Les crises des changes dans l étalon or

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les crises des changes dans l étalon or"

Transcription

1 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable - Banque centrale pourrait être obligée de dévaluer pour éviter l épuisement des réserves 1

2 Comment profiter d une dévaluation: - Vendre la devise au taux initial et acheter une devise étrangère (ou l or Ex: Échanger 100 CAD au taux 1 USD = 1,25 CAD (1 CAD = 0,8 USD; obtenir 80 USD -Après la dévaluation, échanger la devise étrangère pour la devise locale Échanger 80 CAD au taux 1 USD = 1,5 CAD (1 CAD = 0,67 USD; obtenir 120 CAD 2

3 Les attaques spéculatrices Considéronsunpaysavec -undéficit important et soutenu du compte courant -desréserves d or limitées Un cible potentiel du une attaque spéculatrice -Spéculateurs vendent la devise afin d épuiser les réserves et forcer une dévaluation - Profiter de la dévaluation Plusieurs crises de change, attaques spéculatrices pedant les années 20 et 30 3

4 Les guerres des changes Dévaluer pour augmenter la production domestique au dépend de la production étrangère beggar-thy-neighbour (appauvrir son voisin Jeu à somme nulle - Plusieurs episodes pendant les années 20, 30 - Rendait plus difficile à formuler une réponse internationale coordinée aux crises 4

5 L objectif de la conférence à Bretton Woods, 1944: Encadrer le système monétaire international -Développement des institutions internationales - Assurer la stabilité - Flexibilité pour adresser les crises ponctuelles Éléments principaux -Régimedetauxdechangefixes - Restrictions sur les flux internationaux des capitaux -Rôle spécial du USD - Le Fonds monétaire international (FMI 5

6 Taux de change fixes Toutes les devises avec un taux fixe par rapport au USD - Objectif: fixer taux àsavaleur fondamentale Taux associé avecuncomptecourantéquilibré - Ajustements permis, mais seulement avec l approbation du FMI Avantage principal: Réduction des coûts de transaction L USD comme monnaie de réserve - Banques centrales peuvaient utiliser l USD comme actif de réserve - L USD prenait la place de l or -USDéchangeable pour l or - 35 USD/l once Les É-U possedaient 75% des réserves monétaire d or en

7 Le FMI Objectif original: maintenir le système des taux de change fixes -Offrirdesprêts pendant les crises de change - Faciliter la transition à un taux de change soutenable Système permettait la dévaluation/révaluation au besoin pour tous les pays sauf les États-Unis - Fallait négocier un ajustement simultané avectouslespays - Compte courant des mondiale É-U en surplus après la Seconde guerre 7

8 Les implications pour les banques centrales Bilan de la banque centrale: SFC + B C = M Dans l étalon or: - SFC est remplacé parp G Au -Après le choix de P G, Au et B C s ajustent automatiquement -Rôle de la banque centrale est purement passif Bretton Woods: Restrictions sur les flux de capital possible de mener une politique monétaire plus active 8

9 Contrôles sur les flux de capitaux Parité des taux d intérêt non couverte ne tient plus Peut observer R R Rappel: Le taux de rendement des placements étrangers anticipé exprimé en monnaie domestique R (1 + R Se +1 S 1 Taux de change fixe S e +1 = S et R = R 9

10 Si R = R, la demande privée domestique des obligations domestiques est B P = H(R }{{},R } {{ }(W P PL + et la demande étrangère des obligations domestiques est B F = H (R }{{} +,R S (WF P L } {{ } 10

11 B = B C + B P + B F On suppose que B C banque centrale B C est exogène est une variable de politique choisie par la Équilibre au marché des obligations domestiques: B B C = H(R }{{} +,R } {{ }(W P PL+H (R }{{},R } {{ }S (WF P L + 11

12 Un modèle des taux de change fixes avec la mobilité de capital imparfaite 1 Bilan de la banque centrale: SFC + B C = M 2 Éql au marché monétaire: M = PL(R, Y 3 Éql au marché des obligations: B B C = H(R, R (W P PL 4 Éql au marché des biens: + H (R, R S(WF P L Y = ϕ(qa([y T ],r+g + X(Q, θ 5 Taux de change réel: Q = SP /P 6 Éqn de Fisher: 7 L offre agrégée: R = r P = P Noter que 2, 4, 5, 6, 7 sont identiques au cas de l étalon or 12

13 Versioncompactedumodèle 1 Bilan de la banque centrale: SFC + B C = M 2 Éql au marché monétaire: M = PL(R, Y 3 Éql au marché des obligations: B B C = H(R, R ( W P PL(R, Y + H (R, R S (WF P L (R,Y 4 Éql au marché des biens: Y = ϕ(sp / P A([Y T ],R+G +X(SP / P,θ On note que: - M et F C ne paraissent pas dans 3 et 4 - Conditionnelle à B C,3et4déterminent R et Y 13

14 L équilibre au marché des obligations domestiques Supposons que R la demande étrangère des obligations domestiques augmente: B F = H (R }{{} + Au pays domestique, on a B P = H(R }{{} +,R S (WF P L (R,Y } {{ },R } {{ } W P PL(R }{{},Y }{{} + - R demande de monnaie : M d = PL(R }{{},Y Richess non monétaire augmente: (W PL B P - R substitution vers B C : R H(R, R 14

15 R demande des obligations domestiques R La demande des obligations domestiques B D B 15

16 B D plus horizontal petite augmentation de R génère une grande augmentation de la demande des obligations Rappel: Si les obligations domestiques et étrangères sont des substituts parfaits R = R :Parité des taux d intérêts non couverte B D horizontal à R = R 16

17 R La demande des obligations domestiques B D : B, F mauvais substituts B D : B, F bons substituts B 17

18 R Équilibre au marché des obligations domestiques B D R 0 B B B C 18

19 Supposons que Y La demande de monnaie : M d = L(R, Y La richesse non monétaire : (W PL(R, Y Pour R donnée, demande pour B P La courbe B D se déplace vers la gauche 19

20 R Équilibre au marché des obligations domestiques B D (Y = Y 1 B D (Y = Y 0 R 1 R 0 Y 1 > Y 0 B B B C 20

21 La courbe BB Les combinaisons (R, Y qui donnent un équilibre au marché des obligations domestiques R La courbe BB BB Y 21

22 Rappel: R Équilibre au marché de la monnaie domestique R 1 Y 1 > Y 0 R 0 PL(Y = Y 1 PL(Y = Y 0 M M 0 Pour M donné, Y R 22

23 R La courbe MM MM Y Comparaison avec la courbe BB? 23

24 Supposons que Y il faut que R pour équilibrer le marché monétaire et pour equilibrer le marché des obligations domestiques Marché monétaire: - Y L(R, Y R pour rétablir l équilibre 24

25 Marché des obligations: B P = H(R, R ( W P PL(R, Y = H(R, R W P H(R, R L(R, Y - Y L(R, Y - Seulement les agents domestiques - Effet sur B P attenué parcequeh<1 -Mécanisme supplémentaire: - R H - Investisseurs étrangers aident àrétablir l équilibre 25

26 Pour une augmentation de Y donnée, Augmentation de R pour rétablir l équlibre au marché des obligations < Augmentation de R pour rétablir l équlibre au marché monétaire Pente de la courbe BB < Pente de la courbe MM 26

27 R Les courbes BB et MM MM BB Y 27

28 Politique monétaire expansionniste: La banque centrale -achète B C,émet M (B B C R Équilibre au marché des obligations domestiques B D R 0 R 1 B B B C1 B B C0 28

29 Pour Y donné, une politique monétaire expansionniste diminue le taux d intérêt nécessaire pour équilibrer le marché des obligations déplace la courbe BB vers le bas R La courbe BB BB (B C = B C0 BB (B C = B C1 B C1 > B C0 Y 29

30 Rappel: R Équilibre au marché de la monnaie domestique R 1 Y 1 > Y 0 R 3 R 0 R 2 PL(Y = Y 1 M 0 M 1 PL(Y = Y 0 M Pour Y donné, M R MM se déplace ver la bas 30

31 Pour Y donné, la demande des obligations est plus sensible aux variations des taux d intérêt Réduit la variation nécessaire pour rétablir le marché des obligations déplacement de la courbe BB < déplacement de la courbe MM vers le bas vers le bas Pour R donné, la demande des obligations est moins sensible aux variations des taux d intérêt Augmente la variation nécessaire pour rétablir le marché des obligations déplacement de la courbe BB > déplacement de la courbe MM vers la droite vers la droite 31

32 R Les courbes BB et MM MM(B C = B C0 MM(B C = B C1 B C1 > B C0 BB(B C = B C0 BB(B C = B C1 R 0 Y 0 Y 32

33 Une variation du taux d intérêt étranger R - Demande étrangère des obligations domestiques - Demande domestique des obligations domestiques 33

34 R Équilibre au marché des obligations domestiques B D (R * = R * 1 B D (R * = R 0 0 R 1 R 0 R * 1 > R* 0 B B B C 34

35 Pour Y donné, R R pour équilibrer le marché des obligations R La courbe BB BB (R * = R * 1 BB (R * = R * 0 R * 1 > R* 0 Y 35

36 Une variation du taux de change Mécanisme: implications des gains en capital (pertes en capital sur les actifs domestiques et étrangers Dévaluation: S 1. Investisseurs domestiques S Dévaluation SFP Valeur des actifs exprimée en monnaie locale détenus par le secteur privé augmente W P Richesse domestique privée augmente Demande pour B P (et FPaugmente 36

37 2. Investisseurs étrangers S Dévaluation B F /S Valeur des actifs domestiques exprimée en monnaie étrangère détenus par les étrangers diminue Valeur des actifs étrangers exprimée en monnaie étrangère détenus par les étrangers reste constante Ratio (actifs domestiques/(actifs étrangers détenus par les étrangers diminue -NoterqueH (R, R reste constante: ratio désiré(b F /S/FF pas changé Demande de B F augmente pour rétablir le ratio désiré 37

38 Dévaluation (S B C, B F. -Pour R donné, la demande des obligations domestiques augmente R Équilibre au marché des obligations domestiques B D (S = S 0 B D (S = S 1 R 0 R 1 S 1 > S 0 B B B C 38

39 Dévaluation (S B C, B F. -Pour Y donné, le taux d intérêt qui produit une équilibre au marché des obligations diminue R La courbe BB BB (S = S 0 BB (S = S 1 S 1 > S 0 Y 39

40 8 La macroéconomie d un régime de taux de change fixe souple avec la mobilité de capital imparfaite La courbe GM: Combinaisons (R, Y qui donnent un équilibre au marché desbiens R La courbe GM GM Y 40

41 R L équilibre général avec la mobilité de capital imparfaite MM BB R 0 GM Y Y 0 41

42 Comment assurer l équilbre aux trois marchés? Supposons que la courbe MM passe au-dessus l intersection des courbes BB et GM Au-dessus de la courbe BB Taux d intérêt trop élevé pourlemarché des obligations Arrivée des capitaux étrangers Réserves officielles (ORS B C exogène (variable de la politique monétaire L augmentation des réserves n est pas stérilisée Réserves M Courbe MM se déplace vers le bas 42

43 R L ajustement à l équilibre général avec la mobilité de capital imparfaite MM 0 MM 1 B BB A GM Y 43

44 Les effets des variations de la politique monétaire Rappel: L étalon or (régime de taux de change fixe stricte avec la mobilité de capital parfaite Aucune discretion pour la politique monétaire -Réserves P G Au, B C étaient endogènes Bretton Woods (régime de taux de change fixe souple avec la mobilité de capital imparfaite B C une variable de politique -Mécanisme pour la politique monétaire: B C M 44

45 Rappel: B C les courbes BB, MM se déplacent vers le bas R Les courbes BB et MM MM(B C = B C0 MM(B C = B C1 B C1 > B C0 BB(B C = B C0 BB(B C = B C1 R 0 Y 0 Y 45

46 R Une expansion monétaire mobilité de capital élevée MM(B C = B C0 MM(B C = B C1 BB(B C = B C0 R 0 A BB(B C = B C1 C B C1 > B C0 GM Y 0 Y 46

47 Dans l absence des flux des capitaux, le nouvel équilibre et le point C - Équilibre aux marchés monétaire et des biens domestiques Entrée ou sortie des capitaux? - Taux d intérêt R à C inférieur qu au point A Sortie des capitaux -RevenuY à C supérieur qu au point A Demande de monnaie M d, demande des obligations Répatriation des obligations de l étranger Entrée des capitaux Quel effet domine? 47

48 Rappel: La courbe BB = les combinaisons (R, Y qui donnent un équilbre au marché des obligations - R au-dessus BB le taux d intérêt est trop élevé Entrée des capitaux - R au-dessous BB le taux d intérêt est trop faible Sortie des capitaux Dans le graphique précédent, le point C est au-dessous la courbe BB -LacourbeBB est presque horizontale la mobilité decapitaleestrelativementélevée 48

49 On obtient un résultat différent si la courbe BB est plus verticale la mobilité de capitale est relativement faible R Une expansion monétaire mobilité de capital réduite MM(B C = B C0 MM(B C = B C1 BB(B C = B C1 R 0 A C D B C1 > B C0 BB(B C = B C0 GM Y 0 Y 49

50 Mobilité de capital élevée L intersection des courbes MM et GM est au-dessous la courbe BB Sortie des capitaux Mobilité de capital réduite L intersection des courbes MM et GM est au-dessus la courbe BB Entrée des capitaux 50

51 L ajustement avec la mobilité de capital élevée L intersection des courbes MM et GM est au-dessous la courbe BB Sortie des capitaux M La courbe MM se déplace ver le haut 51

52 R L ajustement à une expansion monétaire mobilité de capital élevée MM 0 MM 1 MM 2 BB(B C = B C0 R 0 A BB(B C = B C1 R 1 D C B C1 > B C0 GM Y 0 Y 1 Y 52

53 L ajustement avec la mobilité de capital réduite L intersection des courbes MM et GM est au-dessus la courbe BB Entrée des capitaux M La courbe MM se déplace ver le bas 53

54 R L ajustemenent à une expansion monétaire mobilité de capital réduite MM 0 MM 1 MM 2 BB(B C = B C1 R 0 A C R 1 D B C1 > B C0 BB(B C = B C0 GM Y 0 Y 1 Y 54

55 L effect d une expansion fiscale G déplace la courbe GM vers la droite -PourR donnée, Y On suppose que la banque central ne répond pas la courbe BB reste fixe 55

56 R Une expansion fiscale mobilité de capital élevée MM BB R 0 A B GM(G = G 1 G 1 > G 0 GM(G = G 0 Y 0 Y 56

57 R est au-dessus BB entrée des capitaux M MM se dépace vers le bas R L ajustement à une expansion fiscale mobilité de capital élevée GM(G = G 0 MM 0 MM 1 BB R 1 R 0 A B GM(G = G 1 G 1 > G 0 Y 0 Y 1 Y 57

58 Effet de l une expansion fiscale: R Y Déplacement au long de la courbe BB Importance des effets dépendent de la pente de la courbe BB - Mobilité de capitale élevée -AugmentationdeR moins forte -AugmentationdeY plus importante - Mobilité de capitale réduite -AugmentationdeR plus importante -AugmentationdeY moins forte 58

59 Les chocs externes financiers Supposons que R 0 = R 0,etqueR augmente à R 1 >R 0 - Les courbes MM, GM ne sont pas immédiatement affectées - L effet se produit dan la courbe BB Rappel: la mobilité parfaite de capitale parité des taux d intérêt non couverte le déplacement de la courbe UIP vers le haut = variation de R Avec la mobilité imparfaite,ceteffetestattenué le déplacement de la courbe BB vers le haut < variation de R 59

60 R La courbe BB BB (R * = R * 1 R * 1 BB (R * = R * 0 R * 0 R 1 * > R 0 * Y 60

61 L ancien équilibre est maintenant au-dessous la courbe BB - La taux d intérêt est trop faible pour équilibrer le marché des obligations Sortie des capitaux M (si la banque centrale ne réagit pas La courbe MM se déplace vers le haut 61

62 R L ajustement à une augmentation de R * avec la mobilité de capital imparfaite BB(R * = R 1 * BB(R * = R 0 * R 0 R 1 * > R 0 * GM MM 1 MM 0 Y Y 0 62

63 Une variation non anticipé dutauxdechange Rappel: Suite à une dévaluation (S -lacourbegm se déplace vers la droite - NX -lacourbebb se déplace vers le bas - effet de valuation augmentation de la demande de B 63

64 R Une dévaluation non anticipée avec la mobilité de capital imparfaite MM BB(S = S 0 BB(S = S 1 R 0 S 1 > S 0 GM(S=S 0 GM(S=S 1 Y Y 0 64

65 Dans l absence des flux des capitaux, le nouvel équilibre est à l intersection de la courbe MM et la nouvelle courbe GM - cette intersection est au-dessus de la courbe BB taux d intérêt trop élevépouréquilibrer le marché des obligations entrée des capitaux M (si le banque centrale ne réagit pas la courbe MM se déplace vers le bas 65

66 R L ajustement à une dévaluation non anticipée MM 0 MM 1 R 0 R 1 S 1 > S 0 BB(S = S 0 BB(S = S 1 GM(S=S 0 GM(S=S 1 Y Y 0 Y 1 66

67 Noter que Y, mais l effet sur R est ambigu On note aussi que l effet sur les exportations nettes est également ambigu S X effet net ambigu Y IM 67

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Différences: 1. Conditions qui permettent une révaluation ou une dévaluation. 2. Degré de flexibilité pour la conduite de la politique monétaire

Différences: 1. Conditions qui permettent une révaluation ou une dévaluation. 2. Degré de flexibilité pour la conduite de la politique monétaire 5 L étalon or Les régimes de change fixe - Stricts (hard peg) Ex: l étalon or - Souples (soft peg) Ex: Bretton Woods Différences: 1. Conditions qui permettent une révaluation ou une dévaluation. 2. Degré

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée)

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée) Thème 7. Introduction de la monnaie (Le modèle IS-LM en économie fermée) A taux d intérêt inchangé, l introduction des impôts progressifs et de l ouverture aux échanges réduit fortement le multiplicateur.

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Question 1 : Soit une économie ouverte avec Etat. La propension marginale à épargner est égale à 1/3, le taux de taxation

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Ekkehard Ernst OCDE Ekkehard Ernst 1 Introduction et résumé du cours Objectifs Connaître et apprendre les concepts modernes d analyse monétaire

Plus en détail

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points)

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points) Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Master Economie U.F.R. SEGMI Premier Semestre 2009-2010 Macroéconomie Ouverte Chargé de T.D. : Romain Restout Cours de Olivier Musy Contrôle Continu (14/12/2009)

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Rappel mathématique Germain Belzile

Rappel mathématique Germain Belzile Rappel mathématique Germain Belzile Note : à chaque fois qu il est question de taux dans ce texte, il sera exprimé en décimales et non pas en pourcentage. Par exemple, 2 % sera exprimé comme 0,02. 1) Les

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF)

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF) Table des Matières 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) 6 Finances Publiques (sources : BRH / MEF) 7 Secteur réel (sources : IHSI / BRH / EDH) 10 Secteur externe (sources : BRH / AGD / Maison

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

3 Bretton Woods et le système monétaire

3 Bretton Woods et le système monétaire 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées Le prix d or et

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales Guide à l attention de l enseignant Jour 5: Les relations monétaires internationales H. Michelsen Université d'hohenheim Cette journée d étude a pour but de raviver les connaissances de base sur les relations

Plus en détail

Banque nationale suisse

Banque nationale suisse IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle Combinaison des politiques budgétaires et monétaires 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et

Plus en détail

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES MONDIALES Quelques leçons de l histoire pour maîtriser la dette publique Bulletin du FMI en ligne 27 septembre 2012 Le fronton du Trésor américain : la dette publique

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

La monnaie et les prix

La monnaie et les prix La monnaie et les prix Le long terme et les variables nominales ECO 2400 Université du Québec à Montréal Germain Belzile et Département des sciences économiques 2 Qu est-ce que la monnaie? La monnaie a

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

La dette marocaine : Convertir en investissement, privatiser ou auditer et annuler

La dette marocaine : Convertir en investissement, privatiser ou auditer et annuler La dette marocaine : Convertir en investissement, privatiser ou auditer et annuler Aperçu bref sur la dette du Maroc Aperçu bref sur la dette du Maroc Avant l indépendance Opérations effectuées au profit

Plus en détail

Observation et conjoncture économique

Observation et conjoncture économique Observation et conjoncture économique Les Comptes d Accumulations L accumulation de la richesse des SI est retracée dans les comptes d accumulations - Le compte de capital: la richesse non financière -

Plus en détail

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu Chapitre 16 La monnaie et les marchés des biens et des services Sommaire Xxxxxxxx Les effets des variations monétaires sur le revenu national........ 519 Les effets sur la monnaie des variations sur le

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Les stratégies des Etats

Les stratégies des Etats Les stratégies des Etats L A T E N T A T I O N P R O T E C T I O N N I S T E L E S B A R R I È R E S T A R I F A I R E S L E S B A R R I È R E S N O N T A R I F A I R E S L E S P O L I T I Q U E S É C

Plus en détail

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE 2 1 L origine des opérations de change : Le change est l'acte par lequel on échange deux monnaies différentes. Ces monnaies peuvent être celle d un pays ou d un ensemble de

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

14. Demande Agrégée Extérieure

14. Demande Agrégée Extérieure 14. Demande Agrégée Extérieure Remarque : Afin de simplifier les calculs et de se focaliser sur les concepts propres à cette séance, nous supposerons tout au long de celle-ci que PNB = Y (c est-à-dire

Plus en détail

2- Comment les traders gèrent les risques

2- Comment les traders gèrent les risques 2- Comment les traders gèrent les risques front office middle office back office trading échange d'actifs financiers contrôle des risques, calcul du capital requis enregistrement des opérations traitement

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt

Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt Le taux d'intérêt est un autre nom généralement employé pour désigner le rendement à la maturité d'une obligation. De plus, nous avons aussi discuté du rapport

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Rééquilibrer l ordre économique international

Rééquilibrer l ordre économique international Rééquilibrer l ordre économique international Exposé présenté à un colloque organisé par le Peterson Institute for International Economics La guerre des monnaies : les réalités économiques, les réactions

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

Par souci pédagogique, l'étude des soldes de la balance des paiements selon l'optique du financement compensatoire sera privilégiée.

Par souci pédagogique, l'étude des soldes de la balance des paiements selon l'optique du financement compensatoire sera privilégiée. ECONOMIE INTERNATIONALE II C H A P I T R E 2 UNE ANALYSE ECONOMIQUE DE LA BALANCE DES PAIEMENTS La balance des paiements est le reflet des transactions économiques d un pays avec l extérieur. Ces transactions

Plus en détail

Il faut un véritable Bretton Woods II

Il faut un véritable Bretton Woods II Il faut un véritable Bretton Woods II par PIERRE PASCALLON Professeur Agrégé de Faculté - 1 - Nos dirigeants politiques européens - Nicolas Sarkozy, mais aussi Gordon Brown, Premier Ministre britannique,

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Dans la section précédente, nous avons généralisé notre discussion de l'influence de divers facteurs sur le comportement des taux

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

(1) Q = C + I + G + B Production réalisée = demande globale (2) C = c (Q T) Consommation privée (avec 0 < c < 1)

(1) Q = C + I + G + B Production réalisée = demande globale (2) C = c (Q T) Consommation privée (avec 0 < c < 1) FICHE DE TD N 1 PARTIE A QUESTION Entre janvier 2002 et juillet 2002, le taux de change euro/dollar est passé de 0,86 dollar par euro à 1 dollar par euro. Expliquez soigneusement l impact de cette évolution

Plus en détail