Quelques applications pour réviser

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques applications pour réviser"

Transcription

1 Quelques applications pour réviser

2 Cas Coca Cola En mai 1886, John Pemberton mettait au point la formule du «Coca Cola». Le sirop n était alors disponible qu à la fontaine à soda d une pharmacie d Atlanta. John Pemberton clôturait son premier exercice sur un déficit de 20$ (50 $ de recettes pour des coûts de 70 $). En 2000, la société américaine The Coca Cola Company (TCCC) est désormais présente dans près de 200 pays : le Coca Cola est la boisson la plus vendue au monde. Le chiffre d affaire total de l entreprise est de 18.5 milliards de dollars pour un profit de 3.49 milliards de dollars. Depuis toujours, Coca Cola se charge de la fabrication du concentré (du sirop) à partir duquel est réalisé le Coca (la formule pour fabriquer ce concentré est tenue secrète). Par ailleurs, Coca Cola s'occupe de toutes les activités de publicité et de marketing (promotion de la marque, produits dérivés, sponsoring ).

3 Cas Coca Cola En revanche, Coca Cola ne s'occupe pas de la mise en bouteille et de la distribution de ses boissons (approvisionnement des points de vente - magasins, bars, restaurants). Ces activités sont assurées par des entreprises indépendantes (des embouteilleurs), qui sont liées à Coca Cola par des contrats de long terme. En 1920, Coca Cola avait plus de embouteilleurs partenaires. Aujourd'hui, ce nombre s'est considérablement réduit du fait d'un mouvement de concentration des embouteilleurs sur chacun des continents. 1. Selon la théorie des coûts de transaction, quels sont les critères déterminants pour choisir entre l'intégration et l'externalisation d'une activité? 2. Application : En quoi cette approche permet-elle d'expliquer les choix organisationnels de Coca Cola (voir le texte ci-dessous)?

4 Cas Coca Cola Fabrication du concentré (du sirop) Forte spécificité d actifs : formule secrète Risque d opportunisme à recourir au marché (divulgation de la formule) Intérêt à l intégration Marketing Forte spécificité d actifs Image de marque et marketing Coca au cœur de la valeur de l entreprise Coca Cola «vend de l eau gazéifiée, colorisée et aromatisée, mais on la vend si bien qu elle est devenue la boisson la plus consommée au monde» - un ancien PDG.

5 Cas Coca Cola Embouteillage et distribution Spécificité moyenne Pas une technique d embouteillage spécifique à Coca Intérêt à externaliser pour des motifs de coûts de production Mais avec des contrats de long terme pour inciter chaque partenaire à investir dans des actifs spécifiques Réseaux de distribution locaux Marketing local adaptation aux goûts locaux

6 Discrimination tarifaire a) En quoi consiste la discrimination de deuxième et troisième degré et quel est l'intérêt de ce type de stratégies pour une entreprise? b) Vous analyserez les tarifs de la Société Morbihanaise de Navigation sur la liaison Lorient-Ile de Groix, en mettant en évidence le type de stratégies utilisées. Tarifs 2003 Lorient-Ile de Groix Tarif aller-retour (AR) passager : 18,57 Tarif AR Senior (plus de 60 ans) : 13,11 Tarif AR Jeune (moins de 25 ans) et famille nombreuse (plus de 3 enfants) : 11,59 Tarif AR Résident secondaire sur l'ile de Groix : 7,62 Carte Orange Passager (valable un an pour un nombre illimité de trajets) :Prix de la carte annuelle : 45,73 et tarif AR pour le titulaire de la carte: 3,96 Carte fréquence passager (valable un an pour 6 voyages AR) : Prix de la carte annuelle : 22,87 et tarif AR pour le titulaire de la carte : 5,49

7 Discrimination tarifaire Entreprise en situation de monopole Plus grande facilité pour discriminer Entreprise ayant de forts coûts fixes relativement à ses coûts variables Important d assurer un fort taux de remplissage Objectif de l entreprise: optimiser le taux de remplissage, en stimulant la demande maximiser le revenu total, en orientant les prix vers les dispositions à payer Solution : discrimination et yield management Mieux qu un tarif unique

8 Discrimination tarifaire Discrimination de 2 ème degré Carte orange et fréquence passager Intéressant pour ceux qui voyagent beaucoup Discrimination de 3 ème degré Tarif jeune, senior, résidents Important de faire des catégories homogènes dans leur DAP et étanches

Coca Cola et le marché des boissons gazeuses sans alcool. Thierry Pénard Stratégie d entreprise

Coca Cola et le marché des boissons gazeuses sans alcool. Thierry Pénard Stratégie d entreprise Coca Cola et le marché des boissons gazeuses sans alcool Thierry Pénard Stratégie d entreprise Questions Quels sont les clés du succès de Coca Cola depuis près 120 ans? Quelle est la nature de la concurrence

Plus en détail

SECTEUR BOISSONS GEO LOCATION. Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse. INSTALLATION / Brasserie Milles

SECTEUR BOISSONS GEO LOCATION. Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse. INSTALLATION / Brasserie Milles Bras Mill SECTEUR BOISSONS Sas Brasserie Milles Toulouges, Francia Fardeleuse Smiflexi LSK 35 T GEO LOCATION 36 INSTALLATION / Brasserie Milles serie es D ans le secteur beverages le rayon où la compétition

Plus en détail

Les différentes formes de la marque. 2. Les catégories de marque

Les différentes formes de la marque. 2. Les catégories de marque CHAPITRE 9 La marque et son image Objectif : Être capable de caractériser l offre: les composantes de l offre : les car actéristiques techniques et commerciales du produit ou du service. Mise en situation

Plus en détail

BOISSONS GAZEUSES. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES MAI 2012

BOISSONS GAZEUSES. Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES MAI 2012 Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES TENDANCES ALIMENTAIRES AMÉRICAINES BOISSONS GAZEUSES Sauf indication contraire, toute l information présentée ici est tirée de la base de données du NPD

Plus en détail

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris Dossier Alain SAUVANT Après la cessation d activité de la compagnie aérienne Aeris, plusieurs transporteurs

Plus en détail

LE PROGRAMME DE RECHERCHE POUR LE SCN 2023. François Lequiller Insee

LE PROGRAMME DE RECHERCHE POUR LE SCN 2023. François Lequiller Insee LE PROGRAMME DE RECHERCHE POUR LE SCN 2023 François Lequiller Insee Vers le SCN 2023 Le SCN 2008 n est pas encore fini mais on prépare déjà le SCN 2023 (2023 = 2008 + 15 comme 2008 = 1993 +15) Futur chapitre

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL SUR LA DESSERTE AERIENNE DE LA REUNION. Assemblée plénière du 24 septembre 2002

CONTRIBUTION DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL SUR LA DESSERTE AERIENNE DE LA REUNION. Assemblée plénière du 24 septembre 2002 CONTRIBUTION DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL SUR LA DESSERTE AERIENNE DE LA REUNION Assemblée plénière du 24 septembre 2002 Adoptée à l unanimité des membres présents et représentés Introduction

Plus en détail

LES LICENCES. Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes).

LES LICENCES. Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes). LES LICENCES Jusqu'au 31 décembre 2010, la licence débit de boissons était délivrée par l'administration des contributions indirectes (Douanes). Depuis le 1er janvier 2011, les douanes ne sont plus compétentes.

Plus en détail

Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis

Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis Comparaison des marchés des prêts hypothécaires à risque et de rechange du Canada et des États-Unis Pourquoi le fléchissement des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis est un phénomène américain

Plus en détail

Introduction au marketing des services

Introduction au marketing des services Introduction au marketing des services 1 Sommaire Place des services dans l économie Spécificité des services Offre de service Qualité de service et satisfaction client Marketing des services La place

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

TPE SUR LE COCA COLA : Précisez votre sujet

TPE SUR LE COCA COLA : Précisez votre sujet TPE SUR LE COCA COLA : Précisez votre sujet Plan I- Une boisson qui se veut irréprochable A) Sponsorisation sponsoring?et publicités pour une image optimiste et positive B) La récente mise en avant d une

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Chapitre 1 : la comptabilité analytique I. Introduction 1 er point : la comparaison entre comptabilité générale et comptabilité analytique. 1 er cas : la comptabilité générale ;

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 POINT CULTURE Le Hangar A) Achat d une licence de débit de boissons de 4 ème catégorie B) Tarifs du bar EXPOSE DES MOTIFS COMMUN Les concerts hebdomadaires

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux

La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux La tarification et les coûts des transports : Mécanismes économiques fondamentaux Laurence Jacquet, Université de Cergy-Pontoise THEMA (laurence.jacquet@u-cergy.fr) 30 août 2012, Entretiens enseignants-entreprises

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

Option «Apprendre à entreprendre» Planification

Option «Apprendre à entreprendre» Planification Option «Apprendre à entreprendre» Planification 9 novembre 2009 Ecole de Commerce Aimée-Stitelmann (carte et adresse) Table des matières Introduction 1 Organigramme 2 Qui fait quoi? 4 Atelier planification

Plus en détail

Economie d entreprise

Economie d entreprise UNIVERSITE DE RENNES 1 ANNEE 2006-2007 Licence Droit 2 ème année Economie d entreprise THIERRY PENARD 1 HEURE (SANS DOCUMENT) ELEMENTS DE CORRECTION EXERCICE 1 : LES AGENCES IMMOBILIERES a) Plusieurs agences

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS

Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS Flash Sucre et Santé WWW.EXTRASUCRE.ORG NEWSLETTER DU DEPARTEMENT SCIENTIFIQUE DU CEDUS Décembre 2011 La pertinence de la taxation des boissons sucrées remise en cause D après un texte de B. Guy- Grand.

Plus en détail

E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers

E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen Session 2011 E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers Éléments de CORRIGÉ - La société des vins du Jura (SVDJ)

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

USA / New York, Chicago, Atlanta, Nouvelle-Orléans et San Francisco Canada / Montréal, Toronto* et Vancouver Le 6 octobre 2015 *Le 30 septembre 2015

USA / New York, Chicago, Atlanta, Nouvelle-Orléans et San Francisco Canada / Montréal, Toronto* et Vancouver Le 6 octobre 2015 *Le 30 septembre 2015 A la recherche d un importateur ou agent sur l Amérique du Nord? Faites connaître votre entreprise et votre offre aux décideurs IMPORTATEURS ET AGENTS DANS 8 VILLES MAJEURES USA / New York, Chicago, Atlanta,

Plus en détail

5 Les données macroéconomiques

5 Les données macroéconomiques 5 Les données macroéconomiques Jean Magnan de Bornier Table des matières 1 La mesure des variables macroéconomiques 2 1.1 prix, valeurs, quantités et autres............ 2 1.1.1 Les prix....................

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau du robinet sur le territoire du SEDIF est une eau d excellente qualité L eau potable est l un des produits alimentaires les plus contrôlés. Elle est un vecteur potentiel de nombreuses maladies et

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Analyse des résultats Coteaux du Lyonnais. Charges mutualisées affectées sur la base de la surface : 51 958.

Analyse des résultats Coteaux du Lyonnais. Charges mutualisées affectées sur la base de la surface : 51 958. Analyse des résultats Coteaux du Lyonnais 1- Budget GIE Charges mutualisées affectées sur la base de la surface : 51 958. 2 - CA prévisionnel Chiffrage du CA prévisionnel en rythme de croisière : minimum:

Plus en détail

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution

filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution filtration d eau de qualité supérieure et solutions de distribution Votre eau doit traverser quelle distance? 238 milliards de litres d eau embouteillée sont consommés globalement annuellement. (source:

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE Plan de la présentation SI pour les niveaux hiérarchiques Types de décision Systèmes opérationnels Systèmes du management opérationnel Systèmes stratégiques Article de

Plus en détail

Chapitre 4 : Les entreprises transnationales

Chapitre 4 : Les entreprises transnationales Chapitre 4 : Les entreprises transnationales What else? What else? Source : nestlé.com nestlé.com.br nestlé.com.cn What else? nestlé.com Quel rôle jouent les entreprises transnationales dans la mondialisation?

Plus en détail

IMPORTANCE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE POUR LES PME PME

IMPORTANCE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE POUR LES PME PME >> IMPORTANCE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE POUR LES PME SOMMAIRE >> Les défis des PME >> La PI au cœur de la stratégie de l entreprise Les défis des PME Idée Produit ou Service Revenues Le principal

Plus en détail

Copy Stratégie. Boisson énergétique Xplode

Copy Stratégie. Boisson énergétique Xplode Copy Stratégie Boisson énergétique Xplode MORIN Jérémy Licence Pro ATC 2009-2010 I : Fait principal : Ce projet introduit la création d une nouvelle boisson énergétique et alcoolisée, la boisson Xplode.

Plus en détail

Cegid Business Hôtellerie

Cegid Business Hôtellerie CegidBusinessHôtellerie Cegid Business Hôtellerie Interfaces Gérer efficacement tous les aspects de votre métier. Cegid Business Hôtellerie est le seul véritable ERP intégrant tous les aspects de la gestion

Plus en détail

ESTUDINES : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine STAGES 5 EMPLOIS 2. Page 1/ 8

ESTUDINES : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine STAGES 5 EMPLOIS 2. Page 1/ 8 ESTUDINES : Consultez le détail des offres ci-après Typologie Nombre d offres Poste / Domaine - Commercial / Administratif - Assistant au responsable de centre de profit STAGES 5 - Assistant commercial

Plus en détail

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012 Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Faits saillants Année 2011 : Résultats En millions $ (sauf le BPA) Exercices

Plus en détail

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de INTRODUCTION Le Yield Management est apparu lors de la déréglementation des transports aériens aux Etats-Unis, à la fin des années 1970. Dans un contexte de concurrence exacerbée, les compagnies aériennes

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

(BO. n 1076 du 9 juin 1933, page 505) ARRETE :

(BO. n 1076 du 9 juin 1933, page 505) ARRETE : Arrêté viziriel du 28 avril 1933 (3 moharrem 1352) relatif aux eaux de table, minérales, gazeuses, de Seltz, aux limonades et sodas et à la glace alimentaire (BO. n 1076 du 9 juin 1933, page 505) ARRETE

Plus en détail

Les nouveaux propriétaires emménagent : l'achat de meubles

Les nouveaux propriétaires emménagent : l'achat de meubles N o 11-621-MIF au catalogue N o 012 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662- 76775-6 Document analytique Analyse en bref Les nouveaux propriétaires emménagent : l'achat de meubles par Jane Lin Division de la statistique

Plus en détail

CEREMONIE D INAUGURATION DE LA NOUVELLE CHAÎNE PET DE YAOUNDE DOSSIER DE PRESSE

CEREMONIE D INAUGURATION DE LA NOUVELLE CHAÎNE PET DE YAOUNDE DOSSIER DE PRESSE CEREMONIE D INAUGURATION DE LA NOUVELLE CHAÎNE PET DE YAOUNDE DOSSIER DE PRESSE CONTEXTE Le Ministre de l Industrie, des Mines et du Développement Technologique, Ernest GBWABOUBOU, procèdera le vendredi

Plus en détail

Economie industrielle

Economie industrielle Université de Rennes 1 Année 2003-2004 DEUG Economie 2 ème année Economie industrielle Thierry PENARD 2 heures (sans document) QUESTION 1 (5 POINTS) : Après avoir défini la notion de discrimination tarifaire,

Plus en détail

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires Avis n 2013-022 du 8 octobre 2013 relatif à l impact du service de transport de voyageurs envisagé par l entreprise ferroviaire Thello entre Milan,

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval INPACQ L accès à la grande distribution Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval Trois façons d entrer dans la grande distribution 1) Proposition et négociation directes par le fournisseur auprès du grossiste

Plus en détail

Le Monde. de Zoé SCIENCES PO

Le Monde. de Zoé SCIENCES PO Le Monde de Zoé C est le printemps. Zoé a 10 ans aujourd hui. Zoé aime bien regarder la télévision, écouter des chansons à la radio et se raconter des histoires. Or, Zoé a un don, elle sait parler aux

Plus en détail

PROGRAMME DES ACTIONS INTER-ENTREPRISES 2016 ACTIONS COLLECTIVES FAFIH ENTREPRISES DU SECTEUR CHR Calendrier des formations proposées par thème

PROGRAMME DES ACTIONS INTER-ENTREPRISES 2016 ACTIONS COLLECTIVES FAFIH ENTREPRISES DU SECTEUR CHR Calendrier des formations proposées par thème PROGRAMME DES ACTIONS INTER-ENTREPRISES 2016 ACTIONS COLLECTIVES FAFIH ENTREPRISES DU SECTEUR CHR Calendrier des s proposées par thème Conditions d admission : Salariés du secteur CHR entreprises de moins

Plus en détail

Les secrets d'un bon business plan

Les secrets d'un bon business plan Les secrets d'un bon business plan Elie Curetti McKinsey & Company octobre 00 TABLE DES MATIÈRES. Positionnement dans la chaîne de valeur. Illustration d un business plan PRODUIT ET PROPOSITION DE VALEUR

Plus en détail

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada Le 17 avril 2015 Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique sur lequel reposent

Plus en détail

Repenser la chaîne de valeur

Repenser la chaîne de valeur Repenser la chaîne de valeur industrielle et des services de l emploi à l entreprise Guy ELIEN Septembre 2008 Un contexte économique peu reluisant Crise financière Envolées stratosphériques des Matières

Plus en détail

LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES

LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES LE COMMERCE ELECTRONIQUE OPPORTUNITES ECONOMIQUES ET SOCIALES François Ossama Prix RFI NET AFRIQUE 2006 du Meilleur site Internet Africain Chef de la Cellule Informatique du MINDUH Président du Réseau

Plus en détail

L innovation de la Boisson Énergisante XSMC

L innovation de la Boisson Énergisante XSMC L innovation de la Boisson Énergisante XS Nutrition : Première boisson énergisante de qualité supérieure sans sucre Goût : Première marque à se focaliser sur les saveurs au sein du marché des boissons

Plus en détail

Le cas McDonald s. Table des matières. Illustrations. p.1

Le cas McDonald s. Table des matières. Illustrations. p.1 Table des matières p.1 1. Introduction... 2 2. Approvisionnement des produits alimentaires... 3 3. La relation entre McDonald s et ses fournisseurs... 4 4. L externalisation de la chaine logistique...

Plus en détail

Étude de cas Canal+ Thierry PENARD Mars 2004. Caractéristique du secteur audiovisuel. Chaîne de TV : assembleur de programmes/ concepteur de grilles

Étude de cas Canal+ Thierry PENARD Mars 2004. Caractéristique du secteur audiovisuel. Chaîne de TV : assembleur de programmes/ concepteur de grilles Étude de cas Canal+ Thierry PENARD Mars 2004 Filière Caractéristique du secteur audiovisuel Chaîne de TV : assembleur de programmes/ concepteur de grilles en amont : production des programmes films, téléfilms,

Plus en détail

LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS

LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS Livre blanc Quantcast Janvier 2013 LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS Konrad Feldman PDG de Quantcast 2013 Quantcast Corporation. Tous droits réservés. Livre blanc Quantcast Les Cliqueurs ne sont

Plus en détail

Success Story pour le marché Américain

Success Story pour le marché Américain pour le marché Américain Votre passerelle sur le marchée américain. Al Hamman, Président, Hamman Marketing Associates Avec plus de 30 ans d expériences nationales et internationales derrière nous en marketing

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

Réponse à la consultation publique française sur le projet d accord de libre-échange entre l Union européenne et les Etats-Unis

Réponse à la consultation publique française sur le projet d accord de libre-échange entre l Union européenne et les Etats-Unis 27/02/2013 Réponse à la consultation publique française sur le projet d accord de libre-échange entre l Union européenne et les Etats-Unis American Chamber of Commerce in France 77 rue de Miromesnil, 75008

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE Intitulé du poste : Chef du service des Boutiques et de la Billetterie Catégorie statutaire : contractuel groupe IV Domaine(s) Fonctionnel(s) : métiers du développement des institutions

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE

Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE Déclaration des revenus en nature par le biais de l ITIE Document d information destiné au Groupe de travail sur la stratégie de l ITIE Cette note porte sur les revenus pétroliers en nature, mais elle

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services

Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services Mercator 8 e édition, 2006, Cinquième partie - Chapitre 19 : Je me teste sur Le marketing des services Ce chapitre comporte un quiz de 35 questions de difficulté variable, disponible sur le CD-ROM des

Plus en détail

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Analyse Stratégie Ressources Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Dr Thomas Chaize Site : Courriel & Mailing gratuit : http:///mailing%20list/mailinglistfr.htm L objectif

Plus en détail

Tarifs restauration. Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC.

Tarifs restauration. Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC. Tarifs restauration (Tous les tarifs sont votés Hors Taxes) Tarifs restauration pour les titulaires d une carte monéo Crous : Crous Tarif HT Taux TVA Tarif TTC > Personnel Ouvriers 4.10 10 % 4.51 > Personnel

Plus en détail

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉBIT DE BOISSONS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉBIT DE BOISSONS... 4 L'ACTIVITÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉBIT DE BOISSONS... 10 EN SAVOIR

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique Chapitre 1: Introduction à la science économique 1 Objectif: Définir l économique Tous les problèmes économiques proviennent du fait qu il y a rareté : nos besoins excèdent les ressources dont nous disposons

Plus en détail

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Les enquêtes de l Observatoire Cegos Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Janvier 2011 Panel de l étude 2 L Observatoire Cegos a réalisé cette enquête en Septembre-Octobre 2010,

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 2: Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Être capable de définir Notions à acquérir en terminale

Plus en détail

AU PROGRAMME. Zoom sur la clientèle groupes

AU PROGRAMME. Zoom sur la clientèle groupes AU PROGRAMME Zoom sur la clientèle groupes CONFÉRENCE /DÉBAT Partie 1 : Quelques données chiffrées Partie 2 : Analyse du marché des groupes marché en mutation Partie 3 : Progresser en commercialisation

Plus en détail

POLITIQUE POUR LE PROGRAMME DES MAGASINS DE FRANCHISE

POLITIQUE POUR LE PROGRAMME DES MAGASINS DE FRANCHISE SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU NOUVEAU-BRUNSWICK POLITIQUE POUR LE PROGRAMME DES MAGASINS DE FRANCHISE Section de direction Émise par : La Section de direction Approuvée par : Le Conseil d administration Date

Plus en détail

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz Le recyclage du PET en Suisse 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz 1 Partenaires LPE / OEB PET-Recycling Schweiz Récupérateur Producteur Consommateur Commerce PET-Recycling Schweiz» Organisation PRS fondée

Plus en détail

Encourager le mécénat d entreprise: une opportunité de financement de la culture et du patrimoine

Encourager le mécénat d entreprise: une opportunité de financement de la culture et du patrimoine Encourager le mécénat d entreprise: une opportunité de financement de la culture et du patrimoine Benoit Provost Directeur général de Prométhéa 2014 Prométhéa Qui est Prométhéa? Association pour la promotion

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT

MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Références MODALITES DE PRISE EN CHARGE PARTIELLE DU TRAJET DOMICILE TRAVAIL DES AGENTS DE LA FPT Loi n 2008-1330 du 17décembre 2008 de financement de la sécurité sociale pour 2009 (notamment son article

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité?

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? «Aperçu de la transformation alimentaire» Pour mieux comprendre la compétitivité au sein de diverses industries 1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? Le présent rapport fait appel

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF

ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF BULLETIN N O 024 Publié en juin 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ACTIVITÉS DE COLLECTE DE FONDS PAR DES ORGANISMES DE CHARITÉ ET SANS BUT LUCRATIF Le présent bulletin

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

360Hixance am 22, rue des Capucines 75 002 Paris Tél : 01 53 23 01 23 Fax : 01 42 86 68 69 www.360hixanceam.fr

360Hixance am 22, rue des Capucines 75 002 Paris Tél : 01 53 23 01 23 Fax : 01 42 86 68 69 www.360hixanceam.fr 360Hixance Asset Managers LA PREVENTION ET LA GESTION DES CONFLITS D'INTERETS La prévention et la gestion des conflits d'intérêts chez 360Hixance AM s'inscrivent dans le cadre de principes généraux posés

Plus en détail

Le système de consignation Fiches informatives 1

Le système de consignation Fiches informatives 1 Le système de consignation Fiches informatives 1 Contexte Le système public de consignation vise les contenants à remplissage unique de bière et de boissons gazeuses portant la mention «CONSIGNÉE QUÉBEC»,

Plus en détail

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE INDICATEUR 1 INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE Mesurer la fréquence des accidents de service survenus dans l année. Renseigner sur la sinistralité dans le domaine des accidents de service entrainant

Plus en détail

canibal PITCH SYNTHETIQUE

canibal PITCH SYNTHETIQUE canibal LE FAIRE RECYCLAGE DES DECHETS UNE LUDIQUE RESSOURCE PITCH SYNTHETIQUE La première solution «Smartwaste» Plateforme intelligente et globale permettant la collecte et la gestion de déchets qui échappent

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs?

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? *La haute performance. Réalisée. Méthodologie de l étude Basée sur un questionnaire construit avec

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 Bilan de mi-parcours 2012-2015 Par M. Patrick Dubé, sous-ministre adjoint au développement de l industrie touristique, à l hébergement et aux

Plus en détail