Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun"

Transcription

1 Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Modifications indispensables pour bonne compilation : Utilisation de visual C++ express pour avoir accès à un débuggeur et un compilateur puissant (permet de détecter plus d erreurs et donc faire les modifications plus rapidement) Rajout des fichiers d entête.h pour tous les fichiers.cpp du programme. En effet, pour l édition des liens et pour plus de clartés, il est préférable de séparer distinctement les différentes fonctions du programme et de créer les dépendances entre les fichiers uniquement à travers les fichiers d entête (#include toto.h). Par la suite ces fonctions seront insérées dans des classes pour une plus grande portabilité et un code orienté objet. Distinction physique (au niveau des répertoires et des projets compilés) des 2 sous programmes «Construction du réseau» et «affectation au réseau». Ce qui se traduit sous Visual par la création de 2 projets avec chacun un main() qui permet la création de 2 exécutables. Le programme avait initialement 2 main() pour un seul exécutable compiler. Il ne peut y avoir en C++ qu un seul main par projet et donc par exécutable. Piste à discuter : transformer la construction du réseau en une librairie dynamique (.dll sous windows ou.o sous Linux) qui sera appelée dans le programme principale d affectation par le biais d une fonction par exemple contruit_reseau( ). Une librairie dynamique doit être utilisée ici car elle permet de ne pas avoir à recompiler le programme quand on a modifié celle-ci. Toutes les variables du programme sont changées de variables globales en variables locales. En effet, le fait de définir les variables en globale peut amener des confusions au niveau des noms de variables ( i était défini en variable globale et redéfini en variable locale) et donc à des erreurs. Les variables spécifiques du programme sont déclarées dans la fonction principale et ensuite rajoutées en paramètres dans les différentes fonctions où elles sont appelées. Modification de la classe AssisDebout qui était «étalée» sur plusieurs fichiers pour des questions de dépendances. Création de fichier.cpp et.h correspondant uniquement à la classe AssisDebout. Mise à jour un problème de dépendance entre les fichiers «ClassesRéseau», Confort et AssisDebout qui dépendent les uns des autres sans hiérarchie. Création d un destructeur pour détruire tous les pointeurs qui n étaient jamais détruits Beaucoup de paramètres du programme sont déclarés statiquement donc dès le lancement du programme, on réserve de la mémoire (sur la pile) pour toutes les variables jusqu à la fin de l exécution du programme. Ce qui nécessite beaucoup de mémoire vive. Le mieux est donc (quand cela est possible) de créer ces variables localement dans les fonctions dynamiquement et de les détruire dès que l on en a plus besoin pour libérer de la mémoire. Pour le moment, la solution intermédiaire est d augmenter la taille de la pile pour que toutes les variables puissent avoir une mémoire réservée. (Sous Visual la taille de la pile est de 1Mo augmentée pour nos besoins à 2Go pour être sûr que ça passe) Dans les classes «classes_reseau» rajout de constructeurs par défaut là où c était indispensable pour les déclarations de classe. Problème qui a été difficile à résoudre : la fonction add de la classe IntChaine déclare localement un nouveau pointeur sur une classe IntChaine, mais sans détruire ce pointeur par la suite. Cela permet de garder en mémoire les IntChaine même en sortant de la classe. Pour résoudre ce problème de fuite 1

2 mémoire, la solution n est donc pas de rajouter un delete dans la classe car alors on détruit le pointeur local qui a remplacé le pointeur global lors de la nouvelle déclaration. On perd donc tout en sortant de la classe. Pour résoudre ce problème, il faut donc sortir de la classe la déclaration de ce nouveau pointeur IntChaine et le détruire juste après être sorti de la classe pour ne pas le garder en mémoire au prochain appel. Amélioration immédiates apportées : Création des répertoires de sortie automatique, commandes différentes suivant le système d exploitation utilisé (pour pouvoir permettre une compilation sous Windows et linux). En effet, l utilisateur devait créer le répertoire de sortie avant d exécuter le programme sinon il n obtenait aucun résultat. Le programme peut donc être compilé puis exécuté sous Linux ou Windows. Tous les objets dynamiques créés sont détruits à la fin du programme. Création d un fichier de paramètres en anglais avec les liens vers les données d entrée et vers le répertoire parent du répertoire de sortie et les paramètres du programme. Les paramètres des modèles (FF et confort) et le nombre d itérations maximales ainsi que le GAP sont rajoutés au fichier. Pour l instant, les paramètres de taille maximale de stockage sont restés dans le fichier des constantes (en.h) qui doit, à terme, disparaître. L affichage des exécutables est en anglais. Piste pour optimisation : La partie du programme qui construit le réseau écrit dans des fichiers les variables du réseau qu elle a extraite des fichiers d entrée. Le programme principal lit à son tour ces fichiers pour recharger ces mêmes variables. Le fait d écrire et de lire dans des fichiers est assez long surtout que la taille des fichiers pour charger un réseau est assez conséquente. L idée est donc d appeler directement une fonction charger_reseau() dans le programme d affectation qui serait l équivalent du main() de la partie de la construction du réseau avec en paramètre les variables utiles au programme sans avoir à les écrire dans un fichier. Faire tourner les logiciels Purify et Quantify sur le code. Le premier permet de détecter les fuites mémoires et donc les sources de bugs et le deuxième le nombre de fois et le temps passé dans chaque boucle et fonction, très utile pour une optimisation du temps de calcul. Déjà fait ou en cours pour l optimisation : L allocation dynamique dans chaque fonction au lieu d une allocation externe donc globale permet à l ordinateur de ne s occuper dynamiquement uniquement des variables dont il a besoin et non de toutes les variables actives en permanence dans l exécution du programme. On arrive à 1100s Le nombre d opération dans beaucoup de fonction appelée plusieurs millions de fois a été réduites autant que possible pour réduire le temps de calcul. (dans le calcul de la stratégie optimal, le rapport des fréquences de Spiess et Florian était calculé 10 fois dans une même boucle). De plus la fonction RS qui calcule la différence entre 2 valeurs +1 est appelée de nombreuses fois pour retourner la valeur 0 ou plusieurs fois la même valeur dans la même boucle. Après ces évolutions, on passe à 840s d exécution. 2

3 On arrive à 770s en détruisant la pile de stockage pour calculer le plus court chemin tout les ars au lieu de tous les 2000 arcs ; en effet, la destruction de la pile est très longue. C est pourquoi, après plusieurs essais, on décide de supprimer la réallocation et la destruction partielle de mémoire à la Heap en cours de traitement. On créée la Heap au début avec la taille maximale qu elle peut avoir et on la détruit quand on en a plus besoin. Cela permet de réduire le temps de calcul. Gestion des fuites mémoires : On utilise le logiciel de détection de fuites mémoires Valgrind sous LINUX. Avec l exécution du programme d affectation, on lance le logiciel, qui renvoie un rapport d erreurs avec le nombre d octets victimes de fuites mémoires. Les erreurs principales outre les non destruction de pointeur, sont les mélanges entre les molloc, realloc et les deletes. La principale erreur, celle qui faisait planter le programme pour dépassement de mémoire est la suivante. Lors de la fonction du calcul de la solution optimale, on créée une Heap binaire qui a la taille du nombre d arc et que l on détruit à la fin de la fonction. Le problème est que l on peut sortir de la boucle qui calcule la stratégie optimale en cours de traitement avec la fonction return au lieu de la fonction break ce qui fait qu il ne passait pas par la destruction de la pile d où le dépassement de mémoire. Problème d intégration de la gestion du coût lié au confort sur les arcs. Expliqué dans un document annexe «Integration_Assis_Debout» Amélioration ou modification apportées après Dans la lecture des données, quand la capacité n est pas renseignée dans le fichier capacites.txt, sur une ligne, le nombre de places assise est fixée à la capacité par défaut soit et la capacité au double du nombre de places assises. Pour éviter les confusions dans l affectation avec l option de confort, on fixe le nombre de places assises à 0. Architecture orientée objet (C++) Le programme actuel est codé en C++ mais sans utilisé le principe des classes. La réarchitecture du code peut donc être très lourde. A l étude Ci-dessous : Diagramme succin des fichiers de fonctions utiles pour la construction du réseau. 3

4 Ci-dessous : pareil pour le programme d affectation. 4

5 Intégration du modèle de confort Assis/Debout dans le programme d affectation Introduction Le programme d affectation programmé par Askoura doit prendre en compte la gestion du confort lié à la possibilité d être assis ou non dans un véhicule. Le calcul sur une ligne de la probabilité d être assis ou debout, le coût résultant entre 2 station d une ligne est déjà codé. Le problème est que pour chaque arc réel du réseau, si l arc est un arc de ligne on charge sur cet arc le coût d être assis/debout sur cet arc. Cela implique que sur un arc donné, le coût de cet arc sera le même pour une personne qui est rentré en tête de ligne et qui a une probabilité très forte d être assise et une personne qui vient de rentrer et qui à une probabilité très forte d être debout. La solution est donc de créer des arcs virtuels qui correspondent au trajet entre chaque arc d une ligne (voir «Passenger Confort and Route Choice in Urban Transit» Leurent, Liu) Mise en œuvre informatique Toutes les modifications suivantes ne sont effectives que dans le cas où l utilisateur choisit de prendre en compte le confort. La première étape est la création d un objet Arc_virtuel. On utilise la classe ArcClass qui permet de gérer les arcs réels. Les fonctions membres et les attributs utilisés sont les mêmes. On rajoute seulement un attribut Id_Arc_Reel qui permet de faire correspondre un arc réel avec un arc virtuel quand ils sont identiques (les arcs boarding, alighting, rabattement et transfert) et 2 opérateurs pour faciliter la création des arcs virtuels : le + qui permet de mettre deux arcs bout à bout et le = qui permet la création immédiate d un arc virtuel qui aura les mêmes caractéristiques que l arc réel. On crée un fichier qui contient spécifiquement les fonctions liées au chargement et au traitement des arcs virtuels. Description des fonctions créées : NCArc_Virtuel_Create( ) : Fonction de création des arcs virtuels à partir de la liste des arcs réels. Si les arcs ne sont ni stationnement D ni interstation S, on a juste à copier les attributs de l arc réel sur l arc virtuel (avec l opérateur «= «) Sinon, il faut créer sur chaque ligne des arcs virtuels qui relient tous les nœuds de la montée à la descente 2 à 2. Pour chaque arc réel d interstation, on parcourt la ligne associée jusqu à la fin de la ligne. Tous les 2 arcs, on créée un arc virtuel, ce qui correspond à chaque descente de ligne comme montré sur le schéma suivant. Sur la première ligne, la ligne à laquelle appartient l arc et dessous tout les arcs créés à partir de cette arcs jusqu à la fin de la ligne. 5

6 S D S S On fait de même pour tout les arcs de type S interstation et on obtient tous les arcs virtuels. Il n y a donc plus d arc de stationnement, en effet quand on emprunte une ligne on prend directement l arc virtuel qui part de notre arc de montée sur la ligne jusqu à notre arc de descente. On n emprunte donc qu un seul arc par ligne. Virtual_aminus_Create( ) : sur le même modèle que la création des aminus pour les arcs réels. On créée donc des objets de même type : SetClass. Arc_Virtuel_Calcul_Cost( ) : Le coût par arc virtuel et le flux par arc sont chargés dans cette fonction à partir des legs sur lesquels on vient de calculer le coût et le flux. On fait par ligne pour chaque arc virtuel en décomposant pour faire la correspondance avec les legs. OrderTab_Virtual_Arc_To_arc( ) n est pas utilisé. Permet de créer la liste des arcs virtuels parcourus suivant la stratégie optimale. FF_Arc_To_Virtual_Arc( ) simple : si on a un arc virtuel boarding, on charge la fréquence effective de l arc réel correspondant. Modification des fonctions existantes : Pour plus de clarté, le nombre de modification impose de créer un nouveau fichier «proc_affect_confort» sur le modèle de «proc_affect» mais pour traiter les arcs virtuels. On modifie donc dans ce fichier les fonctions d affectation du flux et le calcul de la stratégie optimale. Les fonctions qui calculent la fréquence effective ne sont pas modifiées, on calcule toujours la fréquence effective le long de ces arcs. On copie ensuite la fréquence obtenue des arcs réels vers les arcs virtuels. Le calcul de la stratégie optimale se fait avec les arcs virtuels. Il faut donc pouvoir avoir tous les arcs virtuels entrant dans chaque nœud. C est pourquoi on créée une fonction qui charge dans une structure «aminus_virtual» ces arcs sur le modèle des «aminus» des arcs réels. De même pour le calcul du coût des éléments de la heap, on utilise dorénavant le coût des arcs virtuels. (Modifications dans «insereheap» et «SupprimeMax») Toujours dans le fichier proc_affect_confort.cpp, on modifie l affectation du flux. Affect_flux_confort() A partir des Arcs virtuels de la stratégie optimale, on charge le flux par arc réel car le flux ne peut être qu explicite par rapport à la capacité qu en fonction des arcs réels. La difficulté réside dans le fait qu on peut passer plusieurs fois par le même arc réel. 6

7 Il faut donc créer des volumes de stockages intermédiaires pour pouvoir garder le flux qui monte dans un véhicule et qui descend : volume_boarding et volume_alighting. Pour les arcs de transfert et de rabattement on charge directement sur l arc réel le flux à partir du nœud amont, en effet sur ces arcs on ne passera qu une seul fois. Pour les arcs boarding, on charge de même le flux sur l arc réel mais on initialise volume_boarding avec ce flux. Si on a un arc virtuel de type interstation, on rajoute le flux qui vient de monter (volume_boarding) sur tous les arcs qui correspondent à l arc virtuel. On charge à la fin de l arc virtuel volume_alighting, le flux qui descend à cette station. On peut donc charger pour les arcs de descente volume_alighting : le flux qui est descendu à cette station de la ligne. Pour les flux totaux par arc et le volume total par nœud, on fait comme avec les arcs réels. Aucune modification dans Assis_Debout. Et dans «Confort.cpp», dans la fonction Record_Existing_Stop(), on utilise les arcs virtuels et non les réels pour connaître le nœud de descente. Dans la fonction Record_Boadrding_Flow(), on enregistre un flux sur un leg qui correspond à un flux sur un arc virtuel. Il faut connaître le nombre de nœud sur la ligne avant le nœud d origine et le nombre de nœud du début de la ligne jusqu à la destination. On décompose donc les arcs virtuels en arcs réels pour avoir tous les nœuds d une ligne. On fait de la même manière le calcul du coût du confort sur un arc virtuel à partir du coût des legs. Dans la fonction Confort_Cost() qui calcule le coût sur un arc donné à partir des legs, on a un arc virtuel en entrée. Il faut donc faire correspondre l arc virtuel avec le leg correspondant. On fait de la même manière que précédemment. 7

8 8

C++ / MC-II1 - Cours n o 3 Allocation Mémoire et Constructeurs

C++ / MC-II1 - Cours n o 3 Allocation Mémoire et Constructeurs C++ / MC-II1 - Cours n o 3 Allocation Mémoire et Constructeurs Sebastien.Kramm@univ-rouen.fr IUT GEII Rouen 2010-2011 S. Kramm (IUT Rouen) MCII1 - Cours 3 2010-2011 1 / 47 Sommaire 1 Rappels de C et définitions

Plus en détail

TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6

TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6 TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6 NIVEAU : INITIES Pré requis pour comprendre ce tutorial : - Connaître les fichiers nécessaires à l installation d un programme VB - Connaître le système de

Plus en détail

Organisation des données et structures de stockage

Organisation des données et structures de stockage ING2 - ING3 Nvx 2009-2010 Organisation des données et structures de stockage I. Stockage de l information en C Ce chapitre rappelle brièvement et complète certaines notions de base vues en première année

Plus en détail

Construction et destruction des objets de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets

Construction et destruction des objets de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets Construction et destruction des objets Durée de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets Initialisation des objets Constructeur par recopieinit

Plus en détail

Tableaux et manipulation d images «bitmap»

Tableaux et manipulation d images «bitmap» T.P. numéro VII Tableaux et manipulation d images «bitmap» Ce T.P. va faire intervenir les notions suivantes : lecture/écriture de fichiers binaires ; images bitmap ; tableaux de données. 1 Fichiers binaires

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder MÉRÉ Aurélien FIIFO1 AMC Pathfinder 1 Sommaire Préambule... 3 Modélisation de l espace... 4 Modélisation des cases δ, α... 4 Interface en mode texte... 5 Modélisation du robot... 8 1 ) Le type Robot...

Plus en détail

Gestion du système de fichiers. Côté utilisateur Description du système Côté concepteur

Gestion du système de fichiers. Côté utilisateur Description du système Côté concepteur Gestion du système de fichiers Côté utilisateur Description du système Côté concepteur Création d un fichier : par un processus qui lui affecte un nom qui sera ensuite connu de tous Introduction Fichier

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Gestion de la mémoire

Gestion de la mémoire Chapitre 9 Gestion de la mémoire Durant l exécution d un programme, les éléments manipulés par le programme sont stockés dans différents types de mémoire. La pile d exécution contient des éléments dont

Plus en détail

3 Pseudo-code et algorithmes 26

3 Pseudo-code et algorithmes 26 TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction à la programmation 1 1.1 Programme et langage de programmation 2 1.2 Étapes du développement des programmes 2 1.3 Notion d'algorithme 6 2 Notions de base 9 2.1 Constantes

Plus en détail

A N A L Y S E, C O N C E P T I O N, E T P R O G R A MMATION O R I E N T E E O B J E T

A N A L Y S E, C O N C E P T I O N, E T P R O G R A MMATION O R I E N T E E O B J E T A N A L Y S E, C O N C E P T I O N, E T P R O G R A MMATION O R I E N T E E O B J E T RAPPORT DE PROJET LOGICIEL DE GESTION DE COMPAGNIE DE TRANSPORT MARITIME CE LI NE HE NRY CO MB ES P IERRE LUCE L3 IN

Plus en détail

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF TP-Projet SGF 1. Introduction L objectif de ce mini-projet est de réaliser un Système de Gestion de Fichiers simplifié capable de gérer des accès à des fichiers séquentiels de type flot. L idée est ici

Plus en détail

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours

Cours de. Algorithmique. et langages du Web. Jean-Yves Ramel. Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8. ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 PeipBiologie Groupe 7 & 8 ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie Algorithmique 17 séances de 2 heures

Plus en détail

3 Lien entre pointeurs et tableaux.

3 Lien entre pointeurs et tableaux. programme sont dit dynamiques. On se limite ici aux tableaux statiques à une seule dimension, analogue aux vecteurs manipulés en mathématiques. Ils se déclarent sous la forme : type_d_élément variable_tableau[taille];

Plus en détail

Cours Langage C/C++ Mémoire et allocation dynamique

Cours Langage C/C++ Mémoire et allocation dynamique Cours Langage C/C++ Mémoire et allocation dynamique Thierry Vaira BTS IRIS Avignon tvaira@free.fr v0.1 La pile et le tas La mémoire La mémoire dans un ordinateur est une succession d octets (soit 8 bits),

Plus en détail

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images PROJET C : Traitement d images 1 SOMMAIRE 1) Schéma et structure a) Schéma de la structure b) Les structures utilisées La structure image La structure calque La structure LUT La structure Historique et

Plus en détail

Créer une simple application Java avec ECLIPSE. Par Ahcène BOUNCEUR

Créer une simple application Java avec ECLIPSE. Par Ahcène BOUNCEUR Créer une simple application Java avec ECLIPSE Par Ahcène BOUNCEUR Janvier 2005 INTRODUCTION Dans cet exemple nous allons vous montrer comment peut-on créer une simple application Java en utilisant l IDE

Plus en détail

Interfaces multimodales

Interfaces multimodales Interfaces multimodales Mini-projet : PizzaApp Département : Technologie de l Information et de la Communication Filière : Informatique Mot-clé : Multimodal, C#, SAPI, WiiMoteLib Date : Février 2010 Avril

Plus en détail

INF 201 - TP 2 - Programmation C T. Grandpierre 12/2008

INF 201 - TP 2 - Programmation C T. Grandpierre 12/2008 INF 201 - TP 2 - Programmation C T. Grandpierre 12/2008 Ce qu il faut rendre : A la fin du TP il faudra archiver et compresser l ensemble de votre travail (y compris le rapport avec vos noms) avec la commande

Plus en détail

Au moment de rendre votre travail, créer une archive au format *.zip (nom binôme 1 nom binôme 2.zip) contenant :

Au moment de rendre votre travail, créer une archive au format *.zip (nom binôme 1 nom binôme 2.zip) contenant : Travaux pratiques informatique Module Système d exploitation Année 2006-2007 TP N 3 : Mémoire Partagée Mathieu.Barcikowski@univ-savoie.fr Pierre.Hyvernat@univ-savoie.fr Cyril.Vachet@univ-savoie.fr 1. Objectifs

Plus en détail

Programmation trame GPS

Programmation trame GPS Lycée polyvalent DIDEROT 61, rue David d Angers 75019 PARIS http://www.diderot.org Département IRIS TP Programmation trame GPS Manipulation de trame GPS NMEA Auteur Version - Date Nom du fichier G.VALET

Plus en détail

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 FOURNIR À L'UTILISATEUR UNE MACHINE VIRTUELLE ET UN ENVIRONNEMENT D'EXÉCUTION DE PROGRAMMES Plan ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL ADAPTÉ AU BESOIN DE L'UTILISATEUR Fonctions de l'environnement d'exécution

Plus en détail

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Lucas society Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Partie Modèle Anthony 13 Table des matières I) Préambule...2 1) Motivation...2 2) Contrainte...2 II) Introduction...3 1) Le travail en équipe...3

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de

Plus en détail

Java : Programmation Impérative

Java : Programmation Impérative 1 Java : Programmation Impérative Résumé du cours précédent (I11) Paradigme impératif Algorithmique simple Découpage fonctionnel Qu est-ce qu un programme informatique? / un langage de programmation? /

Plus en détail

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE Table des matières 1. Introduction 1 2. Les éléments de base d un algorithme simple 2 2.1. Préparation du traitement 2 2.2. Le traitement 2 2.3. La sortie des résultats 2

Plus en détail

Rapport final : Projet NETG

Rapport final : Projet NETG Rapport final : Projet NETG Génie Logiciel Introduction Il nous été demandé de réaliser une librairie permettant de manipuler des nombres entiers très grands dont les capacités dépassent les représentations

Plus en détail

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC Rapport Technique du projet Gestionnaire de tâches pour Android Sommaire 1. Introduction... 3 2. Outils utilisés... 3 2.1. Android SDK... 3 2.2. Android dans Eclipse...

Plus en détail

EC726 Programmation avancée TP 1 Introduction aux outils de programmation Java

EC726 Programmation avancée TP 1 Introduction aux outils de programmation Java EC726 Programmation avancée TP 1 Introduction aux outils de programmation Java Jean-Yves Didier Objectifs : Prendre en main les outils pour programmer en Java : Être capable de compiler et d exécuter des

Plus en détail

Cours/TD n 3 : les boucles

Cours/TD n 3 : les boucles Cours/TD n 3 : les boucles Où on se rendra compte qu il est normal de rien comprendre Pour l instant, on a vu beaucoup de choses. Les variables, les Si Alors Sinon, les tests avec les ET, les OU et les

Plus en détail

Révision de la section sur la Sérialisation dans le manuel Visual Basic.NET Avancé : Programmation objet

Révision de la section sur la Sérialisation dans le manuel Visual Basic.NET Avancé : Programmation objet Révision de la section sur la Sérialisation dans le manuel Visual Basic.NET Avancé : Programmation objet Copyright 2011 Jacques Bourgeois Sérialisation La sérialisation est une technique qui permet de

Plus en détail

CONTRÔLE CONTINU OBLIGATOIRE

CONTRÔLE CONTINU OBLIGATOIRE CONTRÔLE CONTINU OBLIGATOIRE FILIÈRE : Informatique de Gestion MODULE : 6761, conformité du système d information II UNITÉ DE COURS : valorisation et optimisation DATE : vendredi 8 avril 2011 DURÉE : 90

Plus en détail

Programmation Orientée Objet C++ Cours 1

Programmation Orientée Objet C++ Cours 1 Programmation Orientée Objet C++ Cours 1 P. Pesneau pierre.pesneau@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 - Bur 265 Ouvrages de référence B. W. Kernighan et D. M. Ritchie - Le langage C : Norme

Plus en détail

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire.

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire. Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA Réseaux & Protocoles Client pair-à-pair Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire Page 1 sur 10 Introduction - Présentation du projet 3 Fonctionnement coté graine 4 Fonctionnement

Plus en détail

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 56 CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 6.1 INTRODUCTION : Afin de fournir un accès efficace et pratique au disque, le SE impose un système de gestion de fichiers (SGF) pour permettre de stocker,

Plus en détail

1 Les arbres binaires en Java

1 Les arbres binaires en Java Université de Nice-Sophia Antipolis Deug MIAS-MI 1 Algorithmique & Programmation 2002 2003 TP N 10 Arbres binaires Buts : structuration des arbres binaires en Java. classes internes. objets de parcours.

Plus en détail

Apprendre la dichotomie avec Colobot

Apprendre la dichotomie avec Colobot Apprendre la dichotomie avec Colobot CHABALIER Nicolas MONCEL Arnaud Année Universitaire 2014 2015 1 Apprendre la dichotomie avec Colobot Présenté par CHABALIER Nicolas et MONCEL Arnaud Tuteur : Jacques

Plus en détail

SE202 : déroulement du cours et bases de compilation. Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016

SE202 : déroulement du cours et bases de compilation. Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 SE202 : déroulement du cours et bases de compilation Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 1/44 Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016 Organisation du cours 2/44 Samuel Tardieu Année scolaire 2015/2016

Plus en détail

1. Les fondements de l informatique 13

1. Les fondements de l informatique 13 Introduction à l'algorithmique 1. Les fondements de l informatique 13 1.1 Architecture de Von Neumann 13 1.2 La machine de Turing 17 1.3 Représentation interne des instructions et des données 19 1.3.1

Plus en détail

Apprenez à programmer en C!

Apprenez à programmer en C! Apprenez à programmer en C! Vous aimeriez apprendre à programmer, mais vous ne savez pas par où commencer? (autrement dit: vous en avez marre des cours trop compliqués que vous ne comprenez pas? ) C'est

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

La mémoire. Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant. Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.

La mémoire. Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant. Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri. La mémoire Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.fr année 2012/2013 Aspects matériels de la mémoire Types de mémoires Type Accès

Plus en détail

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation QC ETL - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL - 3 L écriture de procédures de transformation 1 1 Qu est-ce qu un ETL? La création d un SIAD (Système d Information d Aide à la Décision)

Plus en détail

Références et héritage

Références et héritage Références et héritage Contraintes référentielles pour assurer la consistance d un schéma de données Utilisation (pervertie) de l héritage objets pour faire du polymorphisme et assurer la cohérence d un

Plus en détail

Cours Systemes d exploitation

Cours Systemes d exploitation Université de Kairouan Institut Supérieur des Siences Appliquées et de Technologie Cours Conçu Spécialement Aux Etudiants: De Master Pilotage et Réseaux Industriels Cours Systemes d exploitation Noureddine

Plus en détail

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application.

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application. Document d accompagnement pour le logiciel... CADEPA Le logiciel CADEPA 1 permet la réalisation complète d un projet d automatisme de l écriture au test jusqu au téléchargement du programme vers l automate.

Plus en détail

Librairie logicielle pour Windows CE DLL-MUX-WINCE

Librairie logicielle pour Windows CE DLL-MUX-WINCE Librairie logicielle pour Windows CE DLL-MUX-WINCE Guide utilisateur janv.-05 AG/055008 TABLE DES MATIERES 1 But du document...5 1.1 But...5 2 Bibliothèques d accès...6 2.1 Introduction...6 2.1.1 Synoptique...

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

Les Appareils Photos Numériques (APN)

Les Appareils Photos Numériques (APN) Les Appareils Photos Numériques (APN) Très courants aujourd hui, ces appareils demandent quelques manipulations des photos qu ils produisent. En effet, là où on prenait 4 ou 5 photos avec un appareil argentique,

Plus en détail

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement Claude Belleil Université de Nantes Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement 1 Introduction Le diagramme de déploiement spécifie un ensemble de constructions qui peuvent être utilisées pour définir

Plus en détail

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C Réponses Partie 1. Questions ouvertes 1. Soit la déclaration suivante, char tab[] = "". Que contient le tableau tab? Réponse : tab[0] = \0. tab est

Plus en détail

Procédures et fonctions

Procédures et fonctions Chapitre 5 Procédures et fonctions 5.1 Introduction Considérons le programme suivant, dont le but est d inverser les éléments d un tableau : public class InversionTableau1 { int t[]= {8, 2, 1, 23; Terminal.ecrireStringln("Tableau

Plus en détail

Tp WinDev Numéro 3. Objectifs : Travailler avec un fichier de données : Pré requis : TP WinDev Numéro 1 et 2

Tp WinDev Numéro 3. Objectifs : Travailler avec un fichier de données : Pré requis : TP WinDev Numéro 1 et 2 Tp WinDev Numéro 3 Objectifs : Travailler avec un fichier de données : Etude du gestionnaire d analyse, Manipulation des tables mémoires, Manipulation de données, Création d états, Pré requis : TP WinDev

Plus en détail

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation MEGA System Oriented IT Architecture Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 R7 2ème édition (août 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne

Plus en détail

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris TP Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris Étudiants : Besnier Alexandre Taforeau Julien Version 1.2 Janvier 2008 2008 Rapport TP - Version 1.2 i Table des matières Introduction 1 1 Objectif

Plus en détail

Sommaire. Introduction à la compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation

Sommaire. Introduction à la compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation. Notion de compilation Introduction à la compilation A. DARGHAM Faculté des Sciences Oujda Sommaire Environnement d un compilateur Schéma global d un compilateur Caractéristiques d un bon compilateur Définition Un compilateur

Plus en détail

Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers

Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire de Safi Département sciences mathématiques et informatique Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers Le stockage fiable, rapide de grandes

Plus en détail

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants :

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants : STRUCTURE D UN ORDINATEUR I. Présentation Un ordinateur est composé d une unité centrale, en boîtier «tour» ou «desktop», qui contient tous les éléments qui permettent à l ordinateur de fonctionner. Boîtier

Plus en détail

Analyse de la complexité algorithmique (1)

Analyse de la complexité algorithmique (1) Analyse de la complexité algorithmique (1) L analyse de la complexité telle que nous l avons vue jusqu à présent nous a essentiellement servi à déterminer si un problème est ou non facile (i.e. soluble

Plus en détail

Systèmes à microprocesseurs. Généralités

Systèmes à microprocesseurs. Généralités Systèmes à microprocesseurs Généralités 1 Architecture générale CPU : Central Processor Unit Mémoires : Réaliser les calculs Entrées / Sorties : Stocker les programmes Stocker les variables Intéragir avec

Plus en détail

OpenERP un service utilisateur

OpenERP un service utilisateur OpenERP un service utilisateur Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions du programme OpenERP un service utilisateur. BTS SIO Description SISR3 - Exploitation

Plus en détail

RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL. Outil de Prévision de l Eau Facturée

RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL. Outil de Prévision de l Eau Facturée RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL Outil de Prévision de l Eau Facturée Présenté par Ugo BOESSO et Emilie DELIAT 07 Philippe AUDRA.,... Tuteur académique Hugo BOURGEOIS, Lyonnaise des Eaux... Tuteur professionnel

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations»

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Ce logiciel a pour but d aider les élèves à vérifier leurs réponses en ce qui a trait aux circuits RLC, dans le domaine «s», ainsi qu à faire l

Plus en détail

Rapport Travaux Pratiques Réseaux (Ethernet)

Rapport Travaux Pratiques Réseaux (Ethernet) Rapport Travaux Pratiques Réseaux (Ethernet) Quentin Tonneau - Adrien Lardenois Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Écouter le réseau....................................... 2 1.2 Envoyer un message.....................................

Plus en détail

6. Lecture/écriture formatées et Fichiers. printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture

6. Lecture/écriture formatées et Fichiers. printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture 1 6. Lecture/écriture formatées et Fichiers printf / scanf Fichier: Mémoire tampon Accès aux fichiers Modes d'ouverture Lecture / écriture 2 Références Site du zèro : Programmer en C http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-14189-apprenez-a-programmer-en-c.html

Plus en détail

EloKanz. Manuel d utilisation. Version 1.0.0 - Copyright c Lionel Fontan 2012

EloKanz. Manuel d utilisation. Version 1.0.0 - Copyright c Lionel Fontan 2012 EloKanz Version 1.0.0 - Copyright c Lionel Fontan 2012 Manuel d utilisation 1 Enregistrer un patient 2 1.1 Sélectionner l entrée micro........................... 2 1.2 Avant l enregistrement.............................

Plus en détail

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali 3. Langage Python 3 2 a. Introduction Présentation du langage Python : Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l imposer) une approche modulaire et orientée objet

Plus en détail

Série 9: Intérêt des fonctions, portée des variables, variables statiques Buts

Série 9: Intérêt des fonctions, portée des variables, variables statiques Buts Série 9: Intérêt des fonctions, portée des variables, variables statiques Buts - La notion de fonction est fondamentale car elle permet d'atteindre deux objectifs: principe d'abstraction: offrir une vue

Plus en détail

Algorithmique - Techniques fondamentales de programmation Exemples en Python (nombreux exercices corrigés) - BTS, DUT informatique

Algorithmique - Techniques fondamentales de programmation Exemples en Python (nombreux exercices corrigés) - BTS, DUT informatique Introduction à l'algorithmique 1. Les fondements de l informatique 13 1.1 Architecture de Von Neumann 13 1.2 La machine de Turing 17 1.3 Représentation interne des instructions et des données 19 1.3.1

Plus en détail

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS ALIAS-AD LES TRAITEMENTS PAR Définition Pour le Navigateur Internet explorer, il faut une version >= V.9 RAPPELS Les applications de gestion comprennent des traitements interactifs. On dénomme ainsi les

Plus en détail

4D Server v12 64-bits VERSION BETA

4D Server v12 64-bits VERSION BETA VERSION BETA 4D Server v12 prend désormais en charge les systèmes d exploitation Windows 64 bits. La technologie 64 bits a pour principaux avantages d améliorer les performances globales des applications

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail

module SIN21 Rendre un syste me communicant Analyse UML et algorithmie 1 Modification du cahier des charges

module SIN21 Rendre un syste me communicant Analyse UML et algorithmie 1 Modification du cahier des charges Module SIN221 Rendre un syste me communicant Analyse UML et algorithmie Objectifs : Modifier des diagrammes UML suite à la modification du cahier des charges. Caractériser et valider une classe en C++.

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 10 Lecture de données Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Projet informatique UML-Cpp avec QT4 Haute école spécialisée bernoise Haute école technique et informatique, HTI Section Electricité et système de communication Laboratoire de l informatique technique Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Plus en détail

Chapitre 3 : Pointeurs et références

Chapitre 3 : Pointeurs et références p. 1/18 Chapitre 3 : Pointeurs et références Notion de pointeur L adresse d une variable est une valeur. On peut donc la stocker dans une variable. Un pointeur est une variable qui contient l adresse d

Plus en détail

Flux. Gestion des Exceptions. SmartPointer. Entrées-sortiessorties Fichiers. F. Cloppet POO Avancée M1 C++ 271

Flux. Gestion des Exceptions. SmartPointer. Entrées-sortiessorties Fichiers. F. Cloppet POO Avancée M1 C++ 271 Notions Complémentaires Flux Entrées-sortiessorties Fichiers Gestion des Exceptions SmartPointer F. Cloppet POO Avancée M1 C++ 271 Généralités Flux = séquence d octets (byte) Flux s écoulent des périphériques

Plus en détail

Cours C++ Lorsque je lance Dev C++, il apparaître l'écran ci-contre.

Cours C++ Lorsque je lance Dev C++, il apparaître l'écran ci-contre. Cours C++ Définition : Le langage C est un langage de programmation inventé par MM. Kernighan et Ritchie au début des années 70. Au début des années 90, Bjarne Stroustrup fait évoluer le langage vers le

Plus en détail

TP Qt : Prise en main

TP Qt : Prise en main Université de Strasbourg UFR de Mathématiques et d Informatique Département d Informatique Licence 3 d Informatique IHM Année 2009/2010 TP Qt : Prise en main Objectif Le but de ce tp est une prise en main

Plus en détail

Stocker et partager ses fichiers et ses photos en ligne. Table des matières

Stocker et partager ses fichiers et ses photos en ligne. Table des matières Stocker et partager ses fichiers et ses photos en ligne Table des matières Introduction... 2 S'inscrire et accéder à SkyDrive... 3 Créer des dossiers... 5 Stocker des fichiers sur SkyDrive... 8 Activer

Plus en détail

ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : NOM : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève :

ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : NOM : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : ECOLE : Adresse : Code postal : Ville : Le conseil de cycle atteste de l acquisition par l élève : de toutes les connaissances et compétences définies par le B2i

Plus en détail

Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers. Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers

Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers. Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers Introduction La gestion des fichiers recouvre deux activités : Une gestion statique

Plus en détail

I. Introduction. II. But de l'exercice

I. Introduction. II. But de l'exercice Projet M2 LSE SEE : Communication espace noyau / espace utilisateur Table des matières I.Introduction...1 II.But de l'exercice...2 III.Écriture du module...3 A.Squelette du module...3 B.Gestion de l'entrée

Plus en détail

Langage C notes de cours

Langage C notes de cours Langage C notes de cours K. El Omari IUT GTE, UPPA 1 Présentation générale 1.1 Introduction La programmation par le langage C (ainsi que par d autres langages dit compilés) est basée sur : 1. la rédaction

Plus en détail

Objectifs. Pointeurs et tableaux. Arithmétique des pointeurs et sizeof. sizeof. Exemple : liste chaînées. Cast. Débordement de tampons

Objectifs. Pointeurs et tableaux. Arithmétique des pointeurs et sizeof. sizeof. Exemple : liste chaînées. Cast. Débordement de tampons du cours d aujourd hui Programmation «orientée système» LANGAGE C POINTEURS (5/5) des pointeurs Complément (et mise en garde) sur Exemple pratique : listes Forçage de type (casting) Laboratoire d Intelligence

Plus en détail

LIVRE BLANC : Architectures OXYGENE++ version 6.50. MEMSOFT Page 1 sur 18 Livre Blanc Architectures Oxygène++

LIVRE BLANC : Architectures OXYGENE++ version 6.50. MEMSOFT Page 1 sur 18 Livre Blanc Architectures Oxygène++ LIVRE BLANC : Architectures OXYGENE++ version 6.50 MEMSOFT Page 1 sur 18 Livre Blanc Architectures Oxygène++ Date du document : 17 novembre 2005 Ce livre blanc est destiné à l'information des professionnels

Plus en détail

Système et Programmation (en C)

Système et Programmation (en C) Système et Programmation (en C) ENSTA - TC 1ère année François Pessaux U2IS 2015-2016 francois.pessaux @ ensta-paristech.fr Introduction François Pessaux IN102 Système et Programmation (en C) 2/31 But

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL ACTIVITE : TP VIRTUALBOX CI 1 : APPROPRIATION DU SYSTEME. Conditions d exercice Moyens et ressources @

BAC PROFESSIONNEL ACTIVITE : TP VIRTUALBOX CI 1 : APPROPRIATION DU SYSTEME. Conditions d exercice Moyens et ressources @ VIRTUALBOX BAC PROFESSIONNEL SEN 1 / 1 NOM : PRENOM :. ACTIVITE : VIRTUALBOX CI 1 : APPROPRIATION DU SYSTEME Conditions d exercice Moyens et ressources @ internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels

Plus en détail

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques LES IMAGES NUMERIQUES Généralités Il existe 2 sortes d'images numériques : les images matricielles et les images vectorielles. Dans une image vectorielle les données sont représentées par des formes géométriques

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques - Travaux pratiques TP1 : Recherche par dichotomie I. Introduction. L objectif de ce TP est de mettre en pratique des notions de base du langage C (entrées/sorties, structure de contrôle, fonctions, ).

Plus en détail

STAGE DE PERFECTIONNEMENT

STAGE DE PERFECTIONNEMENT (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Mode d emploi Logiciel TachoSafe pour Flipbox2

Mode d emploi Logiciel TachoSafe pour Flipbox2 Mode d emploi Logiciel TachoSafe pour Flipbox2 Hot Line : 0899 158 132-1,35 l'appel - 0,34 TTC/mn FLIP TECHNOLOGY FLIPBOX 12/12 Page 1 sur 33 Sommaire : 1 : Installation du logiciel TachoSafe page 3 2

Plus en détail

Pointeurs et tableaux

Pointeurs et tableaux Pointeurs et tableaux Pointeur Tout mot (octet) de la mémoire est identifié par un numéro unique : son adresse mémoire On peut donc identifier toute zone mémoire servant au stockage d une variable par

Plus en détail

Série 16: Entrées-sorties sur les fichiers Buts

Série 16: Entrées-sorties sur les fichiers Buts Série 16: Entrées-sorties sur les fichiers Buts Dans cette série, vous allez voir comment on peut écrire et lire dans un fichier. Ceci est très utile quand on veut par exemple initialiser un programme

Plus en détail

Exercice 1 Question de cours (3 points)

Exercice 1 Question de cours (3 points) Info32B Systèmes d Exploitations année 2015-2016 Examen 14 décembre 2015 N. Sabouret, R. Bonaque, M. Gleize Nom : Prénom : Signature : L épreuve dure 2h30. Tous les documents sont autorisés. Le sujet comprend

Plus en détail

Diagramme des classes participantes

Diagramme des classes participantes Diagramme des classes participantes Le diagramme de classes participantes est important puisqu il effectue la jonction entre, d une part, les cas d utilisation, les modèles de la couche métiers et l interface

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation 1/25 Implémentation des systèmes de fichiers didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/25 Table des matières 1 2 Méthodes d allocation 3 Implémentation des répertoires 4 Implémentation du

Plus en détail