Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin"

Transcription

1 Conférence-débats sur le TEC CEDEAO: menaces et opportunités pour l économie du Bénin Cotonou 27 aout 2013 Salifou TIEMTORE Directeur des Douanes pi

2 RAPPELS L article 3 du Traité Révisé fait de la création d une union douanière une étape importante pour la réalisation de l intégration économique sous régionale; en 1999, face à la lenteur constatée dans la réalisation des objectifs de l intégration régionale, la 22 ème session de la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement tenue à Lomé en 1999,, a approuvé par Décision A/DEC.2/12/99 la stratégie d accélération du processus d intégration de la CEDEAO; la 24 ème session de la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement tenue à Bamako en 2000 adopte les modalités opérationnelles de la stratégie d accélération du processus 24/08/2013 d intégration sous régionale en Afrique de l Ouest 2

3 RAPPELS (suite) Mise en place d un comité de coordination du TEC dans les 7 Etats membres de la CEDEAO non membres de l UEMOA; Étude d impact dans les Etats membres; Listes des produits pour lesquels il y a convergence entre les taux des Etats membres de la CEDEAO non membres de l UEMOA et les taux de TEC UEMOA; Listes de type A: listes des produits pour lesquelles les Etats membres de la CEDEAO, non membres de l UEMOA acceptent d appliquer les taux prévus au TEC /UEMOA avec une période de transition; Liste d exception de type B: listes des produits pour lesquelles les Etats membres de la CEDEAO non membres de l UEMOA demandent une re-catégorisation 24/08/2013 3

4 Rappels ( suite ) Décision A/DEC.17/01/06 du 12 janvier 2006 portant adoption du Tarif Extérieur Commun (TEC/CEDEAO) (29 ème session ). Décision A/DEC.14/01/06 du 12 janvier 2006 portant création, organisation et fonctionnement du Comité Conjoint CEDEAO-UEMOA de Gestion du Tarif Extérieur Commun (CCGTEC) de la CEDEAO (29 ème session CE). 24/08/2013 4

5 Rôle du Comité Conjoint CEDEAO- UEMOA de gestion du TEC CEDEAO Le comité conjoint a pour objet d encadrer les travaux et les discussions entre les Etats membres sur la catégorisation des produits entre les différentes bandes tarifaires du TEC CEDEAO et d échanger sur toutes autres questions liées à la mise en œuvre du TEC CEDEAO; Le Comité Conjoint CEDEAO-UEMOA de gestion du TEC CEDEAO qui est composé de deux experts par Etat membre (dont un fonctionnaire des Douanes) et des cadres des Commissions de l UEMOA et de la CEDEAO 24/08/2013 5

6 TEC CEDEAO adopté en 2OO6 une Nomenclature Tarifaire et Statistique (NTS) basée sur le Système Harmonisé de Désignation et de Codification des Marchandises (SH); le Droit de Douane (DD), la Redevance Statistique (RS) et le Prélèvement Communautaire de la CEDEAO (PC/CEDEAO) ; des mesures de défense commerciale (Taxe Dégressive de Protection (TDP) ; la Taxe Conjoncturelle à l Importation (TCI) et éventuellement d autres mesures jugées nécessaires). 24/08/2013 6

7 TEC CEDEAO adopté en 2OO6 Les produits figurant dans la Nomenclature Tarifaire et Statistique étaient alors répartis en quatre (4) catégories désignées comme suit : Catégorie 0 : au taux de 0% : biens sociaux essentiels; Catégorie 1 : au taux de 5% : biens de première nécessité, les matières premières de base, les biens d équipement, les intrants spécifiques; Catégorie 2 : au taux de 10% : intrants et produits intermédiaires; Catégorie 3 : au taux de 20% : biens de consommation finale. 24/08/2013 7

8 Introduction d une 5 ème bande à 35% en 2009 Requête du Nigeria (50%) - Etudes d impact, introduction d une catégorie 4 au TEC CDEAO ACTE ADDITIONNEL A/SA.1/06/09 de 22 juin 2009 portant amendement de la DECISION A/DEC.17/01/06 du 12 janvier 2006 le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (36 ème session CE); Libellé de la 5ème bande tarifaire: Catégorie 4: Biens spécifiques pour le développement économique 24/08/2013 8

9 Méthodologie de catégorisation des produits dans le TEC Identification des critères objectifs qui pourraient justifier le changement de catégorie pour un produit. Ces critères sont les suivants : le degré d ouvraison ou de transformation du produit ; la capacité productive communautaire d un produit donné et sa disponibilité ; la sauvegarde des recettes douanières des Etats membres de la CEDEAO ; le caractère social du produit. 24/08/2013 9

10 Critères pour la 5 ème Bande Critères d éligibilité à la 5ème bande tarifaire : Vulnérabilité du produit ; Diversification économique ; Intégration régionale ; Promotion du secteur ; Fort potentiel de production. 24/08/

11 ARCHITECTURE DU TEC CEDEAO A l issue de 12 réunions du Comité de gestion CEDEAO- UEMOA du TEC CEDEAO dont la dernière en décembre 2012 à Abidjan, le TEC CEDEAO se présente comme suit: La liste des produits composant les différentes catégories comporte 5899 lignes et se décline comme suit : Catégorie 0 (0%) : 85 lignes tarifaires Catégorie 1 (5%) : 2146 lignes tarifaires Catégorie 2 (10%): 1373 lignes tarifaires Catégorie 3 (20%): 2165 lignes tarifaires Catégorie 4 (35%) : 130 lignes tarifaires 24/08/

12 Processus d adoption statutaire des Règlements relatifs au TEC CEDEAO Organisation de la 51 ème réunion du Comité Technique statutaire Commerce, Douanes et Libre Circulation des Personnes; Organisation d une réunion extraordinaires des Ministres des Finances sur le TEC CEDEAO; Organisation de la 52 ème réunion du Comité Technique Statutaire Commerce, Douanes et Libre Circulation des Personnes; Adoption des textes réglementaires sur le TEC CEDEAO par la 70 ème Conseil des Ministres de la CEDEAO de Juin 2013 à Abidjan 24/08/

13 Liste des textes règlementaires adoptés par le Conseil des Ministres Règlement sur la liste des marchandises composant les catégories du TEC CEDEAO; Règlement sur les intrants plus fortement taxés que les produits finis Règlement sur l évaluation en douane; Règlement sur les mesures de sauvegarde; Règlement sur les mesures antidumping Règlement sur les mesures compensatoires Recommandation pour l adoption d un Acte additionnel relatif au Prélèvement communautaire pour l intégration (PCI) 24/08/

14 Impact du TEC CEDEAO sur l économie régionale la moyenne pondérée des moyennes des taux de droits de douanes connaitra une baisse légère de 0,21% pour l ensemble des pays CEDEAO. Ainsi la moyenne pondérée des taux de droits de douanes avant le TEC était de 11,166 % contre 11,146 % avec le TEC CEDEAO actuel. Les pertes de recettes projetées restent très faibles, il ressort même que pour certains pays le TEC CEDEAO se traduise par un gain de recettes fiscales. 24/08/

15 Qu en est il pour le Bénin Niveau de protection tarifaire Le TEC CEDEAO augmente le taux de protection tarifaire moyen du Bénin qui passe de 15,70 à 18,05 Comparé à un pays comme le Nigeria qui voit sont de taux de protection tarifaire de 11,20 à 10,21 Volume des importations et Recettes fiscales Selon le modèle que nous avons utilisé tous les pays connaitront une hausse de recettes douanières (à l exception du Nigeria et de la Guinée) et une baisse des importations. Au Bénin, la hausse des recettes projetées sera de 15,93% et une baisse du volume des importation de 2,87% 24/08/

16 Que retenir pour le Bénin Le TEC CEDEAO augmente le niveau de protection de l économie béninoise et n a pas d impact significatif sur le niveau des recettes fiscales du gouvernement; Toutefois, des études approfondies doivent être engagées pour savoir si la hausse de protection tarifaire ne pénalise pas certains secteurs de l économie; La perspective de l union douanière supprime de fait le différentiel tarifaire qui prévalait entre le Bénin et le Nigeria, principal partenaire commercial du pays dans la sous région. Envisager une étude sur l impact de cet évènement sur les activités de réexportations. 24/08/

17 Conformité du TEC CEDEAO avec les dispositions de l Organisation Mondiale du Commerce S agissant des dispositions de l OMC, celles de l article XXIV 5. a)du GATT de 1994, relatives à l incidence du tarif sur le commerce est respecté; En revanche, le nouveau TEC CEDEAO a abouti à une hausse des taux de certaines lignes tarifaires qui ont été consolidés par certains Etats membres à des niveaux très bas, mettant ainsi la région dans une situation de violation des engagements (article II du GATT); Le recours à l article XXVIII du GATT de 1994, relative aux renégociations de certaines concessions tarifaires faites par les parties contractantes dans le cadre de leurs engagements à l Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est nécessaire 24/08/

18 Que retenir de la Décision de la Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement du18 Juillet 2013 La Conférence des Chefs d Etat et de Gouvernement tenue du 17 au 18 Juillet à Abuja au Nigeria n a pas entériné les textes règlementaires sur le TEC CEDEAO pourtant adoptés par le Conseil des Ministres des Juin 2013 à Abidjan; Des préoccupations ont été soulevées sur les difficultés qu éprouverait certains pays à appliquer le TEC CEDEAO tel quel; Des préoccupations ont été soulevées aussi sur le taux de 1,5% proposé pour le prélèvement communautaire d intégration (PCI). 24/08/

19 Feuille de route pour une mise en route du TEC CEDEAO Les préoccupations du Nigeria même si elles ne sont pas précises pour l instant portent sur le besoin pour ce pays d avoir de la flexibilité dans le TEC CEDEAO et d obtenir une période transitoire pour gérer les difficultés immédiates auxquelles seront confrontées certaines branches de son économie; La Commission de la CEDEAO si prépare et comprend le Nigeria dans la mesure où c est l Economie la plus forte et la plus diversifiée de notre sous région; Le TEC CEDEAO n a pas pour objet de mettre en difficulté l industrie existante; 24/08/

20 Feuille de route pour une mise en route du TEC CEDEAO De nouveaux règlements sont en cours d élaboration pour prendre en compte ce besoin de flexibilité et de période transitoire qui va au delà du seul Nigeria; Prochainement, une réunion du Comité Conjoint CEDEAO- UEMOA sera convoquée pour examiner les nouvelles propositions des deux Commissions. 24/08/

21 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) ETAT DES LIEUX Les 8 pays membres de l UEMOA qui sont en même temps membres de la CEDEAO, contribuent à raison de 1,5% au titre des prélèvements communautaires, réparti ainsi qu il suit : 1% est versé à la Commission de l UEMOA 0,5% est versé à la Commission de la CEDEAO Les 7 pays membres de la CEDEAO non membres de l UEMOA contribuent à raison de 0,5% versé à la Commission de la CEDEAO 24/08/

22 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) Avoir un TEC CEDEAO signifie avoir un même taux de PCI au cordon douanier de chacun des pays de l Union douanière; Les options qui sont en cours d élaboration ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients; La mise en place du PCI pose avec acuité la problématique de la gestion de deux mécanismes de financement similaires de deux institutions régionales (CEDEAO et UEMOA) dans une même sous région. 24/08/

23 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) Option 1 On institue un prélèvement unique de 1,5% dans le TEC CEDEAO réparti ainsi qu il suit : Les 8 pays de l UEMOA appliquent 1,5% dont 1% au titre de la Commission de l UEMOA et 0,5% au titre de la Commission de la CEDEAO Les 7 pays non membres de l UEMOA appliquent 1,5% dont 0,5% est versé à la Commission de la CEDEAO et 1% leur est reversé, pour des raisons de respect de l équité ; mais la règlementation de l OMC ne permet ce genre de formule qui pourrait être interprété comme une taxation déguisée. 24/08/

24 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) Option 2 On institue un prélèvement unique de 1,5% dans le TEC CEDEAO réparti ainsi qu il suit : Les 8 pays de l UEMOA appliquent 1,5% dont 1% au titre de la Commission de l UEMOA et 0,5% au titre de la Commission de la CEDEAO Les 7 pays non membres de l UEMOA appliquent 1,5% dont 0,5% est versé à la Commission de la CEDEAO et 1% est reversé dans un fonds national de soutien à l intégration, pour des raisons de respect de l équité ; ce fonds finance des projets/programmes ou opérations au niveau national de chacun des pays contributeurs selon des modalités à étudier et à convenir. Ainsi il y aura 7 fonds nationaux au niveau des 7 pays non membres de l UEMOA. 24/08/

25 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) Option 2 Avantage : Cette option convient à la Commission qui se retrouverait dans une situation de statu quo comparé à l ancien mécanisme Inconvénient: Cette option pose le problème du taux de PCI lui-même. Sachant que les pays non membres de l UEMOA supportait un PC CEDEAO de 0,5%, ils voient leur contribution passer à 1,5%. Cette augmentation pose le problème du renchérissement du coût des importations pour certaines branches de productions. La mise en place de fonds nationaux suffirait elle pour convaincre ces pays à accepter cette option? Enfin, quel est l impact d un tel mécanisme sur le processus d intégration de la CEDEAO? 24/08/

26 Le Problème du Prélèvement Communautaire d Intégration (PCI) Option 3 On institue un prélèvement unique de 1% ou de X% dans le TEC CEDEAO qui sera versé dans un panier commun, dont les modalités de l équité dans la répartition entre les deux Commissions et dans les efforts de contribution des Etats seront étudiées et convenues par les deux Commissions, au besoin avec le soutien d une expertise appropriée; Cette option pose des problème à la Commission de l UEMOA en terme de préservation des ressources, d autonomie financière et poserait des problèmes juridiques notamment avec le Traité de l UEMOA. 24/08/

27 Je vous remercie 24/08/

Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014

Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014 Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014 Objectifs et Enjeux Objectifs Décrire et analyser les fondements, la pratique

Plus en détail

LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE.

LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE. LES MESURES DE DEFENSE COMMERCIALE DE L APE UE/AO. Par M. Fallou Mbow FALL, Chef de la Division des Politiques Commerciales Sectorielles/DCE. PLAN DE LA PRESENTATION I. Introduction II. Rappel des dispositifs

Plus en détail

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Dr Amadou Moctar MBAYE & Gérard FOULON Direction santé - Département du Développement Social 2ème Colloque

Plus en détail

PAYS EN DÉVELOPPEMENT

PAYS EN DÉVELOPPEMENT Chapitre 6 PAYS EN DÉVELOPPEMENT Comment l OMC traite les besoins spéciaux d un groupe de plus en plus important 1. Aperçu général Sur les 150 membres environ de l OMC, à peu près deux tiers sont des pays

Plus en détail

Les Tarifs Extérieurs Communs de la CEDEAO et leurs conséquences sur APE. Bio Goura SOULE LARES Cotonou

Les Tarifs Extérieurs Communs de la CEDEAO et leurs conséquences sur APE. Bio Goura SOULE LARES Cotonou Les Tarifs Extérieurs Communs de la CEDEAO et leurs conséquences sur l intégration régionale r et la négociation n des APE Bio Goura SOULE LARES Cotonou Plan de la présentation Le contexte généralg La

Plus en détail

Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre

Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre Le Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO (ECOTrade) Questions à résoudre J. Dirck Stryker, AIRD 4 mars 2005 Le Communiqué final du vingt-huitième sommet des Chefs d États et de gouvernements de la CEDEAO

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 )

SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) SEMINAIRE SUR LA COMPILATION DES STATISTIQUES DU COMMERCE INTERNATIONAL DES MARCHANDISES ( Abuja, 30 Août 2 Septembre 2005 ) PRESENTATION DE LA PRODUCTION DES STATISTIQUES DOUANIERES GUINEE Conakry I -

Plus en détail

Groupe thématique Commerce/APE. Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE

Groupe thématique Commerce/APE. Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE Groupe thématique Commerce/APE Note d analyse et d orientation sur le TEC-CEDEAO dans le cadre des négociations UE/ ACP pour la signature des APE Par Mariétou Coulibaly/SPIDS et Mamadou Mignane Diouf /CONGAD

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE FINAL RAPPORT FINAL

RAPPORT D ETUDE FINAL RAPPORT FINAL Groupe de recherche et d échanges technologiques RAPPORT D ETUDE FINAL Etude prospective sur les mesures de protection nécessaires pour le développement du secteur agricole en Afrique de l Ouest (illustration

Plus en détail

GUIDE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST

GUIDE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST GUIDE DE LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS EN AFRIQUE DE L OUEST Elaboration Dr Luc Marius IBRIGA Kassem Salam SOURWEMA Conception Laboratoire Citoyennetés Mai 2014 GUIDE DE LA LIBRE CIRCULATION

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DES FINANCES ET DE L ECONOMIE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES DIRECTION DE L INTEGRATION REGIONALE DGAE Recueil des Textes Régissant le Commerce Intra-Communautaire

Plus en détail

Circulaire intérieure du GATT n

Circulaire intérieure du GATT n Un exemplaire par 11 août 1964 membre du personnel Circulaire intérieure du GATT n 12k/kù5..Z "DIX-HUITIÈME STAGE Etudes à la Division générale du Département de la politique et de la documentation commerciales

Plus en détail

Analyse et suivi budgétaire par Social Watch Bénin: un exemple de contrôle citoyen

Analyse et suivi budgétaire par Social Watch Bénin: un exemple de contrôle citoyen * Analyse et suivi budgétaire par Social Watch Bénin: un exemple de contrôle citoyen LOKOSSA, 25 février 2010 Jean-Pierre DEGUE Chargé de Programmes Social Watch Bénin, Tél. 95 15 22 48 1 INTRODUCTION

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

Tarif Douanier Commun. Jean-Michel GRAVE Octobre 2014 Présentation 4.1.1

Tarif Douanier Commun. Jean-Michel GRAVE Octobre 2014 Présentation 4.1.1 Tarif Douanier Commun 1 Jean-Michel GRAVE Octobre 2014 Présentation 4.1.1 Plan I. Tarif Douanier Commun II. Nomenclature combinée III. Classement tarifaire IV. Droits du tarif douanier commun 2 I. Tarif

Plus en détail

Présentation de l OMC

Présentation de l OMC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L ECONOMIE ET COMMERCE Programme Hub&Spokes II Atelier de Vulgarisation sur l Accord sur la Facilitation des Echanges de l OMC, à l attention de la Presse

Plus en détail

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi.

Etendue de l assujettissement aux droits. de lois ou par des ordonnances du Conseil fédéral édictées en vertu de la présente loi. Loi sur le tarif des douanes (LTaD) 632.10 du 9 octobre 1986 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 28 et 29 de la constitution 1, vu le message du Conseil

Plus en détail

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne Le régime d'importation applicable au sein des États membres aux produits tiers est fonction à la fois de la nature de la

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA

EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA EVALUATION DES PROTOCOLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES DE 1979 ET DU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES (SLEC) DE LA CEDEAO Rapport Provisoire Décembre 2013 Ce rapport

Plus en détail

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO).

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La CEDEAO La CEDEAO est un sous groupement qui avait en son sein

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

COM(2013) 737 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 13 novembre 2013 Le 13 novembre 2013

COM(2013) 737 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 13 novembre 2013 Le 13 novembre 2013 COM(2013) 737 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 13 novembre

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Département des Affaires Economiques

Département des Affaires Economiques AFRICAN UNION UNION AFRICAINE Département des Affaires Economiques UNIÃO AFRICANA Modalités de mise en oeuvre des deux options retenues par la Conference des Chefs d Etat et de Gouvernement de l Union

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC)

Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC) Plateforme des organisations de la société civile d Afrique de l Ouest sur l Accord de Cotonou (POSCAO-AC) Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal,

Plus en détail

L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun

L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun Les pouvoirs fédéraux de l Union européenne L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun Une pièce maîtresse du «carré libéral» de l Union européenne 28 février 2005 Picasso, Matisse

Plus en détail

commerce électronique

commerce électronique Les négociations n sur le commerce électronique Stratégies Africaines de Négociations Bilatérales et Multilatérales sur le Commerce des Services SEMINAIRE ILEAP/JEICEP Accra, Ghana Du 9 au 12 mars 2005

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ Mars 2014 Table des matières Sigles et abréviations...3 Avant-propos...6 1. INTRODUCTION...9 2. METHODOLOGIE... 10

Plus en détail

WITS (WORLD INTEGRATED TRADE SOLUTION) Bachir SOUBEROU Directeur de la Prévision et de la Conjoncture DGAE-MEF

WITS (WORLD INTEGRATED TRADE SOLUTION) Bachir SOUBEROU Directeur de la Prévision et de la Conjoncture DGAE-MEF WITS (WORLD INTEGRATED TRADE SOLUTION) Bachir SOUBEROU Directeur de la Prévision et de la Conjoncture DGAE-MEF Gildas KESSE DPP-Ministère en charge du Commerce Cotonou, le 01 février 2012 OBJECTIFS Comprendre

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION

DOCUMENT DE CONSULTATION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.4.2015 C(2015) 2303 final DOCUMENT DE CONSULTATION Première phase de consultation des partenaires sociaux au titre de l article 154 du TFUE concernant une consolidation

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

Les activités du Ministère

Les activités du Ministère MINISTERRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME ---------------- Le Ministre Le Cabinet ---------------- REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ---------------- Union-Discipline-Travail Les activités

Plus en détail

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale Document officieux David Luke et Simon Mevel Centre africain pour les politiques commerciales

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN :

CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN : Niamey, le Affaire suivie par : Kamayé Amadou CARACTERISTIQUES DU SYSTEME FISCAL NIGERIEN : Le système fiscal nigérien est fondamentalement déclaratif. Il est constitué d impôts de diverses natures que

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

NEGOCIATIONS COMMERCIALES DE L OMC SUR L ACCES AUX MARCHES POUR LES PRODUITS NON AGRICOLES ET LES PAYS ACP

NEGOCIATIONS COMMERCIALES DE L OMC SUR L ACCES AUX MARCHES POUR LES PRODUITS NON AGRICOLES ET LES PAYS ACP NEGOCIATIONS COMMERCIALES DE L OMC SUR L ACCES AUX MARCHES POUR LES PRODUITS NON AGRICOLES ET LES PAYS ACP Par A. LIONTAS Mandaté par FRIEDRICH EBERT STIFTUNG Bureau de Genève Pour Le Bureau des ACP à

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

Bénin. Code des investissements

Bénin. Code des investissements Code des investissements Loi n 90-002 du 9 mai 1990 [NB - Loi n 90-002 du 9 mai 1990, modifiée par la loi n 90-033 du 24 décembre 1990, l ordonnance n 2008-04 du 28 juillet 2008 et l ordonnance n 2008-06

Plus en détail

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO PRESENTATION DU CURRICULUM HARMONISE PAR DR LAOPAN JEAN PARE PRESIDENT DE L ONPBF PRESIDENT DE L IOPA Plan de Présentation Contexte et justification I. CEDEAO

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT

GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- La Commission GUIDE DIDACTIQUE DE LA DIRECTIVE N 08/2009CM/UEMOA DU 26 JUIN 2009 PORTANT NOMENCLATURE BUDGÉTAIRE DE L ÉTAT 1 SOMMAIRE

Plus en détail

L Organisation mondiale du commerce...

L Organisation mondiale du commerce... L Organisation mondiale du commerce......en quelques mots, l Organisation mondiale du commerce (OMC) est la seule organisation internationale qui s occupe des règles régissant le commerce entre les pays.

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

SOMMAIRE ... 4 GLOSSAIRE DES SIGLES ET ABREVIATIONS ... 5 AVERTISSEMENT ... 6 I. ATTESTATION

SOMMAIRE ... 4 GLOSSAIRE DES SIGLES ET ABREVIATIONS ... 5 AVERTISSEMENT ... 6 I. ATTESTATION SOMMAIRE GLOSSAIRE DES SIGLES ET ABREVIATIONS... 4 AVERTISSEMENT... 5 I. ATTESTATION... 6 II. RENSEIGNEMENTS RELATIFS A L OPERATION... 7 II.1 Cadre de l opération... 7 II.2 Objet de l opération... 8 II.3

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++ COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES ANNEXE I. DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AGREMENT AU SCHEMA DE LIBERALISATION DES ECHANGES DE LA CEDEAO. ++++++++

Plus en détail

Etude sur l élaboration du TEC appliqué aux produits agricoles et du mécanisme de sauvegarde spéciale pour l UEMOA

Etude sur l élaboration du TEC appliqué aux produits agricoles et du mécanisme de sauvegarde spéciale pour l UEMOA Etude sur l élaboration du TEC appliqué aux produits agricoles et du mécanisme de sauvegarde spéciale pour l UEMOA Trust Fund for Food Security and Food Safety Italian Contribution 1 Sigles et abréviations

Plus en détail

DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du Droit d Auteur (BUTODRA) LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du Droit d Auteur (BUTODRA) LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE MINISTERE DE LA JEUNESSE DES SPORTS ET DE LA CULTURE REPUBLIQUE TOGOLAISE Union Paix Solidarité DECRET N 91-199 portant organisation et fonctionnement du Bureau Togolais du

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 DÉCEMBRE 2013 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 Introduction La plupart des organismes sans but lucratif (OSBL)

Plus en détail

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER Le 1 er juillet 2015, la réforme de la réglementation fiscale relative à l octroi de mer doit entrer en vigueur. Elle s inscrit dans le cadre de

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

«LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS DANS L ESPACE UEMOA»

«LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES BIENS DANS L ESPACE UEMOA» COUR DE JUSTICE DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) ---------------- TROISIEME RENCONTRE INTER-JURIDICTIONNELLE DES COURSCOMMUNAUTAIRES DE «l UEMOA, LA CEMAC, LA CEDEAO ET DE l OHADA»

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

Eric Noudéhouénou HOUNGUE.

Eric Noudéhouénou HOUNGUE. Présenté et animé par Eric Noudéhouénou HOUNGUE. Docteur en Droit Fiscal Palais des Congrès de Cotonou, le 16 décembre 2014 Introduction L objectif de cette communication est de mettre en exergue la corrélation

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

IMPACT BUDGETAIRE DE L ENTREE DU BURUNDI DANS L UNION DOUANIERE DE LA COMMUNAUTE EST AFRICAINE. Anne-Marie Geourjon, Bertrand Laporte Consultants

IMPACT BUDGETAIRE DE L ENTREE DU BURUNDI DANS L UNION DOUANIERE DE LA COMMUNAUTE EST AFRICAINE. Anne-Marie Geourjon, Bertrand Laporte Consultants IMPACT BUDGETAIRE DE L ENTREE DU BURUNDI DANS L UNION DOUANIERE DE LA COMMUNAUTE EST AFRICAINE Anne-Marie Geourjon, Bertrand Laporte Consultants Rapport définitif, juin 2008 2 TABLE DES MATIERES I. Contexte

Plus en détail

Comment exporter vers l Union européenne?

Comment exporter vers l Union européenne? Comment exporter vers l Union européenne? Export Helpdesk de l UE Commission européenne, DG Trade Qu est-ce que l Export Helpdesk? Un site web qui vous explique comment exporter vers l UE www.exporthelp.europa.eu

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES Ce document s adresse aux nouveaux arrivants dans le domaine de l affrètement et aux affréteurs occasionnels. Il a pour but de leur fournir

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT Le service de l assainissement est un service public à caractère industriel et commercial, soumis à la comptabilité M4 différente de la comptabilité M14 applicable au

Plus en détail

Dans cette 12 ème édition, le Mali a enregistré des progrès significatifs en passant de la 155 ème position à la 146 ème

Dans cette 12 ème édition, le Mali a enregistré des progrès significatifs en passant de la 155 ème position à la 146 ème Le groupe de la Banque mondiale a rendu public le 29 octobre 2014 son rapport 2015 de classement du cadre des affaires. Cet instrument de mesure international, composé d une dizaine d indicateurs portant,

Plus en détail

méthodologiquem Quelques précautions

méthodologiquem Quelques précautions Atelier régional r méthodologiquem «Les prix de parité à l importation du riz et du maïs s en Afrique de l Ouestl» Quelques précautions Calculer des prix de parité en se basant sur les prix et les coûts

Plus en détail

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges»

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges» Multi-year Expert Meeting on Transport, Trade Logistics and Trade Facilitation Second Session Trade facilitation rules as a trade enabler: options and requirements Geneva, 1 3 July 2014 Présentation du

Plus en détail

RAPPORT SUR LES CONDITIONS DE BANQUE DANS L'UEMOA

RAPPORT SUR LES CONDITIONS DE BANQUE DANS L'UEMOA RAPPORT SUR LES CONDITIONS DE BANQUE DANS L'UEMOA 2008-2010 Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823 93 35 Télex : BCEAO 21833 SG / 21815

Plus en détail

Comment exporter vers l Union européenne?

Comment exporter vers l Union européenne? Comment exporter vers l Union européenne? Export Helpdesk de l UE Commission européenne, DG Trade Qu est-ce que l Export Helpdesk? Un site web qui vous explique comment exporter vers l UE www.exporthelp.europa.eu

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------------------

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 14/2009/CM/UEMOA PORTANT INSTITUTION ET ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION SUR LES ACCIDENTS

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

ACCORD INTERNATIONAL SUR LA VIANDE BOVINE

ACCORD INTERNATIONAL SUR LA VIANDE BOVINE ACCORD INTERNATIONAL SUR LA VIANDE BOVINE Les Parties au présent accord, Convaincus qu'une coopération internationale plus grande devrait s'exercer de manière à contribuer à accroître la libéralisation,

Plus en détail

OFFICE TOGOLAIS DES RECETTES Commissariat Général REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberté Patrie

OFFICE TOGOLAIS DES RECETTES Commissariat Général REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberté Patrie OFFICE TOGOLAIS DES RECETTES.. Commissariat Général. Commissariat des Services Généraux REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie Sollicitation publique de manifestations d intérêt AMI N 01/2014/CG/CSG/DRHFP

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

15 Les Fonds Petroliers

15 Les Fonds Petroliers CHAPTER IV OIL POLICY IN THE GULF OF GUINEA 15 Les Fonds Petroliers By Albert Yama Nkounga I. Introduction 1. La vulnérabilité des économies des pays producteurs de pétrole aux fluctuations à la baisse

Plus en détail

LIBRE CIRCULATION DES MARCHANDISES

LIBRE CIRCULATION DES MARCHANDISES LIBRE CIRCULATION DES MARCHANDISES La libre circulation des marchandises, la première des quatre libertés fondamentales du marché intérieur, est garantie par la suppression des droits de douane et des

Plus en détail

Présentation de la Carte Brune

Présentation de la Carte Brune SYSTÈME CARTE BRUNE D ASSURANCE CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest) ----------------- XV CONGRES AVUS-GROUP Vienne -Autriche : 23-24 septembre 2010 ---------- Présentation

Plus en détail

ACCORD DE LIBRE-ECHANGE ENTRE LA TURQUIE ET LE MAROC PREAMBULE. La République de Turquie et le Royaume du Maroc (ci-après dénommés "les Parties"),

ACCORD DE LIBRE-ECHANGE ENTRE LA TURQUIE ET LE MAROC PREAMBULE. La République de Turquie et le Royaume du Maroc (ci-après dénommés les Parties), ACCORD DE LIBRE-ECHANGE ENTRE LA TURQUIE ET LE MAROC PREAMBULE La République de Turquie et le Royaume du Maroc (ci-après dénommés "les Parties"), Rappelant leur intention de prendre une part active au

Plus en détail

Le statut Exportateur agréé. Origine Préférentielle

Le statut Exportateur agréé. Origine Préférentielle Le statut Exportateur agréé Origine Préférentielle Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt sous douane Pourquoi

Plus en détail

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement?

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Le processus de normalisation de l IASB auparavant Proposition

Plus en détail

Convention de Vienne sur la représentation des Etats dans leurs relations avec les organisations internationales de caractère universel

Convention de Vienne sur la représentation des Etats dans leurs relations avec les organisations internationales de caractère universel Convention de Vienne sur la représentation des Etats dans leurs relations avec les organisations internationales de caractère universel 1975 Faite à Vienne le 14 mars 1975. Non encore en vigueur. Voir

Plus en détail

Dialogue Régional. L Agriculture Ouest Africaine à l épreuve de la Libéralisation des Echanges. Situation, Défis et Opportunités

Dialogue Régional. L Agriculture Ouest Africaine à l épreuve de la Libéralisation des Echanges. Situation, Défis et Opportunités Dialogue Régional L Agriculture Ouest Africaine à l épreuve de la Libéralisation des Echanges Situation, Défis et Opportunités Mercredi 9 et Jeudi 10 Mars 2005 Ouagadougou Burkina Faso Produits spéciaux

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE N I - 532 (3 ème rect.) 14 octobre 2010 LOI DE FINANCES POUR 2011 - (n 2824) (Première partie) Commission Gouvernement AMENDEMENT présenté par M. Mallié, M. Debré et Mme Branget ----------

Plus en détail

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I.

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. 16 novembre 1962 CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. Introduction 1. Le groupe spécial a examiné, conformément aux

Plus en détail

PRESENTATION AFD- juin 2004

PRESENTATION AFD- juin 2004 PRESENTATION AFD- juin 2004 Présentation de FINADEV Bénin- Groupe FINANCIAL AFD Paris - juin 2004 1 1. PRESENTATION GENERALE Si vous le permettez, avant de vous exposer la situation de FINADEV BENIN, première

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

Statuts de la Fédération suisse pour l élevage des petits animaux (SGK)

Statuts de la Fédération suisse pour l élevage des petits animaux (SGK) Statuts de la Fédération suisse pour l élevage des petits animaux (SGK) I. Nom, for et but Art. 1 Nom et for 1 La Fédération suisse pour l élevage des petits animaux (SGK) est une fédération neutre au

Plus en détail

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les "Parties",

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les Parties, ACCORD CONCLU ENTRE LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE ET L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE RELATIF AU DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS DE COMMERCE ET D'INVESTISSEMENT L'Union économique

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail