L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L affacturage en Afrique : Opportunités et défis"

Transcription

1 L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014 sur l'affacturage Lagos, Nigeria - 13 juin 2014

2 1. Afreximbank a l'honneur d'organiser ce séminaire pour les organismes de réglementation, les législateurs et les affactureurs afin qu'ils puissent partager leur vision de l'importance que revêt la création d'un cadre juridique favorable à l'affacturage en Afrique 2. Nous accordons beaucoup de valeur à l'échange d'idées autour de la création d'un tel cadre juridique pour l'afrique et espérons développer le potentiel de l'affacturage en Afrique grâce à un travail de collaboration (2)

3 Qui sommes-nous? La Banque Africaine d'import-export est une institution financière africaine multilatérale qui détient un mandat de financement et de promotion du commerce intra et extraafricain La banque a été fondée en Son siège est situé au Caire, en Égypte La banque compte 2 branches : une à Abuja au Nigeria, l'autre à Harare au Zimbabwe (3)

4 Qui sommes-nous? (suite) La banque dispose d'un capital autorisé de 5 milliards USD détenu par 4 classes d'actionnaires : Classe A, États africains, institutions financières africaines régionales et sous-régionales et organismes économiques ; Classe B, institutions financières africaines et investisseurs privés ; Classe C, investisseurs non-africains ; la Classe D est une nouvelle catégorie créée en déc au sein de laquelle des parts peuvent être allouées à toute personne/entité Nous comptons actuellement 125 actionnaires (4)

5 L'affacturage en Afrique aujourd'hui L'Afrique ne fait pas partie des acteurs majeurs du marché mondial de l'affacturage Sur les 2000 milliards EUR de transactions mondiales d'affacturage enregistrés en 2012, l'afrique ne représente que 1,2 % Seuls quatre États africains y ont contribué : l'afrique du Sud, la Tunisie, le Maroc et l'égypte (5)

6 L'affacturage en Afrique aujourd'hui (suite) Un grand nombre de banques et de filiales bancaires proposent des services d'affacturage Les entreprises indépendantes d'affacturage sont peu nombreuses Le marché est réduit ; 80 % des activités d'affacturage sur le continent ne traversent pas les frontières (6)

7 L'affacturage en Afrique aujourd'hui (suite) Les capacités limitées de l'assurance-crédit freinent les entreprises d'affacturage en Afrique Services limités à l'acquisition de créances et à la gestion de comptes clients Offres d'assurance-crédit sélectives et dépendantes de la disponibilité de l'assurance Capitaux et chiffres d'affaires des affactureurs relativement peu élevés En moyenne, les chiffres d'affaires s'élèvent respectivement à 880 millions et 248 millions EUR au Maroc et en Tunisie, ce qui limite l'ampleur des activités que ces pays peuvent entreprendre (7)

8 L'affacturage en Afrique aujourd'hui (suite) Forte concentration des secteurs participants, malgré leur nombre peu élevé Peut mener à un oligopole et brider l'efficience L'innovation n'est pas favorisée L'entrée sur le marché est toujours plus chère (8)

9 Les défis du développement de l'affacturage en Afrique : les raisons d'un échec Connaissances très limitées du produit en Afrique Peu voire pas d'efforts fournis par les gouvernements et les groupes internationaux d'affacturage pour promouvoir cette activité L'idée qu'à l'exception de l'afrique du Sud et du nord de l'afrique, les autres pays du continent présentent des risques inacceptables Les membres des groupes internationaux d'affacturage ne considèrent pas l'afrique comme une puissance économique mondiale (9)

10 Les défis du développement de l'affacturage en Afrique : les raisons d'un échec (suite) Les gouvernements et organismes de régulation considèrent la portée de l'affacturage trop réduite puisque les exportateurs proposent peu ou pas de crédits aux acquéreurs Peu d'intérêt pour l'affacturage en Afrique de la part des entreprises Paiement des exports majoritairement sous forme "comptant contre documents" Les acquéreurs étaient en grande partie des entreprises solvables comme Cargill, Glencore etc (10)

11 Les défis du développement de l'affacturage en Afrique : les raisons d'un échec (suite) Conséquence du manque d'intérêt et de soutien de la part des entreprises et des organismes de régulation : poursuivre les activités d'affacturage n'était plus rentable pour les banques Manque d'infrastructures auxiliaires : la mise en place de lois et d'un cadre de réglementations a contribué à la hausse des coûts de l'adaptation des documents légaux (jusqu'à 5 % dans certains pays) Ainsi, l'absence des services d'information concernant les crédits et les assurances-crédits a fait augmenter les risques d'offres d'affacturage à des niveaux inacceptables (11)

12 Opportunités Les opportunités pour l'affacturage en Afrique sont vastes, notamment : on estime que le volume d'affacturage en Afrique passera de 24 milliards EUR en 2012 à 90 milliards EUR en 2017 et à 200 milliards EUR d'ici Les pays qui porteront cette hausse sont : Kenya, Nigeria, Ghana, Côte d'ivoire, Zimbabwe, Zambie, Mozambique et Sénégal Les secteurs qui porteront cette hausse sont : services pétroliers et miniers (Nigeria et Zambie), télécommunications et commerce de détail (12)

13 Opportunités (suite) Les moteurs de la hausse prévue des résultats de l'affacturage, comme indiquée ci-avant, sont : l'émergence de la classe moyenne (devrait compter 100 millions d'individus en 2015) qui conduit à la commercialisation de "produits affacturables" L'augmentation des échanges de marchandises entre l'afrique et d'autres économies émergentes (Brésil, Inde, Chine etc.) qui devrait créer des opportunités pour l'affacturage, considéré comme l'un des outils de réduction des risques les plus efficaces pour l'entrée sur de nouveaux marchés (13)

14 Opportunités (suite) Le volume croissant d'échanges intra-africains a plus que quadruplé depuis 2010 La plus grande partie des échanges a désormais lieu dans le cadre de transactions à compte ouvert et les crédits sont accordés à des acheteurs avec, par ailleurs, la possibilité d'affacturer des marchandises La croissance économique combinée à un fort développement vont accroître le recours à l'affacturage. Le FMI prévoit que 7 des 10 économies aux croissances les plus rapides en seront africaines La paix, la stabilité, l'efficience juridique et un cadre réglementaire apparaissent sur le continent (14)

15 Comment tirer profit de ces opportunités Améliorer les réformes réglementaires Rendre l'affacturage plus visible Développer l'assurance-crédit Attirer plus d'affactureurs sur le continent Offrir des formations Obtenir le soutien des gouvernements (15)

16 Merci (16)

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par Mme Kanayo Awani Directrice, Financement du commerce et Agences African Export-Import Bank Présenté au séminaire 2014 sur l affacturage Lusaka, Zambie

Plus en détail

Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique

Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique Le rôle d Afreximbank dans la promotion de l affacturage en Afrique Par Mme Kanayo Awani Directrice, Financement du commerce et Agences (AFREXIMBANK) Présentation lors du séminaire d Afreximbank sur l

Plus en détail

Nouvelles opportunités pour le financement du commerce africain. Mme Kanayo AWANI, Afreximbank.

Nouvelles opportunités pour le financement du commerce africain. Mme Kanayo AWANI, Afreximbank. Briefing de Bruxelles sur le développement n 35 Révolutionner le financement des chaînes de valeur agricoles 5 Mars 2014 http://bruxellesbriefings.net/ Nouvelles opportunités pour le financement du commerce

Plus en détail

AFRICAN EXPORT-IMPORT BANK BANQUE AFRICAINE D'IMPORT-EXPORT (AFREXIMBANK) LE RÔLE D'AFREXIMBANK DANS LE SOUTIEN DU CREDIT A L'EXPORTATION EN AFRIQUE

AFRICAN EXPORT-IMPORT BANK BANQUE AFRICAINE D'IMPORT-EXPORT (AFREXIMBANK) LE RÔLE D'AFREXIMBANK DANS LE SOUTIEN DU CREDIT A L'EXPORTATION EN AFRIQUE AFRICAN EXPORT-IMPORT BANK BANQUE AFRICAINE D'IMPORT-EXPORT (AFREXIMBANK) LE RÔLE D'AFREXIMBANK DANS LE SOUTIEN DU CREDIT A L'EXPORTATION EN AFRIQUE PAR J.L. EKRA VICE PRESIDENT EXECUTIF (AFREXIMBANK)

Plus en détail

Le concept d affacturage. Évolution Développements actuels Défis

Le concept d affacturage. Évolution Développements actuels Défis Le concept d affacturage Évolution Développements actuels Défis Peter Brinsley, Directeur de Point Forward Séminaire Afreximbank, Lusaka, novembre 2014 Concept Recouvrement de créances Dettes commerciales

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Attrait des marchés frontières

Attrait des marchés frontières CONFÉRENCE OFI INNOVATIONS ET RECOMMANDATIONS 2015 OFI ASSET MANAGEMENT Attrait des marchés frontières Zin BEKKALI CEO and Group CIO, SILK INVEST 2 Silk Invest, spécialiste reconnu des marchés frontières

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne Perspectives économiques régionales de l Afrique subsaharienne FMI, Département Afrique

Plus en détail

-------------------------

------------------------- ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) -------------------------------------- SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ABCA POUR L'ANNEE 2015 SUR LE THEME : «CADRES DE POLITIQUE MONETAIRE EN AFRIQUE DANS

Plus en détail

LA BANQUE EUROPÉENNE D'INVESTISSEMENT

LA BANQUE EUROPÉENNE D'INVESTISSEMENT LA BANQUE EUROPÉENNE D'INVESTISSEMENT La Banque européenne d'investissement (BEI) promeut les objectifs de l'union en fournissant des fonds pour financer des projets à long terme, ainsi qu'en octroyant

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE DOCUMENT DE TRAVAIL

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE DOCUMENT DE TRAVAIL ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE PARITAIRE ACP-UE Commission du développement économique, des finances et du commerce 17.05.2013 DOCUMENT DE TRAVAIL sur la coopération sud-sud et la coopération triangulaire: opportunités

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT 1 Agenda Présentation de l ICIEC Activités de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC en Afrique 2 Filales du Groupe BID 3 Présentation de l ICIEC Membre du Groupe de

Plus en détail

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Seminar on Finance and Business development Services for Entrepreneurship Development Le factoring dans le monde Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Abdeljabar

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee

6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee 6EME ASSEMBLEE GENERALE & 10 ème COMITE EXECUTIF DE L ALLIANCE AFRICAINE POUR LE COMMERCE ELECTRONIQUE 6 th General Assembly & 10 Executive Committee Meetings 2-3 Feb 2015 Dakar-Senegal PRESSE http://www.africanmanager.com/180498.html

Plus en détail

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce Les solutions d une banque panafricaine Etat des lieux, Opportunités et Défis Edward George, Directeur de Recherche des Matières Premières Agricoles 26

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

Interview de Monsieur le Président - Dubaï 2014

Interview de Monsieur le Président - Dubaï 2014 1 Interview de Monsieur le Président - Dubaï 2014 1. Quel est le bilan des projets de développement financés par la BOAD dans les pays d Afrique de l Ouest, à ce jour, et les investissements nécessaires

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Affacturage : concept, évolution et défis Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Evolution - Les débuts de l affacturage Initialement utilisé pour le commerce international. Les affactureurs agissent

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

Prêts pour exploitants agricoles et PME

Prêts pour exploitants agricoles et PME Prêts pour exploitants agricoles et PME Conférence AgriFin 21 août 2013 Hans Balyamujura Table des matières 1. Présence de Barclays Africa et adaptation des solutions. 2. Prêts à l agriculture. 3. Produits

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2013/6 Distr. générale 27 mars 2013 Original: français Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la facilitation du

Plus en détail

Comment sécuriser votre poste client?

Comment sécuriser votre poste client? Financements + Services Comment sécuriser votre poste client? Sommaire Les préoccupations financières des entreprises et les délais de paiement Le poste client: un actif stratégique La solution affacturage

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte WP Board 1062/10 17 juin 2010 Original : anglais Projet/Fonds commun F Comité exécutif / Conseil international du Café 21 24 septembre 2010 Londres, Angleterre Amélioration de la transformation et de l

Plus en détail

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES Paris, le 3 décembre 2013 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, 1ER RÉSEAU DE BANQUE UNIVERSELLE EN AFRIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES Fort de son engagement en Afrique, Société Générale sera l'un des principaux partenaires

Plus en détail

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com BNETD ILEAP/JEICP TELESERVICES ET APE Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com Atelier sur Le rôle des négociations commerciales et des groupements de fournisseurs

Plus en détail

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest Conférence Partager le Savoir à travers la Méditerranée (7) E. HOUNGNINOU Tunis, le 18 Mai 2012 Introduction Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Maroc Bibliométrie numéro 9

Maroc Bibliométrie numéro 9 Maroc Bibliométrie numéro 9 année 2013 CNRST IMIST Institut Marocain de l Information Scientifique et Technique éditorial a Recherche et Développement (R&D) au service du phosphate marocain e développement

Plus en détail

-------------------------

------------------------- ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) -------------------------------------- SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ABCA POUR L'ANNEE 2014 SUR LE THEME : «PREALABLES NECESSAIRES POUR L AMELIORATION ET

Plus en détail

PROFIL REGIONAL DE L AFRIQUE DU NORD VUE D'ENSEMBLE

PROFIL REGIONAL DE L AFRIQUE DU NORD VUE D'ENSEMBLE PROFIL REGIONAL DE L AFRIQUE DU NORD VUE D'ENSEMBLE L Afrique du Nord, définie dans ce profil régionale comme les cinq pays siégeant à l'extrémité nord du continent: le Maroc, l'algérie, la Tunisie, la

Plus en détail

PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE

PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE Conf. OIE 2013, Mankor A. A. Mankor Consultant 1 Original : français Résumé : Le continent africain produit environ 4

Plus en détail

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique NOTE DE SYNTHÈSE POUR LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE AFRICAINE 2013 L INTÉGRATION RÉGIONALE EN AFRIQUE 28-30 octobre 2013 JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD Groupe de la Banque africaine de développement Commission

Plus en détail

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE NOTE INTERNE DIRECTION DE L INTERNATIONAL ET DE L UNIVERSITE POLE AFRIQUE ET MEDITERRANEE DECEMBRE 2014 ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE Bpifrance accompagne le développement des entreprises

Plus en détail

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Mamadou Lamine BA, Directeur Environnement des Affaires APIX Promoteur African Investment Academy 3 ème Salon international des

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

SEMINAIRE / ATELIER D AFREXIMBANK SUR LES FONDAMENTAUX DU FINANCEMENT STRUCTURE DU COMMERCE

SEMINAIRE / ATELIER D AFREXIMBANK SUR LES FONDAMENTAUX DU FINANCEMENT STRUCTURE DU COMMERCE SEMINAIRE / ATELIER D AFREXIMBANK SUR LES FONDAMENTAUX DU FINANCEMENT STRUCTURE DU COMMERCE 04-06 Novembre, 2014 Lusaka-Zambie Organisé par AFREXIMBANK En Coopération avec La Banque Centrale de Zambie

Plus en détail

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015 Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED 25-27 March 2015 Expérience de la CEDEAO By Raphael Koffi Economic Community of West African

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

Croissance et développement en Afrique subsaharienne

Croissance et développement en Afrique subsaharienne Croissance et développement en Afrique subsaharienne Thèmes La création de richesses et la croissance économique 2.1 Les finalités de la croissance Le développement économique 2.2 La dynamique de la croissance

Plus en détail

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité...

GUIDE DE L AFFACTURAGE. Travailler en toute sécurité... GUIDE DE L AFFACTURAGE Travailler en toute sécurité... Édition 2009 GUIDE DE L AFFACTURAGE Sommaire 1 Histoire de l affacturage 2 Qu est-ce que l affacturage 3 Les étapes de l affacturage 4 Le prix de

Plus en détail

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN)

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Dr. Giorgio Gualberti Banque Africaine de Développement CTCN Forum Régional pour les Entités Nationales Désignées 24-26 Juin

Plus en détail

AFRIQUE DU SUD 3 - GÉANT DU CONTINENT AFRICAIN? L économie sud-africaine. Les voisins frontaliers. La puissance régionale

AFRIQUE DU SUD 3 - GÉANT DU CONTINENT AFRICAIN? L économie sud-africaine. Les voisins frontaliers. La puissance régionale AFRIQUE DU SUD 3 - GÉANT DU CONTINENT AFRICAIN? Recherches et écriture: LEPAC / Frank Tétart Réalisation : Frédéric Lernoud Graphisme : Anne Criou à 22:30 Dix ans après la fin de l apartheid, l Afrique

Plus en détail

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS PROMOTION DE LA CAPACITE FINANCIERE ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS EN AFRIQUE : UNE AVANCEE EN FAVEUR DE L'INCLUSION FINANCIERE EN AFRIQUE (ACCRA, les 8 et 9 septembre 2009 ) «L'IMPORTANCE D'UN

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC.

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC. 3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014 Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC 31 Janvier 2014 1 Potentiel, risque et concurrence en Afrique: une cartographie exclusive

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Dossier de presse. Orange Collecte

Dossier de presse. Orange Collecte Dossier de presse Orange Collecte Septembre 2015 Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com 1 Sommaire 1. Orange Collecte, première

Plus en détail

Le partage de la rente minière: Un enjeu budgétaire en Afrique

Le partage de la rente minière: Un enjeu budgétaire en Afrique Le partage de la rente minière: Un enjeu budgétaire en Afrique B. Laporte (CERDI), C. de Quatrebarbes (FERDI), Y. Bouterige (FERDI) Du 1 au 4 Décembre 2015, Dakar Les enjeux de la fiscalisation du secteur

Plus en détail

Part de l Afrique dans les Investissements directs

Part de l Afrique dans les Investissements directs Session internationale de formation sur la Finance et l Investissement Part de l Afrique dans les Investissements directs étrangers et Perspectives d avenir Par Dr. Malick SANE Directeur du LAPOCOM Coordonnateur

Plus en détail

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil GRANT THORNTON SENEGAL Un acteur majeur de l Audit et du Conseil Grant Thornton Sénégal 2 Qui sommes nous? Grant Thornton, 5 ème groupe d audit et de conseil au monde, est une organisation puissante et

Plus en détail

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique.

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique. Dossier de presse Présentation du Groupe Créé en 1985 le groupe Necotrans est un acteur clé de la logistique internationale avec un chiffre d affaires de plus de 950 millions d euros et 3500 collaborateurs

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL.I) INSTRUMENTS DE PAIEMENT: A) LE CHÈQUE: - Chèque: Moyen de paiement à vue. - Chèque bancaire: Il présente une garantie bancaire. - Chèque de l'entreprise Il

Plus en détail

Forum sur la Gouvernance forestière en Afrique Centrale: Perspectives du marché régional. Par Mme Célestine NTSAME-OKWO

Forum sur la Gouvernance forestière en Afrique Centrale: Perspectives du marché régional. Par Mme Célestine NTSAME-OKWO Forum sur la Gouvernance forestière en Afrique Centrale: Perspectives du marché régional Par Mme Célestine NTSAME-OKWO Représentant Régional de l OIBT pour l Afrique Introduction Généralités sur les 5pays

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

ETUDES DEPF. 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain?

ETUDES DEPF. 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? ETUDES DEPF 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? Avril 2015 2 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? Table

Plus en détail

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains

Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Stratégies chinoises de financement et de pénétration des marchés africains Ibrahim Magassa 1 La disparition du monde bipolaire à la fin des années 1980 s est traduite sur le plan de l économie géopolitique

Plus en détail

Soutenir la microf inance. responsable

Soutenir la microf inance. responsable Soutenir la microf inance responsable L ACCÈS AU CRÉDIT POUR TOUS : UN SECTEUR PRIORITAIRE Dans de nombreux pays, la grande majorité de la population est exclue du système bancaire. L accès aux services

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Dist] LIMITBB : E/ECA/TRADE/91/25 17 octobre 1991 NATIONS UNIES FRAN^AIS CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'AFRIQUE L'ASSURANCE CREDIT A L'EXPORTATION PERSPECTIVES EN AFRIQUE Page

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole

Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole Expérience de la BAD dans le financement de la chaîne de valeur agricole Agri Food Chains: Opportunities and challenges Bruxelles 10 avril 2013 La BAD en bref Mission: Promouvoir le développement économique

Plus en détail

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER 1 Présenté par: BONZOUGOU ABDOULLAHI Conseiller Technique du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé Plan de la Présentation

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ----------------------

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- Direction de la Recherche et de la Statistique APPUIS

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

La Première Conférence Panafricaine sur la Transformation et l Emergence du Continent

La Première Conférence Panafricaine sur la Transformation et l Emergence du Continent La Première Conférence Panafricaine sur la Transformation et l Emergence du Continent QUEL ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, QUEL ENCADREMENT REGLEMENTAIRE ET QUEL ENTREPRENARIAT NATIONAL A DEVELOPPER POUR ATTIRER

Plus en détail

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique La sous-catégorie Gestion Publique évalue la transparence dans la passation des marchés publics, dans la gestion des entreprises publiques

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE 1 DIAPOSITIVE Monsieur le co-président, mesdames, messieurs, Je suis le LCL Fabrice Delaître chargé de l assistance opérationnelle au sein du CIDHG et c est à ce titre que je vais vous exposer aujourd

Plus en détail

REV 1 PLAN D'ACTION POUR LE RENFORCEMENT DU COMMERCE INTRA- AFRICAIN ET L ACCELERATION DE LA CREATION D'UNE ZONE PANAFRICAINE DE LIBRE ECHANGE (ZLE)

REV 1 PLAN D'ACTION POUR LE RENFORCEMENT DU COMMERCE INTRA- AFRICAIN ET L ACCELERATION DE LA CREATION D'UNE ZONE PANAFRICAINE DE LIBRE ECHANGE (ZLE) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 011-551 7700 Fax : 011-551 7844 website : www. africa-union.org Original : Anglais REV 1 PLAN D'ACTION POUR

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES www.oc.gov.ma 2007 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source. 1 TABLE

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

DWS Investments Société de gestion du Groupe Deutsche Bank

DWS Investments Société de gestion du Groupe Deutsche Bank DWS Investments Société de gestion du Groupe Deutsche Bank Le Groupe Deutsche Bank Culture d excellence depuis 1870 Banque d investissement internationale de premier plan, dotée d un solide réseau de clientèle

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle

Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle 7 Intégration financière en Afrique 7.1. Introduction Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle important dans le développement économique, en ce qu ils améliorent

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

Attijariwafa bank Présentation. Conseil d administration. Chiffres-clés Consolidés / IFRS. Réseau et effectifs Décembre 2014

Attijariwafa bank Présentation. Conseil d administration. Chiffres-clés Consolidés / IFRS. Réseau et effectifs Décembre 2014 Février 2015 Attijariwafa bank Présentation Attijariwafa bank est le premier groupe bancaire et financier du Maghreb et de l UEMOA (Union Économique et Monétaire Ouest Africaine) et acteur de référence

Plus en détail

26 avril 2013. Réglementation et contrôle appuyant les marché d'assurance inclusifs. Lomé Togo 1

26 avril 2013. Réglementation et contrôle appuyant les marché d'assurance inclusifs. Lomé Togo 1 Questions sur la réglementation et le contrôle de la Micro-assurance (2007) et le Papier d'application sur la réglementation et le contrôle appuyant les marchés (2012) 3 ème Congrès Actuariel Africain

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

2.2.1. La croissance et le commerce international

2.2.1. La croissance et le commerce international 2.2.1. La croissance et le commerce international Il existe une certaine interdépendance entre l'évolution des termes de l échange et la croissance des économies ouvertes. Cependant, les résultats de l'analyse

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB)

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Sonia Drobysz, Juriste Atelier National de la Mise en Œuvre de la Convention sur l Interdiction des Armes

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail