Architecture à base de composants pour le déploiement adaptatif des applications multicomposants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Architecture à base de composants pour le déploiement adaptatif des applications multicomposants"

Transcription

1 Architecture à base de composants pour le déploiement adaptatif des applications multicomposants Dhouha Ayed, Chantal Taconet, et Guy Bernard GET / INT, CNRS Samovar rue Charles Fourier Évry, France {Dhouha.Ayed, Chantal.Taconet, RÉSUMÉ. Avec le progrès de l informatique mobile et de la technologie des terminaux, les utilisateurs ont besoin d utiliser le même ensemble d applications dans des contextes d exécutions variés. Par conséquent, les applications doivent s adapter aux différentes capacités des terminaux dès leur installation. Dans cet article, nous proposons une plate-forme pour le déploiement dynamique d applications multi-composants qui s adapte au contexte d utilisation. Cette plateforme est basée sur une description du contexte auquel le déploiement d une application peut être sensible et elle est supportée par un ensemble de composants pour la détection et l adaptation au contexte. Ces composants peuvent être rajoutés au modèle de déploiement CCM pour permettre l adaptation du déploiement au contexte. ABSTRACT. With the progress of mobile computer science and terminals technology, users need to use the same applications in different contexts. Consequently, when they are installed, applications must adapt to the various capacities of terminals. In this paper, we propose a contextaware deployment platform for multi-components applications which is based on a description of the context having an impact on the deployment of an application and on a set of context detection components and context adaptation components. These components can be added to the CCM deployment model to allow the adaptation of the deployment the context. MOTS-CLÉS : déploiement dynamique, adaptation au contexte, applications multi-composants, assemblage. KEYWORDS: just in time deployment, context-awareness, multi-component applications, assemblies.

2 2 Journées Composants Lille Mars Introduction Grâce aux progrès de l informatique mobile et de la technologie des terminaux, les utilisateurs peuvent utiliser les mêmes services à partir de terminaux différents, tels que les PCs portables, les PDAs et les téléphones mobiles. Ces terminaux ont des capacités différentes, ce qui introduit de nouveaux besoins d adaptabilité des services au contexte d utilisation. Nous définissons le contexte d utilisation d une application comme tout attribut détectable et pertinent de son environnement d exécution [STE 02][RAK 01]. Ce contexte peut représenter les capacités du terminal utilisateur, sa connexion au réseau, son environnement externe, sa localisation, son profil, ses préférences, etc. Les capacités limitées des terminaux mobiles ne permettent pas aux utilisateurs d installer toutes les applications dont ils font usage. Ils ont donc besoin d un mécanisme leur permettant de déployer provisoirement une application et la remplacer par une autre lorsqu ils en n ont plus besoin. Ce mécanisme doit être automatique, pour épargner l utilisateur des installations et des configurations manuelles et répétitives. Le déploiement représente toutes les activités qui rendent une application directement utilisable par un utilisateur. Ces activités incluent l installation, la configuration, l activation, la mise à jour et aussi la désinstallation d une application [HAL 97]. L adaptation au contexte joue un rôle important dans le déploiement dynamique des applications puisqu elle permet d installer une application sur le site utilisateur qui s adapte à ses besoins et ses contraintes environnementales. Dans cet article, nous proposons une plate-forme pour le déploiement automatique des applications multi-composants sur des machines distribuées. Cette plate-forme doit permettre de déployer dynamiquement des composants qui s adaptent au contexte d utilisation. L article est organisé de la manière suivante. La section 2 présente le modèle de déploiement proposé par CCM. La section 3 donne une vue générale sur les composants que nous voulons rajouter au modèle de déploiement CCM pour qu il supporte l adaptation au contexte. La structure de ces composants est par la suite détaillée dans la section 4 qui décrit la plate-forme de déploiement que nous proposons. Enfin, la section 5 présente quelques travaux connexes et la section 6 conclue cet article en présentant quelques perspectives. 2. Le modèle de déploiement CCM Le modèle de composants de CORBA, CCM [CCM02] a spécifié un modèle de déploiement pour les applications multi-composants en définissant un ensemble d objets et de descripteurs de déploiement. Le modèle CCM définit quatre descripteurs de déploiement.

3 Mode d emploi de article-hermes.cls 3 Le descripteur d assemblage de composants qui décrit l instanciation des composants et leurs connexions. Le descripteur de composant CORBA qui décrit les propriétés fonctionnelles (type, ports et maison) et non fonctionnelles du composant. Le descripteur logiciel du composant qui contient des informations logicielles sur le composant tels que des informations sur le fournisseur, le fichier IDL du composant, le descripteur de composant CORBA, des informations sur son implantation, l implantation de sa maison et le point d entrée de la maison. Le descripteur de propriétés du composant qui contient des valeurs pour ses attributs de configuration. L unité de déploiement dans CCM est le paquetage. Le modèle CCM définit deux types de paquetages : le paquetage de composant, associé à un seul composant, contient les implantations du composant, son descripteur de composant CORBA, son descripteur de logiciel et ses stubs et squelettes et le paquetage d assemblage, associé à un assemblage de composants, contient un ensemble de paquetages de composants et un descripteur d assemblage de composants. La figure 1 montre un diagramme de collaboration UML [UML03] qui illustre les étapes de déploiement et l interaction entre les objets de déploiement CCM. L application de déploiement commence par installer les paquetages de composants sur les sites cibles en utilisant l objet de chaque site. Ensuite, elle crée un objet en utilisant sa fabrique. L objet va lancer l assemblage de l application et va coordonner le reste des étapes de déploiement. L assemblage est lancé à travers. crée, par!"#$ %'&)( la suite un serveur de composants à travers sa fabrique qui créera une instance du conteneur du composant. Ensuite, il envoie une requête vers le container pour qu il crée les maisons des composants qu il utilisera pour instancier les composants, puis il configurera ces derniers et les connectera entre eux. Dans cet article, nous allons proposer des éléments qui peuvent être rajoutés au modèle de déploiement CCM pour adapter le déploiement au contexte d utilisation. 3. Vue générale sur l architecture à base de composants pour le déploiement adaptatif Adapter est un verbe qui signifie rendre apte à assurer ses fonctions dans des conditions particulières ou nouvelles [HAC ]. Adapter le déploiement au contexte permet de déployer une application qui répond aux besoins de l utilisateur et aux besoins de l environnement d exécution de l application. Cette adaptation peut affecter le déploiement à plusieurs niveaux. Le choix de l implémentation d un composant de type donné. Par exemple pour un composant interface utilisateur, il existe plusieurs implémentations : le déploiement choisira une implémentation adaptée aux possibilités du terminal utilisateur.

4 4 Journées Composants Lille Mars Figure 1. Architecture du déploiement CCM. Le choix de la machine d installation de certains composants. Par exemple pour un composant de traitement, qui n utilise pas de ressources autres que du CPU, le déploiement a une latitude pour choisir la machine d installation, il choisira par exemple la machine de proximité la plus puissante. Le choix de l architecture de l application. Par exemple l utilisateur peut avoir le choix entre afficher les sorties d un traitement ou les stocker. Dans le premier cas l application déployée contiendra un composant de visualisation et dans le second cas, elle contiendra plutôt un composant d archivage dans une base de données. Pour assurer l adaptation du déploiement à ces différents niveaux, nous proposons une architecture à base de composants contenant des composants qui assurent des activités de déploiement et des composants qui s occupent de l adaptation de ces activités au contexte de déploiement. Quant aux composants de déploiement, ils utilisent les interfaces CCM de déploiement et sont de deux types : des composants de type qui offrent l interface de CCM et permettent de déployer une application à partir d un descripteur d assemblage des composants de type % qui offrent l interface de CCM. Ces composants sont placés sur les machines où les composants doivent être déployés et permettent d installer localement les implémentations de ces composants. L adaptation au contexte doit être réalisée en deux étapes : la collection des informations de contexte et l analyse de ces informations pour décider les actions qui assurent l adaptation à ce contexte. Pour cela, nous proposons deux types de compo-

5 Mode d emploi de article-hermes.cls 5 sants pour adapter le déploiement au contexte : des composants de type qui collectent des informations de contexte à partir de sources diverses de contexte et identifient celles qui sont pertinentes un composant de type % qui analyse les contextes pertinents identifiés par plusieurs et décide l assemblage de l application à déployer en choisissant les implémentations des composants qui constitueront l application ainsi que leur emplacement. Ces deux types de composants d adaptation au contexte sont à leur tour déployés juste au moment du déploiement de l application demandée par l utilisateur grâce à des composants de type pour pouvoir être configurés selon le contexte actuel. La structure et les fonctionnalités de chacun des composants que nous venons de citer seront expliquées dans la section Plate-forme de déploiement adaptatif des applications multi-composants Nous décrivons dans ce qui suit la plate-forme que nous proposons pour un site prestataire de déploiement pour adapter le déploiement des applications multicomposants au contexte. Nous allons commencer par décrire la structure initiale de cette plate-forme en présentant ses différents éléments. Ensuite, nous allons nous focaliser sur les composants réalisant le déploiement adaptatif Plate-forme initiale de déploiement Pour assurer un déploiement dynamique et adaptatif des applications multicomposants, chaque application à déployer a un descripteur d assemblage abstrait et un descripteur de contexte qui décrit le contexte qui a un impact sur le déploiement de celle-ci (voir la section 4.2). Ces deux descripteurs sont respectivement placés dans un dépositaire d assemblages et un dépositaire de contexte de déploiement. Les descripteurs d assemblage abstraits ont la structure de descripteurs d assemblage CCM mais ils sont plus abstrait dans le sens où ils ne décrivent que les types de composants qui peuvent constituer l application et leurs connexions sans préciser leurs implémentations. Initialement, les composants des différentes applications à déployer sont placés dans un dépositaire de paquetages. La plate-forme de déploiement offre un ensemble de serveurs d exécution pour les instances des composants de l application à déployer qui n ont pas pu être placées sur le terminal utilisateur pour des raisons de limitations de ressources ou des raisons de colocalisation. L installation des implémentations des composants sur ces serveurs est

6 6 Journées Composants Lille Mars assurée par un composant % initialement installé sur chaque serveur d exécution. La charge de ces serveurs est enregistrée auprès d un service de recherche sur propriétés [ODP93] permettant la recherche des serveurs d exécution les moins chargés pour instancier les composants de l application à déployer. Les informations de contextes sont récupérées à partir de sources de contextes locales ou distantes. Ces sources sont des fichiers ou des logiciels cachant la complexité des capteurs de contexte comme les widgets décrits dans [DEY 01]. Les différents types d informations de contexte que peut délivrer une source de contextes sont enregistrés sur un service de recherche sur propriétés. Pour déployer une application, le terminal utilisateur doit disposer des différents services du bus CORBA, d un composant % pour installer localement les différentes implémentations des composants et d un client de déploiement lui permettant de cataloguer les applications qu il peut déployer, choisir une application et initier le déploiement. Le déploiement de toute application sera initié par un composant qui peut être initialement placé sur n importe quel serveur de la plate-forme Descripteur de contexte de déploiement Figure 2. Exemple de descripteur de contexte de déploiement. Pour décrire le contexte auquel le déploiement d une application est sensible, chaque application possède un descripteur de contexte qui décrit plusieurs contextes

7 Mode d emploi de article-hermes.cls 7 pouvant influencer son déploiement. La figure 2 montre un exemple de descripteur de contexte de déploiement. Pour chaque contexte, ce descripteur donne des informations sur le type de ce contexte et son mode d obtention et indique les informations pertinentes de ce contexte qui affecteront le déploiement de l application. Il existe deux types de contextes : des contextes toujours pertinents (AlwaysRelevant) dont le changement affecte toujours le déploiement et d autres (SpecificChange- Relevant) nécessitant des valeurs particulières pour pouvoir affecter le déploiement. Pour le deuxième type, le descripteur de contexte doit indiquer la condition devant être vérifiée pour que le déploiement soit affecté et l activité de déploiement qui sera réalisée en conséquence à cet état ( ). L activité de déploiement est décrite par un nom d activité et des paramètres. Une activité de déploiement peut être l installation d un composant, sa suppression ou la configuration d un composant existant. La figure 2 montre deux types de contexte. Le premier décrit la localisation de l utilisateur et le deuxième décrit le langage de l utilisateur. Le premier contexte est de type, sa valeur pertinente se traduit par l entrée de l utilisateur dans une zone qui s approche d une zone non couverte par le réseau. Si tel contexte se produit, il faut rajouter à l application un composant permettant à l utilisateur de travailler sur une copie locale et faire une réconciliation après la reconnexion. Le deuxième contexte est de type et représente le langage utilisé par l utilisateur. La valeur de ce contexte doit être prise en compte dès l installation de l application. Si le langage utilisé par l utilisateur change après l installation, le composant interface graphique doit être reconfiguré pour supporter ce langage Structure des composants du déploiement adaptatif Dans ce qui suit, nous présentons la structure et les fonctionnalités des composants jouant le rôle d acteurs principaux dans le déploiement adaptatif ainsi que les événements échangés entre eux Le composant Le composant est l initiateur du déploiement d une application. Dès la réception d une requête de déploiement venant de l utilisateur, il commence par déployer les composants nécessaires à l adaptation du déploiement (des composants et un composant % ). La figure 3 montre la structure du composant en IDL3. commence par récupérer le descripteur de contexte de déploiement de l application à déployer à partir du dépositaire de contexte. Pour chaque contexte décrit dans ce descripteur, il extrait son type et procède à la recherche d une source de contexte locale ou distante qui fournit des informations de contexte de ce type à l aide du service de recherche et instancie un composant de type qui va s interfacer avec cette source sur la machine où elle est placée., confi-

8 8 Journées Composants Lille Mars Figure 3. La structure IDL3 du composant PreDeployer. gure par la suite, le composant avec les éléments,,, et # du descripteur de contexte de déploiement. Ces paramètres permettent à de filtrer les états de contexte. instancie, par la suite, un composant % sur le terminal utilisateur et lui envoie le contenu de l élément DeploymentActivity- Parameters de chaque contexte pertinent décrit. Cet élément permet à Deployment- ContextAdaptor de décider les activités de déploiement à faire lorsqu une valeur de contexte pertinente est vérifiée. Enfin, connecte tous les composants et % (se trouvant initialement sur le terminal utilisateur) à DeploymentContextAdaptor comme décrit dans la figure 7 et lance le déploiement de l application en activant chaque composant instancié. Si le terminal utilisateur manque de ressources, peut utiliser le service de recherche pour trouver un serveur d exécution de proximité pour instancier % Le composant Ce composant permet de déployer une application à partir de son descripteur d assemblage, il offre l interface définie dans CCM. La figure 4 montre la struc- ture du composant en IDL3. La maison de encapsule l interface de CCM Le composant Ce composant place localement sur un site le source d implémentation d un composant suite à la demande d un composant %.La figure 4 montre la structure du composant % en IDL3.

9 Mode d emploi de article-hermes.cls 9 Figure 4. La structure IDL3 de AssemblyDeployer et ComponentDownloader Le composant Un composant de type collecte des informations de contexte et filtre les contextes pertinents selon des règles établies dans le descripteur de contexte de déploiement. La figure 5 montre la structure de en IDL3. Figure 5. La structure IDL3 du composant ContextDetector. A chaque fois qu il y a une information de contexte signalée par un événement reçu à partir d une source de contexte, vérifie le type de contexte, s il est de type ou de type et que la nouvelle valeur de contexte vérifie la condition de pertinence, il envoie un événement de type ContextInfo à % lui indiquant la nouvelle valeur du contexte Le composant % est le composant principal d adaptation au contexte. Il collecte tous les contextes pertinents et décide l assemblage de l application à déployer ainsi que l implémentation et l emplacement des composants qui vont la constituer. % construit un descripteur d assemblage CCM à partir du descripteur d assemblage abstrait du dépositaire d assemblage. Le descripteur d assemblage construit ne contient que les composants dont l utilisateur a besoin pour un contexte donné et indique les différentes implémentations choisies des composants ainsi que les machines les hébergeant. La figure 6 montre la structure du composant % en IDL3. Le composant % détient une liste de structures de contextes représentant les contextes pertinents auxquels le déploiement de l applica-

10 10 Journées Composants Lille Mars Figure 6. La structure IDL3 du composant DeploymentContextAdaptor. tion est sensible ; chaque contexte pertinent est caractérisé par un ensemble d activités de déploiement potentielles à appliquer sur un ensemble de composants qui constitueront l application et un ensemble de valeurs de propriétés qui configureront ces composants. Les valeurs de ces structures sont initialisées par les éléments contenus dans l élément envoyé par. Au fur et à mesure qu il reçoit des informations de contexte pertinentes de, % construit une liste d activités de déploiement et une liste de propriétés de configuration à partir du contenu des structures de contexte correspondantes aux informations de contexte reçues. La liste d activités de déploiement ainsi construite, permet à % de déterminer les composants qui constitueront l application à déployer en appliquant un ET logique entre les composants de cette liste et la liste de composants se trouvant dans le descripteur d assemblage abstrait récupéré du dépositaire d assemblage. Par contre, la liste de propriétés lui permet de rechercher une implémentation qui s adapte au contexte et de configurer les composants. Le descripteur d assemblage construit à partir de ces informations, permettra la création d un pour déployer l application. % utilise le service de recherche sur propriétés pour choisir les serveurs d exécution de proximité les moins chargés afin de placer les composants de l application à déployer et appelle ensuite l opération install du composant % sur chacun des serveurs choisis en leur indiquant le paquetage de composant et l implémentation à installer. Dans cette section, nous avons proposé une plate-forme de déploiement de composants basée sur les objets et les descripteurs de déploiement CCM. Cette plate-forme prend en compte le contexte d utilisation grâce à des composants d adaptation permettant de choisir les composants adéquats à l environnement logiciel et matériel du terminal utilisateur. La figure 7 montre un schéma récapitulatif qui décrit l assemblage des différents composants d adaptation du déploiement au contexte.

11 Mode d emploi de article-hermes.cls 11 Figure 7. Assemblage des composants du déploiement adaptatif. 5. Travaux connexes La solution de déploiement spécifiée dans CCM est le modèle de référence pour le déploiement des applications multi-composants. La solution que nous avons proposée vient compléter ce modèle pour le rendre adaptable au contexte. D autres travaux de recherche sur le déploiement existent. Parmi eux, nous pouvons citer les solutions de déploiement pour les applications monolithiques installées sur une seule machine comme InstallShield [INS ] et rpm packaging system [EWI 96]. Ces solutions ne prennent pas en compte l environnement sur lequel vont être installées les applications. Software Dock [HAL 97] supporte le déploiement automatique en prenant en compte la configuration système de l utilisateur. Mais ne supporte pas la description d assemblages des applications. [MIK 02] décrit une approche pour le déploiement d applications multi-composants sur des terminaux mobiles en proposant des composants de déploiement et de gestion d architecture d applications légers. Cette approche permet la modification de l architecture de l application au cours de l exécution sans description de règles précisant suite à quels besoins ces reconfigurations d architectures seront réalisées. La soumission de spécification de l OMG du déploiement des applications multicomposants [DEP03] prend en compte les propriétés du domaine et des noeuds sur

12 12 Journées Composants Lille Mars lesquels vont être déployés les composants de l application sans prendre en considération le contexte d utilisation d une manière générale. Notre travail est une suite des travaux de recherches qui ont été réalisés dans le cadre de SDI [TAC 03] qui représente une infrastructure pour le déploiement dynamique des applications multi-composants. SDI prend en compte le contexte d utilisation en se basant sur un service de recherche sur propriétés permettant de trouver les serveurs d exécutions et les implémentations de composants qui s adaptent au contexte. Le code de déploiement de SDI est spécifique à l application à déployer. Dans cet article, nous avons présenté une plate-forme générale pour la prise en compte du contexte d utilisation durant le déploiement. L avantage principal de cette plate-forme est la description de règles d adaptation au contexte à l aide d un descripteur de contexte. 6. Conclusion L adaptation au contexte est un facteur clé du déploiement des applications dans un environnement mobile. Cet article présente une solution pour l adaptation au contexte du déploiement des applications multi-composants. Cette solution consiste en un ensemble de composants de détection d états pertinents de contexte et un ensemble de composants qui analysent ces états pour décider les activités de déploiement à réaliser qui s adaptent au contexte. Les composants assurant l adaptation du déploiement sont à leur tour dynamiquement déployés au moment du déploiement de l application demandée par l utilisateur pour pouvoir prendre en compte le contexte courant. L adaptation au contexte est en grande partie assurée grâce à un système d événements et une description du contexte pertinent de déploiement dans un descripteur de contexte de déploiement. La plate-forme que nous avons proposée offre la possibilité d héberger les instances de composants hors du terminal utilisateur au cas où ce dernier manque de ressources et utilise un service de recherche sur propriétés qui joue un rôle primordial dans l adaptation en permettant de trouver les capteurs de proximité. Cette solution est en cours d implémentation sur la plate-forme OpenCCM [OPE ]. Comme prochaines étapes, nous voulons prendre en compte le contexte d utilisation après l installation de l application et reconfigurer dynamiquement l architecture de l application déployée en cours d exécution. Notre but est d assurer un déploiement distribué sur plusieurs machines d exécution, nous devons donc trouver des solutions pour les erreurs de déploiement dues à cette distribution. Le repliement automatique des composants qui ont été placés sur les serveurs d exécution et qui ne sont plus utilisés est aussi à étudier. Enfin, pour obtenir des temps de déploiement acceptables, l étude de la performance est incontournable dans ce domaine.

13 Mode d emploi de article-hermes.cls Bibliographie [CCM02] OMG, «CORBA Components Version 3.0 : An adopted Specification of the Object Management Group», Juin [DEP03] OMG, «Specification for Deployment and Configuration of Component Based Distributed Applications», Mars [DEY 01] DEY A., ABOWD G., SALBER D., «A conceptual framework and toolkit for supporting the rapid prototyping of context-aware applications», Human-computer Interaction, vol. 16, n o 2-4 (special issue on context-aware computing), 2001, p [EWI 96] EWING M., TROAN E., «The RPM Packaging System», February [HAC ] HACHETTE, «Le dictionnaire universel francophone en ligne», http ://www.francophonie.hachette-livre.fr. [HAL 97] HALL R., HEIMBEIGNER D., VAN DER HOEK A., WOLF A., «An architecture for Post-Development Configuraion Management in a Wide-Area Network», The International Conference on Distributed Computing Systems, Mai, [INS ] INSTALLSHIELD, http ://www.installshield.com. [MIK 02] MIKIC-RAKIC M., MEDVIDOVIC N., «Architecture-Level Support for Software Component Deployment in Resource Constrained Environments», The first International IFIP/ACM Working Conference on Component Deployment, Berlin, Allemagne, Juin, [ODP93] «Information Technology - Open Distributed Computing - ODP Trading Function», ISO/IEC JTC1/SC21.59 Draft, ITU-TS-SG 7 Q16 report, Novembre [OPE ] OPENCCM, http ://openccm.objectweb.org. [RAK 01] RAKOTONIRAINY A., INDULSKA J., LOKE S., ZASLAVSKY A., «Middleware for Reactive Components : An Integrated Use of Context, Roles, and Event Based Coordination», IFIP/ACM International Conference on Distributed Systems Platforms, Heidelberg, Allemagne, Novembre, [STE 02] STEPHEN S., YU W., FARIAZ K., «Development of Situation-Aware Application Software for Ubiquitous Computing Environments», COMPSAC 02, Angleterre, [TAC 03] TACONET C., PUTRYCZ E., BERNARD G., «Context Aware Deployment for Mobile Users», COMPSAC 03, Dallas, Novembre, [UML03] OMG, «OMG Unified Modeling Language Specification, version 1.5», Mars 2003.

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES

ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES ETUDE COMPARATIVE DES SERVICES DE RECHERCHE SUR PROPRIETES Dhouha Ayed, Chantal Taconet et Guy Bernard GET / INT, CNRS Samovar 9 rue Charles Fourier, 91011 Évry, France {Dhouha.Ayed, Chantal.Taconet, Guy.Bernard}@int-evry.fr

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne Architecture de déploiement d un système réparti Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne I. Introduction Contexte du travail. Étude du déploiement. Modélisation

Plus en détail

Use Cases. Introduction

Use Cases. Introduction Use Cases Introduction Avant d aborder la définition et la conception des UC il est bon de positionner le concept du UC au sein du processus de développement. Le Processus de développement utilisé ici

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Conventions communes aux profils UML

Conventions communes aux profils UML Conventions communes aux profils UML Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti)* Référence : Livrable 2.1 Date : Juin 2002 * : Les partenaires du

Plus en détail

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML UML UML 1ère partie Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html LOG2000 Éléments du génie logiciel 2002 Bayomock André-Claude PLAN Définition et historique Vue générale A quoi

Plus en détail

Service de réconciliation pour la synchronisation de copies

Service de réconciliation pour la synchronisation de copies Service de réconciliation pour la synchronisation de copies L. Chateigner, S. Chabridon, N. Sabri et G. Bernard CNRS UMR SAMOVAR 01-03 juin 2004 Plan Service de réconciliation pour la synchronisation de

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Conception et développement d applications avec OpenCCM

Conception et développement d applications avec OpenCCM * CE * URE Conception et développement d applications avec OpenCCM RNRT * * Philippe.Merle@lifl.fr Equipe GOAL Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille Revue finale CESURE, Marseille, 18 décembre

Plus en détail

PROJET D INTEGRATION DE DEVELOPPEMENT

PROJET D INTEGRATION DE DEVELOPPEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PROJET

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1)

Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1) Spécification du profil UML d assemblage cible EJB (version 1) Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti) Référence : Livrable 2.2 Date : 31 mai 2002

Plus en détail

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement

Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement Claude Belleil Université de Nantes Le langage UML 2.0 Diagramme de Déploiement 1 Introduction Le diagramme de déploiement spécifie un ensemble de constructions qui peuvent être utilisées pour définir

Plus en détail

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+)

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) Xavier Jeannin GIP RENATER 23-25, rue Daviel 75013 PARIS Résumé Dans le cadre du projet GN3+ (avril 2013 Mars 2015), parmi la tâche orientée

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

Systèmes Logiciels et Applications Réparties

Systèmes Logiciels et Applications Réparties des Systèmes Logiciels et Applications Réparties GOAL/ADAM Team Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille & INRIA Institut National des Télecommunications, Evry 16 janvier 2008 Plan Introduction

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005

Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005 Examen CAR 2 Heures Tout documents autorisés le 17 Novembre 2005 Rappel : Tout méta-modèle ou profil doit être commenté! 1 Question de compréhension du cours barème indicatif : 5 points Q : Lorsque l on

Plus en détail

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD PARTIE CLIENT Version 1.4. 21/06/2013 Partie client Page 1 Sommaire 1 FONCTIONS CLES DU PORTAIL 3 1.1 Pré-requis d utilisation des services Cloud 3 1.2 Principes de

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model

Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model Conteneurs Adaptable Dynamiquement pour la plateforme CORBA Component Model Model Journée de l'action spécifique CNRS-GET Systèmes répartis et réseaux adaptatifs au contexte ( Context-Aware ) Laboratoire

Plus en détail

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours - Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 Plan Contexte Problèmes CORBA PaCO++ Conclusion / perspectives Contexte : couplage de code Structural Mechanics Optics Thermal Dynamics Satellite design

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Philosophie des extensions WordPress

Philosophie des extensions WordPress 8 Philosophie des extensions WordPress Le concept L une des forces de WordPress dans la jungle CMS, c est la simplicité de création d extensions. Il y a plusieurs raisons à cela. Des raisons techniques

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

SDL: 20 ans de programmation basée modèle

SDL: 20 ans de programmation basée modèle SDL: 20 ans de programmation basée modèle Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin @ pragmadev.com Principes MDE, MDA et MDD: Approche orienté modèle PIM: Platform Independant Model PDM: Platform Definition Model

Plus en détail

V-Ingénierie. présente

V-Ingénierie. présente V-Ingénierie présente Le générateur d applications universel pour une acquisition de données sur terminaux radiofréquences & PC avec module d interface ERP V- Ingénierie 2 rue Auguste Bartholdi 78420 Carrières

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation du service Web d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation du service Web d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation du service Web d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.1.0 du 31/01/2015 Table des matières Présentation d

Plus en détail

Visual Studio 2013 Concevoir et développer des projets Web, les gérer avec TFS 2013

Visual Studio 2013 Concevoir et développer des projets Web, les gérer avec TFS 2013 Introduction 1. Présentation du cas d étude 13 1.1 Présentation générale 13 1.2 Présentation des applications 13 2. Déroulement du projet 14 3. Pré-requis et fondamentaux techniques à connaître 15 3.1

Plus en détail

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari FRE 2672 Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS Tarak Chaari INSA de Lyon Encadreurs: André Flory & Frédérique Laforest Laboratoire d'informatique en Image et

Plus en détail

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation Ingénerie du logiciel orienté objet Répétition : Les cas d utilisation Cours d Ingénierie du Logiciel Orienté-Objet Examen écrit du mercredi 5 juin 2005 Livres fermés. Durée : 3 heures /2. Veuillez répondre

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Emmanuel Bruno Jacques Le Maitre Elisabeth Murisasco Laboratoire SIS, Equipe Informatique Université de Toulon et du Var Bâtiment R, BP

Plus en détail

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur.

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur. TP PERSONNALISER SON POSTE DE TRAVAIL LES COMPTES, LES GROUPES C'EST QUOI? Les comptes et les groupes permettent de gérer plus facilement l administration d une machine. Il semble assez logique que sur

Plus en détail

Étude de cas. UML n est pas une méthode

Étude de cas. UML n est pas une méthode Étude de cas UML n est pas une méthode UML n est pas une méthode, mais un simple langage ; l OMG ne préconise pas de processus ; il n existe pas une démarche unique qui fixe l ordre dans lequel les modèles

Plus en détail

Cursus Sage ERP X3 Outils & Développement. CURSUS Sage ERP X3 Outils & Développement ADVANCED. Administration avancée.

Cursus Sage ERP X3 Outils & Développement. CURSUS Sage ERP X3 Outils & Développement ADVANCED. Administration avancée. Cursus Outils & Développement Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits». Nous vous proposons

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

Introduction à LDAP et à Active Directory... 15. Étude de cas... 37

Introduction à LDAP et à Active Directory... 15. Étude de cas... 37 Introduction à LDAP et à Active Directory... 15 Généralité sur l annuaire et LDAP... 16 Qu est-ce qu un annuaire?... 16 Un peu d histoire sur le protocole... 16 LDAP version 2 et version 3... 17 Le standard

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Application de gestion d une bibliothèque municipale

Application de gestion d une bibliothèque municipale Application de gestion d une bibliothèque municipale Réalisé par : TARIK NASRAOUI NAMEZ MOHAMED 08/03/ Cadre réservé à l encadrant : Code d identification du Candidat : Nom des Validateurs Commentaires

Plus en détail

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : présentation de l architecture Par le service des publications Citrix Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire l'objet de modifications sans

Plus en détail

Documentation utilisateur FReg.NET

Documentation utilisateur FReg.NET Epitech Documentation utilisateur FReg.NET Document réservé aux utilisateurs souhaitant comprendre rapidement le fonctionnement du logiciel FReg.NET Lago_a, schehl_c, narcis_m, clique_x, tran-p_n 5/14/2010

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

SAS BI DASHBOARD 4.3 : POUR LE MEILLEUR ET POUR LE FILTRE

SAS BI DASHBOARD 4.3 : POUR LE MEILLEUR ET POUR LE FILTRE SAS BI DASHBOARD 4.3 : POUR LE MEILLEUR ET POUR LE FILTRE En tant qu outils d aide à la décision, les tableaux de bord doivent répondre rapidement. Pour participer à cet effort de réactivité en termes

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main

Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main Temps : 3h Objectifs : Prendre connaissance du système. Lire les diagrammes UML et comprendre le fonctionnement du système. Mettre en place une maquette

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO COMMENT VALIDER VOTRE INSTALLATION SAS ACTIVITY-BASED MANAGEMENT 7.2? Vous venez d installer SAS Activity-Based Management 7.2. Ce document va vous aider à valider votre installation. Il pourra également

Plus en détail

Documentation du serveur de jeu

Documentation du serveur de jeu Documentation du serveur de jeu Introduction Ce document décrit le rôle de notre serveur de jeu et les fonctionnalités qu il fournit à l application Android. Nous détaillerons aussi l architecture et les

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 CYCLE de VIE des SYSTEMES INFORMATISES Expression du besoin Développement du «système» Exploitation

Plus en détail

Supervision des réseaux et services pair à pair

Supervision des réseaux et services pair à pair Supervision des réseaux et services pair à pair Présentation des travaux de Thèse Guillaume Doyen LORIA - Université Henri Poincaré pour l obtention du Doctorat en Informatique de l université Henri Poincaré

Plus en détail

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Contexte : Dans le cadre de l optimisation de l administration du réseau, il est demandé de simplifier et d optimiser celle-ci. Objectifs

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

Architectures à composants

Architectures à composants Interaction requête/réponse Architectures à composants!communication par requête/réponse client requête réponse serveur Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Université Pierre et Marie Curie Master Informatique

Plus en détail

Qu est ce que l environnement Eclipse?

Qu est ce que l environnement Eclipse? Qu est ce que l environnement Eclipse? Bernard DAUTREVAUX Directeur formation et conseil Acsys www.ac6-formation.com Pour en savoir plus: nos formations Eclipse +33 (0)1 41 16 80 10 Page 0 assistance conseil

Plus en détail

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e :

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e : CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE Projet 2 Gestion des services enseignants G r o u p e : B E L G H I T Y a s m i n e S A N C H E Z - D U B R O N T Y u r i f e r M O N T A Z E R S i

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

En 2000 l OMG propose une approche nommée MDA Model Driven Architecture, S appuyant sur le standard UML pour

En 2000 l OMG propose une approche nommée MDA Model Driven Architecture, S appuyant sur le standard UML pour MDA (Model Driven Architecture) Ingénierie logicielle guidée par les modèles S.N Historique: En 2000 l OMG propose une approche nommée MDA Model Driven Architecture, S appuyant sur le standard UML pour

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail

PROCEDURE D INSTALLATION

PROCEDURE D INSTALLATION PROCEDURE D INSTALLATION VIGILENS Mise à jour : Juillet 2014 VIGILENS SARL 53, rue Vauban F 69006 LYON www.vigilens.net Sommaire 1. Liste des modifications apportées au document... 3 2. Installation et

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

CSCW : une Bibliographie

CSCW : une Bibliographie CSCW : une Bibliographie 1 Si Vous êtes pressés 2 Objectif bibliographie de CSCW + documentation de notre démarche : support de la création d applications CSCW par le Model Driven Engineering La mobilité

Plus en détail

Symphony Déployer des collections sur différents emplacements

Symphony Déployer des collections sur différents emplacements Symphony Déployer des collections sur différents emplacements Sandrine MARTINEZ 19/05/2014 1 / 28 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document... 3 2. Etapes... 4 3. Configuration de Wireless

Plus en détail

Modèle d implémentation

Modèle d implémentation Modèle d implémentation Les packages UML: Unified modeling Language Leçon 5/6-9-16/10/2008 Les packages - Modèle d implémentation - Méthodologie (RUP) Un package ou sous-système est un regroupement logique

Plus en détail

Environnements de développement (intégrés)

Environnements de développement (intégrés) Environnements de développement (intégrés) Développement de greffons Patrick Labatut labatut@di.ens.fr http://www.di.ens.fr/~labatut/ Département d informatique École normale supérieure Centre d enseignement

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

Conception Plateforme Messagerie

Conception Plateforme Messagerie Conception Plateforme Messagerie Date du document Vendredi 19 mai 2006 Sommaire du document I. Introduction...1 II. Une vision globale du système...1 1. Le diagramme de classes UML...1 2. Détail des méthodes

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Installation et configuration de base de l active Directory

Installation et configuration de base de l active Directory SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Installation et configuration de base de l active Directory Description: Ce projet a pour but d installer l active directory et de créer une redondance en cas de

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Université de Bangui. Modélisons en UML

Université de Bangui. Modélisons en UML Université de Bangui CRM Modélisons en UML Ce cours a été possible grâce à l initiative d Apollinaire MOLAYE qui m a contacté pour vous faire bénéficier de mes connaissances en nouvelles technologies et

Plus en détail

Déployer Windows Vista en entreprise... 15. L étude de cas... 25

Déployer Windows Vista en entreprise... 15. L étude de cas... 25 Déployer Windows Vista en entreprise... 15 Introduction... 16 Les deux grandes méthodes de déploiement... 16 Le manque de standardisation... 17 Le concept Windows Imaging... 17 Le ressource kit de déploiement...

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca Valum micro-framework web Guillaume Poirier-Morency poirigui@iroumontrealca Résumé Valum est un micro-framework web écrit en Vala génèse et historique du langage Vala présentation du framework Valum exemples

Plus en détail

Quoi de neuf dans. la version 12?

Quoi de neuf dans. la version 12? NETSUPPO RT R MANAGE 12 Quoi de neuf dans la version 12? NetSupport Manager continue à offrir des capacités de pointe en matière de gestion de bureau et de support PC à distance. Depuis un ordinateur de

Plus en détail

TD n 1 : Architecture 3 tiers

TD n 1 : Architecture 3 tiers 2008 TD n 1 : Architecture 3 tiers Franck.gil@free.fr 27/10/2008 1 TD n 1 : Architecture 3 tiers 1 INTRODUCTION Ce TD, se propose de vous accompagner durant l installation d un environnement de développement

Plus en détail

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt Procédure pas à pas de découverte de l offre Service Cloud Cloudwatt Manuel Utilisateur 03/07/2014 Cloudwatt - Reproduction et communication sont interdites sans autorisation 1/45 Contenu 1. Introduction...

Plus en détail

Construction d Applications Réparties

Construction d Applications Réparties Construction d Applications Réparties Jean-Francois Roos LIFL - équipe GOAL USTL - bâtiment M3 Extension - bureau 204 Jean-Francois.Roos@lifl.fr Avril 1 Objectifs du cours Appréhender la conception d applications

Plus en détail