Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA)"

Transcription

1 Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA) Présentée à ISACA Québec Septembre 2013

2 2 Revenu Québec

3 LES GRANDS ENJEUX 3 Favoriser le respect volontaire des obligations fiscales par une utilisation accrue des services en ligne Soutenir la récupération fiscale et la lutte contre l évasion fiscale par la conception d outils et l élaboration de méthodes encore plus efficaces Accroître l efficacité et réduire le coût de revient des services offerts relativement aux RI Maintenir l actif en RI, augmenter la performance et assurer la disponibilité des services tout en gérant les risques Préserver la sécurité des données

4 PRINCIPALES CLIENTÈLES 4 6,2 millions de particuliers particuliers en affaires sociétés mandataires TVQ mandataires TPS/TVH mandataires Retenues à la source personnes morales, personnes physiques et groupements qui se sont inscrits au registre des entreprises

5 NOS CLIENTÈLES 5 Relativement à divers documents (papier et électroniques) 6,2 millions de déclarations de revenus des particuliers déclarations de revenus des sociétés 3 millions de déclarations de taxes 23 millions de documents papier 29 millions de relevés électroniques 4,9 millions de paiements électroniques 10,4 millions de chèques encaissés 43 millions de communications insérées mécaniquement dans des enveloppes 125 millions de pages imprimées annuellement

6 NOS CLIENTÈLES 6 Quant à notre site Internet et à nos services téléphoniques 19 millions de visites sur notre site (105 millions de pages consultées) 6,1 millions de téléchargements de fichiers 99 services en ligne offerts 4,9 millions d appels traités demandes d information relatives à des déclarations de revenus de particuliers

7 L APPORT DES TI POUR L ORGANISATION 7 Cinq principes directeurs : Définir un processus optimisé (adoption des meilleures pratiques) Favoriser l autonomie des clientèles (analyser leurs besoins et concevoir des services complémentaires à ceux qui existent déjà) Travailler en collaboration avec les partenaires (progiciels) Privilégier la réutilisation des services pour les besoins de l organisation Privilégier l économie de papier

8 LA PRESTATION ÉLECTRONIQUE DE SERVICES UN VIRAGE CLÉ 8 Défi Faire des services en ligne le moyen privilégié de communication avec les clientèles de Revenu Québec concevoir tout nouveau service de manière électronique assurer la qualité et la disponibilité de l information favoriser l autonomie des clients par des services en ligne adaptés à leurs besoins La croissance de l utilisation des services en ligne depuis 5 ans est significative : ,5 millions ,7 millions % 218,2 %

9 LES SERVICES OPÉRATIONNELS À 9 Plus de employés 51 bureaux dans 12 régions administratives La valeur du portefeuille d applications est de près de années-personnes (523 M$) à exécutions de travaux informatiques par jour (en soirée et au cours de la nuit)

10 VOLUME DE L INFRASTRUCTURE 10

11 ARCHITECTURE SYSTÉMIQUE 11

12 Les effets collatéraux 12 Ce contexte d évolutions rapides des TI et de l organisation exerce une pression importante sur la Gestion des identités et des accès (GIA)

13 13 Gestion des identités et des accès

14 Objectifs de la GIA 14 Fondamentalement, la GIA vise 2 objectifs: Être en plein contrôle de l accès à l information Être en mesure de le démontrer Ce sont ces objectifs qui orientent l action de Revenu Québec autour de la GIA

15 Un œil attentif sur la GIA 15 Revenu Québec exerce une vigilance constante de sa façon de répondre aux objectifs de la GIA Souci de maintenir la confiance de la population Conscience de l importance et de la quantité de données confidentielles manipulées par l organisation Limiter l accès aux seules personnes autorisées Connaissance que Revenu Québec est une «cible de choix» pour les terroristes et les activistes

16 La GIA à Revenu Québec : deux fois plutôt qu une 16 2 réalités qui cohabitent : GIA externe : Gestion des identités et des accès des clients et partenaires utilisant les services de Revenu Québec GIA interne : Gestion des identités et des accès nécessaires à la livraison des services et aux opérations régulières de Revenu Québec

17 17 La GIA externe «Ouverture et standards»

18 GIA externe : Situation actuelle 18 Fournisseurs d authentification (identités) supportés (développements maisons) Revenu Québec : Corroboration citoyen (ex : NAS/Code d accès) Authentification représentants (TED/code d accès) Gouvernementaux : ClicSÉQUR Citoyen ClicSÉQUR Entreprise ClicSÉQUR Express

19 Besoins d affaires 19 Faciliter l adhésion et la consommation des services électroniques Améliorer l expérience client et simplifier l accès aux services Favoriser l autonomie de l internaute S appuyer sur des partenaires (ex: Banques) afin de bonifier l offre de services électroniques Présenter une vue complète et intégrée du dossier client

20 Travaux en cours 20 Objectifs: Répondre aux nouveaux besoins d authentification et de contrôle d accès des PÉS hébergées à Revenu Québec Doter Revenu Québec d une infrastructure de GIA éprouvée et dernier cri en matière technologique Disposer d une infrastructure durable, évolutive et respectant les standards ouverts du marché

21 Bénéfices pour l organisation (Revenu Québec) 21 Faciliter la mise en place des nouveaux services d affaire Adopter une approche progiciel Utiliser les standards ouverts (Fédération d identités, SAML, etc.) Consolider la sécurité (infrastructure et applicative) Maintenir l autonomie des lignes d affaires et de la sécurité Être capable de moduler les autorisations dynamiquement selon le contexte d utilisation du service (ex: Provenance de l identité, Géolocalisation de l utilisateur, etc.)

22 Bénéfices pour la clientèle 22 Simplification de l utilisation des services Partenaires d authentification (fédération d identité) Permettre à l internaute d utiliser des justificatifs de sécurité existants afin d accéder aux services de Revenu Québec Authentification unique (Single Sign-On SSO) Permettre d accéder à plusieurs services électroniques sans s authentifier plusieurs fois Utilisation des appareils mobiles Permettre l utilisation d appareils mobiles pour s identifier et s authentifier

23 Bénéfices pour la clientèle 23 Facilité l utilisation tout en maintenant le niveau de confiance attendu Mesures anti-hameçonnage Permettre à l internaute de confirmer qu il utilise bel et bien un service légitime de Revenu Québec Rehaussement d authentification (Step-up authentication) Exiger, au besoin, des informations d authentification supplémentaires afin de rehausser le niveau d authentification de l internaute avant de permettre l accès à certains services électroniques

24 Aperçu du calendrier de réalisation 24 Prochaine livraison: Automne 2013 : Infrastructure et services de base pour répondre à: Offre de services aux Représentants professionnels Offre de services aux Partenaires d affaire Soient: Identification/authentification (Identifiant et mot de passe) Libre-service de Réinitialisation du mot de passe Mesures anti-hameçonnage

25 25 La GIA interne «Une approche novatrice»

26 Les motivations de base à Revenu Québec 26 Niveau de service difficile à maintenir Augmentation continuelle de la complexité et des volumes à gérer (accès, identités, demandes) Gouvernance de la sécurité complexe Tant pour les gestionnaires que pour les détenteurs

27 La GIA interne à Revenu Québec: Volumétrie* 27 Plus de identités en utilisation Éventail de plus de groupes d accès différents Plus de demandes d accès traitées par année Une douzaine d annuaires de sécurité différents * Volumétrie excluant les environnements de développement et de laboratoire

28 Bref historique de la GIA interne à Revenu Québec 28 Initiatives passées Révision du processus Utilisation du concept de «profils de fonction» Mise en place du «Métarépertoire» 2009 Diagnostic de la GIA

29 29 Estimation de la posture en GIA

30 Le parachute de Revenu Québec en L application d une «cote relative de confort» selon 8 axes nous offre une représentation graphique de la situation de la GIA Cette compréhension a permis de mieux orienter l action

31 31 L approche

32 Philosophie de base de la stratégie adoptée 32 «Supporter l évolution» et non «Faire une révolution»

33 Plan d action 33 Une approche holistique Qui prends en compte tous les volets de l écosystème de la GIA Gouvernance, Ressources humaines, Technologie Une approche réaliste Qui tient compte de la courbe d apprentissage de l organisation Qui tient compte de la capacité ($, j/p) Une approche opportuniste Qui stimule l évolution en supportant le patrimoine Qui consolide les acquis au fur et à mesure

34 Initiatives mises de l avant en Élaboration d un chantier d amélioration organisé selon 6 volets: GIA-1 : Révision/réorganisation des répertoires de sécurité GIA-2 : Amélioration des services supportant la GIA GIA-3 : Révision du modèle d'autorisation d'accès GIA-4 : Mise à niveau du processus et des procédures actuels GIA-5 : Révision des rôles et responsabilités en GIA GIA-6 : Mise en œuvre des mécanismes de contrôle

35 Effet des investissements 35 L effet des initiatives des dernières années est perceptible sur le parachute de la GIA 2009 Aujourd hui!

36 La progression du parachute de la GIA Aujourd hui Mars 2015

37 37 Favoriser une bonne gouvernance

38 Responsabilités et outils vont de paires 38

39 Bénéfices pour l organisation 39 Amélioration de la sécurité La facilité de gestion apporte une amélioration de la gouvernance de la GIA Amélioration ou maintien du niveau de service Outils mieux adaptés et plus efficients Fonctions «libre-service» Capacité de suivre le rythme des évolutions à venir Encadrement, technologies et services forment des bases solides pour recevoir les nouveautés

40 40 Conclusion

41 La GIA: un ensemble de sprints et de marathons 41 Les sprints amènent des petits changements très rapidement Sprint: 100 m en moins de 10 sec. Les marathons amènent des grands changements mais plus lentement Marathon: 42 Km en plus de 2 heures

42 Comment gagner ces courses? 42 Peu importe le type de course: Pour gagner, il faut Savoir courir Courir au bon rythme ET SURTOUT, il faut Savoir où l on va Rester sur le bon chemin

43 43 Questions?

44 44 Merci pour votre attention

45 45 Merci pour votre attention

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs TÉMOIGNAGE DE CLIENT L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs PROFIL DE CLIENT Industrie : Gouvernement Ministère : Agence du revenu du Canada Employés : 44 000

Plus en détail

La classification des actifs informationnels au Mouvement Desjardins

La classification des actifs informationnels au Mouvement Desjardins La classification des actifs informationnels au Mouvement Desjardins Cas vécu en grande entreprise Jean-François Allard Directeur principal Risques Informationnels Mouvement Desjardins Anick Charland Conseillère

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Guide du requérant et du mandataire

Guide du requérant et du mandataire Guide du requérant et du mandataire Service en ligne du programme de la taxe sur l essence et de la contribution du Québec volet Reddition de comptes 00- Novembre 0 Direction générale des infrastructures

Plus en détail

Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. DANS LE CLOUD

Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. DANS LE CLOUD Transformez votre manière de travailler grâce à un logiciel de BPM moderne. PROCESSUS MOBILE SOCIAL DONNÉES SUR SITE CLIENT DANS LE CLOUD Une plateforme de travail moderne Les technologies mobiles et les

Plus en détail

Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1

Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1 Maîtrise Responsabilité Sécurité Contrôle 1 Roland Burgniard 2 GESTION DES IDENTITÉS GESTION DES DROITS D'ACCÈS Peuplement Propagation Utilisation DAC MAC RBAC TMAC ORBAC Maintien Dépeuplement * L authentification

Plus en détail

Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada

Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada GCDocs du SCT no 15898180 Les orientations de la politique de l information du gouvernement du Canada Association des bibliothèques de recherche du Canada Conférence Léviathan du Nord Mai 2015 Vision de

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

étendre l authentification unique Web à des environnements Cloud et mobiles agility made possible

étendre l authentification unique Web à des environnements Cloud et mobiles agility made possible étendre l authentification unique Web à des environnements Cloud et mobiles agility made possible les activités en ligne évoluent rapidement... Il y a quelques années, les clients entraient timidement

Plus en détail

La formation à distance assistée

La formation à distance assistée La formation à distance assistée En formation professionnelle Secrétariat et comptabilité Page 0 Table des matie res RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX... 1 MODALITÉS D INSCRIPTION... 1 POUR NOUS JOINDRE... 1 INSCRIPTION

Plus en détail

Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE

Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE 2 Table des matières 1. Survol de ÉlémentsPatrimoine 2. Modules renseignements du client 3. Modules planifications financière

Plus en détail

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers

A. Particuliers. activités B. Sociétés Ajout d un quatrième palier à. Lutte contre l évasion fiscale. économiques RRQ et financiers A. Particuliers Faits saillants o Hausse progressive de la contribution des parents aux services de garde o Amélioration de la gouvernance des fonds fiscalisés o Faits Capital saillants régionale et ayant

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique. Orientations et stratégie

Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique. Orientations et stratégie Authentification des citoyens et des entreprises dans le cadre du gouvernement électronique Orientations et stratégie Août 2004 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Concepts... 3 3. Portée du document...

Plus en détail

SSO : confort ou sécurité?

SSO : confort ou sécurité? SSO : confort ou sécurité? Administration de la Sécurité du SI : IAM, SIEM, Big Data, conformité, gestion de risques, gestion des suites de sécurité Quelle organisation? Outils et Conseils Jeudi 12 Décembre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013

DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE TROPHEES ORACLE 2013 1 Sommaire Présentation de la 6 ème édition des Trophées Page 3 Dossier de candidature Page 9 2 Présentation Catégories Récompenses Critères de sélection Calendrier

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Les grandes familles du numérique

Les grandes familles du numérique Les grandes familles du numérique Les métiers de la production Gérer, exploiter et veiller les systèmes informatiques et réseaux Technicien infrastructure Technicien système, intégration, réseau, télécom,

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

DESCRIPTION DU COMPOSANT

DESCRIPTION DU COMPOSANT Gestion des utilisateurs et des accès Composant pour un Egov intégré Qu'est-ce qu'un composant? C est un élément indispensable à l intégration des systèmes e-gov des différents niveaux politiques. Cet

Plus en détail

LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2015

LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2015 LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2015 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013 Bibliothèque et Archives Canada, 2013 ISBN 978-2-550-66875-6 (version

Plus en détail

Penser avantage fiscal et non coût. «Trois lignes de défense» pour des transactions fiscales réussies

Penser avantage fiscal et non coût. «Trois lignes de défense» pour des transactions fiscales réussies Penser avantage fiscal et non coût «Trois lignes de défense» pour des transactions fiscales réussies Table des matières Le bon côté de la réglementation accrue...1 Inclure davantage la fonction fiscalité

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore Linux Expo 2010 Le 16 mars 2010 Arismore 1 Agenda Arismore Vision fonctionnelle de la gestion des identités Positionnement de l open source 2 Spécialiste de la gestion des accès et des identités Société

Plus en détail

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie MicroAge Votre partenaire d affaires en matière de technologie Une présentation de HP et de MicroAge 23 février 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires

Plus en détail

DEP SECRÉTARIAT DEP COMPTABILITÉ LES DEUX DEP EN CONCOMITANCE

DEP SECRÉTARIAT DEP COMPTABILITÉ LES DEUX DEP EN CONCOMITANCE DEP SECRÉTARIAT 26 modules répartis sur 1485 heures DEP COMPTABILITÉ 23 modules répartis sur 1350 heures LES DEUX DEP EN CONCOMITANCE 36 modules répartis sur 2085 heures Enseignement individualisé Chaque

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Etat de la banque à distance dans l'uemoa Avec environ 20 initiatives enregistrées auprès de la banque centrale (BCEAO) à la

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Contexte. Description de l offre

Contexte. Description de l offre Offre combinée EN GESTION DE PATRIMOINE Protection du rêve de retraite Présentation de l offre Contexte Dans une optique de rapatriement et de développement des affaires, l offre combinée «Protection du

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

Dématérialisation des factures

Dématérialisation des factures Dématérialisation des factures Dématérialisation des factures Page : 2 / 6 1 INTRODUCTION 1.1 Objet du document Le présent document expose les modalités de dématérialisation des factures clients de la

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones.

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones. PERSPECTIVES Le Single Sign-On mobile vers Microsoft Exchange avec OWA et ActiveSync Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des

Plus en détail

Partenaires en protection Aller de l avant

Partenaires en protection Aller de l avant Partenaires en protection Aller de l avant Rapport de situation Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière Le 26 février 2008 Table des matières Point de vue du gouvernement 3 Consultations

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 1-0101 (ex 101) L essentiel de la gestion des connaissances

OpenText Content Server v10 Cours 1-0101 (ex 101) L essentiel de la gestion des connaissances v10 Cours 1-0101 (ex 101) L essentiel de la gestion des connaissances Durée : 4 jours (En France seulement) Cette formation de quatre jours fournit toutes les informations de base dont vous avez besoin

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM

Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM BROCHURE SOLUTIONS Axe de valeur BMC Identity Management, la stratégie d optimisation de la gestion des identités de BMC Software TM L IDENTITE AU COEUR DE VOTRE PERFORMANCE «En tant que responsable informatique,

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Comment assurer la gestion des identités et des accès sous forme d un service Cloud?

Comment assurer la gestion des identités et des accès sous forme d un service Cloud? FICHE DE PRÉSENTATION DE SOLUTION CA CloudMinder Comment assurer la gestion des identités et des accès sous forme d un service Cloud? agility made possible Grâce à CA CloudMinder, vous bénéficiez de fonctionnalités

Plus en détail

INTERCONNEXION ENT / BCDI / E - SIDOC

INTERCONNEXION ENT / BCDI / E - SIDOC INTERCONNEXION ENT / BCDI / E - SIDOC 11/03/2013 e-sidoc et les ENT proposés par l éditeur ITOP Documentation sur les procédures à suivre pour mettre en place l authentification unique entre e-sidoc et

Plus en détail

pay@work pour les petites entreprises

pay@work pour les petites entreprises pay@work pour les petites entreprises > Conçu pour les besoins des petites entreprises, pay@work est une solution de gestion de la paie web, économique et pratique hébergée par ADP. Accédez à vos données

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. Les paiements sur Internet. l immatériel. Pour agir. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état En bref Valoriser le patrimoine immatériel invite l État à développer des approches nouvelles et, parfois, à céder contre paiement

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM LemonLDAP::NG / SAML2 Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM 16, 17 et 18 MARS 2010 SOMMAIRE Définition du WebSSO Présentation de LemonLDAP::NG SAML2 et

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

BCED - WI. Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC)

BCED - WI. Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC) BCED - WI Carine D Hamers (ETNIC) Bernard Genin (DTIC) et Laurent Servais (ETNIC) Alexia Antoine (BCED) et Sami Laribi (ETNIC) BCED 3 décembre 2013 Moulins de Beez Sommaire Le besoin BCED WI : qu est-ce

Plus en détail

- Quand gerer rime avec jongler. SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke

- Quand gerer rime avec jongler. SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke - Quand gerer rime avec jongler SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke LE MOT DU COMITÉ ORGANISATEUR Chers membres, Le comité organisateur est heureux de vous

Plus en détail

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise LIGUE DES CONTRIBUABLES Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise (Moins d impôt pour les Québécois) Préparé par Claude Garcia pour la Ligue des contribuables Présenté

Plus en détail

Comment on le demande

Comment on le demande LE CRÉDIT POUR LA SOLIDARITÉ C est pour tout le monde! Un outil du Collectif pour un Québec sans pauvreté Mai 2011 Le crédit pour la solidarité a été annoncé par le ministre des Finances en mars 2010.

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

Étude réalisée pour le compte du Forum des gestionnaires en technologies de l information du gouvernement du Québec (FGTI)

Étude réalisée pour le compte du Forum des gestionnaires en technologies de l information du gouvernement du Québec (FGTI) AVANTAGES ET DÉFIS DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DANS LE CADRE DU PROGRAMME D IMPÔT SUR LE REVENU DES PARTICULIERS AU QUÉBEC Étude réalisée pour le compte du Forum des gestionnaires en technologies

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert

L acceptabilité sociale des projets communautaires d énergie renouvelable. Le cas Val-Jalbert L acceptabilité sociale des communautaires d énergie renouvelable Le cas Val-Jalbert 2 Les partenaires à parts égales: MRC du Domaine-du-Roy MRC Maria-Chapdelaine Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Mission: L

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Le tourisme français point d'appui de l'image et du rayonnement de la France De l ordre de 80 millions de visiteurs étrangers se

Plus en détail

Contrôles généraux des technologies de l information

Contrôles généraux des technologies de l information Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2012-2013 Vérification de l information financière et autres travaux connexes Hiver 2013 Contrôles généraux des technologies

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Brochure Aperçu. Une nouvelle vision. pour améliorer la productivité viser la réussite et accélérer votre croissance

Brochure Aperçu. Une nouvelle vision. pour améliorer la productivité viser la réussite et accélérer votre croissance Brochure Aperçu Une nouvelle vision pour améliorer la productivité viser la réussite et accélérer votre croissance Une nouvelle vision de vos affaires. Faites le saut vers l avenir aujourd hui Pour garder

Plus en détail

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 ISO l Organisation internationale de normalisation L ISO comprend 163* membres qui sont les instituts nationaux de normalisation de pays

Plus en détail

Cédric Ouvry Bibliothèque nationale de France Liberty Alliance Deployment Workshop Paris December 7, 2005

Cédric Ouvry Bibliothèque nationale de France Liberty Alliance Deployment Workshop Paris December 7, 2005 Web SSO SAML Liberty Cédric Ouvry Bibliothèque nationale de France Liberty Alliance Deployment Workshop Paris December 7, 2005 PLAN Cas d utilisation Déploiement du toolkit Introduction Production depuis

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

Authentification Unique (Single Sign-On)

Authentification Unique (Single Sign-On) Authentification Unique (Single Sign-On) Carl Ebacher Gestionnaire de territoire Est du Canada - Imprivata Mathieu Séguin Conseiller technique aux ventes - Imprivata Les défis du réseau de la santé Sécurité&

Plus en détail

Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement?

Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement? Comment gérer toutes mes tâches logicielles d automatisation dans un seul environnement? Avec Totally Integrated Automation Portal : un seul environnement de développement intégré pour toutes vos tâches

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Belgique-Bruxelles: Logiciels de gestion de la relation clientèle 2013/S 213-369505. Avis de marché. Fournitures

Belgique-Bruxelles: Logiciels de gestion de la relation clientèle 2013/S 213-369505. Avis de marché. Fournitures 1/6 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:369505-2013:text:fr:html Belgique-Bruxelles: Logiciels de gestion de la relation clientèle 2013/S 213-369505 Avis de marché Fournitures

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

Collab : bâtir un réseau collaboratif d entreprise. Christian Roy Conseiller centre d expertise en collaboration Desjardins

Collab : bâtir un réseau collaboratif d entreprise. Christian Roy Conseiller centre d expertise en collaboration Desjardins Collab : bâtir un réseau collaboratif d entreprise Christian Roy Conseiller centre d expertise en collaboration Desjardins 1 Christian Roy Responsable du centre d expertise en collaboration Formation Gestion

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

IIIII Sécurisation des accès Enterprise

IIIII Sécurisation des accès Enterprise IIIII Sécurisation des accès Enterprise IBM PULSE PARIS, 20 mai 2010 Anna Delambre / Thierry Musoles Security Business Unit / Enterprise Gemalto Agenda Présentation de Gemalto Solution IBM Tivoli Gemalto

Plus en détail

Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives nationales du Québec PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2008-2013 Table des matières 3 Avant-propos 4 Mot de la présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales

Plus en détail

L authentification distribuée à l aide de Shibboleth

L authentification distribuée à l aide de Shibboleth L authentification distribuée à l aide de Shibboleth Rencontre thématique à l intention des responsables des infrastructures et des systèmes dans les établissements universitaires québécois Montréal, le

Plus en détail

Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche

Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche Le cycle de développement des produits à la Société GRICS : une nouvelle approche Par : Denis Bessette Développement des systèmes Société GRICS Plan de la présentation 1. Agile et la planification stratégique

Plus en détail

Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé

Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé Article 2 : Conseils et meilleures pratiques pour gérer un cloud privé Sponsored by Mentions relatives aux droits d'auteur 2011 Realtime Publishers. Tous droits réservés. Ce site contient des supports

Plus en détail