Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes"

Transcription

1 Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure RTE-21 Recueil des exigences techniques concernant les installations de sirènes fixes pour l alerte et la transmission de l alarme à la population /10

2 2/10

3 Table des matières 1 Documents de base Objet et but du document Exigences Exigences générales Exigences complémentaires Déroulement de l essai Prestations du fournisseur Documents à remettre Tâches du fournisseur pendant l essai Essais Documents et attestations Système de gestion de la qualité Essai de fonctionnement Alimentation en énergie Essai acoustique (essais de type des sources sonores) Conditions climatiques particulières Vue d ensemble des coûts liés aux essais Dispositions finales... 8 Annexe A Processus d essai d installations de sirènes /10

4 1 Documents de base - Ordonnance du 18 aout 2010 sur l alerte, la transmission de l alarme à la population et la diffusion de consignes de comportement (ordonnance sur l alarme, OAL) - Instructions techniques du 1 er janvier 2004 concernant les exigences s appliquant aux installations de sirènes fixes - Instructions techniques du 1er janvier 2009 sur la gestion de la qualité des composants soumis aux essais dans le domaine de la protection civile - Instructions techniques du 20 février 2003 concernant les plaques signalétiques et les instructions de montage, de service et d entretien des éléments soumis à l approbation de l OFPP - Reglement über die akustische Prüfung von Sirenenanlagen; document n 259W003 (en allemand seulement); Office fédéral de métrologie METAS, acoustique et vibration (le 7 juin 2006) - Ordonnance du 18 novembre 2009 sur la compatibilité électromagnétique (OCEM) (état le 1er janvier 2010) - Ordonnance du 18 mai 2005 sur la réduction des risques liés à l utilisation de substances, de préparations et d objets particulièrement dangereux (ordonnance sur la réduction des risques liés aux produits chimiques, ORRChim) (état le 1er février 2009) - Instructions techniques (IT) Schnittstelle Sirenenanlage zu Fernsteuerung SFI 457 (en allemand seulement) - Recueil des exigences techniques concernant les éléments moulés et semi-finis en thermoplaste, duromère et élastomère (matière plastique et caoutchouc), RET-10 - Recueil des exigences techniques pour le traitement de surface des métaux dans le domaine de la protection civile, RET-12 4/10

5 2 Objet et but du document Le présent recueil des exigences techniques (RET-21) règle les exigences pour l homologation d installations de sirènes de l Office fédéral de la protection de la population. Les rapports d essai sont établis à l appui du présent RET-21 et servent de base de décision pour le service d homologation de l OFPP. Des indications complémentaires sur les prestations et le déroulement de l essai sont réglées dans les prescriptions d essais spécifiques. 3 Exigences 3.1 Exigences générales Les exigences générales comprennent pour l essentiel: description des installations; données techniques; gestion de la qualité; essais / Homologation; exploitation et entretien. 3.2 Exigences complémentaires Les exigences complémentaires comprennent pour l essentiel: priorités des fonctions de déclenchement; interfaces avec la télécommande; diagramme temporel concernant l alarme-eau. 4 Déroulement de l essai Le déroulement de l essai est calqué sur le «Processus d essai pour les installations de sirènes» et dure 3 mois au plus (annexe A). Le processus définit l activité / les moyens, les compétences, l input / output. S il faut corriger ou compléter des documents pendant la durée de l essai, ces derniers seront systématiquement remis via le service d homologation. Des modifications de fonctionnement ou de légères adaptations techniques pendant la durée de l essai doivent être apportées d entente avec le service d essai pendant la durée de ce dernier. Il faut interrompre l essai en cas d adaptations de longue durée ou de grande ampleur. L essai est alors considéré comme un échec. Toutes les dépenses liées aux essais préalables, essais, prototypes ou essais complémentaires menés par le service d essai de l OFPP sont facturées au fournisseur selon les coûts effectifs (forfait de 1200 francs par jour). Les coûts d autres services d essai (p. ex. METAS) sont directement facturés par ces derniers à l auteur de la demande (p. ex. appareils d essais, frais de laboratoire, location de chambre climatique, etc.). 5/10

6 5 Prestations du fournisseur Les essais réalisés sur l installation de sirènes exigent l appui du fournisseur de celles-ci pour la mise à disposition, l installation, le maniement et le démontage des installations de sirènes dans les laboratoires d essai. La coordination des essais acoustiques et des tests de laboratoire en chambre climatique incombe au fournisseur. Ces coûts et ceux liés à des essais et à des prestations supplémentaires ne sont pas compris dans les taxes d essai. 5.1 Documents à remettre Avec l offre signée du service d homologation, le fournisseur met les documents suivants, en double exemplaire, à la disposition de l OFPP: description des installations, données techniques comprises; guide d utilisation; documents de montage et d installation; document pour un contrôle de réception sur place de l installation de sirènes; prescriptions pour la maintenance et les contrôles périodiques; documentation technique / description des installations de sirènes (plans d enclenchement, plans de raccordement, schémas d unités d interface, possibilités d interruption des setups, plaque signalétique, etc.). Remarque: Des documents en français ou en italien peuvent être élaborés après la délivrance du certificat d homologation. Le fournisseur des installations de sirènes doit remettre les attestations suivantes à l OFPP: preuve par calcul de la capacité énergétique et de la capacité de stockage, ainsi que de l autonomie des accumulateurs; preuve par calcul de la résistance au vent du tube support, source sonore comprise; impression papier de l établissement du «diagramme temporel / diagramme d impulsion d interface avec la télécommande» (signaux électriques des fonctions de déclenchement y compris les signaux de quittance au niveau de l interface); degré de protection IP54 pour la source sonore et degré de protection IP51 pour la commande et l accumulateur d énergie; attestation relative à la durée de vie des matériaux en matière plastique (résistance aux UV en conformité avec le RET-10 concernant les éléments moulés et semi-finis en thermoplaste, duromère et élastomère, dans la mesure de l applicabilité aux sirènes); attestation du traitement de surface des métaux dans le domaine de la protection civile, RET-12, (dans la mesure de l'applicabilité aux sirènes); plan de qualité des produits (selon IT GQ); déclaration de conformité telle que prévue par l ordonnance sur les matériels électriques à basse tension (OMBT). 5.2 Tâches du fournisseur pendant l essai Pendant les essais, le fournisseur assure les tâches de coordination nécessaires. La coordination permet au fournisseur d effectuer les essais à l emplacement souhaité, en optimisant les coûts. Pendant les essais, le fournisseur met le personnel et le matériel nécessaires à disposition. 6/10

7 6 Essais Les essais partiels font partie intégrante de l essai de l installation de sirènes. 6.1 Documents et attestations On vérifie si les documents et les attestations remis sont au complet. Le fournisseur garantit dans des attestations que des propriétés spécifiques ont été correctement testées ou sont prouvées par calcul. Les attestations des essais doivent être établies par des services agréés. 6.2 Système de gestion de la qualité On vérifie le système de gestion de la qualité pour évaluer la reconnaissance d aptitude pour tout le cycle de vie des produits des installations de sirènes (développement, fabrication, fourniture, entretien, élimination). Des plans de qualité des produits doivent être remis. Les exigences applicables au système de gestion de la qualité sont définies en détail dans les instructions techniques pour les composants soumis aux essais dans le domaine de la protection civile. 6.3 Essai de fonctionnement L essai de fonctionnement d installations de sirènes a en principe lieu chez le fournisseur. D entente avec l OFPP, cet essai peut se dérouler à un autre endroit. Le fournisseur monte l installation de sirènes de manière qu elle soit opérable et la met à disposition pour la durée de l essai. L OFPP recommande au fournisseur d effectuer un test de fonctionnement avant l essai. 6.4 Alimentation en énergie La mesure de l alimentation en énergie a généralement lieu avec l essai de fonctionnement. Le fournisseur met un appareil de mesure étalonné à disposition pour l enregistrement du courant consommé en mode veille (consommation de courant de l installation de sirènes depuis l accumulateur, sans courant de secteur). 6.5 Essai acoustique (essais de type des sources sonores) On mesure le niveau sonore lors de la mesure acoustique. Le niveau sonore sous-tend le plan de sonorisation des installations de sirènes. Les conditions d essai sont définies dans le «Reglement über die akustische Prüfung von Sirenenanlagen» du METAS (uniquement en allemand). L essai acoustique est encadré par l OFPP. Il comporte les éléments suivants: spectre des fréquences; diagramme de rayonnement avec évaluations A et C; caractéristiques de rayonnement avec évaluations A et C; niveau de pression acoustique à une distance de 4 m avec évaluations A et C; signaux d alarme (déroulement dans le temps et fréquence); impression sonore subjective conformément au son de référence d une sirène (disponible sur Internet). 6.6 Conditions climatiques particulières L essai des sirènes dans des conditions climatiques particulières assure l opérabilité en conditions de températures extrêmes. La mesure a lieu pendant 6 heures à + 50 C et pendant 24 heures à 20 C, en général dans la chambre climatique du METAS. D entente avec l OFPP, le test de laboratoire peut aussi avoir lieu dans une autre chambre climatique répondant aux exigences de l essai. 7/10

8 Il faut mettre à disposition une installation de sirènes par type de sirène (alarme générale ou combi) et par classe de puissance. L OFPP décide du nombre d installations de sirènes à tester en cas de commandes identiques. Si des tests de plusieurs fournisseurs sont menés simultanément dans la chambre climatique, l'essai a lieu en l'absence de ces derniers. La mesure climatique comprend les éléments suivants: mesure sonore de l alarme; déclenchement de l alarme conformément au diagramme; essai de fonctionnement juste après la mesure climatique (phase de dégel de -20 C jusqu à la température ambiante). 7 Vue d ensemble des coûts liés aux essais ESSAI PARTIEL OFPP FOURNIS- SEUR Essai préalable 2) Documents et attestations 1) Système de gestion de la qualité 1) Fonctionnement 1) Alimentation en énergie 1) Acoustique 2) Conditions climatiques particulières 2) Essai complémentaire 2) REMARQUE Laboratoire d acoustique Chambre climatique+energie 1) Compris dans les coûts d essais de l OFPP 2) Facturé directement au fournisseur 8 Dispositions finales Le présent recueil d'exigences techniques entre en vigueur le 1 er avril 2011: les homologations actuelles restent en vigueur jusqu'à leur expiration officielle; les exigences techniques fixées dans le présent document priment celles qui figurent dans les instructions techniques ITO, ITAP, ITAS, ITMO, ITC et IT Chocs. 8/10

9 Annexe A Processus d essai d installations de sirènes 9/10

10 10/10

Recueil des exigences techniques

Recueil des exigences techniques Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure RET-04 Recueil des exigences techniques pour la fabrication de soupapes de surpression, de valves anti-explosion, de soupapes de surpression

Plus en détail

520.12 Ordonnance sur l alerte, la transmission de l alarme à la population et la diffusion de consignes de comportement

520.12 Ordonnance sur l alerte, la transmission de l alarme à la population et la diffusion de consignes de comportement Ordonnance sur l alerte, la transmission de l alarme à la population et la diffusion de consignes de comportement (Ordonnance sur l alarme, OAL) du 5 décembre 2003 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil

Plus en détail

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS] Dans le cadre du présent document, les machines d essai MTS (Systèmes d Essai) se classent dans les catégories ci-dessous : 1. Produit Standard (liste non exhaustive) a. Batis de charge Servo-hydrauliques

Plus en détail

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables Manuel qualité et directives relatives aux biens durables QVC France - Exigences produit 1.8 Éclairage domestique 1 PORTÉE Cette spécification couvre les produits d'éclairage électrique portatifs domestiques

Plus en détail

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes

814.812.38 Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes Ordonnance du DETEC relative au permis pour l utilisation de fluides frigorigènes (OPer-Fl) du 28 juin 2005 (Etat le 13 février 2007) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie

Plus en détail

Instructions concernant la planification de l'alarme

Instructions concernant la planification de l'alarme Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Instructions concernant la planification de l'alarme du 0 octobre

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

PUISSANCES FORFAITAIRES

PUISSANCES FORFAITAIRES PUISSANCES FORFAITAIRES Règles de prélèvement d'énergie électrique sans comptage de systèmes LED éclairage public raccordés sur le réseau du GRD et méthode de mesure de la puissance forfaitaire C4/15-05/2014

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification e-parl..007 08:0 Conseil national Session d'hiver 007 0.08 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification Projet du Conseil fédéral Décision

Plus en détail

Reconnaissance des résultats d essais

Reconnaissance des résultats d essais Référentiels Matériel Recommandation Recommandation Matériel Moyen acceptable de conformité SAM 009 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 2 du 13/12/2013 Applicable à partir du : 13/12/2013

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

Ordonnance sur les installations servant au tir hors du service

Ordonnance sur les installations servant au tir hors du service Ordonnance sur les installations servant au tir hors du service (Ordonnance sur les installations de tir) 510.512 du 15 novembre 2004 (Etat le 7 décembre 2004) Le Département fédéral de la défense, de

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

Contrat relatif à l exploitation par la RET d installations de production photovoltaïque non connectées à l'ensemble du réseau

Contrat relatif à l exploitation par la RET d installations de production photovoltaïque non connectées à l'ensemble du réseau Contrat relatif à l exploitation par la RET d installations de production photovoltaïque non connectées à l'ensemble du réseau Entre les soussignés : La Régie d Electricité de Thônes représentée par Monsieur

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Système documentaire des laboratoires

Système documentaire des laboratoires Système documentaire des laboratoires Réseau National des Laboratoires du Sénégal Atelier de formation des formateurs Maïmouna Diop Kantoussan 1 Introduction Objectifs Comprendre l utilité de la mise en

Plus en détail

RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES

RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION CIVILE RET-17 RECUEIL DES EXIGENCES TECHNIQUES concernant la fabrication des lits avec sommier rigide ou avec toile de couchage destinés aux abris réalisés selon les ITAP

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 mai 2013 47417 Electricienne de réseau CFC/Electricien de réseau CFC Netzelektrikerin EFZ/Netzelektriker

Plus en détail

OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION

OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION 1750-019-F Instructions techniques concernant les plaques signalétiques et les instructions de montage, de service et d'entretien des éléments soumis à

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 10 2013 OBJET. Un arrêté précise les caractéristiques des détecteurs de fumée obligatoires dans tous

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 10 2013 OBJET. Un arrêté précise les caractéristiques des détecteurs de fumée obligatoires dans tous INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 10 2013 RUBRIQUE Réglementation Arrêté du 5 février 2013 NOR : ETLL1126574A Journal officiel du 14 mars 2013 OBJET Un arrêté précise les caractéristiques des détecteurs

Plus en détail

Lot N 05 ELECTRICITE

Lot N 05 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 05 ELECTRICITE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Trois décrets du 30 août 2010 modifient les obligations de l employeur en cas d utilisation d installations électriques

Plus en détail

Instructions complémentaires DULCOMARIN II, module d alimentation avec relais d alarme et relais d électrovanne DXMaP

Instructions complémentaires DULCOMARIN II, module d alimentation avec relais d alarme et relais d électrovanne DXMaP Instructions complémentaires DULCOMARIN II, module d alimentation avec relais d alarme et relais d électrovanne DXMaP DXMa Veuillez indiquer ici le code d identification de votre appareil! Les présentes

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw Domaine d utilisation Tarif d utilisation du réseau applicable Tarif de reprise applicable existants aux nouveaux clients et aux clients aux producteurs indépendants Installations raccordées en basse tension

Plus en détail

Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010

Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010 Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010 Version : 1.7 Date : 25.08.2014 Table des matières Table des matières 1. Informations générales 2 Remarques sur la documentation

Plus en détail

Chapitre I er. Devoirs généraux des professionnels de santé dans leur exercice professionnel

Chapitre I er. Devoirs généraux des professionnels de santé dans leur exercice professionnel Code de déontologie de certaines professions de santé Règlement grand-ducal du 7 octobre 2010 établissant le code de déontologie de certaines professions de santé. - base juridique: L du 26 mars 1992 (Mém.

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Comparaison entre les Exigences Essentielles de Sécurité de la Directive 2007/23/CE du 23 mai 2007 et les règles et procédures d agrément et d autorisation françaises.

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification US Federal Protect Standard v9.1 Préparé par : Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et

Plus en détail

Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement

Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement Ordonnance sur les substances dangereuses pour l environnement (Ordonnance sur les substances, Osubst) Modification du 30 avril 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 9 juin 1986 sur

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications Réglementation du secteur des télécommunications Loi n 05/2001 du 27 juin 2001, modifiée [NB - Loi n 05/2001 du 27 juin 2001 portant réglementation du secteur des télécommunications en République gabonaise

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 4. RÈGLES GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT...4 4.1. GÉNÉRALITÉS...4 4.2. RÉPARTITION DES RÔLES...4 4.3. IMPARTIALITÉ...4 5. POLITIQUE D AGRÉMENT...5

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS 335727 D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié

Plus en détail

OFFICE FEDERAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION. Instructions techniques concernant. les exigences s'appliquant aux installations de sirènes fixes

OFFICE FEDERAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION. Instructions techniques concernant. les exigences s'appliquant aux installations de sirènes fixes OFFICE FEDERAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION 1750-023-f Instructions techniques concernant les exigences s'appliquant aux installations de sirènes fixes 2 Exigences s'appliquant aux installations de

Plus en détail

I S B N 963 214 339 6

I S B N 963 214 339 6 RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA DELIVRANCE ET A LA RECONNAISSANCE RECIPROQUE DU CERTIFICAT D OPERATEUR RADIO DU SERVICE RADIOTELEPHONIQUE SUR LES VOIES DE NAVIGATION INTERIEURE Commission du Danube Budapest,

Plus en détail

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION Installation - Service - Maintenance en ATEX VERSION 7.0 Référentiel ISM-ATEX page 1 / 130 PARTIE 2-1 PARTIE 1 Quel est le champ d application de la certification ISM-ATEX?

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Trustwave Préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de certification selon

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration

Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 1. janvier 2015 Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration Le laboratoire d'acoustique et vibration du METAS étalonne avec la

Plus en détail

Ordonnance sur l énergie

Ordonnance sur l énergie Ordonnance sur l énergie (OEne) Modification du 13 mai 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 7 décembre 1998 sur l énergie 1 est modifiée comme suit: Art. 1, let. g Ne concerne que le

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE LOT 03 ELECTRICITE page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot ELECTRICITE pour la construction des nouvelles tribunes

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais

Laboratoire national de métrologie et d essais Laboratoire national de métrologie et d essais 1 Dispositifs médicauxm AUDIT / INSPECTION des FABRICANTS Bernard LAMBERT Délégué du LNE/G-MED 2 Autorités Compétentes - intègrent les directives dans leur

Plus en détail

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES

PROFIL DE L ANALYSE DES COMPÉTENCES MONTEUR/MONTEUSE DE TUYAUX DE VAPEUR COMPÉTENCES SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES Savoir reconnaître, interpréter et appliquer les lois, codes, règlements, porter, ajuster, utiliser et entretenir et les vêtements de protection personnelle Reconnaître

Plus en détail

Fiche Produit Détecteur de fumée sans fil

Fiche Produit Détecteur de fumée sans fil Fiche Produit Détecteur de fumée sans fil Référence Désignation Garantie Composition Information DIAG72ATX Détecteur de fumée sans fil 10 ans NF DAAF 5 ans selon conditions Diagral 1 détecteur de fumée

Plus en détail

Etude et configuration

Etude et configuration Etude et configuration /2 SIMARIS CFB /3 Procédure de configuration /4 Liste de contrôle pour SIVACON S4 /6 Facteurs de correction /8 Température intérieure des tableaux basse tension /10 Exemple 2009

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 12 00 44

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 12 00 44 Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon Département Feu et Environnement Route de la Chapelle Réanville CD 64 - BP 2265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2 32 53 64 33 Télécopie 33 (0)2 32 53 64 68 PROCES

Plus en détail

EQUIPEMENT ZONE MOULIN

EQUIPEMENT ZONE MOULIN EQUIPEMENT ZONE MOULIN Thème du chantier : Equipement de la zone moulin en prises de courant et prises informatiques. Cahier des charges du chantier : La zone dans laquelle est implanté le moulin n est

Plus en détail

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles Notice explicative de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 1 Champ d application 1 Les

Plus en détail

MAIRIE DE VALMONDOIS. CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE

MAIRIE DE VALMONDOIS. CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE MAIRIE DE VALMONDOIS CCTP Lot n 01 EPMR CREATION D UN ELEVATEUR POUR PERSONNE A MOBILITE REDUITE «Foyer Honoré Daumier» Chemin Bescherelle 95760 VALMONDOIS CCTP EPMR Mairie de Valmondois / Antares Conseil

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

Objet de la consultation

Objet de la consultation CAHIER des CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES C.C.A.P. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics Objet de la consultation VERIFICATION ET MAINTENANCE

Plus en détail

Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité?

Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité? Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité? Brochure d information à l usage des employeurs, des chefs d entreprise et des acheteurs 1 Acquisition de machines et installations neuves

Plus en détail

Instructions de montage et de service

Instructions de montage et de service Filtres PN6-160 1.0 Généralités concernant les instructions de service...3-2 2.0 Signalisation des dangers...3-2 2.1 Signification des symboles... 3-2 2.2 Significations des termes et définition importants

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

E/ECE/324/Rev.2/Add.109/Rev.3/Amend.2 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.109/Rev.3/Amend.2

E/ECE/324/Rev.2/Add.109/Rev.3/Amend.2 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.109/Rev.3/Amend.2 9 novembre 2015 Accord Concernant l adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d être montés ou utilisés sur un véhicule

Plus en détail

L homologation a Pour Objectif d examiner La conformité d'un équipement de télécommunication aux normes applicables.

L homologation a Pour Objectif d examiner La conformité d'un équipement de télécommunication aux normes applicables. Formation pour la région Afrique sur le tests de conformité et d interopérabilité Tunis-Tunisie, 23-27 juin2014 Homologation des équipements de télécommunications: l expérience du Tchad Youssouf mahamat

Plus en détail

La formation Pré-habilitation électrique

La formation Pré-habilitation électrique La formation Pré-habilitation électrique Qui est concerné? Les personnes utilisatrices des installations et ou des équipements électriques. Les personnes effectuant des opérations sur les installations

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Trustwave Network Access Control (NAC) version 4.1 et Central Manager Software version 4.1 Préparé par Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE MARCHE DE TRAVAUX ------------ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OPERATION : Galați Cimetière Eternitatea de la ville Rénovation du carré militaire français SOMMAIRE

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

1. Contrat de cession du droit d exploitation d un spectacle en France

1. Contrat de cession du droit d exploitation d un spectacle en France Exemple d un contrat de cession et ses avenants N.B. Les exemples de contrats qui sont présentés ne sont que des supports de travail. A chaque situation correspond un contrat particulier. 1. Contrat de

Plus en détail

Création du document

Création du document N Page 2 ÉTAT DES EDITIONS ÉDITION DATE MODIFICATION A 18/04/07 Création du document B Voir date sur page de garde Modification du rédacteur 3 : retrait de la liste NRJ 7 : modification des responsabilités

Plus en détail

LOT 04 : ELECTRICITE

LOT 04 : ELECTRICITE Atelier OZIOL-DE MICHELI Architectes DPLG DESHCMA Maître d ouvrage : Commune de Phalsbourg Place d Armes 57370 PHALSBOURG Opération : MISE EN ACCESSIBILITE DE L EGLISE CATHOLIQUE DE PHALSBOURG Place d

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE n FTS/80/02-A. Compteurs d'eau froide DN 50

FICHE TECHNIQUE n FTS/80/02-A. Compteurs d'eau froide DN 50 Fédération belge du Secteur de l'eau association sans but lucratif Rue Colonel Bourg, 127 BE - 1140 Bruxelles TVA: BE-0407.781.169 Tel: + 32 (0)2 706 40 90 - Fax: + 32 (0)2 706 40 99 E-mail: info@belgaqua.be

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 5 février 2013 relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation

ARRETE Arrêté du 5 février 2013 relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation Le 26 janvier 2015 ARRETE Arrêté du 5 février 2013 relatif à l application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l habitation NOR: ETLL1126574A Version consolidée au 26 janvier

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 09 00 91 Annule et remplace la version du 12/10/2009

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 09 00 91 Annule et remplace la version du 12/10/2009 Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon Division Protection Mécanique Laboratoire Protection Incendie Route de la Chapelle Réanville CD 64 - BP 2265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2 32 53 63 82 Télécopie

Plus en détail

Tableau d Alarme Satellite Type 2b. avec ou sans flash

Tableau d Alarme Satellite Type 2b. avec ou sans flash NOTICE D UTILISATION ET D EXPLOITATION 22 BASSA NT001 REV A1 Tableau d Alarme Satellite Type 2b avec ou sans flash Références commerciales: TA21200/ TA21201 TA21200 (sans flash) TA21201 (avec flash) Sommaire

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques. Brevet de technicien supérieur. Conception et réalisation de systèmes automatiques Brevet de technicien supérieur Conception et réalisation de systèmes automatiques Septembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du 23 juin 2011 portant

Plus en détail

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015 Arrêté du 7 mai 2015 relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n 2006-1279 du 19 octobre 2006 modifié

Plus en détail

E/ECE/324/Rev.1/Add.96/Rev.1/Amend.2 E/ECE/TRANS/505/Rev.1/Add.96/Rev.1/Amend.2

E/ECE/324/Rev.1/Add.96/Rev.1/Amend.2 E/ECE/TRANS/505/Rev.1/Add.96/Rev.1/Amend.2 7 juillet 2011 Accord Concernant l'adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d'être montés ou utilisés sur un véhicule

Plus en détail

812.214.5 Ordonnance sur les émoluments de l Institut suisse des produits thérapeutiques

812.214.5 Ordonnance sur les émoluments de l Institut suisse des produits thérapeutiques Ordonnance sur les émoluments de l Institut suisse des produits thérapeutiques (Ordonnance sur les émoluments des produits thérapeutiques, OEPT) du 2 décembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil

Plus en détail

B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012. LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier»

B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012. LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier» B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012 Académie : Aix-Marseille 4 étudiants : Etablissement : MM. Fourcade LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier» Dénomination du chantier

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4.

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente Vu le code de la route et notamment les articles R. 42, R. 48 à R. 52, R. 92, R. 93, R. 1051, R. 138, R. 154,

Plus en détail

DIRECTIVE D'ÉTUDE ET DE RÉALISATION CFH 253.6 - GAZ MÉDICAUX

DIRECTIVE D'ÉTUDE ET DE RÉALISATION CFH 253.6 - GAZ MÉDICAUX DIRECTIVE D'ÉTUDE ET DE RÉALISATION CFH 253.6 - GAZ MÉDICAUX Titre : CFC 253.6 Gaz médicaux Doc. No.2-1146-f.doc : page 1/5 1 Domaine d application Ce feuillet des Directives d Études et Réalisation HUG

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 3 + du produit VNX OE for Block v5.31 and File v7.0 with Unisphere running on VNX Series Hardware Models VNX5100, VNX5300, VNX5500, VNX5700, and VNX7500 d Corporation

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES

REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES REGLES DE CERTIFICATION LUMINAIRES N d identification : NM013 Version 01 Date d approbation : 30 octobre 2014 1. OBJET ET CHAMP D'APPLICATION Le présent référentiel ainsi que ses annexes précisent les

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI

PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI Roger Cadiergues MémoCad ma05.a PRODUITS DE CONSTRUCTION : APTITUDE À L EMPLOI SOMMAIRE MA02.1. Les exigences de base MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe

Plus en détail

Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme (OAL) Rapport explicatif

Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme (OAL) Rapport explicatif Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population Berne, le 8 avril 2013 Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme

Plus en détail

Compresseurs d air et réservoirs

Compresseurs d air et réservoirs Compresseurs d air et réservoirs Respecter les conditions d utilisation Légende ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos dans le

Plus en détail

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Technologue de fonderie avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.221.93 du 6 décembre 2012 (Etat le 1 er février 2013) 41211 Technologue

Plus en détail

HOTEL DES INVALIDES - MUSEE DE L'ARMEE REHABILITATION DE L'AILE ORIENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Marché n

HOTEL DES INVALIDES - MUSEE DE L'ARMEE REHABILITATION DE L'AILE ORIENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Marché n MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX HOTEL DES INVALIDES - MUSEE DE L'ARMEE REHABILITATION DE L'AILE ORIENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché n Réalisation de supports d œuvres Installation des collections

Plus en détail

PHMP / PHMP-4 Agitateur thermostaté à plaque

PHMP / PHMP-4 Agitateur thermostaté à plaque PHMP / PHMP-4 Agitateur thermostaté à plaque Mode d emploi Certificat pour version V.2AW Table des matières 1. Consignes de sécurité 2. Informations générales 3. Démarrage 4. Utilisation 5. Caractéristiques

Plus en détail

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé du Québec Présenté le 17 juin 2004 Principe adopté le 1 er décembre 2004

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

CTE de Tours : C. VOLKMER

CTE de Tours : C. VOLKMER Raccordement au réseau public de distribution des installations de production photovoltaïque de puissance 36 kva CTE de Tours : C. VOLKMER 2 variantes d achat Variante A dite de l achat du surplus où le

Plus en détail