Unité 9: Unité centrale de traitement. Unité 9: Unité centrale de traitement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Unité 9: Unité centrale de traitement. Unité 9: Unité centrale de traitement"

Transcription

1 Objectifs : À la fin de cette unité, vous connaîtrez le fonctionnement de l'unité centrale de traitement d'un ordinateur. Pour y arriver, vous devrez atteindre les objectifs suivants : - décrire les différentes composantes d'une unité centrale de traitement et leur rôle : unité de commande, séquenceur, unité arithmétique et logique, compteur ordinal, registre d instruction, horloge; - décrire la structure d'une instruction de niveau machine; Pierre Marchand, Architecture L unité centrale de traitement (UCT) ou processeur central (CPU) est l élément moteur de l ordinateur qui interprète et exécute les instructions du programme situées en mémoire centrale. L ensemble CPU + mémoire centrale constitue l Unité Centrale. L UCT est composé de l Unité arithmétique et logique (UAL) et de l Unité de commande ou de contrôle. L UAL effectue les opérations arithmétiques et logiques. L Unité de commande dirige le fonctionnement de toutes les autres unités : UAL, mémoire, entrées / sorties, etc., en leur fournissant les signaux de cadence et de commande. Pierre Marchand,

2 8.1 Architecture Les différentes unités sont interconnectées par des systèmes de câblage transportant des signaux électriques. Pour éviter de relier chaque unité à chacune des autres, on fait usage de lignes exploitées en commun. On appelle bus ces ensembles de lignes. On peut distinguer trois bus différents : Bus d adresses, par exemple, A 0 à A 31 Bus de données, par exemple, D 0 à D 31 Bus de contrôle, par exemple, R/W, Un bus peut être utilisé par toutes les unités qui y sont connectées, mais jamais par plus de deux unités en même temps. Ceci pose des problèmes d attente et d arbitrage (contention) lors des requêtes d utilisation. Pierre Marchand, Architecture Bus de cache Bus local Bus mémoire Cache niveau 2 CPU Pont PCI Mémoire centrale Bus PCI SCSI USB Pont ISA Disque IDE Adaptateur graphique Souris Moniteur Clavier Bus ISA Modem Carte de son Imprimante Pierre Marchand,

3 8.2 Unité de commande Cette unité comporte Bus Le compteur ordinal CO d adresses Le registre d instruction RI Le décodeur de code opération RA Le séquenceur L horloge RA = registre d adresses CO RM = registre mot Mémoire R/W RM RI Bus de données Décodeur Horloge Séquenceur Pierre Marchand, Unité de commande Les impulsions générés par l horloge à intervalles réguliers déterminent le temps de cycle de la machine. L exécution d une instruction prend généralement plus d un cycle, car une instruction comporte généralement : le temps de chargement de l instruction (fetch), le temps de décodage de l instruction, le temps de chargement des opérandes et de calcul de leur adresse effective, le temps d exécution proprement dit. le temps d écriture du résultat (writeback). En utilisant un pipeline, il est quand même possible d émettre une instruction par cycle si toutes ces opérations peuvent être effectuées en parallèle. Pierre Marchand,

4 8.2 Unité de commande Étapes d un cycle de recherche d instruction (fetch) : Transfert de l adresse de la nouvelle instruction de CO à RA. La génération d une impulsion de lecture par l unité de commande provoque le transfert de l instruction cherchée vers RM qui fonctionne comme registre tampon pour tous les échanges avec la mémoire. Transfert de l instruction dans RI. Instruction = code opération + adresse opérande L adressage de l opérande peut demander le calcul de l adresse effective, ce qui consomme des cycles machine. Pendant que l adresse de l opérande est envoyée à RA, le code opération est transmis au décodeur qui détermine le type d opération demandée et le transmet au séquenceur. Le CO est incrémenté en vue du cycle de recherche suivant. Pierre Marchand, Synchronisation des opérations Les signaux périodiques générés par l horloge définissent le cycle de base ou cycle machine (clock cycle). Le cycle mémoire est habituellement beaucoup plus long que le cycle machine, surtout s il doit accéder à la mémoire centrale (échec du cache interne L1 + échec du cache externe L2) Par exemple, dans un processeur dit à 500 MHz, le cycle machine est de 2 ns. La fréquence du bus PCI pouvant atteindre 133 MHz, le cycle de bus a une durée de 7,5 ns. Ceci est donc le temps minimum pour un accès en mémoire centrale. Toutefois, il faut habituellement plusieurs mots mémoire pour remplir une rangée de cache, de sorte qu un accès en mémoire centrale représente plusieurs cycles de bus. Pierre Marchand,

5 8.4 Séquenceur Le séquenceur est un automate qui a la responsabilité de générer les signaux de commande nécessaires pour actionner et contrôler les unités participant à l exécution d une instruction donnée. Cette fonction peut être réalisée de deux façons : séquenceur câblé ou séquenceur microprogrammé. Un séquenceur câblé est un circuit séquentiel complexe qui fait correspondre à chaque instruction un sous-circuit capable de commander son déroulement. On peut obtenir le même résultat avec une suite de micro-instructions stockées dans une mémoire de microprogrammation. Ce microprogramme est capable de générer une suite de signaux de commande équivalent à celle qui serait produite par un séquenceur câblé. Pierre Marchand, Séquenceur RI code op adresse décodeur séquenceur câblé mémoire de microprogrammation commandes UAL commandes Pierre Marchand,

6 8.4 Séquenceur Le microprogramme (firmware) peut être stocké dans une ROM ou une EPROM. Cette solution est plus fexible que la logique câblée. Le prix à payer est une vitesse inférieure. RI code op adresse mapping ROM compteur ordinal de microprogrammation mémoire de microprogrammation micro-instruction Pierre Marchand, signaux de commande 8.4 Séquenceur Mémoire centrale MAR = RA MDR = RM PC = CO MPC = CO du microprogramme. MIR = registre de micro-instruction (36 bits). MBR = RI bus C MAR MDR PC MBR 6 SP contrôle ALU ALU Signaux de contrôle de la mémoire (rd, wr, fetch) 3 4 Décodeur 32 4 vers 16 Décaleur bus B N Z 8 MPC 8 MSB 2 JMPC 9 Mémoire de 512 x 36 bits pour le microprogramme Addr J JN/JZ 2 bascules de 1 bit MIR ALU C M B Activer sortie vers bus B Écrire bus C dans registre Pierre Marchand,

7 8.5 Niveaux de programmation langages évolués niveau assembleur instructions machine micro-instructions niveau des commandes électroniques Pierre Marchand, Niveaux de programmation Le programmeur a le choix entre plusieurs langages de programmation: Fortran, Pascal, C, Ada, C++, Java, Assembleur. L ordinateur par contre ne comprend que son propre langage, le langage machine, avec son jeu d instructions de niveau machine. Il faut donc traduire le code source écrit dans l un des langages mentionnés en code objet ou code machine. Cette traduction s effectue à l aide de programmes traducteurs tel que les assembleurs et les compilateurs. L assembleur est un langage dans lequel chaque instruction correspond à une instruction machine. Pierre Marchand,

8 8.5 Niveaux de programmation Un compilateur convertit la totalité du programme source en langage machine et place le code objet dans un fichier objet. L ordinateur peut ensuite exécuter ce code objet. Le code objet ne peut être exécuté que par un ordinateur ayant le même langage machine. Un interprète convertit le programme source en code objet instruction par instruction, et l exécute au fur et à mesure. Le traducteur doit donc se trouver dans la machine au moment de l exécution, ce qui n est pas nécessaire dans le cas de code compilé. Pierre Marchand, Niveaux de programmation Pour rendre le code portable, on a adopté une solution intermédiaire dans le cas du langage Java. Le code source est converti en bytecodes, langage compilé indépendant de la plate-forme. Ces bytecodes sont ensuite interprétés par la machine cible au moyen d un interpète appelé machine virtuelle. Le même code compilé peut donc être exécuté sur toute plate-forme pour laquelle on dispose d une machine virtuelle Java (JVM). Pour rendre ce processus plus performant, certaines machines virtuelles appelées Just-In-Time Compilers (JIT) compilent les bytecodes en langage machine juste avant l exécution. On atteint ainsi des performances comparables à celles d un langage compilé. Pierre Marchand,

9 8.6 Structure des instructions niveau machine Une instruction machine doit fournir au CPU toutes les informations pour l exécution d une opération élémentaire. Elle doit donc contenir un code opération qui est essentiel pour spécifier le type d action désiré. Elle doit en outre contenir une ou plusieurs adresses selon le cas : l adresse de (ou des) opérande(s), l adresse où envoyer le résultat et l adresse où chercher l instruction suivante. Par conséquent, le format d une instruction machine comporte un champ code opération et jusqu à quatre champs d adresse. On parle d instructions à n adresses. On dit d une machine qu elle est à n adresses si la plupart de ses instructions sont à n adresses. Pierre Marchand, Structure des instructions niveau machine Ainsi, le MC6809 est une machine à une adresse, le Pentium et le MC68000 sont des machines à 2 adresses. Le PowerPC est une machine à 3 adresses pour les opérations entre registres, à 2 adresses pour les accès mémoire. Exemples : LDA 1000 instruction à 1 adresse (6809) mov ax,[esi+4] instruction à 2 adresses (Pentium) add eax,ebx instruction à 2 adresses (Pentium) move d4,8(a6) instruction à 2 adresses (MC68000) move d3,d4 instruction à 2 adresses (MC68000) ld r0,4(r1) instruction à 2 adresses (PowerPC) add r3,r2,r1 instruction à 3 adresses (PowerPC) Pierre Marchand,

10 8.6 Structure des instructions niveau machine Il existe aussi des machines à zéro adresse. Ce sont des machines à pile, analogues aux calculatrice à notation polonaise inverse (RPN). Elle prennent tous ses opérandes sur la pile et inscrivent le résultat au sommet de la pile. Pierre Marchand, Jeu d instructions Chaque machine a son jeu d instructions de base. Le nombre d instructions varie de 50 à plus de 300. Il y a deux écoles de pensée. Les partisans de l architecture RISC (Reduced Instruction Set Computer) préconisent un petit nombre d instructions élémentaires dans un format fixe, faciles à réaliser dans le matériel et d exécution rapide (1 instruction par cycle machine). Cela nécessite un séquenceur câblé et un compilateur capable d exploiter les caractéristiques de la machine (par exemple, utiliser les registres pour minimiser les accès à la mémoire). D autres préfèrent les architectures CISC (Complex Instruction Set Computer) basées sur des jeux d instructions très riches et de taille variable, et offrant des instruction composées (nécessitant plusieurs voire même parfois des centaines de cycles machine). Pierre Marchand,

11 8.7 Jeu d instructions Les instructions qu on trouve dans les répertoires de toutes les machines peuvent être classées en six groupes : Transfert de données (Load, Move, Store). Opérations arithmétiques (les quatre opérations sur des entiers et sur des nombres en virgule flottante de simple ou double précision). Opérations logiques (AND, OR, NOT, XOR, etc). Contrôles de séquence (branchements conditionnels et inconditionnels, boucles, appels de procédures, etc.). Entrée / sortie (Read, Write). Manipulations diverses (décalages, conversions de format, incrémentation de registres, etc.). Pierre Marchand, Registres du CPU Compteur ordinal (CO) Le registre CO contient l adresse mémoire de la prochaine instruction à exécuter. Il est automatiquement incrémenté après chaque utilisation. Le programme est donc exécuté en séquence à moins qu il ne contienne une instruction qui modifie la séquence, par exemple un saut ou un branchement. Dans ce cas, la nouvelle adresse remplacera le contenu du CO. Ce changement sera effectué pendant le cycle d exécution, après le décodage du code opération, mais avant le transfert du contenu du CO incrémenté vers le RA. Registre instruction (RI) Quand une instruction est chargée à partir de la mémoire, elle est placée dans RI. Les bits correspondant au code opération sont envoyés soit au décodeur, soit à la mémoire de microprogrammation. Pierre Marchand,

12 8.8 Registres du CPU Accumulateur (ACC) Dans le plupart des opérations arithmétiques, l accumulateur contient l un des opérandes avant l exécution, et le résultat après. Il peut servir de tampon dans les opérations d entrée / sortie. Il a généralement la même taille que le mot mémoire, mais, dans la plupart des machines, il possède une extension (registre Q) qui permet de doubler sa taille. Ceci permet de stocker le résultat d une multiplication dans ACC et Q, ou d y placer le quotient et le reste d une division. Dans le Pentium, l accumulateur est EAX et l extension Q est EDX. Pierre Marchand, Registres du CPU Registres généraux Les registre généraux (general purpose registers) servent à enregistrer les informations fréquemment utilisées pendant le programme, ou des résultats intermédiaires. Cela évite des accès à la mémoire, accélérant ainsi l exécution du programme. La plupart des instructions sont disponibles pour les registres généraux. Dans le Pentium, ce sont EBX et ECX, mais EAX et EDX peuvent aussi être considérés des registres généraux. Pierre Marchand,

13 8.8 Registres du CPU Registres d indice (XR) Ces registres d indice ou d index peuvent être utilisée comme des registres généraux. Mais, il ont en plus une fonction spéciale pour manipuler les tableaux de données avec l adressage indexé. Dans un tel mode d adressage, l adresse de l opérande est obtenue en additionnant la partie adresse de l instruction au contenu du registre d index spécifié. Dans le Pentium, tous les registres généraux peuvent être utilisés comme indice. Pierre Marchand, Registres du CPU Registre de base Utilisés pour calculer des adresses effectives, les registres de base sont conçus pour contenir une adresse de référence. Pour obtenir l adresse effective, il faut y ajouter le contenu du champ adresse de l instruction Chez Intel, c était originalement BP et SP, mais dans le Pentium, EBP, ESI, EDI, ESP et tous les registres généraux peuvent servir de registre de base. Pierre Marchand,

14 8.8 Registres du CPU Registre d état (PSW) Le registre d état, aussi appelé registre de codes condition (Program status word ou Condition Code Register) contient différents bits appelés drapeaux (flags) indiquant le résultat d une instruction. Les bits les plus courants sont Z, qui vaut 1 si le résultat de l instruction est 0, C qui vaut 1 s il y a une retenue, N ou S qui vaut 1 si le résultat de l instruction est négatif, et V ou OF, qui vaut 1 s il y a eu débordement de capacité. Dans le Pentium, ce registre s appelle EFLAGS. Pierre Marchand, Registres du CPU Pointeur de pile (SP) Ce registre pointe au sommet d une structure de pile implantée en mémoire centrale. Le fonctionnement d une pile suit la règle Last-In- First-Out (LIFO). Chaque fois qu un mot doit être enregistré dans la pile, il est placé à l adresse qui précède celle du mot enregistré précédemment. Les information enregistrées dans la pile sont lues dans l ordre inverse de celui dans lequel elles ont été enregistrées. Une fois qu un mot est lu, son emplacement devient disponible pour une nouvelle information. Pierre Marchand,

15 8.9 Adressage des opérandes Les modes d adressage les plus importants sont : direct ou absolu : Le champ adresse contient l adresse effective. indirect : Le champ adresse contient l adresse où se trouve l adresse effective. immédiat : Le champ adresse de l instruction contient l opérande. implicite : Le code opération implique où se trouve l opérande. indexé : Adresse effective = contenu du champ adresse + contenu du registre index. basé : Adresse effective = contenu du registre de base + contenu du champ adresse. relatif : Comme l adressage basé, mais c est CO qui sert de registre de base. Pierre Marchand, Taille de l adresse et taille de la mémoire Soit ADR le nombre de bits dans le champ adresse d une instruction. Si ADR = n, la mémoire physique est accessible dans sa totalité. Tous les modes d adressage proposés par le fabricant peuvent être utilisées. C est le cas du Pentium, du MC68000, du PowerPC. Si ADR < n, ADR ne suffit pas pour adresser toute la mémoire. On peut utiliser l adressage basé, si le registre de base a une taille suffisante (n bits). Il suffit de diviser la mémoire en blocs de taille telle que ADR puisse adresser totalement un bloc. On utilise alors le champ adresse pour indiquer le déplacement à l intérieur du bloc. C était le cas du 8088/8086 et du L adresse de 16 bits pouvait adresser 64 Ko, mais les registres de segment permettaient d atteindre 1 Mo. Pierre Marchand,

16 8.10 Taille de l adresse et taille de la mémoire Si ADR > n, ADR peut adresser des positions de mémoire qui n existent pas en mémoire physique. On profite de cette possibilité pour réaliser la mémoire virtuelle, dans laquelle la mémoire physique peut être considérée comme un cache pour la mémoire adressable totale qui est alors placée sur disque. Dans ce cas, l espace mémoire est divisé en pages de quelques Ko au lieu de blocs de quelques octets. Pierre Marchand,

Systèmes à processeurs

Systèmes à processeurs Systèmes à processeurs II2 - Cours : Systèmes à processeurs J. Villemejane - julien.villemejane@u-pec.fr IUT Créteil-Vitry Département GEII Université Paris-Est Créteil Année universitaire 2012-2013 1/31

Plus en détail

Cours 1 Microprocesseurs

Cours 1 Microprocesseurs Cours 1 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 206 boukhobza@univ-brest.fr 02 98 01 69 73 Jalil Boukhobza 1 But de ce cours Comprendre le fonctionnement de base d un microprocesseur séquentiel simple (non

Plus en détail

Le matériel : architecture des ordinateurs

Le matériel : architecture des ordinateurs Chapitre 6 Le matériel : architecture des ordinateurs Von Neumann rédige en 1945 un texte d une dizaine de pages dans lequel il décrit les plans d une nouvelle machine, l EDVAC (Electronic Discrete Variable

Plus en détail

Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT,

Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

Jeu d instruction et Pipeline NSY 104

Jeu d instruction et Pipeline NSY 104 Jeu d instruction et Pipeline NSY 104 Les jeux d instructions Définitions Partie de l architecture avec laquelle le programmeur ou le concepteur de compilateur est en contact. Ensemble des instructions

Plus en détail

MICROPROCESSEUR. Nous prendrons comme exemple les processeurs Intel (qui sont le plus souvent utilisés dans les machines actuelles).

MICROPROCESSEUR. Nous prendrons comme exemple les processeurs Intel (qui sont le plus souvent utilisés dans les machines actuelles). MICROPROCESSEUR Le cerveau d un ordinateur est le microprocesseur, parfois appelé CPU ou tout simplement processeur. Le processeur effectue les calculs nécessaires au fonctionnement de l ordinateur et

Plus en détail

Types et performances des processeurs

Types et performances des processeurs Types et performances des processeurs Laboratoire de Systèmes Logiques Structure d un ordinateur contrôle processeur traitement séquenceur registres mémoire entrées/sorties micromémoire opérateurs bus

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur

Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur Jean Privat Université du Québec à Montréal INF217 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 21 Jean Privat (UQAM) 1

Plus en détail

Notions de langage machine

Notions de langage machine Notions de langage machine 18 décembre 2009 Rappels et introduction Architecture de Van Neumann : Processeur = UC + UAL Mémoire interne au processeur = les registres (soit seulement l accumulateur, soit

Plus en détail

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR

III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR III - PROGRAMMATION EN ASSEMBLEUR 3.1 Introduction à la programmation en assembleur Pour programmer un ordinateur on utilise généralement des langages dits évolués ou de haut niveau : C, C++, Java, Basic,

Plus en détail

PARTIE 1 : STRUCTURE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN SYSTEME A MICROPROCESSEUR PARTIE 2 : LES MICROCONTROLEURS PIC PARTIE 1

PARTIE 1 : STRUCTURE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN SYSTEME A MICROPROCESSEUR PARTIE 2 : LES MICROCONTROLEURS PIC PARTIE 1 1 GÉNÉRALITÉS PARTIE 1 Un microprocesseur est un circuit intégré complexe caractérisé par une très grande intégration. Il est conçu pour interpréter et exécuter de façon séquentielle les instructions d'un

Plus en détail

Architecture (2) - PROCESSEUR -

Architecture (2) - PROCESSEUR - 1/19 Architecture générale Processeur Evolution des processeurs Architecture (2) - PROCESSEUR - Pierre Gançarski Université de Strasbourg IUT Robert Schuman DUT Informatique 2011-2012 2/19 Architecture

Plus en détail

Introduction à l assembleur ARM: variables et accès mémoire. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Introduction à l assembleur ARM: variables et accès mémoire. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Introduction à l assembleur ARM: variables et accès mémoire GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Rappel: cycle d instructions Que fait le microprocesseur? 1.

Plus en détail

EXAMEN INTRA INF2500 Session A-2001 - Réponses. Pondération sur 100 points, possibilité de 22 points extra. Question 1 (5 pts):

EXAMEN INTRA INF2500 Session A-2001 - Réponses. Pondération sur 100 points, possibilité de 22 points extra. Question 1 (5 pts): EXAMEN INTRA INF2500 Session A-2001 - Réponses Pondération sur 100 points, possibilité de 22 points extra. Question 1 (5 pts): Vous voulez diminuer le trafic entre plusieurs ordinateurs connectés sur le

Plus en détail

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

ARCHITECTURE DES SYSTEMES (A MICROPROCESSEURS)

ARCHITECTURE DES SYSTEMES (A MICROPROCESSEURS) ARCHITECTURE DES SYSTEMES (A MICROPROCESSEURS) -1 Références bibliographiques Architecture des ordinateurs G.BLANCHET B.DUPOUY Masson Structure des ordinateurs ERNEST HIRSH SERGE WENDLIN Armand Colin Architecture

Plus en détail

Electronique des composants et systèmes

Electronique des composants et systèmes Université Constantine II Electronique des composants et systèmes Cours de L1 -TRONC COMMUN DOMAINE MATHEMATIQUES INFORMATIQUE Université Constantine 2 Le../01/2013 Les Microprocesseurs-partie2 8. Amélioration

Plus en détail

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç. CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Cours 4 5 novembre 2012 Archi 1/22 Micro-architecture Archi 2/22 Intro Comment assembler les différents circuits vus dans les cours précédents pour fabriquer un processeur?

Plus en détail

Chap. 2 - Structure d un ordinateur

Chap. 2 - Structure d un ordinateur Architecture des ordinateurs Michèle Courant S2-27 octobre 2004 Chap. 2 - Structure d un ordinateur 2.1 Processeur ou unité centrale (CPU) 2.1.1 Organisation du CPU 2.1.2 Exécution d une instruction 2.1.3

Plus en détail

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante :

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante : GI-1001, 24 avril 2012 Nom/Matricule : Examen 2 Cet examen vaut 40% de la note totale du cours. Les questions seront corrigées sur un total de 40 points. La valeur de chaque question est indiquée avec

Plus en détail

Informatique éducative

Informatique éducative Généralisation de la technologie de l information et de la communication dans l enseignement Délégation de Khouribga Lycée Othmane Ben Affane Collégial Matière Informatique éducative Inspecteur pédagogique

Plus en détail

Architectures des microprocesseurs

Architectures des microprocesseurs Architectures des microprocesseurs Plan Introduction générale : architecture en couches Partie I : Structure générale d une architecture 1. Structure générale d une architecture 2. Organisation générale

Plus en détail

1. Qui contrôle le bus d adresse? Le bus de données? Le bus de contrôle?

1. Qui contrôle le bus d adresse? Le bus de données? Le bus de contrôle? GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications Solutions: Bus et addressage 1. Qui contrôle le bus d adresse? Le bus de données? Le bus de contrôle? Solution: Bus d adresse: CPU ou contrôleur de DMA avec

Plus en détail

Gestion des processus / Gestion de la mémoire

Gestion des processus / Gestion de la mémoire Gestion des processus / Gestion de la mémoire Alexis Lechervy d après un cours de Jacques Madelaine Université de Caen A. Lechervy (Université de Caen) Gestion des processus / Gestion de la mémoire 1 /

Plus en détail

Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale?

Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale? Hiérarchie mémoire Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale? 6. 1 Tous les programmes que l on exécute et toutes les données auxquelles on accède doivent être «chargés»

Plus en détail

CPU ou UCT. Circuit Intégré. Processor (data processing)

CPU ou UCT. Circuit Intégré. Processor (data processing) CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

La famille x86. Eduardo Sanchez Laboratoire de Systèmes Logiques. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

La famille x86. Eduardo Sanchez Laboratoire de Systèmes Logiques. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne La famille x86 Laboratoire de Systèmes Logiques Désavantages de l architecture x86 Très vieille architecture: basée sur le 8080 (commercialisé en 1974, 6 000 transistors et 8 registres) Le premier 8086

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation. Entrées / Sorties Bus

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation. Entrées / Sorties Bus Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation Entrées / Sorties Bus Quelques exemples d Entrées/Sorties Clavier (entrée) 0.01 Ko/s Souris (entrée) 0.02 Ko/s Disquette (sauvegarde) 50 Ko/s Imprimante

Plus en détail

Microcontrôleurs. Les PIC

Microcontrôleurs. Les PIC Les PIC I INTRODUCTION Dans la chaîne de traitement de l information, le programme informatique (firmware ou microcode) réalise une fonction importante et est toujours associée à un composant programmable

Plus en détail

Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles

Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble Licence de Sciences et technologie - Parcours MIN, INF, BIN et MIN international Examen UE INF241 : Introduction aux Architectures Logicielles et Matérielles Première

Plus en détail

Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur

Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur Chapitre 1 Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur I. Introduction Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

Lycée Louis Couffignal

Lycée Louis Couffignal CREMMEL Marcel Lycée Louis Couffignal STRASBOURG Les dspic sont des microcontroleurs 16 bits rapides avec des capacités de DSP (Digital Signal Processor) convenant ainsi à de nombreuses applications de

Plus en détail

Informatique pour tous

Informatique pour tous Informatique pour tous Architecture des ordinateurs - II Yannick Le Bras - MPSI Septembre 2013 Mémoire Section 1 Mémoire Mémoire Mémoire Unité de contrôle Unité arithmétique et logique Accumulateur Entrée

Plus en détail

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants :

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants : STRUCTURE D UN ORDINATEUR I. Présentation Un ordinateur est composé d une unité centrale, en boîtier «tour» ou «desktop», qui contient tous les éléments qui permettent à l ordinateur de fonctionner. Boîtier

Plus en détail

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1 Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique Joëlle Delacroix NSY13 1 Processeur Adressage de la mémoire centrale Données Adresse Commandes Cellule mémoire mémorisant 1 bit lec B u

Plus en détail

Chapitre2 : Les composants d un ordinateur

Chapitre2 : Les composants d un ordinateur Chapitre2 : Les composants d un ordinateur A. L unité centrale L unité centrale, c est l organe principal de l ordinateur, elle renferme plusieurs composants destinés au traitement et à la circulation

Plus en détail

II - Généralités sur les microprocesseurs

II - Généralités sur les microprocesseurs II - Généralités sur les microprocesseurs 2.1 Rôle des microprocesseurs Remplacement des logiques câblées La logique câblée est étudiée et réalisée une fois pour toutes sur un schéma donné: les fonctions

Plus en détail

Comment concevoir un ordinateur? Quelques questions à considérer

Comment concevoir un ordinateur? Quelques questions à considérer Comment concevoir un ordinateur? Quelques questions à considérer Unité d entrée Unité de traitement Unité de sortie Comment coder les données Entiers, réels, caractères Comment restituer les résultats

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire

Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire M. Dubacq IUT de Villetanneuse 2008 2009 2/22 Caractéristiques principales de la mémoire > Méthode d accès : Séquentiel : accès successif à tous les emplacements,

Plus en détail

L unité centrale. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

L unité centrale. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L unité centrale Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L écriture hexadécimale des nombres entiers 16 symboles pour écrire les nombres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 A B C D E F dix onze

Plus en détail

Chapitre I. Introduction à la programmation

Chapitre I. Introduction à la programmation Chapitre I Introduction à la programmation Objectif du cours Comprendre ce qu est l algorithmique. Fournir des éléments de bases intervenants en programmation quel que soit le langage employé Variables

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Architecture de von Neumann processeur simplifié ordinateur simplifié

Architecture des ordinateurs. Architecture de von Neumann processeur simplifié ordinateur simplifié Architecture des ordinateurs Architecture de von Neumann processeur simplifié ordinateur simplifié 91 Architecture de von Neumann! Séparation du stockage et du traitement Mémoire principale écriture résultat

Plus en détail

Parallélisme ou multitâche?

Parallélisme ou multitâche? Parallélisme ou multitâche? Ce texte est extrait d'un cours de L3 MIASHS. Vous pouvez en retrouver l'intégralité à cette adresse : http://grappa.univ-lille3.fr/~gonzalez/enseignement/2015-2016/l3miashs/calendrier.php?x=cm-5.php.

Plus en détail

DS Architecture des Ordinateurs

DS Architecture des Ordinateurs 3IF - Architecture des ordinateurs - DS 2015 page 1/9 NOM, Prénom : DS Architecture des Ordinateurs 21/05/2015 Durée 1h30. Répondez sur le sujet. REMPLISSEZ VOTRE NOM TOUT DE SUITE. Tous documents autorisés,

Plus en détail

5.2. Introduction à la programmation en assembleur et en langage machine

5.2. Introduction à la programmation en assembleur et en langage machine 5. Couche conventionnelle. Introduction à la programmation en assembleur et en langage machine. Instructions - types, formats, champs; types d'adressage et utilisation des registres. Branchements, sauts

Plus en détail

De l ordinateur au processus : rôle d un système

De l ordinateur au processus : rôle d un système De l ordinateur au processus : rôle d un système Introduction aux systèmes d exploitation Gaël Thomas Présentation du cours Contexte du cours : Introduire notre objet d étude : les systèmes d exploitation

Plus en détail

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8 ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie Algorithmique 17 séances de 2 heures

Plus en détail

INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur. Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur. Joëlle Delacroix - NFA004 1

INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur. Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur. Joëlle Delacroix - NFA004 1 INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur Joëlle Delacroix - NFA004 1 Les différents niveaux de la machine informatique On distingue généralement trois

Plus en détail

Compilation. Introduction & architecture MIPS. Sandrine Blazy (d après le cours de François Pottier) 20 octobre 2008

Compilation. Introduction & architecture MIPS. Sandrine Blazy (d après le cours de François Pottier) 20 octobre 2008 Compilation Introduction & architecture MIPS Sandrine Blazy (d après le cours de François Pottier) - 2 e année 20 octobre 2008 S.Blazy (www.ensiie.fr/ blazy) Compilation 20 octobre 2008 1 / 49 1 Introduction

Plus en détail

Programmation Impérative. Polycopié de cours n 2. Université Paris 13. Institut Galilée. Deug Mias 1 ère année 2003-2004.

Programmation Impérative. Polycopié de cours n 2. Université Paris 13. Institut Galilée. Deug Mias 1 ère année 2003-2004. Université Paris 13 Institut Galilée Deug Mias 1 ère année 2003-2004 Programmation Impérative Polycopié de cours n 2 Enseignants A. Nazarenko et C. Recanati Table des matières 3 Structure et fonctionnement

Plus en détail

Sommaire. Introduction à la compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation

Sommaire. Introduction à la compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation Introduction à la compilation A. DARGHAM Faculté des Sciences Oujda Sommaire Environnement d un compilateur Schéma global d un compilateur Caractéristiques d un bon compilateur Définition Un compilateur

Plus en détail

Plan du cours. 1 Histoire de l ordinateur. 3 Représentation interne des informations. 4 Encodage de l information. 5 Circuits logiques

Plan du cours. 1 Histoire de l ordinateur. 3 Représentation interne des informations. 4 Encodage de l information. 5 Circuits logiques Plan du cours 1 Histoire de l ordinateur 2 Présentation générale 3 Représentation interne des informations 4 Encodage de l information 5 Circuits logiques 6 Composants électroniques 7 Mémoires 8 Unité

Plus en détail

Les processeurs à plusieurs niveaux de langage Eduardo Sanchez Laboratoire de Systèmes Logiques. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

Les processeurs à plusieurs niveaux de langage Eduardo Sanchez Laboratoire de Systèmes Logiques. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Les processeurs à plusieurs niveaux de langage Laboratoire de Systèmes Logiques Processeurs à plusieurs niveaux de langage Si l on veut avoir un processeur non spécialisé, capable d exécuter plusieurs

Plus en détail

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda)

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Septembre 2011

Plus en détail

Cours : Bureautique & Technologie Web

Cours : Bureautique & Technologie Web UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES EXACTES TRONC COMMUN LMD SM 1 ère Année / S1 Cours : Bureautique & Technologie Web EQUIPE DE FORMATION: ANNEE UNIV. 2008/2009 Dr. T. BOUFENDI, Dr. R.

Plus en détail

Rappels d architecture

Rappels d architecture Assembleur Rappels d architecture Un ordinateur se compose principalement d un processeur, de mémoire. On y attache ensuite des périphériques, mais ils sont optionnels. données : disque dur, etc entrée

Plus en détail

SE202 : déroulement du cours et bases de compilation. Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016

SE202 : déroulement du cours et bases de compilation. Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 SE202 : déroulement du cours et bases de compilation Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 1/44 Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 Organisation du cours 2/44 Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016

Plus en détail

L1 : Découverte de l'informatique 1 ère partie : de l'électronique à l'informatique

L1 : Découverte de l'informatique 1 ère partie : de l'électronique à l'informatique 1. L'informatique Informatique : information + automatique (1962, P. Dreyfus. Ordinatique) UFR Sciences et Technologies L1 : Découverte de l'informatique 1 ère partie : de l'électronique à l'informatique

Plus en détail

Architecture matérielle http://nicodewaele.info Nicolas Dewaele

Architecture matérielle http://nicodewaele.info Nicolas Dewaele Architecture des ordinateurs Définition d'un ordinateur Architecture matérielle Architecture de Von Neumann (Années 1940) Von Neumann : Mathématicien, inventeur de l'architecture des ordinateurs modernes

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs. Partie II:

Architecture des Ordinateurs. Partie II: Architecture des Ordinateurs Partie II: Définition: On appelle mémoire tout composant électronique capable de stocker temporairement des données. Catégories: On distingue plusieurs catégories de mémoires

Plus en détail

Langages de haut niveau

Langages de haut niveau Langages de haut niveau Introduction Un assembleur est un programme traduisant en code machine un programme écrit à l'aide des mnémoniques Les langages d'assemblage représentent une deuxième génération

Plus en détail

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo 1. Définir la fonction de l algorithme. Exemple a : On souhaite faire clignoter une diode à la période 2s. Exemple b : On souhaite compter les impulsions

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs. Partie II:

Architecture des Ordinateurs. Partie II: Architecture des Ordinateurs Partie II: Le port Floppy permet le raccordement du lecteur de disquette àla carte mère. Remarque: Le lecteur de disquette a disparu il y a plus de 6 ans, son port suivra.

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

La gestion de la mémoire

La gestion de la mémoire La gestion de la mémoire 1. Rôle Le gestionnaire de mémoire est un sous-ensemble du système d exploitation. Son rôle est de partager la mémoire entre l O.S. et les diverses applications. Le terme «mémoire»

Plus en détail

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Intervenant : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Rappel système d exploitation & Parallélisme L unité d exécution pour un système d exploitation

Plus en détail

Notions Générales. Séance 1. Année universitaire 2015/2016 Semestre 1

Notions Générales. Séance 1. Année universitaire 2015/2016 Semestre 1 Notions Générales Séance 1 Année universitaire 2015/2016 Semestre 1 1 Ordinateur et programmation L orientation universitaire, l inscription, la réservation d un billet d avion, sont des opérations de

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TP 3

Architecture des ordinateurs TP 3 Architecture des ordinateurs ESIPE - IR1 TP 3 Objectif de cette séance L objectif de cette séance est d apprendre à utiliser la pile et à écrire des fonctions en assembleur En particulier, nous verrons

Plus en détail

Mémoire principale. Von Neumann vs. Harvard. Terminologie. Architecture et technologie des ordinateurs II. G. Tempesti Semaine VIII 1 CPU.

Mémoire principale. Von Neumann vs. Harvard. Terminologie. Architecture et technologie des ordinateurs II. G. Tempesti Semaine VIII 1 CPU. principale Structure Fonctionnement Accès MÉMOIRE PRINCIPALE BUS SYSTÈME DD Instructions MMU TLB Unité de de Unité de de Traitement Données Décodeur PC ALU Unité Flottante Registres Von Neumann vs. Harvard

Plus en détail

Cours 1 Microprocesseurs

Cours 1 Microprocesseurs Cours 1 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 206 boukhobza@univ-brest.fr 02 98 01 69 73 Jalil Boukhobza 1 But de ce cours Comprendre le fonctionnement de base d un microprocesseur séquentiel simple (non

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Comment un ordinateur fonctionne Processeur

Comment un ordinateur fonctionne Processeur Comment un ordinateur fonctionne Processeur Les processeurs Cerveau de l ordinateur Règle flux d information par intermédiaire du bus Détermine puissance de l ordi (486, Pentium, ) Vitesse définit par

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD 1

Architecture des ordinateurs TD 1 Architecture des ordinateurs TD 1 ENSIMAG 1 re année April 29, 2008 Imprimer pour chaque étudiant le listing des instructions (page 36 de la doc, ou page 2 du chapitre 7). Pas la peine de tout imprimer.

Plus en détail

Principes de fonctionnement des machines binaires

Principes de fonctionnement des machines binaires Principes de fonctionnement des machines binaires Cédric Herpson cedric.herpson@lip6.fr http://www-desir.lip6.fr/~herpsonc/pf1.htm Le contenu de ces transparents est basé sur les cours de Jean-Marie Rifflet

Plus en détail

Niveaux de description

Niveaux de description Chapitre 1 Niveaux de description Olivier Raynaud Université Blaise Pascal Base conceptuelle d un ordinateur Extrait de [Tis] La mémoire La mémoire est divisée en parties physiques appelées mots (par exemple

Plus en détail

Logiciel de Base : examen de première session

Logiciel de Base : examen de première session Logiciel de Base : examen de première session ENSIMAG 1A Année scolaire 2008 2009 Consignes générales : Durée : 2h. Tous documents et calculatrices autorisés. Le barème est donné à titre indicatif. Les

Plus en détail

Logiciel de base. Première année ENSIMAG

Logiciel de base. Première année ENSIMAG Logiciel de base Première année ENSIMAG 1 Procédures, paramètres, pile En assembleur une fonction est une étiquette, c'est l'adresse de sa première instruction Lors de l'appel d'une fonction, la pile sert

Plus en détail

TP 1 : Utilisation d un simulateur de système d exploitation

TP 1 : Utilisation d un simulateur de système d exploitation TP 1 : Utilisation d un simulateur de système d exploitation NFP136 : Valeur d Accueil et de Reconversion en Informatique 2 2014/2015 Supports : Tous les supports pour ce tp sont disponibles sur à l adresse

Plus en détail

Introduction. Chapitre 1. 1.1 Pourquoi Java?

Introduction. Chapitre 1. 1.1 Pourquoi Java? Chapitre 1 Introduction Nos objectifs pédagogiques sont : 1. Étudier les concepts de base de la programmation dans les langages de haut-niveau, de manière à : les appliquer en Java, comprendre des concepts

Plus en détail

Trouver kernel32.dll

Trouver kernel32.dll Trouver kernel32.dll Jerome Athias http://www.athias.fr Du fait que parler directement au kernel n est pas une option, une solution alternative est nécessaire. La seule autre manière de parler au noyau

Plus en détail

Chap. X : Ordonnancement

Chap. X : Ordonnancement UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le compilateur sépare les différents objets apparaissant dans un programme dans des zones mémoires (code, données, librairies,

Plus en détail

A.O. Partie 2: Architecture de Von Neuman (UCT/CPU, bus, mémoires, )

A.O. Partie 2: Architecture de Von Neuman (UCT/CPU, bus, mémoires, ) A.O. Partie 2: Architecture de Von Neuman (UCT/CPU, bus, mémoires, ) http://www.phmartin.info/cours/ao/ ( TDs, QCMs, corrigés,...) 1. Composants de haut-niveau (architecture de Von Neuman) 2. Mémoires

Plus en détail

Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique. Cours d algorithme. Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac.

Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique. Cours d algorithme. Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac. Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique Cours d algorithme Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac.ma Définition d un ordinateur Machine qui saisit (périphériques

Plus en détail

Instructions assembleur

Instructions assembleur Instructions assembleur 0001011011110110 0001011101101101 10001001 Instruction vue par le programmeur assembleur ou instruction élémentaire cible d'un compilateur Réalise une modification de l'état interne

Plus en détail

Architecture et Système

Architecture et Système Architecture et Système Stefan Schwoon Cours L3, 2014/15, ENS Cachan Rappels Quelques éléments qu on a pu construire à partir des transistors (et une horloge): fonctions arithmétiques et logiques multiplexeur,

Plus en détail

Exemple: le processeur MIPS

Exemple: le processeur MIPS Exécution des instructions machine Exemple: le processeur MIPS add a, b, c a = b + c type d'opération (mnémonique) destination du résultat lw a, addr opérandes sources a = mem[addr] adresse (donnée, instruction

Plus en détail

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N.

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N. Abstraction et liaison dans les langages de programmation LIN2: Paradigmes de programmation N. Hameurlain Abstraction: introduction L'importance de l abstraction découle de sa capacité de cacher les détails

Plus en détail

Introduction. Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions. 2. temps de cycle horloge

Introduction. Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions. 2. temps de cycle horloge Introduction Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions 2. temps de cycle horloge 3. nombre de cycle horloge par instructions. C est: le compilateur et l architecture du jeu

Plus en détail

Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers

Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire de Safi Département sciences mathématiques et informatique Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers Le stockage fiable, rapide de grandes

Plus en détail

Acc. 5 6 7 0 6 1 6 2 0 1 5 1 0 7 0 6 7 5 6 0 C1 5 C2 C3 Déf.

Acc. 5 6 7 0 6 1 6 2 0 1 5 1 0 7 0 6 7 5 6 0 C1 5 C2 C3 Déf. E 7 La mémoire sous Linux Exercice 1 : MMU a) La MMU est capable de traduire les adresses physiques en adresses logiques paginées. Aussi, grâce à un bit de validation, il devient possible de ne stocker

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

LA mémoire virtuelle est une technique qui permet d exécuter des programmes

LA mémoire virtuelle est une technique qui permet d exécuter des programmes Chapitre Mémoire virtuelle LA mémoire virtuelle est une technique qui permet d eécuter des programmes dont la taille ecède la taille de la mémoire réelle. L espace d adressage d un processus, généré par

Plus en détail

Architecture d'un ordinateur

Architecture d'un ordinateur CAHIER 03 Architecture d'un ordinateur L'UNITE CENTRALE GENERALITES Les traitements automatisés de l'information sont réalisés par un ensemble de circuits électroniques qui composent le "cœur" de l'ordinateur.

Plus en détail

Introduction à l'informatique

Introduction à l'informatique Introduction à l'informatique Notions élémentaires 01 : Ordinateur, programme, langage, Jacques Bapst jacques.bapst@hefr.ch Informatique / Ordinateur Le mot "Informatique" a été créé (vers 1960) à partir

Plus en détail

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Assembleur Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre INTRODUCTION Logiciel utilisé Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre MEMOIRE Mémoire Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Mémoire

Plus en détail

Architecture EPIC et jeux d instructions multimédias pour applications cryptographiques

Architecture EPIC et jeux d instructions multimédias pour applications cryptographiques Architecture EPIC et jeux d instructions multimédias pour applications cryptographiques Jacques-Olivier Haenni EPFL - IC - LSL Lausanne, le 17 avril 2002 Plan de l exposé Cadre de la thèse instructions

Plus en détail