NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET. Christian Poirier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET. Christian Poirier"

Transcription

1 NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET Christian Poirier Journée Société Générale - 20 juin 2000

2 Sommaire Analyse F.F.O.R. (forces, faiblesses, opportunités et risques) Positionnement / Objectifs Mesures / application Journée Société Générale - 20 juin

3 Analyse F.F.O.R. (forces, faiblesses, opportunités et risques) Objectifs / Positionnement Mesures / application Journée Société Générale - 20 juin

4 Analyse F.F.O.R. : Principes Etudier attentivement l'environnement grâce à : L écoute de notre clientèle L examen de la situation de la banque électronique dans les pays les plus avancés dans ce domaine Evaluer notre propre situation Nos forces : les bases de notre réussite en France Nos faiblesses : grande concentration sur le marché domestique... Journée Société Générale - 20 juin

5 Analyse F.F.O.R. : Evaluation de l environnement Nous avons appris, à l'écoute de nos clients : Les nouvelles technologies de la banque sont de mieux en mieux acceptées Pénétration de la banque en ligne en France anticipée à 15 à 20% dans les 5 ans Toutefois, la plupart des clients souhaitent utiliser tous les canaux leurs attentes, leurs besoins, et leur environnement immédiat Les principaux obstacles perçus à l'usage de la banque électronique sont : Crainte de déshumanisation Tarification Manque de sécurité Journée Société Générale - 20 juin

6 Analyse F.F.O.R. : Evaluation de l environnement Ce qu'il faut retenir de l'observation des marchés étrangers : 1/ Evolution des conditions sur le marché Les produits ne sont pas tous adaptés de la même manière à la banque électronique Pression généralisée sur les marges Pouvoir de négociation des clients accru Les nouveaux entrants proposent des prix cassés Baisse de la fidélité des clients Toutefois : Les meilleures banques scandinaves ont su conserver leur rentabilité Les meilleures banques américaines ont su conserver leurs clients les plus rentables Journée Société Générale - 20 juin

7 Analyse F.F.O.R. : Evaluation de l environnement Ce qu'il faut retenir de l'observation des marchés étrangers : 2/ Concurrence entre les business-models Les e-banks pures peinent : jusqu à présent aucune n est rentable Le "multicanaux" remplacera partout le modèle de la banque en dur devenu obsolète Ce nouveau modèle sera plus sensible à la concurrence des acteurs de niche dont la percée est déjà illustrée par les courtiers en ligne Journée Société Générale - 20 juin

8 Analyse F.F.O.R. : Evaluation de notre situation Nos forces Fidélité et confiance de la clientèle Marque Service clientèle Cross selling Plate-formes de production spécialisées Nos faiblesses Une banque de détail encore trop domestique Coeff. d'exploitation (selon les normes européennes) Encore trop de clients insuffisamment rentables... Nous sommes optimistes quant au caractère durable de notre rentabilité Journée Société Générale - 20 juin

9 Internet et son impact Nous sommes optimistes quant au caractère durable de notre rentabilité PNB Retombées positives Croissance économique dopée par les nouvelles technologies Accès à de nouvelles opportunités Retombées négatives Pression sur les marges Risque sur parts de marchés Coûts Un business model plus efficace Baisse des coûts d acquisition, de distribution et de traitement Moindre attrition Hausse des coûts informatique et marketing Journée Société Générale - 20 juin

10 Analyse F.F.O.R. (forces, faiblesses, opportunités et risques) Objectifs / Positionnement Mesures / Application Journée Société Générale - 20 juin

11 Position / Objectifs Nous nous considérons fondamentalement comme un réformateur proactif Toutefois, une telle position ne nous a pas empêchés de nous positionner de manière défensive en cas de besoin Nous nous positionnerons de plus en plus comme attaquant afin d élargir notre fonds de commerce Nous acceptons la cannibalisation et nous sommes en mesure de la maîtriser Journée Société Générale - 20 juin

12 Analyse F.F.O.R. (forces, faiblesses, opportunités et risques) Objectifs / Positionnement Mesures / Application Journée Société Générale - 20 juin

13 Mesures à prendre / Mise en application Position Objectifs Décisions Calendrier Conserver la part de notre clientèle intéressée par la banque électronique Mettre en place un site transactionnel Logitel Net disponible depuis mai 1999 Défense Eviter le «cherry picking» des clients les plus attractifs S aligner - en cas de besoin - sur les offres tarifaires des nouveaux acteurs en ligne Instructions appropriées en cours Journée Société Générale - 20 juin

14 Mesures à prendre / Mise en application Position Objectifs Décisions Calendrier Réformateur proactif Encourager nos clients à migrer vers la banque en ligne Promouvoir l accès gratuit à internet Offrir gratuitement la banque en ligne (transactions de base) Lancer des portails spécialisés par segment de marché Fournisseur d accès gratuit à internet à partir du 15 juin 2000 Depuis mai 1999, et confirmé en juin 2000 A partir du 5 juillet 2000 pour les particuliers et les PME Améliorer la productivité dans son ensemble et renforcer la relation clientèle Remodeler en profondeur notre business model Journée Société Générale - 20 juin

15 Mesures à prendre / Mise en application Remodeler en profondeur notre «business model» Ce que nous comptons faire : Dissocier davantage la production et la distribution Renforcer la distribution, qui constitue un de nos points forts Aller vers un modèle de distribution «multicanaux» intégré Focaliser les agences sur la vente de produits nonbanalisés et sur la relation clientèle Journée Société Générale - 20 juin Ce que nous pensons ne pas devoir faire au cours des prochaines années : Fermer des agences sauf pour des raisons locales Ce que nous comptons faire en termes de marketing-mix : Evoluer vers une politique marketing «one to few» Proposer des produits «best of breed» Différencier davantage les tarifs et les prix selon les canaux

16 Mesures à prendre / Mise en application Position Objectifs Décisions Calendrier Réformateur proactif Encourager nos clients à migrer en ligne Améliorer la productivité dans son ensemble et renforcer la relation clientèle Promouvoir la navigation sur Internet Offrir gratuitement la banque en ligne (transactions de base) Lancer des portails spécialisés en fonction des segments de marché Remodeler en profondeur notre "business model" Fournisseur d accès gratuit à internet à partir du 15 juin 2000 Depuis mai 1999, et confirmé en juin 2000 A partir du 5 juillet 2000 pour les particuliers et les PME Le projet «4D» en cours de développement, avec des «victoires rapides» Journée Société Générale - 20 juin

17 Mesures à prendre / Mise en application Position Objectifs Décisions Calendrier Tirer le meilleur parti des «nouvelles niches» internet Stimuler nos futurs «category killers» (Fimatex ) Croissance spectaculaire de Fimatex depuis 1999 Attaquant Saisir les opportunités en commerce électronique pour les PME et les grandes entreprises Examiner la question de la banque électronique sous une marque autonome Lancer un produit maison complet B to C Mettre en place (en partenariat) un marché B to B horizontal Lancer en partenariat une offre ASP «No go» pour une banque électronique «stand-alone» en France, en raison du manque de rentabilité Préférer l'étude d un projet international plus riche, avec des partenaires «Sogenactif» lancé en décembre 1999 Prototype lancé au 4e trimestre Etude en cours Etude terminée fin mai 2000 Etude en cours Journée Société Générale - 20 juin

18 NOTRE STRATÉGIE DE BANQUE DE DÉTAIL SUR INTERNET Christian Poirier Journée Société Générale - 20 juin 2000

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

La fidélité est contraire à la nature humaine.

La fidélité est contraire à la nature humaine. La fidélité est contraire à la nature humaine. CHARLES FOURIER Philosophe et économiste français. POURQUOI FIDELISER? Un cas de force majeure 20% des investissements en fidélisation représentent 80% du

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires?

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? Les réseaux d agences des banques de détail en Europe vont être confrontés à de profonds changements, à une pression accrue sur leur modèle économique

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

GROUPE SYNERGIE PME INC. 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448

GROUPE SYNERGIE PME INC. 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448 GROUPE SYNERGIE PME INC. Société spécialisée en développement des affaires AUGMENTATION DES VENTES 800, boul. René-Lévesque O., #161, Stn B, Montréal, QC, H3B 3J5 Tél. : 514.805.8448 AUGMENTATION DES VENTES

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

Pricing : la technique ne suffit pas

Pricing : la technique ne suffit pas Pricing : la technique ne suffit pas Par Frédéric Milgrom Vice President, Estin & Co Optimiser les prix recèle un potentiel d amélioration des résultats significatif et plus aisé à atteindre que des réductions

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Le Futur de la Banque de Détail

Le Futur de la Banque de Détail Forum d'été du Club des Dirigeants de Banques Africaines Le Futur de la Banque de Détail Présentation Roland Berger Ho Chi Minh ville, le 26 juin 2014 Roland Berger est le grand cabinet d'origine européenne

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment

Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Plan de l exposé Projets E-Business en PME le pourquoi et le comment Forum Télécom SPI+ Ateliers «e-business» R. Delhaye / P. Poty - AWT Verviers, 19 février 2002 Introduction générale 1. Définitions et

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager, dédiée aux managers et à leurs équipes pour le

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Autoline Drive. Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients. www.cdkglobal.fr

Autoline Drive. Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients. www.cdkglobal.fr Autoline Drive Séduisez, convertissez et fidélisez un nombre accru de clients www.cdkglobal.fr Les attentes des clients révolutionnent le marché de la distribution automobile plus vite que jamais Êtes-vous

Plus en détail

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime?

Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Voulez-vous offrir le service libre-service bancaire ultime? Logiciel libre-service NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Experience a new world of interaction

Plus en détail

Le CRM au cœur des cabinets d avocats

Le CRM au cœur des cabinets d avocats Livre Blanc Le CRM au cœur des cabinets d avocats Entrez dans le futur de la relation clients Edito Le monde du conseil juridique est en pleine (r)évolution. Alors que le décret n 2014-1251 du 28 octobre

Plus en détail

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B Pour bien servir son marché, une entreprise doit mettre en œuvre une démarche en trois temps : segmentation,

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II

L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II 15 novembre 2013 L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II Pascal Gonzalvez 1 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente?

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Micro conférence Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Intervenants Georges Crampette Expert comptable Cabinet Crampette Sylvain Lherm Sonia Piasentin Direction

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

QLIKVIEW POUR SALESFORCE

QLIKVIEW POUR SALESFORCE QLIKVIEW POUR SALESFORCE Exploiter rapidement et facilement les données issues de votre CRM QlikView simplifie l intégration de la Business Discovery à une Plate-forme PaaS (Platform as a Service) éprouvée

Plus en détail

La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone

La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone DOSSIER DE PRESSE La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone CONFÉRENCE DE PRESSE - 13 MARS 2007 Communiqué de Presse - L évènement Fiche Produit SOGETEL - Présentation du service

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT.

EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT. EMARSYS SMS INTÉGREZ LE SMS À VOTRE STRATÉGIE MULTICANAL. SANS EFFORT. EMARSYS SMS Ajoutez SMS Text Marketing à votre stratégie multicanal. Emarsys SMS: Ajoutez SMS Text Marketing à votre stratégie multicanal.

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

La nouvelle banque : métiers et stratégies

La nouvelle banque : métiers et stratégies La nouvelle banque : métiers et stratégies Dhafer Saïdane Maître de conférences à l'université Charles-de-Gaulle-Lille III Chercheur au centre EQUIPPE Sommaire Préface 11 Introduction 12 PARTIE 1 - LES

Plus en détail

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre»

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» «Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» Stratégie Marketing et CRM: Le Client Est Un Capital Jean - Charles Neau La croissance

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Cisco Partner Demand Center. Comment stimuler les opportunités et dynamiser le business de votre entreprise?

Cisco Partner Demand Center. Comment stimuler les opportunités et dynamiser le business de votre entreprise? Cisco Partner Demand Center Comment stimuler les opportunités et dynamiser le business de votre entreprise? Guichet unique et complet du co-marketing avancé Le Partner Demand Center de Cisco représente

Plus en détail

Béatrice Grimonpont. Diplômée Skema 1986 & 2014: MDCE

Béatrice Grimonpont. Diplômée Skema 1986 & 2014: MDCE Béatrice Grimonpont Diplômée Skema 1986 & 2014: MDCE Auteur d une thèse sur «l impact des nouveaux comportements Clients sur les Organisations dans le contexte multicanal» (mars 2014) Réalisée avec Isabelle

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail 2012 Financial Breakthroughs - Ver-2012-02-06 - Document sous licence CC-BY-NC-ND I FICHE RESUME DE CE LIVRE BLANC... 1 II INTRODUCTION...

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Session Assurance - UDM2012

Session Assurance - UDM2012 Session Assurance - UDM2012 A l ère d Internet et du Multicanal, le Client, au cœur du système d'information des assureurs Intervenant : Emmanuel Auriol Industry Solutions Sales Consultant Email : emmanuel.auriol@fr.ibm.com

Plus en détail

Guide d élaboration du business plan

Guide d élaboration du business plan Guide d élaboration du business plan Vous avez un projet d'entreprise innovante, Sherpa Finance, structure du Groupe SAHAM, dédiée à l'accompagnement des porteurs de projet et à la promotion de la création

Plus en détail

Le commerce électronique et la banque

Le commerce électronique et la banque Le commerce électronique et la banque Auteur : Jérôme CAPIROSSI - Juin 2000 1 Introduction A moyen terme, les banques françaises vont devoir faire face à une intensification de la concurrence tout azimut,

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

Tous droits réservés

Tous droits réservés Tous droits réservés Dans le contexte actuel, l optimisation des revenus est devenue incontournable pour les acteurs touristiques. Cette rencontre avait pour objectifs : De familiariser les participants

Plus en détail

Les nouvelles attentes des clients face aux nouvelles technologies ont été mises en évidence par diverses études :

Les nouvelles attentes des clients face aux nouvelles technologies ont été mises en évidence par diverses études : La banque à distance I - DEFINITION La banque à distance peut être définie comme «toute activité bancaire destinée à un client ou à un prospect, se déroulant à partir d un point de service électronique

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

La relation bancaire avec la clientèle des particuliers : revue de la littérature

La relation bancaire avec la clientèle des particuliers : revue de la littérature Direction de la stratégie Service de Veille et d Intelligence économiques et stratégiques du Groupe Mission de la Recherche @res @rgos Note de synthèse La relation bancaire avec la clientèle des particuliers

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3.

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. 1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. Vente et marketing... 7 3.3.1. Gestion de la relation Client

Plus en détail

MARKETING CROSS-CANAL. Enjeux & solutions pour passer du mythe à la réalité

MARKETING CROSS-CANAL. Enjeux & solutions pour passer du mythe à la réalité MARKETING CROSS-CANAL Enjeux & solutions pour passer du mythe à la réalité Le consommateur est roi Stéphane Baranzelli Directeur Général, Experian Marketing Services France «Les professionnels du marketing

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : FOCUS «SITE WEB», «FACEBOOK», «E-REPUTATION»

Plus en détail

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités ACTIVIS - 1 BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités SOMMAIRE PARTIE 1 : UNE NOUVELLE RELATION À L ARGENT ET À SA BANQUE PARTIE 2 : ENJEUX ET LEVIERS DIGITAUX ET CROSS

Plus en détail

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR.

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services Attirer et fidéliser les clients

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Enquête sur les complémentaires santé

Enquête sur les complémentaires santé Enquête sur les complémentaires santé La réforme des contrats responsables : Evolution ou révolution? 4 juin 2014 - Page 1 Au travers de la réforme des contrats responsables, Nexialog Consulting a souhaité

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION BGE Provence Alpes Méditerranée ACCES CONSEIL Siège social 7 rue Gaston FLOTTE 13012 MARSEILLE Tél. : 04 91 90 88 66 Siret : 33447279200103 www.acces-conseil.com REPARTITION DU STAGE

Plus en détail

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie TABLE DES MATIÈRES LA MOBILITÉ EN HAUSSE... 3 INCURSION DANS L UNIVERS DE

Plus en détail

Introduction : Le métier de banquier (banque de détails)

Introduction : Le métier de banquier (banque de détails) S421-2-2 LES UNITES COMMERCIALES PHYSIQUES BANCAIRES S421 La relation commerciale et la mercatique opérationnelle l unité commerciale physique S42 La relation commerciale Caractériser les unités commerciales

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE?

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? GROUPE N 4 Péryne DESMULIER Maxime DEVIN Clément DUBOIS Julien DUTHEIL Mandy LOOSVELDT I II III INTRODUCTION

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Rentabilité du e-marketing Mesurabilité accrue Développement des ventes (direct & indirect) Réduction des coûts Développer la notoriété de la marque

Rentabilité du e-marketing Mesurabilité accrue Développement des ventes (direct & indirect) Réduction des coûts Développer la notoriété de la marque Marketing centré sur le consommateur Marketing multicanal Cycle relationnel client Notoriété Communication Vente Support Fidélisation Internet & Marketing Support publicitaire (elle) Outil de marketing

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle

S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle. 842 - La segmentation de la clientèle S84-1 LA GRC ET LE SI (Système d Information) 841 - Qualification des données clientèle 842 - La segmentation de la clientèle 843 - Les actions personnalisées utilisation des procédures de consultation

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail