Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO"

Transcription

1 COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO Secrétariat Exécutif, Abuja Novembre 2002

2 1. Contexte Le programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO est orienté vers la facilitation du processus d intégration et s adapte ainsi aux objectifs prioritaires d intégration de court et moyen termes de la Communauté. Ceux-ci portent essentiellement sur les domaines suivants : Libéralisation des échanges et mise en place de l Union douanière Mise en place de l Union monétaire (essentiellement à travers le fonctionnement du mécanisme de surveillance multilatérale des politiques économiques des Etats membres adopté en 1999 par la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement de la CEDEAO) Plus généralement, identification, suivi et évaluation des programmes économiques et sociaux d accompagnement du processus d intégration régionale Une batterie d indicateurs portant sur tous les domaines (social et économique) de la statistique sont à cet effet requis par le Secrétariat Exécutif sur tous les Etats membres. Le mécanisme de surveillance multilatérale est un instrument de suivi et de contrôle des politiques économiques et financières, nécessaire à l exécution du programme de coopération monétaire et à la mise en place d un environnement favorable au processus d intégration régionale. Le mécanisme est basé entre autres sur des critères de convergence macro-économique de premier et de second rang, gages de la stabilité monétaire recherchée dans le cadre de la création de la 2 ème zone monétaire (ZMAO) et de la zone monétaire unique de la CEDEAO. Pour en assurer la crédibilité, les données économiques utilisées dans l évaluation des critères de convergence doivent être comparables. Il s ensuit la nécessité d une harmonisation des méthodes d élaboration des agrégats statistiques (comptes nationaux, indices des prix à la consommation, commerce extérieur) et du cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques. A part les agrégats financiers, le PIB joue un rôle important dans la plupart des critères de convergence. Par ailleurs, le taux d inflation (mesuré par l indice des prix à la consommation des ménages) fait partie des critères de convergence de premier rang. Une étude sur l analyse de l existant en matière d indices de prix à la consommation et de comptabilité nationale, réalisée en 2001 par le Secrétariat Exécutif avec l assistance technique d AFRISTAT, a montré d importantes limites en terme de comparabilité de ces indicateurs clés calculés dans les Etats membres. Le commerce extérieur constitue un aspect particulièrement important, non seulement en raison de l objectif communautaire fondamental relatif à la libéralisation des échanges et à la mesure de certains critères de convergence, mais aussi pour le mécanisme de financement des activités des institutions (sous la forme de prélèvements communautaires). Eu égard à ce qui précède, les priorités statistiques se déduisent comme suit : 2

3 Constitution et gestion d une Base de données harmonisées pour le suivi des critères de convergence et l évaluation (économique et sociale) du processus d intégration Amélioration du cadre d élaboration des statistiques du commerce extérieur Formulation d une Stratégie de développement statistique pour l Afrique de l Ouest. En terme d activités, le programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO s articule autour de trois axes : mise à jour de l information statistique sur les Etats membres harmonisation des cadres statistiques politique et coopération en matière de statistique. En vue du suivi du programme statistique communautaire, une réunion (institutionnelle) des Directeurs de statistique de la CEDEAO a lieu tous les deux ans. La dernière a été tenue à Lomé du 16 au 20 septembre L ordre du jour a porté essentiellement sur les questions relatives à l harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation, et à la collecte et diffusion des données. La participation a été à cet effet élargie aux experts nationaux, aux autres institutions de la CEDEAO (Fonds de la CEDEAO, AMAO) et aux banques centrales. AFRISTAT a participé à la réunion en qualité de consultant pour l étude d analyse de l existant en matière de comptes nationaux et d indices des prix à la consommation qui a été réalisée par le Secrétariat Exécutif de la CEDEAO en Par ailleurs, les institutions suivantes y ont participé en qualité d observateurs : la Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), l Institut Monétaire de l Afrique de l Ouest (IMAO), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l Organisation Internationale du Travail (OIT). Eurostat n avait pu participer à la réunion, pour des raisons indépendantes de sa volonté. 2. Activités 2.1. Mise à jour de l information statistique sur les Etats membres Les Etats membres constituent la source principale de données du Secrétariat Exécutif. La stratégie de collecte consiste à utiliser les services d'un consultant par pays pour remplir les questionnaires envoyés chaque année par le Secrétariat Exécutif, avec la participation active des responsables des services nationaux de statistique. Toutefois, les paiements faits aux consultants ont pour seul but de leur permettre de couvrir les frais occasionnés par la collecte de données. Ces paiements ne doivent donc être considérés comme une rémunération du travail de remplissage des questionnaires. Les données ainsi recueillies donnent lieu à trois publications: commerce extérieur, comptes nationaux et indicateurs sociaux et économiques. De plus, à partir de 2000 et sur recommandation des Directeurs de statistique de la CEDEAO, ces trois publications font également chaque année l objet de synthèse dans le cadre du Bulletin statistique de la CEDEAO, conçu comme un outil de liaison des services nationaux de statistique, aussi 3

4 bien qu un annuaire statistique et un cadre de promotion de la recherche en matière de statistique. Il est envisagé à court terme que les informations recueillies fassent l objet d une véritable base de données, ce qui n est pas encore le cas, faute de moyens. Les questions de collecte et de diffusion des données avaient aussi retenu l attention des Directeurs de statistique de la CEDEAO pendant leur réunion à Lomé en septembre Le processus de gestion de la collecte et diffusion des données du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO, ainsi que l expérience d AFRISTAT en matière de compilation des données régionales avaient fait l objet de présentation. La réunion avait ainsi recommandé de renforcer les capacités des INS en matière de diffusion des données (annuaires statistiques, bases de données, sites Internet, etc.). Le Secrétariat Exécutif, en complément de ses ressources propres, est en train de rechercher le financement de cette action, notamment sous la forme dans un premier temps d action pilote prenant en compte certains pays seulement Harmonisation des cadres statistiques Commerce extérieur Un important travail a déjà été fait en ce qui concerne le cadre statistique et douanier du commerce extérieur. Cependant, ce cadre a besoin d être actualisé et un accent particulier mis sur la qualité des statistiques du commerce extérieur. Ce travail d actualisation est inscrit comme l une des priorités du projet ECOSTAT 1, financé par l Union européenne et dont le début d exécution est prévu avant la fin de l année. Cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques En ce qui concerne le cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques, son harmonisation est formellement envisagée dans le cadre d un projet en cours pour le renforcement des capacités d intégration du Secrétariat Exécutif, sur financement de l Union européenne. En attendant que cette action spécifique démarre effectivement sur le projet, le Secrétariat a déjà amorcé le processus d harmonisation, sur fond propre. Comptes nationaux et indices de prix à la consommation Deux autres chantiers, urgents, d harmonisation sont en cours, notamment pour les besoins de la surveillance multilatérale ; il s agit de la comptabilité nationale et des 1 d une durée de deux ans et d un montant de Euros. Le projet vise essentiellement les actions prioritaires du mécanisme de surveillance (harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation, mise en place d une base de données, amélioration de la qualité des statistiques du commerce extérieur) aussi bien que la formulation d un programme régional de développement statistique. En vue d en assurer un plus grand suivi et une meilleure exécution, il a été retenu que les Directeurs de statistique soient membres du comité de pilotage. Il est par ailleurs envisagé la préparation d une phase ultérieure dont l objectif sera principalement de consolider les acquis du présent projet. 4

5 indices de prix à la consommation. On rappelle qu à ce jour, les indices de prix à la consommation sont harmonisés pour les pays de l UEMOA et que l harmonisation des méthodes de calcul des PIB est aussi à un niveau avancé. Le Secrétariat Exécutif coopère avec tous les autres acteurs impliqués dans le processus d harmonisation statistique, les principaux étant l UEMOA, l AMAO, l IMAO, AFRISTAT, et les banques centrales. La stratégie d harmonisation s inscrit dans une approche graduée qui tienne compte à la fois de l urgence des besoins et du fait que l harmonisation complète des domaines en question prendra nécessairement du temps. Eu égard à l urgence des besoins liés au fonctionnement du mécanisme de surveillance multilatérale, la réunion des Directeurs de statistique de la CEDEAO de 2002 a été essentiellement consacrée aux questions relatives à l harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation. Un plan d action, consistant en des activités de court et moyen termes, ainsi qu un calendrier ont été adoptés dans chacun des deux domaines, sur la base des orientations et recommandations du rapport d étude de 2001 et compte tenu des orientations de l UEMOA en la matière. Comptabilité nationale L objectif visé par le plan d action est la mise à la disposition de la CEDEAO d une série de PIB comparables pour l ensemble de ses Etats membres. Les résultats attendus du projet sont les suivants : i. à court terme (deux ans), une série de PIB obtenus par des corrections des PIB actuellement calculés par les Etats membres, en vue d harmoniser le contenu et la structure des PIB par branche d activité et par poste d emploi. Un effort de rapprochement méthodologique sera également effectué ; ii. à moyen terme (trois à cinq ans), la mise en œuvre du Système de Comptabilité Nationale de 1993 (SCN 93) dans les quinze Etats membres de la Communauté. La mise en œuvre des activités à court terme nécessite les moyens suivants : i. une assistance technique pour aider chaque Etat membre à transposer ses comptes actuels selon les dispositions de la plate-forme commune qui aura été retenue ; ii. le recrutement de consultants nationaux chargés de la mise en œuvre locale des travaux ; iii. la fourniture d un équipement minimum aux INS, en particulier aux plus démunis. Le budget de mise en œuvre devra être préparé de façon à prendre en compte la nécessité de motiver suffisamment les comptables nationaux et de veiller à ce qu ils aient un minimum d équipements informatiques. 5

6 En ce qui concerne les activités à moyen terme, les moyens suivants sont prévus : i. le personnel des INS des quinze Etats membres pour, d une part, participer lors des séminaires à la préparation des documents techniques et, d autre part, élaborer les comptes de chaque Etat membre selon le SCN 93 ; ii. iii. la fourniture d équipements informatiques, de logiciels, de matériel de reproduction ; l assistance technique aux INS. Indices de prix à la consommation Le degré de comparabilité des indices des prix à la consommation actuellement calculés dans les Etats membres de la Communauté est insuffisant pour une mise en œuvre crédible de la surveillance multilatérale. Aussi, l objectif visé par le plan d action est-il la mise à la disposition de la CEDEAO d indices fiables et harmonisés sur l évolution mensuelle des prix à la consommation dans chacun des quinze Etats membres. Les résultats attendus du plan d action, dont les activités spécifiques s inscrivent dans le court terme (deux ans), sont les suivants : adoption d un programme d harmonisation à long terme des indices des prix à la consommation ; amélioration des indices des prix à la consommation existants dans trois pays : Gambie, Libéria et Sierra Leone ; présentation des indices des prix à la consommation des quinze Etats membres selon une nomenclature commune (les INS pourront cependant continuer de présenter aussi les résultats de leur indice selon leur ancienne nomenclature). La mise en œuvre du plan d action nécessitera les moyens suivants : i. le personnel des INS des quinze Etats membres pour d une part participer, lors des séminaires, à la préparation des documents techniques et d autre part mettre en place la présentation des résultats de l indice selon la nomenclature commune ; ii. iii. iv. le personnel des INS des trois Etats (Gambie, Liberia et Sierra Leone) pour améliorer leurs indices actuels ; la fourniture d équipement informatique, de matériel de reproduction, et des moyens logistiques nécessaires à l élaboration, à l impression et à la diffusion des documents techniques pour les trois Etats précédemment cités ; assistance technique pour d une part préparer, organiser et animer les séminaires, et pour d autre part assister les INS des trois Etats (Gambie, Liberia et Sierra Leone) à améliorer leurs indices actuels Politique et coopération en matière de statistique 6

7 Le niveau élargi de la participation à la dernière réunion des Directeurs de statistique de la CEDEAO est une indication du haut degré de coopération démontré par le Secrétariat Exécutif dans l exécution de son programme statistique. Il convient de noter à cet effet que les activités en cours dans le cadre de la révision du Manuel de l OIT sur les indices de prix et le cadre du PCI-Afrique avaient été présentés respectivement par l OIT et la BAD. La réunion a pris note du processus de révision du Manuel de l OIT et a invité les participants à faire leurs observations sur les projets de chapitres sur les normes internationales révisées des IPC disponibles aux adresses qui leur avaient été communiquées. Les Directeurs de statistique de la CEDEAO avaient également noté que les objectifs et besoins en données du PCI coïncident largement avec les besoins nationaux et régionaux en matière de comptabilité nationale, d indices de prix (à la consommation et autres) et en matière d élaboration d autres statistiques économiques et sociales, et ont encouragé les Etats membres à adhérer à cette initiative. Une coopération active a par ailleurs été amorcée avec le Consortium Paris21 pour l organisation de deux séminaires régionaux en Afrique de l Ouest au début de 2003 (à Dakar et à Abuja) et avec le FMI dans le cadre des activités relatives au Système Général de Diffusion de Données (SGDD). En ce qui concerne la mobilisation des ressources, un cadre de coopération statistique est prévu dans les négociations en cours du 9 ème FED (Union européenne) tandis que l intention d assistance a été manifestée par certains autres bailleurs bilatéraux (Coopération française) et multilatéraux (Banque mondiale, notamment dans le cadre de la réduction de la pauvreté). Le Secrétariat Exécutif a par ailleurs entrepris d initier des cadres de partenariat formels avec certaines institutions statistiques de renommée internationale. Le Secrétariat Exécutif lance un appel solennel à tous les partenaires au développement pour soutenir le processus d intégration en Afrique de l Ouest d une façon générale et le programme statistique en particulier. 7

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

-------------------------

------------------------- ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) -------------------------------------- SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ABCA POUR L'ANNEE 2014 SUR LE THEME : «PREALABLES NECESSAIRES POUR L AMELIORATION ET

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA)

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INTRODUCTION Lors de sa 23 ème réunion ordinaire tenue à Abuja le 18 janvier 2000, le Conseil des

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION D AFRISTAT ET DE SES ACTIVITES

NOTE DE PRESENTATION D AFRISTAT ET DE SES ACTIVITES Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne NOTE DE PRESENTATION D ET DE SES ACTIVITES 1996 à 2002 Mise à jour le 14 mars 2003 Afristat B.P. E 1600 Niaréla, rue 499 porte 23 - Bamako

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.20/2012/13 Distr. générale 24 février 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE 1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Compte tenu de l évolution rapide des techniques dans tous les domaines,

Plus en détail

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)?

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)? Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation

Plus en détail

------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012. M. KONE Adama Président du Conseil National de la Comptabilité

------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012. M. KONE Adama Président du Conseil National de la Comptabilité MINISTERE DE L ECONOMIE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ET DES FINANCES Union Discipline - Travail ------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012 M. KONE Adama Président du Conseil National

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION Distr. GENERALE A/AC.237/38 16 août 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE NEGOCIATION D UNE CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Huitième session Genève, 16-27 août

Plus en détail

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005)

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ETAT DES LIEUX DE LA GESTION STRATEGIQUE DU SYSTEME STATISTIQUE NATIONAL DU MALI 1 1. Introduction

Plus en détail

REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres --------------- REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE La qualité : «ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale ECOFAC V CEEAC -------------------- Programme Ecosystèmes Fragilisés d Afrique Centrale (ECOFAC V) -------------------------- Composante FLEGT Union

Plus en détail

SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO

SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES SYNTHESE DES RAPPORTS NATIONAUX SUR L ADOPTION DU TARIF EXTERIEUR COMMUN DE LA CEDEAO Abuja, Juillet 2004

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 28 mars 2012 Français Original: anglais ECE/CES/2012/12 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixantième

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST TITRE ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 DATES 16 au 20 juin 2014 LIEU Lomé, TOGO COORDINATION AFRITAC

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL

PREMIERE SESSION ORDINAIRE. Rapport du Consultant (Document de Travail) CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL Rapport du Consultant (Document de Travail) 20 CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL IV RAPPORT DU

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2013/4 EUDCE1206040/1.9/SC11/4

ECE/AC.21/SC/2013/4 EUDCE1206040/1.9/SC11/4 Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2013/4 Distr. générale 18 novembre 2013 Français Original: anglais, français et russe Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau

Plus en détail

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++ COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

Plus en détail

DE FAISABILITE DE LA BOURSE PANAFRICAINE Par Dr Abdallah MSA

DE FAISABILITE DE LA BOURSE PANAFRICAINE Par Dr Abdallah MSA PRESENTATION DE L ETUDE L DE FAISABILITE DE LA BOURSE PANAFRICAINE Par Dr Abdallah MSA Chef de Division des Politiques économiques et Recherche Département des Affaires économiques Commission de l Union

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006.

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006. PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 12 juillet 2006. Bénin Burundi Comores Guinée Niger RCA - Togo Bénin... 1 Burundi...

Plus en détail

1- Contexte et justification

1- Contexte et justification REPUBLIQUE DU SENEGAL Présidence de la République Secrétariat Général Délégation au Management Public FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT PROGRAMME D APPUI AU PROGRAMME NATIONAL DE BONNE GOUVERNANCE PAPNBG

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT

STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT UNITED NATIONS STATISTICS DIVISION COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE DE L AFRIQUE DE L OUEST STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT L RENFORCER ET INSTITUTIONNALISER AU NIVEAU REGIONAL ET NATIONAL DES PAYS DE LA CEDEAO Étude

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES"

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES  HUB & SPOKES PRÉSENTATION TYPE D'UN CAS D'EXPÉRIENCE BURKINA FASO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES" Date de la soumission

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

-------------------------

------------------------- ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) -------------------------------------- SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ABCA POUR L'ANNEE 2015 SUR LE THEME : «CADRES DE POLITIQUE MONETAIRE EN AFRIQUE DANS

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE DES RESSOURCES PPTE ET DES DONS BUDGETAIRES

REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE DES RESSOURCES PPTE ET DES DONS BUDGETAIRES UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- LE CONSEIL DES MINISTRES REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE

NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/STATCOM/3/5 21 octobre 2011 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE FRANÇAIS Original: ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière

Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de Référence Spécialiste en Gestion Financière

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 15 août 2014 Français Original: anglais ECE/CEP/2014/12 Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002

ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002 ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002 RAPPORT DU CAP-VERT I / La politique nationale de communication

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Regional Workshop on Data Management Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Kampala (Ouganda), 26 28 octobre 2009 Plan de la présentation Introduction La gestion des

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple un But une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ACBF PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF Termes de référence

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.3/2011/26 Conseil économique et social Distr. générale 6 décembre 2010 Français Original : anglais Commission de statistique Quarante-deuxième session 22-25 février 2011 Point 4 f) de

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Cotonou 27 aout 2013 Salifou TIEMTORE Directeur des Douanes pi RAPPELS L article 3 du Traité Révisé fait de la création

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/70/34/Add.1 17 juin 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE : JURISTE (AFFAIRES JURIDIQUES INSTITUTIONNELLES) - 10000523

AVIS DE VACANCE DE POSTE : JURISTE (AFFAIRES JURIDIQUES INSTITUTIONNELLES) - 10000523 AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 011-551 7700 Fax: 011-551 7844 Website: www. africa-union.org AVIS DE VACANCE DE POSTE : JURISTE (AFFAIRES JURIDIQUES

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015 Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED 25-27 March 2015 Expérience de la CEDEAO By Raphael Koffi Economic Community of West African

Plus en détail

QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE?

QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE? Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE? Contribution d AFRISTAT

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Réponse du Congo ANNEXE I

Réponse du Congo ANNEXE I Réponse du Congo ANNEXE I QUESTIONNAIRE SUR LES BESOINS ET PRIORITÉS NATIONAUX EN MATIÈRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET DE CRÉATION DE CAPACITÉS, AFIN D APPUYER LA MISE EN OEUVRE DU PROTOCOLE DE NAGOYA

Plus en détail

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R 1. Pourquoi stimuler le commerce

Plus en détail

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun

Projet de feuille de route pour l élaboration d une stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS) au Cameroun ATELIER PARIS21 - STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS BAMAKO, FÉVRIER 2005, SIÈGE D AFRISTAT. Atelier PARIS 21 sur la Stratégie nationale de Développement de la Statistique SNDS

Plus en détail

Professeur Niama Diop SALL

Professeur Niama Diop SALL Harmonisation des Curricula de Formation en Santé dans l Espace CEDEAO Professeur Niama Diop SALL Mondialisation Mondialisation Expansion et Harmonisation des liens d interdépendance entre les nations,

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Conférences sur l Investissement Services Publics (eau et énergie)

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO BURUNDI - CAMEROUN - CONGO - REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - GABON GUINEE EQUATORIALE - REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - RWANDA SAO-TOME & PRINCIPE - TCHAD CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE

Plus en détail

REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres --------------- REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS

Plus en détail