Guide méthodologique. page 1 sur 36. Dossier Lycée des métiers REFERENTIEL LYCÉE DES MÉTIERS. Jean-Yves HERNANDEZ, Adjoint DAFPIC

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide méthodologique. page 1 sur 36. Dossier Lycée des métiers REFERENTIEL LYCÉE DES MÉTIERS. Jean-Yves HERNANDEZ, Adjoint DAFPIC"

Transcription

1 page 1 sur 36 REFERENTIEL LYCÉE DES MÉTIERS Préparé par Jacqueline FABRE, IPE Approuvé par Jean-Yves HERNANDEZ, Adjoint DAFPIC Autorisé par Eric Szmata, DAFPIC

2 page 2 sur 36 Révision Date Version Description Auteur 12/10/ Création Jacqueline Fabre

3 page 3 sur 36 Sommaire REFERENTIEL... 1 LYCÉE DES MÉTIERS Introduction Documents utilisés La démarche Lycée des Métiers Le processus de labellisation Les differents acteurs Elaboration du dossier de labellisation Méthode à suivre Structure du dossier de labellisation Critères d audit : Le référentiel «Lycée des Métiers» CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N CRITÈRE N Le Suivi des établissements Annexe 1 Lettre d engagement de l établissement Annexe 2 Glossaire VAE... 36

4 page 4 sur Introduction Ce guide méthodologique est une aide à la compréhension des attentes du Label Lycée des métiers. Il permet de préciser les critères de labellisation et les attendus, et de faire partager de manière détaillée le référentiel de l audit aux auditeurs et aux établissements. Il sera utile : Aux établissements qui pourront estimer leur degré d atteinte des critères, la pertinence des preuves fournies et des actions envisagées, Aux auditeurs, avec pour objectif l harmonisation de l évaluation des établissements. Les propositions d indicateurs et d actions qui sont faites ne sont pas limitatives, et d autres éléments que ceux mentionnés pourront être proposés pour atteindre ou juger la conformité. 2. Documents utilisés Textes de référence : o Décret n du 10/11/2005 o Circulaire n du 29/11/2005 Ces textes sont consultables sur le site eduscol : Cahier des charges académique pour l obtention du label Lycée des Métiers (Référence : LDM_CdC_2014-V1)

5 page 5 sur La démarche Lycée des Métiers 3.1 LE PROCESSUS DE LABELLISATION

6 page 6 sur 36 L établissement scolaire s engage dans la démarche : Le vote du Conseil d administration officialise l engagement Une équipe est constituée Un échéancier permet de projeter une date de labellisation L équipe travaille sur le dossier L établissement adresse le compte rendu de vote du CA actant l entrée dans la démarche ainsi qu une lettre d engagement de l établissement» à (cf. Annexe 1) L établissement s engage dans la labellisation : Un état des lieux est réalisé par rapport aux 9 critères L établissement s engage dans une démarche de progrès o sur des critères choisis o pour une durée déterminée Il manifeste sa volonté d être audité auprès des services de la DAFPIC : o soit en répondant à une sollicitation du Rectorat o soit par courrier adressé à l attention du pilote académique «Lycée des Métiers» au secrétariat des IEN - Rectorat. En janvier, le responsable d audit prend contact avec le chef d établissement et détermine la date de l audit et son organisation L établissement met en place un tableau de bord : il reprend les indicateurs répondant aux 9 critères il réalise un suivi des actions L audit est réalisé sur la base des 9 critères par des auditeurs formés et habilités. Le rapport de synthèse et le rapport d audit sont transmis à l établissement, qui a une semaine pour adresser ses éventuelles remarques accompagnées des preuves afférentes au responsable d audit. Passé ce délai, le rapport est communiqué au rectorat. La demande de labellisation est ensuite transmise au groupe de pilotage puis au groupe académique pour étude du dossier. Après avis favorable de Mme la rectrice, la demande de labellisation fera l objet d une présentation devant le CAEN (conseil académique de l éducation nationale). La labellisation est rendue officielle par diffusion au Bulletin Officiel de l Éducation Nationale.

7 page 7 sur LES DIFFERENTS ACTEURS L établissement : c est l acteur principal du processus. Une démarche de progrès comme celle du Lycée des Métiers demande un engagement fort et une implication de tous les membres de celui-ci. L inspecteur référent d établissement : Il aide à informer les équipes, il conseille pour améliorer le service aux usagers et faire de l établissement un pôle de compétences reconnu. Il aide à la mise en conscience des critères et à l engagement de l établissement. Le groupe d auditeurs : Le groupe d auditeurs comprend des IEN, IA-IPR, CFC, chefs d établissement, chef des travaux, chargés de mission, directeurs de CIO et membres extérieurs à l Éducation Nationale. Ils ont tous été formés à la réalisation d audits, ils utilisent les outils académiques. Le recrutement est réalisé par l intermédiaire de la parution au BIR d une offre de formation. Le groupe technique : Il est animé par l IEN chargé du pilotage du dossier. Il organise et accompagne la démarche Lycée des Métiers dans l académie : o création et modification des documents de base relatifs à la démarche Lycée des Métiers», o information formation des chefs d établissement, o formation des auditeurs, o planification des audits, o préparation des dossiers pour présentation aux différents groupes. Le groupe de pilotage : o Il est présidé par le délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue, et est composé des IA IPR, IEN, chefs d établissement, directeurs de CIO, CFC, o Il étudie les propositions de labellisation et les documents de suivi, il a un rôle de conseil et d alerte, il peut refuser la présentation d un dossier au groupe académique s il juge que l engagement n est pas suffisant au vu du dossier de labellisation, du rapport de synthèse et du rapport d audit. Le groupe académique : Les propositions de labellisation sont soumises à Mme la rectrice lors de la réunion du groupe académique. Au vu des rapports d audit et de synthèse et des éventuelles fiches d écart, ce groupe peut proposer : o la labellisation ou le renouvellement du label, o un audit complémentaire, o l ajournement, o la suspension du label, o la radiation du label. Ce groupe présidé par Mme la rectrice comprend le délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue, des membres des corps d inspection territoriaux, des représentants du conseil régional, des représentants des milieux professionnels, des chefs d établissement, des chefs de travaux, des gestionnaires, des enseignants, des parents d élèves, des représentants syndicaux.

8 page 8 sur Elaboration du dossier de labellisation 4.1 METHODE A SUIVRE Pour chacun des 9 critères nationaux, les équipes de l établissement doivent : 1. établir un diagnostic, 2. décrire les actions terminées, 3. décrire l engagement de l établissement pour le futur : proposer des axes de progrès, actions nouvelles proposées (au moins un axe de progrès sur au moins 5 des 9 critères nationaux). Dans tous les cas, il convient de se situer du point de vue de l usager, au regard des 9 critères du référentiel national et du cahier des charges académique «Lycée des Métiers». La description devra être précise, appuyée par des éléments concrets. Pour ce faire, le lycée constituera un dossier «annexes» comprenant par exemple des conventions de partenariat, tableaux de bord, articles de presse, enquêtes, plaquette du lycée etc. 4.2 STRUCTURE DU DOSSIER DE LABELLISATION Le dossier présente un diagnostic de la situation de l établissement au regard de chaque critère, ainsi que les résultats obtenus à la suite des différentes actions déjà conduites. Il propose un certain nombre d actions visant à progresser au regard de différents critères. Pour chaque critère, une synthèse est établie sous forme de tableau récapitulatif qui doit impérativement être complété. Les 9 critères du cahier des charges national : 1. Offre de formation, comportant notamment des formations technologiques et professionnelles, construite autour d un ensemble cohérent de métiers ; 2. Accueil de publics de statuts différents : élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants ; 3. Préparation d une gamme de diplômes et titres nationaux allant du CAP aux diplômes d enseignement supérieur ; 4. Offre de services de validation des acquis de l expérience ; 5. Existence de partenariats avec les collectivités territoriales, les milieux professionnels ou des établissements d enseignement supérieur ; 6. Mise en place d actions destinées aux enseignants et aux élèves de collège visant à améliorer l orientation des collégiens et les conditions de leur accueil dans les formations professionnelles ; 7. Ouverture européenne ou échanges avec des pays étrangers ; 8. Offre de services d hébergement ; 9. Dispositif d aide à l insertion professionnelle ou de suivi des publics sortant de formation. Le dossier de labellisation peut être utilisé comme dossier navette entre l'établissement et l'échelon académique pendant la phase de diagnostic.

9 page 9 sur 36 1-Diagnostic de la situation : Ce paragraphe présente globalement la situation de l établissement au regard du critère. Les données chiffrées de l état des lieux sont à inscrire dans le tableau de synthèse du critère. Situation de l'établissement au regard du critère n 2. Actions terminées Les actions terminées font l objet d une fiche action la résumant. Chaque action peut faire l'objet d'une annexe la décrivant plus précisément et dont le contenu est laissé à la libre appréciation de l'établissement. Sélectionner parmi les actions terminées dans les deux dernières années, les deux ou trois actions les plus pertinentes au regard du critère. Fiche action 1. Dénomination et objectifs de l'action, autres établissements éventuellement impliqués 2. Résultats attendus (préciser les indicateurs observables ou mesurables qui devaient permettre de vérifier la réalisation des objectifs) 3. Publics concernés 4. Moyens engagés (personnels et moyens matériels) 5. Déroulement de l'action (lieux, calendrier) 6. Résultats observés

10 page 10 sur Engagement : objectifs de progrès, actions nouvelles proposées Chaque action en cours ou projetée fait l objet d une fiche action la résumant. Chaque action peut faire l'objet d'une annexe la décrivant plus précisément et dont le contenu est laissé à la libre appréciation de l'établissement. Sélectionner les actions les plus pertinentes au regard du critère (maximum 2). Fiche action 1. Dénomination et objectifs de l'action, autres établissements éventuellement impliqués. (Préciser les motifs qui ont conduit au choix de cette action et à l'évolution de quel(s) critère(s) elle correspond). 2. Résultats attendus (préciser les indicateurs observables ou mesurables qui vous permettront de vérifier la réalisation des objectifs) 3. Publics concernés 3. Moyens engagés (personnels et moyens matériels) 4. Déroulement de l'action (lieux, calendrier, dates d observation des résultats) 6. Accompagnement souhaité 4. Synthèse La synthèse présente sous forme de tableaux l état des lieux, les actions terminées et les actions nouvelles. Etat des lieux : le 4.3 «Le référentiel Lycée des Métiers» détaille pour chaque critère le format du ou des tableaux de synthèse à présenter dans le dossier de labellisation. Actions terminées : elles sont présentées dans un tableau de la forme suivante Intitulé de l action Début Fin Objectif Indicateurs Résultat Équipe projet Observations Actions nouvelles : même présentation que pour les actions terminées.

11 page 11 sur CRITERES D AUDIT : Le groupe d audit évaluera : La conformité aux critères nationaux déclinés dans le cahier des charges académique, L engagement de l établissement dans une démarche d amélioration continue, se traduisant dans des objectifs de progrès formalisés. 1. Conformité : (pour le critère et a minima) Conformité aux exigences du cahier des charges du critère : Les éléments permettant d apprécier la conformité aux exigences sont identifiés au travers des critères d évaluation présentés dans la 2 ème colonne du cahier des charges académique. Les indicateurs de la 3 ème colonne du cahier des charges académique sont des aides pour l auditeur pour qualifier et/ou quantifier la satisfaction de l exigence. Preuves formalisées : oui : Il existe des documents permettant de justifier de la conformité aux exigences. Par exemple pour le Critère n 1, il existe des documents d information sur la filière métier, les diplômes préparés, des tableaux de suivi des effectifs, etc.. Planification des actions : oui : il existe des plans d action formalisés et terminés : objectifs décrits, équipes identifiées, tâches définies, responsabilités allouées, calendrier, indicateurs) Résultat obtenu sur les plans d action : sans objet : pas de plan d action non atteint : les résultats escomptés ne sont pas atteints partiellement atteint : les résultats escomptés ne sont pas atteints, mais des progrès sont constatés atteint : résultats conformes aux objectifs supérieur aux prévisions : résultats supérieurs aux objectifs Résultat de l audit : Non mis en œuvre : les exigences du critère ne sont pas traitées Partiellement mis en œuvre : les exigences du critère ne sont pas totalement couvertes et/ou défauts de formalisation (définition d objectifs et d indicateurs, absence de preuves) Mise en œuvre opérationnelle : exigences du critère couvertes, formalisations effectives à minima Mise en œuvre systématique et documentée : exigences couvertes, formalisations efficaces, objectifs atteints

12 page 12 sur Engagement : (axes de progrès) Planification formalisée (plans triennaux) Définition d une équipe (tâches et responsabilités) Conformité au critère oui : l engagement vise à renforcer la conformité au critère Dans le cahier des charges académique, pour certains critères, sont identifiés quelques points «souhaitables». Ces points sont à prendre en compte dans la démarche de progrès. Définition et formalisation d objectifs oui : un ou des objectifs sont définis Définition d indicateurs mesurables oui : exemple : augmentation des effectifs dans la filière Planification formalisée oui : plan triennal élaboré, demande d équipement déposée au conseil régional, etc Définition d une équipe (tâches et responsabilités) oui : une équipe portant le projet est identifiée

13 page 13 sur LE REFERENTIEL «LYCEE DES METIERS» CRITÈRE N 1 Offre de formation, comportant notamment des formations technologiques et professionnelles, construite autour d un ensemble cohérent de métiers. Ce critère s applique à la ou les filière(s) dominante(s) mais aussi à un secteur professionnel étendu. Une dénomination large (ex : lycée des métiers de l industrie) permet d englober plusieurs filières sans faire abstraction d une réflexion sur la cohérence de l offre. Il peut également être fait le choix d attribuer plusieurs labels à un même établissement. Les objectifs, détaillés au travers des exigences du cahier des charges académique, sont les suivants : Communiquer l offre de formation en identifiant un ou deux champ(s) dominant(s) de métier pour l établissement en cohérence avec la dénomination souhaitée. Inscrire l évolution de la structure de l établissement dans une logique d un lycée des métiers en complémentarité avec les autres établissements de son bassin. Mettre en évidence une organisation pédagogique centrée autour des personnes formée, favorisant la fluidité des parcours L établissement peut valoriser plus particulièrement une, éventuellement deux, de ses filières en l inscrivant comme une filière d un champ de métiers pour lequel il offrira, seul ou en réseau, un service élargi. Cette filière doit disposer d au moins un palier diplômant (CAP, BAC PRO, BTS). Ce principe n hypothèque pas les autres filières dont le maintien dans l établissement n est pas remis en cause, ceci afin de maintenir une offre de proximité large et assurer la mission d information relative aux différents métiers pour les élèves du collège. Ces autres filières doivent offrir la même qualité puisqu elles sont, de fait intégrées dans un autre champ de métiers (travail en réseau). Propositions d actions et axes de progrès : Les propositions doivent contribuer à améliorer la cohérence de l offre de formation et recueillir l adhésion des principaux partenaires. Accompagnement : Pilotage et conseil : DAFPIC IA-DASEN Conseillers techniques auprès des IA-DASEN IEN- ET et IA-IPR référent d établissement. Partenaires : Région Branches professionnelles Les réunions de bassin (ou de secteurs plus réduits) sont le lieu de cette réflexion. Elles sont conduites par les animateurs de bassin sous l autorité du IA-DASEN, des conseillers techniques (DAFPIC), des corps d inspection, en présence des conseillers en formation continue, de représentants des collectivités territoriales et des partenaires économiques.

14 page 14 sur 36 Synthèse du Critère 1 - Présentation de l offre de formation L offre de formation pour l année scolaire en cours est présentée sous forme de tableau (voir page suivante). 1 ère colonne : La liste des champs professionnels à identifier est la suivante (cf. Bulletin officiel spécial n 2 du 19 février 2009) : Production et conception mécaniques Électrotechnique et systèmes électroniques Conduite et pilotage de systèmes industriels Maintenance industrielle Maintenance des véhicules et des matériels Études et topographie du bâtiment et des travaux publics Équipements techniques énergie Gros œuvre du bâtiment et travaux publics Finition et ouvrages du bâtiment Conduite de procédés industriels et transformations Métiers de la mode, du vêtement et du cuir Métiers du bois et de l'ameublement ; Industries graphiques Logistique et transport Métiers de la relation aux clients et aux usagers Métiers des services administratifs Hôtellerie-restauration Secteurs sanitaire, social, médico-social Champ professionnel relevant du secteur maritime Métiers de la mer 2 ème et 3 ème colonnes : Liste des diplômes préparés et des spécialités Colonnes suivantes : Capacité d accueil Effectifs réels Equipes pédagogiques : liste des enseignants, qualifications, ancienneté Locaux et équipements : surface et état des locaux, guide des équipements, existence de plateaux technique

15 page 15 sur 36 Etablissement porteur du label : Offre de formation (Année scolaire en cours) Champ professionnel Diplôme Spécialité Capacité d accueil Effectif /année Equipe pédagogique Locaux (surfaces,état) Equipements Observations (page à dupliquer si nécessaire) Présenter séparément l offre de l établissement porteur du label et celle du (des) établissement(s) partenaire(s)

16 page 16 sur 36 CRITÈRE N 2 Accueil de publics de statuts différents : élèves, adultes en formation continue, apprentis et étudiants. Ce critère requiert l accueil de publics de statuts différents, y compris par mixage. Les contenus d enseignements sont organisés de manière à proposer des formations répondant aux besoins des entreprises, des salariés, des demandeurs d emploi et des candidats individuels. L accueil des trois publics ne constitue pas un préalable, mais un objectif : construire les parcours de formation adaptés aux divers publics. Son atteinte peut faire l objet d un échéancier et doit prendre en compte les orientations régionales en matière de développement de l apprentissage. Propositions d actions et axes de progrès : Afin d assurer et d améliorer l accueil de publics de statuts différents (F.I., F.C., apprentissage), l établissement est apte à construire puis assurer la formation suivant des modes d organisation différents (en continu, par module, par unité, ) et selon des dispositifs plus ou moins complexes. Il construit et assure des actions spécifiques et personnalisées pour des publics à la recherche de compléments de qualification. La mise à disposition de ressources pédagogiques utilisant les TICE est valorisée. Accompagnement : Pilotage : DAFPIC IEN ET IA IPR Accompagnement conseil : Inspecteurs de la spécialité, SAIA, conseillers en formation continue, spécialistes de l ingénierie de formation, inspecteurs référents. Présentation de l offre de formation continue : L établissement présente l offre de formation sous forme de tableau en faisant apparaitre les différents status (voir pages suivantes).

17 page 17 sur 36 Variété des publics de statuts dans l offre de formation (année scolaire en cours) Champ professionnel Diplôme Spécialité 1 ère année Elèves Effectifs/année 2 ème année 3 ème année 1 ère année Apprentis Effectifs/année 2 ème année 3 ème année 1 ère année Adultes en FC Effectifs/année 2 ème année 3 ème année (page à dupliquer si nécessaire) Présenter séparément l offre de l établissement porteur du label et celle du (des) établissement(s) partenaire(s)

18 page 18 sur 36 Formation continue formations certifiantes et qualifiantes (année scolaire en cours) Intitulé de la formation Durée Type de public Effectif Demandeurs d emploi Salariés Stagiaires en contrat de professionnalisation Stagiaires individuels payants Demandeurs d emploi Salariés Stagiaires en contrat de professionnalisation Stagiaires individuels payants Demandeurs d emploi Salariés Stagiaires en contrat de professionnalisation Stagiaires individuels payants Demandeurs d emploi Salariés Stagiaires en contrat de professionnalisation Stagiaires individuels payants Demandeurs d emploi Salariés Stagiaires en contrat de professionnalisation Stagiaires individuels payants (Page à dupliquer si nécessaire)

19 page 19 sur 36 CRITÈRE N 3 Préparation d une gamme de diplômes et titres nationaux allant du CAP aux diplômes d enseignement supérieur. Ce critère vise à proposer à tout élève d accéder au plus haut niveau de qualification, compte tenu de son projet, grâce à des parcours de formation flexibles et personnalisés. Note : La labellisation d un lycée professionnel n implique nullement l ouverture préalable de formations de l enseignement supérieur. Il importe d appuyer au plan académique la mise en réseau des LP candidats avec un ou des lycées qui s engageront à accueillir des élèves en BTS, notamment ceux qui ont obtenu une mention bien ou très bien à l examen. Propositions d actions et axes de progrès : Proposer un ensemble de formations, du niveau V au niveau III, voire II dans l établissement ou en association avec d autres établissements à proximité. Les statuts des bénéficiaires de ces formations peuvent être divers : élèves, apprentis, formation continue, informer les élèves et les adultes sur l ensemble du cursus (cartographie des parcours), favoriser et accompagner les entrées et sorties aux différents niveaux, mettre en place des dispositifs, par exemple de type passerelle, pour assurer le passage «fluide» des élèves d un cycle à l autre (échanges élèves professeurs entre les différents niveaux) du CAP au bac technologique, du bac professionnel au BTS mais aussi de seconde générale ou technologique vers le CAP ou le bac professionnel. Accompagnement : Pilotage : DAFPIC CSAIO Accompagnement conseil : IEN ET IA IPR, inspecteurs référents Synthèse du critère 3 : L établissement présente la cartographie des formations et passerelles, et est en mesure de montrer des statistiques sur au moins deux ans retraçant les différents parcours effectués dans l établissement, ainsi que les taux de réussite aux examens, les taux de décrochage, les taux d insertion professionnelle, par niveau et statut. (voir tableau page suivante)

20 page 20 sur 36 Synthèse des parcours sur les deux dernières années Offre de formation Taux réussite Année N-2 Taux réussite Année N-1 Taux abandon Année N-2 Taux abandon Année N-1 Taux insertion prof. Année N-2 Taux insertion prof. Année N-1 Poursuite études Année N-2 Poursuite études Année N-1 Observations

21 page 21 sur 36 CRITÈRE N 4 Offre de services de validation des acquis de l expérience Ce critère vise à offrir un service de validation des acquis dans l établissement ou en association avec d autres établissements (groupement d établissements). Chaque établissement doit être rapidement en mesure d offrir des réponses en matière de validation des acquis, en disposant a minima d une personne en capacité de renseigner sur la démarche VAE mise en œuvre dans l académie et formée au processus VAE de l académie. Un glossaire VAE est donné en Annexe 2. Propositions d actions et axes de progrès : Information et formation des personnels à la VAE comme mode de certification, Devenir pôle de validation VAE dans une filière de métiers, Mettre à disposition des pôles de validation des enseignants formés à la VAE, Pratiquer le positionnement pédagogique et réglementaire tant en formation initiale qu en formation continue, Proposer une offre de conseil et de formation post-vae, Former une personne pour renseigner le public demandeur. Accompagnement : Pilotage : DAFPIC IEN ET IA-IPR Partenaires : branches professionnelles Accompagnement conseil : DAVA DEC, inspecteurs référents Synthèse du critère 4 : L établissement présente son offre de service VAE au travers des tableaux ci-dessous. En particulier, des personnes formées doivent être en capacité d expliquer la démarche VAE à un demandeur et/ou est pôle de validation VAE et/ou propose des personnels formés à la VAE pour des jurys. Il pratique le positionnement réglementaire pour les Bacs Pro et les BTS.

22 page 22 sur 36 Accueil et information L établissement informe le public de la démarche à suivre pour s inscrire à une réunion d information sur la VAE et communique le lien vers Les documents d information sur la VAE existent et sont mis à disposition du public Il existe sur le site une personne ressource identifiée L information est disponible sur le site ENT de l établissement (lien vers Il existe des statistiques sur les personnes en demande ou engagées dans un processus VAE (résultats, abandons, accompagnements) OUI NON Accompagnement à la VAE Liste des enseignants pouvant assurer un accompagnement VAE NOM Prénom Diplômes

23 page 23 sur 36 CRITÈRE N 5 Existence de partenariats avec les collectivités territoriales, les milieux professionnels ou des établissements d enseignement supérieur Ce critère vise à développer le travail en réseau, établissements, collectivités territoriales, milieu professionnel dans un objectif d amélioration continue de la formation. L objectif est de renforcer l ancrage de l établissement dans son environnement géographique et professionnel afin de contribuer au développement de la formation professionnelle. Note : L établissement formalise les partenariats existants (conventions, accords, chartes ) ou les élargit en s appuyant notamment sur les accords nationaux et académiques. La cellule «partenariat» de l académie contribue si nécessaire au développement du partenariat des lycées candidats. De plus, les responsables académiques concernés incitent les collectivités territoriales à intégrer la problématique de labellisation et à contribuer à l atteinte de certains critères. Proposition d actions et axes de progrès : Promouvoir et favoriser la relation école entreprise (au-delà des conventions et PFMP réglementaires) o Parrainage de l établissement par une grande entreprise, o Organisation de témoignages de chefs d entreprise, de professionnels, o Parrainage d une promotion par un entrepreneur, un artisan, un professionnel reconnu, o Echange de compétences milieu professionnel / milieu scolaire. Favoriser le développement de coopérations dans les champs professionnels, constituer des pôles de compétences et de ressources avec les entreprises. o développer des coopérations technologiques avec les entreprises, avec l université, pour identifier les pôles de recherche correspondant à des activités industrielles relevant de la compétence des lycées. S appuyer sur les travaux des organisations locales chargées du développement du territoire pour adapter l établissement au contexte local d évolution et positionner l établissement comme centre de ressources local en termes de compétences. Favoriser la poursuite d études par le travail en réseau o Echange de compétences entre différents niveaux de formation (ex : passerelle BAC PRO / BTS) Accompagnement : Pilotage : DAFPIC Inspecteurs référents et/ou de filères Partenaires : Branches professionnelles - universités Accompagnement conseil : Mission école /entreprise, ingénieur pour l école, inspecteurs référents.

24 page 24 sur 36 Synthèse du critère 5 : L établissement présente sous forme de tableaux ses relations avec les collectivités territoriales, les branches professionnelles et les entreprises, ses relations avec l enseignement supérieur Partenariats Désignation du partenaire Coordonnées Objectif du partenariat Convention signée OUI NON Actions menées lors de l année scolaire en cours, dans le cadre des partenariats existants Nom de l action Description de l action Nom du partenaire Date de l action

25 page 25 sur 36 CRITÈRE N 6 Mise en place d actions destinées aux enseignants et aux élèves de collège visant à améliorer l orientation des collégiens et les conditions de leur accueil dans les formations professionnelles Ce critère vise à mettre en place une stratégie d intervention dans le réseau des établissements du bassin ou du département, de participer à l information des élèves sur les métiers et les formations, de contribuer aux opérations lancées par d autres établissements ou de les impulser (élaboration d outils, choix d experts). Les correspondants de bassin veilleront au développement de cette problématique. L objectif est de : Recenser toutes les informations nécessaires et utiles concernant les métiers préparés (formation, insertion, emploi), Recenser toutes les données qualitatives indispensables pour éclairer une recherche personnelle d élève ou effectuer un choix, Créer les conditions d accès à l ensemble des LP, Organiser l accueil des jeunes de troisième (stages, portes ouvertes, entretiens individuels ), Construire avec les collèges les actions destinées aux élèves pour intégrer ou découvrir la voie professionnelle. Proposition d actions et axes de progrès : Informer sur les métiers et les formations proposées. Ces informations s adressent aux élèves de collèges et plus généralement à tous les publics potentiels, aux familles mais aussi aux enseignants des collèges, Favoriser l accueil des nouveaux élèves dans le lycée, Assurer la prise en charge pédagogique, Contribuer à organiser l ensemble des actions d information relatives aux métiers et aux formations disponibles en LP et les actions, en alternance ou non, mises à disposition des collèges (enseignant et élèves) pour assurer cette fonction. Les lycées sont réputés aptes à fournir toutes les informations concernant les métiers auxquels ils préparent. Ils sont aptes à proposer des dispositifs d alternance divers, destinés aux collégiens pour leur orientation vers la voie professionnelle. Accompagnement : Pilotage : CSAIO DAFPIC - IA-DASEN Partenaires : DRONISEP - Professionnels Accompagnement conseil : CIO de rattachement IEN ET EG, inspecteurs référents.

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

Le système documentaire

Le système documentaire Le système documentaire Sommaire : 3. PRESTATION DE SERVICE A DOMICILE... 4 3.1 : Principes et cadre d intervention... 6 Exemple 1 : Projet de service type d une entité adhérent à ADESSA.... 7 Exemple

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OBTENTION DU LABEL LYCEE DES METIERS ANNEE 2014

CAHIER DES CHARGES POUR L OBTENTION DU LABEL LYCEE DES METIERS ANNEE 2014 CdC Lycée des Métiers Référence : LDM_CdC_2014-V1 CAHIER DES CHARGES POUR L OBTENTION DU LABEL LYCEE DES METIERS ANNEE 2014 Réf : Décret n 2005-1394 du 10/11/2005 et Circulaire n 2005-204 du 29/11/2005

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT 1 Un modèle commun de projet social (ci-joint annexe 1) a été élaboré fin 2007 en collaboration avec les différents financeurs des FJT (CAF, DDE, DDASS et Conseil

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Développement et assurance de la qualité au sein des Ecoles européennes

Développement et assurance de la qualité au sein des Ecoles européennes Schola Europaea Bureau du Secrétaire général Réf. : 2000-D-264-fr-2 Orig. : EN Développement et assurance de la qualité au sein des Ecoles européennes Document approuvé par le Conseil supérieur des Ecoles

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

soit au CRDP (Centre régional de documentation pédagogique) :

soit au CRDP (Centre régional de documentation pédagogique) : NOTICE D INFORMATION DESTINEE AUX CANDIDATS INDIVIDUELS Arrêté du 22 novembre 2007 modifiant l arrêté du 25 février 2005 (B.O.E.N. n 1 du 03/01/2008) Où se renseigner? Toutes les informations indispensables

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire

Auxiliaire de Vie Scolaire Auxiliaire de Vie Scolaire Livret d accueil et d information Circonscription Bobigny II ASH Pôle ressource de Seine Saint Denis Académie de Créteil 2 Sommaire Les fonctions : généralités Les fonctions

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Auto-évaluation en vue du renouvellement du label Académie de Versailles

Auto-évaluation en vue du renouvellement du label Académie de Versailles Auto-évaluation en vue du renouvellement du label Académie de Versailles ACADEMIE DE VERSAILLES LYCEE DES METIERS 1 SOMMAIRE I Caractéristiques générales IV Aide à l insertion professionnelle suivi des

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES

Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Epreuve E4 RELATIONS COMMERCIALES Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U4 1. Finalités et objectifs Les objectifs visés par l épreuve sont d apprécier la capacité du candidat à : - analyser

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé : Assistant(e) de vie aux familles... Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Objectifs «Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l acquisition

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES

L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES! MONITEUR ÉDUCATEUR (DEME)! ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) L accompagnement à la VAE a pour objet d aider le candidat

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT

ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT ACADEMIE DE NICE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Lycée Professionnel Francis de Croisset ET Le Lycée AUDIBERTI Page 1/7 CONVENTION DE PARTENARIAT VU la circulaire n 205-204 du 29 novembre 2005 relative

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE CONVENTION DE PARTENARIAT AU TITRE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Loi de Modernisation Sociale n 2002-73 du 17 janvier 2002 Entre LE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse Charte académique éducation entreprise Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse mai 2008 1 Préambule L académie de Toulouse, les fédérations de parents d élèves,

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de travaux et encadrement de chantier de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administration système et réseaux et applications à base de logiciels libres de l Université de Lorraine Vague

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL

LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL LIVRET DE FORMATION DE L ELEVE EN MILIEU PROFESSIONNEL Examen : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Spécialité : GESTION ADMINISTRATION Session : 201. Lieux de formation Période 1 du / / 20 au / / 20 à Période

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Entretien professionnel Suppression de l obligation de réaliser certains entretiens La loi du 5 mars 2014 rend l entretien

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale ANNEXE I Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale Le Département des Hauts-de-Seine substitue, à titre expérimental, au titre

Plus en détail

DESJEPS. Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle. Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats

DESJEPS. Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle. Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats DESJEPS Mention Direction de Structure et de Projet Spécialité Animation socio-éducative ou culturelle Partie 3 : Sélections et positionnement des candidats Partie 3 DESJEPS Direction de Structure et de

Plus en détail

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur.

Cet entretien n est pas une évaluation mais un outil de dialogue et de préparation d évolution du collaborateur. L avenant n 1 du 20 juillet 2005 à l Accord National Interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle prévoit que «pour lui permettre

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6 RESSOURCES HUMAINES PO :... Prénom :... Nom :... ENTRETIIEN PROFESSIIONNEL DE PROGRÈS IINDIIVIIDUEL L essentiiell Pourquoi un entretien de progrès individuel? Pour formaliser un échange, un entretien annuel

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en didactique du français langue étrangère de l Institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 Présentation voie Pro. du 06/02/2013 - réunion profs principaux/orientation Lycée Caraminot (J. Debelle) 1 Enseignement supérieur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

Gestionnaire de paie - Titre professionnel

Gestionnaire de paie - Titre professionnel Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 23/08/2015. Fiche formation Gestionnaire de paie - Titre professionnel - N : 4192 - Mise à jour : 22/07/2015 Gestionnaire de paie - Titre

Plus en détail

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage Service Académique de l Inspection de l Apprentissage ACTIVITES DU RESPONSABLE PEDAGOGIQUE DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion durable des eaux pluviales dans l aménagement des espaces de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers Formation L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers RÉUSSIR SON PARCOURS VAE et Lycée des métiers Labellisation des établissements selon 4 critères fondamentaux : Offre cohérente de formations technologiques

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement Titre de niveau III enregistré au RNCP - arrêté publié au JO du 22/08/2012 497 heures Contrat de Professionnalisation

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60 LICENCE PROFESSIONNELLE INTERVENTION SOCIALE : ACCOMPAGNEMENT DE PUBLICS SPÉCIFIQUES PARCOURS GESTIONNAIRE EN INTERVENTION SANITAIRE ET SOCIALE EN GÉRONTOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme :

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

CHAPITRE V - BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «ASSISTANT DE GESTION PME-PMI» II - Calendrier des épreuves - Session 2014 EPREUVES DATES HORAIRES

CHAPITRE V - BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «ASSISTANT DE GESTION PME-PMI» II - Calendrier des épreuves - Session 2014 EPREUVES DATES HORAIRES CHAPITRE V - BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «ASSISTANT DE GESTION PME-PMI» II - Calendrier des épreuves - Session 2014 EPREUVES DATES HORAIRES E6.1 Analyse du système d Information et des risques informatiques

Plus en détail

Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE

Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Pour une meilleure reconnaissance, une plus grande insertion LE CHÈQUE FORMATION RÉUSSITE 2 ème forum VAe (Validation des Acquis et de l expérience) DOSSIER

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Formateur dans le contexte de publics à besoins spécifiques de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Intitulé du projet : Projet académique : Réussite dans le parcours Bac Professionnel - BTS

Intitulé du projet : Projet académique : Réussite dans le parcours Bac Professionnel - BTS Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau Bassin : Domaine de contrôle : Etablissement : Cadre réservé

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR UNIVERSITE PARIS SUD DOSSIER : AP1_n 486 Intitulé du projet : Accompagnement Bilan Réorientation Insertion Porteur du projet : Université Versailles

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche 1 ter, av. de Lowendal, 75700 Paris 07 SP Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle

Plus en détail