Langage W4. Note technique W4 Engine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Langage W4. Note technique W4 Engine"

Transcription

1 Note technique W4 Engine Cette note technique décrit la conception d écrans HTML dynamiques prenant en charge un processus de workflow ; elle explique comment utiliser les mots clés et les API W4 dans les différents types de page gérés par le serveur de workflow. Sommaire 1 Conception d une page Web dynamique 3 2 Types de page HTML 8 3 Emplacement des fichiers utilisés par W4 Engine 12 4 Mécanismes de substitution 14 5 Appel d une API à l intérieur d un prototype de page 49 6 Cas particuliers : facilités d écriture 61 Référence : W4TN_W4_LANGUAGE_010_FR

2 Note technique W4 Engine W4. Tous droits réservés. L'acquisition du présent document confère un droit d'utilisation incessible, non exclusif et personnel et non un droit de propriété. L'utilisation, la copie, la reproduction et la distribution du présent document sont permises à condition : 1. que la mention de droits d'auteur ci-dessus figure sur toutes les copies et que cette mention de droits d'auteur et la présente mention d'autorisation apparaissent conjointement ; 2. que le présent document ne soit utilisé qu'à des fins d'information et non commerciales ; 3. que le présent document ne soit modifié de quelque manière que ce soit. Tous les produits et marques cités sont la propriété de leurs titulaires respectifs. Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis.

3 1 Conception d une page Web dynamique 1.1 Principes de base Le serveur W4 Engine est composé d un distributeur central de messages (ou CMD, Central Message Dispatcher), d un ensemble de services de workflow connectés en permanence à la base de données, d un ensemble de services clients (comme le module de surveillance) et d un service assurant la coopération avec les autres serveurs W4 Engine. Le CMD est chargé de réceptionner tous les messages (requêtes et réponses) et de les transmettre aux destinataires via des canaux appropriés. Il gère aussi la liste des sessions ouvertes, ce qui permet à un utilisateur déjà connecté de soumettre une requête sans s authentifier de nouveau. Services et modules Les services connectés en permanence à la base de données sont au nombre de six : ordonnancement, recherche, traduction, administration, coopération et archivage (non représenté sur le schéma ci-dessus). 1 Le service d administration gère tous les objets créés lors de la définition de la procédure ou lors de la modélisation de l organisation : procédure, étapes, activités, définitions de variable, participants, rôles, serveurs. Il assure aussi l identification des participants lors d une ouverture de session ou d une reconnexion. 2 Le service d ordonnancement doit gérer tous les objets créés lors de l exécution des procédures : dossiers, tâches, variables, références de document, commentaires, événements. Il assure en particulier l ordonnancement des tâches, l assignation des tâches aux participants, et l enregistrement de toutes les actions relatives au déroulement des dossiers. 3 Le service de recherche permet d obtenir les attributs d un objet ou d une liste d objets vérifiant certains critères. Il ne modifie jamais la base de données. 4 Le service de traduction transforme chaque commande d appel de dictionnaire en un texte correspondant à la langue de l utilisateur et au contexte. 5 Le service d archivage permet d exporter l historique des processus terminés dans un fichier d'archives (sur disque optique, par exemple) et de restaurer sélectivement les archives. 6 W4 Engine possède aussi un service assurant la coopération du serveur W4 Engine principal avec d autres serveurs W4 Engine, installés sur des machines distantes. Le rôle de ce module est de garantir, dans le cadre d une application distribuée géographiquement, qu un participant recevra toutes ses tâches à partir d un serveur W4 Engine unique. Ces services traitent, par ordre d arrivée, les requêtes reçues sur leur canal de communication. Pour s adapter à la charge du système et aux ressources disponibles, plusieurs instances d un même service peuvent être activées simultanément. 3 NOTE TECHNIQUE Conception d une page Web dynamique

4 W4 Engine possède aussi un certain nombre de modules clients, tels que la surveillance, l administration système et l acteur automatique. Le module de surveillance envoie périodiquement des requêtes au service de recherche pour connaître les dates limites et d alarme dépassées, ainsi que les événements survenus. Dans le cas d un dépassement, il demande au service d ordonnancement de prendre les mesures nécessaires pour le traiter. Dans le cas d un événement survenu, il demande à ce même service de "réveiller" les tâches ou dossiers en attente de cet événement. Le module d administration système permet de démarrer le système, de l'arrêter, de connaître les utilisateurs connectés, de connaître l état des files d attente (ou canaux) des services, de lancer de nouvelles instances d un service et de les arrêter. Le module d acteur automatique assure les fonctions d un participant spécial appelé automatic, auquel sont affectées des tâches ne demandant pas d interaction humaine (par exemple, une mise à jour de base de données). Si, par erreur, cet acteur reçoit une tâche qu il ne peut pas réaliser, il la réaffecte au responsable du dossier ou à l administrateur. Mode de fonctionnement Comme un navigateur Web client ne dialogue qu avec le serveur Web, l activation d une requête de workflow déclenche le traitement suivant : 1 L activation de la requête correspond à la demande d accès à une adresse URL désignant un programme passerelle W4 Engine. 2 Le serveur Web lance ce programme en créant un nouveau processus de façon dynamique. 3 Le programme passerelle s identifie auprès du CMD, poste sa requête, puis se met en attente de la réponse. 4 Le CMD vérifie que le participant pour le compte duquel la passerelle soumet la requête possède bien le numéro de session indiqué, puis transmet la requête au service adéquat. 5 Lorsque le service soumet sa réponse, le CMD la renvoie au programme passerelle, qui insère cette réponse dans un modèle de page HTML et transmet au serveur Web la page ainsi formée. Remarque L architecture décrite ici suppose que le serveur Web et le serveur de workflow sont installés sur la même machine physique. Cette configuration peut se révéler inadéquate pour des raisons de sécurité ou de charge du serveur Web. Ainsi, W4 Engine permet d installer les différents serveurs sur deux machines différentes, à condition qu elles puissent communiquer via TCP-IP. 1.2 Circuit de traitement d une requête de workflow Le navigateur Web soumet au serveur Web soit un formulaire, soit un lien correspondant à l activation du programme passerelle de W4 Engine. Un certain nombre de données peuvent être associées à ce lien. Remarque la passerelle W4 Engine est constituée par un programme CGI unique, qui couvre toutes les API (interfaces de programmation d application) de W4 Engine et dont l adresse relative au serveur Web est /w4/cgi.exe. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 4

5 Le programme passerelle est lancé par le serveur Web et exécute les actions suivantes : 1 récupération et enregistrement des données transmises par le navigateur ; 2 connexion au système de messages W4 Engine ; 3 vérification du droit de connexion de l utilisateur ; 4 recherche des API à soumettre ; 5 récupération des paramètres de l API ; 6 appel des APIs ; 7 recherche du prototype HTML de présentation de la réponse ; 8 présentation de la réponse ; 9 déconnexion du système de messages W4 Engine. 1 - Récupération des données transmises par le navigateur Les données peuvent être indifféremment transmises dans la chaîne de requête (ou ligne de commande) associée à l URL ou dans l entrée standard du programme cgi.exe. Elles sont passées sous la forme attribut=valeur. Le programme CGI cgi.exe enregistre toutes ces données dans une liste, sans les interpréter. Dans cette liste, les données de la chaîne de requête précèdent celles de l entrée standard. Ce tri a une importance si un attribut apparaît deux fois dans les informations soumises à cgi.exe : le cas échéant, seul le premier est pris en compte. Rappel Les données d un formulaire supportant la méthode POST sont passées dans l entrée standard, et les autres (méthode GET et paramètres définis directement dans l URL) dans la chaîne de requête. Il n y a pas de limite au nombre d informations transmises par la méthode POST dans un formulaire, tandis que la taille de la chaîne de requête est limitée par celle des variables d environnement d un programme sur le serveur. De manière générale, W4 recommande d employer la méthode POST, pour plusieurs raisons : il n y a pas de limite au nombre d attributs transmissibles ; les valeurs nulles (attribut='') sont correctement traitées, alors qu elles peuvent provoquer une erreur dans la chaîne de requête. Les valeurs comportant des caractères spéciaux (accents, espaces, etc.) doivent être encodées manuellement dans la chaîne de requêtes, alors qu elles le sont automatiquement par le navigateur lorsqu elles sont envoyées par la méthode POST. 2 - Connexion au système de messages W4 Engine Si plusieurs serveurs de workflow sont actifs simultanément sur une même machine, l attribut wfs ou wfsname passé dans les données de cgi.exe permet de sélectionner le serveur voulu. 3 - Vérification du droit de connexion de l utilisateur W4 Engine recherche, dans la liste des données, la valeur des attributs suivants : 5 NOTE TECHNIQUE Conception d une page Web dynamique

6 actorid, id ou userid entier non signé qui doit contenir l identificateur du compte utilisateur ; loginid, lid ou sid entier non signé qui doit contenir le numéro de login de l utilisateur. cgi.exe soumet une requête au serveur de messages W4 Engine pour vérifier la validité du couple (id, lid). 3 cas sont possibles : (id, lid) existe dans les tables du système de messages : l utilisateur est actif et a le droit de soumettre des requêtes. L utilisateur est enregistré dans les tables sous un autre lid. La validité du jeton lid est suspendue. L utilisateur doit alors fournir son mot de passe pour obtenir un nouveau jeton, et le système lui réattribue le même lid1. La requête en attente est automatiquement exécutée. L utilisateur n existe pas dans les tables. La validité de sa connexion est annulée. L utilisateur doit alors fournir son nom et son mot de passe ; le système lui attribue un nouveau jeton, puis exécute sa requête en attente. Les durées de suspension et d expiration des logins sont définies par l administrateur du système. Pour plus d'informations, veuillez consulter le document suivant : Manuel d'exploitation de W4 Engine Remarque La commande de connexion (login) n effectue pas cette vérification. 4 - Recherche des API à soumettre Le programme CGI cgi.exe recherche ensuite les requêtes de workflow (API) qu il doit soumettre au serveur W4 Engne. Leur nom lui a été transmis via les attributs cmd et cmdxx, où XX est un entier spécifiant l ordre d exécution de ces API. Dans les versions 1 et 2 de W4 Engine, les commandes initiales étaient introduites par l attribut precmdxx, où XX est un entier spécifiant l ordre d exécution de ces API. Cette terminologie est toujours supportée dans la version actuelle. Il est toutefois recommandé d utiliser la nouvelle terminologie. W4 Engine propose plus d une centaine d API différentes, qui peuvent toutes être utilisées comme valeur des attributs cmd et precmdxx. 5 - Récupération des paramètres de l API Une fois l API W4 Engine identifiée, le programme CGI cgi.exe recherche, dans la liste établie à l étape 1, la valeur des paramètres d entrée de l API. cgi.exe connaît tous les paramètres de chaque API W4 Engine. 6 - Appel de l API Une fois les paramètres de l API instanciés, le programme CGI cgi.exe soumet la requête au serveur W4 Engine et attend la réponse. 1 Dans la mesure où le nombre maximal de licences concurrentes n est pas atteint. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 6

7 Les étapes 5 et 6 peuvent être exécutées plusieurs fois si plusieurs API W4 Engine doivent être chaînées dans le même appel au programme cgi.exe. 7 - Recherche du prototype HTML de présentation Lorsque la dernière API (correspondant à l attribut cmd) a été exécutée ou lorsqu une API lancée à l étape 6 renvoie un code d erreur, le programme CGI cgi.exe recherche le prototype de présentation de la réponse ou de suite du dialogue. Si aucun code d erreur n est renvoyé, le nom du prototype est déterminé par la partie value de l élément template=value dans la liste obtenue à l étape2 1. Si l attribut template n est pas défini, un prototype appelé standard est utilisé. Le programme CGI recherche alors le fichier correspondant au nom du prototype et à la langue de l utilisateur. Cette dernière est déterminée par l élément lg=value. En l absence de valeur, cgi.exe fait référence à l anglais. Si un fichier correspondant à la langue de l utilisateur et au prototype est trouvé, il est utilisé pour la présentation de la réponse. Dans le cas contraire, cgi.exe recherche un fichier relatif à un prototype multilingue. Si aucun fichier n est trouvé, le prototype templatenotfound est utilisé. Si l une des API renvoie un code d erreur, le même mécanisme est utilisé, sauf que le prototype est déterminé par l élément error=value. Si l attribut error n est pas défini, le prototype par défaut s appelle standarderror. Il est également possible de revenir à un écran mémorisé en utilisant le paramètre contextbackup. 8 - Présentation de la réponse Le prototype sélectionné à l étape 7 est analysé afin de générer la page HTML qui sera présentée à l utilisateur. Un prototype est une page HTML dans laquelle apparaissent des mots clés W4 Engine spécifiques, qui sont remplacés par la valeur des objets de workflow correspondants. Les mots clés W4 Engine sont nombreux et permettent d insérer, entre autres : les résultats de l API ; des informations sur le participant ; des informations sur la tâche courante ou le dossier courant ; des informations sur n importe quel objet du système de workflow, par le biais de scripts. 9 - Déconnexion du système de messages W4 Engine La page générée est transmise au serveur Web. Le programme CGI cgi.exe se déconnecte du serveur W4 Engine et s arrête. 7 NOTE TECHNIQUE Conception d une page Web dynamique

8 2 Types de page HTML Un site Web intégrant des applications de workflow gérées avec W4 Engine comportera différents types de page : pages externes de présentation sans lien direct avec le workflow ; pages de connexion au serveur de workflow ; pages statiques offrant des accès directs aux pages dynamiques ; pages représentant une corbeille de tâches ; pages d activité permettant l exécution d une tâche ; pages de supervision des tâches et dossiers de workflow ; pages d information sur des objets de workflow ; pages d administration ; pages d intégration avec des applications externes. Toutes ces pages peuvent être réalisées avec n importe quel éditeur HTML du commerce. Nous recommandons cependant les éditeurs générant un code HTML lisible et simple, notamment ceux qui permettent la modification directe du code. Avec un peu d habitude, il devient aisé de créer des pages HTML en adaptant des pages existantes, en particulier pour les appels aux API de workflow et les contrôles d entrée en JavaScript, et la présentation de listes d objets complexes. Un éditeur de texte standard, avec ses fonctions de recherche/remplacement, offre une efficacité plus grande que l éditeur graphique, qui force l ouverture d un grand nombre de boîtes de dialogues pour modifier les éléments «cachés». La partie graphique de l éditeur HTML sera principalement utilisée pour la mise en page, la définition de tableaux, la couleur, l insertion d images, etc. 2.1 Pages externes de présentation sans lien direct avec le workflow Il s agit en général des pages d accueil du site Web, et des documents publiés sans restrictions ni suivi particulier. Nous n avons pas de conseil particulier quant à la création de ce type de page. Les pages externes sont accessibles simplement par leur adresse Web (URL). Leurs hyperliens vers des applications de workflow dirigeront généralement l utilisateur vers les pages de connexion au serveur de workflow. Lorsque des pages de workflow doivent présenter des liens vers des pages externes, il peut être intéressant de référencer celles-ci comme des documents de workflow. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 8

9 2.2 Pages de connexion au serveur de workflow Il s agit des pages qui assurent la transition entre les pages statiques (par exemple, l écran d accueil du site) et les pages dynamiques. Elles présentent un formulaire demandant l identifiant et le mot de passe de l utilisateur. Elles peuvent aussi permettre de créer un nouveau compte utilisateur qui sera immédiatement valide. Ces pages sont stockées sur le site Web et sont accessibles par leur URL. Après la vérification de l identifiant et du mot de passe, l utilisateur reçoit un jeton qui sera propagé de page en page et permettra au système de workflow de vérifier la validité de la connexion. L utilisateur est aiguillé vers une page statique offrant l accès direct aux pages dynamiques, ou vers une page de type corbeille de tâches. 2.3 Pages statiques offrant des accès directs aux pages dynamiques Les pages permettant des accès directs aux pages dynamiques ont une apparence statique et sont conçues comme les pages externes. La principale différence est qu elles sont liées au système de workflow. Par conséquent : Ces pages statiques sont capables d activer des requêtes de workflow en transmettant le jeton de l utilisateur connecté. La page est donc conçue de façon dynamique. Elles peuvent utiliser les mécanismes de dictionnaire de W4 Engine, et être présentées en plusieurs langues tout en maintenant un code source unique. Elles sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. 2.4 Pages représentant une corbeille de tâches Ces pages constituent l interface privilégiée de l utilisateur, qui y trouvera ses tâches et les moyens de créer de nouveaux dossiers. Ces pages seront souvent réalisées, après la mise au point d une nouvelle procédure, pour répondre aux besoins d utilisateurs ayant un profil spécifique. Elles permettent, en particulier, de diminuer fortement les besoins de formation des participants occasionnels. W4 Engine offre des mécanismes de génération assistée de ce type de pages. W4 Engine propose en standard une corbeille de tâches (appelée «workflow classique») qui permet à un utilisateur d accéder à toutes ses tâches et de les exécuter. Cette interface standard sera employée par les utilisateurs avertis, ainsi que dans les phases de prototypage et de mise au point. Elle est développée par les mécanismes décrits dans ce guide et peut être personnalisée par un intégrateur. Ces pages sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. 9 NOTE TECHNIQUE Types de page HTML

10 2.5 Pages d activité permettant l exécution d une tâche Ces pages constituent le cœur du système de workflow. Elles présentent à l utilisateur les informations dont il a besoin pour exécuter une tâche. En général, le système crée ces tâches en adaptant, en fonction de la signature des activités correspondantes, les prototypes de page générés automatiquement par W4 Engine. Remarque Le générateur de prototypes de page a été développé avec les mécanismes décrits dans ce guide et peut être adapté par un intégrateur. Ces pages sont stockées avec les prototypes d activité W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. Lorsqu une activité requiert des mécanismes d interaction sophistiqués, plusieurs écrans sont nécessaires pour la réaliser. Seul l écran initial est stocké avec les prototypes d activité W4 Engine, les écrans supplémentaires faisant partie des prototypes de page. 2.6 Pages de supervision des tâches et dossiers de workflow Ces pages permettent de superviser les tâches et dossiers de workflow et d agir sur leur déroulement. Un intégrateur aura rarement besoin de développer de telles pages, et se contentera de l interface de coordination proposée par W4 Engine (en l adaptant éventuellement). Lorsque des besoins spécifiques de coordination se font sentir, nous conseillons de développer des activités de supervision spécialisées pour une procédure. Ces pages sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. 2.7 Pages d information sur des objets de workflow Ce type de page permet de naviguer dans la base de données du workflow, renforçant la cohérence entre objets de workflow. Par exemple, des dossiers relevant de procédures différentes (commande, gestion de client, livraison) pourront être couplés fortement par une page d information. Ces pages sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 10

11 2.8 Pages d administration Il s agit de pages permettant d administrer les comptes, les rôles, les serveurs, les procédures et les activités. Un intégrateur aura rarement besoin de développer de telles pages, et se contentera de l interface d administration proposée par W4 Engine (en l adaptant éventuellement). Lorsque des besoins spécifiques d administration se font sentir, nous conseillons de développer des procédures spécialisées. Ces pages sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. 2.9 Pages d intégration avec des applications externes L exécution d une tâche impose parfois de se connecter à des applications existantes (base de données, applications patrimoniales, annuaire). Ces pages sont stockées avec les prototypes de page W4 Engine et sont accessibles via le mécanisme de substitution du programme CGI cgi.exe. 11 NOTE TECHNIQUE Types de page HTML

12 3 Emplacement des fichiers utilisés par W4 Engine Lors de l installation de W4 Engine les répertoires suivants sont créés : Bin Les programmes serveur w4 sont stockés dans ce répertoire. Cgi-bin Les programmes passerelle appelés par le serveur Web sont stockés dans ce répertoire. En particulier c est ici que réside le programme cgi.exe. L adresse Web fait référence à ce répertoire. Un concepteur d application peut utiliser ce répertoire pour stocker ses programmes passerelle Templates Le programme cgi.exe de W4 Engine soumet des requêtes au serveur workflow, puis présente les résultats des requêtes à l utilisateur en générant une page HTML à partir d un modèle de présentation des réponses (appelé template). Le programme cgi recherche le modèle de pages dans le répertoire Templates. Ce répertoire peut être hiérarchisé et W4 conseille de créer un sous-répertoire par projet. Tous les modèles de pages sont dans ce répertoire à l exception des modèles de pages permettant l exécution des activités qui sont dans le répertoire Activities. Il n existe pas d adresse Web permettant d accéder directement aux modèles de pages non substitués. Activities Ce répertoire contient les modèles de pages permettant l exécution des activités. Le nom du modèle de page est directement déduit du nom de l activité à exécuter. Tous les modèles de page des activités sont stockés à plat dans ce répertoire. Il n existe pas d adresse Web permettant d accéder directement aux modèles de pages d activités. Le programme cgi recherche le modèle de présentation de page dans le répertoire Activities lorsque l API identifiée par l attribut cmd est la commande d exécution de tâche (ProcessTask). W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 12

13 Il recherche le modèle dans le répertoire Templates pour toutes les autres APIs ainsi que pour le traitement des erreurs. Public Ce répertoire est un répertoire Web classique qui contiendra des pages statiques et des documents. Les objets de ce répertoire peuvent être accédés à travers l adresse Web On stockera dans ce répertoire les pages de connexion à W4 Engine ainsi que les documents attachés aux dossiers workflow qui ont vocation à être consultés en dehors du workflow. Images W4 Engine stocke traditionnellement les images gif et jpeg dans ce répertoire accessible à travers l adresse Private Ce répertoire est réservé pour stocker sur le serveur Web des documents attachés par les utilisateurs dans le cadre de leurs activités workflow, afin de permettre leur accès par d autres utilisateurs, sans toutefois proposer une adresse publique Web pour ces documents. Ainsi, les documents ne seront accessibles qu à travers les dossiers workflow auxquels ils ont été attachés. Lorsque le serveur workflow et le serveur Web résident sur des systèmes différents, les répertoires cgi-bin, Public, Private, Images, Templates et Activities sont tous dans l espace adressable par le système hébergeant le serveur Web, tandis que le répertoire bin est sur le système hébergeant le serveur workflow. 13 NOTE TECHNIQUE Emplacement des fichiers utilisés par W4 Engine

14 4 Mécanismes de substitution Pour générer les pages dynamiques présentées à un utilisateur, le programme CGI cgi.exe fusionne un prototype de page avec les données de workflow provenant de l exécution des commandes workflow ainsi que les données passées directement dans la requête ou le formulaire HTML. Un modèle de page peut être vu comme un document préparé pour du publipostage. Il contient le texte commun et la présentation commune à toutes les instances et des portions variables introduites par un marqueur de substitution, qui seront remplacées dynamiquement lors de la génération de la page résultat. Tout objet à substituer est introduit par un mot clé W4 Engine spécifique, commençant par le 2 (par exemple, la tâche courante est désignée Les objets peuvent être des structures ou des tableaux de structures. L accès à un champ de la structure s effectue à l aide d une notation pointée utilisant les noms de champ. Par exemple, la structure d une tâche comporte un champ actor de type twfname, qui est luimême une structure dotée des champs id et str. Ainsi, le nom de l acteur en charge de la tâche courante sera substitué à la Le nom des mots clés W4 Engine et des champs n est pas sensible à la casse est donc équivalent Pour mieux contrôler le format de substitution, il est possible de borner les constituants de la commande W4 par des parenthèses. sont équivalents. Ce mécanisme est utile pour composer des «phrases» à partir de mots clés W4 Engine. Exemple : dans la procédure de jeu d échecs, le nom du dossier correspondant à une partie d échecs est généré à partir du nom des joueurs blanc et noir, par la substitution Le résultat d une substitution W4 Engine est toujours une chaîne de caractères (éventuellement vide). Cette chaîne de caractères peut contenir des caractères spéciaux (espaces, caractères accentués). Lorsqu on utilise le mécanisme de substitution W4 Engine pour construire une URL cible d un hyperlien de la page résultat, il peut être nécessaire d «échapper» les caractères spéciaux apparaissant après la substitution. Il suffit pour cela d insérer le caractère % avant le mot clé W4 Engine. Exemple seront substitués par le prénom de l acteur courant dans lequel les caractères spéciaux seront échappés par leur code hexadécimal. Si l acteur courant a pour prénom retournera Val%E9rie 2 Signe arrobas, également appelé A commercial ou escargot. Ce dernier nom a donné naissance au terme escargotage (en anglais, snail programming) pour designer la conception de prototypes de page HTML pour W4. Comme un escargot transporte sa maison, le mécanisme de substitution transporte dans HTML toute la puissance de W4 (mais sans la connotation de «lenteur» associée à cet animal!) : il transforme le langage HTML, prévu pour publier des documents statiques, en un environnement complet pour développer des applications interactives sur Internet. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 14

15 L intégrateur développant un prototype de page ou d activité HTML doit connaître toutes les structures de données W4 Engine, ainsi que la signature des API. Celles-ci sont décrites de manière détaillée dans le Manuel de référence des API. Ce manuel de référence est accessible en ligne à l adresse (serveur web NT) ou (serveur Web Unix). Les concepteurs d applications seront avisés de garder un signet sur cette adresse. 4.1 Environnement de substitution L environnement de substitution est un ensemble de données qui comprend : les résultats de l API (incluant un code retour) ; des informations sur le participant (obtenues à partir de la valeur des attributs id et lid, qui doivent être présents dans les données transmises au programme cgi.exe) ; des informations sur la tâche courante ou le dossier courant (obtenues à partir de la valeur des attributs taskid et caseid, qui peuvent être présents dans les données transmises au programme cgi.exe) ; des informations sur n importe quel objet du système de workflow, par le biais de scripts ; les valeurs des autres attributs présents dans les données passées à cgi.exe. 4.2 Substitution W4 Engine Le programme CGI cgi.exe génère une page dynamique en analysant le prototype de page qui contient des commandes W4 Engine et en substituant ces dernières. La page produite est envoyée au serveur Web, qui la transmet à son tour au navigateur Web pour affichage sur l écran de l utilisateur. La page générée reproduit fidèlement le modèle de présentation et substitue toutes les constructions introduites par le par leur valeur. Une construction à substituer a la forme et sera évaluée de la manière suivante : 1 reconnaissance de la racine de la construction à substituer ; 2 reconnaissance de la qualification éventuelle de la construction, en fonction du type induit par la racine. Reconnaissance de la racine d une construction à substituer La phase de reconnaissance de la racine suit l ordre indiqué ci-après et s arrête dès que la recherche est fructueuse. La racine de la commande W4 peut correspondre : 1 au nom de l itération courante ; 2 à un mot clé prédéfini ou à une variable d environnement du programme CGI ; 3 à un nom de variable de la tâche courante ; 4 à un nom de variable du dossier courant ; 5 à un paramètre du formulaire ou de la chaîne de requête ; 6 à un script W4 Engine. 15 NOTE TECHNIQUE Mécanismes de substitution

16 Reconnaissance de la qualification d une commande Cette phase s arrêtant à la première occurrence trouvée, il est préférable de considérer la liste des mots clés prédéfinis et la liste des variables d environnement du programme CGI comme des mots réservés. Remarque si une donnée de tâche ou une donnée de dossier porte le même nom qu un mot réservé, il reste possible d accéder à la valeur de la donnée en spécifiant son nom complet (par Une fois la racine de la commande reconnue, le programme cgi.exe en déduit le type de l objet correspondant et sa cardinalité (monovaleur ou liste). Il passe ensuite à la reconnaissance de la qualification, qui doit désigner un champ scalaire de l objet identifié ; la valeur de ce champ est alors substituée à la commande. Exemples La racine est CASE, mot clé prédéfini désignant le dossier de workflow courant. La qualification de cette commande est procedure.str, qui correspond au nom de la procédure associée au dossier. La racine est ACTOR, mot clé prédéfini qui désigne le participant courant. La qualification est , qui correspond à l adresse électronique de cet acteur. La racine est TASK, mot clé prédéfini désignant la tâche courante. La qualification creationdate.day correspond au champ «jour» de la date de création de la tâche. Constructions non reconnues La page générée étant présentée directement à l utilisateur, le programme cgi.exe ne doit pas échouer, même si certaines constructions ne sont pas reconnues. Si la racine n est pas reconnue ou que la qualification ne correspond à aucun champ de l objet identifié par la racine, une chaîne vide est substituée à la commande et une erreur est mémorisée. Cette erreur ne sera affichée que si le mot doit être substitué. 4.3 Attributs à transmettre au programme cgi.exe Les mots clés W4 Engine permettent de substituer dans la page générée des indications concernant l environnement de substitution (acteur connecté, type de navigateur, date courante, etc.) et permettent des raccourcis d écriture. Beaucoup de ces mots clés ne prennent de sens que lorsque des renseignements suffisants ont été transmis au programme cgi sous la forme attribut=valeur. Les attributs fondamentaux à passer à un programme cgi sont les suivants : Id : Identificateur de l utilisateur connecté. Lorsque cet attribut est renseigné, le mot permet d accéder aux caractéristiques de l acteur connecté. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 16

17 TaskId : Identificateur de la tâche courante. Lorsque cet attribut est renseigné, les permettent d accéder directement aux propriétés de la tâche courante aux propriétés du dossier auquel appartient la tâche courante aux propriétés de l activité associée à la tâche courante et aux propriétés de la procédure à laquelle est attachée la tâche courante Les variables de la tâche courante et du dossier attaché à la tâche courante sont aussi accessibles directement. CaseID : Identificateur du dossier courant. Lorsque cet attribut est renseigné, les mots permettent d accéder aux propriétés du dossier courant et de la procédure associée. 4.4 Mots clés W4 Engine prédéfinis La liste des constructions prédéfinies W4 Engine est donnée ci-dessous par ordre alphabétique. (aucun) Insertion du Aucune. Sert à insérer le dans une partie de texte statique du prototype de page. Utilisé pour des prototypes de page qui génèrent d autres prototypes de page. Exemples est remplacé est twfactivity Activité associée à la La tâche courante doit être définie par tâche courante. l attribut taskid présent dans les données du programme cgi.exe. sera remplacé par le nom de l activité associée à la tâche courante. (Mais la substitution donnera une chaîne vide si la tâche courante n est pas sera remplacé par l identificateur de l activité associée à la tâche sera remplacé par la description de l activité associée à la tâche courante. (Même remarque sera remplacé par le type (nombre entier) de l activité associée à la tâche courante. 17 NOTE TECHNIQUE Mécanismes de substitution

18 En sera remplacé par une chaîne vide, car il s agit d une référence le tableau des variables de l activité. Cette commande sera remplacée par une chaîne vide si elle se présente telle quelle. Nous verrons plus loin comment sont substitués les éléments de twfactor Participant ayant soumis la requête. Le participant est identifié par l attribut id présent dans les données du programme cgi.exe. sera remplacé par le nom de connexion du sera remplacé par l identificateur du participant sera remplacé par le prénom de sera remplacé par l identificateur du responsable du chaîne de caractères Type authentification. Aucune. Variable d environnement passée par le serveur web au programme cgi.exe. Gardé pour compatibilité. Remplacé sera remplacé par «basic» lorsque le serveur web demande une authentification par login et mot de twfworkcase Dossier courant. Le dossier courant doit être défini par l attribut taskid ou caseid présent dans les données du programme cgi.exe. sera remplacé par le nom du sera remplacé par l identificateur de l initiateur du sera remplacé par l état du dossier (nombre sera remplacé par la valeur de la variable xx du dossier, ou par une chaîne vide si xx n est pas une variable de ce dossier. W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 18

19 @CASEID twfid (entier) Identificateur du dossier courant. Le dossier courant doit être défini par l attribut taskid ou caseid présent dans les données du programme est remplacé par l identificateur du dossier courant, ou par une chaîne vide si le dossier courant n est pas défini. En général, ce mot clé est utilisé pour transmettre le dossier courant à un autre programme CGI. chaîne de caractères Longueur en octets des paramètres passés au programme cgi par la méthode POST. Gardé pour compatibilité. Remplacé Aucune. Variable d environnement passée par le serveur web au programme chaîne de caractères Type MIME du contenu de la réponse à la requête HTML Gardé pour compatibilité. Remplacé Aucune. Variable d environnement passée par le serveur web au programme entier Nombre d objets Il doit exister une boucle courante. dans une est remplacé par la cardinalité de l objet définissant la boucle courante. Cette construction peut être avantageusement remplacée par la qualification «nbitems» suivant un objet de type liste ou tableau. 19 NOTE TECHNIQUE Mécanismes de substitution

20 Exemple (aucun) Contexte du participant. est un mot clé «de confort» qui est remplacé par la chaîne : On utilise en pour transmettre les paramètres du contexte de l utilisateur à un autre programme CGI. Exemple twfdate Date courante du serveur. sont remplacés respectivement par l année, le mois et le jour est remplacé par la date courante au format aaaa/mm/jj chaîne de caractères Substitué par la variable d environnement «nomvariable» passée par le serveur web au programme cgi.exe. Aucune. Si la variable d environnement nomvariable n existe pas, une chaîne vide est substituée W4 BPM Suite NOTE TECHNIQUE 20

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

Authentifications à W4 Engine en.net (SSO)

Authentifications à W4 Engine en.net (SSO) Note technique W4 Engine Authentifications à W4 Engine en.net (SSO) Cette note technique a pour but d expliquer le mécanisme de fonctionnement de la connexion des utilisateurs à W4 Engine, notamment lorsque

Plus en détail

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO GUIDE DE PUBLICATION AU BALO TRANSMISSION D UNE ANNONCE ET RÈGLES DE NORMALISATION Une première partie vous présentera comment passer une annonce au BALO. Pour passer une annonce au BALO (Bulletin des

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5

Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5 Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5 2 1- PRÉALABLES Le titulaire du cours doit détenir une adresse de courrier électronique de l UQAC. Pour

Plus en détail

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java.

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. Note technique W4 Engine Extension SSO Java Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. 1 Présentation 3 2 Custom SSO Java 4 3 Bilan 10 Sommaire Référence

Plus en détail

LES SCRIPTS CGI. Présentation Mise en œuvre La programmation Les variables d environnement

LES SCRIPTS CGI. Présentation Mise en œuvre La programmation Les variables d environnement LES SCRIPTS CGI Présentation Mise en œuvre La programmation Les variables d environnement LES SCRIPTS CGI Présentation Mise en œuvre La programmation Les variables d environnement OBJECTIFS Historiquement,

Plus en détail

Manuel du revendeur. version 2.0-r1

Manuel du revendeur. version 2.0-r1 Manuel du revendeur version 2.0-r1 Table des matières 1 Explication des termes 3 2 Sections du tableau d administration dédié au revendeur 3 3 Généralités 4 3.1 Aperçu............................... 4

Plus en détail

Portail Client Sigma Informatique

Portail Client Sigma Informatique Portail Client Sigma Informatique Edité le 19 févr. 2013 Sommaire Présentation du portail client 3 La page d accueil 8 Vie d une demande (Création et suivi) 11 La consultation d une demande. 18 La gestion

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00

MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00 MANUEL UTILISATEUR 26/08/2015 Version 3.00 Page 1/33 SOMMAIRE 1. VUE D ENSEMBLE DU SYSTÈME... 3 2. IDENTIFICATION ET CONNEXION... 4 3. FONCTIONS D APPLICATION PARTIE LOGEUR... 5 3.1. FONCTION ACCUEIL...5

Plus en détail

DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE. V4.0 en v4.1

DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE. V4.0 en v4.1 DOCUMENTATION MISE A JOUR ANTIBIOGARDE V4.0 en v4.1 Version d Antibiogarde 4.1 Version du document 1.0 Date dernière mise à jour du document 15/06/2010 Retrouvez cette doc à jour sur : http://www.antibiogarde.org/activation/

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles?

Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Comment déposer les comptes annuels des organisations syndicales et professionnelles? Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les organisations syndicales et professionnelles de salariés ou d employeurs

Plus en détail

Tableau de bord Commerçant

Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet au de bord Commerçant au de bord Commerçant au de

Plus en détail

Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel

Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel TPEV Manuel d utilisation du terminal de paiement électronique virtuel Version: 1.C Payline PROPRIETAIRE Page 1-1/29 Page des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS MAI 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Interface d accueil... 4 2.1. Zone d authentification...

Plus en détail

TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0

TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0 TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0 Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale Partage à l'identique 3.0 non transposé.

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring 3 Installer Joomla Dans ce chapitre, nous procéderons au téléchargement et à l installation manuelle de Joomla, et nous expliquerons la configuration de base. Les captures d écran et les instructions font

Plus en détail

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur.

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur. TP PERSONNALISER SON POSTE DE TRAVAIL LES COMPTES, LES GROUPES C'EST QUOI? Les comptes et les groupes permettent de gérer plus facilement l administration d une machine. Il semble assez logique que sur

Plus en détail

Paiement sécurisé sur Internet. Tableau de bord Commerçant

Paiement sécurisé sur Internet. Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Tableau de bord Commerçant SOMMAIRE 1 Principe 4 1.1 Principe général 4 1.2 Environnement de validation 4 1.3 Environnement de Production 4 2 Accès au tableau de bord 5 2.1

Plus en détail

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation.

Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Comment déposer les comptes annuels des associations, fondations et fonds de dotation. Quels sont les organismes qui doivent déposer? Les associations et les fondations lorsque le montant des dons et/ou

Plus en détail

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO GUIDE DE PUBLICATION AU BALO Le bulletin des annonces légales obligatoires (BALO) est une publication éditée par la Direction de l information légale et administrative, dans le cadre de sa mission de contribuer

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Désinstallation des versions antérieures

Désinstallation des versions antérieures Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d Universalis 2011 sur Windows. Vous y trouverez une description de la procédure d installation, ainsi que les réponses aux

Plus en détail

W4 EXTENSION BUS TUTORIEL - DEVELOPPEMENT DE CONNECTEURS. Référence: W4XT_TUTORIAL_020_FR

W4 EXTENSION BUS TUTORIEL - DEVELOPPEMENT DE CONNECTEURS. Référence: W4XT_TUTORIAL_020_FR W4 EXTENSION BUS TUTORIEL - DEVELOPPEMENT DE CONNECTEURS Référence: W4XT_TUTORIAL_020_FR Les prochaines mises à jour de ce document seront disponibles sur www.myw4.com W4 EXTENSION BUS TUTORIEL - DEVELOPPEMENT

Plus en détail

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION

Plus en détail

ALAIN BENSOUSSAN SELAS

ALAIN BENSOUSSAN SELAS OUTIL CIL MANUEL UTILISATEUR 05 06 2015 V.0.1 Sommaire analytique 1. Installation de l application 3 1.1 Présentation technique de l architecture de l application CIL 3 1.2 Procédure d installation de

Plus en détail

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail aux imprimantes DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Diagnostiquer un problème Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

4D v11 SQL Release 5 (11.5) ADDENDUM

4D v11 SQL Release 5 (11.5) ADDENDUM ADDENDUM Bienvenue dans la release 5 de 4D v11 SQL. Ce document présente les nouveautés et modifications apportées à cette nouvelle version du programme. Prise en charge de nouvelles plates-formes La release

Plus en détail

Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare

Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare Connect to SAP Product Info Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare Connect to SAP relie DocuWare au module SAP ArchiveLink intégré à SAP NetWeaver par le biais d une interface certifiée.

Plus en détail

Gérer un site internet simple

Gérer un site internet simple TUTORIEL Gérer un site internet simple Pourquoi avoir un site internet? Table of Contents Table of Contents... 2 Étape 1 : créer un compte Google (Gmail)... 3 Etape 2 : créer un site internet Google...

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE V1.02

GUIDE DE DEMARRAGE V1.02 SUPPORT FONCTIONNEL SFR Business Team SFR Suite Stockage Cloud GUIDE DE DEMARRAGE V1.02 Entité Nom Date(s) Propriétaire Rédacteur Vérificateur SFR SFR SFR SFR www.sfr.fr Page : 2/15 Table des matières

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

Manuel d administration

Manuel d administration Gestion et sécurité de l accueil visiteurs Manuel d administration Version 1.35 Sommaire 1- Introduction... 3 2- L outil d administration WiSecure... 4 2.1 Lancement de l interface d administration...

Plus en détail

PRONOTE 2010 hébergement

PRONOTE 2010 hébergement PRONOTE 00 hébergement INDEX-EDUCATION.COM NOS LOGICIELS FONT AVANCER L ÉCOLE Table des matières Démarrage Première connexion... 4 Gestion du certificat... 5 Démarrer L hébergement... 7 Se connecter avec

Plus en détail

Guide d utilisateur e-mandataire et e-citoyen

Guide d utilisateur e-mandataire et e-citoyen République du Sénégal ---.. Secrétariat général de la Présidence de la République.. Agence De l Informatique de l Etat Dématérialisation de la procédure de Demande d Autorisation de Construire Guide d

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Opencart

Module pour la solution e-commerce Opencart Module pour la solution e-commerce Opencart sommaire 1. Introduction... 3 1.1. Objet du document... 3 1.2. Contenu du document... 3 1.3. Liste des documents de référence... 3 1.4. Avertissement... 3 1.5.

Plus en détail

Tâche d'alarme répétitive

Tâche d'alarme répétitive Note technique W4 Studio Tâche d'alarme répétitive Cette note technique décrit comment modéliser une alarme répétitive sur une étape avec envoi de mail à l acteur concerné, en ASP et JSP. Sommaire 1 Présentation

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE Vous allez utiliser le module de gestion de l espace personne publique achatpublic.com. Ce document vous montre étape par étape, et de manière illustrée,

Plus en détail

BR-Docs guide d applications mobile Android

BR-Docs guide d applications mobile Android BR-Docs guide d applications mobile Android Version 0 FRE Table des matières Guide d applications mobile Android Application Android... Spécifications... Se connecter à l application...2 Naviguer dans

Plus en détail

Base de données HyperFile Client/Serveur

Base de données HyperFile Client/Serveur Base de données HyperFile Client/Serveur Présentation Depuis leur origine, les logiciels LD SYSTEME s appuient, en environnement Windows, sur la base de données HyperFile. Cette base de données, conçue

Plus en détail

Documentation télémaintenance

Documentation télémaintenance Documentation télémaintenance Table des matières Introduction... 2 Interface web du technicien... 2 Connexion à l interface... 2 Mon compte... 3 Configuration... 4 1. Jumpoint... 4 2. Jump clients... 4

Plus en détail

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 Informations juridiques Informations juridiques Pour les informations juridiques, voir http://help.adobe.com/fr_fr/legalnotices/index.html.

Plus en détail

KWISATZ MODULE PRESTASHOP

KWISATZ MODULE PRESTASHOP Table des matières -1) KWISATZ - :...2-1.1) Introduction :...2-1.2) Description :...3-1.2.1) Schéma :...3-1.3) Mise en place :...4-1.3.1) PRESTASHOP :...4-1.3.1.1) Les Web Services :...4-1.3.2) KWISATZ

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE DM WEB CLIENT Guide d installation Ref.: 01.DMS.GIA.71-02 DM Web Client 2 IMECOM Fonctionnement, Architecture et Sécurité DM - Web Chapitre Client 1 SOMMAIRE DEUXIEME PARTIE - DM WEB CLIENT

Plus en détail

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Un groupe est un ensemble de comptes d utilisateur. Les groupes permettent de simplifier la gestion de l accès des utilisateurs et des ordinateurs

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Guide d installation UNIVERSALIS 2014

Guide d installation UNIVERSALIS 2014 Guide d installation UNIVERSALIS 2014 (Mac) Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d UNIVERSALIS 2014 sur Mac OS X. Vous y trouverez la description de la procédure

Plus en détail

STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8)

STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8) STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8) Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation

Plus en détail

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 Table des Matières 1. UserLock Version 8... 3 1.1. Le Statut utilisateur, un nouvel indicateur de risque... 3 1.2. Des alertes en temps réel contre les

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance des interventions prioritaires) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire Guide utilisateur - Application

Plus en détail

Définition des Webservices Ordre de paiement par email. Version 1.0

Définition des Webservices Ordre de paiement par email. Version 1.0 Définition des Webservices Ordre de paiement par email Version 1.0 Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation Nom Date/Visa Nom Date/Visa Nom Date/Visa Historique du document

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Conception de sites Web TP n o 5

Conception de sites Web TP n o 5 Conception de sites Web TP n o 5 Objectif : Dans ce TP, vous mettrez en œuvre le langage PHP afin de gérer, entre autres, un compteur de visites, le formulaire que vous avez intégré à votre blog ainsi

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015 Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Table des matières 1. Description du logiciel... 3 Le chapitre Dossier... 3 Le chapitre Plaignant... 5 Le chapitre Action... 6 Le chapitre Document... 7 La page d accueil...

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 Sommaire I. SCENARII DE TRAITEMENTS...2 I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 I.1 : Vérification de l intégrité des traitements SQL sur la pyramide des ages...3 I.2 : Vérification

Plus en détail

4D Business Kit version 2.0 MISE À JOUR

4D Business Kit version 2.0 MISE À JOUR 4D Business Kit version 2.0 MISE À JOUR Bienvenue dans la version 2.0 de 4D Business Kit. Ce document décrit les nouveautés proposées par cette version du programme. Toutes ces nouveautés ont été intégrées

Plus en détail

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : présentation de l architecture Par le service des publications Citrix Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire l'objet de modifications sans

Plus en détail

SCIE : Site Internet

SCIE : Site Internet Page 1 / 30 SCIE : Site Internet Présentation du nouveau site Internet du de l Etat (SCIE). Dans cette présentation, vous découvrirez les points suivants : 1. Adresse du site. 2. Configuration requise.

Plus en détail

Guide d'implémentation - Échanges de fichiers

Guide d'implémentation - Échanges de fichiers Guide d'implémentation - Échanges de fichiers Gestion des paiements par identifiant PayZen 2.3 Version du document 1.6 Sommaire 1. HISTORIQUE DU DOCUMENT... 3 2. CONTACTER L'ASSISTANCE TECHNIQUE...4 3.

Plus en détail

Atelier Le gestionnaire de fichier

Atelier Le gestionnaire de fichier Chapitre 12 Atelier Le gestionnaire de fichier I Présentation Nautilus est un gestionnaire de fichiers pour l environnement de bureau Gnome. Il offre toutes les fonctions de gestion de fichier en local

Plus en détail

Plateforme Systempay. Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1.

Plateforme Systempay. Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1. Plateforme Systempay Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1.2a Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation

Plus en détail

Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0

Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0 Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0 MailInBlack répond aux nouveaux enjeux liés à l utilisation de l email en entreprise en vous proposant des applications améliorant la performance de vos échanges

Plus en détail

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com.

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com. 1 1 - Installation & Mise à Jour du logiciel 1.1 Première Installation Cette procédure d installation est indispensable pour tout ordinateur n ayant jamais fait l objet d une installation du logiciel.

Plus en détail

Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne

Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne Manuel étudiant Utilisation des plates-formes de E-learning Université Jean Monnet Saint-Etienne Ce manuel présente succinctement les informations relatives à l'utilisation de la plate-forme de e-learning

Plus en détail

PROCEDURE D INSTALLATION

PROCEDURE D INSTALLATION PROCEDURE D INSTALLATION VIGILENS Mise à jour : Juillet 2014 VIGILENS SARL 53, rue Vauban F 69006 LYON www.vigilens.net Sommaire 1. Liste des modifications apportées au document... 3 2. Installation et

Plus en détail

Comment utiliser mon compte alumni?

Comment utiliser mon compte alumni? Ce document dispose d une version PDF sur le site public du CI Comment utiliser mon compte alumni? Elena Fascilla, le 23/06/2010 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avant de commencer... 2 2.1 Connexion...

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Guide Reseller Onbile

Guide Reseller Onbile Guide Reseller Onbile Cher Revendeur, Avez-vous un doute en ce qui concerne le fonctionnement du Panneau d Administration du Plan Reseller de Onbile? Le guide Reseller Onbile est ce dont vous avez besoin!

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Ubercart 3.x

Module pour la solution e-commerce Ubercart 3.x Module pour la solution e-commerce Ubercart 3.x sommaire 1. Introduction... 3 1.1. Objet du document... 3 1.2. Liste des documents de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Contacts... 3 1.5. Historique

Plus en détail

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 bbc Configuration d Adobe Digital Enterprise Platform Document Services - Launch Pad 10.0 Guide de l administrateur et du développeur Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 Mentions juridiques Pour plus

Plus en détail

KWISATZ_TUTO_module_magento novembre 2012 KWISATZ MODULE MAGENTO

KWISATZ_TUTO_module_magento novembre 2012 KWISATZ MODULE MAGENTO _TUTO_module_magento Table des matières -1) - :...2-1.1) Introduction :...2-1.2) Description :...3-1.2.1) Schéma :...3-1.3) Mise en place :...4-1.3.1) MAGENTO :...4-1.3.1.1) Les Web Services :...4-1.3.1.2)

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 4. Identification (objectif) de l'activité. Contexte dans lequel le projet s'inscrit

COMPTE RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 4. Identification (objectif) de l'activité. Contexte dans lequel le projet s'inscrit BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux Développeur d applications COMPTE RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 4 Nom et Prénom : BUISSON Pierre-Adrien EPSI Lyon 107 rue de Marseille 69 007

Plus en détail

Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP

Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP Précisions concernant les équipes de travail: Afin de rationaliser les équipements disponibles au niveau

Plus en détail

UT Installation et paramétrage logiciel de sauvegarde INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE. Groupe PROGMAG

UT Installation et paramétrage logiciel de sauvegarde INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE. Groupe PROGMAG GUIDE UTILISATION POINT DE VENTE INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE SOMMAIRE 1 Créer une tâche de sauvegarde... 4 1.1 Paramètres de la tâche... 4 1.1.1 Nommer la tâche... 4 1.1.2 Emplacement

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation Réseau en Licences Flottantes avec Nomadisme Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux temps : a) l'installation

Plus en détail

Analyse des besoins logiciels

Analyse des besoins logiciels Analyse des besoins logiciels Encadrement et supervision Annie Danzart Jean-Claude Moissinac Equipe de développement Mohamed Anouar Benaissa anouar@benaissa.net Anthony Rabiaza rabiaza@enst.fr Déva Pajaniaye

Plus en détail

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr Manuel d utilisation de la messagerie http://zimbra.enpc.fr ÉCOLE DES PONTS PARISTECH/ DSI JANVIER 04 SOMMAIRE. Connexion à la messagerie.... Présentation générale de l écran d accueil.... Déconnexion...

Plus en détail

Extended Communication server

Extended Communication server Extended Communication server P-5288 : Backup / Restore Juin, 2007 Alcatel-Lucent Office Offer - All Rights Reserved Alcatel-Lucent 2007 INTRODUCTION...3 NOUVEAUTES DU BACKUP/RESTORE...3 SAUVEGARDE...3

Plus en détail

Avertissement. Nom du stagiaire : Modification et utilisation interdites sans l accord de l auteur de ce support.

Avertissement. Nom du stagiaire : Modification et utilisation interdites sans l accord de l auteur de ce support. Reproduction et utilisation interdites sans l accord de l auteur Support de formation Administration Windows 2000 Server Avertissement Ce support n est ni un manuel d utilisation (pour cela, consultez

Plus en détail

Le Sphinx Utilisation du script d'enregistrement

Le Sphinx Utilisation du script d'enregistrement Le Sphinx Développement Le Sphinx Utilisation du script d'enregistrement Parc Altaïs Tel. : 04 50 69 82 98 74650 Chavanod contact@lesphinx-developpement.fr Il est possible de mettre un formulaire sur son

Plus en détail

Une ergonomie intuitive

Une ergonomie intuitive Une ergonomie intuitive Les solutions de la ligne PME offrent une interface de travail proche des usages quotidiens en informatique. Leur ergonomie intuitive facilite la prise en main du logiciel. Une

Plus en détail

DESS TEXTE. Outils informatiques 5. HTML et le protocole HTTP p.1

DESS TEXTE. Outils informatiques 5. HTML et le protocole HTTP p.1 Outils informatiques 5. HTML et le protocole HTTP DESS TEXTE Outils informatiques 5. HTML et le protocole HTTP p.1 Introduction But du cours : récupérer automatiquement des données accessibles sur le web

Plus en détail

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel Logiciel édité par Optimum Conseil Gesrisk Tableau de bord de gestion Version 1.4 pour Microsoft Excel Copyright 2008-2014 Optimum Conseil page 1 / 14 Introduction Ce document est destiné aux utilisateurs

Plus en détail

Informations relatives à l utilisation de la plate-forme de publication IPP. Instance pour la publicité des participations de la SIX Swiss Exchange

Informations relatives à l utilisation de la plate-forme de publication IPP. Instance pour la publicité des participations de la SIX Swiss Exchange Informations relatives à l utilisation de la plate-forme de publication IPP Instance pour la publicité des participations de la SIX Swiss Exchange Sommaire 1. Connexion à la plate-forme de publication

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER Version 3.0 3, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par

Plus en détail

Guide de l application mobile BR-Docs pour ios

Guide de l application mobile BR-Docs pour ios Guide de l application mobile BR-Docs pour ios BR-Docs Mobile App est une application gratuite qui vous permet d accéder à la plate-forme BR-Docs via votre appareil mobile. Version 0 FRE Table des matières

Plus en détail

Administration du site

Administration du site Administration du site 1 TABLE DES MATIÈRES Administration du site... 1 Accéder à la console d administration... 3 Console d administration... 4 Apparence... 4 Paramètres... 5 Allez sur le site... 5 Edition

Plus en détail

Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows

Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows Manuel d installation serveur et postes clients Ce document décrit la procédure d installation pour la version réseau Windows (partage de fichiers) du Petit

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des Infections du Site Opératoire. (Surveillance agrégée)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des Infections du Site Opératoire. (Surveillance agrégée) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance agrégée) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Connexion et authentification...

Plus en détail

Systèmes informatiques

Systèmes informatiques Systèmes informatiques Collège Lionel-Groulx Procédures et informations (Session automne 2013 Enseignantes et enseignants) DITIC Août 2013 Table des matières Connexion au réseau... 4 Récupération de fichiers

Plus en détail

domovea accès distant tebis

domovea accès distant tebis domovea accès distant tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 1.2 PRELIMINAIRES... 2 2.... 3 2.1 CONNEXION AU PORTAIL DOMOVEA.COM... 3 2.2 CREATION D'UN COMPTE PERSONNEL...

Plus en détail

Manuel du rédacteur. Dernière mise à jour : le 14/04/2010

Manuel du rédacteur. Dernière mise à jour : le 14/04/2010 Manuel du rédacteur Dernière mise à jour : le 14/04/2010 Table des matières 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE... 3 2 L INTERFACE DE GESTION... 3 2.1 ACCÈS À L INTERFACE DE GESTION... 3 2.2 PRÉSENTATION GÉNÉRALE...

Plus en détail

Manuel de l'utilisateur

Manuel de l'utilisateur Manuel de l'utilisateur Intego NetUpdate - Manuel de l utilisateur Page 1 Intego NetUpdate pour Macintosh 1999-2004 Intego. Tous droits réservés. Intego - 10, rue Say - 75009 Paris, France www.intego.com

Plus en détail

Accès Client IndemniPro

Accès Client IndemniPro Accès Client IndemniPro SCM Services d assurances Nous sommes heureux de fournir les instructions étape par étape suivantes pour simplifier le processus d accès à vos données par le biais du système Accès

Plus en détail

GED MARKETING. Page 1 sur 18

GED MARKETING. Page 1 sur 18 GED MARKETING I. Présentation du produit... 2 II. Page principale de l application... 3 L arbre... 3 Le menu... 4 La fenêtre de navigation... 4 III. La recherche de documents... 4 Rechercher tous les documents...

Plus en détail