Journée mondiale contre le cancer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée mondiale contre le cancer"

Transcription

1 Département de la Recherche n 73 Une revue mensuelle des publications sur le développement janvier 2010 Agendas Appui à la Gestion des Connaissances (AGC) Direction de la Stratégie Département de la Recherche 5, rue Roland Barthes Paris / France Journée mondiale contre le cancer 4 février 2010 Le cancer constitue la première cause de mortalité dans le monde. L'OMS estime que le cancer aura fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 si aucune mesure n est prise. Chaque année, l OMS, aux côtés de l Union internationale contre le cancer, met en avant des moyens susceptibles de faire reculer la charge de cette maladie partout dans le monde. Dans ce numéro DEFIS MONDIAUX : la préservation du patrimoine mondial Protection juridique du patrimoine culturel immobilier : orientations pour les pays francophones de l'afrique Subsaharienne Séminaire Médina 2030 Vulnérabilités et patrimonialisations dans les villes africaines : de la préservation à la marginalisation GEOGRAPHIES : Maroc Le Maroc en marche : le développement politique social et économique du Maroc - Réalisation ( ) et perspectives Le Maroc face à la crise financière et économique mondiale Les ONG de développement. Logique d'acteurs et stratégies de développement. Le cas du Maroc DEBATS SUR L AIDE Appropriation et conditionnalité de l'aide : une revue critique à la lumière de la crise financière Rapport canadien sur le développement Financer le développement en temps de crise mondiale Les transferts financiers des migrants A NE PAS MANQUER Les métiers du développement, de l'humanitaire et de la diplomatie Africa's Infrastructure, a Time for Transformation La finance islamique peut-elle être une solution à la crise? 18 janvier 2010 : Sommet des Chefs d Etats de la CEDEAO et élection de son nouveau Président, Abuja, Nigéria 18 janvier - 5 février 2010 : Comité pour l élimination de la discrimination à l égard des femmes (45 ème session), ONU, Genève, Suisse janvier 2010 : 1 ère rencontre mondiale des jeunes, UNESCO, Bari, Italie janvier 2010 : 1 ère conférence internationale sur l énergie et l eau au Cameroun, MINEE/CIEW, Yaoundé, Cameroun janvier 2010 : 8 ème Assemblée générale mondiale du RIOB : s adapter au changement climatique dans les bassins, Dakar, Sénégal 22 janvier 2010 : Forum mondial d économie solidaire, Rio Grande do Sul, Brésil 25 janvier 2010 : Forum économique Amérique latine et Caraïbes, Gouvernement français, Centre de développement, Banque Interaméricaine de Développement, Paris, France 25 janvier - 3 février 2010 : Comité sur les organisations non gouvernementales (session régulière), ONU, New York, Etats-Unis janvier 2010 : Réunion annuelle du Forum économique mondial 2010, Davos, Suisse 28 janvier 2010 : Conférence internationale sur l Afghanistan, Londres, Royaume-Uni janvier 2010 : Réunion des ministres des affaires étrangères de l Union Africaine, Addis-Abeba, Ethiopie 3-5 février 2010 : Réunion d experts pluriannuelle sur l investissement au service du développement, CNUCED, Genève, Suisse

2 Défis mondiaux Préservation du patrimoine mondial urbain Protection juridique du patrimoine culturel immobilier : orientations pour les pays francophones de l'afrique Subsaharienne 2009, 72 p. Cote ZAS.116 Cet ouvrage, réalisé dans le cadre du programme AFRICA 2009, présente les cadres juridiques de la protection du patrimoine immatériel dans les pays francophones de l Afrique sub-saharienne. Il propose des orientations pour la formulation des normes juridiques relatives aux biens culturels. Cet ouvrage est donc un outil pour la mise en œuvre des démarches permettant la protection durable du patrimoine à travers un cadre juridique et des institutions dotées de moyens adéquats Séminaire Médina 2030 BANQUE EUROPEENNE D'INVESTISSEMENT, 2009 Vulnérabilités et patrimonialisations dans les villes africaines : de la préservation à la marginalisation OUALLET, A., CYBERGEO, 2009, 15 p. Patrimoine et vulnérabilités sont liés de manière complexe. L'auteure commence par montrer comment la vulnérabilité peut enclencher la patrimonialisation et inversement. Les facteurs de vulnérabilité sont ensuite analysés dans leurs différentes dimensions. Le contexte de grande pauvreté des villes africaines amène les populations à privilégier des stratégies de survie. A une époque où le patrimoine est un outil de développement économique, la question patrimoniale est devenue un enjeu majeur et parfois une source de conflits. La résilience apparaît comme un élément modérateur des vulnérabilités. s appuie sur l expérience des villes africaines du patrimoine mondial avec des exemples sélectionnés au Mali et en Ethiopie. La Banque européenne d investissement a organisé un séminaire sur le thème de la réhabilitation des centres urbains historiques en Méditerranée. Les centres urbains historiques des villes du sud et de l est de la Méditerranée jouent un rôle essentiel dans la conservation du capital culturel et social des pays riverains. Cependant, ces centres historiques sont marginalisés du fait de la détérioration de leurs infrastructures et de l émergence de nouvelles hiérarchies urbaines. Ils connaissent des mutations de caractère irréversible qui modifient leur rôle de manière substantielle. Il est donc impératif de développer une conception de la réhabilitation des médinas qui s inscrive dans une démarche globale et intégrée avec la mise en œuvre d investissements «patients». Ce séminaire est le point de départ d une vaste réflexion qui devra conduire à la mise en place de projets d investissements en faveur de la renaissance des centres urbains historiques.

3 Géographies Maroc Le Maroc en marche : le développement politique social et économique du Maroc Réalisation ( ) et perspectives DE CARA, J.-Y. / ROUVILLOIS, F. / SAINT-PROT, C., CNRS EDITIONS, 2009 Cote PMA.036 Sous l impulsion du roi Mohamed VI, le Maroc entend répondre aux grands défis, présents et futurs, du siècle qui s ouvre. Son projet global est de tenir le cap de la modernisation dans le respect de la tradition, conforter l unité nationale, renforcer l État de droit, asseoir l identité culturelle tout en la rénovant, contribuer à l évolution organique des mentalités et stimuler l effort d adaptation dans le champ religieux Tous ces objectifs se ramènent à un seul : favoriser un développement politique, social et économique à la fois harmonieux, durable, et partagé. De Tanger à Lagouira, c est bien le Maroc en marche que présentent les études réunies dans cet ouvrage majeur. Celui-ci reprend les actes du colloque organisé, en juin 2009, par le Centre de droit international, européen et comparé de la Faculté de droit de l Université Paris Descartes et l Observatoire d études géopolitiques. Le Maroc face à la crise financière et économique mondiale INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES (IRES), 2009, 65 p. L impact que la crise financière mondiale a eu sur l économie marocaine a amené l Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) à initier un processus de réflexion et de veille dont les premiers éléments d analyse sont restitués dans ce document. Après avoir été épargné dans un premier temps, le Maroc subit depuis le deuxième trimestre 2008 les répercussions de la crise par le biais des secteurs exportateurs, de l activité tou- ristique et des transferts de ses émigrés et des flux d investissements étrangers. Celle-ci a mis en exergue des déficiences structurelles antérieures à elle. Parmi elles figurent la soutenabilité budgétaire limitée, la faible compétitivité de l économie, l aggravation du déficit commercial, l étroitesse du marché intérieur et des dysfonctionnements intermittents en terme de gestion et de gouvernance. Pour résoudre ces problématiques structurelles, il semble nécessaire de refondre la politique sociale, d améliorer la gouvernance des politiques publiques, de veiller aux équilibres macroéconomiques et d approfondir l ancrage régional du Royaume Les ONG de développement. Logique d'acteurs et stratégies de développement. Le cas du Maroc SIDI HIDA, B., U.C. LOUVAIN, DOCUMENT DE TRAVAIL n 25, 2006, 39 p. La prolifération des Organisations Non Gouvernementales et des associations locales en tant qu acteurs de développement au Maroc incite à s interroger sur leur nature, la diversité de leurs actions, leurs capacités et leurs limites Cette étude tente donc de comprendre la ou (les) logique(s) de ces nouveaux acteurs de développement. Elle vise aussi à mettre l accent sur les projets proposés comme voie pour un développement alternatif. L étude s intéresse aux ONG de développement et aux associations locales qui ont des relations de proximité avec la population concernée par les projets de développement. Dans la première partie, il est question des modalités de la recherche. La deuxième partie étudie les stratégies d acteurs et leurs champs d interventions. La troisième partie analyse leurs relations avec les différents acteurs locaux, nationaux et la coopération étrangère. La dernière partie traite des limites de l action des ONG et associations de développement, de leur mode de financement et de la pérennisation des actions de développement.

4 Débats sur l aide Appropriation et conditionnalité de l'aide : une revue critique à la lumière de la crise financière MOLD, A., OCDE, 2009, 104 p. Cote R3.214 La crise économique mondiale a contraint la communauté des donneurs à reconsidérer ses positions concernant la conditionnalité de l'aide au développement. Cette étude aborde les controverses persistantes à ce sujet et évalue dans quelle mesure les donneurs sont parvenus à contenir la tendance, constatée au cours des années 1980 et 1990, à durcir la conditionnalité de l'aide. Le rapport vérifie si l'aide se répartit effectivement selon les critères de gouvernance et de développement invoqués par la communauté des donneurs. Il montre à quel point la crise financière compromet de plus en plus le respect des procédures habituelles de la conditionnalité. À la lumière du caractère inapplicable des procédures existantes, il propose des stratégies visant à réduire le nombre des critères de conditionnalité et à renforcer l'appropriation des politiques d'aide par les pays bénéficiaires. Rapport canadien sur le développement 2009 Financer le développement en temps de crise mondiale INSTITUT NORD SUD, 2009, 284 p. Ce rapport passe en revue les moyens par lesquels les nations individuellement et la communauté internationale dans son ensemble peuvent trouver le financement nécessaire à un développement durable et équitable. Cette onzième édition analyse la crise financière actuelle, les difficultés rencontrées pour rendre l aide plus efficace. Elle aborde de nouveaux moyens de financer le développement, par exemple la taxe sur les transactions de change, le prélèvement sur les billets d avion, ou encore la mobilisation des ressources nationales et la Banque du Sud. Le Rapport Canadien sur le Développement (RCD) de 2009 comprend aussi des statistiques et analyses à jour sur les indicateurs sociaux et économiques des pays en développement, de même que des données sur la participation du gouvernement canadien avec ces pays. Les transferts financiers des migrants DOUCET, D., CENTRE D'ANALYSE STRATEGIQUE, 2009, 10 p. Dans un contexte actuel de recherche de financements innovants pour le développement, les transferts financiers des migrants, bien qu il s agisse de financements privés, ont fait l objet ces dernières années d un intérêt croissant, tant en France qu à l étranger. Ces transferts, formels ou informels, contribuent au bien-être des ménages dans les pays en développement. Cependant, ils ne se dirigent pas suffisamment vers des investissements productifs. L objectif est de parvenir à mieux bancariser les transferts, à diminuer leur coût et à les orienter vers des activités profitables au développement des pays pauvres. C est d autant plus nécessaire qu avec la crise financière, la hausse des transferts observée ces dernières années pourrait se ralentir et nuire à la croissance des pays en développement. Il convient donc de mettre en place des mesures d urgence accompagnées de mesures structurelles pour que ces pays bénéficient au maximum des transferts financiers effectués par les migrants.

5 A ne pas manquer Les métiers du développement, de l'humanitaire et de la diplomatie GHELIM, N. / INGRES, M.-E. / MOREAU, J., ELLIPSES, 2009, 384 p. Cote E2.275 La prévention des crises et des conflits, la lutte contre la pauvreté et les inégalités, ou encore la protection des biens publics mondiaux comme le climat font partie du quotidien des hommes et des femmes qui travaillent dans le domaine de l'humanitaire, du développement et de la diplomatie. Cet ouvrage, conçu comme une boîte à outils, décrit dans une première partie l environnement professionnel et les missions quotidiennes, notamment à travers des témoignages. Formations, qualités et compétences requises pour exercer chaque métier y sont également décryptées. Métiers et statuts diffèrent selon les organisations : ministères, collectivités, organisations internationales, ONG, secteur privé... La seconde partie de ce guide offre toutes les informations sur le fonctionnement et le recrutement de ces organisations... Africa's Infrastructure, a Time for Transformation THE WORLD BANK, 2010, 384 p. Ce rapport, publié dans le cadre d une collection conjointe avec l AFD (Africa Development Forum Series), dresse un bilan accablant de l'état des infrastructures en Afrique et les estime coûteuses et inefficaces. En effet, les Africains paient pour les services de base parfois deux fois plus que les habitants d'autres régions du monde. Il résulte de cette situation une perte moyenne de 2 % par an de la croissance économique des pays et jusqu'à 40 % de la productivité des entreprises. Le rapport chiffre à 93 millions de dollars les besoins annuels du continent pour les dix ans à venir, dont près de la moitié pour résoudre la pénurie d'électricité. Il recommande de remédier à un déficit d efficacité annuel estimé à 17 milliards de dollars et de combler le déficit de financement annuel res- tant, soit 31 milliards de dollars. Pour réaliser ces objectifs, il est nécessaire d'abord d améliorer la gestion des services, d assurer le niveau de maintenance requis, d encourager l intégration régionale, d améliorer l affectation et la dépense des fonds publics. Cela implique de recourir à une vaste gamme de sources de financements : budgets publics, marchés de capitaux locaux, secteur privé, aide des bailleurs de fonds. L'étude souligne que, pour bon nombre des pays africains, plus d une décennie sera nécessaire pour rattraper leur retard. La finance islamique peut-elle être une solution à la crise? MERBOUH, K. / BANLIER, C., EPARGNE SANS FRON- TIERE, TECHNIQUES FINANCIERES ET DEVELOPPE- MENT, N 96 - septembre 2009, p. La finance islamique, grâce à des principes et pratiques éthiques, est-elle une réponse adéquate aux dysfonctionnements mis en relief par la crise? Cet article propose une analyse de l'impact de la crise des subprimes et les réponses apportées par la finance islamique à la plus importante crise du siècle. Il analyse également comment la finance islamique a traversé cette crise et quels ont été les accidents qu'elle a rencontrés, notamment au Koweit et à l'île de la Réunion. Il étudie le positionnement et les perspectives de développement de chaque secteur de la finance islamique (banque, assurance et microfinance) spécialement en Afrique. Il se conclut avec un examen des défis que la finance islamique devra relever : la régulation, l'harmonisation et la formation de ressources, de compétence et d'expertise. Au sommaire du prochain numéro - DEFIS MONDIAUX : Microfinance - GEOGRAPHIE : Afrique du Sud

6 Cette revue mensuelle des publications sur le développement a pour ambition de donner chaque mois, de façon synthétique, un écho particulier aux contenus scientifiques et techniques des principales revues et publications mondiales traitant les différentes dimensions du développement. Cette revue s'attache notamment à la restitution des contenus publiés par les éditeurs et revues suivantes et n'engage donc pas la responsabilité de l'afd : Africa confidential African business magazine African review of money finance and banking Afrique agriculture Afrique éducation Aghrymet Bulletin Alter-agri Alternatives économiques Alternatives internationales Arabies Archimède et Léonard Les carnets de l'aitec Ashgate Assexport Autrepart Aventure au XXème siècle Banque magazine Bois et forêts des tropiques Bulletin de l'union européenne Bulletin d'informations économiques et commerciales Nigéria Bulletin du club du Sahel Bulletin du Conseil général du Gref Bulletin du Fmi Bulletin du Parlement européen Bulletin économie solidaire Ires Bulletin Medcoop Bulletin mensuel de la Commission des opérations de bourse Bulletin Objectif Terre Bulletin officiel de la Banque de France Bulletin trimestriel de l'institut d'émission d'outre-mer (Ieom) n Bulletin trimestriel de l'institut d'émission des Dom (Iedom) Bulletin tropical Cahiers/agriculture Les Cahiers de l'ifri Les Cahiers de l'outre-mer Les Cahiers d'études et de recherches francophones Cambridge Journal of Economies Choix La chronique Amnesty International Commerce international du bois Le Courrier de la planète Le Courrier des Pays de l'est Le Courrier du maire Critique internationale Déchets, sciences et technique Diagoflash Dialogue Eau potable Ecoliers du monde Economia Economica Economie et humanisme Economie et prévision Economie et sociétés Economie et statistique Economie internationale L'Economie politique Economie rurale Energie plus environnement et techniques L'Environnement magazine, décision environnement Revue études Les études de la Dgcid Etudes foncières L'Expansion Management Review Eyrolles Faim et développement magazine Far Eastern Economic Review Finances et développement Bulletin d'information forêt méditerranéenne Forum du commerce international Fraternitaire Fruitrop Gafi - bulletin d'informations Géopolitique Gérer et comprendre - annales des mines Grain de sel Gret L'Harmattan Health Policy and Planning Hérodote Hommes & migrations Hydro plus magazine Industry and Environment Infosuma Insee premiére International Rubber Digest IRD Journal des Communautés européennes Journal of African Economies Journal of Microfinance Khartala Lettre Africa Energy Intelligence Lettre d'information de l'adea Lettre d'information de l'eadi Lettre de conjoncture Bnp Paribas Lettre de la profession bancaire Lettre de l'atibt Lettre de l'isted Lettre de l'océan indien Lettre de Profession politique Lettre de transparence Lettre du blanchiment Lettre du Cean Lettre du Cepii Lettre du Sahel Lettre Gereso Lettre mensuelle d'equilibre et populations Lettre mensuelle Ieom Lettre mensuelle Iedom Liaisons énergies francophonie Litec Maghreb sélection Marchés des céréales Marchés du riz Le Marin Middle East Economic Digest Mining journal Le Moci Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment Nord- Sud Export Les Notes bleues de Bercy Note de conjoncture de l'insee Notes et études documentaires Notes rapides de l'iaurif Les Nouvelles calédoniennes Les Nouvelles d'addis Nouvelles de l'uit Nouvelles du sud Nouvelles économiques et financières de Tunisie Les Nouvelles de l'office international de l'eau L'Observateur de l'ocde Observations et diagnostics économiques Ocde Oil World Option finance Péninsule Perspectives de l'alimentation Fao Perspectives économiques de l'ocde Pétrole & gaz informations Peuples en marche Politique africaine Politique étrangère Problèmes économiques Repères émergents Revue Cambodge actualités Revue d'économie du développement Revue d'économie financière Revue d'économie industrielle Revue d'économie politique Revue de la stabilité financiére Revue des concessions et délégations de service public Revue des transports urbains Revue des questions humanitaires Revue du Trésor Revue économique et sociale Revue humanitaire Revue Tiers monde Rice Situation and Outlook Report Santé et travail Savings and Development Sciences Journal sécheresse Small Enterprise Development Journal Sociétal Sugar and sweetener Syfia international Systèmes solaires Techniques financières et développement Techniques culturales simplifiées Transports urbains Transport international Urbanisme Vietnam Investment Review Villes en développement Vivre autrement World Bank Economic Review World Bank Research Observer World Development World Economic and Financial Surveys World Economic Outlook. Directeur de la publication : Jean-Michel SEVERINO Responsable de la rédaction : Philippe CABIN Coordination : Cedric JOSEPH-JULIEN, Hadj LAKHAL, Chantal SARALLIER Réalisation : Hadj LAKHAL, Daniel LAMORLETTE, Chantal SARALLIER Graphisme : Solange MUNZER Saisie/mise en page : Marcelle LARNICOL ISSN Pour contacter RCH/AGC :

Agenda. Lancement de l année des forêts. 24 janvier 2011. futures».

Agenda. Lancement de l année des forêts. 24 janvier 2011. futures». Département de la Recherche n 84 Une revue mensuelle des publications sur le développement janvier 2011 Agenda Appui à la Gestion des Connaissances (AGC) Direction de la Stratégie Département de la Recherche

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies Mission Permanente du Royaume du Maroc Genève البعثة الداي مة للمملكة المغربية جنيف Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies à la troisième

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE Document de la Banque mondiale A USAGE OFFICIEL Rapport No. 50316-MA Traduction non officielle du texte anglais qui seul fait foi BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE

Plus en détail

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours)

Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition. Synthèse du projet de rapport. (travaux en cours) Financements innovants pour l agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition Synthèse du projet de rapport (travaux en cours) Au vu de l urgente nécessité d accroître les investissements dans l agriculture,

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE by Du global au local : 2015-2030 - 2050 1 METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE 1 1 L élimination de la pauvreté dans le monde est le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Session extraordinaire de la Conférence des Ministres de l'économie et des Finances de l Union Africaine Abuja (Nigeria) 21-24 March 2014

Session extraordinaire de la Conférence des Ministres de l'économie et des Finances de l Union Africaine Abuja (Nigeria) 21-24 March 2014 AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Session extraordinaire de la Conférence des Ministres de l'économie et des Finances de l Union Africaine Abuja (Nigeria) 21-24 March 2014 Mesures et dispositions

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF 19 juin 2013 Les objectifs de la conférence La conférence de Gatineau visait à stimuler la discussion

Plus en détail

L activité bancaire transfrontalière s est rapidement développée

L activité bancaire transfrontalière s est rapidement développée QUELLES FORMES DOIT PRENDRE L ACTIVITÉ BANCAIRE TRANSFRONTALIÈRE EN AFRIQUE? AARON DANIEL MMINELE* L activité bancaire transfrontalière s est rapidement développée ces dernières années sur le continent

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN Contexte Note conceptuelle 2013 a été une année marquante pour la nutrition, qui a fait suite à de nombreuses années de revendication

Plus en détail

Croissance et développement en Afrique subsaharienne

Croissance et développement en Afrique subsaharienne Croissance et développement en Afrique subsaharienne Thèmes La création de richesses et la croissance économique 2.1 Les finalités de la croissance Le développement économique 2.2 La dynamique de la croissance

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

Codéveloppement rapport E Besson F. Delalande, 21 octobre 2008

Codéveloppement rapport E Besson F. Delalande, 21 octobre 2008 Codéveloppement rapport E Besson F. Delalande, 21 octobre 2008 Note sur le rapport d Eric BESSON, secrétaire d Etat chargé de la prospective, de l évaluation des politiques publiques et du développement

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES 1. L agriculture et la pêche sont des secteurs essentiels pour le développement social et économique

Plus en détail

la confiance dans l économie de l information

la confiance dans l économie de l information C o n f é r e n c e d e s N at i o n s U n i e s s u r l e c o m m e r c e e t l e d é v e l o p p e m e n t SERVICES fournis La Division de la technologie et de la logistique de la CNUCED propose les

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Note Oxfam France juin 2010 D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Analyse de l APD française au secteur agriculture et sécurité alimentaire La crise alimentaire

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE NOM SANTOS PRENOMS Opportune N. DATE DE NAISSANCE 22-04 1953 ADRESSE BP 1996 Lomé TOGO Téléphone:(228) 22278268 ;(228) 90 11 97 97 /99495582

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Le Programme de soutien à la sécurité des investissements dans la région méditerranéenne (ISMED)

Le Programme de soutien à la sécurité des investissements dans la région méditerranéenne (ISMED) Optimiser le cadre légal et réglementaire de l investissement dans les infrastructures en région méditerranéenne SENsibiliser aux instruments de mitigation des risques financiers Le Programme de soutien

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

Assemblée générale Vingtième session Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe), 24-29 août 2013 Point 5 I) a) de l ordre du jour provisoire

Assemblée générale Vingtième session Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe), 24-29 août 2013 Point 5 I) a) de l ordre du jour provisoire Assemblée générale Vingtième session Chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe), 24-29 août 2013 Point 5 I) a) de l ordre du jour provisoire A/20/5 I) a) Madrid, le 3 juillet 2013 Original : anglais Rapport du

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI DOSSIER DE PRÉSENTATION MERCREDI 10 AVRIL 2013 MONTREUIL Salle des fêtes Mairie de Montreuil LA DIASPORA MALIENNE POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT DU MALI www.diplomatie.gouv.fr 1/7 PRÉSENTATION DE L ÉVÉNEMENT

Plus en détail

Les Français et la politique d aide au développement de la France

Les Français et la politique d aide au développement de la France 21 octobre 2014 Étude réalisée auprès de l ensemble des Français âgés de 15 ans et plus Contacts : François Kraus Jean-Philippe Dubrulle 01 72 34 94 64 / 01 72 34 95 45 francois.kraus@ifop.com Les Français

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc Cadre proposé du CPS Introduction Le Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) définit les priorités de développement

Plus en détail

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable Forum sur la Coopération pour le Développement 2012 Symposium préparatoire de haut niveau «Construire un avenir durable Partenaires dans la Coopération au Développement» Brisbane, Australie, 14-15 Mai

Plus en détail

Professeur, Enseignant associé à l Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAMM)

Professeur, Enseignant associé à l Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAMM) L e s n o t e s d a l e r t e d u C I H E AM N 8 4 9 J u i l l e t 2 0 1 2 Sécur i té alime n taire e t c om merce i n terna ti onal da ns la ré gion As i e -Pacifique - Am érique : que lles pe rspectives?

Plus en détail

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE Le réseau Panafricain AIDE21 en partenariat avec le cabinet de conseil S2 Services Sarl Avec le soutien du Gouvernement Camerounais, le réseau panafricain AIDE21 présente le : FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Volet thématique «Enfance, sécurité alimentaire et nutrition»

Volet thématique «Enfance, sécurité alimentaire et nutrition» Volet thématique «Enfance, sécurité alimentaire et nutrition» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Le défi de la sécurité alimentaire et de la malnutrition Ces deux dernières décennies,

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales?

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? À seulement cinq ans de l échéance de 2015 fixée pour les OMD, de nombreux pays ont réalisé d importants progrès quant à la réalisation

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE NOMADÉIS Pionnier du conseil durable 2 1 R U E G E O R G E S A N D 7 5 0 1 6 P A R I S, F R A N C E + 3 3 ( 0 ) 1 4 5 2 4

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Changement climatique. un programme global de la DDC

Changement climatique. un programme global de la DDC Changement climatique un programme global de la DDC Pourquoi la DDC considère le changement climatique comme une priorité majeure Le changement climatique et ses effets ne connaissent pas de frontières.

Plus en détail

TERME DE REFERENCE FIED 2014

TERME DE REFERENCE FIED 2014 TERME DE REFERENCE FIED 2014 THEME: MONDIALISATION ET CRISES : QUELLES ALTERNATIVES DE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR L AFRIQUE - ETATS ET ENTREPRISES - DAKAR, 28-29 NOVEMBRE 2014 I CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique

Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique Le Global Development Network et La Commission Economique des Nations Unies pour l Afrique Les défis environnementaux : ressources naturelles, agriculture, sécurité alimentaire, changement climatique Essai

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

CONFERENCE ORGANISEE PAR LE PARTI «MOUVEMENT POPULAIRE» CASABLANCA, 3 AOUT 2012

CONFERENCE ORGANISEE PAR LE PARTI «MOUVEMENT POPULAIRE» CASABLANCA, 3 AOUT 2012 «Dans quelle mesure l investissement public national contribue-t-il à la relance de la croissance dans le cadre d une politique économique axée sur l offre?» CONFERENCE ORGANISEE PAR LE PARTI «MOUVEMENT

Plus en détail

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions :

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions : SELECTION DES 14 PAYS PARTENAIRES DE LA COOPERATION GOUVERNEMENTALE : EXPLICATION DE LA DECISION DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 MAI 2015 Les pays suivants sont sélectionnés comme pays partenaires de la

Plus en détail

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL AVIS À MANIFESTATION D INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANT) BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Département

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

Ce séminaire a été réalisé avec l'aide financière de l'union européenne. Le contenu de ce document ne peut en aucun cas être considéré comme

Ce séminaire a été réalisé avec l'aide financière de l'union européenne. Le contenu de ce document ne peut en aucun cas être considéré comme Ce séminaire a été réalisé avec l'aide financière de l'union européenne. Le contenu de ce document ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'union européenne Liberté de circulation

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE

NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE AGRICULTURE OIC/COMCEC/30-14/D(30) NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE BUREAU DE COORDINATION DU COMCEC Novembre 2014 COMCEC COORDINATION OFFICE November 2014 NOTE SUR LA COOPERATION AGRICOLE L agriculture

Plus en détail

Pays Pauvres, la crise au prix fort?

Pays Pauvres, la crise au prix fort? Pays Pauvres, la crise au prix fort? Journée de l économie de Lyon 12 novembre 2009 Pierre Jacquet Chef économiste et directeur de la stratégie, AFD L Afrique subsaharienne au-delà de la crise L Afrique

Plus en détail

Coopération régionale dans la lutte contre la pollution atmosphérique et le changement climatique en Afrique du Nord

Coopération régionale dans la lutte contre la pollution atmosphérique et le changement climatique en Afrique du Nord Coopération régionale dans la lutte contre la pollution atmosphérique et le changement climatique en Afrique du Nord Note Conceptuelle Par l Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) et le Forum mondial

Plus en détail

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Yousif: Vers la création d une union de banques francophones Torbey: Importance du rôle financier de Beyrouth Obolensky: Nécessité de promouvoir la coopération

Plus en détail

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Dii Rabat, le 30/10/2013 1 Monsieur l Ambassadeur de

Plus en détail

Stratégie de la Banque Mondiale 2012 2022 Protection sociale et emploi

Stratégie de la Banque Mondiale 2012 2022 Protection sociale et emploi Page1 Stratégie de la Banque Mondiale 2012 2022 Protection sociale et emploi Étude préliminaire de la stratégie 1 Ref : 2012-44 Le 16 Mars 2012, la Banque Mondiale a soumis à concertation sa stratégie

Plus en détail

Coopération entre les pays d origine, de transit et d accueil: Mali- Maroc-Belgique et les autres pays européens

Coopération entre les pays d origine, de transit et d accueil: Mali- Maroc-Belgique et les autres pays européens Coopération entre les pays d origine, de transit et d accueil: Mali- Maroc-Belgique et les autres pays européens REDACTION: OIM Situation: L intérêt global et régional pour les migrations qui se développe

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE»

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» «LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» I. Introduction II. Définitions des notions clés III. Optimisation des régies financières IV. Conclusion INTRODUCTION

Plus en détail

9.2.7.1.2.1 Déséquilibres entre l offre et la demande

9.2.7.1.2.1 Déséquilibres entre l offre et la demande 9.2.7 Message concernant l Accord international de 2001 sur le café du 9 janvier 2002 9.2.7.1 Partie générale 9.2.7.1.1 Condensé L Accord international de 2001 sur le café a été approuvé au cours de la

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. LIMITÉE A/CONF.191/L.25 6 juillet 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés Bruxelles (Belgique), 14-20

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc

Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc Colloque national : «Contribution de la Microfinance au développement humain au Maroc Bilan & perspectives» Vendredi 2 mars 215 Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc Youssef ERRAMI y.errami@cmsms.org.ma

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772 Nations Unies A/AC.105/772 Assemblée générale Distr.: Générale 7 décembre 2001 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport du deuxième Atelier

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Royaume du Maroc La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Table des Matières 1. Données sur la masse salariale...2 1.1. Importance de la masse salariale...2 1.2. Aggravation

Plus en détail

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Assemblée générale Ensemble Contre la Faim et la Malnutrition 6 mai 2015, Paris Cristina Petracchi Chargée du renforcement des capacités (E-Learning)

Plus en détail

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants inégalité Note de Synthèse Février 29 Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté sécurité exclusion sociale Politiques Sociales protection sociale atteindre les OMD stratégies politiques

Plus en détail

48 ème Conférence Réseau Habitat et Francophonie Du 28 au 30 avril 2015 - Rabat PRE-PROGRAMME

48 ème Conférence Réseau Habitat et Francophonie Du 28 au 30 avril 2015 - Rabat PRE-PROGRAMME 48 ème Conférence Réseau Habitat et Francophonie Du 28 au 30 avril 2015 - Rabat PRE-PROGRAMME L Habitat social face aux changements climatiques : Quelles mesures adopter pour atténuer les impacts sur l

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux

La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci Renseignements Généraux 1. SESRIC a organisé, en collaboration avec la Banque Centrale de la République de Turquie, la Réunion des Banques

Plus en détail

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu Généralités La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu l environnement dans lequel opèrent les pays en développement plus difficile et incertain. Depuis quelques mois, la

Plus en détail

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Réunis à Genève pour la XXX e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous, membres de ladite Conférence, avons centré

Plus en détail