Définition du carrelage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition du carrelage"

Transcription

1 Définition du carrelage Le carreau céramique est une plaque obenue à partir de pâte d argile et d autres matières céramiques qui passent par des étapes de préparation, notamment une cuisson à une température qui peut atteindre les 1250 C. A la fin ; on dispose d un produit céramique dur, compacte et résistant. Toutefois, le carreau accuse une certaine fragilité dans la mesure où il peut se casser en subissant certains chocs. 1 L apport de compositions de pâtes donne lieu à différents produits céramiques ; ainsi par exemple la terre cuite est constituée à hauteur de 80% d argile rouge ; alors que la faïence est à 55% d argile blanche. Le carrelage sert avant tout à revêtir les sols et murs ; ce qui lui rattache ainsi un rôle esthétique pour une fin décorative et un rôle mécanique s agissant d un matériau intégrable dans la structure de la construction en prenant en considération les exigences de cette dernière.

2 Absorbation d eau (E en %) Les normes UPEC et les Normes Marocaines ISO Ces normes sont l ensemble des règles qui établissent la classification, les caractéristiques et les spécifications de marquage des carreaux et dalles céramiques. En France, on fait référence à la norme UPEC qui est utilisée souvent par les professionnels pour donner une classification du carreau selon l usage. Ainsi, UPEC signifie : U : Usure : résistance à l abrasion ; P : Poinçonnement : résistance aux chocs ; E : Eau : comportement en présence d eau ; C : Chimiques : résistance aux agents chimiques. Au Maroc, le département de la normalisation relevant du ministère de l industrie a mis en place des Normes Marocaines qui reprennent entièrement la norme ISO et délivre des certificats de conformité du produit comme c est le cas pour Super Cérame. Tableau indiquant les groupes de carreaux selon le procédé de fabrication par pressage qui est le plus en vogue au Maroc. 1 0<E 3 2a 2b 3 0<E 6 0<E 10 E>10 Mode de façonnage Pressage B B1 B2 B2b B3 2

3 Le processus de fabrication standard d un carreau céramique. La production des carreaux de céramique obéit à un processus strict constitué de plusieurs étapes, chacune aussi importante que l autre pour obtenir finalement un carreau répondant aux exigences de la qualité. La préparation de la masse La première opération dans la chaîne de production des carreaux céramiques est la préparation de la masse. Autrement, c est là où se fait la combinaison des différentes matières premières pour former ce qu on peut appeler «le support d argile» : tesson ou biscuit. La PDM est dictée par une formule émanant du laboratoire de recherche, précisant l apport exact de chacune des inputs pour avoir la pâte voulue. Les matières premières les plus souvent utilisées sont l argile, sable, le feldspath, stockées dans des cases à terre. Toujours dans l étape de préparation de la masse, on procède à un séchage par atomisation de la barbotine. La masse obtenue subit un contrôle de densité et d humidité avant d être stocké dans des silos, au moins 24 heures afin d assurer son homogénéité. 3

4 Le pressage L opération subséquente à la préparation de la masse est le pressage. C est dans cette étape du cycle de production que le carreau prend forme pour façonner et compacter la masse. Une fois le carreau pressé, il est acheminé vers un séchoir. Il permet de réduire l humidité contenue dans le carreau qui est aux alentours de 5% à une humidité résiduelle d environnant 1% afin de donner une certaine résistance au carreau et d éviter des explosions lors de la phase cuisson. L émaillage Il y a lieu de faire la distinction entre la monocuisson et la bicuisson (double cuisson). Si pour le premier procédé, le carreau passe directement à la ligne d émaillage où l émail et le biscuit sont cuits ensemble, ce qui se fait actuellement pour le carreau de sol ; à la différence de la bicuisson où les carreaux subissent une première cuisson avant de passer à la ligne d émaillage. Pour l étape émaillage, on peut parler de la phase esthétique où le carreau revêt une couche d émail qui lui confère son attraction grâce à des décorations diverses. 4 Il existe le procédé basé sur l émaillage du carreau grâce à des écrans sérigraphiques qui permettent d appliquer des dessins particuliers sur la surface du carreau à émailler et le dernier en date le rotocolor qui a recours plutot à une roue rotative qui est reprend le schéma voulu.

5 La cuisson Afin de donner au carreau son aspect final en réalisant un certain nombre de transformations physico-chimiques (vitrification, dureté, ). On procède alors à une cuisson du carreau. En effet, les wagons où sont chargés les carreaux à la sortie de la ligne d émaillage sont transportés vers l entrée du four de cuisson où un rabot les déchargent pour enfournement. Cette phase est assez délicate et demande une maîtrise du cycle de cuisson pour avoir un produit fini qui répond aux exigences de qualité. Le triage Cette phase, la dernière, est d une égale importance avec les autres phases, jugeant la rigueur qu on a montré tout au long du processus de fabrication afin d obtenir un carreau qui répond aux critères de qualité exigés. Le carreau en provenance du four de cuisson est transporté par des bandes jusqu à la table de triage, où une trieuse expérimentée et ayant connaissance des différents défauts de déclassement (plutôt des défauts d aspects), alors que les défauts mécaniques sont plutôt confiés à une machine. 5

6 Le laboratoire de recherche Au laboratoire incombe 3 actions principales : contrôler, faire des essais et préparer les différentes composantes entrants dans la production du carreau de céramique. Le contrôle : un contrôle systémique est assuré par une équipe qui se charge de faire une panoplie d actions de contrôle visant à assurer la conformité des indices relevés à différents étapes de fabrication de carreaux aux conditions arrêtées par le laboratoire et répondant au souci de la qualité. Le contrôle de la préparation de la masse : ce contrôle concerne, dans un premier temps, les cuves d alimentation de l atomiseur. Pour la phase d atomisation, on contrôle le pourcentage d humidité et de carbonate de calcium contenu ainsi qu un test de granulométrie. Le contrôle de la section pressage : ce contrôle concerne l épaisseur des carreaux crus en millimètre et le remplissage en gramme. Pour le séchoir, on vérifie sa température et celle du carreau et l humidité résiduelle ainsi qu un contrôle de dimensions (hors équerre). 6

7 Le contrôle de la ligne d émaillage : pour les lignes d émaillage, on procède à un contrôle de l engobe, de l émail et de la pâte sérigraphique. Le contrôle de la cuisson : concerne les dimensions du carreau cuit pour le hors équerre, de la porosité et aussi de la planéité. Le contrôle de la phase de triage : on observe les défauts des carreaux. Aussi bien les défauts d aspect (tache, crains d émail, retire, ), que les défauts mécaniques (épaufré, écorné, fendu, ) ainsi que d autres défauts. On procède aussi à un contrôle du calibre et s il y a mélange des calibres concernant des carreaux prélevés sur un même carton d emballage. L opération de conception de carreaux de céramiques, pour ce qui est des modèles et des références, est confiée à des infographes dotés de matériels informatiques et logiciels performants assurant un design de qualité. Pour concevoir un modèle, les infographes se réfèrent soit au désir d un client ou se penchent sur la conception de nouveaux modèles selon les gammes. 7

8 Le choix d un carreau Il faut aborder le choix du carreau à utiliser de deux cotés : déjà en prenant en considération l espace à carreler et en intégrant systématiquement la fonction esthétique et technique du carreau. Il faut dire qu il y a finalement autant de goûts que de personnes et qu il est difficile de les cerner tous ; toutefois, il faut adopter une démarcher qui cherche l harmonie entre le carrelage, le mobilier et tous les autres éléments de l espace de l habitation. Pour le choix technique, il doit prendre en considération la destination du carreau et les différentes exigences et contraintes qu il doit remplir pour assurer sa fonction. Par exemple pour l entrée d une maison qui est un endroit à forte passage doit se voir carrelée par un carreau résistant à l usure par frottement. Pour la salle de bain comme pour la cuisine, il faut exiger une résistance au contact des agents chimiques principalement les détergents. Le carreau à usage industriel doit remplir de son coté nombre d exigences pour pouvoir supporter les contraintes liées au milieu : circulation fréquente, poids de la charge, chocs répétitifs et autres. 8

9 La pose du carreau Cette opération est du ressort du carreleur à qui incombe d organiser la pose, de préparer le support et de vérifier les surfaces à carreler en terme d équerrage ou d éventuels écarts de niveau de sols. Il lui revient aussi de vérifier les matériaux et leur conformité et finalement d exécuter la pose. La première opération à faire et de prévoir la disposition des carreaux. Pour cela on utilise un cordeau à tracer, ensuite on trace sur le plancher une ligne perpendiculaire au mur de la porte d'entrée, du centre de cette dernière jusqu'à l'autre extrémité de la pièce, ainsi qu'une ligne parallèle à ce mur. L'intersection des deux lignes est le point de départ de la pose des carreaux. On procède au début à une pose sans coller le long de la ligne sur la longueur de la pièce. On peut utiliser les croisillons pour avoir un espacement harmonieux et régulier entre les carreaux. Il y a lieu de prendre en considération l'espace restant à chaque extrémité de la seconde rangée après que le dernier carreau soit déposé, ainsi on a une idée sur la distance qui servira à décaler les carreaux pour obtenir un espace égal aux deux extrémités de la pièce. On trace alors, une seconde ligne marquant la longueur de la pièce à la distance requise. 9

10 C'est à l'intersection de cette nouvelle ligne et de la ligne marquant la largeur de la pièce qu on débutera la pose en appliquant un adhésif (les ciments-colles blanc, les ciments-colles gris, les ciments colles flexibles ou carrément les colles) sur lequel on va poser deux à trois carreaux. On dispose après le carreau en veillant à l adhérence des carreaux et une égalité des niveaux. On utilise aussi des croisillons qui garantissent un espacement régulier, mais qu il faut retirer avant que l adhésif ne sèche. Quand on finit la pose, en évitant de marcher sur les carreaux à peine posés pour ne pas les décaler, il faut laisser pendant 24 heures. Au-delà, l espace peut être fréquenter sans problème et ainsi terminer les contours de la pièce. Pour couper le carreau, on peut superposer un carreau entier sur un carreau d'extrémité déjà collé. Il faut penser aussi à une pièce d espacement contre le mur placée à la verticale. On peut mettre, alors, un carreau au dessus des deux autres et qui sera décalé pour soutenir la pièce sur le mur. Une fois le tout bien maintenu, on tracera une ligne tout au long du deuxième carreau (carreau du milieu) en longeant le carreau au dessus. On passe à la machine de coupe alors pour découper le carreau tout au long de la ligne tracée. 10

11 Pour les coupes complexes, utilisez une pince ou une scie à céramique. La pince ou la scie céramique sont utilisées pour leur part à des coupes plus complexes. On recourt aussi à des coupes de carreaux faisant foi de plinthes pour le mur, toutefois, il faut penser à mettre un croisillon sous chacune d elle pour permettre au coulis de prendre place sous la plinthe. Cette étape peut être effectuée 24 heures après la pose des derniers carreaux. Avant de faire passer le coulis sur la surface posée ; il y a lieu d imbiber les carreaux, ce qui facilitera l adhérence du coulis et facilitera l'essuyage, sur une surface d un mètre carré et grâce à une raclette en caoutchouc, il faut essayer de faire pénétrer le coulis dans les joints tout en essuyant la surface du carreaux et en répétant la même chose deux à trois fois avant de procéder à un nettoyage final 24 heures après, à l aide d une vadrouille mouillée. Pour la pose murale, il faut utiliser la règle aluminium à fixer sur le mur grâce à des chevillettes et s assurer qu elle est rectiligne à une certaine distance du sol. Une autre règle qui sera perpendiculaire à la première mettra en évidence l angle droit à partir duquel on commence la pose tout en veillant à poser des croisillons pour garantir une régularité des joints. 11

12 Conseils avant la pose Informations utiles Dans le souci de vous informer des nouvelles dispositions légales inhérentes à l'industrie de la céramique, relatives à la Norme Marocaine NM ISO et afin d'éviter toute confusion, Super Cérame tient à vous communiquer l'interprétation du nouveau marquage des caisses du carreau: Premier choix, marqué "1er" sur la caisse, représente un carreau d'une qualité supérieure exempt de tout défaut apparent, Marquage spécial Premier choix standard, marqué "STD" sur la caisse, représente un produit de qualité conforme à la norme marocaine. Ce dernier ne peut pas être assimilé à l'ancien "choix économique"; puisque le "STD" est trié avec plus de rigueur. Ces deux catégories répondent aux exigences normatives et sont les seules reconnues par Super Cérame. Désigne une caisse de carreaux pour mur Deux couleurs distinctes permettent de différencier le carreau de sol conditionné dans un emballage rouge et le carreau de mur dans celui en bleu. Désigne une caisse de carreaux pour sol 12

Poser un carrelage mural

Poser un carrelage mural Thierry Gallauziaux - David Fedullo Poser un carrelage mural Deuxième édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, 978-2-212-13490-2 Poser un carrelage mural Le carrelage est un revêtement de sol ou mural indémodable.

Plus en détail

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau JE RÉALISE Carreler un sol Niveau Le carrelage est facile d entretien et il sait se marier à tous les styles d intérieur grâce à ses nombreux coloris et ses dimensions variées. Découvrez étape par étape

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage mural

Réussir la pose du carrelage mural Réussir la pose du carrelage mural DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils nécessaires POUR LA PRÉPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon POUR LA POSE spatule crantée maillet

Plus en détail

Poser un carrelage mural

Poser un carrelage mural Poser un carrelage mural Le plus souvent, vous pourrez raccorder l évier neuf sur les tuyauteries d eau et d évacuation de l ancien, du moins si le nouveau conserve à peu près les mêmes dimensions. Mais,

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils POUR LA PREPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon équerre lisseuse pour le ragréage

Plus en détail

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE Terre cuite au sol la note authentique Issus d une fabrication artisanale, ces carreaux d argile d aspect cuivré se prêtent aux rénovations de caractère. Leur cuisson à très haute température réduit la

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

VIII. Relevés en plinthe

VIII. Relevés en plinthe VIII Relevés en plinthe 8. 1 A. OUTILS VIII. Relevés en plinthe En plus des outils généraux (couteaux, compas à pointes sèches, outil traceur rainuré, règles d ajusteur, rouleaux, truelles, etc.), d autres

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

Poser du carrelage mural

Poser du carrelage mural Poser du carrelage mural Le carrelage est un revêtement traditionnel pour les murs des cuisines et des salles de bains. Outre son aspect décoratif, il assure une parfaite protection contre les projections

Plus en détail

Poser du carrelage de sol

Poser du carrelage de sol Poser du carrelage de sol Depuis l Antiquité, le carrelage est le revêtement de sol de la région méditerranéenne. Dans d autres régions, il est plutôt utilisé dans les pièces humides que sont la cuisine

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA SIGAN 1 Collage rapide d un revêtement neuf sur supports ragréés, panneaux de bois aggloméré et métal. - Pour revêtement souple ou textile neuf - Sur ragréage, panneaux de particules de bois, métal La

Plus en détail

hauteur (mm) droit 550 15 / 25 150 0,58 7 23 coin * 550 15 / 25 150 0,58 7 23

hauteur (mm) droit 550 15 / 25 150 0,58 7 23 coin * 550 15 / 25 150 0,58 7 23 Applications Revêtement pour murs (de jardin) et parois Propriétés Panneaux linéaires originaux en quartzite, grès ou ardoise comme revêtement de façade Disponible en 8 couleurs différentes Pour projets

Plus en détail

SALTO Meridian. Revêtement de sol à carreaux modulaire. Consignes de pose pour

SALTO Meridian. Revêtement de sol à carreaux modulaire. Consignes de pose pour Consignes de pose pour SALTO Meridian Revêtement de sol à carreaux modulaire Page 1 sur 9 1. DESCRIPTION Planches et carreaux modulaires Structure en vinyle solide Design à film imprimé photographique

Plus en détail

Créer son mobilier en carton

Créer son mobilier en carton L A T E L I E R E N I M A G E S Créer son mobilier en carton Éric Guiomar Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-11552-9 12 C RÉER SON MOBILIER EN CARTON 1. Tabouret Ming Maniement des outils Règles de

Plus en détail

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé

Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé Comment procéder : 9 étapes simples pour installer un plan de travail préformé L'installation de votre propre plan de travail vous donne l'opportunité de vous exprimer et d'économiser de l'argent. Pour

Plus en détail

murs de soutènement et dalles patio

murs de soutènement et dalles patio murs de soutènement et dalles patio solide et esthétique Que ce soit pour votre jardin, votre entrée ou pour un projet de plus grande ampleur, choisir un design Pisa est l assurance d une solution gagnante

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue Tél : 04 42 20 10 09 GSM : 06 14 64 02 15 Mail : contact@betoncire.fr Virginie à votre service Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue LE BETON CIRE PAR COULIS RAPPORTE Pourquoi du

Plus en détail

SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME

SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME Les Conceptions Acoustiques Lefebvre Inc. SYSTÈME D'INSONORISATION HAUT DE GAMME Système Cali sans béton Méthode à suivre Après le recouvrement de la couverture à l'abri de la pluie Plancher 1. Installer

Plus en détail

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT

3+ 5+7+ L isolation acoustique des sols. Solutions toutes catégories. www.insulit.be ALVEOLIT 3+ 5+7+ ALVEOLIT L isolation acoustique des sols www.insulit.be Solutions toutes catégories aux bruits d impact et de choc Découvrez est une mousse de polyolefine à structure cellulaire fermée, réticulée

Plus en détail

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune

Plus en détail

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure.

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure. Conseil de pro : Etanchéité FERMACELL Sollicitation à l humidité/ domaine d application En fonction du type de sollicitation à l humidité, différentes mesures d étanchéités doivent être mises en œuvre.

Plus en détail

Montage. Cuisine Kvik

Montage. Cuisine Kvik Montage. Cuisine Kvik Félicitations pour l acquisition de votre nouvelle cuisine Kvik! Avant de pouvoir préparer votre premier repas, vous devez désormais assurer le montage de votre cuisine. Ce guide

Plus en détail

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries.

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries. Classification selon en 12004 KNAUF Flex colle à carrelage est un mortier (C) amélioré à temps ouvert allongé (E)), résistant au glissement (T). Ce produit est classé C 2 T E. Domaine d application Pour

Plus en détail

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE Notice DE Pose www.huema.de Sommaire hüma EN CHENE Notice de Pose SOMMAIRE REMARQUE GENERALE... 3 INSTRUCTIONS DE POSE... 5 ACCLIMATATION... 5 CONTROLE DES DEFAUTS

Plus en détail

POSER SON PARQUET FLOTTANT.

POSER SON PARQUET FLOTTANT. POSER SON PARQUET FLOTTANT. L'outillage : Matériel nécessaire. Cordex ( cordeau à tracer ) Équerre normale Équerre de frappe Marteau Maitre ruban Pieds de biche Règle alu 2m50 ou 3 m Scie égoïne ou: Scie

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT 06 GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT information général & applications FR GEOSYNTHETIQUES En appliquant les constructions de soutènement Emoblock avec la géogrille Fortrac, nous créons une solution

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33 Linum LN10 / LN0 Aluminium anodisé ou acier inoxydable 1/10 LINUM LN: finitions qualite alimentaire LN10: aluminium anodisé ALMG (1 micron) LN0: acier inoxydable 1/10 - AISI 0 Grilles ou étagères pleines

Plus en détail

d installation GUIDE D INSTALLATION

d installation GUIDE D INSTALLATION Guide d installation GUIDE D INSTALLATION Etape 1 Etape 2 Les panneaux Wallart doivent tout d abord être placés 48H dans la pièce où ils seront posés afin qu ils s acclimatent. Etape 3 Ce produit est fait

Plus en détail

FINITION NEZ DE MARCHES

FINITION NEZ DE MARCHES 04 FINITION NEZ DE MARCHES FR FINITION INFO GENERAL & La gamme antidérapante TK d Emotrade vous propose exactement la possibilité de regagner le rez-de-chaussée en toute securité. Encastré ou surmonté,

Plus en détail

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 :

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 : Exercice n 1 : Un carreleur doit carreler une salle de bain rectangulaire de longueur 3,2 m et de largeur 2,6 m avec des carreaux de côté 20 cm. IL achète du carrelage et de la colle (documents 1 et 2).

Plus en détail

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Evolutions de la pose collée DE carrelage en 2010 Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Trois nouveaux textes de mise en œuvre relatifs à la pose collée de carrelage sont

Plus en détail

Neuf échecs sur dix ont la même cause UNE PRÉPARATION INSUFFISANTE MANUEL DU PARFAIT PETIT CARRELEUR

Neuf échecs sur dix ont la même cause UNE PRÉPARATION INSUFFISANTE MANUEL DU PARFAIT PETIT CARRELEUR Neuf échecs sur dix ont la même cause UNE PRÉPARATION INSUFFISANTE MANUEL DU PARFAIT PETIT CARRELEUR PREFACE Après avoir étudié le marché haïtien, après avoir appris à bien vous connaitre, vous, notre

Plus en détail

Les plans de travail Verre

Les plans de travail Verre Les plans de travail 49 50 Les plans de travail Luisina vous offre une gamme complète de plans de travail en verre. Particulièrement design et résistants, ils vous offriront une satisfaction totale durant

Plus en détail

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un crayon Un niveau Une perceuse Un cutter Une scie égoïne à denture

Plus en détail

Table des matière. Carrelages : murs. Carrelages : sols. Outilage 2 Avant de commencer 3 Les découpes 6 Les joints 8. Les découpes 13 Les joints 15

Table des matière. Carrelages : murs. Carrelages : sols. Outilage 2 Avant de commencer 3 Les découpes 6 Les joints 8. Les découpes 13 Les joints 15 Table des matière Carrelages : murs Outilage 2 Avant de commencer 3 Les découpes 6 Les joints 8 Carrelages : sols Les découpes 13 Les joints 15 1 Carrelages : murs Définition : Le carrelage, par métonymie,

Plus en détail

un mur de clôture en parpaings

un mur de clôture en parpaings N I K I T A pour LEROY MERLIN RCS Lille 384 560 942. 01/2007 Imprimé en France. MA.03 MATÉRIAUX Je construis un mur de clôture en parpaings AVEC LES CONSEILS Avant tout FAITES LE POINT SUR LES OUTILS NECESSAIRES

Plus en détail

Des boucliers en carton

Des boucliers en carton DESTINATAIRE Animateur PUBLIC À partir de 5 ans THÈME Faire FICHE TECHNIQUE Par Claudine Sablé Des boucliers en carton Deux modèles de boucliers en carton qui compléteront vos déguisements pour le prochain

Plus en détail

Etanchéité FERMACELL. Conseil de pro : Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions

Etanchéité FERMACELL. Conseil de pro : Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions Conseil de pro : Etanchéité Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions sèches comprenant des sousconstructions en bois ou en métal doublées de plaques ont fait leurs preuves

Plus en détail

Appareils de coupe électriques:

Appareils de coupe électriques: Appareils de coupe électriques: Puissance : 750 W - 240 V - 50Hz Vitesse de rotation : 2800 tours minute Diamètre disque : 180 mm Diamètre alésage : 22.2 mm Hauteur max de coupe 90 : 26 mm Hauteur max

Plus en détail

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces résip ro Color Breveté B r e v e t é Guide d utilisation Conseils & astuces est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans odeur, universelle, sur tous supports et sans sous couche. Sols Murs Mobiliers

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Un parquet en bois massif, vieillit avec les années. Véritable élément de décoration, il faut le traiter avec soin pour en profiter pleinement.

Un parquet en bois massif, vieillit avec les années. Véritable élément de décoration, il faut le traiter avec soin pour en profiter pleinement. Comment rénover un parquet? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un marteau Un ciseau à bois Une spatule Une cale de ponçage et des papiers

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact 9.4 Fiche produit Application et fonction Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS est un système complet

Plus en détail

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX AVEC ARDEX, vous pouvez regarder de pres! MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX ARDEX EG 8 Joint hybride Protection longue durée contre les agents agressifs. Nous sommes fiers de vous présenter ARDEX EG 8, le

Plus en détail

www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre

www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre GTDOCIA07 Février 07 Quand l esthétisme réinvente la fonction. Aujourd hui plus que jamais, la salle de bains s ouvre à l esthétisme, avec notamment l émergence

Plus en détail

Bi+ Isolation acoustique des sols

Bi+ Isolation acoustique des sols Bi+ nouveau Isolation acoustique des sols Insulco est spécialisé dans la conception et la fabrication d isolants minces contre les bruits de contacts et de chocs entre étages. Nos mousses insulit sont

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un cordeau à tracer Une spatule crantée Un pied-de-biche pour parquet

Plus en détail

MAISON dite LE RELAIS ENTREE

MAISON dite LE RELAIS ENTREE MAISON dite LE RELAIS Maison à usage d habitation actuellement vide. On y accède par une porte bois avec une boite aux lettres intégrée avec un marteau sur la porte. Sol : tomettes octogonales pour la

Plus en détail

Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement

Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement Les tuyaux en PVC Le polychlorure de vinyle ou chlorure de polyvinyle (Polymère

Plus en détail

QUICKHEAT CHAUFFAGE AU SOL TEMPERER CONFORT - QUICKHEAT-FLOOR FLEX MODE D EMPLOI XII

QUICKHEAT CHAUFFAGE AU SOL TEMPERER CONFORT - QUICKHEAT-FLOOR FLEX MODE D EMPLOI XII QUICKHEAT TEMPERER CONFORT - QUICKHEAT-FLOOR FLEX MODE D EMPLOI QUICKHEAT-FLOOR FLEX TEMPERER CONFORT MODE D EMPLOI QUICKHEAT-FLOOR CHAUFFAGE NOUS VOUS FÉLICITONS D AVOIR ACHETÉ UN QUICKHEAT-FLOOR! Quickheat-Floor

Plus en détail

Les plans de travail. urfaces d exception Les plans de travail par Luisina. luisina. Ceramistone. www.luisina.com

Les plans de travail. urfaces d exception Les plans de travail par Luisina. luisina. Ceramistone. www.luisina.com Les plans de travail urfaces d exception Les plans de travail par Luisina TARIF PUBLIC H.T. 20 - Applicable au 0 / 08 / 20 luisina D E S I G N www.luisina.com Les plans de travail 2 3 Les plans de travail

Plus en détail

Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte

Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte Réussir votre circuit électrique apparent Moulure Plinthe Goulotte DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les précautions Pour installer votre tableau électrique en toute sécurité : Couper le courant avant

Plus en détail

Document rédigé par Hubert de Crécy, ex-rédacteur en chef de la revue Système D

Document rédigé par Hubert de Crécy, ex-rédacteur en chef de la revue Système D Poser un carrelage de sol Document rédigé par Hubert de Crécy, ex-rédacteur en chef de la revue Système D Seul le carrelage présente, encore aujourd'hui, les qualités de résistance et d'étanchéité requises

Plus en détail

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un niveau à bulle Un maillet en caoutchouc Une visseuse Un tournevis Une perceuse

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

Le Petit Céramologue. Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9. Fiche B : tesson 13. Fiche C : tesson 1. Fiche D : tesson 4

Le Petit Céramologue. Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9. Fiche B : tesson 13. Fiche C : tesson 1. Fiche D : tesson 4 Le Petit Céramologue Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9 Fiche B : tesson 13 Fiche C : tesson 1 Fiche D : tesson 4 Fiche E : tesson 7 Fiche F : -Lezoux 24, tesson 10 -Lezoux 31, tesson

Plus en détail

PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU CARRELAGE

PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU CARRELAGE PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU PRIMAIRES COLLES RAGRÉAGES JOINTS EDILIS : UNE GAMME COMPLÈTE DES PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE POUR LES CARRELEURS : PRIMAIRES PRIMAIRES RAGREAGES RAGREAGES COLLES COLLES JOINTS

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

A commande pneumatique Pince angulaire à 2 doigts Pince angulaire pour petites pièces. Couple de serrage 0.014 Nm

A commande pneumatique Pince angulaire à 2 doigts Pince angulaire pour petites pièces. Couple de serrage 0.014 Nm Tailles RHL 0 Poids 0.0085 kg Couple de serrage 0.014 Nm Angle d ouverture par mors 10 Poids de pièce recommandé 0.018 kg Exemple d application Unité de transfert pour petites pièces dans la production

Plus en détail

Installation des cloisons

Installation des cloisons -2- Installation des cloisons TITAN CR2 pour salles blanches L objectif de ces consignes est de donner à l installateur une idée correcte de la technique à employer pour installer et assembler un cloisonnement

Plus en détail

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile Muret Laurentien MC Classique et Versatile Le muret Laurentien par son look classique s agence à toutes nos gammes de pavé. Qualités et caractéristiques Intégration particulièrement harmonieuse du muret

Plus en détail

TRANSPORT. Prendre toutes dispositions pour éviter que le reste du chargement vienne heurter l appareil au cours du transport.

TRANSPORT. Prendre toutes dispositions pour éviter que le reste du chargement vienne heurter l appareil au cours du transport. TRANSPORT L appareil est disposé dans le sens de la longueur dans le véhicule. Les galets doivent être démontés et peuvent être fixés à l envers sur les soubassements ou emballés dans un carton à l intérieur

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

MEGASTORE Le chariot de transport grande capacité de BLANCO Professional.

MEGASTORE Le chariot de transport grande capacité de BLANCO Professional. German Technology MEGASTORE Le chariot de transport grande capacité de BLANCO Professional. 2 INCROYABLE TOUT CE QU IL PEUT CONTENIR. Le nouveau MEGAstore complète la flotte des chariots pour le transport

Plus en détail

M a c h i n e s. Sommaire de déboucheurs

M a c h i n e s. Sommaire de déboucheurs M a c h i n e s Sommaire de déboucheurs Moteur électrique de haute performance Parfaite qualité de flexible avec gaine Riocore Système d accouplement carré fiable Transporteur automatique Tambours fermés

Plus en détail

AMENAGEMENT DE LABORATOIRE

AMENAGEMENT DE LABORATOIRE AMENAGEMENT DE LABORATOIRE LES PAILLASSES MURALES - GENERALITES DEFINITION Selon l agencement de l espace de travail, les paillasses modulaires sont murales ou centrales. Elles peuvent être équipées de

Plus en détail

Système d isolation phonique sous carrelage

Système d isolation phonique sous carrelage Système d isolation phonique sous carrelage CARACTERISTIQUES Performance acoustique élevée : Lw = 19 db Rapport d essai N R11-26034592 du CSTB Conforme à la règlementation acoustique en vigueur (NRA 2000)

Plus en détail

REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE

REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE Conditions de construction et détails des structures possibles pour des carreaux 20 mm 1. Dimensions de la niche : max. 10 mm de plus que les dimensions de

Plus en détail

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Pourquoi des fondations pour un mur? Les fondations créent une résistance à la poussée de toute construction,

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT MINT. Page n 1 / 8

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT MINT. Page n 1 / 8 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT MINT. Page n 1 / 8 LOT N 3 MENUISERIES INTERIEURES Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre

Plus en détail

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 Notice installateur Respectez la nature et la longueur des câbles. Respectez la polarité des raccordements. L installation doit respecter les exigences de la norme NF

Plus en détail

Notice de montage DORMA AGILE 150 DORMOTION Montage mural

Notice de montage DORMA AGILE 150 DORMOTION Montage mural Notice de montage DORMA AGILE 150 DORMOTION Montage mural Sommaire : P2-3 Informations importantes P3 Outillage P4 Préparation du verre DORMOTION L P4 Contenu de la livraison P5 Préparation du verre DORMOTION

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT.

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT. SÉLECTION Le top 15 pour 90% des applications!. ET LE SOL T APPARTIENT. Découvrez la SÉLECTION : Le top 15 pour 90% des applications! Avec une gamme étendue de produits, il est souvent diffi cile d obtenir

Plus en détail

Les solutions d isolation des sols et des planchers

Les solutions d isolation des sols et des planchers 0 Les solutions d isolation des sols et des planchers F0 00 a Les solutions d isolation des sols et des planchers juin 0 Description Les notions de thermique et d acoustique dont il est fait état dans

Plus en détail

BLOCS DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES

BLOCS DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES CONSEILS ILLUSTRéS D'ISOLAVA BLOCS DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES GUIDE DE MISE EN OEUVRE VITE et BIEN FAIT BLOCS DE PLÂTRE TRAVAUX PRÉPARATOIRES. Ne livrer les blocs de plâtre que si les ouvrages sont

Plus en détail

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany Caniveau Mural Scada La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche Made in Germany www.kessel.fr Caniveau mural Scada Caniveaux de douche pour un écoulement de l eau sans limite 2 Leader en solution

Plus en détail

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE CCTP LOT 02 Cahier des Clauses Techniques Particulières Sol souple et Sol dur MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE GUITRANCOURT 78440 MAITRE

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

Les connexions. Multifonctions. Avantage. Forme ronde et non carrée :

Les connexions. Multifonctions. Avantage. Forme ronde et non carrée : Les connexions Multifonctions Avantage Forme ronde et non carrée : En plus d une esthétique agréable et assortie à la forme ronde des tubes et joints LeanTek, la forme arrondie des F-M Trilogiq permet

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

Planchers des Appalaches. Guide de protection et d entretien

Planchers des Appalaches. Guide de protection et d entretien Planchers des Appalaches Guide de protection et d entretien Era Design Collection fini huilé Un parquet huilé reflète une certaine esthétique européenne, fondée sur la beauté naturelle du bois. Le fini

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER?

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? Mars 2005 Comment faire? EXPLORER, ANALYSER ET REPRÉSENTER UN OBJET TECHNIQUE Examiner attentivement l objet, voir s il peut

Plus en détail

Le groupe MAPEI MAPEI France

Le groupe MAPEI MAPEI France Le groupe MAPEI MAPEI France Fondé en 1937 en Italie par Rodolfo Squinzi, le groupe MAPEI est aujourd hui le leader mondial des produits chimiques pour le bâtiment. Implanté dans 40 pays à travers 67 filiales,

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

CONSEILS ILLUSTRÉS d'isolava CARREAUX DE PLÂTRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE. VITE et BIEN FAIT

CONSEILS ILLUSTRÉS d'isolava CARREAUX DE PLÂTRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE. VITE et BIEN FAIT CONSEILS ILLUSTRÉS d'isolava CARREAUX DE PLÂTRE GUIDE DE MISE EN OEUVRE VITE et BIEN FAIT CARREAUX DE PLÂTRE TRAVAUX PRÉPARATOIRES. Ne livrer les carreau de plâtre que si les ouvrages sont mis hors d'eau.

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail