Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne"

Transcription

1 Restauration du bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne 17 novembre 2014

2 Sommaire 100 ans après le déclenchement de la Grande Guerre, le bureau de Georges Clemenceau restauré Le bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne, un lieu de mémoire voulu par Jean-Yves Le Drian Georges Clemenceau, président du Conseil et ministre de la Guerre de 1917 à 1920 Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne, résidence des ministres de la Guerre Découvrir le bureau de Georges Clemenceau La restauration du bureau du «Tigre» La bibliothèque de Georges Clemenceau

3 Le bureau de Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne, un lieu de mémoire voulu par Jean-Yves Le Drian Georges Clemenceau est une figure majeure de l histoire de France et singulièrement de notre passé militaire. Ministre de la Guerre en même temps que président du Conseil entre 1917 et 1920, c est lui qui a conduit la guerre, en respectant les institutions démocratiques, notamment parlementaires et en sachant établir sa crédibilité auprès du monde militaire. Nous lui devons l Armistice, c est-à-dire la Victoire. Avant de prendre ses fonctions ministérielles, il avait été, trois ans durant, président de la puissante commission de l Armée au Sénat. De 1914 à 1918, Clemenceau est donc au cœur de l engagement français dans la Première Guerre mondiale, ne trouvant de distraction à la conduite de la guerre que dans les innombrables visites qu il a faites aux poilus sur le front. Clemenceau chef de guerre est donc, avec le général de Gaulle, l une des plus illustres figures parmi celles qui sont passées par l Hôtel de Brienne. Mais alors que le bureau de l auteur de l Appel du 18 juin est conservé dans son aspect originel, celui du Tigre a changé de destination au gré des affectations ministérielles Attaché à la figure de Clemenceau et défenseur de sa mémoire, j ai tenu à restaurer son bureau dans l éclat qui était le sien lorsque la Grande Guerre faisait rage. Pendant dix mois, les équipes du ministère de la Défense se sont mobilisées en lien avec l architecte en chef des monuments historiques pour la réalisation d un projet patrimonial sans précédent : recréer, non seulement la pièce, mais aussi l atmosphère, du bureau de Clemenceau chef de guerre, avec le mobilier de l époque, ses livres et ses cartes d état-major. Alors que le ministère s apprête à se regrouper sur le site de Balard, achevant ainsi le mouvement d unification initié par le général de Gaulle, l enjeu était également de rappeler la nécessité d inscrire notre politique de Défense au sein de symboles régaliens. En cette année de commémorations, le lieu où tant d illustres ministres et chefs militaires se sont succédés, où tant de décisions majeures ont été prises pour préserver notre liberté et notre indépendance nationale, ce lieu, l Hôtel de Brienne, sera préservé. C est aussi le sens de cette restauration. Cent ans après le déclenchement de la Grande Guerre, qui vit Clemenceau entrer dans le cœur de tous les Français par son action magnifique à la tête du Gouvernement et dans la conduite de la guerre, je suis donc heureux d avoir restauré son bureau, et de pouvoir partager ainsi ma passion pour cet homme et les valeurs qu il représente. Jean-Yves Le Drian Ministre de la Défense

4 Georges Clemenceau, président du Conseil et ministre de la Guerre de 1917 à 1920 Georges Clemenceau ( ), républicain radical-socialiste, est par deux fois président du Conseil. Dans son premier cabinet, en , la fermeté qu il démontre dans toute son action lui gagne le surnom de «Tigre». Lorsqu éclate la Première Guerre mondiale, dans son journal «L Homme libre», qui devient en septembre 1914 «L Homme enchaîné» pour protester contre la censure, Georges Clemenceau critique l inefficacité et le défaitisme du gouvernement, et défend le patriotisme et l «union sacrée». Appelé à la présidence du Conseil par le Président Poincaré en novembre 1917, à 76 ans, Georges Clemenceau prend le portefeuille de la Guerre, avec pour chef de cabinet militaire le général Mordacq, qui joue un rôle important dans la coordination entre décisions politiques et militaires. Sur le front armé, Georges Clemenceau consacre la majeure partie de son temps à la visite des tranchées, encourage les soldats, généralise l appel aux troupes coloniales et renforce l économie de guerre. Il met en place le commandement unique, rassemblant toutes les armées alliées sous l autorité du général Foch, alors que les Allemands avancent sur Amiens. 15 septembre Georges Clemenceau dans une tranchée en compagnie d un officier de l artillerie, au Mort-Homme, l un des points hauts les plus disputés de la bataille de Verdun. ECPAD/France/Albert Samama-Chikli 29 juillet Georges Clemenceau visite le 33 e régiment d infanterie coloniale à Epernay (Marne), qui combat pour la maîtrise du Bois du Roi et de Reuil, situés devant Epernay. ECPAD/France/Daniau.

5 La contre-offensive alliée porte ses fruits à partir de la bataille de Château-Thierry en juillet 1918 et l armistice est signé le 11 novembre 1918 à Rethondes. Georges Clemenceau est alors le «Père la Victoire», qui a réussi ce tour de force de redresser la France lors d une des plus graves crises de son histoire. Winston Churchill a ainsi dit de lui : «Dans la mesure où un simple mortel peut incarner un grand pays, Georges Clemenceau a été la France». 10 décembre Georges Clemenceau et Raymond Poincaré lors de cérémonies de libération à Colmar (Haut-Rhin). Service historique de la Défense, Vincennes. Après l armistice, Georges Clemenceau, toujours président du Conseil et ministre de la Guerre, devient l artisan de la paix. Pendant la conférence de la paix de Paris de 1919, il se montre intransigeant vis-à-vis de l Allemagne et de l Autriche, exigeant des concessions territoriales et des réparations. Sa position est dominante dans le traité de Versailles finalement adopté le 28 juin En janvier 1920, après avoir perdu les élections législatives de novembre 1919 et renoncé à se présenter à la présidence de la République, il présente la démission de son gouvernement. 27 mai Conférence de la paix de Paris. Service historique de la Défense, Vincennes.

6 27 mai Georges Clemenceau quittant la conférence de la paix de Paris. Service historique de la Défense, Vincennes.

7 Georges Clemenceau à l Hôtel de Brienne, résidence des ministres de la Guerre Bureau de Georges Clemenceau au ministère de la Guerre, rue Saint Dominique. C est de la fenêtre de ce bureau que Clemenceau est acclamé par la foule parisienne, le 11 novembre 1918, après la signature de l armistice. l Hôtel de Brienne, Georges À Clemenceau choisit comme bureau le salon du premier étage, encadré de deux pièces : l une abrite le cabinet attaché à la présidence du Conseil, dirigé par Georges Mandel, l autre, le secrétariat particulier militaire, réduit à trois officiers, en lien direct avec les quartiers généraux de Foch et de Pétain et ainsi capables de renseigner Georges Clemenceau minute par minute sur les opérations. Obéissant dans sa vie quotidienne à une stricte discipline, ses journées de travail sont très organisées : 8h45 : Après une première séance de travail matinale et une séance de sport, il arrive à l Hôtel de Brienne pour signer son courrier civil, avant de se faire rendre compte des télégrammes essentiels par le chef du secrétariat particulier militaire, le commandant Marrasse. Le général Mordacq arrive ensuite, pour les décisions à prendre, que Clemenceau n ajourne jamais. 9h30 : Il s occupe des affaires étrangères, avant de s atteler à la politique intérieure. Il préside ensuite le Conseil des ministres ou se rend au Parlement, à un conseil de cabinet ou un comité de guerre. Pendant tout le temps de sa présidence, il n accepte aucune invitation à déjeuner ou à dîner à laquelle il ne soit pas absolument indispensable. 12h00 : Retour à l Hôtel de Brienne, où il s entretient avec ses collaborateurs, avant d aller déjeuner chez lui, rue Franklin. 14h00 : Il reçoit des visiteurs à l Hôtel de Brienne, puis se rend aux commissions parlementaires de la Chambre des députés ou du Sénat. À son retour à Brienne, c est l heure des signatures pour les différents documents préparés par ses collaborateurs, qui dure parfois jusqu à 22h. 20h00 : Georges Clemenceau s octroie un moment de détente en compagnie de ses proches collaborateurs, puis accueille un ou deux journalistes de ses amis, retrouve des membres de sa famille, et rentre enfin dîner sommairement chez lui pour se coucher aussitôt après.

8 18 novembre 1917 Une du journal L Écho de Paris. gallica.bnf.fr/bibliothèque nationale de France.

9 Découvrir le bureau de Georges Clemenceau Le siège dit «de GEORGES Clemenceau», en raison de ses deux accoudoirs en forme de Tigre, a été offert au vainqueur de la Première Guerre mondiale alors qu il était encore, semble-t-il, président du Conseil. Les deux porte-cartes, refaits à l identique, rappellent que Georges Clemenceau s est intéressé de près à la conduite opérationnelle de la guerre. Le bureau DIT DE «DARU» qui est une pièce unique au monde, a appartenu à Pierre Daru, intendant général de la Grande Armée, et a accompagné Napoléon dans certaines de ses campagnes. La bibliothèque de GEORGES Clemenceau, qui a été reconstituée dans son meuble d origine, reflète la grande culture et l éclectisme d un homme d État qui a toujours été un homme de lettres. LE BUREAU D ORIGINE de GEORGES Clemenceau a traversé le XX e siècle en changeant de pièces au sein de l Hôtel de Brienne.

10 La restauration du bureau du «Tigre» La restauration du bureau de Clemenceau s est faite sous la maîtrise d ouvrage du service parisien de soutien à l administration centrale, et sa maîtrise d œuvre a été confiée à l Architecte en chef des monuments historiques, M. Benjamin Mouton. Lancé en décembre 2012, le projet s est déroulé dans son entier en à peine plus d un an, la fin des travaux étant intervenue en janvier Chaque acteur, de l architecte en chef au SPAC en passant par les entreprises chargées des travaux, a fait preuve d une implication remarquable au service du projet Clemenceau, les entreprises cherchant à améliorer constamment leurs propositions pour atteindre au plus près la réalité historique. La configuration du bureau était connue par la seule photographie d époque du bureau de Clemenceau dont disposait l Hôtel de Brienne. La glace et la cheminée y étaient également facilement reconnaissables, de même que le mobilier (bureau, fauteuils, bureau Daru utilisé par Clemenceau comme desserte, bibliothèque). Ce dernier, conservé en l état, était réparti dans différentes pièces de l Hôtel de Brienne. Il a facilement été retrouvé et réinstallé dans le bureau de Clemenceau. D autres éléments de mobilier ou de décoration, comme la pendule Empire représentant Minerve casquée, ont également été retrouvés, grâce à une autre photographie datant du ministère du général Gallieni (octobre 1915 mars 1916). La photographie étant en noir et blanc, il a été difficile de déterminer la couleur des lambris ainsi que celle des tentures murales. Celle des lambris semblait assez claire, sans qu on puisse nettement l identifier. Grâce à des sondages effectués à partir de la dernière couleur connue, six ou sept témoins de couleurs anciennes ont pu être retrouvés et datés, du XVIIIe siècle jusqu à nos jours. Une couleur gris clair, paraissant correspondre à la période Clemenceau et cohérente avec les informations connues, a ainsi été retenue. La même technique de sondages a permis de retrouver parfaitement les couleurs du plafond et des corniches, qui sont donc exactement celles de l époque de Clemenceau. Les tentures murales ont été l élément le plus délicat à mettre au point pendant la restauration du bureau. Le manque d information et de précision a donné lieu à une démarche d interprétation. En effet, la photo donnait l impression assez floue d une tapisserie plutôt sombre, aux motifs en forme de volutes, qui paraissaient dorées. Une recherche effectuée dans les archives n a pas donné de résultats probants, sinon un tissu qui semblait s approcher de la tapisserie visible sur la photo, dans une gamme de couleurs grisbleu. C est en considérant que ce tissu était sans doute celui qui s accordait le mieux avec l esprit décoratif de l époque que le choix a été fait. Le tapis recouvrant le sol sur la photo ne laissait pas voir le parquet. C est donc un parquet classique à panneaux qui a été installé. La photographie de l époque du général Gallieni montre un lustre à tulipes, qui a pu être obtenu pratiquement à l identique en ajoutant des tulipes sur le lustre existant actuellement. Chaque élément a ainsi fait l objet d un travail très précis, pour reconstituer au mieux le bureau tel qu il était lorsque Clemenceau y conduisit la France à la victoire.

11 La bibliothèque de Georges Clemenceau Homme d action, Georges Clemenceau était aussi un grand lecteur. Sa bibliothèque personnelle, dans son appartement de la rue Franklin, qui a été conservée à l identique, révèle l immense culture et l éclectisme de celui qui, médecin de formation, s est passionné pour la poésie de Victor Hugo, la vie politique américaine, les mouvements artistiques de son temps ou encore les grands courants de la philosophie. Sa bibliothèque personnelle, qui a été conservée à l identique dans son appartement de la rue Franklin, reconstituée dans son bureau de l Hôtel de Brienne est davantage celle du ministre de la Guerre. Si le fonds original a été dispersé au cours du XXe siècle, il a été reconstitué partiellement, sur la base de deux hypothèses. La première s appuie sur les usages de l époque de Clemenceau, qui étaient de présenter dans la bibliothèque du ministre de la Guerre de prestigieux volumes directement liés à l activité de l hôte des lieux. Les bulletins et journaux militaires richement reliés relèvent de cette catégorie, de même que plusieurs études officielles d histoire militaire, notamment sur les campagnes napoléoniennes et la guerre de La seconde hypothèse renvoie plus personnellement à Clemenceau. D après des envois de collaborateurs ou d institutions en fonction de l actualité politique, ainsi que par ce qu il a dit lui-même de ses goûts personnels, on a pu recréer sa bibliothèque d une manière fidèle. Il est ainsi très vraisemblable que Clemenceau, si proche des combattants, se soit montré attentif à des documents de médecine militaire (Commission Medical Research, Commitee American Red Cross, Trench Fever, Oxford University Press, 1918), à des récits de poilus (D Hartoy, Des cris dans la tempête Nouvelles impressions et nouveaux récits d un officier blessé, Perrin, 1919) ou de prisonniers célèbres comme le critique d art André Warnod. Ami et collaborateur de Clemenceau, le général Mordacq figure également en bonne place dans cette bibliothèque, avec notamment La guerre au XX e siècle, Berger-Levrault, Enfin, l Iliade et les œuvres de Cicéron rappellent la culture classique de Clemenceau, et la géographie d Élysée Reclus, son goût pour les voyages Tous les volumes sont issus de la bibliothèque du service historique de la Défense (Château de Vincennes) ou du centre de documentation du contrôle général des armées (Paris). Cette restauration a été une œuvre collective, qui a notamment bénéficié du concours précieux de l architecte en chef des monuments historiques Benjamin Mouton, des équipes de la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA), du service historique de la défense (SHD) et du service parisien du soutien de l administration centrale (SPAC) du ministère de la Défense. Que tous en soient remerciés.

12 Création graphique : Dicod-Éditions Contact - Centre de presse, Délégation à l information et à la communication de la Défense Tél : Fax :

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède La bibliothèque Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède une mezzanine et abrite une collection complète des journaux officiels de la République. Cette

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration n 8 Collection «Mémoire et Citoyenneté» LE 11 NOVEMBRE Un Jour-Mémoire MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l administration DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES Le 11 Novembre

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Le Val-de-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Le Val-de-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Le Val-de-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur le Val-de-Marne Nombre de reportages : 54 Nombre de films

Plus en détail

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Extension 4 jours/3 nuits à Paris à partir de 210 Extension 6 jours/5 nuits à Paris à partir de 340 Bataille de Normandie, le musée à partir de 60 Diner croisière

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Compte rendu de l Exposition. Paris-Montparnasse. Montparnasse-Tbilissi, les années 20, Hélèné Akhvlediani et Vera Pagava.

Compte rendu de l Exposition. Paris-Montparnasse. Montparnasse-Tbilissi, les années 20, Hélèné Akhvlediani et Vera Pagava. Compte rendu de l Exposition Paris-Montparnasse Montparnasse-Tbilissi, les années 20, Hélèné Akhvlediani et Vera Pagava. Musée du Montparnasse le 26 juin 2008 Les origines du projet. Après 3 années de

Plus en détail

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers Hôtel et Bibliothèque Thiers Fondation Dosne-Thiers L hôtel Dosne-Thiers et Monsieur Thiers C est dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" que l agent de change Alexis Dosne acheta, en 1832, une propriété

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

L'architecture classique du château de Vincennes

L'architecture classique du château de Vincennes OUTIL D EXPLOITATION 1. LES ARCS DE TRIOMPHE Attique Entablement Colonne Arcades Piliers Arc de triomphe de Constantin, Rome, 385 Arc de Titus, Rome, 81 Tour du Bois, Vincennes 1755 Portique le Vau, Vincennes,

Plus en détail

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne.

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. Service éducatif des Archives municipales de Nantes,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE

LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE 1 LE BLEUET DE FRANCE LE BLEUET DE FRANCE La «Grande Guerre» laisse plus de 20 millions de blessés et d invalides dont certains, gravement mutilés, ne peuvent plus travailler. La Nation reconnaissante

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg

Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg Dossier de MécénatM du Palais du Gouverneur militaire de Strasbourg Mot du Gouverneur militaire de Strasbourg Classé en partie depuis 1931, l'hôtel du Gouverneur militaire de Strasbourg est un lieu exceptionnel

Plus en détail

EVENEMENTS PROFESSIONNELS 2014

EVENEMENTS PROFESSIONNELS 2014 EVENEMENTS PROFESSIONNELS 2014 Escalier central en grès de Coulandon au cœur du bâtiment classé Monument Historique CNCS Photo Christine Puvléry 2 Le Centre national du costume de scène et de la scénographie

Plus en détail

DÉCORATION DE LA LÉGION D HONNEUR - GRADE CHEVALIER

DÉCORATION DE LA LÉGION D HONNEUR - GRADE CHEVALIER DÉCORATIONS FRANÇAISES DE L AMIRAL HENRI RIEUNIER (DÉBUT DE LA 2 ème PARTIE DE LA LISTE DES DÉCORATIONS) DÉCORATION DE LA LÉGION D HONNEUR - GRADE CHEVALIER Napoléon III Brevet de l ordre impérial de la

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Animations Visites Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Expositions Conférences Hôtel de ville En ville VISITES GUIDÉES Samedi 19 et dimanche 20 septembre à 15 h. Durée : 1 heure 30 Rendez-vous esplanade

Plus en détail

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

L hôtel du ministre. des Affaires étrangères et européennes

L hôtel du ministre. des Affaires étrangères et européennes L e s j o u r n é e s e u r o p é e n n e s d u pat r i m o i n e L hôtel du ministre des Affaires étrangères et européennes Bienvenue au ministère des Affaires étrangères et européennes. L hôtel du ministre

Plus en détail

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43

LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43 LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p12 à43 fiche d objectifs Quelles sont les origines de la Première Guerre mondiale? Introduction :le monde en 1914 ( p14/15) L Europe règne sur le monde (colonies en Afrique

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps

Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps 15 8 2014 Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps Rendez-vous Place de l Eglise devant l Eglise Saint-Pierre à 14 heures Durée de la balade : environ 2 heures Descriptif : Balade découverte du quartier

Plus en détail

N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 19 juin 2008 N 937 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 4 juin 2008. PROPOSITION

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire

CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT. Section 1 : Les moyens financiers et matériels. Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire CHAPITRE 3 : L AIDE A L EXERCICE DU MANDAT Section 1 : Les moyens financiers et matériels Paragraphe 1 : L indemnité parlementaire L indemnité parlementaire prévue à l article 37 de la Constitution a pour

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472».

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472». 1 Préambule La fondation en 1115 de l abbaye de Clairvaux, par le futur saint Bernard, constitue à l époque un événement non seulement religieux, mais aussi politique et culturel d importance. La bibliothèque,

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Centenaire. de la Grande Guerre

Centenaire. de la Grande Guerre Centenaire 14 de la Grande Guerre 18 Programme Expositions, concert, reconstitution, cinéma Du 8 au 23 novembre En partenariat avec les villes de Versailles, Saint-Cyr-l École, Bailly, Noisy-le-Roi, Rennemoulin,

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse 1 L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse Façade sur la rue Teynière Façade arrière Son histoire 1769-1774 : construction de l Hôtel particulier de Gaspard-Constant Marron, baron de Meillonnas,

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

«REALITES ET PERSPECTIVES DU TOURISME DE MEMOIRE»

«REALITES ET PERSPECTIVES DU TOURISME DE MEMOIRE» «REALITES ET PERSPECTIVES DU TOURISME DE MEMOIRE» Débat organisé par l Association des Journalistes de Tourisme En partenariat avec le musée de l Armée, l Association des Journalistes du Patrimoine et

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1

JORF n 0030 du 5 février 2011. Texte n 1 Le 21 septembre 2014 JORF n 0030 du 5 février 2011 Texte n 1 ARRETE Arrêté du 28 janvier 2011 fixant la liste des emplois de conseiller d administration de la défense (régularisation) NOR: DEFH1103509A

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Fait sur mesure pour les écoles, Trop jeunes est un projet pédagogique qui veut attirer l attention de nos jeunes sur ce monde qui tourne de plus

Plus en détail

Journées du. Journées du Patrimoine. du Patrimoine. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014

Journées du. Journées du Patrimoine. du Patrimoine. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014. Samedi 20 & Dimanche 21 septembre 2014 2014 - Bernardswiller Office de Tourisme d. Tél. 03 88 95 64 13 - www.tourisme-obernai.fr Meistratzheim Histoire d eau A la découverte du Bruch de l Andlau Au pied du Mont Sainte-Odile, venez découvrir

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Une exposition proposée par le groupe scout 1 ère Lucien Bunel, dans le cadre du 70 e anniversaire de la mort de Lucien Bunel en déportation LE

Plus en détail

L Arc de Triomphe de la place de l Etoile et la flamme du souvenir sur la tombe du soldat inconnu

L Arc de Triomphe de la place de l Etoile et la flamme du souvenir sur la tombe du soldat inconnu L Arc de Triomphe de la place de l Etoile et la flamme du souvenir sur la tombe du soldat inconnu L arc de Triomphe de l Etoile, dont la construction fut ordonnée par Napoléon 1 er en 1806 en l honneur

Plus en détail

SÉCESSION VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF COMMUNIQUÉ DE PRESSE

SÉCESSION VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF COMMUNIQUÉ DE PRESSE SÉCESSION COMMUNIQUÉ DE PRESSE VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF 1 2 Le goût du beau, la valeur ajoutée du détail ou l intérêt d un ensemble cohérent sont à la

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

I/ Les entrées triomphales

I/ Les entrées triomphales DÉCEMBRE 1918 En décembre 1918, l armistice est prolongé. La guerre est bel et bien terminée. Les manifestations de joie se répandent dans les villes des pays alliés, notamment dans les villes qui ont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - JANVIER 2014. Centenaire 14-18. Les projets du Canopé de l académie de Toulouse

DOSSIER DE PRESSE - JANVIER 2014. Centenaire 14-18. Les projets du Canopé de l académie de Toulouse DOSSIER DE PRESSE - JANVIER 2014 Centenaire 14-18 Les projets du Canopé de l académie de Toulouse EN BREF : LES ACTIONS DU CANOPÉ - ACADÉMIE DE TOULOUSE Le CRDP de l académie de Toulouse a initié quatre

Plus en détail

Une adresse exceptionnelle. Une colline prestigieuse. Une vue a 180

Une adresse exceptionnelle. Une colline prestigieuse. Une vue a 180 1907 DEBROUSSE Une adresse exceptionnelle Une colline prestigieuse Une belle adresse, c est d abord un lieu unique et emblématique, une histoire, une ambiance, un décor rare et précieux C est aussi une

Plus en détail

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives

CIRCULAIRE CONJOINTE. Ministère de l éducation nationale. la défense. du patrimoine et des archives CIRCULAIRE CONJOINTE Ministère de l éducation nationale Ministère de la défense Ministère de l éducation nationale Direction de l enseignement scolaire Ministère de la défense Direction de la mémoire,

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport A Paris, mardi 04 mars 2014 [validé] Seul le prononcé fait foi Page 1

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Programme Automne 2010

Programme Automne 2010 Programme Automne 2010 L EXPOSITION TEMPORAIRE A CARNAVALET Prestigieuse exposition de l automne Voyage en capitale, Louis Vuitton et Paris (13 octobre 2010 27 février 2011) En 1854, Louis Vuitton pose

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide. des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide. des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR Édito Attaché à faire comprendre l histoire et plus particulièrement celle du Vercors, le musée départemental de la Résistance

Plus en détail

ACADÉMIE NAPOLÉON Bicentenaire de la Bataille WATERLOO 2015 Du 18 au 21 juin 2015

ACADÉMIE NAPOLÉON Bicentenaire de la Bataille WATERLOO 2015 Du 18 au 21 juin 2015 ACADÉMIE NAPOLÉON Bicentenaire de la Bataille WATERLOO 2015 Du 18 au 21 juin 2015 P R O G R A M M E 1 er jour BRUXELLES / WATERLOO / BRUXELLES jeudi 18 juin 2015 11h00 Nous vous donnons rendez-vous à BRUXELLES

Plus en détail

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice

les 11, 12 et 13 avril 2014 Palais des Rois sardes à Nice L association généalogique des Alpes-Maritimes et le Conseil général vous présentent la 1 ère RENCONTRE GÉNÉALOGIQUE NATIONALE SUR LA GRANDE GUERRE les 11, 12 et 13 avril Palais des Rois sardes à Nice

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron

Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin 2012 2014 rénovation hôtel biron Musée Rodin Rénovation hôtel Biron Dossier de presse p.2 Rénovation du musée Rodin 2012-2015 Des travaux à partir de 2010 et un plan de financement de 15,5

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

Série R (Affaires militaires, guerre) Garde nationale et autres corps spéciaux

Série R (Affaires militaires, guerre) Garde nationale et autres corps spéciaux ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA HAUTE-VIENNE Série R (Affaires militaires, guerre) Garde nationale et autres corps spéciaux (1804-1940) Répertoire numérique détaillé de la sous-série 4 R Par M. Catherine

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

APPARTEMENT D'EXCEPTION - PARIS

APPARTEMENT D'EXCEPTION - PARIS Vente Monaco 12 000 000-56 AVENUE FOCH - PARIS Type produit Appartement Nombre de pièces +5 pièces Superficie habit. 500 m² Réf foch-paris Un magnifique appartement de 500m2 se trouve au coeur d une des

Plus en détail

Comment sont nés les Etats-Unis?

Comment sont nés les Etats-Unis? Comment sont nés les Etats-Unis? Au début du 18ème siècle, l Amérique est composée de colonies européennes. En 1776, les 13 colonies Anglaises d Amérique du nord se révoltent et prennent le nom d Etats-Unis

Plus en détail

La Grande Guerre. dans la bibliothèque des archives départementales

La Grande Guerre. dans la bibliothèque des archives départementales La Grande Guerre dans la bibliothèque des archives départementales Défilé de la victoire à Sens, photographie sur plaque de verre (1919) Arch. dép. Yonne, 10 Fi 385 SOMMAIRE SOURCES PREMIÈRES... Page 3

Plus en détail

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013 Communiqué VENTE DE PRESTIGE D ART DECO 28 mai 2013 La vente, qui se tiendra le 28 mai sous le marteau de François Tajan, propose un vaste panorama des Arts décoratifs, de l Art nouveau à la grande décoration

Plus en détail

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme

Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme H5 La guerre froide Avant de commencer : Pour un bref rappel de notre progression dans le programme Le monde d aujourd hui Pour un essai de compréhension de l élaboration du monde d aujourd hui à partir

Plus en détail

LA POLITIQUE DU TEMPS DE L HISTOIRE ARGUMENTAIRE

LA POLITIQUE DU TEMPS DE L HISTOIRE ARGUMENTAIRE LA POLITIQUE DU TEMPS DE L HISTOIRE ARGUMENTAIRE 1 ER JUIN 2009 Serge BARCELLINI Contrôleur Général des Armées Directeur de la Mission Histoire 1 I. Pourquoi mettre en place une politique du «Temps de

Plus en détail

2- Design graphique La signalétique

2- Design graphique La signalétique 2- Design graphique La signalétique Les guides Le Guide Michelin est conçu, dès le départ, pour faciliter les voyages. Il s'agit de donner les renseignements utiles et pratiques au cycliste ou à l'automobiliste

Plus en détail

STRATEGIE DE COMMUNICATION ELEMENTS D APPROCHE DE L ASSEMBLEE NATIONALE DU BURKINA FASO

STRATEGIE DE COMMUNICATION ELEMENTS D APPROCHE DE L ASSEMBLEE NATIONALE DU BURKINA FASO STRATEGIE DE COMMUNICATION ELEMENTS D APPROCHE DE L ASSEMBLEE NATIONALE DU BURKINA FASO LE PROBLEME La communication apparaît de nos jours comme le principal moyen pour les parlements de reconquérir leur

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Les vacances au Musée!

Les vacances au Musée! Communiqué de presse Meaux, le 11 avril 2014 Les vacances au Musée! Les vacances scolaires de Pâques (zone C) approchent et vous n avez encore rien prévu? C est l occasion de venir (re)découvrir le Musée

Plus en détail

Répertoire numérique

Répertoire numérique Archives municipales Fonds des Archives municipales de Saint-Jean de Maurienne Répertoire numérique Cote : FR.AC073. Série H Affaires militaires 2010 Alban LEVET Archiviste communal Espace culturel et

Plus en détail

LES GRANDS NUMISMATES

LES GRANDS NUMISMATES 15 LES GRANDS NUMISMATES François Joyaux JULES SILVESTRE (1841 1918) Jules Silvestre fut le premier grand spécialiste français de la numismatique extrême-orientale. Sa carrière militaire et administrative

Plus en détail

visiteurs M u s é e C l e m e n c e a u Suivez le parcours et remplissez le questionnaire

visiteurs M u s é e C l e m e n c e a u Suivez le parcours et remplissez le questionnaire M u s é e C l e m e n c e a u Guide pour les jeunes visiteurs Suivez le parcours et remplissez le questionnaire 8, rue Benjamin Franklin - 75116 Paris Tél. 01 5 0 5 1 musee.clemenceau@wanadoo.fr musee-clemenceau.fr

Plus en détail

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS

L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS L EXCEPTION RÉSIDE EN VOUS Faisant référence au lieu empreint d histoire dans lequel ce programme s inscrit, le mot arkéïa s inspire directement de l étymologie du mot archives -armoire pour les actesen

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine [...][...][...][...][...][...][...][...][...][...] (N d enregistrement attribué par la bibliothèque) THESE pour obtenir

Plus en détail

Les Sentiers. Mémoire DOSSIER DE PRESSE. de la AVRIL 2015. Communauté de Communes Chauny - Tergnier

Les Sentiers. Mémoire DOSSIER DE PRESSE. de la AVRIL 2015. Communauté de Communes Chauny - Tergnier Les Sentiers de la Mémoire DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 Communauté de Communes Chauny - Tergnier Les Sentiers de la Mémoire Les représentants du Musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

Musée Jacquemart-André. Institut de France. Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics. Dossier de mécénat

Musée Jacquemart-André. Institut de France. Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics. Dossier de mécénat Musée Jacquemart-André Institut de France Un ascenseur pour l accessibilité à tous les publics Dossier de mécénat Le Musée Jacquemart-André Un cadre unique, des œuvres exceptionnelles Édouard André (1833-1894),

Plus en détail

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Dossier de presse Septembre 2008 Dossier de presse Septembre 2008 1 / Saint-Martin-de-Ré à l UNESCO

Plus en détail

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918

Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Deux régiments de Poitiers dans la Guerre 1914-1918 Nom de l élève : Prénom : Classe : Niveau : lycée Dossier pédagogique Des documents et des questionnaires, un lexique et une notice biographique Pour

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail