Résultats des tests effectués en septembre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats des tests effectués en septembre 2007"

Transcription

1 Résultats des tests effectués en septembre 00

2 En septembre, nous avons effectué des tests avec plusieurs appareils émettant des champs électromagnétiques téléphone portable, ordinateur portable sur une dizaine de personnes volontaires. La démonstration scientifique des nuisances des champs électromagnétiques : La mise en évidence de perturbation des champs de torsion sur la physiologie de l homme a pu être enregistrée par des techniques conçues par l école de physique de St Petersbourg sous l égide du Docteur Korotkov. Celle-ci s appelle GDV (Gas Dischearge Visual). A partir de l enregistrement des signaux de luminescence et électromagnétiques des couronnes des doigts, un logiciel élaboré sur un modèle mathématique évolutif embryonnaire, convertit celle-ci en fournissant l image du corps et de son fonctionnement somatique et psychique. L appareil est en cours d homologation auprès des instance française et a déjà été homologué par les autorités allemandes. Pour plus d information, reportez-vous au site L enregistrement se déroule selon trois stades : Initial : c est l actualisation de l image fonctionnel de la personne Non protégé : c est l image modifiée par les nuisances électromagnétiques qui déstructure l image initiale Protégé : c est l image obtenue lorsque sont mises les protections Geodd. L image initiale est restituée et même en améliore la stabilisation de la physiologie de la personne évaluée par la technique GVD. Pour le plus grand respect des protocoles, les expériences ont été faites sous l égide du Docteur Tadeusz Nawrocki : Ancien attaché du laboratoire de Cytogénétique de la Faculté de Médecine de Brest DIU de Cancérologie de l'université de Paris XIII DIU environnement et cancer de la Faculté de Montpellier DIU Environnement et Santé de la Faculté de Montpellier DIU de Médecine Prédictive de la Faculté de Clermont Ferrand Diplômé d'anthropologie et d'ethnologie Médicale de l'université Paris

3 La démonstration scientifique des nuisances des champs électromagnétiques Elle indique un terrain de sensibilité prédictive du comportement biomagnétique des personnes pouvant développer des troubles de la santé. Le test est réalisé sur la personne à l état normal puis utilisant un ordinateur portable Etat normal L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00.. Kirlionics Technologies I nternat ional. L état énergétique de la personne parfaite se traduirait par une enveloppe bleue sans discontinuité tout autour de la silhouette. Dans cet exemple l état fonctionnel révèle des troubles de la sphère digestive à titre de malabsorption intestinale et de l étage stomatologique à titre de dysfonctionnement oclusale avec répercussion cervicale neurologique et hépatique.

4 Démonstration avec ordinateur R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 Utilisation de l ordinateur sans protection met en évidence de la nocivité des nuisances électromagnétiques : amplification des composantes existantes avec apparition de désordre pancréatique et immunitaire

5 Démonstration avec ordinateur et protection Geodd L 0:0:0 : L 0:0:0 : R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 : R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 :0 L 0:0:0 :0 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 :0 L :0:0 0: L :0:0 0: L :0:0 0: R 0:0:0 0: R 0:0:0 0: R 0:0:0 0: L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0: L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0: R 0:0:0 0: L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00. L usage des protections Geodd sur l ordinateur annule tous les troubles constatés sans protection et améliore l état fonctionnel initial singularisé par un contour bleuté plus régulier que l image initiale.

6 Démonstration avec téléphone portable R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 Utilisation du téléphone cellulaire : nocivité des ondes électromagnétiques clairement identifiable sur le contour de l individu ; apparition de désordre pancréatique et immunitaire.

7 Démonstration avec téléphone portable et protection R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 L 0:0:0 0:00 R 0:0:0 0:00 Utilisation du téléphone cellulaire avec protection Geodd annule tous les troubles constatés et améliore l état fonctionnel de la personne

8 La presse évoque de manière récurrente les effets des champs électromagnétiques : Le Monde «le téléphone mobile favoriserait les tumeurs cérébrales» (/0/00) TF Journal de 0H PPDA Ondes électromagnétiques Octobre 00 Daily Mail «les rayonnements non thermiques peuvent poser un risque» Août 00 Pratiques de santé «Bienvenue dans le micro-ondes universel» /0/0 Le Figaro «les téléphones hybrides sur la sellette»(/0/0) La Vie Numérique sur les téléphones mobiles hybrides (0/0/0) Ministère en charge de la Santé : Santé et Sécurité sur les téléphones mobiles (site ww.sante.gouv.fr) Maison magazine «Bonnes ou mauvaises ondes» Juillet 00 Le Monde de l intelligence «le Wifi un danger pour le cerveau» Juillet 00 A lire également : Rapport BioInitiative «Arguments pour des seuils de protections du public fondés sur les effets biologiques des rayonnements électromagnétiques» ou (résumé en français).

ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS.

ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Avril 2007 ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS. Somnolence, stress, nervosité, agressivité sont souvent à mettre

Plus en détail

Le cellulaire et les ondes électromagnétiques éti Mai 2011 APDPIQ Acquisition et affaires municipales Gerard.belisle@videotron.ca Les ondes électromagnétiques But / Comment Notions de base Les différents

Plus en détail

Proposition de résolution

Proposition de résolution Proposition de résolution relative à la protection de la santé des citoyens contre les risques liés à la pollution électromagnétique 18 Octobre 2007 Déposée par Thérèse Snoy et Tinne Van der Straeten Groupe

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments

Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments Développement durable en Limousin Mai 2012 Vivre mieux dans un bâtiment avec un air de qualité Fiche n 4 Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments www. objectif.blogspot.com www.limousin.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Du bon usage de la téléphonie mobile

Du bon usage de la téléphonie mobile Du bon usage de la téléphonie mobile Sommaire 1. Introduction 3 2. Le téléphone mobile a-t-il un impact sur la santé? 4 3. Antenne et terminaux : le Maroc veille à respecter les normes internationales

Plus en détail

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ &

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ & TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ & SÉCURITÉ TÉLÉPHONES MOBILES Avec plus de 48 millions d abonnés en France, le téléphone mobile fait partie de notre quotidien. Toutefois, certains d entre nous s inquiètent des

Plus en détail

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010 Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE 1 1 CONTEXTE Horaires: 1 ère ES et L : 1h30 //1 ère S : 3h Permettre les réorientations

Plus en détail

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1)

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) Responsables scientifiques et pédagogiques : Jérôme Palazzolo et Galina Iakimova Jérôme Palazzolo Psychiatre - Psychothérapeute (MD, PhD, HDR)

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

- Médecine de Santé - Application Clinique de la Médecine Fonctionnelle ACMF. Séminaire - 2015 7-12 Septembre 22, rue le Jolivet DIJON

- Médecine de Santé - Application Clinique de la Médecine Fonctionnelle ACMF. Séminaire - 2015 7-12 Septembre 22, rue le Jolivet DIJON Application Clinique de la Médecine Fonctionnelle ACMF Séminaire - 2015 7-12 Septembre 22, rue le Jolivet DIJON - Médecine de Santé - Intégrer science, preuves et pratiques cliniques Séminaire 2015 Application

Plus en détail

LISTE DE 60 DOCUMENTS TRANSMISE A M, Maire de. le septembre 2015 par lettre recommandée AR n.

LISTE DE 60 DOCUMENTS TRANSMISE A M, Maire de. le septembre 2015 par lettre recommandée AR n. LISTE DE 60 DOCUMENTS TRANSMISE A M, Maire de. le septembre 2015 par lettre recommandée AR n. 1975 Précis de médecine aéronautique et navale, Pathologie professionnelle du personnel chargé de la sécurité

Plus en détail

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association (Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association québécoise pour la lutte à la pollution atmosphérique, ainsi que par les médecins experts Dominique Belpomme, Samuel Epstein,

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec

Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec Le 5 décembre 2013 Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec Vous retrouverez ci-dessous la position des directeurs régionaux

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT

DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT DE LA NUMÉRISATION DES ACTIONS PHYSIQUES DES UTILISATEURS VERS LA CONCEPTION D INTERFACE AVEC LA KINECT Doctorant Laboratoire G-SCOP VEYTIZOU Julien Julien.Veytizou@grenoble-inp.fr Qui suis-je? Projet

Plus en détail

UNION DES COMITES DE QUARTIER DE NIMES METROPOLE 8, rue Molière 30900 NIMES Tél./Fax : 04 66 21 97 25 Mail : ucqnm@wanadoo.fr, Site : www.ucqnm.

UNION DES COMITES DE QUARTIER DE NIMES METROPOLE 8, rue Molière 30900 NIMES Tél./Fax : 04 66 21 97 25 Mail : ucqnm@wanadoo.fr, Site : www.ucqnm. 1 UNION DES COMITES DE QUARTIER DE NIMES METROPOLE 8, rue Molière 30900 NIMES Tél./Fax : 04 66 21 97 25 Mail : ucqnm@wanadoo.fr, Site : www.ucqnm.org Pour le développement de la téléphonie mobile dans

Plus en détail

Université Paris Saclay De quoi parle t-on?

Université Paris Saclay De quoi parle t-on? Université Paris Saclay De quoi parle t-on? Présentation L Université Paris-Saclay regroupe un potentiel scientifique exceptionnel. 20 établissements : - 2 universités, - 10 grandes écoles, - 7 organismes

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Dossier de presse Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Contact presse : Elena Séité 01 49 77 27 80 elena.seite@anses.fr www.anses.fr Sommaire Communiqué de presse...

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

Rapport. BioInitiative

Rapport. BioInitiative www.next-up.org Traduction Française du résumé www.criirem.org Rapport BioInitiative Arguments pour des seuils de protections du public fondés sur les effets biologiques des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

La profession médicale

La profession médicale La profession médicale Qu est-ce que la médecine? La médecine ne se limite pas à la biologie La médecine se fonde sur des savoirs scientifiques mais elle ne peut pas être considérée en tant que telle comme

Plus en détail

Club Robotique FSR. Faculté des Sciences de Rabat. 4 Avenue Ibn Battouta, B.P. 1014 RP, Rabat.

Club Robotique FSR. Faculté des Sciences de Rabat. 4 Avenue Ibn Battouta, B.P. 1014 RP, Rabat. Club Robotique FSR Faculté des Sciences de Rabat 4 Avenue Ibn Battouta, B.P. 1014 RP, Rabat. 0 Tel : +212 (0) 6 75 67 55 46 Fax : +212 (0) 5 37 77 42 61 Sommaire Sommaire... 1 Préambule... 2 Article 1

Plus en détail

Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS. www.tecsol-analytics.

Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS. www.tecsol-analytics. Télésuivi et Analyse des performances énergétiques des installations photovoltaïques - TECSOL PV ANALYTICS www.tecsol-analytics.com michel.marcenac@tecsol.fr DEC 2011 L expérience TECSOL Bureau d étude

Plus en détail

Syllabus. MAJ : 18-janv.-08

Syllabus. MAJ : 18-janv.-08 Syllabus Licence professionnelle Instrumentation Médicale (Maintenance Matériel Biomédical (code APOGEE) ADAPTATION ET MISE A NIVEAU Enseignant Responsable : Daniel FOURQUET 05 65 20 58 00 mon46.cdt@ac-toulouse.fr

Plus en détail

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES Plan de cours STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES 101-FYA-PT Pondération 3-1-2 Gilles Bourbonnais (C360) gilles.bourbonnais@dgpc.ulaval.ca Sciences de la Nature / PASC@L http://ici.cegep-ste-foy.qc.ca/profs/gbourbonnais/

Plus en détail

Questionnaire. Présentation

Questionnaire. Présentation Document de travail : version 7 Questionnaire La dernière réunion du bureau de la Confrasie (avril 215) a été l'occasion de définir certains axes du plan d'action 215-217 de la Conférence régionale Compte

Plus en détail

Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions

Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions I. Les mesures... 2 Quelles sont les obligations imposées?... 2 Pourquoi ces mesures?... 2 Quel est

Plus en détail

COMMENT PROUVER QUE LES SOINS NÉCESSAIRES NE SONT PAS DISPONIBLES OU ACCESSIBLES DANS VOTRE PAYS D ORIGINE?

COMMENT PROUVER QUE LES SOINS NÉCESSAIRES NE SONT PAS DISPONIBLES OU ACCESSIBLES DANS VOTRE PAYS D ORIGINE? COMMENT PROUVER QUE LES SOINS NÉCESSAIRES NE SONT PAS DISPONIBLES OU ACCESSIBLES DANS VOTRE PAYS D ORIGINE? Il est essentiel de joindre de solides preuves médicales à votre demande d autorisation de séjour

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paul Cézanne Aix-Marseille III

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l'université Paul Cézanne Aix-Marseille III Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paul Cézanne Aix-Marseille III juin 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l'université Paul

Plus en détail

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES Plan de cours STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES 101-FYA-PT Pondération 3-1-2 Gilles Bourbonnais (C360) gilles.bourbonnais@dgpc.ulaval.ca Sciences de la Nature / PASC @L http://ici.cegep-ste-foy.qc.ca/profs/gbourbonnais/

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

REMISE DES PRIX DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 1 er juillet 2015. 17e CONCOURS NATIONAL D'AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES

REMISE DES PRIX DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 1 er juillet 2015. 17e CONCOURS NATIONAL D'AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES DOSSIER DE PRESSE 17e CONCOURS NATIONAL D'AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES REMISE DES PRIX Mercredi 1 er juillet 2015 Cécile Corradin - 01 55 55 99 12 Élodie Flora - 01 55 55

Plus en détail

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE Notre formation a pour objet la diffusion de connaissances dans le

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Le jour de la formation, deux possibilités s offriront à vous afin de suivre les conférences en direct, à distance, et en ligne :

Le jour de la formation, deux possibilités s offriront à vous afin de suivre les conférences en direct, à distance, et en ligne : MOYENS DE RECEPTION DE LA VISIOCONFERENCE Le jour de la formation, deux possibilités s offriront à vous afin de suivre les conférences en direct, à distance, et en ligne : 1 ères solutions : en ligne avec

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille FORMATION A LA METHODE VITTOZ Centre Culturel CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille Tel 04 91 25 88 89 Mail : centre.culturel.cccm@free.fr Site : http://centre.culturel.cccm.free.fr http://vittoz-akouo-formation-marseille.com

Plus en détail

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress

StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress StiMCore Méthode de Management Participatif par l échauffement corporel pour réduire les TMS et le Stress où comment la pratique physique agit sur l amélioration du climat et des conditions de travail.

Plus en détail

L an deux mille treize Et le vingt septembre;

L an deux mille treize Et le vingt septembre; MR/AN REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN -------------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN -------------------- ORDONNANCE DU JUGE DE REFERE du 20/09/2013 -------------------

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Allocution de Option consommateurs Le 17 octobre 2011 Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Monsieur le président, madame la commissaire, monsieur

Plus en détail

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN

VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN VI) MARQUEURS BIOLOGIQUES DU CANCER THYROIDIEN 1) Thyroglobuline a) Indications et fréquence Exclusivement sécrétée par la thyroïde Marqueur de choix pour le suivi du cancer différencié de la thyroïde

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

E-réputation dans le secteur Tourisme et loisirs Développez vos opportunités commerciales et défendez votre image - 2 jours

E-réputation dans le secteur Tourisme et loisirs Développez vos opportunités commerciales et défendez votre image - 2 jours FORMATION E-réputation dans le secteur Développez vos opportunités commerciales et défendez votre image - 2 jours «Les marchés du tourisme et des loisirs sont devenus des conversations» Le Web 2.0 a profondément

Plus en détail

Toutes les solutions pour l efficacité énergétique de votre entreprise

Toutes les solutions pour l efficacité énergétique de votre entreprise Toutes les solutions pour l efficacité énergétique de votre entreprise Parc informatique Bâtiment intelligent & connecté Data Center Fruits de notre expertise IT, les logiciels que vous découvrirez dans

Plus en détail

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir

La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir Evaluer et prévenir le risque radiologique professionnel dans les opérations de radiographie industrielle La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir Dr Irène Sari-Minodier Service

Plus en détail

Domino E5832S. Un conseil, une question : contactez votre service client. depuis un mobile, composez 555 (1) ou 777 professionnels et entreprises (1)

Domino E5832S. Un conseil, une question : contactez votre service client. depuis un mobile, composez 555 (1) ou 777 professionnels et entreprises (1) Un conseil, une question : contactez votre service client depuis un mobile, composez 555 (1) ou 777 professionnels et entreprises (1) depuis un poste fixe, composez 0810 500 555 (2) ou 0810 500 777 professionnels

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Domino E5331. Un conseil, une question :

Domino E5331. Un conseil, une question : Un conseil, une question : Si vous êtes client d'une offre Let's go mobile, contactez votre service clients au 3970 (1) depuis une ligne fixe Orange Si vous avez souscrit à une offre Let's go incluse dans

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT

LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT LICENCE PROFESSIONNELLE : CONTROLE TECHNIQUE DE L IMMOBILIER : SANTE ET SECURITE DE L HABITAT Description de la formation La licence professionnelle «Contrôle technique de l immobilier» forme des professionnels

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE

MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE MASTER MANAGEMENT STRATEGIE, SPECIALITE CONSULTANT EN MANAGEMENT, ORGANISATION, STRATÉGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention :

Plus en détail

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs 06 NOVEMBRE 2014 Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs Roger Godbout, Ph.D. Laboratoire et Clinique du sommeil, Hôpital Rivière-des-Prairies Département de psychiatrie, Université de Montréal

Plus en détail

Règlement. Bourses de recherche 2014 Le mélanome et autres tumeurs cutanées (hors lymphomes)

Règlement. Bourses de recherche 2014 Le mélanome et autres tumeurs cutanées (hors lymphomes) Bourses de recherche 2014 Le mélanome et autres tumeurs cutanées (hors lymphomes) Recherche FONDAMENTALE Recherche TRANSLATIONNELLE Recherche CLINIQUE H.RibonCom Règlement 14455_Bourse_dermato_2014_reglement.indd

Plus en détail

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE DEPARTEMENT ENVELOPPES ET REVETEMENTS Constructions Légères et Couvertures Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE Livraison Cahier V1 de Mars 2010

Plus en détail

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université des Sciences et de la Technologie d Oran BOUDIAF Vice-Rectorat chargé de

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Année Universitaire 2008-2009

Année Universitaire 2008-2009 Année Universitaire 2008-2009 1 ère Année DIPLOME INTER UNIVERSITAIRE de SEXOLOGIE et du DIU D ETUDES BIOLOGIQUES, PSYCHOLOGIQUES, et SOCIALES de la SEXUALITE HUMAINE Les cours auront lieu : Le Vendredi

Plus en détail

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Plan d'études pour les deux premières années du Bachelor of Science en sciences

Plus en détail

Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique

Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique Contexte Présentation de l étude Protocole Réalisation de l étude pilote Le contexte Contexte Contexte réglementaire

Plus en détail

Se préparer au DELF B2

Se préparer au DELF B2 Se préparer au DELF B2 Compréhension écrite 1 - Quels sont les noms et professions des auteurs du livre «Génération téléphone»? 2 - Que pensent-ils de l utilisation du téléphone? 3 Quels sont les pourcentages

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Pourquoi un groupe régional Hygiène Bucco dentaire en EHPAD ARLIN Pays de

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique

leucémie lymphoïde chronique la leucémie lymphoïde chronique S.Taoussi, M.T. Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida Ce travail a été réalisé au laboratoire hématologie du CAC Blida avec le soutien du CMNG et du laboratoire de recherche

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

CHARTE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME "ADN DEGRADE" Labex CeMEB MONTPELLIER. Présentation. 1. Objectifs

CHARTE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME ADN DEGRADE Labex CeMEB MONTPELLIER. Présentation. 1. Objectifs CHARTE D'UTILISATION DE LA PLATEFORME "ADN DEGRADE" Labex CeMEB MONTPELLIER Présentation 1. Objectifs La plateforme "ADN dégradé" du Labex CeMEB est installée dans les locaux de l'institut des Sciences

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 2015-2016

Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 2015-2016 FACULTE D ODONTOLOGIE UNIVERSITE de MONTPELLIER Diplôme de Docteur en chirurgie dentaire ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 05-06 Pour avoir le diplôme de Docteur en chirurgie dentaire, il faut suivre le cursus

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses

Laboratoire départemental d analyses Catalogue des formations 2015 MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE SANTÉ ANIMALE AUDIT, CONSEIL ET FORMATION EN SÉCURITÉ ALIMENTAIRE LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D ANALYSES DU CHER 216 RUE LOUIS MALLET 18020 BOURGES

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30 TABLE DES MATIÈRES Contributeurs...11 Remerciements...12 Préface de cette 2 ème édition : Ronald Melzack...13 Préface de l édition anglaise : A. Lee Dellon...15 Préface de la 1 ère édition : Jean-Pierre

Plus en détail

Téléphones Mobiles et Champs Électromagnétiques (V1)

Téléphones Mobiles et Champs Électromagnétiques (V1) Téléphones Mobiles et Champs Électromagnétiques (V1) Le but de ce document est d analyser et quantifier les champs électromagnétiques générés par les téléphones mobiles. Comment choisir et utiliser au

Plus en détail

CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH

CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH Ottawa, le 16 juin 2009 MÉMORANDUM D10-14-57 En résumé CLASSEMENT TARIFAIRE DE CERTAINS ARTICLES UTILISANT LA TECHNOLOGIE BLUETOOTH Le présent mémorandum explique la politique administrative de l Agence

Plus en détail

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL

LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL LA VIDÉOSURVEILLANCE SANS FIL Par Garry Goldenberg ALVARION garry.goldenberg@gk-consult.com INTRODUCTION Dans un monde de plus en plus sensible aux problèmes de sécurité, les systèmes de vidéosurveillance

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique ROYAUME DU MAROC Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE : Hassan II ETABLISSEMENT : Faculté de Médecine &

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Offre INES CRM + BI MyReport. Logiciels pour une meilleure performance commerciale

Offre INES CRM + BI MyReport. Logiciels pour une meilleure performance commerciale Offre INES CRM + BI MyReport Logiciels pour une meilleure performance commerciale Notre Métier Le Client L intégrateur = AGI Distribution Installation, Paramétrage, Formation, Support L éditeur de logiciel

Plus en détail

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive 053 1 Introduction La direction des services IT de l Université (DIT) a traditionnellement

Plus en détail

Les marqueurs biologiques des tumeurs endocrines digestives

Les marqueurs biologiques des tumeurs endocrines digestives Les marqueurs biologiques des tumeurs endocrines digestives Michèle d Herbomez DIU de Chirurgie Endocrinienne Lille 2009 Bilan biologique participe au Diagnostic Pronostic Suivi Trois types de marqueurs:

Plus en détail

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen

PROJET. Département Image et Automatique. O. Déforges H. Guéguen PROJET Département Image et Automatique O. Déforges H. Guéguen 1 Organisation du Département Image Automatique (O. Déforges H. Guéguen) (E5) Image (O. Déforges) (E6) Automatique des Systèmes Hybrides (H.

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail