ETUDE DU SECTEUR DE LEASING EN TUNISIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE DU SECTEUR DE LEASING EN TUNISIE"

Transcription

1 MAC SA Intermédiaire en Bourse Green Center, Bloc C, 2 éme étage Rue du lac Constance 1053 Les Berges du Lac - Tunisie Tel: (216) / Fax: (216) / Mise à jour Août 2009 ETUDE DU SECTEUR DE LEASING EN TUNISIE Département Etudes Analyste financier chargée de l étude: Ibrahim Chérif Août

2 FLASH SUR L ECONOMIE TUNISIENNE Les efforts consentis par la Tunisie pour entrer dans plusieurs accords commerciaux reflètent bien son approche de libéralisation de l économie. Cette ouverture économique a permis à la Tunisie d être un partenaire privilégié de l Union Européenne en étant le premier pays de la rive sud de la Méditerranée à avoir signé en 1995, l accord d association et de libre-échange avec l Union Européenne. La coopération est étroite tant sur le plan économique que sur les plans culturel, social De plus, la Tunisie est liée par des accords préférentiels avec les pays maghrébins et arabes via des accords régionaux. Aussi, les accords bilatéraux instituant une zone de libre-échange avec la Turquie, l Égypte, le Maroc, la Jordanie, l'irak et la Libye régissent les échanges avec ces pays. D autres accords de libre échange sont en cours de négociation avec d autres pays de la région. Pour accompagner cette ouverture, plusieurs réformes ont été engagées dans le domaine des investissements étrangers. En effet, l investissement est libre pour les nationaux et les étrangers dans la majorité des secteurs d activité. Tout investisseur étranger peut détenir jusqu à 100 % du capital du projet sans autorisation dans la majeure partie des secteurs. Les investisseurs étrangers sont aussi libres de rapatrier les bénéfices et le produit de cession du capital investi en devises. Toutes ces réformes ainsi que la stabilité notamment économique du pays et l amélioration progressive de l environnement des affaires ont fait de la Tunisie un pays attractif pour l investissement étranger. Ces dernières années, les IDE (hors investissements de portefeuille) ont été multipliés par 4 en cinq ans : de 796 MTND en 2004 à 3127,9 MTND en 2008 et l Etat vise un objectif pour le quinquennat ( ) de MTND contre MTND durant , soit un flux annuel d IDE de MTND. Selon le dernier rapport sur la compétitivité globale élaboré par le Forum Economique Mondial de Davos et l'université américaine Harvard, la Tunisie est le pays le plus compétitif de la région Afrique du Nord, au second rang en Afrique et 4éme rang au niveau arabe en matière de libre circulation des marchandises. Ce rapport classe la Tunisie au 16éme rang sur 118 au plan de la bonne sécurité de l environnement des affaires. De plus, les agences de notation et les institutions financières ont attribué des notes et appréciations respectables à la Tunisie. Cette marque de confiance est due notamment à sa classification en troisième catégorie de risque d après l OCDE, à l attribution de «Investment Grade», à la bonne gestion de sa dette et également à la stabilité politique dont elle jouit. Ceci a été aussi affirmé par l agence de notation financière japonaise 'Rating and Investment Information, Inc (R&I)' qui a annoncé, en Mars 2008, sa décision d'améliorer la notation du risque souverain de la Tunisie, la relevant de 'BBB+' à 'A-' avec perspective stable. Récemment, en Juillet 2009, l agence a encore confirmé cette notation. La vague de privatisation que connaît le pays va de pair avec l intention de rendre la Tunisie une destination attractive pour les investissements. Plusieurs institutions publiques ont été privatisées et d autres sont en voie de privatisation. Le secteur des services a été en tête des privatisations en termes des recettes (80,6%) et en terme de nombre d entreprises (52,2%). Août

3 Un PIB dans une tendance haussière Le PIB à prix courants de la Tunisie s est accru de 11,8% en 2008 à MDT selon la Banque Centrale de Tunisie. A prix constant, le PIB a gagné 5,1% à MDT. Ainsi, entre 2003 et 2008, le taux moyen de croissance a été de 5,4 % par an à prix constants permettant une augmentation annuelle moyenne du revenu par tête d habitant de plus de 6,9% sur la même période. Les industries manufacturières et les services marchands sont les secteurs qui contribuent le plus à la croissance en progressant respectivement de 2,2% et 8,8% par an durant la période Le secteur des services et notamment le transport et la communication (11%) et le commerce (9%) ont été les principaux contributeurs à la formation du PIB en Tab 1: Evolution du PIB En MDT P PIB à prix courant Croissance (%) 7,9% 4,1% 7,6% 8,8% 7,3% 9,6% 10,04% 11,8% 7,2% PIB à prix constant Croissance (%) 4,9% 1,7% 5,6% 6,2% 4,0% 5,4% 6,30% 5,1% 5,0% Source : Banque Centrale de Tunisie et Ministère du Développement et de la Coopération Internationale L aspect le plus positif concernant la croissance en Tunisie est la diversification de la structure de son économie et l importante contribution des exportations dans cette croissance qui ont augmenté selon une moyenne annuelle de 15% (au prix du marché) de 2004 à Les produits manufacturés et le tourisme évoluent à un rythme rapide et contribuent actuellement à près de 66 % de ces exportations. De plus, les exportations tunisiennes ne dépendent plus directement des produits de base (phosphates, pétrole). Graph 1 : Structure du PIB en 2008 Autres 10,6% Industries manufacturières 20,2% Services 41,5% Agriculture et pêche 10,5% Industries non manufacturières 17,2% Source: Foreign Investmant Promotion Agency "FIPA"- Tunisie Les opérations de privatisation, l accroissement des IDE notamment dans le secteur de l énergie (suite à la découverte de nouveaux gisements) et la dynamique immobilière et d infrastructure dans laquelle la Tunisie s est engagée seront les principaux facteurs de la croissance de l économie tunisienne à moyen terme. Août

4 Le leasing en Tunisie, un franc succès L activité de leasing en Tunisie est une activité relativement jeune. Elle a été instaurée en 1984 date à laquelle la première société de leasing, à savoir Tunisie Leasing, a été créée. Cette activité de leasing est venue consolider le paysage des services financiers en Tunisie afin de contribuer au financement de l économie tunisienne et de relayer le financement par l endettement bancaire. L activité leasing a connu un franc succès auprès des PME qui représentent la grande part du tissu économique tunisien. Entrée en vigueur en 2008, la loi relative à la défiscalisation des charges d amortissements des biens n a nullement touché l activité leasing qui continue à être l une des sources de financement préférées des PME. Actuellement, le secteur comprend 10 sociétés opérationnelles. Sept sociétés de leasing sont détenues par des banques et seulement cinq sont cotées en Bourse. Tab 2: Présentation des sociétés de leasing Société Raison sociale Capital social (DT) Part de marché 2008 Principaux actionnaires TLS Tunisie Leasing ,40% Groupe Amen TJL Attijari Leasing ,34% Attijari Bank CIL Compagnie Internationale de Leasing ,52% PDG de la société ATL Arab Tunisian Leasing ,83% ATB WIFACK El Wifack Leasing ,04% Invest Sicaf-STB UBCI Leasing UBCI Leasing ,86% UBCI Modern Leasing Modern Leasing ,03% Banque d'habitat AIL Arab International Lease ,90% Banque Tuniso-Koweitienne Best Lease Best Lease ,76% Best Bank HL Hannibal Lease ,33% Groupe Djilani Source : MAC SA Actuellement, le secteur du leasing est confronté à diverses menaces telles que l'étroitesse du marché tunisien, la baisse de la marge nette en raison de la rude concurrence, la liquidité serrée et la forte dépendance à l'égard de l'évolution de la situation économique. 4

5 Les mises en force continuent leur croissance Le montant global des mises en force a enregistré en 2008 une hausse de 12% contre 38% une année auparavant. Rappelons que le taux de croissance exceptionnel enregistré en 2007 est dû à l effet d anticipation de la part des clients des retombées de la nouvelle loi relative aux sociétés de leasing (Loi de finance 2008). En 2008, le secteur a connu un rythme de croissance «assagi» de 12%. Graph 1 : Croissance des mises en force (en MDT);;;;; ; Mises en force % de croissance 17% % % -9% 38% % 12% % 30% 20% 10% 0% -10% Source : Rapports d'activités des sociétés de leasing Tunisie Leasing reste le leader du marché représentant ainsi la plus grande part de 25,39 % soit 208,20 MTND en progression en 2008 de 36,10 % par rapport à ATL vient en deuxième position avec une part de marché de 16,82 %, soit un total de mises en force de 137,90 MTND, en hausse de 20,22 % comparé à En troisième figure CIL avec une part de marché de 16,51 %. Etant loin de la performance de la société TLS, les deux sociétés ATL et CIL sont depuis quelques années en concurrence sur la deuxième position. 5

6 Graph 2 : Part en mises en force ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; TLS 4,9% 5,3% CIL ATL 4,0% 25,4% Hannibal Lease 6,0% UBCI Leasing Best Lease 4,8% El wifack Modern leasing 6,9% AIL 16,5% Attijari Leasing 9,3% 16,8% Source : Rapports d'activités des sociétés de leasing, MAC SA Source : les indicateurs d'activité 2007 des sociétés de leasing Hannibal Lease a continué, en 2008, sa dynamique de développement en mettant l'accent sur le financement des véhicules légers. La société est classée quatrième avec une part de marché de 9,3%. En outre, UBCI Leasing et El Wifack Leasing sont classées respectivement en cinquième et sixième places. Attijari Leasing, détient une part de 5,3%. Soutenu par Attijari Bank, l activité de la société Attijari Leasing a connu un redressement progressif grâce à la consolidation des fonds propres et à l amélioration de l exploitation. D ailleurs la participation de Attijari Bank dans la capital de TJL est passée à l issue de récente opération d augmentation de capital de 30% à 65%. Les mises en force de la société AIL ont signé une hausse de 27,21 % comparé à la même période une année auparavant. La part de marché de la société AIL s élève à la fin de 2008 à 4,9%. Par contre, Best lease a connu une baisse de ses mises en forces de 8,66 % en Sa part de marché s est située ainsi à 4,75%. La part de marché de la société Modern lease demeure faible à 4 %. 6

7 Le leasing, un secteur bien engagé dans le financement de l économie Le montant global des encours a connu, en 2008, une avancée de 17,5 % à MDT contre MDT une année auparavant. A l exception de l année 2007, cette hausse reste la meilleure depuis Graph 3 : Croissance des encours (en MDT);;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; % Encours % de croissance 20% 22,5% 17,5% 8,0% 8,1% % 3,9% 0,9% 953 0% % ,0% -20% Source : Rapports d'activités des sociétés de leasing, MAC SA Tunisie Leasing est la société la plus engagée. Sa part de marché s élève à 25,7%. Elle est suivie par les deux autres cylindrées du secteur à savoir CIL et ATL et ce avec des parts respectives de 17,1 % et 16,3 %. Hannibal Lease est classée en quatrième place avec une part de marché de 8,5 %. D ailleurs ces 4 sociétés représentent une part de marché consolidé de 67,6% et le reste est reparti entre les 6 autres sociétés. Graph 4 : Part des encours ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; 4,7% 5,3% TLS CIL 4,8% 4,6% 25,7% ATL Hannibal Lease Attijari Leasing 6,5% UTL Modern leasing 6,4% AIL Best Lease 8,5% 17,1% El wifack 16,3% Source : Rapports d'activités des sociétés de leasing, MAC SA 7

8 Une amélioration continue de la gestion du risque Conformément aux recommandations de la Banque Centrale de Tunisie, les sociétés de leasing se sont pliées à la réglementation en se penchant durant les trois dernières années sur l amélioration de la qualité de leur actif. En effet, la BCT appelle à atteindre dans l horizon d un an les normes internationales en termes de risque soit un taux de créances classées de 15% et un taux de couverture de 70%. Reflétant les efforts consentis par les sociétés à ce sujet, le taux des créances classées s'est sensiblement amélioré en 2007 terminant au niveau des 13,7% contre 23,4% en 2006, 26,1% en 2005 et 24,9% en Les chiffres de 2008 pour l ensemble du secteur ne sont pas encore disponibles à la date de rédaction de cette étude. Mais si on se réfère à la qualité des actifs des sociétés cotées nous pouvant déjà anticiper une amélioration au niveau global. Graph 5: Qualité de l'actif ffffffffffffffffffffffff. Taux de créances classées Taux de couverture 78,20% 52,60% 57,20% 65,50% 40,90% 25,10% 24,90% 26,10% 23,40% 13,70% Source : Rapport de la Banque Centrale de Tunisie Qualité de l actif des sociétés cotées en 2008 Malgré la baisse de 4 points de son taux des créances classées entre l année , TJL a enregistré le taux de créances classées le plus élevé soit 47,38% contre un taux de couverture de 72,2%. Selon le management, le taux a été réduit grâce à la constitution des comités de suivi hebdomadaire instaurés au sein de la société à fin de stopper le flux de dégradation de la qualité de l actif. Le taux de créances classées de TLS est passé à 7,2% contre 10,4 % en 2007, avec un taux de couverture de 88%. Cette amélioration reflète l efficacité des procédures de recouvrement de la société. 8

9 En outre, la société CIL s est démarquée distingue par un taux de couverture des créances de 94 % à fin 2008 contre 88% en 2007 et un taux de créances classées de 8%. WIFACK se distingue également par une bonne qualité d actif avec un taux de créances classés, à 2,5% et un taux de couverture de 91,29%. Cette performance s expliquée par le fait que le portefeuille de la société est relativement jeune si on le comparait avec les portefeuilles des autres sociétés de leasing. Pour l ATL, le taux de créances classées s est amélioré en 2008 affichant ainsi un taux de 8,6% contre 10,4% en Par contre, le taux de couverture s est légèrement rétracté en se situant à 78,3%. Graph 6 : Qualité de l'actif des sociétés de leasing cotées en 2008;;;;;;;;;;;;;;.. 60% 110% 40% 20% 78,30% 47,38% 72,20% 94% 88% 90% 91,29% 70% 0% 8,61% 7,99% 7,20% 2,50% 50% ATL TJL CIL TLS Wifack Leasing Taux des créances classées Source : Rapports d'activités des sociétés de leasing, MAC SA Taux de couverture Performances au 30 Juin 2009 Les bonnes réalisations de 2008 semblent bien se prolonger en 2009 puisque les mises en force ont signé une belle hausse de 14,2%. Sur le premier semestre, la médaille d or revient à la société Attijari leasing qui est parvenue à plus que doubler ses mises en force. Confirmant sa position sur le marché, la société Hannibal Lease a signé, également, une progression considérable des mises en force (+44,1%). TLS et Best Lease sont les deux seules sociétés qui ont vu leurs mises en force baisser. 9

10 Tab 3: Mises en force au 30 Juin 2009 En MDT Juin 2008 Juin 2009 Variation TLS 103,9 101,7-2,1% CIL 67,3 73,3 8,9% ATL 72,0 81,6 13,3% Attijari Leasing 16,5 41,3 150,3% AIL 22,3 24,5 9,9% Modern Lease 16,3 17,9 9,8% Best Lease 21,2 17,0-19,8% UBCI Leasing 28,1 28,1 0,0% Hannibal Lease 35,4 51,0 44,1% Wifack Leasing 27,7 32,7 18,1% Total 410,7 469,1 14,2% Source : Indicateurs d'activité Indicateurs d activité au 30 Juin 2009 (sociétés cotées) La bonne tenue du secteur s est prolongée sur le deuxième trimestre de l année L activité du secteur a été marquée par la reprise de la société Attijari Leasing favorisée par la consolidation de son assise financière et par le soutien de son actionnaire Attijari Bank. La situation de Attijari Leasing s est nettement améliorée avec un total des mises en force en hausse de 150,3% et (+79,5% pour le produit net de leasing) entre Juin 2008 et Juin Toutes les autres sociétés ont signé une progression positive de leurs indicateurs sauf TLS qui a vu ses mises en force diminuer de 2,1% contre une progression de 8,2% du produit net de leasing. Tab 4: Indicateurs d'activité au 30 Juin 2009 En MDT Total des mises en force Produit net de leasing Juin Juin.2008 Variation Juin Juin.2008 Variation TLS 101,7 103,9-2,1% 11,28 10,4 8,2% ATL 81,6 72,0 13,3% 7,13 5,9 20,3% CIL 73,30 67,3 8,9% 7,06 6,2 14,8% Attijari Leasing 41,3 16,5 150,3% 2,1 1,2 79,5% Wifack Leasing 32,7 27,8 17,8% 2,3 1,9 19,9% Source : Indicateurs d'activité 10

11 Le secteur de leasing devrait être faiblement exposé au risque des mauvaises retombées de cette crise mondiale en raison d un degré d engagement faible même inexistant avec des contreparties opérant dans des secteurs qui sont probablement touchés à savoir le secteur du textile, des pièces de rechange automobiles et le secteur du tourisme. Le secteur serait probablement touché par la baisse du niveau de l activité para-touristique à savoir les sociétés de location de voitures, les agences de voyages et les sociétés privées de transport. ETUDE COMPARATIVE Le groupe de comparaison concerne les cinq sociétés cotées à la Bourse de Tunis à savoir Tunisie Leasing, Compagnie Internationale de Leasing, arabe de Tunisie Leasing, Attijari Leasing et Wifack Leasing. Selon le bilan consolidé des sociétés cotées du secteur de leasing, le total des actifs des sociétés s est inscrit en hausse de 15,06 % par rapport à l année 2007, soit une augmentation de 128,42 DTN. Cette hausse est due principalement à l évolution du montant des créances sur la clientèle de Leasing & Factoring qui a augmenté de 130 MTND. Cette rubrique représente 90,70 % du montant total des actifs. Tab 5 : Bilan consolidé des sociétés de leasing cotées (En MDT) En MDT Actif Liquidité et équivalents de liquidités 13,59 9,68 Créances sur la clientèle de Leasing&Factoring 759,34 889,80 Portefeuille-titres commercial 11,38 12,69 Portefeuille d'investissement 28,88 27,51 Valeurs immobilisées 15,38 16,35 Autres actifs 23,83 24,82 Total des actifs 852,41 980,83 Passifs Concours bancaires 3,60 7,45 Dettes envers la clientèle 18,38 16,15 Emprunts et dettes rattachées 647,27 736,37 Fournisseurs et comptes rattachés 48,25 48,80 Autres passifs 18,84 20,06 Total des passifs 736,33 828,83 Capitaux propres Capital social 73,00 91,75 Réserves 37,74 43,95 Résultats reportés -13,78-8,78 Résultats de la période 14,92 21,70 Autres Capitaux Propres 4,19 3,38 Total des capitaux propres 116,07 152,00 Total des capitaux propres et des passifs 852,40 980,82 Source: Etats financiers des sociétés de leasing cotées 11

12 Le total des passifs des sociétés de leasing a totalisé, en 2008, 828,8 MDT contre 736,3 MDT par rapport a une année auparavant, soit une hausse de 12.56%. La hausse de 13,8% des «Emprunts et dettes rattachés» a été le principal contributeur à cette hausse du passif dont 88% est composé par ce poste. En 2008, trois sociétés cotées ont émis des emprunts obligataires: Tunisie Leasing (45 MTND), ATL (37 MTND) et CIL (25 MTND). Pendant les sept premiers mois de l année 2009, il y a eu des émissions de nouveaux emprunts obligataires dont l enveloppe totale s est élevée à 85 MDTN : CIL (40 MDT), ATL (30 MDT) et TLS (15 MDT). Pour les sociétés de leasing non cotées, HANNIBAL LEASE a réalisé un emprunt obligataire pour un montant de 20 MDT. Le recours aux emprunts obligataires devrait se poursuivre cette année afin de disposer de ressources moins onéreuses (baisse du TMM). Outre le recours aux emprunts obligataires et à l endettement bancaire, les sociétés de leasing ont consolidé leurs ressources via le renforcement des fonds propres. La valeur des fonds propres des sociétés de leasing est passée sur la période de 116 MDT à 152 MDT et ce suite à la réalisation de différentes opérations d augmentation de capital. 12

13 Etat de résultats consolidé des sociétés de leasing cotées Tab 6: Etat de résultat consolidé des sociétés cotées de leasing TLS CIL ATL TJL Revenus de leasing 26,5 32,6 10,0 11,7 19,0 22,4 8,4 7,1 4,6 7,0 68,5 80,9 Revenus bruts du leasing 26,6 32,6 20,3 24,2 18,3 21,8 8,8 7,5 4,5 6,9 78,5 93,0 Intérêts de retard -9,8-12,1 0,5 0,6 0,1 0,2-9,2-11,3 Variation des produits réservés 0,2 0,5 0,0 0,0 0,2 0,0 0,0 0,0 0,4 0,6 Dotations aux amortissements des immobilisations en location -0,4-0,5-0,5-0,5-0,3-0,4-1,2-1,4 Charges financières nettes 13,7 16,2 8,8 10,5 6,0 4,9 2,0 3,5 30,6 35,1 Produits des placements 1,4 2,2 0,3 0,3 0,4 0,5 0,1 0,1 0,1 0,1 2,3 3,2 Produits net 14,1 18,5 10,3 12,0 10,6 12,4 2,6 2,3 2,6 3,6 40,2 48,9 Charges de personnel -3,0-3,8-2,0-2,2-2,2-2,3-1,2-1,2-0,6-0,8-9,0-10,3 Autres charges d'exploitation -2,8-3,3-1,2-1,3-1,5-1,7-0,7-0,8-0,4-0,6-6,5-7,7 Autres produits d'exploitation 0,4 0,5 0,1 0,1 0,2 0,1 0,2 0,4 0,9 1,2 Dotations nettes aux provisions sur riques clients et résultat des créances radiées -2,5-0,9-3,1-2,9-2,2-1,2-1,9-1,0-0,6-1,4-10,3-7,3 Dotations nettes pour dépréciations de titres -0,4 0,4 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0-0,3 0,4 Dotations aux amortissements des immmobilisations propres et provisions pour risques divers 0,6-0,4 0,0-0,3-0,5-0,5 0,0 0,0-0,2-0,1-0,1-1,4 Résultat d'exploitation 6,4 11,0 4,0 5,4 4,4 6,7-1,0-0,5 1,1 1,1 15,0 23,8 Autres gains ordinaires 0,3 0,3 0,4 0,1 0,2 0,3 0,0 0,2 0,0 0,1 1,0 0,9 Autres pertes ordinaires 0,0-0,3-0,1-0,1-0,2-0,1 0,0 0,0 0,0 0,0-0,4-0,5 Résultat des activités ordinaires avant impôt 6,7 11,0 4,3 5,5 4,4 6,8-1,0-0,3 1,1 1,2 15,6 24,2 Reprises sur provisions pour impôt différé 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 Reprises sur provisions sur créances 0,0 0,0 0,0 0,0 2,6 2,2 0,2 0,5 2,8 2,8 Impôt sur les bénéfices -1,3-2,2-0,8-1,2-1,0-1,5-0,1-0,1-0,2-0,2-3,3-5,3 Résultat des activités ordiniares après impôt 5,4 8,8 3,5 4,3 3,5 5,3 1,6 1,9 1,1 1,5 15,1 21,7 Eléménts extraordinaires 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 Résultat net de la période 5,4 8,8 3,5 4,3 3,5 5,3 1,6 1,9 1,1 1,5 15,1 21,7 Effets des modifications comptables 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 Résultat après modifications comptables 5,4 8,8 3,5 4,3 3,5 5,3 1,6 1,9 1,1 1,5 15,1 21,7 Source: Etats financiers des sociétés de leasing cotées WIFACK 13

14 La majorité des revenus de leasing des sociétés cotées a progressé pendant la période sauf TJL dont les revenus de leasing ont connu un repli de 15,55%. Le produit net de leasing des sociétés cotées a totalisé en ,891 MDT en hausse de 21,5%. Cette performance est expliquée principalement par l amélioration du produit net de la société TLS qui est passé de 14,138 MDT à 18,515 MDT (+30.95% par rapport à l année 2007). Le résultat d exploitation de notre échantillon a triplé entre 2007 et 2008 portés principalement par la croissance du résultat d exploitation du TLS dont le montant est passé de 6,44 MDT en 2007 à 11,02 MDT en Le résultat net total a signé un saut de 43,7% entre la période favorisé par l amélioration sans exception des résultats net de toute les société de leasing cotées. Un coefficient d'exploitation en amélioration Le coefficient d exploitation moyen du secteur de leasing (charges opératoires / produit net de leasing) a été bien maîtrisé durant la période passant de 46.7% à 39,6%. Cette amélioration du coéfficient d exploitation montre bien les efforts déployés par les sociétés de leasing pour maîtriser leurs charges de fonctionnement. Ce choix est inévitable et reste de rigueur pour pouvoir compenser la baisse continue de la marge brute imposée par une rude concurrence sur le marché. Graph 7 : Coefficient d'exploitation,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, Produit net de leasing Frais généraux Coéfficient d'exploitation 46,7% 50% 40 46,2% 45% ,4% 42,4% 42,5% 41,4% 39,6% 40% ,5% % Source : Etats financiers des sociétés de leasing cotées, MAC sa En dépit d une amélioration, le coéfficient de la société demeure très élevé suite à son faible niveau d activité. A l exception de ATL, toutes les autres sociétés sont parvenues à améliorer leur coéfficient d exploitation. Pour l ensemble des sociétés cotées, le coéfficient d exploitation est passé en 2008 à 44% contre 41% une année auparavant. A noter que le coéfficient d exploitation de Wifack a connu une stagnation au niveau du seuil des 42% entre l année 2007 et

15 Graph 8 : Evolution des coefficients d'exploitation;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; 120% 100% 80% 60% 40% 20% 0% TLS CIL ATL TJL WIFACK Moy % 31% 39% 73% 42% 41% % 32% 36% 85% 42% 44% Source : Etats Financiers des sociétés de leasing, MAC sa Progression de la rentabilité Pour les sociétés cotées en bourse, le total des résultats nets a signé au cours de la période une nette hausse de 45% passant 14,92 MDT à 21,70 MDT. Cette performance est expliquée par la croissance à deux chiffres réalisée par l ensemble des sociétés cotées. Les plus notables hausses sont au profit de TLS (+62%) et ATL (+59%). C est expliqué principalement par l effet conjugué d un accroissement de l activité d une part et par la baisse des provisions nettes d autre part. Tab 7: Evolution des résultats nets des sociétés MDT TLS 3,45 2,89 3,29 4,00 5,43 8,79 % croissance -5% -16% 14% 22% 36% 62% Attijari Leasing 1,04-5,97-4,72-11,60 1,59 1,86 % croissance -32% -671% 21% -145% 114% 17% CIL 1,77 2,24 2,47 2,80 3,47 4,27 % croissance -20% 26% 10% 14% 24% 23% ATL 2,35 1,93 1,31 2,29 3,35 5,33 % croissance -17% -18% -32% 75% 47% 59% WIFACK 0,00 0,46 0,69 0,93 1,08 1,45 % croissance 0% 0% 0% 34% 16% 35% Total du groupe 8,63 1,55 3,04-1,58 14,92 21,70 % croissance -16% -82% 96% -152% 1046% 45% Source : Etats financiers des sociétés de leasing, MAC SA 15

16 Ainsi, l accroissement de la capacité bénéficiaire des sociétés a nettement amélioré le rendement moyen des capitaux propres qui est passé de 12,6% en 2007 à 16,7% en 2008, soit prés de 4 points de pourcentage. Graph 9: Rentabilité des capitaux propres ;;;;;;;;;;;; ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ;;;; 20,0% 10,0% 0,0% TLS TJL CIL ATL WIFACK MOY ,9% 0,0% 15,8% 14,9% 9,7% 12,6% ,2% 19,2% 18,2% 15,5% 12,7% 16,7% Source : Etats financiers des sociétés de leasing, MAC SA; En 2007, on n'a pas pris en considération Attijari leasing La meilleure progression a été réalisée par TJL. En 2007, les capitaux propres étaient négatifs, mais avec le plan de recapitalisation de 2008, les capitaux propres sont redevenus positif mais encore faibles. Ce qui a premis de dégager un ROE de 19,2%. CIL dégage encore le meilleur taux de rendement des capitaux propres mais en 2008, s est TLS qui a affiché la meilleure progression de son ROE (hors TJL) avec 6,3 points. Cette amélioration de la rentabilité est due à la nette hausse du résultat net en Par ailleurs, le rendement moyen de l'actif est passé de 1,7% en 2007 à 2,2% en Considéré comme la société la plus engagée du secteur, TLS a affiché le meilleur rendement soit 2,5% contre 2,3% pour ATL et 2,2% pour TJL. Graph 10: Rentabilité de l'actif.;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; ;;;;; 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% TLS TJL CIL ATL WIFACK MOY ,8% 1,9% 1,6% 1,7% 1,9% 1,7% ,5% 2,2% 1,8% 2,3% 1,9% 2,2% Source : Les états financiers des sociétés de leasing, MAC SA 16

17 ÉVALUATION COMPARATIVE Le P/E 2009 E du secteur de leasing s est élevé en date du 05 Août 2009 à 16,1x contre 16,81x pour le marché. Le rendement dividendes de notre échantillon s élève à la même date à 3% contre 3,4% pour le marché. Graph 11: P/E, P/BV, et Rendement dividende de l'année 2008 au 05/08/ % ,2% 3,6% 3,8% 2,6% 5% 4% 3,0% 3% 2% 5 0 0,0% TLS CIL ATL WIFACK TJL Moyenne 1% 0% P/E 15,2 14,0 12,7 22,7 20,9 16,1 P/BV 1,4 2,2 1,7 2,6 3,4 2,0 Dividend yield 3,2% 3,6% 3,8% 2,6% 0,0% 3,0% Source : Les états financiers des sociétés de leasing, MAC SA Selon les estimations des chiffres de 2009 et sur la base des cours actuels, les principaux ratio boursiers de valorisation des sociétés de leasing cotées se présentent comme suit : Graph 12: P/E, P/BV, et dividend yields estimé 2009 au 05/08/ ,0% ,6% 4,4% 4,0% 4,0% 3,8% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 5 1,0% 0 0,0% TLS CIL ATL WIFACK TJL Moyene P/E 10,7 11,7 12,1 14,8 16,6 12,3 P/BV 2,0 1,9 1,6 2,3 2,8 2,0 Dividend yield 4,6% 4,4% 4,0% 4,0% 0,0% 3,8% Source : Les états financiers des sociétés de leasing, MAC SA 0,0% 17

18 Une faible valorisation boursière La capitalisation boursière des sociétés de leasing, en date du 05 Août 2009, s élevait à 334,43 MTND soit 3,3% de la capitalisation boursière de l ensemble du marché. Les sociétés de leasing sont considérées comme des petites capitalisations en comparaison avec les valeurs bancaires. Un secteur de plus en plus actif La liquidité des titres des sociétés de leasing s est considérablement améliorée au cours de l année La liquidité du titre TLS a doublé entre 2007 et 2008 en passant d un moyen d échange journalier de titres à titres. Aussi pour CIL dont le volume d échange moyen est passé de titres à titres. Egalement, Attijari Leasing et ATL ont enregistré une progression de leur volume moyen d échange journalier. Cette amélioration est due principalement à l amélioration des performances financières et la bonne orientation du secteur en général. Tab 7: Liquidité des sociétés de leasing * TLS Volume moyen d'échange journalier Part dans le leasing 17,6% 26,7% 18,7% Part dans le marché 1,6% 1,3% 1,4% Attijari Leasing Volume moyen d'échange journalier Part dans le leasing 0,9% 1,0% 2,1% Part dans le marché 0,1% 0,0% 0,2% CIL Volume moyen d'échange journalier Part dans le leasing 10,0% 12,2% 9,1% Part dans le marché 0,9% 0,6% 0,7% ATL Volume moyen d'échange journalier Part dans le leasing 58,9% 44,3% 54,7% Part dans le marché 5,3% 2,2% 4,1% WIFACK Volume moyen d'échange journalier Part dans le leasing 12,6% 15,8% 15,4% Part dans le marché 1,1% 0,8% 0,0% Total Volume moyen d'échange journalier Part dans le marché 9,0% 5,0% 7,5% Source : BVMT, MAC sa * En date du 05/08/

19 Evaluation Pour déterminer la Fair Value ou la juste valeur des sociétés de leasing étudiées, nous avons utilisé deux méthodes d évaluation : L approche des cash flows représentée par la méthode Dividend Discounting Model et l approche du marché représentée par la méthode des comparables. Dividend Discounting Model-DDM Cette approche est utilisée car elle est plus appropriée pour les institutions financières. Etant des sociétés de services financiers, les free cash flow sont difficiles à estimer d où la dépendance vis-à-vis des dividendes. De plus, l effet de levier des sociétés de services financiers s est élevé et n est pas appelé à changer dans le temps. Le modèle DDM construit est basé des prévisions de trois ans des dividendes en tant que cash flow ( ). Les dividendes pour la période de prévisions et la valeur terminale sont actualisés au coût du capital pour déterminer la valeur actuelle de la société de leasing. Dans nos calculs, nous avons pris les hypothèses de calculs suivantes : Coût de capital de 12,56% Taux sans risque de 4,28% La prime de risque est 5,4% Bêta moyen =0,9 Le taux de croissance pendant une période stable est estimé à 3% Le taux de capital pendant une période stable est estimé à 10% Nous avons supposé que le taux de distribution des dividendes est de 60%. Nous pensons que la recommandation de la banque centrale de limiter le taux de distribution des dividendes devrait être à notre avis révisée. Cette recommandation pourrait considérablement léser le petit porteur. La méthode DDM ne peut pas être utilisée pour l évaluation de Attijari Leasing vu que ladite société n entend pas distribuer des dividendes dans les années à venir. Tab 9 : Valorisation par l'approche des cash flows En DT Valeur par action TLS 26,7 CIL 21,8 ATL 3,3 EL Wifack Leasing 13,5 Source : MAC sa 19

20 Méthode des comparables La méthode des comparables est basée sur la comparaison des multiples des capitaux propres ou P/BV des sociétés de leasing étudiées. Le secteur de leasing coté affiche une valorisation de 1,6x son actif net. En tenant compte d un taux de couverture des créances classées par les provisions de 70%, nous avons ajusté les actifs nets des sociétés de leurs manques de provisions par rapport à cet objectif. Cet ajustement donnerait une valorisation plus réaliste des sociétés de leasing. Tab 10: Multiple des capitaux propres moyen des sociétés de leasing cotées Nombre de titres Actif net 2008 P/BV 2008 Actif net ajusté 2008 P/BV ajusté 2008 Cap. boursière MDT* TLS ,0 2,3 65,7 2,1 136,3 Attijari Leasing ,6 3,9 12,2 3,7 44,6 CIL ,8 2,5 33,5 2,1 69,0 ATL ,7 1,7 39,9 1,7 68,9 EL Wifack Leasing ,9 2,6 13,3 2,5 33,9 Total/Moyenne ,0 2, ,1 353 * Sur la base des cours boursiers au 01 Septembre 2009 Source : Etats financiers des sociétés de leasing, MAC sa A l issue de cet ajustement, le multiple moyen des capitaux propres pour les sociétés de leasing cotées s élève à 2,1x. Ce résultat explique un surplus de provisionnement pour les sociétés de leasing. Le taux de couverture de toutes les sociétés de leasing dépasse les 70%. Sur la base d un P/BV moyen ajusté, les valeurs des sociétés de leasing étudiées sont comme suit : Tab 11 : Valorisation par le multiple des capitaux propres En DT Valeur par action TLS 24,3 Attijari Leasing 12,3 CIL 23,9 ATL 5,0 EL wifack leasing 9,5 Source : MAC sa 20

21 Moyenne des méthodes Une pondération de 50% a été attribuée à chacune des deux méthodes sauf pour la société El Wifack Leasing à où les pondérations ont été de 80% pour la méthode de DDM et 20% pour la méthode de l approche du marché. Ce choix est justifié par la nature du portefeuille de El Wifack Leasing considéré comme «un portefeuille jeune» qui occulte d éventuels risques. Tab 12 : Valorisation moyenne En DT Valeur DDM Valeur P/BV ajusté Valeur Pondérée TLS 26,73 24,3 25,5 Attijari Leasing ND 12,3 12,3 CIL 21,77 23,9 22,8 ATL 3,34 5,0 4,2 EL Wifack Leasing 13,52 9,5 12,7 Source : MAC sa A l issue de ces valorisations, les fair value des sociétés de leasing cotées ainsi que les recommandations de MAC SA sont présentés dans le tableau qui suit : Tableau 13: Evaluation Société Cours actuel Performance 2009 Valeur Reco Capitalisation Boursière MDT* ROE 2008 ROA 2008 PBK 2008 PBK 2009 Payout P/E 2008 * P/E 2009 * ATL 4,05 15,7% 4,2 Conserver 68,9 15,5% 2,3% 1,7 1,6 47,9% 12,7 12,1 CIL 23,00 16,8% 22,8 Conserver 69,0 18,2% 1,8% 2,1 1,9 50,9% 13,8 11,5 TJL 21,00 50,3% 12,3 Vendre 44,6 19,2% 2,2% 3,6 3,0 0,0% 22,3 17,7 TLS 23,50 6,1% 25,5 Conserver 136,3 17,2% 2,5% 1,4 2,0 49,5% 15,2 10,7 WIFACK 11,30 0,4% 12,7 Acheter 33,9 12,7% 1,9% 2,5 2,3 59,8% 22,5 14,7 Source:BVMT, Rapport des sociétés et MAC SA * les multiples P/E et P/BV sont basés sur le cours de bourse du 01 Septembre

22 POUR UNE MEILLEURE VISIBILITE DU SECTEUR DE LEASING Etant un maillon de la chaîne de financement de l économie, le secteur de leasing appelle à une analyse approfondie de l environnement externe et interne du secteur. D abord, il faut souligner l importante contribution du secteur de leasing au financement de l économie tunisienne. En effet, les petites et moyennes entreprises PME, qui représentent la grande part du tissu économique tunisien, recouraient massivement au crédit bail en raison de l avantage fiscal offert par ce mode de financement à savoir un amortissement accéléré. En application la nouvelle loi de finances 2008, cet avantage fiscal a été supprimé. Les biens loués sont comptabilisés directement dans l actif de la société prenante. Les professionnels du secteur pensaient que cette nouvelle loi aurait des effets négatifs sur le niveau d activité des sociétés de leasing. Hors la bonne orientation du secteur en 2008 et au premier semestre 2009 a dissipé toutes les craintes des opérateurs confirmant la forte compétitivité de l activité leasing. Toutefois, il importe de signaler que bien que les taux appliqués par les sociétés de leasing restent élevés ils s approchent de plus en plus de ceux appliqués par les banques. Par ailleurs, la rude concurrence observée depuis quelques années dans le secteur a eu des effets négatifs sur les taux de sortie. Pour pallier à ce problème, les sociétés de leasing ont été appelées à réduire leurs coûts de refinancement. En outre, les sociétés de leasing sont dans l obligation de veiller à la qualité de leurs actifs, à suivre une politique de provisionnement assez rigoureuse et à maîtriser leurs charges d exploitation et ce pour qu elles puissent faire face à des éventuels risques opérationnels. Au sujet du développement régional, l expansion sur l Algérie ne devrait plus être un axe de développement stratégique pour les sociétés de leasing tunisiennes. La nouvelle législation en Algérie exige un capital minimum de 70 millions de dinars pour la création d une société de leasing. Selon les médias, une nouvelle loi en Algérie aurait interdit l octroi de crédits de consommation. 22

23 ANALYSE SWOT Forces Faiblesses Un rôle important dans le financement de l économie Un portefeuille clients assaini Une expérience confirmée Une diversification régionale Une célérité de la prise de décision conparée aux banques. L avantage fiscal des financements par le leasing. Opportunités Une forte concurrence posant des problèmes de viabilité de certaines compagnies Une exposition à la concurrence des banques La petite taille des compagnies de leasing Une activité mono-produit réduisant la marge de manœuvre. Une faible rentabilité Une forte vulnérabilité à la conjoncture Menaces Une croissance économique soutenue Un mouvement de concentration (Fusion /acquisition) Le développement de nouvelles activités L agressivité commerciale des banques L enchérissement des coûts de refinancement La libéralisation du secteur des services 23

24 Informations importantes Ce document n est pas une offre, sollicitation ou recommandation à l achat ou à la vente du titre mentionné. Les jugements et estimations constituent notre réflexion personnelle et sont sous réserve de modifications sans préavis préalable. Elles reflètent les opinions de l analyste et peuvent coïncider ou pas avec les réalisations de la société. Les informations contenues dans le présent document sont obtenues de sources considérées fiables mais ne peuvent pas être garanties quant à leur précision. MAC sa se désengage de toute responsabilité quant à l inexactitude ou omission de ce ou tout autre document préparé par MAC sa au profit ou envoyé par MAC sa à toute personne. Toute personne susceptible d utiliser ce présent document est appelée à mener sa propre enquête et analyse de l'information contenue dans ce document et d'évaluer les bien-fondés et les risques liés au titre qui constitue le sujet de ce ou autre tel document. MAC sa se dégage de toute responsabilité d une perte directe ou conséquente survenant suite à l utilisation de ce document. MAC sa n a pas perçu et ne percevra aucune compensation de la part de la société ou autre tiers pour la préparation du présent document. Ce document vous est fourni uniquement pour votre information et ne devrait en aucun cas être reproduit ou redistribué à toute autre personne. En acceptant ce rapport vous êtes tenus par les limitations précitées. Recommandation de MAC Acheter Conserver Réduire Vendre Base de la Recommandation Valeur de l'action est > 10% du cours de bourse actuel Valeur de l'action est entre +10% et -10% du cours de bourse actuel Valeur de l'action est entre -10% et -20% du cours de bourse actuel Valeur de l'action est < -20% du cours de bourse actuel 24

Le secteur du leasing en Tunisie Août 2010 Un secteur qui gagne du terrain sur le paysage financier tunisien

Le secteur du leasing en Tunisie Août 2010 Un secteur qui gagne du terrain sur le paysage financier tunisien MAC SA - Intermédiaire en Bourse Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac- Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@macsa.com.tn www.macsa.com.tn

Plus en détail

Communication Financière «Hannibal Lease»

Communication Financière «Hannibal Lease» Communication Financière «Hannibal Lease» Introduction sur le marché principal de la cote de la bourse Le 29 Mai 2013 1- Présentation de la société 2-Perspectives 3- Evaluation 4- Répartition de l Offre

Plus en détail

APTBEF RAPPORT ANNUEL TOME II ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

APTBEF RAPPORT ANNUEL TOME II ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS الجمعية المهني ة التونسي ة للبنوك والمو سس ات المالي ة APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES ET DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS التقریر السنوي 2006 RAPPORT ANNUEL TOME II 1 SOMMAIRE I-

Plus en détail

Hannibal Lease : Introduction sur le marché Principal

Hannibal Lease : Introduction sur le marché Principal Informations boursières : Secteur: Leasing Prix: 9,500 dinars Valeur Nominal: 5 dinars Nombre d actions offertes: 1 740 000 actions nouvelles Montant de l offre : 16 530 000 dinars Jouissance des actions:

Plus en détail

Présentation de Hannibal lease

Présentation de Hannibal lease Présentation de Hannibal lease Points Clés Société anonyme créée en Juillet 2001 par un groupe d investisseurs privés, Hannibal Lease est un établissement de crédit indépendant. Son capital social s élève,

Plus en détail

Souscrire. Investment Highlight. Recommandation. Tableau de bord Boursier. Leasing. Bourse Tunis Secteur 9,5 DT. Prix de l Introduction

Souscrire. Investment Highlight. Recommandation. Tableau de bord Boursier. Leasing. Bourse Tunis Secteur 9,5 DT. Prix de l Introduction 2 Département Recherche & Analyses Juin 2013 Prix de l Introduction Période de Souscription Fonds levé Titres à offrir Valeur Nominale Actionnaires Souscrire Actionnariat Avant l Offre Après l Offre Groupe

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

SECTEUR BANCAIRE I - CADRE REGLEMENTAIRE ET LEGAL

SECTEUR BANCAIRE I - CADRE REGLEMENTAIRE ET LEGAL SECTEUR BANCAIRE L année 2005 a été marquée par la promulgation de la loi relative au renforcement de la sécurité des relations financières et le parachèvement du programme de restructuration du système

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS APTBEF

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS umk WÒOu«WÒOMN*«WÒOFL'«WÒOU*«UÒR*«Ë APTBEF ASSOCIATION PROFESSIONNELLE TUNISIENNE DES BANQUES & DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

Modern Leasing Octobre 2010

Modern Leasing Octobre 2010 MAC SA - Intermédiaire en Bourse Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac- Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@gnet.tn www.macsa.com.tn

Plus en détail

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 D E C E M B R E 2015

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 D E C E M B R E 2015 I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 D E C E M B R E 2015 DU 01/10/2015 AU 31/12/2015 DU 01/10/2014 AU 31/12/2014 AU 31/12/2015 AU 31/12/2014

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

Société Tunisienne industrielle du papier et du carton

Société Tunisienne industrielle du papier et du carton Mars 2014 DÉPARTEMENT RECHERCHES Société Tunisienne industrielle du papier et du carton Recommandation: Souscrire Prix d introduction: APERÇU SUR LA SOCIÉTÉ 5 DT La SOTIPAPIER «Société Tunisienne Industrielle

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE 2008

BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE 2008 BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE Septembre 2009 SOMMAIRE Pages Introduction 5 Evolution de l environnement international et de la conjoncture nationale 6 Les échanges et les paiements extérieurs de

Plus en détail

LA HAUSSE DE LA BOURSE DE TUNIS : EST-CE UNE EUPHORIE OU UNE SPECULATION?

LA HAUSSE DE LA BOURSE DE TUNIS : EST-CE UNE EUPHORIE OU UNE SPECULATION? LA HAUSSE DE LA BOURSE DE TUNIS : EST-CE UNE EUPHORIE OU UNE SPECULATION? La vague des mouvements qui a déferlé sur le marché boursier tunisien a provoqué un tollé dans la sphère financière tunisienne,

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

L économie tunisienne au premier trimestre 2011 Mai 2011 Une situation sous la pression de la révolution mais des perspectives s ouvrent à long terme

L économie tunisienne au premier trimestre 2011 Mai 2011 Une situation sous la pression de la révolution mais des perspectives s ouvrent à long terme MAC SA Intermédiaire en Bourse Département Recherches Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@macsa.com.tn

Plus en détail

Analyse Valeur - BH. ...Quand «L Etat» opte pour la gouvernance «privée»

Analyse Valeur - BH. ...Quand «L Etat» opte pour la gouvernance «privée» Département Recherches & Etudes Analyste chargée de l étude : Aicha Mokaddem Acheter (+)...Quand «L Etat» opte pour la gouvernance «privée» Benjamine du secteur public, la Banque de l Habitat mérite une

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Plus qu un leasing Plus qu un leasing

Plus qu un leasing Plus qu un leasing Plus qu un leasing 2 3 Domaine d activité: Leasing mobilier et immobilier Date de création: 03/12/1993 / à l initiative de l ATB et la BNA Capital social: 17 MDT Valeur nominale: 1 DT Nombre d actions:

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Modern Leasing sur la cote de la Bourse de Tunis

Modern Leasing sur la cote de la Bourse de Tunis Secteur : Leasing Nombre de titres offerts : 1 000 000 titres Prix : 8,500D Jouissance des actions : 1 er janvier 2010 Capitalisation boursière après OPF : 34MD Notation par Fitch Rating: LT : A- (tun)

Plus en détail

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT COMMUNIQUE FINANCIER DE SALAFIN : RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat Net de 92 MDH - Maintien du niveau de rentabilité de 15% Progression des crédits distribués dans un marché en retrait. Poursuite de la

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Introduction en Bourse - Modern Leasing. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces : Caractéristiques de l opération : Catégorie

Introduction en Bourse - Modern Leasing. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces : Caractéristiques de l opération : Catégorie Sc Souscrire De nouvelles ambitions de croissance Prix : 8.500Dt Recommandation boursière Actionnariat après OPS: Groupe BH : 55.5% BH: 35.35% Epargne Invest SICAF: 8,9% Assurances Salim: 6% SIM SICAR:

Plus en détail

Introduction en bourse

Introduction en bourse OPF U.A.D.H Prix d introduction 6,5Dt Prix de la quotité : 13.000Dt (1 action nouvelle + 1 action ancienne) Période de sousription : Du 13 au 20 Mai inclu Capitalisation boursière: 240 MDt Ratios de valorisation:

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

AeTECH Le 03 Octobre 2013 B.V.M.T

AeTECH Le 03 Octobre 2013 B.V.M.T AeTECH Le 03 Octobre 2013 Communication Financière B.V.M.T 1 Ordre du jour 1. L activité et le réseau d agences 2. Les faits marquants de 2013 3. Les réalisations du premier semestre 4. Les investissements

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis

ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis INDICATEURS D ACTIVITE TRIMESTRIELS ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis L Arab Tunisian Bank publie ci-dessous ses indicateurs

Plus en détail

SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA BANQUE...3 FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL...5 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION...

SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA BANQUE...3 FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL...5 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA BANQUE...3 FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL...5 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION...7 1.1 RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION...7 1.2 ATTESTATION DU

Plus en détail

Rétrospective 1 er trimestre 2015. AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com.

Rétrospective 1 er trimestre 2015. AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com. Rétrospective 1 er trimestre 2015 AMEN INVEST Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com.tn Rétrospective Boursière Le marché boursier maintient le cap en début

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE HANNIBAL LEASE «HL 2015-01»

EMPRUNT OBLIGATAIRE HANNIBAL LEASE «HL 2015-01» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

La société HEXABYTE. Souscrire. Secteur : Technologies. Présentation de la Société HEXABYTE. Note d Information OPF. Modalités de l offre

La société HEXABYTE. Souscrire. Secteur : Technologies. Présentation de la Société HEXABYTE. Note d Information OPF. Modalités de l offre Département Recherches La société HEXABYTE Note d Information OPF Secteur : Technologies Souscrire Modalités de l offre Nbre d actions offertes: 333 334 actions Prix : 6 Dinars (Nominal 1DT) Jouissance

Plus en détail

Communication financière BIAT

Communication financière BIAT BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Communication financière BIAT Présentation AIB du 24 février 2011 1 Exposition des familles BEN ALI-TRABELSI & C ies Faits marquants et Réalisations de la BIAT :

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

MODERN LEASING. Offre Publique à Prix Ferme. Un fort potentiel de rattrapage SOUSCRIRE. Recommandation. Actionnariat. Ratio de valorisation

MODERN LEASING. Offre Publique à Prix Ferme. Un fort potentiel de rattrapage SOUSCRIRE. Recommandation. Actionnariat. Ratio de valorisation MODERN LEASING Mercredi 27 Octobre 2010 Prix d introduction : 8,500DT Période d ouverture de l offre : du 25 Octobre au 8 Novembre 2010. Recommandation SOUSCRIRE Actionnariat Actionnaires Avant opération

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Département Recherches Etude du secteur des assurances Analyse Sectorielle Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Les sociétés opérant dans le marché des assurances en Tunisie s élèvent à 22

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

INDICATEURS TRIMESTRIELS D ACTIVITE

INDICATEURS TRIMESTRIELS D ACTIVITE INDICATEURS TRIMESTRIELS D ACTIVITE Mars 2014 L Arab Tunisian Bank publie ci-dessous ses indicateurs d activité relatifs au 1 er trimestre 2014 : 31/03/2014 31/03/2013 Evolution Mars 14- Mars 13 (En milliers

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines

Fonds Avantage FPI hypothécaires d agences américaines Commentaire Rendement Au troisième trimestre, les FPI hypothécaires ont cédé une partie du terrain gagné plus tôt dans l année, comme en témoigne le léger recul des cours des titres adossés à des créances

Plus en détail

Département Études & Recherches. Fiche Valeur - BIAT. Un leader confirmé mais valorisation élevée. Cs (+) Conserver (+) Cours : 75.400Dt.

Département Études & Recherches. Fiche Valeur - BIAT. Un leader confirmé mais valorisation élevée. Cs (+) Conserver (+) Cours : 75.400Dt. Cs (+) Conserver (+) Un leader confirmé mais valorisation élevée Cours (Dt) 80 75 70 65 60 55 50 45 Cours : 75.400Dt Evolution des cours depuis début 2011 Volume (MDt) 3 2 1 0 Recommandation boursière

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers :

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers : Pour évaluer la performance financière, l analyste devrait poser trois questions : - Comment évolue la rentabilité de l entreprise. - L entreprise est-elle solvable. - La structure financière de l entreprise

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Résultats annuels-2013

Résultats annuels-2013 Mars 2014 Publications du jour COMPAGNIE DE TRANSPORT CA 2013 REX 2013 RNPG 2013 AU MAROC (CTM) 507 MDH 7,3% 39,5 MDH 17,0% 35 MDH 49,4% En dépit d une forte concurrence sur le marché du transport au Maroc,

Plus en détail

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Information réglementée 27 mars 2014 16h30 CET GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Chiffre d affaires de 210,4 Mio, en hausse de 6,1%

Plus en détail

PARTENARIAT ASSAD THE ABRAAJ GROUP BUSINESS PLAN 2014-2019

PARTENARIAT ASSAD THE ABRAAJ GROUP BUSINESS PLAN 2014-2019 PARTENARIAT ASSAD THE ABRAAJ GROUP BUSINESS PLAN 2014-2019 GROUPE L ACCUMULATEUR TUNISIEN ASSAD 18 SEPTEMBRE 2014 PROPRIETE ASSAD Sommaire 01 02 03 04 05 06 07 08 PRESENTATION DU GROUPE PERFORMANCE DE

Plus en détail

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1 AVANT-PROPOS... 1 Clés d accès... 2 INTRODUCTION... 3 1. Le contexte économique des évaluations d entreprises... 3 Les évaluations d entreprises se multiplient...... 3 dans un contexte de plus en plus

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique La gestion financière de l assurance, clé du développement économique Grâce aux placements qu elle doit effectuer en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

SANADETT SICAV SITUATION TRIMESTRIELLE ARRETTEE AU 31 MARS 2015

SANADETT SICAV SITUATION TRIMESTRIELLE ARRETTEE AU 31 MARS 2015 SANADETT SICAV SITUATION TRIMESTRIELLE ARRETTEE AU 31 MARS 2015 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LA COMPOSITION DE L ACTIF ARRÊTE Au 31 Mars 2015 En notre qualité de Commissaire aux Comptes de la

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Présentation de la STB : La Société Tunisienne de Banque, née au lendemain de l indépendance, la première banque du pays, a ouvert ses

Plus en détail

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015 10 avril 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations 2 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultats du troisième trimestre 2009 Chiffre d affaires de 979,5 M (- 39% par rapport au T3 2008) RBE de 174,0 M, soit 17,8% du chiffre d affaires (26,7% au T3 2008) Important flux

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Siège Social :70/72, Avenue Habib Bourguiba BP 520-1080 Tunis

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Siège Social :70/72, Avenue Habib Bourguiba BP 520-1080 Tunis AVIS DES SOCIETES INDICATEURS D ACTIVITE TRIMESTRIELS BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Siège Social :70/72, Avenue Habib Bourguiba BP 520-1080 Tunis La BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE publie

Plus en détail

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 :

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : Jacquet Metal Service - Rapport d activité 31 mars 2015 1 2 RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : 1 er trimestre 2015 Chiffre d affaires 316,5 m (+8,5% vs T1 2014) EBITDA +14,2

Plus en détail

Résultats 2013/14 d Alstom :

Résultats 2013/14 d Alstom : Communiqué de presse 7 mai 2014 Résultats 2013/14 d Alstom : Chiffre d affaires en croissance organique de 4% Marge opérationnelle de 7% Cash-flow libre positif au second semestre Entre le 1 er avril 2013

Plus en détail

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel

Plus en détail

MECANIQUES DU SAHEL «AMS»

MECANIQUES DU SAHEL «AMS» ATELIERS MECANIQUES DU SAHEL «AMS» Secteur :Bâtiment et matériaux de construction Recommandation Cours cible Cours actuel CONSERVER et SOUSCRIRE 13,00 DT 12,64DT Potentiel de hausse/baisse 2,8% Prix d

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A.

Résultats au 31 décembre 2009 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 25 FEVRIER 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars ARAB TUNISIAN BANK SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 60.000.000 DINARS Divisé en 60 000 000 actions de nominal 1 dinar Entièrement libérées Siège social : 9 rue Hédi Nouira 1001 Tunis Registre de commerce

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

Bilan de l exercice 2003

Bilan de l exercice 2003 Communiqué de presse concernant 23 mars 2004 le bilan de l exercice 2003 Bilan de l exercice 2003 Durant l exercice 2003, le groupe Swiss International Air Lines a enregistré un résultat d exploitation

Plus en détail

Baromètre d opinions des Directeurs Financiers. 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise?

Baromètre d opinions des Directeurs Financiers. 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise? Baromètre d opinions des Directeurs Financiers 3 ème édition Prendre une trajectoire nouvelle pour une sortie de crise? Octobre 2013 Comment cette étude a-t-elle été réalisée? Le but de ce troisième baromètre

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

Aperçu sur le groupe City Cars

Aperçu sur le groupe City Cars Note d Information CITY CARS Octobre 2013 RECOMMANDATION : SOUSCRIRE Aperçu sur le groupe City Cars Créée en Août 2007 avec un capital initial de 250 000 DT, la société City Cars est le distribu- R Prix

Plus en détail

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 M A R S 2015

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 M A R S 2015 I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 1 M A R S 2015 AU 31/03/2015 AU 31/03/2014 VAR % AU 31/12/2014 Provisoire 1- Produits d'exploitation

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL

LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL LETTRE AUX ACTIONNAIRES DE LA SICAV ETOILE TRIMESTRIEL Madame, Monsieur, Vous avez investi dans la SICAV «Etoile Trimestriel» (FR0010541417), et nous tenons à vous remercier de votre confiance. Nous souhaitons

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS AU 30 Juin 2015 LIBELLES DEUXIEME TRIMESTRE 2015 DEUXIEME TRIMESTRE

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

Résultats Annuels 2013

Résultats Annuels 2013 Résultats Annuels 2013 Technical perfection, automotive passion SOMMAIRE Chiffres clés 1 1 Commentaires sur l activité et les résultats 3 1.1 Activité 4 1.2 Résultats 7 1.3 Structure financière et endettement

Plus en détail

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 0 J U I N 2014

I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 0 J U I N 2014 I N D I C A T E U R S D A C T I V I T E D E L A S O C I E T E T U N I S I E N N E D E B A N Q U E A U 3 0 J U I N 2014 DU 1/04/2014 AU 30/06/2014 DU 1/04/2013 AU 30/06/2013 AU 30/06/2014 AU 30/06/2013

Plus en détail

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE Virginie TERRAZA Associate professor, CREA Université du Luxembourg Ces dernières années, les établissements bancaires européens ont eu massivement

Plus en détail

GROUPE TUNISIE LEASING TUNINVEST SICAR

GROUPE TUNISIE LEASING TUNINVEST SICAR GROUPE TUNISIE LEASING TUNINVEST SICAR Réunion AIB 12 septembre 2006 LE GROUPE TUNISIE LEASING Le groupe exerce 4 métiers principaux : le leasing, la location longue durée (LLD), le factoring et le capital

Plus en détail

Résultats annuels 2010 de PagesJaunes Groupe : retour à la croissance des ventes fin 2010, portée par Internet

Résultats annuels 2010 de PagesJaunes Groupe : retour à la croissance des ventes fin 2010, portée par Internet Sèvres, le 9 février 2011 Résultats annuels de PagesJaunes Groupe : retour à la croissance des ventes fin, portée par Internet Points clés : Croissance de 1,4% des ventes 1 au quatrième trimestre Chiffre

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013 COFITEMCOFIMUR CHANGE DE NOM ET DEVIENT COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2013 Résultats de l exercice clos au 30 juin 2013 PARIS, le 30 juillet 2013 Le Conseil d administration de CofitemCofimur s est réuni

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS EXERCICES PARTIE 2 : INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS SKEMA Business School 1/19 Exercice 1 : VRAC 2 En reprenant le bilan comptable de l exercice 1 Partie 1 (VRAC),

Plus en détail