Rapport de certification

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de certification"

Transcription

1 Rapport de certification Memory Arrays avec Memory Gateways Version Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de certification selon les critères communs Gouvernement du Canada, Centre de la sécurité des télécommunications, 2014 Numéro du CR document : Version : 1.0 Date : 4 juillet 2014 Pagination : i à iii, 1 à 8

2 AVERTISSEMENT Les produits de technologies de l information (TI) décrits dans le présent rapport de certification et sur le certificat afférent ont été évalués selon la Méthodologie d évaluation commune des produits de sécurité des TI, version 3.1, révision 3, à des fins de conformité aux Critères communs d évaluation de la sécurité des TI, version 3.1, révision 4, par un centre d évaluation approuvé établi dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC). Le présent rapport et le certificat afférent valent uniquement pour la version indiquée et la configuration évaluée des produits. L évaluation a été effectuée conformément aux dispositions du SCCC et les conclusions formulées dans le rapport technique d évaluation correspondent aux éléments présentés en preuve. Le présent rapport et le certificat afférent ne constituent pas une homologation des produits TI par le Centre de la sécurité des télécommunications (CST) ou par toute autre organisation qui reconnaît ou entérine ce rapport et le certificat afférent, et ne signifie pas, ni implicitement ni explicitement, que les produits TI sont garantis par le CST ou par toute autre organisation qui entérine ce rapport et le certificat afférent. - Page i sur iii -

3 AVANT-PROPOS Le Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC) offre un service d évaluation par une tierce partie en vue de déterminer la fiabilité des produits de sécurité des TI. Les évaluations sont réalisées par un centre d évaluation selon les Critères communs (CECC) sous la direction de l organisme de certification du SCCC, ce dernier étant géré par le Centre de la sécurité des télécommunications. Un CECC est une installation commerciale qui a obtenu l approbation de l organisme de certification du SCCC en vue d effectuer des évaluations selon les Critères communs. Une des exigences principales, à cette fin, est l obtention de l accréditation selon les prescriptions du Guide ISO/IEC 17025:2005, Prescriptions générales concernant la compétence des laboratoires d étalonnage et d essais. L accréditation est obtenue dans le cadre du Programme d accréditation des laboratoires Canada (PALCAN), régi par le Conseil canadien des normes. Le CECC qui a mené la présente évaluation est EWA-Canada. En décernant le certificat, l organisme de certification affirme que les produits sont conformes aux exigences de sécurité précisées dans la cible de sécurité afférente. Une cible de sécurité est un document qui comporte des spécifications requises, définit les activités d évaluation et en établit la portée. L utilisateur d un produit TI certifié devrait examiner la cible de sécurité, en plus du rapport de certification, pour comprendre les hypothèses formulées dans le cadre de l évaluation, l environnement d utilisation prévu pour le produit, ses exigences de sécurité et le niveau de fiabilité (qui correspond au niveau d assurance de l évaluation) auquel le produit satisfait relativement aux exigences de sécurité. Le présent rapport de certification accompagne le certificat d évaluation du produit daté du 4 juillet 2014et la cible de sécurité énoncée à la section Error! Reference source not found. du présent rapport. Le rapport de certification, le certificat d évaluation du produit et la cible de sécurité sont affichés sur la liste des produits certifiés (LPC) dans le cadre du SCCC et sur le site portail des Critères communs (site Web officiel du projet des Critères communs). Le présent rapport de certification fait référence à la marque de commerce ou la marque déposée suivante : Violin Memory est une marque déposée de Toute reproduction du présent rapport est autorisée pourvu qu il soit reproduit dans sa totalité. - Page ii sur iii -

4 TABLE DES MATIÈRES AVERTISSEMENT... i AVANT-PROPOS... ii Sommaire Définition de la cible d'évaluation Description de la TOE Politique de sécurité Cible de sécurité Conformité aux Critères communs Hypothèses et clarification de la portée HYPOTHÈSES LIÉES À L'UTILISATION SÛRE HYPOTHÈSES LIÉES À L'ENVIRONNEMENT Configuration évaluée Documentation Activités d'analyse de l'évaluation Essais des produits de sécurité des TI ÉVALUATION DES TESTS PAR LES DÉVELOPPEURS TESTS FONCTIONNELS INDÉPENDANTS TESTS DE PÉNÉTRATION INDÉPENDANTS DÉROULEMENT DES TESTS RÉSULTATS DES TESTS Résultats de l'évaluation Commentaires, observations et recommandations de l'évaluateur Acronymes, abréviations et sigles Références Page iii sur iii -

5 Sommaire Les produits Memory Arrays with Memory Gateways Version (ci-après nommés ), de, sont la cible d évaluation (TOE pour Target of Evaluation). Les résultats de l évaluation démontrent que la fonctionnalité de sécurité de qui a été évaluée satisfait aux exigences du niveau d assurance de l évaluation (EAL pour Evaluation Assurance Level) 2 +. Les produits sont des matrices de mémoire autonomes à des fins particulières. Les produits permettent l opération efficace de milliers de dispositifs flash en tant que matrice de mémoire flash. Ils peuvent être utilisés par les applications exigeant le traitement actif ou l accès rapide à d importants volumes de données. Il est possible de configurer la mémoire flash en tant que numéros d unité logique multiples et d y accéder au moyen des serveurs et des protocoles de transport d accès utilisant des blocs de données standards sur un réseau de stockage (SAN pour Storage Area Network). L accès à un numéro d unité logique peut être limité à une liste de serveurs de numéro d unité logique particulier par des administrateurs autorisés. Le CECC qui a réalisé la présente évaluation est EWA-Canada. L évaluation s est terminée le 12 mai 2014 et a été effectuée selon les règles prescrites par le Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs (SCCC). La portée de cette évaluation est définie par la cible de sécurité (ST pour Security Target), qui indique les hypothèses formulées pendant l évaluation, l environnement prévu pour l utilisation des produits, ainsi que les exigences de sécurité fonctionnelles et d assurance. On recommande aux utilisateurs du produit de s assurer que leur environnement d exploitation est conforme à celui qui est défini dans la cible de sécurité et de tenir compte des observations ainsi que des recommandations énoncées dans le présent rapport de certification. Le Centre de la sécurité des télécommunications, à titre d organisme de certification du SCCC, déclare que l évaluation des produits satisfait à toutes les conditions de l Arrangement relatif à la reconnaissance des certificats liés aux Critères communs et que le produit figurera sur la liste des produits certifiés (LPC) selon les Critères communs et sur le portail des Critères communs (site Web officiel du projet des Critères communs). - Page 1 sur 8 -

6 1 Définition de la cible d évaluation Les produits Memory Arrays avec Memory Gateways Version (ci-après nommés ), de sont la cible d évaluation (TOE pour Target of Evaluation) de l évaluation au niveau d assurance de l évaluation (EAL pour Evaluation Assurance Level) Description de la TOE Les produits sont des matrices de mémoire autonomes à des fins particulières. Les produits permettent l opération efficace de milliers de dispositifs flash en tant que matrice de mémoire flash. Ils peuvent être utilisés par les applications exigeant le traitement actif ou l accès rapide à d importants volumes de données. Il est possible de configurer la mémoire flash en tant que numéros d unité logique multiples et d y accéder au moyen des serveurs et des protocoles de transport d accès utilisant des blocs de données standards sur un réseau de stockage (SAN pour Storage Area Network). L accès à un numéro d unité logique peut être limité à une liste de serveurs de numéro d unité logique particulier par des administrateurs autorisés. Voici un diagramme de l architecture des produits : - Page 2 sur 8 -

7 3 Politique de sécurité Les produits appliquent une politique de contrôle d accès axée sur les rôles afin de contrôler l accès de type administration au système. De plus, les produits appliquent des politiques concernant les classes fonctionnelles de sécurité suivantes : vérification de sécurité; gestion de la sécurité; protection des données de l utilisateur; identification et authentification. 4 Cible de sécurité La ST associée au présent rapport de certification est définie comme suit : Memory Arrays avec Memory Gateways Security Target, Version 1.7, 4 mars Conformité aux Critères communs L évaluation a été réalisée selon la Méthodologie d évaluation commune pour la sécurité des technologies de l information, version 3.1, révision 4, afin d en déterminer la conformité aux Critères communs pour l évaluation de la sécurité des technologies de l information, version 3.1, révision 4. Les produits sont : a. conformes à toutes les exigences d assurance de sécurité du niveau augmenté, ainsi qu à l exigence suivante : ALC_FLR.2. b. conformes à la partie 2 des Critères communs, avec les exigences fonctionnelles de sécurité basées uniquement sur les composants fonctionnels de la partie 2; c. conformes à la partie 3 des Critères communs, avec les exigences d assurance de sécurité basées uniquement sur les composants d assurance de la partie 3. 6 Hypothèses et clarification de la portée Les utilisateurs des produits devraient considérer les hypothèses formulées au sujet de leur utilisation et de leurs paramètres environnementaux, dont entre autres les exigences pour l installation et l environnement opérationnel des produits. 6.1 Hypothèses liées à l utilisation sûre Les hypothèses sur l utilisation sûre, qui sont énoncées ci-dessous, figurent également dans la ST. Une ou plusieurs personnes compétentes seront affectées à la gestion de la TOE et de la sécurité de l information qu elle contient. - Page 3 sur 8 -

8 Les administrateurs autorisés ne sont ni imprudents, ni sciemment négligents, ni hostiles; ils suivent et respectent les instructions fournies dans la documentation de la TOE. 6.2 Hypothèses liées à l environnement Les hypothèses liées à l environnement, énoncées ci-dessous, figurent dans la ST. Les composants de la TOE seront interconnectés à l aide d un réseau de gestion séparé qui protège le trafic intra-toe contre toute divulgation ou modification par des systèmes ou utilisateurs non fiables. Le matériel et les logiciels essentiels à l application des politiques de sécurité de la TOE seront protégés contre toute modification physique non autorisée. 7 Configuration évaluée La configuration évaluée des produits comprend les modèles d appareils suivants : 6606; 6611; 6616; 6212; 6222; Chaque modèle comprend les logiciels préinstallés suivants : vmos, c est-à-dire Memory Arrays avec Memory Gateways version 5.5.2, édition 1, tourne sur les contrôleurs de matrice; vshare, c'est-à-dire Memory Arrays avec Memory Gateways Version 5.5.2, édition 7, tourne sur Memory Gateways; Ces modèles fournissent tous la même fonction de sécurité, mais diffèrent dans le débit, le type de flash et la capacité de flash. Les publications Memory Array Installation Guide For Release A5.5.2 and G5.5.2; Violin Memory Arrays Version Common Criteria Supplement décrivent les procédures nécessaires à l installation et à l opération des produits Violin Memory 6000 Series dans la configuration qui a été évaluée. 8 Documentation Les documents que fournit aux utilisateurs sont les suivants : - Page 4 sur 8 -

9 Memory Array Installation Guide For Release A5.5.2 and G5.5.2; Memory Array User's Guide For Release A5.5.2 and G5.5.2; Violin Memory Arrays Version Common Criteria Supplement. 9 Activités d analyse de l évaluation Les activités d analyse de l évaluation ont consisté en une évaluation structurée des produits, y compris de ce qui suit : Développement : Les évaluateurs ont analysé les spécifications fonctionnelles et la documentation de conception des produits et ont déterminé qu elles décrivent l objectif et la méthode d utilisation de chacune des interfaces des fonctions de sécurité de la TOE (TSF pour TOE Security Function). De plus, ils ont déterminé que les spécifications fonctionnelles des produits représentent une instanciation exacte et complète des SRF. Guides : Les évaluateurs ont examiné les guides d utilisation préparatoires et opérationnels des produits et ont constaté qu ils décrivaient suffisamment en détail et sans ambiguïté la façon sûre de transformer la TOE en configuration évaluée et la manière d utiliser et de gérer les produits. Ils ont examiné et testé les guides d utilisation préparatoires et opérationnels et ont déterminé qu ils sont complets et suffisamment détaillés pour assurer une configuration sûre. Support au cycle de vie : Les évaluateurs ont analysé le système de gestion de la configuration des produits et la documentation connexe. Ils ont constaté que les éléments de configuration des produits étaient clairement indiqués. Les évaluateurs ont examiné la documentation de livraison et ont établi qu elle décrit toutes les procédures nécessaires pour préserver l intégrité des produits quand il est distribué aux utilisateurs. Les évaluateurs ont examiné les procédures de correction d anomalies utilisées par le développeur pour les produits. Lors d une visite du site, ils ont également examiné la preuve générée par le respect des procédures. Ils ont conclu que cellesci étaient adéquates et permettaient de pister et de corriger les anomalies de sécurité et de communiquer cette information, et les corrections pertinentes, aux utilisateurs des produits. Toutes ces activités d évaluation ont obtenu la cote RÉUSSITE. 10 Essais des produits de sécurité des TI Les essais comportent les étapes suivantes : évaluation des tests faits par le développeur, exécution de tests fonctionnels indépendants, et exécution de tests de pénétration. - Page 5 sur 8 -

10 10.1 Évaluation des tests par les développeurs Les évaluateurs ont vérifié que le développeur avait satisfait à ses responsabilités en matière de tests en examinant les preuves connexes ainsi que les résultats consignés dans le RTE 1. Les évaluateurs ont analysé la couverture des tests du développeur et ont conclu qu elle était complète et précise. La correspondance entre la spécification fonctionnelle et les tests indiqués dans la documentation des tests du développeur est complète Tests fonctionnels indépendants Pendant l évaluation, les évaluateurs ont élaboré des tests fonctionnels indépendants en examinant la documentation de conception et les guides. Tous les tests ont été planifiés et documentés de manière suffisamment détaillée pour permettre la reproductibilité des procédures d essai et des résultats. Cette approche de couverture des tests a permis d obtenir la liste ci-dessous des objectifs de test : a. Initialisation, vérification et configuration : Ce test sert à confirmer que la TOE a été initialisée, vérifiée et configurée correctement avant les tests fonctionnels. b. Réexécution des tests du développeur : Ce test vise à répéter un sous-ensemble des tests du développeur. c. Ouvertures de session simultanées et comportement lié à celles-ci : Ce test vise à démontrer le comportement de la TOE lors d ouvertures de session simultanées ainsi que l identification et l autorisation des utilisateurs, la gestion des comptes utilisateur et la gestion de la sécurité qui y sont associées. d. Rôles de sécurité, données TSF et liaisons utilisateur-sujet : Ce test vise à démontrer la gestion des rôles de sécurité, des données TSF et des liaisons utilisateur-sujet. e. Fermeture de session après une période d inactivité : Ce test vise à démontrer la fermeture de la session de la TOE après une période d inactivité Tests de pénétration indépendants Après l examen indépendant des bases de données sur les vulnérabilités du domaine public et de tous les résultats de l évaluation, les évaluateurs ont effectué des tests indépendants et limités de pénétration. Les tests de pénétration concernaient principalement ce qui suit : a. Utilisation d outils automatisés de balayage des vulnérabilités en vue de découvrir des vulnérabilités possibles des couches réseau, plateforme et application. b. Capture de bannière : Ce test vise à déterminer s il est possible d obtenir de l information utile au moyen de Memory Gateway IP ou de Array Controller Module Management IP de Violin Memory. 1 Le rapport technique d'évaluation est un document du SCCC qui contient de l'information exclusive au propriétaire et/ou à l'évaluateur, et qui n'est pas rendu public. - Page 6 sur 8 -

11 c. Exploitation de Heartbleed : Ce test vise à déterminer si la TOE est vulnérable à l exploit Heartbleed d OpenSSL, et à tenter de compromettre la TOE en l utilisant. Les tests de pénétration indépendants n ont permis de découvrir aucune vulnérabilité exploitable dans l environnement d exploitation prévu Déroulement des tests Les produits ont fait l objet d une série complète de tests fonctionnels et de pénétration indépendants documentés de manière officielle. Les tests ont eu lieu dans les installations EEPSTI (Évaluation et essais des produits de sécurité des technologies de l information). Des représentants de l organisme de certification du SCCC ont assisté à une partie des tests indépendants. Les activités détaillées de test, y compris les configurations, les procédures, les scénarios de test, les résultats prévus et les résultats observés, sont documentées dans un document de résultats de test distinct Résultats des tests Les tests réalisés par le développeur et les tests fonctionnels indépendants ont produit les résultats prévus, ce qui donne l assurance que les produits se comportent de la manière spécifiée dans la ST et dans les spécifications fonctionnelles. 11 Résultats de l évaluation Cette évaluation a mené à l obtention du niveau d assurance EAL 2 +. Toutes les activités d évaluation ont obtenu la cote RÉUSSITE. Ces résultats sont corroborés par les preuves contenues dans le RTE. 12 Commentaires, observations et recommandations de l évaluateur Lorsque la TOE est démarrée, on recommande qu elle reste en fonction, qu elle soit alimentée au moyen d un système d alimentation sans coupure et qu elle soit conservée dans un environnement climatisé avec une bonne circulation d air. - Page 7 sur 8 -

12 13 Acronymes, abréviations et sigles Acronyme, abréviation ou sigle Description CECC EAL LPC LUN PALCAN RTE SAN SCCC SFR ST TI TOE TSF Centre d évaluation selon les Critères communs Evaluation Assurance Level (niveau d assurance de l évaluation) Liste des produits certifiés Logical Unit Number Programme d accréditation des laboratoires Canada Rapport technique d évaluation Storage Area Network (résau de stockage) Schéma canadien d évaluation et de certification selon les critères communs Security Functional Requirement (exigences fonctionnelles de sécurité) Security Target (cible de sécurité) Technologies de l information Target of Evaluation (cible d évaluation) TOE Security Functionality (fonctionnalité de sécurité de la TOE) 14 Références Voici tous les documents de référence utilisés pour la compilation du présent rapport : a. SCCC, Publication n o 4, Contrôle technique, version 1.8, octobre b. Critères communs pour l évaluation de la sécurité des technologies de l information, version 3.1, révision 4, septembre c. Méthodologie d évaluation commune pour la sécurité des technologies de l information, version 3.1, révision 4, septembre d. Memory Arrays with Memory Gateways Security Target, Version 1.7, 4 mars 2014 e. Evaluation Technical Report for Violin Memory, Inc Memory Arrays with Memory Gateways, v1.0, 12 mai Page 8 sur 8 -

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification BMC Real End User Experience Monitoring and Analytics 2.5 Préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit Data Loss Prevention Version 11.1.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification NetApp Data ONTAP v8.1.1 7-Mode Préparé par : le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit EMC RecoverPoint version 3.4 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Préparé par : le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification NetScout ngeniusone Unified Performance Management Platform V5.2.1 and ngenius InfiniStream V5.2.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 3 + du produit Symantec Risk Automation Suite 4.0.5 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification McAfee Management for Optimized Virtual Environments Antivirus version 3.0.0 with epolicy Orchestrator version 5.1.1 Préparé par Le Centre de la sécurité des télécommunications

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2+ du produit Symantec Endpoint Protection Version 12.1.2 Préparé par : Centre de la sécurité des télécommunications Canada Organisme de certification Schéma canadien

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 4 + du produit VMware ESX 4.0 Update 1 and vcenter Server 4.0 Update 1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification EMC NetWorker v8.0.1.4 Préparé par Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification, version de base RÉVISION v2.8.2 préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2+ du produit de Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications, à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 4 du système Check VPN- 1/FireWall-1 Next Generation Feature Pack 1 Préparée par : Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 4+ du produit Riverbed Steelhead Appliance v4.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 4+ de Firewall Enterprise v8.2.0 and Firewall Enterprise Control Center v5.2.0 Préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications Canada Organisme de certification

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Oracle Préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications Organisme de certification : Schéma canadien d évaluation et de certification selon les Critères communs Gouvernement

Plus en détail

Rapport de certification PP/0002

Rapport de certification PP/0002 PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE SERVICE CENTRAL DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION Schéma Français d Évaluation et de Certification de la Sécurité des Technologies de

Plus en détail

Rapport de certification PP/0101

Rapport de certification PP/0101 PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE SERVICE CENTRAL DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION Schéma Français d Évaluation et de Certification de la Sécurité des Technologies de

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3.

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3. PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CC-2010/15. OmniPCX Enterprise Solution : logiciels OmniPCX Enterprise (release 9.0) et OmniVista 4760 (release 5.

Rapport de certification ANSSI-CC-2010/15. OmniPCX Enterprise Solution : logiciels OmniPCX Enterprise (release 9.0) et OmniVista 4760 (release 5. PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information OmniPCX Enterprise Solution : logiciels OmniPCX Enterprise (release 9.0) et OmniVista

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14. Fonctionnalités de pare-feu de StoneGate Firewall/VPN 5.2.4 build 8069

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14. Fonctionnalités de pare-feu de StoneGate Firewall/VPN 5.2.4 build 8069 PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2011/14 Fonctionnalités

Plus en détail

Protocole NSI Registry de registraire (RRP) version 1.1.0

Protocole NSI Registry de registraire (RRP) version 1.1.0 Groupe de travail Réseau S. Hollenbeck Request for Comments : 2832 M. Srivastava Catégorie : Information Network Solutions, Inc. Registry Traduction Claude Brière de L Isle mai 2000 Protocole NSI Registry

Plus en détail

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication

Configuration de SQL server 2005 pour la réplication Sommaire Configuration de SQL server 2005 pour la réplication 1. Présentation du besoin... 2 2. Architecture des deux sites... 2 3. Présentation du modèle de publication de réplication... 3 4. Configuration

Plus en détail

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27005 Deuxième édition 2011-06-01 Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information Information technology Security

Plus en détail

Standard de contrôle de sécurité WLA

Standard de contrôle de sécurité WLA Standard de contrôle de sécurité WLA Standard de sécurité et d intégrité des activités de loterie et de jeu WLA-SCS:2012 Association mondiale des loteries (World Lottery Association) Édition Novembre 2014

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les principales

Plus en détail

Rapport de certification PP/0308. Profil de protection «Cryptographic Module for CSP Signing Operations with Backup» Version 0.28

Rapport de certification PP/0308. Profil de protection «Cryptographic Module for CSP Signing Operations with Backup» Version 0.28 PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d'information Profil de protection «Cryptographic Module for CSP Signing Operations with Backup»

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEl 1700 Première édition 1997-06-l 5 Technologies de l information - Interconnexion de systèmes ouverts (OSI) - Protocole de couche réseau ((Fast Byte» Information technology

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM)

Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) ios prend en charge la gestion des appareils mobiles (MDM), donnant aux entreprises la possibilité de gérer le déploiement d iphone et

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de la norme PCI DSS entre les versions 2.0 et 3.0 Novembre 2013 Introduction Ce document apporte un

Plus en détail

La politique de sécurité

La politique de sécurité La politique de sécurité D'après le gestionnaire Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction Depuis les années 2000, la sécurité informatique s'est généralisée dans les grandes structures Maintenant,

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Audit des contrôles ministériels en matière de système d information et de technologie de l information Phase 1 Contrôles des applications

Audit des contrôles ministériels en matière de système d information et de technologie de l information Phase 1 Contrôles des applications Protégé A Direction générale des services de vérification interne Audit des contrôles ministériels en matière de système d information et de technologie de l information Phase 1 Contrôles des applications

Plus en détail

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Services HP Care Pack Données techniques Le service de réplication des données HP pour Continuous Access offre

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information Référentiel d exigences Version 2.0 du 14 février 2013 HISTORIQUE

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27000 Troisième édition 2014-01-15 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Plus en détail

L Office national de l énergie a produit la version finale du rapport d audit du programme de gestion de l intégrité d Enbridge.

L Office national de l énergie a produit la version finale du rapport d audit du programme de gestion de l intégrité d Enbridge. Dossier Le 31 mars 2015 Monsieur Guy Jarvis Président, Oléoducs Dirigeant responsable aux termes de la Loi sur l Office national de l énergie Pipelines Enbridge Inc. Fifth Avenue Place, bureau 3000 425,

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

PROTOCOLE D'ENTENTE ENTRE

PROTOCOLE D'ENTENTE ENTRE Document 3002 F Rev 3 May 2012 Page 1 de 9 Cet accord, ET ATTENDU QUE : PROTOCOLE D'ENTENTE ENTRE LabTest Certification Inc. ET Nom de l'entreprise ENTRE : LabTest Certification Inc., une entreprise constituée

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de démarrage MEGA 2013 1ère édition (janvier 2013) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires Procédure DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Date de mise en application

Plus en détail

Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau HP StoreEasy 1000/3000

Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau HP StoreEasy 1000/3000 Service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau Services HP Données techniques Le service d'installation et de démarrage de la solution de stockage réseau offre l'installation

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D'UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D'UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/5 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D'UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES Date d application : 01 juillet 2015 2/5

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005

Vérification de la sécurité des données fiscales. Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Rapport final Approuvé par le Comité de vérification interne le 29 juin 2005 Division de la vérification et de l évaluation Mars 2005 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction...

Plus en détail

4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers

4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers ENTRE ECOLE DES MINES DE NANTES ET OPENPORTAL SOFTWARE 4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers Contrat de maintenance des services de Mises à jour et Support des logiciels de

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base

Windows Server 2008. Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base Windows Server 2008 Chapitre 3 : Le service d annuaire Active Directory: Concepts de base omar.cheikhrouhou@isetsf.rnu.tn omar.cheikhrouhou@ceslab.org Objectives Comprendre les concepts de base d Active

Plus en détail

Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives. Annexe 4

Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives. Annexe 4 Catalogue de critères pour la reconnaissance de plateformes alternatives Annexe 4 Table des matières 1 Objectif et contenu 3 2 Notions 3 2.1 Fournisseur... 3 2.2 Plateforme... 3 3 Exigences relatives à

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation Horizon 2020 Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Version 1.0 11 décembre 2013 Titre original : Guidelines on Data

Plus en détail

WIFI sécurisé en entreprise (sur un Active Directory 2008)

WIFI sécurisé en entreprise (sur un Active Directory 2008) Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale 3.0 non transposé. Le document est librement diffusable dans le contexte de

Plus en détail

Principaux utilisateurs du Réseau

Principaux utilisateurs du Réseau Bienvenue à l innovant apptap, la première solution intégrée de l'industrie à combiner les capacités de collecte de données sur le réseau (Tap) avec le suivi du réseau et des applications. Cette nouvelle

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Date : NOM Prénom : TP n /5 DISTANT : CONCEPTS ET DIFFÉRENCES

Date : NOM Prénom : TP n /5 DISTANT : CONCEPTS ET DIFFÉRENCES Date : NOM Prénom : TP n /5 Lycée professionnel Sujet de Travaux Pratiques Term. SEN Pierre MENDÈS-FRANCE Veynes TP CONTRÔLEC DISTANT : CONCEPTS ET DIFFÉRENCES Champs : TR 2ème série CONSIGNES Méthodologie

Plus en détail

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données Procédures d audit de sécurité Version 1.1 Date de publication : septembre 2006 Table des matières Procédures d audit de sécurité...

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2007-125

Décision de télécom CRTC 2007-125 Décision de télécom CRTC 2007-125 Ottawa, le 7 décembre 2007 Comité directeur du CRTC sur l'interconnexion Rapport de non-consensus sur une architecture fonctionnelle pour la mise en œuvre du service E9-1-1

Plus en détail

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2. Microsoft France Division DPE

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2. Microsoft France Division DPE Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2 Microsoft France Division DPE 1 Table des matières Présentation... 3 Objectifs... 3 Pré requis... 3 Introduction à l Active Directory... 4

Plus en détail

Programme des Obligations d épargne du Canada. Guide d utilisation du serveur FTPS. Version 2.4

Programme des Obligations d épargne du Canada. Guide d utilisation du serveur FTPS. Version 2.4 Programme des Obligations d épargne du Canada Guide d utilisation du serveur FTPS Version 2.4 Le 5 août 2014 Guide d utilisation du serveur FTPS Guide d utilisation du serveur FTPS Historique des mises

Plus en détail

ARKOON FAST360/5.0. Cible de sécurité Critères Communs Niveau EAL3+ Reference : ST_ARKOON_FAST360_50 Version 2.6 Date : 14/09/2011

ARKOON FAST360/5.0. Cible de sécurité Critères Communs Niveau EAL3+ Reference : ST_ARKOON_FAST360_50 Version 2.6 Date : 14/09/2011 ARKOON FAST360/5.0 Cible de sécurité Critères Communs Niveau EAL3+ Reference : ST_ARKOON_FAST360_50 Version 2.6 Date : 14/09/2011 ARKOON Network Security 1, place Verrazzano - 69009 Lyon France Page 1

Plus en détail

Annexe A : Énoncé des travaux. Service d interconnexion Internet (SII) pour Services partagés Canada (SPC)

Annexe A : Énoncé des travaux. Service d interconnexion Internet (SII) pour Services partagés Canada (SPC) Service d interconnexion Internet (SII) pour Services partagés Canada (SPC) Date : Le 6 mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 EXIGENCES RELATIVES AU SII... 3 2.1 INFRASTRUCTURE ET TOPOLOGIE...

Plus en détail

Déploiement de l iphone et de l ipad Gestion des appareils mobiles (MDM)

Déploiement de l iphone et de l ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) Déploiement de l iphone et de l ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) ios prend en charge la gestion des appareils mobiles (MDM), offrant aux entreprises la possibilité de gérer des déploiements évolutifs

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET DES CONTRIBUTIONS GUIDE DE L UTILISATEUR (INSCRIPTION ET GESTION DE COMPTE) JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 Le saviez-vous?... 1 Les SELSC sont composés

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

Évaluation et Certification Carlos MARTIN Responsable du Centre de Certification de la Sécurité des Technologies de l Information

Évaluation et Certification Carlos MARTIN Responsable du Centre de Certification de la Sécurité des Technologies de l Information Évaluation et Certification Carlos MARTIN Responsable du Centre de Certification de la Sécurité des Technologies de l Information Organisme de certification Comité directeur de la certification des T.I.

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Certified Information System Security Professional (CISSP)

Certified Information System Security Professional (CISSP) Certified Information System Security Professional (CISSP) 1 (ISC)2 www.isc2.org 2 Organisation internationale à but non lucratif consacrée à: Maintenir un tronc commun de connaissances de sécurité (Common

Plus en détail

Service Level Agreement (SLA)

Service Level Agreement (SLA) Service Level Agreement (SLA) TABLE DES MATIERES 1 OBJET 3 2 DISPOSITIONS GENERALES 3 3.1 Services concernés 3.2 Cas d exclusion 3.3 Calcul des pénalités 3 DISPONIBILITE DES SERVICES 3 4.1 Délai de livraison

Plus en détail

Annexe de la fiche technique HP Datacenter Care - Flexible Capacity Service

Annexe de la fiche technique HP Datacenter Care - Flexible Capacity Service Fiche technique Annexe de la fiche technique HP Datacenter Care - Flexible Capacity Service Spécifications Formule de base Formule de tarification progressive : Formule premium Flexible Capacity Service

Plus en détail

TOTAL STREAM PROTECTION IS THE KEY. Les critères communs et la certification. Christian Damour christian.damour@aql.fr. Yann Berson yann@webwasher.

TOTAL STREAM PROTECTION IS THE KEY. Les critères communs et la certification. Christian Damour christian.damour@aql.fr. Yann Berson yann@webwasher. TOTAL STREAM PROTECTION IS THE KEY Les critères communs et la certification Christian Damour christian.damour@aql.fr Yann Berson yann@webwasher.com Agenda Historique des critères communs Que sont les critères

Plus en détail

un état de changement

un état de changement un état de changement Bulletin bimestriel à l intention des organismes sans but lucratif Février 2013 Dans ce numéro Nouvelles normes comptables pour les organismes sans but lucratif Introduction Les organismes

Plus en détail

Licences en volume. 1. Définitions. 2. Protection des renseignements personnels. ID de la proposition

Licences en volume. 1. Définitions. 2. Protection des renseignements personnels. ID de la proposition Licences en volume Addendum à l offre Enrollment for Education Solutions (EES) Microsoft Online Services Agreement (Accord sur les services en ligne de Microsoft) ID de la modification : EES17 N o EES

Plus en détail

Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 1

Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 1 Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 1 Systancia Publication : Septembre 2010 Résumé La nouvelle version AppliDis Fusion 4 Service Pack 1 apporte des changements importants au produit AppliDis

Plus en détail

Service d'annuaire Active Directory

Service d'annuaire Active Directory ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Service d'annuaire Active Directory DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Description

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection

Evaluation, Certification Axes de R&D en protection 2009 Evaluation, Certification Axes de R&D en protection Dr CEA/LETI Alain.merle@cea.fr 1 Evaluation, Certification, Axes de R&D en protection Evaluation / Certification Le Schéma Français de Certification

Plus en détail

Service HP Support Plus Services contractuels d assistance clientèle HP

Service HP Support Plus Services contractuels d assistance clientèle HP Service HP Support Plus Services contractuels d assistance clientèle HP Des services complets pour matériel et logiciels vous permettent d améliorer la disponibilité de votre infrastructure informatique.

Plus en détail

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1. Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0 Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.0 Cibles de sécurité C.S.P.N Référence : NTS-310-CSPN-CIBLES-1.05

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

Supplément de renseignements : Examens d applications et pare-feux d applications web clarifiés Normes : Normes en matière de sécurité des données de

Supplément de renseignements : Examens d applications et pare-feux d applications web clarifiés Normes : Normes en matière de sécurité des données de Supplément de renseignements : Examens d applications et pare-feux d applications web clarifiés Normes : Normes en matière de sécurité des données de la PCI (PCI DSS) Version : 1.2 Date : Octobre 2008

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

MediMail SLA 1/1/2014 1

MediMail SLA 1/1/2014 1 MediMail SLA 1/1/2014 1 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES MEDIMAIL SLA 1.1. OBJECTIF DU SLA (SERVICE LEVEL AGREEMENT) Le SLA a pour objectif de définir : les règles opérationnelles le processus d évaluation du

Plus en détail

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN.

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN. UFC CENTRE DE BAB EZZOUAR EXEMPLES DE SUJETS POUR LE PROJET DE FIN D ETUDE OPSIE PROPOSES PAR M. NACEF (ENSEIGNANT) Sujet 1 : Management des risques par la méthode MEHARI. Type : étude, audit. MEHARI est

Plus en détail

Classification : Non sensible public 2 / 22

Classification : Non sensible public 2 / 22 Le Ministère de la Santé, via son programme «Hôpital numérique», soutient l amélioration de la qualité de service et de la performance des établissements de santé par le développement et la promotion du

Plus en détail

Avenant technologique à la Description commune des services RMS de gestion à distance de Cisco

Avenant technologique à la Description commune des services RMS de gestion à distance de Cisco Page 1 sur 5 Description de service : «Virtual Desktop Infrastructure (VDI) Network Remote Management Services» Services de gestion à distance pour réseau d'infrastructure de bureau virtuel (VDI) Avenant

Plus en détail

Spécifications de l'offre Surveillance d'infrastructure à distance

Spécifications de l'offre Surveillance d'infrastructure à distance Aperçu du service Spécifications de l'offre Surveillance d'infrastructure à distance Ce service comprend les services Dell de surveillance d'infrastructure à distance (RIM, le «service» ou les «services»)

Plus en détail