Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs"

Transcription

1 Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs Julien David A101 - Julien David (A / 1

2 Z`o n`e s `d`e m`é m`o i r`e Julien David (A / 1

3 Zones de mémoire Pile d appel Variables locales, information sur les fonctions Tas Allocation dynamique Zone de données Variables Globales et statiques Zone texte Contenu des fonctions Julien David (A / 1

4 Zone texte Rappel Un fichier exécutable contient déjà : Une zone correspondant aux variables globales et statiques. Une zone correspondant à l ensemble des fonctions décrit dans le programme. À l exécution du programme L ensemble des fonctions est chargée en mémoire dans la zone texte. Chaque instruction de chaque fonction possède une adresse propre en mémoire. Zone texte Cette zone est en lecture seule. Sa taille est donc déterminée avant l exécution. Julien David (A / 1

5 Zone texte Rappel Un fichier exécutable contient déjà : Une zone correspondant aux variables globales et statiques. Une zone correspondant à l ensemble des fonctions décrit dans le programme. À l exécution du programme L ensemble des fonctions est chargée en mémoire dans la zone texte. Chaque instruction de chaque fonction possède une adresse propre en mémoire. Zone texte Cette zone est en lecture seule. Sa taille est donc déterminée avant l exécution. Julien David (A / 1

6 Zone texte Rappel Un fichier exécutable contient déjà : Une zone correspondant aux variables globales et statiques. Une zone correspondant à l ensemble des fonctions décrit dans le programme. À l exécution du programme L ensemble des fonctions est chargée en mémoire dans la zone texte. Chaque instruction de chaque fonction possède une adresse propre en mémoire. Zone texte Cette zone est en lecture seule. Sa taille est donc déterminée avant l exécution. Julien David (A / 1

7 Zone de données À l exécution du programme La zone de données de l exécutable est recopié dans la mémoire. La taille de cette zone est déterminée avant l exécution. Accès permanent Les variables dans la zone de donnée sont accessibles durant toute la durée du programme. L utilisation de la mémoire n est donc pas optimisée. Julien David (A / 1

8 Pile d appel Caractérisation La pile d appel permet de : stocker les variables locales, stocker les paramètres des fonctions, sauver des informations sur les appels de fonctions. Précision Dans ce cours on représente les appels de fonctions avec une zone grisée dans la pile. Cette zone contient des informations permettant, à la fin d une fonction, de dépiler la pile, de revenir à la ligne de l instruction qui a provoqué l appel de fonction. Julien David (A / 1

9 Les limites de la pile d appel Limites La taille de la pile Les limites d accès des variables locales Julien David (A / 1

10 Les limites de la pile d appel La taille de la pile La pile a une taille limitée. À chaque appel de fonction, on ajoute des informations dans la pile. Si un programme effectue trop d appels imbriqués, la pile déborde. Julien David (A / 1

11 Les limites de la pile d appel Les limites d accès des variables locales Avec nos connaissances actuelles : Il n est pas possible de modifier une variable locale d une fonction A avec une fonction B. Exception faite du résultat de la fonction B. Exemple Essayons d écrire une fonction qui échange la valeur de deux variables. Julien David (A / 1

12 1 void swap ( i n t x, i n t y ){ 2 i n t tmp=x ; 3 x=y ; 4 y=tmp ; 5 } 6 i n t ( ) { 7 i n t x =5; 8 i n t y =7; 9 swap ( x, y ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } y 7 84 x 5 80 tmp 5 94 tmp 5 94 y 7 94 y 5 94 x 5 90 x 7 90 y 7 84 swap(7,5) swap(7,5) x 5 80 y 7 84 y 7 84 x 5 80 x 5 80 Julien David (A / 1

13 1 void swap ( i n t x, i n t y ){ 2 i n t tmp=x ; 3 x=y ; 4 y=tmp ; 5 } 6 i n t ( ) { 7 i n t x =5; 8 i n t y =7; 9 swap ( x, y ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } y 7 84 x 5 80 tmp 5 94 tmp 5 94 y 7 94 y 5 94 x 5 90 x 7 90 y 7 84 swap(7,5) swap(7,5) x 5 80 y 7 84 y 7 84 x 5 80 x 5 80 Julien David (A / 1

14 Constat Notre accès à la mémoire est pour l instant très limité. Une fonction ne peut accéder qu à ses propres variables locales ou à des variables de la zone de données. Julien David (A / 1

15 L`e s p`o i n t eˇu r s Julien David (A / 1

16 Pointeurs Rappel Une variable est caractérisé par : son nom son type sa valeur son adresse Adresse d une variable Soit une variable int x; Pour accéder à l adresse de x, on écrit : &x Julien David (A / 1

17 Pointeurs Les pointeurs Un pointeur est une variable dont la valeur est une adresse. Si un pointeur contient l adresse d une variable, on dit qu il pointe sur elle. Le type d un pointeur est le type des variables sur lesquelles il peut pointer. Pour faire quoi? En stockant l adresse d autres variables, on va pouvoir accéder n importe qu elle zone de la mémoire. Julien David (A / 1

18 Pointeurs Les pointeurs Un pointeur est une variable dont la valeur est une adresse. Si un pointeur contient l adresse d une variable, on dit qu il pointe sur elle. Le type d un pointeur est le type des variables sur lesquelles il peut pointer. Pour faire quoi? En stockant l adresse d autres variables, on va pouvoir accéder n importe qu elle zone de la mémoire. Julien David (A / 1

19 Pointeurs Les pointeurs Un pointeur est une variable dont la valeur est une adresse. Si un pointeur contient l adresse d une variable, on dit qu il pointe sur elle. Le type d un pointeur est le type des variables sur lesquelles il peut pointer. Pour faire quoi? En stockant l adresse d autres variables, on va pouvoir accéder n importe qu elle zone de la mémoire. Julien David (A / 1

20 Pointeurs Déclaration int * p; Nom : p Type : pointeur sur un entier (int *) char * c; Nom : c Type : pointeur sur un caractère (char c) Utilisation Soit un pointeur int * z Pour accéder à la case pointée par z, on écrit *z Julien David (A / 1

21 Pointeurs 1 i n t ( ) { 2 i n t z =6; 3 i n t p=&z ; 4 p r i n t f ( %d\n, p ) ; 5 return EXIT SUCCESS ; 6 } p z 6 80 Le programme affiche 6 Julien David (A / 1

22 Initialisation d un pointeur Initialisation Comme toute variable, un pointeur doit être initialisé. Si un pointeur n est pas initialisé, il peut contenir une adresse quelconque et tenter d accéder à la variable correspondante peut avoir de grave conséquence. Ne pointer vers rien Soit un pointeur p. Pour exprimer qu un pointeur ne pointe vers aucune variable, on écrit : p=null; Cette instruction est valable, quelque soit le type du pointeur. Julien David (A / 1

23 Incrémenter un pointeur Incrémenter un pointeur Soit un pointeur p. Lorsque l on écrit p+1, cela signifie l adresse contenu dans p + la taille d une case du type de p Exemple Supposons que p contient l adresse 80 Si p pointe vers un type int, alors p+1=84 Si p pointe vers un char, alors p+1=81 Si p pointe vers un double, alors p+1=88 Julien David (A / 1

24 Incrémenter un pointeur 1 i n t ( ) { 2 i n t x =17; 3 i n t y =23; 4 i n t p=&x ; 5 p r i n t f ( %d\n, p ) ; 6 p=p+1; 7 p r i n t f ( %d\n, p ) ; 8 return EXIT SUCCESS ; 9 } p y x Ligne 5 : Affiche 17 p y x Ligne 7 : Affiche 23 Julien David (A / 1

25 Pointeurs Échange On peut à présent réécrire la fonction swap Julien David (A / 1

26 1 void swap ( i n t x, i n t y ){ 2 i n t tmp= x ; 3 x= y ; 4 y=tmp ; 5 } 6 i n t ( ) { 7 i n t x =5; 8 i n t y =7; 9 swap(&x,& y ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } y 7 84 x 5 80 tmp 5 94 tmp 5 94 y x swap(80,84) y 7 84 y x swap(80,84) y 5 84 y 5 84 x 7 80 x 5 80 x 7 80 Julien David (A / 1

27 1 void swap ( i n t x, i n t y ){ 2 i n t tmp= x ; 3 x= y ; 4 y=tmp ; 5 } 6 i n t ( ) { 7 i n t x =5; 8 i n t y =7; 9 swap(&x,& y ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } y 7 84 x 5 80 tmp 5 94 tmp 5 94 y x swap(80,84) y 7 84 y x swap(80,84) y 5 84 y 5 84 x 7 80 x 5 80 x 7 80 Julien David (A / 1

28 Question Question Ecrire la fonction void ajouter(int * p,int val) qui ajoute la valeur de val à la variable pointée par p. Julien David (A / 1

29 P`o i n t eˇu r s `eˇt sfi tˇr u`cˇtˇu r`e s Julien David (A / 1

30 Pointeurs et structures Pointeurs et structures Un pointeur peut contenir l adresse d un type scalaire comme d un type structuré. Pointeurs sur point t Déclaration du pointeur : point t * p; Julien David (A / 1

31 Pointeurs et structures 1 / point. h / 2 s t r u c t p o i n t s { 3 i n t x ; 4 i n t y ; 5 }; 6 typedef s t r u c t p o i n t s p o i n t t ; Accès aux champs de la strucure Soit le pointeur : point t * p; Accès au champ x. soit (*p).x soit p->x Julien David (A / 1

32 Pointeurs et structures 1 void copie ( p o i n t t src, p o i n t t dest ){ 2 dest >x=src. x ; 3 dest >y=src. y ; 4 } 5 6 i n t ( ) { 7 p o i n t t p1={1,2}; 8 p o i n t t p2 ; 9 copie ( p1,&p2 ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } p2.y? 88 p2.x? 88 p1.y 2 84 p1.x 1 80 Initialisation Julien David (A / 1

33 Pointeurs et structures dest src.y void copie ( p o i n t t src, p o i n t t dest ){ 2 dest >x=src. x ; 3 dest >y=src. y ; 4 } 5 6 i n t ( ) { 7 p o i n t t p1={1,2}; 8 p o i n t t p2 ; 9 copie ( p1,&p2 ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } src.x copie({1,2},88) p2.y? 92 p2.x? 88 p1.y 2 84 p1.x 1 80 Appel à copie Julien David (A / 1

34 Pointeurs et structures dest void copie ( p o i n t t src, p o i n t t dest ){ 2 dest >x=src. x ; 3 dest >y=src. y ; 4 } 5 6 i n t ( ) { 7 p o i n t t p1={1,2}; 8 p o i n t t p2 ; 9 copie ( p1,&p2 ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } src.y src.x copie({1,2},88) p2.y 2 92 p2.x 1 88 p1.y 2 84 p1.x 1 80 Julien David (A / 1

35 Pointeurs et structures 1 void copie ( p o i n t t src, p o i n t t dest ){ 2 dest >x=src. x ; 3 dest >y=src. y ; 4 } 5 6 i n t ( ) { 7 p o i n t t p1={1,2}; 8 p o i n t t p2 ; 9 copie ( p1,&p2 ) ; 0 return EXIT SUCCESS ; 1 } p2.y 2 92 p2.x 1 88 p1.y 2 84 p1.x 1 80 On dépile Julien David (A / 1

36 P`o i n t eˇu r s, t ãb l e åu x `eˇt f o n`cˇtˇi`o n s Julien David (A / 1

37 Fonctions avec tableaux en arguments 1 i n t i n i t t a b ( i n t tab [ ], i n t n){ i n t ( ) { 2 i n t i ; i n t tab [ 3 ] ; 3 f o r ( i =0; i<n ; i ++) i n i t t a b ( tab, 3 ) ; 4 tab [ i ] = 0 ; r e t u r n EXIT SUCCESS ; 5 } } i? 108 i 0,1,2,3 108 n tab init tab(80,3) tab[2]? 88 tab[1]? 84 tab[0]? 80 n tab init tab(80,3) tab[2] 0 88 tab[1] 0 84 tab[0] 0 80 tab[2] 0 88 tab[1] 0 84 tab[0] 0 80 On dépile Julien David (A / 1

38 Fonctions avec tableaux en arguments 1 i n t i n i t t a b ( i n t tab [ ], i n t n){ i n t ( ) { 2 i n t i ; i n t tab [ 3 ] ; 3 f o r ( i =0; i<n ; i ++) i n i t t a b ( tab, 3 ) ; 4 tab [ i ] = 0 ; r e t u r n EXIT SUCCESS ; 5 } } i? 108 i 0,1,2,3 108 n tab init tab(80,3) tab[2]? 88 tab[1]? 84 tab[0]? 80 n tab init tab(80,3) tab[2] 0 88 tab[1] 0 84 tab[0] 0 80 tab[2] 0 88 tab[1] 0 84 tab[0] 0 80 On dépile Julien David (A / 1

39 Tableaux et pointeurs Twist hollywoodien Un tableau de type est en réalité un pointeur vers type. Déclaration de fonctions Il est identique d écrire : void init tab(int tab[],int n) et void init tab(int * tab,int n) Les petites différences Déclaration d un tableaux. La fonction sizeof L opérateur & Julien David (A / 1

40 Question Qu affiche ce programme? 1 i n t ( ) { 2 i n t t a b l e [3]={4,2,3}; 3 i n t p= t a b l e ; 4 i n t i ; 5 f o r ( i =0; i <3; i ++){ 6 p r i n t f ( %d\n, (p+ i ) ) ; 7 } 8 return EXIT SUCCESS ; 9 } Julien David (A / 1

41 Opérations sur la tableaux Opération Lorsque l on accède à la case i d un tableau tab tab[i] On effectue en réalité la commande suivante : *(tab+i) Julien David (A / 1

42 Au prochain TD On s entrainera à Écrire des fonctions qui manipulent : des structures, des pointeurs sur des structures, des tableaux. Le tout avec une petite couche de pile d appel. Julien David (A / 1

43 Zones de mémoire Pile d appel Tas À quoi sert cette zone? Zone de données Zone texte Julien David (A / 1

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin 11 octobre 2014 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Bases de la programmation en C++ 7 3 Les types composés 9 3.1 Les tableaux.............................

Plus en détail

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Cours 4 : Programmation structurée (c) http://www.loria.fr/~tabbone/cours.html 1 Principe - Les méthodes sont structurées en blocs par les structures de la programmation

Plus en détail

Chap III : Les tableaux

Chap III : Les tableaux Chap III : Les tableaux Dans cette partie, on va étudier quelques structures de données de base tels que : Les tableaux (vecteur et matrice) Les chaînes de caractères LA STRUCTURE DE TABLEAU Introduction

Plus en détail

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire En langage C un programme comporte trois types de données : Statiques; Automatiques ; Dynamiques. Les données statiques occupent un emplacement parfaitement

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

C++ COURS N 2 : CLASSES, DONNÉES ET FONCTIONS MEMBRES Classes et objets en C++ Membres d'une classe Spécification d'une classe Codage du comportement

C++ COURS N 2 : CLASSES, DONNÉES ET FONCTIONS MEMBRES Classes et objets en C++ Membres d'une classe Spécification d'une classe Codage du comportement C++ COURS N 2 : CLASSES, DONNÉES ET FONCTIONS MEMBRES Classes et objets en C++ Membres d'une classe Spécification d'une classe Codage du comportement des objets d'une classe Utilisation d'une classe Droit

Plus en détail

Les structures de données. Rajae El Ouazzani

Les structures de données. Rajae El Ouazzani Les structures de données Rajae El Ouazzani Les arbres 2 1- Définition de l arborescence Une arborescence est une collection de nœuds reliés entre eux par des arcs. La collection peut être vide, cad l

Plus en détail

Argument-fetching dataflow machine de G.R. Gao et J.B. Dennis (McGill, 1988) = machine dataflow sans flux de données

Argument-fetching dataflow machine de G.R. Gao et J.B. Dennis (McGill, 1988) = machine dataflow sans flux de données EARTH et Threaded-C: Éléments clés du manuel de références de Threaded-C Bref historique de EARTH et Threaded-C Ancêtres de l architecture EARTH: Slide 1 Machine à flux de données statique de J.B. Dennis

Plus en détail

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères UE LE315 Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères Exercice 1 Ecrire une fonction int nombre_caract(char *chaîne) qui retourne la taille d une chaîne de caractères. Exercice 2 Ecrire la fonction void

Plus en détail

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack / Heap) et les pointeurs (exemples en C) v1.11 - Olivier Carles 1 Pile et Tas Mémoire allouée de manière statique Mémoire Allouée Dynamiquement variables locales

Plus en détail

Le prototype de la fonction main()

Le prototype de la fonction main() Le prototype de la fonction main() 1. Introduction...1 2. Paramètres et type de retour de la fonction main()...1 3. Exemple 1...2 4. La fonction exit() du C...2 5. Détecter le code de retour d un programme

Plus en détail

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Chapitre 2 Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Dans la première partie de ce cours, nous avons appris à manipuler des objets de type simple : entiers, doubles, caractères, booléens.

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

UE C avancé cours 1: introduction et révisions

UE C avancé cours 1: introduction et révisions Introduction Types Structures de contrôle Exemple UE C avancé cours 1: introduction et révisions Jean-Lou Desbarbieux et Stéphane Doncieux UMPC 2004/2005 Introduction Types Structures de contrôle Exemple

Plus en détail

Les arbres binaires de recherche

Les arbres binaires de recherche Institut Galilée Année 2010-2011 Algorithmique et arbres L2 TD 6 Les arbres binaires de recherche Type en C des arbres binaires (également utilisé pour les ABR) : typedef struct noeud_s { struct noeud_s

Plus en détail

Cours de C++ François Laroussinie. 2 novembre 2005. Dept. d Informatique, ENS de Cachan

Cours de C++ François Laroussinie. 2 novembre 2005. Dept. d Informatique, ENS de Cachan Cours de C++ François Laroussinie Dept. d Informatique, ENS de Cachan 2 novembre 2005 Première partie I Introduction Introduction Introduction Algorithme et programmation Algorithme: méthode pour résoudre

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing 3/4/27 Programmation Avancée Multimédia Multithreading Benoît Piranda Équipe SISAR Université de Marne La Vallée Besoin Programmes à traitements simultanés Réseau Réseau Afficher une animation en temps

Plus en détail

Claude Delannoy. 3 e édition C++

Claude Delannoy. 3 e édition C++ Claude Delannoy 3 e édition Exercices Exercices C++ en en langage langage delc++ titre 4/07/07 15:19 Page 2 Exercices en langage C++ AUX EDITIONS EYROLLES Du même auteur C. Delannoy. Apprendre le C++.

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C Objectifs ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION Une façon de raisonner Automatiser la résolution de problèmes Maîtriser les concepts de l algorithmique Pas faire des spécialistes d un langage Pierre TELLIER 2

Plus en détail

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40 Déroulement du cours Introduction Concepts Java Remarques Langage et Concepts de Programmation Orientée-Objet Gauthier Picard École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne gauthier.picard@emse.fr

Plus en détail

Pensez à vous inscrire... si ce n est pas encore fait

Pensez à vous inscrire... si ce n est pas encore fait Sommaire UE C avancé cours 1: introduction Jean-Lou Desbarbieux et Stéphane Doncieux LI215 Licence Informatique UMPC 2013/2014 Introduction Présentation Évaluation Calendrier Biblio Intro au C Types Types

Plus en détail

Programmation par les Objets en Java

Programmation par les Objets en Java Programmation par les Objets en Java Najib TOUNSI Les classes en Java (TD 3) I. Notion de classe I.1 Classe, champs, méthodes, instanciation, this, private vs. public. Créer une classe Point (coordonnée

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Licence Bio Informatique Année 2004-2005. Premiers pas. Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose...

Licence Bio Informatique Année 2004-2005. Premiers pas. Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose... Université Paris 7 Programmation Objet Licence Bio Informatique Année 2004-2005 TD n 1 - Correction Premiers pas Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose... 1. Enregistrez

Plus en détail

Génie Logiciel avec Ada. 4 février 2013

Génie Logiciel avec Ada. 4 février 2013 Génie Logiciel 4 février 2013 Plan I. Généralités II. Structures linéaires III. Exceptions IV. Structures arborescentes V. Dictionnaires I. Principes II. Notions propres à la POO I. Principes Chapitre

Plus en détail

Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java

Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java BARABZAN Jean-René OUAHAB Karim TUCITO David 2A IMA Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java µ Page 1 Introduction Le but de ce projet est d écrire en JAVA un compilateur Micro-Java générant

Plus en détail

Processus! programme. DIMA, Systèmes Centralisés (Ph. Mauran) " Processus = suite d'actions = suite d'états obtenus = trace

Processus! programme. DIMA, Systèmes Centralisés (Ph. Mauran)  Processus = suite d'actions = suite d'états obtenus = trace Processus 1) Contexte 2) Modèles de Notion de Points de vue Modèle fourni par le SX Opérations sur les 3) Gestion des Représentation des Opérations 4) Ordonnancement des Niveaux d ordonnancement Ordonnancement

Plus en détail

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs)

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) Modularité Extensions Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) généricité modules de première classe : peuvent être

Plus en détail

Cours 1: Java et les objets

Cours 1: Java et les objets Ressources Les interface homme-machine et le langage Java DUT première année Henri Garreta, Faculté des Sciences (Luminy) Cyril Pain-Barre & Sébastien Nedjar, IUT d Aix-Marseille (Aix) Cours 1: infodoc.iut.univ-aix.fr/~ihm/

Plus en détail

INITIATION A LA PROGRAMMATION

INITIATION A LA PROGRAMMATION 2004-2005 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique INITIATION A LA PROGRAMMATION PROCEDURALE, A L'ALGORITHMIQUE ET AUX STRUCTURES DE DONNEES PAR LE LANGAGE C Maude Manouvrier La

Plus en détail

TP, première séquence d exercices.

TP, première séquence d exercices. TP, première séquence d exercices. Benoît Valiron benoit.valiron@lipn.univ-paris13.fr 7 novembre 2010 Introduction Vous écrirez les réponses aux questions courtes sur une feuille à rendre à la fin de la

Plus en détail

Corrigé des exercices sur les références

Corrigé des exercices sur les références Corrigé des exercices sur les références Exercice 3.1.1 dessin Pour cet exercice, vous allez dessiner des structures de données au moyen de petits schémas analogues à ceux du cours, comportant la pile

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Cours Programmation Système

Cours Programmation Système Cours Programmation Système Filière SMI Semestre S6 El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Février

Plus en détail

Principes des langages de programmation INF 321. Eric Goubault

Principes des langages de programmation INF 321. Eric Goubault Principes des langages de programmation INF 321 Eric Goubault 24 mars 2014 2 Table des matières 1 Introduction 7 2 Programmation impérative 11 2.1 Variables et types........................... 11 2.2 Codage

Plus en détail

Archivage Messagerie Evolution pour usage HTML en utilisant Hypermail

Archivage Messagerie Evolution pour usage HTML en utilisant Hypermail Finalités Archivage Messagerie Evolution pour usage HTML en utilisant Hypermail Réalisé par sa modestie Arnaud de VILLEDON de NAIDE, le 9 mars 2013 Document sous licence GPL. Vous avez le droit d'en faire

Plus en détail

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Mars 2002 Pour Irène et Marie Legal Notice Copyright c 2002 Patrick Cégielski Université

Plus en détail

INF111. Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1/inf111/ Massih-Reza Amini

INF111. Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1/inf111/ Massih-Reza Amini Initiation à la programmation impérative en C http://ama.liglab.fr/ amini/cours/l1// Massih-Reza Amini Université Joseph Fourier Laboratoire d Informatique de Grenoble 2/52 Introduction Structures de contrôle

Plus en détail

Ensimag 1ère année Algorithmique 1 Examen 2ième session 24 juin 2010. Algorithmique 1

Ensimag 1ère année Algorithmique 1 Examen 2ième session 24 juin 2010. Algorithmique 1 Algorithmique 1 Durée : 2h Machines électroniques interdites Tous documents papiers autorisés Il est conseillé de traiter les deux parties dans l ordre du sujet. Veuillez respecter les notations introduites

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

TP : Gestion d une image au format PGM

TP : Gestion d une image au format PGM TP : Gestion d une image au format PGM Objectif : L objectif du sujet est de créer une classe de manipulation d images au format PGM (Portable GreyMap), et de programmer des opérations relativement simples

Plus en détail

Machines virtuelles. Brique ASC. Samuel Tardieu sam@rfc1149.net. Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40

Machines virtuelles. Brique ASC. Samuel Tardieu sam@rfc1149.net. Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40 Machines virtuelles Brique ASC Samuel Tardieu sam@rfc1149.net École Nationale Supérieure des Télécommunications Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40 Machines virtuelles La compilation peut

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

Algorithmique, Structures de données et langage C

Algorithmique, Structures de données et langage C UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE III Algorithmique, Structures de données et langage C L3 IUP AISEM/ICM Janvier 2005 J.M. ENJALBERT Chapitre 1 Rappels et compléments de C 1.1 Structures Une structure

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

Utilisation d objets : String et ArrayList

Utilisation d objets : String et ArrayList Chapitre 6 Utilisation d objets : String et ArrayList Dans ce chapitre, nous allons aborder l utilisation d objets de deux classes prédéfinies de Java d usage très courant. La première, nous l utilisons

Plus en détail

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004. Loc Jeudi 29/4/2004

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004. Loc Jeudi 29/4/2004 Questionnaire d'examen final INF1101 Sigle du cours Nom : Signature : Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre INF1101 Algorithmes et structures de données Tous H2004 Professeur(s)

Plus en détail

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION. TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION. TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores INTRODUCTION AUX SYSTEMES D EXPLOITATION TD2 Exclusion mutuelle / Sémaphores Exclusion mutuelle / Sémaphores - 0.1 - S O M M A I R E 1. GENERALITES SUR LES SEMAPHORES... 1 1.1. PRESENTATION... 1 1.2. UN

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Les structures. Chapitre 3

Les structures. Chapitre 3 Chapitre 3 Les structures Nous continuons notre étude des structures de données qui sont prédéfinies dans la plupart des langages informatiques. La structure de tableau permet de regrouper un certain nombre

Plus en détail

Polymorphisme, la classe Object, les package et la visibilité en Java... 1

Polymorphisme, la classe Object, les package et la visibilité en Java... 1 Polymorphisme, la classe Object, les package et la visibilité en Java. Polymorphisme, la classe Object, les package et la visibilité en Java.... 1 Polymorphisme.... 1 Le DownCast... 4 La Classe Object....

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

Structure d un programme

Structure d un programme Architecture des ordinateurs Cours 6 Structure d un programme 3 décembre 2012 Archi 1/30 Programme en Assembleur Archi 2/30 Sections de données programme en assembleur = fichier texte (extension.asm) organisé

Plus en détail

C++ Programmer. en langage. 8 e édition. Avec une intro aux design patterns et une annexe sur la norme C++11. Claude Delannoy

C++ Programmer. en langage. 8 e édition. Avec une intro aux design patterns et une annexe sur la norme C++11. Claude Delannoy Claude Delannoy Programmer en langage C++ 8 e édition Avec une intro aux design patterns et une annexe sur la norme C++11 Groupe Eyrolles, 1993-2011. Groupe Eyrolles, 2014, pour la nouvelle présentation,

Plus en détail

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C IN 102 - Cours 1 Qu on le veuille ou non, les systèmes informatisés sont désormais omniprésents. Même si ne vous destinez pas à l informatique, vous avez de très grandes chances d y être confrontés en

Plus en détail

TD3: tableaux avancées, première classe et chaînes

TD3: tableaux avancées, première classe et chaînes TD3: tableaux avancées, première classe et chaînes de caractères 1 Lestableaux 1.1 Élémentsthéoriques Déclaration des tableaux Pour la déclaration des tableaux, deux notations sont possibles. La première

Plus en détail

Cours de C. Allocation dynamique. Sébastien Paumier

Cours de C. Allocation dynamique. Sébastien Paumier Cours de C Allocation dynamique Sébastien Paumier paumier@univ-mlv.fr Illustrations provenant du site http://tux.crystalxp.net/ 1 Les pointeurs pointeur=adresse mémoire+type type* nom; nom pointe sur une

Plus en détail

Université Bordeaux 1, Licence Semestre 3 - Algorithmes et struct...

Université Bordeaux 1, Licence Semestre 3 - Algorithmes et struct... Université Bordeaux 1 table des matières Licence Semestre 3 - Algorithmes et structures de données 1 Dernière mise à jour effectuée le 23 Octobre 2013 Piles et Files Déitions Primitives de piles, exemples

Plus en détail

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr)

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Programmer en JAVA par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Plan 1. Présentation de Java 2. Les bases du langage 3. Concepts avancés 4. Documentation 5. Index des mots-clés 6. Les erreurs fréquentes

Plus en détail

Exceptions. 1 Entrées/sorties. Objectif. Manipuler les exceptions ;

Exceptions. 1 Entrées/sorties. Objectif. Manipuler les exceptions ; CNAM NFP121 TP 10 19/11/2013 (Séance 5) Objectif Manipuler les exceptions ; 1 Entrées/sorties Exercice 1 : Lire un entier à partir du clavier Ajouter une méthode readint(string message) dans la classe

Plus en détail

Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques.

Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques. Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques. Généralités sur le Langage Java et éléments syntaxiques....1 Introduction...1 Genéralité sur le langage Java....1 Syntaxe de base du Langage...

Plus en détail

Plan Pédagogique du cours

Plan Pédagogique du cours Plan Pédagogique du cours Module: Programmation Orientée Objet Section : informatique Niveau : 3 ème niveau (gestion, industriel, réseau) Volume Horaire : 22,5 heures Cours Intégrés + 45 Travaux Pratiques

Plus en détail

Recherche dans un tableau

Recherche dans un tableau Chapitre 3 Recherche dans un tableau 3.1 Introduction 3.1.1 Tranche On appelle tranche de tableau, la donnée d'un tableau t et de deux indices a et b. On note cette tranche t.(a..b). Exemple 3.1 : 3 6

Plus en détail

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Ces exercices portent sur les items 2, 3 et 5 du programme d informatique des classes préparatoires,

Plus en détail

Introduction à l héritage en C++

Introduction à l héritage en C++ Algorithmique/Langage 1ère année Introduction à l héritage en C++ Yacine BELLIK IUT d Orsay Yacine.Bellik@iut-orsay.fr 1 Bibliographie Ce cours est basé sur le livre suivant : Programmer en C++, 5ème édition

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal. Département de Génie Informatique et Génie Logiciel. Cours INF2610. Contrôle périodique.

École Polytechnique de Montréal. Département de Génie Informatique et Génie Logiciel. Cours INF2610. Contrôle périodique. École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique et Génie Logiciel Cours INF2610 Contrôle périodique Automne 2013 Date : 11 octobre 2013 de 18h à 20h Professeur : Boucheneb Hanifa Documentation

Plus en détail

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 Plan Exécutif Tâches Evénements et synchronisation Partage de ressources Communications

Plus en détail

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Langage C Patrick Corde Patrick.Corde@idris.fr 22 juin 2015 Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Table des matières I 1 Présentation du langage C Historique Intérêts

Plus en détail

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année 2003-2004 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES Maude Manouvrier La reproduction de ce document par

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

Cours de C. Petits secrets du C & programmation avancée. Sébastien Paumier

Cours de C. Petits secrets du C & programmation avancée. Sébastien Paumier Cours de C Petits secrets du C & programmation avancée Sébastien Paumier paumier@univ-mlv.fr Illustrations provenant du site http://tux.crystalxp.net/ 1 Affectations étendues a+=expression a=a+expression

Plus en détail

Gestion distribuée (par sockets) de banque en Java

Gestion distribuée (par sockets) de banque en Java Gestion distribuée (par sockets) de banque en Java Université Paris Sud Rappel sur la solution locale de gestion simple de banque L objet de cet exercice était de créer une application java qui implante

Plus en détail

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception ROLLET Samuel SALLE Jennifer Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception Projet d'algorithmique et Structure des Données 1 SOMMAIRE 1. Domaine d application....4 1.1 Objectifs

Plus en détail

Programme Compte bancaire (code)

Programme Compte bancaire (code) using System; using System.Collections.Generic; using System.Linq; using System.Text; using System.Threading.Tasks; Programme Compte bancaire (code) namespace compte_bancaire /// Classe Program public

Plus en détail

Gestion de la mémoire

Gestion de la mémoire 433 43 3 Gestion de la mémoire + 1. Qu'est-ce que la mémoire? - Définitions, exemples 2. Allocation contiguë en mémoire - Partitions de taille fixe, de taille variable 3. Pagination et mémoire virtuelle

Plus en détail

Programmation impérative

Programmation impérative Programmation impérative Cours 4 : Manipulation des fichiers en C Catalin Dima Organisation des fichiers Qqs caractéristiques des fichiers : Nom (+ extension). Chemin d accès absolu = suite des noms des

Plus en détail

Les attaques par corruption de mémoire Synopsis Mickael Deloison 22/10/2008

Les attaques par corruption de mémoire Synopsis Mickael Deloison 22/10/2008 Les attaques par corruption de mémoire Synopsis Ce document traite des failles permettant des attaques par corruption de mémoire, les attaques par buffer overflow (dépassement de buffer) étant les plus

Plus en détail

Logiciel de base. Première année ENSIMAG

Logiciel de base. Première année ENSIMAG Logiciel de base Première année ENSIMAG 1 Procédures, paramètres, pile En assembleur une fonction est une étiquette, c'est l'adresse de sa première instruction Lors de l'appel d'une fonction, la pile sert

Plus en détail

et Programmation Objet

et Programmation Objet FACULTE POLYTECHNIQUE DE MONS Service d Informatique et Programmation Objet Mohammed Benjelloun 2 ème Bachelier Année académique 2008-2009 Table des matières Avant-propos--------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Introduction à Java Matthieu Herrb CNRS-LAAS http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Mars 2014 Plan 1 Concepts 2 Éléments du langage 3 Classes et objets 4 Packages 2/28 Histoire et motivations

Plus en détail

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II

PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II PROJET 1 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II CONTENU DU RAPPORT A RENDRE : o Fiche signalétique du binôme o Listing des différents fichiers sources o CD sources o Il sera tenu compte de la présentation du

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

Initiation à l algorithmique

Initiation à l algorithmique Informatique S1 Initiation à l algorithmique procédures et fonctions 2. Appel d une fonction Jacques TISSEAU Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest Technopôle Brest-Iroise CS 73862-29238 Brest cedex 3 -

Plus en détail

Programmation C. J.-F. Lalande. 15 novembre 2012

Programmation C. J.-F. Lalande. 15 novembre 2012 Programmation C J.-F. Lalande novembre 0 Ce cours est mis à disposition par Jean-François Lalande selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation Commerciale - Partage à

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Bob CORDEAU cordeau@onera.fr Mesures Physiques IUT d Orsay 15 mai 2006 Avant-propos Avant-propos Ce cours en libre accès repose sur trois partis pris

Plus en détail

INF 104 (SELC) 2012-2013 Introduction au langage C

INF 104 (SELC) 2012-2013 Introduction au langage C INF 104 (SELC) 2012-2013 Introduction au langage C Plan Première partie C après Java Structure d un programme Préprocesseur Variables Types de base Types composés Pointeurs(1) Instructions Deuxième partie

Plus en détail

Les processus légers : threads. Système L3, 2014-2015 1/31

Les processus légers : threads. Système L3, 2014-2015 1/31 Les processus légers : threads Système L3, 2014-2015 1/31 Les threads Les threads sont des processus légers exécutés à l intérieur d un processus L exécution des threads est concurrente Il existe toujours

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

JAVA TD0. Prise en main du langage Environnement de base JAVA 1

JAVA TD0. Prise en main du langage Environnement de base JAVA 1 JAVA TD0 Prise en main du langage Environnement de base JAVA 1 Mon premier programme public class HelloWorld { public static void main(string [] arg){ System.out.println("Hello, World!"); main(string []

Plus en détail

Programmation système I Les entrées/sorties

Programmation système I Les entrées/sorties Programmation système I Les entrées/sorties DUT 1 re année Université de Marne La vallée Les entrées-sorties : E/O Entrées/Sorties : Opérations d échanges d informations dans un système informatique. Les

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Cours 4 5 novembre 2012 Archi 1/22 Micro-architecture Archi 2/22 Intro Comment assembler les différents circuits vus dans les cours précédents pour fabriquer un processeur?

Plus en détail