Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un poste électrique (60/10KV)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un poste électrique (60/10KV)"

Transcription

1 Quatrième Conférence Internationale sur le Génie Electrique CIGE 10, Novembre 2010, Université de Bechar, Algérie Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un poste électrique (60/10KV) Chaker.A, Benaicha.H Laboratoire SCAMRE- ENSET Oran- BP 1523 El M Naouer Oran - Algérie. Résumé La maitrise des techniques de la sûreté de fonctionnement des systèmes électriques pose de sérieuses difficultés en Algérie au sein de la société de distribution d électricité. Le choix des composants du réseau est surtout basé sur une approche pratique. Afin de pallier à cette carence, nous proposons dans le présent article, l utilisation des méthodes de sûreté de fonctionnement pour mener efficacement une étude de sécurité des systèmes électriques pour le choix des composants permettant un gain en temps et en coûts.elle sera basée sur une analyse fonctionnelle, puis la modélisation du fonctionnement du système en phase d écoulement normal de puissance. Sur la base du modèle ainsi obtenu, on donnera L'évaluation des caractéristiques probabilistes de sûreté de fonctionnent du système. Afin de montrer l avantage de ces méthodes, nous illustrons le travail par une étude sur un poste réel de distribution électrique de 60/10 KV. Mots Clés : Maintenance, Réseau électrique, Poste HT 60/10KV, FMD, Fiabilité, sûreté de fonctionnement. I. INTRODUCTION Le 24 Aout 2008, une défaillance technique survenue dans le poste d Oulet Fayet en Algérie avait généré une importante coupure en privant des milliers de foyers d électricité. Les exemples de ce type d incidents sont devenus très fréquents à cause des défaillances dans le réseau et les installations,le vieillissement des équipements des systèmes électriques, des difficultés de pouvoir placer de nouveau pylônes et de nouveaux postes électriques. De plus ces coupures à répétition sont inacceptables pour les clients qui exigent et demandent une énergie électrique de bonne qualité en termes de tension, de fréquence et de forme d onde, à meilleur prix, qui doivent être maintenus à l intérieur de certains écarts. Pour assurer l intégrité physique du système et pallier aux coupures d électricité il faut garantir la sûreté de fonctionnement (Sdf ) du système électrique dont le but est d assurer le fonctionnement du système, limiter le nombre d incidents et éviter les grands incidents [1]. L étude de la Sdf est un outil très utilisé comme moyen d évaluation des risques induits par les coupures d énergie électrique et d amélioration de la fourniture de l énergie électrique. L idée directrice de ce travail est d assurer la sûreté du poste électrique 60/10 KV de la SONELGAZ(Algérie).Notre but est de diminuer la durée et le nombre des coupures dues à des défaillances ou à des actes de malveillances etc. Les principales questions que nous avons soulevés et auxquelles nous avons tenté d amener des éléments de réponses sont les suivantes : - Quels sont les facteurs d influences menant vers des dysfonctionnements du poste électriques dans son ensemble ou de certains de ses composants? - Quels sont les valeurs des taux de coupures et de réparation utilisés pour nos calculs? - Quels sont les composants qu il soit préférables de réparer les premiers et ceux dont les performances FMD doivent être améliorées afin d améliorer les performances globales du système? Pour cela le poste doit être mis sous surveillance et contrôlé en permanence par la mise en place des systèmes d aide au diagnostic des pannes. Dans cet article, on présente les différentes étapes permettant de réaliser l étude de sûreté de fonctionnement du poste. II. LES DIFFERENTES ETAPES DE L ETUDE DE SDF D UN POSTE HT/BT L étude comprend les étapes suivantes: - Initialisation - Analyse fonctionnelle du système, - Calcul des indicateurs et fonctions de fiabilité, maintenabilité et disponibilité du système, - Calcul des facteurs d importance des composants du système, - Analyses des résultats obtenus et conclusion. 33

2 Quatrième Conférence Internationale sur le Génie Electrique CIGE 10, Novembre 2010, Université de Bechar, Algérie III. INITIALISATION Lors de cette étape, le groupe de travail décrit la problématique de l étude, son contenu et ses limites. Il réunit les données nécessaires à la conception, la fabrication et l exploitation du poste et se met d'accord sur ce qui est exactement attendu de l étude en mettant en place les supports papiers et informatiques nécessaires au bon déroulement de l étude. Il établit le planning des réunions et fixe clairement les limites matérielles du système et les objectifs attendus dans le cadre de la ou les situations de vie considérées (missions et phases de fonctionnement). A. Description du poste électrique (60/10KV) Le poste HT/BT relie plusieurs sections d un réseau il permet de répartir l électricité sur les différentes lignes et de la faire passer d une tension à l autre grâce aux transformateurs. Le poste regroupe un ensemble d équipement destiné à en assurer la protection et faciliter l exploitation. Avant une étude FMD, il est essentiel d écrire le poste de distribution HT/BT d Oran Est [4].Il s agit de détailler tous les composants du poste essentiels à son utilisation et sa protection. Les postes sont équipés essentiellement d un jeu barres connectées à deux arrivées de puissance 60 kv. Les arrivées comprennent chacune une cellule disjoncteurs, une cellule sectionneurs, et une cellule transformateurs qui servent à abaisser le niveau de tension de la source à 10 KV. Les deux demi jeux de barres sont alimentés respectivement par les deux arrivées, le disjoncteur de couplage étant ouvert.la défaillance de l une des deux sources, entraine la fermeture du disjoncteur de couplage au même moment les deux demi jeux de barres sont alimentés par l autre source. En cas de défaut sur un demi jeu de barre (ou maintenance de celui-ci), une partie seulement des départs n est plus alimentée. IV. ANALYSE FONCTIONNELLE DU POSTE Pour l étude de Sdf du poste, l analyse fonctionnelle est un préalable obligatoire. Elle consiste à raisonner en termes de besoins à satisfaire, exprimés sous forme de fonctions à remplir avec des critères de valeurs dans un environnement donné [12]. Pour faire une étude pertinente de Sdf d un système, il est impératif de connaître ses décompositions matérielle et fonctionnelle, les facteurs d influence internes et externes qui concourent à l amélioration de sa Sdf et ceux qui, au contraire, constituent une entrave et mènent vers des dysfonctionnements probables. L analyse fonctionnelle permet, grâce à une très bonne prise de connaissance de l ensemble des facteurs matériels, humains et environnementaux, de rendre l étude de la Sdf plus pertinente et plus juste. Pour cela, deux types d analyse peuvent être envisagés : Une analyse fonctionnelle externe et une analyse fonctionnelle interne. A. Expression et analyse du besoin La réduction du nombre de coupures électriques et de leurs durées fait appel à des équipements de redondance et de remplacement d ouvrages nécessitant entre autres des reconfigurations des schémas électriques au niveau des postes. Ces techniques sont coûteuses et ne suffisent pas à elles seules pour résoudre tous les problèmes. Par conséquent, seule une étude pertinente FMDS pourrait garantir la Sdf de ces postes. Cette étude permettra de déterminer les reconfigurations des schémas électriques en fonction de la disponibilité des ouvrages pour répondre aux besoins de continuité de fonctionnement. Elle définira la politique de maintenance optimale qui s adapte le mieux aux besoins de l exploitant et des clients dans le cadre d une démarche de qualité et de productivité. I. Analyse fonctionnelle externe Lors de cette phase, on doit définir avec précision les limites du système étudié, ses situations de vie, ses milieux extérieurs et ses fonctions principales et de contraintes. a) Les limites du système Notre étude ne prendra en considération que les composants de base du poste HT/BT. Les connexions (fils et câbles) n ont pas été concernées par cette étude. b) Les situations de vie du système Les situations de vie du système étudié sont nombreuses et chacune d elle peut faire l objet d une étude Sdf et peut être elle-même décomposés en plusieurs phases. Chaque phase correspond à une configuration spécifique du schéma électrique du poste ou une séquence particulière du fonctionnement (par exemple le déclenchement d un disjoncteur ou la manœuvre d un sectionneur) mettant en jeu une combinaison d ouvrages remplissant chacun une fonction définie. Dans notre étude, nous considérons la phase d écoulement normal de puissance correspondante à la configuration de la figure 1. La puissance aux deux arrivées répartie sur les départs concernés selon un plan de répartition optimale des puissances mis en application par l exploitant du réseau électrique. c) Les milieux extérieurs et les fonctions du système 1) La recherche des milieux extérieurs pris en compte dans l étude se fait par les situations de vie du système données sur la figure 1 2) Une fois tous les milieux extérieurs ayant une liaison avec le fonctionnement du poste recensés il faut ensuite déterminer les fonctions du poste. Il y a deux sortes de fonction de service. - La fonction principale (FP1): détermine les raisons pour lesquelles le système a été crée.elle correspond à une relation entre deux milieux extérieurs. FP1 : Répartir le flux de puissance vers les demi-jeux de barre. C. Analyse fonctionnelle interne a) La décomposition fonctionnelle 34

3 Quatrième Conférence Internationale sur le Génie Electrique CIGE 10, Novembre 2010, Université de Bechar, Algérie Le système global ou «Site» représentant le poste dans son environnement a été décomposé en deux sous systèmes : le poste 60/10KV et le milieu Extérieur, eux-mêmes décomposés en trois niveaux. L étude concerne l étage inférieur du découpage arborescent du système global dont les blocs sont montrés sur la figure 2 [8]. b) La décomposition fonctionnelle Les fonctions de services (fonctions principales et de contraintes) mises en jeu lors du fonctionnement du poste ont été identifiées à partir de l inventaire des milieux extérieurs en phase d écoulement normal de puissance dans le cadre de la mission considérée. Ces fonctions représentent le support des différents types d interaction exercés entre les blocs fonctionnels «feuilles» du système. L état de sortie d une fonction de sortie d un bloc «feuille» est le résultat d un polynôme logique dont les variables sont les états des fonctions d entrée de ce bloc et les états du bloc luimême. La réalisation des fonctions principales entrant dans le cadre de la phase et la mission de fonctionnement choisie se traduit par le réseau fonctionnel de la figure 3. V CALCUL DES INDICATEURS DU POSTE Le diagramme de fiabilité correspondant au système étudié pour la mission «Répartition optimale de la puissance sur les départs issue des arrivées A1 et A2» est donné sur la figure (4). La représentation du poste HT/BT lors de l accomplissement de la mission est sous forme de blocs en redondance, le diagramme normalisé affiche alors un bloc de couleur différente (jaune) des blocs de la modélisation (boite noire).ce bloc peut être visualisé sous la forme de la figure(5). Dans notre étude, l analyse des performances de la sûreté de fonctionnement s appuie sur les données de fiabilités (remis sur le poste par la SONELGAZ pour une mission de durée arbitraire d une année) permettant d estimer les taux de coupures et de réparation. Ainsi, pour des valeurs constantes des taux de coupures électrique et de réparation et une loi de répartition exponentielle des défaillances des composants, on peut calculer les indicateurs et les fonctions Fiabilité, Maintenabilité et Disponibilité du système à l étude. Les valeurs de ces derniers calculées pour des taux de coupures et de réparation pris sur les références [3], sont données dans le tableau 1. Données Valeurs Disponibilité 0, MTTF MTBF 1038, , MDT 1, MUT 1209, TABLEAU 1. Indicateurs FMD du poste HT/BT V. CONCLUSIONS Cet article présente l enchainement de différentes méthodes de sûreté de fonctionnement permettant de déterminer les coûts, méthodes et outils d'une maintenance appropriée au système afin d'optimiser son coût global. Une analyse fonctionnelle externe a permis de mettre en évidence les relations entre le poste électrique étudié et son milieu extérieur et de recenser toutes les fonctions de service et de contrainte. Une Analyse fonctionnelle Interne a permis de réaliser un modèle de fonctionnement du système tenant compte de tous les facteurs d influence internes et externes et d établir les liens fonctionnels entre les différents constituants dans le cadre de la phase de marche choisie. Sur la base de ce modèle, nous avons évalué les taux de pannes autrement dit de la fiabilité par la MTBF et les temps de réparation par la MTTR. Les résultats obtenus nous permettent une meilleure planification de la maintenance et réduction des pannes. Et enfin possession de données de base constituant de bons atouts pour la conception de l installation du poste électrique suivant (nouvellement ou remplacement). REFERENCES 1] Aguet, «Sûreté des grands réseaux électriques», Forum E Cité Genève- SIG, [2] H. Kateb, Analyse de fiabilité, maintenabilité, disponibilité (FMD) d un ensemble convertisseur machine tournante, CETSIS- EEA 99, 4 5 Novembre, 1999, Université Montpellier II, France. [3] A. Villemeur, Dependability of Industrial Systems (Eyrolles, Inc., 1988). [4] Sonelgaz reference, Laboratory SCAMRE- ENSET, Oran, Algeria. [5] M. Modarres, M. Kaminskiy, V. Krivtsoy., Reliability Engineering And Risk Analysis : A Practical Guide (Marcel Dekker, Inc., 1999). [6] M. Rausand, A. Hoyland. System Reliability Theory: Models, Statistical Methods and Applications (2nd Ed. New York, NY: John Wiley & Sons, 2003). [7] J. F. Espiritu, D. W. Coit, U. Prakash, Component criticality importance measures for the power industry, (Electric Power System Research 77 (2007) ). [8] M. Laouer, S. Touahri, H. Kateb, A. Chaker, Modélisation d un réseau électrique en vue d une étude FMD (Fiabilité, Maintenabilité et Disponibilité), Symposium International sur la Maintenance et la maîtrise des risques à l E.N.I.M, Novembre 2-4,2006, Rabat, Maroc. [9] H.Benaicha, Analyse des stratégies de maintenance des systèmes de production, thèse de magister, ENSET, Oran,

4 Flux de puissance à l arrivée A1 et A2 Agressions externes CDN: Centre de dispatching National/Contrôle Agressions interne Répartition optimale de puissance HT/BT 60/10KV Flux de puissance Fourni aux départs de la rame gauche 2 CDR/Commande Aléas de Consommation Aléas météorologique s Flux de puissance Fourni aux départs de la rame droite 2 Flux de puissance Fourni aux départs de la rame droite 1 Flux de puissance Fourni aux départs de la rame gauche 11 Fig1. Le poste HT/BT avec ses milieux exterieurs Fig2 : Décomposition matérielle du poste 36

5 Fig3 : Décomposition fonctionnelle du poste Fig4 : Diagramme de fiabilité relatif au poste 37

6 Fig5 : La boite noire du diagramme de fiabilité 38

LE CONTRÔLE-COMMANDE DES POSTES

LE CONTRÔLE-COMMANDE DES POSTES Jérôme Hostein Training and Maintenance Manager SAS Montpellier Expert DCS Du conventionnel au contrôlecommande numérique Journée d études SEE Lille 2010 2 Présentation Le contrôle-commande conventionnel

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

1. Les architectures de réseaux

1. Les architectures de réseaux 23 1. Les architectures de réseaux 24 1. LES ARCHITECTURES DE RESEAUX L'architecture d'un réseau de distribution électrique industriel est plus ou moins complexe suivant le niveau de tension, la puissance

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Article 1 er. En application du décret exécutif n 06-429 du 5 Dhou El Kaada 1427 correspondant au 26 novembre 2006, le présent

Plus en détail

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES

EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES EXPERIENCE DE COUPLAGE DE MODELES ALTARICA AVEC DES INTERFACES METIERS EXPERIMENT OF COUPLING ALTARICA MODELS WITH SPECIALIZED INTERFACES PERROT Benoit, PROSVIRNOVA Tatiana, RAUZY Antoine, SAHUT D IZARN

Plus en détail

Portable Power Solutions (PPS) Postes électriques haute tension pré-assemblés sur remorque, sur skid ou en bâtiment préfabriqué jusqu à 420 kv

Portable Power Solutions (PPS) Postes électriques haute tension pré-assemblés sur remorque, sur skid ou en bâtiment préfabriqué jusqu à 420 kv http://siemens.com/energy/portable-power-solutions Portable Power Solutions (PPS) Postes électriques haute tension pré-assemblés sur remorque, sur skid ou en bâtiment préfabriqué jusqu à 420 kv Solutions

Plus en détail

Le système de télé conduite du réseau de distribution électricité moyen tension de la Société de Distribution D Alger (SDA)

Le système de télé conduite du réseau de distribution électricité moyen tension de la Société de Distribution D Alger (SDA) Le système de télé conduite du réseau de distribution électricité moyen tension de la Société de Distribution D Alger (SDA) Depuis plus d une décennie, SDA poursuit sa politique constante de modernisation

Plus en détail

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR)

Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Systèmes & Logiciels pour les NTIC dans le Transport Transports & Sûreté de Fonctionnement

Plus en détail

Automatisation en conception électronique. C.1 Étapes de conception et fabrication

Automatisation en conception électronique. C.1 Étapes de conception et fabrication Automatisation en conception électronique 1.Étapes de conception et fabrication 2. Profil du client 3. Identification des besoins du client 4. Contraintes de fabrication ou d utilisation 5. Démarche systémique

Plus en détail

PRESENTATION PRODUITS

PRESENTATION PRODUITS CONNAISSANCES FORMATION SÉCURITÉ PRESENTATION PRODUITS ÉVALUATION DES CONDITIONS COLLABORATION COMITÉS ANALYSE TECHNOLOGIE NORMALISATION La connaissance, instantanément Des solutions modernes, basées sur

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion TCR & TS/EL du 15 septembre 2004 Post mortem à la panne du 05.09.04

Compte Rendu de la réunion TCR & TS/EL du 15 septembre 2004 Post mortem à la panne du 05.09.04 EDMS : CERN/TS/EL/GC/2004-105 Date : 2004-09-30 Compte Rendu de la réunion TCR & TS/EL du 15 septembre 2004 Post mortem à la panne du 05.09.04 Présents : M. Batz, A. Burdairon, G. Burdet, G. Cumer, J.C.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP)

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) Maître de l ouvrage Communauté de communes du Val Drouette (CCVD) Objet du marché Maintenance du réseau de vidéo protection de la CCVD Date et heures limites de remise

Plus en détail

Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement

Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement Groupe SdF Midi-Pyrénées Toulouse 5 juin 2015 Evaluation de performance en Sûreté de Fonctionnement - Andre.cabarbaye Plan Introduction Types de performances Finalité des analyses Attentes du donneur d

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. pour l année 2010

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. pour l année 2010 COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE AVIS (BRUGEL-AVIS-2011020-119) relatif au : Rapport de la qualité des services du Gestionnaire du Réseau de Transport Régional de l

Plus en détail

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION A5. 3 Gestion de l information Processus 10 L échange d informations dans la PME Quand échange-t-on de l information? Tous les acteurs

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

SOUS-STATIONS. Gamme de cellules à courant continu Type MBS

SOUS-STATIONS. Gamme de cellules à courant continu Type MBS SOS-STATONS Gamme de cellules à courant continu Type MBS GAMME DE CELLLES À CORANT CONTN / TYPE MBS n domaine d expertise Avec une gamme complète d équipements et une expertise reconnue dans le domaine

Plus en détail

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques

Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques Influence des rayonnements solaires sur le rendement des panneaux photovoltaïques E. Kechar #1, E. Azzag *2, I. Touaїbia #3 # E. Kechar Department d électrotechnique, Annaba, University, B.P 12, 23000

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

2 Méthodes générales pour l étude des risques

2 Méthodes générales pour l étude des risques 2 Méthodes générales pour l étude des risques Dans cette partie nous allons traiter différentes méthodes d analyse de risques. Cette partie est basée dans sa majorité sur le rapport «Risk Analysis» (Vatn,

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

Cahier technique n 184

Cahier technique n 184 Collection Technique... Cahier technique n 184 Etudes de sûreté des installations électriques S. Logiaco Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de titres édités à l intention

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre - 1 - Contrat de service Advantage Ultra pour EV Chargeur Descriptif EV Chargeur Contrat de service Advantage Ultra Service de maintenance Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques

Plus en détail

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières :

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières : Page 1/18 Tables des matières : 1 Préambule...2 2 Vue générale...3 3 Gestion de réseau...4 4 Calcul Siflow et DACHCZ...6 5 Mesures des charges...9 6 Analyse topologique Rapport d état...11 7 Analyse topologique

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF L'électricité circule depuis le lieu où elle est fabriquée jusqu à l endroit où elle est consommée, par l intermédiaire d un réseau de lignes électriques aériennes

Plus en détail

Sûreté des grands réseaux électriques

Sûreté des grands réseaux électriques Sûreté des grands réseaux électriques Michel Aguet Chef du service de l électricité de la Ville de Lausanne Chargé de cours EPFL Forum E Cité Genève SIG 1 er juillet 2005 Plan de l exposé Quelques grandes

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

agility made possible

agility made possible DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives Comment assurer une expérience utilisateur exceptionnelle pour les applications métier

Plus en détail

Conseil Inspection Maintenance (CIM) Conseil Inspection et Maintenance

Conseil Inspection Maintenance (CIM) Conseil Inspection et Maintenance Conseil Inspection Maintenance (CIM) La solution pour : Tertiaire > Tertiaire > Industrie > Télécommunications > Médical > etc. APPLI 143 A Pour la disponibilité de votre énergie Devant l importance stratégique

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS 2014/2015 CATALOGUE DES FORMATIONS Soutien Logistique Intégré Sûreté de Fonctionnement A2L consultants 42 rue Legendre 75017 Paris Tel : +33 (0)1 58 57 81 69 Fax : +33 (0)9 70 06 12 51 Site : www.a2l.net

Plus en détail

PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT

PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT 1. Généralités... 3 1.1. Objet de la protection de découplage... 3 1.2. Approbation et vérification par le Distributeur

Plus en détail

Automatisation de la découverte, de la surveillance et de l analyse des causes premières dans le datacenter virtualisé (VDC) EMC SERVER MANAGER

Automatisation de la découverte, de la surveillance et de l analyse des causes premières dans le datacenter virtualisé (VDC) EMC SERVER MANAGER EMC SERVER MANAGER Automatisation de la découverte, de la surveillance et de l analyse des causes premières dans le datacenter virtualisé (VDC) Avantages clés Corrélation et analyse des machines virtuelles

Plus en détail

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories.

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories. 2 Les postes HTA/BT Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension 20 kv (HTA). L étendue de leur site fait qu elles sont généralement

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Mise en œuvre de la méthode du CGP dans le cadre de la politique de renouvellement des matériels HT

Mise en œuvre de la méthode du CGP dans le cadre de la politique de renouvellement des matériels HT Mise en œuvre de la méthode du CGP dans le cadre de la politique de renouvellement des matériels HT Mots clés H31 CGP : Coût Global de Possession Renouvellement Réhabilitation Maintien en exploitation

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport

Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport Page 1 sur 11 Directive Exigences relatives au comptage de l énergie dans le réseau de transport Version 1.6 Dernière actualisation: 01.09.2015 Auteur: Roland Bissig; spécialiste Données de compteur, swissgrid

Plus en détail

Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque

Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque Année 2011 N 1175 Fiabilité et durabilité d un système complexe dédié aux énergies renouvelables Application à un système photovoltaïque THESE DE DOCTORAT Spécialité : Sciences de l ingénieur ECOLE DOCTORALE

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

Ebauche Rapport finale

Ebauche Rapport finale Ebauche Rapport finale Sommaire : 1 - Introduction au C.D.N. 2 - Définition de la problématique 3 - Etat de l'art : Présentatio de 3 Topologies streaming p2p 1) INTRODUCTION au C.D.N. La croissance rapide

Plus en détail

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents CHAPITRE 6 Capteurs intelligents Gwenaëlle TOULMINET asi 2002-2003 1 Introduction Développement industriel nécessite une instrumentation coûteuse Maîtrise des procédés de fabrication. Maîtrise de la qualité

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement des réseaux de télécommunications

Sûreté de fonctionnement des réseaux de télécommunications Sûreté de fonctionnement des réseaux de télécommunications Chidung LAC (fran) Club SEE63 - D1-09/01 lan de l exposé Sûreté de fonctionnement et survivabilité Contexte et enjeux Méthodologie Exemple : réseau

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure d Arts et Métiers Meknès

Ecole Nationale Supérieure d Arts et Métiers Meknès Ecole Nationale Supérieure d Arts et Métiers Meknès EFFECTUE AUPRES D IMACAB Du 01/07/02 Au 05/08/02 Préparé par : Encadré par : CHADMI ISSAM M.HABTI Année Universitaire: 2001/2002 Ensam-Méknes - 1 - imacab

Plus en détail

1.1.3 Qu est-ce qu un réseau convergent?

1.1.3 Qu est-ce qu un réseau convergent? Chapitre 1 Quelle couche du modèle de conception de réseau hiérarchique est le backbone à haut débit de l interréseau, où haute disponibilité et redondance sont vitales? Couche d accès Couche cœur de réseau

Plus en détail

Gestion de projet. Classe de première SI

Gestion de projet. Classe de première SI Gestion de projet Table des matières 1. Définitions...2 2. Le projet...2 3. Démarche projet : découpage en phases...2 3.1. Phase de Conception...3 3.1.1. Étude de faisabilité...3 3.1.2. Définir l'objectif

Plus en détail

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires

CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Référentiel de Développement Plan type Lotissement des livrables documentaires CONCOURS ROBAFIS 2015 Édition spéciale «10 ème anniversaire» Plan type Lotissement des livrables documentaires Table des matières INTRODUCTION...2 OBJET DU DOCUMENT...2 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA PHASE

Plus en détail

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :3 LECTURE

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des LIVRE BLANC LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des volumes de cluster partagés à mise en miroir synchrone sur des sites métropolitains actifs La prise en charge des clusters de basculement sous Windows Server

Plus en détail

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique

Influence de la géométrie du conducteur sur la température dans un poste sous enveloppe métallique SYMPOSIUM DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 14) : EF-EPF-MGE 2014, 8-10 JUILLET 2014, ENS CACHAN, FRANCE Influence de la géométrie du conducteur sur la dans un poste sous enveloppe métallique Nesrine REBZANI 1,2,3,

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE

STRATEGIES DE MAINTENANCE A- NORMES AFNOR 1 Maintenance industrielle 1-a Concepts de maintenance 1-b Contrats de maintenance 1-c Documents d'exploitation 1-d Logistique de soutien 2 Fiabilité 3 Maintenabilité 4 Disponibilité 5

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE. 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques et incidents

S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE. 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques et incidents S424-4 LA MAINTENANCE DE L UC ET LA GESTION DES RISQUE S424 Le contexte organisationnel de la relation commerciale S42 La relation commerciale 1 Les enjeux de la maintenance et de la gestion des risques

Plus en détail

Stratégie de maintenance S8

Stratégie de maintenance S8 S8 L enseignement vise l acquisition des compétences nécessaires à : - la définition, - la préparation, - l ordonnancement, - l optimisation des activités de maintenance. Quelle stratégie de formation?

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit.

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES A. Objet L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. Elle s effectue selon une méthode descendante. Outil d amélioration

Plus en détail

Pour être prêt à toute éventualité, précisez le plaquette de diagnostic avancé Emergi-Lite.

Pour être prêt à toute éventualité, précisez le plaquette de diagnostic avancé Emergi-Lite. PLAQUETTE DE DIAGNOSTIC AVANCÉ Conforme au Code de construction Mettez de côté l ancienne technologie analogue. ssez les voltmètres, ampèremètres, temporisateurs et essais manuels. Pour être prêt à toute

Plus en détail

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

DESCRIPTION ET JUSTIFICATION DU PROJET EN RELATION AVEC LES OBJECTIFS

DESCRIPTION ET JUSTIFICATION DU PROJET EN RELATION AVEC LES OBJECTIFS DESCRIPTION ET JUSTIFICATION DU PROJET EN RELATION AVEC LES OBJECTIFS Page de TABLE DES MATIÈRES DESCRIPTION DU PROJET... VOLET POSTES.... CONSTRUCTION D'UN NOUVEAU POSTE À /0 KV À LA CENTRALE RIVIÈRE-DES-PRAIRIES....

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

n 175 sûreté des protections en MT et HT photographie Marielle Lemaire

n 175 sûreté des protections en MT et HT photographie Marielle Lemaire n 175 photographie sûreté des protections en MT et HT Marielle Lemaire A obtenu son diplôme d ingénieur IEG, option génie physique en 1986. Après deux ans passés dans un laboratoire de l université de

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués. Alain BUI

Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués. Alain BUI Tolérance aux pannes dans les systèmes distribués Alain BUI Professeur Département de Mathématiques et Informatique alain.bui@univ-reims.fr Alain BUI -- Université de Reims 1 Introduction Nombre croissant

Plus en détail

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3

SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 IT Power Solutions SURVEILLANCE EN CONTINU ET LIMITATION DES COURANTS RÉSIDUELS DANS LES CENTRES INFORMATIQUES À L AIDE DE SYSTÈMES RCM Livre blanc Révision n 3 Thomas B. Jones 1 Introduction Présentation

Plus en détail

Eléments de Gestion Industrielle

Eléments de Gestion Industrielle Eléments de Gestion Industrielle L objet de ce document est de rappeler quelques définitions élémentaires de gestion industrielle à l intention de lecteurs n ayant pas reçu une formation technique. Sommaire

Plus en détail

Processus de développement logiciel et AMDEC

Processus de développement logiciel et AMDEC Processus de développement logiciel et AMDEC Stéphane REY Mars 2006 Le processus de développement logiciel décrit les étapes nécessaires pour développer des fonctions logicielles en garantissant maintenabilité

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Vous êtes forcément concerné!

Vous êtes forcément concerné! Maintenance de vos installations électriques Vous êtes forcément concerné! En partenariat avec Le poste de livraison : un équipement stratégique Vous dirigez une PMI ou une PME. Quel que soit votre domaine

Plus en détail

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS Distribution MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS METTRE LES RUPTURES SOUS CONTRÔLE Introduction Tout distributeur veut que tous les produits soient bien présents dans ses rayons.

Plus en détail

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE

BAC Pro MSMA S GESTION DE MAINTENANCE Nom : 1 / 12 La modélisation systémique, issue de la SADT permet de donner une représentation graphique qui permet de mettre en évidence toutes les informations relatives à ce système. On représente un

Plus en détail

Modélisation comportementale pour l ingénierie système

Modélisation comportementale pour l ingénierie système Modélisation comportementale pour l ingénierie système Contexte étude Système à spécifier L inverseur de source Objectif Capter et formaliser les besoins Produire les spécifications du système Valider

Plus en détail

PRISE EN COMPTE ET EVALUATION DES RISQUES TECHNIQUES ET FINANCIERS DANS LES REPONSES A APPEL D OFFRE

PRISE EN COMPTE ET EVALUATION DES RISQUES TECHNIQUES ET FINANCIERS DANS LES REPONSES A APPEL D OFFRE PRISE EN COMPTE ET EVALUATION DES RISQUES TECHNIQUES ET FINANCIERS DANS LES REPONSES A APPEL D OFFRE Xavier Ameye Assetsman 2 bis, passage Roche 78000 Versailles Résumé Ce document présente l apport des

Plus en détail

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel

Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel Aide à la décision pour l'optimisation de la maintenance des stations de compression de gaz naturel J. Blondel, L. Marle - CRIGEN A. Abdesselam GRTgaz F. Brissaud - DNV France Presentation Plan Objectifs

Plus en détail

Notes de recherche de l IAVS www.iavs bf.info

Notes de recherche de l IAVS www.iavs bf.info Notes de recherche de l IAVS www.iavs bf.info Indications pour le développement de capacités de réponse aux changements climatiques dans le secteur de l électricité au Burkina Faso S. COMPAORE, M. BADOLO

Plus en détail

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Nom.. Prénom.. Les réseaux Haute Tension et la distribution HT - BT Date : 1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Production (Postes d interconnexion) Transport (Postes sources) Distribution

Plus en détail

Guide de l installateur. Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin

Guide de l installateur. Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin Guide de l installateur Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin 1. Mise en garde Cet équipement contient un dispositif

Plus en détail

Business Central Wireless Manager

Business Central Wireless Manager Business Central Wireless Manager Guide de présentation Sommaire CATÉGORIE DE PRODUIT... 3 PRÉSENTATION... 3 PRÉSENTATION DE BUSINESS CENTRAL... 3 FONCTIONNALITÉS ET ATOUTS... 4 POINTS D ACCÈS WIFI PRIS

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans des boîtiers blindés

Plus en détail

FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD

FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD FORMALISATION DU RETOUR D EXPÉRIENCE EN SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT DANS LE DOMAINE SPATIAL DEPENDABILITY LESSONS LEARNED IN THE SPACE FIELD Karine Etienne 1, Julien Faure1, André Cabarbaye 1&2 1 Centre National

Plus en détail

La solution éco performante pour la sécurisation de l alimentation électrique des Datacenters à haut niveau de disponibilité

La solution éco performante pour la sécurisation de l alimentation électrique des Datacenters à haut niveau de disponibilité La solution éco performante pour la sécurisation de l alimentation électrique des Datacenters à haut niveau de disponibilité Alimentation Sans Interruption en liaison avec : Les échanges et besoins en

Plus en détail

Marché à prix provisoires (article 19 du CMP) ouvrant négociation.

Marché à prix provisoires (article 19 du CMP) ouvrant négociation. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.C.T.P ) --- INFOGERANCE Marché à prix provisoires (article 19 du CMP) ouvrant négociation. Procédure de consultation : Procédure Adaptée (Article 28 du CMP)

Plus en détail

SOLUTION DE MANAGEMENT INTEGRE DES RISQUES. ASPHALES by COFELY INEO

SOLUTION DE MANAGEMENT INTEGRE DES RISQUES. ASPHALES by COFELY INEO SOLUTION DE MANAGEMENT INTEGRE DES RISQUES 1 LA SOLUTION SES APPLICATIONS SES UTILISATEURS RÉFÉRENCES CONTACTS 2 LA SOLUTION SON POTENTIEL SON HISTOIRE SON MOTEUR SES CARACTÉRISTIQUES SA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE Modelos e Instrumentos de Calidad y Buenas Prácticas para la Mejora de Empresas e Instituciones Verano Curso 2012 Tetuán. 9 al 13 de julio LES OUTILS DE LA QUALITE Mohammed RAJAA Curs o Modelos e Instrumentos

Plus en détail

GEL 1001 Design I (méthodologie)

GEL 1001 Design I (méthodologie) GEL 1001 Design I (méthodologie) Technique 2 Systèmes embarqués et fiabilité Hiver 2013 Département de génie électrique et de génie informatique Plan Système embarqué Ordinateur et architecture Von Neumann

Plus en détail

1 Schneider Electric Services

1 Schneider Electric Services S ce Prestations de Services Schneider Electric S ce Schneider Electric Services guide de choix page S ce 2 accompagnement produits et équipements page S ce 4 accompagnement parcs et réseaux page S ce

Plus en détail

A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

A.4 GMAO = GM + AO (rappel) SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

Plus en détail

Gestion des stocks. quantité économique de commande recomplétement calendaire gestion à point de commande. Gestion de production

Gestion des stocks. quantité économique de commande recomplétement calendaire gestion à point de commande. Gestion de production GESTION DES STOCKS Gestion des stocks Le stock et ses fonctions les politiques de gestion des stocks : objectifs, contraintes et décisions quelques modèles classiques de gestion des stocks quantité économique

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Optimisation d un dispatching environnement/économique de la production d'énergie électrique par un algorithme génétique

Optimisation d un dispatching environnement/économique de la production d'énergie électrique par un algorithme génétique Quatrième Conférence Internationale sur le Génie Electrique CIGE 10, 03-04 Novembre 010, Université de Bechar, Algérie Optimisation d un dispatching environnement/économique de la production d'énergie

Plus en détail

Cahier technique n 213

Cahier technique n 213 Collection Technique... Cahier technique n 213 Les calculs sur les réseaux électriques BT et HT B. de METZ-NOBLAT Building a New Electric World * Les Cahiers Techniques constituent une collection d une

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale COMMANDES D AXES Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans

Plus en détail