DE l ETALON-OR à l EURO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DE l ETALON-OR à l EURO"

Transcription

1 DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets de banque sont apparus au cours du 19 ème siècle. Ces billets souvent émis par des banques privées, n étaient pas toujours totalement couverts par des réserves métalliques, ce qui favorisait l apparition de crises bancaires. La création des banques centrales nationales (bc), seules détentrices du monopole de l émission, mit fin à cette situation. En théorie, les bc devaient détenir une réserve d or et d argent capable d assurer une couverture totale des billets qu elles émettaient. Les billets de banque n étaient finalement rien d autre qu une modalité plus commode de détention d or ou d argent. 2- Qu est-ce-que l étalon-or? Dans ce paragraphe, nous utilisons un document de la Banque de France. 1- L unité monétaire est définie en référence à un poids d or fixe et 2- Chaque monnaie nationale est librement convertie en or. Pour garantir cette convertibilité, la quantité de monnaie émise par la bc est strictement limitée par ses réserves d or. Les règlements internationaux sont effectués en or. Chaque monnaie nationale est fixée en poids d or, le taux de change entre deux monnaies est fixe et égal au rapport entre les poids d or respectifs. Ce processus a mené à une organisation du système monétaire international centré sur l étalon-or. Celui-ci s est mis en place dans les années Il a duré jusqu au début de la première guerre mondiale avant d être partiellement restauré dans l entre-deux-guerres. L étalon-or a été définitivement abandonné pendant la Grande Dépression des années Dans le système d étalon-or, l évolution de la masse monétaire suit celle du stock d or. La quantité de monnaie disponible est donc indépendante du niveau de l activité économique et du volume des transactions dans l économie. A moyen terme, pour un montant donné de transactions, c est donc le niveau général des prix qui s ajuste quand la quantité d or disponible varie. C est l inverse des politiques monétaires actuelles dans les grandes économies développées qui laissent au contraire varier la quantité de monnaie disponible 1

2 pour assurer une stabilité des prix. Le fonctionnement idéal d un système d étalon-or suppose donc un degré très élevé de flexibilité des prix (et par conséquent des salaires nominaux). Le système d étalon-or implique également des règles particulières dans l organisation des paiements internationaux. Puisque chaque monnaie nationale est ancrée sur l or, les taux de change nominaux entre monnaies sont fixes. La politique monétaire est totalement assujettie au maintien de la parité avec l or et à la défense du taux de change. C est un système monétaire international symétrique dans lequel aucune monnaie nationale ne joue un rôle particulier. Tous les pays et toutes les monnaies sont soumis à la même discipline, contrairement au système mis en place à Bretton Woods, qui confère au dollar une situation de privilège. Les paiements internationaux se traduisent in fine par des mouvements d or d un pays à l autre. Quand un pays est, par exemple, en déficit (ou en excédent) de balance des paiements, il doit régler (ou être réglé) en or. Il enregistre alors des sorties (ou des entrées) d or. Par conséquent, la masse monétaire nationale se contracte (ou augmente). La masse monétaire est donc déterminée par la balance des paiements. Ceci constitue un mécanisme d ajustement automatique des balances des paiements. Prenons le cas d un pays qui enregistre un déficit. Ce déficit provoque une sortie d or, donc une contraction de la masse monétaire. A son tour, cette contraction entraîne une baisse des prix nationaux. Avec des prix relatifs plus faibles par rapport au reste du monde, la compétitivité de l économie se rétablit, ce qui ramène la balance des paiements à l équilibre. L ajustement est en principe symétrique : les pays en excédent voient leurs prix augmenter et leur compétitivité diminuer alors que les pays en déficit suivent le chemin inverse. En pratique toutefois, cette symétrie n est pas forcément respectée. Les pays en excédent ne sont pas contraints d émettre de la monnaie et peuvent thésauriser l or sans le monétiser, évitant ainsi la hausse des prix. Les E-U et la France, deux pays ayant un excédent de paiements courants, ont ainsi pu accumuler des stocks d or importants dans l entre-deuxguerres, tandis que les pays en déficit perdaient de l or. Pendant la dépression des années 1930, il a été progressivement abandonné par les grandes économies. La sortie de l étalon-or permettait en effet de stimuler l économie en desserrant la contrainte monétaire et en dépréciant le taux de change. 2

3 3-Bretton Woods En 1944, le système de l étalon-or a été remplacé par une parité fixe mais ajustable avec le dollar. Ceci est la conséquence des accords de Bretton Woods qui vit l opposition entre la délégation américaine conduite par White et la délégation britannique conduite par Keynes. Ce dernier proposa de mettre fin à l instabilité des monnaies en créant une banque centrale mondiale ayant autorité sur les pays membres en matière monétaire, la Clearing Union. Cette institution supranationale pouvait créer une monnaie internationale, le bancor, qui servirait de monnaie de tous les règlements internationaux. La proposition de Keynes ne fut pas retenue. La proposition de White fut elle retenue. Elle consistait en l instauration d un régime de changes fixes assurant la stabilité des taux de change, favorable au commerce international. Pour cela il proposa de mettre en avant le dollar comme monnaie internationale. Il appuya sa thèse sur le fait que les E-U détenaient les trois quarts des réserves en or. Il refusa l instauration d une banque centrale mondiale et d une monnaie centrale internationale. L objectif principal des E.U. était à l époque, de revenir au libre-échange et de développer le commerce international. Ainsi les accords de B.W. déterminèrent un nouveau système monétaire international. Quels furent les points importants de cet accord : 1- Un système de changes fixes avec étalon change or. Toutes les monnaies sont déterminées par rapport à l or et par rapport au dollar, mais seul le dollar est convertible en or. Il est décidé qu une once (environ 30g d or) vaut 35 $. Les autres monnaies doivent assurer une parité fixe avec le dollar avec une marge de fluctuation de plus ou moins 1%. C est le principe de l étalon change or, ou Gold Exchange Standard en anglais. 2- Une nouvelle monnaie internationale, le dollar. Ce dernier étant la seule monnaie convertible en or, elle devient la monnaie des règlements internationaux. Cela a eu pour conséquence d assurer la domination économique des E.U. sur le monde. 3- La convertibilité des monnaies. Les accords de B.W. assurèrent la suppression de tout contrôle des changes : toute monnaie est convertible en une autre monnaie (un Français veut investir aux E.U., nul ne peut lui refuser de convertir sa monnaie en $). 4- La création de deux institutions internationales : le FMI et la BIRD. La dégradation du système de B.W. 3

4 - La perte de confiance dans le dollar. Les années 1950 et 1960 sont marquées par une forte croissance des pays européens. C est la période des «Trente glorieuses». Les Etats européens réussissent à améliorer leurs balances de paiements. Les E.U. ont massivement investi en Europe, détériorant la balance des paiements américaine. Parallèlement, les E.U. ont engagé de très importantes dépenses militaires (guerre du Viet Nam). Pour financer ces dépenses, les E.U. émettent de la monnaie ; il s agit d augmenter la quantité de monnaie en circulation. Les pays ont alors de moins en moins confiance dans la valeur du dollar et demandent des conversions importantes de dollars qu ils détiennent en or. Ce faisant, la création monétaire américaine n a plus de rapport avec le stock d or détenu par les E.U. qui ne peuvent plus honorer la conversion de leur monnaie en or. Le 15 août 1971 Nixon suspend la convertibilité du dollar en or. A la suite de cette décision, de nombreux pays décident de ne plus défendre leur parité avec le dollar et laissent flotter leurs monnaies. - Evolution du change En décembre 1971, les dix pays les plus industriellement développés se réunissent pour signer les accords de Washington qui entérinent la première dévaluation du dollar. Une once d or vaut désormais 38$. Toutes les monnaies restent convertibles en dollars mais les marges de fluctuations sont élargies à plus ou moins 2,5% et le dollar est inconvertible en or. C est à cette période que des pays européens décident d harmoniser leurs monnaies en créant le «serpent monétaire». - L instauration de changes flottants Le premier choc pétrolier de 1973 rend difficile le maintien des parités fixes. Les pays commencent à ne plus soutenir leurs monnaies par rapport au dollar. En janvier 1976, les accords de Jamaïque officialisent le régime des changes flottants. 4 Les changes flottants Dans ce système, le taux de change d une monnaie est uniquement déterminé par la confrontation entre l offre et la demande de cette monnaie sur le marché des changes. Actuellement, la majorité des pays du monde a choisi un régime de changes flottants. Dans un régime de changes flottants, les autorités monétaires (BC) ne sont plus tenues d intervenir sur le marché des changes pour conserver une parité fixe. Elles n ont plus la possibilité de dévaluer ou de réévaluer leurs monnaies. La cotation d une monnaie se fait suivant les pays de deux façons : au certain et à l incertain. 4

5 Dans le premier cas pour une unité de monnaie nationale (par exemple l euro), on précise le nombre d unités de la monnaie étrangère (le $) (pour 1 on obtient 1,35$). Dans le deuxième cas, on précise le nombre d unités nationales qu il faut pour acheter une unité de monnaie étrangère (par exemple, pour 1$ il faut 0,80 unités de monnaie nationale). Seul le libre jeu du marché fait varier les cours des monnaies. Quand le cours d une monnaie monte, on dit qu elle s apprécie ; dans le cas contraire, elle se déprécie. - Avantages des changes flottants - Les autorités monétaires ne sont plus obligées de détenir des réserves importantes de change, elles ne sont plus contraintes d intervenir sur le marché des changes. - Le régime des changes flottants permet d équilibrer plus facilement la balance des paiements. En effet, les soldes de la balance des transactions courantes et du compte financier ont des effets sur le taux de change qui peut fluctuer plus librement. La balance se rééquilibre automatiquement suivant le schéma : Déficit de la balance des transactions courantes hausse de la demande des devises hausse de l offre de monnaie nationale baisse de la monnaie nationale baisse du prix des exportations hausse du volume des exportations amélioration de la balance des transactions courantes. - Inconvénients des changes flottants. - La volatilité du taux de change a des effets néfastes. Elle oblige les acteurs économiques à se protéger contre les variations du taux de change (couverture du risque change). - La volatilité favorise la spéculation. Des investisseurs «parient» sur la hausse ou sur la baisse du taux de change d une monnaie pour réaliser des plus-values. Cette spéculation devient dangereuse pour la stabilité des marchés en cas d attaques spéculatives contre une monnaie. Dans un système de changes fixes, la politique monétaire est inefficace. En effet, une politique monétaire expansionniste fait baisser les taux d intérêts, ce qui n a pas d effet sur le taux de change puisqu il est fixe. Seule une politique budgétaire peut avoir des effets sur la croissance. Dans un système de changes flottants, la politique monétaire peut être efficace. Une politique expansionniste fait baisser les taux d intérêts ce qui stimule l activité économique et les exportations. Par contre les investisseurs étrangers s en vont à cause des taux d intérêts inintéressants. 5

6 5 Le commerce mondial Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, deux phénomènes fondamentaux sont apparus ; ils ont bouleversé les économies. - Le premier phénomène est le développement du commerce mondial (la mondialisation). - Le deuxième est la globalisation financière. Dans ce paragraphe, nous nous intéressons au commerce mondial. Les simples données suivantes permettent de mesurer l ampleur de cette évolution. En 1948, les exportations des marchandises représentaient 50 milliards de dollars. En 2010, elles ont atteint près de milliards de dollars soit environ 300 fois plus (en 62 ans). Même s il s agit de monnaie courante (et non constante), la différence est énorme. Les raisons de cette explosion sont multiples ; citons les principales : 1- Création du GATT en 1947, de l OMC en 1995, ces institutions ayant pour objectif de favoriser la libéralisation des échanges. Volonté politique des états. 2- Augmentation de la population mondiale 3- Développement intense des transports internationaux (bateaux, avions, trains, camions ) 4- La globalisation financière. Les capitaux se déplaçant rapidement, cela favorise une production plus importante à l échelle de la planète et une vaste délocalisation dont une partie est exportée. 5- L internationalisation des entreprises. La structure des échanges internationaux - La structure par produit - Les marchandises. Le commerce mondial est largement dominé par les marchandises. Ce sont particulièrement les produits manufacturés qui sont les plus présents devant les produits agricoles et les produits des industries extractives (pétrole, charbon, fer ) L Asie, à elle seule, représente 30% du commerce des marchandises. - Les services. Ils ont progressé rapidement ces dernières années. En 2010, ils formaient environ 20% du commerce mondial. Les principaux services sont : transports et voyages, services de communication, services financiers, assurances, services informatiques. L Europe domine les échanges de services avec 45% des échanges internationaux. 6

7 Tableau sur l évolution de commerce des marchandises et des services Milliards de $ Exp. de marchandises et de services Exp de marchandises Part en % % Exp. de services Part en % PIB mondial Part des exportations Dans le PIB mondial en % 16% % La structure par branche Le commerce intra-branche (par exemple l automobile) s est développé de façon importante (Renault vend des voitures à l Allemagne et Volkswagen en France), ce qui remet en cause les théories classiques (Ricardo ). L explication la plus reconnue est celle de P.Krugman (Prix Nobel) qui justifie ces échanges par deux éléments : les économies d échelle et la concurrence monopolistique (spécialisation des produits dans des caractéristiques précises). -La structure par pays Trois grands pôles dominent le commerce international : l Amérique du Nord, l Union européenne et l Asie du Pacifique. 6 La globalisation financière «L un des phénomènes marquants de l économie contemporaine est la montée en puissance de la finance internationale dans un contexte de globalisation. La globalisation financière peut être définie comme un processus d interconnexion des marchés de capitaux aux niveaux national et international, conduisant à l émergence d un marché unifié de l argent à l échelle planétaire. La globalisation financière s inscrit dans un processus historique long et complexe, conduisant à la mondialisation de l économie. Ses causes sont multiples, d ordre politique, démographique et technologique». Aujourd hui, le système financier international est devenu un méga marché unifié de l argent, qui se caractérise par une double unité : - de lieu : les places financières sont interconnectées par les réseaux modernes de communication, - de temps : il fonctionne en continu, 24 h sur

8 La place de la finance dans l économie mondiale a changé. Dans le passé, la fonction du système financier international était d assurer le financement du commerce mondial et des balances de paiements. Les flux financiers internationaux ont connu depuis quarante ans environ, une progression explosive. Actuellement, on estime que sur le seul marché des changes, plus de 2500 milliards de dollars sont échangés chaque jour (soit l équivalent du PIB français). Par ailleurs, sur ce marché, les transactions induites par les opérations financières sont soixante fois plus importantes que celles liées au commerce international de biens et de services. On comprend mieux, dès lors, la multiplication des crises financières qui se sont succédées sur la planète depuis trente ans. 7 L EURO Les objectifs de la zone euro, à sa création, étaient multiples. On peut en distinguer trois : - la concrétisation du marché unique avec la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes ; - le prolongement du système monétaire européen (SME) avec des taux de change fixes entre les monnaies puis une monnaie unique ; - la coordination des politiques monétaires par la BCE. C est le Traité de Maastricht adopté par les douze pays de la CEE en 1992, qui prévoit la création d une union économique et monétaire et d une monnaie unique au 1 er janvier Les critères de convergence Pour pouvoir faire partie de la zone euro, les pays candidats doivent respecter les critères de convergence : - le déficit public ne doit pas excéder 3% du PIB, - la dette publique ne doit pas dépasser 60% du PIB, - le taux d inflation ne doit pas dépasser de plus de 1,5% celui des trois pays ayant la plus faible inflation, - le taux d intérêt à long terme ne doit pas dépasser de plus de deux points celui des trois pays les plus stables en matière de prix. D autres mesures sont aussi à respecter. Actuellement, dix-sept pays de l UE ont adopté l euro comme monnaie. Le fonctionnement de la zone euro - Les institutions financières de la zone euro - la BCE détermine la politique monétaire de la zone euro, 8

9 - L Euro système est composé de la BCE et des dix-sept banques centrales nationales de pays de la zone euro, - L Euro groupe réunit les dix-sept ministres des finances de la zone euro. Il a pour objectif de coordonner les politiques économiques des pays concernés. Avantages et inconvénients de la zone euro Les avantages - Suppression des barrières douanières, ce qui a permis le développement des échanges entre les pays de la zone euro. Les importateurs et les exportateurs n ont plus à craindre les fluctuations de monnaies des pays partenaires. - Transparence des prix plus grande et pas de problème de change. - L objectif principal de la BCE était la lutte contre l inflation ; l objectif a été atteint. - La monnaie unique a supprimé la spéculation par disparition des monnaies nationales. Les inconvénients -Le principal inconvénient est la perte totale d autonomie des états en matière de politique monétaire. Seule la BCE peut décider de la politique monétaire ; les états ne peuvent pas influencer la création monétaire. La BCE ne peut pas prêter des fonds à un état. En outre, elle a pour obligation de laisser flotter l euro même si elle peut intervenir sur les marchés des changes grâce à ses réserves. - L hétérogénéité de la zone euro rend très difficile une convergence des politiques économiques. - Risque accru de propagation des crises. Complément 8 Taux de changes et revenu national Le taux de change envisagé jusqu à présent est le taux de change nominal (ou courant). C est celui qui est fixé par les marchés et que l on observe dans les banques chaque jour (on ne tient pas compte des commissions bancaires représentées par les deux prix achat et vente). Lorsqu on voyage, on se rend vite compte que ce taux ne représente pas la facilité d acheter des produits à l étranger. En d autres termes la vie à l étranger peut paraître plus chère ou moins chère que dans son pays lorsque la monnaie nationale est convertie en monnaie étrangère. Par exemple, 1 est converti en 3000 Ariary à Madagascar (au taux courant). Or avec 1 en France on «fait» peu de chose ; alors qu avec 3000 Ar une famille malgache assure un 9

10 repas. Cela a conduit les économistes au début du 20 ème siècle à introduire un taux de change en parité de pouvoir d achat (PPA). Pour définir ce taux de change, nous utilisons deux «paniers» de référence, un pour chaque pays. Soit, par exemple, PUS le prix d un panier de référence aux EU et PE le prix de référence en Europe (on admet qu un tel panier mesure correctement le pouvoir d achat de la monnaie dans les deux pays). Le taux de change PPA $/ est défini par : E $/ = PUS PE D une façon plus imagée, nous pouvons dire, qu à ce taux de change PPA, une famille américaine vivrait de la même façon aux EU qu en Europe et vice-versa. Il est clair (confirmé empiriquement) que plus un pays est pauvre, plus le taux de change courant s écarte du taux de change PPA en étant défavorable. Par exemple, dans le cas de Madagascar, le taux de change PPA devrait s approcher de 1 pour 500 Ar (contre 1 pour 3000 pour le taux de change courant). La conséquence de tout cela est qu il faut prendre avec beaucoup de circonspection les données comparatives des PIB des différents pays. Les PIB réels de chaque pays sont convertis en dollars (à un taux moyen annuel) courants. Or les pays pauvres (ou à économie faible) ayant un taux de change très dégradé face au dollar, se retrouvent avec des PIB réels annuels (par habitant) en dollars, alors le pouvoir d achat de leurs monnaies est plus important. Ainsi, lorsqu on compare les PIB réels de deux pays (convertis dans une même monnaie), il convient d utiliser un taux de change PPA et non le taux de change courant. Roger CUSIN 22 Mai

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Heurts et malheurs du système monétaire international

Heurts et malheurs du système monétaire international Heurts et malheurs du système monétaire international Introduction : du système monétaire international à la finance internationale I) Le système monétaire international issu de Bretton Woods (1944) 1

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971)

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) 4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) La genèse du nouveau système Les leçons de l entre-deux-guerres L effondrement du SMI au cours des années 1930 a marqué les responsables de la reconstruction

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Il faut un véritable Bretton Woods II

Il faut un véritable Bretton Woods II Il faut un véritable Bretton Woods II par PIERRE PASCALLON Professeur Agrégé de Faculté - 1 - Nos dirigeants politiques européens - Nicolas Sarkozy, mais aussi Gordon Brown, Premier Ministre britannique,

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques La croissance économique dans le monde est-elle

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933)

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) 4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) «L âge d or» (1879-1914) Introduction Pendant des siècles, les échanges commerciaux intérieurs et internationaux se sont réglés en métaux précieux. Jusqu'à la

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique Boudriga Abdelkader Gestion financière internationale Septembre 2002 Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique I-LE SYSTEME D ETALON-OR Depuis les anciennes civilisations l or

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies 4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies L effondrement du système de Bretton-Woods (1965-1971) Le problème de la convertibilité du dollar Le paradoxe de Triffin aurait pu être surmonté par une politique

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

Le système monétaire international

Le système monétaire international Séquence 7 Le système monétaire international u Contenu Partie 1 Le marché des changes et la fixation des taux de change... 117 1. Le marché des changes... 117 1A. Les opérations à l origine des interventions

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Exposé sur le système monétaire internationale Plan CHAPITRE Ι: Généralités. 1-Définition du système monétaire international. 2-Les raisons du système monétaire international. 3-Les caractéristiques du

Plus en détail

L euro : huit ans après

L euro : huit ans après L euro : huit ans après Gilbert Koenig Au cours de ses huit années d existence, l euro s est imposé au sein de l union monétaire en tant que monnaie supranationale et dans le système monétaire international

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Chapitre 6 Le système monétaire international

Chapitre 6 Le système monétaire international Introduction 1) les régimes de change a) définition et typologie Chapitre 6 Le système monétaire international A retenir. Les régimes d arrimage ferme (terminologie du FMI) : les changes fixes mais aussi

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE?

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? 103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? A La balance des paiements permet de mesurer les échanges internationaux a) Qu est-ce qu une balance des paiements? 1. La balance des paiements

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation?

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? Edouard VIDON Direction des Analyses macroéconomiques et de la Prévision Service des Études macroéconomiques et

Plus en détail

Options en matière de réforme des systèmes financiers

Options en matière de réforme des systèmes financiers Options en matière de réforme des systèmes financiers Hansjörg Herr et Rainer Stachuletz Le projet de mondialisation néolibérale est monté en puissance à la fin des années 1970 grâce aux politiques de

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Dissertation 13. L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de

Dissertation 13. L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de 145 Dissertation 13 L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de l Union? I Analyse du sujet 1 Les mots clés Le sujet se présente sous

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut LE DOLLAR règne en maître, par défaut Les arrangements monétaires internationaux sont examinés à la loupe depuis la crise financière mondiale Eswar Prasad LE DOLLAR a été la principale monnaie mondiale

Plus en détail

Les crises des changes dans l étalon or

Les crises des changes dans l étalon or 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

Relations monétaires internationales Cours de Mr Christian Bordes

Relations monétaires internationales Cours de Mr Christian Bordes Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Relations monétaires internationales Cours de Mr Christian Bordes Correction du TD7 L étalon-or et le système de Bretton Woods L étalon-or Le mythe de l étalon-or Le

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

1950 La Déclaration Schuman

1950 La Déclaration Schuman Chapitre 3 31 Du Marché commun à l Union monétaire En mai 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l Europe est en ruine. La crainte qu un tel drame ne se reproduise inspire aux hommes politiques

Plus en détail

Vers une réforme du système monétaire et financier international

Vers une réforme du système monétaire et financier international Colloque de l Académie des Sciences Morales et Politiques Paris, le 20 juin 2011 Vers une réforme du système monétaire et financier international INTRODUCTION Le monde vient de subir la crise économique

Plus en détail

Quelles évolutions a connue la gouvernance mondiale depuis 1944?

Quelles évolutions a connue la gouvernance mondiale depuis 1944? Thème 4 Les échelles de gouvernement dans le monde Chapitre 3 : La gouvernance économique mondiale depuis 1944 L après Seconde Guerre mondiale marque une étape majeure dans la prise de conscience de la

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières 1 Introduction Qu est-ce que la

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

L'euro est-il la cause de tous nos maux?

L'euro est-il la cause de tous nos maux? L'euro est-il la cause de tous nos maux? Malgré sa présence dans pas moins de 17 pays représentant 330 millions d utilisateurs, l euro vient de fêter ses 10 ans en mode mineur. En cause, la crise de la

Plus en détail

Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944

Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944 CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 6 mai 2015 Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944 Table des matières 1 Les réformes de l après-guerre 3 1.1 Les objectifs des États-Unis.......................

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

LA MONNAIE, LE CHANTIER DE LA DÉCENNIE

LA MONNAIE, LE CHANTIER DE LA DÉCENNIE LA MONNAIE, LE CHANTIER DE LA DÉCENNIE Karl Heinz Braun, chercheur-associé à Etopia et député Ecolo au Parlement de la Communauté germanophone Décembre 2011 www.etopia.be 222222 Page 2 sur 6 La plupart

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) 92 10 mars 2008 Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) Résumé En moins d une décennie, l euro

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

Quels enseignements de l expérience française (1983-1990)

Quels enseignements de l expérience française (1983-1990) Développement des marchés de capitaux Quels enseignements de l expérience française (1983-1990) Séminaire de clôture Tunis, le 23 mai 2013 Françoise Drumetz Directeur de la coopération extérieure CONTEXTE

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr Manuel sur le FOREX www.xtb.fr 1 Le marché des changes communément appelé Forex est un marché prisé par de nombreux investisseurs et qui s est fortement développé ces dernières années. Ce marché offre

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail