Les expatriés et la protection sociale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les expatriés et la protection sociale"

Transcription

1 Une étude réalisée par le CSA, offerte par lepetitjournal.com et Humanis. N étude Février 2014 Enquêtes de satisfaction 1

2 Sommaire Introduction p.3 L équipement en matière en protection sociale p.8 1. La couverture Retraite p La couverture Santé p La couverture Prévoyance p La couverture Assistance Rapatriement p.15 La souscription 1. Les sources et informations recherchées p Le moment de la souscription p Les critères de choix p Le changement de couverture sociale p.34 L usage de la protection sociale 1. Le comportement médical p.38 La prospective p.19 p Le retour en France p Le budget complémentaire p.48 p.37 L assistance p Le profil des expatriés p.50 Conclusions p.60 2

3 Rappel du contexte de l étude Un dispositif d écoute des Français expatriés a été mis en place en 2012 par Humanis International, qui incarne l expertise spécifique du Groupe Humanis en matière de protection sociale à l international, et par Lepetitjournal.com, media on line créé en 2001 pour les expatriés, dont Humanis est partenaire. Alors qu en 2012, plus d 1,6 millions de français étaient expatriés dans le monde dont plus de en Suisse, aux Etats Unis, en Allemagne et au Royaume Unis (source ministère des affaires étrangères), l enquête réalisée a mis en exergue que les expatriés français sont de moins en moins bien couverts face aux risques concernant leur santé/prévoyance ou leur retraite. 17% d entre eux ont ainsi déclaré ne disposer d aucune assurance santé. Pourtant, parallèlement, 58% des expatriés choisiraient en priorité une couverture retraite en cas de budget complémentaire pour leur protection sociale et 52% une couverture santé personnelle. Face à ces observations, Lepetitjournal.com et Humanis ont souhaité réaliser en 2014 la deuxième vague de leur observatoire dédié aux Français expatriés. Cet outil a pour objectif de connaître leurs pratiques, leurs attentes et leurs besoins en matière de protection sociale. 3

4 Rappel des objectifs Les objectifs de l étude étaient donc de : Actualiser le taux de connaissance des différents acteurs de la protection sociale et le taux d équipement des expatriés en matière de protection sociale Décrire les comportements d assurance des expatriés (avant l expatriation et une fois dans le pays) et les pratiques en matière de santé Identifier les critères différenciateurs ou éléments déclencheurs qui impactent la souscription d un contrat Connaître les attentes des expatriés en matière de protection sociale Un ensemble d informations sur les usages et attitudes des expatriés en matière de protection sociale directement opérationnelles pour optimiser l approche de ce segment de marché 4

5 Méthodologie de l étude > Cette étude quantitative a été auto administrée du 10 au 26 janvier 2014 par Internet auprès des expatriésfrançaislecteursde«lepetitjournal.com»( personnes par mois) sur la base d un fichier du «lepetitjournal.com». 918 expatriés ont été interrogés > La durée moyenne de passation était de 15 minutes, avec une question ouverte > L échantillon a été constitué selon la méthode des quotas qui portaient sur : Le sexe L âge La zone géographique de résidence La CSP de l individu > Ces quotas étant raisonnés de sorte à avoir des bases d analyse suffisantes en fonction de la zone géographique de résidence > Ces résultats ont ensuite été redressés à partir des données de l étude «Les pratiques et attentes des expatriés en matière de protection sociale» réalisée en 2012, afin d être représentatifs des Français résidant à l étranger, âgés de 18 ans et plus : en termes de sexe, âge, zone géographique de résidence et CSP de l individu 5

6 Clés de lecture Mode de présentation des écarts significatifs : > Les écarts significatifs entre des sous populations sont indiqués comme suit : ou ou écart significatif supérieur à 95% par rapport à l ensemble écart significatif inférieur à 95% par rapport à l ensemble > Encasdebaseinférieureà30,lesrésultatsnesontpasprésentésetsontsignalésparl indication «Base faible» > Des rappels des résultats de 2012, lorsqu ils sont possibles, ont été indiqués de la manière suivante : Rappel 2012 (50%) Attention : un point de vigilance quant à l analyse des évolutions entre 2012 et 2014 : en 2012, certaines questions n avaient pas de caractère obligatoire, d où le présence de NSP, alors que cette année, la réponse était rendue obligatoire. Pour permettre d analyser certaines tendances, nous avons recalculé quelques résultats 2012 «hors NSP». Cependant, cela est fait à titre indicatif et les évolutions observées doivent être analysées avec précaution. NB : Le total n est parfois pas égal à 100% compte tenu des arrondis 6

7 Structure de l échantillon Effectifs bruts % bruts % redressés Base brute Sexe Homme % 55% Femme % 45% Âge ans % 19% ans % 44% ans % 18% 60 ans et plus % 19% Profession Ensemble Cadres d'entreprise % 30% Employés de la fonction publique, prof. intermédiaires de l'enseignement, de la santé et assimilés 24 3% 6% Cadres de la fonction publique, professions intellectuelles et artistiques % 12% Professions libérales et assimilés % 9% Employés administratifs d'entreprise 32 3% 4% Professions intermédiaires admin. et commerc. des entreprises 10 1% 3% Techniciens 7 1% 3% Autres professions % 10% Retraités et inactifs % 23% Zone de résidence Europe % 51% Etats-Unis % 8% Amérique centrale/amérique du Sud % 10% Asie/Australie/Pacifique % 15% Afrique % 15% 7

8 1. L équipement en matière de protection sociale Enquêtes de satisfaction 8

9 85% (*) des expatriés Français ont au moins une couverture sociale. La couverture santé prédomine avec un taux de 81%. Couverture Retraite Couverture Santé Couverture Prévoyance Q. Actuellement, cotisez vous à un dispositif retraite Q. Disposez vous d une couverture santé qui prend (pour vous même ou pour votre conjoint), en plus du en charge tout ou partie de vos dépenses en soins régime local obligatoire? et en biens médicaux (vous même ou par le biais Q.Etes vous détaché Sécurité Sociale? de votre conjoint)? Q. Aujourd hui, dans quelle situation êtes vous Base : Actifs **(549) Q. Aujourd hui, l assuré principal... Q. Disposez vous d une couverture prévoyance (qui couvre l arrêt de travail, l invalidité, le décès)? Q. Votre couverture prévoyance a t elle été souscrite : Base : Ensemble (918) ST A une couverture ST A une couverture ST A une couverture Retraite : 63%*** (79%) Santé : 81% (83%) Prévoyance: 39% (46%) Couverture Assistance Rapatriement Q. Disposez vous d une couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire? Q. Votre couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire a t elle été souscrite : Base : Ensemble (918) Base : Ensemble (918) ST A une Couverture Assistance Rapatriement: 33% (35%) * *Actifs : Chef d entreprise, Indépendant, commerçant, artisan, Profession libérale, Salarié du secteur privé Salarié d une entreprise publique, Fonctionnaire, agent de l Etat, de la fonction publique territoriale ou hospitalière *** Incluant les expatriés qui ne sont pas détachés de la Sécurité Sociale) : 63% *vs 88% en 2012 (questions posées différemment en 2014, comparaison donnée hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution ) 9

10 Près de 4 expatriés Français sur 10 cotisent à un dispositif de retraite, en plus du régime local obligatoire Q. Actuellement, cotisez vous à un dispositif retraite (pour vous même ou pour votre conjoint), en plus du régime local obligatoire? Q. Etes vous détaché Sécurité Sociale? Base : Actifs (549) La moitié d entre eux finance leur retraite via un système privé (capitalisation) ST Non : 63% Couverture Retraite Q. A quel dispositif retraite cotisez vous? Base : Cotise à un dispositif de retraite, en plus du régime local obligatoire (202) ans (50%) + Zone de résidence : Etats Unis (49%) + CSP+ (40%) dont cadre d entreprise (47%) + Salarié du secteur privé (43%) + Revenus annuels > (63%) (46%)* + Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (65%) + A souscrit son contrat après son arrivée (64%) Résultats sur la base : Actifs (549) 18% Rappel 2012 (21%) + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (30%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (35%) + A souscrit son contrat avant son départ (33%) + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (20%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (24%) + A souscrit son contrat avant son départ (34%) 5% 3% 1% (10%) (2%) (6%) *Question posée différemment en 2014, comparaison donnée hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 10

11 8 expatriés Français sur 10 disposent d une couverture santé, résultat stable par rapport à Q. Disposez vous d une couverture santé qui prend en charge tout ou partie de vos dépenses en soins et en biens médicaux (vous même ou par le biais de votre conjoint)? Q. Aujourd hui, dans quelle situation êtes vous : Q14.Ter Aujourd hui, l assuré principal... Base : Ensemble (918) Près de la moitié détient une assurance santé à titre privé Parmi les expatriés disposant d une couverture santé,2/3 ont souscrit une couverture familiale Couverture Santé Q. De quelle couverture santé s agit il? Base : Dispose d une couverture santé (761) ST A une couverture Santé : 81% (83%)* Dont : Assuré principal seul : 30% Assuré principal et ayant droit : 37% Ayant droit : 14% Couverture familiale : 51% 65% des expatriés vivant en couple ont une couverture individuelle Rappel 2012 sur l ensemble (24%) (13%) (9%) (6%) (4%) (26%) *Question posée différemment en 2014, comparaison donnée hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 11

12 Les expatriés qui ont une couverture santé ont ils un profil particulier? Couverture santé (81%) Pas de couverture santé (19%) Couverture Santé Zone de résidence : Etats Unis (91%), Asie/Australie/Pacifique (88%) Cadre d entreprise (91%) Salarié du secteur privé (88%) Secteur Industrie (93%) En couple (84%) Revenus annuels > (93%) Zone de résidence : Europe (23%) Cadre de la fonction publique, profession intellectuelle et artistique (30%), profession libérale et assimilé (31%) Vit seul (29%), dont vit seul sans enfant (27%) Revenus annuels < par an (43%) Travaille dans une entreprise de 1 à 9 salariés (36%) Des expatriés un peu plus aisés, en couple, hors zone Europe. 12

13 4 expatriés Français sur 10 possèdent une couverture prévoyance Q. Disposez vous d une couverture prévoyance (qui couvre l arrêt de travail, l invalidité, le décès)? Base : Ensemble (918) La couverture prévoyance est un peu plus souvent souscrite par l employeur Notons qu 1/4 des expatriés ne sait pas auprès de quel organisme il détient sa couverture prévoyance Couverture Prévoyance Q. De quelle couverture prévoyance bénéficiez vous? Base : dispose d une couverture prévoyance (327) *Question posée différemment en 2014, pas de comparaison possible avec

14 Les expatriés qui ont une couverture prévoyance ont ils une profil particulier? Couverture prévoyance (39%) Zone de résidence : Etats Unis (51%) ans (46%) Cadre d entreprise (58%) Salarié du secteur privé (51%) En couple avec enfants à charge (48%) Revenus annuels > (61%) Travaille dans une entreprise/ institution française (48%) Contrat français (49%) Secteur Industrie (63%) Entreprise de 50 à 249 salariés (57%), de salariés ou plus (60%) Pas de couverture prévoyance (61%) Zone de résidence : le reste de l Amérique (72%) 60 ans et plus (73%) Profession libérale et assimilé (82%), Retraités et inactifs (70%) Aucun enfant à charge (68%) Revenus annuels < (80%) Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (65%) Contrat local (63%) Couverture Prévoyance Des expatriés un peu plus aisés, en couple avec des enfants à charge, avec une activité rattachée à une entreprise française, davantage installés aux Etats Unis. 14

15 1/3 des expatriés détient une couverture d urgence assistance rapatriement sanitaire, comme en 2012 Q. Disposez vous d une couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire? Q. Votre couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire a t elle été souscrite : Base : Ensemble (918) Cette couverture est presqu autant souscrite par l employeur que par l expatrié lui même. Une part importante ne connaît pas l organisme de détention (26%). (65%) Couverture Assistance Rapatriement Q. Auprès de quel(s) organisme(s) a t elle été souscrite? * Base : Dispose d une couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire (283) ST A une couverture Assistance Rapatriement: 33% (35%) *Question posée différemment en 2014, pas de comparaison possible 15

16 Les expatriés qui ont une couverture assistancerapatriement ont ils une profil particulier? Couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire (33%) Zone de résidence : Asie / Australie / Pacifique (53%) Pas de couverture d urgence Assistance Rapatriement sanitaire (67%) Zone de résidence : Europe (72%), Amérique du Nord (72%) Couverture Assistance Rapatriement ans (38%) Artisan, Commerçant et assimilé, Chef d entreprise de 10 salariés et plus (45%) Revenus annuels > (50%) Travaille dans une entreprise/ institution française (49%) Contrat français (57%) Installé dans son pays de résidence actuel depuis moins de 3 ans (55%) 60 ans et plus (77%) Profession libérale et assimilé (82%) En concubinage (81%) Revenus annuels < par an (83%) Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (76%) Contrat local (du pays de votre résidence) (74%) Secteur Education, enseignement, recherche (80%) Installé dans son pays de résidence actuel depuis 21 à 29 ans (91%) Des expatriés un peu plus aisés, installés dans leur pays de résidence depuis peu de temps, avec une activité rattachée à une entreprise française, davantage installés en Asie / Australie / Pacifique. 16

17 Récapitulatif du taux d équipement en matière de protection sociale Ensemble Total brut 918 Aucune 15% Au moins une couverture 85% Une couverture uniquement 30% Dont Santé 26% Dont Autre (Retraite ou Prévoyance ou Assistance) 4% Dont Retraite 1% Dont Prévoyance 1% Dont Assistance 2% Deux couvertures uniquement 25% Dont Santé et Prévoyance 10% Dont Santé et Assistance 9% Dont Autre (Santé et Retraite ou Retraite et Prévoyance ou Retraite et Assistance ou Prévoyance et Assistance) 6% Dont Santé et Retraite 6% Dont Retraite et Prévoyance <1% Dont Retraite et Assistance <1% Dont Prévoyance et Assistance <1% Trois couvertures uniquement 20% Dont Santé et Prévoyance et Assistance 9% Dont Autre (Santé et Prévoyance et Assistance ou Retraite et Prévoyance et Assistance ou Santé et Retraite et Assistance) 11% Dont Santé et Prévoyance et Retraite 8% Dont Retraite et Prévoyance et Assistance - Dont Santé et Retraite et Assistance 2% Les quatre couvertures 10% 17

18 Récapitulatif du taux d équipement en matière de protection sociale La couverture santé est un peu à part de part un taux de couverture beaucoup plus élevé (81%) et un caractère plus essentiel En ce qui concerne les autres types de couverture, lorsque l une est souscrite les taux de couverture des autres types de protection sont également plus élevés. Ensemble Couverture Retraite Equipement en matière de protection sociale Couverture Santé Couverture Prévoyance Couverture Assistance Aucune couverture Total brut Au moins une couverture 85% 100% 100% 100% 100% - Couverture Retraite 27% 100% 32% 47% 37% - Couverture Santé 81% 96% 100% 96% 94% - Couverture Prévoyance 39% 68% 47% 100% 60% - Couverture Assistance 33% 44% 38% 50% 100% - Aucune couverture 15% % TOTAL 100% 100% 100% 100% 100% 100% 18

19 2. La souscription Enquêtes de satisfaction 19

20 Enquêtes de satisfaction Les sources et les informations recherchées

21 Dans plus de la moitié des cas, les expatriés n ont pas anticipé les différents aspects de leur protection sociale avant leur départ à l étranger Q. Voici différents comportements touchant au départ en expatriation. Lequel correspond le mieux à votre situation en ce qui concerne votre protection sociale (retraite, santé, arrêt de travail, chômage)? Base : Ensemble (918) Des résultats relativement stables par rapport à 2012 (17%) (33%)* (14% Vous n avez rien prévu et prendrez les dispositions nécessaires si un ennui survient ) (16%) (13%) ST A préparé son arrivée, au moins en partie : 31% (35%) (6%) * Suppression de la modalité «Vous n avez rien prévu et prendrez les dispositions nécessaires si un ennui survient» en 2014, comparaison donnée hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 21

22 Un comportement relatif au départ en expatriation principalement discriminé par la taille de l entreprise, le type de contrat de travail, la profession et la zone de résidence Q. Voici différents comportements touchant au départ en expatriation. Lequel correspond le mieux à votre situation en ce qui concerne votre protection sociale (retraite, santé, arrêt de travail, chômage)? Vous n'avez rien prévu et vous êtes dit «je verrai une fois sur place» Des expatriés qui sont davantage installés en Europe, sans enfant, qui travaillent dans de petites entreprises et qui ont un contrat local Vous ne vous êtes préoccupé de rien, votre employeur a tout organisé Des expatriés qui sont cadres, qui travaillent davantage dans de grandes entreprises, qui ont un contrat français et qui sont bien couverts Vous avez tout préparé avant votre départ en vous y prenant bien à l'avance Des expatriés qui sont plus âgés, retraités et qui sont bien couverts 54% 15% 14% Vous avez préparé à minima 12% Vous avez tout préparé avant de partir, mais au dernier moment 5% + Zone de résidence : Europe (59%) + Bi national (65%) + Cadre de la fonction publique, profession intellectuelle et artistique (67%) + Aucun enfant à charge (59%) + Moins de à par an (72%) + Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (62%) + Contrat local (61%) + Entreprise de 1 à 9 salariés (71%) +Secteur Services (61%) +N a pas déjà été expatrié (61%) + Dispose d une couverture uniquement (63%), dont Santé (62%) + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (21%) + Cadre d'entreprise (27%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (21%) + Un contrat français (28%) + Entreprise de salariés ou plus (24%) + Secteur Industrie (30%) + Les quatre couvertures (50%) + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (23%), dont Thaïlande (29%) + 60 ans et plus (27%) + Retraité et inactif 25%) + Revenus annuels de à par an (23%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (24%) + Contrat français (31%) + Possède trois couvertures uniquement (22%) + Dispose d une couverture Santé (16%), d une couverture Assistance (22%) + Profession libérale et assimilé (21%) + Revenus annuels de à par an (25%) + Revenus annuels de à par an (13%) + Secteur Industrie (11%) + Ne dispose pas de couverture Retraite (8%) + Dispose d une couverture Santé (14%) 22

23 Lorsqu ils se sont renseignés avant leur départ, ils l ont principalement fait auprès de leur entreprise et/ou de leur entourage. Q. Avant votre départ en expatriation, auprès de qui vous êtes vous renseigné pour votre couverture sociale (retraite, santé, arrêt de travail, chômage)? Quelle a été votre principale source d information? Q. Quelles ont été vos deux autres sources d information? Base : Ensemble (918) La Caisse de Sécurité Sociale arrive en 3 ème position après les relations personnelles : ce sont notamment les retraités qui y ont recours pour obtenir des informations. Rappel 2012 Principale Votre entreprise : Votre entreprise (20%) + Cadre d'entreprise (26%) +Travaille dans une entreprise/ institution française (22%), Contrat français (25%) + Entreprise de salariés ou plus (31%) + Secteur Industrie (35%) + Couverture prévoyance souscrite par l employeur (40%), d'urgence Assistance Rapatriement sanitaire (57%) Vos relations personnelles: + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (14%), dont Thaïlande (17%) + Chef d'entreprise (18%) + Entreprise de 10 à 49 salariés (17%) Votre caisse de Sécurité Sociale: + Femme (12%) + 60 ans et plus (13%) + Retraité et inactif (13%) + Vit seul sans enfant (15%) Vos relations personnelles Votre caisse de Sécurité Sociale Vos relations professionnelles Le réseau local, bouche à oreille, accueil des expatriés Une représentation institutionnelle des Français de l'etranger (AFE, Sénat, Consulat,...) Les forums, les blogs, les réseaux sociaux Le site internet de la MFE, le site cimed.org Votre complémentaire santé La presse destinée aux expatriés Votre caisse de retraite Les différents sites internet dédiés aux expatriés Un comparateur de prix Vous n'avez pas d'autre source d'information Vous ne vous êtes pas renseigné (17%) (16%) (6%) (8%) (8%) (5%) (3%) (2%) (3%) (3%) (3%) (<1%) 23

24 Concernant la santé et la prévoyance, les expatriés ont principalement recherché des informations sur les conditions et les procédures de remboursement des frais de santé, comme en 2012 Q. Concernant la Santé et la Prévoyance, parmi les informations suivantes, quelles sont les 4 principales informations que vous avez recherchées avant votre départ en expatriation? Base : Ensemble (918) Ils ont également cherché à recueillir des avis sur la médecine et le système de santé du pays d expatriation (23%) et se sont préoccupés des niveaux de garanties / des prix proposés (20%) et de l assistance rapatriement (18%). Notons que près de la moitié des expatriés déclarent ne pas avoir cherché d informations sur ces deux couvertures. Rappel 2012 (47%) (39%) (25%) (22%) (16%) (17%) (14%) Conditions et procédures: + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (40%), dont Thaïlande (50%) + Retraité et inactifs(40%) + En couple avec enfant(s) (36%) + Revenus annuels de à par an (41%) + Travaille dans Une entreprise/ institution française (39%) + Contrat français (46%) (17%) (9%) (6%) (3%) *Question posée différemment en 2014, 3 réponses possibles en

25 Quant aux différents aspects liés à la retraite et au chômage, les expatriés ont été plus en quête d informations sur les conditions de maintien de la retraite en France Q. Concernant la Retraite et le Chômage, parmi les informations suivantes, quelles sont les 4 principales informations que vous avez recherchées avant votre départ en expatriation? Base : Ensemble (918) A noter que 6 expatriés sur 10 n ont pas recherché d information sur la retraite ou le chômage avant leur départ. Conditions de maintien: + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (26%) + Age d'expatriation : De 55 à 60 ans (50%) +Retraité et inactif (26%) + Pas bi national (21%) + Revenus annuels > et plus par an (29%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (25%) + Contrat français (35%) + Entreprise de salariés ou plus (28%) Ajout de modalités en 2014, pas de comparaison possible 25

26 In fine, la moitié des expatriés est satisfaite des informations qu elle a obtenues Q. Avez vous été satisfait(e) des informations que vous avez obtenues? Base : Ensemble (918) Notons par ailleurs que ce résultat est essentiellement porté par les expatriés déclarant être plutôt satisfaits, les très satisfaits étant très minoritaires. 1 expatrié sur 5 déclare ne pas du tout être satisfait Satisfait (8%) (50%) (29%) (13%) ST Satisfait : 48% (58%) ST Insatisfait : 52% (42%) + Zone de résidence : Asie/Australie/Pacifique (63%), dont Thaïlande (67%) + Pas bi national (51%) + 60 ans et plus (65%) + Retraité et inactif (64%) + En couple sans enfant (55%) + Travaille dans une entreprise/ institution française (62%) + Contrat français (66%) + Comportement relatif au départ : vous avez tout préparé avant votre départ en vous y prenant bien à l'avance (76%), Vous ne vous êtes préoccupé de rien, votre employeur a tout organisé (66%) + Avant son départ, s est renseigné sur sa couverture sociale auprès de son entreprise!: 59%), ses relations professionnelles (58%), sa caisse de retraite (82%), sa caisse de Sécurité Sociale (61%), sa complémentaire santé (67%) + A recherché des informations sur la santé et la prévoyance (54%): sur les niveaux de garanties et prix proposés (60%), les conditions et les procédures de remboursement des frais de santé (58%), sur une liste des établissements hospitaliers sur place (70%), + A recherché des informations sur les conditions de maintien de ma retraite en France (58%, les conditions et les modalités de départ à la retraite (65%) *Question obligatoire en 2014, pas de modalité de Nsp en Les résultats 2012 présentés hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 26

27 Des carences en information dans le pays de résidence portant principalement sur la retraite et la santé Q. Quelles ont été les informations qui vous ont manqué une fois sur place? (question ouverte) Base : Ensemble (918) 6 expatriés sur 10 ont cité au moins une information manquante Les informations manquantes Retraite 18% + Zone de résidence : Europe (24%) Santé 17% Qualité de l'information délivrée 6% + Zone de résidence : Afrique (13%), dont Maroc (27%) Continuité de la protection sociale dans le pays d'expatriation ou en cas de retour, convention entre la France et les autres pays* 6% Informations tarifaires 5% Manque d information en général 5% + Zone de résidence : Etats Unis (10%) Trouver le bon interlocuteur 3% + Zone de résidence : Afrique (8%), dont Maroc (10%) Fiscalité 2% + Zone de résidence : Espagne (7%) Couverture sociale 2% Chômage 2% Prises en charges, affiliation en France 1% Avoir une information dans sa langue 1% Prévoyance <1% Rapatrieme nt <1% Ne se sent pas concerné 2% Autre 6% 30% des expatriés n ont cité aucune information manquante Nsp : 10% * Continuité de la protection sociale dans le pays d'expatriation ou en cas de retour, convention entre la France et les autres pays, comparatif système local et Français, 27

28 D une manière générale, seuls 36% des expatriés estiment être bien informés sur leur couverture sociale Q. D une manière générale, considérez vous que vous êtes bien informé(e) sur votre protection sociale? Base : Ensemble (918) Un résultat en retrait par rapport à 2012 ¼ des expatriés considèrent être très mal informés (6%) (40%) ST Bien informé : 36% (46%) (37%) ST Mal informé : 64% (53%) (16%) *Question obligatoire en 2014, pas de modalité de Nsp en Les résultats 2012 présentés hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 28

29 Enquêtes de satisfaction Le moment de souscription

30 2/3 des souscriptions de contrats se font au plus tard dans les trois mois suivant l arrivée dans le pays, sauf pour la prévoyance (49%). Q. A quel moment avez vous (vous même ou l assuré principal) souscrit vos contrats Base : Dispose d une couverture La souscription de la couverture Assistance Rapatriement est celle qui a été la plus anticipée par les expatriés (38% ont souscrit un contrat avant leur départ). Couverture Prévoyance Base : 145 (35%) (16%) (6%) (16%) ST Au plus tard dans les trois mois suivant l arrivée (27%) 49% (49%) Couverture Santé Base : 471 (5%) (24%) (14%) (26%) (30%) 64% (70%) Couverture Retraite Base : 202 (21%) (22%) (8%) (20%) (29%) 62% (57%) Couverture Assistance Rapatriement Base : 178 (31%) (15%) (6%) (15%) (31%) 69% (52%) 30

31 Enquêtes de satisfaction Les critères de choix

32 Une couverture santé «privée» choisie principalement afin de garder un lien avec la Sécurité Sociale en France Q. Pour quelles raisons avez vous choisi ce type de couverture santé? (deux principales raisons) Base : Détient une assurance santé à titre privé en tant qu assuré principal (412) Les niveaux de garantie proposées, le sentiment d être efficacement couvert mais aussi le prix sont les autres principales raisons qui ressortent pour expliquer la souscription d une couverture santé à titre privé Détient une couverture santé, à titre privé : 39% % cumulé des deux principales raisons Lien avec la Sécurité Sociale française : + Zone de résidence : Thaïlande (39%), Afrique (46%) + Retraités et inactifs (35%) + Aucun enfant à charge (33%), dont en couple sans enfant(s) (34%) + Travaille Une entreprise/ institution française (38%) + Contrat français (50%) + Rentre en France 3 fois ou plus par an (37%) + Attend un retour en France pour des soins déterminés (42%) + Comportement relatif au départ : Vous avez tout préparé avant votre départ en vous y prenant bien à l'avance (45%) Changement de filtre en 2014, pas de comparaison possible avec les résultats de

33 Un choix de la couverture prévoyance par l expatrié principalement motivé par les niveaux de garanties proposées Q. Pour quelles raisons avez vous choisi ce type de couverture prévoyance? deux principales raisons) Base : A une couverture prévoyance, souscrite par l expatrié (145) Le sentiment d être efficacement couvert, le prix et la volonté de conserver un lien avec la Sécurité Sociale Française sont les autres principales motivations à la souscription d une couverture prévoyance par l expatrié lui même. Détient une couverture prévoyance, souscrite par l expatrié lui même : 15% % cumulé des deux principales raisons Niveaux de garanties : + Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (40%) Changement de filtre en 2014, pas de comparaison possible avec les résultats de

34 Enquêtes de satisfaction Le changement de couverture sociale

35 Au cours de leur séjour à l étranger, 3 expatriés sur 10 déclarent avoir changé de couverture santé à leur initiative. Q. Au cours de votre séjour à l étranger, avez vous (vous même ou l assuré principal) déjà changé à votre initiative de couverture sociale? Ils sont 1/5 en ce qui concerne la couverture prévoyance et la couverture retraite. La couverture Assistance Rapatriement, la moins détenue parmi les quatre couvertures, est la protection qui a été la moins changée dans le pays d expatriation. Des résultats globalement stables par rapport à Couverture Santé Base : Détient une assurance santé à titre privé (assuré principal ou ayant droit) 471) (31%) Changement de couverture santé : ans (37%) + Zone de résidence : Etats Unis (49%) + Travaille dans une entreprise/ institution étrangère (35%) + Contrat local (du pays de votre résidence) (35%) + N attend pas de revenir en France pour des soins déterminés (34%) Couverture Prévoyance Changement de couverture prévoyance: + Contrat local (du pays de votre résidence) (24%) Base : Détient une couverture prévoyance, souscrite par l expatrié lui même (145) Couverture Retraite Base : Détient une couverture retraite(202) Couverture Assistance Rapatriement Base : Détient une couverture prévoyance, souscrite par l expatrié lui même (178) (19%) (21%) (20%) Changement de couverture retraite: + Inactifs (y compris chômeurs) (24%) *Question obligatoire en 2014, pas de modalité de Nsp en Les résultats de 2012 sont présentés hors nsp à titre indicatif uniquement, à prendre avec précaution 35

Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale

Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale 3 e édition 2015 Contacts presse Groupe Humanis Laurence Dutrey 01 46 84 35 43 / 06 29 41 05 51 laurence.dutrey@humanis.com Séverine Sollier

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Sommaire 1 Contexte / préoccupations des Français 2 Des Français concernés par la dépendance des personnes âgées

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER

DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER (article L.766-2-3 du Code de la sécurité sociale) IMPORTANT : ce document doit être

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Observatoire 2011 de l opinion sur l image des banques -Juin 2011 Présentation du 16 09 2011

Observatoire 2011 de l opinion sur l image des banques -Juin 2011 Présentation du 16 09 2011 FBF PRESENTATION DES RESULTATS N 23938 Marie Laurence GUENA Elodie VAN CUYCK Marion LAMBOLEY Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Observatoire 2011 de

Plus en détail

L OFFRE MOBILITÉ EXPAT

L OFFRE MOBILITÉ EXPAT L OFFRE MOBILITÉ EXPAT Malakoff Médéric propose aux entreprises employant des salariés expatriés ou détachés, une solution d assurance collective spécialement conçue pour leurs besoins de protection sociale.

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS

ENQUETE. ANALYSE des RESULTATS ENQUETE La Gestion de la Retraite dans le Cadre de la Mobilité Internationale Dans le cadre du 19 ème Salon de la Mobilité Internationale AVENIR EXPAT Etude réalisée par la Direction Internationale de

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXP A T L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010 Internet modifie la relation des Français ais à leurs banques Présentation du 12 janvier 2010 1 Objectif et méthodologie Objectif Mesurer le type de services bancaires possédé par les Français Analyser

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises. Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009

Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises. Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009 Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009 Introduction La couverture santé et prévoyance des expatriés Les tendances actuelles chez les

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXPAT L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L ASFE

LES DOSSIERS DE L ASFE LES DOSSIERS DE L ASFE LA MOBILITÉ INTERNATIONALE (2/3) : LES ACTIFS ET LEUR FAMILLE L ASFE présente le deuxième volet de son exploration de la «mobilité internationale», sur le thème des familles expatriées.

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

La colocation vue par les propriétaires

La colocation vue par les propriétaires La colocation vue par les propriétaires Institut CSA pour Weroom Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de propriétaires, composé de 1000 personnes âgées de 18 ans et

Plus en détail

Conférence de presse 8 juin 2011

Conférence de presse 8 juin 2011 Conférence de presse 8 juin 2011 Conférence de presse 8 juin 2011 1. Objectifs & fonctionnement de l Observatoire des femmes et de l assurance Marie-Louise Antoni et Véronique Morali 3. Principaux éclairages

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien

Pour tout savoir sur la retraite  à la française  dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier Des solutions d avenir au quotidien Ce guide s adresse aux salariés travaillant hors de leur pays d origine et à leur employeur.

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Enquête sur l expatriation des Français

Enquête sur l expatriation des Français vie quotidienne préparation au départ services consulaires activité professionnelle Enquête sur l expatriation des Français difficultés rencontrées scolarisation lien avec la France 2013 Direction des

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié Identification de l adhérent Bulletin d adhésion individuelle Salarié à remplir et à retourner à Groupe NOVALIS TAITBOUT - Délégation internationale 4 rue du Colonel Driant - 75040 Paris Cedex 01 M me

Plus en détail

LA GESTION ADMINISTRATIVE DU RETOUR DES EXPATRIES

LA GESTION ADMINISTRATIVE DU RETOUR DES EXPATRIES ADILE Hayette GIFFARD Claire OCKMAN Maëva par le groupe NOUVELLE ZELANDE Au terme de toute expatriation et lors d un retour en France, vous serez amenés à effectuer diverses démarches administratives :

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Juillet 2014 Date : juillet 2014 Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay Le contexte et les objectifs de l étude Contexte et objectifs Assureurs

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune. Baromètre Prévoyance Santé - vague 4

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune. Baromètre Prévoyance Santé - vague 4 La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 4 Sommaire 1. Fiche Technique p. 3 2. Comportements et satisfaction vis-à-vis du système de santé p. 5 3. Attentes

Plus en détail

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective L ASSURANCE EN LIGNE Etat des lieux et prospective www.audirep.fr Restitution des résultats d une étude menée par Internet sur un échantillon de 908 ménages représentatifs de la population française AUDIREP

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Anne FRONTEAU-LOONES Marie-Odile SIMON Septembre 2002 Département

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde La protection sociale française partout dans le monde International La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde HUMANIS, LA RÉFÉRENCE POUR VOTRE PROTECTION SOCIALE À L INTERNATIONAL

Plus en détail

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique A COMPLETER ET A SIGNER PAR LE CONSEILLER ET LE CLIENT DES LE 1 ER EURO INFORMATIONS SUR LE PRODUIT Nom de l assureur

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME entreprise LA SANTÉ DANS MON ENTREPRISE UNE MUTUELLE SIMPLE ET AVANTAGEUSE POUR TOUS LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE Dans le cadre de la loi de Sécurisation de l Emploi du 14

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié International Le Pack Expat CFE Bulletin d adhésion individuelle Salarié À remplir et à retourner à : Humanis - Direction des activités internationales 93 rue Marceau - 93187 Montreuil cedex Identification

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Garanties 2007 ADP Senior 2

Garanties 2007 ADP Senior 2 [ L Assurance de prêt ] Particulier Garanties 2007 ADP [ des solutions ] pour les 60 ans et plus Une garantie décès/invalidité performante (adhésion possible de 60 à 80 ans) pour garantir les emprunts

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 «Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 Enquête réalisée par www.paris21.tv en partenariat avec la Société de Banque et d Expansion et de Paris Développement 17 Septembre 2014 www.netsbe.fr

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 INTRODUCTION Nous tenons à saluer la qualité des échanges avant cette paritaire, ainsi que la qualité des documents qui nous ont été remis et qui ont abouti

Plus en détail

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5

La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5 La Banque Postale / La Mutuelle Générale / La Tribune Baromètre Prévoyance Santé - vague 5 Sommaire 1 Fiche technique 3 2 Comportements et satisfaction vis-à-vis du 5 système de santé 3 Attentes et évolution

Plus en détail