M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_ABC Nanomédecine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_ABC Nanomédecine"

Transcription

1 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 1 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - Sept 2011 Chapitre_3_C Nanomédecine Science des mat ériaux Techniques de caractérisation iomat ériaux Médecine D. azin Laboratoire de Physique des Solides UMR 8502, Université Paris Sud, ât Orsay Cedex, France.

2 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 2 PLN Chapitre 3 Nanomédecine & Nanomatériaux Introduction Chapitre 3 grégats métalliques grégats d argent Chapitre 3.1 Introduction Chapitre 3.2 Morphologie des agrégats Chapitre 3.3 Nanoagrégats : Volume versus Surface Chapitre 3.4 Domaines de stabilité Chapitre 3.5 Morphologie & O 2 adsorption Chapitre 3.6 Relaxation des distances interatomiques Chapitre 3.7 Protocole de préparation Chapitre 3.8 grégats bimétalliques Chapitre 3.9 dsorption de molécules Chapitre 3.10 Cas de molécules diatomiques Chapitre 3 X-Ray photoelectron spectrometry : XPS Chapitre 3.1 Introduction Chapitre 3.2 Principe Chapitre 3.3 Relation d Einstein Chapitre 3.4 Une technique de surface Chapitre 3.5 Le dispositif expérimental Chapitre 3.6 Quelques exemples d application Chapitre 3C utres applications Chapitre 3C.1 Gold Nanoparticles & Oxaliplatin Chapitre 3C.2 Encapsulation d insuline Chapitre 3C.3 Radiopaque iodinated polymeric nanoparticles

3 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 3 Introduction Nanomedicine aims to identify diseases at the earliest stages at the cellular level, and to perform targeted drug delivery, allowing a reduction of toxicity and side effects of therapeutic drugs by releasing and activating them at the required site. The application of nanotechnology in medicine provides a great opportunity to improve the quality of medical care and contain the rising health-care costs, combining the increased knowledge of modern medicine with the ability to manipulate materials at the nanoscale for more precise and accurate diagnosis and therapy, taking into account regulatory and safety issues.

4 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 4 Chapitre 3.1 Generalities Silver 1 is a metal known for its broad-spectrum antimicrobial activity against Gram-positive and Gram-negative bacteria, fungi, protozoa certain viruses, including antibiotic-resistant strains. It can be used to - to reduce infections in the treatment of burned areas, - to prevent bacterial colonisation on medical devices as well as in textile fabrics - for water treatment. Silver, as an antiseptic agent, has been effective in a variety of materials, including glass, titanium and polymers. 1. D.R. Monteiro et al. / International Journal of ntimicrobial gents 34 (2009)

5 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 5 Dans le domaine des nanomatériaux 2, on s attend à ce que les nanoparticules métalliques aient des propriétés différentes de celles du solide volumique en raison de la séparation finie des niveaux d énergie électronique. En effet, si le corps étudié est fini, la densité d états n est pas quasi continue mais est formée d une série de pics delta dont la séparation dépend de la taille et de la forme des agrégats. 2. Thèse M.. Gordon, 1978, Université de Grenoble

6 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 6 Chapitre 3.2 Morphologie des agrégats classic way to introduce nanometer-scale metallic clusters is probably to present their geometric properties. wide range of morphologies exists 3,4. Cuboctaèdre (FCC) Icosaèdres 5 (symétrie d ordre 5) Dodécaèdre Wulff polyedra (Cuboctaèdre troncqué) 3.. Ino, J. Phys. Soc. Jpn, 27, 941, G. V. Wulff, Z. Krystallogr. 34, 449,1901

7 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 7 Cuboctaèdre (FCC) Icosaèdres 5 (symétrie d ordre 5) Les icosaèdres existent pour des agrégats 20 nm

8 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 8 Un dodécaèdre est un solide composé de 12 faces. Le préfixe dodéca-, d'origine grecque, fait référence au nombre de faces. Certains dés ont une forme de dodécaèdre. 15,65, 175 and 369 atomes Wulff polyedra containing 38, 201, 405, 807 and 1289 atoms (octaédre troncqué)

9 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 9 Chapitre 3.3 Domaine de stabilité Cu

10 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 10 Chapitre 3.4 Relaxation des distances Pd The most striking feature is that, for cuboctahedron, one observes inhomogeneous contractions of the cluster. R p R( p) R 0 ( p) R 0 ( p) R (%) p 10 (a) 8 6 (2) (3) (4) (5) (...) 0 (V) (E) (S) 5(T) p

11 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 11 Chapitre 3.5 grégats bimétalliques Cherry Model

12 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 12 N*N =N*N

13 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 13 Chapitre 3.6 dsorption de molécules Selon la force de la liaison entre un solide et un gaz en interaction deux sortes d adsorption sont à distinguer : la physisorption et la chimisorption. Lorsque les liaisons mis en jeu sont analogues aux liaisons intermoléculaires et correspondent aux forces de Van der Walls, l interaction est appelé la physisorption. Lorsqu il y a transfert ou mise en commun d électrons entre le solide et la molécule (liaison chimique), cette adsorption est appelée chimisorption. On peut avoir alors chimisorption dissociative.

14 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 14 Chapitre 3.7 Cas de molécules diatomiques

15 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 15 Chapitre 3 : La spectrométrie photoélectronique X Chapitre 3.1 Introduction La spectrométrie photoélectronique X, ou spectrométrie de photoélectrons induits par rayons X (en anglais, X-Ray photoelectron spectrometry : XPS) est une méthode physique d'analyse chimique mise au point à l'université d'uppsala (Suède) dans les années 1960, sous la direction de Kai Siegbahn, ce qui lui a valu le prix Nobel en La méthode était anciennement nommée ESC (electron spectroscopy for chemical analysis : spectroscopie d'électron pour l'analyse chimique).

16 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 16 Chapitre 3.2 Principe Principe de la spectrométrie photoélectronique par rayons X L'échantillon est irradié par des rayons X monochromatiques qui provoquent l'ionisation de ses atomes par effet photoélectrique. L'énergie cinétique E c de ces photoélectrons est mesurée, ce qui donne le spectre de l'intensité des électrons en fonction de l'énergie mesurée. Chaque photon X incident a la même énergie h ν, puisque le faisceau est monochromatique (h étant la constante de Planck et ν la fréquence de l'onde lumineuse incidente). Lors de l'interaction avec l'atome, une partie de cette énergie sert à rompre la liaison, c'est l'énergie de liaison, E L ; le reste est transféré à l'électron sous la forme d'énergie cinétique.

17 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 17 Chapitre 3.3 Relation d'einstein Le spectre en énergie cinétique présente donc des pics, et l'on peut déterminer l'énergie de liaison correspondant à chaque pic par la relation d'einstein : h = E c + E L E L = h E c E L = Énergie de liaison [J] E c = Énergie cinétique électronique [J] h = Constante de Planck [J s] (~6, ) = Fréquence de radiation [s -1 ] L'énergie du photon X incident est de l'ordre de grandeur de l'énergie d'ionisation des électrons de cœur : leur émission donne les pics XPS caractéristiques de la nature de l'atome ; Une information chimique, le degré d'oxydation est tirée des petits déplacements du pic XPS correspondant à la variation d'énergie entre couches de valence, cette dernière (correspondant aux domaine de l'uv/visible/proche IR en général) est faible devant celle des rayons X.

18 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 18 Chapitre 3.4 Une technique de surface On a finalement accès à la composition chimique de la surface du matériau analysé sur une profondeur de 10 nm environ, par comparaison avec des spectres connus. Des analyses semiquantitatives peuvent être également extraites des spectres XPS normalisés en se basant sur l'intégrale des pics. Résolution spatiale : 10 m.

19 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 19 Chapitre 3.5 Le dispositif expérimental Schéma de principe d'un ensemble de spectrométrie de photoélectrons X. Tube à rayons X, nalyseur, La différence de potentiel entre ces deux électrodes définit l'énergie de passage des électrons. Seul les électrons ayant une énergie cinétique comprise dans un intervalle d'énergie centré sur cette énergie de passage arriveront au détecteur. Echantillon, Système de focalisation électronique, Détecteur à électrons (channeltron), Système d'acquisition et de traitement des données.

20 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 20 La chambre d'analyse sous mbar 5,

21 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 21 Chapitre 3.6 Quelques exemples d application Etats d oxydation du Ti 7 Ti 4+, Ti 3+, Ti L. Ovari, J. Kiss / pplied Surface Science 252 (2006)

22 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 22 L XPS différencie difficilement TiO 2 rutile et TiO 2 anatase Y.-Y. Song et al. / Surface Science 604 (2010)

23 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 23 Dans le cas de l XPS, chaque type d atomes donne lieu à des contributions différentes M.-S. Park, M. Kang / Materials Letters 62 (2008)

24 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 24 Dans le cas de l XPS, l amplitude du signal est proportionnelle à la quantité d atomes L. Ovari, J. Kiss / pplied Surface Science 252 (2006)

25 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 25 Chapitre 3C utres applications Chapitre 3C.1 Gold Nanoparticles for the Improved nticancer Drug Delivery of the ctive Component of Oxaliplatin Since its approval in 1971, cisplatin has been used to treat a variety of human cancers.1 Whereas the drug has a nearly 100% cure rate for testicular cancer, its use in treating ovarian, bladder, lung, head, and neck cancers is limited by acquired resistance. Cisplatin and its analogues carboplatin and oxaliplatin act by binding to DN, thereby preventing its transcription and replication and through that inducing cellular apoptosis.

26 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 26 These drugs can be improved through the use of drugdelivery vehicles that are able to target cancers passively or actively. The platinum-tethered nanoparticles demonstrated as good as, or significantly better, cytotoxicity than oxaliplatin alone in all of the cell lines and an unusual ability to penetrate the nucleus in the lung cancer cells.

27 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 27 Chapitre 3C.2 Encapsulation d insuline Le cadre de l étude The encapsulation of insulin 11 into different kinds of materials for noninvasive delivery is an important field of study because of the many drawbacks of painful needle and syringe delivery such as physiological stress, infection, and local hypertrophy, among others (Khafagy, E.-S.; et al. dv. Drug Delivery Rev. 2007, 59 (15), ). stable, robust, nontoxic, and viable noninvasive carrier for insulin delivery is needed. 11. Diaz et al, Nanoencapsulation of Insulin into Zirconium Phosphate for Oral Delivery pplications, Macromolecule

28 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 28 new approach for protein nanoencapsulation using layered zirconium phosphate (ZrP) nanoparticles. The use of ZrP - without any kinds of contaminants, - Cytotoxicity cell viability in vitro experiments for the ZrP nanoparticles show that ZrP is not toxic, or harmful, in a biological environment, as previously reported for rats (Zhu, Z. Y.; et al. Mater. Sci. Forum 2009, , ). Insulin can be nanoencapsulated in ZrP if a highly hydrate phase of ZrP with an interlayer distance of 10.3 Å (10.3 Å-ZrP or θ-zrp) is used as a precursor. The intercalation of insulin into ZrP produced a new insulinintercalated ZrP phase with about a 27 Å interlayer distance, as determined by X-ray powder diffraction, demonstrating a successful nanoencapsulation of the hormone. 27 Å interlayer distance 29.3 Å interlayer distance

29 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 29

30 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 30

31 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 31 The in vitro release profile of the hormone after the intercalation was determined and circular dichroism was used to study the hormone stability upon intercalation and release. The insulin remains stable in the layered material, at room temperature, for a considerable amount of time, improving the shell life of the peptidic hormone. Conclusion : This type of material represents a strong candidate to developing a noninvasive insulin carrier for the treatment of diabetes mellitus.

32 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 32 Chapitre 3C.3 Calcium phosphate drug nanocarriers with ultrahigh and adjustable drug-loading capacity: One-step synthesis, in situ drug loading and prolonged drug release Calcium phosphates (CPs) are present throughout the body in the form of amorphous calcium phosphate (CP) as well as hydroxyapatite (Hp); thus, they are considered the most biocompatible inorganic biomaterials and suitable candidates for drug carriers.

33 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 33

34 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 34 Chapitre 3C.4 Radiopaque iodinated polymeric nanoparticles for X- ray imaging applications Recent literature concerning novel biomaterials indicates increasing interest in developing radiopaque polymers as contrast agents for X-ray imaging [1 12].

35 M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. azin - Sept Nanomatériaux nanomédecine 35

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Cours de révision MASC

Cours de révision MASC Cours de révision MASC 1) Décrire les rayonnements émis par un matériau irradié par un faisceau de rayons X. Diffusion élastique Nom et nature du rayonnement diffusés élastiquement Caractéristiques (énergie,

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic surfaces

Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic surfaces Faculté des Sciences Département de Physique (PMR) Laboratoire LARN Synthesis of smooth and microtextured films by acetylene magnetron discharge: Study of growth mechanisms and fabrication of superhydrophobic

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

Dedy Septiadi LDC Juin 2015, 4

Dedy Septiadi LDC Juin 2015, 4 Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires (ISIS)-Strasbourg Dedy Septiadi LDC Juin 2015, 4 Laboratoire de Chimie et des Biomatériaux Supramoléculaires Molécules et matériaux fonctionnels pour

Plus en détail

Caractérisation des matériaux et des méthodes de placage utilisés pour des instruments de la manufacture Sax

Caractérisation des matériaux et des méthodes de placage utilisés pour des instruments de la manufacture Sax Caractérisation des matériaux et des méthodes de placage utilisés pour des instruments de la manufacture Sax Virginia Costa, chercheur, Conservare-IRRAP (Institut de restauration et de recherches archéologiques

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak 01/10/2012 Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak A 2010 outbreak of Legionnaires' disease in Wisconsin has been linked to a decorative fountain in a hospital lobby, according to

Plus en détail

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems S. Boukari Teams involved : P. Seneor, UMP CNRS/Thales : nanoindentation M. Alouani, IPCMS : calculations E. Beaurepaire, IPCMS : fabrication,

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Gel Documentation DRAGONFLY 140. Présentation :

Gel Documentation DRAGONFLY 140. Présentation : Gel Documentation DRAGONFLY 140 Présentation : Notre imageur DRAGONFLY 140 est un système unique et autonome de gel documentation d une extrème convivialité, d un maniement et d un entretien simple. DRAGONFLY

Plus en détail

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 Apatite Chapitre 4 - Partie A

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 Apatite Chapitre 4 - Partie A 2011 - Apatite - 1 - M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 Apatite Chapitre 4 - Partie A Science des mat ériaux Techniques de caractérisation Biomat ériaux Médecine

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 ACTION INTERSECTORIELLE SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET LES JEUNES Le 14 aôut, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie 4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie a) Classifications b) Microscope métallographique c) Microscope électronique à balayage d) Microscope électronique en transmission e) Diffraction des rayons

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Scanner X Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Les rayons X Production des rayons X Interaction avec la matière Détection des rayons X Les scanners X Reconstruction de l image L image Ondes électromagnétiques

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon)

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Nom : DEL FATTI Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : NATALIA Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Section : 30 Equipe de recherche

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME DOSSIER TECHNIQUE SYSTÈME DE TRANSMISSION VIDÉO PAR FAISCEAU LASER Comporte les documents suivants : Documentation cellule de Pockels : Page 2 à 3 Documentation alimentation VLA30 : Page 4 Extrait caractéristique

Plus en détail

Jérôme Garin - CEA Grenoble

Jérôme Garin - CEA Grenoble Couplage NanoLC-NanoESI-MS nanolc nanoesi-ms Colonne capillaire RP (75 µm x 15 cm) Jérôme Garin - CEA Grenoble 1 spectre MS / seconde (6 000 spectres MS / nanolc) 1 Couplage NanoLC-NanoESI-MS/MS nanolc

Plus en détail

CHAPTER2. Le Problème Economique

CHAPTER2. Le Problème Economique CHAPTER2 Le Problème Economique Les Possibilités de Production et Coût d Opportunité La courbe des possibilités de production représente (CPP) représente la limite entre les différentes combinaisons en

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

CALCUL THEORIQUE DE FIABILITE SUR LES CARTES DE L ERCP 80 SELON LA NORME UTE C 80-810 RAPPORT AF04-4864R1 25 FEVRIER 2005

CALCUL THEORIQUE DE FIABILITE SUR LES CARTES DE L ERCP 80 SELON LA NORME UTE C 80-810 RAPPORT AF04-4864R1 25 FEVRIER 2005 CALCUL THEORIQUE DE FIABILITE SUR LES CARTES DE L ERCP 80 SELON LA NORME UTE C 80-810 RAPPORT AF04-4864R1 25 FEVRIER 2005 CE RAPPORT ANNULE ET REMPLACE LE RAPPORT AF04-4864 DU 25 JANVIER 2005 Cette analyse

Plus en détail

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques TR/06/B/P/PP/178009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2006

Plus en détail

«Etude des états de surface inter-pixels dans les détecteurs semiconducteurs de rayons X pour l'imagerie médicale» (Thèse 2015)

«Etude des états de surface inter-pixels dans les détecteurs semiconducteurs de rayons X pour l'imagerie médicale» (Thèse 2015) Laboratoire d électronique et de technologie de l inform ation Départem ent micro-technologies pour la biologie et la santé «Etude des états de surface inter-pixels dans les détecteurs semiconducteurs

Plus en détail

CMBEC 32 May 22, 2009

CMBEC 32 May 22, 2009 MEDICAL DEVICE REGULATIONS OVERVIEW CMBEC 32 May 22, 2009 Sarah Chandler A/Head, Regulatory and Scientific Section Medical Devices Bureau (MDB) Therapeutic Products Directorate (TPD) 613-954-0285 sarah_chandler@hc-sc.gc.ca

Plus en détail

Spectroscopie d émission atomique

Spectroscopie d émission atomique Année Universitaire : 2010 / 2011 Spectroscopie d émission atomique Réalisé par demoiselles: Chadia BOUCHEFRA. Meryem MIMI. 1 PLAN: INTRODUCTION Spectroscopie d émission atomique: Définition. Avantages.

Plus en détail

XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim

XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim XM-EVT Universal Vinyl Siding Trim The Universal Vinyl Siding Trim is designed to provide a finished look on the outside wall of a home. The Vinyl Siding Trim is a universal part that can be used in combination

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

FEE SCHEDULE / BARÈME DES FRAIS

FEE SCHEDULE / BARÈME DES FRAIS Titre : Lunettes prescrites Effective / En vigueur: 01/01/2015 Release / Diffusion No. 013 Page 1 of / de 5 GLOSSARY WorkSafeNB means the Workplace Health, Safety and Compensation Commission or "the Commission"

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Use of LCA tools in the early stages of a research project - A case study about an innovative process for cellulose nanocrystals extraction

Use of LCA tools in the early stages of a research project - A case study about an innovative process for cellulose nanocrystals extraction MATERIA NOVA Use of LCA tools in the early stages of a research project - A case study about an innovative process for cellulose nanocrystals extraction Olivier Talon, Séverine Coppée, Jevgenij Lazko,

Plus en détail

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in childhood Responsable(s) : De Vathaire Florent, Equipe-3 d'epidémiologie des radiations- CESP- UMR 1018 INSERM Date de modification : 14/08/2013

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 (New) Danger as a Normal Condition of Employment 905-1-IPG-070 (Nouveau) Danger constituant une Condition normale de l emploi 905-1-IPG-070 1. Subject 1. Objet Clarification

Plus en détail

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014)

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014) C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28 THE CONSUMER PROTECTION AMENDMENT ACT (CONTRACTS FOR DISTANCE COMMUNICATION SERVICES) LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (CONTRATS DE SERVICES DE

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 3 Subject: Topic: French Writing In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Trends in Micro Nano 28 octobre 2015 Dr. Olha Sereda Copyright 2015 CSEM Characterization and Quality Assurance Page 1 Fiabilité dans Micro et Nano Systèmes Les

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com orthopaedics metoxit.com The Swiss spirit of innovation Société Gamme de produits Qualité Fondée en 1978, Metoxit AG est une entreprise Suisse à taille humaine qui est spécialisée dans la production et

Plus en détail

Imagerie Confocale Chromatique

Imagerie Confocale Chromatique Imagerie Confocale Chromatique L imagerie confocale chromatique (Brevet STIL) ) a été inventée en 1995 et est reconnue mondialement comme une technique précise et fiable pour la mesure d épaisseur et de

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

GUEST AMENITY PORTFOLIO

GUEST AMENITY PORTFOLIO GUEST AMENITY PORTFOLIO Eco-green Creation Production Distribution 28 29 COSMETIC REGULATIONS & USERS SAFETY We guarantee the safety and conformity of all our cosmetic products, including their traceability.

Plus en détail

Quantitative Fluorescence Resonance Energy Transfer Microscopy

Quantitative Fluorescence Resonance Energy Transfer Microscopy DISS. ETH NO. 15165 Quantitative Fluorescence Resonance Energy Transfer Microscopy A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH For the degree of Doctor of Sciences Presented

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen.

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. (AFMPS) La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. Dr. André LHOIR AFMPS - COMP 22 février 2011 1 141/2000: Rare conditions Orphan drugs

Plus en détail

Préambule. Situation actuelle à la FBM

Préambule. Situation actuelle à la FBM Pland action«agirpourl égalité» delafacultédebiologieetdemédecinedel UniversitédeLausanne danslecadredela«vision50/50»deladirectiondel UNIL Préambule SituationactuelleàlaFBM Pland action«agirpourl égalité»

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

GLOSS. 47, rue Eugène Berthoud, 93 402 Saint Ouen - Paris Tel: 33 (0) 1 49 48 13 60 - Fax: 33 (0) 1 40 12 28 87 www.marotte.fr

GLOSS. 47, rue Eugène Berthoud, 93 402 Saint Ouen - Paris Tel: 33 (0) 1 49 48 13 60 - Fax: 33 (0) 1 40 12 28 87 www.marotte.fr Illustration : Thalweg 33, échelle 1, Black Gloss. 47, rue Eugène Berthoud, 93 402 Saint Ouen - Paris Tel: 33 (0) 1 49 48 13 60 - Fax: 33 (0) 1 40 12 28 87 www.marotte.fr La société Marotte - The Marotte

Plus en détail

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013

2013-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE. From: Technical Inspection Services Origine : Services d inspection technique Date: March 2013 Date : Mars 2013 TECHNICAL INSPECTION SERVICES Department of Public Safety 460 Two Nations Crossing, Suite 100 Fredericton, NB E3A 0X9 Phone: (506) 444-4493 2013-01 FIRE TECHNOTE Fax: (506) 457-7394 NOTE TECHNIQUES DES

Plus en détail

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree

Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Marketing Authorization for Gluten-free Oats and Foods Containing Glutenfree Oats Autorisation de mise en marché d avoine sans gluten et d aliments contenant de l avoine

Plus en détail

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009 ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 28/29 DS Commande robuste - - 19 janvier 29 Nom Prénom Signature ATTENTION: Mettre votre nom et répondre directement sur les feuilles de l énoncé. Justifiez vos

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers N : 2009 ENAM XXXX École doctorale n 432 : Science des Métiers de l Ingénieur 2012-ENAM-00XX Doctorat ParisTech T H È S E pour obtenir le grade de docteur délivré par l École Nationale Supérieure d'arts

Plus en détail

CHAPTER 47 CHAPITRE 47

CHAPTER 47 CHAPITRE 47 2013 CHAPTER 47 CHAPITRE 47 An Act Respecting the Delivery of Integrated Services, Programs and Activities Loi concernant la prestation de services, programmes et activités intégrés Assented to December

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Introduc>on. I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions.

Introduc>on. I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions. Introduc>on I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions. II. Quelques direc>ons possibles de futures recherches. III. Présenta>on de Latour-

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES):

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): 1) DÉSORPTION THERMIQUE: EFFET DE COUVERTURE IMPORTANCE ASTRO?! 2) DÉSORPTION CHIMIQUE ATELIER LERMA - PARIS - F. DULIEU - 3 NOVEMBRE 2014 DÉSORPTION- ADSORPTION ET

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

An Act to Amend the New Brunswick Income Tax Act. Loi modifiant la Loi de l impôt sur le revenu du Nouveau-Brunswick CHAPTER 26 CHAPITRE 26

An Act to Amend the New Brunswick Income Tax Act. Loi modifiant la Loi de l impôt sur le revenu du Nouveau-Brunswick CHAPTER 26 CHAPITRE 26 2003 CHAPTER 26 CHAPITRE 26 An Act to Amend the New Brunswick Income Tax Act Assented to April 11, 2003 Her Majesty, by and with the advice and consent of the Legislative Assembly of New Brunswick, enacts

Plus en détail

OFFICIAL STATUS OF CONSOLIDATIONS CARACTÈRE OFFICIEL DES CODIFICATIONS

OFFICIAL STATUS OF CONSOLIDATIONS CARACTÈRE OFFICIEL DES CODIFICATIONS CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Telecommunications Fees Regulations, 2010 Règlement de 2010 sur les droits de télécommunication SOR/2010-65 DORS/2010-65 À jour au 3 février 2016 Published by the Minister

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Chelators in Combination with Biocides: Treatment of Microbially Induced Biofilm and Corrosion

Chelators in Combination with Biocides: Treatment of Microbially Induced Biofilm and Corrosion Office of Technology http://www2.mdanderson.org/app/techcommerc/body.cfm?mdaref=mda97-046 Page 1 of 2 2005-08-23 NON-CONFIDENTIAL TECHNOLOGY DESCRIPTION Chelators in Combination with Biocides: Treatment

Plus en détail

Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm)

Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm) Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm) Cet appareil est constitué d une fibre optique, d un réseau de diffraction, et d une caméra linéaire (capteur CCD de 2048 pixels de 14 µm x 200 µm). On obtient

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

C O L L E C T I O N 2 0 1 5

C O L L E C T I O N 2 0 1 5 COLLECTION 2015 HISTOIRE / HISTORY ARTMETA est né de l'association d'une jeune designer et d'un atelier de chaudronnerie industrielle situé près de Cherbourg dans la Manche. Le fruit de cette collaboration

Plus en détail

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors TRIGA partners est une société tchèque importante agissant dans le domaine de traitement du verre plat. Elle s occupe du design, de l étude et du développement

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * ***

* * * * * * * * * * * * * * * * * *** RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 19 août 2010 Demandeur : Association pétrolière et gazière du Québec Référence : (i) Gaz Métro-1,Document

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA (Exploration Program Class Criteria Table replaced by O.I.C. 2005/190) Column 1 Column 2 Column 3 Column 4 Item Class 1 Class 2 Class 3 Activity Criteria Criteria

Plus en détail

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Notation : note globale = 50%TP + 50 % Projet MASC Projet MASC Durée estimée : 12h de travail/groupe (binôme ou trinôme) Objectif : présenter un exemple d'analyse

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail