Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agenda. Impact d une mauvaise gestion des données. Les stratégies de promotion interne de la gestion de données"

Transcription

1 Comment définir les enjeux métier de la gestion de données Christophe Toum Chef de Produit DQ & MDM (Titre original dans l agenda : «Cas d utilisation de la gestion de données»)

2 Agenda Impact d une mauvaise gestion des données La croissance des entreprises et des données La nature envahissante des données l effet papillon Comment les entreprises gèrent l effet papillon Les stratégies de promotion interne de la gestion de données Exprimer la valeur et la promouvoir Comprendre quelles sont les barrières Quelles sont les conséquences d un laisser aller Autres techniques pour vaincre les réticences Talend

3 Impossible d afficher l image. Partie 1: L impact d une mauvaise gestion de données

4 Conséquence de la croissance Complexité système Start-up National Global Fusion Company B Croissance Talend

5 L effet papillon Talend

6 L effet papillon appliquée aux données Commandes : Europe Envois : Europe Inventaire Vendeurs Ventes : Europe Etudes de marché Capacité Livre comptable Paiements Factures Commandes Crédit Campagnes Réponses Services Envois Enquêtes Livraisons Plaintes Clients Service Client Indicateurs Requêtes support Talend

7 L effet papillon appliquée aux données Livre comptable Vendeurs Envois : Europe Inventaire Commandes : Europe Ventes : Europe Ne se plie pas aux lois locales Incapacité à livrer les commandes; Prix élevé des distributeurs Etudes de marché Capacité Perte de temps et vérification/ re-vérifications des rapports financiers Paiements Commandes Factures Des crédits accordés à des clients risqués Des crédits refusés à des clients sérieux Fraude Crédit Clients Campagnes Incapacité à toucher les segments ciblés Réponses Missed Shipments High Shipping Costs Service Client Services Envois Livraisons Business Intelligence imprécise Indicateurs Plaintes Requêtes support Enquêtes Mauvais service Talend

8 Big Data Faire des découvertes scientifiques Analyse du ressenti Comprehension des habitudes d achat Réseaux sociaux Appareils mobiles Transactions Détection des fraudes Modélisation des risques Gagner en avantage concurrentiel Appareils réseaux Capteurs Talend

9 Solutions pour des données disparates Analystes Manque de coordination Organisation par projet et consolidation Etape importante dans la gestion agile des données Data Warehouse Efficace mais tendance à servir de «décharge à données»! Master Data Management Très efficace, mais peut prendre du temps à mettre en place Intégration «holistique» Maturité >>>>>>>>>>>>>>>>>> Très efficace mais prend du temps à mettre en place Talend

10 Impossible d afficher l image. Partie 2: Stratégies pour définir et promouvoir les enjeux métiers de l intégration

11 In fine, où est la valeur Revenu Efficacité Conformité Talend

12 Profiling : Indicateurs techniques Où est la valeur? Dimensions mesurables de la qualité de données Dimensions intangibles Dimension Description Dimension Description Fidélité Integrité Cohérence Les données représentent-elle fidèlement la réalité ou une source vérifiable? Existe-t-il des liens cassés entre des données qui devraient être reliées? Y a-t-il une représentation unique de la donnée? Complétude Manque-t-il une information clé? Pertinence Usage Utilité Toutes les informations stockées sont importantes afin d obtenir une représentation utile pour le métier L information stockée est utilisable par l entreprise facilement L information stockée est utile à l entreprise Unicité La donnée est-elle unique? i.e. pas de valeur/entrée dupliquée Crédibilité Niveau auquel la donnée est considérée comme sûre et crédible Accessibilité Les données sont-elles accessibles facilement, compréhensibles, et utilisées avec uniformément? Pas d ambiguïté Chaque donnée a un seul sens et peut être facilement comprise Precision Délai Les données sont-elles stockées avec la précision nécessaire pour le métier? La fréquence de mise à jour des données est-elle adéquate? Objectivité Les données sont objectives, non biaisées et impartiales. i.e., elles ne dépendent pas d un jugement, interprétation ou évaluation humaine Talend

13 Créer de la valeur Indicateurs Technologiques Indicateurs métier 12% des adresses ne suivent pas la bonne syntaxe. 13% de nos adresses postales ne sont pas valides. 9% de mes contacts ne peuvent pas être contactés par . 3% ne peuvent ni être contacté par ni par courrier. Indicateurs décisionnels Ces données client sont suffisamment bonnes pour être utilisées lors d une campagne. Talend

14 Exemples de valeur ajoutée Quel est le produit qui se vend le plus dans nos bars et restaurants? Numéro 1 Numéro 2 Numéro 3 Coca Pepsi Coca Cola Value Précision du reporting Temps passé à vérifier / re-vérifier Confiance dans les indicateurs Gestion des stocks Pertes (gâchis) Négociation fournisseurs Talend

15 Des propositions convaincantes Dégagez un ROI Revenu, Efficacité, Conformité Décrivez le projet en termes d avantages business Donner des critères de succès clairs et chiffrés Définissez un périmètre et tenez vous-y «Marketez» votre équipe Préparer un «pitch» court et compréhensible par tous Newsletters / réseaux sociaux / s Laissez ouverte l option de ne rien faire! Talend

16 Example Problème : la saisie de données erronées dans le CRM provoque des pénalités de livraison de par trimestre, ainsi que d autres pertes dues à l inefficacité. Les ressources humaines ont affecté un ETP pour corriger les problèmes. Impact annuel des pénalités d envoi et de renvoi = Coût salarial = par an. Formation des vendeurs = Validation d adresses au fil de l eau = Réduction des pénalités = 50% la première année. Davantage encore les années suivantes. Diminution du travail de suivi par l employé(e), ce qui permet de le/la redéployer à un poste plus valorisant et plus rationnel pour l entreprise. Année 1 (Juin-Décembre) Année 1 coût en formation et validation d adresses 55,000 Année 1 épargne : Envois Année 1 épargne : RH Total épargné = ROI Total Année Année 2 Année 2 coût en formation et validation d adresses Année 2 épargne : Envois Année 2 épargne : RH Total épargné = ROI Total Année Option de garder le statut quo : coût annuel de Augmentation de l insatisfaction client. Talend

17 Réticences face à la gestion de données Accessibilité Expertise Trop ambitieux Qu est-ce qu un client? Un produit? Technique Impact sur le revenu? Impact sur l efficacité? Conformité Processus Mission Corporate Actionnaires et fins de trimestre Entreprise Mon budget! Difficulté Peur Indifférence Résistance au changement Emotionnel Talend

18 Vaincre les réticences La maison brûle! Montez dans l organigramme Vérifiez le timing (santé financière) Entre temps, soyez tactique, cherchez les quick wins Utilisez la littérature, cases studies, rapports d analystes Associez-vous à des analystes et experts crédibles Faites du Marketing! Talend

19 Points à retenir Les données sont envahissantes Entraînées par la croissance de l entreprise et maintenant le Big Data Rattachez à des ENJEUX METIER Revenu Efficacité Conformité Sachez répondre aux objections Soyez patients, laissez le sujet maturer Préparez-vous pour l avenir! MERCI DE VOTRE ATTENTION! Steve Sarsfield Talend

20 Merci! Christophe Toum 20

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire

La CRM au sein des BANQUES. Introduction à la CRM dans le secteur bancaire La CRM au sein s BANQUES Introduction à la CRM dans le secteur bancaire Historique CRM Étape 4 : développement s architectures multicanaux, développement s services Étape 3 : rationalisation s produits

Plus en détail

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France 11 juin 2009 www.idc.com Cyril Meunier IDC France Consulting Manager Copyright 2009 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Acquisition et transmission d entreprise

Acquisition et transmission d entreprise Petits déjeuners des start-ups Acquisition et transmission d entreprise Facteurs à considérer dans la vente de son entreprise Genève, le 31 janvier 2003 Agenda Les services de PwC Le processus de vente

Plus en détail

L IT, l Immatérielle Transformation. Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business

L IT, l Immatérielle Transformation. Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business L IT, l Immatérielle Transformation Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business PLUS D INNOVATION, PLUS DE SIMPLICITE ET UN MARCHE IT SOUS TENSION Des

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite.

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite. Outil Suivi KAlpa Pilotez votre production éditique avec OSKA Page 1 Vos attentes Vous produisez des documents de gestion en grand nombre, vous souhaitez : Contrôler votre qualité de service Maîtriser

Plus en détail

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Option : Audit comptable et financier Effectif total de la promotion 2009 : 9 Non concernés

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Pilotage économique, comptable et financier

Pilotage économique, comptable et financier 08 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à la connaissance et à la maîtrise des données, flux et résultats économiques, s s de l entreprise. Les différentes sous-familles

Plus en détail

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012.

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. 1 Du même auteur chez le même éditeur Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions Crédit photo 2011 Fotolia

Plus en détail

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME?

Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Conférence Applica - 22 avril 2002 Intégrer le CRM : quelle utilité, quels profits pour ma PME? Stéphanie WAILLIEZ Analyste CRM, CXP swailliez@cxp-international.com CXP en quelques mots et quelques chiffres

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir

Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir Revenue Assurance : Pourquoi et comment maîtriser votre chaîne de revenu? Saunière Jean-Christophe Corcos Pascal Guédri Zouheir *connectedthinking 19 février 2008 Agenda Qu est-ce que le Revenue Assurance?

Plus en détail

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Introduction D. Ploix - M2 Miage - EDD - Introduction 1 Plan Positionnement du BI dans l entreprise Déclinaison fonctionnelle du décisionnel dans l entreprise Intégration

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Gestion des données sur les dépenses

Gestion des données sur les dépenses Gestion des données sur les dépenses Pourquoi cette présentation? Les fournisseurs, les analystes de l industrie et la presse spécialisée portent une très grande attention à l importance des données organisationnelles.

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise - la transformation en marche - 1 Les enjeux de la rationalisation Qu est ce que c est? Pour qui? Etymologie : du latin ratio, calcul,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

repensez votre courrier transactionnel pour une nouvelle expérience clients

repensez votre courrier transactionnel pour une nouvelle expérience clients repensez votre courrier pour une nouvelle expérience clients La force du courrier papier en quelques chiffres 97 % des Belges relèvent leur boîte aux lettres tous les jours. 83 % ouvrent toujours le courrier

Plus en détail

" # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! "##$ % &!

 # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! ##$ % &! "# $ %%& ' ( )*+, '()*+,'+''-++.+/0112134+1.50*406 "##$ %& 8CC "#$%& ' ( )* +,-./ 0 123 456+7 3 7-55-89.*/ 0 +3 *+:3 ;< =3 3-3 8 0 23 >-8-3 >5? //*/*0;* @A: *53,,3 / * $/ >B+? - 5, 2 34*56 7 /+#** //8

Plus en détail

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client Accélérer l agilité de votre site de e-commerce Cas client L agilité «outillée» devient nécessaire au delà d un certain facteur de complexité (clients x produits) Elevé Nombre de produits vendus Faible

Plus en détail

Entreprises Formation éligible au DIF www.lesechos-events.fr

Entreprises Formation éligible au DIF www.lesechos-events.fr Journée Arrêté des Comptes Entreprises Vendredi 28 novembre 2014 CNIT > La Défense > 8h30* > 17h30 * Accueil des participants de 8h30 à 9h00 2 0 1 4 Entreprises Formation éligible au DIF www.lesechos-events.fr

Plus en détail

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3.

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. CHIFFRES CLES 1- CLIENTS Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. PME / PMI 04% Taille des Entreprises ou des Business Units 1. CA < 30

Plus en détail

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. b. Utilisation commerciale c. Contenu Forme Méthode Sources d information a. S.I.M. ou S.I.C. ou S.I.M. S.I.C. Système d Information Marketing Système d Information

Plus en détail

DDH Pierre Casanova Chun-Chun Garbit

DDH Pierre Casanova Chun-Chun Garbit Combien vaut mon Entreprise? Pierre Casanova Chun-Chun Garbit Introduction Organisation Une structure créée fin 2004 sur Marseille, après 10 ans d expérience chez General Electric, basée sur un fort réseau

Plus en détail

STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR

STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA Associé ALAIN DUMAS Associé KPMG-SECOR 555, boul. René-Lévesque Ouest, 9 e étage Montréal,

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

Directive des Services de Paiement Nouveaux services et nouveaux acteurs

Directive des Services de Paiement Nouveaux services et nouveaux acteurs Directive des Services de Paiement Nouveaux services et nouveaux acteurs AFTE Didier GEIBEN & François FLOURIOT 25 novembre 2008 1 Facteurs d évolution des services de La DSP s inscrit dans un cadre plus

Plus en détail

25 October 2013 Dossier Confidentiel MTS CONSULTING ORCA. ORCA est une suite d outils d informatique décisionnel dédiée aux télécoms.

25 October 2013 Dossier Confidentiel MTS CONSULTING ORCA. ORCA est une suite d outils d informatique décisionnel dédiée aux télécoms. 1 est une suite d outils d informatique décisionnel dédiée aux télécoms. C est un produit unique qui permet d accéder directement à vos multiples sources de données (Switch, IN, Facturation, Ventes, Comptabilité).

Plus en détail

Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance. Jeudi 11 décembre 2014

Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance. Jeudi 11 décembre 2014 Atelier de Transformation Numérique Départements Achats & Finance Jeudi 11 décembre 2014 Optimisation des processus clients Didier Bioche Marketing BIG Enjeux de la production documentaire Pour les métiers

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Agenda de la présentation

Agenda de la présentation Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Dan Noël 1 Agenda de la présentation Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un projet de Data Mining Place du Data Mining

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Ingénierie des Exigences

Ingénierie des Exigences Club Management des Systèmes d'information Ingénierie des Exigences Comment construire et maintenir un référentiel? 1 Qui suis-je? Stéphane BADREAU Consultant et formateur en ingénierie des exigences chez

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises Qu est-ce qu il y a dans ce document? 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document?

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Première étape de la transformation du système d information

Première étape de la transformation du système d information Première étape de la transformation du système d information GL DSI Archi novembre 2004 1 2 Agenda Grands magasins : les nouveaux enjeux Les Galeries Lafayette aujourd hui La stratégie pour le système

Plus en détail

Les 10 causes principales des problèmes de qualité de données

Les 10 causes principales des problèmes de qualité de données Les 10 causes principales des problèmes de qualité de données White Paper Sommaire Erreurs typographiques et données non conformes... 3 Obfuscation d informations... 4 Informatique traîtresse et fichiers

Plus en détail

Atelier d Hercule : de l idée au projet

Atelier d Hercule : de l idée au projet Atelier d Hercule : de l idée au projet Boostez votre projet d entreprise Pourquoi innover? Créer de la valeur Conquérir de nouveaux marchés Réussir à l exportation Améliorer son offre Anticiper Distancer

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

Leçon 4 : Typologie des SI

Leçon 4 : Typologie des SI Leçon 4 : Typologie des SI Typologie des SI Système formel Système informel Typologie des SI Chaque jour au sein d une organisation Le système d info stocke, traie ou restitue des quantités importantes

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Agenda de la présentation du 26.03.2009 Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un

Plus en détail

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs smart solutions for smart leaders Le «Big Data» assurément Rédigé par Pascal STERN Architecte d Entreprise Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs Un avis rendu par la cour de justice

Plus en détail

Il y a tellement de hype autour du big data que Gartner étudie un nouveau modèle ;-) Talend 2012 2

Il y a tellement de hype autour du big data que Gartner étudie un nouveau modèle ;-) Talend 2012 2 Big Data: au delà du Buzz Yves de Montcheuil @ydemontcheuil Il y a tellement de hype autour du big data que Gartner étudie un nouveau modèle ;-) Talend 2012 2 Hype Cycle Gartner Talend 2012 3 Big Data

Plus en détail

ANDSI Diner Débat du 17/11/2009. Enjeux et outils de Lutte contre la fraude. Ariel Aubry, Associé ariel.aubry@edifixio.

ANDSI Diner Débat du 17/11/2009. Enjeux et outils de Lutte contre la fraude. Ariel Aubry, Associé ariel.aubry@edifixio. ANDSI Diner Débat du 17/11/2009 Enjeux et outils de Lutte contre la fraude Contact : Ariel Aubry, Associé ariel.aubry@edifixio.fr, 06 20 67 30 41 Agenda 1. Les Enjeux de la lutte contre la fraude 2. Les

Plus en détail

Cabinet de Conseil Financier

Cabinet de Conseil Financier Cabinet de Conseil Financier Table des Matières Section 1 Section 2 Section 3 A propos de nous A propos de vous A propos de vous & de nous 3 9 13 2 Section 1 A propos de nous A Propos de vous A propos

Plus en détail

Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées

Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées Les achats non stratégiques: Un gisement d'optimisations inexploitées *connectedthinking 10 juin 2008 Slide 1 Maturité des entreprises sur les achats directs Les achats indirects : source d optimisations

Plus en détail

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur

Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Enjeux prudentiels des données utilisées par les entreprises d assurance : le point de vue du superviseur Atelier «Information et assurance» Institut de Science Financière et d Assurances ISFA Université

Plus en détail

L Information : Un des facteurs sinon le facteur clé de différenciation des entreprises et des organisations

L Information : Un des facteurs sinon le facteur clé de différenciation des entreprises et des organisations L Information : Un des facteurs sinon le facteur clé de différenciation des entreprises et des organisations Marc Yvon 1 Agenda Le Challenge de l Information dans une Smarter Planet Les challenges métier

Plus en détail

ERP & Processus. lacreuse@unistra.fr

ERP & Processus. lacreuse@unistra.fr ERP & Processus Métiers lacreuse@unistra.fr Processus : «Système d activités qui utilise des ressources pour transformer des éléments d entrée en résultat» Iso9000 Approche par processus Axes de modélisation

Plus en détail

Gestion de la Relation Client (GRC)

Gestion de la Relation Client (GRC) Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 2 I.1 Introduction La gestion de la relation client est devenue un processus essentiel dans les institutions bancaires. Ils essaient toujours d améliorer

Plus en détail

Sommaire. Première partie

Sommaire. Première partie Sommaire Introduction... XIX Première partie Pour bien piloter, il faut mieux mesurer Chapitre 1 Vos tableaux de bord ne sont plus efficaces... 3 Rôle du tableau de bord...3 Le modèle conducteur, automobile

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

Comment se contrôler? Comptabilisation et présentation des impôts différés dans les états financiers

Comment se contrôler? Comptabilisation et présentation des impôts différés dans les états financiers Comprendre les impôts différés Les impôts différés constituent un sujet qui fait généralement peur dans la mesure où ils sont le plus souvent perçus comme abstraits et complexes. Pour autant, le développement

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL

ÉVALUATION CERTIFICATIVE COURTAGE COMMERCIAL Exemple de réponses Scénario 2 Important : ce que vous trouverez ci-joint n est qu un exemple d un examen complété en courtage immobilier commercial qui démontre la maîtrise de l ensemble des compétences.

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

Gestion de Contrats avec Hummingbird Enterprise

Gestion de Contrats avec Hummingbird Enterprise Gestion de Contrats avec Hummingbird Enterprise Samir Khial 15 mai 2007 Evolution de Hummingbird Entreprise Enterprise Échelle Hummingbird Enterprise Groupe Portal KM BI DM/RM ETL Collaboration Hummingbird

Plus en détail

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas

Esri Location Analytics pour. la Banque. Etude de cas Esri Location Analytics pour la Banque Etude de cas Améliorer la performance de la banque grâce à Esri Location Analytics Ce cas pratique détaille l intérêt de l usage de la location analytics (l analyse

Plus en détail

Les tableaux de bord RH

Les tableaux de bord RH Joëlle IMBERT Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage, 2007 ISBN : 978-2-212-53910-3 4 Les sources d information La mise en place du système de pilotage RH

Plus en détail

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Formulation du problème Cueillette et analyse de données Conception

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

A. Le contrôle continu

A. Le contrôle continu L audit d achat est une action volontaire décidée par l entreprise avec pour objet d apprécier la qualité de l organisation de sa fonction achats et le niveau de performance de ses acheteurs. L audit achat

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Introduction Big Data

Introduction Big Data Introduction Big Data SOMMAIRE Rédacteurs : Réf.: SH. Lazare / F. Barthélemy AXIO_BD_V1 QU'EST-CE QUE LE BIG DATA? ENJEUX TECHNOLOGIQUES ENJEUX STRATÉGIQUES BIG DATA ET RH ANNEXE Ce document constitue

Plus en détail

Travailler avec les télécommunications

Travailler avec les télécommunications Travailler avec les télécommunications Minimiser l attrition dans le secteur des télécommunications Table des matières : 1 Analyse de l attrition à l aide du data mining 2 Analyse de l attrition de la

Plus en détail

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 8 réponses indispensables sur la qualité des données Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 2010 Sommaire 1. Quels sont les services de mon entreprise

Plus en détail

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00 A partir du moment où vous avez fait le choix de commercialiser vos produits et services via un réseau de distribution la performance de votre entreprise dépend de celle de vos revendeurs. Dans un contexte

Plus en détail

ERP Fusion l innovation au service des fonctions de support

ERP Fusion l innovation au service des fonctions de support 1er décembre 2011 Paris ERP Fusion l innovation au service des fonctions de support Violaine Pénicaud Présenté avec Agenda Stratégie Oracle Applications L innovation au service des comptables et des contrôleurs

Plus en détail

Transformez vos données produits et clients en chiffre d affaires

Transformez vos données produits et clients en chiffre d affaires Transformez vos données produits et clients en chiffre d affaires Avec le MDM, le Big Data et la Data Quality Jean-Michel Franco Talend Connect 9 octobre 2014 Talend 2014 1 Transformer l entreprise grâce

Plus en détail

Réussir votre plan marketing

Réussir votre plan marketing Réussir votre plan marketing Isabelle Feneyrol IF Conseil Stratégie et Marketing de l Innovation Conseil et développement Isabelle.feneyrol@orange.fr 29/4/2011 Isabelle Feneyrol _ Marseille Innovation

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée?

FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée? FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée? Alain Marbehant 30 novembre 2006 0 Forum Comptabilité et professions financières

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE Octobre 2007 Table des matières Préambule 4 Sommaire exécutif 5 1. La présentation de l organisme 6 1.1 L historique de l

Plus en détail

L'atelier numérique mardi 28 juin de 8h30 à 10h30

L'atelier numérique mardi 28 juin de 8h30 à 10h30 L'atelier numérique mardi 28 juin de 8h30 à 10h30 Pôle universitaire Léonard de Vinci Intelligence Economique : Pourquoi? Pour qui? Comment? Qui suis-je? Formateur et Conférencier Intervention dans plus

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr SUPPLY CHAIN MANAGER Intervenant : Christophe FERRIGNO Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr Comment sont ils recrutés? Que recherchent les entreprises? Compétence / Personnalité -Comportemental

Plus en détail

B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE

B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE Benoît Libert Séminaire stratégique pour décideurs du monde hospitalier 18 octobre 2012 - Genval Plan - La CMSE et sa cellule de gestion - Le choix de

Plus en détail

Les nouveaux tableaux de bord des managers

Les nouveaux tableaux de bord des managers Alain Fernandez Les nouveaux tableaux de bord des managers Le projet Business Intelligence clés en main Sixième édition Tableaux bord NE.indd 3 26/03/13 15:22 Le site www.piloter.org, dédié au pilotage

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document? 2 Social Engineering ou fraude

Plus en détail

Surabondance d information

Surabondance d information Surabondance d information Comment le manager d'entreprise d'assurance peut-il en tirer profit pour définir les stratégies gagnantes de demain dans un marché toujours plus exigeant Petit-déjeuner du 25/09/2013

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail