!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!"

Transcription

1 !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

2 Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L accès! La transition!

3 Fonds d emprunt Québec! Fondé en 1997;! Est une entreprise d économie sociale incorporée (OBNL)! et enregistrée comme organisme de bienfaisance auprès de! l Agence du revenu du Canada;! Supporte des projets sur tout le territoire de la région de la! Capitale-Nationale.! Mission! Mobiliser des investisseurs pour donner accès au crédit et accompagner des personnes à faible revenu porteuses d un projet d entreprise.!

4 Fonds d emprunt Québec! Partenaires (travaux conjoints, des collaborations ou ententes de services)! Ministère des Finances et de l Économie du Québec (MFE)!! CLD de Québec! Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)!! CDEC de Québec! Association des femmes entrepreneures de Québec!! Centre Louis-Jolliet! La Commission scolaire de la Capitale!!!! Emploi-Québec et plusieurs organismes d employabilité! Partenaires de la Mutuelle de microfinance (Québec) au prédémarrage! CLD de Québec!!! Bureau de la Capitale-Nationale (BCN)! Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Capitale-Nationale! RISQ (Réseau d investissement social du Québec)! Conférences et formations! Université d été à l Université Laval, Assise DID Desjardins, Colloque annuel de la Fondation de l entrepreneurship, Musée de la Civilisation, ENAP (École nationale d administration publique), Université féministe d été et ACFAS.!

5 Fonds d emprunt Québec! Investisseurs! Entreprises privées! Fondations! Desjardins! Individus! Syndicats! Communautés religieuses! Connu et reconnu dans le milieu! Membre fondateur du Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC) ;! Membre du Pôle régional d économie sociale de la Capitale-Nationale ;! Partenaire signataire de l entente spécifique en économie sociale gérée par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Capitale-Nationale.

6 Fonds d emprunt Québec! À l international! Accueil d invités étrangers avec":! CECI (Centre d étude et coopération internationale)! SOCODEVI (Société de coopération pour le développement)! DID (Développement Internationale Desjardins)! Mandats d assistance technique ou de formation":! Université Senghor, Égypte! Université Lyon, France! Bamako, Mali! Port au Prince, Haïti!

7 Fonds d emprunt Québec! SERVICES ET RÉSULTATS! Services! Microcrédit (prêts jusqu à $)! Formations en lancement et prédémarrage d entreprise! Consultation!!! Après 15 ans (au 31 mars 2012)! 2,7 M $ prêtés générant 11,5 M $ de coûts de projets;! 1,4 M $ de capital à prêter;! 2500 de personnes accompagnées;! 550 emplois générés;! Taux de survie de 68 % des entreprise après 5 ans! (alors qu il est de 33 % au Québec);! Taux de remboursement de 91 %!

8 !Des besoins croissants!!qui guident l évolution!!du Fonds d emprunt Québec!!!!La recherche d un modèle d affaires qui!!!!nous permet d être plus performant!!!!pour répondre à ces besoins.!

9 La crise financière de a accéléré la réflexion que nous avions commencé pour mieux répondre aux besoins croissants de personnes avec lesquelles nous travaillons.! Nous avons regardé des modèles qui existent en Afrique, en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis, et nous avons décidé d implanter une organisation de microfinance.!

10 Fonds d emprunt Québec! MICROCRÉDIT! Crédits de faible montant à des personnes de revenu précaire pour les aider à conduire des activités productives ou génératrices de revenus leur permettant ainsi de développer leurs entreprises. Mutuelle! de microfinance (Québec)! MICROFINANCE! La fourniture d un ensemble de produits financiers (crédit, épargne, assurance)! à tous ceux qui sont exclus du système financier classique ou formel.!

11 Mutuelle de microfinance (Québec)! Mission de la Mutuelle! Offrir des produits et services financiers aux personnes ayant des difficultés d accès aux réseaux financiers traditionnels et établir pour ces personnes un processus d accompagnement et d éducation visant le développement de leur autonomie et de leur sécurité financière.! Mission du Fonds d emprunt Québec! Mobiliser des investisseurs pour donner accès au crédit et accompagner des personnes à faible revenu porteuses d un projet d entreprise. En route vers une Mutuelle de microfinance :! La loi d intérêt privé numéro 201 (adoptée le 7 décembre 2012), inspirée essentiellement de :! Loi sur les mutuelles d assurance;! Loi sur les Sociétés de fiducie et les sociétés d épargne.!

12 !Notre choix! Mutuelle de microfinance (Québec)! Une innovation au Québec et au Canada!!Une Mutuelle de microfinance plutôt qu une entreprise privée!!!- Une entreprise collective;!!!- L économie sociale et solidaire.! Les avantages d une Mutuelle pour les entrepreneurs!!!- Accès à une offre intégrée de services;!!!- Avoir son mot à dire en étant membre;!!!- Rayonnement plus grand pour les membres.!

13 Mutuelle de microfinance (Québec)! La Mutuelle de Microfinance (Québec)! Est un personne morale de droit privé ;! A son siège sur le territoire de la ville de Québec.! Membres! 1. Les utilisateurs des produits et services offerts par la Mutuelle, avec part sociale de 5 $ ;! 2. Les détenteurs de parts privilégiées de la Mutuelle qui ont versé une contrepartie supérieure à $ pour l émission de ces parts ;! 3. Le Fonds d emprunt Québec.!

14 Mutuelle de microfinance (Québec)! Services! Microcrédit! Micro-épargne! Micro-assurance! Formation Investisseurs! Membres! Institutions financières! Fondations privées! Entreprises privées! Autres! Dans les 5 prochaines années! $ de capitalisation! Plus de nouveaux clients! Plus de demandes de" prêts traitées! Plus de emplois générés!

15 Les étapes franchies :! Prédémarrage!!! Loi d intérêt privé adoptée le 7 décembre 2012 par l Assemblée nationale du Québec.! La rencontre d organisation le 20 février 2013!!!- Élection du conseil d administration ;!!!- Adoption du règlement intérieur! Documentation et processus en fonction de l institution! Système technologique! À venir prochainement! Lancement public de la Mutuelle. Présentation :!!- Des premiers membres ;!!- Des nouveaux services ;!!- De la nouvelle image.! Mutuelle de microfinance (Québec)!

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec Cabinet du ministre Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie Gouvernement du Québec Lancement de la Mutuelle de microfinance (Québec) Québec Le 14 mai 2013

Plus en détail

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable 1 Finance socialement responsable Marguerite Mendell Université Concordia CRISES-HEC

Plus en détail

Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale. Marguerite Mendell, Université Concordia

Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale. Marguerite Mendell, Université Concordia OCDE Séminaires sur le développement des capacités communautaires Le nouveau rôle des organisations de l économie sociale: perspectives économique et sociale Marguerite Mendell, Université Concordia 1

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR Mauro-F. Malservisi Max N. tereraho No 1097-090 La Chaire de coopération

Plus en détail

Le financement de l économie sociale au Québec. Financing social economy in Québec. La financiación de la economía social en Quebec

Le financement de l économie sociale au Québec. Financing social economy in Québec. La financiación de la economía social en Quebec Le financement de l économie sociale au Québec Financing social economy in Québec La financiación de la economía social en Quebec Il finanziamento dell'economia sociale in Quebec Die Finanzierung der Sozialwirtschaft

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 À l origine de la Coopérative de développement

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi sur la Banque de développement économique du Québec présenté par le Chantier de l économie sociale

Mémoire sur le projet de Loi sur la Banque de développement économique du Québec présenté par le Chantier de l économie sociale Mémoire sur le projet de Loi sur la Banque de développement économique du Québec présenté par le Chantier de l économie sociale Aux auditions publiques sur le projet de loi n 36, Loi sur la Banque de développement

Plus en détail

Le social dans l économie: Un incontournable dans Lanaudière 21 mai 2008

Le social dans l économie: Un incontournable dans Lanaudière 21 mai 2008 Le social dans l économie: Un incontournable dans Lanaudière 21 mai 2008 La Fiducie: une réponse aux besoins exprimés Entreprises d économie sociale: Des produits autres que de la subvention et des prêts

Plus en détail

Crédit communautaire

Crédit communautaire Crédit communautaire Le Réseau québécois du crédit communautaire regroupe des organisations spécialisées dans le capital de risque avec une capitalisation privée. Deux volets de services sont offerts:

Plus en détail

Gouvernance de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Mission. Produits d investissement pour les entreprises d économie sociale

Gouvernance de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Mission. Produits d investissement pour les entreprises d économie sociale Gouvernance de la Fiducie du Chantier de l économie sociale Conseil des fiduciaires Michel A. Bastien, Fonds de solidarité FTQ Manon Brassard, Développement économique Canada Edith Cyr, Chantier de l économie

Plus en détail

Mémoire sur le projet de loi-cadre n o 27, Loi sur l économie sociale

Mémoire sur le projet de loi-cadre n o 27, Loi sur l économie sociale 2013 Mémoire sur le projet de loi-cadre n o 27, Loi sur l économie sociale Présenté à la Commission de l aménagement du territoire, de l Assemblée nationale du Québec Présenté le 21 mai 2013 1 Avant-propos

Plus en détail

Financement de l économie sociale au Québec : Estimation de la taille du marché & nouvelles idées

Financement de l économie sociale au Québec : Estimation de la taille du marché & nouvelles idées 2013RP-09 Financement de l économie sociale au Québec : Estimation de la taille du marché & nouvelles idées Bryan Campbell, Laurence Allaire, Robert Normand, Lydia Yakonowsky Rapport de projet Project

Plus en détail

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA)

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) pour un nouveau partenariat d affaires employeur - employés 12 Juin 2012 Madame Marie-Claude Boisvert, Chef de l exploitation, Desjardins Capital de risque

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée le 17 septembre 2015 Table des matières 1 Fondement de la politique... 3 1.1 Mission... 3 1.2 Principe... 3 1.3 Support aux promoteurs... 3 1.4 Financement

Plus en détail

Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec

Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec 2013 Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec Présenté à la Commission de l économie et du travail, de l Assemblée nationale du Québec Présenté le 17

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Rapport annuel 2012 2013 EN ROUTE VERS LA MICROFINANCE. Au FONDS, C EST VRAI

Rapport annuel 2012 2013 EN ROUTE VERS LA MICROFINANCE. Au FONDS, C EST VRAI Rapport annuel 2012 2013 EN ROUTE VERS LA MICROFINANCE Au FONDS, C EST VRAI Rapport annuel 2012-2013 MOT DE LA PRÉSIDENTE ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Engagés dans l innovation financière. Nous désirons

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM)

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Préambule La politique d investissement du CLD de la Matawinie repose sur deux (2) bases fondamentales : La première base, celle

Plus en détail

Base de Données sur les Institutions de Microfinance

Base de Données sur les Institutions de Microfinance ] Base de Données sur les Institutions de Microfinance Présentation des Résultats Juin 2005 #11, Rue Lechaud / Bourdon (entrée Rue Marcadieu) Port-au-Prince, Haïti tél. : 245-9547, 245-0276, 245-4721 Description

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Dossier de presse Septembre 2012 Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre

Plus en détail

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE LES COOPÉRATIVES JEUNESSE DE SERVICES : APPRENTISSAGE MULTIDIMENSIONNEL, IMPACT ÉDUCATIF ET COMPLÉMENTARITÉ À L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE PAR Jean-Marc Fontan Marie Bouchard No 0997-085 La Chaire de coopération

Plus en détail

(RIC, RID, RÉER-COOP)

(RIC, RID, RÉER-COOP) Plan de présentation 1. Définition et Modèle 2. Objectifs (Capitalisation et Relève PME) 3. Avantages 4. Obligations légales 5. Conditions de succès 6. Entreprise type - future 7. Démarche d implantation

Plus en détail

CAPFinance. Coordination : Gilles L. Bourque

CAPFinance. Coordination : Gilles L. Bourque Coordination : Gilles L. Bourque Équipes de recherche Chaire d éthique appliquée : Allison Marchildon Louise Campeau avec la collaboration de Johanne Bérard CAP finance : Marguerite Mendell Valérie Bourdeau

Plus en détail

Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud

Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud Trois courts textes de Louis Favreau avec la collaboration d Ernesto Molina et Louis Pilote 1. La pertinence sociale d

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Le Chantier gestionnaire d un fonds de capital patient en économie sociale

Le Chantier gestionnaire d un fonds de capital patient en économie sociale Projet de loi 124 : appel à la mobilisation générale Le 25 octobre dernier, la ministre de la Famille, madame Carole Théberge, déposait un projet de loi qui risque de bouleverser la structure des centres

Plus en détail

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV Inades Formation Secrétariat Général FONSDEV Inades-Formation Secrétariat Général 08 B. P. : 8 Abidjan 08 Côte d Ivoire - Tél. (225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30 - E-mail : ifsiege@inadesfo.net

Plus en détail

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Cours de microfinance pour les non-spécialistes Laurence Hart, CEFEB & Said Bourjij, ESF Le 17 mai 2002

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

Microcrédit Les risques de la gestion des risques

Microcrédit Les risques de la gestion des risques Microcrédit Les risques de la gestion des risques Ou comment une certaine gestion des risques pourrait détruire le microcrédit 2009 «Comment capitaliser et bénéficier de l apport des sciences cindyniques?»

Plus en détail

Le Mouvement Desjardins:

Le Mouvement Desjardins: Le Mouvement : Coopérer pour créer l avenir Présentation à l occasion du Rendez-vous de l habitation Le 1 er octobre 2012, Laval , de 1900 à aujourd hui 1900-1920 Fondation des premières caisses par Alphonse

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS Projet de loi no 27 Loi sur l économie sociale Mémoire présenté au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire dans le cadre

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Marguerite Mendell Valérie Boudreau Ralph Rouzier. Institut Polanyi / Université Concordia

Marguerite Mendell Valérie Boudreau Ralph Rouzier. Institut Polanyi / Université Concordia LE CAPITAL DE DÉVELOPPEM ENT ET LA FINANCE SOLIDAIRE AU QUÉBEC Marguerite Mendell Valérie Boudreau Ralph Rouzier Institut Polanyi / Université Concordia En collaboration avec la Chaire d éthique appliquée

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT GÉNÉRALE Lexique et abréviations utilisées par l auteur MODULE 1 Introduction MODULE 2 Compréhension de l environnement MODULE 3 Établissement d une stratégie de financement MODULE 4 Planification de la

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Une introduction à la Microfinance

Une introduction à la Microfinance Une introduction à la Microfinance Présentation ENSAE Mathias ANDRÉ ENSAE Solidaire, pôle Microfinance 10 mars 2010 Mathias ANDRÉ (ENSAE Solidaire) Une introduction à la Microfinance 10 mars 2010 1 / 20

Plus en détail

Formation à la microfinance

Formation à la microfinance Formation à la microfinance Contexte de la formation : L'année internationale de la micro finance a été lancée en Mars 2005 et aujourd'hui le monde entier est tourné vers cet outil afin de réduire de manière

Plus en détail

SOMMAIRE. Déclaration des intérêts personnels d un membre du Conseil exécutif et des intérêts personnels des membres de sa famille immédiate 2011

SOMMAIRE. Déclaration des intérêts personnels d un membre du Conseil exécutif et des intérêts personnels des membres de sa famille immédiate 2011 DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC L.R.Q., chapitre C-23.1 SOMMAIRE Déclaration des intérêts personnels d un membre du Conseil exécutif et des intérêts personnels des membres de sa famille

Plus en détail

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs

générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 SAJE accompagnateur d entrepreneurs générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en bref 2014-2015 1 générateur propulseur accélérateur d entrepreneurs Le SAJE en chiffres pour l année 2014.15 10 624 personnes ont démarré 859entrepreneurs

Plus en détail

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA C.E.R.A.S Projet 2011/5 - n 324-325 pages 114 à 117 ISSN 0033-0884 Article disponible en ligne à l'adresse: http://www.cairn.info/revue-projet-2011-5-page-114.htm

Plus en détail

FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT

FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT Adoptée au conseil d administration du 12 décembre 2012 Sommaire Politique d investissement du Centre local de développement Joliette (CLDJ)

Plus en détail

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Mars 2012 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales, des

Plus en détail

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Ce document

Plus en détail

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE CHAPITRE 1 ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE L enjeu théorique COOPÉRATION ET ÉCONOMIE SOCIALE : UNE SYNTHÈSE INTRODUCTIVE L initiative

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Ce document

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) TABLE DES MATIÈRES 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT POUR LE FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT... 3 2. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 3 3.

Plus en détail

OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE B.A.A. HEC Montréal. Responsable: Martine Vézina, prof. Service de l enseignement du management 9 décembre 2013

OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE B.A.A. HEC Montréal. Responsable: Martine Vézina, prof. Service de l enseignement du management 9 décembre 2013 OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE B.A.A. HEC Montréal Responsable: Martine Vézina, prof. Service de l enseignement du management 9 décembre 2013 «Le développement durable est un développement qui répond

Plus en détail

Contexte de la présentation

Contexte de la présentation L épargne des ménages québécois au service de la démocratie actionnariale Une présentation du Contexte de la présentation «Le capital accumulé par les travailleurs, que ce soit dans les régimes de retraite

Plus en détail

Investir avec Cœur. Campagne de financement 2014-2018

Investir avec Cœur. Campagne de financement 2014-2018 Investir avec Cœur Campagne de financement 2014-2018 Assurer la pérennité du fonds d emprunt communautaire, afin que Microcrédit KRTB puisse poursuivre sa mission première : aider les personnes, n ayant

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Portrait. de la Finance socialement responsable. au Québec. M o n t r é a l - M a i 2 0 0 7

Portrait. de la Finance socialement responsable. au Québec. M o n t r é a l - M a i 2 0 0 7 M o n t r é a l - M a i 2 0 0 7 Portrait de la Finance socialement responsable au Québec Auteurs Gilles L. Bourque, économiste, Fondaction (CSN) Benoît Lévesque, professeur de sociologie, UQAM, responsable

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens

Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Nous donnons les moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens Le micro-crédit ou la finance autrement : de M. YUNUS à M. N0WAK La naissance du micro-crédit : des pays émergents vers les pays développés

Plus en détail

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ;

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ; 1 Etat des lieux 2 Qu est-ce que c est? La Microfinance est l offre permanente de services financiers à grande échelle aux populations démunies. La Microfinance est apparue vers les années 1970 en Afrique

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET FINANCER SON PROJET SOMMAIRE Les atouts de l accompagnement Les critères d appréciation du projet par la banque Les prêts à taux zéro L intermédiation bancaire et les garanties L Adie, un financement alternatif

Plus en détail

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Mercredi 22 juin 2011 La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER COLLOQUE UEMOA-CRDI OUAGADOUGOU- BURKINA FASO NOUFOU Insa, MACROECONOMISTE PLAN DE PRESENTATION Introduction et Problématique Les

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

Contribuer au développement économique durable de Montréal par l entrepreneuriat collectif

Contribuer au développement économique durable de Montréal par l entrepreneuriat collectif Contribuer au développement économique durable de Montréal par l entrepreneuriat collectif Mémoire présenté par le Chantier de l économie sociale dans le cadre des consultations de la Commission permanente

Plus en détail

Investir solidairement. Bilan et perspectives

Investir solidairement. Bilan et perspectives Investir solidairement Bilan et perspectives Rapport du Comité investir solidairement Septembre 2006 Les membres du Comité investir solidairement : Margie Mendell, Université Concordia Stéphane Chabot,

Plus en détail

L économie sociale: un levier de développement durable en Chaudière-Appalaches

L économie sociale: un levier de développement durable en Chaudière-Appalaches L économie sociale: un levier de développement durable en Chaudière-Appalaches CAHIER DU PARTICIPANT VENDREDI, 23 NOVEMBRE 2012 CLUB DE GOLF DE MONTMAGNY Une réalisation de TABLE DES MATIÈRES Mot du président

Plus en détail

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique)

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique) POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique) CA 2014-10-21 point 1.11 1. Objectif 1.1 La Politique a pour objectif de préciser les principes qui guident La Fondation de l Université Laval

Plus en détail

POUR PRÉSERVER LE PATRIMOINE RELIGIEUX LA CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS, UN LEVIER PRÉCIEUX AU COEUR DES PROJETS

POUR PRÉSERVER LE PATRIMOINE RELIGIEUX LA CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS, UN LEVIER PRÉCIEUX AU COEUR DES PROJETS POUR PRÉSERVER LE PATRIMOINE RELIGIEUX LA CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS, UN LEVIER PRÉCIEUX AU COEUR DES PROJETS Près d une cathédrale, des hommes cassent des pierres avec une masse. Du premier

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale

Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale FR CoopEst Soutenir le développement de l Economie Sociale en Europe Centrale et Orientale Présentation synthétique LA SOCIETE COOPEST La société CoopEst a été fondée en octobre 2005 à Bruxelles sous forme

Plus en détail

LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014

LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014 LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014 1 CONSTATS SUR LES VARIATIONS DES DÉPENSES EN MODERNISATION ET ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA 1 L ensemble des concepts élaborés n ont pas pour but de remplacer l expertise de vos professionnels dont votre fiscaliste.

Plus en détail

Politique de gestion financière et d approvisionnement

Politique de gestion financière et d approvisionnement Politique de gestion financière et d approvisionnement Modifiée lors du C.A. du 13 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 Dispositions générales... 2 1. Objet... 2 Règles de gestion financière...

Plus en détail

La finance durable a-elle un avenir durable?

La finance durable a-elle un avenir durable? La finance durable a-elle un avenir durable? La perspective du microcrédit Emmanuelle Javoy 1 L exclusion bancaire Les bénéficiaires Le client type des services de microfinance est une «personne à faibles

Plus en détail

Groupe Coop Relève + La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu

Groupe Coop Relève + La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu Plan de la webdiffusion 2 Mise en situation Relève entrepreneuriale au Québec Formule coopérative Le modèle d affaires coopératif, une

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU FONDS, C EST VRAI

RAPPORT ANNUEL AU FONDS, C EST VRAI RAPPORT ANNUEL 2010 2011 TABLE DES MATIÈRES Mot du président et de la directrice générale Mot de l équipe de travail Faits saillants I. L argent solidaire : le capital à prêter II. Les activités de prédémarrage

Plus en détail

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Lancement de l appel de projets : 12 février 2015 Date limite dépôt des dossiers : 6 mars 2015 Résumé Dans le cadre

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

La micro assurance est au service du développement de l économie au Maroc

La micro assurance est au service du développement de l économie au Maroc La micro assurance est au service du développement de l économie au Maroc Mme Saadia Nouri Directeur Général Adjoint Assurances de personnes et Partenariats Axa Assurance Maroc 1 Sommaire Préambule : Micro

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression?

L évolution des services-conseils conseils agricoles : crise ou progression? Services Conseils L évolution des services-conseils conseils agricoles au Québec : crise ou progression? Présenté au Colloque «stratégies» sur les services-conseils du CRAAQ, le 24 septembre 2008 par Marie-Ève

Plus en détail

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 -

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - LA BANQUE POSTALE, UNE BANQUE UNIQUE ET SINGULIERE Un peu d histoire Groupe La Banque Postale UNIQUE POUR RELEVER DES DEFIS MULTIPLES Activités

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils

Outaouais & Cie. Démarrage de mon entreprise. Boîte à outils Démarrage de mon entreprise Boîte à outils Table des matières Page Formes juridiques d une entreprise 4-5 Formulaires légaux requis 6 Le plan d affaires 7 Produits et services 8 à 10 Réussite en affaires

Plus en détail

1. Présentation et remerciements 4 2. Le rôle de l économie sociale au Québec 6

1. Présentation et remerciements 4 2. Le rôle de l économie sociale au Québec 6 1 TABLE DES MATIÈRES 1. Présentation et remerciements 4 2. Le rôle de l économie sociale au Québec 6 a. Qu est-ce que l économie sociale? 7 b. Les différents secteurs de l économie sociale 8 c. L importance

Plus en détail

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Contexte du présent carnet Chapitre 1 Le financement quand la propriété demeure familiale Le PDG de la PME devra un jour laisser sa

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT

POLITIQUE D INVESTISSEMENT Centre local de développement DE LA MRC DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ADOPTÉE : 26 mars 2014 MAJ : Mars 2014 Mai 2003 Avril 2001 Janvier 2001 Août 1999

Plus en détail

Davantage de services de mentors aguerris

Davantage de services de mentors aguerris Davantage de services de mentors aguerris Pour favoriser le transfert de «savoir-être entrepreneur» Il est reconnu que le mentorat favorise la pérennité des nouvelles entreprises et leur passage au cap

Plus en détail

VOS PROJETS NOS RESSOURCES AU FONDS, C EST VRAI

VOS PROJETS NOS RESSOURCES AU FONDS, C EST VRAI Rapport annuel 2013 2014 VOS PROJETS NOS RESSOURCES AU FONDS, C EST VRAI MOT DES PRÉSIDENTS ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE collectivement. Une année très active que celle de 2013-2014 qui a permis au Fonds

Plus en détail

Maîtrise en gestion du développement des coopératives et des collectivités

Maîtrise en gestion du développement des coopératives et des collectivités Maîtrise en gestion du développement des coopératives et des collectivités La gestion basée sur une vision humaine des affaires Tu détiens un baccalauréat en administration, en communication, en agronomie,

Plus en détail