REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 -"

Transcription

1 REGLEMENT des Equipes Pluridisciplinaires (EP) - Juin

2 Préambule La loi n du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d insertion, énonce, dans son article L262-39, la création d une nouvelle instance nommée équipe pluridisciplinaire, en remplacement des anciennes CLI et intégrant désormais des représentants des bénéficiaires du RSA : «Le Président du Conseil Général constitue des équipes pluridisciplinaires composées notamment de professionnels de l insertion sociale et professionnelle, en particulier des agents de l institution mentionnée à l article L du code du travail dans des conditions précisées par la convention mentionnée à l article L du présent code, de représentants du département et des maisons de l emploi ou, à défaut, des personnes morales gestionnaires des plans locaux pluriannuels pour l insertion et l emploi et de représentants des bénéficiaires du revenu de solidarité active.» Afin de mettre en application les dispositions de la loi au 1 er juin 2009, le Président du Conseil Général a impulsé une démarche participative avec l ensemble des acteurs concernés (institutions, associations, bénéficiaires). Celle-ci a notamment abouti à la rédaction du présent règlement. Article 1 : Composition des équipes pluridisciplinaires Deux équipes pluridisciplinaires (EP) sont constituées : - une pour l arrondissement d Ajaccio, - une pour l arrondissement de Sartène. Les réunions ont lieu tous les premiers lundi de chaque mois à Ajaccio et les premiers jeudi de chaque mois, en alternance à Sartène et Porto-Vecchio, en fonction du nombre de dossiers. a) Composition de l Equipe Pluridisciplinaire Les équipes pluridisciplinaires (EP) sont composées de représentants du département, d agents de Pôle emploi 1, de prestataires du DDI, de représentants des bénéficiaires du RSA, d agents de la CAF et/ou de la MSA, des représentants des services de l Etat. La composition nominative des équipes pluridisciplinaires (titulaires et, éventuellement, suppléants) est fixée par arrêté du Président du Conseil Général. Ce dernier peut, à tout moment, apporter des modifications partielles ou totales à cet arrêté, notamment en ce qui concerne les représentants des bénéficiaires. 1 Dans des conditions précisées par la convention CG/Pôle emploi, article 4.2 2

3 b) Représentation des bénéficiaires du RSA Les principes suivants ont été définis : - sont nommés 2 titulaires et 2 suppléants, pour un mandat de 6 mois 2 renouvelable. (le fait de sortir du dispositif RSA en cours de mandat n entraine pas de résiliation du mandat); - le mode de désignation des représentants s appuie sur les Ateliers RSA (cf règlement technique) auxquels sont conviés tous les bénéficiaires du RSA (information transmise lors de l entrée dans le dispositif). Un appel à candidature est régulièrement lancé au sein de ces Ateliers RSA afin que les personnes intéressées par le rôle de représentation au sein des EP se déclarent volontaires : un consensus est alors recherché entre l ensemble des participants de l Atelier RSA pour identifier titulaires et suppléants. S il y a plus de candidats que nécessaire, un vote à la majorité des voix est organisé. En cas d absence de volontaires, d autres appels seront lancés pour un mandat d une durée alors inférieure à six mois. - 2 représentants des bénéficiaires peuvent participer à chaque réunion d EP, qu ils soient titulaires ou suppléants ; - La participation aux équipes pluridisciplinaires s inscrit dans un contrat d engagement réciproque ; le désengagement des représentants s envisage donc avec leur référent. Article 2 : Rôle des équipes pluridisciplinaires Les équipes pluridisciplinaires rendent un avis préalablement à la décision du Président du Conseil Général, sur les propositions de : - réduction, suspension ou suppression de l allocation RSA, - réorientation d un parcours d accompagnement piloté par un référent du Conseil Général vers un parcours piloté par Pôle Emploi, ou inversement, - versement d une Aide Personnalisée de Retour à l Emploi (APRE), qui nécessite un examen précis de la situation de la personne 3, - amende administrative a) Rôle des EP en cas de réduction, de suspension ou de suppression du RSA La loi prévoit que les équipes pluridisciplinaires soient saisies : - lorsque les délais 4 de conclusion ou de renouvellement du contrat d engagement réciproque ou du projet personnalisé d accès à l emploi ne sont pas respectés par le bénéficiaire, 2 Exceptionnellement, en 2009, le mandat court du 1 er juin au 31 décembre Ensuite les mandats valent du 1 er janvier au 31 mai ou du 1 er juin au 31 décembre. 3 Cf Règlement de l APRE 4 Délai d un mois après l orientation vers Pôle Emploi (article L ), délai de deux mois après l orientation vers le CG (article L ) 3

4 - lorsque, sans motif légitime, les dispositions du contrat d engagement réciproque ou du projet personnalisé d accès à l emploi ne sont pas respectées, - lorsqu il y a radiation de la liste des demandeurs d emplois (pour les bénéficiaires dont le référent est un conseiller Pôle Emploi) - s il y a refus de se soumettre aux contrôles, - en cas de fraude. Les éventuelles sanctions proposées s appuient sur les conditions définies dans l article R du décret n du 15 avril b) Rôle des EP en cas de réorientation La loi prévoit que les équipes pluridisciplinaires soient saisies lorsque : - l accompagnement social n a pas pu aboutir à une réorientation vers l accompagnement emploi, dans un délai de 6 à 12 mois, - la situation de la personne justifie un changement d orientation de parcours et donc de référent. Dans ce cas, le bénéficiaire est invité à présenter ses observations en séance ou par courrier. La présence de son référent en EP est souhaitable. Pour plus de réactivité, le Conseil Général de Corse du Sud prévoit une procédure dérogatoire lorsque le changement d orientation fait consensus entre le bénéficiaire, son référent et son correspondant : la commission mensuelle CG-PE 6 est alors saisie pour avis avant décision du PCG. L équipe pluridisciplinaire n est donc pas saisie si la proposition de réorientation faite au bénéficiaire fait l objet d un consensus. c) Rôle des EP dans l octroi d une Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Comme le prévoit le règlement de l APRE, l équipe pluridisciplinaire peut être saisie par le référent pour juger de la pertinence de l octroi de certaines aides et/ou apprécier le montant à attribuer. d) Rôles des EP dans la fixation d une amende administrative L équipe pluridisciplinaire statue sur les amendes administratives en cas de fraude conformément à l article L et au règlement technique. Le montant de l amende peut être fixé au maximum à 10% du montant total de l indu 7. 5 Cf Annexe 1 : Extraits du décret 6 Cf convention CG/Pôle emploi, article 7 7 Cf Annexe 2 : Extraits du règlement technique 4

5 Article 3 : Règles de fonctionnement & principes déontologiques a) Saisie des EP Les équipes pluridisciplinaires peuvent être saisies par les référents, les commissions mensuelles CG-PE et la CAF ou la MSA en cas de refus de se soumettre aux contrôles, à l aide d un formulaire 8 envoyé au secrétariat de l équipe pluridisciplinaire concernée. Zoom sur les cas de suspension/radiation : Lorsqu une réduction ou suspension de l allocation est envisagée, le bénéficiaire concerné est convoqué 9, dans un délai d un mois, devant l équipe pluridisciplinaire (cf Art. R ). Conformément à l article R , lorsqu elle est saisie d une demande d avis, l équipe pluridisciplinaire compétente se prononce dans le délai d un mois à compter de sa saisine, en prenant en compte les observations écrites ou orales présentées par le bénéficiaire. Si elle ne s est pas prononcée au terme de ce délai, son avis est réputé rendu. Le Président du conseil général peut rendre la décision dès réception de l avis de l équipe pluridisciplinaire ou, à défaut, dès l expiration du délai mentionné précédemment 10. L ordre du jour des équipes pluridisciplinaires est préparé par leurs secrétaires. b) Modalités de délibération & production des avis de l EP L animation est assurée par le Conseiller Général présidant les séances des équipes pluridisciplinaires. La parole de chacun est écoutée et respectée. Les titulaires et les suppléants peuvent être présents ensemble, mais seuls les titulaires participent au vote. Les avis de l EP sont en priorité le résultat d un consensus ou le cas échéant l objet d un vote des personnes présentes. Les avis rendus sont transcris par le secrétaire de séance puis transmis au Président du Conseil Général qui rend la décision finale. Une notification est envoyée directement aux bénéficiaires. Si le Président rend une décision différente de la proposition de l EP, le Chef d Unité, le référent et les membres des EP en sont informés. 8 Cf Annexe 5 : Formulaire de saisine des EP 9 Cf Annexe 4 : Courrier de convocation du bénéficiaire 10 Cf Annexe 3 : Schéma de procédure 5

6 c) Secret professionnel Tous les membres des équipes pluridisciplinaires sont tenus de respecter le secret professionnel de par leur mission. En effet, l article L du Code de l Action Sociale et des Familles précise : «toute personne à qui les informations relatives aux personnes demandant le bénéfice ou bénéficiant du revenu de solidarité active en application de l article L du présent code, est tenue au secret professionnel dans les mêmes conditions». Par ailleurs, comme prévu par l article du Code Pénal :«la révélation d une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d une fonction ou d une mission temporaire, est punie d un an d emprisonnement et de euros d amende». Le respect du secret professionnel est rappelé en séance ainsi que dans le courrier de convocation des bénéficiaires dont la situation est étudiée en séance. d) Formation des membres A l occasion de la première réunion des nouvelles équipes pluridisciplinaires, le Président du Conseil Général organise une demi-journée de formation ayant pour objectifs de : - préciser le fonctionnement et les missions des équipes pluridisciplinaires en s appuyant sur le présent règlement, - échanger autour des principes déontologiques qui garantissent le bon fonctionnement des EP (notamment le secret professionnel). Dans le cas où la législation viendrait à être modifiée ou si une pratique différente était recommandée, des séances de formation pourraient être organisées. Les Ateliers RSA seront le lieu de transmission des informations entre les bénéficiaires RSA et leurs représentants. Article 4 : Organisation pratique a) Information/convocation des membres des EP L organisation logistique de la réunion (réservation de salles, envoi des courriers, ) est assurée par le secrétaire de l EP. Par ailleurs, l animateur des Ateliers RSA est identifié comme personne ressource pour organiser la participation des représentants des bénéficiaires du RSA dans leur participation aux EP. b) Défraiement des membres des EP Pour les professionnels, aucun défraiement n est prévu étant donné que leur participation aux EP s intègre dans le cadre de leurs missions. Pour les bénéficiaires du RSA présents lors des réunions des équipes pluridisciplinaires, un défraiement est prévu selon le barème suivant : 6

7 - Pour les représentants des bénéficiaires résidant dans la ville où se tient l Equipe Pluridisciplinaire : indemnisation forfaitaire de 20 - Pour les représentants des bénéficiaires résidant hors de la ville : indemnisation de 15,25 (repas) + frais kilométriques évalués en fonction de la distance domicile/lieu de l Equipe Pluridisciplinaire, sur la base d une 5cv. Textes de référence Au niveau national : Loi n du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d insertion, Décret n du 15 avril 2009 relatif au revenu de solidarité active, Code de l Action Sociale et des Familles, Code Pénal, Code Civil. Au niveau départemental : Règlement technique, Convention d orientation, Arrêté fixant la composition des équipes pluridisciplinaires, Règlement de l APRE. Annexes Annexe 1 : Extraits du décret Annexe 2 : Extraits du règlement technique Annexe 3 : Schéma de procédure Annexe 4 : Courrier de convocation du bénéficiaire Annexe 5 : Formulaire de saisine des équipes pluridisciplinaires 7

8 Annexe 1 : Extraits du décret «Section 3 «Droits et devoirs des bénéficiaires du revenu de solidarité active ( ) «Art. R La suspension du revenu de solidarité active mentionnée à l article L peut être prononcée, en tout ou partie, dans les conditions suivantes : «1o Lorsque le bénéficiaire n a jamais fait l objet d une décision de suspension, en tout ou partie, le président du conseil général peut décider de réduire l allocation d un montant maximal de 100, pour une durée qui peut aller jusqu à un mois ; «2o Lorsque le bénéficiaire a déjà fait l objet d une telle décision, le président du conseil général peut réduire l allocation pour un montant qu il détermine et une durée d au plus quatre mois. Toutefois, lorsque le foyer est composé de plus d une personne, la réduction ne peut excéder 50 % du montant forfaitaire mentionné au 2o de l article L «Lorsque la décision a été fondée sur un motif erroné, il est procédé à une régularisation des sommes non versées. «Art. R Lorsque le président du conseil général envisage de réduire ou suspendre en tout ou partie le revenu de solidarité active, il en informe l intéressé par courrier en lui indiquant les motifs pour lesquels il engage cette procédure et les conséquences qu elle peut avoir pour lui. L intéressé est invité à présenter ses observations à l équipe pluridisciplinaire compétente dans un délai maximum d un mois à compter de la date de notification de ce courrier. Il est informé de la possibilité d être entendu par l équipe pluridisciplinaire et, à l occasion de cette audition, d être assisté de la personne de son choix.». ( ) «Art. R Pour l application de l article L , le bénéficiaire du revenu de solidarité active qui, en application du 1o de l article R du code du travail, cesse d être inscrit sur la liste des demandeurs d emploi est, à défaut de réinscription sous un délai d un mois, considéré comme ne satisfaisant plus aux obligations mentionnées à l article L du présent code. «Art. D La durée de radiation mentionnée au troisième alinéa de l article L , au-delà de laquelle le référent doit proposer au président du conseil général une nouvelle orientation, est fixée à deux mois. 8

9 Annexe 2 : Extraits du règlement technique Amende administrative La fraude ou la fausse déclaration, ainsi que l omission délibérée de déclaration ayant abouti au versement indu du RSA peuvent entraîner le prononcé d une amende administrative. La décision relève de la compétence du Président du Conseil général. Elle est prise après avis de l équipe pluridisciplinaire. Cette procédure pourra être mise en œuvre lorsque l indu est compris entre 2 et 4 fois le plafond mensuel de la sécurité sociale. L amende sera fixée dans la limite de 10 % du montant de l indu. L éventuel recours gracieux introduit par l allocataire afin d obtenir la réduction ou la remise de la dette sera rejeté. Un recours est possible à l encontre de la décision prononçant l amende. La juridiction compétente est la juridiction administrative. Suppression du RSA Lorsque l indu généré par la fausse déclaration ou par l omission délibérée de déclaration est supérieur à 2 fois le plafond mensuel de la sécurité sociale, ou en cas de récidive, le Président du Conseil général peut, après avis de l équipe pluridisciplinaire supprimer le RSA pour une durée maximale d un an. La durée de la sanction est déterminée par le Président du Conseil général en fonction de la gravité des faits, de l ampleur de la fraude, de sa durée et de la composition du foyer. 9

10 Annexe 3 : Schéma de procédure 10

11 Annexe 4 : Modèle de courrier de convocation du bénéficiaire en EP «Logos du CG et en-tête du service Vous êtes bénéficiaire du Rsa et à ce titre vous devez vous inscrire dans une démarche d insertion. L examen de votre situation fait apparaître que : Vous ne vous êtes pas rendu à la convocation de votre référent afin d élaborer ou de renouveler votre contrat d engagement réciproque ou votre PPAE Vous n avez pas respecté les termes de votre contrat d engagement réciproque ou de votre PPAE Votre parcours d accompagnement doit être réétudié Vous avez refusé de vous soumettre au contrôle CAF ou MSA Vous êtes convoqué(e) devant l Equipe Pluridisciplinaire qui se réunira : Le premier lundi de chaque mois pour Ajaccio, Cours Grandval Le premier jeudi de chaque mois pour Sartène La loi prévoit que les membres des Equipes Pluridisciplinaires sont soumis au secret professionnel et que vous pouvez faire connaître vos observations à ces membres. Je vous invite donc à vous présenter muni(e) de toutes les pièces justificatives concernant votre situation, accompagné(e) si vous le souhaitez d une personne de votre choix. Je vous informe que dans le cas où vous ne vous présenteriez pas à la date et au lieu indiqués ci-dessus, le versement de tout ou partie de votre allocation sera suspendu.» 11

12 Annexe 5 : Formulaire de saisine des équipes pluridisciplinaires IDENTITE DU BENEFICIAIRE Nom : Prénom : Adresse : N Allocataire : Composition Familiale : Situation du conjoint : La situation a-t-elle déjà été étudiée en EP? Si oui : date et motifs MOTIF DE SAISINE DES EP APRE (joindre le formulaire de demande avec exposé de la situation et des motifs de demande d aide) SUSPENSION/RADIATION/REDUCTION Non-respect du contrat d engagement réciproque ou du PPAE (historique, avis du référent et compte-rendu du dernier prestataire) 12

13 Refus d élaborer ou de renouveler le contrat d engagement réciproque ou le PPAE (dates de convocation, avis du référent, contenu du dernier contrat d insertion ou PPAE et compte-rendu du dernier prestataire) Radiation de la liste des demandeurs d emploi (motifs) Réorientation du parcours (exposé des motifs) NB : Présence souhaitable du référent et du bénéficiaire lors de l EP 13

14 Refus de se soumettre aux contrôles CAF/MSA (observations et copie du rapport de contrôle) INFORMATIONS CAFPRO ou MSA le cas échéant (ressources déclarées, sommes touchées par le bénéficiaire etc ) 14

Règlement départemental des équipes pluridisciplinaires

Règlement départemental des équipes pluridisciplinaires DEPARTEMENT DE LA SEINE-MARITIME Règlement départemental des équipes pluridisciplinaires 1 Les équipes pluridisciplinaires sont mises en place conformément aux dispositions de la loi n 2008-1249 du 1er

Plus en détail

RSA. Obligations? et vos. Droits. Quels sont. revenu de Solidarité active. vos SOLIDARITÉ ET FAMILLE. à l usage des particuliers et professionnels

RSA. Obligations? et vos. Droits. Quels sont. revenu de Solidarité active. vos SOLIDARITÉ ET FAMILLE. à l usage des particuliers et professionnels RSA revenu de Solidarité active Quels sont Droits vos Obligations? et vos SOLIDARITÉ ET FAMILLE à l usage des particuliers et professionnels 2 Vous êtes allocataire du RSA, ou, vous venez d en faire la

Plus en détail

Règlement intérieur des instances de la Commission locale d insertion CLI n

Règlement intérieur des instances de la Commission locale d insertion CLI n Règlement intérieur des instances de la Commission locale d insertion CLI n Vu le Code de l action sociale et des familles ; Vu la loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité

Plus en détail

Qu est-ce que le RSA?

Qu est-ce que le RSA? Guide du parcours d insertion pour les bénéficiaires du RSA Mise à jour 2013 Qu est-ce que le RSA? GUIDE D INFORMATION RSA Le revenu de solidarité active (RSA) est entré en vigueur le 1 er juin 2009. Le

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX Article 1 Champ d application Le présent règlement sʹapplique à tous les logements offerts en location par la commune au sens de l article 26 du Code bruxellois

Plus en détail

Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de. Solidarité Active. Réunion d information et d orientation

Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de. Solidarité Active. Réunion d information et d orientation Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active Réunion d information et d orientation Le déroulé de la réunion 1/ Information sur les droits et les devoirs du rsa (cf. guide)

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE «BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE»

DOSSIER DE CANDIDATURE «BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE» ù PHOTO CABINET du MAIRE 05 56 75 69 17 DOSSIER DE CANDIDATURE «BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE» Notice de présentation BOURSE PERMIS DE CONDUIRE Pour favoriser l accès au permis de conduire, la ville de

Plus en détail

CLASSES PRÉPARATOIRES INTÉGRÉES Année 2016-2017

CLASSES PRÉPARATOIRES INTÉGRÉES Année 2016-2017 INSTITUT RÉGIONAL D ADMINISTRATION DE NANTES CLASSES PRÉPARATOIRES INTÉGRÉES Année 2016-2017 La classe préparatoire intégrée (CPI) de l IRA de Nantes propose, dans les locaux de l Institut à Nantes ou

Plus en détail

Une allocation, des droits, des engagements LIVRET D INFORMATION

Une allocation, des droits, des engagements LIVRET D INFORMATION Une allocation, des droits, des engagements LIVRET D INFORMATION Une allocation Une allocation Elle prend la forme d un revenu minimum pour la personne sans emploi ou d un complément de revenu pour la

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 6 Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 Conventions tripartites Ville de Strasbourg/S.A. Energies Strasbourg/Recette des Finances et Œuvre Notre Dame/S.A. Energies Strasbourg/Recettes

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION APPEL A PROJETS 2016 Date de clôture : 7 juillet 2016 CAHIER DES CHARGES BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION Direction de la Vie Sociale (DVS) Service Insertion

Plus en détail

Action sanitaire et sociale

Action sanitaire et sociale Nous sommes là pour vous aider Action sanitaire et sociale Demande d accompagnement à la sortie d hospitalisation Action sociale... soutien à domicile... Pouvoir vivre chez soi Cette notice a été réalisée

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Une allocation, des droits, des engagements

LIVRET D INFORMATION. Une allocation, des droits, des engagements LIVRET D INFORMATION Une allocation, des droits, des engagements 1 Allocation Modalités de calcul de l allocation Le revenu de solidarité active (RSA) a pour objet d assurer à ses bénéficiaires des moyens

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD.

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Mise en place de la Autorité créatrice COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Préfet par arrêté. Comité responsable du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plus en détail

Le RSA mode d emploi. > Édition 2016. Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine. Pour connaître vos droits et devoirs lorsque

Le RSA mode d emploi. > Édition 2016. Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine. Pour connaître vos droits et devoirs lorsque Le RSA mode d emploi Le guide du revenu de solidarité active (RSA) en Ille-et-Vilaine > Édition 2016 Pour connaître vos droits et devoirs lorsque vous percevez le RSA Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES DE L ÉTABLISSEMENT LIBERTÉ

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES DE L ÉTABLISSEMENT LIBERTÉ Association des Parents d'élèves de l Etablissement Liberté B.P. 910 Bamako MALI : 44.98.01.80 - : 44.98.01.97 : apeel@libertebko.org - : www.libertebko.org STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES

Plus en détail

Pas d assignation sans médiation préalable?

Pas d assignation sans médiation préalable? 1 Pas d assignation sans médiation préalable? A la suite du DÉCRET n 2015-282 du 11 mars 2015, toute assignation devra désormais être précédée de tentatives de règlement amiables des différends. Si la

Plus en détail

Conseil de la vie sociale et autres formes de participation

Conseil de la vie sociale et autres formes de participation Conseil de la vie sociale et autres formes de participation Textes de référence : articles L.311-6 et D.311-3 à D.311-32-1 du Code de l action sociale et des familles. 1. Conseil de la vie sociale Le conseil

Plus en détail

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015

Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 Bulletin d inscription Tarifs publics HT au 1er juin 2015 «Certification de Personnes : Diagnostiqueur Immobilier Certification initiale» Document à retourner à compléter et à retourner scanné à dcp.fr@dekra.com

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION. Une allocation, des droits, des engagements

LIVRET D INFORMATION. Une allocation, des droits, des engagements LIVRET D INFORMATION Une allocation, des droits, des engagements 1 Allocation Le revenu de solidarité active (RSA) a pour objet d assurer à ses bénéficiaires des moyens convenables d existence, d inciter

Plus en détail

maisons de production image/mouvement soutien au développement

maisons de production image/mouvement soutien au développement Centre national 1 Ι 4 maisons de production image/mouvement soutien au développement Le soutien aux maisons de production - Image/mouvement est un dispositif du Centre national des arts plastiques (Cnap)

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

Aujourd hui, il existe trois compléments de ressources, dont l un est un dispositif en fin de droit :

Aujourd hui, il existe trois compléments de ressources, dont l un est un dispositif en fin de droit : Le complément de ressources est une allocation forfaitaire qui s'ajoute à l'allocation aux adultes handicapés (AAH) pour constituer une garantie de ressources dans le but de compenser l'absence durable

Plus en détail

LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE

LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE Qu est ce que le RSA Le RSA remplace : le Revenu Minimum d Insertion (RMI) L Allocation Parent Isolé (API) Les systèmes d intéressement liés à la reprise d activité, la prime

Plus en détail

Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DLV2S/Pôle solidarités Guillaume GEORGE Tél. :

Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DLV2S/Pôle solidarités Guillaume GEORGE Tél. : Caisse nationale des allocations familiales Paris, le 18/04/2012 C - n 2012-012 Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DLV2S/Pôle solidarités Guillaume GEORGE Tél. : 01 45 65 67 63

Plus en détail

REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL Préambule La réutilisation des informations publiques La réutilisation des informations

Plus en détail

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002)

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) 1/11 Avis n 07/2010 du 17 mars 2010 Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) La Commission de la

Plus en détail

Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents. Aide-ménagère à domicile Barèmes 2016.

Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents. Aide-ménagère à domicile Barèmes 2016. N 2016 / 002 09/02/2016 Origine : Direction de la gestion des risques et de l action sociale Contact : Département ASS A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Mmes et MM les Présidents

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 26 juin 2012 relatif à l autorisation d animer les stages de sensibilisation à la sécurité routière NOR : INTS1226881A Publics

Plus en détail

L historique des événements qui ont précédé votre recours auprès du Service des litiges (ciaprès le «Service») peut être résumé comme suit :

L historique des événements qui ont précédé votre recours auprès du Service des litiges (ciaprès le «Service») peut être résumé comme suit : Concerne : Notification de la décision du Service des litiges de Brugel au sujet de votre plainte contre l'institut bruxellois pour la gestion de l'environnement (IBGE) Madame, Nous avons examiné votre

Plus en détail

Tableau de bord Chiffres clés. Nombre de foyers bénéficiaires du RSA socle dans l Ain en septembre 2016 :

Tableau de bord Chiffres clés. Nombre de foyers bénéficiaires du RSA socle dans l Ain en septembre 2016 : Tableau de bord 2016 Chiffres clés 2016 Nombre de foyers bénéficiaires du RSA socle dans l Ain en septembre 2016 : 7 621-5,84 % par rapport à septembre 2015 (8094) Montant RSA payé par le département en

Plus en détail

Vos droits, vos devoirs

Vos droits, vos devoirs Revenu de solidarité active Getty Images-iStockphoto Vos droits, vos devoirs www.ain.fr Une aide temporaire Le RSA a pour objectif d assurer un revenu minimum aux personnes privées d emploi. Le Département,

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS NOTE D'INFORMATION N 134 À substituer à la note d information n 119 LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS La première loi «relative à la prévention et au règlement des difficultés liées au surendettement

Plus en détail

Indicateurs de suivi du rsa transmis aux Conseils généraux

Indicateurs de suivi du rsa transmis aux Conseils généraux Indicateurs de suivi du rsa transmis aux Conseils généraux Séance du CNIS «Indicateurs sociaux départementaux» Sous-groupe Insertion Jeudi 9 avril 2009 Indicateurs de suivi du rsa Les indicateurs de suivi

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

Elle indique tout d abord que la saisine ne précise pas la forme de la société ERIVAM Gestion, ni l organe qui la représente.

Elle indique tout d abord que la saisine ne précise pas la forme de la société ERIVAM Gestion, ni l organe qui la représente. Décision du CoRDiS Décision du comité de règlement des différends et des sanctions de la Commission de régulation de l énergie en date du 28 septembre 2012 sur le différend qui oppose la société ERIVAM

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion I. Le RSA 1. La création du RSA : une avancée, un pari et un risque

Projet de loi RSA et politiques d insertion I. Le RSA 1. La création du RSA : une avancée, un pari et un risque Uniopss 5 septembre 2008 BG/JD Projet de loi RSA et politiques d insertion I. Le RSA 1. La création du RSA : une avancée, un pari et un risque Le RSA, en cours d expérimentation dans 34 zones géographiques,

Plus en détail

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès )

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Référence du contrat : Entre : Code EAN-GLN : Siège social : Numéro d entreprise : Numéro de TVA : Représenté

Plus en détail

Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables

Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables Intervention de Jocelyne WROBEL, Présidente de l URIOPSS Bourgogne Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables Vieux de 40 ans, ce système de protection juridique des majeurs est remis

Plus en détail

Ce projet est cofinancé par l Union Européenne. L Europe s investit dans votre avenir. (PO-FSE)

Ce projet est cofinancé par l Union Européenne. L Europe s investit dans votre avenir. (PO-FSE) DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE SANITAIRE ET SOCIALE REGIONALE Ce projet est cofinancé par l Union Européenne. L Europe s investit dans votre avenir. (PO-FSE) Nom de l Etablissement : Adresse : Téléphone

Plus en détail

DOCUMENT NON CONFIDENTIEL Les données et informations protégées par la loi ont été remplacées par la mention [ ]

DOCUMENT NON CONFIDENTIEL Les données et informations protégées par la loi ont été remplacées par la mention [ ] RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2016-0504-FR de la formation restreinte de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 14 avril 2016 portant sanction à l encontre

Plus en détail

Circuit de validation des contrats insertion, actions d insertion ou aides financières insertion (APRED) suite à la réorganisation de l encadrement

Circuit de validation des contrats insertion, actions d insertion ou aides financières insertion (APRED) suite à la réorganisation de l encadrement Circuit de validation des contrats insertion, actions d insertion ou aides financières insertion (APRED) suite à la réorganisation de l encadrement en UTAS Légendes Sommaire Phase 1: L entrée dans l accompagnement

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT Evry Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Métiers du tourisme : commercialisation des produits touristiques Numéro d accréditation : 20150302 Régime : [FI/FA/FC]

Plus en détail

Professeur des conservatoires de Paris (F/H)

Professeur des conservatoires de Paris (F/H) Bureau du recrutement et des concours 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 www.recrutement.paris.fr Direction des Ressources Humaines Sous direction du développement des ressources humaines Professeur

Plus en détail

sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg 0. Règlement du mars 00 sur la formation professionnelle (RFP) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du décembre 007 sur la formation professionnelle (LFP) ; Sur la proposition de la Direction

Plus en détail

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE

COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE COORDINATION DES REGIMES METROPOLITAINS ET CALEDONIENS DE SECURITE SOCIALE Décembre 2002 11, rue de la Tour des Dames - 75436 Paris cedex 09 - Tél. 01 45 26 33 41 - Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr 2

Plus en détail

Assemblée nationale RECUEIL DES LOIS RÉSOLUTIONS SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

Assemblée nationale RECUEIL DES LOIS RÉSOLUTIONS SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Assemblée nationale RECUEIL DES LOIS RÉSOLUTIONS 2005 I SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE PREMIÈRE PARTIE RECUEIL DES LOIS promulguées entre

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : À compter du 1 er novembre 2017, vous justifiez d au

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. Paris, le

PREMIER MINISTRE. Paris, le PREMIER MINISTRE Direction des services administratifs et financiers Sous-direction du pilotage des services déconcentrés Affaire suivie par : Benjamin BROUSSE Tél : 01 42 75 52 07 Réf. : DSAF.SDPSD n

Plus en détail

SERVICE DU PERSONNEL

SERVICE DU PERSONNEL SERVICE DU PERSONNEL TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DU PERSONNEL # les délais proposés n incluent pas l année en cours # en gras : les documents à éliminer par

Plus en détail

Cahier des charges ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA ANNEE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION NOVEMBRE 2015

Cahier des charges ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA ANNEE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION NOVEMBRE 2015 ANNEE Cahier des charges 2 0 1 6 POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA 1 NOVEMBRE 2015 LES DOSSIERS COMPLETS (pièces à fournir)

Plus en détail

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Convention pour la prévention du surendettement (dépenses) Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Entre d une part, le Département des

Plus en détail

Soutien aux initiatives locales de sensibilisation au handicap. Objectif de l appel à projets 2011. Projets éligibles DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

Soutien aux initiatives locales de sensibilisation au handicap. Objectif de l appel à projets 2011. Projets éligibles DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Soutien aux initiatives locales de sensibilisation au handicap DIRECTION DE LA VIE ASSOCIATIVE ET DES CENTRES SOCIAUX 234 cours émile zola 69100 villeurbanne téléphone

Plus en détail

Allocation de Relogement

Allocation de Relogement Direction du Logement Rue du Progrès, 80 bte 1 1035 Bruxelles Allocation de Relogement Notice Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 28 novembre 2013 paru au Moniteur Belge du 23.12.2013

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Demande d allocation de veuvage art. L 356-1 à L. 356-4 du code de la Sécurité sociale, art. L. 732-54-5 du code rural, Articles L. 356-1 à L. 356-4 du code de la sécurité sociale, L. 732-54-5 du code

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG)

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) 1 STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) Chapitre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Dénomination L «Union du corps enseignant secondaire genevois» (ci-après UNION) fédère

Plus en détail

REGLEMENT DE LA LOTERIE PUBLICITAIRE Tirage au sort pour l achat de billetterie pour les Dîners secrets du 18 juillet 2016 et du 25 juillet 2016

REGLEMENT DE LA LOTERIE PUBLICITAIRE Tirage au sort pour l achat de billetterie pour les Dîners secrets du 18 juillet 2016 et du 25 juillet 2016 SPL Le Voyage à Nantes REGLEMENT DE LA LOTERIE PUBLICITAIRE Tirage au sort pour l achat de billetterie pour les Dîners secrets du 18 juillet 2016 et du 25 juillet 2016 ARTICLE 1 Présentation de la loterie

Plus en détail

Foire aux questions sur le RSA

Foire aux questions sur le RSA Foire aux questions sur le RSA Contexte, texte de loi Compétences Les bénéficiaires Quelle est la référence législative et réglementaire du RSA? Quelle est la date de mise en place du dispositif? Qui met

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014

NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES. Date d effet : 01/01/2014 NOTICE D INFORMATION REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNELLE 0,70%TA SALARIES CADRES Date d effet : 01/01/2014 Cette notice d information résume, conformément à l article 932-6 du code de la Sécurité sociale,

Plus en détail

DELIBERATIONS. (Délibérations du BUREAU) BUREAU du 15/11/2013

DELIBERATIONS. (Délibérations du BUREAU) BUREAU du 15/11/2013 DELIBERATIONS (Délibérations du BUREAU) BUREAU du 15/11/2013 Le présent document regroupe l'ensemble des délibérations accompagnées de leur(s) annexe(s), classés par élus rapporteur et par compétences.

Plus en détail

Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011

Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011 Les Nouveaux Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 32 Décision n 2010-621 DC 13 janvier 2011 Résolution tendant à adapter le chapitre XI bis du règlement du Sénat aux stipulations du traité de Lisbonne

Plus en détail

Département du Bas-Rhin. Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Département du Bas-Rhin. Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Département du Bas-Rhin Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance Ordinaire du 10/12/12 Sous la Présidence de M. l adjoint au Maire, Stéphane LEYENBERGER

Plus en détail

LIVRE I L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET AUX ADULTES HANDICAPES

LIVRE I L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET AUX ADULTES HANDICAPES LIVRE I L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET AUX ADULTES HANDICAPES 3 4 PARTIE I Dispositions générales TITRE I - LES INSTITUTIONS CONCOURANT A L ADMISSION A L AIDE SOCIALE Chapitre I Le centre communal

Plus en détail

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009

Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion. COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 Présentation du RSA et de la mise en œuvre du Pacte Territorial pour l Insertion COTEF Montluçon Le 11 Décembre 2009 1 Sommaire A Le RSA 1. L allocation RSA 2. RSA mode d emploi B Le Pacte Territorial

Plus en détail

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Actualisé au 24/01/2011 DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Mode opératoire à l attention des maîtres d ouvrage Préambule L Assemblée régionale a validé lors

Plus en détail

Direction générale adjointe du Développement social. GUIDE DU BéNéFICIAIRE DU REVENU DE SOLIDARITé ACTIVE (RSA)

Direction générale adjointe du Développement social. GUIDE DU BéNéFICIAIRE DU REVENU DE SOLIDARITé ACTIVE (RSA) Direction générale adjointe du Développement social GUIDE DU BéNéFICIAIRE DU REVENU DE SOLIDARITé ACTIVE (RSA) www.lotetgaronne.fr Sommaire I - L ALLOCATION A / Conditions p. 3 B / Le calcul de l allocation

Plus en détail

SOlidarité ENfants FAmilles (SOL EN FA)

SOlidarité ENfants FAmilles (SOL EN FA) SOlidarité ENfants FAmilles (SOL EN FA) Toutes les demandes sont présentées de façon anonyme, aux membres de la Commission Sociale. La solidarité enfant : intervient en cas de décès Hors Service Commandé,

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU Le présent Vademecum est relatif à l exercice du contrôle de premier niveau sur les opérations cofinancées

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir)

DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page 6, liste des pièces à fournir) CADRE RESERVE AU CONSEIL GENERAL : N Dossier Familial : N de foyer : N Aide : Gestionnaire : ORGANISME AYANT CONSTITUE LA DEMANDE ET PERSONNE REFERENTE :........ DEMANDE D AIDE SOCIALE LEGALE (cf page

Plus en détail

ALLOCATION RETOUR A L EMPLOI ( A.R.E.)

ALLOCATION RETOUR A L EMPLOI ( A.R.E.) RECTORAT DE BORDEAUX DRRH/DEPR ALLOCATION RETOUR A L EMPLOI ( A.R.E.) 1 - Les personnels concernés : Professeurs contractuels, vacataires, maîtres auxiliaires, délégués rectoraux, - maîtres d internat,

Plus en détail

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences

Cahier des charges pour l évaluation externe. Association Adef Résidences Cahier des charges pour l évaluation externe Association Adef Résidences SOMMAIRE Introduction - Adef Résidences, présentation... 5 Prestations d évaluations externes... 7 Article 1-2... 8 Article 3-4...

Plus en détail

PROGRAMMES D AIDES A LA MOBILITE

PROGRAMMES D AIDES A LA MOBILITE PROGRAMMES D AIDES A LA MOBILITE Ce document présente les aides à la mobilité internationale auxquelles vous pouvez postuler à travers la Direction des Relations Internationales. PROGRAMME EUROPEEN ERAMUS

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020. AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020. AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020 AXE 8 : Développer la formation des demandeurs d emploi et inactifs OBJECTIF SPECIFIQUE 8.3 : Augmenter la réussite des jeunes dans l'enseignement supérieur

Plus en détail

NOTE D APPLICATION A TOUS LES PRESCRIPTEURS DE l APRE DEPARTEMENTALE Version 1.1

NOTE D APPLICATION A TOUS LES PRESCRIPTEURS DE l APRE DEPARTEMENTALE Version 1.1 Montpellier le 11-02-2010 Direction Générale des Services Pôle Insertion et développement économique Direction de l action territoriale Direction de la stratégie et des moyens NOTE D APPLICATION A TOUS

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE C E N T R E D E P A R T E M E N T A L D E G E S T I O N D E L A F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E D E L O I R E T C H E R LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Je vous invite à prendre connaissance

Plus en détail

Formulaire d'introduction de demande d ADIL (édition 2013)

Formulaire d'introduction de demande d ADIL (édition 2013) Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale DIRECTION DU LOGEMENT CCN -Gare du Nord - Rue du Progrès 80 bte1 1035 Bruxelles A.i Formulaire d'introduction de demande d ADIL (édition 2013) Deux moyens d

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) n 29-DLP-élections-2015-01

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) n 29-DLP-élections-2015-01 PREFET DU FINISTERE REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) n 29-DLP-élections-2015-01 Maître de l ouvrage Préfet du Finistère Objet de la consultation Travaux de mise sous pli des documents électoraux destinés

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Arrêté du 20 décembre 2012 relatif à la détermination et au contrôle de l aptitude médicale à servir du personnel militaire NOR : DEFK1243552A

Plus en détail

E-learning pour les soignants

E-learning pour les soignants Préparation Dossier d inscription Madame, Monsieur, Suite à votre demande, vous trouverez ci-joint le dossier d inscription à la préparation au concours d entrée en IFSI (préparation complète) proposée

Plus en détail

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Maison de la Promotion Sociale Site : www.mps-aquitaine.org Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Préliminaire : L

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION MINISTERE DE L INTERIEUR FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU CONCOURS INTERNE DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE NORMALE DE L INTERIEUR ET DE L OUTRE-MER au titre de l année 2013 pour la région Corse Date limite

Plus en détail

Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO. Marché n 2-2015

Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO. Marché n 2-2015 Objet de la consultation PRESTATION DE SERVICES DE RELATIONS PRESSE DU PALAIS DE TOKYO Marché n 2-2015 REGLEMENT DE LA CONSULTATION DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : 12 novembre 2015 à 18h Date

Plus en détail

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis,

Vu le règlement n 360/2012 de la Commission européenne du 25 avril 2012 relatif aux aides dites de minimis, Convention relative au versement d une Subvention d Investissement en faveur du Groupe Hospitalier du Centre Alsace à COLMAR pour l installation de 18 nouvelles places d EHPAD transférées du Centre Départemental

Plus en détail

Les conditions d accès au logement social

Les conditions d accès au logement social Les conditions d accès au logement social Quelles sont les particularités de la législation HLM? Par définition les logements sociaux sont destinés à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Gestion. Direction générale de l offre de soins

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Gestion. Direction générale de l offre de soins SANTÉ Établissements de santé Gestion MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction générale de l offre de soins Sous-direction

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.)

COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.) COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION (C.N.S.C.G.) Issy les Moulineaux, le 12 janvier 2015, A l attention de tous les Président(e)s des groupements sportifs (association ou société sportive

Plus en détail

INDEMNISATION INTÉRIMAIRE : VOTRE ALLOCATION POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION INTÉRIMAIRE : VOTRE ALLOCATION POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION INTÉRIMAIRE : VOTRE ALLOCATION POLE-EMPLOI.FR BÉNÉFICIEZ DE L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) QUELLES CONDITIONS? Vous avez travaillé au minimum durant 610 heures. Vous devez

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE D ETABLISSEMENT PREAMBULE Le Comité Technique d Etablissement (C. T. E.) du Centre Hospitalier de SOMAIN est régi par les textes législatifs et réglementaires suivants

Plus en détail

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005 Vous êtes surendetté Procédures Quelles sont les conditions pour bénéficier de la procédure de traitement des situations de surendettement? Que devez-vous faire? Avril 2005 Conception : SCICOM - Visuel

Plus en détail

REGLEMENT CONCOURS EDHEC. Admissions sur titres en 1 ère année. Sommaire

REGLEMENT CONCOURS EDHEC. Admissions sur titres en 1 ère année. Sommaire REGLEMENT CONCOURS EDHEC Admissions sur titres en 1 ère année Sommaire 1) CONDITIONS D INSCRIPTION 2) MODALITÉS D INSCRIPTION 2.1 Enregistrement des inscriptions 2.2 Validation de l inscription 2.3 Documents

Plus en détail

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu)

DEMANDE D ALLOCATION POUR LE LOYER (pour les personnes ne recevant pas de prestations d aide à l emploi et au revenu) N o de CS: N o de demande: de réception: Services provinciaux Division de la prestation de services dans les communautés Services à la famille Manitoba 114, rue Garry, bureau 102, Winnipeg (Manitoba) R3C

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Année Universitaire 2016 2017

DOSSIER DE CANDIDATURE Année Universitaire 2016 2017 NOM du candidat : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance DOSSIER DE CANDIDATURE Année Universitaire 2016 2017 Coller votre photo ici INSTITUT DE FRANÇAIS Université d Orléans 10, rue de Tours BP

Plus en détail