CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale?"

Transcription

1 CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? à intégrer à la partie 3 du cours (mondialisation, finance internationale, intégration européenne) Ce poly a été distribué en cours les 13 et 14 mai 2013, il regroupe : La fiche enjeux p2 La fiche plan.p3 La fiche notion p4 Des exercices et synthèses à compléter sur la partie 1 du chapitre p5-10 Une fiche de cours complémentaire sur la partie 1....p10-11 Des exercices et synthèses de cours sur la partie 2 du chapitre..p

2 CH15 : Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Balance des paiements Flux internationaux de capitaux Devises Marché des changes Spéculation Offre Demande Banque centrale Fonctions de la monnaie Taux d'intérêt MOBILISATION DES CONNAISSANCES (EC partie 1) Qu est ce que le marché des changes? Quels sont les principaux comptes de la balance des paiements? Qu est ce que le marché des changes? Pourquoi la balance des paiements est-elle toujours équilibrée? Quels sont les avantages respectifs des changes fixes et flexibles? Quelle relation peut-on faire entre compétitivité et taux de change? Quelles sont les principales forces agissant sur les taux de change? A quoi sert la balance des paiements? Quels sont les effets de l appréciation d une monnaie par rapport aux autres devises SUJETS D'ETUDE DE DOCUMENT (EC partie 2) Vous analyserez l évolution de la balance des transactions courantes américaines depuis 2000 Vous analyserez l évolution des cours de change chinois et américains Vous montrerez comment s équilibrent les échanges des pays en développement Décrivez et expliquez la configuration actuelle du système monétaire international SUJETS DE RAISONNEMENT APPUYE SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE (EC partie 3) Quels sont les déterminants des flux internationaux de capitaux? Vous vous demanderez si l euro supprime la contrainte extérieure pour les pays de la zone Quels sont les inconvénients d un système de change fixe SUJETS DE DISSERTATION Vous analyserez les flux internationaux de capitaux dans l économie mondiale Quelles relations peut-on mettre en évidence entre flux de capitaux et développement Analysez les effets des variations du taux de change du dollar sur la balance courante américaine Quels sont les effets des variations des cours de change sur l économie des pays concernés? La liberté des mouvements des capitaux est-elle favorable à la croissance? Comment expliquer l importance des flux internationaux de capitaux depuis une vingtaine d années La dépréciation de la monnaie nationale est-elle favorable au développement des échanges extérieurs? Vous devez maîtriser et définir précisément les notions (cadre 1). Vous devez être capables de répondre aux questions d'examen (cadre 2) de manière argumentée et structurée, en vous appuyant sur une analyse précise des documents éventuellement fournis. Programme officiel : On identifiera les grands soldes de la balance des paiements afin d'en donner une interprétation économique. On présentera de façon élémentaire le fonctionnement du marché des changes ainsi que les principaux déterminants de l'offre et de la demande de devises. En ayant recours à une représentation graphique simple, on montrera comment se détermine le taux de change. On s'interrogera sur les effets d'une variation des cours de change sur l'économie des pays concernés. Sans entrer dans des développements historiques ou théoriques, on présentera la distinction entre changes fixes et changes flottants. On s'interrogera sur l'ampleur et les déterminants des flux internationaux de capitaux. 2

3 Chapitre 15 Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? I- LA BALANCE DES PAIEMENTS [pages 4 à 12 de ce poly] A- Principe de construction et composantes docs 1-4 pp Compte des transactions courantes 2. Compte de capital 3. Compte financier B- Lire et interpréter la balance des paiements 1. Le solde des transactions courantes 2. La capacité ou le besoin de financement de la nation : le solde financier II- LE MARCHE DES CHANGES (pages 12 à 21 de ce poly] A- Fonctionnement du marché des changes doc 18 p98 1. Offre et demande de devises 2. La détermination du taux de change B- Régimes de change et variations du taux de change 1. Changes fixes ou changes flexibles doc 19 p98 2. Conséquences des variations du taux de change docs (27) pp C- Ampleur et déterminants des flux internationaux de capitaux docs(9)-(11)-12 pp

4 Spéculation Marché des changes Devises Flux internationaux de capitaux Blance des paiements Document comptable national retraçant l ensemble des échanges réels et monétaires entre résidents et non-résidents, pendant la période considérée. CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? On distingue - le compte des transactions courantes (exportations et importations de biens et services ainsi que les mouvements de revenus) - le compte de capital (dont le solde, additionné à celui des transactions courantes, permet de déterminer la capacité ou le besoin de financement d'une économie) - le compte financier (où sont enregistrés les investissements de portefeuille et les investissements directs) La balance des paiements est, par construction comptable, toujours à l équilibre. Ensemble des transactions financières et des échanges de valeurs mobilières enregistré entre agents économiques issus de pays différents. Ces flux sont retracés principalement par le compte de capital. La progression des flux internationaux de capitaux depuis le début des années 1980 s explique par - Les déséquilibres commerciaux - L internationalisation de la production (=> IDE) - Mais aussi et surtout par l internationalisation des systèmes financiers et l existence d un marché unifié des capitaux au niveau mondial ; ce sont les opérations de portefeuille, achats et ventes de valeurs mobilières, obligations notamment, qui constituent l élément essentiel de cette progression. Ensemble des monnaies étrangères par rapport à une monnaie nationale Le cours des devises (taux de change entre deux devises) est fixé sur le marché des changes Lieu de rencontre des offres et des demandes de devises et sur lequel se fixe un cours (taux de change). Le taux de change qui se fixe sur ce marché est la valeur d'une monnaie nationale exprimé en monnaie étrangère. Prévisions sur la variation de valeur d un actif (titres, immobilier, monnaies ), qui conduit à une décision d achat ou de vente dans le but de réaliser une plus-value. L'achat ou la vente sont indépendantes de l usage réel de l actif : Quand on spécule sur l'immobilier, on achète pas une maison pour y habiter mais uniquement car on espère en retirer une plus-value. Le développement des marchés financiers internationaux a amplifié les spéculations financières et les crises qui en résultent : lors de toute spéculation, les décisions sont prises en fonction des anticipations sur les anticipations des autres agents (cf le concours de beauté de Keynes). Les agents économiques demandent à acheter (ou à vendre) des titres financiers parce qu ils pensent que d autres agents sont nombreux à anticiper la hausse (ou la baisse) de ces titres. 4

5 Chapitre 15 Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? I- La balance des paiements (voir aussi docs pp90-31) BALANCE DES PAIEMENTS enregistre toutes les opérations entre agents résidents et non-résidents. COMPTE DES TRANSACTIONS COURANTES - Echanges de biens (exportations/importations de marchandises) - Echanges de services (exportations/ importations de services) - Flux de revenus (flux entrants et flux sortants de revenus primaires) - Transferts courants COMPTE DE CAPITAL - transferts en capital (aides à l investissement, dons et remises de dette à des pays en développement, ) - achats ou ventes d actifs non financiers non produits (brevets, droits d'auteur, franchises par exemple). COMPTE FINANCIER enregistre, avec un signe opposé, la contrepartie financière des opérations courantes ou de capital. Opérations financières réalisées par des agents non bancaires (IDE et Investissements de portefeuille) Variation des réserves détenues par le système bancaire (=> réserves de change) 5

6 SOLDE DE LA BALANCE COMMERCIALE =..- Complétez le texte à trous avec le vocabulaire suivant : parts, débouchés, positif, demande, dynamisme, exportations, déficit, étrangers, compétitivité, importations, faiblesse. Un excédent commercial peut être Il peut en effet témoigner du dynamisme des de marchandises françaises, signe d'une bonne.. des entreprises nationales, qui gagnent des.. de marché à l'étranger. Mais, un excédent commercial peut, au contraire, être un mauvais signe car il peut signifier que la. intérieure est très peu dynamique (d'ou de faibles.) du fait d'une faible croissance, d'un grand pessimisme des consommateurs. Un commercial peut être le signe d'un manque de compétitivité et de faibles exportations. Les entreprises produisent moins car elles perdent des, c'est donc l'emploi qui se rétracte, entrainant le ralentissement de la consommation, et donc de la croissance. Mais un déficit commercial peut aussi être la preuve d'un fort économique : la croissance étant forte, les besoins en produits.. sont également importants (matières premières, énergie...), ainsi que la demande intérieure. En France, en 2012, le déficit commercial s est réduit à 67 milliards d'euros (contre.. milliards en 2011). Les exportations sont en légère hausse (mais une hausse moins forte que l'an passé), tandis que les importations sont restées presque stables (pétrole). L'amélioration du déficit s'explique principalement par la. de la demande intérieure française. 6

7 LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES et LE COMPTE DE CAPITAL Solde des services1 = exportations importations de services de transport, de services touristiques, de services financiers, de services techniques Revenus nets de l'étranger2 = Salaires, dividendes, intérêts versés par des non résidents à des résidents salaires, dividendes, intérêts versés à des non résidents par des résidents. Transferts courants nets3 = (Transfert des revenus des émigrés vers leur famille + transfert des organisations internationales à l Etat français) (Transfert des immigrés à leur famille + transferts de l Etat français à des organisations internationales et à des Etats étrangers). Solde du compte de capital4 = (Remises de dettes accordées par des non résidents à des résidents + vente de brevets, marques, logos) (remises de dettes accordées par des résidents à des non résidents + achat de brevets, marques, logos). Remplissez le texte à trous : épargne, mettre en réserve, au dessus, investissements, actifs, en dessous, emprunter, investir. Si la balance courante et le compte de capital sont excédentaires, le pays vit... de ses moyens. Il dégage une capacité de financement (son épargne est supérieure à ses...) et engrange des devises qu il va pouvoir..., prêter, placer à l étranger ou les... Si la balance courante et le compte de capital sont déficitaires, le pays vit au... de des moyens. Il a un besoin de financement (son...est insuffisante pour financer ses investissements) et il manque de devises. Il va devoir...ou vendre ses ou tirer sur ses réserves de devises. 7

8 La solde de la balance courante permet de savoir si une économie vit ou non au-dessus de ses moyens : Un déficit de la balance courante signifie que la nation s appauvrit puisqu elle consomme et investit davantage qu elle ne produit. A l inverse, un solde positif signifie que la nation s enrichie. RAPPEL => PIB = D GLOBALE : PIB = ( -.) Désormais on simplifie en posant que l'investissement intègre la variation des stocks PIB = ( -.) Rappel 1 ère => ÉQUILIBRE EMPLOI / RESSOURCE : Mettez à gauche les ressources (ce qui est disponible) et à droite les emplois (comment ces ressources sont employées, par qui elles sont utilisées) EXPORTATIONS, IMPORTATIONS, CONSO, INVEST PIB + =. + + PRODUCTION = ( -.) D où : PIB - [. +..] = X-M Rappel : Le PIB est la somme des valeurs ajoutées, or la valeur ajoutée est distribuée dans l économie, sous forme de revenus qui sont soit consommés soit épargnés PIB = CONSO + EPARGNE CONSO = PIB - EPARGNE => PIB [(...) + INVEST] = X-M..... =.-... SOLDE DE LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES EXCEDENT DEFICIT X-M 0 X-M 0 Le pays vit de se moyens PIB CONSO + INVEST EPARGNE.. INVEST Le pays épargne.. qu il investit.. de capitaux La nation peut..le reste du monde Le pays vit de se moyens PIB CONSO + INVEST EPARGNE.. INVEST Le pays épargne. qu il n investit.. de capitaux La nation doit..au reste du monde 8

9 LA BALANCE DES PAIEMENTS Remplissez le texte à trous : filiale, dividendes, devises (x 2), réserves, investissements, actions, remboursements, négatif, exportation, étrangers, dégrader, sortie, portefeuille, besoin, monnaie nationale, revenus, positif, solvable, importation, emprunté, obligations, déficit, entrée, contrainte extérieure. Le compte financier enregistre les mouvements de capitaux qui portent sur des titres financiers. Tout achat de titres étrangers par un résident se traduit par une...de capitaux (...de devises) et toute vente de titres à un non-résident correspond à une...de capitaux ( de devises). Ce compte comprend : Les...directs à l étranger, c est-à-dire la prise de contrôle par les entreprises résidentes d une...à l étranger). Les investissements de...correspondent aux achats par des résidents d...ou d... pour en tirer des revenus de placement (intérêt,...) Les variations des...de la Banque centrale serviront à défendre le cours de la monnaie nationale (vente de...et achat de...pour en faire remonter le cours). Un solde négatif des avoirs de réserve signifie que les avoirs de réserve ont augmenté, ce qui par extension signifie un excédent de la balance des paiements. Un solde positif signifie que les avoirs de réserve ont diminué, ce qui par extension signifie un de la balance des paiements. La ligne erreurs et omissions est censée équilibrer les comptes et traduit les fuites de capitaux non enregistrées. Un excédent du compte financier n'est donc pas nécessairement.... L'appel à des capitaux...pour combler le..de financement du pays présente, en effet, des inconvénients : il suppose par la suite de verser des.... ou bien qu'il faudra rembourser le capital. Inversement, un déficit du compte financier est synonyme de revenus futurs et de à venir. Par ailleurs, un solde positif accentue la «...» : le pays est tenu de rester. aux yeux des investisseurs étrangers afin qu'ils continuent a placer leurs capitaux dans le pays pour financer le déficit des transactions courantes. Lorsque les entrées nettes de capitaux ne suffisent pas à compenser le déficit des transactions courantes, il est nécessaire de puiser dans les réserves de. (fournies par la Banque Centrale ; signe + au compte "avoirs de réserves"). 9

10 Exercice complémentaire 10

11 Synthèse : L interprétation des soldes de la balance des paiements Le solde des transactions courantes peut avoir deux significations (mots : plus / exportations / importations / épargne / investissement) Il peut être exprimé comme la différence entre la valeur des de biens et de services et la valeur des de biens et de services. Un déficit signifie alors que le pays importe.. de biens et de services qu il n exporte. Le déficit peut être le résultat d un manque de compétitivité des entreprises (cf. cas de la France) ou résulter de la vigueur des importations d'un pays en raison de sa croissance rapide. Le solde des transactions courantes peut être aussi exprimé comme la différence entre l' et l.. au niveau national. Un déficit peut alors traduire un faible niveau d épargne par rapport à l.., ou un taux d investissement élevé. Besoin ou capacité de financement d une économie? (mots : financement / transactions courantes / besoin / excédent / épargne / investissement) Si l on ajoute le solde du compte de capital à celui.., on obtient la capacité ou le besoin de.. du pays vis-à-vis du reste du monde, qui reflète la différence entre l.. nationale et l. national. Un déficit correspond à un de financement ; il se traduit par un excédent du compte financier puisque les résidents doivent recourir au reste du monde pour compenser le déficit d épargne (ou/et prélever sur les avoirs de réserves de la banque centrale). A l inverse, un montre que l épargne nationale est supérieure à l investissement ; il correspond à une capacité de financement de la nation et se traduit par un déficit du compte financier. Comment interpréter un solde positif du compte financier? (mots : épargne / déficitaire / sortants / étrangère / entrants) Quand la balance des transactions courantes est cela signifie que l.. nationale est insuffisante, il faut donc faire appel à l épargne ce qui explique un solde positif du compte financier, signifiant que les flux financiers sont supérieures aux flux financiers... A long terme, il faudra rembourser les prêts (mouvement de capitaux en sens inverse) et verser des intérêts ou des dividendes correspondant à la rémunération des capitaux investis en France. 11

12 Chapitre 15 Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Fiche de complément de cours I- La balance des paiements A- Principe de construction et composantes La balance des paiements est un document qui enregistre toutes les transactions économiques et financières réalisées au cours d une année entre les agents résidents sur un territoire et agents non-résidents. L enregistrement s effectue selon le principe comptable de la partie double, ce qui signifie que chaque opération est inscrite deux fois : toute opération inscrite en crédit (signe +) a sa contrepartie inscrite en débit (signe -). Ceci reflète le fait que tout échange réel présente une contrepartie sous forme d une transaction monétaire. Le total des crédits est donc toujours égal au total des débits, ce qui justifie le terme de «balance». La balance des paiements comporte trois comptes, constitués chacun de plusieurs rubriques correspondant aux différents types d opérations réalisées ainsi qu une rubrique «erreurs et omissions» qui permet de tenir compte des imperfections dans les mesures. Pour chacun des comptes on peut calculer un solde. 1. Le compte des transactions courantes Ce compte enregistre les opérations portant sur - des biens (exportations/importations de marchandises) - des services (exportations/ importations de services) - des revenus (flux entrants et flux sortants de revenus primaires) - les transferts courants (publics et privés). 2. Compte de capital Ce compte enregistre o les transferts en capital (aides à l investissement, dons et remises de dette à des pays en développement, ) o les achats ou ventes d actifs non financiers non produits (brevets, droits d'auteur, franchises par exemple). 3. Compte financier Toute opération courante ou de capital a une contrepartie financière et cette contrepartie est enregistrée avec un signe opposé dans le compte financier, qui comporte : Opérations financières réalisées par des agents non bancaires. o Investissements directs (=> IDE : achat d actions >10% d une entreprise non résidente) o Investissements de portefeuille o «autres investissements» (créances et dettes commerciales, prêts et emprunts internationaux). Variation des réserves détenues par le système bancaire ("avoirs et réserves"). Ce sont les transactions concernant les avoirs détenus par le système bancaire (dont la banque centrale) ; ils correspondent à ce qu on appelle également «réserves de changes». Si les opérations enregistrées dans la balance des paiements ont conduit à une augmentation des avoirs de réserves détenus par le système bancaire (balance des paiements excédentaire), la variation des avoirs de réserves est inscrite au débit (signe ). A l inverse, si la variation des avoirs de réserve apparaît au crédit (signe +), cela signifie que les avoirs de réserves détenus par le système bancaire ont diminué au cours de la période (déficit de la balance des paiements). 12

13 B- Lire et interpréter la balance des paiements Chaque compte permet de calculer différents soldes qui aident à comprendre et à analyser la situation économique du pays. 1. Le solde des transactions courantes Le solde des transactions courantes regroupe le solde de la balance des biens (il s'agit de la balance commerciale => exportations moins importations de marchandises) et services et le solde des revenus de facteurs et des transferts courants. PRECISION A RELIER AU CHAPITRE 1 (Cf texte de Thomas Piketty sur les limites du PIB : "Du PIB au REVENU NATIONAL") : La balance des revenus de facteurs et des transferts unilatéraux permet de passer du Produit intérieur brut au Revenu national brut. En effet, la valeur de la production de biens et services réalisée sur le territoire national n est pas identique au revenu dont disposent les agents qui y résident, notamment parce qu ils ont envoyé des revenus primaires (revenus du travail et du capital et des transferts) dans le reste du monde, et en ont reçus. Par exemple, les pays qui doivent verser des revenus élevés au reste du monde car ils ont développé un important secteur financier qui gère des capitaux confiés par des non résidents, ont un PIB plus élevé que leur RNB : en 2009 le PIB par tête du Luxembourg était supérieur de $ courants à son RNB par tête ; de même les PIB par tête de l Islande et de l Irlande, l une et l autre fortement endettées vis-à-vis du reste du monde, dépassaient de $ et $ courants leurs RNB par tête respectifs d après l OCDE. Les envois de fonds expédiés sans contrepartie par des expatriés, enregistrés dans le poste «transferts unilatéraux», peuvent également représenter des sommes considérables et un % important du PIB pour certains pays. D après les données de la Banque mondiale, en 2010, les envois de fonds des travailleurs migrants représentent environ 22 % du PIB d Haïti, 24 % de celui de la Moldavie, 40 % de celui du Tadjikistan (et 0,6 % de celui de la France, à titre de comparaison). Un déficit de la balance commerciale est souvent présenté comme préoccupant car il résulterait de pertes de débouchés pour les producteurs nationaux. Cependant, un déficit de la balance des biens et services peut résulter de la vigueur des importations d'un pays en raison de sa croissance rapide. Si le pays ne dispose plus de réserve de devises, il doit convaincre le reste du monde de continuer à lui en prêter pour régler ses importations mais, si les détenteurs de capitaux du reste du monde n ont plus confiance dans les capacités de ses emprunteurs d honorer leurs dettes, il peut se trouver privé de moyens de paiement pour continuer à importer et à financer ses activités économiques. Du solde des transactions courantes dépend en grande partie la capacité ou le besoin de financement de la nation : 2. La capacité ou le besoin de financement de la nation : le solde financier Si l on ajoute au solde des transactions courantes le solde du compte de capital on obtient la capacité ou le besoin de financement de la nation vis-à-vis du reste du monde, qui reflète la différence entre l épargne nationale et l investissement national : Lorsque la nation s enrichie, elle peut financer le reste du monde (placements ou investissements directs à l étranger). Un excédent montre que l épargne nationale est supérieure à l investissement ; il correspond donc à une capacité de financement de la nation et se traduit par un déficit du compte financier. A l inverse, lorsqu elle vit au-dessus de ses moyens elle doit «emprunter» au reste de monde (le besoin de financement peut alors être compensé par des investissements directs de non-résidents, par des placements étrangers ou par une augmentation de l'endettement extérieur). Un déficit correspond à un besoin de financement ; il se traduit par un excédent du compte financier puisque les résidents doivent recourir au reste du monde pour compenser le déficit d épargne ou/et prélever sur les avoirs de réserves de la banque centrale. Rappel Capacité de financement : épargne des agents économiques disponible pour d autres agents Besoin de financement : situation d un agent économique lorsque son épargne est inférieure aux investissements qu il souhaite réaliser. Une capacité de financement est donc compensée par un solde du compte financier négatif (ce qui signifie que les placements français à l étranger sont supérieurs aux placements étrangers en France). Solde du compte des transactions courantes + solde du compte de capital = solde du compte financier + Erreurs et omissions On peut ainsi observer la contrainte extérieure qui désigne le degré de dépendance d un pays par rapport à l extérieur. Si la nation a un besoin de financement, elle devient dépendante des créanciers étrangers. 13

14 Chapitre 15 Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? A- Fonctionnement du marché des changes II- Le marché des changes Toutes les fois qu'un échange (marchandise, service, transfert de revenus, titre financier) se produit entre deux parties du monde qui n'utilisent pas la même monnaie, il faut échanger ces monnaies entre elles : ces opérations ont lieu sur le marché des changes. Pour avoir une idée de l ampleur des échanges internationaux DOC 20 p 99 : en avril 2010 il s est échangé en moyenne l équivalent de milliards de dollars par jour sur le marché des changes. Ce marché permet d'établir le taux de change, c'est-à-dire le prix d une monnaie par rapport à une autre. 1. Offre et demande de devises DOC 18 p 98 Les variations du cours d une monnaie obéissent aux mêmes règles que les variations du prix d'une marchandise sur un marché classique : si l offre de monnaie nationale, c'est-à-dire les ordres de vente de la monnaie nationale contre une devise étrangère, dépasse la demande, c'est-à-dire les ordres d'achat de la monnaie nationale, la monnaie nationale se déprécie (son prix relatif baisse) ; au contraire, elle s apprécie (son prix relatif augmente) si les ordres d'achat dépassent ceux de vente. 2. La détermination du taux de change Document 2 - Les variations du taux de change Pourquoi le taux de change se met-il parfois à baisser (ou à monter?) La chute d'une monnaie est-elle la preuve d'un échec? Et quelles en sont au juste ses conséquences? Y a-t-il moyen de la contrecarrer? (...) La plupart des taux de change fluctuent ; ce n'est un secret pour personne. Rappelons les principales forces qui déterminent la valeur d'une devise sur le marché des changes. Tout d'abord les importations de biens et services entraînent une offre de la monnaie nationale (tandis que les exportations de biens et services entraînent une demande de monnaie nationale). Les importateurs vendent leur monnaie pour se procurer les devises des pays fournisseurs. Les mouvements de capitaux exercent aussi une influence, à la fois massive et rapide, sur le marché des changes. Une entrée de capitaux dans un pays se traduit par une demande de sa devise et une sortie de capitaux par une offre de sa devise. Ainsi un pays qui attire des capitaux étrangers voit sa devise s'apprécier. En fin de compte, le taux de change d'une devise dépend à la fois du commerce extérieur et des mouvements de capitaux. Le déficit du compte courant fait baisser le taux de change, mais le surplus de la balance des capitaux le fait remonter. Tant que les entrées de capitaux sont suffisantes, le taux de change peut se maintenir (...) Les investisseurs craignent le risque : plus précisément, ils craignent d'exposer leurs capitaux et ils redoutent aussi que la dépréciation de la devise du pays hôte parce qu'elle fait baisser la valeur de leurs placements. Lorsque la confiance en une devise disparait, les capitaux sortent précipitamment du pays, ce qui amplifie d'autant plus la chute du taux de change. Renaud Bouret, Alain Dumas, Economie globale, ERPI,

15 Remplir le tableau suivant à l'aide du document 2 pour expliquer de quelle manière les déterminants cités agissent sur le taux de change. Déficit commercial : De quoi dépend le taux de change? L'évolution du solde de la balance commerciale Excédent commercial : Entrée de capitaux : La variation des taux d'intérêt et des entrées/sorties de capitaux Sorties de capitaux : 15

16 Expliquer dans les cas suivants s'il se produit une dépréciation du taux de change appréciation du taux de change La Banque centrale baisse ses taux d'intérêt Le déficit commercial se creuse Le retour de la croissance économique attire des placements financiers La récession s'aggrave et entraîne des sorties de capitaux Le premier graphique décrit-il une appréciation ou une dépréciation de l'euro?... Le second graphique décrit-il une appréciation ou une dépréciation de l'euro?... 16

17 Synthèse : Les déterminants de l offre et de la demande de devise Qu est-ce que l offre et la demande de devise Les variations du cours d une monnaie obéissent aux mêmes règles que les variations du prix d'une marchandise ordinaire ou du cours d'un titre boursier. Sur le.., c'est donc la confrontation entre.. (courbe croissante) et.. (courbe décroissante) de devise qui détermine le..... correspond aux ventes de la monnaie nationale contre une devise étrangère... correspond aux achats de la monnaie nationale contre une devise étrangère. Si l offre de monnaie nationale dépasse la demande alors le prix relatif baisse : on dit que la monnaie... Si la demande dépasse l offre, alors le prix de la monnaie nationale par rapport à une devise augmente : on dit que la monnaie... Quels sont les déterminants de l offre et de demande de devise? La situation du.... influence l offre et la demande de devise. Un..., ou plus globalement un déséquilibre des transactions courantes, devrait faire s apprécier la monnaie des pays en excédent puisque celle-ci est fortement demandée (et l inverse dans le cas contraire). L offre et la demande de devise dépendent aussi du... En effet, si les titres financiers d un pays présentent un meilleur rendement attendu que ceux du reste du monde, les investisseurs internationaux cherchent à acheter les titres dont ils anticipent le meilleur rendement et doivent pour cela se procurer la monnaie dans laquelle ces titres sont libellés. Cela devrait faire.. la valeur de cette monnaie donc appréciation de la monnaie car elle va être plus... Tandis qu au contraire la monnaie dans laquelle sont libellés les titres les moins rentables devrait se déprécier car monnaie moins... La.. détermine aussi l offre et la demande de devise. Par exemple, si un opérateur anticipe l appréciation d une monnaie, cette monnaie va être fortement demandée elle va donc s apprécier même si cette anticipation n était basée sur rien : les anticipations s auto-réalisent. (cf. prophéties auto-réalisatrices). Enfin, l offre et la demande de devise dépendent du régime de change : ensemble de règles qui déterminent l intervention des autorités monétaires sur le marché des changes et donc le comportement des taux de change (cf. régime de change fixes et flottants). 17

18 B- Régimes de change et variations du taux de change 1. Changes fixes ou changes flexibles DOC 19 p 98 En changes fixes, la banque centrale s'engage à échanger sa monnaie contre une devise à un taux de change déterminé, appelé parité, qu elle doit défendre. Si elle n y parvient pas, elle doit fixer une nouvelle parité : sa monnaie est alors dévaluée ou réévaluée. L étalon or, ou l étalon de change or mis en place à Bretton Woods étaient des systèmes de changes fixes. Depuis le début des années 1970, les monnaies flottent librement par rapport aux autres devises, sauf accord monétaire régional spécifique, comme le système monétaire européen de 1979 par exemple. En changes flottants, la banque centrale laisse le taux de change varier au gré des ordres d'achat et de vente de sa monnaie contre des devises : on parle alors de dépréciation ou d appréciation des monnaies les unes par rapport aux autres. Dans la pratique toutefois, le flottement des monnaies est un système de flottement impur puisque beaucoup de banques centrales s efforcent de freiner l appréciation ou la dépréciation de leur monnaie en intervenant sur le marché des changes en tant qu offreur ou demandeur. 2. Les conséquences des variations du taux de change DOC p 100 Lorsqu une monnaie prend de la valeur par rapport aux autres devises, le prix des importations libellé en monnaie nationale diminue et au contraire le prix des exportations libellé en devises augmente : cela doit faire augmenter les quantités importées et diminuer les quantités exportées. Inversement une perte de valeur de la monnaie nationale devrait permettre d améliorer la compétitivité-prix des producteurs résidents mais elle renchérit le coût des importations. Lorsqu une monnaie a tendance à s apprécier, les titres financiers libellés dans cette monnaie prennent de la valeur par rapport à ceux libellés en devises étrangères et il est alors possible de les placer sur les marchés en les rémunérant un peu moins que ceux libellés en devises étrangères ; les emprunteurs d un territoire dont la monnaie a tendance à s apprécier peuvent donc s endetter en ne payant qu un taux d intérêt faible. Au contraire pour une monnaie qui a tendance à se déprécier, il faut consentir à payer un taux d intérêt élevé pour emprunter dans cette monnaie sur les marchés internationaux. Le taux d intérêt auquel un pays ou les agents économiques privés qui utilisent sa monnaie doivent consentir pour emprunter sur les marchés internationaux dépend des calculs des investisseurs sur les risques qu ils prennent en achetant ces titres. 18

19 SYNTHESE : Les effets des variations des changes sur l économie Les variations des taux de change ont un effet sur le commerce extérieur car ils influencent le prix des exportations et des importations. Certains pays pratiquent la dévaluation compétitive pour favoriser les exportations et freiner les importations (cf. Etats-Unis, Chine, guerre des changes). La variation des taux de change influence aussi les capitaux investis dans une économie : une monnaie forte attire les capitaux étrangers. 19

20 Document : "L'euro est fort, peut-être trop fort" selon Pierre Moscovici (La Tribune). A 1,36 dollar, l'euro a atteint son plus haut niveau depuis septembre Paris s'en inquiète et souligne timidement la frilosité de la Banque centrale européenne (BCE) dont les marges de manoeuvre apparaissent pourtant limitées. Le thème de l'euro fort et de ses conséquences revient dans le débat public, alors que la monnaie européenne, dépassant 1,36 dollar a rejoint son plus haut niveau depuis septembre "L'euro est trop haut par rapport à ce que l'économie européenne, pas seulement française, est en droit d'attendre", a affirmé récemment Arnaud Montebourg. Selon lui, "une hausse de dix centimes d'euro, c'est un milliard de chiffre d'affaires en moins pour EADS", le géant européen de l'aéronautique. Déjà, la semaine dernière à Davos, son collègue de l'economie et des Finances, Pierre Moscovici avait estimé que le niveau de l'euro était "élevé", ce qui crée "quelques problèmes". Dimanche sur France 2, il a récidivé, s'inquiétant que l'euro soit "fort, peut-être trop fort". Au ministère des Finances, si on se réjouit d'une appréciation qui "témoigne de la confiance retrouvée" dans la zone euro, on souligne le "désavantage" qu'elle représente pour les exportations françaises. Cela tombe mal au moment où la France, qui a enregistré en 2011 un déficit commercial record de plus de 70 milliards d'euros, tente par tous les moyens de doper sa compétitivité. Dans d'autres zones de la planète, on a des politiques monétaires plus offensives qu'en Europe", constate-t-on à Bercy, dans une allusion à la Réserve fédérale américaine ou à la banque centrale japonaise, qui vient de céder aux pressions du gouvernement nippon pour s'attaquer notamment à la cherté du yen qui mine les exportations nippones (...) Source : La Tribune, 1er février Rappeler ce qu'est le marché des changes et ce que sont les taux de change. 2. Comment peut-on définir une devise forte? 3. En quoi l'euro fort pourrait-il pénaliser l'économie française selon le ministre de l'economie de l'economie et des Finances? 20

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE?

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? 103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? A La balance des paiements permet de mesurer les échanges internationaux a) Qu est-ce qu une balance des paiements? 1. La balance des paiements

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 2: Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Être capable de définir Notions à acquérir en terminale

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Raphaël Pradeau (Académie de Nice) et Julien Scolaro (Académie de Poitiers) Programme : NOTIONS : Demande globale, inflation,

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

L'argent afflue vers l'euro

L'argent afflue vers l'euro L'argent afflue vers l'euro Au cours des dernières semaines la crise de la dette a ressurgi en Europe. Les obligations portugaises, grecques et irlandaises ont été massivement vendues, tandis que les rendements

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Royaume du Maroc المرجع :

Royaume du Maroc المرجع : المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : a présente note méthodologique reprend les nouvelles recommandations internationales mises en œuvre par le Maroc, pour l établissement de la balance des paiements

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS

CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS CHAPITRE 2 : L'INVESTISSEMENT ET SES DETERMINANTS Notions à connaître: Taux de rentabilité, taux d'intérêt, demande anticipée, investissement matériel, investissement immatériel, investissement public,

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS

LA BALANCE DES PAIEMENTS LA BALANCE DES PAIEMENTS Définition : Document statistique qui enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d un pays (région, union) et le reste

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Chapitre 12 : Comment s opère le financement de l économie mondiale? (Durée indicative prévue 2 semaines)

Chapitre 12 : Comment s opère le financement de l économie mondiale? (Durée indicative prévue 2 semaines) T... Fustel de Coulanges 2012/2013 GALY marjorie.galy@wanadoo.fr http://www.toile.org 5 ème partie : Mondialisation Chapitre 12 : Comment s opère le financement de l économie mondiale? (Durée indicative

Plus en détail

Chapitre 4 : les stocks

Chapitre 4 : les stocks Chapitre 4 : les stocks Stocks et actifs Une entreprise achète généralement des biens pour les utiliser dans son processus de production, ce sont les matières premières et les fournitures, elle peut également

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning économiste en chef de

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Nous sommes dans un monde dur, dans un monde de compétition où la. Le capitalisme ou l impératif de compétitivité

Nous sommes dans un monde dur, dans un monde de compétition où la. Le capitalisme ou l impératif de compétitivité Le capitalisme ou l impératif de compétitivité Jean Peyrelevade Économiste, auteur du Capitalisme total Parce qu il est illusoire de compter sur la capacité de la communauté des États à réguler le capitalisme,

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres

L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres La croissance économique L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres 1- Le Liban a connu une croissance économique exceptionnelle et solide à partir de 2007 jusqu'en 2010, le

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE La forte réduction de la dette extérieure durant la seconde moitié des années 2000, en contexte d envolée des importations des biens et services, a

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période

abri fiscal placement ou autre mécanisme financier qui vous permet de protéger une partie de vos gains de l impôt pendant une certaine période Voici les définitions de quelques mots clés utilisés dans le cadre du programme Connaissances financières de base. Ces mots peuvent avoir des sens différents ou refléter des notions distinctes dans d autres

Plus en détail

La balance des paiements et la position

La balance des paiements et la position La balance des paiements et la position extérieure globale selon le BPM6 1. Introduction La balance des paiements de la Belgique est l état statistique qui récapitule de façon systématique les transactions

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail