Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO"

Transcription

1 COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO Secrétariat Exécutif, Abuja Novembre 2002

2 1. Contexte Le programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO est orienté vers la facilitation du processus d intégration et s adapte ainsi aux objectifs prioritaires d intégration de court et moyen termes de la Communauté. Ceux-ci portent essentiellement sur les domaines suivants : Libéralisation des échanges et mise en place de l Union douanière Mise en place de l Union monétaire (essentiellement à travers le fonctionnement du mécanisme de surveillance multilatérale des politiques économiques des Etats membres adopté en 1999 par la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement de la CEDEAO) Plus généralement, identification, suivi et évaluation des programmes économiques et sociaux d accompagnement du processus d intégration régionale Une batterie d indicateurs portant sur tous les domaines (social et économique) de la statistique sont à cet effet requis par le Secrétariat Exécutif sur tous les Etats membres. Le mécanisme de surveillance multilatérale est un instrument de suivi et de contrôle des politiques économiques et financières, nécessaire à l exécution du programme de coopération monétaire et à la mise en place d un environnement favorable au processus d intégration régionale. Le mécanisme est basé entre autres sur des critères de convergence macro-économique de premier et de second rang, gages de la stabilité monétaire recherchée dans le cadre de la création de la 2 ème zone monétaire (ZMAO) et de la zone monétaire unique de la CEDEAO. Pour en assurer la crédibilité, les données économiques utilisées dans l évaluation des critères de convergence doivent être comparables. Il s ensuit la nécessité d une harmonisation des méthodes d élaboration des agrégats statistiques (comptes nationaux, indices des prix à la consommation, commerce extérieur) et du cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques. A part les agrégats financiers, le PIB joue un rôle important dans la plupart des critères de convergence. Par ailleurs, le taux d inflation (mesuré par l indice des prix à la consommation des ménages) fait partie des critères de convergence de premier rang. Une étude sur l analyse de l existant en matière d indices de prix à la consommation et de comptabilité nationale, réalisée en 2001 par le Secrétariat Exécutif avec l assistance technique d AFRISTAT, a montré d importantes limites en terme de comparabilité de ces indicateurs clés calculés dans les Etats membres. Le commerce extérieur constitue un aspect particulièrement important, non seulement en raison de l objectif communautaire fondamental relatif à la libéralisation des échanges et à la mesure de certains critères de convergence, mais aussi pour le mécanisme de financement des activités des institutions (sous la forme de prélèvements communautaires). Eu égard à ce qui précède, les priorités statistiques se déduisent comme suit : 2

3 Constitution et gestion d une Base de données harmonisées pour le suivi des critères de convergence et l évaluation (économique et sociale) du processus d intégration Amélioration du cadre d élaboration des statistiques du commerce extérieur Formulation d une Stratégie de développement statistique pour l Afrique de l Ouest. En terme d activités, le programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO s articule autour de trois axes : mise à jour de l information statistique sur les Etats membres harmonisation des cadres statistiques politique et coopération en matière de statistique. En vue du suivi du programme statistique communautaire, une réunion (institutionnelle) des Directeurs de statistique de la CEDEAO a lieu tous les deux ans. La dernière a été tenue à Lomé du 16 au 20 septembre L ordre du jour a porté essentiellement sur les questions relatives à l harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation, et à la collecte et diffusion des données. La participation a été à cet effet élargie aux experts nationaux, aux autres institutions de la CEDEAO (Fonds de la CEDEAO, AMAO) et aux banques centrales. AFRISTAT a participé à la réunion en qualité de consultant pour l étude d analyse de l existant en matière de comptes nationaux et d indices des prix à la consommation qui a été réalisée par le Secrétariat Exécutif de la CEDEAO en Par ailleurs, les institutions suivantes y ont participé en qualité d observateurs : la Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), l Institut Monétaire de l Afrique de l Ouest (IMAO), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l Organisation Internationale du Travail (OIT). Eurostat n avait pu participer à la réunion, pour des raisons indépendantes de sa volonté. 2. Activités 2.1. Mise à jour de l information statistique sur les Etats membres Les Etats membres constituent la source principale de données du Secrétariat Exécutif. La stratégie de collecte consiste à utiliser les services d'un consultant par pays pour remplir les questionnaires envoyés chaque année par le Secrétariat Exécutif, avec la participation active des responsables des services nationaux de statistique. Toutefois, les paiements faits aux consultants ont pour seul but de leur permettre de couvrir les frais occasionnés par la collecte de données. Ces paiements ne doivent donc être considérés comme une rémunération du travail de remplissage des questionnaires. Les données ainsi recueillies donnent lieu à trois publications: commerce extérieur, comptes nationaux et indicateurs sociaux et économiques. De plus, à partir de 2000 et sur recommandation des Directeurs de statistique de la CEDEAO, ces trois publications font également chaque année l objet de synthèse dans le cadre du Bulletin statistique de la CEDEAO, conçu comme un outil de liaison des services nationaux de statistique, aussi 3

4 bien qu un annuaire statistique et un cadre de promotion de la recherche en matière de statistique. Il est envisagé à court terme que les informations recueillies fassent l objet d une véritable base de données, ce qui n est pas encore le cas, faute de moyens. Les questions de collecte et de diffusion des données avaient aussi retenu l attention des Directeurs de statistique de la CEDEAO pendant leur réunion à Lomé en septembre Le processus de gestion de la collecte et diffusion des données du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO, ainsi que l expérience d AFRISTAT en matière de compilation des données régionales avaient fait l objet de présentation. La réunion avait ainsi recommandé de renforcer les capacités des INS en matière de diffusion des données (annuaires statistiques, bases de données, sites Internet, etc.). Le Secrétariat Exécutif, en complément de ses ressources propres, est en train de rechercher le financement de cette action, notamment sous la forme dans un premier temps d action pilote prenant en compte certains pays seulement Harmonisation des cadres statistiques Commerce extérieur Un important travail a déjà été fait en ce qui concerne le cadre statistique et douanier du commerce extérieur. Cependant, ce cadre a besoin d être actualisé et un accent particulier mis sur la qualité des statistiques du commerce extérieur. Ce travail d actualisation est inscrit comme l une des priorités du projet ECOSTAT 1, financé par l Union européenne et dont le début d exécution est prévu avant la fin de l année. Cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques En ce qui concerne le cadre juridique, comptable et statistique des finances publiques, son harmonisation est formellement envisagée dans le cadre d un projet en cours pour le renforcement des capacités d intégration du Secrétariat Exécutif, sur financement de l Union européenne. En attendant que cette action spécifique démarre effectivement sur le projet, le Secrétariat a déjà amorcé le processus d harmonisation, sur fond propre. Comptes nationaux et indices de prix à la consommation Deux autres chantiers, urgents, d harmonisation sont en cours, notamment pour les besoins de la surveillance multilatérale ; il s agit de la comptabilité nationale et des 1 d une durée de deux ans et d un montant de Euros. Le projet vise essentiellement les actions prioritaires du mécanisme de surveillance (harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation, mise en place d une base de données, amélioration de la qualité des statistiques du commerce extérieur) aussi bien que la formulation d un programme régional de développement statistique. En vue d en assurer un plus grand suivi et une meilleure exécution, il a été retenu que les Directeurs de statistique soient membres du comité de pilotage. Il est par ailleurs envisagé la préparation d une phase ultérieure dont l objectif sera principalement de consolider les acquis du présent projet. 4

5 indices de prix à la consommation. On rappelle qu à ce jour, les indices de prix à la consommation sont harmonisés pour les pays de l UEMOA et que l harmonisation des méthodes de calcul des PIB est aussi à un niveau avancé. Le Secrétariat Exécutif coopère avec tous les autres acteurs impliqués dans le processus d harmonisation statistique, les principaux étant l UEMOA, l AMAO, l IMAO, AFRISTAT, et les banques centrales. La stratégie d harmonisation s inscrit dans une approche graduée qui tienne compte à la fois de l urgence des besoins et du fait que l harmonisation complète des domaines en question prendra nécessairement du temps. Eu égard à l urgence des besoins liés au fonctionnement du mécanisme de surveillance multilatérale, la réunion des Directeurs de statistique de la CEDEAO de 2002 a été essentiellement consacrée aux questions relatives à l harmonisation des comptes nationaux et des indices de prix à la consommation. Un plan d action, consistant en des activités de court et moyen termes, ainsi qu un calendrier ont été adoptés dans chacun des deux domaines, sur la base des orientations et recommandations du rapport d étude de 2001 et compte tenu des orientations de l UEMOA en la matière. Comptabilité nationale L objectif visé par le plan d action est la mise à la disposition de la CEDEAO d une série de PIB comparables pour l ensemble de ses Etats membres. Les résultats attendus du projet sont les suivants : i. à court terme (deux ans), une série de PIB obtenus par des corrections des PIB actuellement calculés par les Etats membres, en vue d harmoniser le contenu et la structure des PIB par branche d activité et par poste d emploi. Un effort de rapprochement méthodologique sera également effectué ; ii. à moyen terme (trois à cinq ans), la mise en œuvre du Système de Comptabilité Nationale de 1993 (SCN 93) dans les quinze Etats membres de la Communauté. La mise en œuvre des activités à court terme nécessite les moyens suivants : i. une assistance technique pour aider chaque Etat membre à transposer ses comptes actuels selon les dispositions de la plate-forme commune qui aura été retenue ; ii. le recrutement de consultants nationaux chargés de la mise en œuvre locale des travaux ; iii. la fourniture d un équipement minimum aux INS, en particulier aux plus démunis. Le budget de mise en œuvre devra être préparé de façon à prendre en compte la nécessité de motiver suffisamment les comptables nationaux et de veiller à ce qu ils aient un minimum d équipements informatiques. 5

6 En ce qui concerne les activités à moyen terme, les moyens suivants sont prévus : i. le personnel des INS des quinze Etats membres pour, d une part, participer lors des séminaires à la préparation des documents techniques et, d autre part, élaborer les comptes de chaque Etat membre selon le SCN 93 ; ii. iii. la fourniture d équipements informatiques, de logiciels, de matériel de reproduction ; l assistance technique aux INS. Indices de prix à la consommation Le degré de comparabilité des indices des prix à la consommation actuellement calculés dans les Etats membres de la Communauté est insuffisant pour une mise en œuvre crédible de la surveillance multilatérale. Aussi, l objectif visé par le plan d action est-il la mise à la disposition de la CEDEAO d indices fiables et harmonisés sur l évolution mensuelle des prix à la consommation dans chacun des quinze Etats membres. Les résultats attendus du plan d action, dont les activités spécifiques s inscrivent dans le court terme (deux ans), sont les suivants : adoption d un programme d harmonisation à long terme des indices des prix à la consommation ; amélioration des indices des prix à la consommation existants dans trois pays : Gambie, Libéria et Sierra Leone ; présentation des indices des prix à la consommation des quinze Etats membres selon une nomenclature commune (les INS pourront cependant continuer de présenter aussi les résultats de leur indice selon leur ancienne nomenclature). La mise en œuvre du plan d action nécessitera les moyens suivants : i. le personnel des INS des quinze Etats membres pour d une part participer, lors des séminaires, à la préparation des documents techniques et d autre part mettre en place la présentation des résultats de l indice selon la nomenclature commune ; ii. iii. iv. le personnel des INS des trois Etats (Gambie, Liberia et Sierra Leone) pour améliorer leurs indices actuels ; la fourniture d équipement informatique, de matériel de reproduction, et des moyens logistiques nécessaires à l élaboration, à l impression et à la diffusion des documents techniques pour les trois Etats précédemment cités ; assistance technique pour d une part préparer, organiser et animer les séminaires, et pour d autre part assister les INS des trois Etats (Gambie, Liberia et Sierra Leone) à améliorer leurs indices actuels Politique et coopération en matière de statistique 6

7 Le niveau élargi de la participation à la dernière réunion des Directeurs de statistique de la CEDEAO est une indication du haut degré de coopération démontré par le Secrétariat Exécutif dans l exécution de son programme statistique. Il convient de noter à cet effet que les activités en cours dans le cadre de la révision du Manuel de l OIT sur les indices de prix et le cadre du PCI-Afrique avaient été présentés respectivement par l OIT et la BAD. La réunion a pris note du processus de révision du Manuel de l OIT et a invité les participants à faire leurs observations sur les projets de chapitres sur les normes internationales révisées des IPC disponibles aux adresses qui leur avaient été communiquées. Les Directeurs de statistique de la CEDEAO avaient également noté que les objectifs et besoins en données du PCI coïncident largement avec les besoins nationaux et régionaux en matière de comptabilité nationale, d indices de prix (à la consommation et autres) et en matière d élaboration d autres statistiques économiques et sociales, et ont encouragé les Etats membres à adhérer à cette initiative. Une coopération active a par ailleurs été amorcée avec le Consortium Paris21 pour l organisation de deux séminaires régionaux en Afrique de l Ouest au début de 2003 (à Dakar et à Abuja) et avec le FMI dans le cadre des activités relatives au Système Général de Diffusion de Données (SGDD). En ce qui concerne la mobilisation des ressources, un cadre de coopération statistique est prévu dans les négociations en cours du 9 ème FED (Union européenne) tandis que l intention d assistance a été manifestée par certains autres bailleurs bilatéraux (Coopération française) et multilatéraux (Banque mondiale, notamment dans le cadre de la réduction de la pauvreté). Le Secrétariat Exécutif a par ailleurs entrepris d initier des cadres de partenariat formels avec certaines institutions statistiques de renommée internationale. Le Secrétariat Exécutif lance un appel solennel à tous les partenaires au développement pour soutenir le processus d intégration en Afrique de l Ouest d une façon générale et le programme statistique en particulier. 7

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++ COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ----------------------

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- Direction de la Recherche et de la Statistique APPUIS

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Regional Workshop on Data Management Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Kampala (Ouganda), 26 28 octobre 2009 Plan de la présentation Introduction La gestion des

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Département de la Recherche pour le Développement Division Statistique Les activités de renforcement des capacités statistiques des pays africains dans le

Plus en détail

QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE?

QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE? Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne QUELLES FONCTIONNALITES POUR UNE APPLICATION DE PRODUCTION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION RENOVE? Contribution d AFRISTAT

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin

Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Cotonou 27 aout 2013 Salifou TIEMTORE Directeur des Douanes pi RAPPELS L article 3 du Traité Révisé fait de la création

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale --------------------------------

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale -------------------------------- Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique de l Afrique Centrale -------------------------------- SECRETARIAT EXECUTIF ---------------- PROGRAMME D ACTIONS Exercice 2005

Plus en détail

Stratégie de la Banque africaine de développement pour l intégration de l Afrique australe

Stratégie de la Banque africaine de développement pour l intégration de l Afrique australe Page 1 NOTE DE SYNTHESE N 24 Réalisée par Djenno Ngoua Melissa Stratégie de la Banque africaine de développement pour l intégration de l Afrique australe Le Traité d Abuja instituant en 1991 la Communauté

Plus en détail

REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE DES RESSOURCES PPTE ET DES DONS BUDGETAIRES

REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE DES RESSOURCES PPTE ET DES DONS BUDGETAIRES UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- LE CONSEIL DES MINISTRES REGLEMENT N 07/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DES MODALITES DE CALCUL DU SOLDE BUDGETAIRE DE BASE CORRIGE

Plus en détail

Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union

Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union 2008 Rapport annuel de la Commission sur le fonctionnement et l évolution de l Union ème Présenté à la 13 session ordinaire de la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement de l UEMOA 1 UNION ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest Economic Community Of West African States Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest rotocole additionnel A/SP.2/12/01 portant amendement du Protocole portant création d une Carte Brune CEDEAO

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 Communication du CSAO Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 1. LA CONSTRUCTION DE PARTENARIATS ET L IMPLICATION DES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne

1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE CHANGE DE LA BCRG, FONDEMENTS ET OBJECTIFS 1- La politique monétaire et de change dans la phase de construction du système financier moderne La politique monétaire et de change

Plus en détail

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA

ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA ANNULATION DE LA DETTE EXTÉRIEURE POUR LES PAYS TOUCHÉS PAR LA MALADIE À VIRUS EBOLA Janvier 2015 Annulation de la dette extérieure pour les pays touchés par la maladie à virus Ébola ANNULATION DE LA

Plus en détail

Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest

Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest Développer les échanges dans les services bancaires et d assurance au sein de la Zone monétaire de l Afrique de l Ouest Afrique Notes de politique commerciale Note 24 Thilasoni Benjamin Musuku, Patrick

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 09/2007/CM/UEMOA PORTANT CADRE DE REFERENCE DE LA POLITIQUE D'ENDETTEMENT PUBLIC ET DE GESTION

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

PRESENTATION DE L ECAM4

PRESENTATION DE L ECAM4 ATELIER DE RESTITUTION DES RESULTATS DE L APPROCHE MODELISATION POUR INFORMER SUR L ETABLISSEMENT DES STRATEGIES ET POLITIQUES REDD+ AU CAMEROUN Yaoundé, Falaise Hôtel 21 et 22 mai 2015 PRESENTATION DE

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------

Note Simplifiée. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- La Commission ------------ PROJET D APPUI A L EXTENSION DE LA COUVERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA Note Simplifiée

Plus en détail

(Dakar 13-14 octobre 2003) ---------------------------------------------

(Dakar 13-14 octobre 2003) --------------------------------------------- RAPPORT SUR L ATELIER DES EXPERTS EN TECHNOLOGIE DE L INFORMATION DES BANQUES CENTRALES MEMBRES DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) (Dakar 13-14 octobre 2003) ---------------------------------------------

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS) 2009-2013

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS) 2009-2013 REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS) 2009-2013 VISION, AXES STRATEGIQUES ET PLANS D ACTIONS Juillet 2008 Programme des Nations Unies

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Termes de référence pour le recrutement de quatre (4) consultants dans le cadre du Projet «Modules d initiation à la statistique à l attention

Plus en détail

(SGDD) Unité du Système général de. diffusion des données. Département des statistiques du FMI. Janvier 2004

(SGDD) Unité du Système général de. diffusion des données. Département des statistiques du FMI. Janvier 2004 Le Système général g de diffusion des données (SGDD) Unité du Système général de diffusion des données Département des statistiques du FMI Janvier 2004 partement des statistiques 2 Le Système général g

Plus en détail

DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 10/2009/CM/UEMOA PORTANT TABLEAU DES OPERATIONS FINANCIERES DE L ETAT (TOFE) AU SEIN DE L UEMOA

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(2)/4 Conseil économique et social Distr. : Générale 7 octobre 2010 Français Original : Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE Protocole d Accord de Coopération Entre Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET

ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET I CONTEXTE DE LA REFORME BUDGETAIRE II OBJECTIFS ET AXES DE LA REFORME BUDGETAIRE III CARACTERISTIQUES DE LA REFORME BUDGETAIRE IV FACTEURS CLES DE SUCCES 2 Modernisation

Plus en détail

ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE

ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS D AFRIQUE DE L OUEST UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ETUDE SUR L AGENCE REGIONALE POUR L ACCES A L'ÉNERGIE VERSION PROVISOIRE FINALE JUIN 2007 ----------------

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX INTERNATIONAUX 1 ANALYSES DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSIONS ET PROGRAMMES EXERCICE 2011 COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX MAI 2012 INTERNATIONAUX 3 Compte de

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

PAYS EN DÉVELOPPEMENT

PAYS EN DÉVELOPPEMENT Chapitre 6 PAYS EN DÉVELOPPEMENT Comment l OMC traite les besoins spéciaux d un groupe de plus en plus important 1. Aperçu général Sur les 150 membres environ de l OMC, à peu près deux tiers sont des pays

Plus en détail

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision.

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. SOURCES SOURCE Data Sources Population : Labour Force: Production: Social Indicators: United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. International Labour Organisation (ILO). LaborStat

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple un But une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ACBF PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE ET DE TRANSPARENCE PRECAREF Termes de référence

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Conférences sur l Investissement Services Publics (eau et énergie)

Plus en détail

Le management des instituts nationaux de statistique, la qualité des statistiques publiques africaines et les normes ISO 9000

Le management des instituts nationaux de statistique, la qualité des statistiques publiques africaines et les normes ISO 9000 Le management des instituts nationaux de statistique, la qualité des statistiques publiques africaines et les normes ISO 9000 Gérard Chenais 1 La notion de qualité est universelle, et elle est donc aussi

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

Rapport de fin du Programme

Rapport de fin du Programme Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Département des Affaires Economiques et Sociales du Secrétariat Général des Nations Unies Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006.

SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006. SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006. INFORMATIONS GÉNÉRALES La BAD compte appuyer les pays dans l

Plus en détail

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU 1. Le compte de production... 129 2. Le compte d exploitation... 129 3. Le compte de revenu d entreprise... 130 4. Les indicateurs de revenu

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE La qualité du système de paiement d un pays (ou d une union monétaire et économique) est un bon indicateur

Plus en détail

QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION

QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION Original: anglais 20 octobre 2005 QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION RÉGIME DE SÉCURITÉ SOCIALE DE L OIM Amendement au Statut du personnel pour les fonctionnaires et les employés Page 1 RÉGIME DE SÉCURITÉ SOCIALE

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt RECRUTEMENT D

Plus en détail

Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008

Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008 AFRITAC de l Ouest (AFW) Abidjan Côte d Ivoire SÉMINAIRE Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008 Institut national de la

Plus en détail

Session 3 PROBLÉMATIQUEDELAMISEENPLACEDUSCN DANS LES PAYS AFRICAINS

Session 3 PROBLÉMATIQUEDELAMISEENPLACEDUSCN DANS LES PAYS AFRICAINS Session 3 PROBLÉMATIQUEDELAMISEENPLACEDUSCN DANS LES PAYS AFRICAINS Président : Gérard Klotz (Université Lyon2 et Institut des sciences humaines, UMR Triangle CNRS) Organisateur : Alain Tranap (Insee)

Plus en détail

Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014

Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014 Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014 Madame, Monsieur Le Programme «Dépenses publiques et Responsabilité financière» (PEFA), lancé en 2001, a mis en place un cadre

Plus en détail

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin Formation Commune sur un Partenariat pour la Réduction de la Pauvreté MODULE 2: DSRP, BUDGETS ET INSTRUMENTS DE FINANCEMENT Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Agence temporaire de relocalisation EPI C 9 ème étage 15, avenue du Ghana BP 323 Tunis Belvédère 1002, Tunisie Département des statistiques

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 )

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) PRESENTATION DE LA PRODUCTION DES STATISTIQUES DOUANIERES GUINEE Conakry I -

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE Bénin Mali Burkina Faso Côte-d'Ivoire PLACE DE LA GESTION DE LATRESORERIE DANS LE NOUVEAU CADRE HARMONISE DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA Niger Sénégal

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: CHEF DE BUREAU RÉGIONAL, RÉSEAU AFRICAIN D EXPERTISE EN BIOSÉCURITÉ (ABNE) NO.VA/NPCA/22 L Union Africaine (UA), créée en tant qu

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI ET

GUIDE POUR LE SUIVI ET Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Document de travail n 2013 001 GUIDE POUR LE SUIVI ET EVALUATION AXES SUR LES RESULTATS DES STRATEGIES NATIONALES DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE

Plus en détail

Deuxième problématique. Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile?

Deuxième problématique. Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile? Deuxième problématique Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile? Plan 1 ère partie: Origine et évolution de l idée du code 2 ème partie:

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Intégration du Marché des Capitaux pour le Marché d Investissement Commun de la CEDEAO Jonathan Aremu Ph.D Consultant, ECIM Introduction ti Il y a un certain nombre de raisons bien connues pour lesquelles

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité-Justice-Travail -@@@ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONNALISATION -@@@

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité-Justice-Travail -@@@ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONNALISATION -@@@ REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité-Justice-Travail -@@@ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONNALISATION -@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES -@@@ DIRECTION DE LA PREVISION

Plus en détail