Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Macroéconomie. Monnaie et taux de change"

Transcription

1 Macroéconomie Monnaie et taux de change

2 Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de change en $ implique que l on peut acheter plus de $ avec 1 exemple d appréciation: 1 = 1,40 $ NB: une appréciation de l correspond à une dépréciation du $ exemple : 1 $ = 1/1,40 = 0,71 Une dépréciation du taux de change en $ implique que l on peut acheter moins de $ avec 1 exemple de dépréciation: 1 = 1,10 $

3 Marché des changes Le taux de change effectif de l correspond à la moyenne pondérée des taux de change de l par rapport à l ensemble des autres devises. La pondération de chaque devise correspond à la part du commerce extérieur réalisé avec le pays en question. Exemple: 50% de commerce avec le Royaume-Uni, 50% avec les Etats-Unis 1 = 1,25 $ et 1 = 0,75 Taux de change effectif = 0.5* *0.75 = 1 Dépréciation du dollar: 1 = 1,50 $ et 1 = 0,75 Taux de change effectif = 0.5* *0.75 = Appréciation de la livre: 1 = 1,25 $ et 1 = 0,50 Taux de change effectif = 0.5* *0.50 = 0.875

4 Marché des changes L offre et la demande de devises dépendent des échanges commerciaux avec les autres pays: Les entreprises belges qui exportent des biens & services dans un pays X recevront un paiement dans la devise de ce pays et voudront transformer cette somme en => Les entreprises belges qui exportent «offrent» des devises sur le marché (et demandent des en échange). Les entreprises belges qui importent des biens & services d un pays X et qui doivent payer leurs fournisseurs dans la devise du pays X et voudront donc transformer leurs monnaie en cette devise. => les entreprises belges qui importent «demandent» des devises sur le marché (et offrent des en échange).

5 Marché des changes L offre et la demande de devises dépendent du taux de change: Une diminution du taux de change (dépréciation de la monnaie nationale) exemple: de 1 = 1,25 $ à 1 = 1,10 $ implique que les produits étrangers sont plus chers et les produits nationaux plus compétitifs L offre de devises des exportateurs va augmenter La demande de devises (des importateurs) va diminuer L offre de devises diminue avec le taux de change. La demande de devises augmente le taux de change.

6 Marché des changes (balance des K) L offre et la demande de devises dépendent aussi des mouvements de capitaux: Lorsqu une entreprise du pays X construit une usine en Belgique (investissement direct), elle doit payer les inputs et les travailleurs en. => Les entreprises étrangères qui investissent en Belgique «offrent» des devises sur le marché (et demandent des en échange). Lorsqu une entreprise/banque belge prête de l argent à une entreprise étrangère, elle va changer ses en devises => les entreprises belges qui prêtent à des entreprises étrangères «demandent» des devises sur le marché (et offrent des en échange). L offre et la demande de devises sont dans ce cas-ci indépendantes du taux de change

7 Taux de change d équilibre 1/e demande de devises offre de devises 1/e 0 partie inélastique de la demande de devises partie inélastique de l offre de devises Q

8 Elasticité de l offre de devises Lorsque le taux de change avec le pays X s apprécie, cela a un impact ambigu sur l offre de devise du pays X sur le marché des changes: Valeur des exportations = prix à l export. x quantités exportées les biens et services belges deviennent relativement plus chers, les consommateurs du pays X en consommeront donc moins et le volume des exportations va baisser => offre de devises chaque bien et service est désormais vendu plus cher, les recettes des entreprises exportatrices par unité vendue augmentent => offre de devises Si l élasticité-prix des exportations est suffisamment forte, l offre de devises diminue lorsque le prix de la devise (en ) augmente.

9 Elasticité demande de devises Lorsque le taux de change avec le pays X s apprécie, cela a un impact ambigu sur la demande de devise du pays X sur le marché des changes: Valeur des importations = prix à l import. x quantités importées les biens et services belges deviennent relativement plus chers, les consommateurs belges consommeront donc plus de produits étranger, le volume des importations va augmenter => la demande de devises chaque bien et service est désormais acheté moins cher, les dépenses des entreprises importatrices par unité vendue diminuent => la demande de devises Si l élasticité-prix des importations est suffisamment forte, la demande de devises augmente lorsque le prix de la devise (en ) augmente

10 Condition de Marshal-Lerner En résumé, lorsque la monnaie nationale s apprécie, l offre de devises diminue si l élasticité-prix des exportations est suffisamment élevée, la demande de devises augmente si l élasticité-prix des importations est suffisamment grande. La condition de Marshal-Lerner est satisfaite lorsque la somme des élasticités prix des importations et des exportations est supérieure à 1. Lorsque ce sera le cas: la demande nette (demande moins offre) de devises diminue lorsque le prix de la devise augmente. une dépréciation de la monnaie nationale entraîne une amélioration de la balance commerciale. En général, on pose l hypothèse que cette condition est rencontrée.

11 Condition de Marshal-Lerner La courbe en J de la dévaluation Valeur des importations = prix à l import. x quantités importées Valeur des exportations = prix à l export. x quantités exportées Balance courante p X.X-(p M /e).m A court terme, les quantités ne varient pas e, X et M inchangés la balance courante se détériore p X.X-(p M./e).M A long terme, les quantités s'ajustent X et M la balance courante s'améliore: p X.X-(p M /e).m ssi e M + e x >1 condition de Marshall- Lerner

12 Taux de change d équilibre 1/e demande de devises offre de devises 1/e 0 Q

13 Taux de change d équilibre augmentation du goût pour les produits étrangers 1/e 1/e 1 1/e 0 demande de devises offre de devises hausse des importations de biens étrangers donc de la demande de devises => 1/e augmente c-à-d dépréciation de la monnaie nationale Q 0 Q

14 Taux de change d équilibre augmentation des investissements belges à l étranger 1/e 1/e 1 1/e 0 demande de devises offre de devises hausse la demande de devises => 1/e augmente => dépréciation de la monnaie nationale Q

15 Taux de change d équilibre spéculation sur une dépréciation future de la monnaie nationale 1/e 1/e 1 1/e 0 demande de devises offre de devises anticipation d une appréciation future de la devise achat de devises aujourd hui pour les revendre dans le futur 1/e augmente appréciation de la devise Q 0 Q

16 Arbitrage financier sur le marché des changes Le return d un investissement réalisé dans le pays X dépend: du rendement l investissement: i x De l évolution du taux de change entre le moment où l on investit et celui où l on rapatrie le rendement: ê Si les capitaux sont parfaitement mobiles, le rendement attendu des investissements dans le pays sera égal au rendement attendu des investissements à l étranger (en ) => E(i) = E(i x ) E(ê) Une différence dans les taux d intérêt (rendement certain) correspond donc à une évolution attendue du taux de change

17 Arbitrage financier sur le marché des changes Exemple: 100 euros placés en Belgique au taux i = 3% Le return d un investissement réalisé dans le pays X dépend: rendement = 1+i 100*(1+0.03) = 103 Ou placés au Royaume-Uni à un taux de 5%, avec un taux de change actuel de e=0.6 et un taux futur de e =0.75 placement de 100*0.6 rendement 1+i* 100*0.6*(1+0.05) = 63 rendement en euros 100*e*(1+0.05)/e = 84 On compare donc (1+i) à (1+i*) e/e(e ) => E(i) = E(i x ) E(ê) À l équilibre, (1+i) = (1+i*)/(1+E(ê)) c-à-d. i = i x E(ê) (log(1+e)~e)

18 Parité de pouvoir d achat et taux de change réel Les anticipations de variation du taux de change dépendent des «fondamentaux» (situation macroéconomique, e.g. inflation) La Théorie de la Parité du Pouvoir d Achat (PPA) prévoit que, à l équilibre, le taux de change nominal s établira de telle sorte que le prix des marchandises (lorsqu il est exprimé dans la même devise) soit le même dans les deux pays. Remarque: L indice «Big Mac» est une version simplifiée sinon, Penn World Tables (Heston Summers) Le taux de change réel: e.(p/p x ) intègre l évolution des prix des marchandises (i.e. l inflation). Si le taux de change réel évolue suite à un différentiel d inflation entre les deux pays, la théorie PPA prévoit que le taux nominal s adaptera pour rétablir l équilibre initial (via l impact du gain/de la perte compétitivité).

19 Parité de pouvoir d achat et taux de change réel Taux de change réel RER = e.p/p* Exemple: voiture UE: voiture JAP: yens e: 1 = 120 yen e.p/p* = / = 3/2 voiture UE 50% plus chère qu'une japonaise Si la monnaie nationale se déprécie e': 1 = 80 yen e.p/p* = / = 1 voiture UE aussi compétitive qu'une japonaise

20 Parité de pouvoir d achat et taux de change réel Taux de change réel RER = e.p/p* Exemple : augmentation des prix nationaux, p Les biens étrangers deviennent plus compétitifs Les importations de biens étrangers augmentent La demande de devises augmente La monnaie nationale a tendance à se déprécier, e Le taux de change réel est un indicateur de compétitivité Une variation du taux de change réel signale une variation attendue du taux de change nominal, e, selon la PPA Les anticipations de variation de taux de change nominal sont influencées par l évolution du taux de change réel

21 Taux de change flottants Lorsque le taux de change est flottant, son niveau est déterminé par l équilibre sur le marché des changes. Exemple:, $,, yen, Avantages: il s adapte naturellement aux chocs nominaux et réels. Inconvénient: sa volatilité peut décourager les échanges commerciaux. Appréciation / dépréciation

22 Taux de change fixes Lorsque le taux de change est fixe, son niveau est établi en fonction de la politique des gouvernements. Exemples DM-FB depuis 1990 Avantages: facilite les échanges et l intégration des marchés en termes de politique monétaire: favorise la crédibilité d un engagement à lutter contre l inflation Inconvénients: Il ne s adapte pas aux chocs ce qui implique donc que les autres «prix» s adaptent. La politique monétaire est contrainte: La banque centrale doit intervenir à chaque fois que le taux fixé n équilibre pas le marché des changes (e.g. achat de devises contre émission de monnaie, DM>0, stérilisée éventuellement par une opération d open-market). Difficilement tenable en cas de tensions récurrentes sur les taux de change, ce qui peut entrainer des changements de parité. Réévaluation / dévaluation

23 Taux de change fixes Intervention sur le marché des changes 1/e 1/e 1 1/e 0 demande de devises offre de devises exemple: spéculation sur une dépréciation future augmentation de la demande de devises tension sur e Q 0 Q

24 Taux de change fixes Intervention sur le marché des changes 1/e 1/e 1 1/e 0 demande de devises offre de devises pour éviter une dévaluation, la Banque Centrale doit acheter de la monnaie nationale c-à-d vendre des devises contre monnaie nationale contraction monétaire et baisse des réserves en devises Q 0 Q

25 1/03/1999 1/08/1999 1/01/2000 1/06/2000 1/11/2000 1/04/2001 1/09/2001 1/02/2002 1/07/2002 1/12/2002 1/05/2003 1/10/2003 1/03/2004 1/08/2004 1/01/2005 1/06/2005 1/11/2005 1/04/2006 1/09/2006 1/02/2007 1/07/2007 1/12/2007 1/05/2008 1/10/2008 1/03/2009 1/08/2009 1/01/2010 1/06/2010 1/11/2010 1/04/2011 1/09/2011 Evolution du taux de change 1,7 Taux de change trimestriel 1,5 1,3 1,1 0,9 0,7 0,5 source: Belgostat US $ / euro 100 Yen / euro 10 Yuan / euro

26 Evolution du $ Taux de change annuel 1$=e.FB : Bretton Woods 1999: EMU

27 Système monétaire international L étalon-or ( ) En Belgique 1873, abandon pendant la 1 ère guerre mondiale, retour en 1922, abandon définitif après la Grande Dépression en Convertibilité des monnaies en or ( confiance). Prix de l or fixé dans chaque monnaie, donc les parités sont fixées entre monnaies, par le prix de l or. Couverture-or: puisque le prix de l or est fixé, le stock monétaire est lié au stock d or. Pas d inflation puisque la Banque Centrale ne contrôle pas le stock d or, donc de monnaie. Mais pas de politique monétaire discrétionnaire. La balance des paiements (balance courante + balance en capital) doit être à l équilibre. Si déficit, la Banque Centrale doit utiliser ses réserves en or pour soutenir la parité besoin de réserves suffisantes.

28 Système monétaire international L entre deux guerres Inflation élevée (financement des dépenses militaires et de reconstruction par la planche à billets). Cas extrême de l hyperinflation allemande: indice des prix = 262 en janv. 1919, en déc. 1923! Grande Dépression suite au krach boursier de Politiques économiques de relance sans coordination internationale: - dévaluations pour améliorer la compétitivité, - restrictions aux échanges internationaux pour limiter les importations. représailles de la part des autres pays politiques inopérantes Les tentatives de retourner à l étalon-or ont échoué.

29 Système monétaire international Elaboration du système de Bretton Woods dès Besoin de coordination internationale: du fait que les politiques économiques nationales ont des effets sur les autres économies, interconnectées Exemple 1: une appréciation de la monnaie nationale pour baisser l inflation implique une dépréciation de la monnaie des autres pays qui génère là de l inflation importée. Exemple 2: une dévaluation de la monnaie nationale pour redresser un déficit commercial implique une perte de compétitivité pour les autres pays, ce qui détériore leur balance commerciale. Les problèmes sont transférés aux autres pays. Et traumatisme de la crise de 1929 et de la réaction économique (protectionnisme et déflation) et politique (fascisme et WW II).

30 Système monétaire international Le système de Bretton Woods ( ) étalon $: convertibilité du $ en or à un taux fixe 35$ l once contrainte : à stock d or fixé, le stock de $ est fixé sous peine de modifier la parité $-or. parité de chaque monnaie fixée par rapport au dollar (avec bornes de fluctuation de +- 1% autour de la parité) contrainte de politique monétaire: maintenir la parité NB: les parités sont ajustables sauf pour les Etats-Unis Problèmes potentiels crédibilité de la parité or- $ en cas de politique monétaire US autonome (exemple financement de dépenses publiques ou du déficit extérieur). Déficits persistants de balance commerciale: sorties de devises la Banque Centale doit vendre des devises pour soutenir la parité. Possible tant que les réserves en devises sont suffisantes et implique une contraction monétaire. Sinon, une dévaluation est nécessaire.

31 Système monétaire international Problèmes liés à la situation US : augmentation du déficit courant US interventions par les autres Banques Centrales = augmentation des réserves en $ et expansion monétaire inflation : expansion budgétaire (hausse des dépenses militaires US, guerre du Vietnam) et publiques, et expansion monétaire problème de crédibilité de la parité or-$. expansion et baisse du surplus courant et inflation à 6% : attaques spéculatives sur le cours de l or. 1971: attaques spéculatives sur une dévaluation du $. Tous les autres pays devaient marquer leur accord sur une dévaluation du $. Pas le cas Nixon annonce la fin de la convertibilité du $ en or en Les attaques spéculatives se poursuivent en 1971, 1972, 1973 jusqu à l abandon du système.

32 Système monétaire international Institutions visant à promouvoir la coordination internationale dans le système de Bretton Woods Le Fonds monétaire international (1944) Objectif: promouvoir la coopération monétaire pour garantir la stabilité du système monétaire international favoriser le plein emploi, la stabilité des prix, l équilibre extérieur, le libre échange, la stabilité des changes; aider à établir un système multilatéral de paiements; interventions en cas de crises de change ou de balance des paiements: facilités de crédit: pour permettre de financer un déficit extérieur sans avoir recours aux réserves des Banques Centrales; éventuellement avec supervision des politiques macroéconomiques en cas de recours important aux facilités de crédit (c.f. crise des dettes souveraines ex:grèce ); suite à la crise actuelle, favoriser la stabilité macroéconomique et financière en général

33 Système monétaire international La Banque mondiale créée (1945) (reconstruction et développement) pays en voie de développement (éducation, agriculture, industrie, santé,...) prêts à des taux préférentiels aux pays membres en difficulté, en contrepartie de politiques d'ajustement structurel financement des projets d'ong L OMC (1955) (commerce international) (suite du GATT en 1948) cadre aux négociations commerciales règlement des différends commerciaux examen les politiques commerciales nationales aide aux pays en développement dans le domaine de la politique commerciale (assistance technique et programmes de formation) Coopération avec d autres organisations internationales G7,G8 et G20: Forum de discussion

34 Système monétaire européen Le Système Monétaire Européen ( ) Première tentative: le Serpent monétaire européen ( ): parité % à chaque devise, trop instable ECU (European Currency Unit): panier de devises EU Parité à l ECU avec marges de fluctuations de 2.25% (6% pour l Italie, l Espagne, le Royaume-Uni) Réserves de devises au Fond Européen de Coopération Monétaire contre ECUs pour interventions sur les marchés des changes Les changements de parité se décident à l unanimité À 75% de la borne mesures de politique économique Atouts: réduction de la volatilité des taux de changes, baisse de l inflation Crise en 1992 et en 1993: attaques spéculatives, dévaluations lire, peseta, en 1992 marges à 15% en 1993

35 Système monétaire européen Illustration : dévaluation du franc belge en 1982 Déficit de balance courante attaques spéculatives contre le FB Causes du déficit: perte de compétitivité par rapport aux pays partenaires, hausses de salaires trop importantes Comment améliorer la compétitivité? cf: taux de change réel = e.p/p* e dévaluation de la monnaie nationale ou p baisse des prix nationaux composante des prix: coûts de production y compris les salaires Politiques mises en oeuvre: dévaluation de 8,5% du FB, contraction fiscale, contraction monétaire, saut d'index balance courante en % du PIB

36 Système monétaire européen Parrallèle avec la situation actuelle Déficit de balance courante solde de la balance courante en % du PIB source ICN, BNB

37 Système monétaire européen Parrallèle avec la situation actuelle Perte de compétitivité par rapport aux pays partenaires Coûts salariaux horaires dans le secteur privé différence en % par rapport aux trois principaux voisins, cumulés depuis ,0 15,0 10,0 5,0 0,0-5,0-10,0-15,0-20,0 Trois principaux pays voisins Allemagne France Pays-Bas

38 Système monétaire européen Parrallèle avec la situation actuelle Quelle(s) solution(s)? Pas de dévaluation possible dans la zone euro Pressions à la modération salariale NB: partie des coûts plus maitrisable que les consommations de biens intermédiaires (y compris l'énergie), mais pas nécessairement la plus importante

39 Système monétaire européen Création de l en 1999 Fixation des taux de conversion (1998), introduction de l (1999) y compris sous forme fiduciaire (2002). Conditions d accès prévues dans le Traité de Maastricht (1992) Déficit public < 3% du PIB Dette publique < 60 % du PIB Inflation < X+1,5% Intérêt LT < X+1,5% où X=moyenne top 3

40 Système monétaire européen Politique monétaire unique par le Système européen de banques centrales (ESCB) Banque Centrale Européenne (BCE) + Banques Centrales Nationales); objectif principal de stabilité des prix (objectif d inflation de 2%) missions de l'eurosystème : politique monétaire, politique de change, gestion des réserves de change des États membres, bon fonctionnement des systèmes de paiement, contrôle prudentiel des établissements de crédit et stabilité du système financier. Politiques budgétaires nationales, coordonnées par le Pacte de stabilité et de croissance (1997) européen Surveillance multilatérale des déficits et dettes publics; Procédure de déficits excessifs (>3 % du PIB) avec sanctions (dépôt ou amende auprès de la BCE)

41 Système monétaire européen Renforcement de la coordination et la régulation suite à la crise financière et à la crise des dettes souveraines Contrôle prudentiel et supervision financière renforcés (à al BCE et dans les BCNs) Création du Fonds européen de stabilité financière (FESF) en mai 2010, alimenté les États membres et le FMI et utilisé pour acheter de la dette des pays menacés Mécanisme européen de stabilité (MES) : - prêts ou achat de dette aux Etats en difficulté mais solvables; - pour les pays insolvables, négociation d un plan de restructuration avec la Commission européenne, le FMI et la BCE. Renforcement des mécanismes liés aux déficits publics excessifs, prise en compte d indicateurs de compétitivité et pas uniquement de dette et déficit publics

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Macroéconomie dans une économie globalisée Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Chapitre 1 L ouverture des économies Introduction Tenir compte de la dimension «ouverte» de nos économies

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 1) Qu est ce qu une dette souveraine? A) A l origine de la dette: les déficits publics B) Quelle dette prendre en compte: la dette brute ou

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques Octobre 2012 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques JEAN-LOUIS BRILLET, GILBERT CETTE ET IAN GAMBINI 1 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général Octobre 2012 Sommaire général I.

Plus en détail

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A.

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. Jeudi 12 avril 2012 Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. A - S endetter est «sympa», au début et se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/07/2011 ECO/EIS

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 1 Particularités s de la politique monétaire 2 Les particularités s du ciblage de l inflation l en Roumanie! Cible d inflation fondée sur l indice des prix à la consommation! Cible établie comme valeur

Plus en détail

Les crises des changes dans l étalon or

Les crises des changes dans l étalon or 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE I] PERSPECTIVE HISTORIQUE QUANT A L EVOLUTION DU CAPITALISME 1. L ère du Gold-index : en quoi l or permet-il un rééquilibrage automatique de la BP? 2. Les accords

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011 "Un retour sur les causes profondes de la crise de la zone euro". Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 11 Emploi manufacturier

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte?

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Eléments de correction Khôlle n 10 A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Une remarque en intro : j ai volontairement rédigé une seconde partie qui s

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats 4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats Introduction En 1978, le système monétaire européen (SME) succédait au serpent monétaire européen de 1972. A ce jour, il constitue l exemple

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS Académie d Orléans 20 novembre 2012 Jean-Paul POLLIN Université d Orléans 1 Observons tout d abord l évolution des taux d endettement public dans quelques pays

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS INTRODUCTION Définitions Les 3 fonctions de l Etat selon R.Musgraves 1. Les 3 fonctions de l Etat I - L'ETAT REGULATEUR ECONOMIQUE

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE TERMINALE G SOMMAIRE 1 Budget horaire 2 Calendrier annuel

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Microéconomie vs Macroéconomie

Microéconomie vs Macroéconomie CONCLUSION Microéconomie vs Macroéconomie Concept commun de base des ressources limitées pour satisfaire des besoins illimités Microéconomie Macroéconomie But : comprendre le processus de décision des

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Question 1 : Soit une économie ouverte avec Etat. La propension marginale à épargner est égale à 1/3, le taux de taxation

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail