RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS"

Transcription

1 RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet e-business, en vue de vous apporter un support adéquat pour sa mise en place. D autre part, vous aider à évaluer votre niveau de préparation à la mise en route du projet. Vous trouverez en effet ci-dessous une synthèse des principales questions que doit se poser tout manager désireux d adopter l e-business dans son entreprise. Pour des éclaircissements ou renseignements complémentaires au sujet des thèmes abordés dans le formulaire, il est fortement conseillé de se reporter au Guide interactif de l e-business de l AWT(*). (*) L'Agence Wallonne des Télécommunications a pour mission fondamentale de promouvoir l'accès universel aux technologies de l'information et de la communication et d'inciter à l'usage généralisé de celles-ci. réflexion statégique.doc 22/10/02 1

2 I. ASPECTS STRATÉGIQUES DU PROJET 1. Type de projet En fonction du type et de la cible des échanges d informations, votre projet peut être de type «business to business», de type «business to consumer» ou de type «services d intermédiation». Le business to business (B to B) concerne l'utilisation de supports électroniques pour tout ou partie des échanges d'informations de votre entreprise avec d'autres entreprises : fournisseurs, sous-traitants, clients, prestataires de services, organismes financiers, (exemples : automatisation des processus de commande et facturation entre entreprises, système de partage de capacités de production, ). Le business to consumer (B to C) concerne l'utilisation de supports électroniques pour tout ou partie des relations commerciales entre une entreprise et les particuliers (exemples : vente en ligne de produits domestiques, logiciels, produits-cadeaux, réservation de billets, ). Bien entendu, il est possible que votre projet concerne les deux types de public-cible. Ce sera par exemple le cas pour un grossiste, qui vend à la fois à des sociétés et à des particuliers. Les services d intermédiation sont des services de courtage à vocation commerciale, proposés via Internet et à destination des entreprises ou des particuliers. Il s agit par exemple de bourses virtuelles, de services de groupage d offres et/ou de demandes, de services de recrutement de personnel, de places de marché virtuelles,. 2. Positionnement stratégique Pour être pleinement profitable, votre projet e-business doit s inscrire dans une stratégie globale de développement de votre entreprise, tant au plan commercial qu au plan technique. Par exemple, votre projet peut constituer une étape dans une démarche générale de réduction de coût, de fidélisation de la clientèle, de modernisation de l outil de production, ou encore de conquête de nouveaux marchés. De même, votre projet peut être la première étape de la mise en oeuvre d un plan de développement e-business plus ambitieux. Par exemple, si votre réflexion statégique.doc 22/10/02 2

3 projet consiste initialement à développer un site de gestion des transactions commerciales et financières avec des entreprises clientes, il se peut que vous envisagiez, à terme, de répercuter ces transactions dans l ensemble de votre gestion interne (comptabilité, gestion des stocks, planning de production, ) et même sur les approvisionnements auprès de vos fournisseurs. II. RETOMBEES DU PROJET : BESOINS ET OPPORTUNITES Idéalement, votre projet doit générer une création de valeurs nettes pour l'entreprise, pour ses clients, pour son personnel et pour ses partenaires. 1. Avantages pour l entreprise Ces avantages dépendent directement du type de projet envisagé. Par exemple, il peut s agir de : diminuer les coûts de passage des commandes diminuer les coûts administratifs internes réduire les délais d'exécution des échanges rentabiliser des capacités de production inutilisées augmenter le chiffre d'affaires augmenter la fidélité des clients conquérir de nouveaux marchés réduire l'intensité concurrentielle et éviter un écrasement des marges bénéficiaires, 2. Avantages pour les clients Selon la cible (professionnels ou particuliers) et la nature du projet (vente en ligne, partage de ressources, ), vos clients peuvent tirer des avantages substantiels de la mise en œuvre de votre projet. Par exemple, ces avantages peuvent être : diminution des coûts de passage des commandes diminution des coûts administratifs internes (entreprises) meilleur service (disponibilité, flexibilité, personnalisation, ) meilleurs prix réduction des stocks de matières premières, des encours de production et des encours financiers, grâce à une gestion logistique en flux tendus entre entreprises réflexion statégique.doc 22/10/02 3

4 meilleur accès aux informations relatives à l offre de biens et services (prix, qualité, quantités, ), etc. 3. Avantages pour le personnel La mise en œuvre d'un projet e-business requiert une adhésion du personnel. La motivation de ce dernier peut, par exemple, résulter des facteurs suivants : perspectives de consolidation ou de croissance des activités de l'entreprise acquisition de nouvelles connaissances, de nouvelles compétences amélioration des conditions de travail, 4. Avantages pour les partenaires Si votre projet implique un partenariat avec d autres entreprises (par exemple, un projet de partage de ressources), ces dernières doivent en retirer des avantages. Par exemple, il peut s agir : d augmenter le chiffre d affaires de réduire l'intensité concurrentielle, de s ouvrir à des marchés à l'exportation ou à de nouveaux segments de marché de développer des connaissances et compétences de partager la charge d investissements techniques ou commerciaux,... III. IMPACTS ORGANISATIONNELS ET TECHNIQUES DU PROJET 1. Impacts organisationnels Un projet e-business implique en général une automatisation de certaines tâches internes et/ou liées à la communication avec les tiers (clients, fournisseurs, partenaires financiers, ). La rentabilité de la solution e-business nécessite notamment la suppression de toutes les tâches et processus de travail redondants (vérifications et encodages de données, transferts d informations entre services, ). réflexion statégique.doc 22/10/02 4

5 Il peut en résulter une réorganisation des méthodes de travail au sein de l entreprise et d importantes évolutions des activités. Il peut, par exemple, s agir : de l apparition de tâches nouvelles, notamment liées à la gestion des nouveaux systèmes informatiques : gestion du réseau local, maintenance du site d e-business, gestion de la sécurité, de la disparition de fonctions, notamment celles liées aux tâches administratives : gestion des commandes, des factures, de modifications du contenu de certaines fonctions, par exemple celles des agents commerciaux (en raison des contacts directs des clients avec le site d e-business) de modifications dans l'ordre d'exécution des activités. Pour de plus amples informations à ce sujet, il est vivement conseillé de se reporter au Guide interactif de l e-business de l AWT. 2. Impacts logistiques Un projet e-business, surtout s il est orienté vers la vente en ligne, est susceptible de générer des impacts logistiques non négligeables. Par exemple, un projet de vente en ligne B to C doit tenir compte des contraintes qu il implique, d une part, en termes de livraisons et, d autre part, en termes d approvisionnement (surtout s il s agit de biens physiques). Ou encore, un projet B to B d automatisation des procédures de commande peut ouvrir des opportunités en termes de gestion logistique en flux tendus. Décrivez brièvement les principaux impacts du projet en termes de réorganisation de la logistique (approvisionnement, distribution) pour votre entreprise. 3. Impacts techniques Du point de vue de l entreprise, la prise en compte des impacts techniques d un projet e-business recouvre deux questions fondamentales : Quels investissements matériels et logiciels seront nécessaires pour mener le projet à bien? Comment évaluer ces investissements de manière à déboucher rapidement sur un cahier des charges et un business plan? réflexion statégique.doc 22/10/02 5

6 Les impacts techniques concernent en fait deux problématiques complémentaires : la réorganisation des systèmes d informations au sein de votre entreprise l articulation des systèmes d informations internes avec le site d e-business (interfaçage). Attention L'interfaçage peut conduire à une refonte des systèmes informatiques existants, en particulier si l'on veut assurer une véritable intégration entre systèmes d information. Il s agit donc de prendre en compte : l architecture informatique à mettre en place l organisation générale des systèmes d informations au sein de votre entreprise après la mise en place de la solution e-business les logiciels utilisés et les modes d articulation entre ces derniers. Sans aller aussi loin à ce stade du projet, il est souhaitable que vous ayez une première idée de ces impacts, qui peuvent s avérer décisifs en termes de rentabilité du projet. IV. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Mobilisation de compétences Tout projet e-business implique la mise en œuvre de moyens humains et de compétences spécifiques : spécialistes techniques, managers de projet, spécialistes de l organisation,. Si votre entreprise ne dispose pas de ces moyens en interne, il s agira soit de les acquérir, soit de sous-traiter tout ou partie des tâches liées à la réalisation de votre projet. 2. Formation du personnel La mise en œuvre de votre projet est susceptible d entraîner d importantes modifications au niveau du contenu du travail de certains de vos collaborateurs. Il est très important que vous anticipiez ces changements, afin que les nouveaux systèmes techniques mis en place soient utilisés au mieux. réflexion statégique.doc 22/10/02 6

7 Pour une présentation détaillée des implications potentielles d un projet e-business en termes de formation, veuillez vous reporter au guide de l e-business de l AWT. Quels seront les impacts de votre projet sur les besoins en formation de votre personnel? Précisez, pour les personnes concernées, le type de formation requise. V. PROMOTION ET PUBLICITE DU PROJET Selon ses objectifs, la réussite de votre projet peut nécessiter la mise en œuvre d actions de promotion. Par exemple, le succès d un site de vente en ligne B to C dépend fortement de sa renommée auprès des consommateurs potentiels. réflexion statégique.doc 22/10/02 7

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Les activités de cette matrice concernent les canaux de communication électronique et les interfaces avec les systèmes d'information de l'entreprise

Plus en détail

Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be

Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be Septembre 2001 1 Le guide est introduit par une série de points traitant des sujets suivants : 1. L e-business : un concept

Plus en détail

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie?

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? André Delacharlerie Responsable de l Observatoire des TIC ad@awt.be e-business, fini de jouer? 26.04.2007-1 Au cœur c de l

Plus en détail

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Forum Télécom SPI+ Ateliers «e-business» R. Delhaye / P. Poty - AWT Verviers, 19 février 2002 Introduction générale 1. Définitions et

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Cas JET ALU MAROC. Présentation de l entreprise

Cas JET ALU MAROC. Présentation de l entreprise NS L utilisation de la calculatrice est autorisée ; Aucun document n est autorisé ; 0. point de la note sur vingt sera consacré à la présentation soignée de la copie : Eviter les ratures et surcharges,

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TYPE POUR LA PRESTATION DU GESTIONNAIRE DE PROJETS E-BUSINESS EN REGION WALLONNE (RENTIC)

CAHIER DES CHARGES TYPE POUR LA PRESTATION DU GESTIONNAIRE DE PROJETS E-BUSINESS EN REGION WALLONNE (RENTIC) CAHIER DES CHARGES TYPE POUR LA PRESTATION DU GESTIONNAIRE DE PROJETS E-BUSINESS EN REGION WALLONNE (RENTIC) PROJET SOUHAITE:... NOM DE L ENTREPRISE CLIENTE:... ADRESSE:... TELEPHONE:... /... FAX:... /...

Plus en détail

e-business, fini de jouer?

e-business, fini de jouer? e-business, fini de jouer? André Delacharlerie Hélène Raimond ad@awt.be & hr@awt.be e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-1 I. Petit tour des concepts e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-2 les télécoms

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C)

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition et catégories 3 : Critère de définition 1 : la nature des produits 4 : Critère de définition

Plus en détail

Logica. Réussir son projet Centre d Appels. Date : 4 avril 2001 Auteur : Jérôme Capirossi, Consultant en Système d Information, Logica

Logica. Réussir son projet Centre d Appels. Date : 4 avril 2001 Auteur : Jérôme Capirossi, Consultant en Système d Information, Logica Réussir son projet Centre d Appels Date : 4 avril 2001 Auteur : Jérôme Capirossi, Consultant en Système d Information, Logica Introduction Aujourd hui, les entreprises se focalisent sur une approche transactionnelle

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages

Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Gestion des ressources humaines et SI RH : grandes tendances, innovations et usages Une solution organisationnelle : le Centre de Services Partagés Le 7 novembre 2006 1 Sommaire Ineum consulting en quelques

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access

Projet : Réalisation d une base de. données. Sujet : Gestion des ressources humaines. Logiciel : Microsoft Access Projet : Réalisation d une base de données Sujet : Gestion des ressources humaines Logiciel : Microsoft Access Encadré par : M. Mohamed Saïd ZERRADSAHLI Réalisé par : Ben Abdelmoumen Ibtissam Challaoui

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

BTS NRC. Négociations Relations Commerciales

BTS NRC. Négociations Relations Commerciales Unités contenu pédagogique commun contenu pédagogique spécifique Communication écrite et orale, économie, droit, mathématiques appliquées à l économie, informatique. Mercatique (études de marché, études

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Éditorial La mondialisation des marchés, la réduction de la durée de vie des produits et la compétition accrue entre petites et grandes organisations sont des facteurs qui incitent les entreprises à se

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012

Programme de Partenariat CIOA. Ecole du Nouveau Commerce. Septembre 2012 Programme de Partenariat CIOA Ecole du Nouveau Commerce Septembre 2012 Groupe CIOA - Le Nobel - Avenue de l Université - 83160 La Valette du Var FRANCE Tel : 33 (0)4 94 14 12 40 - Fax : 33 (0)4 94 14 12

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation

Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation Présentation de solutions techniques mises en oeuvre dans le cadre des plate-formes d'intermédiation, notamment sur base du standard XML Créée le 14/05/01 Modifiée

Plus en détail

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Grâce à Microsoft Dynamics NAV, donnez vie à vos projets.

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Business (B to B)

Fiche méthodologique Le Business to Business (B to B) Fiche méthodologique Le Business to Business (B to B) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition, aspects et classification 3 : Le modèle des relations transactionnelles 4 : Le modèle

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

HMS e-business suite. Busin ess Suite ERP. www.hms.com.tn

HMS e-business suite. Busin ess Suite ERP. www.hms.com.tn ERP Busin ess Suite HMS e-business suite www.hms.com.tn 1 Un ERP est un système intégré qui permet à l entreprise de standardiser son système d information pour relier et automatiser ses processus de base.

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

ABACUS BUSINESS SOFTWARE. La solution Enterprise

ABACUS BUSINESS SOFTWARE. La solution Enterprise ABACUS BUSINESS SOFTWARE La solution Enterprise ABACUS ENTERPRISE LE LOGICIEL SUISSE POUR LES PME Les logiciels de gestion ABACUS Enterprise optimisent les processus de travail. Les entreprises peuvent

Plus en détail

NOTIONS DE E-BUSINESS

NOTIONS DE E-BUSINESS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION NOTIONS

Plus en détail

Construire un Business Plan Complet

Construire un Business Plan Complet Construire un Business Plan Complet 2010 Connecting-Investors.fr Page /8 I. RESUME Synthèse rapide du plan de développement en quelques dizaines de lignes, le résumé opérationnel doit présenter les points

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL SUISSE POUR PME Travailler mieux avec un logiciel de gestion suisse qui a fait ses preuves > A fait ses preuves dans plus de 30 000 entreprises

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

Your Access to the International Market is our AIM. www.aim-development.net

Your Access to the International Market is our AIM. www.aim-development.net Your Access to the International Market is our AIM Your Access to the International Market is our AIM Exporter est un défi dont il est difficile d'anticiper tous les obstacles et qui requiert la mobilisation

Plus en détail

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité?

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? Existe-t-il une relation entre la fragilité économique des TPE et PME françaises et le peu de temps qu elles consacrent à la construction

Plus en détail

systèmes d information Objectifs de la séance

systèmes d information Objectifs de la séance Le lien entre stratégie et systèmes d information Wal-mart Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Objectifs de la séance Comprendre le lien entre stratégie et systèmes d information La structure d un secteur

Plus en détail

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Marketing internet Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3

Plus en détail

Présentation du Progiciel de Gestion Intégré

Présentation du Progiciel de Gestion Intégré Présentation du Progiciel de Gestion Intégré Formation STMG 2012 Introduction Définition d un PGI Place du PGI en STMG Exemple de PGI : Premier contact avec une courte démonstration basée sur EBP Openline

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

www.businessmanagement.tn

www.businessmanagement.tn www.businessmanagement.tn Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Voyez loin grâce à Microsoft Dynamics NAV. Parce qu'elle offre un meilleur contrôle

Plus en détail

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4 Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs Titre RNCP, niveau II, code nsf 310 m, enregistré au rncp JO du 5 mars 2013, arrêté du 22/01/13,

Plus en détail

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE?

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? GROUPE N 4 Péryne DESMULIER Maxime DEVIN Clément DUBOIS Julien DUTHEIL Mandy LOOSVELDT I II III INTRODUCTION

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Stratégie internet Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Fiche de l'awt Le Business to Business (B2B)

Fiche de l'awt Le Business to Business (B2B) Fiche de l'awt Le Business to Business (B2B) E-Business: présentation du Business to Business (B2B ou B to B, c'est-à-dire les activités concernant les relations entre des entreprises) et de ses différents

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 70 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 70 70 ACTIVITÉS DES SIÈGES SOCIAUX ; CONSEIL DE GESTION Cette division comprend le conseil et l'assistance à des entreprises et autres organisations

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

.Next. Advanced Customer Service Intelligent Pricing & Promotion

.Next. Advanced Customer Service Intelligent Pricing & Promotion .Next Demand Forecasting Open to buy Assortment Sourcing Optimisation Procurement & Production Planning Advanced Replenishment In store HR Optimisation Mobile Point Of Service CRM & Loyalty Advanced Customer

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Catalogue de Formation Chambre de Commerce Algéro-Allemande AHK Algérie

Catalogue de Formation Chambre de Commerce Algéro-Allemande AHK Algérie Catalogue de Formation Chambre de Commerce Algéro-Allemande AHK Algérie Formation 2014 0 L AHK Algérie, votre partenaire en matière de formation Afin de mieux répondre á vos besoins en matière de formation

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion

Plus en détail

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE Royaume du Maroc DIAGNOSTIC STRATEGIQUE, FINANCIER ET PLAN DE MISE A NIVEAU 1 TERMES DE RÉFÉRENCE 1 Le rapport d un diagnostic stratégique est un rapport d expertise, il représente la synthèse des informations

Plus en détail

Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning)

Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning) Les systèmes de gestion intégrée : ERP ( entreprise ressource planning) 1 Les questions posées: 1. Quelles sont, la définition, les caractéristiques, les enjeux, les bénéfices, les acteurs d un système

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

Production MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA

Production MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA Production MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA PRODUCTION Le module Production de Microsoft Business Solutions- Axapta vous informe en temps réel sur vos processus de production pour vous aider à améliorer

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Agadir-Maroc 15 décembre 2007 Thierry LONGEAU www.alcantis.fr Thierry LONGEAU Dirigeant du cabinet Alcantis Experts en systèmes d informations et de gestion

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue avril 2009 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 Il est attendu des candidats à ce marché

Plus en détail

Formulation des politiques logistiques

Formulation des politiques logistiques Formulation des politiques logistiques plan Introduction I- Système d objectifs, la logistique comme gestion d interfaces II- Typologie des politiques logistiques III- Alliances et partenariats comme orientation

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr

VOTRE EXPERT MÉTIER. www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr VOTRE EXPERT MÉTIER 2, quai du Commerce - C.P. 731 69256 LYON CEDEX 09 Tél : 04 72 53 33 33 Fax : 04 72 53 33 34 www.ordirope.fr commercial@ordirope.fr Éditeur de Ordirope, éditeur de Nous partageons le

Plus en détail