Simulation centrée individus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Simulation centrée individus"

Transcription

1 Simulation centrée individus Théorie des jeux Bruno BEAUFILS Université de Lille Année 4/5 Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4. International. SCI-TJ / 35

2 Cours du 9 décembre 4 SCI-TJ / 35

3 . Théorie des jeux classique Définitions Représentations Résolutions SCI-TJ / 35

4 Hypothèses Définition La théorie des jeux est un ensemble d outils analytiques qui ont été développés pour nous faciliter la compréhension des situations d interactions entre des décideurs (agents, joueurs) rationnels. 3 hypothèses fortes Préférences Rationalité Information Classement des contextes de jeu selon 3 dimensions type de relation entre agents déroulement dans le temps nature information détenue par les agents quantité qualité coopératifs vs non-coopératifs simultané vs séquentiel complète vs incomplète parfaite vs imparfaite SCI-TJ 3 / 35

5 Hypothèses Définition La théorie des jeux est un ensemble d outils analytiques qui ont été développés pour nous faciliter la compréhension des situations d interactions entre des décideurs (agents, joueurs) rationnels. 3 hypothèses fortes Préférences Rationalité Information Classement des contextes de jeu selon 3 dimensions type de relation entre agents déroulement dans le temps nature information détenue par les agents quantité qualité coopératifs vs non-coopératifs simultané vs séquentiel complète vs incomplète parfaite vs imparfaite SCI-TJ 3 / 35

6 Information Définition Un jeu est à information parfaite si chaque joueur est parfaitement informé des actions passés des autres joueurs. Si un joueur ne connait pas certains des choix effectués avant le sien on est en information imparfaite information parfaite : échecs, go, etc. information imparfaite : bataille navale, poker, notion d ensembles d information Définition Un jeu est à information complète si chaque joueur connaît la structure du jeu. SCI-TJ 4 / 35

7 Terminologie Jeux coopératifs / Jeux non-coopératifs Jeux à somme nulle (strictement compétitifs) / Jeux à somme non-nulle Jeux à information complète / Jeux à information incomplète Jeux à information parfaite / Jeux à information imparfaite Jeux à joueurs / Jeux à n joueurs SCI-TJ 5 / 35

8 Utilité Hypothèse forte : on considère les agents comme rationnels ils tentent d arriver à la situation la meilleure pour eux. On appelle utilité la mesure de chaque situation aux yeux de l agent. L utilité n est pas une mesure du gain matériel, monétaire, etc. c est une mesure subjective du contentement de l agent. La fonction d utilité lie un ordre de préférences à des valeurs numériques Les valeurs utilisées par la fonction n ont pas d importance, seul l ordre des préférences en a. Rappel Une relation de préférences est une relation binaire transitive et réflexive SCI-TJ 6 / 35

9 Utilité Supposons qu un agent x préfère une situation a à une situation b et une situation b à une situation c. Une fonction d utilité valide peut être : a 3 b c Une autre fonction équivalente au sens de la théorie des jeux : a 354 b c On ne mesure pas une quantité mais un ordre. SCI-TJ 7 / 35

10 Jeu Définition Un jeu est défini par une liste de joueurs une liste d actions pour chaque joueurs une fonction de gains Issue du jeu = situation finale Objectif des joueurs = maximiser leur gain SCI-TJ 8 / 35

11 Représentation d un jeu Il existe formes de jeu : Forme extensive Utilisation d un arbre Forme stratégique (forme normale) Utilisation d une matrice A chaque jeu sous forme extensive correspond un jeu sous forme stratégique dans lequel les joueurs choisissent simultanément les stratégies qu ils mettront en oeuvre. En revanche, un jeu sous forme stratégique peut correspondre à plusieurs jeux sous forme extensive différents. SCI-TJ 9 / 35

12 Forme extensive () Version séquentielle (chacun son tour) J Pierre Ciseaux Papier J J J Pierre Ciseaux Papier Pierre Ciseaux Papier Pierre Ciseaux Papier (,) (,-) (-,) (-,) (,) (,-) (,-) (-,) (,) SCI-TJ / 35

13 Forme extensive () Version simultanée (les deux joueurs en même temps) J Pierre Ciseaux Papier J J J Pierre Ciseaux Papier Pierre Ciseaux Papier Pierre Ciseaux Papier (,) (,-) (-,) (-,) (,) (,-) (,-) (-,) (,) SCI-TJ / 35

14 Forme stratégique () J Pierre Ciseaux Papier Pierre - - J Ciseaux - - Papier - - SCI-TJ / 35

15 Forme extensive () M ne cède pas (-3,) entre cède (4,4) NV n entre pas (,) SCI-TJ 3 / 35

16 Forme stratégique () NV entre n entre pas ne cède pas -3 M 4 cède 4 SCI-TJ 4 / 35

17 Stratégie Dans une forme extensive, une stratégie est la spécification complète du comportement d un joueur dans n importe quelle situation Dans une forme stratégique, une stratégie correspond au choix d une ligne ou d une colonne Une stratégie correspond à un comportement SCI-TJ 5 / 35

18 Élimination des stratégies dominées u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 6 / 35

19 Élimination des stratégies dominées u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 7 / 35

20 Élimination des stratégies dominées u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 8 / 35

21 Équilibre de Nash u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 9 / 35

22 Équilibre de Nash u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 3 / 35

23 Équilibre de Nash u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 3 / 35

24 Équilibre de Nash u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 3 / 35

25 Équilibre de Nash u v y 4 3 x 5 9 SCI-TJ 33 / 35

26 Stratégies pures/stratégies mixtes Les stratégies que nous avons définies et utilisées pour le moment sont des stratégies pures, c est-à-dire les options qui se présentent aux joueurs. Une stratégie mixte σ i est une distribution de probabilité sur l ensemble des stratégies pures. L ensemble des stratégies pures utilisées (i.e. dont la probabilité n est pas nulle) par une stratégie mixte σ i est appelé le support de la stratégie mixte. Théorème de Nash : Tout jeu sous forme stratégique a un équilibre de Nash en stratégies mixtes. SCI-TJ 34 / 35

27 SCI-TJ 35 / 35

Introduction à la Théorie des Jeux p.1/77

Introduction à la Théorie des Jeux p.1/77 Introduction à la Théorie des Jeux Sébastien Konieczny konieczny@cril.univ-artois.fr CRIL-CNRS Université d Artois - Lens Introduction à la Théorie des Jeux p.1/77 Théorie des Jeux Définition La théorie

Plus en détail

CHAPITRE 5. Stratégies Mixtes

CHAPITRE 5. Stratégies Mixtes CHAPITRE 5 Stratégies Mixtes Un des problèmes inhérents au concept d équilibre de Nash en stratégies pures est que pour certains jeux, de tels équilibres n existent pas. P.ex.le jeu de Pierre, Papier,

Plus en détail

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques)

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques) (Jeux dynamiques) Plan du chapitre ( juillet 008) / éfinitions, exemples et équivalences Arbres de jeux, information et mémoire tratégies et réduction en forme normale Équilibre de Nash parfait en sous-jeux

Plus en détail

Intelligence artificielle & intelligence collective. Théorie des jeux

Intelligence artificielle & intelligence collective. Théorie des jeux Intelligence artificielle & intelligence collective Théorie des jeux Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille Année 2006-2007 Bruno Beaufils (beaufils@lifl.fr) Partie A Introduction à la théorie

Plus en détail

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0)

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0) CORRECTION D EXAMEN CONTROLE CONTINU n 1 Question de cours Question 1 : Les équilibres de Cournot et de Stackelberg sont des équilibres de situation de duopole sur un marché non coopératif d un bien homogène.

Plus en détail

Introduction à la théorie des jeux A 1

Introduction à la théorie des jeux A 1 Intelligence artificielle & intelligence collective Théorie des jeux Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille Année 2003-2004 Bruno Beaufils (beaufils@lifl.fr) Partie A Introduction à la théorie

Plus en détail

Jeux sous forme normale

Jeux sous forme normale CHAPITRE 4 Jeux sous forme normale Dans les problèmes de décision, nous avons relié les choix qui pouvaient être faits par un agent avec les utilités qu il pouvait en dériver. L idée qu un agent rationnel

Plus en détail

A quoi sert la théorie des jeux? Introduction à la Théorie des Jeux p.4/75. Un peu d histoire... Théorie des Jeux

A quoi sert la théorie des jeux? Introduction à la Théorie des Jeux p.4/75. Un peu d histoire... Théorie des Jeux A quoi sert la théorie des jeux? Introduction à la Théorie des Jeux Sébastien Konieczny konieczny@cril.univ-artois.fr CRIL-CNRS Université d Artois - Lens Jeux de société (échecs, dames, go,...), Jeux

Plus en détail

Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques

Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques Université de Bordeaux Master Informatique, 2015/2016 Jeux extensifs, à information complète Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques Exercice 2.1 Th. de Von Neumann Soit un graphe orienté

Plus en détail

Economie de l Incertain et des Incitations

Economie de l Incertain et des Incitations Economie de l Incertain et des Incitations CHAPITRE 2 Eléments de théorie des jeux en information symétrique et asymétrique Equilibres Bayesiens - Université de Tours - M1 AGE - Arnold Chassagnon - Automne

Plus en détail

La théorie des jeux et l hypothèse de rationalité

La théorie des jeux et l hypothèse de rationalité La théorie des jeux et l hypothèse de Michael Eisermann www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm 8 novembre 2007 ir Séminaire Mathématiques et Applications Dans la série «comment écrire une thèse en maths puis

Plus en détail

Introduction à la Théorie des Jeux p.1/44

Introduction à la Théorie des Jeux p.1/44 Introduction à la Théorie des Jeux Sébastien Konieczny konieczny@irit.fr IRIT-CNRS Université Paul Sabatier - Toulouse Introduction à la Théorie des Jeux p.1/44 Théorie des Jeux Borel (1921), Von Neumann

Plus en détail

Théorie des Jeux Et ses Applications

Théorie des Jeux Et ses Applications Théorie des Jeux Et ses Applications De la Guerre Froide au Poker Clément Sire Laboratoire de Physique Théorique CNRS & Université Paul Sabatier www.lpt.ups-tlse.fr Quelques Définitions de la Théorie des

Plus en détail

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y 5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète Supposons désormais que la firme 2 connaît avec perfection la fonction de coût de la firme, mais que celle - ci en revanche est imparfaitement

Plus en détail

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation Département d économique Université Laval NOM: Doctorat en économique Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 211

Plus en détail

chaque entreprise choisi un prix p. Le prix le plus bas attire les clients. Les entreprises maximisent leur profit q

chaque entreprise choisi un prix p. Le prix le plus bas attire les clients. Les entreprises maximisent leur profit q 5. e modèle de Bertrand En 1883, Joseph Bertrand a critiqué le modèle de Cournot en disant qu en pratique les firmes ne choisissent pas les quantités, mais les prix. Il propose le modèle alternatif: Etant

Plus en détail

THÉORIE DES JEUX : ÉQUILIBRES DE NASH

THÉORIE DES JEUX : ÉQUILIBRES DE NASH THÉORIE DES JEUX : ÉQUILIBRES DE NASH INDEX 1) INTRODUCTION 1.1)Définition d'un jeu 1.2)Historique et applications 2)LES JEUX MATRICIELS 2.1)Définition 2.2)Le Théorème fondamental 2.3)Principe de la preuve

Plus en détail

EXERCICES DE. (version 2.0 du 28.02.2010)

EXERCICES DE. (version 2.0 du 28.02.2010) EXERCICES DE THÉORIE DES JEUX (DÉCISION) (version 2.0 du 28.02.2010) EXERCICE 1. Niveau : Gymnase (lycée) Auteur : V. Isoz (isozv@hotmail.com) Mots-clés : Critères décisionnels classiques Enoncé : Un marchand

Plus en détail

THEORIE DES JEUX : Introduction. Fabien Prieur (UM1, INRA) Premier semestre L3, 5 septembre 2013

THEORIE DES JEUX : Introduction. Fabien Prieur (UM1, INRA) Premier semestre L3, 5 septembre 2013 THEORIE DES JEUX : Introduction Premier semestre L3, 5 septembre 2013 Propos liminaires Organisation du cours 20h de CM + 15h de TD CM : Séances de 2 heures le mercredi Evaluation (pondération) : Un contrôle

Plus en détail

La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1

La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 1 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 2 Les jeux séquentiels Théorie des jeux Opposition

Plus en détail

Intelligence Artificielle Jeux

Intelligence Artificielle Jeux Intelligence Artificielle Jeux Bruno Bouzy http://web.mi.parisdescartes.fr/~bouzy bruno.bouzy@parisdescartes.fr Licence 3 Informatique UFR Mathématiques et Informatique Université Paris Descartes Programmation

Plus en détail

Jeux à somme nulle : le cas fini

Jeux à somme nulle : le cas fini CHAPITRE 2 Jeux à somme nulle : le cas fini Les jeux à somme nulle sont les jeux à deux joueurs où la somme des fonctions de paiement est nulle. Dans ce type d interaction stratégique, les intérêts des

Plus en détail

ANALYSE DES INTERACTIONS MULTI-AGENTS: THÉORIE DES JEUX

ANALYSE DES INTERACTIONS MULTI-AGENTS: THÉORIE DES JEUX ANALYSE DES INTERACTIONS MULTI-AGENTS: THÉORIE DES JEUX Cours 4 Présentation Utiliser des agents pour maximiser leur objectif en interagissant Pour quoi faire? Prise de décision collective Quel est l état

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

Economie Théorique - 1 -

Economie Théorique - 1 - Economie Théorique - 1 - Incertain ; Coordination ; Mécanismes et incitations - Décisions en entreprise et sur les marchés financiers - M2 Economiste d Entreprise - Arnold Chassagnon, Université de TOURS,

Plus en détail

Economie de l incertain et de l information Partie 1 : Décision en incertain probabilisé Chapitre 1 : Introduction à l incertitude et théorie de

Economie de l incertain et de l information Partie 1 : Décision en incertain probabilisé Chapitre 1 : Introduction à l incertitude et théorie de Economie de l incertain et de l information Partie 1 : Décision en incertain probabilisé Chapitre 1 : Introduction à l incertitude et théorie de l espérance d utilité Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr

Plus en détail

Modèles et simulations informatiques des problèmes de coopération entre agents

Modèles et simulations informatiques des problèmes de coopération entre agents Modèles et simulations informatiques des problèmes de coopération entre agents Bruno Beaufils LIFL Axe CIM Équipe SMAC Laboratoire d'informatique Plan 1. Motivations 2. Dilemme itéré du prisonnier 3. Simulations

Plus en détail

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué

Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Séminaire du LGI Centrale Paris Livraison de colis pour des clients du e-commerce : modèles de Wardrop, et Logit simple ou imbriqué Y. Hayel 1, D. Quadri 2, T. Jimenez 1, L. Brotcorne 3, B. Tousni 3 LGI,

Plus en détail

Problème de contrôle optimal pour une chaîne de Markov

Problème de contrôle optimal pour une chaîne de Markov Problème de contrôle optimal pour une chaîne de Markov cours ENSTA MA206 Il s agit de résoudre un problème d arrêt optimal pour une chaîne de Markov à temps discret. Soit X n une chaîne de Markov à valeurs

Plus en détail

JEUX SOUS FORME NORMALE. par. Tristan Tomala

JEUX SOUS FORME NORMALE. par. Tristan Tomala JEUX SOUS FORME NORMALE par Tristan Tomala Table des matières 1. Préliminaires..................................... 5 2. Jeux à somme nulle.............................. 9 3. Jeux à somme non nulle..........................

Plus en détail

Jeux sous forme normale: stratégies mixtes

Jeux sous forme normale: stratégies mixtes Jeux sous forme normale: stratégies mixtes Cours de Théorie des Jeux de l ENPC 4 octobre 2016 1 Motivation 2 Extension mixte d un jeu et équilibres de Nash 3 Stratégies dominantes et stratégies dominées

Plus en détail

Introduction aux jeux combinatoires

Introduction aux jeux combinatoires Laurent Beaudou Institut Fourier - CNRS Université Joseph Fourier Grenoble, France Semaine Sport-Etude des MIM Les 7 Laux, Janvier 2008 1 / 39 De quoi il parle déjà? Les Jeux combinatoires : Grande famille

Plus en détail

COORDINATION NON COOPÉRATIVE: MÉTHODES D ENCHÈRES

COORDINATION NON COOPÉRATIVE: MÉTHODES D ENCHÈRES COORDINATION NON COOPÉRATIVE: MÉTHODES D ENCHÈRES Cours 6c Principe Protocole centralisé, un commissaire-priseur/vendeur (auctioneer) et plusieurs enchérisseurs/acheteurs (bidders) Le commissaire-priseur

Plus en détail

Théorie des jeux, Master AE2 et magistère 2, 1ère série d exercices, Solutions

Théorie des jeux, Master AE2 et magistère 2, 1ère série d exercices, Solutions Théorie des jeux, Master AE2 et magistère 2, 1ère série d exercices, Solutions December 9, 2013 Question 1 Démontrer heuristiquement les énoncés suivants: (1) S il existe une unique combinaison de stratégies

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

Analyse de la décision dans l!incertain (4)

Analyse de la décision dans l!incertain (4) Analyse de la décision dans l!incertain (4) Introduction 2009 Bernard ESPINASSE Professeur à l'université d'aix-marseille Plan Critères de décision face à l!incertain (Wald, Savage, Hurwicz, ) Les incertitudes

Plus en détail

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS. Comportements stratégiques Production de liquidité

MICROSTRUCTURE DES MARCHES FINANCIERS. Comportements stratégiques Production de liquidité MCROSTRUCTURE DES MARCHES FNANCERS Comportements stratégiques Production de liquidité Plan du cours Préambule : Comportements stratégiques et modèles de stock Le modèle de Ho et Stoll Le modèle de Kyle

Plus en détail

L action rationnelle

L action rationnelle L action rationnelle M. Cozic DEC, ENS Ulm 12/II/2007 Préparation à l agrégation 2007 introduction l objectif de la séance est double: (i) fournir quelques rudiments de théorie du choix rationnel: (1)

Plus en détail

QUI VEUT JOUER AVEC MOI?

QUI VEUT JOUER AVEC MOI? QUI VEUT JOUER AVEC MOI? Michel Rigo (Université de Liège) http://www.discmath.ulg.ac.be/ JOUER SÉRIEUSEMENT, POURQUOI? Jeux coopératifs : marché boursier, économie, émergence de réseaux sociaux,... Mise

Plus en détail

FIMA, 7 juillet 2005

FIMA, 7 juillet 2005 F. Corset 1 S. 2 1 LabSAD Université Pierre Mendes France 2 Département de Mathématiques Université de Franche-Comté FIMA, 7 juillet 2005 Plan de l exposé plus court chemin Origine du problème Modélisation

Plus en détail

Deuxième partie es jeux non-coopératifs avec information complète 3. É quilibre de Nash (1951) 4. D ynamique et rétroduction 5.

Deuxième partie es jeux non-coopératifs avec information complète 3. É quilibre de Nash (1951) 4. D ynamique et rétroduction 5. Deuxième partie Les jeux non-coopératifs avec information complète 3. Équilibre de Nash (1951) 35 4. Dynamique et rétroduction 61 5. Jeux répétés 85 3. Équilibre de Nash (1951) John Nash a généralisé

Plus en détail

Modélisation des transports

Modélisation des transports Modélisation des transports Cinzia Cirillo, Eric Cornelis & Philippe TOINT D.E.S. interuniversitaire en gestion des transports Les Modèles de choix discrets Dr. CINZIA CIRILLO Facultés Universitaires Notre-Dame

Plus en détail

THEORIE DES JEUX : UNE INTRODUCTION. Jacques-François Thisse

THEORIE DES JEUX : UNE INTRODUCTION. Jacques-François Thisse THEORIE DES JEUX : UNE INTRODUCTION Jacques-François Thisse 1 1. Introduction 1.1. Qu est-ce qu un jeu? La théorie des jeux est la discipline mathématique qui étudie les situations où le sort de chaque

Plus en détail

Apprendre la stratégie de l adversaire

Apprendre la stratégie de l adversaire M1 Master d informatique 28/29 Apprentissage à Partir d Exemples janvier 29 Apprendre la stratégie de l adversaire 1 But Soit un jeu à deux joueurs quelconque. Supposons que l un des deux joueurs suive

Plus en détail

Systèmes linéaires. 1. Introduction aux systèmes d équations linéaires. Exo7. 1.1. Exemple : deux droites dans le plan

Systèmes linéaires. 1. Introduction aux systèmes d équations linéaires. Exo7. 1.1. Exemple : deux droites dans le plan Exo7 Systèmes linéaires Vidéo partie 1. Introduction aux systèmes d'équations linéaires Vidéo partie 2. Théorie des systèmes linéaires Vidéo partie 3. Résolution par la méthode du pivot de Gauss 1. Introduction

Plus en détail

Feuille 1 : représentation d interactions stratégiques, connaissance commune

Feuille 1 : représentation d interactions stratégiques, connaissance commune Université Paris-Dauphine, Departement MIDO. Théorie des jeux, L3, 2009/2010. Feuille 1 : représentation d interactions stratégiques, connaissance commune Exercice 1 ( Il y a deux joueurs. A la période

Plus en détail

Théorie des jeux. Tristan Cazenave. Professeur.

Théorie des jeux. Tristan Cazenave. Professeur. Théorie des jeux Tristan Cazenave Professeur Tristan.Cazenave@dauphine.fr Introduction References : Robert Marks, UNSW. Mike Shor, University of Connecticut. A course in game theory, Rubinstein and Osborne.

Plus en détail

Choix de Portefeuille

Choix de Portefeuille Année 2007-2008 Choix de Portefeuille Christophe Boucher Chapitre 1. Théorie de la décision en avenir incertain Critère d espérance d utilité L attitude vis-à-vis du risque Chapitre 2. Rendements et critères

Plus en détail

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Pierre Andreoletti IUT d Orléans Laboratoire MAPMO (Bât. de Mathématiques UFR Sciences) - Bureau 126 email: pierre.andreoletti@univ-orleans.fr

Plus en détail

1 Définition et premières propriétés des congruences

1 Définition et premières propriétés des congruences Université Paris 13, Institut Galilée Département de Mathématiques Licence 2ème année Informatique 2013-2014 Cours de Mathématiques pour l Informatique Des nombres aux structures Sylviane R. Schwer Leçon

Plus en détail

PROBABILITÉS. I) Introduction, aperçu historique. Loi de probabilité

PROBABILITÉS. I) Introduction, aperçu historique. Loi de probabilité Table des matières PROBABILITÉS Résumé de cours I) Introduction, aperçu historique 1 II) Loi de probabilité 1 III)Probabilité d évènement 2 1. Le vocabulaire des probabilités................................

Plus en détail

Cours de Théorie des Jeux L3 MIDO Version partielle et provisoire. Guillaume Vigeral

Cours de Théorie des Jeux L3 MIDO Version partielle et provisoire. Guillaume Vigeral Cours de Théorie des Jeux L3 MIDO Version partielle et provisoire Guillaume Vigeral 27 février 2012 Table des matières Introduction 4 I Jeux sous forme normale 6 1 Jeux à deux joueurs et à somme nulle

Plus en détail

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels Bertrand Jouve Laboratoire ERIC - IXXI - Université Lyon 2 Plan 1 Entre théorie des graphes et réseaux réels 2 Partitionnement métrique Exemple d étude

Plus en détail

Plan. Contexte : SCM. Décision incertaine et logistique : Grille typologique

Plan. Contexte : SCM. Décision incertaine et logistique : Grille typologique Décision incertaine et logistique : Grille typologique Animateurs : S. Durieux, P. Genin, C. Thierry durieux@ifma.fr thierry@univ-tlse2.fr patrick.genin@supmeca.fr JD MACS 2009, Angers, 19-20 Novembre

Plus en détail

Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron

Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron Document1 - Un SI est composé de 2 sous-systèmes : Document2 Les ERP Un point sur l ERP Gaëlle Maindron Définir l Entreprise Resources Planning mieux connu sous le nom d ERP Cette solution informatique

Plus en détail

Partie I Le consommateur et la demande

Partie I Le consommateur et la demande Partie I Le consommateur et la demande Chapitre 1 La fonction d utilité 1 Plan du cours 1. Le consommateur. 2. La notion d utilité. 3. Les courbes d indifférence. 4. L optimum du consommateur. 5. Exercices.

Plus en détail

Attitude des ménages face au risque. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2014

Attitude des ménages face au risque. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2014 Attitude des ménages face au risque - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2014 Plan du cours 1. Introduction : demande de couverture et comportements induits pa 2. Représentations

Plus en détail

Utilisation de la théorie des jeux dans la conception de jeux vidéo. Stéphane Natkin CNAM Paris 2002

Utilisation de la théorie des jeux dans la conception de jeux vidéo. Stéphane Natkin CNAM Paris 2002 Utilisation de la théorie des jeux dans la conception de jeux vidéo Stéphane Natkin CNAM Paris 2002 1 Problème de choix des stratégies dans un jeu "Un jeu est une suite de décisions intéressantes" Quelques

Plus en détail

Modèles à Événements Discrets. Réseaux de Petri Stochastiques

Modèles à Événements Discrets. Réseaux de Petri Stochastiques Modèles à Événements Discrets Réseaux de Petri Stochastiques Table des matières 1 Chaînes de Markov Définition formelle Idée générale Discrete Time Markov Chains Continuous Time Markov Chains Propriétés

Plus en détail

Enseigner le management des organisations

Enseigner le management des organisations Enseigner le des organisations Par l expérimentation Introduction L économie expérimentale Se définit comme l utilisation de l expérimentation en tant que méthode d investigation en économie. Il s agit

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

FIT-4-FUTURE UNE INITIATIVE DE LA FONDATION CLEVEN-BECKER JEUX DE SAUTS AVEC MARQUAGE AU SOL DANS LA COUR DE RÉCRÉATION

FIT-4-FUTURE UNE INITIATIVE DE LA FONDATION CLEVEN-BECKER JEUX DE SAUTS AVEC MARQUAGE AU SOL DANS LA COUR DE RÉCRÉATION FIT-4-FUTURE UNE INITIATIVE DE LA FONDATION CLEVEN-BECKER JEUX DE SAUTS AVEC MARQUAGE AU SOL DANS LA COUR DE RÉCRÉATION Projet développé grâce au soutien de: CONTENU JEUX DE SAUTS AVEC MARQUAGE AU SOL

Plus en détail

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint 18 mars 2008 1 Généralités sur les opérateurs 1.1 Définitions Soient H et H deux espaces de Hilbert sur C. Définition 1.1

Plus en détail

Cours Diagonalisation

Cours Diagonalisation Cours Diagonalisation par Pierre Veuillez 1 Objectif Pour une matrice A donnée, déterminer une matrice D diagonale et une matrice P inversible telle que A = P D P 1. Interprètation : Quelle relation reconnaît-on?

Plus en détail

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE Thèse CIFRE en collaboration avec DIRECT ASSURANCE Claire Mouminoux Directeur de thèse: Stéphane Loisel Co-directeur: Christophe

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (1/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 2 1. Introduction

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

Les marchés financiers sont-ils rationnels?

Les marchés financiers sont-ils rationnels? Les marchés financiers sont-ils rationnels? Une expérience de marché financier Céline Jullien, docteur Bernard Ruffieux, professeur à l Université Pierre Mendès France et à l ENSGI, Grenoble. Une expérience

Plus en détail

Exercices de simulation 1

Exercices de simulation 1 Licence MIA 2ème année Année universitaire 2009-2010 Simulation stochastique C. Léonard Exercices de simulation 1 Les simulations qui suivent sont à effectuer avec Scilab. Le générateur aléatoire de Scilab.

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Polynômes à plusieurs variables. Résultant

Polynômes à plusieurs variables. Résultant Polynômes à plusieurs variables. Résultant Christophe Ritzenthaler 1 Relations coefficients-racines. Polynômes symétriques Issu de [MS] et de [Goz]. Soit A un anneau intègre. Définition 1.1. Soit a A \

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (2/2) La consommation agrégée des ménages : analyse macroéconomique Les ménages (2/2) La consommation

Plus en détail

Introduction à la simulation de Monte Carlo

Introduction à la simulation de Monte Carlo Introduction à la simulation de 6-601-09 Simulation Geneviève Gauthier HEC Montréal e 1 d une I Soit X 1, X,..., X n des variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées. Elles sont obtenues

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

COURS 8 : INTRODUCTION A LA THEORIE DES JEUX

COURS 8 : INTRODUCTION A LA THEORIE DES JEUX Université Pierre et Marie Curie Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Responsable : Jean-Daniel Kant (Jean-Daniel.Kant@lip6.fr) COURS 8 :

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Plan du cours. Métaheuristiques pour l optimisation combinatoire. Quelques problèmes classiques (2/3) Quelques problèmes classiques (1/3)

Plan du cours. Métaheuristiques pour l optimisation combinatoire. Quelques problèmes classiques (2/3) Quelques problèmes classiques (1/3) Plan du cours Quelques problèmes classiques Quelques algorithmes classiques Métaheuristiques pour l optimisation combinatoire un peu de vocabulaire codage des solutions taxinomie méthodes complètes méthodes

Plus en détail

Théorie et codage de l information

Théorie et codage de l information Théorie et codage de l information Les codes de Hamming et les codes cycliques - Chapitre 6 (suite et fin)- Les codes de Hamming Principe La distance minimale d un code linéaire L est le plus petit nombre

Plus en détail

Cours Systèmes d exploitation 1

Cours Systèmes d exploitation 1 Cours Systèmes d exploitation 1 Achraf Othman Support du cours : www.achrafothman.net 1 Plan du cours Chapitre 1 : Gestion des processus Chapitre 2 : Ordonnancement des processus Chapitre 3 : La communication

Plus en détail

Classement et identification des grandes Écoles de pensée

Classement et identification des grandes Écoles de pensée Classement et identification des grandes Écoles de pensée De 1900 à nos jours, de nombreuses écoles de pensée se sont succédées avec des périodes de recouvrement. Si les écoles de pensée sont bien identifiées,

Plus en détail

Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche

Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche Bachir Bekka Février 2007 Le théorème de Perron-Frobenius a d importantes applications en probabilités (chaines

Plus en détail

Décision Markovienne appliquée à un jeu de stop ou encore : Pickomino (Heckmeck Am Bratwurmeck)

Décision Markovienne appliquée à un jeu de stop ou encore : Pickomino (Heckmeck Am Bratwurmeck) Décision Markovienne appliquée à un jeu de stop ou encore : Pickomino (Heckmeck Am Bratwurmeck) Stéphane Cardon Nathalie Chetcuti-Sperandio Fabien Delorme Sylvain agrue CRI - Université d Artois {cardon,chetcuti,delorme,lagrue}@cril.univ-artois.fr

Plus en détail

Cours 2-3 Analyse des données multivariées

Cours 2-3 Analyse des données multivariées Cours 2-3 des données s Ismaël Castillo École des Ponts, 13 Novembre 2012 Plan 1 2 3 4 1. On s intéresse à un jeu de données multi-dimensionel, avec n individus observés et p variables d intérêt ( variables

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points)

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points) Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Master Economie U.F.R. SEGMI Premier Semestre 2009-2010 Macroéconomie Ouverte Chargé de T.D. : Romain Restout Cours de Olivier Musy Contrôle Continu (14/12/2009)

Plus en détail

T de Student Khi-deux Corrélation

T de Student Khi-deux Corrélation Les tests d inférence statistiques permettent d estimer le risque d inférer un résultat d un échantillon à une population et de décider si on «prend le risque» (si 0.05 ou 5 %) Une différence de moyennes

Plus en détail

Incertain, Marché financier, M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2015

Incertain, Marché financier, M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2015 Incertain, Marché financier, - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - Automne 2015 Plan du cours 1. Incertain, actifs financiers et marché financier 2. Les conditions d un marché sans arbitrage

Plus en détail

Projet Matlab : un logiciel de cryptage

Projet Matlab : un logiciel de cryptage Projet Matlab : un logiciel de cryptage La stéganographie (du grec steganos : couvert et graphein : écriture) consiste à dissimuler une information au sein d'une autre à caractère anodin, de sorte que

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES STATISTIQUES A UNE VARIALE EXERCICES CORRIGES Exercice n Les élèves d une classe ont obtenu les notes suivantes lors d un devoir : Note 4 5 8 0 4 5 8 0 Effectif 4 7 6 4 ) Déterminer l étendue et le mode

Plus en détail

Marchés, réseaux et politique de la concurrence. Claude Crampes (claude.crampes@tse-fr.eu)

Marchés, réseaux et politique de la concurrence. Claude Crampes (claude.crampes@tse-fr.eu) Marchés, réseaux et politique de la concurrence Claude Crampes (claude.crampes@tse-fr.eu) Toulouse, avril 2015 2. Comportements anti-concurentiels 2.1. Choix stratégiques 2.2. Abus de position dominante

Plus en détail

Ned Herrmann et les préférences cérébrales:

Ned Herrmann et les préférences cérébrales: Cerveau Ned Herrmann et les préférences cérébrales: 12 ans de recherche portant sur plus d'un million de personnes. Ned Herrmann, directeur de la formation des cadres de General Electric aux USA, s'est

Plus en détail

Appendice N Modèle de plan de travail de recherche

Appendice N Modèle de plan de travail de recherche 1 Appendice N Modèle de plan de travail de recherche Par Yannick Queau La théorie des régimes face aux difficultés de la coopération internationale : le cas du régime sur la biodiversité (titre provisoire)

Plus en détail

FONDEMENTS ÉPISTÉMIQUES DE CONCEPTS D ÉQUILIBRE EN THÉORIE DES JEUX

FONDEMENTS ÉPISTÉMIQUES DE CONCEPTS D ÉQUILIBRE EN THÉORIE DES JEUX Lucie MÉNAGER EUREQua, université de Paris I Panthéon-Sorbonne Olivier TERCIEUX Paris-Jourdan Sciences économiques (PSE) et CNRS FONDEMENTS ÉPISTÉMIQUES DE CONCEPTS D ÉQUILIBRE EN THÉORIE DES JEUX Mots-clés

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES B. MARCHADIER Dépendance et indépendance de deux aléas numériques images Mathématiques et sciences humaines, tome 25 (1969), p. 2534.

Plus en détail

Optimisation linéaire

Optimisation linéaire Optimisation linéaire Recherche opérationnelle GC-SIE Algorithme du simplexe Phase I 1 Introduction Algorithme du simplexe : Soit x 0 une solution de base admissible Comment déterminer x 0? Comment déterminer

Plus en détail