ENTRETIEN AVEC ULRICH SCHRÖDER, PRESIDENT DE DIRECTOIRE DE LA KFW : LES PME,PMI.EN PREMIERE LIGNE PAR FARIDA MOHA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTRETIEN AVEC ULRICH SCHRÖDER, PRESIDENT DE DIRECTOIRE DE LA KFW : LES PME,PMI.EN PREMIERE LIGNE PAR FARIDA MOHA"

Transcription

1 ENTRETIEN AVEC ULRICH SCHRÖDER, PRESIDENT DE DIRECTOIRE DE LA KFW : LES PME,PMI.EN PREMIERE LIGNE PAR FARIDA MOHA Ce sont les PME, PMI, TPE qui sont le moteur du développement, de la création d emplois,..l une de leur plus grande difficulté, c est l accès au financement, du fait des sûretés exigées par les banques et d une faible capacité d endettement..comment dès lors, le système financier peut il financer «l économie réelle» qui crée l emploi, la croissance économique? ces PME et PMI que WernerHoyer Président de la BEI a qualifié au cours de la table ronde consacrée aux instruments financiers de «colonne vertébrale de la croissance qui doivent être recapitalisées pour apporter plus d innovations et en valeur ajoutée dans le tissu industriel». Les missions de la KFW, l une des grandes banques allemandes de développement,membre fondateur de la LTIC, sont précisément «le soutien aux PME et à la création d'entreprises, la mise à disposition de crédits d'investissement aux petites et aux moyennes entreprises ainsi que le financement de projet de création d'infrastructures et de logements, le financement de techniques permettant d'économiser l'énergie et le financement d'infrastructure communales».au Maroc, la CDG qui fait également partie du club des investisseurs de long terme (LTIC)a pour ambition de jouer un rôle stratégique dans le financement des PME à travers l une de ses filiales Finéa,gestionnaire du Fonds de garantie dédié à la commande publique (FGCP)et présente dans 6 villes Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Fès et Tanger. Pour Le SG de la CDG, Said Laftit qui avec ses équipes avait restructurée la CMM transformée en FINEA. «La CDG permet à un certain nombre de PME et PMI, aujourd hui au nombre de 500, d accéder au financement bancaire par le biais de FINEA qui gère également un fonds de garantie, à l instar des Caisses de dépôt en France, en Italie, au Quebec À l horizon 2017, ce sont quelque 10 milliards de DH de financements que Finéa, l ex-caisse marocaine des marchés, compte apporter à entreprises!» Dans le cadre d un partenariat la KFW et la CDG ont convenu la mise en place d'une coopération spécifique en apportant une ligne de refinancement jusqu'à concurrence de 200 millions d'euros pour des prêts aux PME par l'intermédiaire du secteur bancaire commercial ainsi qu une assistance technique (financée à travers les fonds du Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ)) pour l'amélioration des capacités de prêt des banques commerciales aux PME...,Nous avons demandé à Mr Ulrich Shroder Président de Directoire de la KFW présent à la 5 conférence internationale de LT IC qui s est tenu à Rabat de nous entretenir des missions de la KFW,du protocole signé à Rabat et de la coopération en général avec le Maroc.

2 Vous êtes Président de Directoire de la KfW qui est un établissement de droit public fondé en 1948 et appartient à hauteur de 80% à la République fédérale d'allemagne et à 20% aux Länder. Entre-temps, la KfW est devenue selon les bilans la troisième plus grande banque d'allemagne : pourriez-vous présenter votre banque, ses missions, ses principes d action? La KfW est en effet l'une des banques de développement les plus importantes au monde. Forts de notre expérience de plusieurs décennies, nous nous engageons pour le compte du gouvernement fédéral allemand et des Länder pour améliorer les

3 conditions de vie économiques, sociales et écologiques en Allemagne ainsi que dans le reste du monde. A cet effet, nous utilisons essentiellement l'instrument de refinancement de prêts à long terme. En 2012, la KfW a mis à disposition des financements à hauteur de 73,4 milliards d'euros. Pas moins de 40 % de ces financements ont été investis dans des mesures de protection de l'environnement et de lutte contre le réchauffement climatique auxquelles nous accordons de plus en plus d'importance. Les activités de la KfW portent principalement sur la promotion des petites et moyennes entreprises pour la création d'entreprise, sur les programmes d'efficacité énergétique dans le bâtiment, sur la promotion de l'éducation, sur les programmes de financement destinés aux communes et aux banques régionales de développement, sur le financement de projets et des exportations, et la promotion des pays en développement et en transition. Au Maroc, par exemple, nous sommes présents depuis plus de cinquante ans. Les dernières performances de la KfW, avec un bénéfice de plus de 2 milliards d euros pour l année 2012, le deuxième le plus fort de son histoire, fait beaucoup de «jaloux».comment expliquez-vous ces performances, 8 fois plus que la Deutsche Bank? La maximisation des profits n'est pas notre objectif. Pour cette raison, nous aimerions également que les banques commerciales soient les banques les plus rentables. Je suppose d'ailleurs que la rentabilité de la KfW va baisser et que celle des banques commerciales va de nouveau augmenter. Nous resterons cependant c'est mon hypothèse ou ma crainte concernant la réglementation dans le cercle des grandes banques, compte tenu des changements structurels de ces dernières années en raison de la crise financière. Par exemple, la KfW est bien plus sollicitée pour des financements à long terme liés à la transition énergétique ainsi que pour des financements d'infrastructures, étant donné que de nombreuses banques commerciales se montrent plutôt frileuses en la matière. Globalement, l'importance de la KfW découle de sa large palette de missions dans le domaine du financement à long terme tant au niveau national qu international. KFW :une large palette d instruments de financement

4 Votre banque joue un rôle plus actif dans le financement des entreprises, et l on sait que la KfW s est beaucoup engagé en Europe de l'est pour financer des projets de développement. La GIZ vient de terminer une étude sur la stratégie des TPE et PME au Maroc où la question de l accès au financement est ressorti comme étant une question importante. Est-ce que la KfW soutient dans ce sens des projets d aide au financement des PME au Maroc? Les très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME) représentent une part considérable dans l économie des pays (60 % du produit intérieur brut) dans la région du Moyen-Orient et de l'afrique du Nord (MENA) ; elles sont pourvoyeurs de presque des trois quarts des emplois. C'est particulièrement le cas au Maroc où beaucoup de PME, et notamment les créateurs d'entreprises, ont pu bénéficier d'un refinancement de prêts. C'est dans ce contexte que la KfW intervient au Maroc. Elle met à disposition les fonds du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) dans le fonds de capital-investissement «PME Croissance» qui a été créé dans le cadre du Plan d'émergence industrielle. C'est ainsi que la KfW fournit à des PME marocaines les capitaux propres nécessaires pour favoriser la croissance et créer des emplois. Par ailleurs, nous offrons aux banques et aux institutions de microfinance qualifiées dans la région du Moyen-Orient et de l'afrique du Nord des emprunts à long terme, des prises de participation au capital et des prestations de conseil à travers le fonds régional SANAD que la KfW a créé en 2011 pour le compte du BMZ et avec le soutien de la Commission européenne. Ces institutions de microfinance peuvent ainsi offrir les crédits nécessaires aux petites et moyennes entreprises. Nous avons l'intention d'intensifier notre coopération avec la CDG notamment dans ce domaine. On prévoit d'accorder à Finea, une filiale du groupe CDG, un crédit pouvant aller jusqu'à 200 millions d'euros qui sera ensuite transféré aux petites et moyennes entreprises par l'intermédiaire du secteur bancaire marocain. Nous apportons également une assistance technique. Le protocole d'accord a été signé le 23 mai 2013 avec le groupe CDG.

5 Au-delà de la Coopération financière avec des prêts concessionnels, la KfW pourrait proposer aux entreprises marocaines des prêts, garanties et prises de participation dans les domaines du développement durable, de l environnement et de la création d emplois. Où en est ce projet? La KfW dispose d'une large palette d'instruments de financements pour promouvoir le développement économique au Maroc et collaborer avec le secteur privé. En plus des fonds provenant des ressources budgétaires du gouvernement allemand pour la promotion des TPE-PME mentionnés plus haut, il y a aussi ce que l'on appelle les crédits d'aide au développement sans subvention budgétaire. L'année dernière, la KfW a par exemple accordé un premier crédit d'aide au développement à l'office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) pour financer la consolidation du réseau électrique marocain. Dans le secteur énergétique, la KfW encourage les participations du secteur privé dans le développement des énergies renouvelables par l'intermédiaire de l'onee et de l'agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN). La centrale solaire de Ouarzazate, le parc éolien de Taza ou encore le Programme marocain intégré de l'énergie éolienne en sont quelques exemples. La KfW prévoit d'accorder à l'avenir des crédits d'aide au développement en dehors des trois grands axes d'intervention de la coopération bilatérale, par ex. dans le secteur des transports. En outre, la KfW peut également, avec la filiale DEG, investir directement dans le capital propre de sociétés privées. Le Maroc :un partenaire prioritaire de la coopération allemande Les relations entre la KfW et le Maroc datent de 1961, un premier bilan de cette coopération? Le bilan est très positif. Le Maroc figure parmi des partenaires prioritaires dans le cadre de la Coopération allemande. La KfW est en charge de la mise en œuvre de la Coopération financière au nom du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Le choix des trois axes prioritaires convenu entre les deux gouvernements, dans les années 90, a certainement été

6 pertinent. Ces trois secteurs ciblent les plus grands défis du Maroc au cours de son développement et contribuent à la poursuite du développement économique, social, humain et environnemental au Maroc. Le Maroc souffre d une pénurie et une dégradation accélérée de ses ressources en eau. En tant qu importateur d énergies fossiles et affecté par des effets du changement climatique, le Maroc a opté pour une valorisation renforcée des énergies renouvelables. En outre, le Maroc est confronté avec le défi de créer des emplois pour une population jeune et de renforcer son économie et de la rendre plus compétitive sur les marchés européens. Dans ces trois domaines, la Coopération financière germano-marocaine, à travers la KfW, a pu présenter des réponses adéquates et a pu contribuer avec succès au développement de ces secteurs, comme en témoignent l ensemble des projets que nous avons financés et leurs impacts économique et social positifs sur le Royaume du Maroc. Pour ne citer que l année 2012, la Coopération financière allemande, à travers la KfW, a mobilisé un montant global de prés de 4 milliards de DH pour le financement de plusieurs projets avec plusieurs partenaires marocains, notamment avec l ONEE dans les secteurs de l eau et de l assainissement, des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique, avec Masen dans le plan solaire marocain et avec le ministère de l Agriculture dans l irrigation. Les prêts de la KfW sans subvention budgétaire, profitent d une garantie de l État allemand, ce qui permet à votre banque d offrir des conditions favorables aux partenaires marocains qui respectent les critères de concessionnalité définis par l OCDE relatifs à l APD (Aide publique au développement). Quels sont ces critères? Les versements d'organismes publics (donc aussi de la KfW mandatée par le gouvernement fédéral allemand) qui sont destinés à certains pays choisis par l'ocde sont pris en compte dans l'aide publique au développement. Ces fonds doivent avoir pour objectif principal de promouvoir le développement économique et social et avoir une part de subvention à hauteur de 25 % calculée selon une méthode de l'ocde. Les aides doivent de plus être concessionnelles. Cela signifie que les conditions des prêts accordés doivent se situer en dessous des conditions de marché.

7 La Kf W soutient le secteur du micro crédit à travers son engagement en tant qu actionnaire fondateur du fonds de financement des associations de microcrédit Jaïda. Comment se porte ce secteur? La KfW est, après le groupe CDG, le deuxième plus grand actionnaire de JAIDA. Après une phase de consolidation, le secteur de la microfinance au Maroc s'est développé dans le bon sens et reste le plus important dans la région MENA. JAIDA contribue de manière significative à la lutte contre la pauvreté au Maroc. Le Club des investisseurs de long terme :un agenda important Quelle sera votre réponse à la question «comment rétablir la confiance dans les systèmes financiers»? Dans l'économie de marché, les banques ont une importance capitale. Elles connaissent actuellement une période de réorganisation dont on peut espérer qu'elle fasse émerger de nouveaux modèles économiques plus solides. C'est seulement ainsi que la confiance pourra être restaurée. Par ailleurs, à mon sens, le bon fonctionnement du secteur financier nécessite une corrélation de façon pertinente entre la réglementation publique, la réforme de ce que l'on appelle la gouvernance et la promotion de l'action individuelle. Vous assistez au Forum consacré à l investissement de long terme. Sur quoi porte votre intervention? En 2009, la KfW s'est associée à d'autres investisseurs à long terme au sein du Long Term Investors Club dont j'assure la présidence depuis L'objectif de ce club est d'augmenter les investissements à long terme, et donc aussi les financements à long terme. Ceux-ci sont indispensables à un développement économique, social et écologique durable, mais ces dernières années, ils subissent une baisse due à la crise économique et financière. Nous poursuivons cet objectif non seulement à

8 travers nos propres financements en tant qu'investisseurs à long terme, mais aussi à travers des initiatives de financement conjointes et des conseils fournis aux acteurs politiques concernant la réglementation et la législation afin de ne pas nuire ainsi aux investissements à long terme. Le Forum du LTIC le cinquième en 5 ans souhaite promouvoir cet important agenda. Encadré Coopération CDG KFW : Une ligne de refinancement jusqu'à concurrence de 200 millions EUR pour des prêts aux PME Jeudi 23 mai 2013, au siège de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Dr Ulrich Schröder, Président du Directoire de la KfW et M. Anass Houir Alami, Directeur Général de la CDG, ont procédé à la signature d un mémorandum d entente entre les deux institutions. La KfW et la CDG collaborent sur des thématiques communes afin de contribuer au développement de l'économie du Maroc, et souhaitent continuer à renforcer leurs efforts conjoints actuels et futurs dans divers domaines d'intérêt commun au Maroc.Ainsi, la KfW et la CDG envisagent de poursuivre leur coopération, notamment au niveau de l'accès au financement pour les petites et moyennes entreprises au Maroc, afin de permettre l'augmentation de la croissance et la création d'emplois. Dans ce cadre, les deux institutions ont convenu la mise en place d'une coopération spécifique en apportant une ligne de refinancement jusqu'à concurrence de 200 millions EUR (deux cent millions d'euros) pour des prêts aux PME par l'intermédiaire du secteur bancaire commercial ainsi qu une assistance technique (financée à travers les fonds du Ministère Fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ)) pour l'amélioration des capacités de prêt des banques commerciales aux PME. Cette ligne de crédit sera accordée par la KFW à FINEA, filiale de la CDG dont la vocation est de faciliter l accès des entreprises, PME TPE en particulier, au financement bancaire. FINEA sera ainsi appelée à canaliser les fonds reçus par les institutions internationales de financement du développement vers les PME marocaines par l'intermédiaire du secteur bancaire commercial.

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre

Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Energies renouvelables : le Maroc lance de grandioses projets pour un environnement propre Rabat 19 nov. 2012 (MAP) - Un grand engouement pour les énergies renouvelables se fait sentir au Maroc, notamment

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR PRIVé EN MARTINIQUE

L AFD ET LE SECTEUR PRIVé EN MARTINIQUE L AFD ET LE SECTEUR PRIVé EN MARTINIQUE Des financements adaptés pour le développement des entreprises martiniquaises AFD - JC Pécresse Le plan national de relance des PME L Etat a confié à l AFD la mise

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter 28.04.2010 0 Profile de l entreprise Project Finance International Entreprise de conseil

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014.

TERANGA CAPITAL. Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal. Présentation à l Atelier FIDA. 5 Décembre 2014. TERANGA CAPITAL Véhicule d investissement dédié aux TPE-PME du Sénégal Présentation à l Atelier FIDA 5 Décembre 2014 Olivier Furdelle VISION, MISSION ET OBJECTIFS La vision de TERANGA CAPITAL est de soutenir

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO ETUDE SECTORIELLE CHIFFRES CLES ACTUALITE JAIDA ACTUALITE SECTEUR 1-ETUDE SECTORIELLE

SOMMAIRE EDITO ETUDE SECTORIELLE CHIFFRES CLES ACTUALITE JAIDA ACTUALITE SECTEUR 1-ETUDE SECTORIELLE EDITO LA LETTRE D INFORMATION DE JAIDA MAI 2013 L année 2012, a été sans aucun doute une année de restructuration pour le secteur du microcrédit qui a été caractérisé par des grands projets de restructurations.

Plus en détail

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Monsieur le Commissaire européen, Monsieur le Premier ministre Jomaa, Mesdames, Messieurs, Chers

Plus en détail

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud L AFD et la mésofinance AFD Danielle Segui Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud Besoins de financements 100 000 Grandes PME Banque traditionnelle TPE/PE {Chaînon manquant Les

Plus en détail

SPONSOR. In cooperation with. Media partners

SPONSOR. In cooperation with. Media partners SPONSOR In cooperation with Media partners «NEW OPPORTUNITIES FOR THE LUXEMBOURG INVESTMENT FUNDS ENVIRONMENT» Mr. Fabio SALVIATO - Directeur General SEFEA SC 2 SEFEA Le groupe 3 LE GROUPE SEFEA Soc. Coop.

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN Le secteur privé LE SECTEUR PRIVE : UN VECTEUR ESSENTIEL DU DÉVELOPPEMENT Promouvoir une croissance durable et partagée... La croissance économique est un

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD

ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD Chargement de coton AFD Mélanie Canet Ciment du Sahel, Sénégal AFD Éric Bureau E. Binson-Socas Pour faciliter le financement des PME ARIZ est un dispositif

Plus en détail

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Marwan Berrada Chef du Service des études et de l action économique Ministère Chargé des Marocains Résidant à l Etranger

Plus en détail

n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy

n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 57-09 portant création de la Société «Moroccan Agency For Solar Energy ÉNERGIE, EAU ENVIRONNEMENT Juin 2010 n 57-09

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT

STRATEGIE D INVESTISSEMENT EVALUATION EX-ANTE RELATIVE AU SOUTIEN ACCORDÉ À DES INSTRUMENTS FINANCIERS DANS LE CADRE DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE LORRAINE ET MASSIF DES VOSGES 2014-2020 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 0 INTRODUCTION

Plus en détail

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises Le groupe AFD et la RSE dans le secteur bancaire Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises La RSE, qu est-ce que c est? La Commission Européenne

Plus en détail

SOUS-FONDS PUBLICATIONS EVENEMENTIELLES SERIES ACCORDS HORS UE SOUS-SERIES COTONOU DOSSIERS : PIECES : 20000623 DATES 2000 VERSIONS LINGUISTIQUES :

SOUS-FONDS PUBLICATIONS EVENEMENTIELLES SERIES ACCORDS HORS UE SOUS-SERIES COTONOU DOSSIERS : PIECES : 20000623 DATES 2000 VERSIONS LINGUISTIQUES : BEI PUBLICATIONS ACCORDS HORS UE COTONOU 20000 623 2000 FR8 FONDS BEI SOUS-FONDS PUBLICATIONS SERIES EVENEMENTIELLES SOUS-SERIES ACCORDS HORS UE DOSSIERS : COTONOU PIECES : 20000623 DATES 2000 VERSIONS

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014

Plus en détail

1. L'ECONOMIE VERTE : NOUVEAU RESSORT DE LA CROISSANCE MONDIALE ET LEVIER DE LA DURABILITE ENVIRONNEMENTALE

1. L'ECONOMIE VERTE : NOUVEAU RESSORT DE LA CROISSANCE MONDIALE ET LEVIER DE LA DURABILITE ENVIRONNEMENTALE SEMINAIRE DE LA BANQUE MONDIALE : «OOPPORTUNITE ET DEFIS D UNE CROISSANCE VERTE AU MAROC» COMMUNICATION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE : «DURABILITE DU MODELE DE DEVELOPPEMENT MAROCAIN : L OPTION STRATEGIQUE

Plus en détail

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La Banque européenne d investissement en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La banque de l UE La Banque européenne d investissement, la banque

Plus en détail

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement Tunisie Marie-Alexandra Veilleux Chef du Bureau de la BERD en Tunisie Sommaire 1. à la BERD 2. Les opérations de la BERD 3. 25 avril 2014 Banque

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE

CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE CE DONT LE CANADA A MAINTENANT BESOIN POUR ENRAYER LA CRISE ÉCONOMIQUE UNE DÉ CLARATION DU CONSEIL CANADIEN DES CHEFS D ENTREPRISE OTTAWA Le Canada est relativement bien placé, mais ne pourra pas échapper

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Note Oxfam France juin 2010 D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Analyse de l APD française au secteur agriculture et sécurité alimentaire La crise alimentaire

Plus en détail

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization)

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization) DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio IV Cadre Pays Stream 2013-2015 BURKINA FASO 1. Contexte et finalités de la présence de la coopération italienne Le Burkina Faso est l'un des

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé

LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé LE FOMIN EN HAITI Un Partenaire du Secteur Privé Ralph Denizé Montréal, Canada 1. TABLE DES MATIERES Le FOMIN en Bref Le mandat du FOMIN Le FOMIN en chiffres Le FOMIN en Haiti FOMIN Haiti en chiffres FOMIN

Plus en détail

UNE VIE DÉCENTE POUR TOUS: éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable [COM(2013) 92 final du 27.2.2013].

UNE VIE DÉCENTE POUR TOUS: éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable [COM(2013) 92 final du 27.2.2013]. Ref. Ares(2014)2942987-09/09/2014 RÉSUMÉ DU PROGRAMME D'ACTION ANNUEL 2014, 2015 ET 2016 EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT HUMAIN FONDE SUR LE PROGRAMME INDICATIF PLURIANNUEL 2014-2020 CONCERNANT «LES BIENS PUBLICS

Plus en détail

Directives pour les candidats. Soutenir la Transition Énergétique

Directives pour les candidats. Soutenir la Transition Énergétique Directives pour les candidats Soutenir la Transition Énergétique Copyright IRENA janvier 2015 Sauf indiqué autrement, le matériel de cette publication peut librement être utilisé, partagé ou réimprimé,

Plus en détail

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 19 novembre 2014 Conclusions du Conseil concernant le sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: investissement

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE AU MAROC. Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006. Le Savoir-faire au service de l entreprise

FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE AU MAROC. Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006. Le Savoir-faire au service de l entreprise FINANCEMENT DE LA CREATION D ENTREPRISE D INNOVANTE AU MAROC Club Sindibad Paris, 23 Mai 2006 Le Savoir-faire au service de l entreprise Présentation Fonds d amord amorçage age dédid dié à la création

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines M. Lhassane BENHALIMA, Directeur de la Direc-on la Supervision Bancaire BANK AL- MAGHRIB DAKAR 12 juin 2014 Sommaire 1 Aperçu sur le secteur bancaire marocain

Plus en détail

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN

LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN LE MÉCANISME DE DÉVELOPPEMENT PROPRE LE MDP EN AFRIQUE FINANCEMENT ET SOUTIEN INTRODUCTION Dès 2006, les parties au protocole de Kyoto ont reconnu l'importance d'une répartition équilibrée des projets

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Les résultats Clefs du Sommet

Les résultats Clefs du Sommet Les résultats Clefs du Sommet Le Sommet a réaffirmé le développement durable comme un élément central de l'ordre du jour international et a donné la nouvelle impulsion à l'action globale(mondiale) pour

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Propositions BPI - Trésorerie des TPE Juillet 2012

Propositions BPI - Trésorerie des TPE Juillet 2012 www.sdi-pme.fr SYNDICAT DES INDÉPENDANTS Organisation interprofessionnelle patronale regroupant 25.000 artisans, commerçants, TPE et professionnels libéraux SYNDICAT DES INDÉPENDANTS RÉPONDRE AUX BESOINS

Plus en détail

ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT

ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT ENQUÊTE ACCÈS AU FINANCEMENT Réf : FI09AA / 000 003 183 38704 / C1G4 Pour tout renseignement concernant cette enquête, vous pouvez contacter M xxxxxxxxxx - Tél.xx xx xx xx xx - Courriel : xxxxxxxxxx@insee.fr

Plus en détail

L évaluation du climat des affaires au Maroc

L évaluation du climat des affaires au Maroc L évaluation du climat des affaires au Maroc Conférence sur le lancement de la publication de l OCDE Maroc : stratégie de développement du climat des affaires AGENDA Organisée par Le Programme MENA-OCDE

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Programmes de soutien de l'union européenne pour les PME

Programmes de soutien de l'union européenne pour les PME Commission européenne DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES Programmes de soutien de l'union européenne pour les PME Vue d'ensemble des principales possibilités de financement accessibles aux PME européennes

Plus en détail

Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard

Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard Les dispositifs d aide à la création d entreprises dans le Gard Document réalisé par le Conseil général du Gard Direction du Développement de l Economie et de l Emploi Juin 2012 Conseil Conseil PACTE NACRE

Plus en détail

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI DOSSIER PRESSE 1 9 j u i n 2 0 1 3 Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI Signature des protocoles de collaboration entre la SIAGI et les Chambres de métiers et de l artisanat

Plus en détail

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Adrian Gonzalez, Chercheur, Microfinance Information Exchange Dans un récent article du New York Times, Muhammad Yunus a proposé que les gouvernements

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

Un plan d'investissement pour l'europe

Un plan d'investissement pour l'europe Un plan d'investissement pour l'europe Le «triangle vertueux» INVESTISSEMENT RÉFORMES STRUCTURELLES RESPONSABILITÉ BUDGÉTAIRE 1 Un plan d'investissement pour l'europe MOBILISATION DE FINANCEMENTS POUR

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Mission prospective au Maroc

Mission prospective au Maroc 1 Mission prospective au Maroc Casablanca 19-22 Novembre 2012 2 Programme Lundi 19 novembre 2012 (Aller): 15:15 Rendez- vous à Bruxelles National 16:40 Départ de l aéroport de Bruxelles (Royal Air Maroc)

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

STRATÉGIE POUR LE MAROC

STRATÉGIE POUR LE MAROC DOCUMENT DE LA BANQUE EUROPEENNE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIE POUR LE MAROC Les traductions du texte original du document sont fournies par la BERD uniquement pour plus de commodité.

Plus en détail

Création de Fonds Communs de Placement à Risque

Création de Fonds Communs de Placement à Risque LA RÉGION SOUTIENT LES ENTREPRISES LOCALES Création de Fonds Communs de Placement à Risque Pour mieux accompagner la création d entreprise, pour soutenir sa croissance et faciliter sa reprise DOSSIER DE

Plus en détail

Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01

Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01 Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01 Agence Fès Avenue des FAR,immeuble Fès carrefour -2 ème étage bureau n 9 - Fès

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC

L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC Energie MAROC Note sectorielle L AFD ET LE SECTEUR DE L ENERGIE AU MAROC 1/ Présentation générale du secteur Le secteur de l'électricité au Maroc est caractérisé par une très forte dépendance aux énergies

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

Enjeux du plan d'investissement

Enjeux du plan d'investissement Sommaire Enjeux du plan d'investissement Cibles d'investissements Calendrier 1 L'investissement en Europe a souffert durablement après la crise Source : Eurostat Formation brute de capital fixe EU-28,

Plus en détail

L implantation des banques marocaines en Afrique

L implantation des banques marocaines en Afrique L implantation des banques marocaines en Afrique L intégration de l économie marocaine à l économie mondiale est désormais une évidence qui fait l unanimité, le dynamisme de cette intégration a été rendu

Plus en détail

8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014

8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014 8 ème Forum germano-africain de l Energie Hambourg Lundi 14 avril 2014 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Discours 8 ème Forum germano-africain

Plus en détail

L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres

L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres La croissance économique L'économie libanaise et le système bancaire libanais: Faits et chiffres 1- Le Liban a connu une croissance économique exceptionnelle et solide à partir de 2007 jusqu'en 2010, le

Plus en détail

La Banque européenne d investissement en bref

La Banque européenne d investissement en bref La Banque européenne d investissement en bref En tant que banque de l Union européenne (UE), la Banque européenne d investissement (BEI) apporte ses financements et son savoir-faire à l appui de projets

Plus en détail

RENCONTRE PRESSE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, HISTOIRE, ENJEUX ET PERSPECTIVES

RENCONTRE PRESSE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, HISTOIRE, ENJEUX ET PERSPECTIVES SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, HISTOIRE, ENJEUX ET PERSPECTIVES Casablanca, le 29 mai 2013, Fière de ses racines marocaines, Forte de son appartenance à un grand groupe bancaire international. C est en 1913 que la

Plus en détail

Croître ensemble, vivre ensemble

Croître ensemble, vivre ensemble l afd en méditerranée et au moyen-orient Marc Deballon AFD Thierry Latreille Croître ensemble, vivre ensemble L Agence Française de Développement intervient depuis 20 ans dans le pourtour de la Méditerranée.

Plus en détail

http://bookshop.europa.eu/fr/affaires-maritimes-et-p-che-en-europe-pbklan14065/?catalogcategoryid=jvgkabstiqsaaaejlicy4e5k

http://bookshop.europa.eu/fr/affaires-maritimes-et-p-che-en-europe-pbklan14065/?catalogcategoryid=jvgkabstiqsaaaejlicy4e5k Tour d'europe n 66 - février 2015 ACTUALITÉ ENTREPRISE Soutenir l'accès des PME et des ETI aux financements Banque européenne d'investissement (BEI INFO, N 156, Décembre 2014, 23 p.), - DOC00319629 Encourager

Plus en détail

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie

Plus en détail

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010

Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 CEA-AN/AH/FD/10/3 Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Réunion d experts Financement du développement en Afrique du Nord Rabat, Maroc, 19-21 octobre 2010 LE

Plus en détail

Economie solidaire : présentation de la FEBEA

Economie solidaire : présentation de la FEBEA Economie solidaire : présentation de la FEBEA BIM - 29 juin 2004 Anne-Claude CREUSOT Le 25 mai dernier, nous faisions un tour d'horizon des produits d'épargne solidaire et éthique en. Aujourd'hui, le BIM

Plus en détail

credit crunch ou non?

credit crunch ou non? ANALYSE FEB Financement des investissements : credit crunch ou non? Octobre 2013 8,1% II recul des investissements en comparaison avec leur niveau le plus élevé avant la crise 13,9% II l augmentation de

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail