HISTOIRE DES JÂ OU DYAN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HISTOIRE DES JÂ OU DYAN"

Transcription

1 HISTOIRE DES JÂ OU DYAN Il y a longtemps, les Dagara-Wule chassèrent les Jâ de Cungbunyo au Ghana près de Nandom (où ils étaient installés) et s'installèrent sur leur territoire auquel ils donnent le nom dagara de Tuo-pèr. La raison du plus fort faisait la loi en matière domaniale. Une fois le terrain conquis, la terre a une destination universelle selon l'usage et selon le principe sacré dagara que la terre ne se refuse à personne " tisow bè sibr è ". Les Jâ, dépossédés de leur terre, avant de traverser la Volta Noire (Mouhoun) s'établirent à Bû et c'est de là qu'ils se scindèrent en plusieurs groupes, les uns allant vers Diébougou et les autres vers Poura. Une partie des Jâ après l'étape de Tuo-pèr, se dirigea vers Diébougou où après une guerre régionale à Jikolo entre Jâ et Dagara Wule, déterminés à exterminer la race Jâ de la planète, les Jâ furent sauvés par l'intervention d'un chef de file Dagara-Ioba de grande renommée qui se prénommait Bra-maar de Dissin, de la grande famille royale des Bèkuo-Dacari. Arrachés des mains des Dagar-Wule, les Jâ fuyaient affolés vers Diébougou qu'ils traversent en toute vitesse et sans arrêt (par peur des assaillants Dagara-Wule) jusqu'à Dolo et Wâ où ils établirent leur camp. Plus tard quand l'atmosphère devint plus calme, sous le leadershirp de Mè-Siô, ils rappliquèrent sur Diébougou où ils s'installèrent à Mule. Les Dagara comme les autres, ont affronté la guerre des Djerma au cours de laquelle il y a eu des massacres et une partie des Dagara traversa la Volta Noire en même temps que des Jâ, des Lobis et des Birifors. Origine de l'amitié indéfectible entre Dagar-Lobr et Jâ Au cours de leur étape migratoire, les groupes ethniques composés de Dagara-Wule ou wiile, de Lobis, de Birifors et de Jâ, passèrent par Bilbaalè anciennement appelé Mwolobadougou ou Bibaal-tégue. (Le nom Bilbaalè actuel aurait été donné en 1922 par le commandant Berté et un auxiliaire de l'administrateur colonial, inspecteur des viandes de la colonne de l'armée française ; probablement Suukûu Kpowda sir Sékou Somé, infirmier vétérinaire de l'époque à Diébougou : fait confirmé par des notes manuscrites retrouvées après sa mort en 1977). De Bilbaale, ils arrivèrent à Jikolo où éclata une guerre tribale entre ethnies dans laquelle les Lobis, les Birifor, les Dagara et les Jâ s'entretuaient. Les Dagara-Wule avaient identifié les mêmes Jâ qu'ils avaient chassés à Tuo-pèr au Ghana avec leurs flèches empoisonnées. Cette fois-ci il n'est plus question de les chasser, il faut les exterminer. Ces tireurs d'élite, les Dagara-Wiile ou Wule étaient décidés en alliance avec les autres ethnies, 1

2 les Lobis et les Birifors, d'en finir avec cette race Jâ. Et c'est là que le groupe dagara se scinda en deux. Certains (les Dagara Lobr), trouvaient que les Jâ étaient des êtres humains comme eux. D'autres (les Dagara-Wule), qui les avaient chassés de leurs terres au Ghana à l'étape de Tuo-pèr, trouvaient qu'ils n'ont plus de raison de continuer à exister et à cheminer avec eux. Il fallait les exterminer une fois pour toutes de la terre. Cette vision de conception divergente, provoqua une scission du groupe dagara. Les Dagara-Lobr se démarquèrent de leurs frères Dagara-Wiile (Wule), vu les massacres qu'ils faisaient dans le camp des Jâ. " Arrêtez, ce sont des êtres humains comme nous." Dit Bra-maar de Dissin, chef de file des Dagara-Lobr. Et pour défendre les Jâ, Baakumè, une grande figure Dagar-Loba pour combattre et refouler les Dagara-Wule des mains des Jâ. C'est ainsi que les Jâ furent sauvés. C'était la deuxième guerre régionale entre les ethnies migrantes avant la conquête par les Européens en l'occurrence des Français. (...) Sauvés par les Dagara-Lobr, les Jâ poursuivirent leur route et se dirigèrent vers Diébougou sous l'autorité de Mè-Seo vers la fin du XVIIIème siècle. Arrivés à Diébougou, ils se sauvèrent rapidement dans une course affolée et effrénée (par crainte des représailles des Dagara Wule), vers Dolo et Wâ où ils s'établirent provisoirement. Jusqu'à aujourd'hui Dolo est reconnu territoire Jâ. Quand la situation est devenue plus calme et sans danser des Dagara-Wule, de Dolo, une partie des Jâ rebroussa chemin plus tard sur Diébougou sous le leadership de Mè-Seo et de son fils Olegbana (Ole le riche) laissant la grande partie de leurs congénères à Dolo jusqu'à aujourd'hui reconnu capitale des Jâ. Chemin faisant vers Diébougou, les Jâ tombèrent de nouveaux sur des attaques armées Lobis et Birifors décidés à les exterminer comme les Dagar-Wule à l'étape de Jikolo. Les Kpong-Dioula par l'intermédiaire du Inberma Bakari Ouattara, combattant avec la puissance du diable, envoyèrent un guerrier Kpong-Dioula à la rescousse des Jâ que les Lobis et les Birifors étaient en train de massacrer. En premier lieu il se rendit à Koubo, canton de Dolo où il avait défendu les jâ, puis il s'avança vers Loto où il étendit sa peau de combat qui est le drapeau des guerriers Kpong-Dioula. De là il 2

3 s'orienta vers Diébougou pour attaquer les Birifors de Sie-Ure-Gâwn et les Lobis qui massacraient les Jâ sans savoir que les nommés Baakume de Diébougou et son cousin Bramaar de Dissin avaient pris depuis longtemps la défense des Jâ et les avaient protégés contre toutes attaques de leurs ennemis d'où qu'ils viennent. et pour cette raison, il y eut un change de poignée de main en signe d'amitié entre ces notables dagara et les chefs jâ à leur retour à Diébougou après leur fuite affolée depuis l'étape de Jikolo. Toujours est-il que les raisons et le mode d'accès du retour des Jâ de Dolo à Diébougou restent toujours inconnus. A Loto où il avait sa peau de combat, Inberma Bakari Ouattara avait nommé Nakou, chef de terre absolu de Loto. Puis il ajouta que malgré le fait que les jâ fussent les premiers à traverser Diébougou sans s'arrêter par peur des représailles des Dagara- Wule et vu la faiblesse au combat des jâ, toujours défendus et protégés par les Dagara-Lobr avant son arrivée, pour toutes ces raisons il demanda à Baakume de bien vouloir lui céder les jâ de Diébougou pour être rattachés à ceux de Loto. Il demanda également avec insistance à Baakume de céder une portion de sa terre qui sera aussi rattachée à Loto d'autant plus que Baakume et sa suite ne parlent pas Jula. Baakume était d'accord, sa terre fut parcellée et une portion fut rattachée à la terre de Loto de telle sorte qu'à strictement parler, à l'époque coloniale, il n'existait pas de vrai chef de terre Jâ à Diébougou. Cependant, après la conquête et avec l'avènement de la politique moderne, on parle de chef de terre de Diébougou, qui n'est qu'un simple représentant de la terre de Loto. Le capitaine Brollot était arrivé à Diébougou pour fonder le cercle. Il avait nommé Karamokjo-Gnidjan chef général des Jâ et répondant de tous les Jâ de Diébougou pour servir d'interface devant l'administrateur colonial dans sa politique de gouvernement des populations. Il ne l'avait pas nommé chef de terre. il faisait confiance à l'organisation sociale coutumière selon laquelle, en ce qui concerne la chefferie de la terre, tous les produits de la terre des Jâ de Diébougou iraient directement à Loto et c'est le chef de Loto qui décide. Diébougou n'a pas d'ordre à donner à Loto du point de vue de la chefferie de la terre. 3

4 après la guerre régionale de 1891 entre les Jâ, les Birifors, les Dagara-Wule et les Lobis, cinq ans après, l'européen est venu à Diébougou en 1896 disent certains témoins ou en 1897 affirment avec plus d'assurance d'autres témoins privilégiés. (...) Le capitaine Brollot était arrivé à Diébougou muni des écrits du capitaine Cazemajou lors de son passage à Diébougou. A son arrivée, le capitaine Brollot avait fait une enquête d'opinion et de moralité sur les habitants du territoire de Diébougou et Barkatou lui avait répondu en ces termes : " les Jâ sont les premiers à traverser la Volta et le territoire de Diébougou pour aller s'établir à Dolo, puis plus tard à Loto et enfin à Diébougou. Mais c'est une race minoritaire et surtout faible au combat des conquêtes des terres, ils ont besoin d'être défendus par d'autres pour exister comme les Dagara-Lobr qui les suivaient de très près et sont arrivés aussitôt après eux à Diébougou. A l'entrée de Diébougou, ces Dagara se sont trouvés face à une rivière à traverser et ils ont fait fétiche au marigot, c'est-à-dire qu'ils ont sacrifié à l'esprit du marigot pour se réconcilier avec toutes les puissances spirituelles enfouies en son sein, avant de traverser pour entrer dans le territoire de Diébougou. Si ce n'était pas grâce aux Dagara-Lobr Bra-maar et son cousin Baakumè, on n'allait pas trouver (vous et moi), la race Jâ sur cette terre. donc la terre revient aux Dagara. Après ces explications du vieux Barkatou, l'officier s'adressa au vieux Olegbana : " que dites-nous? est-ce vrai ou non? " Le vieux Olegbana avait affirmé que c'était vrai. Barkatou était d'accord et le capitaine Brollot aussi. Le capitaine Brollot nomma Karamoko-Gnidjan, répondant que tous les jâ devant l'administration coloniale et non pas chef de terre de tous les jâ de la subdivision de Diébougou pendant et après la conquête. (..) En 1913, le lieutenant Labouret était nommé capitaine et était affecté à Gaoua comme commandant de cercle en remplacement du capitaine Gateau appelé à d'autres fonctions. Dans la même année, par suite d'une combine des jâ, Kamamoko-Gnidjan fut arrêté par le capitaine Labouret et révoqué de ses fonctions. Quant à Baakume, devant le capitaine Brollot, il avait déclaré que lui et sa suite, ne comprenaient ni ne parlaient le jula. Et à cause de cet handicap pour la communication avec l'administrateur, il délègue son ami intime Olegbana qui maîtrise la langue, pour servir d'interface entre lui et le Blanc pour lui transmettre ses ordres. Toujours devant le capitaine Brollot, Olegbana - fils de Me-Seo - avait déclaré qu'il était trop vieux pour remplir cette fonction, cependant il y a son neveu Ardjouma qui est jeune, vif et apte à remplir cette fonction. Ce qui fut fait, Ardjouma fut désigné 4

5 pour interpréter Baakume devant l'adminisrateur colonial. Ce dernier encore, par suite d'une combine des jâ, fut arrêté en 1905 et condamné à 20 ans de prison ferme. alors le vieux Olegbana fit nommer encore un de ses neveux qui s'appelait Olibou. Ce derniers fut arrêté aussi en 1908 par le lieutenant Guegno et condamné également à 20 ans de prison par suite d'une combine des Jâ. Alors le vieux Olegbana ne savait plus que faire et finalement il fit nommer son propre fils comme chef de la cavalerie, monsieur Bema devenu plus tard interprète. Un quartier de Diébougou porte aujourd'hui encore le nom de "quartier Olegbana ". C'est ensuite qu'arrivèrent à Diébougou les Waale (ceux qui sont venus de Wa) et qu'on appelle à Diébougou, les Dagara-Jula (Daga-Juule). Tiré de (avec son aimable autorisation) " La terre dagara au Sud-Ouest du Burkina Faso ", Fascicule II Diébougou septembre 2009 Abbé Bèkuonè Some Der Joseph Mukassa, Docteur ès Sciences Sociales expert en sociologie du développement Téléphone cellulaire : (00 226) Téléphone fixe : (00 226) Courriel : 5

L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870)

L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870) L armée de la Loire à Beaugency (décembre 1870) C est suite à la défaite de Sedan, en septembre 1870, que Gambetta, refugié à Tours décida de créer l armée de la Loire pour continuer le combat. Celle-ci

Plus en détail

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14

Préparation de l épreuve orale du CAPES interne d histoire- géographie AEFE Madagascar - Arnaud Léonard 1/14 Enseigner «La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)» en classe de troisième, dans le cadre de la partie «Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)» Préparation de l

Plus en détail

Voulez-vous savoir la suite? Oui. texte 2 Non. texte 13

Voulez-vous savoir la suite? Oui. texte 2 Non. texte 13 Un beau jour trois pandas jouaient au ballon dans un parc de jeux. Là un des trois pandas a vu un papier par terre et il a compris que c'était une carte au trésor. Voulez-vous savoir la suite? Oui. texte

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

Tours de campagne 12 à 20. Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau

Tours de campagne 12 à 20. Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau Tour 20 : Une armée du Rohan quitte le Gouffre de Helm pendant qu une autre armée

Plus en détail

OUTIL ÉCOLE MATERNELLE

OUTIL ÉCOLE MATERNELLE Jeux collectifs OUTIL ÉCOLE MATERNELLE Compétences à travailler en PS/MS Passer la balle en la faisant rouler puis en la lançant en l air... Lancer la balle de différentes façons en direction d une cible...

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA CIBLE

CONSTRUCTION DE LA CIBLE CONSTRUCTION DE LA CIBLE TACHES Jeux sur cibles fixes N 1 Remplir sa maison Posséder les plus de ballon que l adversaire. Au signal de l éducateur, chaque joueur part en course chercher un ballon dans

Plus en détail

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772 23 Les armes dans la bible Haïm Harboun La Bible explique que la paix constitue la profession de foi du peuple d Israël. Plus encore, la paix est, par excellence, la bénédiction des bénédictions, récurrente,

Plus en détail

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami?

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami? Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Passer du temps avec cette personne Présenter la personne à vos amis Lui dire que vous l aimez bien Qu est-ce qu

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool.

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Chère Denine, L'idée de chercher à définir votre propre programme contre l'influence de l'alcool dans votre vie est extraordinaire. Comme vous l'aviez

Plus en détail

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Consigne générale : Après avoir fuit votre Auvergne natale en juin 1940, Vous vous êtes enrôlés auprès du bureau central de renseignement et d action, le service

Plus en détail

Animation Tchoukball Wittenheim anim 68 (01/10/2015)

Animation Tchoukball Wittenheim anim 68 (01/10/2015) Animation Tchoukball Wittenheim anim 68 (01/10/2015) 1. Présentation de l activité et des intérêts pédagogiques Intérêts pédagogiques Une entrée dans l activité favorisée par : - l aspect ludique : les

Plus en détail

Souvenirs et devoir de mémoire

Souvenirs et devoir de mémoire Souvenirs et devoir de mémoire Je suis doublement incité à raconter mes souvenirs, d abord à la demande des parents de certains évadés, et ensuite à la demande d un officier supérieur, à qui j avais montré

Plus en détail

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon!

Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! Les combats du 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse. La mort d Augustin Trébuchon! «Vrigne-Meuse» fut la dernière bataille de la guerre de 14. Une tuerie, une boucherie comme les autres, mais la dernière enfin

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Monsieur et Madame V... ont acquis de Monsieur R... la nue-propriété d'une maison d'habitation

Plus en détail

Affaire A 2002/1 Jooris Patricia / Fonds commun de garantie automobile

Affaire A 2002/1 Jooris Patricia / Fonds commun de garantie automobile COUR DE JUSTICE BENELUX GERECHTSHOF ~ Affaire A 2002/1 Jooris Patricia / Fonds commun de garantie automobile Traduction des Conclusions de monsieur le premier avocat général J. du Jardin (pièce A 2002/1/6)

Plus en détail

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970)

18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1. (Conclue le premier juin 1970) 18. CONVENTION SUR LA RECONNAISSANCE DES DIVORCES ET DES SÉPARATIONS DE CORPS 1 (Conclue le premier juin 1970) Les Etats signataires de la présente Convention, Désirant faciliter la reconnaissance des

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

7 - Séjour à Raiatea, Tour de Tahaa

7 - Séjour à Raiatea, Tour de Tahaa 7 - Séjour à Raiatea, Tour de Tahaa Notre priorité à l arrivée à Raiatea est de résoudre notre problème technique, à savoir, une importante fuite de fluide de transmission au niveau de l inverseur (équivalent

Plus en détail

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre?

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre? O Seigneur, accordez lui maintenant le repos éternel. Fais briller sur lui ta perpétuelle lumière. Que son âme repose en paix. Amen Que son âme et les âmes de tous les fidèles défunts, par la miséricorde

Plus en détail

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault TEXTE 1 Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault À l heure de sa mort, un meunier ne laissa à ses trois enfants que son moulin, son âne et son chat. Le partage fut bientôt

Plus en détail

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs :

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : Connaître et utiliser les repères suivants : Les grandes puissances politiques en Europe Les empires coloniaux sur une carte du monde

Plus en détail

Le monde grec selon Homère. La ville dans l Antiquité le monde grec

Le monde grec selon Homère. La ville dans l Antiquité le monde grec Le monde grec selon Homère La ville dans l Antiquité le monde grec Athènes, Acropole, début 20è siècle Le synœcisme Fustel de Coulanges, La cité antique, Librairies hachette, 1929 ( 1864) «La religion

Plus en détail

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer Vivre au quotidien avec la maladie Synthèse des résultats Septembre 2012 TNS Sofres Rozenn BOUVIER - 01 40 92 33 20 Zein SAWAYA - 01 40 92 27 61 Espace éthique Alzheimer Grégory EMERY - 01 44 84 17 54

Plus en détail

Charlemagne. Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats.

Charlemagne. Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats. Charlemagne Il y a eu de nombreuses invasions par les barbares. La vie était alors très dangereuse car il y avait de nombreux combats. Ensuite, il y a eu Clovis qui est devenu roi des Francs. Quand il

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre.

2. Elle porte les vêtements du coureur des bois. 3. Simon la surprend dans l arbre. Chapitre 30: 1. Le trappeur Charron arrive avec des mauvaises nouvelles. 2. Frontenac a issue une loi que tous les trappeurs reçoivent un permis afin de faire la chasse et échanger les fourrures. Simon

Plus en détail

L émigration irlandaise au XIXème siècle

L émigration irlandaise au XIXème siècle 1 L émigration irlandaise au XIXème siècle Au XIXème siècle, l Irlande fait partie (depuis 1800) du Royaume-Uni de Grande Bretagne. C est un des pays les plus peuplé d Europe, compte tenu de sa superficie.

Plus en détail

ALL RACES RING. Règlement officiel. Appartenant au Kennel Club Belge

ALL RACES RING. Règlement officiel. Appartenant au Kennel Club Belge ALL RACES RING Règlement officiel Appartenant au Kennel Club Belge Ce règlement a été volontairement effacé en grande partie, vous pouvez le commander Programme Ring pour chiens toutes races Dobberman,

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE JM Préavis n 19 28 avril 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant le rachat par la Commune des créances détenues par le Crédit Suisse contre

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

EPS en Maternelle. Coopérer et s opposer individuellement ou collectivement. Que disent les programmes?

EPS en Maternelle. Coopérer et s opposer individuellement ou collectivement. Que disent les programmes? EPS en Maternelle Coopérer et s opposer individuellement ou collectivement Document réalisé par Nicolas Blanchet CPC EPS - Circonscription d Ustaritz Pays basque Dans le cadre d un travail préparatoire

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit Pour les jeunes Médium max L attrape-rêves Xavier-Laurent Petit Amorce Louise vit en dehors du monde, dans une vallée perdue. Là, tout le monde subsiste grâce au travail du bois, jusqu au jour on apprend

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement.

UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement. UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement. Pour ENTRER dans l ACTIVITE Pour APPRENDRE et PROGRESSER SITUATIONS

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

La guerre des trolls

La guerre des trolls La guerre des trolls Il était une fois, un jeune paysan nommé Titou. Il vivait seul, à l orée d une forêt et il cultivait des champs. Un jour, il alla dans la forêt pour chasser. Au détour d un chemin,

Plus en détail

Les trois brigands 1 Tomi Ungerer

Les trois brigands 1 Tomi Ungerer Les trois brigands 1 Quel est le titre de ce livre? Qui est l'auteur de ce livre? Quelle est l'édition de ce livre? A ton avis, que peut raconter cette histoire? Les trois brigands 2 Il était une fois

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE LE DEVOIR DE SURVEILLANCE Une obligation importante Principe de vigilance La surveillance des élèves doit être effective, vigilante et efficace. Elle doit être constante pendant la totalité du temps scolaire.

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence 1 Qu est-ce que le programme SafePet? Un aperçu du programme SafePet à l intention des maisons d hébergement

Plus en détail

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2.

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Situation de référence Le jeu des 2 cibles S1 Atteindre la cible Le jeu du 21. Le tir aux lapins. S2 Protéger la cible

Plus en détail

Être entraîneur au niveau de base

Être entraîneur au niveau de base Être entraîneur au niveau de base C EST L HEURE DE L ENTRAÎNEMENT! 8-9 ans SECTION IX Le jeu défensif Objectif: Empêcher l adversaire de marquer tout en respectant les Lois du Jeu. Prendre possession du

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Retrouve un mot: Recopie les lettres entourées d'un cercle vert. Recopie d'abord celle qui est le plus à gauche, puis avance peu à peu vers la droite. Tu as

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger»

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» But du questionnaire Analyser le positionnement actuel du Congrès des Suisses de l étranger afin de savoir s il faut modifier

Plus en détail

La Presse des Tranchées.

La Presse des Tranchées. La Presse des Tranchées. Importance du phénomène Il dut y avoir au moins 500 journaux des tranchées et très certainement plus, car les journaux de «14» étaient de si mauvaise qualité et de si faible tirage

Plus en détail

" LES DEMENAGEURS " Aide au partenaire. S'organiser pour progresser Jeu vers l'avant

 LES DEMENAGEURS  Aide au partenaire. S'organiser pour progresser Jeu vers l'avant " LES DEMENAGEURS " Aide au partenaire S'organiser pour progresser Phase n Samedi février 01 Plateau n 6 équipes de 7 joueurs (au plus ). A tour de rôle (relais), les joueurs au départ doivent aller zones

Plus en détail

Les enfants rentrent dans la grande salle, ils sont heureux et impatients de pouvoir louer Dieu tous ensemble en apprenants de nouveaux chants!

Les enfants rentrent dans la grande salle, ils sont heureux et impatients de pouvoir louer Dieu tous ensemble en apprenants de nouveaux chants! Journal Camp 2 Jui Opoeteren 2011 En marche! Arivées! Cette année, nous accuillons donc vos enfants dans un nouvel endroit, comme vous avez pu le remarquer! Opoeteren Dans le limbourg! Alors que certains

Plus en détail

158 ESPACE, HABlTATElCULNRE MAlÉRlaLE

158 ESPACE, HABlTATElCULNRE MAlÉRlaLE 158 ESPACE, HABlTATElCULNRE MAlÉRlaLE ESPACE, WTATEl CUWRE MAlÉRlBLE 159 Cinquante ans de l'histoire d'une maison KLAUS SCHNEIDER Dès le début de mes recherches en pays lobi en BURKINA FASO 1984, je fus

Plus en détail

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre.

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Elle s'est déroulée quand j'avais entre 4 et 11 ans. J'ai

Plus en détail

LE CHAT BOTTÉ. Charles PERRAULT

LE CHAT BOTTÉ. Charles PERRAULT LE CHAT BOTTÉ Charles PERRAULT Un meunier ne laissa pour tous biens à trois enfants qu'il avait, que son moulin, son âne et son chat. Les partages furent bientôt faits, ni le notaire, ni le procureur n'y

Plus en détail

Origine et évolution morphologique du cheval

Origine et évolution morphologique du cheval Origine et évolution morphologique du cheval Introduction : L histoire du cheval a commencé au début de l ère tertiaire, il y a 60 millions d années bien avant l apparition de l homme. Des fossiles de

Plus en détail

Conversations au château hanté : Scène de ménage

Conversations au château hanté : Scène de ménage Séquence 34 - Sketch 1/5 Les verbes terminés par «-ant» sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle, sketch

Plus en détail

rue Pierre-Cornu Berck-Plage Berck Dossier IA62001345 réalisé en 2009

rue Pierre-Cornu Berck-Plage Berck Dossier IA62001345 réalisé en 2009 hôpital marin dit maison Cornu pour garçons, puis hôpital Bouville 1, puis sanatorium ou clinique orthopédique Lemaire, enfin centre de post-cure et de réadaptation fonctionnelle dit centre La Mollière

Plus en détail

L'indicateur du "Climat de Confiance" des membres du Boss Club de Mars 2013. Résultats synthétiques Mars 2013

L'indicateur du Climat de Confiance des membres du Boss Club de Mars 2013. Résultats synthétiques Mars 2013 L'indicateur du "Climat de Confiance" des membres du Boss Club de Mars 2013 Résultats synthétiques Mars 2013 1. Contexte, méthode et présentation générale 2 1. Présentation de la démarche La démarche STRADEIS

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Remis aux membres du Conseil Municipalité d Entrelacs Rédigé par Geneviève Gagnon Octobre 2012. Mise en contexte La municipalité a entrepris, en 2008, des

Plus en détail

Lettre de Jean Monnet à Pierre Werner (Paris, 26 août 1971)

Lettre de Jean Monnet à Pierre Werner (Paris, 26 août 1971) Lettre de Jean Monnet à Pierre Werner (Paris, 26 août 1971) Légende: Le 26 août 1971, Jean Monnet, président du Comité d'action pour les États-Unis d'europe (CAEUE), adresse à Pierre Werner, président

Plus en détail

Foire aux Questions Identification chevaux

Foire aux Questions Identification chevaux Foire aux Questions Identification chevaux 1/ Dans quelle mesure les exigences d identification de l arrêté royal du 16 juin 2005 s appliquent-elles aux chevaux en provenance de l étranger? Qu entend-on

Plus en détail

La bataille de Waterloo

La bataille de Waterloo La bataille de Waterloo C'est le 18 juin 1815 que l'avenir de l'europe s'est joué sur les champs de seigle au sud de Bruxelles. Toutefois, les combats n'eurent pas lieu à Waterloo même mais sur le territoire

Plus en détail

Firewall : Pourquoi et comment?

Firewall : Pourquoi et comment? Firewall : Pourquoi et comment? En ai-je besoin? Internet, bien que très utile et pratique, est parsemé d'embuches. Parmi elles : les virus et les troyens. Un virus est un programme créé pour modifier

Plus en détail

Faubourg Saint Médard

Faubourg Saint Médard Faubourg Saint Médard de 1860 à 1914 "Je m'informe donc je suis. J'agis donc j'existe" Dominos LA FONTAINE asbl À la recherche de l'histoire de notre local dans le cadre de nos activités d'éducation permanente

Plus en détail

Reconstitution de la bataille de Waterloo 18 juin 1815-24 juin 210

Reconstitution de la bataille de Waterloo 18 juin 1815-24 juin 210 Reconstitution de la bataille de Waterloo 18 juin 1815-24 juin 210 Après avoir voyagé à Waterloo la semaine auparavant, il s'agissait de mettre en pratique tactique ce que nous avions appris. Le champ

Plus en détail

LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE

LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE 1. Revenir sur la dernière catéchèse... 2. -Raconter une expérience de«passage» : -Exemple: déménagement, maladie, deuil, naissance. Insister sur ce que vous avez perdu ou laissé,

Plus en détail

Réf. : Loi n 2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire, notamment son article 40

Réf. : Loi n 2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire, notamment son article 40 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 30 décembre 2011 N/Réf. : CODEP-LYO-2011-072087 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité du Tricastin CNPE du Tricastin BP 40009

Plus en détail

croupetons. C était ça qui était bien, avec les embuscades qu ils tendaient à Ronald. Le cabot se faisait chaque fois avoir, parce qu il ne retenait

croupetons. C était ça qui était bien, avec les embuscades qu ils tendaient à Ronald. Le cabot se faisait chaque fois avoir, parce qu il ne retenait croupetons. C était ça qui était bien, avec les embuscades qu ils tendaient à Ronald. Le cabot se faisait chaque fois avoir, parce qu il ne retenait jamais la leçon. C était comme s il était toujours pris

Plus en détail

LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2

LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2 INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER - COMITE DEPARTEMENTAL DE TENNIS LE MINI-TENNIS AU CYCLE 2 S opposer individuellement Rencontrer un adversaire au cours des jeux de raquettes à l école Compétence 3 -

Plus en détail

Rapport sur la politique et l'organisation adopté au congrès. Haïr, stigmatiser et écraser le centrisme!

Rapport sur la politique et l'organisation adopté au congrès. Haïr, stigmatiser et écraser le centrisme! Vive le marxisme-léninisme-maoïsme! Vive la Guerre Populaire! ---------------------------------------------------------------------- Charu Mazumdar Rapport sur la politique et l'organisation adopté au

Plus en détail

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1 Page 1 of 6 Les caisses «libre-service», une solution aux files d attentes? 19 décembre 2005 - La période des fêtes de fin d année, pourtant largement placée sous le signe de la consommation, peut s avérer

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

La Nouvelle-France vers 1645 et 1745

La Nouvelle-France vers 1645 et 1745 Niveau et discipline La Nouvelle-France vers 1645 et 1745 Guide de l enseignant Deuxième année du deuxième cycle du primaire (4 e année) Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté. Intention éducative

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Numero 35 Septembre-Octobre-Novembre 2008

Numero 35 Septembre-Octobre-Novembre 2008 Numero 35 Septembre-Octobre-Novembre 2008 avoir dire Savoir dire non Le supplément de SOCHAUX Plus Paroles d'enfants Propos extraits de travaux écrits, recueillis dans la classe de cycle trois de Mme Blanot-

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

UFR SCIENCES HUMAINES

UFR SCIENCES HUMAINES UFR SCIENCES UMAINES Mention Etude réalisée par l Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion Professionnelle (OPEIP) en janvier 2007 sur les étudiants de inscrits en 2004/200 et non réinscrits

Plus en détail

Le classement PISA est-il fiable? Qu est ce que PISA?

Le classement PISA est-il fiable? Qu est ce que PISA? » L'histoire de l école française a été de nombreuse fois perturbée comme par exemple le dernier mouvement en date, mai 68. À la suite de ce mouvement, l'université est réformée, menant entre autres à

Plus en détail

NUMERATION BABYLONIENNE

NUMERATION BABYLONIENNE NUMERATION BABYLONIENNE tiré de http://histoired e chiffre s.fre e.fr/numeration/som m air e.htm Elle est apparue vers 1800 avant JC. Les Babyloniens ( de 5.000 ans avant JCjusqu'au début de notre ère)

Plus en détail

Explication de texte.

Explication de texte. Charlène Lozano TS1 «La science, dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial Première partie 51 ème année Numéro spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa - 7 juin 2010 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Loi organique

Plus en détail

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1 Les trois brigands partie1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Le premier avait un tromblon, le deuxième un soufflet qui lançait du poivre,

Plus en détail

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2 A 22 h, une vive fusillade allemande éclate en face de notre gauche et en face de la droite anglaise. Le tir de notre artillerie arrête immédiatement cette fusillade. La nuit est calme ; mêmes tirs systématiques

Plus en détail

Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry.

Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry. Le Parc de la poudrerie nationale de Sevran Livry. La Poudrerie de Sevran-Livry a fonctionné pendant tout juste un siècle, de 1873 à 1973. Aujourd'hui c est un parc traversé par le canal de l'ourcq. Il

Plus en détail