La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?"

Transcription

1 La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre difficile l établissement d un programme voyage à long terme, en particulier lorsque les entreprises et leurs voyageurs tentent de réduire les coûts dans tous les domaines possibles. Pendant ce temps, les compagnies aériennes s efforcent d accroître leur rentabilité, notamment en multipliant les partenariats entre elles dans le but de mieux gérer les capacités. Cette étude analyse l impact des joint-ventures sur le prix moyen du billet au Royaume-Uni, en France et aux États-Unis. Méthodologie de l étude Pour ce travail, a analysé les données de transactions aériennes de sur les six dernières années. Ses experts ont étudié trois pays clés : les États-Unis, le Royaume-Uni et la France. Pour évaluer la situation de ces pays, ils ont analysé l évolution du prix moyen du billet pour les clients de les plus importants sur les 60 itinéraires intercontinentaux les plus fréquentés par point de vente. Cet échantillon représente 1,8 millions de billets vendus, pour une valeur totale de 7 milliards USD, avec une partie de vols transatlantiques et l autre de vols intercontinentaux. Le contexte de l industrie aérienne Depuis 2008, plusieurs compagnies américaines et européennes ont formé des joint-ventures en vue de partager les coûts et les revenus sur les vols entre l Europe et l Amérique du Nord. Ces associations ont été établies pour mieux gérer les capacités dans un climat économique toujours aussi incertain qui a des conséquences directes et souvent significatives sur la demande de voyage aérien. Les joint-ventures permettent aux compagnies aériennes de mieux gérer leurs capacités et d aligner leurs tarifs en accord avec les règles de régulation de la concurrence. Certes, chaque compagnie aérienne propose désormais à ses voyageurs un plus grand nombre d itinéraires, mais il demeure important d évaluer les conséquences tarifaires de ce mécanisme.

2 En plus des joint-ventures, certaines compagnies européennes et nord-américaines se sont lancées dans des fusions de grande ampleur au cours des dernières années, ce qui a eu pour effet de réduire le choix des prestataires sur les vols transatlantiques. Depuis six ans, plusieurs consolidations de compagnies aériennes ont été réalisées. Les plus importantes d entre elles impliquent des compagnies membres de la même alliance : Skyteam : Joint-venture Air France/KLM/ Delta (mi-2008) Star Alliance : Lufthansa/United/Air Canada (fin 2009) Suite à la fusion entre American Airlines et US Airways en 2013, la joint-venture transatlantique Oneworld compte un membre de plus Accord de joint-venture spécifique entre Delta et Virgin Atlantic (2014) Par conséquent, seulement 6 % des billets achetés sur des vols transatlantiques par les clients de en 2014, l ont été auprès de compagnies aériennes qui n étaient pas membres d une joint-venture. L évolution est considérable par rapport à l année 2009, où cette proportion était de 84 %. Oneworld : American Airlines/British Airways/Iberia (fin 2010) Part des réservations effectuées auprès des joint-ventures sur les itinéraires transatlantiques 74% 88% 90% 94% 16% 31% Source : Données de transactions de page 2

3 Même si, pour le voyageur, il peut être avantageux que les déplacements complexes soient assurés par un seul et même transporteur, ces consolidations et alliances donnent plus de contrôle aux compagnies aériennes. Elles gèrent mieux les prix et les disponibilités car chaque joint-venture peut, en combinant le trafic total sur un itinéraire donné, traiter une part de marché plus importante. Quelles sont les principales observations? Entre 2009 et 2014, le prix moyen du billet sur les itinéraires transatlantiques a augmenté de 17 % en 6 ans. Durant la même période, la hausse était de seulement 11 % sur les autres itinéraires intercontinentaux. Il semble que le recours aux joint-ventures entraîne un surcoût d environ 6 % sur le prix moyen du billet par rapport aux autres itinéraires intercontinentaux. En pratique, un client qui dépense 10 millions USD sur les itinéraires transatlantiques devra payer plus cher et sera pénalisé d environ USD par an à cause des joint-ventures entre Europe et Amérique du Nord. Évolution du prix moyen du billet sur les itinéraires intercontinentaux et transatlantiques entre 2009 et Vols Intercontinentaux Vols Transatlantiques Source : Données de transactions de Impact sur la recette unitaire (ou Yield) Notre étude compare l évolution des prix des itinéraires transatlantiques entre les compagnies aériennes membres ou non d une joint-venture, en conservant les mêmes transporteurs comme référence sur toute la période d analyse. Nous avons constaté une différence importante puisque les prix pratiqués par les compagnies en joint-venture ont fortement augmenté avec une hausse de 23 % sur les six dernières années. Parallèlement, les prix des transporteurs indépendants ont baissé de 11 %. page 3

4 Évolution du prix moyen du billet sur les itinéraires transatlantiques entre les compagnies membres d une joint-venture et les indépendantes à partir de 2009 (d après leur situation en 2013) 140 Joint Venture Independantes Source : Données de transactions de Et maintenant, comment traiter avec les joint-ventures? Pour les compagnies aériennes, les jointventures constituent un bon moyen d améliorer le taux de remplissage et la recette unitaire. Puisque ces structures ont demontré leur valeur ajoutée pour les compagnies aériennes sur sur les routes transatlantiques, il semble fortement probable que d autres joint-ventures soient crées sur des marchés impactants avec une forte croissance. Par conséquent, le contexte restera difficile pour les entreprises. Elles devront revoir leurs relations avec les compagnies aériennes afin de tirer le meilleur parti des alliances en utilisant l augmentation de couverture des itinéraires pour potentiellement diminuer le nombre de compagnies aériennes. page 4

5 Nos recommandations pour limiter l inflation des tarifs Négocier avec plusieurs fournisseurs et s engager sur les volumes : La multiplication des partenariats entre les compagnies aériennes augmente directement la couverture des joint-ventures et des alliances. Veillez à limiter le nombre de compagnies aériennes parmi vos prestataires de voyages pour mettre la pression sur les transporteurs et optimiser votre pouvoir de négociation. Vous devrez intégrer cette approche à vos systèmes de distribution et la soumettre à un contrôle strict afin de démontrer votre capacité à piloter. Construire des offres liées : Lier le niveau d effort tarifaire d une compagnie aérienne sur un ensemble de routes monopolistiques à un niveau de parts de marché sur un périmètre compétitif. Ce faisant, vous aurez la certitude d obtenir les meilleures offres. Négocier en définissant un prix cible : Les négociations d un prix cible avec les compagnies aériennes peuvent s avérer très efficaces sur les itinéraires à forte concurrence. Définissez un prix cible pour vos top routes/cabine et baissez-le à chaque tour de négociations avec les compagnies aériennes. Contrôler le prix payé : Les Travel Managers doivent solliciter des négociations en direct dès qu une évolution tarifaire impacte significativement la dépense (par rapport aux tarifs publiés, aux suppléments carburant ou à la disponibilité des classes réservées). L évolution du programme des compagnies aériennes sur vos top routes peut aussi constituer un bon levier de renégociation. page 5

Strasbourg 8 décembre 2014. A la rencontre de nos actionnaires

Strasbourg 8 décembre 2014. A la rencontre de nos actionnaires Strasbourg 8 décembre 2014 A la rencontre de nos actionnaires Air France-KLM : quatre secteurs d activité Chiffre d affaires 2013 Transport de passagers 21,1 mds 82% Transport de cargo Maintenance aéronautique

Plus en détail

A la rencontre de nos actionnaires. Marseille 1 er juin 2015

A la rencontre de nos actionnaires. Marseille 1 er juin 2015 A la rencontre de nos actionnaires Marseille 1 er juin 2015 Air France-KLM : quatre secteurs d activité Chiffre d affaires 2014, hors impact estimé de la grève des pilotes de septembre 2014 Transport de

Plus en détail

Sommaire de politiques d échange de billets non remboursables

Sommaire de politiques d échange de billets non remboursables Sommaire de politiques d échange de billets non remboursables Mis à jour le 21 juin 2013 Pour accommoder ses clients, CWT a mis à jour le tableau ci-dessous qui décrit en détail les politiques d échange

Plus en détail

UNE FISCALITÉ PLUS CONCURRENTIELLE POUR UN AÉROPORT QUI CONTRIBUE DAVANTAGE AU DYNAMISME DE LA MÉTROPOLE

UNE FISCALITÉ PLUS CONCURRENTIELLE POUR UN AÉROPORT QUI CONTRIBUE DAVANTAGE AU DYNAMISME DE LA MÉTROPOLE UNE FISCALITÉ PLUS CONCURRENTIELLE POUR UN AÉROPORT QUI CONTRIBUE DAVANTAGE AU DYNAMISME DE LA MÉTROPOLE Mémoire soumis à la Commission sur le développement économique et urbain et l habitation de la Ville

Plus en détail

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur

Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Aéronautique: l industrie en mode supersonique, le transport en mode planeur Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable des Etudes Sectorielles Bruno Goutard,

Plus en détail

Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde

Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde Les tendances 2011 des secteurs aérien et hôtelier et du Travel Management dans le monde Au premier trimestre 2011, les entreprises ont commencé à réinvestir dans le voyage d affaires tout en restant vigilantes

Plus en détail

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 12 mars 2015 Résultat financier de l exercice 2014 SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs SWISS a légèrement augmenté son produit d

Plus en détail

AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE

AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE POINTS SAILLANTS DU TROISIÈME TRIMESTRE Bénéfice d exploitation de 112 M$, contre un bénéfice d exploitation de 351 M$ au troisième trimestre de

Plus en détail

AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE 2009

AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE 2009 AIR CANADA ANNONCE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE 2009 POINTS SAILLANTS DU TROISIÈME TRIMESTRE Bénéfice d exploitation de 68 M$, contre un bénéfice d exploitation de 112 M$ au troisième trimestre

Plus en détail

Diagnostic export : Compagnie Ryanair.

Diagnostic export : Compagnie Ryanair. Castejon Saliel. BTS : Commerce-International. I- Introduction : p.2 II- Diagnostic interne :.p.3 III- Diagnostic externe :. p.4 IV- Synthèse :..p.5 V- Annexes : p.6 à 10 1 I. Introduction : Un diagnostic

Plus en détail

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Synthèse de l étude Réalisé par TRW Travel & Expense Management LLC Synthèse de l étude Egencia, la Fondation NBTA et les consultants de TRW Travel and

Plus en détail

Découvrez KRISFLYER, notre programme de fidélisation global et faites le plein d avantages. Mise à jour en Juin 2013 Document non contractuel

Découvrez KRISFLYER, notre programme de fidélisation global et faites le plein d avantages. Mise à jour en Juin 2013 Document non contractuel Découvrez KRISFLYER, notre programme de fidélisation global et faites le plein d avantages Mise à jour en Juin 2013 Document non contractuel Cumulez et dépensez vos miles sur Singapore Airlines et sa filiale

Plus en détail

Amadeus Communiqué de presse

Amadeus Communiqué de presse Amadeus Communiqué de presse Les compagnies aériennes du monde entier prennent de l altitude grâce aux services additionnels Les revenus ont fait un bond de 43% en 2009, pour atteindre 11 milliards d euros

Plus en détail

EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires

EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires EVP 2013 Baromètre Européen du Voyage d Affaires Rappel de la méthodologie du Baromètre 2 567 entreprises interrogées + de 1 Md EUR de dépenses voyages 11 pays France Royaume-Uni Allemagne Italie Espagne

Plus en détail

Conférence de presse du bilan Année 2014. 30 mars 2015

Conférence de presse du bilan Année 2014. 30 mars 2015 Conférence de presse du bilan Année 2014 30 mars 2015 1 Sommaire 1. 2014 en bref 2. Trafic 2014 3. Résultats financiers 4. Desserte aérienne 5. Service aux clients 6. Ressources humaines 7. Secteur Est

Plus en détail

STRATEGIE DES FIRMES ELEMENTS DE CORRECTION

STRATEGIE DES FIRMES ELEMENTS DE CORRECTION Université de RENNES I Année universitaire 2006-2007 FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES LICENCE ECONOMIE-GESTION 2 et AES 2 Cours de : M. Thierry Pénard et Eric Darmon Durée : 2 heures Documents et calculatrice

Plus en détail

L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer

L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer New York, 14 juin 2006-06-29 L accord de trafic aérien entre l Union européenne et les Etats-Unis, ce qu il va changer Discours prononcé par Jean-Cyril Spinetta, Président-Directeur Général d AIR FRANCE

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative.

Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative. Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative. 56 Point de vue d un Gds frédéric saunier IntervIeW DirECTEur COMMErCiaL Frédéric Saunier présente

Plus en détail

Cliquez sur le titre de votre choix

Cliquez sur le titre de votre choix Cliquez sur le titre de votre choix 14éme Edition du Salon International du Tourisme et des Voyages«S.I.T.E.V» ATM - ARABIAN TRAVEL MARKET 6 9 Mai Dubai Formation Swissport du 23 au 27 Juin Nouvelle rubrique

Plus en détail

DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR J.C. SPINETTA LORS DE LA CEREMONIE DE REMISE DES DIPLOMES DE LA PROMOTION 2004 DU MBA AEROSPACE

DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR J.C. SPINETTA LORS DE LA CEREMONIE DE REMISE DES DIPLOMES DE LA PROMOTION 2004 DU MBA AEROSPACE DISCOURS PRONONCE PAR MONSIEUR J.C. SPINETTA LORS DE LA CEREMONIE DE REMISE DES DIPLOMES DE LA PROMOTION 2004 DU MBA AEROSPACE Mesdames et Messieurs Chers collègues 27 octobre 2004 Je tiens tout d abord

Plus en détail

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris

LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris LES PRIX DES VOYAGES EN FRANCE ET EN EUROPE Le cas de la France après la disparition d Aeris Dossier Alain SAUVANT Après la cessation d activité de la compagnie aérienne Aeris, plusieurs transporteurs

Plus en détail

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA L industrie vinicole canadienne sait comment laisser une impression à la fois agréable et durable. Dès les premiers instants où un visiteur planifie

Plus en détail

30 ANS APRES LEUR CREATION, EVOLUTIONS ET MUTATIONS DES PROGRAMMES DE FIDELISATION DANS L INDUSTRIE DU TRANSPORT AERIEN

30 ANS APRES LEUR CREATION, EVOLUTIONS ET MUTATIONS DES PROGRAMMES DE FIDELISATION DANS L INDUSTRIE DU TRANSPORT AERIEN LA LERE SIA CONSEIL 4 e trimestre 2011 I N S I G H 30 ANS APRES LEUR CREAION, EVOLUIONS E MUAIONS DES PROGRAMMES DE FIDELISAION DANS L INDUSRIE DU RANSPOR AERIEN Quelles sont les évolutions prochaines

Plus en détail

Journée investisseurs Présentation du nouveau plan stratégique PERFORM 2020

Journée investisseurs Présentation du nouveau plan stratégique PERFORM 2020 Le 11 septembre 2014 Journée investisseurs Présentation du nouveau plan stratégique PERFORM 2020 Cadre stratégique clair et renouvelé : croissance et compétitivité Accélération des initiatives opérationnelles

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Centre de conférences de la Banque de développement des Caraïbes (BDC), Wildley, St Michael, Barbade.

NOTE D INFORMATION. Centre de conférences de la Banque de développement des Caraïbes (BDC), Wildley, St Michael, Barbade. NOTE D INFORMATION I. DIXIÈME SESSION DE LA COMMISSION DES PÊCHES POUR L ATLANTIQUE CENTRE-OUEST (COPACO) Banque de développement des Caraïbes (BDC), Bridgetown, Barbade, 24-27 octobre 2001 Lieu Centre

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DU TRANSPORT AÉRIEN EN GRÈCE DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION

OUVERTURE DU MARCHÉ DU TRANSPORT AÉRIEN EN GRÈCE DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION Février 2003 Anglais et français seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DU TRANSPORT AÉRIEN EN GRÈCE DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Presentée par la Grèce) 1. INTRODUCTION 1.1 Jusqu en 1991, le transport aérien

Plus en détail

Marketing du tourisme et de l hôtellerie

Marketing du tourisme et de l hôtellerie Jean-Louis BARMA Marketing du tourisme et de l hôtellerie Études de cas commentées + Corrigés Troisième édition, 1999, 2001, 2004 ISBN: 2-7081-3107-9 CHAPITRE 5 Les transporteurs 1. LES COMPAGNIES AÉRIENNES

Plus en détail

DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES

DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES Affiché 2004/05/12 DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES MAI 2004 GÉNÉRALITÉS Le présent document («Détails et principes») fournit des renseignements supplémentaires qui viennent

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1225121L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1225121L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord sur la création d un espace aérien commun entre l Union européenne et ses Etats membres, d une

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Options

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Options Marchés Financiers appliqué de finance de marché Options 1 Options Généralités Instruments permettant de prendre position sur l évolution d un actif. On peut parier à la hausse d une valeur (achat de Call),

Plus en détail

CROQUEZ LA POMME NEW YORK! Partez pour l ouverture des soldes!!!

CROQUEZ LA POMME NEW YORK! Partez pour l ouverture des soldes!!! ETATS-UNIS CROQUEZ LA POMME NEW YORK! Partez pour l ouverture des soldes!!! Du 27 Novembre au 1er Décembre 2015 1er JOUR : PARIS / NEW YORK Envol à destination de NEW YORK sur vol régulier AIR FRANCE Nuit

Plus en détail

Comment devient-on le meilleur? Présentation de Sabre Red

Comment devient-on le meilleur? Présentation de Sabre Red Comment devient-on le meilleur? Est-ce par son engagement, la chance, la ténacité, le talent? En réalité, pour atteindre une performance optimale, il faut parvenir à un juste équilibre de tous ces facteurs.

Plus en détail

EXPÉRIENCE EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE LIBÉRALISATION DES TRANSPORTS AÉRIENS

EXPÉRIENCE EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE LIBÉRALISATION DES TRANSPORTS AÉRIENS Février 2003 Anglais et français seulement EXPÉRIENCE EUROPÉENNE EN MATIÈRE DE LIBÉRALISATION DES TRANSPORTS AÉRIENS (Note présentée par les États suivants : Albanie, Allemagne, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan,

Plus en détail

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES

- 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES - 1 - DIRECTION RESSOURCES HUMAINES ET QUALITE POLITIQUE VOYAGES Avril 2011 Sommaire Remarques préliminaires Trouver l équilibre entre temps professionnel et temps personnel Voyager uniquement en cas de

Plus en détail

Programme de la carte Visa Commerciale

Programme de la carte Visa Commerciale Programme de la carte Visa Commerciale LA CARTE VISA COMMERCIALE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui ont

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Avec la contribution de Introduction. A l occasion d Univ AirPlus 2012,

Plus en détail

Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie

Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie Dossier de Presse Travelport, un monde de solutions pour l industrie du voyage en Tunisie Notre histoire : C est en 1971 que Travelport prenait ses racines lors de l introduction par la compagnie United

Plus en détail

le réseau aérien consiste dans un hub aérien à Liège, en Belgique et une flotte de 50 avions ; et

le réseau aérien consiste dans un hub aérien à Liège, en Belgique et une flotte de 50 avions ; et 1. RESUME Les informations suivantes doivent être lues uniquement comme une introduction au présent Prospectus. Toute décision d investir dans les Actions Ordinaires doit être basée sur une étude du présent

Plus en détail

COMMENT NOUS AVONS FAIT POUR RELANCER UNE COMPAGNIE AÉRIENNE EN FAILLITE GRÂCE À DES IDÉES NOVATRICES

COMMENT NOUS AVONS FAIT POUR RELANCER UNE COMPAGNIE AÉRIENNE EN FAILLITE GRÂCE À DES IDÉES NOVATRICES COMMENT NOUS AVONS FAIT POUR RELANCER UNE COMPAGNIE AÉRIENNE EN FAILLITE GRÂCE À DES IDÉES NOVATRICES par Richard H. Anderson, P-DG de Delta HBRFRANCE.FR PHOTO : AKIO KON/GETTY IMAGES L idée Grâce à des

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

PORTER AIRLINES INC. CONDITIONS GÉNÉRALES DE TRANSPORT

PORTER AIRLINES INC. CONDITIONS GÉNÉRALES DE TRANSPORT PORTER AIRLINES INC. CONDITIONS GÉNÉRALES DE TRANSPORT VÉRIFICATION DE L ITINÉRAIRE DÈS SA RÉCEPTION Veuillez vérifier dès sa réception cet itinéraire de voyage qui vous est fourni par Porter. Pour quelque

Plus en détail

Market Research Aerospace

Market Research Aerospace Market Research Aerospace Août 2014 L ETAT DU MARCHE 1. Le marché d assurance des compagnies aériennes historiquement bas Primes brutes encaissées par année civile (en milliards $) 8 7 Corps et RC War

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Prestations de Maintenance. Exemple de cartographie et stratégies d achat

Prestations de Maintenance. Exemple de cartographie et stratégies d achat Prestations de Maintenance Exemple de cartographie et stratégies d achat Sommaire Dépenses prestations maintenance 2008 Top 20 fournisseurs - Évolution CA par groupe Recensement des contrats sites Objectifs

Plus en détail

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management LETTRE CONVERGENCE Vers le 7 ème ciel du Revenue Management Les stratégies tarifaires dans les services N 25 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

AMADEUS ANNONCE UNE SOLIDE PERFORMANCE AU PREMIER TRIMESTRE

AMADEUS ANNONCE UNE SOLIDE PERFORMANCE AU PREMIER TRIMESTRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE AMADEUS ANNONCE UNE SOLIDE PERFORMANCE AU PREMIER TRIMESTRE Une croissance en glissement annuel à deux chiffres dans les secteurs de la distribution et des solutions technologiques

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL L offre et la demande 127 Dans ce chapitre, nous exposerons les éléments du modèle de l offre et de la demande, puis nous les assemblerons avant de montrer comment ce modèle peut être utilisé pour comprendre

Plus en détail

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.3 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies François Bacchetta (Directeur général easyjet) «La crise a eu un impact important

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Prévisions 2013 du voyage d affaires et Indice de négociabilité des tarifs hôteliers

Prévisions 2013 du voyage d affaires et Indice de négociabilité des tarifs hôteliers Prévisions 2013 du voyage d affaires et Indice de négociabilité des tarifs hôteliers Octobre 2012 Dans cette étude 1. Tendances tarifaires du secteur aérien évolution de l ATP en Europe 2. Tendances tarifaires

Plus en détail

Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant

Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant Communiqué de presse Paris, le 12 mars 2015 Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant Le chiffre d affaires 2014, en hausse de 9,3 %, atteint 5,6 milliards d euros à normes constantes La rentabilité

Plus en détail

En Classe économique, les codes de promotion AD75 accordent au personnel admissible des agences une réduction

En Classe économique, les codes de promotion AD75 accordent au personnel admissible des agences une réduction OFFRE SPÉCIALE DE L ACTA POUR L AUTORISATION D ÉMISSION DE BILLETS À TARIF RÉDUIT AD75 2015 POUR VOYAGER SUR DES VOLS AIR CANADA, AIR CANADA ROUGE ET AIR CANADA EXPRESS SEULEMENT TRANSPORTEURS PARTICIPANTS

Plus en détail

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Les épargnants d aujourd hui ont deux défis à relever : se procurer un revenu malgré la faiblesse des taux d intérêt et trouver des placements pour faire

Plus en détail

Conseil d administration de Metrolinx

Conseil d administration de Metrolinx À : Expéditeur : Conseil d administration de Metrolinx Kathy Haley Présidente, Union Pearson Express Date : Le 25 juin 2015 Objet : Rapport trimestriel du Conseil d administration d UP Express RECOMMANDATION

Plus en détail

Caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant

Caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. Si vous avez le moindre doute quant aux suites à donner à ce document, veuillez consulter immédiatement votre courtier, banquier, conseiller

Plus en détail

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT)

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT) Québec, le jeudi 4 août 2011 L Honorable James H. Flaherty Ministre des Finances du Canada Objet : Consultations pré-budgétaires fédérales Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique

Plus en détail

Elaboration d un Business Plan

Elaboration d un Business Plan Elaboration d un Business Plan L acquisition des 34 Airbus par la Sabena en 1997 Disclaimer L objectif de cette présentation vise tout d abord à faire réfléchir sur le rôle et les responsabilités des Conseils

Plus en détail

Pictet Total Return-Agora

Pictet Total Return-Agora Pictet Total Return-Agora Un abri contre les chutes de taux Frédéric Rollin Février 2015 Dans des marchés très volatils, le fonds Pictet Total Return-Agora (Agora) affiche une performance de 6.74% 1 depuis

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Transat A.T. inc. Résultats de l exercice 2011 Les conditions de marché érodent les marges Mise en place d un plan d action pour revenir à la profitabilité

Plus en détail

Les challenges de la transformation digitale des groupes d édition

Les challenges de la transformation digitale des groupes d édition Les challenges de la transformation digitale des groupes d édition A la veille d une accélération de l évolution physique / digitale du marché du livre, les groupes d édition ont déjà mené nombre d initiatives

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais

DSG-DRH Juillet 2013. POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais DSG-DRH Juillet 2013 POLITIQUE VOYAGES & Notes de frais Mise à jour juin 2013 DSG-DRH Juillet 2013 La présente note a pour objet d informer des règles en vigueur applicables aux Collaborateurs du Groupe

Plus en détail

Le programme de la carte Visa Enterprise

Le programme de la carte Visa Enterprise Le programme de la carte Visa Enterprise LA CARTE VISA ENTREPRISE EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles de plus de 10 millions de dollars plus de 50 employés des employés qui voyagent

Plus en détail

Mémoire d études. Gaëtan de Verneuil MASTER EN MANAGEMENT PARCOURS FINANCIAL CONTROL

Mémoire d études. Gaëtan de Verneuil MASTER EN MANAGEMENT PARCOURS FINANCIAL CONTROL MASTER EN MANAGEMENT PARCOURS FINANCIAL CONTROL Mémoire d études 15/07/2014 Comment répartir le partage des recettes et des coûts pour les vols en correspondance au sein d une compagnie de réseau comme

Plus en détail

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS

CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS CONVERGENCE IP EN AFRIQUE : IMPACT SUR LES SERVICES VOIX ET SMS SESSION 1 : L IMPACT DU DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET ET DES OTT SUR LA VOIX (DÉCLIN DE LA VOIX? NOUVEAUX SERVICES?) PRÉSENTÉ PAR GLOBAL VOICE

Plus en détail

SARL au capital de 2,030,000 Euros Licence d agence de voyage N 075960116

SARL au capital de 2,030,000 Euros Licence d agence de voyage N 075960116 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE 1. INSCRIPTION 1 1 Voyages sur mesure à la carte et circuits accompagnés individuels nous proposons sur notre site internet des idées de voyages avec des tarifs «à partir

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS

POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS POLITIQUE VOYAGES PROFESSIONNELS CANON Europe, Moyen-Orient & Afrique Canon CBV PERIMETRE ET OBJET DE CETTE POLITIQUE 1.1 Établir des règles standard applicables aux déplacements de tous les collaborateurs

Plus en détail

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures Coninco Master Class Les investissements en infrastructures Emmanuel Lejay, CFA, Executive Director, Swiss Life Asset Managers Vevey, 4-5 Novembre 2013 Agenda Définition de la classe d actifs Risques et

Plus en détail

Alliances stratégiques dans la branche CARGO du transport aérien.

Alliances stratégiques dans la branche CARGO du transport aérien. IV. Alliances stratégiques dans la branche CARGO du transport aérien. 4.1 Le fret aérien. Il semblerait impossible d aborder ce sujet sans savoir d abord à quels éléments répond l offre de fret aérien?

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS

MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS MAÎTRISE DES ACHATS D INVESTISSEMENTS Une enquête auprès des DAF et dirigeants de l industrie en France Paris, le 20 octobre 2010 Olaf de Hemmer International Business Manager Purchasing Department 16,

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada

DOCUMENT D INFORMATION. L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada DOCUMENT D INFORMATION L impact économique de l industrie du transport aérien du Canada Avril 2013 Conseil des aéroports du Canada Une division de l Airports Council international North America (ACI NA)

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature Didier Janci Didier Janci, Caisse des Dépôts, membre du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD) Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse

Plus en détail

Pourquoi plus de canadiens choisissent les aéroports au sud de la frontière?

Pourquoi plus de canadiens choisissent les aéroports au sud de la frontière? Pourquoi plus de canadiens choisissent les aéroports au sud de la frontière? Déjeuner-conférence AQIT Enjeu de la compétitivité aérienne Maxim Armstrong Économiste sénior, Le Conference Board du Canada

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Organisation. n de l aviation. ATConf/6-WP/23 17/12/12. Point 1 : 1.1. transport aérien. Des. Conférence. documents. site. Références : 1.1.

Organisation. n de l aviation. ATConf/6-WP/23 17/12/12. Point 1 : 1.1. transport aérien. Des. Conférence. documents. site. Références : 1.1. Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/23 17/12/12 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN (ATCONF) SIXIÈME RÉUNION Montréal, 18 22 mars 2013 Point 1 : 1.1 Aperçu

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE :

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE : DIRECTIVE 2600-013 TITRE : APPROBATION : Comité de direction Résolution : CD-96-21-20 (1996-11-04) ENTRÉE EN VIGUEUR : 4 novembre 1996 MODIFICATION : Comité de direction Résolution : CD-99-26-8 (1999-12-20)

Plus en détail

Livraison du nouveau Boeing 777 à Air France

Livraison du nouveau Boeing 777 à Air France ref : 01458931 Livraison du nouveau Boeing 777 à Air France 325 pasajeros = 250 asientos + 67 asientos + 8 asientos un nouveau fauteuil affaires et des nouveautés dans toutes les cabines Características

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance

Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance Comment lutter efficacement contre la fraude à l assurance 1 En cette période de tension sur leur rentabilité et de pression sur les tarifs, les assureurs soulignent la nécessité de renforcer leur dispositif

Plus en détail

NOUVEL ÉTALONNAGE DANS CE NUMÉRO CONSEIL DE CWT EN MATIÈRE D ÉTALONNAGE CONCURRENTIEL. Amérique du Nord Février 2009

NOUVEL ÉTALONNAGE DANS CE NUMÉRO CONSEIL DE CWT EN MATIÈRE D ÉTALONNAGE CONCURRENTIEL. Amérique du Nord Février 2009 CONSEIL DE CWT EN MATIÈRE D ÉTALONNAGE CONCURRENTIEL NOUVEL ÉTALONNAGE DANS CE NUMÉRO Vols intérieurs : Achat 14 jours ou + à l avance : / % d utilisation Vols internationaux : Achat 14 jours ou + à l

Plus en détail

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines?

Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Quel contexte pour la gestion des ressources humaines? Dans le contexte actuel, les PME-PMI subissent de nombreuses contraintes : la mondialisation et la concurrence internationale, la nécessité d être

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR Le voyage d affaires, version simple et enrichissante. TABLE DES MATIÈRES 1. POUR UN BON DÉPART...3 RÔLES INDIVIDUELS....3 ADHÉSION DE VOTRE ENTREPRISE...5 OUVERTURE DE SESSION....5

Plus en détail

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison?

Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison? Communiqué de presse Paris, le 14 septembre 2010 Observatoire du voyage : Comment voyagent les Français en arrière saison? Liligo.com bénéficie d un regard privilégié sur les recherches et les comportements

Plus en détail