M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_ABC Nanomédecine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_ABC Nanomédecine"

Transcription

1 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 1 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_C Nanomédecine Science des mat ériaux Techniques de caractérisation iomat ériaux Médecine D. azin Laboratoire de Physique des Solides UMR 8502, Université Paris Sud, ât Orsay Cedex, France.

2 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 2 PLN Chapitre 3 Nanomédecine & Nanomatériaux Introduction Chapitre 3 grégats métalliques grégats d argent Chapitre 3.1 Introduction Chapitre 3.2 Morphologie des agrégats Chapitre 3.3 Nanoagrégats : Volume versus Surface Chapitre 3.4 Domaines de stabilité Chapitre 3.5 Morphologie & O 2 adsorption Chapitre 3.6 Relaxation des distances interatomiques Chapitre 3.7 Protocole de préparation Chapitre 3.8 grégats bimétalliques Chapitre 3.9 dsorption de molécules Chapitre 3.10 Cas de molécules diatomiques Chapitre 3 X-Ray photoelectron spectrometry : XPS Chapitre 3.1 Introduction Chapitre 3.2 Principe Chapitre 3.3 Relation d Einstein Chapitre 3.4 Une technique de surface Chapitre 3.5 Le dispositif expérimental Chapitre 3.6 Quelques exemples d application Chapitre 3C utres applications Chapitre 3C.1 Gold Nanoparticles & Oxaliplatin Chapitre 3C.2 Encapsulation d insuline Chapitre 3C.3 Radiopaque iodinated polymeric nanoparticles

3 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 3 Introduction Nanomedicine aims to identify diseases at the earliest stages at the cellular level, and to perform targeted drug delivery, allowing a reduction of toxicity and side effects of therapeutic drugs by releasing and activating them at the required site. The application of nanotechnology in medicine provides a great opportunity to improve the quality of medical care and contain the rising health-care costs, combining the increased knowledge of modern medicine with the ability to manipulate materials at the nanoscale for more precise and accurate diagnosis and therapy, taking into account regulatory and safety issues.

4 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 4 Chapitre 3.1 Generalities Silver 1 is a metal known for its broad-spectrum antimicrobial activity against Gram-positive and Gram-negative bacteria, fungi, protozoa certain viruses, including antibiotic-resistant strains. It can be used to - to reduce infections in the treatment of burned areas, - to prevent bacterial colonisation on medical devices as well as in textile fabrics - for water treatment. Silver, as an antiseptic agent, has been effective in a variety of materials, including glass, titanium and polymers. 1. D.R. Monteiro et al. / International Journal of ntimicrobial gents 34 (2009)

5 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 5 Dans le domaine des nanomatériaux 2, on s attend à ce que les nanoparticules métalliques aient des propriétés différentes de celles du solide volumique en raison de la séparation finie des niveaux d énergie électronique. En effet, si le corps étudié est fini, la densité d états n est pas quasi continue mais est formée d une série de pics delta dont la séparation dépend de la taille et de la forme des agrégats. 2. Thèse M.. Gordon, 1978, Université de Grenoble

6 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 6 Chapitre 3.2 Morphologie des agrégats classic way to introduce nanometer-scale metallic clusters is probably to present their geometric properties. wide range of morphologies exists 3,4. Cuboctaèdre (FCC) Icosaèdres 5 (symétrie d ordre 5) Dodécaèdre Wulff polyedra (Cuboctaèdre troncqué) 3.. Ino, J. Phys. Soc. Jpn, 27, 941, G. V. Wulff, Z. Krystallogr. 34, 449,1901

7 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 7 Cuboctaèdre (FCC) Icosaèdres 5 (symétrie d ordre 5) Les icosaèdres existent pour des agrégats 20 nm

8 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 8 Un dodécaèdre est un solide composé de 12 faces. Le préfixe dodéca-, d'origine grecque, fait référence au nombre de faces. Certains dés ont une forme de dodécaèdre. 15,65, 175 and 369 atomes Wulff polyedra containing 38, 201, 405, 807 and 1289 atoms (octaédre troncqué)

9 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 9 Chapitre 3.3 Domaine de stabilité Cu

10 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 10 Chapitre 3.4 Relaxation des distances Pd The most striking feature is that, for cuboctahedron, one observes inhomogeneous contractions of the cluster. R p R( p) R 0 ( p) R 0 ( p) R (%) p 10 (a) 8 6 (2) (3) (4) (5) (...) 0 (V) (E) (S) 5(T) p

11 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 11 Chapitre 3.5 grégats bimétalliques Cherry Model

12 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 12 N*N =N*N

13 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 13 Chapitre 3.6 dsorption de molécules Selon la force de la liaison entre un solide et un gaz en interaction deux sortes d adsorption sont à distinguer : la physisorption et la chimisorption. Lorsque les liaisons mis en jeu sont analogues aux liaisons intermoléculaires et correspondent aux forces de Van der Walls, l interaction est appelé la physisorption. Lorsqu il y a transfert ou mise en commun d électrons entre le solide et la molécule (liaison chimique), cette adsorption est appelée chimisorption. On peut avoir alors chimisorption dissociative.

14 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 14 Chapitre 3.7 Cas de molécules diatomiques

15 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 15 Chapitre 3 : La spectrométrie photoélectronique X Chapitre 3.1 Introduction La spectrométrie photoélectronique X, ou spectrométrie de photoélectrons induits par rayons X (en anglais, X-Ray photoelectron spectrometry : XPS) est une méthode physique d'analyse chimique mise au point à l'université d'uppsala (Suède) dans les années 1960, sous la direction de Kai Siegbahn, ce qui lui a valu le prix Nobel en La méthode était anciennement nommée ESC (electron spectroscopy for chemical analysis : spectroscopie d'électron pour l'analyse chimique).

16 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 16 Chapitre 3.2 Principe Principe de la spectrométrie photoélectronique par rayons X L'échantillon est irradié par des rayons X monochromatiques qui provoquent l'ionisation de ses atomes par effet photoélectrique. L'énergie cinétique E c de ces photoélectrons est mesurée, ce qui donne le spectre de l'intensité des électrons en fonction de l'énergie mesurée. Chaque photon X incident a la même énergie h ν, puisque le faisceau est monochromatique (h étant la constante de Planck et ν la fréquence de l'onde lumineuse incidente). Lors de l'interaction avec l'atome, une partie de cette énergie sert à rompre la liaison, c'est l'énergie de liaison, E L ; le reste est transféré à l'électron sous la forme d'énergie cinétique.

17 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 17 Chapitre 3.3 Relation d'einstein Le spectre en énergie cinétique présente donc des pics, et l'on peut déterminer l'énergie de liaison correspondant à chaque pic par la relation d'einstein : h = E c + E L E L = h E c E L = Énergie de liaison [J] E c = Énergie cinétique électronique [J] h = Constante de Planck [J s] (~6, ) = Fréquence de radiation [s -1 ] L'énergie du photon X incident est de l'ordre de grandeur de l'énergie d'ionisation des électrons de cœur : leur émission donne les pics XPS caractéristiques de la nature de l'atome ; Une information chimique, le degré d'oxydation est tirée des petits déplacements du pic XPS correspondant à la variation d'énergie entre couches de valence, cette dernière (correspondant aux domaine de l'uv/visible/proche IR en général) est faible devant celle des rayons X.

18 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 18 Chapitre 3.4 Une technique de surface On a finalement accès à la composition chimique de la surface du matériau analysé sur une profondeur de 10 nm environ, par comparaison avec des spectres connus. Des analyses semiquantitatives peuvent être également extraites des spectres XPS normalisés en se basant sur l'intégrale des pics. Résolution spatiale : 10 m.

19 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 19 Chapitre 3.5 Le dispositif expérimental Schéma de principe d'un ensemble de spectrométrie de photoélectrons X. Tube à rayons X, nalyseur, La différence de potentiel entre ces deux électrodes définit l'énergie de passage des électrons. Seul les électrons ayant une énergie cinétique comprise dans un intervalle d'énergie centré sur cette énergie de passage arriveront au détecteur. Echantillon, Système de focalisation électronique, Détecteur à électrons (channeltron), Système d'acquisition et de traitement des données.

20 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 20 La chambre d'analyse sous mbar 5,

21 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 21 Chapitre 3.6 Quelques exemples d application Etats d oxydation du Ti 7 Ti 4+, Ti 3+, Ti L. Ovari, J. Kiss / pplied Surface Science 252 (2006)

22 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 22 L XPS différencie difficilement TiO 2 rutile et TiO 2 anatase Y.-Y. Song et al. / Surface Science 604 (2010)

23 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 23 Dans le cas de l XPS, chaque type d atomes donne lieu à des contributions différentes M.-S. Park, M. Kang / Materials Letters 62 (2008)

24 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 24 Dans le cas de l XPS, l amplitude du signal est proportionnelle à la quantité d atomes L. Ovari, J. Kiss / pplied Surface Science 252 (2006)

25 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 25 Chapitre 3C utres applications Chapitre 3C.1 Gold Nanoparticles for the Improved nticancer Drug Delivery of the ctive Component of Oxaliplatin Since its approval in 1971, cisplatin has been used to treat a variety of human cancers.1 Whereas the drug has a nearly 100% cure rate for testicular cancer, its use in treating ovarian, bladder, lung, head, and neck cancers is limited by acquired resistance. Cisplatin and its analogues carboplatin and oxaliplatin act by binding to DN, thereby preventing its transcription and replication and through that inducing cellular apoptosis.

26 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 26 These drugs can be improved through the use of drugdelivery vehicles that are able to target cancers passively or actively. The platinum-tethered nanoparticles demonstrated as good as, or significantly better, cytotoxicity than oxaliplatin alone in all of the cell lines and an unusual ability to penetrate the nucleus in the lung cancer cells.

27 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 27 Chapitre 3C.2 Encapsulation d insuline Le cadre de l étude The encapsulation of insulin 11 into different kinds of materials for noninvasive delivery is an important field of study because of the many drawbacks of painful needle and syringe delivery such as physiological stress, infection, and local hypertrophy, among others (Khafagy, E.-S.; et al. dv. Drug Delivery Rev. 2007, 59 (15), ). stable, robust, nontoxic, and viable noninvasive carrier for insulin delivery is needed. 11. Diaz et al, Nanoencapsulation of Insulin into Zirconium Phosphate for Oral Delivery pplications, Macromolecule

28 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 28 new approach for protein nanoencapsulation using layered zirconium phosphate (ZrP) nanoparticles. The use of ZrP - without any kinds of contaminants, - Cytotoxicity cell viability in vitro experiments for the ZrP nanoparticles show that ZrP is not toxic, or harmful, in a biological environment, as previously reported for rats (Zhu, Z. Y.; et al. Mater. Sci. Forum 2009, , ). Insulin can be nanoencapsulated in ZrP if a highly hydrate phase of ZrP with an interlayer distance of 10.3 Å (10.3 Å-ZrP or θ-zrp) is used as a precursor. The intercalation of insulin into ZrP produced a new insulinintercalated ZrP phase with about a 27 Å interlayer distance, as determined by X-ray powder diffraction, demonstrating a successful nanoencapsulation of the hormone. 27 Å interlayer distance 29.3 Å interlayer distance

29 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 29

30 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 30

31 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 31 The in vitro release profile of the hormone after the intercalation was determined and circular dichroism was used to study the hormone stability upon intercalation and release. The insulin remains stable in the layered material, at room temperature, for a considerable amount of time, improving the shell life of the peptidic hormone. Conclusion : This type of material represents a strong candidate to developing a noninvasive insulin carrier for the treatment of diabetes mellitus.

32 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 32 Chapitre 3C.3 Calcium phosphate drug nanocarriers with ultrahigh and adjustable drug-loading capacity: One-step synthesis, in situ drug loading and prolonged drug release Calcium phosphates (CPs) are present throughout the body in the form of amorphous calcium phosphate (CP) as well as hydroxyapatite (Hp); thus, they are considered the most biocompatible inorganic biomaterials and suitable candidates for drug carriers.

33 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 33

34 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 34 Chapitre 3C.4 Radiopaque iodinated polymeric nanoparticles for X- ray imaging applications Recent literature concerning novel biomaterials indicates increasing interest in developing radiopaque polymers as contrast agents for X-ray imaging [1 12].

35 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 35

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Logiciel Médical USA, Europe, France

Logiciel Médical USA, Europe, France Logiciel Médical USA, Europe, France Dr. Georg Heidenreich - COCIR Medical Software Task Force Page 1 USA: Les lois pour les Logiciels Médicaux Les Dispositifs Médicaux sont des produits qui répondent

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date du dépôt : 3/25/2015 9:58:24 AM Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date limite de candidature : Conditions restrictives de candidature : Un co-financement

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014)

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014) C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28 THE CONSUMER PROTECTION AMENDMENT ACT (CONTRACTS FOR DISTANCE COMMUNICATION SERVICES) LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (CONTRATS DE SERVICES DE

Plus en détail

Physical Properties and Interactions of Biomolecules: an Atomic Force Microscopy Study

Physical Properties and Interactions of Biomolecules: an Atomic Force Microscopy Study Physical Properties and Interactions of Biomolecules: an Atomic Force Microscopy Study THÈSE N O 4101 (2008) PRÉSENTÉE le 13 juin 2008 À LA FACULTE SCIENCES DE BASE LABORATOIRE DE PHYSIQUE DE LA MATIÈRE

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces»

Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Guillaume MONIER Institut Pascal UMR 6602 UBP- CNRS Equipe «Surfaces et Interfaces» Plan de la présenta-on : 1- Microscopie électronique : - Microscope électronique à Balayage (MEB) - Microscope électronique

Plus en détail

Paludisme 2005. Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge

Paludisme 2005. Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge Paludisme 2005 Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge NH.Tuan IFMT Séminaire du paludisme Déc. 2005 1 Laos National Policy for Malaria Diagnosis and Treatment 1. Use Guidelines for diagnosis

Plus en détail

Fabricant. 2 terminals

Fabricant. 2 terminals Specifications Fabricant Nominal torque (Nm) 65 Minimal torque (Nm) 0,63 Coil resistance - 20 C (ohms) 20 Rated current DC (A) 1 Rotor inertia (kg.m 2 ) 2.10-3 Weight (kg) 7,20 Heat dissipation continuous

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE PROPRIETES ET CARACTERISATION DES SURFACES ET INTERFACES

DEUXIEME PARTIE PROPRIETES ET CARACTERISATION DES SURFACES ET INTERFACES DEUXIEME PARTIE PROPRIETES ET CARACTERISATION DES SURFACES ET INTERFACES 1. INTRODUCTION... 19 2. ÉNERGIE DE SURFACE D'UN MÉTAL... 19 3. ÉNERGIE DES JOINTS DE GRAINS... 20 4. ADSORPTION A LA SURFACE D'UN

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

CHAPTER 47 CHAPITRE 47

CHAPTER 47 CHAPITRE 47 2013 CHAPTER 47 CHAPITRE 47 An Act Respecting the Delivery of Integrated Services, Programs and Activities Loi concernant la prestation de services, programmes et activités intégrés Assented to December

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

La plate-forme Caractérisation CIM PACA

La plate-forme Caractérisation CIM PACA La plate-forme Caractérisation CIM PACA Un partenaire de choix pour la caractérisation chimique de vos matériaux Partenaires: Qui sommes-nous? La plate-forme Caractérisation CIM PACA est une association

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Quick start. Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200. Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200

Quick start. Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200. Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200 Quick start Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200 Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200 Using the additional functions available on your Pulsar ellipse Utilisation des fonctions additionnelles de votre

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Webographie The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Les slides de cette présentation

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants 2 1 Centrale à beton propriétés de logiciel Concrete Plant Software Properties Menus français et Système d opération de Windows, compatible avec Windows

Plus en détail

L. Obert, T. Lascar, A. Adam

L. Obert, T. Lascar, A. Adam Améliorer la consolidation des tubérosités grâce au système OMS (Offset Modular System) et l autogreffe Improving tuberosity consolidation using the OMS system (Offset Modular System) L. Obert, T. Lascar,

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013 Dossier / File P128500 - Document DE/1 - Page 1/6 Ce rapport constitue une extension du rapport de classement n M091439-DE/4 This report is an extension of the classification report n M091439-DE/4 CLASSEMENT

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de compte

Plus en détail

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION

Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits. Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appropriation Act No. 1, 1977, Leasing Regulations Règlement sur les baux visés à la Loi no 1 de 1977 portant affectation de crédits C.R.C., c. 320 C.R.C., ch. 320 Current

Plus en détail

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) SOR/98-33 DORS/98-33 Current to September

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

La définition des micro, petites et moyennes entreprises

La définition des micro, petites et moyennes entreprises La définition des micro, petites et moyennes entreprises Salle de Presse de la Commission 8 mai 2003 Présentation de Pierre Vigier Direction générale des entreprises 08/05/2003 1 19 330 millions d entreprises

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Fédération Internationale de Handball. b) Règlement du but

Fédération Internationale de Handball. b) Règlement du but Fédération Internationale de Handball b) Règlement du but Edition: Septembre 2007 Table des matières Page 1. Généralités 3 2. Caractéristiques techniques des buts de handball 3 3. Dimensions et schéma

Plus en détail

CONNECTEURS HE13-HE14 CONNECTORS HE13-HE14

CONNECTEURS HE13-HE14 CONNECTORS HE13-HE14 CONNECTORS HE13-HE14 Spécification de conditionnement 107-15453 03 Septembre 08 Rév. G 1. BUT Cette spécification définit les matériels et les méthodes de conditionnement des connecteurs HE13-HE14 mâles

Plus en détail

VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON

VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON VERS UN CONTRÔLE PLUS PROPRE ET MOINS CHER DES PANNEAUX DE VOILURES FALCON TOWARDS A CLEANER CONTROL AND LESS EXPENSIVE OF PANELS OF WINGS FALCON M. WEBER, L. BOYER, M. DESSENDRE, B. DUREZ Dassault Aviation

Plus en détail

Force and Torque Sensor with inboard Electronics

Force and Torque Sensor with inboard Electronics Force and Torque Sensor with inboard Electronics The force and torque sensors of the KMS series are high-capacity measuring systems. The KMS sensors enable 6 axis measurements in 3-dimensional space. The

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Les rayons X. Olivier Ernst

Les rayons X. Olivier Ernst Les rayons X Olivier Ernst Lille La physique pour les nuls 1 Une onde est caractérisée par : Sa fréquence F en Hertz (Hz) : nombre de cycle par seconde Sa longueur λ : distance entre 2 maximum Sa vitesse

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Implications environnementales des nanotechnologies: risques et détection

Implications environnementales des nanotechnologies: risques et détection Implications environnementales des nanotechnologies: risques et détection Jean-Yves BOTTERO CEREGE UMR 7330 CNRS-Aix- Marseille Université-IRD-Collège de France Commercialized nanomaterial/nanoproducts

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE NECESSITY OF A NEW JURISDICTION G Delépine, NDelépine Hôpital Raayond Poincarré Garches France The scandal of the VIOXX Illustrates the

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards ign.fr Les outils du web Sémantique comme supports des données et métadonnées géographiques Projet Datalift : retour d expérience sur les standards Forum Décryptagéo Marne La Vallée 8 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

La recherched emploi: Etapes et points d attention

La recherched emploi: Etapes et points d attention La recherched emploi: Etapes et points d attention Isabelle Dehut - HR & Internal Communication T H I N K I N G A H E A D B E G I N S N O W 1 Agenda Bilan personnel Lettre de candidature CV Postuler Entretien

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications ANNEX III/ANNEXE III PROPOSALS FOR CHANGES TO THE NINTH EDITION OF THE NICE CLASSIFICATION CONCERNING AMUSEMENT APPARATUS OR APPARATUS FOR GAMES/ PROPOSITIONS DE CHANGEMENTS À APPORTER À LA NEUVIÈME ÉDITION

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail