MANUEL DE PROCEDURES POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS MULTI SOURCES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE PROCEDURES POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS MULTI SOURCES"

Transcription

1 MANUEL DE PROCEDURES POUR L ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS MULTI SOURCES DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT Août

2 SOMMAIRE I- Préambule :.. 5 II- Introduction :...6 Présentation du manuel..7 Les enjeux de la maîtrise de la procédure.10 III- Organisation : Les services de la DPM concernés par la procédure, missions et responsabilités Les services centraux de la DPM Le Directeur Les Divisions 1-2- Les services déconcentrés de la DPM Schéma global de la procédure Schéma des contrôles administratifs et techniques, et de diffusion de l information...17 IV- Procédures, pilotage et coordination Echéances règlementaires Fréquences des réunions de la CNAMM - Convocation de la réunion de la CNAMM - Remise des dossiers avant séance pour analyse et avis : - Approbations des comptes rendus de séance - Déclaration d intérêts - Durée de validée de l AMM - Délai de dépôt de la demande de renouvellement, de cession ou de modification de l AMM, avant expiration de l AMM - Délais de recours suite à un avis défavorable - Délais pour la levée de suspension ou de confirmation d une décision de suspension définitive : - Délai pour la décision définitive de l arrêt d exploitation d un médicament - Délai pour la notification de la décision d octroi ou de refus de l AMM - Délai prescrit pour un fournisseur adjudicateur d un Appel d offres de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM), à soumettre un dossier de demande d enregistrement pour les produits dont il est attributaire - Délai de forclusion d un recours d un demandeur après la notification d une décision de la DPM 2- Traitement des réclamations et des recours

3 2-1- Définition et terminologie 2-2- Traitement d une réclamation 2-3- Traitement d un recours Recours gracieux Recours hiérarchique Recours contentieux 3- Déontologie et transparence Conflit d intérêt 3-2- Confidentialité 4- Classement et archivage Information externe et publicité.27 V Procédure, traitement des dossiers Diffusion des dossiers de demande d AMM Réception des dossiers de demande d AMM Réception des dossiers 2-2- Enregistrement des dossiers déposés 3- Contrôle administratif de la demande d AMM Déroulement et traçabilité du contrôle administratif 3-2- Rapport de contrôle administratif 4- Analyse technique de la demande Emission de l Avis de la communication nationale des AMM Traitement de l Avis de la communication nationale des AMM Indicateurs de performances Contrôle qualité..41 VI- Document d exploitation 43 DE 500 : Lettre modèle d accompagnement du Dossier Type de demande d AMM DE 501 : Texte modèle pour Dossier type de demande d AMM DE 502 : Texte modèle d Accusé de réception du dossier d AMM DE 503 : Texte modèle pour l Avis de dossier incomplet DE 504 : Texte modèle pour le Certificat administratif de dossier complet DE 505 : Texte modèle pour le Certificat de service technique fait 3

4 DE 506 : Texte modèle pour une Déclaration de conflit d intérêt DE 507 : Texte modèle pour Contrat entre l ARP et l Evaluateur externe DE 508 : Texte modèle pour Avis de la Commission Nationale d AMM DE 509 : Texte modèle pour la Notification de la décision d octroi de l Autorisation de mise sur le marché DE 510 : Lettre modèle pour la Notification de la décision d ajournement DE 511 : Lettre modèle pour la Notification de la décision de refus DE 512 : Texte modèle pour gestion du périmètre de la réunion de la CNAMM DE 513 : Fiche modèle pour le classement et l archivage des différents types de documents DE 514: Fiche modèle pour le suivi des réclamations DE 515 : Fiche modèle pour le suivi des recours DE 516 : Fiche modèle pour le paiement des frais d enregistrement DE 517 : Fiche modèle pour livraison des échantillons de médicaments à l échantillothèque DE 518 : Fiche modèle pour livraison des échantillons de médicaments au Laboratoire Nationale de la Santé DE 519 : Texte modèle pour le Rapport d évaluation de la Commission Nationale d AMM VII- Document Annexe Document Annexe 1 : Pièces à joindre au Dossier de demande d AMM Document Annexe 2 : Règlement Intérieur de la Commission Nationale d AMM Document Annexe 3 : Bonnes Pratiques Réglementaires de l Organisation Mondiale de la Santé. Document Annexe 4 : Code d usages international recommandé pour le contrôle de l utilisation des médicaments vétérinaires (CAC ) Document Annexe 5 : Glossaire 4

5 I- PREAMBULE Ce manuel de procédure a plusieurs finalités : Contribuer à l'amélioration des pratiques de gestion des procédures d enregistrement des médicaments multi sources; Permettre à l'ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des procédures d enregistrement des médicaments multi sources, de comprendre de façon plus concrète les dispositions juridiques prévues par les règlements et les autres dispositions d'application ; Assurer aux services instructeurs une maîtrise effective des textes et des règles en perpétuelle évolution afin d'aboutir à une autonomie des acteurs. 5

6 II- INTRODUCTION Présentation du manuel..6 Les enjeux de la maîtrise de la procédure..6 6

7 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Présentation du manuel de procédures Fiche IN010 Page 1 sur 4 OBJET Cette fiche présente le classeur «Manuel de procédures d enregistrement des médicaments multi sources» dans ses finalités, dans sa forme, et dans son contenu. REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Décret N /P-RM du 23 novembre 2000 fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction de la Pharmacie et du Médicament. Décret No /P-RM du 1 er décembre 2004 instituant l autorisation de mise sur le marché des médicaments à usage humain et vétérinaire ; Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire. Présentation du manuel de procédures d enregistrement des médicaments multi sources 1. L outil «Manuel de procédures» 1.1 En quoi consiste le manuel de procédures? Le présent manuel de procédures pour l enregistrement des médicaments multi sources, est un document qui décrit de manière concrète et la plus précise possible, comment les dispositions législatives et réglementaires, relatives à l Autorisation de la Mise sur le Marché (AMM), sont mises en œuvre au Mali. Il vise à permettre à l'ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des procédures d enregistrement des médicaments multi sources, de comprendre de façon plus concrète les dispositions législatives et règlementaires d'application. 1.2 Les finalités du manuel de procédures Le manuel de procédures est un outil de travail qui remplit différentes fonctions : 1. Il est une référence méthodologique permanente pour l ensemble des intervenants de la procédure ; 2. Il constitue un outil de formation pour les nouveaux agents de la Direction de la Pharmacie et du Médicament, appelés à intervenir à divers stades de la procédure ; 3. Il contribue, notamment à l occasion de ses mises à jour, au développement de réflexions constructives en terme d organisation, d efficacité, de perfectionnement ; 7

8 Fiche IN010 Page 2 sur 3 4. Il est un document qui, en constituant une présentation complète, précise et fidèle du travail des services impliqués, sert de base informative pour toute mission de contrôle visant à évaluer la qualité de la gestion des demandes d autorisation de mise sur le marché ; 5. Enfin et surtout il répond à une recommandation de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de parvenir à une amélioration continue des capacités d intervention des Autorités de réglementation pharmaceutique dans les pays dits à faible capacité. 1.3 L élaboration du Manuel de procédures Le manuel de procédures est élaboré dans un double souci d assurer une traduction opérationnelle absolument rigoureuse de la réglementation malienne en matière d AMM, au travers d une démarche garantissant la cohérence du travail accompli par la Direction de la Pharmacie et du Médicament. La parfaite cohérence des pratiques des différents services est par ailleurs une obligation de santé publique, afin d assurer une totale équité dans le traitement des demandes. 2. Structure du manuel de procédures Le manuel de procédures se présente comme un classeur rassemblant des fiches réparties en différentes catégories. Cette présentation permet : 1 En permanence une actualisation partielle, fiche par fiche ; 2 En désolidarisant les fiches, de sélectionner les informations à communiquer en fonction de l utilisateur. 2.1 Les différentes catégories de fiches Le manuel de procédures comporte des fiches de différentes natures. Il comporte : 1 des fiches IN «Introduction» elles présentent ce qu est le manuel de procédures, et mettent en exergue les enjeux de la maîtrise de la procédure; 2 des fiches OR «Organisation» : elles présentent les informations générales sur les procédures, les services instructeurs, les demandeurs ; 3 des fiches PR «procédures» elles présentent le contenu des différents aspects de la gestion d une demande d Autorisation de Mise sur le Marché, en distinguant d une part les opérations transversales de coordination et de pilotage, et d autre part les différentes phases de la «vie» d un dossier de demande d Autorisation de Mise sur le Marché. Ces fiches de procédures sont le cas échéant complétées et détaillées par : 1 Des fiches DE «Document d exploitation» elles constituent les documents à utiliser de manière pratique, à divers stade de la procédure; 2 Les DOCUMENTS -ANNEXES, ils traitent de la plupart des préconisations de l Organisation Mondiale de la santé en matière de réglementation pharmaceutique pour l enregistrement des médicaments multi sources. 8

9 Fiche IN010 Page 3 sur La structure- type d une fiche Quelle que soit leur catégorie, toutes les fiches du manuel de procédures sont bâties sur le modèle cidessous indiqué. Chaque fiche est identifie par son en tête et par son pied de page, qui sont reportés sur chacune des pages si la fiche en comporte plusieurs. Numéro d identification de la fiche Entête : Nature de la fiche : DPM Manuel de procédures IN : Introduction OR : Organisation PR : Procédure MO : Mode opératoire DE : Document d exploitation Fiche IN 001 Page 3 sur 3 Intitulé : thème traité par la fiche Numérotation des pages de la fiche Pied de Page : Nom du fichier informatique sous lequel la fiche est enregistrée Tableau Permettant d identifier le numéro de version, la date de modification. PRO 01.doc N Version Date Dernière Version Validé par Diffusion... DPM.. Par ailleurs, le contenu d une fiche est précédé de cartouches qui indiquent : de façon systématique, l objet de la fiche, résumé de manière très synthétique ; le cas échéant, les références des autres fiches du manuel directement liées à la fiche consultée ; le cas échéant, les références législatives et règlementaires associées à la fiche présentée. 9

10 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Les enjeux de la maîtrise de la procédure Fiche IN011 Page 1 sur 2 OBJET Ce document présente un argumentaire sur les enjeux pour la Direction de la Pharmacie et du Médicament de maîtriser les procédures relatives à l enregistrement des médicaments multi sources FCHES ASSOCIEES Document-Annexe N 3: Bonnes Pratiques Réglementaires de l Organisation Mondiale de la Santé. Document Annexe N 4 : Code d usages international recommandé pour le contrôle de l utilisation des médicaments vétérinaires (CAC ) Les enjeux de la maîtrise de la procédure La mise en œuvre de la plupart des fonctions règlementaires dans le domaine du médicament, notamment l octroi de licences aux établissements pharmaceutiques, l enregistrement des médicaments, l information et le contrôle de la promotion des médicaments, sont de la responsabilité de la Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM). Cette dernière assure en outre, la coordination nationale du système de pharmacovigilance et les inspections des sites et le suivi réglementaire des essais cliniques en collaboration avec l inspection de la santé et le Comité national d éthique. Autant dire, que la DPM exerce l essentielle des tâches dévolues aux Autorités de Réglementation Pharmaceutique (ARP). Un rapport de l OMS sur les Autorités de réglementation dans les pays dits à faible capacité, dresse le constat ci-après : «Le système de suivi de la situation pharmaceutique au niveau des Etats membres a permis de noter que les ARP sont inadaptées et manquent de ressources (humaines et matérielles) pour assurer les fonctions règlementaires suivantes, indispensables à la garantie de la qualité, l efficacité, l innocuité et l accessibilité des médicaments: 1 Mise en œuvre de mécanisme d évaluation et de contrôle pour les «Autorisation des Etablissements pharmaceutiques» (industrie, importation, distribution et dispensation) 2 Homologation des médicaments, contrôle des importation et surveillance après la mise sur le marché des médicaments. 3 Inspection des Bonnes Pratiques de Fabrication, de distribution et pharmaceutiques 4 Pharmacovigilance. 5 Contrôle des essais cliniques. 6 Contrôle de la publicité et de la promotion des médicaments. 7 Organisation d une information pharmaceutique indépendante à l usage des professionnels et des usagers 8 Contrôle de la qualité des médicaments et dispositifs médicaux et normes pharmaceutiques 9 Organisation du système d approvisionnement et de distribution et règlementation des prix. 10

11 Fiche IN011 Page 2 sur 2 Il se trouve que la qualité, l efficacité et l innocuité des médicaments se trouvent menacées avec les défis actuels liés à la mondialisation, la dégradation des conditions de l environnement de vie dont entre autres: 1 La réémergence de certaines maladies avec le développement de la résistance des germes aux médicaments classiques. Ce qui oblique le passage aux combinaisons thérapeutiques, sans que leur innocuité soit prouvée, comme dans le cas de la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme. 2 L émergence des pandémies dues à la dégradation de l environnement comme le VIH, la grippe aviaire, et autre viroses connues ou à venir, pour lesquelles des médicaments efficaces ne sont pas nécessairement connus. 3 Le développement de la contrefaçon des médicaments et le marché illicite des médicaments. 4 L avènement des génériques multi sources nécessitant des capacités nationales pour assurer l évaluation de la qualité, l efficacité et du risque/bénéfice de ces médicaments multi sources, dont l équivalence thérapeutique n est garantie par rapport aux médicaments de référence (spécialités). L évaluation de l Autorité du Mali a été faite sur cette base en 2003 puis en A l issue de l évaluation de 2007, certains besoins ont été identifiés et des recommandations ont été formulées. La résolution de plusieurs des ces recommandations nécessite uniquement des prises de décision des autorités nationales et une réorganisation du fonctionnement de la Direction de la Pharmacie et du Médicament coordinatrice de l autorité de Règlementation pharmaceutique. Les différentes recommandations de 2007 sont les suivantes : 1 Faire un état des lieux des procédures à développer et élaborer un plan de travail pour leur rédaction. 2 Mettre en place un cadre de concertation avec toutes les autres structures du Ministère de la Santé gérant des fonctions de réglementation. 3 Rédiger et faire appliquer un code de conduite pour les membres du personnel de la DPM ainsi que des déclarations des potentiels conflits d'intérêts et d'engagement de confidentialité. 4 Développer les procédures internes de gestion des commissions techniques (ordre du jour, quorum, minutes, relevé de décision, présence) ; 5 Développer un guide de bonne conduite pour les experts externes mentionnant leurs rôles, responsabilités et obligations. 6 Faire signer des déclarations de conflits d'intérêt aux experts externes. 7 Faire signer des engagements de respect de la confidentialité aux experts externes. 8 Développer le concept de la transparence aux travaux de la DPM. 9 Elaborer un manuel de qualité. 10 Développer en collaboration avec les experts internes et externes les procédures techniques d'évaluation des dossiers et un rapport type.» 11

12 III- ORGANISATION 1 Les services de la DPM concernés par la procédure, missions et responsabilités Les services centraux de la DPM Le Directeur Les Divisions 1-2- Les services déconcentrés de la DPM Schéma global de la procédure Schéma des contrôles administratifs et techniques, et de diffusion de l information

13 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Les services de la DPM concernés par la procédure. Fiche OR020 Page 1 sur 2 OBJET Cette fiche décrit les missions et les responsabilités de chacun des services de la DPM concernés par la procédure, au niveau central. REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Décret N /P-RM du 23 novembre 2000 fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction de la Pharmacie et du Médicament. Décret No /P-RM du 1 er décembre 2004 instituant l autorisation de mise sur le marché des médicaments à usage humain et vétérinaire ; Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire ; Les services de la DPM concernés par la procédure : missions et responsabilités. 1. Les services centraux de la Direction de la Pharmacie et des Médicaments 1-1- Le Directeur Il assure la responsabilité générale de l opération au niveau national. Il est tenu régulièrement informé du déroulement de l opération par les divisions de la Direction de la Pharmacie et des Médicaments. Il préside, au nom du Ministre chargé la Santé, la Commission Nationale des Autorisations de Mises sur le Marché Le Directeur adjoint Il remplace le Directeur de plein droit en cas de vacance, d absence ou d empêchement. 13

14 Fiche OR020 Page 2 sur Les Divisions la Division réglementation et suivi de l exercice de la profession Pharmaceutique. Elle assure le pilotage de la procédure d importation et de mise sur le marché des produits pharmaceutiques. Elle assure le suivi et le contrôle de conformité avec la réglementation en vigueur. Elle assure le contrôle administratif des dossiers de demandes d AMM. Elle assure la coordination avec les autres procédures traitées par la DPM, et qui impactent sur les procédures d importation et de mise sur le marché des produits pharmaceutiques. Elle rend compte au Directeur des problèmes réglementaires qu elle pourrait rencontrer. Elle assure le contrôle du travail des sections placées sous sa tutelle La Division Assurance qualité et Economie du médicament. Elle assure la coordination des procédures d assurance qualité de la DPM, et qui impactent sur les procédures d importation et de mise sur le marché des produits pharmaceutiques. Elle assure le contrôle du travail des sections placées sous sa tutelle. 2- Les Services déconcentrés de la Direction de la Pharmacie et des Médicaments : - Les Directions régionales de la santé publique et les services de santé de cercle et de commune : Ils représentent la Direction de la Pharmacie et du médicament au niveau régional. Ils veillent sur la bonne application des procédures d importation et de mise sur le marché des produits pharmaceutiques, au niveau régional et du District, ainsi qu au niveau cercle et commune. Ils rendent compte au Directeur de la DPM, par voie hiérarchique, des problèmes réglementaires qu ils pourraient rencontrer. 14

15 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Schéma global de la procédure OBJET Fiche OR021 Page 1 sur 2 Ce document décrit schématiquement les grandes phases de la procédure ainsi que les acteurs impliqués REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire. Arrêté interministériel N MS-MEF-MEP/SG du 12 octobre 2005 fixant le taux et les modalités de recouvrement du droit fixe relatif aux Autorisations de Mise sur le Marché des médicaments à usage humain et vétérinaire. Schéma global de la procédure MINISTERE DE LA SANTE Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) 1- Secrétariat de Direction de la DPM Réception de dossier : Enregistrement et numérotation Emission de l accusé de réception DEMANDEUR Dépôt de dossier Dossier type renseigné Pièces jointes selon liste fournie 2- Service administratif indiqué de la DPM Contrôle administratif Vérification du dossier et des pièces jointes Vérification de l éligibilité du demandeur Vérification de la conformité de la demande Notification d inéligibilité ou émission du certificat administratif de dossier complet Rejet 1 - Pièces Complémentaires à Fournir Accepté 2 - Réclamations et Recours éventuels 15

16 Fiche OR021 Page 2 sur 2 3- Groupe de travail ad hoc d Experts internes de la DPM Expertise technique Analyse technique Vérification de la cohérence avec les politiques nationales Création du Certificat de service technique fait. 4- Commission Nationale des AMM Avis de la Commission compétente : Présentation à la Commission Avis de la Commission Accepté Rejet Retour DEMANDEUR 3 - Nouveau dossier type renseigné en cas de refus (Reprise de la procédure) 4 - Compléments d information en cas d ajournement 5 - Réclamations et Recours éventuels Reception de la Lettre de Notification d octroi de l AMM MINISTRE DE LA SANTE Décision d octroi de l AMM Le Directeur de la DPM Notification de la l octroi de l AMM 16

17 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Fiche OR022 Schéma des contrôles administratifs et techniques, et de diffusion de l information Page 1 sur 1 OBJET Cette fiche décrit les missions et les responsabilités de chacun des acteurs de la procédure, au niveau central. REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire ; Arrêté interministériel N MS-MEF-MEP/SG du 12 octobre 2005 fixant le taux et les modalités de recouvrement du droit fixe relatif aux Autorisations de Mise sur le Marché des médicaments à usage humain et vétérinaire. Schéma des contrôles administratifs et techniques, et de diffusion de l information Acteurs Demandeurs Opérations Création du dossier de demande d AMM Service administratif Commission Techinique Ad hoc Direction Service technique instructeur Commission Nationale d AMM Enregistrement du dossier et émission de l accusé de réception Répartition des échantillons entre l échantillothèque et le LNS Contrôle administratif du dossier Emission de la fiche autorisant le paiement des frais d enregistrement Paiement des frais Emission du Certificat administratif de dossier complet Imputation du dossier et du Certificat aux services techniques instructeurs Expertise technique et création du Certificat de service technique fait / Produit Transmission du Dossier de séance à la CNAMM Avis de la Commission nationale d AMM (CNAMM) Transmission de l Avis favorable de la CNAMM au Ministre de la Santé Création de la Lettre de notification de l octroi de l AMM Transmission de la lettre de notification de l octroi d AMM au demandeur Création et diffusion de l information au bénéfice des Usagers et des Importateurs 17

18 IV- PROCEDURES, PILOTAGE ET COORDINATION 1- Echéances règlementaires Traitement des réclamations et des recours Définition et terminologie 2-5- Traitement d une réclamation 2-6- Traitement d un recours Recours gracieux Recours hiérarchique Recours contentieux 3- Déontologie et transparence Conflit d intérêt 3-2- Confidentialité 4- Classement et archivage Information externe et publicité.27 18

19 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Echéances réglementaires OBJET Fiche PR030 Page 1 sur 2 Cette fiche décrit les échéances réglementaires que les services doivent respecter FICHES ASSOCIEES DE 506 : Texte modèle pour une Déclaration de conflit d intérêt DE 507 : Texte modèle pour Contrat entre l ARP et l Evaluateur externe DE 508 : Texte modèle pour l Avis de la Commission Nationale d AMM DE 514: Fiche modèle pour le suivi des réclamations DE 515 : Fiche modèle pour le suivi des recours Document-Annexe N 3: Bonnes Pratiques Réglementaires de l Organisation Mondiale de la Santé. Document Annexe N 4 : Code d usages international recommandé pour le contrôle de l utilisation des médicaments vétérinaires (CAC ) REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire. Arrêté interministériel N MS-MEF-MEP/SG du 12 octobre 2005 fixant le taux et les modalités de recouvrement du droit fixe relatif aux Autorisations de Mise sur le Marché des médicaments à usage humain et vétérinaire. Echéances réglementaires Les délais de traitement des dossiers sont précisés par les textes législatifs et réglementaires. Il appartient donc aux services concernés de les respecter. Ces délais pourraient éventuellement être prolongés en cas de demande de compléments d information nécessaires au traitement du dossier. Il est donc recommandé de conserver toute trace d échange de courrier et autres demandes de renseignement afin de justifier l éventuel dépassement de délais. - Fréquences des réunions de la CNAMM : Séances ordinaires tous les Trois (3) mois ; Séances extraordinaires autant que de besoin. - Convocation de la réunion de la CNAMM : Quinze (15) jours avant la séance plénière ; Moins de quinze (15) jours et même le jour de séance en cas d urgence. - Remise des dossiers avant séance pour analyse et avis : Remise des dossiers aux membres de la CNAMM : Six (6) jours avant la réunion ; 19

20 Fiche PR030 Page 2 sur 2 Remise des dossiers à un expert internes ou externes, pour les produits nouveaux et les médicaments traditionnels à base de plantes médicinales : o Trente (30) jours minimum avant la convocation d une séance ordinaire ; o et Dix (10) jours minimum avant la convocation d une séance extraordinaire. - Approbations des comptes rendus de séance : En fin de séance, ou transmis aux membres de la CNAMM au plus tard 7 jours avant la séance suivante. - Déclaration d intérêts : Au moins Un (1) fois par an, pour les membres de la CNAMM ; Avant chaque sollicitation d un expert externe pour avis sur un point précis de l ordre du jour ; Au début de chaque séance, pour prendre en compte les déclarations spontanées d intérêts ou suite à un contrôle du secrétariat de la CNAMM. - Durée de validée de l AMM : Cinq (5) ans renouvelables. - Délai de dépôt de la demande de renouvellement, de cession ou de modification de l AMM, avant expiration de l AMM: Trois (3) mois. - Délais de recours suite à un avis défavorable : Trois (3) mois. - Délais pour la levée de suspension ou de confirmation d une décision de suspension définitive : Six (6) mois après la date de la suspension temporaire et après avis de la CNAMM. - Délai pour la décision définitive de l arrêt d exploitation d un médicament : Un (1) an. - Délai pour la notification de la décision d octroi ou de refus de l AMM : Deux (2) mois, à compter de la date de tenue de la session au cours de laquelle le dossier a été examiné. - Délai prescrit pour un fournisseur adjudicateur d un Appel d offres de la PPM, à soumettre un dossier de demande d AMM pour les produits dont il est attributaire : Six (6) mois à partir de la date de notification du marché. - Délai de forclusion d un recours d un demandeur après la notification d une décision de la DPM : Deux (2) mois) à compter de la notification à l intéressé de la décision contestée. 20

21 Direction de la Pharmacie et du Médicament (DPM) Manuel de procédures Traitement des réclamations Fiche PR031 Page 1 sur 3 OBJET Cette procédure décrit les modalités de traitement des réclamations ou des recours émis par les demandeurs FICHES ASSOCIEES DE 514: Fiche modèle pour le suivi des réclamations DE 515 : Fiche modèle pour le suivi des recours Document-Annexe N 3: Bonnes Pratiques Réglementaires de l Organisation Mondiale de la Santé Document Annexe N 4 : Code d usages international recommandé pour le contrôle de l utilisation des médicaments vétérinaires (CAC ) REFERENCES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES Arrêté interministériel No /MS-MEP-SG du 20 septembre 2005 déterminant les modalités de demande des AMM des médicaments à usage humain et vétérinaire. Traitement des réclamations I Définitions et terminologie Réclamation : Toute intervention orale ou écrite d un demandeur manifestant une insatisfaction. Recours : Quand le désaccord porte sur la décision prise et qu il y a demande explicite de revenir sur la décision. 2 Traitement d une réclamation (orale ou écrite) L agent instructeur d un dossier de demande d AMM est habilité à répondre aux réclamations sur ce dossier. Toute réclamation écrite relative à un dossier fait l objet d une réponse écrite signée par le supérieur hiérarchique de l agent instructeur dudit dossier. Chaque réclamation est enregistrée chronologiquement dans le document d exploitation (DE 0514) de Suivi des réclamations. Les principaux sujets de réclamation font l objet d un bilan en fin d exercice. 21

22 Fiche PR031 Page 2 sur 2 3 Traitement d un recours (écrit) Un demandeur d AMM a la possibilité de contester une décision prise à son encontre, en déposant un recours, dans les deux (2) semaines suivant la date de la décision. Chaque recours est enregistré chronologiquement dans le document d exploitation (DE 0515) de Suivi des recours. Les principaux sujets de recours font l objet d un bilan en fin d exercice. 3.1 Recours gracieux Il s agit d une demande adressée à l auteur de l acte dont le demandeur se plaint La réponse écrite est du ressort de la division responsable de la réglementation relative à l enregistrement des médicaments. La réponse sera préalablement soumise à la signature de la Direction de la DPM, avant transmission. 3.2 Recours hiérarchique Il s agit d une demande adressée au supérieur hiérarchique de l auteur de la décision contestée: en l occurrence le Directeur de la DPM. Cette possibilité de recours est limitée par un délai de forclusion de deux (2) mois) à compter de la notification à l intéressé de la décision contestée. La division responsable de la réglementation relative à l enregistrement des médicaments, prenant en charge le recours, envoie au plaignant un accusé de réception indiquant le service chargé de l instruction du dossier, et précisant la date de réception du recours ainsi que les délais de forclusion. Dans le même temps, il transmet une copie du recours au service qui a instruit le dossier de demande d AMM en invitant celui-ci à formuler les remarques qu il appelle de sa part. Si aucune réponse n est adressée au demandeur d AMM dans un délai de deux (2) mois) à compter de la date de réception mentionnée dans l accusé de réception du recours, celui-ci est réputé rejeté. Dans un tel cas, le demandeur d AMM conserve la faculté de déposer un recours devant le Tribunal administratif dans un délai de deux (2) mois à compter de l expiration du délai des deux (2) mois susmentionné. Les réponses favorables sont notifiées à l intéressé par la Direction auprès de laquelle la demande d AMM a été déposée initialement. 3.3 Recours contentieux Afin de contester une décision prise par l administration, le demandeur d AMM a la possibilité de déposer un recours auprès des tribunaux selon certaines formes et conditions de recevabilité prescrites par les règlements des Cours et Tribunaux administratifs d appel. 22

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège Article 1 er Chapitre 1 er Composition des formations Les membres composant le Collège restreint, les sous-collèges

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve urbanisme Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >,

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, <AUTORITE DE GESTION> Version finale : Trame commune [FEDER/FSE] 2014-2020 Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, Entre < l

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION Edition du 27/10/2011 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER Le présent document a pour objet de définir le processus de de compétences d une personne dans les diagnostics immobiliers. 0. Introduction est une société française filiale du groupe Holding, qui est

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert REGLEMENT DE LA CONSULTATION Référence accord-cadre n 03-2015 Procédure d appel d offres ouvert Régie par l article 29 du décret n 2005-1742 pris en application de l ordonnance n 2005-649 du 6 juin 2005

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION Marché : CONTRAT DE MAINTENANCE DES ASCENSEURS, MONTE CHARGES ET APPAREILS ELEVATEURS DU CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX MARCHE DE SERVICE MARCHE PASSE SUIVANT LA PROCEDURE «D APPEL D OFFRES OUVERT» (Articles

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION 1 / 8 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 3 - PRESENTATION DES

Plus en détail

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ;

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ; Modèle de contrat de travail [à durée déterminée / indéterminée] de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Préambule La présence d un médecin coordonnateur

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Initialement conçu comme une mesure destinée à concilier le principe de liberté contractuelle en matière d ouverture

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

Modalités d application de l article L 4113-6 du CSP après la parution du décret 2007-454 du 25 mars 2007

Modalités d application de l article L 4113-6 du CSP après la parution du décret 2007-454 du 25 mars 2007 24 mai 2007 MAJ du 11 septembre 2007 Modalités d application de l article L 4113-6 du CSP après la parution du décret 2007-454 du 25 mars 2007 La loi du 4 mars 2002 avait prévu les dispositions suivantes,

Plus en détail

La simplification du dossier de candidature

La simplification du dossier de candidature FICHE 20 La simplification du dossier de candidature Pour de nombreux opérateurs économiques, la constitution des dossiers de candidature est trop complexe et coûteuse du fait du nombre des documents à

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt)

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT. DISTRIBUTEUR : Commune :.. (dpt) Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel CONVENTION D ETUDES DE RACCORDEMENT Référence : REG.DIS.SITE.CER.XX DISTRIBUTEUR : Document type : Convention d études de raccordement DISTRIBUTEUR

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce.

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Les présentes conditions visent à répondre aux impératifs de l article L441-6 du Code de Commerce. Elles se conforment aux obligations faites par la Loi du 4 août 2008 sur

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique

Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique 2008 Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique EASYPAY GROUP Juli 2008 Table des matières Introduction... 3 Simplification administrative... 3 Participation au développement durable...

Plus en détail

CHARTE entre la Compagnie

CHARTE entre la Compagnie < CHARTE entre la Compagnie des Experts de Justice près la Cour d Appel d Angers et les Barreaux du ressort Recommandations pratiques en matière d expertise civile Le Conseil National des Barreaux et la

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE REGLEMENT GENERAL REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE Préambule La réutilisation des informations publiques REGLEMENT GENERAL La réutilisation des informations publiques

Plus en détail

ANNEXE XI - REGLEMENT FEDERAL RELATIF A L ACTIVITE D AGENT SPORTIF DU RUGBY

ANNEXE XI - REGLEMENT FEDERAL RELATIF A L ACTIVITE D AGENT SPORTIF DU RUGBY ANNEXE XI - REGLEMENT FEDERAL RELATIF A L ACTIVITE D AGENT SPORTIF DU RUGBY 1 REGLEMENT FEDERAL RELATIF A L ACTIVITE D AGENT SPORTIF DU RUGBY Le Comité Directeur de la Fédération Française de Rugby (F.F.R.),

Plus en détail

REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE

REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE REGLEMENT INTERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES TITRE V ou VI (nouveau) «Règlement du stage d expertise comptable» REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE Pris en application du décret n 2009-1789

Plus en détail

inscriptions le guide du titulaire d officine

inscriptions le guide du titulaire d officine DOC CNOP - Conseil Central des pharmaciens titulaires d officine - Septembre 2010 - Guide pratique tand M guide pratique inscriptions le guide du titulaire d officine Conseil Central des pharmaciens titulaires

Plus en détail

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM

Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Recommandations Temporaires d Utilisation (RTU) Principes et éléments d information sur les modalités d élaboration et de mise en œuvre par l ANSM Octobre 2012 2 Sommaire Préambule 3 Identification du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 25 juin 2015 relatif à l agrément d expert en matière de géothermie de minime importance

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION

Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION NETTOYAGE DES CHAUSSEES, CANIVEAUX, TROTTOIRS, AIRES DE STATIONNEMENT, ESPACES PUBLICS DE LA VILLE DE WISSOUS ANNEE 2015-2016 Marché 2015/27 Date limite

Plus en détail

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 fixant les modalités d organisation et de fonctionnement des Agences régionales de Développement. RAPPORT DE PRESENTATION En application

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES REALISATION DU JOURNAL

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Marché n 22-2015-01 Objet de l appel d offre : Contrat de prestations de publipostage, d édition, de reproduction et de mise sous plis de documents divers. Procédure : Procédure

Plus en détail

Procédures d enregistrement des médicaments

Procédures d enregistrement des médicaments Vie du Médicament Procédures d enregistrement des médicaments Avis scientifiques Essais cliniques ATU Inspections AMM Vigilances Contrôle Veille Sanitaire Procédures d enregistrement Soumission du dossier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Convention de partenariat pour le contrôle, à titre expérimental, des arrêts maladie des fonctionnaires par les caisses

Plus en détail

CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS

CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS CHARTE BNP Paribas Personal Finance DU TRAITEMENT AMIABLE DES RECLAMATIONS RECLAMATION & MEDIATION «BNP Paribas Personal Finance» veille à apporter à ses clients la meilleure qualité de service. Toutefois,

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 020/2012/ANRMP/CRS DU 30 AOÛT 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE MEDICAL PROGRESS

Plus en détail

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM I- QUI PEUT DEMANDER À CHANGER DE NOM?...3 II - COMMENT CONSTITUER UN DOSSIER?...3 III - QUELS SONT LES MOTIFS JUSTIFIANT LE CHANGEMENT DE NOM?...7 IV - OÙ DÉPOSER

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

RÈGLEMENT DE QUALIFICATION Commun à toutes les qualifications

RÈGLEMENT DE QUALIFICATION Commun à toutes les qualifications RÈGLEMENT DE QUALIFICATION Commun à toutes les qualifications Règlement de qualification Indice A 1 RÈGLEMENT DE QUALIFICATION... 1 1. Dispositions générales... 3 1.1 Dossiers - références (art.19 du Règlement

Plus en détail

Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014

Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014 Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014 Ce document comporte 23 pages SOMMAIRE 1. Contexte réglementaire...

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE RELATIVE A L EXPLOITATION DU GISEMENT SITUÉ DANS LA COMMUNE DE DANS LE DEPARTEMENT DE EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o OCTROYÉ LE Le, ENTRE L ETAT HAITIEN,

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées

Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Les différents métiers de la Pharmacovigilance au sein des structures privées Anne-Sophie Gandubert LP - Métiers de la recherche clinique Hôpital Saint-Antoine Paris le 09 mars 2015 Plan Obligations du

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION DIVISION APPROVISIONNEMENTS ET MAHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 64/2011 DU 13/12/2011 à 10H RELATIF A LA FOURNITURE DE 1401,20 Km DE PROFILS SISMIQUES 2D «ROUND AFRICA» ACQUIS EN 1975 EN

Plus en détail

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE DEPARTEMENT ENVELOPPES ET REVETEMENTS Constructions Légères et Couvertures Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE Livraison Cahier V1 de Mars 2010

Plus en détail

GESTION DES CONFLITS D INTERETS

GESTION DES CONFLITS D INTERETS GESTION DES CONFLITS D INTERETS Pr Patrice JAILLON Service de Pharmacologie, Faculté de Médecine P. et M. Curie, Université Paris 6 Hôpital St-Antoine AP-HP, Paris Président du Centre National de Gestion

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SYNDICAT MIXTE BAIE DE SOMME GRAND LITTORAL PICARD/ DESTINATION BAIE DE SOMME 1 place de l Amiral Courbet CS 50728 80 142 ABBEVILLE Cedex 03 22 20 60

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

FLEGT Note d Information

FLEGT Note d Information Série 20 Note FLEGT Note APPLICATION DES REGLEMENTATIONS FORESTIERES, GOUVERNANCE ET ECHANGES COMMERCIAUX Directives sur le Contrôle Indépendant INTRODUCTION Le Plan d action de l UE pour l application

Plus en détail

LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5

LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5 LA CCMOSS VOUS INFORME Bulletin N 5 NOUVELLES DISPOSITIONS DU CODE DES MARCHES PUBLICS Fin décembre 2008, plusieurs décrets sont venus modifier les dispositions du Code des marchés Publics : - Décret 2008-1334

Plus en détail

Conditions générales de prestations de services

Conditions générales de prestations de services Conditions générales de prestations de services Article 1 Objet Les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de préciser les modalités d intervention de GEVERS

Plus en détail

le dossier individuel de l agent

le dossier individuel de l agent QUESTION DE DROIT : le dossier individuel de l agent Le dossier administratif d un agent de la Fonction Publique est un document obligatoire que le service du personnel de chaque établissement se doit

Plus en détail

INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES

INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES INSTRUCTION N 01-11 DU 9 MARS 2011 FIXANT LES MODALITES D APPLICATION DU REGLEMENT N 08-01 DU 20 JANVIER 2008 RELATIF AU DISPOSITIF DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE L EMISSION DE CHEQUES SANS PROVISION

Plus en détail

12.12.2008 Journal officiel de l Union européenne L 334/7

12.12.2008 Journal officiel de l Union européenne L 334/7 12.12.2008 Journal officiel de l Union européenne L 334/7 RÈGLEMENT (CE) N o 1234/2008 DE LA COMMISSION du 24 novembre 2008 concernant l examen des modifications des termes d une autorisation de mise sur

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1 RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Ce Règlement a pris effet le 8 février 1960 et a été modifié ultérieurement, la dernière modification étant entrée en vigueur le 16 mai

Plus en détail

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes,

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes, Etablissement Public Foncier de Poitou-Charentes Conseil d'administration Séance du 1 octobre 2013 Délibération n CA-2013-34 Mise à jour du guide interne de la commande publique de l EPF PC Le conseil

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le

MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le mode et la procédure de leur réalisation, sont régis

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR

COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR PROVINCE DU BRABANT WALLON ARRONDISSEMENT DE NIVELLES COMMUNE DE PERWEZ Article 1. COMMISSION LOCALE DE DEVELOPPEMENT RURAL REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR TITRE I. MISSIONS Conformément au décret de l Exécutif

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil d administration

Règlement intérieur du Conseil d administration Règlement intérieur du Conseil d administration Le présent règlement intérieur a été adopté par le Conseil d administration à sa première session, le 14 décembre 1977. À sa cinquante-quatrième session,

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation PREFECTURE DE VAUCLUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE VAUCLUSE SERVICE LOGEMENT SOCIAL 84905 AVIGNON CEDEX 9 PROCEDURE ADAPTEE en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1502013D Intitulé du texte : décret relatif à la liste limitative des prestations particulières et au contrat type de syndic prévus à l article 18-1

Plus en détail

CONDITIONS CONTRACTUELLES GENERALES (CCG)

CONDITIONS CONTRACTUELLES GENERALES (CCG) CONDITIONS CONTRACTUELLES GENERALES (CCG) L Agence nationale de traduction et de certification (OFFI Zrt), s engage en tant que prestataire (par la suite : l Agence) auprès de ses Clients à accomplir les

Plus en détail

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004 Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3 FONCTIONNAIRES DE L ÉTAT - STATUT GÉNÉRAL - Télétravail 1 TÉLÉTRAVAIL Sommaire Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis).... 3 Règlement grand-ducal

Plus en détail

Droits et accueil des usagers

Droits et accueil des usagers Système de santé Droits et accueil des usagers Les règles d accessibilité aux informations de santé à caractère personnel Que ce soit lors d une consultation en ville ou, au sein d un établissement de

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

certification Notice technique la certification professionnelle du ministère chargé de l emploi notice technique

certification Notice technique la certification professionnelle du ministère chargé de l emploi notice technique certification notice technique la certification professionnelle du ministère chargé de l emploi Notice technique pour l organisation et la mise en œuvre des sessions de validation Version de mai 2013 Sommaire

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières.

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. TITRE PREMIER Renforcement de la sincérité des comptes des sociétés Chapitre premier Renforcement de

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de Santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 4 mars 2015,

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de Santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 4 mars 2015, REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2015.0056/DC/SJ du 4 mars 2015 du collège de la Haute Autorité de santé portant adoption du règlement intérieur de la commission des pratiques et des parcours Le collège

Plus en détail