadei (Lot 1) de la RCA (Source: OSFT) Un protocole rigoureux de contrôle qualité a été défini et les contrôles ont été réalisés par une équipe indépendante de l équipe de production, en 2 étapes successives. Premièrement, une étape de vérification selon un échantillonnage statistique, qui a notamment permis de détecter des erreurs systématiques sur les premiers lots et d affiner ainsi les règles de classification. Deuxièmement, une phase de validation utilisant un échantillonnage stratifié (on s'assure d'avoir un nombre significatif de points dans chaque classe), vise à quantifier les qualités et les défauts de la classification, sous la forme d'une matrice de confusion Le croisement des cartes des différentes périodes pivot ( ) a permis de dériver des estimations de changement de surfaces forestières. Le tableau 6 fournit les résultats détaillés selon un découpage administratif correspondant généralement aux préfectures. 295 Page 13 44

14 Tableau 6: Résultats de l analyse historique ( ) par préfecture (Source: OSFT et REDDAF-RCA) Préfecture Surface 1990 Changements Changements Totale (km²) Surface forêt Déforestation Régénération Déforestation Régénération (km²) (%) (km²) (km²) (km²) (km²) Mambere-Kadei ,7% Nana-Mambere ,2% Ouham ,7% Kemo-Gribingui ,3% Ouaka ,1% (Sud) Ouaka ,1% (Nord) Haute Kotto ,8% Basse Kotto ,0% Mbomou ,4% (Ouest) Mbomou ,1% (Est) Haut Mbomou ,9% Sangha Mbaéré ,7% Lobaye ,6% Ombella-Mpoko ,4% Total ,9% (km²) Déforestation nette (%) 2,36 % 1,68 % Les phénomènes de déforestation sont relativement faibles sur l ensemble de la RCA, et dans la majorité des préfectures la déforestation est d environ 1% par période de 10 ans seules les 2 préfectures d'ombella-mpoko (Bangui, capitale) et Mambere-Kadeï présentent un taux de déforestation plus important. La forêt dense humide de RCA a perdu 4% de sa surface totale (3894 km²) en 20 ans soit une moyenne de 0,20% par an. Page 14 44

15 Box 1.5 Monitoring deforestation in the DRC the TerraCongo project Przemyslaw Zelazowski 1,Carlos Riano 2, Stefano Giaccio 1, Inge Jonckheere 1, V. K. Kosa 3, H. K. Koy 3, F. M. Kayembe 3, E. N. Manzila 3, D. V. Mbenza 3, Danaé Maniatis 1 1 Food and Agriculture Organization of the United Nations, Forestry Department, UN- REDD Programme, Rome, Italy 2 Food and Agriculture Organization of the United Nations, UN-REDD Programme, Kinshasa, Italy 3 Direction Inventaire et Aménagement Forestiers (DIAF)/MECNT, Kinshasa, DRC The TerraCongo project, initiated in 2011, stems from a collaboration between the Brazilian Space Agency INPE and FUNCATE (a foundation dealing with the technical development of methods and tools for the Amazon forest monitoring), FAO of the UN, and a number of countries participating in the UN-REDD programme (www.unredd.org), notably DRC, Paraguay and Papua New Guinea. The collaboration aims to build capacity in tropical forest Monitoring and Measurement, Reporting and Verification (M and MRV) based on (mostly) freely available technology and data. Other goals include reinforcement of technical and professional capacities of national experts during the implementation phase, as well as inclusion of existing national data and methods. FAO s role is that of a catalyst of South-South transfer of know-how and capacity building (notably, linked to the Brazilian TerraAmazon software) and of a promoter and generator of freely available and open tools. Page 15 44

16 Figure 5: Presentation of the DRC forest monitoring initiative DRC s TerraCongo is the first country implementation of the initiative. In the first phase, it focuses on (i) forest area monitoring, and (ii) data dissemination through Internet, which together form the DRC s official National Forest Monitoring System (NFMS). Currently the project encompasses the Kasai-Occidental province, which has circa km 2 of forest, and was chosen as it received the highest feasibility rank in an assessment that considered several criteria (area, deforestation rates, REDD+ activity, cloudiness, data availability, topography, forest plots, and forest types). This initial phase will be followed by successive inclusion of all DRC s provinces, each in a separate database. Measurement of the forest area is primarily based on freely available Landsat satellites data, free and open tools for satellite image processing (e.g. and free-ofcharge TerraAmazon software (www.terraamazon.org) that facilitates multi-user edition of land cover maps. All satellite imagery used in the project is corrected and segmented. Other data processing is specific to one of the two main stages: (i) delineation of forest Page 16 44

17 area for the year of reference and (ii) change detection. Data pre-processing for the 1 st stage makes use of the officially-adopted forest map, the DRC FACET map, which provides training for image segment classification. Based on comparisons with highresolution imagery, accuracy of the resulting initial forest map is preliminarily estimated to be 85 % (based on hi-res imagery in Google Earth, and not accounting for time differences). Data pre-processing for the 2 nd stage involves automatic detection of change between imagery from different dates. In both data processing phases, a group of 5 national experts from DIAF (Department of Forest Inventory and Management), who received training in Brazil, Italy, and DRC, post-process and validate geo-information derived though automated data processing, ensuring that forest areas conform to the official country definition of forest, submitted to the UNFCCC secretariat. This is done using purpose-build workspace in the TerraAmazon software, with two separate projects (implemented in the same database), one for forest mask finalization, and one for periodic assessment of forest area change, which together cover the whole data production cycle. Recent efforts focus also on gathering high-resolution imagery to aid Landsat data interpretation and project validation, and on the implementation of all data pre- and post-processing in open and free software. Results from the above-described work are published through the official NFMS webportal of DRC (www.rdc-snsf.org), which was officially launched in December 2011 (COP), and is available to import, process, and disseminate any data related to forest Monitoring and MRV. Page 17 44

18 Evaluation régionale des changements de couvert forestier / Regional assessment of forest cover change L harmonisation à l échelle régionale du suivi du couvert forestier reste cruciale car elle est complémentaire aux différentes initiatives nationales. En effet, certains critères comme la définition cartographique d une forêt peuvent différer d un pays à l autre et rendent complexes la comparaison entre pays. Les approches régionales permettent d obtenir une évaluation cohérente de la situation des forêts sur toute l Afrique Centrale. Deux types d analyse régionale du suivi forestier coexistent car elles ont chacune leurs limites et leurs utilisations. La première est l approche par échantillonnage de zones cartographiées. Celle-ci permet une meilleure compréhension des changements forestiers et possède un historique plus long (depuis 1990 jusqu à 2010). Cette technique a été conçue pour une vision régionale voire nationale et non pas locale. La seconde approche est la cartographie exhaustive (wall-to-wall). Celle-ci est indispensable pour la mise en œuvre des politiques nationales et locales mais elle nécessite des traitements importants au moyen d outils avancés de composition d images satellites Tableau 6 : Synthèse des différentes approches de suivi forestier en Afrique Centrale pour les périodes et (* Travaux en cours) National Sampling National Sampling Wall-to-wall Cameroun X(East) X X(East) X X* Congo X(North) X X(North) X X Gabon X X X X X* Guinée Eq. X X X* RCA X(South) X X(South) X X* RDC X X X Chad X X 394 Régional X X X* 395 Page 18 44

19 Suivi régional des forêts humides et sèches entre 1990 et 2010 Dans le cadre de l OFAC et dans la continuité des précédentes éditions de l EDF, une nouvelle évaluation cohérente de la déforestation a été réalisée à partir de la plus longue série temporelle ( ) couvrant le Bassin du Congo. Les images satellites couvrant ces dates pivots ont été cartographiées sur base des techniques récentes de traitement d images et croisées afin de déterminer les taux de déforestations pour chaque pays du Bassin du Congo. Cette étude est réalisée dans le cadre du projet TREES lancé en 1992 par la Commission Européenne et qui contribue à l enquête mondiale par télédétection de l Evaluation Globale des ressources forestières mondiales 2010 de la FAO (FRA pour Forest Resource Assessment ; FAO, 2012). L approche TREES/FRA utilise des extraits d images satellites de 10x10 km sur trois époques 1900, 2000 et 2010 sur base d un échantillonnage systématique sur chaque demi-degré de latitude/longitude (et même quart de degré pour le Gabon et la Guinée Equatoriale, fréquemment couverts de nuages), soit un échantillon total potentiel de 510 points systématiquement distribués sur les forêts humides d Afrique Centrale. 311 sites ont été couverts par des images de bonne qualité sur les 3 époques. Les principaux échantillons manquants sont localisés sur les zones côtières du Gabon, de la Guinée Equatoriale et du Cameroun. Bien que les périodes cibles étaient 1990, 2000 et 2010, la recherche des images couvre quelques années autour de chaque période cible vu les contraintes de disponibilités des images (notamment couvert nuageux et faibles acquisitions historiques). Les problèmes techniques sur les satellites Landsat (capteur défectueux sur Landsat-7 et station de réception Landsat-5 défaillante) ont également compliqué l acquisition des images sur 2010, alors que ces données étaient la base pour 1990 et Dès lors, le jeu de données 2010 a été construit en combinant plusieurs satellites de résolution similaire. Parmi les candidats potentiels, DMC était considéré comme bon candidat étant donné sa courte période de revisite et ses résolutions spatial (de 22 à 32 m) et spectrale similaires à Landsat. Les images SPOT-4 et -5 à plus haute résolution (respectivement 20 et 10 m) ont également été utilisées comme imagerie complémentaire. Au total, Page 19 44

20 DMC représentant 43% des images utilisées, SPOT (22%) et Landsat TM pour les 34% restants Les changements de couvert forestier sur la période ont été estimés sur base d une chaine de traitement originale d images qui comprend différentes étapes (Rasi et al., 2013): sélection visuelle des meilleurs images disponibles, co-registration, calibration, masquage des nuages et ombres, segmentation, détection de changement et classification. Cette chaine de traitement a été adaptée pour les échantillons DMC et SPOT (Desclée et al., 2013). Des experts régionaux ont alors vérifié les cartes d occupation du sol produites automatiquement et ont recodé les erreurs détectées. Les changements de couvert forestier ont alors pu être mesurés en comparant les paires de cartes validées entre 1990 et 2000 et sur 2000 et 2010 sur chaque point de l échantillonnage (Mayaux et al., 2013). La Figure 6 présente cette évolution de la déforestation sur l ensemble du bassin du Congo Figure 6 : Cartes du Bassin du Congo illustrant les taux de déforestation sur chaque point de l échantillonnage sur les périodes et (Source : CCR) Page 20 44

21 Le tableau 7 reprend les estimations de taux de déforestation par pays et sur l ensemble des forêts humides d Afrique Centrale sur les périodes et La tendance générale est une réduction du taux de déforestation entre ces 2 périodes de 0.19% à 0.14% sur les forêts humides du Bassin du Congo. La reforestation diminue de 0.03% et devient négligeable. Tableau 7: Taux annuels (bruts et nets) de déforestation sur les forêts humides d Afrique Centrale pour les périodes et (erreur standard entre parenthèses)*(source : UCL ( ) et CCR ( )) Pays n Déforesta tion brute Reforestatio n brute Déforestatio n nette Déforestatio n brute Reforestatio n brute Déforestatio n nette Cameroun 45 0,13% (0,04%) 0,04% (0,01%) 0,09% (0,04%) 0,08% (0,03%) 0,02% (0,01%) 0,06% (0,04%) Congo 65 0,09% (0,02%) 0,03% (0,01%) 0,05% (0,02%) 0,07% (0,02%) 0,00% (0,00%) 0,07% (0,02%) Gabon 63 0,07% (0,02%) 0,02% (0,00%) 0,05% (0,02%) 0,03% (0,01%) 0,01% (0,00%) 0,01% (0,01%) Guinée Eq, 7 0,13% (0,08%) 0,10% (0,06%) 0,03% (0,07%) 0,04% (0,03%) 0,05% (0,03%) -0,01% (0,02%) RCA 26 0,11% (0,03%) 0,03% (0,01%) 0,09% (0,03%) 0,06% (0,02%) 0,01% (0,00%) 0,05% (0,02%) RDC 114 0,24% (0,05%) 0,03% (0,01%) 0,22% (0,04%) 0,20% (0,04%) 0,00% (0,00%) 0,19% (0,04%) Forêts 0,19% 0,03% 0,16% 0,14% 0,00% 0,14% 171 humides (0,03%) (0,01%) (0,03%) (0,03%) (0,00%) (0,03%) *Résultats préliminaires Etant donné l intérêt croissant sur les forêts sèches, une analyse similaire a été réalisée sur ces écosystèmes en Afrique Centrale. Les forêts sèches sont les régions situées en dehors de l écorégion Guineo-Congolien qui correspond aux forêts humides. L approche décrite pour la période par Bodart et al. (2013) a été étendue sur Page 21 44

22 la période sur les pays de la COMIFAC. Les principaux pays concernés sont le Cameroun, la RCA, la RDC et surtout le Tchad. Alors que la source de données pour les périodes 1990 et 2000 était Landsat uniquement, la période 2010 a été couverte par DMC (62%) et Landsat TM (38%). Les résultats de cette étude sont présentés dans le Tableau 8. Alors que la déforestation brute est similaire entre et (0,36% vs 0,42%), il y a une claire réduction de la reforestation entre les 2 périodes (0,14% vs 0,03%). Tableau 8: Taux annuels (bruts et nets) de déforestation sur les forêts sèches d Afrique Centrale pour les périodes et (erreur standard entre parenthèses)* (Source : CCR) Pays Déforestat Reforestati Déforestat Déforestat Reforestati Déforestati n ion brute on brute ion nette ion brute on brute on nette Cameroun 17 0,23% (0,10%) 0,02% (0,02%) 0,21% (0,10%) 0,10% (0,05%) 0,00% (0,00%) 0,10% (0,05%) RCA 41 0,17% (0,06%) 0,06% (0,02%) 0,11% (0,06%) 0,39% (0,19%) 0,00% (0,00%) 0,39% (0,19%) Tchad 108 0,81% (0,50%) 0,61% (0,32%) 0,20% (0,46%) 0,57% (0,27%) 0,09% (0,09%) 0,49% (0,23%) RDC 62 0,42% (0,10%) 0,15% (0,09%) 0,27% (0,12%) 0,47% (0,16%) 0,03% (0,02%) 0,44% (0,16%) Forêts sèches 228 0,36% (0,07%) 0,14% (0,06%) 0,22% (0,08%) 0,42% (0,11%) 0,03% (0,01%) 0,39% (0,11%) *Résultats préliminaires 2.2 Regional Landsat-scale forest extent and disturbance FACET map A set of map products has been generated as part of the FACET program. These products, delivered as hard and soft copy atlases of forest type, extent and loss at national scales, represent the first medium spatial resolution maps of their kind. We report here an addition to the FACET product suite, which to date consists of national scale products for the DRC (presented in SOF 2010) and the Republic of Congo Page 22 44

23 (presented at Section 1.3). These mapping methods have now been extended to the regional scale, characterizing the following countries of Central Africa: Cameroon, CAR, Republic of Congo, DRC, Equatorial Guinea and Gabon. Medium spatial resolution Landsat imagery is the data of choice in quantifying forest extent and change over large areas. The Landsat program meets several requirements for operational monitoring including a formal data acquisition strategy, an open data policy (data are provided free of charge and are readily accessible through the Glovis facilities; and radiometric and geometric correction of the data, which obviates the need for onerous pre-processing by users. The successful launch of Landsat 8 in February 2013 assures the continuation of the program. Methods for mass-processing the Landsat archive in support of land monitoring programs are now being implemented. Date-intensive computational methods allow for the querying of every Landsat pixel, enabling researchers to overcome the primary limitation of optical earth observation data sets for tropical Africa cloud cover. FACET processing of Landsat data includes per pixel quality assessment in order to retain only viable land surface observations for forest characterization. Technical methods for processing and characterizing Landsat data in this manner are presented by Potapov et al. (2012). For this first regional product, data from 1999 through 2012 were included. To date, FACET products include two maps - forest extent reference at time 1 and forest cover loss estimate between time 1 and time 2. Page 23 44

24 Figure 7. Landsat-derived regional percent tree cover and forest cover loss for tree cover >=30% canopy cover (Source: FACET) Regional-scale Landsat-derived forest extent and loss map products were derived and are displayed together in Figure 7: a percent tree cover map for 2000 and a 2000 to 2012 forest cover loss estimate map. Forest cover loss (in red) includes areas with tree cover higher than 30% that experienced stand-replacement disturbance between 2000 and A regional subset is shown in Figure 8, illustrating the variation in forest disturbance between countries along the northern fringe of the Congo Basin rainforest. The background image captures the high data quality of the input Landsat data and the lack of cloud or haze contamination enabled by mass-processing of the Landsat archive Such regional maps serve to demonstrate capabilities that could be adopted by national agencies responsible for forest monitoring. As an example, FACET data have been incorporated into UN-REDD activities, including the use of FACET as the primary thematic layer for forest cover extent and loss for the DRC s NFMS. National monitoring tasks in support of the REDD initiative will require such data in establishing baseline carbon emissions estimates. Forest definitions used in REDD may vary based on tree height and cover density. For this regional map, the percent canopy cover of 5 meter or taller trees is estimated per pixel. Percent tree cover maps allow users to vary the definition of forest based on canopy cover and enable the disaggregation of forest Page 24 44

25 loss by canopy density strata. The mapped forest cover loss is for stand-replacement disturbances only, and does not include an assessment of forest degradation due to selective logging. Labeling of forest loss events by antecedent forest type as well as change dynamic (mechanical clearing, fire, storm damage) will be required in order to properly model carbon emissions factors in support of REDD monitoring objectives. The regional product will be made freely available at the CARPE and OSFAC websites (carpe.umd.edu and osfac.net) Figure 8. Regional subset of Figure 1, with forest cover loss from 2000 to 2012 in red and a background composite image of Landsat in false color (Source: FACET) Box 2.3 Amélioration de la cartographie des types de forêts à partir de MODIS Valéry Gond, Adeline Fayolle, Alexandre Pennec, Sylvie Gourlet-Fleury CIRAD En général, les forêts tropicales humides d Afrique Centrale sont regroupées dans une grande couche verte ne distinguant pas les variations des types de forêts. D un autre côté, les études locales montrent au contraire une grande diversité des types forestiers. Dans le cadre du projet CoForChange (www.coforchange.eu), en utilisant l information de la dynamique temporelle des mesures satellites, nous avons produit une carte des types forestiers a été réalisée sur le couloir de la Sangha (latitude 0-5 Nord et longitude Est) à partir de 10 ans d archive de données du satellite MODIS Page 25 44

26 (synthèse d indice de végétation EVI sur 16 jours à 500 m de résolution entre 2000 et 2009). Les données météorologiques de moyenne mensuelle à 8km de résolution (http://earlywarning.usgs.gov/fews/africa/index.php) ont été nécessaires pour analyser la dynamique spatiale des pluies. Les placettes d inventaires provenant des concessions forestières ont été utilisées pour la validation de la carte. Enfin, la carte de végétation du Cameroun de Letouzey (1985) a été utilisée pour la validation des classes forestières. La figure 9 présente un extrait de la carte réalisée. Dans la légende, la couleur est attribuée à la combinaison des hauteurs de précipitations mensuelles (barres), la courbe annuelle de l activité photosynthétique de la classe (trait plein) et la courbe annuelle de l activité photosynthétique de l ensemble de la zone d étude (en pointillé). Au nord les couleurs marrons et jaune soulignent la transition entre les savanes et la lisière forestière. Les dégradés de vert marquent les différents types de forêts tropicales humides repérés par l analyse des données satellites (plus la teinte est foncé plus le peuplement est constitué d arbres sempervirents ; et donc plus la teinte est claire plus le peuplement est abrite des arbres semi-caducifoliés). On note aussi en rose les zones agro-forestières autour des voies de communication et des principales agglomérations. Enfin, les savanes incluses dans le secteur de Nola sont clairement identifiées par rapport aux savanes du nord, grâce à leur cycle végétatif différent. En effet, la distinction des types de couvert est réalisée par les variations temporelles au cours de l année de l activité photosynthétique. Page 26 44

27 Figure 9 : Extrait de la carte de l intervalle de la Sangha présentant la lisière nord du massif forestier de Yokadouma (Cameroun) à l ouest, à Nola à l est (République Centrafricaine) jusqu aux grés de Carnot à la frontière de la République du Congo Box 2.4 Regional map of tree cover percentage obtained from radar data Alexandre Bouvet CCR A new wall-to-wall map of the percent tree cover has been created over Sub-Saharan Africa. The map is the result of a supervised classification applied on a mosaic of double-polarization data (HH and HV) from PALSAR, Japanese L-band synthetic aperture radar. The mosaic covers the African continent at a spatial resolution of about 100m. The Vegetation Continuous Fields (VCF) product from MODIS, which gives the percentage of the surface covered by trees in each 0.25 km 2 pixel, is used as training data for the classification. The following tree cover classes are retained: 0-10%, 10-20%, 20-30%, 30-40%, 40-50%, 50-60%, and >60% (the PALSAR signal saturates for tree covers higher than 60%). Compared to VCF and other vegetation maps available at large scales, the improved spatial resolution allows the detection of fine structures (e.g. Page 27 44

28 gallery forests) and the reduction of the number of mixed pixels, as shown on Figure 10. High-resolution samples of classified optical data from the Global Forest Resources Assessment 2010 (FRA2010) Remote Sensing Survey, available at each square degree, have been used for the validation of these results. The forest/non-forest accuracy has been assessed to be around 89% over the whole Sub-Saharan Africa Figure 10. Comparison of VCF percent tree cover (left) and classified PALSAR maps (right) (subset centered on -2.5 S, 15.5 E) 3. Etudes de cas et avancées sur la cartographies de la dégradation forestière et de la biomasse Dans le cadre de la gestion durable des forêts et du programme UN-REDD, de nouveaux outils sont nécessaires pour fournir des informations fiables et continues sur les changements des stocks de carbone forestier. La priorité du suivi forestier n est pas seulement sur les processus de déforestation (conversion de forêts en d autres occupations du sol) mais aussi la dégradation forestière, c est-à-dire une réduction des stocks de carbone au sein des zones dégradées en forêt. En utilisant la télédétection, plusieurs activités provoquant des réductions des stocks de carbone peuvent être surveillées, depuis l exploitation sélective jusqu à la récolte du bois de feu. Si les méthodes d estimation de la déforestation semblent robustes, une évaluation fiable de la dégradation forestière reste encore un défi et exige des techniques plus avancées pour analyser les images satellites. Page 28 44

29 Evaluation de la dégradation forestière L exploitation des ressources forestières entraîne la création de piste d accès et d exportation des grumes. Les pistes se structurent dans l espace forestier en réseau avec des routes principales très utilisées, des routes secondaires qui mènent aux parcelles et enfin des routes de débusquage qui donnent accès à chaque arbre exploité. Une première étude a mis au point un outil-prototype afin d estimer annuellement la extension des routes forestières à partir de séries temporelles d images Landsat. Les résultats ont été produits à l échelle d une maille de 500 m afin d être compatible avec les données du capteur MODIS. La zone de cette étude comprend le sud-est du Cameroun, le sud de la RCA et le nord de la République du Congo. Les forêts tropicales y sont semi-décidues et la densité de population y est faible. La majorité de l exploitation forestière est gérée par des compagnies privées. Sur base d images Landsat, différents indices ont été calculés afin d augmenter le contraste entre les surfaces forestières et les pistes, généralement associées à des sols nus, grâce à l application d un filtre spatial (Gond et al., 2004). Les valeurs de seuils ont été ajustées pour identifier les sols nus (Bourbier et al., 2013). Sur chaque cellule de 500 m de côté, le pourcentage de pixel de sol nu a été calculé sur une synthèse annuelle afin d estimer la dégradation liée au développement des routes forestières. Ces valeurs sont considérées comme des Indicateurs d Ouverture de Canopée (IOC). Cette synthèse permet de comparer l évolution du réseau de pistes (Figure 11) Figure 11: L indicateur d ouverture de canopée à partir de Landsat (gauche) est agrégé sur un maillage 500m de côté (centre) pour estimer le ratio de surface en sol nu (droite) (Source: Bourbier et al., 2013) Page 29 44

30 Cet indicateur IOC a été analysé sur la période sur base de l archive Landsat. L IOC renseigne sur l évolution temporelle de l ouverture (perte de 31 % en 2001 sur la zone rouge) puis la fermeture du couvert forestier (augmentation de 5% en 2002 et 16% en 2003). Par exemple, l IOC de 26% en 2002 de la cellule de 500m (soit 25ha) équivaut à 6,5ha d ouverture de canopée en Une évaluation peut ainsi être mise en place afin de gérer les réseaux de piste forestière en Afrique centrale. Sur base d une série temporelle d images satellites SPOT, une seconde étude a évalué les changements de couvert forestier sur une concession forestière certifiée en République du Congo (Desclée et al., 2011). Différentes perturbations forestières ont été identifiées par détection de changement sur des images satellites entre 2005 et Sur une superficie totale de ha correspondant à une assiette de coupe, la perte de couvert forestier, identifiée par image satellite, correspondait à seulement 7% de la superficie exploitée entre janvier et mars 2005 (Figure 12). Cette ouverture de la canopée correspond à 60% pour les trouées d abattage et le 40% restant pour les routes d exploitations. La même analyse sur l image acquise en 2007 permet de montrer que les trouées se sont refermées, seules les pistes principales subsistent. L information fournie par la concession forestière peut ainsi être liée à cette carte de perte de couvert forestier. Cette analyse souligne qu un suivi précis des trouées d abattage nécessite des images satellites annuelles et de résolution fine Figure 12 : Suivi des trouées d exploitation sélective sur base d une série temporelle d images satellites SPOT entre Janvier 2005 et Janvier 2007 (Desclée et al., 2011) Page 30 44

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com Systèmes d Information à Référence Spatiale Utilisation d un Estimateur de Régression avec des Données Landsat pour l Estimation de l Etendu et des Changements du Couvert Forestier du Gabon de 1990 à 2010

Plus en détail

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+

Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Surveillance des forêts & Mesure, Notification, Vérification des GES pour REDD+ Yaoundé 22 juillet 2014 Département des forêts FAO Aperçu Introduction: CCNUCC & REDD+ Surveillance MNV Mesure Notification

Plus en détail

Survey of REDD projects in Central Africa Etude des projets REDD en Afrique Centrale

Survey of REDD projects in Central Africa Etude des projets REDD en Afrique Centrale Survey of REDD projects in Central Africa Etude des projets REDD en Afrique Centrale (formulaire à renvoyer à cdewasseige@foraf.eu et philippe.mayaux@jrc.ec.europa.eu ) 1) General description / Description

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

LE MONITORING DES FORËTS DANS LE MRV/REDD

LE MONITORING DES FORËTS DANS LE MRV/REDD Comité Consultatif Régional (CCR) - PFBC Kinshasa / République Démocratique du Congo 27-28 Septembre, 2010 LE MONITORING DES FORËTS DANS LE MRV/REDD Dr. Landing MANE Observatoire Satellital des Forêts

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project)

Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Technical Assistance for Sustainable National Greenhouse Gas Inventory Management Systems in West Africa (West Africa GHG Project) Dr. Sabin Guendehou, Regional Project Coordinator Cluster Francophone

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun On the spot Ecocertification et images satellites Exploitation forestière tropicale au Cameroun Exploitation forestière tropicale au Cameroun Un nombre croissant d opérateurs forestiers s engagent dans

Plus en détail

Africa GIS & SIGAFRIQUE network

Africa GIS & SIGAFRIQUE network Africa GIS & SIGAFRIQUE network Final meeting of the pilot phase (2003-2005): 2005): main results SIG Afrique & Réseau SIGAfrique Réunion finale de la phase pilote (2003-2005): 2005): principaux résultats

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

GIS and satellite remote sensing for humanitarian operations support SIG et télédétection pour le support aux operations humanitaires

GIS and satellite remote sensing for humanitarian operations support SIG et télédétection pour le support aux operations humanitaires GIS and satellite remote sensing for humanitarian operations support SIG et télédétection pour le support aux operations humanitaires Stefan LANG 1, Andreas Papp 2, Petra FÜREDER 1 1 Department of Geoinformatics

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

GABON LA GÉOINFORMATION AU SERVICE DES ÉNERGIES DE L AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GABON LA GÉOINFORMATION AU SERVICE DES ÉNERGIES DE L AFRIQUE SUBSAHARIENNE GABON LA GÉOINFORMATION AU SERVICE DES ÉNERGIES DE L AFRIQUE SUBSAHARIENNE Geo-information SERVING THE ENERGIES OF SUB SAHARAN AFRICA UNE VOLONTÉ DE SERVIR L ENVIRONNEMENT, L ÉCONOMIE ET LA SOCIÉTÉ Zone

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Global Monitoring Emergency Services

Global Monitoring Emergency Services Global Monitoring Emergency Services Christelle BOSC Olivier POCHARD 22/05/2012 Pôle Applications Satellitaires et Télécommunicaton CETE Sud-Ou LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE IUFRO International Congress, Nice 2015 Global challenges of air pollution and climate change to the public forest management in France Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Manuel Nicolas

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC:

Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: 1 Le Système National de Surveillance des forêts par Satellitte de la RDC: (TERRA CONGO) Atelier de lancement officiel du processus d Inventaire des Gaz à Effet de Serre (I-GES) du secteur forêt en RDC

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Campus Biotech. Colliers International Suisse Romande SA

Campus Biotech. Colliers International Suisse Romande SA Campus Biotech Introduction L Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, l Université de Genève, M. Hansjörg Wyss, la Fondation Wyss et la famille Bertarelli ont uni leurs forces pour offrir à la Suisse

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation Atelier : Formation Rapport du Groupe 1 Brainstorming Formation actuarielle 1. Système de formation Formation universitaire ou Système examens (système anglo-saxon) Conciliation entre les deux: Formation

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité .FOR Inventaire et suivi forestier de qualité FOR : l atout pour la gestion de votre patrimoine forestier 2 1. Présentation de.for Créé en 2010,.FOR est une association d'entreprises belges soutenues par

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière Estimation des stocks de carbone Exemple des concessions forestières de Bétou et Missa - Congo 595 948 ha Février 2010 FICHE D IDENTITÉ DES CONCESSIONS BÉTOU ET MISSA Unités Forestières d Aménagement situées

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat (Résultats de WOOPI) N. Tran, A. Vernier (CLS) F. Rémy R (LEGOS) P. Féménias F (ESA) Calottes glaciaires & classification de la neige/glace

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN Présentation publique du jeudi 10 septembre, 2009 Public presentation of Thursday, September

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE SHOPDECORATION MODULE PRESTASHOP CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 Installation automatique... 2 Installation manuelle... 2 Résolution des

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet 950-1-IPG-026 Fire Protection Systems in Primary Grain Elevators Part III, Canada Labour Code Les réseaux de protection contre l'incendie dans les élévateurs à grain primaires Partie II, Code canadien

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013 CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH THE EUROPEAN STANDARD EN 350-+A: 203 and in compliance with the French Home Office Regulation dated November 2 st, 2002 concerning

Plus en détail

COMPONENT: CAPACITY BUILDING

COMPONENT: CAPACITY BUILDING COMPONENT: CAPACITY BUILDING TITLE OF THE ACTIVITY 1 Context Target goups / Beneficiaries/actors Implementation strategy Capitalization of Experiences In spite of the efforts made by projects and FIDAfrique

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

BELAC 1-04 Rev 1-2015

BELAC 1-04 Rev 1-2015 BELAC 1-04 Rev 1-2015 PROCEDURE ET MODALITES D APPLICATION POUR L ACCREDITATION DES ORGANISMES D EVALUATION DE LA CONFORMITE OPERANT AU DEPART DE PLUSIEURS SITES (ORGANISMES MULTI-SITES) Les versions des

Plus en détail

Annex 1: OD Initiative Update

Annex 1: OD Initiative Update Fondements du D Cadre de travail stratégique Stratégie de Stratégie de programmes rédigée et Projet de stratégie de programmes partagée avec la Commission programmes Consultative Statut Commentaires/problèmes/

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

CORINE Land Cover. Identification info

CORINE Land Cover. Identification info CORINE Land Cover La base de données géographiques CORINE Land Cover est produite dans le cadre du programme européen CORINE, de coordination de l'information sur l'environnement. La continuité de ce programme

Plus en détail

PAR RINOX INC BY RINOX INC PROGRAMME D INSTALLATEUR INSTALLER PROGRAM

PAR RINOX INC BY RINOX INC PROGRAMME D INSTALLATEUR INSTALLER PROGRAM PAR RINOX INC BY RINOX INC PROGRAMME D INSTALLATEUR INSTALLER PROGRAM DEVENEZ UN RINOXPERT DÈS AUJOURD HUI! BECOME A RINOXPERT NOW OPTIMISER VOS VENTES INCREASE YOUR SALES VISIBILITÉ & AVANTAGES VISIBILITY

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est GISAfrica First phase closure meeting East African Pole SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est Ethiopia MAURITANIE MALI Kenya SENEGAL GUINEE Ouagadougou BURKINA FASO NIGER

Plus en détail

Cartographie et SIG en Santé Publique. Cartographie et SIG en Santé Publique July 4, 2011

Cartographie et SIG en Santé Publique. Cartographie et SIG en Santé Publique July 4, 2011 Cartographie et SIG en Santé Publique 1 Mandat de l'oms "La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain" Constitution de

Plus en détail