L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II"

Transcription

1 15 novembre 2013 L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II Pascal Gonzalvez 1

2 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la segmentation clients Le métier d analyste 2

3 Admiral Group : vue d ensemble Créé en 1993 et désormais un des plus grands groupes d assurance au Royaume Uni (3,5M de clients) Cotée au FTSE 100 depuis produits clés : Assurance auto (vendue sur internet & téléphone) Comparateurs de prix d assurances sur internet ADMIRAL GROUP Une des compagnies les plus rentables du secteur (ROCE = 59% en 2011) Croissance continue et surperformance du prix de l action (en moyenne 20% par an) Expansion internationale depuis 2006 (UK, Espagne, Italie, USA puis France) 3

4 Admiral : notre expérience internationale UK Espagne Italie USA France Assurance auto Comparateurs de prix

5 Une croissance forte et continue des revenus, uniquement organique 5

6 Notre conviction : la montée des comparateurs de prix Un contexte favorable La montée des comparateurs de prix et la percée d internet Plus de transparence et un pouvoir de négociation accrue Une sensibilité toujours plus grande au prix et l assurance automobile considérée comme une commodity Contexte de hausse des primes (3 5% en 2012, 2 3% en 2013) Des freins persistent Le changement d assureur est toujours perçu comme compliqué auprès des consommateurs Un taux de résiliations faible comparé aux R.U ou à l Espagne La percée future des comparateurs de prix L éducation des consommateurs grâce aux dépenses média Nombre de devis Assurance auto sur les comparateurs (en millions) 3, e Croissance du nombre de recherches Google pour l assurance auto ( ) Pas cher 1250% 6 Redistribution des cartes dans la distribution (moins d agents au profit des canaux moins chers (direct, banques, affinité) Le poids des comparateurs va augmenter sensiblement jusqu à devenir la force dominante du marché de l assurance automobile dans quelques années Comparaison Souscription Prix 300% 200% 550% 6

7 Devis sur un comparateur de prix (1/2) 7

8 Devis sur un comparateur de prix (2/2) 8

9 Page de résultats sur un comparateur de prix 9

10 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la segmentation clients Le métier d analyste 10

11 A quoi ressemble un tarif en assurance auto? Tarif multiplicatif en assurance auto Tarifs différents par garantie (RC, Vol, Incendie, Dommages, etc.) et/ou par produit (Tiers, Tiers Vol Incendie, Tous Risques) De nombreuses variables et interactions De nombreux niveaux de risque Des complexités (additives, primes minima, etc.) Illustration simplifiée d un tarif en assurance auto Base Age Sexe Zone Voiture ,75 H 1,00 A 0,73 Petite 0, ,58 F 0,95 B 0,81 Moyenne 1, ,32 C 0,89 Grande 1, ,27 D 0, ,12 E 0, ,05 F 0, ,00 G 1, ,95 H 1, ,02 I 1, ,10 J 1,12 K 1,21 L 1,23 M 1,38 Exemple d'une femme de 32 ans conduisant une voiture moyenne et habitant en zone J 245 * 1,05 * 0,95 * 1,12 * 1,00 =

12 La micro segmentation est la réponse clé pour mieux connaître ses prospects et ses clients Une des clés du succès pour l assurance est de mieux connaître et comprendre ses prospects et ses clients La micro segmentation consiste à utiliser des techniques statistiques pour segmenter un client au niveau le plus fin possible Biais des analyses univariées. Parmi les techniques mutlivariées, la plus commune est la méthode des GLM (Generalized Linear Models) On peut aussi utiliser ces techniques statistiques, pour rechercher l effet des variables sur la rétention, y compris le changement des primes et la position concurrentielle Cependant, les modèles seuls ne sont pas suffisants Modèles Linéaires Généralisés E[Y] = = g -1 (X. + ) Var[Y] =.V( ) / Y: distribution provenant d une famille exponentielle 12

13 Comment différencier son tarif? Utilisation maximale des données clients, marché et externes Nombre de facteurs tarifaires utilisés Interactions entre les facteurs Ne pas se limiter dans le nombre d interactions utilisées dans la structure tarifaire Nombre de niveaux par facteur Dispersion entre les multiplicateurs Un niveau de segmentation poussé Davantage de différenciation entre risques faibles et élevés 13

14 Les éléments clés pour la tarification Empreinte Apparition # 1 comparateurs, par produit POSITION CONCURRENTIELLE CONVERSION Devis / clic Clic / ventes Devis / ventes Par canal RENTABILITE TECHNIQUE Résiliations 1e année Rétention renouvellement Elasticité prix DUREE DE VIE SINISTRALITE Fréquence Coût moyen Prime pure Ratio S/P 14

15 Différents degrés de sophistication pour la tarification 3 Tarification optimisée Degré de sophistication 1 Tarification technique Basé sur le coût attendu des sinistres 2 Tarification comportementale Prise en compte de la sensibilité du client au prix (analyse de rétention et de la conversion) Profit Coût attendu des sinistres, analyses comportementales et position concurrentielle dans un modèle dynamique Profit Prix relatif Prix Prix relatif Variable de risque 15

16 Au delà des modèles, l importance des données, du reporting et des tests 1 Importance des données qualité, quantité 2 Reporting & surveilance du portefeuille Pricing model Rapport de surveillance du portefeuille 3 Philosophie de Test & Learn 16

17 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la segmentation clients Le métier d analyste 17

18 Appliquer la segmentation tout au long de la chaîne de valeur pour capturer plus de valeur Traditionnellement, les assureurs limitent leur utilisation des données clients aux analyses actuarielles standards (risque) Pourtant, le potentiel des techniques de segmentation le long de la chaîne de valeur et à travers le cycle de vie du client est indéniable Ainsi, il est important de dépasser l approche «risque» pour avoir une approche «valeur client» Exemples d application de techniques de segmentation le long de la chaîne de valeur Design du produit Acquisition des clients Tarification & souscription Marketing sur clients existants Gestion des sinistres Différenciation des offres en fonction du type de clients (e.g. options spécifiques, questions, possibilités de paiements) Identifier les clients qui regardent au delà du prix pour leur offrir plus de choix ou d autres services Utilisation de la durée de vie du client pour segmenter les frais d acquisition Offrir des réductions ciblées en fonction de l élasticité prix des clients Tarification prenant en compte l élasticité prix et la position concurrentielle Critères et questions de souscriptions différenciés en fonction du profil client Résultats de analyses de pricing utilisés de façon proactive pour guider la stratégie marketing Mesurer la valeur client en fonction de sa rentabilité et de sa rétention pour en déduire des actions marketing Différencier la gestion des sinistres en fonction de la valeur client (e.g. des services silver / gold / platinum Utilisation des informations Sinistres pour améliorer la souscription, la tarification et les occasions de vendre (cross selling) 18

19 Modéliser la rétention comme un outil de décision en pricing et marketing Variables Tarifaires Autres variables de souscription Données externes Primes & concurrence Renouvel. Ligne Age Sexe Etc. Distrib Ancien assureur Etc. RI Geo-demo Etc. Prime Concurr. Etc. Oui / Non 1 43 M... Broker X ,543 1, M... Internet Y ,320 2, F... Phone Z , M... Internet N/A ,791 5, F... Phone Y ,952 2, Modèle LOGISTIQUE multivarié PROBABILITE D ACCEPTION = 1 probabilité de résiliation Probabilité d attrition Probabilité d attrition Age de l assuré 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0-0,2-0,4-0, Changement de prime en au renouvellement 19

20 L analyse de la rétention permet de développer des actions préventives et réactives La valeur et la rétention sont sensibles à la tarification L utilisation des données clients permet de comprendre les facteurs de rétention et de sensibilité à la tarification L exploitation à travers une segmentation Rétention / Profitabilité permet des actions ciblées dans les domaines de la tarification, la souscription, la gestion Rétention Elevée Faible Faible Augmentation des primes Gestion différenciée des sinistres Gestion différenciée de la relation client Profitabilité Elevée Segment idéal Faut il offrir une remise tarifaire? Ciblage actif en renouvellement Remises Alertes contacts Frais d acquisition en fonction de la durée de vie du client Frais moyen par police Acquisition : 100 Renouvellement : 40 Rétention attendue des clients Jeune : 3 ans Vieux : 6 ans Coût durée de vie (y compris acquisition et renouvellement) Jeune : ( * 40) / 3 = 60 Vieux : ( * 40) / 6 = 50 Segmenter les clients en fonction de leur rétention et appliquer des frais différents Surcharger les clients avec plus faible rétention pour amortir des frais d acquisition plus élevés au cours de la vie du contrat 20

21 Sujets d actualité Gender directive Segmentation des chômeurs 21

22 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la segmentation clients Le métier d analyste 22

23 L olivier Assurances en France Une compagnie différente Fonctions clés Une petite équipe (40 personnes) en passe de devenir grande Des fonctions clés internalisées sur Paris Un back office externalisé (partenariat avec Solly Azar) Une culture d entreprise très différente des acteurs traditionnels Des recrutements et de belles perspectives d avenir Marketing Tarification Souscription Sinistres Finance 23

24 Le métier d analyste statistiques Exemples d analyses statistiques Outils utilisés Faut il augmenter ou réduire nos prix? Sur quels segments? Faut il réduire notre empreinte sur les comparateurs pour améliorer nos coûts d acquisition? Quels sont les clients qui font des défauts de paiement et comment les détecter en amont (création d un score de résiliation)? Quel est l élasticité au prix des prospects en fonction des comparateurs de prix? Comment détecter la fraude à la souscription ou aux sinistres via la création d un scoring? Exemples de tâches Programmation (SAS / Excel VBA) Extraction, nettoyage et manipulation de bases de données Vérification et analyse des résultats Proposition d actions et changement de stratégie Mise en forme et communication des analyses et des résultats 24

25 Recrutement d analystes statistiques Profils recherchés Des stagiaires, des alternances, des CDI Analystes d études statistiques Rattachés à l équipe Pricing, avec implications en marketing, sinistres et finance Profils que nous recherchons Formation supérieure en mathématiques, économie, statistiques, gestion, finance, marketing Esprit analytique, rigueur et goût des chiffres Dynamique, bon sens du contact et attrait par le travail en équipe Connaissance (au moins partielle) du logiciel SAS et maîtrise d Excel (VBA est un plus) Maîtrise de l anglais (voire espagnol ou italien) : travail avec des équipes situées à l étranger Processus de recrutement Test collectif de logique et mathématiques (25 questions en 25 minutes) Si 80% de bonnes réponses : entretien avec le Directeur Technique et la responsable des ressources humaines puis avec d autres manager de l équipe, Si recrutement, véritable formation aux métiers de l assurance et aux analyses statistiques Pascal Gonzalvez Directeur technique Elodie Pereira Responsable R.H 25

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Gilbert Saporta Chaire de Statistique Appliquée, CNAM ActuariaCnam, 31 mai 2012 1 L approche statistique

Plus en détail

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Agenda de la présentation du 26.03.2009 Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un

Plus en détail

Agenda de la présentation

Agenda de la présentation Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Dan Noël 1 Agenda de la présentation Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un projet de Data Mining Place du Data Mining

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification

BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification BIG DATA et données externes dans les modèles de tarification BIG DATA BIG DATA : Quelques clés Eric FROIDEFOND MAAF MBA CNAM ENASS en cours Intégration du BIG DATA dans la tarification en assurances IARD

Plus en détail

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi

BTS Assurance. Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter. diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification insertion emploi NOVEMBRE 2007 BTS Assurance Diplôme Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS UTILISATEURS diplôme qualification

Plus en détail

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Application des réseaux de neurones au plan de répartition des risques 5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Copyright c

Plus en détail

Résultats annuels 2013 Conférence de presse

Résultats annuels 2013 Conférence de presse Résultats annuels 2013 Conférence de presse Philippe Hebeisen, CEO, Directeur général Jean-Daniel Laffely, CFO, Directeur général adjoint Renato Morelli, COO, Directeur général adjoint Lausanne, le 2 avril

Plus en détail

Solution complète de tarification dédiée à l assurance non-vie

Solution complète de tarification dédiée à l assurance non-vie Solution complète de tarification dédiée à l assurance non-vie Objectifs Fichier Polices (facteurs explicatifs) Lien Polices Sinistres (Exposition) Intégrer l ensemble du processus de tarification, de

Plus en détail

Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013. Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé

Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013. Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé Séminaire de la CCR sur l assurance santé Alger, 1 er Juillet 2013 Pour une Gestion Efficiente de l Assurance Santé CHIDIAC Ronald Directeur Général Arab Re Troisième Partie Pour une gestion efficiente

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Journées d études IARD

Journées d études IARD Journées d études IARD Gestion des risques liés à la refonte tarifaire d un portefeuille automobile Niort, le 20 mars 2014 Marie Foucher mfoucher@galea-associes.eu Pierre Thérond ptherond@galea-associes.eu

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Financial Services Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Conférence Argus de l Assurance Assurance Affinitaires 2 octobre 2013 Jean-Baptiste COSTER Agenda 1. 2. 3. Les Assurances

Plus en détail

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES Le contexte du marché algérien Les motifs d une bonne gestion de la relation client Les principes structurels de l Entreprise Les objectifs

Plus en détail

Orchestration des campagnes

Orchestration des campagnes Orchestration des campagnes Vecteur de connaissance et de croissance 1 Abilis Présentation de la société Société de conseil IT fondé en 1996 à Montréal par Eric Le Goff et Alain Elbaz Le siège à Montréal

Plus en détail

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE Le Groupe Adecco recherche un(e) stagiaire à partir de juillet-aout 2014 pour rejoindre la Direction Générale des Opérations des activités du Pôle

Plus en détail

La tarification vue par les commissaires aux comptes

La tarification vue par les commissaires aux comptes La tarification vue par les commissaires aux comptes Journées d études IARD - Institut des Actuaires Niort, 20 & 21 Mars 2014 Cédric FONTAN Groupe Y Audit Département Actuariat 1 Sommaire Les obligations

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe

EXCESS RC PME - PMI. Georges BORKOWSKI. Février 2006. ACE Europe EXCESS RC PME - PMI Georges BORKOWSKI Février 2006 ACE Europe ACE Group Début des années 1980, crise de la Responsabilité Civile aux USA 1985 : création d ACE, Assureur spécialisé en Excess 1999 : acquisition

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant

Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant 1. Généralités Dénomination de la fonction : Assistant(e) Communication & Marketing Position dans l organisation : Business : Rapporte à : Agent FINTRO BRAINE-LE-CHATEAU

Plus en détail

Le data mining et l assurance Mai 2004. Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires

Le data mining et l assurance Mai 2004. Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires Le data mining et l assurance Mai 2004 Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires AGENDA Qu est-ce que le data mining? Le projet et les facteurs de réussite Les technologies

Plus en détail

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD COMMUNICATION - Directeur de la Communication - Responsable Social Média - Chargé de communication Web CREATION - Directeur Artistique - Directeur de la Création - Creative Technologist

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

cabinetlegoff.com cabinettgoff.com cabinetlegoff.com cab

cabinetlegoff.com cabinettgoff.com cabinetlegoff.com cab cabinetlegoff.com cabinettgoff.com cabinetlegoff.com cab Barcelona, Juin 2014 A) Présentation du Programme d Assurance... 3 B) Les 3 pôles majeurs du Programme d Assurance... 4 C) Plan d action... 7 D)

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2013. Contacts Presse Dossier de Presse 2013 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contacts Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Caroline

Plus en détail

5 conseils pour améliorer Votre taux de conversion. Concept clef du Marketing Internet. Conférence Forum E-Marketing 27-28 Janvier 2009

5 conseils pour améliorer Votre taux de conversion. Concept clef du Marketing Internet. Conférence Forum E-Marketing 27-28 Janvier 2009 5 conseils pour améliorer Votre taux de conversion Concept clef du Marketing Internet Conférence Forum E-Marketing 27-28 Janvier 2009 Présentation WSI WSI est une société canadienne basée à Toronto qui

Plus en détail

Séminaire Innovation

Séminaire Innovation Séminaire Innovation La garantie Oxygène, une réponse innovante des assureurs aux soucis budgétaires des ménages en temps de crise? 13 mai 2009 Pierre CORDIER Stéphane DÉSERT Nathanaël ORMILLIEN Introduction

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail

Séminaire Innovation - 17 septembre 2009

Séminaire Innovation - 17 septembre 2009 Séminaire Innovation - 17 septembre 2009 Spécial «Risques d Entreprises» Downgrade Termination et Long Term Agreement : Jusqu où l assuré peut-il se protéger? Laurence Delacourt Jean-Luc Mousset Abel Morieux

Plus en détail

ACT3284 Modèles en assurance IARD Examen Final - 14 décembre 2011

ACT3284 Modèles en assurance IARD Examen Final - 14 décembre 2011 #1 À partir de l'information ci-dessous : Sinistres payés cumulatifs Réserves aux dossiers 12 mois 24 mois 36 mois 12 mois 24 mois 36 mois 2008 240,000 393,600 499,200 2008 160,000 120,000 79,200 2009

Plus en détail

SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL.

SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL. SOCIAL ADS CIBLEZ VOS DESTINATAIRES SUR FACEBOOK. ADOPTEZ LE MARKETING MULTICANAL. SOCIAL ADS Ciblez vos destinataires sur Facebook. Adoptez le marketing multicanal. Social Ads La fonctionnalité Social

Plus en détail

Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing

Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing Communiqué de presse Les compétences clés en 2015 La révolution du Big Data souffle sur les métiers du commerce et du marketing Paris, le 7 avril 2015 A la recherche de leviers permettant de soutenir le

Plus en détail

Présentation de l outil

Présentation de l outil Présentation de l outil Communiquer en temps réel avec vos clients Solutions SMS, marketing mobile, numérique et social 1 Notre offre Application web paramétrable pour l envoi et la réception de SMS personnalisés

Plus en détail

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs?

Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? Les moments de vérité dans la relation client : quelles opportunités de croissance pour les assureurs? *La haute performance. Réalisée. Méthodologie de l étude Basée sur un questionnaire construit avec

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC Alexandre CADIC Mathis BAKARY 27/02/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Contexte... 3 a. Implémentation :... 3 b. Direction Générale :... 3 2. Périmètre

Plus en détail

Assurance de biens des particuliers

Assurance de biens des particuliers Assurance de biens des particuliers Chapitre 1 Introduction à l assurance de biens et responsabilité 29/04/2012 Chapitre 1 1 Assurance de biens des particuliers Évolution des produits d assurance Fonctionnement

Plus en détail

prenez le risque, nous assurons votre réussite

prenez le risque, nous assurons votre réussite prenez le risque, nous assurons votre réussite Vous méritez toute notre expérience Depuis plus de 150 ans, Marsh, leader mondial du courtage d assurance et du conseil en risques d entreprise, accompagne

Plus en détail

Méthodes d apprentissage statistique («Machine Learning»)

Méthodes d apprentissage statistique («Machine Learning») Méthodes d apprentissage statistique («Machine Learning») Journées d Etudes IARD Niort, 21 Mars 2014 Fabrice TAILLIEU Sébastien DELUCINGE Rémi BELLINA 2014 Milliman. All rights reserved Sommaire Introduction

Plus en détail

Rentabilisez vos actions de communication

Rentabilisez vos actions de communication Michel Hugues Rentabilisez vos actions de communication Préface de Gérard Noël Vice-président-directeur général de l UDA, 2002 ISBN : 2-7081-2797-7 Sommaire Préface... IX Introduction... 1 Chapitre I Que

Plus en détail

BDD, marketing, décisionnel, 78, Yvelines, data, Cours, Tutoriel

BDD, marketing, décisionnel, 78, Yvelines, data, Cours, Tutoriel SAS, Cognos, Stata, Eviews, conseil, expertise, formation, mining, datamining, statistique, connaissance client, valeur client, CRM, fidélisation, Conversion d'un projet SAS EG 4.1 en 4.2 score, scoring,

Plus en détail

www.platiniumfinance.com P L A T I N I U M F I N A N C E. Tél. +212.642.23.22.43 Fixe. +212.537.60.70.05 contact@platiniumfinance.

www.platiniumfinance.com P L A T I N I U M F I N A N C E. Tél. +212.642.23.22.43 Fixe. +212.537.60.70.05 contact@platiniumfinance. Droit Economie Comptabilité Gestion Management Statistique et Probabilité Commerce-Vente Econométrie et analyse de données Finance Mathématiques économique Langues Marketing - Mercatique Recherche opérationnel

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude? Frédéric NGUYEN KIM

Comment mieux lutter contre la fraude? Frédéric NGUYEN KIM Comment mieux lutter contre la fraude? Frédéric NGUYEN KIM Quelques éléments contextuels Définition : la fraude est «un acte ou une omission volontaire permettant de tirer un profit illégitime d'un contrat

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

Engagements de Nîmes

Engagements de Nîmes Négociations REUSSIR AXA Engagements de Nîmes Suite au cahier des charges présenté par REUSSIR à la Direction Générale d AXA France, les travaux menés entre les représentants REUSSIR et la direction d

Plus en détail

Les management actions dans le cadre de l ORSA

Les management actions dans le cadre de l ORSA Les management actions dans le cadre de l ORSA Atelier Congrès Institut des Actuaires 20 juin 2014 Intervenants Emmanuel Berthelé, Optimind Winter, Responsable Practice Gildas Robert, Optimind Winter,

Plus en détail

Mesures de Valeur-Client. Étienne Plante-Dubé Modélisation & Recherche Desjardins Groupe d assurances générales etienne.plante.dube@dgag.

Mesures de Valeur-Client. Étienne Plante-Dubé Modélisation & Recherche Desjardins Groupe d assurances générales etienne.plante.dube@dgag. Mesures de Valeur-Client Étienne Plante-Dubé Modélisation & Recherche Desjardins Groupe d assurances générales etienne.plante.dube@dgag.ca Plan de la présentation 2 Différents points de vue de valeur Valeur

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Mémoire d Actuariat Tarification de la branche d assurance des accidents du travail Aymeric Souleau aymeric.souleau@axa.com 3 Septembre 2010 Plan 1 Introduction Les accidents du travail L assurance des

Plus en détail

Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant

Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant Nous recherchons un(e) Stagiaire Job étudiant 1. Généralités Dénomination de la fonction : Assistant(e) Assurances Position dans l organisation : Business : Rapporte à : Agent FINTRO BRAINE-LE-CHATEAU

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Quatre compétences clés pour l excellence digitale

Quatre compétences clés pour l excellence digitale Quatre compétences clés pour l excellence digitale *La haute performance. Réalisée. Quel que soit le pays, les comportements d achat ou de renouvellement de contrat d assurance évoluent toujours plus vite.

Plus en détail

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Des données à la connaissance client A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Livre blanc mai 2013 A l heure du Big Data, les entreprises s interrogent davantage sur leurs données.

Plus en détail

Tous droits réservés

Tous droits réservés Tous droits réservés Dans le contexte actuel, l optimisation des revenus est devenue incontournable pour les acteurs touristiques. Cette rencontre avait pour objectifs : De familiariser les participants

Plus en détail

TXT E-SOLUTIONS. Module Forecasting de la suite TXTPlanning LOGICIELS DE PRÉVISIONS. Pour vos appels d offre. 4 e ÉDITION

TXT E-SOLUTIONS. Module Forecasting de la suite TXTPlanning LOGICIELS DE PRÉVISIONS. Pour vos appels d offre. 4 e ÉDITION Pour vos appels d offre Mars 2014 LGICIELS DE PRÉVISINS 4 e ÉDITIN TXT E-SLUTINS Module Forecasting de la suite TXTPlanning SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de

Plus en détail

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités ACTIVIS - 1 BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités SOMMAIRE PARTIE 1 : UNE NOUVELLE RELATION À L ARGENT ET À SA BANQUE PARTIE 2 : ENJEUX ET LEVIERS DIGITAUX ET CROSS

Plus en détail

Les RH à l ère du Big Data: faites parler vos données! Mesurez et optimisez la performance de vos programmes RH 18 septembre 2013

Les RH à l ère du Big Data: faites parler vos données! Mesurez et optimisez la performance de vos programmes RH 18 septembre 2013 Les RH à l ère du Big Data: faites parler vos données! Mesurez et optimisez la performance de vos programmes RH 18 septembre 2013 Qui nous sommes Firme québécoise (bureaux à Québec et Montréal) Spécialisée

Plus en détail

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005 De BÂLE II à SOLVABILITE II Solvabilité II s inspire largement des accords de Bâle II et en reprend les grands principes avec la structure en «trois piliers» La tentation est forte de reproduire également

Plus en détail

Cycle Risques, assurances, responsabilités 2008-2009. Bonne foi et assurance

Cycle Risques, assurances, responsabilités 2008-2009. Bonne foi et assurance Cycle Risques, assurances, responsabilités 2008-2009 Bonne foi et assurance Cour de Cassation Paris 19 juin 2008 Conséquences pour l'industrie de l'assurance des restrictions d'information concernant le

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv Argenta a la durabilité dans ses gènes et ses résultats Argenta peut s enorgueillir, au vu de ses résultats 2012 et de son premier

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

DATA QUERY : MODÉLISATION AVANCÉE DE VOS DONNÉES

DATA QUERY : MODÉLISATION AVANCÉE DE VOS DONNÉES Online Intelligence Solutions DATA QUERY : MODÉLISATION AVANCÉE DE VOS DONNÉES Marion JOFFRE, Chef de produit marketing WHITE PAPER Table des matières CONTEXTE 3 Un suivi précis et détaillé de l ensemble

Plus en détail

Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques

Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques Nicolas Cabaj Sommaire Présentation du chargé d études statistiques 3 exemples de missions réalisées: Le scoring, illustré par un outil de détection des fraudes

Plus en détail

Communication Financière. 12 Mai 2014

Communication Financière. 12 Mai 2014 Communication Financière 12 Mai 2014 1 Introduction: Les Faits marquants de l année 2013 Les Performances 2013 Les Perspectives 2014 et la Stratégie de développement sur le restant du plan 2014-2016. Augmentation

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats? SESSION 1 Jeudi 7 février : 9h - 10h30 Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance Quelles relations entre le RM et les achats? 1 Intervenants Eunyoung PARK Directeur des

Plus en détail

La fonction Conformité dans l assurance

La fonction Conformité dans l assurance La fonction Conformité dans l assurance L approche par les risques L exemple de la lutte contre le blanchiment Présentation pour : Faculté d Orléans Intervenant(s) : Laurent GUEREL AG2R LA MONDIALE 1/19

Plus en détail

CHARGE D'AFFAIRES 73 (H/F) - CDI HILTI FRANCE. POUR POSTULER : http://hilti-france.contactrh.com/jobs/5290/3936752

CHARGE D'AFFAIRES 73 (H/F) - CDI HILTI FRANCE. POUR POSTULER : http://hilti-france.contactrh.com/jobs/5290/3936752 CHARGE D'AFFAIRES 73 (H/F) - CDI HILTI FRANCE REFERENCE : CA/73 POUR POSTULER : http://hilti-france.contactrh.com/jobs/5290/3936752 TYPE DE CONTRAT : CDI LOCALISATION : ALBERTVILLE 73000, France NIVEAU

Plus en détail

Optims Revenue Management

Optims Revenue Management Optims Revenue Management Février 2007 Philippe GOUTELLE Responsable Commercial Revenue Management System Amadeus Hospitality Business Group 1 Présentation Division RMS La Division RMS est basée à Sophia

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

sur votre crédit Tout connaître et les assurances

sur votre crédit Tout connaître et les assurances sur votre crédit Tout connaître et les assurances Introduction Le principe d équité en assurance de dommages veut que la prime reflète le risque à assurer. Un des critères utilisés par les assureurs de

Plus en détail

ETUDE DE L INFLUENCE DU SUIVI D UN STAGE CENTAURE SUR LA SINISTRALITE AUTOMOBILE. EXERCICE 2009 (vu au 31/01/2010)

ETUDE DE L INFLUENCE DU SUIVI D UN STAGE CENTAURE SUR LA SINISTRALITE AUTOMOBILE. EXERCICE 2009 (vu au 31/01/2010) DIRECTION ASSURANCE DOMMAGES INDIVIDUELS DES PARTICULIERS ACTUARIAT METIER Barbara ZUCCONI ETUDE DE L INFLUENCE DU SUIVI D UN STAGE CENTAURE SUR LA SINISTRALITE AUTOMOBILE EXERCICE 2009 (vu au 31/01/2010)

Plus en détail

Revue du rendement du deuxième trimestre de 2010

Revue du rendement du deuxième trimestre de 2010 Revue du rendement du deuxième trimestre de 2010 Téléconférence sur la revue du rendement du T2 2010 Charles Brindamour Chef de la direction Mark Tullis Chef des finances Martin Beaulieu Byron Hindle Premier

Plus en détail

SOLUTION DE GESTION COMMERCIALE POUR IMPRIMEURS

SOLUTION DE GESTION COMMERCIALE POUR IMPRIMEURS SOLUTION DE GESTION COMMERCIALE POUR IMPRIMEURS ENJEU: PRODUCTIVITÉ ET EFFICACITÉ COMMERCIALE DES BESOINS, UNE SOLUTION Pour un imprimeur de petite ou moyenne taille, le devisage est complexe o Chaque

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

Éléments de gestion du risque de crédit à la consommation et aux entreprises du Burundi

Éléments de gestion du risque de crédit à la consommation et aux entreprises du Burundi Éléments de gestion du risque de crédit à la consommation et aux entreprises du Burundi Bikila bi Gwet Bikila Analytics Ltd. Approche exhaustive pour une croissance profitable à faible risque cao@bikilaanalytics.com

Plus en détail

Le Plan d Actions du Commercial

Le Plan d Actions du Commercial Efficacité commerciale Pascal Py Le Plan d Actions du Commercial Le concevoir, le rédiger..., 2014 ISBN : 978-2-212-55986-6 Sommaire Avertissement... 12 Introduction... 13 Partie 1 Le ciblage 1. Le ciblage

Plus en détail

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3 T 1 Découvrir les différents rôles joués par la et son impact sur le développement de l'assurance Comprendre l'impact de la sur la gestion des assureurs Débutants en, toutes fonctions Cadres opérationnels

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs

Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Gender Directive Impacts opérationnels pour les assureurs Conférence ActuariaCnam Présentation 3 1 / 0 5 / 2 0 1 2 Julien Chartier, Actuaire Manager AGENDA Introduction Partie 1 - L arrêt «Test-Achats»

Plus en détail

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management LETTRE CONVERGENCE Vers le 7 ème ciel du Revenue Management Les stratégies tarifaires dans les services N 25 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! WIDE COFFEE Vente Privée Orange Gan Assurances 1 Serge Hauser Nathalie Patrat Chrystel Galissié A G

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

Pilotage économique, comptable et financier

Pilotage économique, comptable et financier 08 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à la connaissance et à la maîtrise des données, flux et résultats économiques, s s de l entreprise. Les différentes sous-familles

Plus en détail

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances

Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Accélérer la transformation de vos nouveaux modèles assurances Enjeux critiques des systèmes de distribution Assurance Etude Accenture Assurances 2020 4 axes d amélioration : Articuler le SI Assurance

Plus en détail

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril 2015 Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril

Plus en détail

S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC

S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC S421-1-2 LA RELATION COMMERCIALE ET LA GRC S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS

LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS LES ENTREPRISES FACE AUX RISQUES FOURNISSEURS LES SOLUTIONS D ASSURANCE ET LEURS LIMITES Séminaire Innovation CHEA - Décembre 2013 : Anne Savey - Emmanuel Géli - Isabelle Jacquot - Julien Mendez Stéphane

Plus en détail