Introduction à la description archivistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à la description archivistique"

Transcription

1 Introduction à la description archivistique Formation pour les pôles associés novembre 2013 Aline Locker Bibliothèque nationale de France Département Information bibliographique et numérique Pôle Modélisation fonctionnelle

2 Sommaire La description archivistique Définitions Niveaux d organisation Principes fondamentaux La normalisation La norme ISAD(G) La recommandation DeMArch Le manuscrit médiéval : éléments pour des règles de description

3 Quelques définitions Fonds d archives Ensemble des documents de toute nature qu une personne, physique ou morale, a automatiquement produits ou reçus dans l exercice de ses activités, rassemblés de façon organique et conservés en vue d une utilisation éventuelle Un document particulier ne prendra sa signification que dans l ensemble Respect des fonds : notion archivistique centrale (Natalis de Wailly, 1841) La définition et la description du producteur d archives est essentielle

4 Quelques définitions Unité de description Document ou ensemble de documents de toute nature traités comme une entité et formant la base d une description L unité la plus large est le fonds lui-même Les unités subordonnées sont les parties qui le composent Leur importance peut être variable selon le type de description retenu : simple signalement des fonds, inventaire détaillé

5 Quelques définitions Description archivistique Terme assez récent dans l archivistique française (1977) Représentation précise d une unité de description et de ses composantes éventuelles, obtenue en sélectionnant, en analysant et en ordonnant toute information permettant : d identifier, de gérer et de localiser les documents d archives d expliquer leur contenu et le contexte de leur production de les placer dans un ensemble et de les rendre accessibles à l utilisateur Processus d indentification complémentaire au classement

6 Quelques définitions Instrument de recherche Tout outil énumérant ou décrivant un ensemble de documents d archives de manière à les faire connaître aux utilisateurs Il peut être : synthétique : état des fonds, état sommaire, guide des sources analytique : inventaire, répertoire, catalogue

7 Niveaux d organisation Selon la terminologie internationale des archives, un fonds d archives se décompose en : sous-fonds série organique sous-série organique dossier pièce

8 Niveaux d organisation sous-fonds division organique du fonds, généralement constituée par les archives d un producteur en relation avec le producteur principal Exemples : Sous-fonds Félix Fénéon à l intérieur du Fonds Jean Paulhan Sous-fonds Madeleine Rolland à l intérieur du Fonds Romain Rolland

9 Niveaux d organisation série organique ensemble de dossiers réunis ou maintenus groupés lors du classement parce qu ils résultent d une même activité se rapportent à une même fonction ou à un même sujet revêtent une même forme Exemples : Œuvres Correspondance Archives éditoriales Dossiers de presse

10 Niveaux d organisation sous-série organique ensemble de dossiers ou de pièces qui sont aisément identifiables par : leur type leur forme leur contenu

11 Série et sous-série Fonds Pierre et Marie Curie Série organique Série organique Diplômes et distinctions Série organique Sous-série organique Prix Nobel Sous-série organique Diplômes honoris causa

12 Niveaux d organisation dossier ensemble de documents regroupés soit par le producteur du fonds pour son usage courant soit lors du classement par ce qu ils concernent un même sujet ou une même affaire

13 Niveaux d organisation pièce plus petite unité documentaire, indivisible à la fois matériellement et intellectuellement Par exemple : lettre, rapport, carnet, cahier, etc. Exemples : Colette. Mes apprentissages Il s agit d un manuscrit autographe. Simone de Beauvoir. Carnet de voyage, août 1946 Antonin Artaud. Lettre à Robert Denoël, 30 juin 1941 Eugène Dabit. Certificat d études, 17 juin 1911

14 Du fonds à la pièce Fonds Maison Hetzel Série organique Série organique Dossiers d auteurs Série organique Dossier Honoré de Balzac Dossier Alphonse Daudet Etc. Dossier Victor Hugo Pièce Lettre à Hetzel

15 Description archivistique : étapes du traitement Deux étapes essentielles : Le classement Faire une première analyse des documents Collecter les informations les plus importantes Ordonner les documents Déterminer la structure définitive du fonds La description Faire une analyse plus approfondie Rédiger des notices descriptives précises et adaptées au niveau de l unité décrite

16 Exemples de plans de classement Dans les bibliothèques pour les archives d un individu, le plan de classement distingue en général : ses œuvres (projets, plans, notes, versions successives ) sa correspondance ses papiers intimes les documents divers chaque série pouvant être subdivisée autant que de besoin

17 Exemple de plan de classement Plan de classement pour le Fonds Henri Barbusse Enfance et jeunesse, débuts littéraires Œuvres (essentiel du fonds) classement chronologique des œuvres Carnets et varia carnets personnels contrats, comptes et correspondance avec les éditeurs papiers personnels Correspondance lettres d Henri Barbusse lettres adressées à Henri Barbusse Hélyvonne Barbusse. Lettres et papiers principe de classement identique classement alphabétique des correspondants

18 Exemple de plan de classement Plan de classement pour le Fonds Louis Jouvet Éléments biographiques Jouvet, homme de théâtre Jouvet, acteur de cinéma Jouvet, théoricien et conférencier Jouvet, professeur au Conservatoire national d art dramatique Jouvet, collectionneur et bibliophile Jouvet, dans les mémoires Inventaires, listes, notes de classement Archives sonores La correspondance est répartie entre différentes séries.

19 Exemple de plan de classement Plan de classement pour le Fonds Pasteur Registres de laboratoire et cahiers d expériences (essentiel du fonds) classement chronologique Papiers scolaires Cours professés par Pasteur Œuvres et notes de recherche Correspondance lettres de Pasteur classement chronologique lettres reçues par Pasteur classement alphabétique correspondance de Madame Pasteur correspondances diverses concernant Pasteur

20 Description archivistique : instrument de recherche L ensemble des notices descriptives composera l instrument de recherche qui mettra en évidence : La structure hiérarchique du fonds Le contenu des différentes composantes (selon le niveau de précision souhaité) La personnalité et les activités du producteur du fonds

21 Instruments de recherche : catégories Si les notices descriptives décrivent : le fonds et le sous-fonds au niveau général : État des fonds les séries organiques : État sommaire les dossiers : Répertoire les pièces : Inventaire

22 Les principes fondamentaux de la description archivistique repose sur le respect des fonds et la structuration en fonction de la logique de production à chaque niveau de classement correspond un niveau de description se fait du général au particulier en situant l unité décrite dans sa hiérarchie : Les informations concernant l ensemble du fonds sont données au plus haut niveau Les différents niveaux sont liés

23 Les principes fondamentaux de la description archivistique répartit les informations descriptives aux différents niveaux pertinents, sans redondance d un niveau à l autre notion d héritage : les informations données à un niveau supérieur sont valables aux niveaux dépendants, sans qu il soit besoin de les répéter peut avoir un grand nombre de niveaux

24 Description à plusieurs niveaux Extrait de la norme ISAD(G) - Annexe A-1

25 La norme ISAD(G) La recommandation DeMArch

26 ISAD(G) International Standard Archival Description (General) Norme générale et internationale de description archivistique

27 ISAD(G) Norme développée par le Conseil international des archives (CIA) 1ère édition : e édition : 1999 traduction française :

28 ISAD(G) définit la description à plusieurs niveaux 4 règles fondamentales les éléments de description 26 éléments dont 6 indispensables à toute description répartis en 7 zones d information

29 Les quatre règles de la description à niveaux Description du général au particulier Présenter le contexte et la structure hiérarchique du fonds et de ses subdivisions Informations adaptées au niveau de description Présenter avec précision le contexte et le contenu de l unité de description Liens entre les descriptions Situer l unité de description dans la hiérarchie Non-répétition des informations Éviter la répétition des informations dans les descriptions archivistiques reliées hiérarchiquement.

30 ISAD(G) - présentation

31 ISAD(G) - 7 zones d information Zones d identification du contexte du contenu et de la structure des conditions d accès et d utilisation des sources complémentaires des notes de contrôle de la description

32 ISAD(G)-Zone d identification Référence : identifiant unique Code du pays, selon la norme ISO 3166 Identifiant national du lieu de conservation Cote ou tout autre élément d identification spécifique Intitulé / analyse Titre propre ou titre forgé Dates Dates de création ou de rassemblement des documents Niveau de description Fonds, série, etc. Importance matérielle et support nombre d unités matérielles et unité de mesure support(s) spécifique(s) Tous ces éléments sont essentiels

33 ISAD(G)-Zone du contexte Nom du producteur (élément essentiel) Sous une forme normalisée Histoire administrative / Notice biographique tout renseignement important sur le producteur de l unité de description, en s appuyant sur la norme ISAAR(CPF) Historique de la conservation changements successifs de propriété, de responsabilité et/ou de conservation des documents avant leur entrée dans l établissement Modalité d entrée Origine, date et modalités de l entrée

34 ISAD(G)-Zone du contenu et de la structure Présentation du contenu Portée (géographique, chronologique ) et contenu de l unité Évaluation, tri et éliminations, sort final Accroissements Quantité et fréquence des accroissements prévus Mode de classement structure, ordre ou plan de classement de l unité de description modalités du traitement effectué par les archivistes

35 ISAD(G)-Zone des conditions d accès et d utilisation Conditions d accès statut juridique et dispositions restreignant l accès à l unité Conditions de reproduction dispositions relatives au droit d auteur, etc Langue et écriture des documents Principale(s) langue(s), systèmes d écriture, symboles, abréviations Caractéristiques matérielles et contraintes techniques contraintes liées à la préservation des documents (papier fragile, etc.) logiciel ou matériel requis Instruments de recherche Inventaire plus ancien, fichier, etc. détenu par le service d archives ou le producteur et qui peut être utile à l usager

36 ISAD(G)-Zone des sources complémentaires Existence et lieu de conservation des originaux lieu de conservation, référence, conditions d accès des originaux, lorsqu on décrit une reproduction Existence et lieu de conservation de copies lieu de consultation et cote d éventuelles copies, lorsqu on décrit un document original Sources complémentaires Autres unités de description conservées, soit dans le même service d archives, soit ailleurs, ayant un lien avec l unité décrite soit en raison de leur provenance, soit pour un autre motif Bibliographie Référence des publications utilisant ou étudiant l unité de description

37 ISAD(G)-Zone des notes Notes renseignements particuliers et/ou importants qui n ont pas été mentionnés dans d autres zones.

38 ISAD(G)-Zone du contrôle de la description Notes de l archiviste sources consultées pour établir la description auteur de la description Règles ou conventions règles ou conventions internationales, nationales ou locales suivies Date(s) de la description Date de création ou de révision de la description

39 DeMArch = Description des manuscrits et fonds d archives modernes et contemporains en bibliothèque

40 Comment est née DeMArch En 2003, un constat Il existe de nombreux fonds d archives dans les bibliothèques mais aucun document de référence pour les traiter et les décrire surtout dans la perspective d une description informatisée et publiée sur le web

41 Comment est née DeMarch Création d un groupe de travail AFNOR pour rédiger une norme sur la description des manuscrits modernes et contemporains avec des représentants de la Direction des Archives de France de la Bibliothèque nationale de France de l IMEC (Institut Mémoire de l Édition Contemporaine) des bibliothèques universitaires des bibliothèques publiques

42 DeMArch Description des manuscrits et fonds d archives modernes et contemporains en bibliothèque Publication : juillet 2010 Disponible sur le site de l AFNOR : Présentation sur le site de la BnF : demarch.html

43 DeMArch S appuie sur un document normatif publié par la Société des Archivistes Américains (SAA) : DACS : Describing Archives : a Content Standard Conforme à ISAD(G) Avec des adaptations pour rendre compte des particularités des fonds conservés dans les bibliothèques : Importance des fonds de manuscrits littéraires Pas (ou peu) de tri et d élimination Est une référence pour le Guide des bonnes pratiques de l EAD en bibliothèque (1 re version parue en novembre 2012)

44 DeMArch Propose une typologie documentaire : Manuscrits littéraires, manuscrits d œuvre Correspondance Archives relatives aux activités et à la vie d une personne Archives relatives à l organisation et aux activités d une collectivité Collections

45 DeMArch Rappelle : le principe de classement des fonds par types de documents : manuscrits, correspondance, archives les principes de la description hiérarchisée Définit 33 éléments d information, répartis en 9 chapitres (+ 1 chapitre de principes généraux)

46 DeMArch En tête de chaque élément, DeMArch: en donne une définition en précise le domaine d application indique les sources à utiliser énumère si nécessaire les éléments en relation : Exemple : 2.5 Description physique : Éléments en relation Les informations sur les caractéristiques physiques liées à la consultation du document sont données dans l élément Contraintes matérielles (5.2)

47 DeMArch - présentation

48 Propose : un glossaire une bibliographie DeMArch un tableau de correspondance avec les éléments EAD des exemples complets de description en EAD, en MARC, en Dublin Core et selon une base de données relationnelle

49 DeMArch - 10 chapitres Principes généraux Éléments d identification Éléments de contexte Éléments sur le contenu et la structure Éléments relatifs aux conditions de communication et d utilisation Éléments sur l acquisition et l évaluation Documents en relation Notes Identification des responsabilités Contrôle de la description

50 DeMArch : Éléments d identification Identifiants Nom et localisation de l institution de conservation Intitulé Date de l unité documentaire Description physique Langue et écriture

51 DeMArch : Identifiants Identifiant local = cote Identifiant de l institution de conservation = code RCR pour les Bibliothèques Identifiant du pays = code ISO

52 DeMArch : Identifiants Exemples FR / NAF (Fonds) France, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits / Fonds Colette FR / NAF F (Pièce) Brouillon du début de L'Étoile Vesper

53 DeMArch : Nom et localisation de l institution de conservation Pour les Bibliothèques, donner de préférence la forme donnée dans le Répertoire des centres de ressource Préciser la localisation et l adresse Exemple : Muséum national d histoire naturelle (Paris). Bibliothèque centrale

54 DeMArch : Intitulé L intitulé est une combinaison du : du nom de l auteur ou du producteur Sous sa forme courante, dans l ordre en usage dans la langue du pays de résidence ou d activité Peut être abrégé : ex. sigle d une collectivité et du titre existant ou titre forgé (pas entre crochets) Terme précisant le type de document décrit Indication du contenu (concis et précis)

55 DeMArch : Intitulé Exemples : Titres forgés : Louis Pasteur. Papiers (Fonds) Registres de laboratoires et cahiers d expériences (Série) Registres de laboratoires (Sous-série) Expériences sur les fermentations (Dossier) Titre existant : 3 e cahier. Fermentation (Pièce) (Titre donné par Pasteur)

56 DeMArch : Date de l unité documentaire Ces dates peuvent être des : date(s) de création : ex. date d écriture d une lettre date(s) de constitution : date à laquelle les documents ont été réunis par le producteur Date(s) de publication Date(s) de diffusion

57 DeMArch : Date de l unité documentaire Il peut s agir : d une date unique de dates extrêmes de dates prédominantes Les dates peuvent être approximatives Exemples : , principalement avant 1892 Vers 1930

58 DeMArch : Description physique On décrit : le support (sous une forme non abrégée) l importance matérielle (+ types de documents) la foliotation (nombre total y compris feuillets blancs ou mutilés) Les dimensions en millimètres le conditionnement et la reliure Exemples : 3 mètres linéaires de documents textuels, 68 photographies et 16 dessins Reliure demi-chagrin havane à coins. Volume constitué et relié par la famille

59 DeMArch : Langue et écriture Langue de rédaction des documents : Exemple : Documents rédigés entièrement en anglais Informations concernant les alphabets, écritures, symboles et abréviations utilisés : Exemple : Caractères gothiques (Pour un manuscrit allemand)

60 DeMArch : Éléments de contexte Nom du producteur Notice biographique ou histoire de la collectivité Biographie des personnes ou histoire des familles Histoire des collectivités

61 DeMArch : Nom du producteur On le donne uniquement : au plus haut niveau d un fonds, d un sous-fonds ou d une collection Identifier les personnes, familles ou collectivités responsables de la production, de la réunion ou de la conservation des documents décrits Qualifier leur rôle par rapport à l ensemble documentaire décrit

62 DeMArch : Nom du producteur Le nom est donné : sous une forme normalisée ( Nom sous forme courante dans l intitulé) norme NF Z pour les noms de collectivités norme NF Z pour les noms de personnes en indiquant le rôle Exemples : Mondor, Henri ( ). Collectionneur Jussieu, Antoine de ( ). Producteur du fonds

63 DeMArch : Notice biographique ou Histoire de la collectivité Donner dans cet élément : la biographie des personnes ou l histoire des familles l histoire des collectivités pour aider à la compréhension et à l interprétation de l unité documentaire décrite Se limiter aux informations pertinentes pour la compréhension générale des documents décrits Exemple : Pierre Champion ( ), membre de l Académie des sciences morales et de l'académie Goncourt. Historien et littérateur. Fils du libraire Honoré Champion et frère de l'éditeur Édouard Champion. Marié à Madeleine Smith-Lesouëf. Ami et collaborateur de Marcel Schwob.

64 DeMArch : Biographie des personnes ou Histoire des familles Ne donner que les informations les plus significatives : Nom (titre, nom d alliance, pseudonyme, nom d usage ou surnom qui n est pas donné ailleurs) Dates de naissance et de mort Lieux de résidence, de voyage ou tout autre lieu important Études et formation Profession et activités Distinctions, décorations, prix, etc. Relations importantes avec d autres personnes ou collectivités Pour une famille : Informations sur l origine de la famille Noms de ses membres et informations les concernant Relations familiales importantes

65 DeMArch : Histoire des collectivités Informations pertinentes pour la compréhension des fonctions du producteur, ses activités et ses relations avec d autres collectivités Dates et lieux de fondation et de dissolution Localisation du siège social et des subdivisions régionales ; région géographique dans laquelle la collectivité exerçait Mandat : législation ou autre référence fondant son autorité ou ses responsabilités Fonctions et activités Structure administrative, liens hiérarchiques avec d autre collectivités (en datant les changements éventuels) Organisations qui l ont précédée ou suivie Changements du nom officiel, autre nom usuel, nom dans une autre langue Noms des responsables

66 DeMArch : Histoire des collectivités Exemple André Antoine ( ), comédien et metteur en scène, est l inventeur de la mise en scène moderne. Il fonde en 1887 le Théâtre libre, association qui s inspire du naturalisme pour renouveler la scène théâtrale. Le Théâtre libre se produit souvent dans une salle du boulevard de Strasbourg qui, après avoir changé à plusieurs reprises d appellation est revenu à son nom d origine, le Théâtre des Menus Plaisirs. Antoine reprend le bail de cette salle en 1897 et la baptise de son nom. Auparavant cette salle s est appelée successivement : Théâtre des Menus-Plaisirs (1866) ; Théâtre des Arts (1874) ; L'Opéra-Bouffe (1876) ; Les Menus Plaisirs (1877) ; Théâtre des Arts (1879) ; La Comédie Parisienne (1881, salle reconstruite après démolition de la précédente) ; Théâtre des Menus plaisirs (1882) ; Théâtre libre (1888)

67 DeMArch : Éléments sur le contenu et la structure Présentation du contenu Classement

68 DeMArch : Présentation du contenu Permettre à l utilisateur d évaluer l intérêt des documents par rapport à sa recherche Fournir des informations qui permettront ensuite de définir des points d accès

69 DeMArch : Présentation du contenu Peut contenir les informations suivantes : Fonctions, activités, processus ayant généré les documents décrits Forme (lettres, journaux intimes, etc.) Nature (autographe, original, reproduction, etc.) État génétique (brouillon, version, etc.) Période(s) couverte(s) par le contenu intellectuel du document Aires géographiques et lieux concernés Sujets traités Complétude de l unité documentaire

70 DeMArch : Présentation du contenu Les informations données doivent correspondre au contenu de l unité documentaire décrite : Exemples : Pour un fonds : Outre les manuscrits de nombreux articles et traductions, le fonds comprend une correspondance très riche, notamment avec des personnalités féministes et anticolonialistes. Pour une pièce : Reproduction photographique du mémoire lu en 1776 à la société libre d Agen, Réflexions sur les progrès que la musique a encore à faire par Lacépède.

71 DeMArch : Classement Décrire l organisation de l ensemble documentaire selon les regroupements opérés : œuvres, carnets, correspondance, etc. Informer sur le système de classement des dossiers ou des pièces Exemple : Classement chronologique, effectué par F. J. Chabas luimême ; chaque volume est consacré à une année ou à un petit nombre d'années. Informer sur les choix opérés par rapport à des classements initiaux ou antérieurs

72 DeMArch : Éléments relatifs aux conditions de communication et d utilisation Réserves de communication Contraintes matérielles Spécifications techniques Conditions de reproduction et d utilisation Conditions de reproduction Conditions de publication et d utilisation Citation des documents Autres instruments de recherche

73 DeMArch : Réserves de communication Restrictions de communication liées au contenu peuvent être imposées par le donateur ou l institution de conservation Catégories de lecteurs autorisés Durée de réserve de communication Personne physique ou morale habilitée à examiner les demandes Exemples : Communicable après accord de l IMEC La correspondance contenue dans ce dossier est exclue de la communication jusqu en 2020

74 DeMArch : Contraintes matérielles Restrictions de communication motivées par des contraintes matérielles qui restreignent ou retardent l accès au document décrit État physique des documents Nécessité d utiliser des documents de substitution pour des raisons de sauvegarde Localisation (éloignement des magasins, conditions spécifiques de conservation) État provisoire de classement d un fonds ou d une collection

75 DeMArch : Contraintes matérielles Exemples : La plupart des pièces de ce dossier sont déchirées sur les bords et aux plis Documents extrêmement dégradés. Consulter les microfiches des Recueils documentaires des Arts du spectacle 2 (cote : MICROFICHE M- 5523) Un délai de quarante-huit heures est nécessaire pour la communication de ces pièces conservées hors site

76 DeMArch : Spécifications techniques S applique notamment aux documents électroniques et audiovisuels Précise l équipement spécial requis pour accéder au document décrit selon la configuration matérielle et logicielle liée à sa création Marque de l ordinateur Mémoire requise Langage de programmation, etc. Exemple : Spécification système : Apple Disk II avec controller ; 48K RAM ; moniteur couleur requis pour lire ce fichier

77 DeMArch : Conditions de reproduction et d utilisation DeMArch distingue à l intérieur de cet élément : les conditions de reproduction les conditions de publication et d utilisation (exposition, radiodiffusion, etc.) la citation des documents

78 DeMArch : Conditions de reproduction et d utilisation les restrictions de reproduction ou de publication des documents sont liées notamment au droit d auteur ou à des dispositions réglementaires ou contractuelles (conventions de don, etc.) Exemples : Reproduction soumise à autorisation de l ayant droit Une clause du testament interdit en outre toute visite d'agrément ainsi que les prêts aux expositions, car ils risqueraient d'endommager les documents

79 DeMArch : Citation des documents Informations relatives à la forme à utiliser Forme choisie du nom de l institution de conservation Forme et règles de citation des identifiants du document Si c est utile l intitulé du document Exemple : Fonds Roger Martin du Gard. Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, NAF 28191

80 DeMArch : Autres instruments de recherche Instruments qui renseignent sur le contexte de création de l unité documentaire décrite et son contenu Guides, répertoires élaborés par une institution, index préparés par le producteur Préciser le support (fiches, instrument sous forme imprimée ou électronique, descriptions publiées) Signaler comment y accéder Exemples : Inventaire supplémentaire disponible en salle de lecture Un inventaire détaillé de ces documents a été donné par M. Th. Monod, dans les Archives du Muséum national d'histoire naturelle, 6e série, t. VII, 1931, p

81 DeMArch : Éléments sur l acquisition et l évaluation Historique de la garde des documents Modalités d entrée Évaluation, tri Accroissements

82 DeMArch : Historique de la garde des documents Informations sur les évènements survenus entre la création des documents et leur entrée dans l institution de conservation : transferts successifs de propriété perte ou destruction accidentelle, dépôt donner tous les noms connus des possesseurs, dépositaires préciser les dates de ces évènements si c est utile pour la recherche

83 DeMArch : Historique de la garde des Exemples : documents Ce manuscrit a appartenu à la bibliothèque de A. Parran (cf. Bulletin Morgand, n 41741), de H. de Vrainville (Vente 1926, n 125), du Pr. Millot (Ex-libris, vente 1975, n 19). Les caisses d'estampages ont été brièvement en dépôt à la Bibliothèque nationale

84 DeMArch : Modalités d entrée Élément permettant d identifier la source immédiate d acquisition par l institution de conservation personne ou organisme auprès duquel les documents ont été acquis par don, legs, achat, etc. dates et modalités de l acquisition Exemple : Don de l auteur. D Certains de ces renseignements peuvent être jugés confidentiels et ne pas être communiqués au lecteur

85 DeMArch : Évaluation, tri Informations importantes pour la compréhension et l utilisation des documents décrits processus fréquents et réglementés dans les archives publiques opérations de tri exceptionnelles et limitées pour les archives privées (rares dans les bibliothèques) Toute décision de tri doit être analysée préalablement et clairement explicitée Exemple : Après reproduction numérique des dossiers documentaires, les coupures de presse, dont l état de dégradation matérielle était irréversible, ont été détruites le 14 avril 2008.

86 DeMArch : Accroissements Informations sur les accroissements à venir de l unité documentaire les documents émanent du même producteur et complètent l unité documentaire déjà conservée par exemple les fonds ouverts des écrivains Si cela est possible, évaluer la fréquence des accroissements Exemple : Le fonds Hélène Cixous est un fonds ouvert ; il a commencé à se constituer en 2000 et est régulièrement enrichi par les dons successifs faits par l auteur, au fur et à mesure de l élaboration de son œuvre.

87 DeMArch : Documents en relation Existence et localisation des reproductions Existence et localisation des originaux Sources complémentaires Documents en relation Documents séparés Bibliographie

88 DeMArch : Reproductions et originaux Existence et localisation des reproductions : Informations sur l existence, le lieu de conservation (qui peut être différent) et les conditions d accès à ces reproductions Existence et localisation des originaux : Lorsque les documents décrits sont des reproductions et que les originaux font partie d un autre fonds, d une autre collection ou ne sont pas conservés par l établissement

89 DeMArch : Reproductions et Exemples : originaux Autre support : Microfilms de sécurité conservés à la Bibliothèque nationale de France, département de la Conservation (R ) Les lettres sont conservées aux Archives départementales de la Nièvre (Nevers), sous la cote MS. Ms 26 (pour les clichés des lettres de Maxime Gorki à Romain Rolland conservés à la Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits)

90 DeMArch : Sources complémentaires Documents en relation : Pour signaler l existence de documents originaux en relation avec l unité documentaire décrite par la provenance, le domaine d activité ou la thématique Donner le titre, le lieu de conservation, la cote Préciser la nature du lien Exemple : Une partie importante des archives personnelles d Adrienne Monnier se trouve à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (Pour les archives de la Librairie «La Maison des Amis des livres» conservées à l institut Mémoires de l édition contemporaine)

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction Nous présentons ici le détail de la présentation générale d un instrument de recherche papier, y compris tous les éléments complémentaires comme la bibliographie et les sources complémentaires (suite du

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

Recommandation pour la gestion des archives

Recommandation pour la gestion des archives Haute école pédagogique Qualité Avenue de Cour 33 CH 1014 Lausanne www.hepl.ch Recommandation pour la gestion des archives Cette recommandation accompagne la mise en œuvre de la décision du comité de direction

Plus en détail

Manuscrits du Moyen Age

Manuscrits du Moyen Age Manuscrits du Moyen Age (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) 1. Qu est-ce qu un manuscrit? Voici deux ouvrages conservés à la MGT. Histoire des quatre fils Aymons, XVIIe siècle

Plus en détail

Approche codicologique

Approche codicologique Quatre registres comptables de la seigneurie de Cysoing 1437-1440 Archives départementales du Nord J472 / 310 Approche codicologique Support Composition des registres Réglure Mise en page et disposition

Plus en détail

Qu'est ce qu'une archive?

Qu'est ce qu'une archive? Qu'est ce qu'une archive? Par Frédérique Bazzoni, directrice des Archives et du patrimoine mobilier de l Essonne Avant-propos Qu est-ce que l information? Qu est-ce qu une archive? L approche donnée ci-après

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE 1977-2010 Réalisé par Anne-Gaëlle Cusey et Rémy Galinat Février 2013 1 Introduction Archives

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Partitions de la collection Ruggiero Gerlin, Bibliothèque universitaire de Paris 8 La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Bibliothèque Université Paris 8 Vincennes > Saint - Denis Depuis

Plus en détail

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives DE L'ARIEGE Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives Mercredi 26 octobre 2011 9h - 12h 4 Rue Raoul Lafagette 09000 FOIX Tél : 05.34.09.32.40 Fax : 05.34.09.30.88 www.cdg09.fr

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ)

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Guide du RDAQ Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Table des matières Qu est-ce que le Réseau de diffusion des archives du Québec?

Plus en détail

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les Presses de l Université du Québec NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Le manuscrit, en version complète et définitive, doit être présenté de la manière la plus simple et uniforme possible, afin de

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES SECRETARIAT GENERAL BUREAU DES ARCHIVES GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES Université Paris Diderot-Paris 7 Responsable du Bureau des archives : Charlotte Maday (charlotte.maday@univ-paris-diderot.fr,

Plus en détail

LA TENUE DES ARCHIVES

LA TENUE DES ARCHIVES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU BAS-RHIN Mise à jour : Avril 2013 GUIDE PRATIQUE POUR LA TENUE DES ARCHIVES RAPPEL DES NOTIONS ET PRINCIPES Tous les documents produits par un service constituent, quelle que

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012 CHARTE DES DONS Bibliothèque universitaire des langues et civilisations Pôle Collections Version : 26 janvier 2012 65 rue des Grands Moulins F-75013 Paris www.bulac.fr T +33 (0)1 81 69 18 00 F +33 (0)1

Plus en détail

Description des manuscrits et fonds d archives modernes et contemporains en bibliothèque DeMArch recommandation CG 46 Information et documentation CN

Description des manuscrits et fonds d archives modernes et contemporains en bibliothèque DeMArch recommandation CG 46 Information et documentation CN Description des manuscrits et fonds d archives modernes et contemporains en bibliothèque DeMArch recommandation CG 46 Information et documentation CN 357 Modélisation, production et accès aux documents

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT

MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT M N 50572 01 MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT QUE DOIT CONTENIR UN DÉPOT? Votre dossier de dépôt comprend : 1 - la demande d enregistrement en cinq exemplaires (formulaire

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments :

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments : LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants sources : Les deux sources d information pour l élaboration d une liste de références bibliographiques sont : - le document lui-même (les informations

Plus en détail

04 67 67 37 50 missionarchives@cdg34.fr. Tenue des registres des actes administratifs

04 67 67 37 50 missionarchives@cdg34.fr. Tenue des registres des actes administratifs Tenue des registres des actes administratifs Depuis le 11 juillet 2010, les registres des actes administratifs font l objet d une nouvelle réglementation qui précise les contenus des registres et les modalités

Plus en détail

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1912-2012 ARCHIVES DE L OFFICE DE TOURISME. Archives communales de L Île d Yeu

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1912-2012 ARCHIVES DE L OFFICE DE TOURISME. Archives communales de L Île d Yeu MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES ARCHIVES DE L OFFICE DE TOURISME 1912-2012 Réalisé par Anne-Gaëlle Cusey et Rémy Galinat Février 2013 1 INTRODUCTION INFORMATION SUR L INSTRUMENT

Plus en détail

Recherches à Paris Racines, 2010

Recherches à Paris Racines, 2010 Recherches à Paris Recherches à Paris 1. Particularités parisiennes 2. Les Archives de Paris 3. L état civil parisien 4. Autres sources 5. Quelques cas pratiques 6. Bibliographie Particularités parisiennes

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 SOMMAIRE - Introduction Page 1 - Coordonnées du service d Archives de l INSERM Page 2 - Glossaire Page 3 - Les archives dans les bureaux Page 4 - Les archives administratives

Plus en détail

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032)

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) 3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) Page 1 sur 8 1.0 OBJECTIF GÉNÉRAL Constituer la banque ou «mémoire» des données importantes nécessaires à la Commission

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

1. Informations préliminaires

1. Informations préliminaires 1 Tout d abord, nous vous remercions vivement de faire confiance aux Éditions Honoré Champion, dont le prestige a toujours tenu à l extrême qualité du fond et au soin apporté à la forme. D où ces quelques

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante :

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante : CIRCULAIRE AD 94-2 DU 18 JANVIER 1994 Tri et conservation des archives des établissements publics de santé : documents produits après 1968 par les services administratifs chargés de la gestion des hospitalisations

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL ALBERT MALFOIS, ARCHITECTE 2012 037 INTRODUCTION Activité Architecte Présentation de l entrée Ce fonds a été retrouvé dans le bâtiment des Archives nationales du

Plus en détail

Plan de la journée. Remerciements. A1 - Introduction à RDA 1

Plan de la journée. Remerciements. A1 - Introduction à RDA 1 RDA : Ressources : description et accès Direction du traitement documentaire des collections patrimoniales Centre de conservation Plan de la journée Introduction à RDA RDA Toolkit Identification des manifestations

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) JRES 2007 21 Novembre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques.

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques. Les archives Les Archives sont : les documents les administrations qui conservent ces documents les bâtiments dans lesquels sont conservés les documents. Tous les documents produits par les services municipaux

Plus en détail

Annexe C : Codes de fonction

Annexe C : Codes de fonction Annexe C : Codes de fonction Les codes figurant dans cette liste peuvent être employés dans la sous-zone $4 des zones du bloc 7XX (Bloc des responsabilités). Lorsqu il est nécessaire d associer plusieurs

Plus en détail

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR

L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR L ARCHIVAGE LEGAL : CE QU IL FAUT SAVOIR INTRODUCTION A la suite de grands scandales financiers qui ont ébranlés le monde des affaires, les instances législatives et réglementaires des Etats Unis ont remis

Plus en détail

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement

L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement L accès en ligne aux manuscrits Possibilités de XML, systèmes de navigation, référencement Raphaële Mouren, Enssib (raphaele.mouren@enssib.fr) Isabelle Westeel, Bibliothèque municipale de Lille (iwesteel@mairie-lille.fr)

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS

POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS MANUEL DES POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS Code : Politique 2.8 Date d entrée en vigueur : Le 27 août 2012 Nombre de pages : 5 Origine :

Plus en détail

Référentiel des emplois et des compétences

Référentiel des emplois et des compétences Référentiel des emplois et des compétences Référentiel des emplois et des compétences Sommaire Services aux publics, traitement des collections Chargé de collections 12 Chargé de service public 16 Chargé

Plus en détail

GUIDE POUR ÉLABORER LE PORTRAIT DOCUMENTAIRE D'UN POSTE DE CLASSEMENT DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

GUIDE POUR ÉLABORER LE PORTRAIT DOCUMENTAIRE D'UN POSTE DE CLASSEMENT DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS 1 GUIDE POUR ÉLABORER LE PORTRAIT DOCUMENTAIRE D'UN POSTE DE CLASSEMENT DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Version 2 Outil de gestion documentaire Saint-Félicien TABLE DES MATIÈRES 2 Conditions d'utilisation

Plus en détail

Centre d archives historiques de la SNCF

Centre d archives historiques de la SNCF Centre d archives historiques de la SNCF ARCHIVES DU BUREAU DU CLASSEMENT DU SERVICE CENTRAL DU PERSONNEL (202LM) 1937-1943 (0,2m.l.) RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DETAILLE dressé par Olivier GAUDRE Sous la direction

Plus en détail

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU NORD SERVICE DE LA COLLECTE ET DU TRAITEMENT DES ARCHIVES PUBLIQUES PREFECTURE DU NORD ARCHIVAGE DES DOSSIERS DE DEMANDE DE TITRE DE SEJOUR DES ETRANGERS Vincent Doom SOMMAIRE

Plus en détail

Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises

Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises Françoise Leresche, Bibliothèque nationale de France, Agence bibliographique nationale L évolution des catalogues Les travaux internationaux et leurs conséquences sur les règles françaises Plan La modélisation

Plus en détail

Présentation générale du projet data.bnf.fr

Présentation générale du projet data.bnf.fr Présentation générale du projet data.bnf.fr La Bibliothèque nationale a mis en œuvre un nouveau projet, qui a pour but de rendre ses données plus utiles sur le web. Ceci nécessite de transformer données

Plus en détail

LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES. Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr

LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES. Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr 1 DEFINITION Le dossier documentaire réunit (en format papier comme en format électronique) un

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007

L archivage pérenne du document numérique au CINES. CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 L archivage pérenne du document numérique au CINES CINES (O.Rouchon) Rencontres RNBM 3 Octobre 2007 Sommaire La mission d archivage du CINES Le contexte, la problématique et les constats Les défis, orientations

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM Le Comité international pour la documentation (CIDOC) a travaillé plusieurs années au sein de l'icom pour arrêter les données

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Organisation et classement des documents électroniques Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records management»?...

Plus en détail

BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997)

BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997) 1 BREVE PRESENTATION DU SERVICE «EDITEURS ACADEMIQUES ENLIGNE» ELISABETH DE PABLO (MSH- ESCOM, 1997) 2 Sommaire I. Description générale...3 II. Description détaillée...4 III. Visualisation de la consultation...

Plus en détail

MANUEL EN VUE DE LA SOUTENANCE D UNE THÈSE DE DOCTORAT D ÉTAT (OU D UNIVERSITÉ) EN MÉDECINE ******************** MODE D UTILISATION

MANUEL EN VUE DE LA SOUTENANCE D UNE THÈSE DE DOCTORAT D ÉTAT (OU D UNIVERSITÉ) EN MÉDECINE ******************** MODE D UTILISATION 1 MANUEL EN VUE DE LA SOUTENANCE D UNE THÈSE DE DOCTORAT D ÉTAT (OU D UNIVERSITÉ) EN MÉDECINE MODE D UTILISATION Les étudiants, les Directeurs de Thèse et les Présidents de Jury sont invités à respecter

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011 SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690 Dernière édition : octobre 2011 Texte mis à jour le 29 janvier 2014 MM. DAUTHIER dauthier@univ-tln.fr 1 Notes

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines Service : Archives Départementales management AVIS DE VACANCE CHARGÉ DES INTERVENTIONS DANS LES SERVICES ADMINISTRATIFS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

Présentation des actions de coopération nationale 2015

Présentation des actions de coopération nationale 2015 Présentation des actions de coopération nationale 2015 La Bibliothèque nationale de France conduit une politique de coopération active visant à signaler, numériser, diffuser et valoriser le patrimoine

Plus en détail

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle Université de Lausanne pour une gouvernance informationnelle Page 2 L important n est pas de prévoir l avenir, mais de le rendre possible Antoine de Saint- Exupéry Page 3 Table des matières Préambule -

Plus en détail

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT

MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT ANNEXE VI MODIFICATIONS DES PRINCIPES DIRECTEURS CONCERNANT LA RÉDACTION DES DÉFINITIONS RELATIVES AU CLASSEMENT RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Les utilisateurs s attendent à trouver dans les définitions des

Plus en détail

COMPTABILITE SAGE LIGNE 30

COMPTABILITE SAGE LIGNE 30 COMPTABILITE SAGE LIGNE 30 Date : 25/09/2006 Auteur : Pascal VIGUIER Réf. : SAGE092006 SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 1. MENU FICHIER... 3 1.1 1.2 AUTORISATION D ACCES... 3 A PROPOS DE VOTRE SOCIETE... 4 1.2.1

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Les bénévoles de la Société historique de Saint-Boniface

Les bénévoles de la Société historique de Saint-Boniface Les bénévoles de la Société historique de Saint-Boniface Les nombreuses activités réalisées par le Centre du patrimoine dépendent largement des bénévoles qui s engagent activement dans ses domaines d intervention.

Plus en détail

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES...

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES... Diffusion de l information dans Internet Guide de création de documents Word accessibles 5 novembre 2009 OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT...

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE N o 11 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Adoptée le 14 juin 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 14 juin 2005 (CA-05-06-14-19) Cégep de Drummondville 960,

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE 1. Qu est-ce que les archives? 1.1 Une question à poser 1.2 Les archives, là où les choses commencent 2. L objet de l archivistique 2.1 Information et archives

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Archi(ves) facile Petit guide sur l archivage administratif à l usage des unités de l UNIL version 1.0 : juin 2014 Page 2 Page 3 Table des matières Que sont les archives?... 4 Définition...

Plus en détail

K1602 - Gestion de patrimoine culturel

K1602 - Gestion de patrimoine culturel Appellations Attaché / Attachée de conservation du patrimoine Chargé / Chargée d'études et d'inventaire patrimoine Conservateur / Conservatrice de musée Conservateur / Conservatrice des antiquités et objets

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

le statut de l artiste et les cumuls d activités

le statut de l artiste et les cumuls d activités Association départementale pour le développement des arts vivants dans le Morbihan Fiche 19 Le statut de l artiste le statut de l artiste et les cumuls d activités Le statut de l artiste du spectacle 1)

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Charte d hébergement de site web

Charte d hébergement de site web Cellule Technologies de l Information et de la Communication pour l Enseignement Rectorat de l académie de la Martinique Les Hauts de Terreville 97279 Schoelcher Cedex Fax : 0596.52.26.47 - Tèl : 05.96.52.26.46

Plus en détail

ARCHIVES DIPLOMATIQUES BIBLIOTHÈQUE. CATALOGUE STENDHAL Comment faire une recherche

ARCHIVES DIPLOMATIQUES BIBLIOTHÈQUE. CATALOGUE STENDHAL Comment faire une recherche CATALOGUE STENDHAL Comment faire une recherche Le catalogue Stendhal, catalogue informatisé des bibliothèques du ministère des Affaires étrangères, est constitué d'environ 500 000 références (livres anciens

Plus en détail

Paris, le 14 janvier 2005. La directrice des Archives de France. Mesdames et Monsieur les directeurs des centres des Archives nationales

Paris, le 14 janvier 2005. La directrice des Archives de France. Mesdames et Monsieur les directeurs des centres des Archives nationales Paris, le 14 janvier 2005 La directrice des Archives de France à Mesdames et Monsieur les directeurs des centres des Archives nationales Mesdames et Messieurs les directeurs d archives départementales

Plus en détail

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS Annuaire Ouvrage publié en principe chaque année ou selon une périodicité proche de l'année, qui donne une liste de noms de personnes ou d'organismes

Plus en détail

Référentiel des métiers de la documentation, des bibliothèques et des archives dans la fonction publique hospitalière

Référentiel des métiers de la documentation, des bibliothèques et des archives dans la fonction publique hospitalière Référentiel des métiers de la documentation, des bibliothèques et des archives dans la fonction publique hospitalière ASCODOCPSY, réseau documentaire en santé mentale Réseau national des documentalistes

Plus en détail

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012)

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012) Projet Politique de gestion des documents et archives Service du greffe (Avril 2012) Ensemble des documents, quel que soit leur date, leur nature ou leur support, réunis (élaborés ou reçus) par une personne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires

Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires Sommaire 1 Décrire le contenu du mémoire : le résumé et les mots-clés...2 1.1.1 Le résumé...2 1.1.2 Les mots-clés...2 2 Bibliographie...4

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités

Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités Les Archives municipales d Aubervilliers David Desbans Archives municipales et Documentation d Aubervilliers Objectifs et enjeux

Plus en détail

Venir travailler en Russie : les démarches

Venir travailler en Russie : les démarches Venir travailler en Russie : les démarches Actualisation au 19 août 2008 MINEFE DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 NB : Cette fiche a pour but de

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

Quatrième partie IV. La documentation

Quatrième partie IV. La documentation Quatrième partie IV Les différents types de Constat Il n y a pas de logiciel de qualité sans une documentation de qualité est un outil de communication Les paroles s envolent, les écrits restent Exemple

Plus en détail

Table des matières La gestion de musée en toute simplicité Atouts fonctionnels Atouts techniques > > > > > > > > > > > > > >

Table des matières La gestion de musée en toute simplicité Atouts fonctionnels Atouts techniques > > > > > > > > > > > > > > Table des matières La gestion de musée en toute simplicité > > Une complexité croissante 5 > > La solution 5 > > Un système complet 7 > > Avantages en un coup d œil 7 Atouts en matière de design > > Modulaire

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Répertoire numérique réalisé par Pascal Carreau sous la direction de Guillaume Nahon, directeur

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS Code: Politique 2.8 Date d entrée en vigueur : Mai 2000 Nombre de pages: 9 Origine: Services juridiques

Plus en détail

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus Ecrire pour le web Un texte web de lecture aisée pour l internaute, l est aussi pour les moteurs de recherche ; l écriture peut ainsi être mise au service du référencement naturel. De façon complémentaire,

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

TROUVER DES DOCUMENTS DANS LA BASE DE DONNÉES SUR L ENVIRONNEMENT MINIER

TROUVER DES DOCUMENTS DANS LA BASE DE DONNÉES SUR L ENVIRONNEMENT MINIER Base de données sur l environnement minier TROUVER DES DOCUMENTS DANS LA BASE DE DONNÉES SUR L ENVIRONNEMENT MINIER Localisation dans la Bibliothèque J. N.-Desmarais Les documents cités dans la Base de

Plus en détail

Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA)

Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA) Directive du 23 juin 2014 (état au 29 janvier 2015) Mensuration officielle Plan de conservation et d archivage de données et de documents (PCA) Editeur Groupe de travail «Archivage de données de la MO»

Plus en détail