Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1"

Transcription

1 Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1

2 Roland Burgniard 2

3 GESTION DES IDENTITÉS GESTION DES DROITS D'ACCÈS Peuplement Propagation Utilisation DAC MAC RBAC TMAC ORBAC Maintien Dépeuplement * L authentification n est volontairement pas traitée. 3

4 Dans les entreprises, cela donne souvent ça : 4

5 Est il nécessaire de généraliser un modèle pour tous les besoins? Chaque modèle possède ses avantages et ses inconvénients. Il n'existe pas un modèle idéal, mais plutôt un modèle adapté à un besoin, à une complexité, à une ORGANISATION. 5

6 Un nouveau modèle pour la gouvernance des accès 6

7 ORFAG est l'acronyme anglais de «Organisation i Rolesl based For Access Governance» Développement Pragmatique de plusieurs années Début des Réflexions IA² : 2000 Basé sur GINA opérationnel avec plus de 200 services applicatifs. 7

8 C'est un modèle qui se veut unique au sein d'une grande entreprise. Il cohabite avec d autres modèles basés sur les rôles Il tient compte d'une double dynamique d évolution: la dynamique d'un service applicatif, avec son cycle de vie et sa vision de l'organisation théorique, La dynamique de l'organisation. Deux Responsabilités = Intervention de deux acteurs pour la délivrance d un dun droit d accès : Le propriétaire du service applicatif, le responsable de l'organisation bénéficiaire. 8

9 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Le modèle ORFAG traite d'un "Quoi" théorique, c'est à dire des rôles définis par les applications, et associe le "Qui" à des rôles dans une organisation gérée de manière unique et décentralisée é pour l'ensemble des services applicatifs. * L environnement (vue comme un domaine de sécurité) pourrait être considéré comme une quatrième composante 9

10 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation On appelle service applicatif toute instanciation d une solution ou d un dun logiciel informatique apportant des services ou des fonctionnalités à un groupe d utilisateurs. On établit un inventaire du patrimoine des services applicatifs de l'entreprise. Une gouvernance des accès n'est possible que si l on maîtrise cet inventaire et les responsabilités associées 10

11 Les services applicatifs Le modèle ORFAG en distingue deux types : l organisation interne de l entreprise L autorisation d accès daccès L organisation les organisations externes. 11

12 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Introduction de la notion de rôle joué par un individu dans une organisation. Rôles Gérésé rôles spécifiques à une unité organisationnelle, rôles projets, liés à une activité spécifique, rôles imposés par le modèle. Rôles Transversaux Ces rôles permettent d améliorer daméliorer l efficience du système. 12

13 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Le modèle ORFAG en distingue deux types : Les utilisateurs internes à l entreprise: lentreprise: Personnes Physiques Les Comptes Génériques Les utilisateurs externes à l entreprise: Les Identités gérées manuellement Les identités fédérées Les identités auto définies 13

14 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Le modèle ORFAG en distingue deux types : Personnes Physiques Personnes Morales La tutelle Autorité interne responsable du lien avec l organisation externe? Définition des règles d enrôlement 14

15 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Le modèle ORFAG impose l intervention de deux acteurs pour un double objectif: reconnaissance des deux dynamiques d évolution, sous deux responsabilités différentes La gestion des accès nominatifs if décentralisée é 15

16 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Coté services applicatifs, le propriétaire du service applicatif peut accorder une autorisation sous trois formes : L héritage de rôle. La délégation de gestion à un rôle organisationnel La délégation engendrée par une interopérabilité. Le modèle impose une double validation de l autorisationà chaque délégation de responsabilité. 16

17 L autorisation d accès daccès Les services applicatifs L organisation Coté responsable d unités organisationnelles Aucune autorisation nominative n'est possible Réelle séparation de pouvoir Intervention de deux acteurs pour attribuer un accès. 17

18 Les services applicatifs Le modèle ORFAG en différencie deux catégories : Dans le même service L autorisation d accès L organisation Lorganisation À une autre organisation 18

19 Les services applicatifs Processus d enrôlement métier Identité numérique <> registre L autorisation d accès daccès L organisation 19

20 Ce modèle de gouvernance permet un pilotage centralisé de la gestion des accès pour l ensemble des royaumes de sécurité de l entreprise. A tout moment, il est capable d identifier le(s) responsable(s) de la décision d une autorisation d accès daccès. La gestion nominative ainsi factorisée vis à vis des différents services applicatifs améliore de fait l efficience et l efficacité de la gestion des droits d accès. 20

21 il permet d avoir un inventaire des services applicatifs corrélés aux organisations internes et externes de l entreprise. Il prend en compte li l interopérabilité édes systèmes. Il gère la notion de projet. Il impose pour tous les cas d autorisation possibles, l intervention de deux acteurs. Il est Pilotable. 21

22 C est le cœur d un annuaire pour contrôler les accès de manière centralisée. 22

23 APIs SAML WS SECURTY Services Applicatifs hors standard Connecteurs Applicatifs JAAS J2EE ac³ Connecteurs RADIUS LDAP Service Audit Service SSO Service Gestion des Accès 23

24 Réponses 24

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Lyon, le 25 février 2009 Introduction à la gestion des identités et des accès Enjeux et objectifs Les

Plus en détail

L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité?

L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité? L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité? Sofiane KARROUCHA Salon Solutions Linux, Paris le 1er février 2007 Atos, Atos et le poisson, Atos Origin et le poisson, Atos Consulting ainsi que

Plus en détail

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale 04/12/08 Page 1 Evidian 2008 1 Les couches archéologiques du Système d information: Les systèmes centraux Ventes Employés Employé

Plus en détail

JOSY. Paris - 4 février 2010

JOSY. Paris - 4 février 2010 JOSY «Authentification centralisée pour les applications web» Paris - 4 février 2010 Sommaire de la journée Présentations de quelques technologies OpenId CAS Shibboleth Retour d expériences Contexte :

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

La construction d un référentiel d identité est au cœur des approches de gestion des identités et des accès.

La construction d un référentiel d identité est au cœur des approches de gestion des identités et des accès. Etat de l art Synchronisation des identités pour un référentiel d identités multi-annuaires La construction d un référentiel d identité est au cœur des approches de gestion des identités et des accès.

Plus en détail

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Alexandre Garret Directeur des opérations - Atheos Charles Tostain Consultant Sécurité - IBM 24 Juin 2009 2009 IBM Corporation

Plus en détail

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore Linux Expo 2010 Le 16 mars 2010 Arismore 1 Agenda Arismore Vision fonctionnelle de la gestion des identités Positionnement de l open source 2 Spécialiste de la gestion des accès et des identités Société

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité Sécuriser l accès aux applications et aux données Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité 2 Agenda Gérer les identités : pourquoi et comment? Tivoli Identity Manager Express

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Gestion des autorisations / habilitations dans le SI:

Gestion des autorisations / habilitations dans le SI: Autorisations RBAC (Role Based Access Control) Séparation des pouvoirs (SoD) Annuaire central de sécurité Gestion des autorisations / habilitations dans le SI: S'appuyer sur la modélisation fonctionnelle

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

Gestion des utilisateurs et Entreprise Etendue

Gestion des utilisateurs et Entreprise Etendue Gestion des utilisateurs et Entreprise Etendue Laurent Ruyssen 6 rue Beaubourg - 75004 PARIS T 1 44 59 93 00 F 1 44 59 93 09 yphise@yphise.com - http://yphise.fr GUEE0009-1 Agenda Entreprise Etendue Mission

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

Introduction à la gestion d identité. Bruno Bonfils RMLL, 10 Juillet 2009

Introduction à la gestion d identité. Bruno Bonfils <asyd@asyd.net> RMLL, 10 Juillet 2009 Introduction à la gestion d identité Bruno Bonfils RMLL, 10 Juillet 2009 La gestion d identité La gestion d identité Gérer toutes les entités qui échangent des données avec le système d

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Le CNA a diligenté un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l Assurance Maladie,

Plus en détail

Enjeux d'un annuaire SupAnn, contexte et perspectives

Enjeux d'un annuaire SupAnn, contexte et perspectives Enjeux d'un annuaire SupAnn, contexte et perspectives Jean-Michel.Antoine@uhp-nancy.fr tutojres 11 Annuaires : Mise en oeuvre de SupAnn 2008 1 avril 2009 Un annuaire? Permet de répertorier aussi bien des

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA 1- Introduction 1.1 Présentation générale Ce document définit les Conditions Générales d Utilisation (CGU) des certificats délivrés dans le cadre

Plus en détail

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Fédération Définit un cercle de confiance constitué de Fournisseurs d'identités

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Un GIE LL pour moderniser les services territoriaux

Un GIE LL pour moderniser les services territoriaux Un GIE LL pour moderniser les services territoriaux Xavier ROCQ Directeur des Systèmes et Technologies de l Information 1 Histoire d une démarche Avril 2004 : la décide de mettre en chantier un projet

Plus en détail

Guide Share France. Web Single Sign On. Panorama des solutions SSO

Guide Share France. Web Single Sign On. Panorama des solutions SSO Web Single Sign On Panorama des solutions SSO Agenda Concepts généraux Quelques solutions de Web SSO Questions & Réponses Définition Qu est-ce que le Single Sign-On? Solution visant à minimiser le nombre

Plus en détail

BCED - WI. Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC)

BCED - WI. Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC) BCED - WI Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC) BCED 3 décembre 2013 Moulins de Beez Sommaire Le besoin BCED WI : qu est-ce

Plus en détail

La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé

La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé La dématérialisation en actes! Qu est-ce que Dém Act? Pourquoi Dém Act? En pratique Calendrier Des académies ont testé Qu est-ce que Dem Act? Pourquoi Dem Act? Dém Act est une application innovante destinée

Plus en détail

SÉCURITÉ POUR LES ENTREPRISES UN MONDE NUAGEUX ET MOBILE. Sophia-Antipolis 01/07/2013 Cyril Grosjean cgrosjean@janua.

SÉCURITÉ POUR LES ENTREPRISES UN MONDE NUAGEUX ET MOBILE. Sophia-Antipolis 01/07/2013 Cyril Grosjean cgrosjean@janua. SÉCURITÉ POUR LES ENTREPRISES DANS UN MONDE NUAGEUX ET MOBILE Sophia-Antipolis 01/07/2013 Cyril Grosjean cgrosjean@janua.fr 0950 677 462 Cyril Grosjean - Directeur technique de Janua depuis 2004 Expert

Plus en détail

Cours 4 : Contrôle d accès

Cours 4 : Contrôle d accès Cours 4 : Contrôle d accès ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours 4 1 Introduction 2 3 4 4 5 6 7 Introduction

Plus en détail

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, 25 juin 2014

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, 25 juin 2014 Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014 Paris, Enquête 2014 Les Hôpitaux publics de + de 200 lits Mme Hélène COURTECUISSE Astrid LANG Fondatrice Responsable Sécurité SI Patient

Plus en détail

PortWise Access Management Suite

PortWise Access Management Suite Créez un bureau virtuel pour vos employés, partenaires ou prestataires depuis n importe quel endroit et n importe quel appareil avec Portwise Access Manager et Authentication Server. Fournir des accès

Plus en détail

avance avec LiberAccés

avance avec LiberAccés L administration électronique territoriale to e libre avance avec LiberAccés Xavier ROCQ Directeur des Systèmes et Technologies de l Information Administrateur G.I.E. Acteurs de LiberAccés 1 Préambule

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

La suite logicielle Lin ID. Paris Capitale du Libre 25 septembre 2008

La suite logicielle Lin ID. Paris Capitale du Libre 25 septembre 2008 La suite logicielle Lin ID Paris Capitale du Libre 25 septembre 2008 Pourquoi Lin ID? Le domaine de la gestion des identités est vaste et complexe L'offre logicielle est réduite, dominée par quelques grands

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information

M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information Damien Ploix Université d Evry Val d Essonne damien.ploix@ibisc.univ-evry.fr http://www.ibisc.univ-evry.fr/~dploix 1 Plan Introduction Organisation

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

La gestion des Identités : Les chantiers IAM état des lieux ' "

La gestion des Identités : Les chantiers IAM état des lieux ' ! "#$%%& ' " "()* + ) $%%,) -. IAM : Demain, c est loin! / 0 /1 - " /" 2 2-1 -#-2 3 2 '' 1 3 1/0 Qui? Quoi? Quand? Où? Comment? Pourquoi? Combien? 1/ 45 6" 7-74 '7) 8#'6 5(#-- 9:;:< 6 " 4 ) - =/ --35 "-#

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Comment l'entreprise peut-elle réduire ses risques informatiques liés aux droits d accès des utilisateurs Livre Blanc Introduction Tous les

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

L archivage numérique

L archivage numérique L archivage numérique Françoise BANAT-BERGER Direction des Archives de France 01 40 27 62 65 francoise.banat-berger@culture.gouv.fr Jeudi 1 Archivage électronique - Nice La direction des Archives de France

Plus en détail

Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS

Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS V2.1 1 juin 2001 Jean-Luc Archimbaud CNRS/UREC Directeur technique de l UREC Chargé de mission sécurité réseaux informatiques

Plus en détail

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES FORMATION Chargé de sécurité et de prévention Référence : 124-344-13 Durée : 5 jours Public Tous salariés chargés de la sécurité ou la prévention Pré-requis Aucun Points Forts de la formation Une approche

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED StarXpert 2011 STARXPERT - Siège social : 100 rue des Fougères 69009 LYON SAS au capital de 40 000 - Siret : 449 436 732 00035 - NAF : 723Z Table des matières

Plus en détail

Support de SAML2 dans LemonLDAP::NG. Clément OUDOT. Mercredi 7 juillet 2010

Support de SAML2 dans LemonLDAP::NG. Clément OUDOT. Mercredi 7 juillet 2010 Support de SAML2 dans LemonLDAP::NG Clément OUDOT Mercredi 7 juillet 2010 SOMMAIRE Enjeux et usages du SSO Présentation de LemonLDAP::NG SAML2 et la fédération d'identités Support SAML2 dans LemonLDAP::NG

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI)

Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) Titre de la formation Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) Date prévue de la formation Week-end : 31 Mars et 01 Avril, Milieu de semaine : 27 et 28 Mars Objectifs : 2 Jours

Plus en détail

Merise. Introduction

Merise. Introduction Merise Introduction MERISE:= Méthode d Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d Entreprise Méthode d Analyse et de Conception : Analyse: Etude du problème Etudier le système existant Comprendre

Plus en détail

Pour une gestion active du patrimoine

Pour une gestion active du patrimoine Pour une gestion active du patrimoine Présentation CETE du 07-06-2012 1 sommaire 1. Introduction 2. La gestion active du patrimoine : qu est-ce que c est? 3. Une nouvelle organisation 4. Le Plan Stratégique

Plus en détail

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité

Norme CIP-003-1 Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité A. Introduction 1. Titre : Cybersécurité Mécanismes de gestion de la sécurité 2. Numéro : CIP-003-1 3. Objet : La norme CIP-003 exige des entités responsables qu elles aient en place des mécanismes minimaux

Plus en détail

( Présentation. Pascal FLAMAND pflamand@janua.fr 0 950 260 370

( Présentation. Pascal FLAMAND pflamand@janua.fr 0 950 260 370 ( Présentation Pascal FLAMAND pflamand@janua.fr 0 950 260 370 Janua? «Nom latin signifiant la porte, l'ouverture, le chemin. Dans le panthéon étrusque, homologue féminin de Janus, déesse aux deux visages,

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

Annuaires LDAP et méta-annuaires

Annuaires LDAP et méta-annuaires Annuaires LDAP et méta-annuaires Laurent Mynard Yphise 6 rue Beaubourg - 75004 PARIS yphise@yphise.com - http://yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 LDAP020314-1 Agenda A propos d Yphise Les annuaires

Plus en détail

Campus Numérique. Université du Travail. Systèmes de communication, sécurité, d un Campus Numérique Académique. 24 mai 2007. Guy Leroy - Vincent Dewez

Campus Numérique. Université du Travail. Systèmes de communication, sécurité, d un Campus Numérique Académique. 24 mai 2007. Guy Leroy - Vincent Dewez Campus Numérique Université du Travail Systèmes de communication, sécurité, et développement d un Campus Numérique Académique 24 mai 2007 Guy Leroy - Vincent Dewez UT Enseignement supérieur Enseignement

Plus en détail

Exemples de solutions d administration d un réseau sans fil

Exemples de solutions d administration d un réseau sans fil Journée sans fil ENSAM, Paris, 13 octobre 2004 Exemples de solutions d administration d un réseau sans fil Sylvie Dupuy (CCR), Catherine Grenet (CNRS/UREC) IRSF : Infrastructures Réseaux Sans Fil QoS,

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799

Etude du cas ASSURAL. Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 David BIGOT Julien VEHENT Etude du cas ASSURAL Mise en conformité du système d'information avec la norme ISO 17799 Master Management de la Sécurité des Systèmes Industriels et des Systèmes d'information

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

La gestion des identités au CNRS Le projet Janus

La gestion des identités au CNRS Le projet Janus La gestion des identités au CNRS Le projet Janus Claude Gross CNRS/UREC Janus : les origines Fin 2007 : Annonce de l ouverture d un service ouvert à toutes les unités CNRS Besoin d une solution d authentification

Plus en détail

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents.

Serveur de partage de documents. Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Serveur de partage de documents Étude et proposition d'une solution afin de mettre en place un serveur de partage de documents. Table des matières Introduction... 3 L existant... 3 Les besoins de l entreprise...

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE. Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat

FORMATION TECHNIQUE. Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat FORMATION TECHNIQUE «Système informatisé de gestion et de suivi-évaluation des projets et programmes basé sur les approches Genre, droit et participation» Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat Tél. : 0537

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur - Fraternité Justice Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies de l Information et de la Communication Direction Générale de

Plus en détail

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé Jean-François Parguet Directeur pôle Référentiels Architecture & Sécurité de l ASIP Santé Sommaire Dématérialisation

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Avant-propos L économie en réseau, ou la netéconomie, est au cœur des débats et des stratégies de toutes les entreprises. Les organisations, qu il s agisse de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013

DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013 1 Sommaire Présentation de la 6 ème édition des Trophées Page 3 Dossier de candidature Page 9 2 Présentation Catégories Récompenses Critères de sélection Calendrier

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille

Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille Guillaume DERAEDT Responsable de la Sécurité du Système d Information Correspondant Informatique et Liberté Guillaume.deraedt@chru-lille.fr Tél : 03 20 44

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

La sécurité des processus métiers et des transactions. Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité

La sécurité des processus métiers et des transactions. Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité La sécurité des processus métiers et des transactions Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité Bull : leader européen de la sécurité Spécialiste des infrastructures sécurisées Conseil Intégrateur Editeur

Plus en détail

LE GESTIONNAIRE EN ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL D ENSEIGNEMENT

LE GESTIONNAIRE EN ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL D ENSEIGNEMENT LE GESTIONNAIRE EN ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL D ENSEIGNEMENT I. LA FONCTION DE GESTIONNAIRE Une fonction dans une entité qui dispose de l autonomie administrative et financière L EPLE est une personne

Plus en détail

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Module 1 Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Vue d ensemble du module Rôles serveur Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 R2 Utilisation

Plus en détail

Gestion des Identités et des Autorisations: Modèle générique

Gestion des Identités et des Autorisations: Modèle générique Département : Concerne : Exploitation Projet CERBERE, Analyse fonctionnelle Nos ref. : Vos ref. : CERBERE Version: Description Ecrit par Revu par Date 00.92G Version draft Albert Bruffaerts Comité de travail

Plus en détail

Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données

Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours 1 Introduction

Plus en détail

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE

NATO SANS CLASSIFICATION Communicable à l ALBANIE et à la CROATIE 6 février 2009 DOCUMENT Procédure d accord tacite : 2 mars 2009 18:00 POLITIQUE RELATIVE À LA CONSERVATION ET À LA DESTINATION FINALE DE L INFORMATION OTAN Note du secrétaire général 1. Au sommet de Riga,

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM LemonLDAP::NG / SAML2 Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM 16, 17 et 18 MARS 2010 SOMMAIRE Définition du WebSSO Présentation de LemonLDAP::NG SAML2 et

Plus en détail

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 Plan Gestion des identités. Beaucoup (trop) d intervenants.

Plus en détail

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr)

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) Le service de messagerie collaborative de RENATER Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) 1 Agenda La genèse Les hypothèses Le service cible Les étapes de la première tranche 2 Le groupe de consultation

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Centre Informatique National de l Enseignement Supérieur Basé à Montpellier (Hérault, France) EPA créé

Plus en détail

TUTORIEL RADIUS. I. Qu est-ce que RADIUS? II. Création d un groupe et d utilisateur

TUTORIEL RADIUS. I. Qu est-ce que RADIUS? II. Création d un groupe et d utilisateur TUTORIEL RADIUS Dans ce tutoriel nous allons voir, comment mettre en place une borne wifi avec un protocole RADIUS. Pour cela, vous aurez besoin : - d un serveur Windows 2012 - d un Active Directory -

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service)

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) JOSY «Authentification Centralisée» Paris, 6 mai 2010 Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Julien Marchal Consortium ESUP-Portail SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité Gestion active des bâtiments Classification des niveaux d intégration de la sécurité L évaluation de la performance d un bâtiment tient compte de sa consommation énergétique et de son empreinte environnementale

Plus en détail

GOUVERNANCE DES ACCÈS,

GOUVERNANCE DES ACCÈS, GESTION DES IDENTITÉS, GOUVERNANCE DES ACCÈS, ANALYSE DES RISQUES Identity & Access Management L offre IAM de Beta Systems Beta Systems Editeur européen de logiciels, de taille moyenne, et leader sur son

Plus en détail

Oracle WebLogic 12c Mise en oeuvre, administration et exploitation du serveur d'applications JEE

Oracle WebLogic 12c Mise en oeuvre, administration et exploitation du serveur d'applications JEE Avant-propos 1. À qui ce livre s'adresse-t-il? 19 2. Prérequis 20 3. Objectifs 20 4. Organisation du livre 21 5. Pour aller plus loin 22 N-tiers, JEE et Oracle WebLogic Server 1. Introduction 23 1.1 Modèle

Plus en détail

Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA)

Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA) Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA) Présentée à ISACA Québec Septembre 2013 2 Revenu Québec LES GRANDS ENJEUX 3 Favoriser le respect volontaire des obligations fiscales

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

Single Sign On (l apport déterminant du SSO dans un projet d IAM ) Yves RAISIN - biomérieux

Single Sign On (l apport déterminant du SSO dans un projet d IAM ) Yves RAISIN - biomérieux Single Sign On (l apport déterminant du SSO dans un projet d IAM ) Yves RAISIN - biomérieux Sommaire Concepts du SSO Intégration du SSO dans un projet d IAM Spécifications fonctionnelles et techniques

Plus en détail

Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres,

Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres, Démarche de la CNRPS en matière de logiciels libres, Systèmes utilisés à la CNRPS Environnements de Base : J2EE LAMP Logiciels d application : Gestion du réseau : Nagios/Oreon Travail collaboratif et Annuaire

Plus en détail

Le rôle des institutions de prévoyance suisses en tant qu investisseurs actifs. Yves-Marie Hostettler 25 avril 2013, Genève

Le rôle des institutions de prévoyance suisses en tant qu investisseurs actifs. Yves-Marie Hostettler 25 avril 2013, Genève Le rôle des institutions de prévoyance suisses en tant qu investisseurs actifs Yves-Marie Hostettler 25 avril 2013, Genève Buts de l ASIP Maintien et développement de la prévoyance professionnelle sur

Plus en détail