CAHIER SPECIAL DES CHARGES N O H84

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER SPECIAL DES CHARGES N O2.04.03-12H84"

Transcription

1 SERVICE PUBLIC DE WALLONIE DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE DE LA MOBILITE ET DES VOIES HYDRAULIQUES - DGO2 Rue du Joncquois, 118, 3ème étage 7000 Mons Tél. : 065/ Fax : 065/ Département des Voies hydrauliques de l Escaut DO243 Direction de la gestion des équipements MARCHE DE TRAVAUX Références: DO243/HTE /OM/CSC12H84 CAHIER SPECIAL DES CHARGES N O H84 Objet : Lys mitoyenne, Haut-Escaut, Canal Nimy-Blaton-Péronnes, Canal de Pommeroeul à Condé, Canal du Centre Remplacement et modernisation des caméras de surveillance et de la supervision Marché public de travaux - Adjudication publique Cahier des charges n O H84 L'adjudication publique aura lieu le vendredi 23 novembre 2012 à 11 heures devant Monsieur ir. F. NIEUS, Ingénieur en Chef-Directeur à la Direction de la gestion des équipements des voies hydrauliques de l Escaut, 3ème étage, 118, rue du Joncquois 7000 MONS. L'enveloppe contenant l'offre doit obligatoirement mentionner la date de l'ouverture des offres et le numéro du présent cahier spécial des charges (voir ci-dessus). En cas d'envoi par la poste, cette enveloppe fermée est glissée dans une seconde enveloppe dûment affranchie et envoyée à l'adresse indiquée à la rubrique «offre». Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus en s'adressant à Monsieur ir M. OMEY Attaché ou Monsieur Robert Mariaulle Assistant principal à la Direction de la gestion des équipements des voies hydrauliques de MONS DO243 Rue du Joncquois, 118 à 7000 MONS. (Tél. 065/ GSM : 0475/ ou 0477/ ).

2 Table des matières I. Description du marché Descriptif général Objet du marché Nature du marché Information importante sur les tranches Situation des sites Particularités climatiques et d environnement... 8 II. Description technique Descriptif détaillé des sites Ecluse de Comines Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Ecluse d Hérinnes Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Ecluse de Kain Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Particularités Ecluse de Péronnes Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Ecluse de Péronnes Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Ecluse de Pommeroeul Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Particularités Ecluse d Hensies Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Particularités Ecluse d Obourg Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Ecluse d Havré

3 2.9.1 Caméras existantes Caméras supplémentaires Passage de fibre optique Particularités Récapitulatif des caméras Description des liaisons fibres optiques Liaison dans gaines existantes Liaison par tranchée Caractéristiques de la tranchée Caractéristiques des gaines Caractéristiques de la fibre Caractéristiques des chambres de visite Chambres de visites en polycarbonate Chambres de visites en béton Description des équipements vidéo Caméras «PTZ» Description Spécifications Boîtier de protection pour caméras «PTZ» Caméras «Fixes» Description Spécifications Boîtier de protection pour caméras fixes Caméra dôme fixe IP Description des postes de commande Serveur vidéo Poste opérateur Mur d images Description du logiciel de gestion vidéo Description générale Architecture Application Evénements et alarmes Gestion de la vidéo numérique Description technique : fonctionnalités logicielles Accès à l application Paramétrage Base de donnée Supervision Interface Homme Machine IHM Cartographie Evènements et alarmes Masquage Gestion d un mur d images Remarque importante Ensemble système d enregistrement Stockage numérique

4 10.2 Espace de stockage No Break Enregistrement Détection de mouvement (VMD = Video Motion Detection) Sécurisation des enregistrements Période de rétention Relecture et exportation Relecture Exportation Historique Sécurisation de l écluse d Hensies Généralité et fonctionnement Zone clôturée Supervision du système anti vandalisme Sensibilité Maintenance Conditions particulières Considération générale Contrôles et essais Etude et encodage des données G.M.A.O Mise à jour des dossiers de référence de l Administration Matériel de réserve Outillage particulier Formation du personnel de l administration Documentation à fournir Documents minimums à fournir dans l offre Documents à fournir en fin d entreprise III. Conditions administratives IV. Prescriptions techniques IV.1 Prescriptions fibres optiques Câbles à fibres optiques et accessoires Généralités Portée des spécifications Normes internationales Conditions d ambiance Installation Mesures de vérification de la conformité des produits Caractéristiques générales des câbles Dossier technique du câble Composition du câble Revêtement extérieur du câble Découplage mécanique des fibres optiques Rayon de courbure Traction Spécifications optiques des fibres Spécifications techniques du câble renforcé 24 fibres optiques et du câble 6 fibres optiques

5 13.3 Boîtes de jointage pour fibres optiques Généralités Manière de jointer les fibres optiques Description fonctionnelle des boîtes de jointage Description fonctionnelle Les cassettes de jointage Stockage des surlongueurs de fibres Utilisation de joints mécaniques Soufflage, jointage et tests d un câble à fibres optiques Soufflage d un câble à fibres optiques Opérations à exécuter au bac intermédiaire et aux extrémités des câbles Précautions Jointage des câbles Caractéristiques des joints sur fibre Caractéristiques des joints une fois la boîte fermée Gaines de soufflage Définition Conditions d utilisation Spécifications du type de gaines Généralités Description des gaines Propriétés géométriques et mécaniques Installation des câbles par voies de soufflage Assemblage des gaines Appareils de soudage Outillage auxiliaire Préparation du tube Electrosoudage Préparation Procédure d électrosoudage Contrôle de la procédure d électrosoudage Suivis de contrôle des soudures Réparation des soudures Coût du contrôle supplémentaire et réparations Changement de direction des conduites Prescriptions techniques relatives à la pose et aux tests des gaines pour le soufflage de câbles à fibres optiques Pose des gaines pour le soufflage de câbles à fibres optiques Essais et mesures effectués sur les gaines pour soufflage de câbles à fibres optiques Prescriptions relatives aux chambres de visite Constitution Obturations Placement Réserve de câbles Plaquette d identification OFFRE

6 I. Description du marché 1. Descriptif général 1.1 Objet du marché Le présent marché a pour objet le remplacement et la modernisation de l ensemble des caméras de surveillance installées sur les installations hydrauliques de la direction opérationnelle de la gestion des équipements des voies hydrauliques de l Escaut (DO243). Les caméras existantes ont fait leurs temps. A présent, leur maintenance devient difficilement réalisable par le manque de pièces de rechange et le caractère «obsolètes» de celles-ci. Afin de veiller au mieux à la qualité et au bon fonctionnement des systèmes de surveillance sur les différents ouvrages présents sur l ensemble des sites de ce présent marché tout en garantissant une maintenance efficace, il a été décidé de remplacer et moderniser l ensemble des caméras. De nouvelles caméras seront également ajoutées. L objet final du projet permettra donc aux éclusiers de bénéficier d un système de surveillance plus adapté et plus efficace. Il garantira ainsi le bon fonctionnement des installations. Il apportera également aux différents bateliers un sentiment de sécurité plus important et ce surtout dans des conditions difficiles telles que la navigation nocturne. L attention du soumissionnaire est attirée sur le fait que l infrastructure câblée existante est remplacée par de la fibre optique. Le présent marché comprend notamment : o les études préalables, l établissement des plans ; o les démarches administratives ou informatives concernant le chantier notamment en ce qui concerne les demandes d interruption ou de restriction de la navigation ou de la circulation routière ; o la fourniture de caméras mobiles, fixes et leurs installations ; o la fourniture et l installation de nouveaux systèmes de supervision complète (postes opérateurs, écrans, serveur, ) ; o le placement de fibres optiques dans des gaines existantes ; 5

7 o la pose, le tirage de câbles, soufflage de fibres optiques, en tranchée et diverses traversées éventuelles entre les différents équipements (pont(s), caniveau(x), traversée(s) sous fluviale, ) ; o les percements, saignées, fourreaux, fermetures coupe-feu et ragréages éventuels ; o les raccordements corrects au niveau des caméras et des locaux techniques ; o la fourniture des softwares et la programmation de ceux-ci sur site ; o les tests et mise en service des installations ; o la fourniture du dossier as-built avec les plans, notices d emploi, fiches techniques des installations ainsi qu un plan de maintenance des installations et intégration de ces documents dans la base de données de la DO243 ainsi que dans la G.M.A.O. ; o la fourniture des pièces de réserves permettant les entretiens ainsi que la maintenance préventive des installations pour une période de 5 ans ; o la fourniture de l outillage particulier nécessaire à l entretien et à la maintenance des installations ; o la remise en ordre générale du chantier ; o l écolage du personnel ; o 1.2 Nature du marché La procédure d adjudication consiste en une adjudication publique. Le marché à conclure est un marché de travaux, marché pluriannuel à tranches conditionnelles comportant une tranche ferme, engagée sur le budget 2012 de la Région wallonne, couvrant les travaux relatifs à l objet ci-dessus en 3 tranches conditionnelles, s étendant sur les 3 années suivantes, couvrant les travaux relatifs aux sites précisés dans le CSC. Une offre commune à toutes les tranches est établie avec métré récapitulatif distinct pour chacun des sites relatifs à une tranche. La planification des tranches conditionnelles dépend des disponibilités budgétaires de la Région wallonne. Suivant l année budgétaire, l administration se réserve le droit de commander l exécution des travaux relatifs à un nombre variable de site, et ce sans que l'adjudicataire n'ait droit à aucune indemnité de ce fait. La tranche ferme lie l Administration et l adjudicataire pendant la phase d exécution des travaux relative à l objet des travaux ci-dessus. De plus, si à la fin de la troisième année, les travaux relatifs à tous les sites ne sont pas engagés, l administration restera donc libre, sans qu elle ait à justifier sa décision et sans devoir verser de dédit, de ne pas poursuivre l entreprise. Passé ce délai, l adjudicataire sera délié de tous ses engagements. 6

8 L adjudicataire s engage à poursuivre l exécution des tranches conditionnelles pour autant que la notification éventuelle de l approbation de chacune de celle-ci lui soit expédiée. 1.3 Information importante sur les tranches Ce présent cahier des charges sera réalisé en 3 tranches distinctes : Les sites de Comines, Kain et Hérinnes constituent la tranche ferme ; Les sites d Havré, Péronnes 1 et 2 constituent la deuxième tranche ; Les sites d Hensies, Pommeroeul et Obourg constituent la troisième tranche. Chaque tranche est considérée comme un marché séparé indépendant et chacun de ces marchés seront notifiés de manière séparées. 1.4 Situation des sites Les voies navigables concernées par le présent marché de travaux sont les suivantes : Lys mitoyenne ; Haut-Escaut ; Canal Nimy-Blaton-Péronnes ; Canal de Pommeroeul à Condé ; Canal du Centre. Tout au long de ces cours d eau, on retrouve les installations concernées suivantes : 1) Ecluse de Comines ; 2) Ecluse d Hérinnes ; 3) Ecluse de Kain ; 4) Ecluse de Péronnes 2 ; 5) Ecluse de Péronnes 1 ; 6) Ecluse de Pommeroeul ; 7) Ecluse d Hensies ; 8) Ecluse d Obourg ; 9) Ecluse d Havré ; L ensemble de la situation géographique des installations est repris sur la figure ci après. 7

9 Ecluse de Comines Ecluse d Hérinnes Ecluse de Kain Ecluse de Pommeroeul Ecluse de Péronnes 2 Ecluse de Péronnes 1 Ecluse d Hensies Ecluse d Obourg Ecluse d Havré Les sites sont gérés par les services des Voies hydrauliques de Mons et de Tournai. 1.5 Particularités climatiques et d environnement Les zones concernées par le présent Cahier des Charges sont situées sur les différents ouvrages précités, et sont soumises à ses conditions climatiques. Citons par exemple : températures entre -20 et + 45 ; glace sur le fleuve ou canal ; vent fort ; orages, pluie, bruine ; brouillard ; givre ; neige ; L attention de l Entrepreneur est attirée sur les conditions d humidité auxquelles sont soumis les équipements placés à l extérieur (humidité relative jusqu à 90 %). Les équipements centraux sont installés dans des locaux occupés par du personnel (+ 15 C à + 30 C). 8

10 II. Description technique 2. Descriptif détaillé des sites Les sites de ce présent cahier des charges sont équipés d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial et à l exploitation des ouvrages présents. Chaque poste de commande est (ou sera susceptible d être) opérationnel 24 heures sur 24, les caméras doivent donc fonctionner de nuit. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Notons que la disposition des caméras actuelles présente une numérotation particulière : d une part, certains numéros ne sont pas présents et d autre part, la répartition des numéros n est pas cohérente. Une nouvelle numérotation est à réaliser de manière cohérente (numérotation continue de l amont vers l aval). Avant de commencer le descriptif des différents sites, voici la légende des divers éléments rencontrés sur les photos ci-après : Position caméra conservée Position ancienne caméra à retirer et remplacer Position nouvelle caméra Tracé fibre optique dans gaine existante Tracé fibre optique dans nouvelle tranchée Chambre de visite Les caméras sont les suivantes : 9

11 2.1 Ecluse de Comines Notons que l écluse de Comines possède déjà de nouvelles caméras. Celles-ci ne doivent pas être remplacées mais sont indiquées de manière à avoir les informations nécessaires en ce qui concerne la nouvelle supervision ainsi que le tracé fibre optique Caméras existantes Le site de l écluse de Comines est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial au niveau de celle-ci. Il y a 3 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 3 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du pont qui se trouve à l aval de l écluse pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Les informations de cette caméra sont envoyées à l écluse via une antenne. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l Entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. Les photos ci-dessous reprennent approximativement la position des caméras précitées : 10

12 2 1 3 Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Pas de caméras supplémentaires nécessaires Passage de fibre optique Il n y a pas de passage fibre optique pour l écluse de Comines. Seule l ensemble de la supervision est modifiée. Le tout est raccordé sur les anciennes caméras présentes. 11

13 2.2 Ecluse d Hérinnes Caméras existantes Le site de l écluse d Hérinnes est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 4 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Caméra N 3 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 4 Caméra mobile, placée en rive droite en poste avancé à l aval pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Les informations de cette caméra sont envoyées à l écluse via une antenne. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. Les photos ci-dessous reprennent approximativement la position des caméras précitées : 12

14 Un plan plus précis est fourni en annexe. 13

15 2.2.2 Caméras supplémentaires Deux caméras supplémentaires devront être installées (en bleu sur la figure précédente et la suivante) : Caméra N 5 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du barrage, à la tête intermédiaire de l écluse pour visualiser le passage entre le barrage et l écluse, de même que la rive gauche de l écluse afin de vérifier l amarrage des bateaux (des positions prédéfinies doivent être enregistrées). Un poteau pour sa fixation est à prévoir. Caméra N 6 Caméra mobile, placée en rive droite en poste avancé à l amont de l écluse au droit du canal de l Espierres de façon à visualiser les bateaux qui sortent de ce canal. Un poteau pour sa fixation est à prévoir. 6 14

16 2.2.3 Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse d Hérinnes : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 7 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point

17 2.3 Ecluse de Kain Caméras existantes Le site de l écluse de Kain est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 6 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Caméra N 3 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 4 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la signalisation fluviale en poste avancé à l amont de l écluse (en face de la patinoire) pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l amont. En direction de la traversée de Tournai. Caméra N 5 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la signalisation fluviale en poste avancé à l amont de l écluse (en face de la patinoire) pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l amont. En direction de l écluse de Kain. Caméra N 6 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau du pont à l aval de l écluse pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. En direction de l écluse de Kain. 16

18 Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. Les photos ci-dessous reprennent approximativement la position des caméras précitées :

19 Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Une caméra supplémentaire devra être installée (en bleu sur la figure précédente) : Caméra N 7 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du barrage, à la tête intermédiaire de l écluse pour visualiser le passage entre le barrage et l écluse, de même que la rive gauche de l écluse afin de vérifier l amarrage des bateaux (des positions prédéfinies doivent être enregistrées). Un poteau pour sa fixation est à prévoir Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse de Kain : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 9 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point

20 2.3.4 Particularités L écluse de Kain possède un enregistreur des images vidéo. Cela permet de garantir un meilleur fonctionnement d une future fonctionnalité de l ouvrage. En effet, dans un avenir proche, le site de Kain sera susceptible de téléconduire d autres sites (Hérinnes, l Alternat, le pont Notre-Dame, ). 19

21 2.4 Ecluse de Péronnes Caméras existantes Le site de l écluse de Péronnes 2 est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 5 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte aval, côté bief pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 2 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte aval, côté sas pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 3 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte amont, côté sas pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 4 Caméra mobile, placée au niveau du centre de la porte aval, sur une passerelle, côté sas pour visualiser le sas de l écluse. Caméra N 6 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau du dégrilleur pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. 20

22 La photo ci-dessous reprend approximativement la position des caméras précitées : Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Une caméra supplémentaire devra être installée (en bleu sur la figure précédente) : Caméra N 5 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau de la signalisation fluviale amont pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l amont. La fixation se fait sur la signalisation Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse de Péronnes 2 : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. 21

23 b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 2 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point

24 2.5 Ecluse de Péronnes Caméras existantes Le site de l écluse de Péronnes 1 est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 6 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la signalisation amont pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l amont. Caméra N 2 Caméra fixe, placée en rive gauche au niveau de la porte amont, côté sas pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 3 Caméra fixe, placée en rive gauche au niveau de la porte aval, côté sas pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 4 Caméra fixe, placée en rive gauche au niveau de la porte amont, côté bief pour visualiser le passage de la tête amont, en dessous du pont. Caméra N 6 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du dégrilleur pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Caméra N 8 Caméra mobile, placée au niveau du centre de la porte aval, sur une passerelle, côté sas pour visualiser le sas de l écluse. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. 23

25 L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. La photo ci-dessous reprend approximativement la position des caméras précitées : Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Pas de caméras supplémentaires nécessaires Passage de fibre optique Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. 24

26 2.6 Ecluse de Pommeroeul Caméras existantes Le site de l écluse de Pommeroeul est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 4 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra fixe, placée en rive droite au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Caméra N 3 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Notons que la position des caméras 2 et 3, actuellement posées au niveau des portes, devront être fixées sur des poteaux à proximités des portes. Caméra N 4 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du dégrilleur à l aval de l écluse pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l Entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. La photo ci-dessous reprend approximativement la position des caméras précitées : 25

27 Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Deux caméras supplémentaires devront être installées (en bleu sur la figure précédente) : Caméra N 5 Caméra mobile, placée au niveau du bâtiment de commande pour visualiser l écluse de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 6 Caméra mobile, placée au niveau du bâtiment de commande pour visualiser l écluse de manière globale (anti vandalisme). 26

28 Six autres caméras anti vandalisme seront placées au niveau de la station de pompage (figure ci-dessous) : Caméra N 7 Caméra fixe, placée au niveau du bâtiment de la station de pompage pour visualiser l entrée de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 8 et 9 Caméras fixes, placées au niveau du bâtiment de la station de pompage, du côté du dégrilleur, pour visualiser celui-ci de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 10 et 11 Caméras fixes, placées au niveau du bâtiment de la station de pompage, du côté des conduites, pour visualiser ce côté de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 12 Caméra dôme, placée au niveau du bâtiment (porte d accès) de la station de pompage pour visualiser l entrée de manière globale (anti vandalisme). (voir point 6). Les caméras 7 à 12 sont fixées au niveau du bâtiment. 27

29 Un coffret de 800x600x400 IP65 est à prévoir au niveau du bâtiment de la station de pompage pour les 6 caméras précitées (7 à 12). Celui-ci contient les disjoncteurs de protection, les bornes, l'équipement nécessaire pour les raccordements, de fixation, la serrure y compris les liaisons entre caméras et coffret de raccordement (tubage, etc) comme décrit dans le métré Passage de fibre optique Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser Particularités L écluse de Pommeroeul est susceptible d être soumise plus particulièrement au vandalisme. Afin d améliorer la sécurité, deux éléments seront ajoutés : les images vidéo sont enregistrées. Les caractéristiques de l enregistrement sont reprises au point 10 ; le site est pourvu de panneaux indicatifs informant les personnes présentes qu elles sont filmées. L enregistreur permet également de garantir un meilleur fonctionnement d une future fonctionnalité de l ouvrage. En effet, dans un avenir proche, le site de Pommeroeul sera susceptible de téléconduire un autre site (Hensies). 28

30 2.7 Ecluse d Hensies Caméras existantes Le site de l écluse d Hensies est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Notons qu il n y a actuellement plus aucune caméra et aucun câblage sur cette écluse. L ensemble des caméras doit donc y être installé Caméras supplémentaires D une part, il y a 3 nouvelles caméras afin de visualiser les portes de l écluse comme c était le cas initialement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Cette caméra permettra également de visualiser la rive droite du plateau de l écluse (vandalisme). Caméra N 3 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. La photo ci-dessous reprend approximativement la position des caméras précitées : 29

31 Un plan plus précis est fourni en annexe. D autre part, quatre caméras supplémentaires devront être installées (en bleu sur la figure précédente) : Caméra N 4 Caméra mobile, placée au niveau du bâtiment de commande pour visualiser l écluse de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 5 Caméra mobile, placée au niveau du bâtiment de commande pour visualiser l écluse de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 6 Caméra mobile, placée au niveau de l entrée sur le site pour visualiser l arrivée sur site ainsi que la clôture de manière globale (anti vandalisme). Caméra N 7 Caméra mobile, placée au niveau de l entrée sur le site pour visualiser l arrivée sur site ainsi que la clôture de manière globale (anti vandalisme). 30

32 2.7.3 Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse d Hensies : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 3 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point Particularités L écluse d Hensies est susceptible d être soumise plus particulièrement au vandalisme. Afin d améliorer la sécurité, deux éléments seront ajoutés : les images vidéo sont enregistrées. Les caractéristiques de l enregistrement sont reprises au point 10 ; le site est pourvu d un dispositif de sécurité tel que décrit au point Erreur! Source du renvoi introuvable.. 31

33 2.8 Ecluse d Obourg Caméras existantes Le site de l écluse d Obourg est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 5 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Caméra N 2 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 3 Caméra mobile, placée en rive gauche à l aval de l écluse pour visualiser l arrivée de bateaux depuis l aval. Caméra N 4 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Caméra N 5 Caméra fixe, placée en rive droite à plus ou moins 500 m à l aval de l écluse, en dessous d un pont, dans un boitier, pour visualiser de façon avancée l arrivée de bateaux depuis l aval. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. 32

34 Les photos ci-dessous reprennent approximativement la position des caméras précitées : Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Pas de caméras supplémentaires. 33

35 2.8.3 Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse d Obourg : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 7 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point

36 2.9 Ecluse d Havré Caméras existantes Le site de l écluse d Havré est équipé d une installation de surveillance vidéo permettant une aide à la gestion du trafic fluvial. Les caméras existantes sont à remplacer. Il y a 3 caméras sur le site actuellement. On distingue les caméras fixes et les caméras mobiles. Les caméras sont les suivantes : Caméra N 1 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte aval pour visualiser le passage de la tête aval. Caméra N 2 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte intermédiaire pour visualiser le passage de la tête intermédiaire. Caméra N 3 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau de la porte amont pour visualiser le passage de la tête amont. Sauf indication contraire dans la précédente liste, les caméras sont fixées de manière rigide et durable au poteau d éclairage. L implantation exacte des caméras est fournie sur les plans. Il appartient à l entrepreneur de valider la position des caméras en fonction du matériel proposé et des implantations des poteaux support. La photo ci-dessous reprend approximativement la position des caméras précitées : 35

37 1 2 3 Un plan plus précis est fourni en annexe Caméras supplémentaires Deux caméras supplémentaires devront être installées (en bleu sur les figures suivantes) : Caméra N 4 Caméra mobile, placée en rive gauche au niveau du pont à l amont de l écluse pour visualiser de manière avancée l arrivée de bateaux depuis l amont. Cette caméra se placerait entre 500 et 600 m de l écluse. 4 36

38 Caméra N 5 Caméra mobile, placée en rive droite au niveau du dégrilleur de L Obrecheuil pour visualiser l installation et le niveau d eau depuis l écluse d Havré Passage de fibre optique Il y a deux types de liaison de caméras à l écluse d Havré : a) Le tracé du passage de la fibre optique dans des gaines existantes est repris en jaune sur les figures précédentes. Dans ces gaines, on y place un câble fibre optique armé composé de 6 fibres multimode. Les caractéristiques de ces ensembles sont reprises au point 3.1. Les câbles d alimentation sont à réutiliser. b) Un tracé d une nouvelle tranchée, repris en bleu clair sur les figures précédentes, composée de : deux gaines pour fibre optique ; une gaine d attente munie d un tire câble ; dans une des gaines fibre optique, un ensemble de 7 microtubes est soufflé. Dans un de ces microtubes, de la fibre optique 24 fibres monomode y est soufflée. Les caractéristiques sont reprises au point 3.2 ; dans la gaine d attente, un câble d alimentation pour la (les) caméra(s) est à placer ; 14 chambres de visite (étoiles vertes sur la figure ci-avant) dont les caractéristiques sont reprises au point

39 2.9.4 Particularités L écluse d Havré possède un enregistreur des images vidéo. Cela permet de garantir un meilleur fonctionnement d une future fonctionnalité de l ouvrage. En effet, dans un avenir proche, le site d Havré sera susceptible de téléconduire d autres sites (écluse de Thieu, Obourg, ). 38

40 2.10 Récapitulatif des caméras Le tableau ci-dessous reprend l ensemble des caméras à prévoir dans le cadre de ce marché. Notons que les caméras de Comines sont déjà nouvelles et ne sont indiquées qu à titre indicatif afin de prévoir la supervision de ce site. Site Nombre de caméras Caméras mobiles Caméras fixes Comines Hérinnes Kain Péronnes Péronnes Pommeroeul Hensies Obourg Havré Total Il y a donc 54 caméras à prévoir (57-3) : 32 mobiles (31 + une dôme) et 22 fixes. Le système de vidéosurveillance est composé : o de 22 caméras fixes ; o de 31 caméras mobiles ; o d une caméra dôme ; o de 9 serveurs de gestion de l installation ; o de 9 postes opérateur pour la visualisation des images et l exploitation du système (sans écrans) ; o 9 murs d image composés chacun d un écran 30 et de son unité de gestion ; o de 4 enregistreurs pour les sites d Havré, Pommeroeul, Hensies et Kain. Les caméras actuelles sont de type analogique. Les nouvelles caméras sont de type IP. 39

41 3. Description des liaisons fibres optiques 3.1 Liaison dans gaines existantes Sur les différents sites, il existe actuellement un réseau de gaines existantes. Dans ces gaines existantes, un câble «fibre optique» armé composé de 6 fibres multimode 50/125 est installé. L ensemble de ces passages de fibres seront réalisés conformément au métré. Sur les différents sites, les liaisons entre les chambres de visite sont notamment : o en caniveaux ; o en gaines ; o en passerelles à câbles ; o Ces nouvelles liaisons permettront la mise en service de nouvelles caméras. Les câbles fibres optiques sont placés à partir du poste de commande jusque l emplacement de la caméra. La fibre se raccorde depuis une nouvelle armoire 19 avec patch panel sur le site de l écluse. En ce qui concerne les sites de Kain, Pommeroeul, Hensies et Havré, une armoire d intégration est installée également. Notons que le tirage de câbles d alimentation éventuels ou autres peuvent être tirés également dans une des gaines existantes si nécessaire. L attention de l entrepreneur est attirée sur le fait que les câbles armés fibres optiques employés doivent être identiques sur l ensemble des sites. Cela afin d éviter entre autre des problèmes de jonction de fibres. 40

42 3.2 Liaison par tranchée Caractéristiques de la tranchée La tranchée ainsi que l ensemble des éléments placés à l intérieur de celle-ci doivent répondre aux caractéristiques reprises dans le métré Caractéristiques des gaines En ce qui concerne les gaines FO : il s agit de gaines en PEHD 50x4.6 de couleur verte pour fibre optique ; deux gaines sont placées dans la tranchée ; dans une de ces gaines, un ensemble de 7 microtubes y est soufflé ; la protection de gaine est en PE80 ; ces gaines possèdent un marquage standard et un logo SPW. En ce qui concerne les gaines annelées : il s agit de gaines en pvc de diamètre 110 munies d'un tire câble à placer en tranchée ; un câble d alimentation y est tiré conformément au métré. Notons que dans le métré, il est également prévu les fournitures de gaines suivantes : une gaine rigide en PVC de diamètre 110mm munie d'un tire câble ; une gaine annelée renforcée de diamètre 50 mm. Celles-ci sont prévues pour certains passages délicats sur le tracé fibre optique. 41

43 3.2.3 Caractéristiques de la fibre Il s agit d une fibre optique composée de 24 fibres monomode. Cette fibre est soufflée dans un des sept microtube de la nouvelle gaine PEHD 50x4.6 correspondante à partir du poste de commande jusque l emplacement de la caméra selon le métré. La fibre se raccordera depuis une nouvelle armoire 19 avec patch panel sur le site de l écluse. Le raccordement de la fibre au niveau des caméras se fait via un coffret de raccordement comme selon le métré. En ce qui concerne les sites de Kain, Pommeroeul, Hensies et Havré, une armoire d intégration est installée également. L attention de l entrepreneur est attirée sur le fait que les fibres optiques employées doivent être identiques sur l ensemble des sites. Cela afin d éviter entre autre des problèmes de jonction de fibres Caractéristiques des chambres de visite Il y a deux sortes de chambres de visite qui sont employées, des chambres en polycarbonate et des chambres en béton selon les endroits : Chambres de visites en polycarbonate Les caractéristiques des chambres de visite à employer sont les suivantes : être en polycarbonate et pourvues de minimum huit ouvertures avec trapillon de fermeture ; chambre de visite modulaire en polycarbonate EK338 - / PCE ; dimensions intérieures : 550x1165mm ; dimensions extérieures : 700x1300mm ; hauteur total : 820mm ; 2 couvercles en fonte GGG60/D400 selon EN124 ; réglage en hauteur inclus ; verrouillage ¼ de tour 90 La composition est la suivante : o 1 élément de tête de 240mm o 2 éléments de 220mm 42

44 o 2 éléments de 70mm o 2 éléments de fond o 1 cadre en acier galvanisé. o 1 logo SPW Chambres de visites en béton Les caractéristiques des chambres de visite à employer sont les suivantes : dimensions intérieures : 1100x450x800 ; modulaire composé des éléments suivants : o base en béton ; o le coffrage ; o les rails de fixations intérieures ; o les plateaux de transit ; o les bagues de serrage pour gaines de 50 et 110 ; o couvercle en fonte en une ou deux parties avec fermeture à clé, pouvant résister au moins à une charge de 40 tonnes. Remarques importantes : les prescriptions techniques des fibres optiques sont reprises au point IV. de ce présent cahier des charges. 43

45 Description des équipements vidéo 4. Caméras «PTZ» 4.1 Description Cette caméra a une unité de positionnement compacte IP65. Il s agit d une caméra Jour/Nuit (filtre basculant) avec zoom optique 36X (autofocus). Elle possède une tourelle à pré positionnements, un projecteur IR à LED s. Elle peut être fixée sur un mur, sur un poteau ou au plafond (avec fonction miroir). Ces caméras sont au nombre de Spécifications vitesse variable : de 0.1 à 200 /s (horizontal et vertical) ; Rotation horizontale continue ; Rotation verticale 90 /+90 ; Précision des rappels des prépositions : 0.05 ; Jusqu à 250 prépositions ; Masquage vidéo dynamique de différentes zones programmables ; Caméra Jour/Nuit (Auto ICR : retrait automatique filtre IR) ; Zoom optique 36X (auto-iris et autofocus) : avec focale de départ de 3,8 mm ; Version avec projecteur infrarouge à LED s 850 nm (portée minimum de 60m) ; Indice de protection : min. IP65 ; Algorithme de compression : MPEG4 ; Résolution et le taux de rafraîchissement souhaités : full D1 à 25 fps. 44

46 4.3 Boîtier de protection pour caméras «PTZ» Les caméras «PTZ» sont placées dans un boîtier de protection dont les caractéristiques sont les suivantes : Boîtier en aluminium avec pare soleil ; Degré de protection IP65 (minimum) assurant une protection contre les fortes pluies et la poussière ; Isolation thermique permettant une utilisation des caméras proposées jusqu à une température max de +40 C ; Thermostat et résistance chauffante permettant une utilisation jusqu à une température extérieure de -20 C ; Consommation maximale de 75 W (caméra +chauffage). Le boîtier est prévu avec un support permettant la fixation à un poteau ou à un autre élément. Les supports de montage des caméras sont adaptés au cas par cas à l environnement de l endroit où ils doivent être localisés. Ils sont traités contre la corrosion et recouverts de deux couches de peinture dont une couche de finition. Tous les boulons, écrous, vis et autres systèmes de fixation sont en acier inoxydable. L entrepreneur est tenu de faire le nécessaire à ce qu il n y ait pas de problème de corrosion entre les divers éléments et les diverses fixations. 45

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDERAU DES PRIX (BP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDERAU DES PRIX (BP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDERAU DES PRIX (BP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale du Sud-Ouest Personne Responsable du Marché représentant

Plus en détail

Bureaux Parc d Ester- Bât Boréal 24 rue Atlantis 87069 Limoges cedex

Bureaux Parc d Ester- Bât Boréal 24 rue Atlantis 87069 Limoges cedex Bureaux Parc d Ester- Bât Boréal 24 rue Atlantis 87069 Limoges cedex Contact service exploitation Tél. : 05 40 16 12 28 Fax : 05 55 35 32 59 @ : exploitation-limousin@axione.fr www.axione-limousin.fr PRECONISATIONS

Plus en détail

COMPALARM VERRINES DE SIGNALISATION ET SEQUENCES D ALARMES COMPALARM A COMPALARM SQ. La protection électrique en toute sérénité NC.

COMPALARM VERRINES DE SIGNALISATION ET SEQUENCES D ALARMES COMPALARM A COMPALARM SQ. La protection électrique en toute sérénité NC. La protection électrique en toute sérénité NC. 188-0A VERRINES DE SIGNALISATION ET SEQUENCES D ALARMES A Les systèmes COMPARLAM A sont des séquences d alarmes. Ils permettent de réaliser des séquences

Plus en détail

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET

Plus en détail

C.C.T.P. DESCRIPTIF QUANTITATIF

C.C.T.P. DESCRIPTIF QUANTITATIF SAINT- GENEST- MALIFAUX ESPACE JULES VERNE EQUIPEMENT DE SCENE C.C.T.P. DESCRIPTIF QUANTITATIF Maître d ouvrage : Mairie de Saint-Genest-Malifaux 42660 SAINT GENEST MALIFAUX Maître d œuvre : Services Techniques

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SPECIFICATION TECHNIQUE Interrupteur aérien MT télécommandé Edition Décembre 2012 Direction Approvisionnements et Marchés Division Normalisation et Etudes Adresse : 65, Rue Othman Bnou Affane Casablanca

Plus en détail

NF C 15-100 DANS L HABITAT LE TABLEAU DE PROTECTION ET DISTRIBUTION EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. www.rexel.fr

NF C 15-100 DANS L HABITAT LE TABLEAU DE PROTECTION ET DISTRIBUTION EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. www.rexel.fr ÉLECTRICITÉ CHAUFFAGE AIR DIGITAL NF C 15-100 DANS L HABITAT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE LE TABLEAU DE PROTECTION ET DISTRIBUTION NF C 15-100/A5, AMENDEMENT 5 du 27 novembre 2015 www.rexel.fr NF C 15-100 ET

Plus en détail

La Communauté urbaine systématise sur les chantiers de voirie de sa compétence la pose d ouvrages de télécommunications.

La Communauté urbaine systématise sur les chantiers de voirie de sa compétence la pose d ouvrages de télécommunications. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D INFRASTRUCTURES POUR LE RESEAU DE TELECOMMUNICATIONS TRES HAUT DEBIT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX RD 1215 Germignan / Lycée Sud-Médoc ENTRE LES SOUSSIGNES Le

Plus en détail

BIPAL. Balisage Basse Intensité pour Pistes d Aviation Légère BIPAL. Balisage Basse Intensité pour Pistes d Aviation légère

BIPAL. Balisage Basse Intensité pour Pistes d Aviation Légère BIPAL. Balisage Basse Intensité pour Pistes d Aviation légère BIPAL Balisage Basse Intensité pour Pistes d Aviation Légère Utilisation Ce Système permet la mise en place en moins de trois jours d un balisage BI complet ainsi que sa télécommande. Le but de cette installation

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Installateur de réseaux câblés de communications. Niveau V

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Installateur de réseaux câblés de communications. Niveau V REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Installateur de réseaux câblés de communications Niveau V Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du

Plus en détail

VOIES NAVIGABLES WALLONNES

VOIES NAVIGABLES WALLONNES VOIES NAVIGABLES WALLONNES GRANDS TRAVAUX : La Wallonie au cœur de l Europe 26 juin 2012 Carlo DI ANTONIO, Ministre wallon des Travaux Publics VOIES NAVIGABLES WALLONNES VERS UNE MEILLEURE VALORISATION

Plus en détail

Les Voies hydrauliques en Wallonie Projets et perspectives

Les Voies hydrauliques en Wallonie Projets et perspectives Les Voies hydrauliques en Wallonie Projets et perspectives ir Yvon LOYAERTS Directeur général Direction générale opérationnelle Mobilité et Voies hydrauliques Le contexte européen Livre blanc sur la politique

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION Installations de gaz Règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz > Arrêté du 2 août 1977 modifié > Normes NF DTU 61.1 - NF DTU 24.1 > Cahier des charges

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE DE BASE D UN ASCENSEUR. Procédure adaptée selon les dispositions du Code des Marchés.

CONTRAT DE MAINTENANCE DE BASE D UN ASCENSEUR. Procédure adaptée selon les dispositions du Code des Marchés. Lycée Guy de Maupassant 52 rue Robert Schuman 92 700 Colombes : 01 46 52 50 00 : 01 47 81 60 53 CONTRAT DE MAINTENANCE DE BASE D UN ASCENSEUR Procédure adaptée selon les dispositions du Code des Marchés.

Plus en détail

C R O B A T AMENAGEMENT DU CENTRE DE LOISIRS LOT N 8 ELECTRICITE - COURANTS FAIBLES DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A C R O B A T

C R O B A T AMENAGEMENT DU CENTRE DE LOISIRS LOT N 8 ELECTRICITE - COURANTS FAIBLES DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A C R O B A T MAITRE D'OUVRAGE MAIRIE DE SAINT-GALMIER BUREAU D ETUDES T E C H N I Q U E S C R Place de la Devise 42330 SAINT GALMIER AMENAGEMENT DU CENTRE DE LOISIRS Route de Cuzieu 42330 SAINT GALMIER O B A T LOT

Plus en détail

6. Détermination des sections de conducteurs

6. Détermination des sections de conducteurs 511 6. Détermination des sections de conducteurs 512 6. DETERMNATON DES SECTONS DE CONDUCTEURS En raison de leurs spécificités respectives, les conducteurs BT et MT sont traités dans des paragraphes différents.

Plus en détail

Grade. Système Breveté! UTE C 90-483 NF C 15-100

Grade. Système Breveté! UTE C 90-483 NF C 15-100 Coffretsde de communication communication Coffrets E@sy Grade MODUL Grade E@SYMODUL Profitez de tous les médias triple play de votre Box internet (Télévision, internet, téléphone) sur les prises RJ de

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CREATION D'UNE VOIE TOURISTIQUE "TRANS-SEMOYSIENNE" LE LONG DE LA SEMOY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES LOT 4: BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES 15/02/2013-1 03/02/2014 Suite remarques CCMS SB SB 2

Plus en détail

Solution Gestion des Accès

Solution Gestion des Accès Solution Gestion des Accès Objectifs de la solution : Contrôler, limiter, vérifier les entrées et les sorties du personnel dans l établissement en définissant les zones d accès et les horaires autorisés.

Plus en détail

La maintenance des systèmes automatisés

La maintenance des systèmes automatisés Durée : 5 jours La des systèmes automatisés Réf : (MAIN.I.01) Techniciens supérieurs et techniciens responsables techniques de la production,, contrôle technique et bureau d'étude de l entreprise. Techniciens

Plus en détail

LA DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE MOBILITE & VOIES HYDRAULIQUES DGO 2

LA DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE MOBILITE & VOIES HYDRAULIQUES DGO 2 LA DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE MOBILITE & VOIES HYDRAULIQUES DGO 2 Yvon Loyaerts Directeur général 1 LA DG MOBILITÉ & VOIES HYDRAULIQUES = L ACTEUR D UNE AUTRE MOBILITÉ PLUS DURABLE ET PORTEUSE DE

Plus en détail

EXTENSION DE LA MAISON DU TENNIS

EXTENSION DE LA MAISON DU TENNIS EXTENSION DE LA MAISON DU TENNIS C.C.T.P. Lot N 05 ELECTRICITE COURANTS FORTS COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE. ARCHITECTE CARTE BLANCHE 32 rue Richelieu 69100 VILLEURBANNE Tel : 04 78 03 82 27 Fax : 04 78 85

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse Illkirch-Graffenstaden Tél. : Fax :

I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse Illkirch-Graffenstaden Tél. : Fax : I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse 67400 Illkirch-Graffenstaden Tél. : 0871 470 009 Fax : 03 90 40 31 95 e-mail : contact@ic-engineering.fr Définition d un branchement provisoire GENERALITES C est

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SOMMAIRE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SOMMAIRE Institut National de la Recherche Agronomique CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) SOMMAIRE ARTICLE-1 OBJET DU MARCHE... 2 ARTICLE-2 LOCALISATION... 2 ARTICLE-3 VISITE DES LOCAUX... 3

Plus en détail

Kit PTO / DTIo - 1FO / 2FO / 4FO

Kit PTO / DTIo - 1FO / 2FO / 4FO 8290 / 16.02 Kit PTO / DTIo - 1FO / 2FO / FO La Prise Terminale Optique (PTO) représente le point d arrivée de la fibre optique pour tous les types de logements, existants ou neufs. Elle répond aux recommandations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Rapport avant travaux réalisé par la SOCOTEC

CAHIER DES CHARGES Rapport avant travaux réalisé par la SOCOTEC CAHIER DES CHARGES Rapport avant travaux réalisé par la SOCOTEC APPEL D OFFRES ADAPTE Objet du marché n 2012 / 09 : Réfection et changement des armoires électriques du site de St Priest en Jarez - 42270

Plus en détail

INAUGURATION DE L ECLUSE D IVOZ-RAMET

INAUGURATION DE L ECLUSE D IVOZ-RAMET Conférence de presse 8 septembre 2015 INAUGURATION DE L ECLUSE D IVOZ-RAMET Acteurs du projet Maître d ouvrage Maître d œuvre Projet cofinancé par l Union européenne sur le budget du RTE-T et bénéficiant

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION DES CABLES CHAUFFANTS ET DES ACCESSOIRES TRASSACOME

INSTRUCTIONS D INSTALLATION DES CABLES CHAUFFANTS ET DES ACCESSOIRES TRASSACOME INSTRUCTIONS D INSTALLATION DES CABLES CHAUFFANTS ET DES ACCESSOIRES TRASSACOME NO201-FR_A00 Instructions d installation -02/2014 SOMMAIRE PREAMBULE... 2 MONTAGE TYPIQUE... 3 A réception du matériel :...

Plus en détail

Notice d installation et de branchement IM 5000. (Portail aluminium 2 Vantaux) Pose en tableau sur poteaux existants

Notice d installation et de branchement IM 5000. (Portail aluminium 2 Vantaux) Pose en tableau sur poteaux existants Notice d installation et de branchement N 9810 N 7380 N 9410 09/15 IM 5000 (Portail aluminium 2 Vantaux) Pose en tableau sur poteaux existants (Document réservé aux installateurs) Sommaire Matériel nécessaire

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Technicien d'equipement en Electricité Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE TOUSSIEUX AMENAGEMENT TROTTOIR ROUTE DE REYRIEUX ET TRAVAUX CHEMIN DE GATEFER Bordereau des prix Page 1 sur 8 BP 01 Enlèvement haie et grillage Au forfait, l arrachage

Plus en détail

Les règles techniques en matière d aménagement numérique

Les règles techniques en matière d aménagement numérique Les règles techniques en matière d aménagement numérique La fibre optique réunit de manière optimale toutes les conditions nécessaires à un très haut débit de qualité pour tous les usagers potentiels.

Plus en détail

Le suivi hydrologique en temps réel pour la gestion des cours d'eau ; l'exemple du réseau Wacondah Direction de la Gestion hydrologique intégrée

Le suivi hydrologique en temps réel pour la gestion des cours d'eau ; l'exemple du réseau Wacondah Direction de la Gestion hydrologique intégrée Le suivi hydrologique en temps réel pour la gestion des cours d'eau ; l'exemple du réseau Wacondah Direction de la Gestion hydrologique intégrée Pameseb, Gembloux, 27 novembre 2014 ir Philippe Dierickx

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.)

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) [Texte] COMMUNAUTE DE COMMUNES VIC MONTANER COMMUNE DE VIC EN BIGORRE AMENAGEMENT ET VIABILISATION DE LA ZONE HERRAY NORD DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) 3.2 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES.PARTICULIERES

Plus en détail

Notice d'utilisation Electronique de diagnostic pour capteurs de vibrations VSE100 VYE102 VYE107 80227555/00 02/2015

Notice d'utilisation Electronique de diagnostic pour capteurs de vibrations VSE100 VYE102 VYE107 80227555/00 02/2015 Notice d'utilisation Electronique de diagnostic pour capteurs de vibrations VSE00 VYE0 VYE07 807555/00 0/05 Contenu Remarques préliminaires Consignes de sécurité Fonctionnement et caractéristiques Montage5.

Plus en détail

LE PROCESSUS DE MISE EN ROUTE DANS LE DOMAINE DU TRAITEMENT DEs EAUx

LE PROCESSUS DE MISE EN ROUTE DANS LE DOMAINE DU TRAITEMENT DEs EAUx LE PROCESSUS DE MISE EN ROUTE DANS LE DOMAINE DU TRAITEMENT DEs EAUx 1 re édition - juin 2012 n Les traiteurs d eau et les sociétés d ingénierie constatent, à l appui d expériences passées, que les textes

Plus en détail

Coffret S22. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DOMAINE D EMPLOI. 3- DESCRIPTION 3.1 Coffret S22 3.

Coffret S22. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DOMAINE D EMPLOI. 3- DESCRIPTION 3.1 Coffret S22 3. 1- GÉNÉRALITÉS Le coffret est utilisé pour le raccordement électrique d installations de faible puissance, inférieures à 3kVA, ayant un nombre d heures de fonctionnement très élevé. La facturation de l

Plus en détail

LES CAHIERS TECHNIQUES

LES CAHIERS TECHNIQUES LES CAHIERS TECHNIQUES TECHNIQUES DE RACCORDEMENT DES BRANCHEMENTS BASSE TENSION Historique du document : D-GR2-NOS-004 Nature de la modification Indice Date de publication Création et annule la note D-R3-NOS-005-A

Plus en détail

Coffrets électriques en polyester KS

Coffrets électriques en polyester KS 1 2 3 6 7 6 4 5 1 Les coffrets électriques peuvent être utilisés de manière très polyvalente. L'indice de protection élevé, l'absence de risque de corrosion, la grande résistance chimique et l'isolation

Plus en détail

Raccordement individuel au réseau de distribution de gaz naturel 7 ÉTAPES POUR NE RIEN LAISSER AU HAsARD

Raccordement individuel au réseau de distribution de gaz naturel 7 ÉTAPES POUR NE RIEN LAISSER AU HAsARD Raccordement individuel au réseau de distribution de gaz naturel 7 ÉTAPES POUR NE RIEN LAISSER AU HAsARD Introduction Le raccordement est l opération par laquelle vous pouvez faire connecter votre installation

Plus en détail

Solutions. Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS

Solutions. Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS Solutions Voix - Données - Vidéo FTTH DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE DANS LES LOGEMENTS COLLECTIFS FTTH : état du marché, facteurs d expansion et déploiement Le déploiement de la fibre optique dans les logements

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 16

Plus en détail

MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES

MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE VILLE DE NEMOURS MISSION DE DIAGNOSTIC EN VUE DE CORRIGER LES DEFAUTS DE CONSTRUCTION DU GYMNASE CHERELLES MAIRIE DE NEMOURS Ville de NEMOURS SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX

Plus en détail

Hébergement TNT TOUR EIFFEL -

Hébergement TNT TOUR EIFFEL - O F F R E D E R E F E R E N C E 2 0 1 6 Hébergement TNT TOUR EIFFEL - ANNEXE H4 CAHIER DE RECETTE ET DE CONTROLE DE CONFORMITE Nom de l opérateur :. Nom du site :.. Version 2016_2 du 01 juin 2016 * Imaginer

Plus en détail

Logiciel de sécurité intégrée WIN-PAK LA FORCE DE LA SÉCURITÉ INTÉGRÉE. Plateforme logicielle anti-intrusion, vidéo et contrôle d accès intégrée

Logiciel de sécurité intégrée WIN-PAK LA FORCE DE LA SÉCURITÉ INTÉGRÉE. Plateforme logicielle anti-intrusion, vidéo et contrôle d accès intégrée Logiciel de sécurité intégrée WIN-PAK LA FORCE DE LA SÉCURITÉ INTÉGRÉE Plateforme logicielle anti-intrusion, vidéo et contrôle d accès intégrée WIN-PAK WIN-PAK - Une plateforme de sécurité intégrée reconnue

Plus en détail

Travaux de remplacement du pont de Luttre METRE RECAPITULATIF

Travaux de remplacement du pont de Luttre METRE RECAPITULATIF DGO2 - Direction générale de la Mobilité et des Voies hydrauliques Département des Voies hydrauliques de Namur Direction de Charleroi Travaux de remplacement du pont de Luttre CAHIER SPECIAL DES CHARGES

Plus en détail

MEDIAMIX MIX.

MEDIAMIX MIX. MEDIAMIX MIX www.combidis.ch PRINCIPE D INSTALLATION MULTIMEDIA Pour l ensemble de nos solutions multimédia, un seul et unique mode de pose. AVANT APRES 3 tubes installés pour 2 prises TT et 1 prise TV.

Plus en détail

VILLE DE LEVENS. Caméras, réseaux d'interconnexion et équipement du centre superviseur urbain DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF

VILLE DE LEVENS. Caméras, réseaux d'interconnexion et équipement du centre superviseur urbain DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF VILLE DE LEVENS Caméras, réseaux d'interconnexion et équipement du centre superviseur urbain DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF Nota : Le présent devis estimatif doit être établi en correspondance directe avec

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNE DE SEYNE-LES-ALPES Mairie - Chef- lieu 04140 SEYNE-LES-ALPES Objet de la consultation : TRAVAUX

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Cahier des Charges du 26/07/2012 Pouvoir adjudicateur Commune de CABASSE Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le Maire Objet de la consultation Travaux de pose des compteurs

Plus en détail

Dossier : 6273 Réf : A16/0324

Dossier : 6273 Réf : A16/0324 Dossier : 6273 Réf : A16/0324 Précisions importantes a) Le descriptif est supposé lu et les plans vus tant pour ce lot que pour les autres. b) Les entreprises peuvent faire des variantes ou des contre

Plus en détail

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal

Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Plan directeur des systèmes de transport intelligents (STI) de la Ville de Montréal Les systèmes de transport intelligents au service du Plan de transport de la Ville de Montréal Marc Blanchet, Ville de

Plus en détail

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique Soirée d information ir. Y. Martin ing. S. Eeckhout CSTC/WTCB Traversées de parois résistant au feu Législation et mise en œuvre (consigne de pose) Antenne-Normes Prévention Incendie www.normes.be/feu

Plus en détail

SYSTEME DE VIDEO PROTECTION - DPGF

SYSTEME DE VIDEO PROTECTION - DPGF SYSTEME DE VIDEO PROTECTION - DPGF N Désignation Uté Qté HTHTH 1 Centre Bourg Caméra vue Plaque d'immatriculation et Ambiance Fourniture, pose et paramétrage d'une caméra fixe anti vandale IK10, Full HD,

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers

LIVRET SERVICE. Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers LIVRET SERVICE Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers LS-YC Etafi Start- YC Etafi Loyers -11/2014 LIVRET SERVICE YOURCEGID ETAFI START YOURCEGID ETAFI LOYERS ARTICLE 1 : DEFINITIONS Les termes définis

Plus en détail

Connections vers systèmes communicants

Connections vers systèmes communicants Système complet de type VDI AUTOCOM PABX IP 2 VOIR PAGE 29 CAMÉRA IP VOIR PAGE 29 2 -IP PLATINE RJ/RJ45 Switch AUTOCOMMUTATEUR IP ONDULEUR Réseau ETHERNET IP câblé en prise RJ45 Réseau Téléphonique Analogique

Plus en détail

ChoISISSEz votre. repartition SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT

ChoISISSEz votre. repartition SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT ChoISISSEz votre repartition SPÉCIALISTE MONDIAL DES INFRASTRUCTURES ÉLECTRIQUES ET NUMÉRIQUES DU BÂTIMENT La répartition est une fonction essentielle des tableaux de distribution au même titre que la

Plus en détail

LE MARCHE PUBLIC DES RADARS AUTOMATIQUES

LE MARCHE PUBLIC DES RADARS AUTOMATIQUES LE MARCHE PUBLIC DES RADARS AUTOMATIQUES DIRECTION DES EQUIPEMENTS ROUTIERS Exposé des 10 et 16 Décembre 2008 DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DES ROUTES ET DES BÂTIMENTS Département de la Sécurité, du

Plus en détail

services de la communauté d agglomération et pour l hôtel d entreprises INNOPROD»

services de la communauté d agglomération et pour l hôtel d entreprises INNOPROD» CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MARCHE à PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du code des marchés publics) POUVOIR ADJUDICATEUR : Communauté d Agglomération de l Albigeois

Plus en détail

Notice de montage du système de traitement KLARO Quick dans la cuve Carat Assainissement

Notice de montage du système de traitement KLARO Quick dans la cuve Carat Assainissement GRAF Distribution S.A.R.L 45 route d Ernolsheim F-67120 DACHSTEIN-GARE Tél. (+33)03.88.49.73.10 Fax (+33)03.88.49.32.80 info@graf.fr www.graf.fr Notice de montage du système de traitement KLARO Quick dans

Plus en détail

Gamme BORNÉO. Bornes de Branchement pour compteurs en ligne de 110 mm

Gamme BORNÉO. Bornes de Branchement pour compteurs en ligne de 110 mm Gamme BORNÉO Bornes de Branchement pour compteurs en ligne de 110 mm GAMME BORNÉO BORNES DE BRANCHEMENT POUR COMPTEUR EN LIGNE DE 110MM BORNEO est une borne de branchement et de raccordement des abonnés

Plus en détail

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION

RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION Annexe 1b RÉFERENTIEL DE CERTIFICATION 18 DÉFINITION DES COMPÉTENCES 19 TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPÉTENCES C1 S APPROPRIER LES CARACTERISTIQUES D UN SYSTEME ELECTRONIQUE C1-1 Faire un bilan de l existant

Plus en détail

814.501.51 Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes

814.501.51 Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes Ordonnance concernant la radioprotection applicable aux installations non médicales de production de radiations ionisantes (Ordonnance sur la radioprotection dans l utilisation d installations) du 31 janvier

Plus en détail

U OC STC max =600V-DC ; I CC STC max =20A-DC. Coffrets montés et câblés - Alternatif - 230V AC

U OC STC max =600V-DC ; I CC STC max =20A-DC. Coffrets montés et câblés - Alternatif - 230V AC 1) Dossier technique coffrets photovoltaiques AC & DC 3KWc Coffret continu : Le coffret de la partie continu intègre les fonctions de commande (interruption et sectionnement), ainsi qu une protection contre

Plus en détail

Accessoires d origine BMW. Notice de montage.

Accessoires d origine BMW. Notice de montage. Accessoires d origine MW. Notice de montage. Postéquipement «Changeur de CD» MW Série 3 erline (E 90) MW Série 3 Coupé (E 9) Cette notice de montage n est pas valable pour les véhicules avec SA 66 (Autoradio

Plus en détail

Description du produit et des fonctions

Description du produit et des fonctions Description du produit et des fonctions L actionneur pour la commande de stores 522/03 est un appareillage modulaire de type, de largeur 6 U, pour montage sur rail DI (profilé symétrique). Il peut actionner

Plus en détail

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil. Fascicule N 27

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil. Fascicule N 27 Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux de génie civil Fascicule N 27 FABRICATION ET MISE EN ŒUVRE DES ENROBÉS HYDROCARBONÉS Version du 2.1 du 10 juillet 2014

Plus en détail

LOT 4 : COUVERTURE ARDOISE ET ZINC

LOT 4 : COUVERTURE ARDOISE ET ZINC 0 : GÉNÉRALITÉS 01 : TEXTES EN VIGUEUR L entrepreneur du présent lot se reportera : Aux spécifications Communes à tous les Corps d Etats (lot n 00 du présent CCTP) Aux prescriptions du Cahier des Clauses

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U) Maître de l ouvrage Ville de Templeuve. Objet du Marché

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U) Maître de l ouvrage Ville de Templeuve. Objet du Marché MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U) Maître de l ouvrage Ville de Templeuve Objet du Marché Valorisation paysagère et environnementale du LOT 2 : Réseaux éclairage Bureau d études

Plus en détail

CÂBLES CONFIGURABLE PRECONNECTORISES DATA CENTER

CÂBLES CONFIGURABLE PRECONNECTORISES DATA CENTER CÂBLES CONFIGURABLE PRECONNECTORISES DATA CENTER Les câbles 48 fibres 250µ avec des membres de renforcement aramide et des gaines LSZH,consistent en 48 fibres 250µ, multimode OM1,OM2,OM3,OM4 ou monomode

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 GENERALITES TOUS CORPS D ETAT

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 GENERALITES TOUS CORPS D ETAT Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 GENERALITES TOUS CORPS D ETAT 1. PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 Objet du CCTP Le présent C.C.T.P. a pour but de définir l ensemble des travaux

Plus en détail

DUCTOR III - RELEVAGE

DUCTOR III - RELEVAGE DUCTOR III - RELEVAGE NOTICE TECHNIQUE XYLEM Water Solutions France SAS - 29 rue du Port - Parc de l Ile - 92022 NANTERRE Cedex Téléphone : +33 (0) 1 46 95 33 33 - Télécopie : +33 (0) 1 46 95 33 79 - www.xyleminc.com

Plus en détail

CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE

CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE I CHAPITRE I : DRAINAGE ET EGOUTTAGE -- I1000 Drainage -- I1100 - drainage de type 1 -- I1110 - tuyau en béton poreux -- I1111 - diamètre : DN = 150 mm m I.1.2.2.1. I1112 - diamètre : DN = 200 mm m I.1.2.2.1.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage : CONSEIL GENERAL DE LA SOMME 43, Rue de la République 80000 AMIENS CEDEX Travaux de maintenance, de mise en conformité

Plus en détail

Points normatifs. Normes

Points normatifs. Normes Normes Ce condensé explicatif permet de mettre en exergue les notions normatives principales liées aux installations neuves et en rénovation d éclairage extérieur. Le cadre normatif NF C 17-200 de juin

Plus en détail

ERCO Rail lumière

ERCO Rail lumière 466663 34 46666 3.5 4666666666666 2000 3 0q Longueur 2000mm Description du produit Profilé d aluminium, revêtement par poudre. Surface de montage avec pré-percements faciles à enfoncer tous les 0,4m. 4

Plus en détail

Mobilier Bâtiment 73, niveau+4, REMA ADBB

Mobilier Bâtiment 73, niveau+4, REMA ADBB UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LOUVAIN SITE DE BRUXELLES Administration du patrimoine immobilier Gestion technique du patrimoine de Woluwe "Les Arches" rue Martin V 4, bte 2 12 BRUXELLES Réf. DD/216 N DESCRIPTIF

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET DE CABLAGE POB36

NOTICE D INSTALLATION ET DE CABLAGE POB36 POB36 Codes Articles Plateau Optique d épissurage et de Brassage POB36 (axe à gauche) avec 36 raccords optiques SC/APC et 36 pigtails SC/APC G657A2... XEXSC02269 Plateau Optique d épissurage et de Brassage

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.52 CÂBLES ÉLECTRIQUES

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.52 CÂBLES ÉLECTRIQUES DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.52.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.52.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.52.3 MATÉRIAUX... 2 6.52.4 ÉQUIPEMENT ET OUTILLAGE...

Plus en détail

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C.

Plus en détail

CTI-750. Transmetteur de conductivité inductif. Synoptique. Description

CTI-750. Transmetteur de conductivité inductif. Synoptique. Description Transmetteur de conductivité inductif CTI-750 Jusqu à quatre étendues de mesure Jusqu à quatre coefficients de température Mesure de concentration de : - soude caustique NaOH - acide nitrique HNO 3 - courbe

Plus en détail

Congélateurs très basse température pour un stockage longue durée à -86 C UF V 500, UF V 700

Congélateurs très basse température pour un stockage longue durée à -86 C UF V 500, UF V 700 Congélateurs très basse température pour un stockage longue durée à -86 C UF V 500, UF V 700 02 Congélateurs très basse température pour un stockage longue durée à -86 C 03 STOCKAGE LONGUE DURÉE DES ÉCHANTILLONS

Plus en détail

Installation électrique provisoire intérieure des chantiers de bâtiment

Installation électrique provisoire intérieure des chantiers de bâtiment Fiche Prévention G1 F 03 12 Installation électrique provisoire intérieure des chantiers de bâtiment Cette fiche présente les principes généraux de conception et le schéma guide de l installation électrique

Plus en détail

Armoires réseau et accessoires de rangement. Armoires réseaux 256. Boîtiers 257. Accessoires d armoire 258. MCM Modular Cabling Management 260

Armoires réseau et accessoires de rangement. Armoires réseaux 256. Boîtiers 257. Accessoires d armoire 258. MCM Modular Cabling Management 260 Armoires réseaux 256 Boîtiers 257 Accessoires d armoire 258 MCM Modular Cabling Management 260 Accessoires de rangement 264 FGS Système de guidage de fibre 267 Armoires réseau et accessoires de rangement

Plus en détail

MONOCONDUCTEUR. Rails électriques protégés

MONOCONDUCTEUR. Rails électriques protégés MONOCONDUCTEUR Rails électriques protégés 80A - 800A Cat. MC10 Z.A. - Heiden-Ouest - F - 68310 WITTELSHEIM Tél. 33 (0)3 89 55 23 23 - Fax 33 (0)3 89 55 57 09 E-mail : contact@vilma.railelec.com - www.vilma.railelec.com

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Commune de CAGNES-SUR-MER BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex Objet de la consultation DECONSTRUCTION et RECONSTRUCTION de la

Plus en détail

AMTRON. Prix client final par pièce. Charge App par LAN/WLAN. interrupteur à clé. lisible par APP. Personen- und Leitungsschutzschalter Typ A

AMTRON. Prix client final par pièce. Charge App par LAN/WLAN. interrupteur à clé. lisible par APP. Personen- und Leitungsschutzschalter Typ A Alpiq E Mobilty AG AMTRON Alimentation: 16A/ 230V Puissance de charge: 3.7kW C1 et C2 avec câble de charge de 7.5m intégré Transport et livraison 20 CHF par borne Prix client final par pièce START E LIGHT

Plus en détail

Coffrets de chantier P17 Coffrets de distribution et dérivés de série

Coffrets de chantier P17 Coffrets de distribution et dérivés de série 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : (+33) 05 55 06 87 87 - Télécopie : (+33) 05 55 06 88 88 Coffrets de chantier P17 1. Caractéristiques générales... 1 2. Fonctionnalités détaillées... 1 3. Gamme...2 4. Conformités...

Plus en détail

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance

Notion de durée du risque explosif. Risque de présence. Constante, longue ou fréquente. Peu probable ou de courte subsistance Gamme antidéflagrante ZI chemin des aisières F-45500 Saint Brisson sur Loire : 33(0)2.38.36.71.05 : 33(0)2.38.36.70.65 e. mail : info@arem.fr Groupe II Catégorie 2 Zones 1 ou 21 Catégorie 3 Zones 2 ou

Plus en détail

Contrôle périodique, entretien correctif et préventif (hors fournitures) d installations communales d'éclairage public - Période 2011 / 2012 -

Contrôle périodique, entretien correctif et préventif (hors fournitures) d installations communales d'éclairage public - Période 2011 / 2012 - OBJET DE LA CONSULTATION Contrôle périodique, entretien correctif et préventif (hors fournitures) d installations communales d'éclairage public - Période 2011 / 2012 - CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

LOGI-Output 8. Documentation technique. Module de sortie relais à 8 canaux. Version: 2 Édition: Référence:

LOGI-Output 8. Documentation technique. Module de sortie relais à 8 canaux. Version: 2 Édition: Référence: Documentation technique LOGI-Output 8 Module de sortie relais à 8 canaux Version: 2 Édition: 2016-09 Référence: 350162 FAFNIR GmbH Schnackenburgallee 149 c 22525 Hamburg Allemagne Tél.: +49 / 40 / 39 82

Plus en détail

AUTOTRONIK B3500 FOUR A CONVECTION TOTALE DIFFUSION DE L AIR à effet TOURBILLONNANT

AUTOTRONIK B3500 FOUR A CONVECTION TOTALE DIFFUSION DE L AIR à effet TOURBILLONNANT S O D I F L U X Version 7 AUTOTRONIK B3500 FOUR A CONVECTION TOTALE DIFFUSION DE L AIR à effet TOURBILLONNANT SOMMAIRE Four B3500 6-zones "RoHS", spécialement conçu pour les exigences de production les

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES De l'eglise à la mairie - RD 201 et 201bis NATURE DES TRAVAUX: Aménagement de la traversée du centre bourg BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES Lot 3 : électricité Commune de SAINT JEAN DE LA PORTE Mairie - Chef-Lieu

Plus en détail

Catalogue Général. Edition 2010. GE Power Protection. GE imagination at work

Catalogue Général. Edition 2010. GE Power Protection. GE imagination at work Power Protection atalogue énéral dition 200 offrets de distribution et de comptage ppareillage modulaire Matériel d installation ppareillage industriel offrets et armoires pour usage industriel imagination

Plus en détail

Objet du Marché SOUSCRIPTION D UNE ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE CONCERNANT LA CONSTRUCTION D UNE SALLE DE SPORT A GENECH

Objet du Marché SOUSCRIPTION D UNE ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE CONCERNANT LA CONSTRUCTION D UNE SALLE DE SPORT A GENECH Département du NORD Arrondissement de Lille Maître d OUVRAGE Commune de GENECH Mairie 951, rue de la Libération 59242 GENECH Tél. : 03.20.84.57.16 Fax : 03.20.84.50.09 MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS ET DE

Plus en détail

LOT n 1 Terrassement Maçonnerie

LOT n 1 Terrassement Maçonnerie DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF : LOT n 1 Terrassement Maçonnerie Adresse des travaux Centre Montée Technique du Docteur Municipal Odin ZI 42330 GavéSaint Galmier 42330Saint Galmier Réf.affaire : 004.12

Plus en détail

Etape 4 Installation des boîtiers caméras et leurs projecteurs IR

Etape 4 Installation des boîtiers caméras et leurs projecteurs IR Guide d installation PluriBeam TriVision et Zoom Etape 4 Installation des boîtiers caméras et leurs projecteurs IR Copyright @ 2013 Hymatom SA. Tous droits réservés. Ce document est confidentiel. Ne pas

Plus en détail

Tutoriel Caméra Monitor Software

Tutoriel Caméra Monitor Software Tutoriel Caméra Monitor Software SOMMAIRE Partie 1 - Installation du logiciel CMS... 2 1. Instructions d installation de CMS... 2 2. Utilisation du logiciel CMS... 5 Partie 2 - Introduction aux fonctions

Plus en détail

LA VILLE AUX CLERCS. 13 Logements DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot 3 - RESEAUX DIVERS

LA VILLE AUX CLERCS. 13 Logements DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot 3 - RESEAUX DIVERS LA VILLE AUX CLERCS 13 Logements DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Lot 3 - RESEAUX DIVERS K BASSE TENSION L ECLAIRAGE PUBLIC M TÉLÉCOMMUNICATION N GAZ O RECOLEMENT OPTION M' FIBRE OPTIQUE SOUS

Plus en détail