Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment"

Transcription

1 Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Forum Télécom SPI+ Ateliers «e-business» R. Delhaye / P. Poty - AWT Verviers, 19 février 2002 Introduction générale 1. Définitions et concepts 2. Les réalités de l e-business en Wallonie 3. Méthodologie d implantation 4. Le guide de l e-business: 1. Définitions et concepts 1.1 Qu est-ce que l e-business? 1.2 Le business to business 1.3 Le business to consumers 1.1 Qu est-ce que l e-business (1) Défintion de l e-business Définition L e-business recouvre les applications de l informatique faisant appel aux TIC pour traiter de façon performante les relations d une entreprise avec l extérieur. Les intervenants de l e-business Multiplicité des intervenants et des partenaires potentiels Qu est-ce que l e-business (2) L intégration avec les systèmes internes et les SI des partenaires: une problématique cruciale Le développement de l e-business doit être profitable pour toutes les parties concernées Un projet e-business implique de: Mettre en place des canaux de communication électronique avec l extérieur Interfacer ces canaux avec les processus internes Prévoir les changements organisationnels induits Qu est-ce que l e-business (3) Un projet e-business doit répondre à un besoin clairement identifié ou à une opportunité de profit: ce n est ni une mode, ni une fatalité! Ne confondons pas «e-business» et «commerce électronique»: le CA généré par la vente en ligne B2C ne représente que 10% du CA global généré par l e-business! 1

2 1.1 Qu est-ce que l e-business (4) Les deux moteurs de l e-business Ces deux moteurs sont: les TIC et la gestion orientée clients (CRM) CRM: la plupart des activités de l entreprise sont dirigées vers les clients C est par l adoption de la CRM que l e-business peut générer une création de valeur pour l entreprise Les TIC assurent le transfert et la maîtrise des flux d information Qu est-ce que l e-business (5) La proposition de valeur Tout projet e-business doit générer une valeur ajoutée pour l entreprise, ses clients, ses partenaires et son personnel Exemples de création de valeur pour ces quatre types d intervenants Il s agira d EXPLICITER cette création de valeur pour MOTIVER les intervenants à soutenir le projet Qu est-ce que l e-business (6) La proposition de valeur: il s agit de l expression des apports du projet e-business pour l ensemble des intervenants L apport de valeur est toujours lié à une offre de produits et de services et doit être supérieur aux coûts engendrés Chaque modèle e-business recèle sa propre proposition de valeur Adoption volontaire ou adoption forcée? Qu est-ce que l e-business (5) Les modèles d e-business Selon la CIBLE de l activité e-business et selon les CONSEQUENCES du projet sur: La proposition de valeur Les technologies mises en œuvre Les processus informatiques et organisationnels engendrés On distingue 2 grandes familles de modèles e- business: B2B, B2C 1.2 Le Business to Business (1) Défintion et classification Le B2B concerne l utilisation de supports électroniques pour tout ou partie des échanges d information d une entreprise avec d autres entreprises Activités potentiellement concernées dans l entreprise: la plupart de processus de travail externes et internes! Le Business to Business (2) Dans le but de: Maîtriser les coûts Améliorer la qualité du service aux clients Le B2B introduit une pression à l intégration: Des échanges externes (intégration flux réels / flux financiers ou intégration de la gestion clientèle) Du front-office avec le back-office 2

3 Le Business to Business (3) L intégration induite par l e-business autorise la mise en oeuvre de «nouvelles» méthodes de gestion: Customer relationship management Selling chain management Supply chain management E-procurement Le Business to Business (4) Selon la finalité des échanges d information entre les entreprises concernées, on distingue trois modèles B2B: Les relations transactionnelles (vente ou achats en ligne) Le partage de ressources L intégration de processus Le Business to Business (5) Le modèle transactionnel Il s agit de faire supporter les processus d achat et/ou de vente par des moyens électroniques: Commande Accusé de réception Notification de livraison Facturation Paiement Ceci peut s accompagner d activité prétransactionnelles (marketing) ou post-transactionnelles (service après vente) Le Business to Business (6) Les avantages de ce modèle sont: La réduction du coût des transactions commerciales La réduction des coûts internes La réduction des délais d exécution des transactions La possibilité d accroître la fidélité des clients et/ou des fournisseurs Ce modèle s applique tant aux relations entre entreprises indépendantes qu à celles entre entreprises liées (sous-traitants, filiales, intervenants obligés). Le Business to Business (7) Le partage de ressources Ce modèle concerne le recours aux TIC pour assurer la gestion partagée de ressources communes à plusieurs entreprises Il est particulièrement important pour les PME wallonnes: c est l équivalent PME de «l entreprise virtuelle» pour les grands groupes industriels. Le Business to Business (8) Il existe quatre sous-modèles de partage de ressources: Partage de capacités de production (moyens de production ou demandes) Partage de compétences Partage de stocks Partage d informations: clients, fournisseurs, techniques, de veille 3

4 Le Business to Business (9) L intégration de processus Il s agit d intégrer les processus de travail (industriels et/ou logistiques) entre des entreprises distinctes L objectif est de réduire les coûts de coordination et les délais d exécution des échanges Il se fonde sur: L ultra-rationalisation du processus de production L intégration des SI en externe comme en interne L existence de feed-backs facilitant la gestion globale La solidité du partenariat liant les entreprises participantes 1.3 Le Business to Consumers (1) Définition et catégories Le B2C concerne l utilisation de supports électroniques et de télécommunication pour tout ou partie des échanges entre entreprises et consommateurs finaux. Le B2C est la partie de la plus visible de l ebusiness. C est l «e-commerce au sens strict» Le B2C reste très minotaire par rapport au B2B en termes de diffusion dans les entreprises Le Business to Consumers (2) Le B2C concerne une série d activités directement ou indirectement liées à la vente: Marketing Catalogues et services d information Commandes en ligne Paiement électronique Distribution Service après-vente Le Business to Consumers (3) On retient trois critères principaux permettant de classer les différentes formes de B2C: La nature du produit Le degré de finalisation du produit Le type de transaction commerciale Ces critères ont des répercussions importantes sur les techniques mises en œuvre et les répercussions organisationnelles Souvent, ils conditionnent aussi les chances de succès d un projet B2C 2. Les réalités de l e-business La Diffusion des TIC en RW au niveau des PME: Diffusion des TIC en RW (1) Au niveau des PME Enquête statistique portant sur: L enquête de l AWT Equipements Usages Le taux d'équipement par personne occupée Le nombre de stations de travail connectées Le nombre d'entreprises équipées d'un réseau local Les usages des réseaux par les entreprises Les niveaux de dépenses TIC des entreprises 4

5 Diffusion des TIC en RW (2) Objectif: produire une série d indicateurs, analysés selon 4 paramètres: Le nombre de personnes occupées Le secteur d'activité la localisation en milieu rural, semi-urbain ou urbain Le chiffre d'affaires Diffusion des TIC en RW (3) PME Taux d équipement 91,3 % disposent d'au moins une station de travail 71,8 % disposent d' un accès Internet le niveau d'équipement varie significativement en fonction du chiffre d'affaires par personne occupée (0,23 stations si CA pp < euros, contre 0,84 stations si CA pp > euros) Diffusion des TIC en RW (4) PME Taux d équipement Le secteur d activité est déterminant Diffusion des TIC en RW (5) PME Taux d équipement Le taux d équipement varie fortement selon la province Brabant: 0.72 Liège: 0.43 Hainaut: 0.41 Namur: 0.35 Luxembourg: 0.33 Diffusion des TIC en RW (6) PME Stations connectées 51,6 % des entreprises utilisant au moins un PC ne disposent que d'une station de travail connectée et 27,7 % disposent de 2 à 4 stations de travail connectées. 83,7 % d'entreprises comptant 5 à 19 personnes ne disposent que d'une station de travail connectée. Diffusion des TIC en RW (7) PME Stations connectées Le secteur d activité est à nouveau déterminant 5

6 Diffusion des TIC en RW (8) PME Réseaux locaux 51 % des entreprises disposent d'un LAN 70,2 % des entreprises disposant d'au moins deux stations de travail, disposent d un LAN La localisation et le chiffre d affaires par personne occupée restent des facteurs discriminants au niveau des LAN Diffusion des TIC en RW (9) PME Réseaux locaux L appartenance sectorielle est encore plus déterminante Diffusion des TIC en RW (10) PME Accès Internet 95,6 % des entreprises employant plus de 50 personnes disposent d'une connexion Internet, alors que seulement 67,2 % des entreprises occupant de 5 à 19 personnes sont connectées la localisation géographique de l'entreprise n apparaît pas comme un facteur discriminant, à l exception du Brabant wallon Diffusion des TIC en RW (11) PME Accès Internet Le secteur d activité est toujours important, et on constate la progression des garages Diffusion des TIC en RW (12) PME Accès Internet Le critère tiré du chiffre d'affaires de l'entreprise n'apparaît pas ici comme très significatif 50,1 % des PME utilisent des connexion bas débit (< 64 Kb) et seulement 4.5 % d entre elles sont connectées sur un haut débit (plus de 512 Kb) les connexions PSTN et ISDN demeurent le moyen le plus utilisé. Celles-ci représentent 92,6 % des modes d'accès Diffusion des TIC en RW (13) PME Utilisation d Internet L'utilisation des services bancaires en ligne vient largement en tête, avec 80,6 % des entreprises équipées d'au moins un PC le taux d'entreprises connectées disposant d'au moins un abonnement gratuit ou payant à une base de données externe atteint 32,4 % L'usage d'un réseau privé virtuel (VPN) reste totalement marginal avec un taux de 1,7 % L'utilisation de la technologie VoIP et des applicatifs de visioconférence et de workflow reste totalement marginale 6

7 Diffusion des TIC en RW (14) PME Outsourcing Près d'un tiers des entreprises équipées d'au moins un PC recourent à l'outsourcing pour: le développement d'applications informatiques, la gestion des systèmes d'exploitation. Ce sont les PME de taille intermédiaire (20 à 49 personnes) qui ont le plus recours à l outsourcing Diffusion des TIC en RW (15) PME Outsourcing la création, l'évolution et la mise à jour des sites Web sont le plus souvent confiés à des prestataires extérieurs (61,4%) Le Webmastering échappe cependant à cette règle La taille de l entreprise apparaît ici comme indépendante de ce phénomène Diffusion des TIC en RW (16) PME Usages B2B Tous moyens confondus, 16,7 % des entreprises recourent à la commande en ligne (12.6 % via le Web) L'utilisation du paiement en ligne reste quant à elle marginale (3,5 % seulement des PME wallonnes) Pour les entreprises pratiquant la commande en ligne, tous moyens confondus, seules 16,8 % ont une intégration avec le Back Office Diffusion des TIC en RW (17) PME Usages B2C 30.4 % des PME disposent d un site Web. Par contre, les applications «évoluées» restent plus rares: Catalogue interactif: 18.6 % Commande en ligne: 7.5 % Paiement en ligne: 1.8 % Gestion des livraisons: 2.7 % Diffusion des TIC en RW (19) PME Usages B2C 45,1 % des entreprises qui proposent la commande en ligne intègrent le processus de commande avec le back-office 36,28 % des entreprises qui proposent la commande en ligne ignorent quelle est la part du chiffre d'affaires généré par la commande électronique dans leur chiffre d'affaire global. Pour les autres entreprises, le pourcentage de chiffre d'affaires représenté par la commande en ligne reste totalement marginal Diffusion des TIC en RW (20) PME Dépenses TIC Les dépenses anuelles moyennes sont les suivantes: Investissements informatiques et télécoms: 17 ke Dépenses de téléphonie : 15 ke Budget Internet (site): 6 ke Formation TIC: 1.5 ke Les dépenses de formation restent nettement trop basses par rapport aux investissements 7

8 Diffusion des TIC en RW (21) PME Dépenses TIC Diffusion des TIC en RW (22) PME Indicateur général Les dépenses TIC annuelles sont fortement correllées à la taille de l entreprise 4 secteurs dépensent nettement plus que les autres en matière de TIC: La distribution les banques et assurances les services aux entreprises Le secteur TIC lui-même 3. Méthodologie d implantation 3.1 La méthodologie 3DIE: introduction 3.2 Les étapes de la méthode 3.3 Illustration par un cas concret La méthode 3DIE (1) 3.1 Introduction Les freins à l adoption de l e-business Méconnaissance des techniques et méthodes Sécurité Immaturité du marché de la consommation finale Manque de moyens et de compétences L importance d une méthodologie d implantation Baliser le chemin Non-reproductivité des expériences des grandes entreprises Insuffisance des comportements coopératifs Evolution rapide des technologies La méthode 3DIE (2) Prise en compte des différents aspects de la vie de l entreprise: points de vue financier, organisationnel, technique, juridique. Postulat de base: l adoption de l e-business résulte d un choix délibéré et repose sur des besoins existants (opportunité, faiblesse) L adoption doit se traduire dans des gains financiers La méthode 3DIE (3) 3.2 Les étapes de la méthode Diagnostic (analyse des besoins, choix d un modèle e-business) Design (mise au point d une solution, prise en compte des impacts) Décision (évaluation financière et qualitative) Implantation (Gestion de projet) Evaluation (analyse quantitative et qualitative visant à vérifier l adéquation de la solution par rapport aux objectifs fixés) 8

9 La méthode 3DIE (4) Diagnostic Identification des faiblesses et opportunités Choix d un modèle e-business (éventuellement, d un sousmodèle) Affinement du diagnostic: Pour quels besoins? Avec quels partenaires? Quels avantages pour les clients? Quels avantages pour le personnel? Quel type de solution technique? La méthode 3DIE (5) Design Désignation d un chef de projet / modes d implication de la direction Constitution du réseau de partenariat, organisation des flux au sein du réseau Impacts organisationnels: Automatisation des procédures internes Automatisation des procédures de collaboration Identification de nouvelles opportunités / Evolution des activités actuelles Design technique: SI interpartenaires, interfaçage Gestion des ressources humaines (y compris la formation) La méthode 3DIE (6) Décision Le business plan: Définition des critères quantitatifs, du ROI attendu, de l horizon temporel Raisonnement «marginal»: variation des coûts et des revenus Tableau(x) récapitulatif(s) Rédaction du cahier des charges Sélection d une offre La méthode 3DIE (7) Gestion de projet (implantation) Mise au point d un plan d action avec le fournisseur: re-négociation probable Traduction interne du plan d action: rôles du chef de projet, du groupe de travail Gestion de projet: timing et contrôle La méthode 3DIE (8) Evaluation et suivi Mise au point d un plan d évaluation Définition des critères qualitatifs et quantitatifs Evaluation de la réalisation des objectifs Au besoin, feed-back sur le design et les modes de gestion du projet La méthode 3DIE (9) Rôle de la direction et du chef de projet Le degré d implication de la direction est un élément crucial de la réussite des projets La direction doit guider et soutenir l effort collectif: Etre convaincu soi-même! Motiver le personnel Démontrer l importance du projet Expliquer les objectifs et les conséquences Exercer un suivi rapproché 9

10 La méthode 3DIE (10) Rôle de la direction et du chef de projet Le chef de projet peut être un dirigeant, un cadre ou un intervenant externe. Ses missions seront: Établir un plan d action Réaliser une analyse coûts/bénéfices Assurer l information du personnel Prospecter le marché et choisir les fournisseurs Assurer le suivi du projet en interne Etablir un plan de formation Assurer l évaluation ex-post La méthode 3DIE (11) Rôle de la direction et du chef de projet Le profil idéal du chef de projet: Capable de planifier et de gérer la mise en oeuvre Connaître l organisation de l entreprise Disposer de connaissances techniques Capable de négocier et de sonder le marché Anticiper les évolutions techniques et économiques Etre un bon chef d équipe On aura donc souvent recours à un groupe de travail! La méthode 3DIE (12) 3.3 Illustration Trois transporteurs wallons de petite taille Accord de coopération préalable: mise en commun des demandes auxquelles ils ne peuvent répondre seuls (manque de capacité ou de rentabilité). moyens de communication: échange de fax et appels téléphoniques. Système insatisfaisant. Les 3 entreprises décident de mettre en œuvre un système e-business, basé sur un espace sécurisé commun. 4. Le guide de l e-business (1) Objectifs du guide Méthodologie d implantation illustrée à destination des PME: Baliser la piste Disséminer les meilleures pratiques Démystifier l e-business Etablir un climat de confiance pour accélérer le processus de diffusion des TIC au sein des PME wallonnes Le guide de l e-business (2) Un guide pour qui? PME wallonnes de petite taille Sociétés de conseil travaillant avec les PME Opérateurs de formation Opérateurs de développement économique Le guide de l e-business (3) Le public-cible et ses besoins Les retards et échecs de l implantation de l ebusiness sont souvent dus à la méconnaissance: Des outils et de leur potentiel commercial Des méthodes d implantation des TIC Guider les PME vers des usages profitables des TIC, adaptés à leurs spécificités 10

11 Le guide de l e-business (4) Principes de réalisation Généricité: pour tous les secteurs et tous les modèles d e-business (b2b, b2c, intermédiaton) Accessibilité: clair, concret et détaillé via les fiches de l AWT Illustration par des exemples adaptés: cas réels de PME wallonnes Le guide de l e-business (5) Un guide sous quelle forme? Application interactive accessible via le Web Trois modes de navigation: Mode «Simple consultation»: information Mode «questions réponses»: le cœur du guide Mode «rapport»: synthèse d un plan d action e-business Le guide de l e-business (6) Avantages de la formule Possibilité de spécifier le contenu du guide selon ses besoins réels Convaincre par l exemple Mise à jour aisée Assistance en ligne Créer une communauté virtuelle d utilisateurs Le guide de l e-business (7) Organisation du contenu 11 scénarios différents (7 b2b, 2 b2c, 2 d intermédiation) 5 étapes d implantation: diagnostic, design, décision, gestion de projet, évaluation 3 modes de navigation, selon l objectif du visiteur Liens vers les fiches et le lexique de l AWT, ainsi que vers des sites extérieurs Le guide de l e-business (8) Etat actuel du guide Version en ligne: beta-test sur 2 scénarios b2b: partage de capacités de production et vente en ligne Prochainement: - Scénario b2b «achats en ligne» - scénario b2c «vente de biens physiques» Adresse: 11

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

e-business, fini de jouer?

e-business, fini de jouer? e-business, fini de jouer? André Delacharlerie Hélène Raimond ad@awt.be & hr@awt.be e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-1 I. Petit tour des concepts e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-2 les télécoms

Plus en détail

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Les activités de cette matrice concernent les canaux de communication électronique et les interfaces avec les systèmes d'information de l'entreprise

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie?

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? André Delacharlerie Responsable de l Observatoire des TIC ad@awt.be e-business, fini de jouer? 26.04.2007-1 Au cœur c de l

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

E-business @ awt.be Les aides à l e-business Le Club PME 2.0. @awtbe Pascal Butera

E-business @ awt.be Les aides à l e-business Le Club PME 2.0. @awtbe Pascal Butera E-business @ awt.be Les aides à l e-business Le Club PME 2.0 @awtbe Pascal Butera Définition de l e-business Les échanges de données informatisées à caractère commercial, par des moyens de télécommunication,

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION

ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL DE GESTION ABACUS ENTERPRISE LOGICIEL SUISSE POUR PME Travailler mieux avec un logiciel de gestion suisse qui a fait ses preuves > A fait ses preuves dans plus de 30 000 entreprises

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

E-Business : Obtention de la prime RW

E-Business : Obtention de la prime RW Site e-business E-Business : Obtention de la prime RW Olivier de Wasseige SPI+ / Forum Telecom 6 février 2003 Espace virtuel qui se trouve sur le réseau internet, Contenant diverses sortes d informations

Plus en détail

Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be

Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be Introduction au guide d implantation de l e-business dans les PME guide.awt.be Septembre 2001 1 Le guide est introduit par une série de points traitant des sujets suivants : 1. L e-business : un concept

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

TIC et Stratégies d affairesd. Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain

TIC et Stratégies d affairesd. Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain Emploi Stratégies TIC Organisation Travail GRH TIC et Stratégies d affairesd Deux visions

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

Fiche méthodologique Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche méthodologique Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche méthodologique Matrice activités d'un projet d'ebusiness Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Objectifs et usages de la matrice : illustrations 3 : Structuration de la matrice 4 :

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS Titre inscrit au RNCP, niveau I (NIVEAU BAC+5), JO du 09/08/2014 120 crédits ECTS Délivré en partenariat avec ECORIS Langues d enseignement

Plus en détail

NOTIONS DE E-BUSINESS

NOTIONS DE E-BUSINESS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION NOTIONS

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

L intégration des TIC est encore incomplète dans les entreprises

L intégration des TIC est encore incomplète dans les entreprises L intégration des TIC est encore incomplète dans les entreprises Sonia Besnard, Chantal Biré et Patrice Victor* Presque toutes les entreprises d au moins dix salariés sont connectées à l internet, en France

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Les chiffres des entreprises bas-normandes

Les chiffres des entreprises bas-normandes Les chiffres des entreprises bas-normandes Équipements et connexion Sommaire 1 - Équipement des entreprises en ordinateur et en connexion internet........ 15 2 - Les types de connexions internet dans les

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C)

Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C) Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C) E-Business, présentation du Business to Consumer (B2C ou B to C, c'est-à-dire les activités ayant le consommateur final comme client) et de ses différentes

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul.

- 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat. Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. - 09 - Les ratios d'analyse de l'activité et du résultat Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o Méthodologie et interprétation des ratios. Etre capable de retrouver les éléments de calcul. Définition

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations S FORMATIONS OPÉRATIONNELLES POUR LES ARTISANS ET LES ENTREPRENEURS Une nouveauté CAPBOX 2012 370 DU MANAGEMENT Animer et motiver son équipe Recruter et intégrer un nouveau collaborateur

Plus en détail

Les déterminants des stratégies e-business des entreprises : une étude empirique sur données luxembourgeoises

Les déterminants des stratégies e-business des entreprises : une étude empirique sur données luxembourgeoises Les déterminants des stratégies e-business des entreprises : une étude empirique sur données luxembourgeoises Ludivine Martin CREM - Université de Rennes 1 4 e séminaire de M@rsouin, Objectif / question.

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

E-commerce. Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM

E-commerce. Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM E-commerce Réalisé par: Ghita Bouayad Chaimae Lahlou Walid Najeb Ismail Regragui Nour El Houda Sellai

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

Pascal Aubin 15 octobre 2010 - Paris Web LE WEB VU D UN CLIENT GRAND COMPTE

Pascal Aubin 15 octobre 2010 - Paris Web LE WEB VU D UN CLIENT GRAND COMPTE Pascal Aubin 15 octobre 2010 - Paris Web LE WEB VU D UN CLIENT GRAND COMPTE Pourquoi cette exposer le point de vue "client" démystifier un "client Seulement une approche Aspect Juridique Client-Fournisseur

Plus en détail

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise AGIPROD La gestion opérationnelle de votre entreprise L ERP d inspiration bureautique AgiProd est le Progiciel de Gestion Intégré adapté aux TPE industrielles et de négoce. Il est proposé par le Groupe

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Processus de déploiement d une stratégie CRM

Processus de déploiement d une stratégie CRM CRM odyssey Inc. SYNTHESE DE LA MÉTHODOLOGIE CRM odyssey est aussi la marque de commerce d une méthodologie de déploiement de stratégie CRM dans les entreprises. Elle repose sur un processus dynamique

Plus en détail

TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours)

TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours) TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours) Organisations = rassemblent de personnes qui répartit des tâches : I) Présentation de l entreprise A) Approche économique et sociale 1)

Plus en détail

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE Groupe CIOA Groupe CIOA LA SOLUTION DE E-TOURISME POUR LA PROMOTION DES TERRITOIRES TERRITOURISM EST UNE PLATEFORME DIGITALE A DESTINATION

Plus en détail

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial.

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial. SYSTEO CRM est un logiciel de gestion de la relation client B2B spécifique pour la gestion de la force de vente. Il permet un gain de temps précieux et une augmentation de la productivité des commerciaux.

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information EEP s Systèmes d information Echanges de Données Informatisés Bertrand Cuissart 1 1 Département GLT, IUT d Alençon, Université de Caen. 7 janvier 2007 Internet EEP nouvelles contraintes nouveaux outils

Plus en détail

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention Principes généraux Une approche différente en première et terminale Le rôle du PGI dans l enseignement Les choix préalables du formateur Liste de considérations

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce?

LILLE 2002. Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LILLE 2002 Le e-commerce : comment l entreprise maîtrise-t-elle les risques logistiques de cette nouvelle forme de commerce? LES PARTICIPANTS Anne DEUTSCH Direction technique SIACI Richard MEKOUAR Senior

Plus en détail

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0 Des données fiables pour de meilleurs résultats Les entreprises génèrent et collectent chaque jour une multitude de données : informations sur les comptes,

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Analyse détaillée des résultats de l enquête 2001 http://usages.awt.be

Analyse détaillée des résultats de l enquête 2001 http://usages.awt.be Usages TIC par les PME wallonnes Analyse détaillée des résultats de l enquête 2001 http://usages.awt.be Usages des TIC par les PME wallonnes Page 1 AWT avril 2002 Table des Matières Table des Matières...2

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

TRANSITION. BtoB COMMERCE

TRANSITION. BtoB COMMERCE TRANSITION & BtoB COMMERCE UNE ÉTUDE RÉALISÉE PAR NEXT CONTENT ET LE CRÉDOC À L INITIATIVE DE LA FEVAD, AVEC LE SOUTIEN DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ET DES PARTENAIRES Présentée aux Rendez-vous

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

silog erp L'ERP le plus complet

silog erp L'ERP le plus complet silog erp L'ERP le plus complet SILOG 8.5 version SILOG ERP répond aux besoins de la PME moderne confrontée à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites, EDI, qualité ISO, législation

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009

- Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini. Djamal SAID, le 11 Mars 2009 - Les métiers de l informatique - Focus sur les métiers de Capgemini Djamal SAID, le 11 Mars 2009 AGENDA Les métiers de l informatique Présentation de Capgemini Les métiers de Capgemini DSI ou SSII : Les

Plus en détail