Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma"

Transcription

1 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma Avril 2008

2 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective Benoît Danard, Antoine Trotet 12 rue de Lübeck Paris Cedex 16 Tél : Fax : Le CNC tient à remercier pour leur collaboration l ensemble des établissements cinématographiques qui ont collaboré à cette enquête. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 2

3 Sommaire Synthèse...4 Objectifs...6 Méthodologie...7 I - Profil des détenteurs de cartes...8 A. Profil socio-démographique...8 a. Sexe...8 b. Age...8 c. Catégories socio-professionnelles...9 B. Selon la zone géographique...9 C. Selon le jour de fréquentation...10 D. Selon l équipement audiovisuel...11 E. Selon l ancienneté de l abonnement...11 F. Habitudes vidéo...13 a. Achats de DVD...13 b. Location de DVD...14 c. Vidéo à la demande...15 II - Rythme de fréquentation...16 A. Rythme avant la carte...16 B. Rythme actuel...17 C. Evolution du rythme de fréquentation...20 III Satisfaction vis-à-vis des formules d abonnement...22 A. Satisfaction générale...22 B. Motivation concernant la carte...23 C. Satisfaction à l égard des services proposés...30 D. Perception de la rentabilité économique de l abonnement...37 E. Intention de renouvellement de l abonnement...37 IV - Comportement cinéma...39 A. Moment du choix du film...39 B. Réservation de la place à l avance...39 C. Sphère de sortie...40 D. Temps de transport...41 E. Moyen de transport...41 F. Comportement vis-à-vis des films...42 V. Sites de fréquentation...43 A. Fréquentation «mono site» ou «multi sites»...43 B. Fréquentation d autres cinémas n acceptant pas les cartes...44 C. Abandon de cinémas...44 D. Fréquentation de cinémas acceptant les cartes «hors circuits»...45 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 3

4 Synthèse Dans le cadre du programme d études lancé par le Centre national de la cinématographie à l automne 2007 sur les formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma, le CNC a réalisé une étude sur les possesseurs de ces formules afin de mesurer les évolutions intervenues depuis 2001, date de la dernière étude réalisée sur ce public. Cette étude analyse le profil socio-démographique des abonnés, leurs habitudes de fréquentation cinématographique, leur satisfaction à l égard de ces formules. Elle met en lumière les spécificités de leur comportement cinématographique. Cette étude s appuie sur un sondage réalisé du 21 au 27 janvier 2008 par l institut Médiamétrie auprès de possesseurs de cartes dans 14 établissements cinématographiques acceptant ces formules commerciales. Des abonnés jeunes de catégories sociales supérieures Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont principalement des individus âgés de 20 à 34 ans, issus de catégories sociales supérieures exerçant une activité professionnelle d employé ou de cadre intermédiaire. Ils sont moins souvent abonnés à des chaînes à péage que les spectateurs de cinéma en général. En réalité, le profil sociodémographique des abonnés n a quasiment pas évolué depuis Des «Hyper assidus» du cinéma Les abonnés à ces formules sont de gros consommateurs de cinéma. 92,4 % sont des assidus qui vont au cinéma au moins une fois par semaine et 62,6 % d entre eux y vont même plusieurs fois par semaine, ce sont des «Hyper assidus». Depuis qu ils sont abonnés, leur rythme de fréquentation cinématographique a augmenté très significativement. En effet, avant de souscrire un abonnement, seulement 22,6 % des abonnés étaient des assidus. Les moins de 19 ans et les plus de 50 ans sont les plus gros utilisateurs de leur carte. Ces formules touchent progressivement des spectateurs de plus en plus assidus. En effet, en 2008, 27,3 % des abonnés «assidus» étaient déjà des spectateurs «assidus» avant de souscrire leur abonnement, alors qu en 2001, ils n étaient que 17,7 % à l être précédemment. L augmentation progressive des tarifs d abonnement depuis leur lancement en mars 2000, explique ce phénomène. Une fréquentation qui décroît avec l ancienneté de possession d une carte Les abonnés les plus récents ont un rythme de fréquentation supérieur aux abonnés les plus anciens. Ainsi, 67,5 % des abonnés depuis moins d un an sont des «Hyper assidus», alors que chez les abonnés depuis plus de 7 ans, ils ne sont que 53,1 %. Des abonnés très satisfaits de leur abonnement Globalement, les abonnés se déclarent très satisfaits de ces formules et leur intention de renouvellement est forte, puisqu elle concerne près de 88 % des possesseurs. Les principaux motifs de satisfaction reposent sur la possibilité d aller plus souvent au cinéma et d économiser de l argent. D ailleurs, 60,4 % des abonnés estiment que le prix payé pour leur abonnement correspond exactement à leur niveau d utilisation. 27,7 % estiment même que ces abonnements ne sont pas cher compte tenu de leur rythme d utilisation. Les abonnés sont très satisfaits de la diversité de la programmation des salles dans lesquelles ils peuvent se rendre avec leur carte. Ils apprécient également la possibilité de voir des films en version originale. Plus de 91 % des abonnés estiment que, depuis qu ils ont souscrit à leur abonnement, ils ont élargi leur éventail de films vus en découvrant des films qu ils ne seraient pas aller voir auparavant. Ils accordent également une importance croissante à la simplicité offerte par ces formules pour aller au cinéma. Ainsi, parmi les services annexes proposés, c est la possibilité de réserver sa place à l avance qui semble le plus satisfaire les abonnés. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 4

5 Des comportements spécifiques Les détenteurs de cartes d abonnement à entrées illimitées au cinéma se distinguent dans leur comportement cinématographique des spectateurs de cinéma en général. En effet, ils choisissent plus souvent les films qu ils vont voir directement dans l enceinte des cinémas (33,0 % choisissent sur place, contre 12,3 % pour les spectateurs en général). Ils sont également plus nombreux à se rendre seuls au cinéma (31,9 %, contre 8,4 % pour les spectateurs en général), mais près de 30 % des abonnés se rendent au cinéma avec des spectateurs non abonnés, illustrant ainsi la dynamique positive de fréquentation dont ils sont à l origine. Les abonnés qui vont moins d une fois par semaine au cinéma viennent plus fréquemment (41,1 %) avec des non abonnés. Une fréquentation exclusive des établissements qui acceptent leur formule Les abonnés fréquentent quasi exclusivement des cinémas qui acceptent leur carte. En effet, avec le développement des cinémas qui ont adhéré progressivement à ces formules commerciales, la part des abonnés qui déclarent ne se rendre que dans les établissements qui acceptent leur abonnement a significativement progressé depuis En 2008, 83,6 % des abonnés déclarent ne plus fréquenter d établissements qui n acceptent pas leur carte, contre 74,1 % en En revanche, près d un tiers des abonnés (32,5 %) déclarent fréquenter des établissements qui acceptent leur carte en dehors des enseignes UGC, Gaumont, Pathé, MK2. Plus de la moitié des abonnés parisiens déclare se rendre dans ces autres établissements. Ces abonnés élargissent ainsi leur éventail de films vus dans d autres établissements tout en bénéficiant de leur abonnement. Plus de 60 % des abonnés ne vont au cinéma que dans un seul site L appartenance géographique des abonnés détermine s ils sont exclusifs ou pas d un site en particulier. Ainsi, seulement 38,1 % des abonnés parisiens sont des spectateurs «mono site» et 47,8 % des abonnés de banlieue parisienne. En revanche, 82,5 % des abonnés de province ne fréquentent qu un seul cinéma. Les abonnés «mono site» sont donc significativement plus nombreux en province. A mesure que les abonnés sont plus âgés, ils deviennent plus exclusifs d un site. 54,4 % des abonnés de moins de 19 ans sont exclusifs d un site alors que 71,7 % des abonnés de ans et 84,2 % des abonnés de 50 ans et plus ne fréquentent qu un seul cinéma. Les phénomènes d abandon d établissements semblent moins marqués en 2008 qu en 2001, en raison sans doute de l ancienneté des formules. Alors qu en 2001, plus de la moitié (52,0 %) des abonnés déclaraient avoir cessé d aller dans certains cinémas depuis qu ils ont une carte, ils ne sont plus que 42,7 % à faire cette déclaration en Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 5

6 Objectifs Dans le cadre du programme d études lancé par le Centre national de la cinématographie à l automne 2007 sur les formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma, le CNC a conduit une étude sur les possesseurs de ces formules afin de mesurer les évolutions intervenues depuis 2001, date de la dernière étude réalisée sur ce public. Cette étude dresse le profil socio-démographique des abonnés, analyse leurs habitudes de consommation vidéo et VOD, l évolution de leur rythme de fréquentation cinématographique depuis qu ils sont abonnés, leur satisfaction à l égard de ces formules, leur intention de renouveller leur abonnement. Cette étude analyse également les spécificités de la consommation cinématographique des possesseurs de carte (moyen de transport, sphère de sorties ). Elle met en évidence l évolution des habitudes de consommation en termes de lieux de fréquentation. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 6

7 Méthodologie Cette étude s appuie sur une enquête réalisée par sondage auprès de possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma âgés de 13 ans et plus. Cette enquête a été menée par l institut Médiamétrie du 21 au 27 janvier 2008 au sein de 14 établissements cinématographiques (4 à Paris, 3 en région Parisienne et 7 en province). Les établissements choisis sont représentatifs des établissements proposant ce type de formules (UGC, Gaumont, Pathé, MK2). Les interviews au sein des établissements ont été administrés selon un plan d échantillonnage prenant en compte le poids des séances et le poids des jours. Les redressements ont été réalisés afin de prendre en compte le poids de chaque établissement, de chaque opérateur et de chaque agglomération. Les données sur les possesseurs de cartes en 2001 sont issues de l enquête que le CNC avait commandé à l institut Advent cinéma. Un sondage avait été réalisé dans 10 établissements cinématographiques auprès de détenteurs de cartes à entrées illimitées au cinéma âgés de 13 ans et plus. Les résultats de cette enquête avaient été publiés par le CNC en Les données de cadrage sur la population cinématographique en général sont issues des données recueillies par l institut Médiamétrie dans le cadre de l enquête « cinéma» sur des spectateurs «7 derniers jours» âgés de 15 ans et plus au cours de l année Les informations sur les comportements en général des spectateurs de cinéma sont issues de l enquête en ligne PubliXiné réalisée par Harris Interactive auprès de plus de individus âgés de 15 ans et plus en Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 7

8 I - Profil des détenteurs de cartes Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont principalement des individus de 20 à 34 ans. Ils sont issus de catégories sociales supérieures exerçant une activité professionnelle d employé ou de cadre intermédiaire. Ils sont moins souvent abonnés à des chaînes à péage que les spectateurs de cinéma en général. Leur profil socio-démographique n a quasiment pas évolué par rapport à l étude réalisée en 2001 par le CNC. D une manière générale les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont moins souvent des acheteurs de DVD que les spectateurs de cinéma en général. A. Profil socio-démographique a. Sexe En 2008, les femmes sont majoritaires (54,9 %) parmi les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma. Elles sont sur-représentées par rapport à leur poids au sein de la population cinématographique en général. Profil des possesseurs selon le sexe b. Age (%) 2008 Public en général* Hommes 45,1 48,7 Femmes 54,9 51,3 Total 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Les possesseurs de formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma se composent principalement d individus de 20 à 34 ans (64,6 %). Les ans constituent la principale tranche d âge des détenteurs de ces cartes (42,0 %). Les individus de 20 à 24 ans sont moins nombreux en 2008 à posséder ce type de formules qu en L âge moyen des possesseurs de ces cartes est de 31 ans et 6 mois en 2008, alors qu il était de 28 ans et 10 mois en Profil des possesseurs selon l âge (%) Public en général* Moins de 19 ans 6,8 5,9 14, ans 34,2 22,6 15, ans 40,9 42,0 14, ans 12,1 20,7 23,6 50 ans et + 6,0 8,7 32,4 Total 100,0 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Par rapport au profil moyen des spectateurs de cinéma, les ans et les ans sont très largement sur-représentés parmi les possesseurs de cartes à entrées illimitées. En revanche, les moins de 19 ans et les plus de 50 ans sont sous-représentés. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 8

9 c. Catégories socio-professionnelles Parmi les abonnés, 38,7 % sont issus de catégories socio-professionnelles supérieures (CSP+). Le poids des CSP+ parmi les abonnés semble s être renforcé en 2008 par rapport à A contrario, les CSP- et les inactifs sont très légèrement moins présents qu en Par rapport aux spectateurs de cinéma en général, les abonnés sont plus souvent des CSP+. Les inactifs sont en revanche significativement moins représentés parmi les abonnés qu au sein de la population cinématographique en raison d une sous-représentation des étudiants et des retraités. Profil des possesseurs selon la catégorie socio-professionnelle (%) Public en général* CSP+ 32,4 38,7 33,8 CSP- 35,8 32,3 19,4 Inactifs 31,3 29,0 46,8 Total 100,0 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Les employés (26,5 %) composent la principale catégorie socio-professionnelle des possesseurs de cartes, viennent ensuite les professions intermédiaires (22,7 %), les étudiants (20,7 %) et les cadres supérieures et professions libérales (13,8 %). Toutefois, par rapport à la population cinématographique en général, les étudiants sont sous représentés, ils composent 26,5 % des spectateurs de cinéma (7 derniers jours), contre 20,7 % des abonnés. De même les retraités ne représentent que 3,0 % des abonnés contre 14,9 % des spectateurs en général. Profil des possesseurs de cartes selon la catégorie socioprofessionnelle (%) 2008 Public en général* Ecolier, collégien, lycéen 1,7 ND Etudiant 20,7 26,5 Employé 26,5 12,5 Ouvrier 5,8 6,4 Artisan, commerçant, chef d'entreprise 2,3 2,7 Cadre supérieur, profession libérale, profession 13,8 14,0 intellectuelle supérieure Profession intermédiaire, technicien sup. 22,7 16,9 Retraité 3,0 14,9 Chômeur 1,8 ND Autre non-actif 1,7 ND Total 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 B. Selon la zone géographique Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont plus âgés en province avec une proportion plus forte de ans (29,3 %) et de 50 ans et plus (14,0 %) qu à Paris (respectivement 20,6 % et 7,9 %). L âge moyen des abonnés en province est de 34 ans et 7 mois, contre 31 ans et 8 mois à Paris et 28 ans et 10 mois en région parisienne. C est en périphérie parisienne que les possesseurs de cartes sont les plus jeunes et que la proportion d étudiants est la plus forte (29,0 % des possesseurs dans cette zone). A Paris, près de la Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 9

10 moitié (49,8 %) des abonnés appartiennent à des catégories socioprofessionnelles supérieures, contre 34,2 % en province. Les abonnés de catégories socioprofessionnelles inférieures sont plus nombreux en région parisienne (40,7 % des possesseurs de la zone). Profil selon la zone géographique (%) Ensemble Paris RP Paris + RP Province Hommes 45,1 45,4 45,3 45,4 44,3 Femmes 54,9 54,6 54,7 54,6 55,7 Moins de 19 ans 5,9 5,4 8,4 6,5 4, ans 22,6 20,4 31,2 24,3 17, ans 42,0 45,6 41,3 44,1 35, ans 20,7 20,6 13,4 18,1 29,3 50 ans et + 8,7 7,9 5,7 7,1 14,0 Age moyen 31,6 31,7 28,9 30,7 34,6 CSP+ 38,7 49,8 22,7 40,1 34,2 CSP- 32,3 25,5 40,7 31,0 36,8 Inactifs 29,0 24,6 36,6 28,9 29,1 Dont étudiants 20,7 17,8 29,0 21,8 17,4 C. Selon le jour de fréquentation Le public des possesseurs de cartes interrogé en semaine est un peu plus féminin que celui du week-end (samedi-dimanche) et composé d un plus grand nombre de jeunes (moins de 25 ans). L âge moyen des possesseurs interrogés en week-end est plus élevé qu en semaine : 32 ans, contre 31 ans et 4 mois. Profil des possesseurs de cartes selon le jour de fréquentation (%) Ensemble Semaine Week-end Hommes 45,1 43,7 47,0 Femmes 54,9 56,3 53,0 Moins de 19 ans 5,9 6,6 5, ans 22,6 23,7 21, ans 42,0 42,1 42, ans 20,7 19,7 22,1 50 ans et + 8,7 8,1 9,7 Age moyen 31,6 31,3 32,1 CSP+ 38,7 39,2 38,1 CSP- 32,3 30,2 35,3 Inactifs 29,0 30,7 26,6 Dont étudiants 20,7 22,5 18,3 Semaine = du lundi au vendredi Week end = samedi + dimanche Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 10

11 D. Selon l équipement audiovisuel Les possesseurs de cartes sont plus équipés en matériel informatique que les spectateurs de cinéma en général. 92,2 % des abonnés disposent d un micro ordinateur au sein de leur foyer, contre 84,5 % des spectateurs de cinéma. En revanche, les abonnés ont aussi souvent Internet à leur domicile que les spectateurs en général : 77,3 %, contre 76,2 %. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont moins abonnés à des télévisions à péage que les spectateurs de cinéma. En effet, 18,4 % des possesseurs de cartes sont abonnés à Canal+, contre 23,8 % des spectateurs de cinéma en général. De même, seulement 5,1 % des possesseurs de cartes sont abonnés à un bouquet satellitaire, contre 16,6 % des spectateurs de cinéma en général. Equipement audiovisuel des possesseurs de cartes (%) Ensemble Paris RP Paris + RP Province Ordinateur 92,2 92,2 95,4 93,4 88,5 Téléviseur 92,2 87,5 98,2 91,4 94,9 Lecteur de DVD 86,9 81,3 93,5 85,7 90,7 Connexion Internet haut débit 77,3 72,5 85,9 77,3 77,2 Accès à la télévision par ADSL 47,0 49,8 43,8 47,7 45,1 Accès à la télévision numérique 38,6 29,8 48,7 36,6 45,2 terrestre Magnétoscope 38,4 37,7 29,5 34,7 50,0 Abonnement au câble 23,2 21,3 38,5 27,5 9,6 Abonnement Canal + 18,4 13,2 32,8 20,2 12,3 Home Cinéma 16,4 14,3 13,1 13,9 24,4 Abonnement Canalsat 5,1 4,9 3,3 4,3 7,9 Lecture : 92,2 % de l ensemble des abonnés possèdent un micro ordinateur au sein de leur foyer Les possesseurs de cartes sont aussi souvent abonnés au câble : 23,2 % des abonnés, contre 22,5 % des spectateurs. Ils ont moins de magnétoscopes, seuls 38,4 % déclarent en posséder un au sein de leur foyer, contre 67,0 % des spectateurs de cinéma. En revanche, les abonnés disposent aussi souvent de lecteur de DVD au sein de leur foyer que l ensemble des spectateurs de cinéma (86,9 % des abonnés et 88,9 % des spectateurs). E. Selon l ancienneté de l abonnement Les premières formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma sont apparues fin mars En 2008, près des deux tiers (64,5 %) des possesseurs de ces formules déclarent y être abonnés depuis moins de deux ans et 46,7 % depuis moins d un an. 12,7 % des possesseurs de cartes déclarent être abonnés depuis plus de 5 ans. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 11

12 Profil des possesseurs de cartes selon l ancienneté de l abonnement (%) 2008 Moins d un an 46,7 De 1 à 2 ans 18,0 De 2 à 3 ans 12,1 De 3 à 5 ans 10,6 De 5 à 7 ans 9,6 Plus de 7 ans 3,1 Total 100,0 La comparaison de l ancienneté de possession récente en 2008 par rapport à 2001, montre une grande volatilité des abonnements. En effet, 16,1 % des possesseurs de cartes déclarent avoir leur abonnement depuis moins de 3 mois, contre 13,1 % en Cette situation s explique sans doute par la décision de MK2 d abandonner la formule Le Pass pour s associer à la formule proposée par UGC à compter de septembre Profil des possesseurs de cartes selon l ancienneté de l abonnement (%) Moins de trois mois 13,6 16,1 De 3 à 6 mois 24,0 13,0 Plus de 6 mois 58,4 61,3 Non précisé 4,0 9,5 Total 100,0 100,0 Les abonnés depuis moins de deux ans sont significativement plus jeunes que l ensemble des abonnés. 31,1 % des abonnés de 1 à 2 ans ont entre 20 et 24 ans et 26,6 % des abonnés de moins d un an ont entre 20 et 24 ans. Les étudiants sont également sur représentés chez les abonnés de moins de deux ans, à 26,8 % des abonnés de moins d un an et 29,0 % des abonnés de 1 à 2 ans. Cette évolution de structure de l âge selon l ancienneté de la possession de l abonnement illustre les phénomènes d abandon de l abonnement avec l évolution de la situation familiale des personnes (l arrivée d un enfant au sein du foyer par exemple). Profil des possesseurs de cartes selon l ancienneté de l abonnement (%) Ensemble Moins d un an De 1 à 2 ans De 2 à 3 ans De 3 à 5 ans Plus de 5 ans Hommes 45,1 45,4 46,9 50,8 43,4 38,0 Femmes 54,9 54,6 53,1 49,2 56,6 62,0 Moins de 19 ans 5,9 10,6 3,0 0,7 4,8 0, ans 22,6 26,6 31,1 26,6 10,7 6, ans 42,0 41,0 36,7 39,4 43,8 54, ans 20,7 16,4 20,9 25,1 24,7 26,0 50 ans et + 8,7 5,5 8,3 8,2 16,1 13,5 CSP+ 38,7 36,2 32,9 37,4 55,9 53,2 CSP- 32,3 30,5 29,7 37,0 22,8 35,8 Inactifs 29,0 33,3 37,4 25,6 21,3 10,9 Dont étudiants 20,7 26,8 29,0 19,5 8,5 5,5 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 12

13 En janvier 2008, période de la réalisation de l enquête, 30,0 % des abonnés déclarent avoir leur carte à entrées illimitées au cinéma depuis septembre ,1 % de ces nouveaux possesseurs ont moins de 24 ans et 30,1 % sont des étudiants. Abonnement à une autre carte avant (%) Ensemble Paris RP Paris + RP Province Oui 11,2 15,1 8,6 12,8 6,0 Non 88,8 84,9 91,4 87,2 94,0 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 11,2 % des possesseurs actuels de cartes à entrées illimitées au cinéma étaient déjà abonnés à une autre formule précédemment. 57,2 % des abonnés ayant résilié leur ancienne formule d abonnement déclarent l avoir fait entre 2003 et L année 2004 semble avoir été l année des transferts les plus nombreux : 16,9 % des abonnés déclarent avoir résilié en 2004 leur précédent abonnement. Cette année correspond aux changements de tarifs des formules d abonnement : 18 en juillet 2004 pour UGC Illimité et 19,80 en novembre 2004 pour Le Pass. Compte tenu de ces éléments, il apparaît que les tarifs des formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma ont un impact sur les désabonnements ou réabonnements des spectateurs de cinéma. Parmi les 11,2 % d abonnés qui ont possédé une autre formule avant leur carte à entrées illimitées, 7,0 % sont abonnés au Pass, 11,9 % à UGC Illimité et 34,2 % à UGC Illimité 2. F. Habitudes vidéo 62,8 % des abonnés sont des acheteurs de DVD et 40,6 % des acheteurs habitués. Par ailleurs, 35,3 % sont des loueurs de DVD. 12,4 % des possesseurs de cartes déclarent avoir déjà utilisé un service payant de vidéo à la demande (VOD). a. Achats de DVD 62,8 % des possesseurs de cartes sont des acheteurs de DVD et 37,2 % sont des nonacheteurs. D une manière générale, les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont moins souvent acheteurs de DVD que les spectateurs de cinéma en général (73,1 %). Parmi les abonnés acheteurs de DVD, 40,6 % sont des habitués de l achat (5,5 % d assidus et 35,1 % de réguliers) et 59,4 % sont des occasionnels. Les abonnés parisiens et de la région parisienne achètent plus souvent des DVD (29,1 % sont des habitués de l achat) que les abonnés de province (13,8 %). Au sein de cette population, 43,6 % ont entre 25 et 34 ans. Le poids des ans (21,8 %) et celui des ans (21,9 %) parmi eux est identique. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 13

14 Profil des possesseurs de cartes selon les habitudes d achats de DVD % Acheteurs Acheteurs Acheteurs Non-acheteurs habitués occasionnels Sexe Homme 43,3 38,2 46,8 48,2 Femme 56,7 61,8 53,2 51,8 Age Moins de 19 ans 5,7 7,0 4,9 6, ans 21,8 25,7 19,2 23, ans 43,6 42,4 44,4 39, ans 21,9 18,3 24,4 18,7 50 ans et plus 6,9 6,5 7,1 11,9 CSP CSP+ 40,2 40,0 40,3 36,3 CSP- 33,2 30,5 35,1 30,9 Inactifs 26,6 29,6 24,6 32,9 Dont étudiants 20,3 24,2 17,6 21,6 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 b. Location de DVD 35,3 % des possesseurs de cartes sont des loueurs de DVD et 64,7 % sont non-loueurs. Parmi les loueurs, 34,6 % sont des habitués de la location (4,1 % d assidus et 30,3 % de réguliers) et 65,4 % sont des occasionnels. Les abonnés parisiens louent plus souvent des DVD que les abonnés de périphérie parisienne : 15,2 %, contre 8,0 %. 2,4 % des abonnés parisiens sont des loueurs assidus. 10,6 % des abonnés de province sont des habitués de la location. Parmi les abonnés aux formules à entrées illimitées au cinéma, les habitués de la location vidéo sont proportionnellement plus jeunes et appartiennent plus souvent à une catégorie socioprofessionnelle supérieure. 27,4 % des habitués de la location ont entre 20 et 24 ans, contre 24,5 % pour les loueurs en général. Profil des possesseurs de cartes selon les habitudes de location de DVD % Loueurs Loueurs Loueurs Non-loueurs habitués occasionnels Sexe Homme 42,7 39,6 44,4 46,4 Femme 57,3 60,4 55,6 53,6 Age Moins de 19 ans 7,2 8,5 6,5 5, ans 24,5 27,4 22,9 21, ans 43,7 41,0 45,1 41, ans 19,9 19,8 20,0 21,2 50 ans et plus 4,7 3,3 5,5 10,9 CSP CSP+ 35,9 42,9 32,2 40,4 CSP- 34,9 30,2 37,4 30,8 Inactifs 29,2 26,9 30,4 28,8 dont étudiants 22,3 19,3 23,9 19,9 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 14

15 c. Vidéo à la demande 12,4 % des possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma déclarent avoir déjà utilisé un service payant de vidéo à la demande (VOD) au cours des 12 derniers mois. Cette pratique est légèrement supérieure à celle des spectateurs de cinéma en général. 18,8 % des abonnés de périphérie parisienne sont des utilisateurs de VOD, contre 12,1 % des possesseurs de cartes en province. Près de la moitié des possesseurs de cartes qui utilisent des services de VOD ont entre 25 et 34 ans. Dans les deux tiers des cas, ce sont des femmes. Profil possesseurs de cartes selon l usage d un service de VOD % Utilisateurs Non utilisateurs sexe homme 34,4 46,7 femme 65,6 53,4 âge Moins de 19 ans 6,0 6, ans 25,1 22, ans 47,0 41, ans 16,3 21,3 50 ans et plus 5,1 9,3 CSP CSP+ 33,5 39,5 CSP- 36,7 31,7 inactifs 29,8 28,9 Dont étudiants 24,2 20,2 Ensemble 100,0 100,0 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 15

16 II - Rythme de fréquentation Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma sont de gros consommateurs de cinéma. 92,4 % sont des assidus et 62,6 % y vont plusieurs fois par semaine. Depuis qu ils sont abonnés, leur rythme de fréquentation cinématographique a augmenté. Les moins de 19 ans et les plus de 50 ans sont les plus gros utilisateurs de leur carte. Avec l augmentation du prix des abonnements, ces formules s adressent progressivement à une population de très gros consommateurs de cinéma. Les abonnés les plus récents ont un rythme de fréquentation supérieur aux abonnés les plus anciens. Ainsi, 67,5 % des abonnés depuis moins d un an sont des «Hyper assidus», alors que chez les abonnés depuis plus de 7 ans, ils ne sont que 53,1 %. Le rythme de fréquentation des abonnés décroît avec l ancienneté de possession de la carte. A. Rythme avant la carte La grande majorité des possesseurs de cartes était déjà des habitués du cinéma (72,9 %). Près de la moitié étaient des spectateurs réguliers et 26,2 % des assidus. 23,5 % des possesseurs étaient des occasionnels, 2,1 % allaient moins d une fois par an au cinéma. 1,4 % des possesseurs actuels déclarent ne pas aller au cinéma avant d être titulaire d un abonnement. Rythme de fréquentation «avant la carte» (%) Assidus 29,8 26,2 Réguliers 46,4 46,7 S/T Habitués 76,2 72,9 Occasionnels 21,3 23,5 Moins d une fois par an 1,0 2,1 Vous n alliez pas au cinéma 1,5 1,4 Total 100,0 100,0 A Paris et en région parisienne, les détenteurs de cartes étaient davantage des spectateurs habitués du cinéma avant leur abonnement qu en province où la carte a séduit davantage d anciens occasionnels. Rythme de fréquentation «avant la carte» (%) Paris RP Paris + RP Province Assidus 27,9 34,7 30,3 12,9 Réguliers 46,1 43,1 45,0 52,3 S/T Habitués 74,0 77,8 75,4 65,2 Occasionnels 20,9 20,9 20,9 31,9 Moins d'une fois par an 2,5 1,0 2,0 2,6 Vous n'alliez pas au cinéma 2,6 0,4 1,8 0,3 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 47,4 % des abonnés qui vont actuellement au cinéma au moins une fois par semaine (assidus) étaient avant des spectateurs réguliers et 22,2 % des spectateurs occasionnels. En revanche 27,3 % des possesseurs de carte actuellement assidus, l étaient déjà avant. Le rythme de fréquentation des assidus avant de souscrire un abonnement à entrées illimitées est plus élevé en 2008 qu en Ainsi, les formules d abonnement à entrées illimitées au cinéma touchent de plus en plus une population de spectateurs déjà assidus. La Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 16

17 proportion d assidus (avant la carte) est significativement supérieure en 2008 (27,3 %) par rapport à 2001 (17,7 %). Progressivement, ces formules s adressent à des spectateurs de plus en plus assidus. Rythme de fréquentation des assidus «avant la carte» (%) Assidus 17,7 27,3 Réguliers 57,1 47,4 Occasionnels 24,1 22,2 Moins d'une fois par an 0,6 1,8 Vous n'alliez pas au cinéma 0,5 1,2 Total 100,0 100,0 B. Rythme actuel Une très grande majorité des possesseurs de cartes à entrées illimités au cinéma déclare aller au cinéma au moins une fois par semaine. 92,4 % sont en effet des assidus alors qu ils ne sont que 21,9 % au sein de la population cinématographique (7 derniers jours). Les abonnés ont un rythme de fréquentation supérieur à l ensemble des spectateurs. Rythme de fréquentation des possesseurs de cartes (%) Public en général* Assidus 91,7 92,4 21,9 Réguliers 8,2 7,2 49,1 Occasionnels 0,1 0,2 29,0 Total 100,0 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Poids des assidus par type de population , (%) ,9 9,2 3,7 2,1 0 Abonnés Spectateurs7 DJ Spectateurs 30 DJ Spectateurs 12 DM Population française En 2008, 62,6 % des abonnés sont même des «Hyper assidus», c est-à-dire déclarant aller plusieurs fois par semaine au cinéma. Seulement 11,1 % des spectateurs de cinéma en général le déclarent également. Globalement, le rythme de fréquentation des possesseurs Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 17

18 de cartes semble avoir légèrement diminué en 2008 par rapport à 2001, puisque 64,0 % des possesseurs déclaraient aller au cinéma plus d une fois par semaine en Rythme de fréquentation des possesseurs de cartes (%) Plus d'une fois par semaine 64,0 62,6 Une fois par semaine 27,7 29,8 Moins d'une fois par semaine 8,3 7,6 Total 100,0 100,0 Plus d un tiers des abonnés assidus déclare se rendre deux fois par semaine au cinéma et 20,0 % trois fois. Seuls 10,8 % des possesseurs déclarent aller plus de quatre fois par semaine au cinéma. Nombre de visites hebdomadaires des assidus au cinéma (%) Public en général* 1 fois 30,3 32,3 88,9 2 fois 29,6 36,9 7,8 3 fois 22,6 20,0 1,2 4 fois 10,5 6,5 0,7 5 fois et plus 7,0 4,3 0,3 Total 100,0 100,0 100,0 * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Près de la moitié des abonnés non assidus du cinéma déclare aller 3 fois par mois au cinéma et 30,2 % deux fois par mois. Rythme de fréquentation des non-assidus détenteurs de cartes (%) fois par mois 48,9 49,4 2 fois par mois 33,6 30,2 1 fois par mois 16,8 16,0 1 à 10 fois par an 0,7 4,4 Total 100,0 100,0 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 18

19 Les abonnés «Hyper assidus» sont plus jeunes que l ensemble des possesseurs de carte : 25,3 % ont entre 20 et 24 ans et 36,1 % ont entre 25 et 24 ans. Ils sont plus souvent étudiants (23,8 %). Profil selon le rythme de fréquentation (%) Ensemble Plus d une fois par semaine Une fois par semaine Moins d une fois par semaine Sexe Homme 45,1 43,9 48,5 42,2 Femme 54,9 56,1 51,5 57,8 Age Moins de 19 ans 5,9 7,1 3,7 2, ans 22,6 25,3 19,9 10, ans 42,0 36,1 48,0 67, ans 20,7 21,3 20,7 15,8 50 ans et plus 8,7 9,9 7,7 3,5 CSP CSP+ 38,7 34,8 42,5 56,0 CSP- 32,3 32,4 33,3 28,40 Inactifs 29,0 32,9 24,2 15,6 Dont étudiants 20,7 23,8 17,4 8,9 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 C est en région parisienne (hors Paris) que les possesseurs de cartes vont le plus souvent au cinéma puisque 67,2 % déclarent y aller plusieurs fois par semaine, contre 61,7 % en province. Rythme de fréquentation par zone géographique (%) Ensemble Paris RP Paris + RP Province Plus d'une fois par semaine 62,6 60,4 67,2 62,8 61,7 Une fois par semaine 29,8 29,8 27,3 28,9 32,9 Moins d'une fois par semaine 7,6 9,9 5,5 8,3 5,4 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 En moyenne, l ensemble des abonnés déclarent être allés 3,9 fois au cinéma au cours des deux dernières semaines. A Paris, les abonnés déclarent être allés 4 fois au cinéma, contre 3,6 fois en région parisienne et 3,9 fois en Province. Ce sont les abonnés de 50 ans et plus qui déclarent être aller le plus souvent au cinéma avec 4,7 entrées, puis les moins de 19 ans (4,5 entrées) et les ans (4,1 entrées). Les étudiants déclarent être allés 4,4 fois au cinéma au cours des 15 derniers jours. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 19

20 Fréquentation au cours des 15 derniers jours (%) Nombre de fois Sexe Homme 3,6 Femme 4,1 Age Moins de 19 ans 4, ans 4, ans 3, ans 4,0 50 ans et plus 4,7 CSP CSP+ 3,7 CSP- 3,7 Inactifs 4,4 Dont étudiants 4,4 Ensemble 3,9 C. Evolution du rythme de fréquentation Les abonnés les plus récents ont un rythme de fréquentation supérieur aux abonnés les plus anciens. Ainsi, 67,5 % des abonnés depuis moins d un an sont des «Hyper assidus», alors que chez les abonnés depuis plus de 7 ans, ils ne sont que 53,1 %. Le rythme de fréquentation des abonnés décroît avec l ancienneté de possession de la carte. Evolution du rythme de fréquentation dans le temps (%) Plus d'une fois Une fois par Moins d'une fois Total par semaine semaine par semaine Moins de 1 an 67,5 27,4 5,0 100,0 De 1 à 2 ans 55,3 36,2 8,5 100,0 De 2 à 3 ans 60,0 31,6 8,9 100,0 De 3 à 5 ans 61,4 31,3 6,6 100,0 De 5 à 7 ans 64,9 27,8 7,3 100,0 Plus de 7 ans 53,1 34,7 12,2 100,0 Plus de 70 % des abonnés depuis moins de trois mois déclarent aller au cinéma plus d une fois par semaine, alors que chez les abonnés depuis plus de 9 mois, ils ne sont que 59,4 %. Le même phénomène avait déjà été observé en Evolution du rythme de fréquentation dans le temps (%) Plus d'une fois Une fois par Moins d'une fois Total par semaine semaine par semaine Moins de 3 mois 70,6 22,9 6,5 100,0 De 3 à 6 mois 69,0 27,0 4,0 100,0 De 6 à 9 mois 63,0 34,0 3,0 100,0 Plus de 9 mois 59,4 32,5 8,1 100,0 62,9 % des abonnés déclarent utiliser leur abonnement de manière constante, 12,6 % de moins en moins et 23,0 % de plus en plus. Les abonnés de ans sont proportionnellement les plus nombreux à utiliser de moins en moins leur carte (17,9 %). Les Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 20

21 moins de 19 ans et les plus de 50 ans sont ceux qui déclarent utiliser leur carte de plus en plus souvent, respectivement 36,9 % et 33,1 %. Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma augmentent leur rythme de fréquentation depuis qu ils sont abonnés. 26,2 % des abonnés étaient auparavant des assidus alors que 92,4 % déclarent l être depuis qu ils sont abonnés. Comparaison des rythmes de fréquentation (%) Public du cinéma* Avant la carte Après la carte Différentiel Assidus 21,9 26,2 92,4 + 66,2 points Réguliers 49,1 46,7 7,2-39,5 points S/T Habitués 71,0 72,9 99,6 + 27,0 points Occasionnels 29,0 23,5 0,4-23,1 points Moins d une fois par an - 3, ,5 points * Spectateurs cinéma 7 derniers jours de 15 ans et plus en 2007 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 21

22 III Satisfaction vis-à-vis des formules d abonnement Globalement, les détenteurs de cartes à entrées illimitées au cinéma se déclarent très satisfaits et leur intention de renouvellement est forte, puisqu elle concerne près de 88 % des abonnés. Les principaux motifs de satisfaction reposent sur la possibilité d aller plus souvent au cinéma et d économiser de l argent. A. Satisfaction générale Les possesseurs de cartes sont très satisfaits de leur abonnement. La moyenne des notes de satisfaction s élève à 8,5 en 2008 soit exactement la même note qu en ,3 % des possesseurs de cartes donnent une note de satisfaction comprise entre 8 et 10. Un tiers des abonnés attribuent la note maximale de satisfaction. La dispersion des notes de satisfaction en 2008 est très proche de celle observée en Note de satisfaction* Note = 1 0,3% 0,4% Note = 2 0,3% 0,0% Note = 3 0,2% 0,0% Note = 4 0,8% 0,7% Note = 5 3,4% 2,0% Note entre 0 et 5 5,0% 3,1% Note = 6 4,4% 3,3% Note = 7 11,8% 13,2% Note entre 6 et 7 16,2% 16,5% Note = 8 26,9% 27,6% Note = 9 16,2% 19,7% Note = 10 35,6% 33,1% Note entre 8 et 10 78,7% 80,3% Non précisé 0,1% 0,1% Moyenne 8,5 8,5 Ecart-type 1,5 1,4 * satisfaction exprimée sur une échelle de 1 à correspondant à la satisfaction maximale Les possesseurs de cartes récemment abonnés sont davantage satisfaits que les anciens. Les abonnés depuis moins d un an donnent une note de satisfaction de 8,7, contre 8,1 pour les abonnés de 5 à 7 ans. Les abonnés de moins de 25 ans (8,8 pour les ans et 8,9 pour les ans) et ceux de plus de 50 ans (8,7) sont davantage satisfaits que l ensemble des abonnés. Les abonnés résidant en banlieue parisienne attribuent une meilleure note que la moyenne des abonnés (8,7). Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 22

23 Satisfaction de la carte actuelle Note moyenne Spectateurs «semaine» 8,6 Spectateurs «week-end» 8,5 Site Paris 8,5 Banlieue 8,7 Province 8,5 Sexe Hommes 8,6 Femmes 8,5 Age ans 8, ans 8, ans 8, ans 8,6 50 ans et plus 8,7 Ancienneté Moins de 3 mois 8,7 3-6 mois 8,7 6-9 mois 8,7 Plus de 9 mois 8,5 Moins de 1 an 8,7 1-2 ans 8,6 2-3 ans 8,5 3-5 ans 8,6 5-7 ans 8,1 Plus de 7 ans 8,4 Assiduité Plus d une fois/semaine 8,8 Une fois/semaine 8,3 Moins d une fois/semaine 7,6 Ensemble 8,5 B. Motivation concernant la carte Par rapport à 2001, la hiérarchie des motivations d abonnement aux formules donnant droit à des entrées illimitées au cinéma n a pas évolué. Elles sont sensiblement les mêmes. Les détenteurs de cartes s abonnent d abord parce qu ils peuvent aller plus souvent au cinéma et qu ils réalisent des économies. Leur abonnement leur permet en outre de découvrir des films qu ils ne seraient pas aller voir autrement. Ils accordent également une importance croissante à la simplicité offerte par ces formules pour aller au cinéma. Motivation de souscription d abonnement à entrées illimitées (Note moyenne) Une économie d argent : aller autant au cinéma pour un budget moindre 8,8 8,6 La possibilité d aller plus souvent au cinéma 8,9 8,7 Faire comme vos amis, vos proches qui ont souscrit à cette carte 3,7 4,3 Plus de simplicité et de services pour aller au cinéma 6,1 7,6 La possibilité de découvrir des films que vous ne seriez pas allés voir sans la carte 8,4 8,2 Le sentiment d appartenir à un «club des amoureux du cinéma» 4,2 5,3 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 23

24 L économie d argent est une motivation significativement plus forte pour : les ans (8,9), les habitants de la banlieue parisienne (9,0), les hommes (8,7), les spectateurs «Hyper assidus» (plus d une fois par semaine - 8,9). «une économie d argent : aller autant au cinéma pour un budget moindre» Note moyenne Spectateurs «semaine» 8,6 Spectateurs «week-end» 8,6 Site Paris 8,4 Banlieue 9,0 Province 8,5 Sexe Hommes 8,7 Femmes 8,5 Age ans 8, ans 8, ans 8, ans 8,5 50 ans et plus 8,3 Ancienneté Moins de 3 mois 8,5 3-6 mois 8,8 6-9 mois 8,7 Plus de 9 mois 8,5 Moins de 1 an 8,6 1-2 ans 8,4 2-3 ans 8,7 3-5 ans 8,6 5-7 ans 8,6 Plus de 7 ans 7,9 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 8,9 1 fois/semaine 8,3 Moins d 1 fois/semaine 7,3 Ensemble 8,6 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 24

25 Aller plus souvent au cinéma est une motivation significativement plus forte pour : les abonnés de banlieue (9,1), les ans (9,0), les hommes (8,8), les spectateurs «Hyper assidus» ( plus d une fois par semaine - 8,9). «La possibilité d aller plus souvent au cinéma» Note moyenne Spectateurs «semaine» 8,7 Spectateurs «week-end» 8,7 Site Paris 8,5 Banlieue 9,1 Province 8,7 Sexe Hommes 8,8 Femmes 8,6 Age ans 8, ans 9, ans 8, ans 8,6 50 ans et plus 8,8 Ancienneté Moins de 3 mois 8,8 3-6 mois 8,7 6-9 mois 8,9 Plus de 9 mois 8,6 Moins de 1 an 8,8 1-2 ans 8,6 2-3 ans 8,6 3-5 ans 8,7 5-7 ans 8,4 Plus de 7 ans 8,4 Depuis septembre ,8 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 8,9 1 fois/semaine 8,4 Moins d 1 fois/semaine 7,6 Ensemble 8,7 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 25

26 «Faire comme vos amis, vos proches» est une motivation significativement plus forte pour : les habitants de province (5,3), les possesseurs de carte les plus récents (4,5 pour les possesseurs de moins d un an et 4,7 pour les possesseurs de 1 à 2 ans). «Faire comme vos amis, vos proches qui ont souscrit à cette carte» Note moyenne Spectateurs «semaine» 4,2 Spectateurs «week-end» 4,5 Site Paris 4,1 Banlieue 3,8 Province 5,3 Sexe Hommes 4,2 Femmes 4,4 Age ans 4, ans 4, ans 4, ans 4,4 50 ans et plus 4,5 Ancienneté Moins de 3 mois 4,5 3-6 mois 4,0 6-9 mois 4,7 Plus de 9 mois 4,1 Moins de 1 an 4,5 1-2 ans 4,7 2-3 ans 3,7 3-5 ans 3,8 5-7 ans 3,7 Plus de 7 ans 2,9 Depuis septembre ,3 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 4,4 1 fois/semaine 4,1 Moins d 1 fois/semaine 4,2 Ensemble 4,3 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 26

27 «Plus de simplicité et de services pour aller au cinéma» est une motivation significativement plus forte pour : les habitants de la banlieue parisienne (8,2), les moins de 24 ans (7,9 pour les ans, 7,8 pour les ans) ainsi que les plus de 50 ans (7,7), les «Hyper assidus» (plus d une fois par semaine au cinéma - 7,8), les possesseurs de carte les plus récents (7,7 pour les «moins de 3 mois» en moyenne). «Plus de simplicité et de services pour aller au cinéma» Note moyenne Spectateurs «semaine» 7,5 Spectateurs «week-end» 7,6 Site Paris 7,1 Banlieue 8,2 Province 7,8 Sexe Hommes 7,5 Femmes 7,6 Age Moins de 15 ans 9, ans 7, ans 7, ans 7, ans 7,8 50 ans et plus 7,7 Ancienneté Moins de 3 mois 7,7 3-6 mois 7,3 6-9 mois 7,5 Plus de 9 mois 7,5 Moins de 1 an 7,5 1-2 ans 7,7 2-3 ans 7,7 3-5 ans 7,7 5-7 ans 7,2 Plus de 7 ans 7,4 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 7,8 1 fois/semaine 7,3 Moins d 1 fois/semaine 7,2 Ensemble 7,6 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 27

28 «La possibilité de découvrir des films qu ils ne seraient pas allés voir sans la carte» est une motivation significativement plus forte pour : les habitants de la banlieue parisienne (8,9) ainsi que, dans une moindre mesure, pour ceux de la province (8,1), les très jeunes (9,0 pour les ans) ainsi que les ans (8,6), les possesseurs de carte depuis moins d un an (8,3). «La possibilité de découvrir des films que vous ne seriez pas allés voir sans la carte» Note moyenne Spectateurs «semaine» 8,3 Spectateurs «week-end» 8,1 Site Paris 7,9 Banlieue 8,9 Province 8,1 Sexe Hommes 8,3 Femmes 8,1 Age Moins de 15 ans 9, ans 8, ans 8, ans 8, ans 8,1 50 ans et plus 7,7 Ancienneté Moins de 3 mois 8,4 3-6 mois 8,1 6-9 mois 8,4 Plus de 9 mois 8,1 Moins de 1 an 8,3 1-2 ans 8,0 2-3 ans 8,1 3-5 ans 8,2 5-7 ans 7,9 Plus de 7 ans 7,9 Depuis septembre ,3 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 8,4 1 fois/semaine 7,9 Moins d 1 fois/semaine 7,6 Ensemble 8,2 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 28

29 «Le sentiment d appartenir à un club des amoureux du cinéma» est une motivation significativement plus forte pour : les habitants de la province (6,5) et ceux de la banlieue parisienne (6,1), les très jeunes (5,9 pour les ans), les «très assidus» (plus d une fois par semaine - 5,6). «Le sentiment d appartenir à un "club des amoureux du cinéma"» Note moyenne Spectateurs «semaine» 5,2 Spectateurs «week-end» 5,3 Site Paris 4,2 Banlieue 6,1 Province 6,5 Sexe Hommes 5,3 Femmes 5,2 Age Moins de 15 ans 5, ans 5, ans 5, ans 4, ans 5,5 50 ans et plus 5,5 Ancienneté Moins de 3 mois 5,1 3-6 mois 4,6 6-9 mois 5,7 Plus de 9 mois 5,3 Moins de 1 an 5,1 1-2 ans 5,4 2-3 ans 5,7 3-5 ans 4,9 5-7 ans 5,0 Plus de 7 ans 4,4 Depuis septembre ,9 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 5,6 1 fois/semaine 4,9 Moins d 1 fois/semaine 3,7 Ensemble 5,3 Les services annexes proposés par les émetteurs de cartes ne semblent pas déterminants dans la motivation d abonnement. En effet, presque tous les services proposés obtiennent une note inférieure à 5 à l exception de la possibilité de réservation gratuite de sa place à l avance. En revanche, la diversité de la programmation proposée avec la carte et la possibilité de voir des films en version originale semblent motiver significativement les abonnés dans leur prise de décision de souscrire un abonnement. Critère de choix d une formule d abonnement à entrées illimitées au cinéma Note moyenne La réservation gratuite des places 5,9 Des invitations à des avant-premières ou des projections tests 5,0 Des avantages et réductions négociés auprès de partenaires culturels 4,2 Une newsletter électronique mensuelle 3,7 La possibilité de recevoir la programmation de vos cinémas préférés par émail 4,3 La possibilité de pouvoir voir des films en VO 7,1 La diversité de la programmation accessible avec la carte 7,6 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 29

30 C. Satisfaction à l égard des services proposés Les abonnés sont très satisfaits de la diversité de la programmation des salles dans lesquelles ils peuvent se rendre avec leur carte. Ils apprécient également la possibilité de voir des films en version originale. Parmi les services annexes proposés, c est la possibilité de réserver sa place à l avance qui semble le plus satisfaire les abonnés. Note sur la satisfaction des services proposés 2008 La réservation gratuite des places 6,5 Des invitations à des avant-premières ou des projections tests 5,0 Des avantages et réductions négociés auprès de partenaires culturels 4,4 Une newsletter électronique mensuelle 4,0 La possibilité de recevoir la programmation de vos cinémas préférés par émail 4,6 La possibilité de pouvoir voir des films en VO 7,4 La diversité de la programmation accessible avec la carte 7,7 La possibilité de réserver gratuitement sa place à l avance satisfait plus : les abonnés de province et ceux de banlieue parisienne (7,2), les plus jeunes (9 pour les moins de 19 ans). «La réservation gratuite des places» Note moyenne Spectateurs «semaine» 6,5 Spectateurs «week-end» 6,6 Site Paris 5,8 Banlieue 7,2 Province 7,2 Sexe Hommes 6,5 Femmes 6,6 Age Moins de 15 ans 9, ans 6, ans 6, ans 6, ans 6,5 50 ans et plus 6,3 Ancienneté Moins de 1 an 6,3 1-2 ans 6,6 2-3 ans 6,6 3-5 ans 7,1 5-7 ans 6,2 Plus de 7 ans 7,6 Depuis septembre ,1 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 6,5 1 fois/semaine 6,7 Moins d 1 fois/semaine 6,2 Ensemble 6,5 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 30

31 Les invitations à des avant-premières ou à des projections tests satisfont particulièrement les abonnés de province (7) et les moins de 19 ans. Elles satisfont également les abonnés récents (depuis moins de deux ans). La note de satisfaction à l égard de ce service est moyenne (5,0). «Des invitations à des avant-premières ou à des projections tests» Note moyenne Spectateurs «semaine» 4,7 Spectateurs «week-end» 5,5 Site Paris 3,8 Banlieue 4,6 Province 7,0 Sexe Hommes 5,0 Femmes 5,1 Age Moins de 15 ans 5, ans 5, ans 4, ans 4, ans 5,2 50 ans et plus 5,3 Ancienneté Moins de 3 mois 5,1 3-6 mois 4,9 6-9 mois 5,7 Plus de 9 mois 4,9 Moins de 1 an 5,1 1-2 ans 5,2 2-3 ans 5,0 3-5 ans 4,9 5-7 ans 3,9 Plus de 7 ans 5,2 Depuis septembre ,9 Assiduité Plus d une fois par semaine 5,1 Une fois par semaine 5,1 Moins d une fois par 3,9 semaine Ensemble 5,0 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 31

32 Les avantages et les réductions négociés avec des partenaires culturels satisfont plus les abonnés de province et les abonnés parisiens. «Des avantages et réductions négociés auprès de partenaires culturels» Note moyenne Spectateurs «semaine» 4,2 Spectateurs «week-end» 4,7 Site Paris 3,3 Banlieue 4,9 Province 5,9 Sexe Hommes 4,4 Femmes 4,4 Age Moins de 15 ans 4, ans 5, ans 4, ans 4, ans 4,6 50 ans et plus 4,5 Ancienneté Moins de 3 mois 4,6 3-6 mois 4,1 6-9 mois 4,4 Plus de 9 mois 4,2 Moins de 1 an 4,4 1-2 ans 4,7 2-3 ans 4,4 3-5 ans 3,8 5-7 ans 3,5 Plus de 7 ans 4,2 Depuis septembre ,3 Assiduité Plus d une fois par semaine 4,5 Une fois par semaine 4,3 Moins d une fois par 3,3 semaine Ensemble 4,4 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 32

33 Les abonnés sont peu satisfaits par les newsletters électroniques mensuelles. Ce type de service ne semble pas répondre à leursattentes. «Une newsletter électronique mensuelle» Note moyenne Spectateurs «semaine» 3,7 Spectateurs «week-end» 4,3 Site Paris 2,9 Banlieue 4,3 Province 5,8 Sexe Hommes 3,9 Femmes 4,0 Age Moins de 15 ans 3, ans 4, ans 3, ans 3, ans 4,1 50 ans et plus 4,4 Ancienneté Moins de 3 mois 3,9 3-6 mois 3,9 6-9 mois 4,1 Plus de 9 mois 3,9 Moins de 1 an 3,9 1-2 ans 4,3 2-3 ans 4,1 3-5 ans 3,6 5-7 ans 3,0 Plus de 7 ans 3,8 Depuis septembre ,8 Assiduité Plus d 1 fois/semaine 4,0 1 fois/semaine 4,1 Moins d 1 fois/semaine 2,9 Ensemble 4,0 Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma 33

Le Public du cinéma Art et Essai

Le Public du cinéma Art et Essai Le Public du cinéma octobre 2006 2 Le Public du cinéma Cette étude a été réalisée par : Département cinéma 55-63, rue Anatole France 92532 Levallois Perret Cedex Tél. : 01.47.58.97.58 www.mediametrie.fr

Plus en détail

Pratiques de la VOD en France

Pratiques de la VOD en France Pratiques de la VOD en France Décembre 2006 Cette étude a été réalisée par : Novatris Sophie Dupouy, Isabelle Maurice 5-7 rue de Sahel 75012 Paris Tél. : 01.44.87.60.30 Fax : 01.44.87.60.31 www.novatris.com

Plus en détail

L offre «pirate» de films sur Internet

L offre «pirate» de films sur Internet L offre «pirate» de films sur Internet Octobre 2004 Service des études, des statistiques et de la prospective Cette étude a été réalisée par : Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle Frédéric

Plus en détail

Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée

Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée Le marché de la vidéo dossier #313 / mars 2010 Le marché français de la vidéo, le marché européen, les pratiques de consommation, la vidéo dématérialisée Le marché de la vidéo dossier du CNC #313 mars

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

le marché de la vidéo

le marché de la vidéo les dossiers du CNC nº 321 mars 2012 une publication du Centre national du cinéma et de l image animée 12 rue de Lübeck 75784 Paris Cedex 16 www.cnc.fr direction des études, des statistiques et de la prospective

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

Pratiques sur Internet et dépenses culturelles Rapport. Juin 2014

Pratiques sur Internet et dépenses culturelles Rapport. Juin 2014 Pratiques sur Internet et dépenses culturelles Rapport Juin 2014 Table des matières Contexte et méthodologie 3 Composition du panier culturel moyen 10 Panier global 11 Détail de la consommation payante

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

Étude clients 2010. Les indicateurs clés du multimédia mobile

Étude clients 2010. Les indicateurs clés du multimédia mobile Étude clients 2010 Les indicateurs clés du multimédia mobile 1 Sommaire : Équipement : données de cadrage Internet Mobile Notoriété et pénétration Profil des Mobinautes Fréquence de connexion Mode d accès

Plus en détail

Les cartes d abonnement illimité au cinéma

Les cartes d abonnement illimité au cinéma Les cartes d abonnement illimité au cinéma Décembre 2001 Centre national de la cinématographie Cette étude a été réalisée par : Jérôme Neveu 44, rue Duranton 75015 Paris Tél : 01.40.60.14.28 Télécopie

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Les pratiques en amateur

Les pratiques en amateur Direction générale de la création artistique Les pratiques en amateur Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique - Année 2008» Laurent Babé REPERES

Plus en détail

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil L épargne

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs.

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs. ETUDE PROFIL Acheteurs à distance Cyber - acheteurs sommaire Pénétration de la vente à distance et du e-commerce Comportement des acheteurs à distance Zoom sur le comportement des Profil des et des Pénétration

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Novembre 2004 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques La Qualité des données de Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques Sommaire La qualité des données de I Les données INSEE a) Les différentes sources utilisables b) La mise au point d une

Plus en détail

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants N 8 - Août 2008 Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006 L enquête 2006 auprès des établissements de formation aux professions sociales a concerné l IRTS basée à St Benoît et recensant

Plus en détail

Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente

Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente Etude réalisée par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

développement culturel

développement culturel développement culturel Ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l'administration générale, Bulletin du Département des études et de la prospective, 2, rue Jean-Lantier, 7500 Paris -

Plus en détail

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives. Nobody s Unpredictable

Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives. Nobody s Unpredictable Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives Nobody s Unpredictable Rappel du plan d études : 3 grandes étapes Nobody s Unpredictable Le plan d études Etape 1 Etude de cadrage Etape 2 Analyse

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et usages d internet : pratiques et perceptions des internautes français. Dimanche 23 Janvier 2011

Hadopi, biens culturels et usages d internet : pratiques et perceptions des internautes français. Dimanche 23 Janvier 2011 Hadopi, biens culturels et usages d internet : pratiques et perceptions des internautes français. Dimanche 23 Janvier 2011 1 METHODOLOGIE Objectifs Afin de faire un état des lieux du niveau de familiarité

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Français en matière de spectacle musical et de variété*

Français en matière de spectacle musical et de variété* L Observatoire des pratiques culturelles ll des Français en matière de spectacle musical et de variété* Spectacle live * Septembre 204 Rapport rédigé par : Jean Daniel Lévy, Directeur du Département Politique

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Composition de l échantillon : 1 ère vague de recrutement : 1004 foyers, soit 2440 individus

Plus en détail

L Observatoire des pratiques culturelles des Français en matière de spectacle musical et de variété*

L Observatoire des pratiques culturelles des Français en matière de spectacle musical et de variété* L Observatoire des pratiques culturelles des Français en matière de spectacle musical et de variété* Spectacle live * Septembre 204 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

L intention de se faire vacciner contre la grippe A

L intention de se faire vacciner contre la grippe A FD/BS N 1-18005 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44 benedicte.simon@ifop.com pour L intention de se faire vacciner contre la grippe A Résultats détaillés Le 4 septembre

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 Baromètre annuel vague 3-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Les jeunes et le cinéma

Les jeunes et le cinéma 18 èmes Rencontres Nationales Art et Essai Jeune Public 16 septembre 2015 Les jeunes et le cinéma Benoît DANARD Directeur des études, des statistiques et de la prospective Combien de spectateurs en 2014?

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Sondage Ifop pour OPTIMHOME Mai 2016 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour OPTIMHOME Echantillon Méthodologie Mode de

Plus en détail

GROSSESSE, MATERNITE ET

GROSSESSE, MATERNITE ET HALDE GROSSESSE, MATERNITE ET DISCRIMINATIONS AU TRAVAIL - Sondage de l Institut CSA- N 0900160B Février 2009 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél. (33)01 44 94 59

Plus en détail

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Lydia CASTEL Paul BORDAGE LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Rapport d enquête, effectué dans le cadre du cours de M. Fares. Université Lumière Lyon II Master 1 Economie et Management Spécialité

Plus en détail

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres 87% des Français négocient les prix surtout les plus riches (90 %) 13 à 15 % des moins

Plus en détail

Les Français et la création d'un nouveau service national. Ifop pour Dimanche Ouest France

Les Français et la création d'un nouveau service national. Ifop pour Dimanche Ouest France Les Français et la création d'un nouveau service national JF/EP N 112768 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Septembre 2006 Sommaire I - Introduction 3 Le contexte et

Plus en détail

Vendredi 27 novembre 2015-10h30

Vendredi 27 novembre 2015-10h30 Vendredi 27 novembre 15-1h3 Luc Rousseau Vice-président du Conseil général de l économie (CGE) Martine Lombard, Membre du Collège de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Plus en détail

Les comportements d aujourd hui en matière de photographie

Les comportements d aujourd hui en matière de photographie API/IPSOS; Édition 04. Nobody s Unpredictable Les comportements d aujourd hui en matière de photographie Rémy Oudghiri, Directeur du Département Tendances & Prospective, Ipsos Contacts Ipsos Observer :

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Institut CSA pour Atlantico Juillet 13 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 13. Echantillon national représentatif de 1010 personnes résidant en France

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement JF/EP N 113078 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion-way.com 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands formation pour pouvoir exercer ce métier et ne pas être ainsi confondue avec une employée de maison. Les assistantes parentales souhaiteraient aussi que ce métier soit rattaché à la Convention collective

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com.

JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com. JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com pour L intention des Français de faire un don pour la population

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Paris, le 9 septembre 2009. A l occasion du 30 ème anniversaire des vidéos Marc Dorcel, leader européen de la production de films pour adultes,

Plus en détail

Musique numérique : Pratiques et perception des Français

Musique numérique : Pratiques et perception des Français Média - Rapport de résultats N 36108 Contacts : Isabelle Trévilly Musique numérique : Pratiques et perception des Français Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires SOMMAIRE 1. Objectifs de l étude et méthodologie

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU5. Août 2014

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU5. Août 2014 Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU5 Août 2014 1 METHODOLOGIE MAI 2014 Objectifs et méthodologie Afin de faire un état des lieux des pratiques

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e

C o m m u n i q u é d e P r e s s e C o m m u n i q u é d e P r e s s e Paris, le 3 Mars 2010 publie Profiling 2009, toutes les tendances de l internet en France A travers la crise, internet poursuit sa croissance En 2009, plus de 33 millions

Plus en détail

Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Département des études, de la prospective et des statistiques

Plus en détail

L impact des accidents de la route dans la population

L impact des accidents de la route dans la population L impact des accidents de la route dans la population Sondage Ifop pour la Délégation à la sécurité et à la circulation routières Etude n 113595 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle

Plus en détail

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

La sensibilité des Français aux modes d élevage des poulets de chair

La sensibilité des Français aux modes d élevage des poulets de chair La sensibilité des Français aux modes d élevage des poulets de chair N 19179 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Cécile Lacroix-Lanoë cecile.lacroix-lanoe@ifop.com Janvier 2011

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Mars 2012 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 2 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates

Plus en détail

Observatoire 2013 de l opinion sur l image des banques - Mai 2013 -

Observatoire 2013 de l opinion sur l image des banques - Mai 2013 - FBF PRESENTATION DES RESULTATS N 24254 Julien BELIN Marion LAMBOLEY Simon ALLARD Observatoire 2013 de l opinion sur l image des banques - Mai 2013 - Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél :

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

CHAPITRE 5 Famille et vie en société

CHAPITRE 5 Famille et vie en société CHAPITRE 5 Famille et vie en société Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Instances de socialisation, confiance, perception par les individus de leur mode de vie Instances ou

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

Résultats d audience Juillet 2005- juin 2006. Résultats juillet 2005-juin 2006

Résultats d audience Juillet 2005- juin 2006. Résultats juillet 2005-juin 2006 Juillet 2005- juin 2006 1 Plan de la présentation Rappels méthodologiques.. 4 Résultats d audience 2005 7 La Presse Quotidienne en général... 7 La Presse Quotidienne Régionale 10 La Presse Quotidienne

Plus en détail

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires F o n d s d A s s u r a n c e F o r m a t i o n d u T r a v a i l T e m p o r a i r e études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires juin 2010 F o n d s d A s s u r

Plus en détail

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS?

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? Déplacements et accessibilité des commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? 1 Les quatre noyaux de l enquête Déjà étudiés lors de l enquête de 1999, les quatre noyaux commerciaux présentent des

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial Editorial 31,30,11 ce seront en 2005 les nombres de promotions de diplômés pour les départements de notre I.U.T., Carrières Sociales, Gestion Logistique et, et Communication. Au fi l de ces années, les

Plus en détail

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19 observatoire régional à Les docteurs * Taux de rétention régional : Part des emplois dans la région d obtention du diplôme sur l ensemble des diplômés en emploi à la date d observation. #19 Synthèse régionale

Plus en détail

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la Baromètre Santé 21 Enquête auprès des Auvergnats âgés de 1-8 ans Consommation de tabac, d alcool et de drogues illicites Le Baromètre santé a été réalisé pour la première fois au début des années 199 par

Plus en détail

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 FICHE MÉNAGE Code fiche 1 Tableau de bord Secteur de tirage d échantillon

Plus en détail

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Généralement, les premiers sentiments amoureux et l éveil de la sexualité apparaissent à l adolescence. Ce moment

Plus en détail

Chapitre 1 GRAPHIQUES

Chapitre 1 GRAPHIQUES Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 1 GRAPHIQUES On entend souvent qu un schéma vaut mieux qu un long discours. Effectivement, lorsque l on

Plus en détail

mai 2015 les principaux chiffres du cinéma en 2014

mai 2015 les principaux chiffres du cinéma en 2014 mai 205 les principaux chiffres du cinéma en 204 Fréquentation des salles : 208,97 millions 203 204 évolution entrées (millions) recettes (M ) recette/entrée ( ) entrées films français (millions) 2 entrées

Plus en détail

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le baromètre d des médias Résultats détaillés Juillet 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)

Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative) Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique (Analyse qualitative) Octobre 2007 Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE NUCLÉAIRE

LES FRANÇAIS ET LE NUCLÉAIRE LES FRANÇAIS ET LE NUCLÉAIRE - Sondage de l'institut CSA - N 1200407 Mars 2012 Contacts CSA : Claire PIAU Directrice d études au Département Opinion Tiéfaine CONCAS Chargé d études au Département Opinion

Plus en détail

Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Janvier 2012 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LE RECOURS AUX OPÉRATEURS PRIVÉS DE PLACEMENT POUR L ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

CONFÉRENCE DU 30/06/15

CONFÉRENCE DU 30/06/15 CONFÉRENCE DU 3/6/ Contact Presse ASSUREURS PRÉVENTION Benoît DANTON 1 42 47 93 8 6 48 24 77 81 b.danton@ffsa.fr DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - «4 ÈME BAROMÈTRE SUR LE NIVEAU D ACTIVITÉ PHYSIQUE

Plus en détail

Synthèse. Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication. Enquêtes Conditions de travail

Synthèse. Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication. Enquêtes Conditions de travail Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 14 Juin 2015 Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication Enquêtes Conditions

Plus en détail

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une

Plus en détail

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Michel Duée, Fella Nabli* On voit en moyenne un peu plus souvent sa famille que ses amis. En 2006, 51 % des personnes de 16 ans ou plus voient

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

Les Français et la dépendance. Octobre 2011

Les Français et la dépendance. Octobre 2011 Les Français et la dépendance Octobre 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 986 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus. L échantillon

Plus en détail