DOSSIER FIN DE PARTIE DE SAMUEL BECKETT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER FIN DE PARTIE DE SAMUEL BECKETT"

Transcription

1 DOSSIER FIN DE PARTIE DE SAMUEL BECKETT I. RÉSUMÉ DE L ŒUVRE La pièce s ouvre sur une présentation de deux personnages (Clov et Hamm) et de leurs rapports. Cette présentation peut être délimitée comme allant de la page 8 à la page 18. On y retrouve plusieurs éléments qui renvoient à l enjeu de la partie, qui est également un thème de l œuvre. À la page 18, un autre personnage entre en scène et il s agit de Nagg qui se trouve dans une poubelle. De la page 18 à la page 20, Nagg se plaint pour avoir à manger et de 20 à 26, Hamm et Clov discute et Nagg, toujours dans sa poubelle, écoute. Hamm et Clov semble vivre une journée semblable à tant d autres et ils en attendent la fin qui apparemment tarde à venir. De la page 26 à la page 36, Beckett nous présente les rapports de Nagg et de son épouse Nell (qui se trouve elle aussi dans une poubelle). Les deux époux qui n arrivent pas à se toucher sont aussi tristes que les deux autres personnages de la pièce. Nagg raconte une histoire sur un tailleur. Cette histoire qui jadis faisait rire sa femme la laisse à présent de marbre, elle s en est lassée. De la page 38 à la page 68, Hamm cherche à retenir Clov. Hamm, qui est dans un fauteuil roulant et qui est aveugle, tyrannise Clov sans qui il ne pourrait pourtant ni se déplacer, ni savoir ce qui se passe autour de lui. Hamm cherche à retenir Clov: il demande un tour de chambre (38-42), il lui demande de regarder dehors avec une lunette (des jumelles) (44-48), Clov à une puce dans le pantalon et Hamm lui demande de la tuer avec l insecticide (48-50), il lui demande également un chien que Clov n a pas terminé de fabriquer et qui est estropié (56-60), il demande aussi des nouvelles de la mère Pegg à qui il a refusé la lumière, qui est morte dans la solitude et dont seule l odeur de 1

2 putréfaction de son corps, a permis à Clov de savoir qu elle était morte (60-62), il demande sa gaffe à l aide de laquelle il l espère réussir à sortir de son fauteuil roulant (62), il parle ensuite d un fou qui pensait que la fin du monde était arrivé (64). Seulement, rien n y fait et Clov semble décider à s en aller. Hamm jette l éponge et lui dit qu il souhaiterait savoir quand Clov s en irait. Ce dernier trouve alors l astuce du réveil qui sonnerait quand il ne serait plus là (68). De la page 68 à la page 84, Hamm raconte des histoires à Nagg. Il lui raconte d abord son histoire de Noël (72-78) et l homme dans l histoire pourrait être le père de Clov qui l aurait confié à Hamm alors qu il n était encore qu un enfant. Clov vient annoncer qu il a trouvé un rat dans la cuisine (78) et comme pour la puce, Hamm lui demande de l exterminer. Ce dernier demande ensuite à son père et à Clov de prier avec lui (78). Pas très motivés, ils abandonnent. Nagg demande la dragée que son fils lui avait promise en échange de son attention et la dragée lui est refusée (80). Clov décide de faire de l ordre (82) et Hamm continue le récit de son histoire à Clov (84-86). Hamm demande à Clov d aller voir si sa mère est morte et il s avère que c est le cas (88). De la page 84 à la page 110, l on assiste aux derniers moments de la pièce : Clov qui regarde dehors (88-92), Hamm qui demande à Clov de l embrasser (94), Clov qui chante et est sommé par Hamm d arrêter ( ), Clov qui fait son bilan en gagnant la sortie ( ) et Hamm qui fait le sien au cours duquel Clov revient ( ), chargé d une valise et apparemment prêt à partir, il revient se tenir à sa place, à côté du fauteuil de son maître. II. FICHE DE LECTURE 1. Présentation des personnages Hamm : Maître de Clov, fils de Nagg et Nell. C est un personnage amer. Il est handicapé et aveugle et semble ne souhaiter qu une seule chose : la fin du monde. Il ne veut voir subsister aucune créature vivante. Il méprise 2

3 ses parents et pense que les vieilles personnes sont inutiles. Il se montre odieux avec Clov, son valet qui est pourtant la seule personne sur laquelle il peut se reposer. Clov, valet et «fils adoptif» de Hamm. Il n arrive pas à se séparer de son maître malgré tous les désagréments que ce dernier lui cause. Il est attaché à cet homme et le prend peut-être en pitié car curieusement, il menace de le quitter mais ne passe jamais à l acte. Nagg, père de Hamm et époux de Nell. Tout comme son épouse, Nagg est cantonné dans une poubelle tout au long de la pièce. Son fils le répugne et l affame. Il est malheureux et essaie en vain de toucher, de faire rire son épouse. Nell, mère de Hamm et épouse de Nagg. Elle aussi se trouve dans une poubelle à côté de son mari. Son époux tente de la faire rire avec une histoire, qu elle trouvait drôle jadis. Elle est malheureuse et décède au cours de la pièce. Son fils reste de marbre lorsque Clov lui confirme le décès de sa mère. En dehors de ces quatre personnages principaux, deux personnages secondaires sont évoqués : la mère Pegg (décédé avant le début de l intrigue et dont seul l odeur de putréfaction émanant de son corps a permis à Clov de savoir qu elle était morte) et l homme dans l histoire de Noël de Hamm (il pourrait s agir du père biologique de Clov). 2. Axes d analyse de Fin de Partie a. la question du langage L œuvre de Samuel Beckett est atypique et occupe une place de choix dans l histoire de la littérature. En effet, très sont rares les écrivains qui, comme lui, 3

4 ont jugé nécessaire d abandonner leur langue maternelle afin d en adopter une autre. L absurdité chez Beckett s exprime à travers la misère et la solitude, qui semblent inhérentes à la condition humaine. Il utilise également l impossibilité d agir pour exprimer l absurdité de la vie. Cependant, Beckett ne s exprime pas exclusivement sur le ton de la résignation ou du ressentiment; il cherche, dans ses œuvres, à faire face et à résister au malheur, au passage du temps, à l aliénation et à la déchéance. Ainsi, dans les univers désolés qu il crée, l humour est constamment présent. Ses univers sont peuplés de clochards, vagabonds, vieillards, malades, etc., qui ne semblent attachés à la vie que par un fil fin, celui de leur bavardage. L absurde chez Beckett dépend surtout des situations et non des lieux. Ainsi, il peut arriver que le lieu où se déroule l action ne soit pas cité avec précision (dans En attendant Godot, on sait que l action se déroule dans une lande, sans plus de précision). De plus, le langage utilisé n est plus un moyen de communication mais il exprime plutôt le vide, l incohérence et représente la vie, qui est elle-même ridicule. Dans l expression de l absurde chez Beckett, on note également une volonté de dresser un tableau de la condition humaine prise dans son absurdité. L absurde est surtout exprimé par l absence de changement. Cette absence de changement qui est visible dans le quotidien de bon nombre des personnages beckettiens, a rendu certains inconscients de l absurdité de leur existence. C est le cas de Vladimir et Estragon dans En Attendant Godot. Éveillés, ils sont pourtant plongés dans un sommeil stupide. Dans Fin de Partie, le langage beckettien est authentique et assimilable à celle de ses autres pièces théâtrales Les personnages de Fin de Partie: [ ] dévident et étirent ensemble le temps qui les conduit vers une fin qui n en finit pas, mais avec jeu et répartie, comme le feraient deux partenaires d une ultime partie d échecs. Ainsi, les mots triomphent, alors que les corps, 4

5 dévastés et vieillis, se perdent. Hamm et Clov usent du langage comme d un somptueux divertissement, en des échanges exaspérés et tendres. Beckett a su avec jubilation écrire le langage de la fin, une langue au bord du silence, qui s effiloche et halète, transparente et sereine, dernier refuge de l imagination. (Laura Pels : 2010). b. Accablement et souffrance Il convient de noter que Samuel Beckett, qui était féru d échecs, semblait concevoir la vie comme une partie triste et dont la fin tardait à venir. Hamm est fatigué de cette existence dans laquelle il est malheureux, cantonné dans ce fauteuil roulant dont il ne peut s extirper. De plus, il est aveugle et forcé de faire appel à Clov pour savoir ce qui se passe autour de lui. Il souffre de ces handicaps et sa souffrance semble le remplir d amertume. Il martyrise Clov et dédaigne son père, n acceptant de le nourrir qu après que le vieil homme est écouté son histoire. Clov semble considérer sa souffrance auprès de Hamm comme étant son destin, sa fatalité. Il souffre mais ne s en va pas. Nell et Nagg, dans des poubelles n arrivent pas à se toucher. Le fait qu ils se trouvent dans les poubelles montre à quel point leur vie est misérable. Ils sont vieux, et donc cantonnés au rang de déchets. Nell décède au cours de la pièce, probablement meurtrie par le mépris de son fils et la tristesse de leur existence (Nagg et elle). La souffrance est partout présente dans Fin de partie, comme si les personnages ne peuvent y échapper. c. la peur de la solitude La crainte de la solitude est surtout représentée par Hamm. En effet, il martyrise Clov mais sait que sans son valet sa vie serait probablement encore 5

6 plus miséreuse. Il se moque d abord de Clov lorsque ce dernier lui dit vouloir s en aller. Il lui rappelle qu il a toujours faite cette menace mais ne l a jamais mise en exécution. Seulement, il ressent le sérieux de son valet lorsque celui-ci trouve l astuce du réveil qui sonnerait quand il ne sera plus là. Il le menace et lui fait croire que loin de lui, son valet mourra (à croire que la situation que Clov vit sous son toit est plus heureuse). De plus, Hamm force Nagg, son père, à l écouter. Il veut un auditoire et craint sûrement de se retrouver seul si son valet venait en aller. Face au refus de son père, il le conditionne et requiert son attention en échange de nourriture. Clov ne s en va plus. Lui aussi pourrait avoir peur de la solitude vu qu ayant observé qu à l extérieur règne le néant, il pense que sa vie auprès de son maître sadique est préférable à une mort solitaire dans un vacuum total. d. L ambigüité de l absurde Le mot «absurde» vient du latin absurdus qui signifie «dissonant» («drame et art dramatique», Encarta). C'est le caractère de ce qui est contraire et échappe à toute logique ou qui ne respecte pas les règles de la logique. C'est avant tout un degré de comique très élevé. Il signifie ce qui n'est pas en harmonie avec quelqu'un ou quelque chose, par exemple, une conduite absurde est un comportement anormal, un raisonnement absurde est un raisonnement complètement illogique. L absurde c est également une philosophie et un courant littéraire. Selon Pierre Brunel, on peut définir le but de l absurde en littérature ainsi : Questionner et contester les conventions traditionnelles de la société par le biais de l humour. [De plus] Le sentiment de l absurdité de la condition humaine ainsi qu un extrême 6

7 pessimisme étaient déjà présents chez le philosophe allemand Arthur Schopenhauer ( ). (Brunel : 2004) Seulement, ce sentiment remonte à encore plus loin. En effet, Salomon, couronné Roi d Israël vers 970 avant Jésus-Christ, fait remarquer que «[ ] tout est vanité et poursuite du vent, et il n y a aucun avantage à tirer de ce qu on fait ici bas» (Ecclésiastes, 2 :11». Il ajoute «Et j ai haï la vie, [ ] car tout est vanité et poursuite du vent» (Ecclésiastes, 2:17). Pour Salomon, la vie que nous menons ici bas est vaine, absurde car l on ne peut rien en tirer. Revenons à présent à Schopenhauer dont la philosophie va largement influencer les philosophies existentielles, notamment celles des écrivains français Jean-Paul Sartre ( ) et Albert Camus ( ). Camus fut révélé en 1942 au public par L'Étranger, dans lequel «Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir virent une sorte de manifeste de l'existentialisme.» (Brunel : 2004). Ces philosophies existentialistes ont inspirés certains dramaturges des années cinquante et soixante, comme Beckett, Ionesco, Albee ou Pinter, et leurs œuvres sont classées sous le théâtre de l absurde. Dans Fin de Partie, cette immutabilité se traduit surtout par les thèmes de la monotonie, du perpétuel recommencement et du perpétuel questionnement car même si les personnages de Fin de Partie vivent dans une routine quotidienne et sont conscients de l absurdité des inepties qui constituent leurs existences, ils essaient néanmoins d en réchapper. Il cherche à comprendre pourquoi la vie est ce qu elle est : vaine, absurde et monotone. Pour fuir cette existence, il faut d abord la comprendre. Ainsi, tout commence par une question qui vient rompre la continuité de la chaîne quotidienne : aussi bien «Qui suis-je?» «Où suisje?» «Où vais-je?» et «d'où suis-je tiré?» de Voltaire que le simple 7

8 «Pourquoi?» Ce besoin de rompre avec la continuité de la chaîne et la routine quotidienne est une caractéristique de l absurde présente dans la pièce. Si les personnages beckettiens se questionnent, ils sont néanmoins loin de pouvoir donner un sens à leur existence absurde. Peut être est-ce à cause des limites des mots. En effet, il est paradoxal que les dramaturges de l absurde veuillent exprimer rationnellement l'irrationnel et user d un discours logique pour suggérer l'absurde qui par définition même, échappe à la logique. Dès lors que l on prend en compte ce caractère illogique de l absurde, la crise du langage parait inévitable, d'autant plus que le sentiment de l'absurde révèle les tares des mots, notre instrument de communication. Dans son essai sur Proust, Samuel Beckett juge que : La tentative de communiquer là où nulle communication n'est possible est une pure singerie, une vulgarité ou une abominable comédie, telle que la folie qui tiendrait conversation avec le mobilier». (Brunel : 2004) 3. Présentation et biographie de l auteur Samuel Beckett : Une Vie Singulière, Une Œuvre Atypique Samuel Barclay Beckett est né en Irlande un vendredi saint, le 13 avril Pour les superstitieux, si le treizième jour d un mois tombe un vendredi, il peut être marqué soit par la chance soit par la malchance. La vie de Samuel Beckett, qui n a pas été des plus heureuses, a-t-elle été conditionnée par le fait qu il soit né le jour de la commémoration de la crucifixion de Jésus-Christ, et par le mythe du vendredi 13? Beckett, qui est issu d une famille protestante, débute ses études dans la même école qu Oscar Wilde et en se remémorant son enfance, il déclare «I had little talent for happiness» qu on pourrait traduire par «Je suis un 8

9 handicapé du bonheur». Le malheur qui est très présent dans la vie de Beckett est visible chez ses personnages notamment Hamm (handicapé et aveugle). Beckett a surtout vécu en solitaire. Le garçon malheureux est devenu un jeune homme solitaire et déprimé. Néanmoins, les femmes étaient très attirées par ce jeune homme triste et taciturne. À croire que Beckett avait compris très tôt les limites des mots, notre instrument de communication. Beckett ne voulait laisser personne pénétrer la barrière de solitude qui l entourait et après avoir rejeté les avances de la fille de James Joyce, il a déclaré «I am dead and have no feelings that are human/ Je suis mort et je n éprouve aucun sentiment humain.» Cette image de mort-vivant que Beckett peint de sa propre personne est aussi visible dans ses œuvres. En effet, les personnages des romans et des premières pièces de Beckett tel Hamm de Fin de partie (1957) «sont très courbés, voire effondrés et réduits à la reptation. Ils semblent, selon une expression de l'auteur, «mourir de l'avant» car même s ils sont vivants, ils souhaiteraient être morts. En 1928, Samuel Beckett s installe à Paris et la Ville lumière ravit très vite son cœur. Peu après son arrivée, un ami commun le présente à James Joyce dont il deviendra presque un apôtre. À 23 ans, il publie un essai dont le but est de défendre l œuvre de Joyce. Un an plus tard, il gagne son premier prix littéraire avec son Poème Whoroscope. Après avoir publié un essai sur Proust, Beckett est arrivé à la conclusion que l habitude et la routine sont «the cancer of time/ la gangrène du temps». Pour fuir cette routine, il abandonne son poste au Trinity College et débute un long voyage au cours duquel il parcourt l Europe. La routine est également présente dans les œuvres de Beckett et ses personnages, contrairement à lui, n y échappe pas. Pour Hamm et Clov de Fin de Partie ou même Vladimir et Estragon d En Attendant Godot, les jours se suivent et se ressemblent. 9

10 Beckett a parcouru l Irlande, la France, l Angleterre et l Allemagne. Au cours de ses voyages, il a sans doute fait des rencontres qui ont inspiré certains de ses personnages. Dès qu il passait par Paris, il appelait Joyce et ils passaient du temps ensemble. Selon certaines sources, les deux hommes restaient de longues heures ensemble, silencieuses et tristes. Le silence, mieux que les mots, pourrait finalement être la meilleure expression de l absurdité de la vie telle que l on peut le voir dans Fin de Partie où le dialogue est sans cesse ponctué de pauses et l expression artistique parfois réduite au mime. Beckett s installe définitivement à Paris en Un jour, alors qu il marchait dans la rue, il est poignardé par un homme qui s était approché de lui en demandant de l argent. Il est conduit à l hôpital et on l informe qu il a un poumon perforé. Après sa guérison, il va rendre visite à son agresseur en prison. Lorsqu il demande à cet inconnu pourquoi est-ce qu il l avait poignardé, l homme répond «Je ne sais pas, Monsieur». Ce «je ne sais pas» qui montre le caractère absurde de la vie est également présent chez les personnages beckettiens. À titre d exemple, dans Fin de Partie, Clov prétend ne pas savoir si le chien à trois pattes qu il a fabriqué pour son maître peut tenir debout (58). Au cours de la Seconde Guerre Mondiale et même après l occupation allemande, Beckett reste à Paris. Il y prend part à des actions de résistance jusqu en 1942 lorsqu il s enfuit pour échapper à la Gestapo. En 1945, il retourne à Paris. Les années qui suivent, il publie les pièces de théâtre Eleutheria, En Attendant Godot, Fin de Partie, les romans Malloy, Malone Meurt, L Innomable, Mercier et Camier, deux recueils de nouvelles et une critique. Les pièces de Beckett ne reposent pas sur les principes du théâtre classique. Il troque l intrigue, les personnages et l enseignement, tels que perçus par le théâtre classique, contre une série d images concrètes. Pour lui, les mots sont 10

11 inutiles et il crée des univers mythiques où les personnages sont solitaires et se battent en vain pour exprimer l inexprimable. Ses personnages vivent dans une sorte de vacuum, de confusion et de tristesse. Beckett est le premier dramaturge de l absurde à acquérir une renommée internationale. Ses œuvres sont traduites dans plus de vingt langues. En 1969, il remporte le Prix Nobel de Littérature. Il continue d écrire jusqu à sa mort le 22 décembre Seulement, l écriture devenait chaque jour plus ardue et vers la fin, il a expliqué que pour lui chaque mot semblait être «an unnecessary stain on silence and nothingness/ une tache inutile sur le silence et le néant». 11

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Provocation à la Sécurité Routière

Provocation à la Sécurité Routière Compagnie LEZ ARTS VERS 28bis, rue Denis Papin 49100 Angers 06 28 33 49 63 www.lezartsvers.com tournées/diffusion : Louise Moissonnié spectacles@lezartsvers.com Provocation à la Sécurité Routière La forme

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING Fiche d appréciation littéraire AUTEUR: SUSIE MORGENSTERN Tout le monde le dit, écouter parler Susie Morgenstern est un vrai bonheur tant son verbe est chaleureux et sa joie de vivre communicative. S ils

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

Théâtre de la Cavalerie 8 bis rue de la brebis 77240 Vert Saint-Denis 06.80.72.82.47 / 06.20.42.88.66 theatredelacavalerie@yahoo.

Théâtre de la Cavalerie 8 bis rue de la brebis 77240 Vert Saint-Denis 06.80.72.82.47 / 06.20.42.88.66 theatredelacavalerie@yahoo. Théâtre de la Cavalerie 8 bis rue de la brebis 77240 Vert Saint-Denis 06.80.72.82.47 / 06.20.42.88.66 theatredelacavalerie@yahoo.fr Le Monte-plats Pièce en un acte d Harold Pinter, écrivain, comédien,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Ville-Ecole-Intégration, n 114, septembre 1998 LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Bernard LAHIRE (*) L enfant de milieu populaire en difficulté

Plus en détail

Lettre ouverte à mon homme

Lettre ouverte à mon homme L amour 6 DITES-MOI UN PEU Lettre ouverte Lettre ouverte à mon homme Dans dix-huit jours je serai mariée, tu seras mon époux. Pourtant, je ne t aime pas. J ai vingt-neuf ans, un physique agréable, un travail,

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Dorante est personnage d intrigue, le complice du piège organisé par Covielle et Cléonte. Il manipule les autres.

Dorante est personnage d intrigue, le complice du piège organisé par Covielle et Cléonte. Il manipule les autres. FICHE 8 STATUE DE PERSONNAGE Vous trouverez, ci-dessous, le résumé de l intrigue de la pièce Le Bourgeois Gentilhomme de Molière. Avant d aborder l exercice de Statue de personnage, il serait bon de connaître

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

DOSSIER ARTISTIQUE. THEATRE Conçu à partir des documents fournis par la compagnie www.tres-tot-theatre.com TRES ARTISTIQUE TOT DOSSIER

DOSSIER ARTISTIQUE. THEATRE Conçu à partir des documents fournis par la compagnie www.tres-tot-theatre.com TRES ARTISTIQUE TOT DOSSIER Consultez le dossier «préparer sa venue au spectacle» sur notre site web : Ce dossier a été créé pour les adultes qui accompagnent les enfants au théâtre. Il propose quelques pistes et suggestions sur

Plus en détail

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944)

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) Huit clos est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, dont la première représentation a eu lieu en 1944. Le récit se déroule en enfer, il prend ici la forme d

Plus en détail

La cigale et la fourmi I

La cigale et la fourmi I Enseignant La cigale et la fourmi I Socles de compétences de français Enseignement secondaire 1 er degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Gérer la compréhension du

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 2.1 Compréhension de texte Fiche 2.1 CORRIGÉ Fiche 2.2 Fiche «Éthique et culture religieuse»

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987)

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1 MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1) Le témoin : Le témoin se nomme Jacqueline Perquel (nom de jeune fille). Elle est née le 23 avril 1909 à Paris. Elle est issue d une famille juive d origine

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS!

Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS! Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS! GENRE LITTÉRAIRE : Roman intimiste. AUTEUR : VALÉRIE ZÉNATTI Quelques moments dans la vie de Valérie Zenatti : 1970, naissance à Nice. 1976, elle plonge

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

Objectifs: utiliser le vocabulaire d une façon ludique et attrayante; faire appel à l immagination de l apprenant.

Objectifs: utiliser le vocabulaire d une façon ludique et attrayante; faire appel à l immagination de l apprenant. 2. La deuxième partie les unités 3, 4 et 5 et le bilan 2 comprend: cinquante et un exercices de compréhension orale; trente-quatre d expression orale; quatorze de compréhension écrite; trois pour l expression

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Genèse du projet. Objectifs :

Genèse du projet. Objectifs : 1 Genèse du projet Entre rêve et poussière est le fruit d un travail de fin d étude porté par David Daubresse lors de sa dernière année au Conservatoire de Liège. Il s agissait de prendre en charge seuls

Plus en détail

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile 1 Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile Je suis le bon Berger dit Jésus mais quel Berger? Du temps de Jésus, les rois étaient, assimilés

Plus en détail

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre

Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Marcelo Mariano Damiani Siskind Marcelo Damiani Marcelo Damiani Comme Le on Métier part, de comme survivre on reste Le Métier de survivre Le Métier Roman de survivre Roman Roman Traduit de l espagnol (Argentine)

Plus en détail

Théâtre de l Enfumeraie

Théâtre de l Enfumeraie FIN DE PARTIE Théâtre de l Enfumeraie Création 2007 L EQUIPE ARTISTIQUE Nigel Hollidge Diplômé d écoles théâtrales anglaises, il joue en France depuis plus de 15 ans avec notamment H. Nagmouchin, Abdel

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveaux B2/C1 : en bref trouble Thème : quand le cœur tressaille et que naît le Après une entrée dans le film par le titre et la scène

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Nom. Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie.

Nom. Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie. Nom Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie. 67. Après avoir rencontré les six personnages A. ils n apparaissent plus dans la suite du récit. B. deux d entre eux apparaissent dans la

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

de et avec Emilie Trasente,

de et avec Emilie Trasente, de et avec Emilie Trasente, Aide à la mise en scène : Laure Meurisse Création sonore et musicale : Massimo Trasente Spectacle de clown et marionnette A partir de 4 ans / Durée 40 minutes Production Contact

Plus en détail

Du 20 juin au 30 novembre 2013. "Hokusaï Manga. Collections du Conseil Général de l'yonne & Du Musée de Noyers

Du 20 juin au 30 novembre 2013. Hokusaï Manga. Collections du Conseil Général de l'yonne & Du Musée de Noyers Du 20 juin au 30 novembre 2013 "Hokusaï Manga Collections du Conseil Général de l'yonne & Du Musée de Noyers Musée des Arts Naïfs et Populaires de Noyers sur Serein en Bourgogne 25, rue de l'eglise 89310

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Provocation à la Sécurité Routière

Provocation à la Sécurité Routière Compagnie LEZ ARTS VERS 1 rue Max Richard 49100 Angers 02 41 36 33 89 www.lezartsvers.com diffusion : Louise Moissonnié projet-psr@lezartsvers.com Provocation à la Sécurité Routière La forme artistique

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

Il était une fois Benhmida Oumaima

Il était une fois Benhmida Oumaima Le roman Il était une fois évoque deux personnages ; Bouchaib un sage homme dont le passé est mystérieux, bien respecté de tous les villageois, il accomplit de différentes tâches, on en cite la tâche d

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E.

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E. Collège : Classe : Nom : Prénom : Note : Pages à22 /Pages 28 et 25 1 Dans quelle ville se déroule ce récit? Défi lecture 2012/201 2 Qui prépare le petit déjeuner de Benjamin le matin? Quel âge a Combien

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

Programme imaginé. Voyage au pays du changement. Pas si simple! Geneviève Tschopp

Programme imaginé. Voyage au pays du changement. Pas si simple! Geneviève Tschopp UER AGIRS RADIX Réseau suisse d écoles en santé 1er octobre 2014, Lausanne Atelier 6 Programme imaginé Voyage au pays du changement. Pas si simple! Geneviève Tschopp Les images et illustrations ayant été

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT?

QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT? QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT? Le travail que j ai tenté de faire autour du thème qui m était proposé est à entendre comme un essai. C est-à-dire une tentative non achevée de rapprocher des idées

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Thomas Oili. N oublions plus d être heureux

Thomas Oili. N oublions plus d être heureux Thomas Oili N oublions plus d être heureux 2 2 «Quand j étais petit, ma mère m a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l école, quand on m a demandé d écrire ce que je voulais être plus tard, j

Plus en détail

À l origine du jeu, il y a le game designer

À l origine du jeu, il y a le game designer 1 À l origine du jeu, il y a le game designer f i g u r e 1.1 Concepteur Formule magique On me demande souvent : Comment devient-on game designer? Et ma réponse reste invariablement la même : En créant

Plus en détail

Illusion & Réalité dans KOR

Illusion & Réalité dans KOR Illusion & Réalité dans KOR (Caméra Photographie Pouvoir) 1- La photographie dans KOR : Je me suis toujours demandée quel était le sens de la photographie qui revient très souvent aussi bien dans la série

Plus en détail

Votre coaching (re)mise au point/poing!

Votre coaching (re)mise au point/poing! Coaching Racines Votre coaching (re)mise au point/poing! Pause. Le temps de faire le point, se recentrer et se rebooster. Savoir ce qu on veut et qui on est vraiment. Equilibrage vie privée-vie professionnelle.

Plus en détail

être hôtesse de l air ou steward

être hôtesse de l air ou steward etre être hôtesse de l air ou steward Louis-Marie Barnier etre hôtesse de l air ou steward Après l embarquement, souhaiter la bienvenue à bord aux passagers. Avant tout rassurer. sommaire 8 Un métier mythique

Plus en détail

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme :

Voyage à. de Compostelle (26 au 28 mai 2010) classes de 5ème. Le programme : Voyage à de Compostelle (26 au 28 mai 200) classes de 5ème Le programme : Le premier jour : Nous sommes arrivés à 2h30 (heure espagnole) à Saint-Jacques et nous avons piqueniqué au parc Alameda. On a commencé

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada,

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada, Raymond Cloutier : Un livre fascinant, émouvant, intrigant qui tente, pour la première fois, de refaire le pont entre les Premières Nations et les Blancs. Aimititau! Parlons-nous! On sent ici que ce projet

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Les bases du modèle systémique de Palo-Alto

Les bases du modèle systémique de Palo-Alto Les bases du modèle systémique de Palo-Alto Notre objectif dans cet article est d éclairer nos visiteurs sur ce modèle de façon synthétique. Nous sommes disponibles pour répondre aux questions que vous

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Suggestions d activités de développement spirituel

Suggestions d activités de développement spirituel Suggestions d activités de développement spirituel Le leadership : Suggestion de jeux avant d entamer la discussion : Le chef d orchestre : Un enfant sort de la salle ou on le couvre les yeux pendant un

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail