LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»"

Transcription

1 LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» 1 INTRODUCTION Il existe deux modes de production des bétons : les Bétons Fabriqués sur Chantier (BFC) les Bétons Prêts à l Emploi (BPE) Les facteurs à prendre en compte pour choisir l une des deux options sont : le volume total de béton à produire la durée du chantier les productions (moyennes et de pointe) l espace disponible sur chantier les disponibilités de l entreprise en matériel les données liées au transport du béton 2 LES BÉTONS FABRIQUÉS SUR CHANTIER (BFC) Suivant l importance des travaux, on rencontrera 3 types de matériels de fabrication des bétons sur chantier : les bétonnières à axe horizontal ou incliné les malaxeurs à axe vertical ou horizontal les centrales à béton mobiles Dans le cas des bétonnières la cuve en rotation entraine le béton alors que dans le cas des malaxeurs, la cuve est fixe en général, le béton étant entrainé par les pales en rotation. Les malaxeurs permettent d assurer des débits de béton plus grands et de garantir une meilleure régularité de la production. Les centrales à béton représentent un ensemble compact, transportable permettant le stockage, le dosage et le malaxage des différents constituants du béton. Elles peuvent être équipées de bétonnières à axe horizontal ou de malaxeurs à axe vertical. Dans la suite, nous ne nous intéresserons qu aux centrales à béton. TERMINOLOGIE Sur le chantier, la centrale repose sur un radier en béton armé dont les caractéristiques (épaisseur, ferraillage) dépendent des charges et de la nature du sol. Les différents fabricants : ORU, IMER, LIEBHERR 1

2 LES ÉTAPES DE FABRICATION DU BÉTON Chargement des granulats dans la trémie de pesage à partir de leur stockage en étoile à l arrière de la centrale. Ce chargement est réalisé à partir d un rayon raclant équipé d une chaîne à godets. Le rayon se déplace en translation sur le stock pour rester en contact avec le tas de granulats au fur et à mesure que celuici est consommé. Il existe d autres systèmes de stockage pour les granulats (silo à poches, trémies en ligne). Le chargement du ciment stocké dans un ou deux silos est extrait par une vis sans fin. Pesage des granulats et du ciment. En général, le pesage des granulats et du ciment sont indépendants. Ces pesages sont réalisés à l aide de trémies équipées de systèmes mécaniques (fléau) ou électroniques (jauges de déformation) commandant l arrêt de l arrivée en matériau lorsque le poids souhaité est atteint. Le transfert des granulats dans la cuve est assuré par un tapis roulant et celui du ciment par une vis sans fin. Dosage en eau. Il se fait en volume par l intermédiaire d électropompes. Malaxage des constituants. Il est réalisé dans une bétonnière à axe horizontal ou dans un malaxeur à axe vertical. L ordre d introduction des constituants pendant le malaxage dépend de la nature de l unité de malaxage (bétonnière ou malaxeur) Vidage de la gâchée. Il est assuré par inversion du sens de rotation dans le cas des bétonnières ou par ouverture d une trappe dans le cas de malaxeurs. Le béton est alors vidé dans une benne à béton ou une trémie d attente Exemple : On considère la centrale à béton BTK 1008 construite par la société IMER dont les caractéristiques sont les suivantes : Caractéristiques Techniques BTK 1008 Capacité de chargement L 1500 Débit par gâchée L 1000 Stock max. agrégats M3 300 Centrale bétonmatik avec deux balances A pesage ciment 50 B pesage agrégats 80 C dosage en eau 4 D transfert matériaux 36 E malaxage et vidange 80 Phases qui déterminent le cycle B+C+D Temps moyen de cycle 120 Production horaire m3/h 21 Centrale avec une balance A pesage ciment A1 A2 A3 B pesage agrégats B1 B2 B3 C dosage en eau C1 C2 D transfert matériaux D1 D2 Centrale avec deux balances A pesage ciment A1 A2 A3 B pesage agrégats B1 B2 B3 C dosage en eau C1 C2 D transfert matériaux D1 D2 2

3 Remarque : Certaines opérations se chevauchent. Le malaxage n est pas terminé que le chargement et le pesage des granulats de la gâchée suivante a déjà commencé. Opérations les plus longues : dosage en granulat (grande quantité), malaxage (bétonnière) Le temps de cycle permet de déterminer le nombre cycles (ou gâchées) que peut réaliser la centrale en une heure. Dans notre exemple : 600 / 170 = 21 cycles par heure Rendement à la gâchée : (ou volume de gâchée) c est le volume de béton malaxé en sortie de centrale Exemple : pour la centrale BTK 1008 de «IMER», le rendement à la gâchée est de 1 m 3. Rendement horaire : (débit ou production horaire) c est le nombre de mètres cubes de béton malaxé en une heure Exemple : pour la centrale BTK 1008 de «IMER», rendement horaire est de :1 cycles/h x 1 m 3 = 21 m 3 /h. DÉTERMINATION DES CARACTÉRISTIQUES D UNE CENTRALE À BÉTON Si l option BFC a été retenue par l entreprise (cf. étude de rentabilité chap. suivant), le choix du matériel doit être déterminé à partir des hypothèses ci dessus : Trémie de chargement «V3» Cuve de la centrale Benne à béton «V2» V1 Désignation Notation Capacité Correspondance Gâché sèche C.M Capacité de malaxage V3 Gâché mouillée B.F Capacité en béton frais V2 Gâché vibré B.V Capacité en béton vibré V1 V 1 le volume de béton en place (coulé, vibré) V 2 le volume de béton gâché (non vibré) V 3 le volume de granulats et ciment à introduire - Le mouillage et le malaxage provoque une contraction des matériaux de l ordre de 25%. BF = 0.75 C.M 3 - La vibration provoque un tassement du béton de l ordre de 7%. BV = 0.93 B.F

4 BV = 0.70 C.M Explication : V 2 < V 3 car il existe une contraction des matériaux au moment du malaxage de l ordre de 25% due au réarrangement des grains. V 2 = V 3 - (0,25 x V 3 ) = 0,75 V 3 V V V < V + V V 1 < V 2 car il existe : une nouvelle contraction des matériaux de l ordre de 7% due à la vibration des pertes pendant les opérations de transport et bétonnage que l on estime à 3% par exemple D où : V 1 = V 2 - (0,07 x V 2 ) - (0,03 x V 2 ) = 0,90 V 3 Exemple de détermination : Sur le chantier qui nous intéresse, on estime que l on doit mettre en place 35 m 3 de béton en 6 heures. Les temps de cycle (transport à la grue + bétonnage) sont de : 7,9 minutes pour les voiles 4,2 minutes pour les planchers Est-ce que la centrale IMER BTK 1008 convient-elle pour ce chantier? Calcul de la production horaire moyenne La centrale devra assurer une production horaire moyenne de 35 m 3 / 6 h = 5,833 m 3 /h ce qui est tout à fait possible puisque la centrale en question peut assurer une production horaire de 21 m 3 /h Détermination du nombre de cycle par heure entre la grue et la centrale la centrale effectue jusqu à 21 cycles par heures la grue effectue 60 min / 7,9 min = 7 cycles/h pour les voiles la grue effectue 60 min / 4,2 min = 14 cycles/h pour les plancher Le nombre de cycles minimal correspond donc au bétonnage des voiles avec 7 cycles par heure. Ce sera donc l opération dimmensionante. 4

5 Calcul des volumes par cycle En une heure, la centrale fournit 5,833 m3 et la grue assure 7 cycles de bétonnage des voiles. Le volume à mettre en place à chaque cycle est donc V 1 = 5,833 m 3 / 7 cycles = 0,833 m 3 /cycles Compte tenu de la contraction des matériaux et des pertes, le volume de béton gâché devra être V 2 = 0,833 m 3 / 0,90 = 0,926 m 3 à chaque cycle Le volume de granulat à introduire à chaque gâchée devra donc être V 3 = 0,926 m 3 / 0,75 = 1,235 m 3 à chaque cycle Conclusion : la centrale BTK 1008 convient bien puisque le rendement à la gâchée est de 1 m 3. Remarques : Le volume V 2 est un paramètre essentiel pour le choix des centrales à béton, il est à comparer avec le rendement à la gâchée des centrales disponibles. Il permet aussi de déterminer la capacité minimale de la benne à béton. Le volume V 3 définit la capacité minimale de la cuve du malaxeur ou de la bétonnière de la centrale. Afin de ne pas surdimensionner le matériel, on prendra comme base de calcul, une production horaire moyenne de béton en œuvre. Des solutions seront mises en place pour les productions de pointe (stockage, heures supplémentaires, BPE) DÉTERMINATION DES CARACTÉRISTIQUES DE LA ZONE DE STOCKAGE Le stockage des granulats dépend : de la surface disponible sur chantier du nombre et du volume de granulats à stocker du stock de sécurité nécessaire En général, les granulats sont stockés en étoile. Ils prennent alors la forme de parts de cône de rayon R, hauteur H et d angle au centre. 5

6 Formule de calcul pour l aire de stockage des granulats: V = Pi r² h/3 3V = pi r3 h R3 = 3 V / pi h 6

7 3 LES BÉTONS PRÊTS À L EMPLOI (BPE) Les BPE sont fabriqués dans des centrales à béton de forte capacité. On distingue deux types de centrales : les centrales de malaxage (95% du parc) : le brassage du béton est effectué dans un malaxeur à poste fixe puis ce dernier est chargé dans les camions de livraison les centrales de dosage (5% du parc) : les bétonnières portées se chargent de malaxer les différents constituants préalablement dosés. Les BPE doivent répondre aux exigences de la norme NF EN Cette norme classe les BPE en deux catégories : Les BCP (Bétons à Composition Prescrite) Dans ce cas, le fabricant a l initiative de la composition (dans la limite de ce qu autorise la norme) mais doit garantir certaines caractéristiques du béton : la nature et la classe du ciment ainsi que la nature des additions éventuelles entrant dans la composition du béton Exemple : CPJ-CEM II/A 42,5 ou CPA-CEM I + V la granularité désignée par la dimension D du plus gros grain en mm Exemple : 0/20 la consistance mesurée au cône d Abrams désignée soit par l affaissement mesuré au cône, soit par la lettre correspondant à une classe de consistance Affaissement (cm) Classe de consistance Désignation simplifiée 4 Ferme F de 5 à 9 Plastique P de 10 à 15 Très Plastique TP 16 à 21 Fluide Fl > 21 Très fluide TF 7

8 Les BPS (Bétons à Propriétés Spécifiés) La composition est définie à la commande ainsi que certaines caractéristiques particulières (couleur, adjuvants, spécifications relatives au temps de prise. La garantie du fabricant se limite au respect de la composition de béton commandée. COMMANDE, TRANSPORT ET LIVRAISON La commande doit préciser en plus des caractéristiques garanties (BPS) ou de la composition (BCP) : la quantité de béton en m 3 la date, l heure et le lieu de livraison Le transport des BPE est assuré par des bétonnières portées (ou camions toupies) avec cuve tournante à axe incliné, de forme cylindroconique ou biconique. Les palettes hélicoïdales à l intérieur de la cuve assurent l agitation pour éviter la ségrégation du béton. La vidange est obtenue par inversion du sens de rotation de la cuve. La durée cumulée du transport et de l attente éventuelle sur chantier ne doit pas dépasser 2 heures. Les rajouts d eau sur chantier par l utilisateur de BPE sont strictement interdits. Le déchargement se fait : par goulotte adaptée à la sortie de cuve à l aide de tubes emboités qui permettent de prolonger le rayon d action de la goulotte de 4 à 5 m en contrebas au-delà, des tapis transporteurs permettent de décharger jusqu à 10 m du camion et sur des hauteurs de 5 à 6 m en cas d accès difficile, un camion-pompe permet de livrer le béton à des distances dépassant 150 m et sur des hauteurs de 100 m et plus. 3 ETUDE ECONOMIQUE DU POSTE DE BETONNAGE CALCUL DU PRIX DE REVIENT D UN BFC Le coût de fabrication du mètre cube de BFC dépend : des frais fixes indépendants de la quantité de béton à mettre en œuvre. Ce sont les frais d installation et de repliement de la centrale et du silo à ciment (réalisation du radier, bacs à décantation, montage et démontage du matériel, location d une grue mobile pour le montage du matériel, frais de branchement aux réseaux, frais de transport,...) et les coûts de location des frais variables proportionnels à la quantité de béton à fabriquer. Ce sont les frais des matériaux (granulats, eau, ciment, adjuvants), de l énergie consommée, du temps passé par le bétonnier pour réaliser un mètre cube de béton. Le coût du béton est représenté par une droite d équation : Y(BFC) = a. x + b Avec : Y le coût du béton x la quantité de béton en m 3 à fabriquer a frais variables par mètre cube de béton b frais fixes 8

9 COÛT D UN BPE Le coût du mètre cube de béton livré sur le chantier est traité au meilleur prix après négociation auprès des centrales de la région. Les frais sont uniquement proportionnels au volume de béton livré. Le coût du béton est représenté par une droite d équation : Y(BPE) = a. x Avec : Y le coût du béton x la quantité de béton en m 3 à livrer a prix d un mètre cube de béton livré sur chantier SEUIL DE RENTABILITE ENTRE BFC ET BPE Il existe une quantité de béton au-delà de laquelle la solution BFC devient plus rentable que la solution BPE. Cette quantité appelée seuil de rentabilité est représentée par l intersection des deux droites vues précédemment. Ce seuil de rentabilité détermine donc le choix de production du béton pour un chantier. Les BPS (Bétons à Propriétés Spécifiés) La composition est définie à la commande ainsi que certaines caractéristiques particulières (couleur, adjuvants, spécifications relatives au temps de prise). La garantie du fabricant se limite au respect de la composition de béton commandée. COMMANDE, TRANSPORT ET LIVRAISON La commande doit préciser en plus des caractéristiques garanties (BCN) ou de la composition (BCS) : la quantité de béton en m 3 la date, l heure et le lieu de livraison La durée cumulée du transport et de l attente éventuelle sur chantier ne doit pas dépasser 2 heures. Les rajouts d eau sur chantier par l utilisateur de BPE sont strictement interdits. 9

10 APPLICATION : EXEMPLE : CONSTRUCTION DE 84 LOGEMENTS Le volume de béton à mettre en œuvre pour ce chantier est de 5000 m 3. La production moyenne prévue pour réaliser les plancher et les voiles est de 35 m 3 /j en 6 h. La durée des travaux est de 7 mois. Le coût horaire de la main d œuvre (y compris le bétonnier) est de 128 HT. La centrale à BPE la moins disante propose un prix de 438,32 HT par mètre cube. temps unitaire de production du béton : 6 h / 35 m 3 = 0,17 h/m 3 calcul des frais fixes et variables : a = 358,58 HT / m 3 et b = ,40 HT Calcul des frais fixes Calcul des frais variables par m 3 de béton Désignation U Q P.U. ( ) Total HT ( ) Désignation U Q P.U. ( ) Total HT ( ) a) Installation : centrale a) matériaux - transport U , ,00 - ciment CPA CEM I 52,5 t 0, ,00 188,65 - main d œuvre h , ,00 - sable 0 / 5 t 0,850 66,00 56,10 - béton m , ,00 - gravillons 5 / 25 t 1,150 75,00 86,25 - acier kg 200 7, ,00 - eau m 3 0,182 10,00 1,82 - blocs creux 10 x 20 x 50 m² 20 26,67 533,40 - bacs de décantation préfa U , ,00 b) Energie kw/h 1,33 3,00 4,00 - location grue mobile h 5 390, ,00 - montage démontage forfait , ,00 c) Main d œuvre (bétonnier) h 0,17 128,00 21,76 b) Installation : 2 ème silo Montant des frais variables pour 1 m 3 a = 358,58 - transport U 1 750,00 750,00 - main d œuvre h , ,00 - béton m ,00 918,00 - acier kg 100 7,72 772,00 c) Repliement : centrale - main d œuvre h , ,00 - transport U , ,00 d) Repliement : 2 ème silo - main d œuvre h , ,00 - transport U 1 750,00 750,00 Location : centrale à béton mois , ,00 Montant total des frais fixes b = ,40 Seuil de rentabilité : Seuil de rentabilité : X = 2228 m 3 Donc on choisira la solution BFC 10

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

Aperçu des produits La technique du béton

Aperçu des produits La technique du béton Aperçu des produits La technique du béton La Compactmix 0.5 Compactmix 0.5 avec silos en étoile La Compactmix 0.5 est une petite centrale à béton de construction simple et robuste, convenant aussi bien

Plus en détail

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS.

SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. SCHWING-STETTER TOUJOURS PROCHE DE SES CLIENTS. Site de production principal Filiale de production Unité commerciale et après-vente indépendante. Sous réserve de modifications techniques et dimensionnelles.

Plus en détail

INSTALLATION DE CHANTIER

INSTALLATION DE CHANTIER 1 INSTALLATION DE CHANTIER 1 - Généralités Un plan d installation de chantier (P.I.C.) est généralement établi à partir d un plan masse et définit les matériels «fixes» nécessaires à la réalisation des

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre S. ARNAUD (DLL) 19-20 janvier 2011 Matériau béton Matériau de construction le plus utilisé dans le monde

Plus en détail

Les centrales à béton verticales Betomat

Les centrales à béton verticales Betomat Les centrales à béton verticales Betomat Les centrales à béton verticales Liebherr, un concept au nombreux avantages Les centrales-tours de la série Betomat sont utilisées depuis de nombreuses années avec

Plus en détail

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid 7.3 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Le bétonnage par temps chaud Les conditions climatiques ont une grande influence sur la qualité finale du béton. Il convient de se préoccuper de cette sensibilité

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL Matériaux de Construction Responsable : Pr. GHOMARI Fouad Les méthodes de formulation du Béton Le béton est un mélange dont

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

Béton fibré des parois moulées

Béton fibré des parois moulées Béton fibré des parois moulées AZZI Amin BOTTE FONDATIONS VINCI CONSTRUCTION FRANCE Déviation de la RN19 - BOISSY SAINT LEGER 1 SOMMAIRE 1. Exigences des normes et du marché 2. Recherche bibliographique

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE Chapitre 2 Les bétons courants 2.4 Le béton prêt à l emploi BPE 2.4.1 - L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 05 15 Le maçon à son poste de travail Partie 4 : les produits de maçonnerie Fabrication des liants, approvisionnement, mise en œuvre La réalisation de murs en maçonnerie est une

Plus en détail

Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R)

Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R) CoTITA Méditerranée Journée du 14 novembre 2013 Nouvelles solutions économiques et performantes Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R) Laure HUGUES Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

Le poste de bétonnage

Le poste de bétonnage Le poste de bétonnage postebeton.doc 1 1 - Généralités 400 m 3 < production mensuelle courante chantier < 800 m 3 Pour un chantier de bâtiment, on aura globalement le choix entre deux méthodes : le Béton

Plus en détail

LES CENTRALES A BETON. Centrales mélangeuses EUROMIX Traitement du béton résiduel

LES CENTRALES A BETON. Centrales mélangeuses EUROMIX Traitement du béton résiduel LES CENTRALES A BETON Centrales mélangeuses EUROMIX Traitement du béton résiduel Les centrales àbéton mobiles SBM Mobilité et qualité Franz Wageneder ne pouvait pas imaginer en 1950, lorsqu il construisit

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia Sols A Top

Document Technique d Application. Agilia Sols A Top Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/14-1230 Annule et remplace Le Document Technique d Application 13/10-1077*V1 Chape fluide à base de sulfate de calcium Calcium sulfate fluid

Plus en détail

Une passion sans fin

Une passion sans fin Une passion sans fin Présence aux quatre coins du globe Choisir la performance La société SERVA située en Lorraine, forte de sa grande expérience, fait figure de pointe dans son domaine d activité : la

Plus en détail

Benchmark poutre en flexion 3 points

Benchmark poutre en flexion 3 points Benchmark poutre en flexion 3 points Le benchmark consiste en un essai de flexion 3 points d une poutre en béton armé sous chargement statique afin d étudier son comportement mécanique jusqu à la rupture.

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

Fiable, de haute qualité et solide. Fabrication des blocs en béton

Fiable, de haute qualité et solide. Fabrication des blocs en béton Fabrication des blocs en béton Fiable, de haute qualité et solide. Masa - le partenaire des fabricants renommés en matériaux de construction. Masa mène ses clients au succès avec des solutions intelligentes

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

VIVRACOME Les exigences réglementaires

VIVRACOME Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires VIVRACOME et la réglementation thermique (NFP 52.307) La réglementation thermique actuelle des bâtiments neufs ou existants porte sur l amélioration de leur performance énergétique.

Plus en détail

La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton

La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton Quadra, 74130 Contamine-sur-Arve, France La société belge Prefer modernise sa chaîne de production de blocs en béton La société anonyme Prefer, fondée en 1977, est basée près de Liège et exploite trois

Plus en détail

Le groupe Marcano modernise son outil de production et intègre une installation complète équipée d une presse vibrante

Le groupe Marcano modernise son outil de production et intègre une installation complète équipée d une presse vibrante Quadra, 74130 Contamine-sur-Arve, France Le groupe Marcano modernise son outil de production et intègre une installation complète équipée d une presse vibrante Depuis sa création en 1972 par Carlos Manuel

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux.

Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux. Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux Guide Pratique Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

Grues sur camion aluminium

Grues sur camion aluminium Grues sur camion aluminium www.boecker-group.com Les grues sur camion aluminium Böcker La technologie des grues sur camion Böcker La génération actuelle de grues sur camion Böcker poursuit, de la manière

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Dallages en béton additionné de fibres en polypropylène. Pavements, out of additionned polypropylen fibre concrete Avis Technique 3/08-579 Annule et remplace l Avis Technique 3/07-532 Dallages en béton

Plus en détail

«Construire des Ouvrages d Art en Béton»

«Construire des Ouvrages d Art en Béton» «Construire des Ouvrages d Art en Béton» Les contrôles du béton en amont Bruno BOULET(DLCF) Date : 19-20 Janvier 2011 Lieu : CETE de LYON www.setra.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Documents qualité

Plus en détail

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton 2.2.2 - Les domaines d emploi du béton Le bâtiment Le béton tient une place essentielle dans l urbanisme moderne. Cela semble normal lorsqu on considère sa participation dans la construction de logements

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

sur mesure Solutions modulaires en kit

sur mesure Solutions modulaires en kit FortEs de leur conception innovante, nos solutions modulaires en kit se montent rapidement et simplement, sans moyen de levage, quel que soit l environnement d accueil. Standards ou sur mesure, provisoires

Plus en détail

Bon de Commande Prestations complémentaires

Bon de Commande Prestations complémentaires Bordeaux Parc des Expositions 2 au 4 décembre 2014 Bon de Commande Prestations complémentaires A RETOURNER avant le 15 octobre 2014 Raison sociale exposant :... Raison sociale pour la facturation :...

Plus en détail

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U.) Pouvoir adjudicateur Commune de Saumane de Vaucluse Représentant du pouvoir adjudicateur Madame le Maire Objet

Plus en détail

ATEx Système n 1387 * ELEAVIVRE. Plancher chauffant électrique avec câble auto-régulant Système sec, sans dalle d enrobage. Présentation du système

ATEx Système n 1387 * ELEAVIVRE. Plancher chauffant électrique avec câble auto-régulant Système sec, sans dalle d enrobage. Présentation du système ATEx Système n 1387 * ELEAVIVRE Plancher chauffant électrique avec câble auto-régulant Système sec, sans dalle d enrobage Plancher chauffant électrique De nombreux avantages pour l utilisateur Le système

Plus en détail

Le choix du convoyeur parfait pour vos légumes traités

Le choix du convoyeur parfait pour vos légumes traités Le choix du convoyeur parfait pour vos légumes traités Par tradition, la plupart des emballeurs et des transformateurs de légumes ont compté sur des convoyeurs à bande pour transporter des produits bruts

Plus en détail

NOTICE DE POSE www.kitutilitaire.com

NOTICE DE POSE www.kitutilitaire.com NOTICE DE POSE www.kitutilitaire.com INTRODUCTION MONTAGE DU PLANCHER AVANT D UTILISER LE MATERIEL ORDER SYSTEM IL EST RECOMMANDÉ DE LIRE ATTENTIVEMENT CETTE NOTICE DE MONTAGE. LE BON FONCTIONNEMENT ET

Plus en détail

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION POSE AU SOL EN NEUF TOUS LES LOCAUX CLASSÉS P4 AU PLUS ET NON SOUMIS À UNE CIRCULATION RÉGULIÈRE DE VÉHICULE À MOTEUR SOLUTIONS JUSQU À 60 X 60 CM ET AU-DELÀ JUSQU À 10 000 CM 2? QUESTIONS Quelles solutions

Plus en détail

Valable dès le 1er janvier 2015 TVA non comprise

Valable dès le 1er janvier 2015 TVA non comprise Valable dès le 1er janvier 2015 TVA non comprise VALBETON Administration Zone industrielle 7 1963 Vétroz Tél. 027 329 20 60 Fax 027 329 20 61 www.valbeton.ch email: info@valbeton.ch Responsable technique

Plus en détail

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT STATIONS SERVICES MOBILES GASOIL 200 L HOMOLOGUÉ ADR

STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT STATIONS SERVICES MOBILES GASOIL 200 L HOMOLOGUÉ ADR TECALEMIT SÉLECTION CITERNES ET RÉTENTION STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT Citerne avec rétention intégrée, paroi interne P.E.H.D. Paroi externe

Plus en détail

Base. Centrales à béton. Vue d ensemble

Base. Centrales à béton. Vue d ensemble Base Centrales à béton Vue d ensemble Votre spécialiste des installations de préparation de béton Le partenariat est une tradition de longue date chez Ammann. Le partenariat est un élément vivant de notre

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale. Manœuvrabilité, simplicité et confort

Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale. Manœuvrabilité, simplicité et confort Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale Manœuvrabilité, simplicité et confort Economie et efficacité La gamme de mélangeuses automotrices à vis verticale qui répond à vos besoins. La mélangeuse

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Machines et matériel

TECHNI.CH. Rapport technique / Machines et matériel Rapport technique / Machines et matériel Page 1 / 1 Contenu : Béton en silo SMP (Silo Malaxeur Pompe) Rédaction : Raphaël de Vevey / Route du Port 20 / 1470 Estavayer-le-Lac Date : Janvier 2012 Introduction

Plus en détail

Commandes, entreposage et chargement des camions

Commandes, entreposage et chargement des camions Commandes, entreposage et chargement des camions Kevin Bilodeau, Bauval Formation sur la formulation des enrobés et fabrication en centrale d enrobage Montréal, 3-5 décembre 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU 1.4 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Assainissement eaux usées rue de la Motte Moreau

Plus en détail

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel

Plus en détail

Chaînes porte-câbles pour courses glissantes. E4/4HD P4 chaînes porte-câbles à roulettes autoglide

Chaînes porte-câbles pour courses glissantes. E4/4HD P4 chaînes porte-câbles à roulettes autoglide Chaînes porte-câbles pour courses glissantes E4/4HD P4 chaînes porte-câbles à roulettes autoglide 768 769 E4/4HD Introduction Avantages E4/4HD Tableau de sélection Eléments de fixation robustes en acier

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY LOT 03 CHAPE LIQUIDE/DALLAGE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional

Plus en détail

Récolte. Principe - Technique. Moyens de stockage. Organisation du chantier. (récolte avancée-15 jours)

Récolte. Principe - Technique. Moyens de stockage. Organisation du chantier. (récolte avancée-15 jours) Conservation du maïs grain humide broyé : L ensilage Récolte Principe - Technique A la moissonneuse batteuse : à 34-3838 % d'humidité (récolte avancée-15 jours) - Bactéries lactiques fermentent les glucides

Plus en détail

Grille compacte KG / KG-R

Grille compacte KG / KG-R Grille compacte KG / KG-R Ferdinand Schad KG Steigstraße 25-27 D-78600 Kolbingen Téléphone +49 (0) 74 63-980 - 0 Téléfax +49 (0) 74 63-980 - 200 info@schako.de www.schako.de Contenu Description...3 Fabrication...

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

ESSAIS SUR BETON FRAIS

ESSAIS SUR BETON FRAIS EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE INSTITUT DES MATERIAUX LABORATOIRE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Renseignements et commercialisation :

Renseignements et commercialisation : René Le Friant, architecte Réputé, a dessiné spécialement ces modules pour la Ligue Bretagne de Voile, afin de répondre aux besoins des centres labellisés Point Passion Plage. Parfaitement adaptés aux

Plus en détail

Chape de pente et chape prête à carreler

Chape de pente et chape prête à carreler Chape de pente et chape prête à carreler. Généralités Les chapes sont destinées à être recouvertes par un revêtement; elles ont plusieurs fonctions : réaliser la pente sous l étanchéité afin d assurer

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Les coffrages métalliques Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Les coffrages

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 13/10-1080*V1 Chape fluide à base de sulfate de calcium Calcium sulfate fluid screed Calciumsulfatfliessestrich Cet Avis Technique n est valide qu en lien avec la liste de centrales agréées.

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

Chapitre 3 ETUDE DE PRIX Cours n 3. 1 Généralités

Chapitre 3 ETUDE DE PRIX Cours n 3. 1 Généralités 1 Généralités Vous travaillez dans une petite entreprise de maçonnerie qui vient d obtenir la construction d un pavillon pour un montant de 100000 hors taxes qui correspond à la somme de plusieurs éléments

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT)

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension

Plus en détail

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse Béton de fibres d acier Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse 1 Résumé 1 Définition et historique 2 Caractéristiques 3 Cadre normatif et marquage volontaire Situation actuelle Situation future

Plus en détail

UNITE DE FABRICATION PAR VIBROPRESSE FIXE POUR LA PRODUCTION DES ELEMENTS EN BETON VIBRES

UNITE DE FABRICATION PAR VIBROPRESSE FIXE POUR LA PRODUCTION DES ELEMENTS EN BETON VIBRES MODELE C 110 COMPLETE CAPACITE : ENV. 450 PARPAINGS 20x20x40 cm PAR HEURE alimentateur des C110 extracteur des élévateur des planches vides planches avec planches produits panneau des commandes 1 N. 1

Plus en détail

Boschung Agencement de fermes SA - 1663 EPAGNY

Boschung Agencement de fermes SA - 1663 EPAGNY Béton >Eléments de crèches "Willisauer" Elément de crèche type 123 Elément de crèche pour vaches d élevage avec nutrition automatisée No. OVF: 1.1.404 Avantages: - La combinaison avec la dalle en escalier

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LA DEMOLITION DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LA DEMOLITION DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE 2 VILLE DE NICE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B. P. U CONTRACTUEL MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR LA DEMOLITION DE BATIMENTS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE 05/03//2009 Le B.P.U.

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 2 LES MATERIAUX EN PRESENCE Section 2.2 Le béton 2.2.1 Les constituants du béton 2.2.2 Les types de béton 2.2.3 La résistance à la compression 2.2.4 La résistance

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

La technique de pointe Liebherr. Des grues pour l énergie éolienne

La technique de pointe Liebherr. Des grues pour l énergie éolienne La technique de pointe Liebherr Des grues pour l énergie éolienne 5 concepts pour l énergie éolienne Liebherr propose des concepts de grue optimisés pour les situations et les exigences les plus diverses

Plus en détail

Le présent document comporte 4 pages. Cuisine centrale de Vic-le-Comte

Le présent document comporte 4 pages. Cuisine centrale de Vic-le-Comte Le présent document comporte 4 pages Cuisine centrale de Vic-le-Comte POUR LES VIANDES SURGELÉES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES Les produits devront répondre aux normes AFNOR Viandes conformes au décret n

Plus en détail

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Lamine LAKHOUA Lic. ès Sciences Commerciales et Industrielles C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Maturité Suisse I M P O R T A N T Ce document est un support de cours.

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

I. CARACTERISTIQUES FC CONFORT

I. CARACTERISTIQUES FC CONFORT FICHE PRODUIT SOL COULÉ FC CONFORT POUR AIRES DE JEUX FC Confort est destiné à sécuriser les aires de jeux pour enfants afin d être conforme à la norme européenne NF EN 1177. La surface FC Confort est

Plus en détail

INTERVENTIONS SUR CHANTIER

INTERVENTIONS SUR CHANTIER LISTE DES PRESTATIONS INTERVENTIONS SUR CHANTIER Intervention sur chantier avec déplacement (< 80 km) et mise à disposition du matériel pour la réalisation d un carottage en diamètre 60 mm. Réalisation

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

fr OCT/2012 INTERROLL PALLET ROLLER FLOW PF 1100 LE MUST POUR LES APPLICATIONS FIFO SÉCURITÉ, FLEXIBILITÉ, GARANTIE

fr OCT/2012 INTERROLL PALLET ROLLER FLOW PF 1100 LE MUST POUR LES APPLICATIONS FIFO SÉCURITÉ, FLEXIBILITÉ, GARANTIE fr OCT/0 INTERROLL PALLET ROLLER FLOW PF 00 LE MUST POUR LES APPLICATIONS FIFO SÉCURITÉ, FLEXIBILITÉ, GARANTIE PORTRAIT INTERROLL Interroll est l un des fabricants leader sur le marché mondial de solutions

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

SABLES STABILISES POMPABLES

SABLES STABILISES POMPABLES SABLES STABILISES POMPABLES M a t é r i a u a u t o c o m p a c t a n t ré e x c a v a b l e p o u r l e re m b l a i d e s t r a n c h é e s e t f o s s é s AUTOCOMPACTANT POMPABLE AUTOPLAÇANT REEXCAVABLE

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités

ENTREPRISES EXTÉRIEURES. 4 prévention des risques et responsabilités 2 3 ENTREPRISES EXTÉRIEURES 4 prévention des risques et responsabilités 1 A QUOI SERT LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES? Le Guide des Bonnes Pratiques est une aide à destination des responsables des Entreprises

Plus en détail

Guide de mise en œuvre

Guide de mise en œuvre Système de plancher rayonnant électrique Câble auto-régulant Solution mince avec revêtement de sol stratifié flottant Guide de mise en œuvre BRBT 02/2007 302 Fr 991169 1/22 SOMMAIRE Composition du pack

Plus en détail

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous

Plus en détail

Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA. REA, creative solutions.

Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA. REA, creative solutions. Français GAMME DE PRODUITS LES SYSTEMES DE STOCKAGE EN RESINE REA REA, creative solutions. 2 rayonnage Euro INTRODUCTION page 3-6 La solution Les systèmes de stockage en résine REA proposent des solutions

Plus en détail

GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. et accessoires de finition.

GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. et accessoires de finition. 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. SOMMAIRE PAGES 1.Gamme 1 à 3 2.Fonctionnalités 4 3.Mise en œuvre GTL 5 à 6 4.Accessoires 7 à 10 5.Mise

Plus en détail

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs Prémurs Prémur KP1 sécurisé CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec précaution Jugez plutôt Un prémur KP1, longueur 6 m, hauteur 10 m = 12 petites voitures A. Boucles de levage bleues

Plus en détail