MONTREAL REAL ESTATE LEASING CONFERENCE Wednesday, March 25, 2009 Fairmont The Queen Elizabeth

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONTREAL REAL ESTATE LEASING CONFERENCE Wednesday, March 25, 2009 Fairmont The Queen Elizabeth"

Transcription

1 HOST Andrew Cross PRESENTERS Sandra Abitan Stéphanie Beauregard Denis Bélanger Laurent Benarrous Michèle Boutet Richard Burgos Christian Charbonneau Guy Charron Bruce Cowper Robert Cressaty Joane Demmerle Louis-Martin Dubé Robert Emblem Paul Fischlin Arnold Fox René Gauthier Robert Giglio Tom Grainger Christian Guay Joe Iadeluca Peter Macpherson Valérie Mac-Seing Julie Martineau Raymond Massi Carol Massoud Yves Maurais Sandy McNair Voula Neofotistos Denis Paquin Paul-Éric Poitras Caroline Redler Georges Renaud Laurent Roy Michael Stones Michelle Tremblay Renée Vézina MONTREAL REAL ESTATE LEASING CONFERENCE Wednesday, March 25, 2009 Fairmont The Queen Elizabeth Media Partner: Gold Sponsors: Key Issues, Trends, Practices, and Strategies for Office, Industrial and Retail Real Estate in Today s Economic Conditions

2 MONTREAL REAL ESTATE LEASING CONFERENCE PROGRAM WEDNESDAY, MARCH 25 7:15 a.m. REGISTRATION & CONTINENTAL BREAKFAST 8:00 a.m. AN OVERVIEW OF THE MONTREAL LEASING MARKET: KEY TRENDS AND TRANSACTIONS IN OFFICE, RETAIL AND INDUSTRIAL REAL ESTATE An overview discussion on office, retail and industrial leasing activity in the Montreal market over the past twelve months as well as looking forward. What are the major trends from the perspective of each panellist? What were some of the most significant transactions? How would you describe deal flow, velocity, and pace in today s market? How is the downturn in the economy affecting occupancy rates, rental rates, leasing inducements, etc? What are the anticipated absorption rates? How large is the sub-lease market? What are the profiles of the tenants that are looking for space? What are the resulting implications for leasing activity in 2009 and beyond? How much of an emphasis is there now on greener and more environmentally-enhanced buildings? Andrew Cross, Publisher, Espace Industrial Market: Paul-Éric Poitras, Managing Partner, Montreal Office, NAI Commercial Office Market: Bruce Cowper, Senior Vice President, Avison Young Quebec Inc. Retail Market: Yves Maurais, Senior Partner, Intercom Services Immobiliers 9:15 a.m. MORNING REFRESHMENTS 9:40 a.m. CONCURRENT SESSIONS (Select AA1 or AA2) Session AA1 MAJOR OFFICE LEASING MARKET TRENDS AND ISSUES IN A SOFTENING MARKET With office vacancy rates starting to increase, there is a sense that we may soon no longer be in a landlord s market. How much unoccupied space is there currently on the market in the downtown and suburban areas? How is the sub-lease space affecting owners? What is happening to net rents in light of prevailing economic conditions? What are projected long-term rent trends? What will likely happen in the remainder of 2009? How successful have landlords been as well as brokers on their behalf, in rebranding or repositioning B and C class older office buildings vs. A space? How can landlords and tenants find cost certainty and flexibility under the current market conditions? To what extent are tenants still pushing the demand for greener building environments? Is LEED certification a factor? Are landlords still marketing their buildings the same way over the past twenty years or are they finally differentiating their products and creating brand awareness? Does any of this matter to the tenants? Sandy McNair, President, Altus InSite Joane Demmerle, Regional Director, Real Estate, Eastern Canada, Standard Life Tom Grainger, President, Strategique Real Estate Solutions Inc. Georges Renaud, Vice President, The Montreal Real Estate Group Inc. Michael Stones, Director, Real Estate Management, Oxford Properties Group Inc. Session AA2 THE CONTINUING EVOLUTION OF OPERATING COST ISSUES: ARE LANDLORDS USING CAM EFFECTIVELY TO REDUCE OPERATION COSTS AND MAKE BUILDINGS MORE EFFICIENT? Most users of office space are searching for effective ways to reduce their real estate operating costs. With expenses continuing to increase, energy can become an issue as it represents the largest portion of a building s operating costs next to taxes. How can landlords and tenants work together to eliminate waste and conserve energy? How are tenants responding to the idea of capital expenditures that can enhance the efficiency of their building? What are the top five issues in continuing debates over operating costs inclusions? What s fair for landlords and what s fair for tenants? How are debates over controllable vs. uncontrollable costs influencing landlord capital planning and maintenance decisions? Will a fear of excessive spending to green a building lead to more negotiations on limiting this type of capital expenditures? How are landlords managing tenant audit risk? What is the comparable experience with fixed vs. floating operating costs? What are the strengths and weaknesses of each approach? If CAM costs are reduced, how are these savings passed on to tenants? If a tenant asks for full audit rights, can they exercise such a right? What is the language of a good and a bad audit clause, including how to settle audits, the timing, and the process? Speakers will include: Richard Burgos, Partner, Lavery, de Billy LLP Christian Guay, Real Estate Broker, Immobilière National inc. 10:45 a.m. CONCURRENT SESSIONS (Select BB1 or BB2) Session BB1 UNDERSTANDING LANDLORD S AND TENANT S RIGHTS IN TODAY S MARKET This panel will discuss the latest practices in (and offer an explanation of key differences) rights of expansion, rights of contraction, early termination, rights of first refusal, rights of first offer and other real estate leasing tools in today s market conditions. What are tenants now asking for and why? How are landlords responding to special rights involving downsizing of premises? Learn how these points should be addressed from the perspective of a landlord, a tenant, and a litigator resulting in a more ideal lease. What are some sources of common conflict between a landlord and a tenant over special rights and how can these be avoided through the drafting process? How do you ensure that a ROFO and ROFR are easy to administer? What are the issues to concern yourself with when you are drafting them? Both landlords and tenants are trying to build flexibility and control into their leasing arrangements. How can competing interests co-exist? What management tools are available to help landlords to keep track, and how effective are they? Laurent Roy, Partner, Gowlings LLP Michèle Boutet, Senior Vice President, CB Richard Ellis (Quebec) Limited Voula Neofotistos, Associate, McMillan LLP Caroline Redler, Vice President & General Counsel, The Westcliff Group of Companies Session BB2 INDUSTRIAL REAL ESTATE LEASING TRENDS IN MONTREAL IN THE CURRENT ECONOMIC CONDITIONS An examination of the most common trends in leasing industrial property in the greater Montreal market. What are your biggest challenges with tenants today in the current economic conditions? To what extent has industrial space and demand been affected by the prevailing economic turbulence? What are the major differences in leasing space for warehousing and logistics vs. for manufacturing and other processing purposes? Have the standards for industrial leases of environmental compliance increased along with the need for exit reports? To what extent have the costs of construction and the price of industrial land affected build-to-suit activity? Have industrial leases changed to any major extent over the past few years? Arnold Fox, Senior Vice President, Colliers International (Quebec) Inc.

3 Robert Giglio, Director, Leasing, Bentall LP Joe Iadeluca, Regional Director, Quebec, GE Real Estate Canada Equity Carol Massoud, Director, Leasing & Property Management, ING Real Estate 11:50 p.m. INFORMAL LUNCHEON 12:50 p.m. CONCURRENT SESSIONS (Select CC1 or CC2) Session CC1 THE GROWING CHALLENGES IN RETAIL LEASING Change is a constant in retail development. This panel will examine the implications of the latest trends in retail real estate on leases and the relationships between landlords and tenants. At the same time, the discussion will take place within the context of the current economic conditions. What impact is the economy having on retailers and retail leasing in particular? What issues are arising or increasing? Will many retailers fail in 2009? What impact is consolidation having on retail leasing in both the landlord and tenant sectors? Why are there so many issues pertaining to exclusive use clauses; are they poorly drafted or is it a function of market trends as retailers change their product offerings and reposition themselves? What impact do clauses in the master lease have re subleasing? What are the rights of the head tenant vs. the subtenants? How are mass transfers affecting the retail sector and what is and what isn t, a mass transfer? Denis Paquin, Partner, Fasken Martineau DuMoulin LLP Guy Charron, Executive Vice President & COO, Homburg Real Estate Trust Robert Emblem, Senior Vice President, Colliers International (Quebec) RE Inc. Julie Martineau, President, Martineau Courtier Immobilier Agréé inc. Session CC2 RISK MANAGEMENT IN TODAY S LEASING ENVIRONMENT How is leasing being executed differently in a slowing economy? How is covenant risk being assessed? What is the current thinking on assessing tenant credit worthiness and obtaining additional security for tenant promises? What are the latest rules on guarantee, indemnities, and letters of credit? What other steps can landlords take to minimize their risk? Why are some landlords reviewing their standard lease at this time? With the growing number of LLPs, LPs and other corporate entities, does a landlord clearly know who their tenant is? What are some other techniques and tactics that should be considered with respect to understanding the quality of the tenant? Does the tenant know who their landlord really is? To what extent are tenants taking a closer look at who the landlord really is and their financial strength? How much due diligence are lenders and investors in a building doing on leases in today s market? What is the role of the broker vs. the role of the lawyer in the leasing process? Should a lease be effectively negotiated and executed without one or the other? Speaker and Louis-Martin Dubé, Partner, Fasken Martineau DuMoulin LLP Robert Cressaty, Vice President, Leasing, Landmark Properties Paul Fischlin, Senior Vice President, Stategique Real Estate Solutions Inc. Renée Vézina, Vice President, Legal, Oxford Properties Group Inc. 2:00 p.m. CONCURRENT SESSIONS (Select DD1 or DD2) Session DD1 STRATEGIES FOR BANKRUPTCY, INSOLVENCY AND MANAGING TENANTS IN DISTRESS The discussion will open by exploring ways to manage potential tenant bankruptcy and insolvency in the lease, dealing with a receiver, and the latest case law in Quebec on these points. What are the latest issues in tenant default remedies? Are movable hypothecs worth the hassle? Does the landlord have the right to cancel the lease? Does the tenant? Does the trustee? What happens to the letters of credit, deposits and guarantees when the tenant goes bankrupt or seeks the protection of insolvency laws? What other options could landlords use to manage defaulting or downsizing tenants? How can lease provisions manage sublease activity without unduly penalizing the tenant? When can the landlord s consent be reasonably withheld? Raymond Massi, Partner, RSM Richter Chamberland LLP Sandra Abitan, Partner, Osler Hoskin & Harcourt LLP Denis Bélanger, CFO, Redcliff Metivier Session DD2 MASTERING LEASE NEGOTIATION IN TODAY S MARKET: THE LANDLORD VS. THE TENANT PERSPECTIVE A panel of experts will participate in an engaging discussion on lease negotiations in today s market. What are some of the typical discussion points that are easily resolvable in lease negotiation and what are the arguments used to reach the middle ground? How do landlords perceive themselves? How do tenants perceive themselves? What value could lawyers and brokers bring to the landlord, to the tenant, and to the overall process in a softening market? How long should it take to finalize a deal in today s market in Montreal? How do you plan for step-downs on the landlords side while making your case for changes on the tenants side? Are landlords taking a more aggressive approach to attracting new tenants and keeping existing ones in their buildings? To what extent are landlords and tenants in favour of short-term renewals vs. incentives vs. leasehold improvement allowances? Christian Charbonneau, Senior Vice President, CB Richard Ellis (Quebec) Limited Laurent Benarrous, Senior Vice President, Jones Lang LaSalle Peter Macpherson, Senior Director, Leasing, SITQ Valérie Mac-Seing, Partner, Stikeman Elliott LLP Michelle Tremblay, Director, Transaction Management, Allied Properties REIT 3:00 p.m. CLOSING SESSION RAPID FIRE LEGAL ROUNDTABLE: TEN COMMON ISSUES IN 60 MINUTES A fast-paced session that will cover an assortment of odds and sods that people often experience in the leasing process and don t always fully understand. Each issue will be addressed by a legal expert in six minutes or less. Among the questions that will be covered are the following: What is the purpose of the "fictitious outside date" in a Commencement Date formula? What are "gross-ups"? Why do some leases allow landlords to terminate in lieu of consenting to a sublease while others do not? What is the covenant of Quiet Enjoyment? What is Non-disturbance? Subordination? Attornment? Who needs them? And why? Why or when does a default cause three months rent to accelerate? What is the fuss about damage and destruction clauses? What are the issues and responsibilities with restoration and demolition clauses? When can a clause stipulate a penalty for non-performance? What is the difference between a movable, a fixture, and an improvement? Speakers will include: Stéphanie Beauregard, Partner, Fasken Martineau DuMoulin LLP René Gauthier, Partner, Gascon & Associates 4:00 p.m. ADJOURNMENT

4 PRÉSIDENT DU CONFÉRENCE Andrew Cross CONFÉRENCIERS Sandra Abitan Stéphanie Beauregard Denis Bélanger Laurent Benarrous Michèle Boutet Richard Burgos Christian Charbonneau Guy Charron Bruce Cowper Robert Cressaty Joane Demmerle Louis-Martin Dubé Robert Emblem Paul Fischlin Arnold Fox René Gauthier Robert Giglio Tom Grainger Christian Guay Joe Iadeluca Peter Macpherson Valérie Mac-Seing Julie Martineau Raymond Massi Carol Massoud Yves Maurais Sandy McNair Voula Neofotistos Denis Paquin Paul-Éric Poitras Caroline Redler Georges Renaud Laurent Roy Michael Stones Michelle Tremblay Renée Vézina CONFÉRENCE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE DE MONTRÉAL Mercredi le 25 mars 2009 Fairmont le Reine Elizabeth Commandite partenaires média : Enjeux, tendances, pratiques et stratégies essentiels pour les marchés des immeubles de bureaux, industriels et de détail dans le climat économique actuel Commanditaires Or :

5 CONFÉRENCE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE DE MONTRÉAL MERCREDI, LE 25 MARS 7 h 15 INSCRIPTION ET DÉJEUNER CONTINENTAL 8 h 00 UN SURVOL DU MARCHÉ DE LA LOCATION À MONTRÉAL : TENDANCES ET TRANSACTIONS- CLÉS EN LOCATION D ESPACES À BUREAUX, COMMERCIAUX ET INDUSTRIELS Table ronde offrant un survol des activités de location d espaces à bureaux, commerciaux et industriels dans le marché montréalais au cours des 12 derniers mois de même que pour l avenir. Quelles sont les principales tendances du point de vue de chaque panéliste? Quelles transactions ont été les plus remarquées? Comment décririez-vous la fréquence, la rapidité et le rythme des transactions sur le marché actuel? Comment le ralentissement économique affecte-t-il le taux d occupation, le taux de location, les incitatifs à la location, etc.? Quels sont les taux d absorption anticipés? Quels sont les profils des locataires à la recherche d espaces à louer? Quelles sont les implications des activités de location à prévoir en 2009 et au-delà? À quel point l accent est-il maintenant mis sur les immeubles plus écologiques et plus respectueux de l environnement? Andrew Cross, directeur de la publication, Espace Marché industriel : Paul-Éric Poitras, associé principal, Montréal, NAI Commercial Marché d immeubles de bureaux : Bruce Cowper, premier vice-président, Avison Young Québec inc. Marché des commerces de détail : Yves Maurais, associé principal, Intercom Services Immobiliers 9 h 15 RAFRAÎCHISSEMENTS 9 h 40 (Choisir AA1 ou AA2) Séance AA1 PRINCIPALES TENDANCES ET ENJEUX DU MARCHÉ DE LA LOCATION D ESPACES À BUREAUX DANS UN MARCHÉ EN RALENTISSEMENT Les taux d inoccupation des immeubles à bureaux sont à la hausse au centre-ville : nous pourrions donc bientôt ne plus être dans un marché favorisant les propriétaires. Combien d espaces inoccupés y a- t-il actuellement sur le marché au centre-ville et en banlieue? Qu en est-il des loyers nets dans la conjoncture économique actuelle? À quoi peut-on s attendre pour le reste de l année 2009? Dans quelle mesure les propriétaires ont-ils réussi à donner une nouvelle image ou une nouvelle position aux vieux immeubles à bureaux de catégories B et C comparativement aux espaces de catégorie A? Les propriétaires optent-ils pour la différenciation de leurs produits et la création d une notoriété de la marque? Est-ce que cela importe aux locataires? Sandy McNair, président, Altus InSite Joane Demmerle, directrice régionale, Immobilier, Région de l est, Standard Life Tom Grainger, président, Strategique Solutions Immobilière inc. Georges Renaud, vice-président, Groupe immobilier de Montréal inc. Michael Stones, directeur, Gestion immobilière, Oxford Properties Group inc. Séance AA2 L ÉVOLUTION CONSTANTE DE LA QUESTION DES FRAIS D EXPLOITATION : LES PROPRIÉTAIRES UTILISENT-ILS LES FRAIS COMMUNS EFFICACEMENT POUR RÉDUIRE LES FRAIS D EXPLOITATION ET RENDRE LES IMMEUBLES PLUS EFFICACES? La plupart des entreprises et des utilisateurs d espaces de bureaux cherchent des moyens faciles de réduire leurs coûts d exploitation immobilière. Comment les locataires réagissent-ils à l idée des dépenses d immobilisations qui peuvent augmenter l efficacité de leur immeuble? Comment les débats entourant les coûts contrôlables et les coûts incontrôlables influent sur la planification des immobilisations et sur les décisions du propriétaire quant à l entretien? Est-ce qu il est possible que la crainte de dépenses excessives pour rendre un immeuble «vert» engendre davantage de négociations pour limiter ce type de dépense d immobilisation? Si les frais communs sont réduits, comment ces économies seront-elles transmises aux locataires? Les conférenciers incluront : Richard Burgos, associé, Lavery, de Billy, S.E.N.C.R.L. Christian Guay, agent immobilier agréé, Immobilière Nationale inc. Pour une inscription facile et rapide, inscrivez-vous enligne au realestateforums.com et sélectionnez «Montréal» 10 h 45 (Choisir BB1 ou BB2) Séance BB1 COMPRENDRE LES DROITS DES PROPRIÉTAIRES ET DES LOCATAIRES DANS LE MARCHÉ ACTUEL Cette séance abordera les dernières pratiques (et expliquera leurs principales différences) en matière de droits d agrandissement, droits de réduction, droits de résiliation anticipée, droits de premier refus, droits de première offre et d autres outils relatifs à la location dans l état actuel du marché. Que demandent les locataires à présent et pourquoi? Comment les propriétaires réagissent-ils aux droits spéciaux concernant la réduction des locaux? Comment s assurer que les droits de première offre (ROFO) et les droits de premier refus (ROFR) sont faciles à gérer? Quels sont les points auxquels il faut s attarder au moment de la rédaction? Laurent Roy, associé, Gowlings S.E.N.C.R.L. Michèle Boutet, première vice-présidente, CB Richard Ellis (Québec) Limitée Voula Neofotistos, avocate, McMillan S.E.N.C.R.L., s.r.l. Caroline Redler, vice-présidente et chef du contentieux, Le Groupe de Sociétés Westcliff Séance BB2 TENDANCES EN LOCATION IMMOBILIÈRE INDUSTRIELLE À MONTRÉAL DANS LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ACTUELLE Cette séance propose un examen des tendances les plus fréquemment observées, dans le secteur de la location industrielle, sur le marché du Montréal métropolitain. Quels sont les plus grands défis relativement aux locataires dans le contexte économique actuel? Dans quelle mesure les espaces industriels et la demande ont-ils été affectés par les conditions économiques actuelles? Quelles sont les différences les plus remarquées entre la location d espaces réservés à des fins d entreposage et de logistique vs les espaces destinés à des activités de fabrication et d autres procédés? Les normes concernant le respect des questions environnementales, par les propriétaires d immeubles industriels, ont-elles augmenté, comme l obligation de fournir un rapport de remise en état des locaux? Dans quelle mesure les coûts de construction et le prix des terrains à vocation industrielle ont-ils affecté les activités de construction sur mesure? Quel impact ces tendances ont-elles eu sur les taux de location? Les baux industriels ont-ils changé de façon significative dans les dernières années? Arnold Fox, premier vice-président, Colliers International (Québec) inc.

6 Robert Giglio, directeur, Location, Bentall LP Joe Iadeluca, directeur régional, Québec, GE Real Estate Canada Equity Carol Massoud, directrice, Location et Gestion, ING Real Estate 11 h 50 DÎNER 12 h 50 (Choisir CC1 ou CC2) Séance CC1 LES DÉFIS CROISSANTS DE LA LOCATION COMMERCIALE Dans le domaine du commerce de détail, le concept de changement est omniprésent. Les panélistes débattront des effets de certaines des dernières tendances de l immobilier commercial sur les baux et les relations entre les propriétaires et les locataires. Tout cela dans le contexte des conditions économiques actuelles. Quel impact l économie a-t-elle sur les détaillants et les baux commerciaux en particulier? Quels sont les problèmes soulevés? Prévoyez-vous voir beaucoup de détaillants en situation d échec en 2009? Quel impact a la consolidation sur la location commerciale, dans les secteurs d activité du propriétaire et du locataire? Pourquoi existe-t-il tant de problèmes reliés aux clauses concernant l usage exclusif? Ces clauses sont-elles mal rédigées, ou représentent-elles simplement un des éléments composant les dernières tendances du marché, alors que les détaillants modifient leurs offres de produits en vue de se repositionner sur le marché? Quel impact les clauses du bail type ont-elles en regard de la sous-location? Quels sont les droits du locataire principal par rapport à ceux des sous-locataires? Comment les transferts massifs affectent-ils le secteur du détail et qu entend-on par transfert massif? Denis Paquin, associé, Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Guy Charron, vice-président exécutif et chef de l'exploitation, Fonds Immobilier Homburg Robert Emblem, premier vice-président, Colliers International (Québec) RE inc. Julie Martineau, président, Martineau Courtier Immobilier Agréé inc. Séance CC2 GESTION DU RISQUE DANS L ENVIRONNEMENT IMMOBILIER D AUJOURD HUI Qu est-ce qui est différent dans le processus de location en période de ralentissement économique? Comment le risque d engagement est-il évalué? Quelles sont les dernières règles en matière de garantie, d indemnités et de lettres de crédit? Quelles autres précautions le propriétaire peut-il prendre pour minimiser le risque? Avec le nombre croissant de S.E.N.C.R.L., de SCS et d autres types de sociétés, les propriétaires savent-ils qui est leur locataire? Dans quelle mesure les prêteurs et les investisseurs font-ils preuve de diligence en matière de baux immobiliers dans le marché actuel? Conférencier et animateur : Louis-Martin Dubé, associé, Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Robert Cressaty, vice-président, Location, Société immobilière Landmark inc. Paul Fischlin, premier vice-président, Strategique Solutions Immobilière inc. Renée Vézina, vice-présidente, Affaires juridiques, Oxford Properties Group inc. 14 H 00 (Choisir DD1 ou DD2) Séance DD1 STRATÉGIES RELATIVES À LA FAILLITE, À L INSOLVABILITÉ ET À LA GESTION DES LOCATAIRES EN SITUATION DE CRISE La séance débutera par une exploration des façons de faire face à la faillite ou à l insolvabilité potentielle d un locataire et de négocier avec le syndic, et présentera la plus récente jurisprudence applicable au Québec en la matière. Quels sont les plus récents enjeux en ce qui a trait aux recours en cas de défaut du locataire? Quelles avenues s offrent au propriétaire pour traiter avec les locataires défaillants ou qui réduisent leurs activités? De quelle façon les clauses contractuelles peuvent-elles circonscrire les activités de sous-location sans pénaliser indûment le locataire? Dans quelles circonstances est-il raisonnable pour le propriétaire de refuser de consentir à une cession ou une souslocation? Raymond Massi, associé, RSM Richter Chamberland S.E.N.C.R.L. Sandra Abitan, associée, Osler, Hoskin & Harcourt S.E.N.C.R.L Denis Bélanger, Chef des services financiers, Redcliff Métivier Séance DD2 LA MAÎTRISE DES NÉGOCIATIONS DANS UNE TRANSACTION DE LOCATION DANS LE MARCHÉ D AUJOURD HUI : LES POINTS DE VUE RESPECTIFS DU PROPRIÉTAIRE ET DU LOCATAIRE Un panel d experts prendra part à une discussion animée sur le sujet des négociations entourant le processus de location dans le marché actuel. Quels sont certains des éléments typiques qui peuvent être facilement résolus dans les négociations de location? Quels sont les arguments utilisés pour venir à une entente satisfaisante pour toutes les parties? Comment les propriétaires et les locataires se perçoivent-ils? À quel délai doit-on s attendre avant de finaliser une transaction dans le marché montréalais d aujourd hui? Les propriétaires adoptent-ils une approche plus énergique pour attirer de nouveaux locataires et pour conserver leurs locataires existants? Christian Charbonneau, premier vice-président, CB Richard Ellis (Québec) Limitée Laurent Benarrous, vice-président principal, Jones Lang LaSalle Peter Macpherson, directeur principal, Location, SITQ Valérie Mac-Seing, associée, Stikeman Elliott, S.E.N.C.R.L. Michelle Tremblay, directrice, Gestion des transactions, Allied Propertes REIT 15 h 00 SÉANCE DE CLOTURE TABLE RONDE JURIDIQUE : DIX PROBLÈMES COURANTS EN 60 MINUTES Courtes séances qui se pencheront sur une multitude de points parfois nébuleux en ce qui a trait au processus de location. Chaque question sera traitée par un juriste en six minutes ou moins. Parmi les points abordés, mentionnons : Quelle est l utilité d une «date butoir fictive» dans une formule de date d entrée en vigueur? Qu est-ce que la «majoration»? Pourquoi certains baux permettent-ils aux propriétaires de résilier un contrat plutôt que de consentir à une sous-location, alors que d autres n offrent pas cette possibilité? Qu est-ce que la convention de jouissance paisible? Qu est-ce que l anti-nuisance? La subordination? Pourquoi ou à quel moment un défaut peut-il accélérer le processus de paiement de trois mois de loyer? Quel est tout ce boucan entourant les clauses de destruction et de dommages? Quels sont les enjeux et les responsabilités en ce qui a trait aux clauses de restauration et de démolition? Quand une clause peut-elle inclure une pénalité pour non-exécution? Quelle différence y a-t-il entre un bien mobilier, un bien fixe et une mise en valeur? Les conférenciers incluront : Stéphanie Beauregard, associée, Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. René Gauthier, associé, Gascon & associés S.E.N.C.R.L. 16 h 00 CLÔTURE

CONFÉRENCE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE DE MONTRÉAL

CONFÉRENCE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE DE MONTRÉAL CONFÉRENCE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE DE MONTRÉAL Le 6 mai 2014 Me Stéphanie Beauregard Me Steven Chaimberg Me René Gauthier Table ronde juridique en rafales : tendances actuelles et problèmes courants

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors MLS - Local and Global Marketing Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors Teresa King Kinney CEO Miami Association of Realtors Miami Association of Realtors 40,000 Members

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits C.R.C., c. 320 C.R.C., ch. 320 Current

Plus en détail

Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer

Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer Pleine commission pour location - Courtiers protégés Full commission for lease- Brokers Protected Immeuble à bureaux de 27 398 pi² comprenant 11 218 pi² disponible à louer Office building of 27,398 ft²

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL

LE PROFESSIONNEL - THE PROFESSIONAL Qu avons nous appris? SOMMAIRE : CHANGEMENTS À LA LOI sur le COURTAGE IMMOBILIER 1. Certificats : 2. Exemptions pour les courtiers immobiliers qui peuvent exécuter une transaction immobilière vendre /

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

La vérification des gaz à effet de serre

La vérification des gaz à effet de serre La vérification des gaz à effet de serre Anne Duprat Directrice principale Chris Ridley-Thomas Associé LE 26 OCTOBRE 2011 Introduction La vérification des gaz à effet de serre Une exigence pour certains

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

Tâches et Buts. Date D échéance. Tâche Buts Remarques. www.financiallywiseonheels.com

Tâches et Buts. Date D échéance. Tâche Buts Remarques. www.financiallywiseonheels.com Tâches et Buts Date D échéance Tâche Buts Remarques Objectifs Annuels Trafic Web Inscriptions Email Produits à vendre Services à vendre Suiveurs Pinterest Suiveurs Facebook Suiveurs Twitter Suiveurs YouTube

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Retired Rock Star Presents Programme for Schools

Retired Rock Star Presents Programme for Schools Séquence 12 Public cible 2 de, 1 e / Écouter : B1+ ; Écrire : B1 Retired Rock Star Presents Programme for Schools Le célèbre musicien du groupe Pink Floyd, Roger Waters, présente son programme pour les

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr 34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr des projets maîtrisés / the well-managed projects ANALYSER ORGANISER AGIR CONTROLER

Plus en détail

openoffice 40 manual

openoffice 40 manual openoffice 40 manual Print and Online Should you be particular with knowing everything concerning this openoffice 40 manual, you have to look for these details. OPENOFFICE 40 MANUAL Here are one of the

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

BAUX COMMERCIAUX. Cours exclusif Série Formation Professionnelle. 3e conférence annuelle. Montréal, les 19, 20 et 21 janvier, 2010

BAUX COMMERCIAUX. Cours exclusif Série Formation Professionnelle. 3e conférence annuelle. Montréal, les 19, 20 et 21 janvier, 2010 Montréal, les 19, 20 et 21 janvier, 2010 BAUX 3e conférence annuelle COMMERCIAUX Une demande de reconnaissance de cette activité de formation a été déposée auprès du Barreau du Québec dans le cadre de

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Can operational planning decrease distribution costs? - La gestion prévisionnelle pour diminuer les coûts de distribution?

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

CPI-IPC LES MARQUES DE VOS CLIENTS SONT-ELLES BIEN GARDÉES? ARE YOUR CLIENTS TRADE-MARKS WELL PROTECTED?

CPI-IPC LES MARQUES DE VOS CLIENTS SONT-ELLES BIEN GARDÉES? ARE YOUR CLIENTS TRADE-MARKS WELL PROTECTED? LES MARQUES DE VOS CLIENTS SONT-ELLES BIEN GARDÉES? ARE YOUR CLIENTS TRADE-MARKS WELL PROTECTED? MC / TM CPI-IPC Vos experts en marques de commerce Your Trade-mark Experts Recherche sur la disponibilité

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

GUEST AMENITY PORTFOLIO

GUEST AMENITY PORTFOLIO GUEST AMENITY PORTFOLIO Eco-green Creation Production Distribution 28 29 COSMETIC REGULATIONS & USERS SAFETY We guarantee the safety and conformity of all our cosmetic products, including their traceability.

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her.

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI VOCABULAIRE Mots 1 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. You may want to use some of the following words Paris petite

Plus en détail

Performance et innovation, depuis 1986. Efficiency and innovation, since 1986

Performance et innovation, depuis 1986. Efficiency and innovation, since 1986 Efficiency and innovation, since 1986 Performance et innovation, depuis 1986 Abbatescianni Studio Legale e Tributario offers a full range of tailor-made, efficient and innovative solutions to the international

Plus en détail

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel Introduction Génie logiciel Philippe Dugerdil Génie logiciel «The disciplined application of engineering, scientific and mathematical principles, methods and tools to the economical production of quality

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC

OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY. ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY ESPACES DE BUREAU À VENDRE / OFFICE SPACES FOR SALE 1211 University, Montréal, QC asgaard.ca p. 1 OPPORTUNITÉ D INVESTISSEMENT / INVESTMENT OPPORTUNITY

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Bill 234 Projet de loi 234

Bill 234 Projet de loi 234 1ST SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 1 re SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 Bill 234 Projet de loi 234 An Act to amend the Taxation Act, 2007 to provide for

Plus en détail

PROLOGIS. Votre partenaire en immobilier logistique. Your local partner to global trade. www.prologis.fr

PROLOGIS. Votre partenaire en immobilier logistique. Your local partner to global trade. www.prologis.fr PROLOGIS Votre partenaire en immobilier logistique Your local partner to global trade www.prologis.fr NOTRE Métier our business # DES SOLUTIONS EN IMMOBILIER LOGISTIQUE Propriétaire, investisseur, développeur

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 [AN ENGLISH VERSION FOLLOWS] Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 Conférenciers (- ières) 1) Les communications en séances régulières ont une durée de

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance Gestion des revenus Référé par les services de la Protection de l enfance Qu est-ce que la gestion des revenus (Income Management)? La Gestion des revenus (Income Management) est un moyen pour vous aider

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

1260-1290, rue Jean-Talon Est, Montréal (Québec) H2R 1W3

1260-1290, rue Jean-Talon Est, Montréal (Québec) H2R 1W3 Situé entre les stations de métro Fabre et Iberville Located between Fabre and Iberville metro stations 1260-1290, rue Jean-Talon Est, Montréal (Québec) H2R 1W3 Espace commercial et espace bureau situé

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métro

Société en commandite Gaz Métro RÉPONSE DE SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO (GAZ MÉTRO) À LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 2 DE M. PAUL CHERNICK, EXPERT POUR LE REGROUPEMENT DES ORGANISMES ENVIRONNEMENTAUX EN ÉNERGIE (ROEÉ) ET L UNION

Plus en détail

1100, route Édouard VII, Saint-Philippe (Québec) J0L 2K0

1100, route Édouard VII, Saint-Philippe (Québec) J0L 2K0 Candiac - 4,5 Km Brossard - 5 Km Immeuble de 18 225 pi² avec grand terrain de 178 468 pi² Building of 18,225 ft² with large land of 178,468 ft² 1100, route Édouard VII, Saint-Philippe (Québec) J0L 2K0

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

À vendre For sale. Caractéristiques de la propriété Property Features. Manon Huppé. Prix demandé Asking price 1 795 000 $ (89,27 $ pi² ft²)

À vendre For sale. Caractéristiques de la propriété Property Features. Manon Huppé. Prix demandé Asking price 1 795 000 $ (89,27 $ pi² ft²) 3605, rue Isabelle, Brossard (Québec) J4Y 2R2 Immeuble moderne avec entrepôt, entièrement climatisé, près des autoroutes 10 et 30 Air conditioned modern building and warehouse located near Highways 10

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

The business risks and benefits of social networks

The business risks and benefits of social networks The business risks and benefits of social networks Réseaux sociaux : menaces et opportunités pour les entreprises How companies are reaping the benefits and avoiding the traps Le 30 novembre 2010 La Maison

Plus en détail

10301, rue Colbert, Anjou (Québec) H1J 2G5 Immeuble industriel idéal pour propriétaire occupant Industrial building ideal for owner occupant

10301, rue Colbert, Anjou (Québec) H1J 2G5 Immeuble industriel idéal pour propriétaire occupant Industrial building ideal for owner occupant 58 410 pi² ft² 10301, rue Colbert, Anjou (Québec) H1J 2G5 Immeuble industriel idéal pour propriétaire occupant Industrial building ideal for owner occupant Visite virtuelle de cette propriété : Virtual

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

AUX AGENTS IMMOBILIERS QUALIFICATIONS OF AGENTS AND SALESPERSONS REGULATIONS

AUX AGENTS IMMOBILIERS QUALIFICATIONS OF AGENTS AND SALESPERSONS REGULATIONS REAL ESTATE AGENTS LICENSING ACT QUALIFICATIONS OF AGENTS AND SALESPERSONS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.15(Supp.) In force September 15, 1992; SI-013-92 LOI SUR LA DÉLIVRANCE DE LICENCES AUX AGENTS IMMOBILIERS

Plus en détail

CLAUSES TYPES en génie-conseil

CLAUSES TYPES en génie-conseil CLAUSES TYPES en génie-conseil 1. LIMITATION DE RESPONSABILITE... 2 2. PROPRIÉTÉ ET UTILISATION DES DOCUMENTS, BREVETS ET MARQUES DE COMMERCE... 3 2.1 OWNERSHIP AND USE OF DOCUMENTS, PATENTS AND TRADEMARKS...

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General One of the pillars of my mandate as governor general of Canada is supporting families and children. This is just one of the reasons why my wife, Sharon, and I are delighted to extend greetings to everyone

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité?

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Eric DOMAGE Program manager IDC WE Security products & Solutions Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Quelques

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

Table of Contents. Patent ambush in the US and the EU : How wide is the gap?

Table of Contents. Patent ambush in the US and the EU : How wide is the gap? Table of Contents PART I Patent ambush in the US and the EU : How wide is the gap? I the economics of patent ambush... 13 I. Introduction... 13 II. The U.S. patent system and its flaws... 14 III. Competition

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Pôle de droit immobilier, de l urbanisme et de l environnement

Pôle de droit immobilier, de l urbanisme et de l environnement Pôle de droit immobilier, de l urbanisme et de l environnement Introduction Uría Menéndez est un cabinet d avocats indépendant fondé en 1946 par le Professeur Rodrigo Uría González. Il dispose actuellement

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

1400, rue Michelin, Laval (Québec) H7L 4R3 Idéal pour compagnie manufacturière

1400, rue Michelin, Laval (Québec) H7L 4R3 Idéal pour compagnie manufacturière À vendre ou à louer 1400, rue Michelin, Laval (Québec) H7L 4R3 Idéal pour compagnie manufacturière Ideal for manufacturing company Caractéristiques de la propriété Property features Superficie bureau (pi²)

Plus en détail

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés Me Mandessi Bell Evelyne Avocat - Consultante www.ohadalegis.com 2013. Tous droits réservés Version française du Kit, à partir de la p. 3. Sommaire p. 6. Version anglaise du Kit, à partir de la p. 110.

Plus en détail

Société de Banque et d Expansion

Société de Banque et d Expansion Société de Banque et d Expansion INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS AT NETSBE.FR FINDING YOUR WAY AROUND WWW.NETSBE.FR www.netsbe.fr INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS

Plus en détail

Le projet SOX chez Alcatel

Le projet SOX chez Alcatel Le projet SO chez Alcatel Forum CERT-IST, 08/06/2006 Présentation SO Page 2 Qu est-ce que SO? Le projet SO Le champ d application L organisation Le déroulement La vie après SO La Loi Sarbanes-Oxley Page

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the fourth quarter of its 2010 fiscal year (August 1, 2010 to October 31, 2010).

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

6755-6801, boul. des Grandes-Prairies, Saint-Léonard (Québec) H1P 3G8

6755-6801, boul. des Grandes-Prairies, Saint-Léonard (Québec) H1P 3G8 162 816 pi² ft² disponible à l'acheteur available for buyer 6755-6801, boul. des Grandes-Prairies, Saint-Léonard (Québec) H1P 3G8 Immeuble industriel idéal pour centre de distribution, subdivisible à partir

Plus en détail