HISTOIRE DES JÂ OU DYAN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HISTOIRE DES JÂ OU DYAN"

Transcription

1 HISTOIRE DES JÂ OU DYAN Il y a longtemps, les Dagara-Wule chassèrent les Jâ de Cungbunyo au Ghana près de Nandom (où ils étaient installés) et s'installèrent sur leur territoire auquel ils donnent le nom dagara de Tuo-pèr. La raison du plus fort faisait la loi en matière domaniale. Une fois le terrain conquis, la terre a une destination universelle selon l'usage et selon le principe sacré dagara que la terre ne se refuse à personne " tisow bè sibr è ". Les Jâ, dépossédés de leur terre, avant de traverser la Volta Noire (Mouhoun) s'établirent à Bû et c'est de là qu'ils se scindèrent en plusieurs groupes, les uns allant vers Diébougou et les autres vers Poura. Une partie des Jâ après l'étape de Tuo-pèr, se dirigea vers Diébougou où après une guerre régionale à Jikolo entre Jâ et Dagara Wule, déterminés à exterminer la race Jâ de la planète, les Jâ furent sauvés par l'intervention d'un chef de file Dagara-Ioba de grande renommée qui se prénommait Bra-maar de Dissin, de la grande famille royale des Bèkuo-Dacari. Arrachés des mains des Dagar-Wule, les Jâ fuyaient affolés vers Diébougou qu'ils traversent en toute vitesse et sans arrêt (par peur des assaillants Dagara-Wule) jusqu'à Dolo et Wâ où ils établirent leur camp. Plus tard quand l'atmosphère devint plus calme, sous le leadershirp de Mè-Siô, ils rappliquèrent sur Diébougou où ils s'installèrent à Mule. Les Dagara comme les autres, ont affronté la guerre des Djerma au cours de laquelle il y a eu des massacres et une partie des Dagara traversa la Volta Noire en même temps que des Jâ, des Lobis et des Birifors. Origine de l'amitié indéfectible entre Dagar-Lobr et Jâ Au cours de leur étape migratoire, les groupes ethniques composés de Dagara-Wule ou wiile, de Lobis, de Birifors et de Jâ, passèrent par Bilbaalè anciennement appelé Mwolobadougou ou Bibaal-tégue. (Le nom Bilbaalè actuel aurait été donné en 1922 par le commandant Berté et un auxiliaire de l'administrateur colonial, inspecteur des viandes de la colonne de l'armée française ; probablement Suukûu Kpowda sir Sékou Somé, infirmier vétérinaire de l'époque à Diébougou : fait confirmé par des notes manuscrites retrouvées après sa mort en 1977). De Bilbaale, ils arrivèrent à Jikolo où éclata une guerre tribale entre ethnies dans laquelle les Lobis, les Birifor, les Dagara et les Jâ s'entretuaient. Les Dagara-Wule avaient identifié les mêmes Jâ qu'ils avaient chassés à Tuo-pèr au Ghana avec leurs flèches empoisonnées. Cette fois-ci il n'est plus question de les chasser, il faut les exterminer. Ces tireurs d'élite, les Dagara-Wiile ou Wule étaient décidés en alliance avec les autres ethnies, 1

2 les Lobis et les Birifors, d'en finir avec cette race Jâ. Et c'est là que le groupe dagara se scinda en deux. Certains (les Dagara Lobr), trouvaient que les Jâ étaient des êtres humains comme eux. D'autres (les Dagara-Wule), qui les avaient chassés de leurs terres au Ghana à l'étape de Tuo-pèr, trouvaient qu'ils n'ont plus de raison de continuer à exister et à cheminer avec eux. Il fallait les exterminer une fois pour toutes de la terre. Cette vision de conception divergente, provoqua une scission du groupe dagara. Les Dagara-Lobr se démarquèrent de leurs frères Dagara-Wiile (Wule), vu les massacres qu'ils faisaient dans le camp des Jâ. " Arrêtez, ce sont des êtres humains comme nous." Dit Bra-maar de Dissin, chef de file des Dagara-Lobr. Et pour défendre les Jâ, Baakumè, une grande figure Dagar-Loba pour combattre et refouler les Dagara-Wule des mains des Jâ. C'est ainsi que les Jâ furent sauvés. C'était la deuxième guerre régionale entre les ethnies migrantes avant la conquête par les Européens en l'occurrence des Français. (...) Sauvés par les Dagara-Lobr, les Jâ poursuivirent leur route et se dirigèrent vers Diébougou sous l'autorité de Mè-Seo vers la fin du XVIIIème siècle. Arrivés à Diébougou, ils se sauvèrent rapidement dans une course affolée et effrénée (par crainte des représailles des Dagara Wule), vers Dolo et Wâ où ils s'établirent provisoirement. Jusqu'à aujourd'hui Dolo est reconnu territoire Jâ. Quand la situation est devenue plus calme et sans danser des Dagara-Wule, de Dolo, une partie des Jâ rebroussa chemin plus tard sur Diébougou sous le leadership de Mè-Seo et de son fils Olegbana (Ole le riche) laissant la grande partie de leurs congénères à Dolo jusqu'à aujourd'hui reconnu capitale des Jâ. Chemin faisant vers Diébougou, les Jâ tombèrent de nouveaux sur des attaques armées Lobis et Birifors décidés à les exterminer comme les Dagar-Wule à l'étape de Jikolo. Les Kpong-Dioula par l'intermédiaire du Inberma Bakari Ouattara, combattant avec la puissance du diable, envoyèrent un guerrier Kpong-Dioula à la rescousse des Jâ que les Lobis et les Birifors étaient en train de massacrer. En premier lieu il se rendit à Koubo, canton de Dolo où il avait défendu les jâ, puis il s'avança vers Loto où il étendit sa peau de combat qui est le drapeau des guerriers Kpong-Dioula. De là il 2

3 s'orienta vers Diébougou pour attaquer les Birifors de Sie-Ure-Gâwn et les Lobis qui massacraient les Jâ sans savoir que les nommés Baakume de Diébougou et son cousin Bramaar de Dissin avaient pris depuis longtemps la défense des Jâ et les avaient protégés contre toutes attaques de leurs ennemis d'où qu'ils viennent. et pour cette raison, il y eut un change de poignée de main en signe d'amitié entre ces notables dagara et les chefs jâ à leur retour à Diébougou après leur fuite affolée depuis l'étape de Jikolo. Toujours est-il que les raisons et le mode d'accès du retour des Jâ de Dolo à Diébougou restent toujours inconnus. A Loto où il avait sa peau de combat, Inberma Bakari Ouattara avait nommé Nakou, chef de terre absolu de Loto. Puis il ajouta que malgré le fait que les jâ fussent les premiers à traverser Diébougou sans s'arrêter par peur des représailles des Dagara- Wule et vu la faiblesse au combat des jâ, toujours défendus et protégés par les Dagara-Lobr avant son arrivée, pour toutes ces raisons il demanda à Baakume de bien vouloir lui céder les jâ de Diébougou pour être rattachés à ceux de Loto. Il demanda également avec insistance à Baakume de céder une portion de sa terre qui sera aussi rattachée à Loto d'autant plus que Baakume et sa suite ne parlent pas Jula. Baakume était d'accord, sa terre fut parcellée et une portion fut rattachée à la terre de Loto de telle sorte qu'à strictement parler, à l'époque coloniale, il n'existait pas de vrai chef de terre Jâ à Diébougou. Cependant, après la conquête et avec l'avènement de la politique moderne, on parle de chef de terre de Diébougou, qui n'est qu'un simple représentant de la terre de Loto. Le capitaine Brollot était arrivé à Diébougou pour fonder le cercle. Il avait nommé Karamokjo-Gnidjan chef général des Jâ et répondant de tous les Jâ de Diébougou pour servir d'interface devant l'administrateur colonial dans sa politique de gouvernement des populations. Il ne l'avait pas nommé chef de terre. il faisait confiance à l'organisation sociale coutumière selon laquelle, en ce qui concerne la chefferie de la terre, tous les produits de la terre des Jâ de Diébougou iraient directement à Loto et c'est le chef de Loto qui décide. Diébougou n'a pas d'ordre à donner à Loto du point de vue de la chefferie de la terre. 3

4 après la guerre régionale de 1891 entre les Jâ, les Birifors, les Dagara-Wule et les Lobis, cinq ans après, l'européen est venu à Diébougou en 1896 disent certains témoins ou en 1897 affirment avec plus d'assurance d'autres témoins privilégiés. (...) Le capitaine Brollot était arrivé à Diébougou muni des écrits du capitaine Cazemajou lors de son passage à Diébougou. A son arrivée, le capitaine Brollot avait fait une enquête d'opinion et de moralité sur les habitants du territoire de Diébougou et Barkatou lui avait répondu en ces termes : " les Jâ sont les premiers à traverser la Volta et le territoire de Diébougou pour aller s'établir à Dolo, puis plus tard à Loto et enfin à Diébougou. Mais c'est une race minoritaire et surtout faible au combat des conquêtes des terres, ils ont besoin d'être défendus par d'autres pour exister comme les Dagara-Lobr qui les suivaient de très près et sont arrivés aussitôt après eux à Diébougou. A l'entrée de Diébougou, ces Dagara se sont trouvés face à une rivière à traverser et ils ont fait fétiche au marigot, c'est-à-dire qu'ils ont sacrifié à l'esprit du marigot pour se réconcilier avec toutes les puissances spirituelles enfouies en son sein, avant de traverser pour entrer dans le territoire de Diébougou. Si ce n'était pas grâce aux Dagara-Lobr Bra-maar et son cousin Baakumè, on n'allait pas trouver (vous et moi), la race Jâ sur cette terre. donc la terre revient aux Dagara. Après ces explications du vieux Barkatou, l'officier s'adressa au vieux Olegbana : " que dites-nous? est-ce vrai ou non? " Le vieux Olegbana avait affirmé que c'était vrai. Barkatou était d'accord et le capitaine Brollot aussi. Le capitaine Brollot nomma Karamoko-Gnidjan, répondant que tous les jâ devant l'administration coloniale et non pas chef de terre de tous les jâ de la subdivision de Diébougou pendant et après la conquête. (..) En 1913, le lieutenant Labouret était nommé capitaine et était affecté à Gaoua comme commandant de cercle en remplacement du capitaine Gateau appelé à d'autres fonctions. Dans la même année, par suite d'une combine des jâ, Kamamoko-Gnidjan fut arrêté par le capitaine Labouret et révoqué de ses fonctions. Quant à Baakume, devant le capitaine Brollot, il avait déclaré que lui et sa suite, ne comprenaient ni ne parlaient le jula. Et à cause de cet handicap pour la communication avec l'administrateur, il délègue son ami intime Olegbana qui maîtrise la langue, pour servir d'interface entre lui et le Blanc pour lui transmettre ses ordres. Toujours devant le capitaine Brollot, Olegbana - fils de Me-Seo - avait déclaré qu'il était trop vieux pour remplir cette fonction, cependant il y a son neveu Ardjouma qui est jeune, vif et apte à remplir cette fonction. Ce qui fut fait, Ardjouma fut désigné 4

5 pour interpréter Baakume devant l'adminisrateur colonial. Ce dernier encore, par suite d'une combine des jâ, fut arrêté en 1905 et condamné à 20 ans de prison ferme. alors le vieux Olegbana fit nommer encore un de ses neveux qui s'appelait Olibou. Ce derniers fut arrêté aussi en 1908 par le lieutenant Guegno et condamné également à 20 ans de prison par suite d'une combine des Jâ. Alors le vieux Olegbana ne savait plus que faire et finalement il fit nommer son propre fils comme chef de la cavalerie, monsieur Bema devenu plus tard interprète. Un quartier de Diébougou porte aujourd'hui encore le nom de "quartier Olegbana ". C'est ensuite qu'arrivèrent à Diébougou les Waale (ceux qui sont venus de Wa) et qu'on appelle à Diébougou, les Dagara-Jula (Daga-Juule). Tiré de (avec son aimable autorisation) " La terre dagara au Sud-Ouest du Burkina Faso ", Fascicule II Diébougou septembre 2009 Abbé Bèkuonè Some Der Joseph Mukassa, Docteur ès Sciences Sociales expert en sociologie du développement Téléphone cellulaire : (00 226) Téléphone fixe : (00 226) Courriel : 5

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Location de voitures

Location de voitures Location de voitures Données sur la branche Aujourd'hui en Israël, il y a 240 agences de location de voitures. La plupart d'entre elles appartiennent à de grandes sociétés/centrales qui coiffent des dizaines

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7

Dossier technique. DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège. Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 Dossier technique DEFIS SOLAIRES Catégorie Collège Dossier technique LP Georges Guynemer voitures LPPG et RunningStone Page 1/7 I) Qui sommes nous? Nous sommes les élèves de la 3 ème Préparation Professionnelle

Plus en détail

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades DIOCESE de DIEBOUGOU BP 35 Diebougou BURKINA FASO PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE Transports de malades Abbé Meda, N. Dominique SAvio Responsable de l assistance aux prêtres malades Diocèse de Diébougou

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA CIBLE

CONSTRUCTION DE LA CIBLE CONSTRUCTION DE LA CIBLE TACHES Jeux sur cibles fixes N 1 Remplir sa maison Posséder les plus de ballon que l adversaire. Au signal de l éducateur, chaque joueur part en course chercher un ballon dans

Plus en détail

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage?

COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUE Pour diffusion immédiate UN RÉGIME QUEBECOIS D'ASSURANCE PARENTALE C'EST URGENT! Les familles québécoises seront-elles prises en otage? Montréal, le 14 décembre 1999

Plus en détail

Petit guide à l'usage des profs pour la rédaction de pages pour le site Drupal du département

Petit guide à l'usage des profs pour la rédaction de pages pour le site Drupal du département Petit guide à l'usage des profs pour la rédaction de pages pour le site Drupal du département Le nouveau site du département Le nouveau site du département est situé, comme l'ancien à l'adresse suivante

Plus en détail

Objet : délibération complémentaire aux délibérations AF n 03/2009, 05/2009, 06/2009, 16/2009, 06/2011, 32/2012, 11/2013 et 16/2014 (AF/MA/2015/001)

Objet : délibération complémentaire aux délibérations AF n 03/2009, 05/2009, 06/2009, 16/2009, 06/2011, 32/2012, 11/2013 et 16/2014 (AF/MA/2015/001) 1/5 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 20/2015 du 29 juin 2015 Objet : délibération complémentaire aux délibérations AF n 03/2009, 05/2009, 06/2009, 16/2009, 06/2011, 32/2012,

Plus en détail

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX Table des matières Recherche et rédaction Rock Beaudet Frédéric Lapointe de Asynchrolab Comité de suivi de l étude Steve Francoeur Nicolas Fournier Julie Richard Niki Messas Coordination Caroline Rioux

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne THEME : CLES DE CONTROLE Division euclidienne Soit à diviser 12 par 3. Nous pouvons écrire : 12 12 : 3 = 4 ou 12 3 = 4 ou = 4 3 Si par contre, il est demandé de calculer le quotient de 12 par 7, la division

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

LE MUR CHINOIS durée : 12

LE MUR CHINOIS durée : 12 SITUATIONS DE RENCONTRES U.S.E.P. 44 Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique 9 rue des Olivettes BP 74107 44041 NANTES cedex 1 Tel : 02 51 86 33 10 Fax : 02 51 86 33 29 e-mail : usep44@fal44.org

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

de l'organisation Nations Unies

de l'organisation Nations Unies TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 830 Affaire No 929 : ANIH des Contre : Le Secrétaire général de l'organisation Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit : M. Samar

Plus en détail

Ce 4eme article sera consacré à la rénovation d une partie de notre mascotte, la voiture emblème

Ce 4eme article sera consacré à la rénovation d une partie de notre mascotte, la voiture emblème Article N 4 : Restaurations diverses sur la Juva Ce 4eme article sera consacré à la rénovation d une partie de notre mascotte, la voiture emblème de Mécaction, dans laquelle 13 génération de mécactifs

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997)

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997) Ordonnance concernant la saisie, le séquestre et la réalisation des droits découlant d assurances d après la loi fédérale du 2 avril 1908 sur le contrat d assurance (OSAss 1 ) du 10 mai 1910 (Etat le 1

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

Des mérovingiens aux carolingiens. Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien

Des mérovingiens aux carolingiens. Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien Des mérovingiens aux carolingiens Clovis, roi des Francs La dynastie carolingienne La fin de l'empire carolingien 1 Introduction L Empire Carolingien a marqué l histoire de la France. Succédant aux Francs,

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

Kagame, cerveau du génocide des tutsis de l intérieur

Kagame, cerveau du génocide des tutsis de l intérieur Kagame, cerveau du génocide des tutsis de l intérieur La sortie du film J ai serré la main du diable mettant en scène la version du Sénateur Roméo Dallaire sur le génocide rwandais a ravivé les débats

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 Article R331-6 Les manifestations sportives qui constituent des épreuves, courses ou compétitions comportant

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république HiDA Fiche 1 Education Civique Partie 1 La République et la citoyenneté Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république Je crois que ça va pas être possible ZEBDA Je crois que ça va pas

Plus en détail

Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com

Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com 1. Historique Le bridge moderne fait partie de la famille du Whist, popularisé au XIX e siècle par Edmond Hoyle

Plus en détail

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste 27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste "Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli" (Elie Wiesel) Quand ils ont arrêté les communistes,

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Comité sectoriel du Registre national. Avis RN n 01/2013 du 11 décembre 2013

Comité sectoriel du Registre national. Avis RN n 01/2013 du 11 décembre 2013 1/9 Comité sectoriel du Registre national Avis RN n 01/2013 du 11 décembre 2013 Objet : demande d'avis relatif au projet d'arrêté royal autorisant la Banque Nationale de Belgique et les établissements

Plus en détail

Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance

Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance (French Relations with its Former African Colonies after their Independence) Ema Woodward (Written for a course in

Plus en détail

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814).

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Carolus Magnus (dit Charles «le grand») plus connu sous le nom de Charlemagne. 1. En 768, Charlemagne devient roi des Francs et remplace son

Plus en détail

APPENDICE I. Mandat de la force interafricaine chargée de la surveillance des Accords de Bangui

APPENDICE I. Mandat de la force interafricaine chargée de la surveillance des Accords de Bangui Page 3 APPENDICE I Mandat de la force interafricaine chargée de la surveillance des Accords de Bangui Rappelant la décision des chefs d'état et de gouvernement de France et d'afrique réunis à Ouagadougou

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

1. Utilisation du logiciel Keepass

1. Utilisation du logiciel Keepass Utilisation du logiciel Keepass L'usage de mots de passe est nécessaire pour de nombreux accès ou pour la protection de données personnelles. Il convient d'en utiliser plusieurs, suivant le type d'accès

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS 1) Les coopératives et les foyers ne sont pas des moyens de pallier certaines insuffisances financières ou matérielles : Ce

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Suite dossier d appel

Suite dossier d appel Suite dossier d appel Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. TRAITEMENT D'UN APPEL... 4 2.1. TRAITEMENT EN DIRECT... 4 2.2. TRAITEMENT DIFFERE... 4 2.3. MECANISME DU TRAITEMENT D'UN APPEL AU NIVEAU

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique.

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique. DÉCLARATION DE LA FIDH SUR LA STRATÉGIE EN MATIÈRE DE POURSUITES DU BUREAU DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Introduction La Haye, 26 septembre 2006 La FIDH remercie le Bureau du Procureur

Plus en détail

Interview du journaliste Phocas Fashaho de la Voix de l Amérique avec Abdul Ruzibiza ancien officier de l Armée du FPR, Dimanche le 2 mai 2004.

Interview du journaliste Phocas Fashaho de la Voix de l Amérique avec Abdul Ruzibiza ancien officier de l Armée du FPR, Dimanche le 2 mai 2004. Interview du journaliste Phocas Fashaho de la Voix de l Amérique avec Abdul Ruzibiza ancien officier de l Armée du FPR, Dimanche le 2 mai 2004. (traduit du kinyarwanda par E. Shimamungu) Phocas Fashaho

Plus en détail

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique

«Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «Un rat qui court dans la campagne» «Le Petit train Zaman» : notice technique «On dirait un rat qui court dans la campagne!», s exclama un industriel anglais venu admirer le petit train Zaman. (1) Cette

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE

FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE FDS/RDDH CHARTE DE NOMMAGE Mai 2004 Table des matières I - DISPOSITIONS GENERALES 1 1.1. PREAMBULE 1 1.2. CONDITIONS D'ACCES AU ".ht" 1 II - PRINCIPES DIRECTEURS DU NOMMAGE 3 2.1. REPARTITION DE LA ZONE

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Déclaration concernant la promotion parmi les jeunes des idéaux de paix, de respect mutuel et de compréhension entre les peuples (Droit des enfants et des jeunes)

Plus en détail

A V I S A-2292/10-32. sur

A V I S A-2292/10-32. sur A-2292/10-32 A V I S sur le projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions générales relatives à l'exercice du télétravail dans la fonction publique Par dépêche du 26 mai 2010, Madame le Ministre

Plus en détail

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998)

LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) LE MINISTERE DU COMMERCE DANS LES DERNIERES ANNEES DU XIX ème SIECLE (extraits des cahiers du Chatefp n 1, octobre 1998) Comme indiqué plus haut, l'ordonnance de 1828 avait organisé l'administration centrale

Plus en détail

Jeux collectifs. Module pour la GS

Jeux collectifs. Module pour la GS 2008 Jeux collectifs Module pour la GS Module sur les jeux collectifs en grande section de maternelle inspiré d un travail réalisé à l occasion d un C.A.F.I.P.E.M.F. en mars 2008 07/03/2008 Table des matières

Plus en détail

L'argent-dette de Paul Grignon

L'argent-dette de Paul Grignon Formation des 1 et 3 avril 2014 au LAG Préalable : 3 fonctions de la monnaie une unité d'échange [ équivalence ] une unité de mesure un moyen de réserve [valeur qu'on peut stocker] introduction L'argent-dette

Plus en détail

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 2. Les contrôles :...10 2.1 Le contrôle "Intitulé"...11 2.2 Le contrôle "Zone de Texte"...12 2.3 Le contrôle «Groupe d options»...14 2.4

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales

Plus en détail

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Consigne générale : Après avoir fuit votre Auvergne natale en juin 1940, Vous vous êtes enrôlés auprès du bureau central de renseignement et d action, le service

Plus en détail

vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la consommation (LCC) 1,

vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la consommation (LCC) 1, Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation (OLCC) Projet du... Le Conseil fédéral, vu les art. 14, 23 al. 3 et 40 al. 3 de la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la

Plus en détail

Résolution de problèmes à distance

Résolution de problèmes à distance Résolution de problèmes à distance Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. PROCESSUS DE GESTION DES PROBLEMES... 3 3. RECONNAITRE LE PROBLEME... 4 3.1. NE PAS CONFONDRE QUESTION ET PROBLEME... 4 3.2.

Plus en détail

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Jean-Pierre BOURELY, Chef du bureau de la vie autonome des personnes handicapées (DGAS) Vie autonome des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

PROPOSITION POUR UNE RENCONTRE "JEUX COLLECTIFS" CYCLE 2

PROPOSITION POUR UNE RENCONTRE JEUX COLLECTIFS CYCLE 2 PROPOSITION POUR UNE RENCONTRE "JEUX COLLECTIFS" CYCLE 2 COMPETENCE SPECIFIQUE Coopérer et s'opposer individuellement et collectivement. MISE EN ŒUVRE : Jeux traditionnels et jeux collectifs avec ou sans

Plus en détail

Textes de référence :

Textes de référence : STATUT JURIDIQUE DE L'EQUIVALENT DU COMMISSAIRE-PRISEUR EN ALLEMAGNE Synthèse Textes de référence :! Code des professions industrielles et commerciales ( 34b Gewerbeordnung) issu de la loi du 5 février

Plus en détail

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen Mutuelle de retraite: 5.000 fonctionnaires dénoncent un "scandale de l'épargne" "C'est l'un des plus gros scandales de l'épargne

Plus en détail

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à :

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Demande de transfert Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Le demandeur a-t-il une dette envers son AGA/AGD actuel? Dans l'affirmative, veuillez

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Règle du Fanorona (Madagascar)

Règle du Fanorona (Madagascar) Règle du Fanorona (Madagascar) Le fanorona occupe une place insolite dans le monde des jeux, que je vous propose de découvrir. Il n'est tout d'abord essentiellement et presque exclusivement joué qu'à Madagascar.

Plus en détail

FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Services d auxiliaires autogérés Mai 2000 4 e édition FINANCEMENT DIRECT RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Services d auxiliaires autogérés Mai 2000 4 e édition Programme

Plus en détail

Jeu de tirs et passes L artilleur

Jeu de tirs et passes L artilleur Livret de jeux L'artilleur La queue du scorpion Le ballon couloir La balle aux chasseurs Qui attrape? Les contrebandiers Les petits paquets La queue du diable Le tunnel ballon Le relais abattre les quilles

Plus en détail

Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,2. Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,1.

Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,2. Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,1. a série Propriétés terriennes du Service des Archives du Monastère des Ursulines de Québec regorge de documents précieux et instructifs. Le premier article de l année établissait les fondements de la colonisation

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros

Kétèls Sophie 6LS Le 10 février 2010 Van Melkebeke Mary 6LG3. Le génocide des Hereros Le génocide des Hereros 1 Introduction Avant de commencer à parler du génocide des Hereros, peut-être vaudrait-il la peine de définir ce qu est un génocide. Un génocide vise à l'extermination d une minorité

Plus en détail

Un combat "Biccyu K Agura"

Un combat Biccyu K Agura Un combat "Biccyu K Agura" Résumé "BICC y u Kagura" est une danse de Nô joué dans un village agricole du district de Bicchu d'okayama. "Biccyu Kagura"est la foi primitive. Il est Koujin festival comme

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du Thursday 6 February 1975 N de pourvoi : 74-91949 Publié au bulletin Cassation PDT M. COMBALDIEU, président RPR M. CHAPAR, conseiller rapporteur

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 -

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - -1- - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - Les activités de lutte à l école primaire Document élaboré par émi HISTINEL et Thierry OLOMET, P EPS assin de Vichy -2- I / Les activités de

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail